Le fonds latin du vocabulaire fran§ais .Le fonds Latin du vocabulaire fran§ais 19 Force est de

  • View
    214

  • Download
    1

Embed Size (px)

Text of Le fonds latin du vocabulaire fran§ais .Le fonds Latin du vocabulaire fran§ais 19 Force...

  • 17

    Lvolution du latin dans les langues romanes

    Le franais, comme toutes les langues dites romanes , doit videmment beaucoup au latin. En effet, la rpublique de Rome [particulirement aux iie et iersicles avant J.-C.] puis lEmpire des Csars [surtout aux ier-iiesicles aprs J.-C.] tendent la domination romaine sur le pourtour mditerranen et modifient considrablement lunivers linguistique des pays conquis. lapoge de lexpan-sion romaine, au iiesicle aprs J.-C., la mditerrane est latinise des degrs divers. Le latin se superpose aux langues existantes qui perdurent et coexistent plus ou moins longtemps. Notons que le latin na jamais t impos par la volon-t de Rome. Il se trouve que lassimilation sest produite par le temps. Le substrat, cest--dire la langue prexistant larrive du latin, a pu soit continuer voluer puis, faute de locuteurs, steindre, soit tre assimil dune manire ou dune autre avec le superstrat latin quil a contribu enrichir. Par exemple, le gaulois tait une langue parle dans la plaine du P [Gaule cisalpine] et sur une grande partie de la France actuelle [Gaule transalpine]. Le gaulois va lentement tre supplant par la langue de lenvahisseur alors mme que le latin parl en Gaule senrichissait dun vocabulaire nouveau [les emprunts latiniss furent nombreux1] et en quatre cinq sicles, le substrat fut dune certaine manire assimil au su-perstrat latin. On considre que le gaulois sest maintenu tant bien que mal chez les locuteurs jusquau ve ou viesicle de notre re. Il serait toutefois incorrect de penser quavant le iiesicle avant J.-C., date laquelle les invasions se font plus nombreuses en Gaule transalpine, on ne parlait que gaulois. Les Ibres taient installs dans une grande partie de lactuel sud-ouest de la France [mais aussi plus largement dans la pninsule dite ibrique] et leur langue a probablement t parle jusquau iersicle avant J.-C. Les Ligures, autre trs vieux peuple europen dont une partie vivait dans le Sud-Est de la France [essentiellement les Alpes mais aussi plus au nord, le long du Rhne], ont sans doute perdur aprs les priodes de colonisation romaine. Bref, le latin parl sur le territoire de la Gaule a russi supplanter les langues prexistantes en enrichissant toutefois son vocabulaire. Cest ainsi que ce latin-l, bien loin du classique idiome cicronien, est devenu

    1. Voir le chapitre 3 de cet ouvrage sur le vocabulaire gaulois en franais.

    Le fonds latindu vocabulaire franais

  • Histoire du vocabulaire franais

    18

    la base du lexique franais. Cest pourquoi galement, dans chaque province de la Romania, la langue de lenvahisseur, en interagissant avec les idiomes locaux, tous distincts les uns des autres, a volu diffremment et surtout a contribu une diffrenciation linguistique qui donna naissance aux langues romanes.

    La place du franais dans la famille des langues romanes

    Si lon considre aujourdhui les principales langues romanes, issues de lvo-lution du latin dans lensemble de la Romania, il est possible de hirarchiser le degr de latinisation de ces diffrentes langues. En effet, certains idiomes par-ticipent dune volution minimale2 par rapport au latin ; il sagit par exemple de lespagnol et de litalien qui, pour dire les choses simplement, sont rests plus proches de la langue source. Dautres ont connu une volution moyenne [ca-talan, occitan]. Dautres enfin, ont subi une volution forte. Le franais fait partie de cette dernire catgorie avec le roumain, par exemple. Considrer une telle hi-rarchisation revient simplement envisager les langues romanes actuelles comme plus ou moins distancies par rapport leur langue source commune, le latin.

    volution du latin vers les langues romanes

    LATIN

    LatinClassique

    LatinChrtien

    LatinPopulaire

    ProtoRoman

    ItalienRoumain

    Dialectes OccitansDialectes Franais

    Sarde

    Proto-Romanoriental

    Proto-Romanoccidental

    Portugais Espagnol Catalan Gallo-roman

    Gallo-romanseptentrional

    Gallo-romanmridional

    Langue dol Langue doc

    2. Voir ce sujet : Michel Banniard, Du latin aux langues romanes, Paris, Nathan, 1997, p.39.

  • Le fonds Latin du vocabulaire franais

    19

    Force est de constater que sur bien des points, le franais a connu, au cours de son volution, de nombreuses mtamorphoses dordre syntaxique, morpho-logique, phontique et bien sr lexical. Voyons dsormais de quel latin prcis-ment il est question ici.

    Latin classique vs latin populaire :aux origines du franais

    Quel latin est parvenu jusquau franais ? Ce que nous appelons gnrale-ment tout simplement le latin englobe la fois la priode dite classique proprement parler [ier sicle avant J.-C.] et la priode post-classique [les deux premiers sicles de notre re], soit la langue littraire de Cicron Tacite ; le latin tardif couvre la fin de la priode impriale [du iiieau vesicle aprs J.-C.] ; le latin mdival lui succde, du vie au xvesicle.

    Ce qui est singulirement intressant pour comprendre lvolution, dans la Romania, du latin au franais, cest que le latin dit populaire [appel aussi vul-gaire ou proto-roman] est la base mme du vocabulaire qui nous est parvenu aujourdhui3. Cette forme parle de la langue ne relve pas de la mme chrono-logie. Le latin populaire apparat vraisemblablement la faveur des expansions territoriales de Rome [donc dans une temporalit trs tendue qui se superpose aux latins classique et imprial] et concerne la langue parle, la langue du peuple qui volue paralllement un latin classique conservateur et plutt crit. Il se cre une opposition nette entre la langue savante, pure presque immuable de lcrit bref le latin classique de Cicron et la langue parle quotidiennement dans les provinces romaines tout autant qu Rome. Notons que Cicron lui-mme connat dans ses crits une variation lexicale notable entre les discours politiques et juridiques dun ct et ses correspondances prives de lautre. Pre-nons quelques exemples : le latin classique exprimait le feu par le mot ignis. Mais ce nest pas ce terme qui a volu en protofranais puis en franais mais le terme concurrent focus, beaucoup plus employ dans les villes et villages, qui a morphologiquement et phontiquement donn feu en franais moderne. Ignis na pas survcu lvolution naturelle de la langue dans le domaine franais. En revanche, cest par emprunt et bien plus tardivement quil refait surface, si lon ose dire, dans le vocabulaire technique o lon cre de toute pice un lexique spcialis [ignifuger, ignifugation, ignifugeant, etc.]. Le mot equus dsignait en latin classique le cheval alors que caballus renvoyait en latin populaire un

    3. Voir la carte de lvolution du latin dans les langues romanes ci-dessus.

  • Histoire du vocabulaire franais

    20

    mauvais cheval, souvent de trait. Cest pourtant ce dernier terme qui supplante le premier et volue naturellement sur le territoire de la Gaule pour donner cheval, terme ayant pris alors un sens gnrique. Mais tout comme ignis, equus rap-parat en franais la Renaissance dans les lexiques techniques et scientifiques sous les formes composes quitation, questre, etc.

    Ci-dessous un tableau de quelques formes concurrentes entre latin classique et latin populaire :

    Latin classique vs latin populaire :Deux formes concurrentes, deux volutions distinctes

    Latin Franais standard

    Lexique gnral

    [date de la premire

    attestation du mot]

    Franais scientifique

    et technique1

    [date de la premire attestation du mot]

    LC : equus

    LP : caballus

    cheval [xies.] questre [xives.],

    quitation [xvies.]

    LC : ignis

    LP : focus

    feu [xies.] ign [xves.], ignition [xives.], ignifuge [xixes.],

    ignifuger [xixes.]

    LC : ager

    LP : campus

    champ [xies.] agriculture [xiiies.], agricole [xives.],

    agriculteur [xves.]

    LC : sidus

    LP : stella

    toile [xies.] sidral [xvies.],

    sidr [xvies.],

    sidration [xvies.]

    LC : tellus

    LP : terra

    terre [xes.] tellurique [xixes.], qui a rapport la terre

    LC : potare

    LP : bibere

    boire [xes.] potable [xiiies.], eau potable, or potable

    [terme dalchimie]

    Lgende : LC : latin classique/LP : latin populaire4

    Il y avait donc bien en latin, sur le territoire de la Gaule et au moins pen-dant la priode impriale, des termes concurrents dsignant plus ou moins la

    4. Les termes de cette catgorie ne relvent pas de lvolution phontique du mot latin considr mais sont des emprunts tardifs scientifiques [en gnral partir du xive sicle mais certains peuvent tre trs rcents] construits partir de cette base tymologique. Le mot en LC, tel quel, na en gnral donn aucune forme en franais.

  • Le fonds Latin du vocabulaire franais

    21

    mme ralit du monde5 [potare/bibere, tellus/terra, etc.] mais qui ntaient pas employs dans les mmes contextes ou par les mmes personnes. Certains lin-guistes ont montr combien lart du compromis a d tre crucial dans la lati-nophonie des iiie et ixe sicles6 et na pas t tranger aux mutations profondes du latin parl sur le territoire de la Gaule. De telles mutations sont diverses et les variables langagires lintrieur dun diasystme7 sont multiples elles aussi : lvolution des formes va de pair avec les transformations phontiques.

    Quid du latin chrtien ?

    Le latin chrtien lui aussi a sa part de responsabilit dans la construction du lexique franais. Il se dveloppe avec lavnement du christianisme comme reli-gion dtat dans lEmpire romain et surtout travers les crits des Pres de lglise et de leurs commentateurs, de Tertullien [iiie sicle aprs J.-C.] saint Thomas dAquin [xiiiesicle aprs J.-C.]. On sait aujourdhui que lapport du latin chrtien est considrable dans les langues romanes8 et le franais ne droge pas cette rgle. Le modle dassimilation du vocabulaire, bien que diffrent de c