Legislation Sur Les Loyers en Haiti Justice

  • Published on
    20-Jan-2016

  • View
    654

  • Download
    19

Embed Size (px)

DESCRIPTION

les presciptions legales sur le loyer en Haiti..

Transcript

<ul><li><p>www.crijhaiti.com1</p><p>LA LGISLATION SUR LES LOYERS Observations liminaires </p><p>EnHati,depuisdjvingtans,onassisteunemontevertigineuseduprix des loyers. Il devient quasi impossible pour une famille avec unrevenu moyen de louer un appartement, car le montant des loyersavoisineleplussouvent50%desonrevenuannuel.</p><p>Certainspropritairesdemaison rclament lepaiementdes loyers endollars amricains, alors que la Constitution de la Rpublique en sonarticle6stipulequeL'unitmontairenationaleest:LaGOURDE.</p><p>Les dclarations dimpt locatif ne refltent pas toujours la valeur relle desmaisons, ce quiconstitueunmanquegagnerpourlEtat.Lalgislationsurlesloyersnestpasapplique.</p><p>Commentenestonarrivl?</p><p>Enguisede rponse, leCRIJproposeaux justiciables toute la lgislation sur les loyersafindeleurpermettredefairevaloirleursdroitsdanscedomaine.</p><p>Puissecesinformationsdeviennentlecatalyseurquirendrasonquilibrecettelgislationfacelaralitdesonapplicationtraverslepays.</p><p>************ LA LGISLATION SUR LES LOYERS </p><p>MONITEURN83LUNDI22SEPTEMBRE1947</p><p>LOIDU14SEPTEMBRE1947INTERDISANTTOUTEAUGMENTATIONDELOYERS</p><p>LOI</p><p>LECORPSLEGISLATIF</p><p>Vulesarticles11,13,61et98delaConstitution;</p><p>Considrantqu'ilya,encemoment,unevritablecrisedeloyersquidoittreconjure;qu'il importe aussi de protger les propritaires de maisons qui paient les taxescommunales,ainsiquelelocatairequifaitpartied'uneclasseimportanteetintressantedel'activitsocialeetqui,cetitre,doitpouvoirsedfendreconvenablementdevantlesTribunauxetbnficierdesdispositionsduCodecivil;</p><p>Considrantque les loyersd'immeubles sontundes facteursprincipauxducotde lavie;qu'ilconvientdanslesconjoncturesactuellesdemettreunterme,pardesmesuresappropries, toute hausse du montant des loyers des immeubles destins l'habitation,aucommerceouuneindustriequelconque;</p><p>ConsidrantquecertainesdispositionsduDcretloidu11novembre1935nesontpasenharmonieaveclanouvelleconstitution,</p><p>www.haitijustice.com</p></li><li><p>www.crijhaiti.com2</p><p>AVOTLALOISUIVANTE</p><p>Article1er.Apartirde lapromulgationde laprsente loi, est formellement interditetoute augmentation de loyers des maisons et appartements meubls ou non, htels,pensionsdefamille,magasinsetgnralementdetouslocauxdestinsl'habitation,aucommerceouuneindustriequelconque.</p><p>En consquence, seront considrs comme nulles de plein droit, de nul effet, toutesconventionscritesouverbales.Tousaccordscontrairesauxprescriptionsdel'alinacidessus. Le bailleur doit restituer le surplus des valeurs touches dans le cas o cesaccordsetconventionsseraientexcuts.</p><p>Article2.Serontgalementconsidrscommenulsdepleindroitetdenuleffettoutesconventions crites ou verbales, tous accords authentiques ou sous seing priv ayantpour objet une augmentation de loyer et intervenus entre propritaires et locatairesdanslescentvingtjoursprcdantlapromulgationdelaprsenteloi.</p><p>Leprixdesloyersresterafixersurlabaseducontratverbaloucritexistantlasusditepoqueentrebailleursetpreneursetserapaycommeauparavant.</p><p>Article3.L'excutiondesobligationsmiselachargedubailleurparlesarticles496,2ealinaet1491duCodecivilrelativementauxgrossesrparationsettoutescellesquipeuventdevenirncessaires,nesauraitjustifieruneaugmentationdesloyers.</p><p>Et si, sur le refus du bailleur d'effectuer lesdites rparations, le locataire autoris parJustice,lesfaitluimme,aucomptedubailleur,celuicinepeutprendreprtextepouraugmenterlesloyers.</p><p>Article 4. Si en dehors des grosses rparations et de toutes celles reconnuesncessaires,conformmentauxdispositionsdesarticles496,2e:alinaet1491duCodecivillepropritaire,parsuitedudsirexprimparlelocataireselonsademandecrite,a fait aux lieux lous des amliorations apprciables susceptibles d'augmenter lelogement ou l'aise du locataire et que celuici estime justifie une augmentation deloyers, le cas sera soumis par le propritaire et le locataire au Dpartement del'EconomieNationale,lequelbrefdlai,fixera,silyalieu,unnouveauprixdelocation.</p><p>galement peuvent tre soumises au Dpartement du Commerce et de l'conomieNationale,lesdemandesdervisiondeloyerspourleslocauxdestinsaucommerceouuneindustriequelconquepourdesmotifslaisssl'apprciationduditDpartement.CesditesdemandescompterontenprovincelaPrfecture.</p><p>Dans le cas de fixation de nouveaux prix de location, par suite des circonstancesenvisages aux paragraphes prcdents, s'il n'y a pas d'accord entre le bailleur et lelocataire, celuici aura droit a un dlai d'une anne au moins, de trois ans au plus,pendant lequel le locataire sera tenu de payer rgulirement le montant des loyersantrieurs. Pass ce dlai, les loyers arbitrs par le Dpartement du Commerce et del'conomienationaleserontpayschaquemoisparlelocataire.</p><p>Article5.Aprslapromulgationdelaprsenteloi,leprixdesloyersdetoutimmeubledestin l'habitation, au commerce ou une industrie quelconque qui sera mise enlocation,nedpasserapasUNPOURCENT(1%)dumontantduprixdelavaleurrelledel'immeublemisenlocation.</p><p>www.haitijustice.com</p></li><li><p>www.crijhaiti.com3</p><p>Danstouslescasdecontestationentrelocataireetbailleur,uneCommissiondetrois(3)hommesdel'artIngnieursouArchitectes,l'unchoisiparleConseilcommunal,l'autre,par le propritaire intress et le troisime par le locataire, sera forme aux finsd'valuerleprixdel'immeublemisenlocationetcettevaluationpermettradefixerleprixdelalocation.</p><p>Il y aura lieu rcusation ou dport d'un des arbitres s'il existe entre lune et l'unequelconquedespartiesencause,desliensdeparent, jusqu'cousingermaincomprisoudescausesl'inimiticapitale.</p><p>Encasdetranslationdudroitdeproprit,iln'yaurapasdesolutiondecontinuitdansles rapports entre bailleurs et locataires, le secondpropritaire sera tenu auxmmesobligationsquelepropritaireoriginaireexceptionfairepourtoutesobligationsquiontuncaractreessentiellementpersonnel.</p><p>Article6.Danslecasoilseratabliqu'unbailleuralouunimmeubleunprixdpassantUNDEMIPOURCENT(1/2%)delavaleurrelleduditimmeuble,ilseracondamnparleTribunalcorrectionneluneamendedeTROISCENTSGOURDESAU MINIMUM MILLE GOURDES au maximum. En cas de rcidive, il seracondamn l'amendeet l'emprisonnement,dont ladureserade troismoissixmois.Ilnepourrapasbnficierdescirconstancesattnuantes.</p><p>Article7. Aucune demande en validit de cong de location ne pourra tre prise enconsidrationparlesTribunauxlorsquelelocataireauratablipartouslesmoyensdepreuve, mme par prsomption, l'administration de la preuve contraire rserve auprofit du bailleur que l'action a t intente par suite de son refus d'accepter uneaugmentationduprixdesloyers.</p><p>Article8.Lademandeenvaliditdecongdoittreentendueetjugeconformmentaudroitcommun.</p><p>Undlaid'uneanneaumoinsoudetroisansauplusdevratoujourstreaccord tout locataire poursuivi en cong de location, charge par lui de payerrgulirementlemontantjusqu'expirationdudlai.</p><p>Article9.Les fraisdeprocdured'offresrellesetdeconsignationentrepriseparunlocataire avant une mise en demeure pour se librer, seront imputs de la sommeconsigne au greffe du tribunal et retenue aux ordres du bailleur, si les offres sontreconnuesrguliresetsuffisantes.</p><p>Article10.Lescontestationsrelativesaunonpaiementdes loyersavecrsiliationdebailetdguerpissementportesdevantleJugedePaixserontjugessansremisenitourderlelapremireaudience.</p><p>Touteslesexceptionssoulevesdoiventtretranchesaudiencetenanteetlejugementdufonddoittrerendu,aprsquelesexceptionsaurontttranchesdansundlaidequarantehuitheures,souspeinedeprisepartiecontrelejuge.</p><p>Article11.Enmatiredelocation,lemontantdesloyersestqurable.</p><p>www.haitijustice.com</p></li><li><p>www.crijhaiti.com4</p><p>Pourassignerquelqu'undevantunTribunalquelconquepournonpaiementdumontantdesloyers,ledemandeurdoitjustifieravoirsignifiaulocataireunemiseendemeurepersonneoudomicile,aumoinsunjourfrancavantl'exploitintroductifd'instance.</p><p>Article12SontsommaireslesdemandespournonpaiementdeloyersavecrsiliationdebailetdguerpissementportesdevantleTribunalcivil.Ledlaidecomparutionestde TROIS JOURS FRANCS. l'expiration du dlai, l'affaire sera entendue sans aucunecrituredequelquenaturequecesoit.</p><p>Le dfendeur sera tenu de prsenter tous ses moyens de dfense gnralementquelconques.Lescommunicationsdepices,s'ilyalieu,seferontlabarre.Lejugementdevratreprononchuitaine,souspeinedeprisepartiecontrelejuge.</p><p>Cesdemandesserontjugessansremisenitourderle.</p><p>Article13.Lesjugementsquiprononcentledguerpissementd'unlocatairequidoitaumoins trois mois de loyers seront excutoires par provision nonobstant appel oupourvoienCassationencequiconcernelechefdedguerpissement.</p><p>Article 14. Le pourvoi en cassation ou l'Appel d'un jugement concernant le nonpaiementdesloyersdemaisonneserarecevablesilelocatairesejustifieaumomentdel'unoul'autrerecours l'aided'uneattestationdlivreparlegreffedutribunalquiarendu le Jugement objet de l'Appel ou du Recours en Cassation, qu'il a effectivementconsign le montant des loyers chus avant, pendant l'instance devant la juridictiond'appeloudeCassation,exceptionfaitedetoutlocatairedguerpiparprovision.</p><p>dfautdecelle justification, leTribunal,d'office,prononcera ladchancede l'AppelouduPourvoi.</p><p>Les procdures d'Appel et du Pourvoi en Cassation seront faites conformment auxdispositionsduCodedeprocdurecivile.</p><p>Article15.LaprsenteLoiabrogetoutesLoisoudispositionsdeLoistousDcretsLoisoudispositionsdeDcretsLoisquiluisontcontrairesetseraexcuteladiligencedesSecrtairesd'tatintresss.</p><p>DonnauPalaisdelaChambredesDputs,PortauPrince,le21juillet1947,An144edel'Indpendance.</p><p>LePrsident:DrJosephLOUBEAU</p><p>LesSecrtaires:S.C.ZAMOR,DrF.MOISE,adhoc.</p><p>Donn la Maison Nationale PortauPrince, le 14 septembre 1947, An 144e del'Indpendance.</p><p>LePrsident:J.Blizaire,av.</p><p>LesSecrtaires:L.Bazin,Er.lyze.</p><p>AUNOMDELARPUBUQUE</p><p>LePrsidentdelaRpubliqueordonnequelaLoicidessussoitrevtueduSceaudelaRpublique,imprime,publieetexcute.</p><p>www.haitijustice.com</p></li><li><p>www.crijhaiti.com5</p><p>Donn au Palais National, PortauPrince, le 18 septembre 1947, An 144e del'Indpendance.</p><p>ParlePrsident:DumarsaisEstim.</p><p>MONITEURN41LUNDI17MAI1948</p><p>LOISURLESLOYERSDU17MAI1948PRESCRIVANTLESDLAISDE35ANSOUDE24ANSSELONLECAS...</p><p>LOI</p><p>DUMARSAISESTIM</p><p>PRSIDENTDELARPUBUQUE</p><p>Vulesarticles10,17,18et61delaConstitution;</p><p>Vulaloidu22Septembre1947surlesloyers;</p><p>Considrantquel'accroissementdelapopulationduPays,lacarencepresquetotaledesentreprises de construction et d'autres causes d'ordre conomique ont engendr unecrise du logement qui prend ces joursci des proportions alarmantes surtout danscertainesgrandesvillessurpeuplesdelaRpublique;</p><p>Que pour attnuer les rpercussions de cet tat de choses sur l'conomie du Pays,d'urgentesmesuresd'ordrepublics'imposent;</p><p>Qu'en attendant une nouvelle rglementation, conforme la Constitution, du droit deproprit, il importe surtout de soustraire les immeubles logeant les tablissementsindustrielsetcommerciauxauxspculationsillicitesdontilssontl'objet;</p><p>Sur le rapport des Secrtaires d'Etat du Commerce, de l'conomie Nationale et de laJustice;</p><p>EtaprsdlibrationenConseildesSecrtairesd'tat,</p><p>APROPOS</p><p>EtleCorpsLgislatifavotlaloisuivante:</p><p>Article 1er. Il ne pourra tre entrepris par voie force ni ordonne par justice, ledguerpissementd'un locataired'immeublequemoyennant ralisationdes conditionscidessousfixes.</p><p>Article2.Silepreneurauncommerceouuneindustriedansunimmeublelou,ilnepourra entredguerpipar la voie force, qu'aprs avoir, partirde laprsenteLoi,bnfici d'un dlai variant entre 3 ans et 5 ans, suivant les conditions du lieu de lasituationdubienetlescirconstancesparticulireschaqueaffaire.</p><p>www.haitijustice.com</p></li><li><p>www.crijhaiti.com6</p><p>Article 3. Pour tous locataires non commerants, ni industriels, le dguerpissementdevratreprcdd'undlaide2ans4ans.</p><p>Article 4. Pour bnficier des dlais exceptionnels cidessus le locataire sera tenupendant toute la dure du bail d'acquitter rgulirement et au plus tard trois joursfrancsaprsunemiseendemeure,lemontantdesloyerschusetdejouirdel'immeublelouenbonpredefamilleconformmentauxprescriptionsduCodecivil.</p><p>Article5. En attendant la fixation par les tribunaux de droit commun, des nouveauxdlais prvus, le Juge des rfrs sera comptent pour ordonner le sursis toutdguerpissemententrepris,l'encontredecequiestcidessusprescrit.</p><p>Article 6. La prsente Loi abroge toutes Lois ou dispositions de Lois qui lui sontcontraires et sera excute la diligence des Secrtaires d'tat du Commerce, del'conomienationaleetdelajustice,chacunencequileconcerne.</p><p>Donn la Maison Nationale, PortauPrince, le 14 mai 1948, An 145e del'Indpendance.</p><p>LePrsident:CharlesFOMBRUN</p><p>LesSecrtaires:O.POUX,DrJh.BUTEAU,P.i.</p><p>Donn la Chambre des dputs, PortauPrince, le 17 mai 1948, An 145e del'Indpendance.</p><p>DonnauPalaisNational,PortauPrince,le17mai1948An145edeLIndpendance.</p><p>LePrsident:DumarsaisESTIM</p><p>MONITEURN84JEUDI16SEPTEMBRE1948</p><p>LOIDU8SEPTEMBRE1948RELATIVEAUXDLAISAACCORDERAUXLOCATAIRESPOURDLAISSERLESIMMEUBLESQUELESPROPRITAIRES</p><p>ONTL'OBLIGATIONDERPARER</p><p>LOI</p><p>DUMARSAISESTIM</p><p>PRSIDENTDELARPUBLIQUE</p><p>Vul'article:84delaConstitution</p><p>VulaLoidu17Mai1948surlesloyers;</p><p>VulaLoidu5Fvrier1948surlesenseigneslumineusesetlamodificationdesaspectsdesimmeubles;</p><p>www.haitijustice.com</p></li><li><p>www.crijhaiti.com7</p><p>Considrantqu'ilyalieudeconcilierl'obligationfaiteauxpropritairesderparerleursimmeubleset ledroitdes locatairesd'obtenirdesdlaispourdlaisser les lieuxqu'ilsoccupent;</p><p>SurlerapportmotivduSecrtaired'tatdelaJustice;</p><p>Del'AvisduConseildesSecrtairesd'tat,</p><p>APROPOS</p><p>EtleCorpslgislatifavotlaLoisuivante:</p><p>Article1er. Au cas o de l'avis de l'Ingnieur qualifi du gouvernement, les travauxd'embellissement effectuer une maison situe dans la zone commercialencessiteraient l'vacuation des lieux, le propritaire notifiera au locataire ledit avisavecsommationdeviderleslieuxdansundlaimaximumde8jours.</p><p>Passcedlai,etfauteparlelocatairedes'excuter,leJugedePaixsaisidel'actionnepourraaccorderaulocatairequ'undlaide1530jourspourdlaisserl'immeuble.</p><p>La cause ainsi introduite sera entendue toutes affaires cessantes et le jugement seraexcutoireparprovisionnonnonobstantopposition,appeloupourvoiencassation.</p><p>Article 2. Au cas o dans les trois jours de la sommation faite au propritaired'effectuerlesrparationsncessaires,ils'abstiendraitdeprocdercontrel'occupant,leCommissairedugouvernementestautorisagirensonlieuetplaceetsesfrais.</p><p>Article3. Le locatairedont ledguerpissement est ainsi obtenunestpas astreint aupaiement des loyers pendant tout le temps que dureront lesdites rparations,conserverananmoins le droit de reprendre la jouissancede sonbail, l'achvementdestravauxd'embellissement,chargeparluidepayeruneaugmentationdeloyerdontla quotit sera fixe, conformment aux dispositions de l'article 4 de la Loi du 11septembre1947.</p><p>Article4.Dansaucuncas,lepropritaireneseraresponsableenverslelocataireresten possession de l'immeuble, des dommages par lui subis au cours des travauxd'embellissementprescrits.</p><p>Article 5. La prsente Loi abroge toutes lois ou dispositions de lois qui lui sontcontrairesetseraexcuteladiligencedesSecrtairesd'tatdesTravauxPublics,delaJusticeetdesFinances,chacunencequileconcerne.</p><p>Donn la Chambre des Dputs, PortauPrince, le 7 septembre 1948, An 145e del'Indpendance.</p><p>LePrsidentDrJh.LOUBEAU</p><p>LesSecrtairesDrF.MOISE,M.DENIZARD,a.i.</p><p>Donn la Maison Nationale, PortauPrince, le 8 septembre 1948, An 145e del'Indpendance.</p><p>LePrsidentOffranePOUX</p><p>www.haitijustice.com</p></li><li><p>www.crijhaiti.com8</p><p>LesSecrtaires:ErnestLIZE,BeauharnaisBOISRONROND,a.i.</p><p>AUNOMDELARPUBUQUE</p><p>LePrsidentde laRpubliqueordonneque la loicidessussoitrevtueduSc...</p></li></ul>