Larock G©Rard Lo Euf Dart 2008

  • View
    253

  • Download
    3

Embed Size (px)

Text of Larock G©Rard Lo Euf Dart 2008

  • Luf dart ?!? Luvre dart ?LAROCK Grard - Projet 2008

    Luf dart ?!?Luvre dart ?

    Une uvre tenant un filUn trait desprit.

    Le projet p.2

    L'ar(gen)t p.4

    Parcours artistique

    La figure de luf p.6

    La figure de la dentellire p.7

    Lart-rock p.8

    Revue de presse abrge p.9

    (Prsentation, LIMET Samuel)

    1

  • La dentellire trouve son expression artistique la plus marquante dans la mythologie grecque : les Parques filaient le fil de la vie, le droulaient et le tranchaient, mais le tissaient-elles ?

    Le personnage navetteLaiguille fine du fil(m) de la vie ou linstant qui passe.

    Luf Cathdrale renvoie aux grands dfis architecturaux de lhistoire humaine et dfient encore le temps, orns des scnes et des croyances de leur temps, un temps o art et mtiers rsidaient encore sous la mme appellation.

    Luf dart ?!? Luvre dart ?LAROCK Grard - Projet 2008

    Le projet consiste suivre le cours de la ralisation dufs dart dans le temps et dans diffrents lieux. Chaque uf dart, avec du fil de cuivre selon la technique de loiseau tisserand, est anim par un personnage navette construisant autour de lui, non seulement un uf, mais un jaune duf dveloppant diverses formes dexistence. Et sagit-il ici de fil(m)er la progression de cette oeuvre de dentellire avec des vues intrieures et extrieures :

    a) une webcam au niveau du personnage navette pour les vues intrieur

    b) une deuxime en casquette pour les vues extrieures

    Un ordinateur portable grerait la frquence de chaque prise de vue en mme temps quil les garderait en mmoire. La portabilit dun tel atelier et dune telle mmoire datelier permettrait ici de crer en diffrents lieux diffrents moments pour garder la trace des liens qui sy crent voire sy nouent ces diffrentes occasions.

    Le personnage navette ne vhicule plus seulement la ralisation dun uf, mais lhistoire de sa ralisation qui sincorpore, donne corps lespace tridimensionnelle quil exprime. Cet espace est vide, comme vid par abstraction de sa matrialit pour faire place cette autre dimension quasi immatrielle : le temps dimension de toute histoire et de toute ralisation humaine.

    Cet espace vide, avec la transparence propre au vide, invite la transparence de lobjectif camra pour donner un clairage spatio-temporel de ses liens et laisser transparatre son environnement : travail, maison, magasin, muse, exposition, plaine de jeux. Le personnage navette pousse ici au voyage, faire voyager luvre : voiture, train, avion ; Belgique, Europe, voire autres continents. Dans nombres de cultures, luf joue un rle symbolique. Quest-ce que le prsent en raconte de lui-mme ? Quelles pistes peuvent offrir les historiens de lart et les anthropologues ?!? Quelles autres pistes peuvent offrir les rencontres dune ralisation nomade ?

    2

  • Luf ou la poule ?

    Luf dart ?!? Luvre dart ?LAROCK Grard - Projet 2008

    Tel semble tre le fil conducteur des navettes successives, entre maison et travail, voyage dans le monde, dans le temps et leurs jalons culturels. Il sagit ici de suivre le fil du cours de vie propre la ralisation duvres en loccurrence, dufs darts avec leurs fils de cuivre conduisant lnergie et linformation de nos socits modernes. Le fil de lintrigue de cet atelier nomade ?!?

    Il sagit ici dune question phylogntique : luf comme mtaphore vive de lorigine de la vie et de son dveloppement un Tout est uf. Toute existence couve un projet, sinon plusieurs. Tout projet se vhicule lintrieur dactes de langages aussi fragiles que coquille duf. Un acte de langage, du vide, du vide o sentrecroisent les

    fils des mots au fil desquels merge lide, le mobile et le motif de ce projet : luf dart .

    Les ides ne sont pas faites pour tre penses, mais vcues. Malraux

    Les ides sont faites par la pense pour tre vcues. Lide du projet est ici dexplorer, au travers de la transparence mtaphorique de ces ufs dart, la cration en gnral dans luvre dart ou toute uvre humaine. La forme de lide, de lide de tout projet ne se diffrencie pas de lextrieur, ds lors quil ne sagit jamais que dides. Ce qui les diffrencie, cest ce qui les anime de lintrieur, ce qui tient lieu et place de jaune duf, dexistence, ou de mode dexistence en gestation ou en incubation. Ainsi, chaque ide de projet se diffrencie par un jaune duf qui prend la forme dun motif propre quivalent divers motifs existentiels de rencontre dans la ralit la rencontre de la ralit. Le nud, nouer des liens ou des relations, mettre en relation, est ici le gestus mme de luf dart do la ncessit desquisser une dramatisation du fil en film.

    Le caractre phylogntique de chaque uf dart Luf ?!? Ou la poule ? permet par exemple de dvelopper ces motifs lintrieur de la ralit marchande : Largent ?!? Ou la marchandise ? A-M-A ?!? Ou M-A-M ? et par l mme, rentrer dans une logique de dmarchage de commanditaires.

    3

  • Luf dart ?!? Luvre dart ?LAROCK Grard - Projet 2008

    L'ar(gen)t est le plus souvent considr comme une marchandise, pourtant chaque oeuvre d'art s'inscrit dans une logique de projet. Tout projet marchand vise la reproduction l o un projet artistique vise la production d'une oeuvre singulire. Du point de vue de l'artiste, l'oeuvre ne se vend pas plus que l'artiste ne cherche se vendre car la valeur de l'argent n'est pas la mme. La valeur d'une oeuvre d'art reprsente un budget de dveloppement du projet artistique dans lequel elle s'inscrit.

    L'argent a ici valeur de budget de connexion pour tendre la porte du projet et son budget. En somme, le budget sarticule autour de lide dun projet/budget embryonnaire appel se dvelopper au travers de rencontres motives en miroir avec la ralisation de ce projet MULTIMEDIA, par une multiplication des mdiations linstar des liens pour la ralisation dun uf dart de sorte matrialiser ces liens sous la forme de rseaux, d'obtenir une oeuvre qui explore la dynamique des rseaux. Deux rubriques sont distinguer dans ce budget, lune matrielle et lautre relationnelle.

    Rubrique matrielle

    La rubrique matrielle porte principalement sur lacquisition du matriel informatique mme de garder une trace matrielle audio-visuelle de la ralisation dufs dart. En quelque sorte, il sagit dune quenouille qui fil(m)e le fil de lhistoire, mais ce nest pas encore le mtier tisser car cela ncessiterait outre les programmes de ce mtier tisser , une personne de mtier.

    Rubrique relationnelle

    Une quenouille pour filer le fil de lhistoire est une chose, tisser une autre qui ncessite la participation dun artiste MULTIMEDIA tout comme explorer les significations de luf dans la culture en est encore une autre qui ncessite la participation dhistoriens de lart et danthropologues. La rubrique relationnelle sentend ici en termes de forfait ngocier avec les intervenants selon des critres de participation.

    Lartiste MULTIMEDIA ne matrisera pas seulement les techniques MULTIMEDIA, mais disposera dj dune uvre artistique dont lesthtique soit mme de dvelopper une forme artistique dans lesprit des ufs dart. Dans cet esprit, la participation de lartiste MULTIMEDIA apporte ici mtier tisser et savoir faire du mtier afin de tisser le fil de lhistoire file.

    a) Dans toute histoire, il y a acteur : Le personnage navette animer.b) Cette histoire est celle de la ralisation dufs darts, soit animer chacune des tapes de leur

    ralisation comme si ctait le personnage navette , lartiste.c) Toute histoire ncessite une articulation, articulation dont une interface graphique peut ici jouer le

    rle. Une cration nomade impliquant diffrents lieux, l, se situe le premier problme de raccord au montage. Ds lors que la forme abstraite de luf dart correspond une modlisation 3D, elle simbrique facilement au MULTIMEDIA. Une fois modlis en 3D, chaque quadrilatre dun uf dart devient espace, fentre sur un lieu de cration et ltape qui sy joue.

    d) La correspondance de la forme abstraite de lOeuf dart avec la modlisation 3D peut stendre galement au net, la toile ds lors quils disposent dune expression formelle commune, une succession de liens. Linterface graphique peut devenir ici celle dun site embryonnaire sens se dvelopper dans lesprit dune uvre dart.

    Le personnage navette reprsente ici lide dune thtralisation de chaque lien de la toile dun uf dart, toile qui devient filet dinstants autant que sculpture du temps. Cette dimension thtrale ouvre la porte aux arts dramatiques, mais ce stade, il sagit seulement de raliser le document(aire)-fiction dune recherche artistique sur luvre dart ou toute uvre humaine en gnral.

    4

  • Lartiste lui-mme dispose de relations, mais toutes relations ncessitent un crdit. La valeur ar(gen)t d'une oeuvre symbolise un certain crdit, semblablement la reconnaissance artistique des pairs. Et ce crdit n'est pas une dette, mais le symbole de relations de confiance. Le propre de chaque oeuvre d'art est de vhiculer des croyances, des croyances o le crdit se mue en fait de croire, de croire en... Au travers de la figure de l'oeuf, l'oeuvre d'art de Grard Larock remonte le fil de certaines de nos croyances, non pas la recherche de la vrit, mais du lien social de la confiance, des croyances qui nourrissent les relations de confiance de la vie sociale et les projets de socit qui s'y forment.

    Luf dart ?!? Luvre dart ?LAROCK Grard - Projet 2008

    Lhistorien de lart et lanthropologue sont sollicits non titre de critique des ufs dart, mais pour clairer de leur savoir cette recherche artistique quant la place symbolique d