La Foi, Que gagnes tu en bonheur après la foi en Dieu

  • View
    634

  • Download
    1

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Beaucoup de gens pensent que la foi en Dieu exige la lecture de plusieurs livres religieux et galement se pencher sur leurs tudes ou bien d'avoir la parfaite maitrise de la langue arabe et ses rgles. Cela ne fait aucun doute que ces lectures ainsi que ces tudes aident celui qui cherche la foi mais elles ne font pas de lui un croyant (pieux). La foi en Dieu est obligatoire tout tre de ce monde, et partir du fait qu'elle est une obligation cela signifie que les outils qui devraient tre utilises par l'Homme afin qu'il devienne vritablement croyant en Dieu sont indispensables et disponibles entre ses mains de manire continue. Il sera regrettable, voire impossible que Dieu recommande la foi l'Homme alors qu'il s'agirait d'une tche dure et difficile, ou bien que l'acquisition de cette foi soit lie une langue trangre ou une quelconque tude. Tout au contraire, Dieu en recommandant la foi l'Homme lui a facilit l'accs celle -ci mieux qu'il en a fait pour l'eau potable. A condition pour l'Homme d'tre sincre. Il n'y a pas d'tre sur cette terre (les continents et les les) sans que le degr de sa foi en Dieu et de son lvation vers Lui, ne lui fasse pas vivre en lui -mme la ralit certaine de la beaut, de la perfection divine et toutes les grandeurs de l'existence de Dieu.

Transcript

  • 1. La Foi Que gagnes tu en bonheur aprs la foi en Dieu Par: Le rvrend rudit et minent humaniste Mohammad Amin Sheikho (QuAllah sanctifie son me) Prsente par: Prof. A. K. John Alias Al-Dayrani Chercheur et penseur islamique Traduit de l'anglais par Amidou Molouh Mfopit Enseignant des Instituts d'Enseignement Suprieur Revu par Dr. Ibrahim Moubarak Mbombo Prsident du Programme Islamique pour l'Assistance Humanitaire (PIAH) Published by Amin-sheikho.com Copyright amin-sheikho.com All Rights Reserved Nos sites web www.rchss.com www.amin-sheikho.com
  • 2. Contents La Foi...........................................................................................2 Contents......................................................................................3 Avant propos...............................................................................4 Le Tmoignage Qu' Il N' Y A Point De Dieu Qu' Allah Unique, Et Que Mohammad Est Le Messager D' Allah................................10 Comment avoir la vraie foi........................................................31 Profit de la foi absolue et sa voie..............................................34 Le seul chemin quil faut adopter pour purifier lesprit et sorner de bons merites.........................................................................41 Linterpretation du quran saccomplit par la foi.......................45 La foi: ........................................................................................48 Publi par les livres de langue francaise....................................52 Notes.........................................................................................53
  • 3. Avant propos Au Nom dAllah le Tout Misricordieux le Trs Misricordieux Le Trs-Haut dit: ( ..) Qui donc aura en aversion la religion d'Abraham, sinon celui qui sme son me dans la sottise[1] Lexpression renvoie celui qui a abandonn son me ignorante. Le sens de ce noble verset est repris dans dautres Livres Clestes. Tous ces Livres nous enjoignent de suivre le chemin du prophte Ibrahim, sur lui la paix. Allah enjoint aux juifs, aux chrtiens, aux musulmans et tous les hommes de suivre le chemin du prophte Ibrahim. Car quiconque ne le suit pas est soit ignorant, soit celui qui sest priv de tout bien Pire, il est aveugle et gar et ne connat ni la saveur du bonheur ni le chemin du salut. Quel est donc le chemin dIbrahim (sur lui la paix) quAllah nous enjoint de suivre? Il y a dans le chemin dIbrahim un enseignement vivant tout homme, une leon ternelle tout tre humain, tout temps et tout moment. Quel que soit lenvironnement o il a grandi et la famille qui la lev, quelles que soient les aberrations et les ignorances qui lentourent, lhomme peut se guider soi mme vers le chemin de la vrit et de la guidance. Il peut dcouvrir les signes de la vrit qui laideront sortir des tnbres pour la lumire afin de voir le bien et le distinguer du mal, mme si cela est inaccessible aux autres. Certes, lhomme peut lui-mme se frayer le chemin de la vrit et dcouvrir ses signes, car, Allah Exalt soit-Il lui a fait don dun joyau prcieux. Il la ennobli avec ce joyau.
  • 4. Sil essaie den tirer profit et de sen servir, il accdera tous les biens et slvera aux degrs de lhomme parfait. Ainsi, parmi les cratures dAllah il occupera le rang le plus minent et sera le plus rapproch de Lui. Mais sil fait fi de ce joyau, non seulement son uvre sera nulle, mais il descendra dun cran et sera la crature la plus vile et la plus malicieuse sur terre. Ce joyau dont Allah le Trs-Haut a fait don lhomme est la raison. Par la raison, lhomme est capable de connatre dignement son Crateur, quelque soit sa langue, son pays, sa communaut, son clan et sa religion. Cette connaissance lui permet de trouver le chemin de la vrit et de voir la ralit. Pour accder cette connaissance, on na pas besoin dune langue quelconque. Aucune contre, aucun environnement, aucun lieu, ne peuvent tre des obstacles laccs cette connaissance. Cet univers qui nous entoure avec ce quil comporte comme signes vidents est un livre ouvert o lon peut lire les preuves de la magnificence. O que lhomme descende, o quil se rende, quels que soient la gnration et le temps, quil appartienne nimporte quelle communaut, il peut y voir les signes dmontrant lexistence du Crateur. Comment la raison dIbrahim (sur lui la paix) la-t-elle conduit connatre son Seigneur. Ibrahim a grandi dans une communaut didoltres. Son peuple, y compris son pre adoraient les idoles. Mais, il neut pas la mme conduite queux, il ne saccorda pas avec son pre sur son garement. Bien plus, il se mit contempler, rflchir et mditer profondment. Son corps fut le premier objet de sa contemplation. Sa mditation continue le guida vers la goutte de sperme jacul qui ne peut se transformer seule dun moment lautre pour devenir cette crature noble, cet homme bien model qui est dot doue, de vue du langage, de lodorat,
  • 5. de la conscience et de la rflexion. Cet homme qui a un cur, des poumons, un estomac, des reins, un foie, des boyaux, et plusieurs autres appareils et organes dont la composition mticuleuse et la grandeur de leur cration embrouilleraient tout observateur et tout contemplateur. Cette mditation et cette contemplation ininterrompues lamenrent comprendre quil a un Seigneur Sublime qui la cr, la dispos et la minutieusement structur. Ibrahim (sur la paix) se lana dans la qute de son Crateur. Il mditait assidument et srieusement nuit et jour afin de connatre son Seigneur. En mme temps, il mditait sur ce quoi son pre et son peuple taient attachs et se demandait comment une idole que lhomme a sculpte de sa propre main peut-elle tre un crateur qui lve dans le sens dduquer? Si cette idole na pas la capacit de se retenir, comment peut-elle retenir les cieux et la terre et pourvoir tout ce qui sy trouve en vie. Aucune raison saine ne peut ladmettre, ni aucun esprit encore moins aucune logique. Voil comment Ibrahim (sur lui la paix) a, travers sa mditation, pu saffranchir de lidoltrie qui tait un dogme chez son pre et son peuple et contredire lenvironnement et la socit o il avait grandi. Cest ce quon peut retenir de ce noble verset: (Rappelle le moment) o Abraham dit Azar, son pre: Prends-tu des idoles comme divinits? Je te vois, toi et ton peuple, dans un garement vident ! [2] Il convient tout homme dot dune capacit mditative davoir la mme dmarche quIbrahim (sur lui la paix) et de rechercher lui-mme la vrit au lieu de se comporter comme un animal quon mne vers un tiers, tromp par les aberrations et secou par les illusions.
  • 6. Aprs quil franchit les deux premires tapes de la mditation sur le chemin de la vrit, la premire layant amen comprendre quil a un Seigneur Sublime qui la cr, la deuxime layant amen renier la divinit de lidole, il entama la troisime tape qui est celle de la qute perptuelle et de la mditation ininterrompue dans la recherche de la vrit et la dcouverte de la ralit. Le Trs- Haut nous a dcrit cette tape dans Son Noble Livre en lintroduisant par un noble verset qui nous explique que la sincrit dans la qute du Crateur, lenvie ardente et lengouement daccder la vrit conduisent inluctablement lhomme mditatif au bord de la vrit dabord, et ensuite la mer de la connaissance. Le Trs- Haut dit: Ainsi avons-Nous montr Abraham le royaume des cieux et de la terre, afin qu'il ft de ceux qui croient avec conviction.[3] Cest--dire: eu gard cette mditation qui proccupa Ibrahim et la sincrit dont il fit montre, Nous lui montrerons la ralit et le ferons atteindre son objectif. Nous en ferons de mme toute personne sincre qui suivra ses traces et poursuivra le mme objectif que lui. Comment Ibrahim (sur lui la paix) a-t-il franchi les tapes de cette phase? Une fois la nuit tombe, il sassit et commena la mditation comme son habitude: { }, lorsque les tnbres cachrent la nuit, { { } il observa une toile qui brillait dans le ciel. Il se posa cette question: serait-ce mon seigneur qui me pourvoit en vie? Mais quand ltoile disparut il dit: je naime pas les choses qui disparaissent. Si cette toile a disparu, il est impossible quil soit pour moi un seigneur dont le bienfait sur moi est perptuel et dont lamour mest obligatoire.
  • 7. Ibrahim poursuivit sa mditation { { }. Quand il observa la lune resplendir dans lunivers, il eut la mme pense. Comment est-il possible que cette lune soit son Seigneur? Le sens de: { } est: ne minscris pas parmi ceux qui sont gars de la vrit. Vous constatez que dans cette dmarche, il a compris que sa guidance dpend de son Seigneur Ralisateur. Cest grce Sa lumire que la vrit apparat qui la cherche. Cest avec Son autorisation que les guids se dirigent. Comme toute personne engage et sincre, Ibrahim (sur lui la paix) poursuivit sa mditation jusquau jour. Quand il observa le soleil, { { }, alors que sa lumire avait englob la terre, il le prit pour seigneur, mais comprit que son Seigneur ne pouvait pas tre une toile, ni la lune ni le