Click here to load reader

FONDATION ROCKEFELLER & LES 100 VILLES RÉSILIENTES · PDF file résilientes ». Pour ses 100 ans, 100 millions $ pour 100 villes. ’est l’ambition ue se lance la Fondation. L’objectif

  • View
    5

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of FONDATION ROCKEFELLER & LES 100 VILLES RÉSILIENTES · PDF file résilientes...

  • 1

    FONDATION ROCKEFELLER

    & LES 100 VILLES RÉSILIENTES

    Une opération de Social Learning ?

    Mémoire - Promotion MSIE30 ÉCOLE DE GUERRE ÉCONOMIQUE

    PARIS - MAI 2019

  • 2

    LA FONDATION ROCKEFELLER & LES 100 VILLES RÉSILIENTES

    Mémoire MSIE 30 – PARIS, Mai 2019 ÉCOLE DE GUERRE ÉCONOMIQUE

    Auteurs : Corinne PETITPREZ, Gildas GUILLERM, Charline CLERGET,

    Karim ALIBEY, Abdeladim ABDERRAHMANE

    Sous la direction de : Christian HARBULOT

  • 3

    Remerciements

    Nous souhaitons remercier tout d’abord Monsieur Christian HARBULOT, directeur de l’École de Guerre Économique ainsi que l’équipe pédagogique et l’intégralité du corpus professoral pour l’ensemble des enseignements et accompagnements ayant contribué à nous faire porter un regard et une capacité d’analyse multicritère mis en pratique dans le cadre de ce mémoire.

    Nous remercions également les nombreuses personnalités qui nous ont donné de leur temps pour répondre à nos questionnements et problématiques :

     Christian DESPRÈS - Ministère de la transition écologique et solidaire - SDIE

     Gwenaël JOUANNIC - Chargée de recherche - CEREMA

     David NICOGOSSIAN - Chargé de recherche - CEREMA

     Michel PIEYRE - Directeur Mission développement durable, études et prospectives - DGA Développement de l'économie territoriale, de l'insertion et de l'environnement du département de l’Hérault

     Magali REGHEZZA-ZITT - Chargée de recherche - École Normale Supérieure Paris

     Samuel RUFAT - Maître de conférences en géographie - Université de Cergy-Pontoise

     Karime SELOUANE - Vinci Group - Institut Léonard, fondateur de RESALIENCE

     Christian SOMMADE - Directeur du Haut Comité Français pour la Défense Civile

     Clara VILLAR - Chef du pôle Plan Rhône - DREAL Auvergne-Rhône-Alpes

  • 4

    Résumé

    Alors que l’Europe est clairement engagée dans une guerre économique, avec notamment un rôle majeur joué par les États-Unis dans un certain nombre de secteur stratégique (santé, transition énergétique, aéronautique, etc), nous avons souhaité traiter des mécanismes du soft power par le prisme de la Fondation Rockefeller, et plus particulièrement son programme international « 100 Villes résilientes » (100 RC). Les chocs et les épreuves sont en constante évolution dans le monde, que ce soit en matière de changements climatiques, de sécurité des ressources en eau, de recul de la biodiversité ou d'urbanisation rapide. Considérant que le bien-être de l’humanité passe par la capacité des gens, de plus en plus nombreux dans les aires urbaines, à se préparer et à résister aux chocs et aux épreuves en constante évolution, en vue d’en ressortir plus fort, la résilience apparaît comme un enjeu crucial pour le 21ème siècle. Partant de ce constat, la Fondation Rockefeller lance en 2013 le programme mondial « 100 Villes résilientes ». Pour ses 100 ans, 100 millions $ pour 100 villes. C’est l’ambition que se lance la Fondation. L’objectif : soutenir des villes pour l'élaboration et l'application de plans de résilience urbaine, à travers un soutien financier, technique et des ressources humaines. Ce mémoire étant un travail de recherche et d’analyse en intelligence économique, nous avons bâti nos travaux à partir de recherches de données, de lectures (articles, rapports, ouvrages universitaires, etc) et aussi à partir d’entretiens d’experts et de représentants de l’État français, notamment sur les principes de résilience. Nous avons souhaité ainsi comprendre l’intérêt ultime recherché par la Fondation Rockefeller dans cet investissement, au-delà de l’approche philanthropique.

    Pour comprendre la Fondation Rockefeller, ses filiations et sa définition de la philanthropie, il nous a paru important de remettre en contexte dans une première partie, qui sont les Rockefeller, l’influence qu’ils ont pu exercer sur le monde et dans quel but. Dans un second temps, nous nous sommes attachés à étudier les mécanismes d’influence des Fondations de la dynastie Rockefeller.

    La troisième et quatrième partie, sont centrées, sur une description analytique du projet 100 RC : son historique, ses objectifs premiers, et la méthodologie proposée voire imposée par la Fondation Rockefeller aux villes adhérentes à 100RC, posant la question d’une tentative de normalisation de la relation, par-delà la résilience.

    Nous avons ainsi cherché à répondre à la problématique suivante : "Le projet 100RC de la Fondation Rockefeller" constitue-t-il un cas de social learning et dans ce cadre, d’analyser comment, notamment en France, cela ne serait-il pas un prétexte pour influencer les orientations et détecter des opportunités de marché pour les États-Unis.

    En sommes, ce mémoire se propose de faire l’analyse d’un cas d’usage du soft power pour influencer des acteurs économiques par le biais d’un projet à l’échelle mondiale.

  • 5

    Executive summary

    While Europe is clearly engaged in an economic war, with a major role played by the United States in a number of strategic sectors (health, energy transition, aeronautics, etc), we wanted to address the mechanisms of soft power through the prism of The Rockefeller Foundation, and more particularly its international program "100 Resilient Cities" (100 RC).

    Shocks and challenges are constantly changing around the world, whether in terms of climate change, water security, biodiversity loss or rapid urbanization. Considering that the well-being of humanity depends on the ability of people, more and more numerous in urban areas, to prepare for and withstand constantly evolving shocks and challenges, in order to emerge stronger, resilience appears to be a crucial issue for the 21st century.

    Based on this observation, The Rockefeller Foundation is launching the global "100 Resilient Cities" program in 2013. For its 100th anniversary, $100 million for 100 cities. This is the ambition of the Foundation. The objective: to support cities in the development and implementation of urban resilience plans, through financial, technical and human resources support.

    As this thesis is a research and analysis work in business intelligence, we have built our work on the basis of data research, readings (articles, reports, academic works, etc.) and also on the basis of interviews with experts and representatives of the French State, particularly on the principles of resilience. We wanted to understand the ultimate interest sought by The Rockefeller Foundation in this investment, beyond the philanthropic approach.

    To understand The Rockefeller Foundation, its affiliations and its definition of philanthropy, it seemed important to us to put into context in a first part, who are the Rockefellers, the influence they have had on the world and for what purpose. In a second step, we focused on studying the mechanisms of influence of the Foundations of the Rockefeller Dynasty.

    The third and fourth parts focus on an analytical description of the 100 RC project: its history, its primary goals, and the methodology proposed or even imposed by The Rockefeller Foundation on 100RC member cities, raising the question of an attempt to normalize the relationship, beyond resilience.

    We have thus sought to answer the following question: "Is the Rockefeller Foundation's 100RC project a case of social learning and, in this context, to analyse how, particularly in France, this would not be a pretext to influence the orientations and detect market opportunities for the United States?

    In short, this thesis aims to analyse a case study of the use of soft power to influence economic actors through a global project.

  • 6

    Sommaire

    Remerciements ............................................................................................................................ 3

    Résumé ........................................................................................................................................ 4

    Partie I : Les ROCKEFELLER, une armée familiale pour influencer le monde ..................................... 9

    Rockefeller : un clan familial ..................................................................................................... 9

    Première loi antitrust : John Davison Rockefeller, un homme influent ....................................... 9

    De l’industrie à la philanthropie, il n’y a qu’un pas .................................................................... 9

    L’influence des Rockefeller au fil du temps .............................................................................. 10

    De fondation en fondation : la galaxie Rockefeller se construit ................................................ 12

    Rockefeller et Tavistock : un soutien pour le moins surprenant................................................ 13

    Les Rockefeller, ambassadeurs de l’universalisme ................................................................... 14

     La motivation des philanthropes, hégémonie des élites ou outil du capitalisme .............................. 14

     La croyance au progrès, un moteur essentiel de la philanthropie ..................................................... 15

     Plus qu’une galaxie, un réseau mondial ..