Histoire Des Courants Artistiques Complet

  • View
    155.928

  • Download
    2

Embed Size (px)

DESCRIPTION

 

Text of Histoire Des Courants Artistiques Complet

  • 1. Histoire des courants artistiques
  • 2. De la renaissance au 18e
  • 3. Renaissance
    • Lhomme devient la mesure de toute chose. Lpoque est marque par une recherche de lidal fond sur le culte du beau.
    • En peinture, la recherche de la perspective et la notion de vrit psychologique deviennent essentielles. Les volutions techniques permettent de nouveaux dveloppements: les peintres se livrent des recherches sur la matire et la couleur (ex: recours au sfumato). La reprsentation du nu tmoigne des proccupations centres sur lhumain.
    • En sculpture la recherche de naturalisme est omniprsente.
  • 4. David DONATELLO Les 3 grces RAPHAEL
  • 5. Naissance de Vnus BOTICELLI
  • 6. Renaissance
    • Le nu est peint pour lui-mme, il devient sujet part entire et expression esthtique. Le nu fminin est la fois rotique et l'expression d'un idal de beaut.
    • Les paysages prennent galement de l'importance et sont raliss pour leur valeur intrinsque, surtout par les peintres des Flandres qui inaugurent une longue tradition.
    • Les allgories et les sujets mythologiques permettent l'iconographie profane de se dvelopper.
    • Le portrait existait dj au Moyen ge, de profil; il se diffuse dans les milieux bourgeois de la Renaissance. Les portraits viennent agrmenter les galeries de palais et des chteaux de plaisance. Ils prennent de l'importance en taille et immortalisent les rois cheval.
    • Cependant, l'art de la Renaissance continue aussi, comme au Moyen ge, de reprsenter des thmes catholiques. Jsus et sa mre, Marie, apparaissent dans les uvres de Lonard de Vinci ou de Raphal. Dans le domaine de la sculpture, les pietas sont des sujets privilgis.
  • 7. La Joconde de L. De Vinci Athnes de Platon de Raphal
  • 8. Manirisme 1520-fin de sicle
    • Le manirisme se caractrise par une grande recherche de la personnalit. Le got de la dformation, de lexcs, de linquitude , saccompagne dune vritable obsession du mouvement . On parle de belle manire. Le manirisme est indissociable dexpriences individuelles dartistes possdant leur propre originalit . En ce sens, il sagit dun mouvement dune grande modernit.
    • En peinture, un mme mouvement antagoniste apparat dans lart pictural. Certains artistes privilgient les excs de raffinement ou lexaltation des scnes pendant que dautres aspirent la simplicit .
  • 9. Manirisme 1520-fin de sicle
    • En raction la perfection atteinte durant la Haute Renaissance dans la reprsentation du corps humain et dans la matrise de l'art de la perspective, certains artistes, autour de Jules Romain et des lves d'Andrea del Sarto, ont cherch rompre dlibrment avec l'exactitude des proportions, l'harmonie des couleurs ou la ralit de l'espace, de manire atteindre un nouvel effet motionnel et artistique.
    • C'est ainsi que l'on voit les uvres maniristes prsenter:
      • un espace dsuni,
      • une image trouble et obscure,
      • une dformation et une torsion des corps,
      • des tons acides et crus,
      • une recherche du mouvement.
  • 10. Chapelle sixtine MICHEL ANGE La pieta MICHEL ANGE
  • 11. Judith LE CORREGE Babel PIETER BRUEGEL
  • 12. Arcimboldo
  • 13. Baroque et classicisme 1563-1760
    • Le terme baroque vient du portugais barroco qui dsigne les perles orientales de formes irrgulires (et par extension bizarre). Un sens nouveau du thtre et de la fte se dveloppe lpoque. La volont de persuasion passe dsormais par la sduction des sens. Lart privilgie une accentuation des volumes et travaille les effets de dynamiques. La prolifration des formes et des lignes obliques accompagne lexubrance des courbes et des contre-courbes .
    • En peinture, Le Caravage impose une rvolution: les pisodes religieux sont raconts comme des vnements du quotidien avec un grand ralisme (force du clair obscur). Le got du drame, la gravit et la majest simposent.
    • En littrature, c'est le thme du double, du faux semblant qui prend sa place. Le thme de la chute est souvent voqu, le got du bizarre dvelopp avec des fantmes, une obsession de la mort que l'on doit la fin rcente des guerres de religion en Europe.
  • 14. Baroque
    • Ce mouvement se caractrise par les prdominances du thme du dsquilibre en sculpture, en peinture, en littrature et en musique.
    • Ceci s'explique par les rcentes dcouvertes de Copernic et de Galile, qui contestent le fait que la Terre soit le centre de l'univers et qui affirment qu'elle est ronde et qu'elle tourne autour du Soleil; ces thses contredisant l'ide couramment admise depuis des millnaires, une panique gnrale s'installe. On ne peut en effet avoir confiance en rien, tous les points de repres tant abolis.
    • Les guerres de religion ayant tout dvast, de grands investissements sont faits pour reconstruire les btiments o s'exprime avec puissance l'incertitude baroque au travers d'une surcharge dcorative et d'un got prononc pour le gigantisme .
    • Les thmes rcurrents sont: la peur de la mort , le thme de l'eau courante signifiant le temps qui passe , mais aussi en lien avec la mort symbolise par l'eau chez les Grecs, Romains et Celtes, la chute qui entrane la mort, la mtaphore des sables mouvants, les sabliers et le temps qui passe, les formes rondes en rfrence aux perles de forme irrgulire, les reflets et la rfrence au mythe antique de Narcisse, les mises en abyme .
  • 15. Magdalena DE LA TOUR
  • 16. Conversion de St Paul CARAVAGE
  • 17. Vieil homme REMBRANDT
  • 18. Classicisme 1563-1760
    • Le classicisme c'est l'art des proportions , de la perspective, des mathmatiques, du model par les ombres et des effets de raccourci qui compltent l'enseignement. Le style classicisme reflte une conception de l'"honnte homme", qui brille par son esprit et domine ses passions.
    • La peinture classique dveloppe des sujets nobles la gloire de l'action humaine . Les peintures d'histoire s'inspire de l'Antiquit, de la Bible, de la mythologie , de la posie et de la littrature de l'poque. Les dessins domine la couleur, les formes sont prcises et donnent un model ferme , parfois sculptural aux personnages. La technique du pinceau donne un rendu lisse la surface. La peinture modre et harmonieuse porte la mditation et tudie les matres anciens pour exprimer la morale et par ailleurs le drame.
  • 19. Classicisme
    • La raison et les rgles
      • L'idal classique est fond sur deux valeurs universelles et fondamentales: l'ordre et la raison (synonyme de bon sens), qui dfinissent des codifications prcises. La pense doit tre ordonne et rigoureuse et ne doit pas s'carter de ce qui est raisonnable et vraisemblable , et ce, au dtriment du ralisme.
    • L'honnte homme
      • A cet idal de beaut correspond un idal humain: celui de l'honnte homme.
      • Homme de cour et homme du monde , il se doit de se montrer humble, courtois et cultiv mais aussi pouvoir s'adapter son entourage.
      • Il possde des qualits sociales et excelle dans l'art de plaire.
      • Au nom de la nature, il refuse tout excs et sait dominer ses motions.
  • 20. Vue de Dleft VERMEER
  • 21. Jeune fille la perle VERMEER
  • 22. Le gographe VERMEER
  • 23. Versailles
  • 24. Rococo
    • Le terme voque les rocailles et les concrtions calcaires. Le style vhicule un got affirm pour lintimit et lintimit galante. Llgance est privilgie en mme temps que lide de joie et bonheur. Le style se fait lger et raffin , loin de la thtralit propre au braque. Le rococo simpose en France o les artistes sont fatigus de laustrit du classicism