La Transcendance de l'Ego - Wikiwand

  • Published on
    19-Feb-2018

  • View
    218

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

<ul><li><p>7/23/2019 La Transcendance de l'Ego - Wikiwand</p><p> 1/11</p><p>21/09/2015 La Transcendance de l'Ego - Wikiwand</p><p>http://www.wikiwand.com/fr/La_Transcendance_de_l'Ego 1/11</p><p>modifier</p><p>FR</p><p>Upgrade Wikipedia</p><p>La Transcendance de l'Ego</p><p>Husserl Intentionnalit Kant</p><p>Un article de Wikipdia, l'encyclopdie libre.</p><p>Cet article est une baucheconcernant la philosophie.Vous pouvez partager vos connaissances en lamliorant (comment ?) selon lesrecommandations desprojets correspondants.</p><p>La Transcendance de lEgo</p><p>Auteur Jean-Paul SartreGenre Essai philosophique</p><p>Date de parution 1936Lieu de parution Paris</p><p>Pays d'origineFrance</p><p>Nombre de pages87ISBN 2-7116-0676-7</p><p>La Transcendance de lEgo, premire uvre proprement philosophique et originale[1]de Jean-PaulSartreest crite en 1934, en partie durant son sjour Berlin o il tait all tudier laphnomnologiede Husserl, et est publie en 1936dans la revueLes Recherches philosophiques. Cet ouvrage sinscrit</p><p>dailleurs typiquement dans un dbat interne une cole. Les rfrences Husserlnont donc riend'tonnant, en revanche ce qui pourra surprendre cest la place importante qu'occupe Kant. Laterminologie est donc marque par Husserlet Kant, dans la suite de luvre de Sartre, on ne trouvera</p><p>plus de terme comme conscience transcendantale .</p><p>La thse deLa Transcendance de lEgoest que lEgo nest pas un habitant[2] de la conscience,cest--dire quil nest pas la base de la conscience mais quil est un objet de la conscience. cette</p><p>premire thse nonce au tout dbut de louvrage vient sy ajouter une deuxime la fin, selonlaquelle la conscience transcendantale est une spontanit impersonnelle. La position de Sartre estassez originale tant donn quil part de la conscience, et quil va construire une philosophie de la</p><p>conscience mais qui ne sera pas une philosophie du sujet.La mthode, comme lindique le sous-titre, esquisse dune description phnomnologique, estdescriptive. Il s'agit de dcrire une exprience de pense dont le point de dpart est la conscience, et</p><p>plus prcisment d'une conscience dfinie par lintentionnalit.</p>http://www.wikiwand.com/fr/Husserlhttp://www.wikiwand.com/fr/Jean-Paul_Sartrehttp://www.wikiwand.com/fr/Jean-Paul_Sartrehttp://www.wikiwand.com/fr/1934http://www.wikiwand.com/fr/Jean-Paul_Sartrehttp://www.wikiwand.com/fr/Francehttp://www.wikiwand.com/fr/1936http://www.wikiwand.com/fr/Jean-Paul_Sartrehttp://www.wikiwand.com/fr/Husserlhttp://www.wikiwand.com/fr/Intentionnalit%C3%A9http://www.wikiwand.com/fr/Kanthttp://www.wikiwand.com/fr/Intentionnalit%C3%A9http://-/?-http://www.wikiwand.com/fr/Kanthttp://www.wikiwand.com/fr/Husserlhttp://www.wikiwand.com/fr/Kanthttp://www.wikiwand.com/fr/Husserlhttp://www.wikiwand.com/fr/1936http://www.wikiwand.com/fr/Husserlhttp://www.wikiwand.com/fr/Ph%C3%A9nom%C3%A9nologie_(philosophie)http://www.wikiwand.com/fr/1934http://www.wikiwand.com/fr/Jean-Paul_Sartrehttp://-/?-http://www.wikiwand.com/fr/Mod%C3%A8le:Infobox_Livrehttp://www.wikiwand.com/fr/Sp%C3%A9cial:Ouvrages_de_r%C3%A9f%C3%A9rence/2-7116-0676-7http://www.wikiwand.com/fr/International_Standard_Book_Numberhttp://www.wikiwand.com/fr/Francehttp://www.wikiwand.com/fr/1936http://www.wikiwand.com/fr/Jean-Paul_Sartrehttp://www.wikiwand.com/fr/Projet:Accueilhttp://www.wikiwand.com/fr/Aide:Comment_modifier_une_pagehttp://www.wikiwand.com/fr/Portail:Philosophiehttp://www.wikiwand.com/fr/Aide:%C3%89bauchehttp://www.wikiwand.com/fr/Kanthttp://www.wikiwand.com/fr/Intentionnalit%C3%A9http://www.wikiwand.com/fr/Husserlhttp://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=La_Transcendance_de_l%27Ego&amp;action=edit&amp;section=0</li><li><p>7/23/2019 La Transcendance de l'Ego - Wikiwand</p><p> 2/11</p><p>21/09/2015 La Transcendance de l'Ego - Wikiwand</p><p>http://www.wikiwand.com/fr/La_Transcendance_de_l'Ego 2/11</p><p>Dans une premire partie, Sartre, travers la description, constate et analyse lEgo dans sa doublecomposante dun Je et dun Moi.</p><p>Dans la deuxime partie de son ouvrage, il examine, toujours laide de la description, la constitutionde lEgo. Aprs avoir pos le problme, il en fait la gnalogie.</p><p>Plan de l'ouvrage</p><p>I. Le Je et le Moi</p><p>A) Thorie de la prsence formelle du JeB) Le Cogito comme conscience rflexiveC) Thorie de la prsence matrielle du Moi</p><p>II. La constitution de l'Ego</p><p>A) Les tats comme unit transcendantales des consciencesB) Constitution des actions</p><p>C) Les qualits comme units facultatives des tatsD) Constitution de lEgo comme ple des actions, des tats et des qualitsE) Le Je et la conscience dans le Cogito</p><p>Conclusion</p><p>Un point de dpart kantien</p><p>Le point de dpart de Sartre est la fameuse phrase de Kant: Le Je doit pouvoiraccompagner nos</p><p>reprsentations[3]</p><p>. Sartre se demande si le Je accompagne toutes nos reprsentations. La rponse estngative, et cela Kantla bien pressentie puisquil crit doit pouvoir que Sartre souligne. Il y adonc des reprsentations sans Je.</p><p>Sartre choisit comme exemple la lecture. condition que le livre soit bon, le lecteur est pris dans salecture et s'oublie, il n'y a plus de Je, les pages sont tournes sans que le lecteur se dise : je tourne la</p><p>page . Il faut distinguer jesais quejedois faire cela et aprs cela de il y aconscience de devoirfaire cela et ensuite cela . Il faut donc constater quil existe bien des cas o il y a conscience mais pasde Je, cela est un fait. Et ce fait indique lexistence dun champ de conscience impersonnelle pourSartre.</p><p>Rappelons que le Je est pour Kantune condition de possibilit de lexprience, un tel Je est dans laterminologie kantienne, transcendant, suprieur aux choses, et transcendantal, suprieur etindpendant de lexprience, il faut donc bien le distinguer du Je empirique, cest--dire du Je quelon rencontre dans lexprience.</p><p>Cest sur cette base quil faut distinguer la conscience transcendantale et la conscience empirique. Etil faut remarquer que le rapport de lune lautre nest quun rapport de condition de possibilit. Laconscience transcendantale est seulement lensemble des conditions ncessaires lexistence duneconscience empirique[4].</p><p> partir de l, se demander ce que peut tre une conscience transcendantale na pas de sens,puisquelle ne se situe pas au niveau de lexprience mais avant lexprience, dans les conditions depossibilit. Sartre ne veut pas dplacer le problme, lexistence parfois dun Je dans la conscience, ilveut rester au niveau du fait, et cest ce moment qu'il rencontre Husserl.</p>http://www.wikiwand.com/fr/Husserlhttp://-/?-http://www.wikiwand.com/fr/Transcendantalhttp://www.wikiwand.com/fr/Transcendanthttp://www.wikiwand.com/fr/Kanthttp://www.wikiwand.com/fr/Kanthttp://-/?-http://www.wikiwand.com/fr/Kant</li><li><p>7/23/2019 La Transcendance de l'Ego - Wikiwand</p><p> 3/11</p><p>21/09/2015 La Transcendance de l'Ego - Wikiwand</p><p>http://www.wikiwand.com/fr/La_Transcendance_de_l'Ego 3/11</p><p>Une phnomnologie de lEgo</p><p>Avec Husserlet laphnomnologie, la conscience transcendantalede Kantest saisie par Husserldanslpoch, elle nest plus un ensemble de conditions mais un fait absolu[5], elle est un absolu. Laconscience transcendantale peut donc aussi tre appele conscience absolue. Et si lon se demande</p><p>pourquoi elle est un absolu, la rponse est dconcertante de simplicit : car elle est conscience delle-mme. Cest en ce sens quil faut comprendre que la conscience se dfinit par lintentionnalit[6].</p><p>Et lintentionnalit, cette grande loi de la conscience mise jour par Husserl(et fortement aid en celapar Brentano) snonce ainsi : la conscience est toujours conscience de quelque chose. Sartrecomprend lintentionnalitpar le fait que :</p><p> [] le type dexistence de la conscience cest dtre conscience de soi. Et elle prendconscience de soi en tant quelle est conscience dun objet transcendant. Tout est donc clair etlucide dans la conscience : lobjet est en face delle avec son opacit caractristique, mais elle,elle est purement et simplement conscience dtre conscience de cet objet, cest la loi de sonexistence[7]. </p><p>Cette dfinition minimum de la conscience, qui est simple, austre et radicale restera la mme dansLtre et le Nant[8].</p><p>Il convient de relever que dans plusieurs passages o Sartre parle librement de conscience, sansprciser de quelle conscience il sagit, il sagira toujours de cette conscience transcendantale ouabsolue. Car, il ny a pas une conscience et une dfinition de la conscience mais plusieurs types deconsciences dans cet ouvrage. Nous pouvons distinguer : la conscience transcendantale, la conscienceempirique, la conscience irrflchie, la conscience rflchie, la conscience rflexive et enfin laconscience rflchissante, ce qui nous fait pas moins de six types de consciences. Nous lesexaminerons en temps voulu.</p><p>Que se passe-t-il par rapport Kant? En fait, toute la perspective est retourne. Par lintentionnalit,en naissant porte sur un tre autre quelle-mme, la conscience est unifie par lobjet. En schappant elle-mme, la conscience sunifie sur un objet et dans le temps. Avec cette conception</p><p>phnomnologique de la conscience, ce nest plus le Je transcendantal de Kantmais la conscience deHusserlqui unifie et individualise. Le Je devient alors, totalement inutile. Ce Je est superflu, nuisibleet il annonce la mort de la conscience.</p><p>Il faut noter ici une divergence entre Sartre et Husserl. Car la position dHusserlnest pas constante propos du moi, il a fait un pas en avant et un pas en arrire.</p><p>Il a dabord considr que le moi tait une production synthtique et transcendantale de la consciencedans lesRecherches logiques, cest--dire un objet de la conscience. Pour ensuite, revenir en arrire, la thse classique dun Je transcendantal qui est un moi la base de la conscience, un habitant de laconscience comme dit Sartre.</p><p>Prenons pour preuve ces deux passages :</p><p> Dailleurs je dois reconnatre, vrai dire, que je ne puis absolument pas arriver dcouvrir ce</p><p>moi primitif, en tant que centre de rfrence ncessaire[9]. </p><p>Quon comparera avec : Le monde objectif qui existe pour moi, qui a exist pour moi et qui existera pour moi, cemonde objectif avec tous ses objets puise en moi-mme, ai-je dit plus haut, tout le sens et toutela valeur existentielle quil a pour moi il les puise dans mon moi transcendantal, que seul</p>http://-/?-http://-/?-http://-/?-http://www.wikiwand.com/fr/Recherches_logiqueshttp://www.wikiwand.com/fr/Husserlhttp://www.wikiwand.com/fr/Husserlhttp://www.wikiwand.com/fr/Husserlhttp://www.wikiwand.com/fr/Kanthttp://www.wikiwand.com/fr/Kanthttp://-/?-http://www.wikiwand.com/fr/L%E2%80%99%C3%8Atre_et_le_N%C3%A9anthttp://-/?-http://www.wikiwand.com/fr/Intentionnalit%C3%A9http://www.wikiwand.com/fr/Brentanohttp://www.wikiwand.com/fr/Husserlhttp://www.wikiwand.com/fr/Intentionnalit%C3%A9http://-/?-http://www.wikiwand.com/fr/Intentionnalit%C3%A9http://-/?-http://www.wikiwand.com/fr/%C3%89poch%C3%A8http://www.wikiwand.com/fr/Husserlhttp://www.wikiwand.com/fr/Kanthttp://www.wikiwand.com/fr/Transcendantalehttp://www.wikiwand.com/fr/Ph%C3%A9nom%C3%A9nologie_(philosophie)http://www.wikiwand.com/fr/Husserl</li><li><p>7/23/2019 La Transcendance de l'Ego - Wikiwand</p><p> 4/11</p><p>21/09/2015 La Transcendance de l'Ego - Wikiwand</p><p>http://www.wikiwand.com/fr/La_Transcendance_de_l'Ego 4/11</p><p>rvle lpoch phnomnologique transcendantale[10]. </p><p>Le problme que soulve Sartre est de savoir si une conception du moi comme habitant de laconscience est conciliable avec la premire dfinition de la conscience. La rponse est ngative, caralors toute la dfinition de la conscience est menace. Comme nous lavons vu, la conscience estdfinie grce lintentionnalitcomme un absolu non substantiel du fait quelle est conscience delle-</p><p>mme, et quelle est, rajoute Sartre : toute lgret, toute translucidit[11], elle est aussi purespontanit. Or, quest ce que le moi ? Il est opacit, la clart de la conscience est dtruite. Cest encela que ce Je transcendantal annonce la mort de la conscience. Rintroduire un Je transcendantal dansla conscience, cest la transformer en monadeet se prcipiter dans le solipsismepour Sartre. Mais ilreste savoir maintenant si la clart de la conscience mrite ce sacrifice du moi, car, de la mmemanire que Hume, Sartre ne va-t-il pas avoir de problme considrable pour rendre compte dusentiment de notre identit ? Voyons comment il sy prend.</p><p>La critique de la notion d'inconscient</p><p>Sartre ne fait pas directement allusion Freud et linconscient freudien, mais aux moralistes du</p><p>XVIIesicle et en particulier La Rochefoucauld et la thorie de "lamour propre" selon laquellelamour, le souci de soi-mme serait le mobile secret de toutes nos actions : "D'aprs eux lamour desoi - et par consquent le Moi - serait dissimul dans tous les sentiments sous mille formes diverses.D'une faon trs gnrale, le Moi, en fonction de cet amour qu'il se porte, dsireraitpour lui-mme(c'est Sartre qui souligne) tous les objets qu'il dsire. La structure essentielle de chacun de mes actesserait un rappel moi. Le "retour moi" serait constitutif de toute conscience.</p><p>Sartre attribue La Rochefoucauld linvention de linconscient sans qu'il en ait invent le terme."pour lui lamour-propre se dissimule sous les formes les plus diverses. Il faut le dpister avant de lesaisir." : "Lamour-propre est lamour de soi-mme et de toutes choses pour soi il rend les hommes</p><p>idoltres d'eux-mmes, et les rendrait tyrans des autres si la fortune leur en donnait les moyens il nese repose jamais hors de soi, et ne s'arrte dans les sujets trangers que comme les abeilles sur lesfleurs, pour en tirer ce qui lui est propre (...) (La Rochefoucauld,Maximes, Supplments de 1693)</p><p>"Le Moi cherche donc se procurer lobjet pour satisfaire son dsir. Autrement dit, c'est le dsir (ou silon prfre le Moi dsirant) qui est donn comme fin et lobjet dsir qui est moyen." (LaTranscendance de lEgo, p. 39)</p><p>Sartre reproche aux "psychologues" de commettre ici une erreur en confondant la structure des actesrflexifs avec celle des actes irrflchis.</p><p>Il donne lexemple d'un homme qui porte secours un ami en danger : je dsire secourir cet ami, "J'aipiti de Pierre et je lui porte secours. Pour ma conscience une seule chose existe ce moment : Pierre-devant-tre-secouru".</p><p>Les thoriciens de lamour propre ne considrent pas ce premier moment du dsir comme un momentcomplet et autonome. Ils imaginent que je porte secours Pierre pour faire cesser ltat dsagrableo m'ont plong ses souffrances. Mais le caractre dsagrable de cet tat et la volont de le supprimersuppose un acte de rflexion. (p. 40)</p><p>Les thoriciens de lamour propre supposent donc que le rflchi est premier, originel et dissimuldans linconscient, ce qui est contradictoire avec lide mme d'inconscient.</p><p>Sartre en conclut que la conscience irrflchie doit tre considre comme autonome "La rflexionempoisonne le dsir... Avant d'tre "empoisonns", mes dsirs ont t purs c'est le point de vue que</p><p>j'ai pris sur eux qui les a empoisonns.</p>http://www.wikiwand.com/fr/Solipsismehttp://www.wikiwand.com/fr/Monadehttp://-/?-http://www.wikiwand.com/fr/Intentionnalit%C3%A9http://-/?-</li><li><p>7/23/2019 La Transcendance de l'Ego - Wikiwand</p><p> 5/11</p><p>21/09/2015 La Transcendance de l'Ego - Wikiwand</p><p>http://www.wikiwand.com/fr/La_Transcendance_de_l'Ego 5/11</p><p>Lexamen psychologique de la conscience "intramondaine" amne...</p></li></ul>

Recommended

View more >