Journal de bord suite

  • View
    75

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • 1. Priple Hendaye Dakar aller retour 2014 sous lgide de Voiles Sans Frontires (VSF) Rcit du journal de bord sur Alizs II avec Francis skipper et Alain quipier Rappel de mes engagements pour VSF Je suis membre de VSF depuis 2010 et jai dj fait un aller retour Hendaye Dakar avec ce bateau ayant comme quipire lune de mes filles Elodie, nous sommes intervenus dans le cadre dun partenariat scolaire et de suivis de projets. Nous devons participer en 2014 une mission mdicale du 25 janvier au 11 fvrier dans les villages de Djinrda et Maya dans la rgion du Sin Saloun au Sngal. Notre bateau et celui de VSF, Yobalma doivent apporter la logistique en termes de dplacement et dhbergement aux membres de la mission sur ces deux villages. Je suis galement coordinateur adjoint venant en soutien Philippe Maysonnave, skipper, propritaire de YOBALEMA et administrateur de VSF Par ailleurs, nous transportons un fauteuil dentaire complet destin un centre de sant de NIODIOR, avons du matriel pour les opticiens donner lhpital de FONDIOUNE, du matriel scolaire distribuer pour un partenariat scolaire et des vtements donner Nous allons galement initier un partenariat scolaire entre une cole de NIODIOR avec celle de CAPBRETON dans les Landes. Nous allons vrifier le btiment en partie financ par Rfrence Conseil et contrler dautres suivis de projets. Pour finir, nous viendrons en aide diffrentes tches dans les villages Trajet maritime1

2. Premiers jours de navigation jusqu VIVEIRO en Espagne du 30/12/2013 au 04/01/204 Nous sommes donc partis dHendaye le 30/12/2013 avec le franchissement un peu rcalcitrant du Cap Machichaco, le mal de mer nous a gagn rapidement, nous navons rien mang pendant 1 jour et demi et nous avions lair bougon avec nos nauses constantes. Notre 31 dcembre ne ft pas festif compte tenu de notre tat gnral Nous avons une petite halte technique GIJON pour repartir le lendemain 02/03/2013 vers la Corogne. Le 03/01/2014, nous sommes arrts dans la RIA de VIVEIRO, position N 43 40 W007 35, impossible de franchir le Cap ORTEGAL La premire tentative a dur toute la nuit, nous avions 5 6 m de vagues et un vent maxi de 46 kts soit 80 km/h, ctait une situation trs chaude mais grable sans risque. Alain mon coquipier en manque de connaissance de navigation ne pouvait pas aider un skipper un peu speed et il a regagn sa cabine. Nul besoin pour lui de compter les moutons ou les poissons non pchs, je rappelle que sa passion est la pche, mais en ce moment il faudrait des bestioles de comptition et il est plus performant pour rcuprer les Fou de Bassan avec son moulinet. Fou de Bassan rcupr avec la ligne de pche dAlainPour revenir sur son sommeil, il est capable de sendormir poings ferms dans un fracas denfer se faisant rouler dans sa cabine ou on a du mal le retrouver sous un amalgame daffaires en tout genre pour le transport. Essai de passage du cap Ortgal Je refais une tentative de passer le cap Ortgal, nous sommes le 03/01 au matin avec un rapprochement des ctes, Alain fait surface 8h30, le skipper a du mal garder les yeux2 3. ouverts aprs sa nuit blanche, le vent ne dpassait pas les 70 km/h mais les vagues devaient atteindre des 7 m avec certaines dferlantes qui recouvraient le bateau. Nous tions dans une grande lessiveuse, jai abdiqu, le coquipier tait en pleine forme sans panique mais le skipper tait vid et nous avons fait escale au port de Viveiro. Observations techniques Nous avons fortement apprcis les protections dans le cockpit fabriques et montes par Jean Philippe Autant, elles ont tenu force 9 sans difficult et la trinquette nouvellement installe nous a srieusement aids grer les passages dlicats. Nous avons fait 684 km avec une moyenne de navigation de 9.26 km/h, nous avons eu le vent en permanence contre nous, cest une dominante dans ce golf de Gascogne. Dpart prvu lundi 6 au soir ou mardi matin De Viveiro Cap Finistre Espagnol Nous sommes partis de Viveiro le 07/01/2014, le Cap Ortgal tait encore difficile et nous lavons pass. Nous pensions avoir vit le pire, mais ctait sans compter sur lapparition dune bande de front froid venant de locan symbolise par des petites barbules de vent avec 3 graduations faisant un total de 30 nds ce qui a provoqu des rafales de 45 nds. Nous avions une houle rsiduelle de 5 m 6 m et une hauteur de vague par le vent approchant un cumul de 8 m. Certaines de ces vagues taient dferlantes, heureusement, les protections empchaient de faire le plein dans le cockpit et nous tions trs humides dans notre machine laver. Nous navons pas de photo, difficile de se tenir, de maintenir lappareil et de se montrer dehors au risque de se faire valser par un paquet deau Cela se traduisait : mer forte avec un peu de 9 beaufort A 18h prcises, laccalmie tait annonce et ce ft le cas. Contents dtre sortie de cette grande lessive leau de mer, nous remarquons la prsence dun gros bout (cordage) ne nous appartenant pas et accroch dans lhlice. Nous bricolons, puis lintrus schappe, sinon ctait plonge avec bouteille 12 degrs, il a mieux au petit djeuner. Alain, le plongeur certifi de lexpdition na pas jug utile de prendre le haut de la combinaison, il sest vu directement au Sngal et il a zapp la possibilit de cette intervention dans les eaux froides de lEspagne et le Portugal (petit plongeur ce Alain) Nous avons pass le Cap Finistre 6h le 09/01/2014 sans vent Fini ce Golf de Gascogne qui nous rservera dautres surprises au retour en mars.3 4. Du Cap Finistre Lisbonne Le 09/01/2014, au petit matin nous passons le Cap Finistre dans la froideur de la nuit sous une petite brume perce par le phare ce cette pointe. Nous zigzaguons la recherche du vent favorable, il devient au portant (vent arrire), allure confortable. Il manque le soleil et nous supportons bien les tenues dhiver sur le bateau, de temps en temps je mets le chauffage pour apprcier un peu de chaleur aux poses repas. Tout va bien bord durant cette journe, nous faisons les petites bricoles, il y a des choses qui ne marchent plus ou sont dtraques, joies de llectronique embarque. Le sondeur a dclar forfait, pourtant il est neuf, les informations de lanmomtre sont maintenant inverses. La nuit est toujours aussi froide, Alain a une sacr touche avec sa tenue de nuit sur le pont dans lhumidit hivernale, je vais communiquer un clich souvenir sa chrie Chantal. Au petit matin du 10/01/2014, nous sommes toujours vent arrire, je mets un peu de moteur pour recharger batteries et chauffer un peu lintrieur. Une alarme stridente rsonne mindiquant un problme de chauffe moteur, je constate une coupure sur la durite dalimentation deau de mer et ce phnomne a dtruit compltement la turbine caoutchouc de la pompe eau. Je rpare la durite perce et remplace la turbine, le moteur fonctionne correctement, il est 9h30, Alain na rien entendu pourtant cette alarme tait puissante, la lourdeur de son sommeil est impressionnante, en plus il ronfle, bon courage Chantal. Ce coquipier peu ordinaire se plaint dun petit couinement dans sa cabine, il est gn pour sendormir, la remarque est disproportionne par rapport ses possibilits de sommeil dans les conditions dj voques. Pour en finir avec ce chapitre, lors des changements de quarts, il faut avoir de la voix, cogner dans la porte de sa cabine au point dtre la limite de la casse et lui blouir la tte pour esprer un rveil. Petit matin du 11/01/2014, nous sommes 60 mn de Lisbonne, grand soleil, peu de vent nous obligeant de fonctionner au moteur, nous prenons le cap 220, droit vers les Canaries. Nous traversons les rails des cargos venant du nord au sud, inversement et vers la mditerrane, nous avons plein de bateaux sur notre cran AIS et nous devons nous faufiler dans cette armada de gros navires o nous sommes minuscules. Nous avons un rel plaisir bnficier dun soleil gnreux mais rien cot pche la traine4 5. Du large de Lisbonne la marina la Gomra aux CanariesLe 12/01/2014 au matin, nous prenons le cap 220 vers les Canaries, nous sommes vent de travers, allure assez confortable voisinant les 6 nds ou kts. Je dcide de faire marcher le sondeur mont par un pro, les coupures de cet quipement sont frquentes. Un bouton de coupure dalimentation est positionn proximit de la barre tribord, en effet, avant cette modification je devais faire de la gymnastique dans le coffre AR pour dbrancher le cblage pour que ce truc retrouve ses esprits, nous avons donc simplifi la manipulation. Le 13/01/2014 est une belle journe avec un vent sorientant un peu vers larrire au 120, toujours une allure confortable. Nous avons un craquement identifi sur le plateau de commande du vrin de safran, nous perons, rajoutons des boulons pour tenter dimmobiliser le plateau au mieux et le bruit est encore persistant, rien de grave, Alain dormira dans le carr sachant la gne voque pour son sommeil (je doute, son ronflement est plus consquent). Le 14/01/2014 est une journe nuageuse avec des tempratures en augmentation, 18 au lieu de nos 12 13 quotidiens depuis le dpart. Nous sommes toujours vent AR 120 avec des faiblesses nous obligeant saider du moteur et cela permet de charger les batteries, les panneaux solaires fonctionnent peu et lun dentre eux un rendement mdiocre. Je fais du pain, Alain svertue pcher sans aucun rsultat. En soire, nous avons une petite frayeur, un claquement se fait entendre et plus de pilote automatique. Aprs des contorsions dans le coffre AR, je dcouvre le dbotement du vrin reliant le safran, la rotule situe en son embout tait juste dbote et la rparation ft rapidement ralise. Nous avons pris notre rythme des quarts, je le commence de 22h minuit et Alain reprend le relais jusqu 4h du matin et aprs il revoit le jour vers 10h. Alain a besoin dun capital sommeil de 10h et le mien est de 5 6h, donc tout va bien. Le 15/01/2014 est une grande journe, cest lanniversaire dAlain, 61 ans dj, nous ouvrons la bouteille de champagne et une bonne bouteille de rouge, les marins ne sont pas trs clairs, heureusement, le bateau