Les tourbières Annie Gauliard-Dieng Michel Pourchet Avril 2011

  • View
    122

  • Download
    4

Embed Size (px)

Text of Les tourbières Annie Gauliard-Dieng Michel Pourchet Avril 2011

  • Page 1
  • Les tourbires Annie Gauliard-Dieng Michel Pourchet Avril 2011
  • Page 2
  • Les tourbires sont des milieux relictuels o se sont inscrites les mmoires hydrologiques, climatiques et vgtales de la terre depuis les dernires glaciations, il y a environ 12000 ans.
  • Page 3
  • Le retrait et la fonte des glaciers a gnr de nombreux lacs et marais rapidement coloniss par une vgtation pionnire de mousses, de roseaux et de laches.
  • Page 4
  • Cette production vgtale sest dcompose de manire imparfaite par manque d'oxygne en matire organique noirtre ou blonde : la tourbe. C'est elle qui construit le milieu qui est en constante volution.
  • Page 5
  • Des datations peuvent se faire avec les radiolments naturels ou artficiels. Carbone 14 C, Plomb 210 Pb et Cesium 137 Cs Dtermination de son ge. Evaluation de sa croissance.
  • Page 6
  • Actuellement les tourbires ont 10m maximum de profondeur. Elles augmentent de 1mm par an environ.
  • Page 7
  • Qu'est-ce qu'une tourbire? C'est une zone humide dans laquelle il y a : de la tourbe blonde ou brune de l'eau stagnante peu oxygne, en permanence de la vgtation Une tourbire produit de la tourbe, c'est le nom actuel de ces zones humides, mais autrefois elles portaient des noms tel que marais (Nord), sagne(Sud), faigne(Est), seigne......
  • Page 8
  • Page 9
  • Les tourbes blondes sont issues de la transformation des sphaignes, en particulier dans les tourbires de montagne. Ce sont gnralement des matriaux faible densit, poreux, acides et riches en fibres. La Tourbe blonde
  • Page 10
  • Le genre Sphagnum constitue lui tout seul une famille. Il partage avec les autres bryophytes son mode de croissance et de reproduction. Les sphaignes
  • Page 11
  • Les sphaignes n'ont pas de racines. En gnral elles poussent dans les tourbires acides (pH 4-5). Certaines supportent un pH 6-7 Sphagnum palustre Les sphaignes La croissance se fait par le haut et le bas pourrit.
  • Page 12
  • Elles se distingue des autres mousses par des caractre morphologiques et physiologiques. Les rameaux sont runis en faisceaux tals le long de la tige, avec des branches horizontales et des branches pendantes, qui sont recouverts de feuilles troitement imbriques. Cette structure permet le transport de l'eau par capillarit jusqu'au capitule. Les sphaignes
  • Page 13
  • Les branches les plus jeunes forment la tte. Les sphaignes
  • Page 14
  • Les sphaignes peuvent avoir des couleurs varies Sphagnum acutifolium Les sphaignes
  • Page 15
  • Les feuilles des rameaux sont en forme de proue de navire Les sphaignes Sphagnum palustre
  • Page 16
  • La tige est pourvue de feuilles (feuilles caulinaires) de formes diffrentes des feuilles des rameaux qui sont souvent utilises pour l'identification des espces. Les sphaignes
  • Page 17
  • Un rseau de petites cellules vivantes qui font la photosynthse, englobe des grandes cellules mortes qui sont charges du stockage de l'eau. Les sphaignes
  • Page 18
  • La Tourbe brune La tourbe brune provient de la transformation de dbris vgtaux ligneux (arbres divers) et en particulier d'Ericaceae. La tourbe noire provient de la transformation des Cyperaceae. Ce sont des matriaux compacts, humifis, contenant moins de fibres et meilleurs combustibles que la tourbe blonde. C'est le charbon du pauvre.
  • Page 19
  • Les diffrents types de tourbires selon leur niveau d'acidit
  • Page 20
  • Les tourbires et les bas marais acides se dveloppent sur des substrats acides (pH infrieur 7). Elles reoivent dimportants apports pluviomtriques sous forme de pluie, de neige ou de brouillard.
  • Page 21
  • Les bas marais alcalins se dveloppent sur substrat non acide, sols riches en calcaire (pH gnralement suprieur 7), parfois en contact du schiste, du grs ou du granit. Leur alimentation en eau provient essentiellement de la nappe affleurante, des sources ou des ruissellements voisins.
  • Page 22
  • Exemple de formation d'une tourbire Comblement progressif de la dpression par des vgtaux comme les laches, les roseaux. C'est la formation de la tourbire de bas-marais appele encore tourbire carex.
  • Page 23
  • Exemple de formation d'une tourbire Suite une accumulation des eaux de pluie lgrement acides la surface de la tourbire carex, il y a apparition de mousses en particulier les sphaignes, dont le dveloppement en hauteur aboutit l'paississement de la tourbire.
  • Page 24
  • Exemple de formation d'une tourbire Lorsque l'paisseur de la tourbe empche les mousses de puiser de l'eau, le bombement cesse, c'est alors que s'installent les vgtaux tels que la callune et la myrtille, puis bouleaux et pins crochet.
  • Page 25
  • Les diffrents types de tourbires selon l'alimentation hydrique
  • Page 26
  • Page 27
  • Lac-tourbire du Luitel Shmas: Olivier Manneville
  • Page 28
  • Lac-tourbire du Luitel 05/04/2010 30/04/2010
  • Page 29
  • Lac-tourbire du Luitel 15/07/2010
  • Page 30
  • Lac-tourbire du Luitel 28/10/2010
  • Page 31
  • Tourbire du Luitel Tourbire de la Combe du lac Lamoura Shmas: Olivier Manneville
  • Page 32
  • Tourbire du Luitel
  • Page 33
  • Tourbire du Peuil une partie seulement
  • Page 34
  • Cas particulier : Cratre du Mont Bar (Haute Loire)
  • Page 35
  • Page 36
  • Paludification: accumulation progressive de matires organiques dans un sol ou substrat satur en eau de faon permanente ou quasi-permanente.
  • Page 37
  • Tourbire du Peuil
  • Page 38
  • Page 39
  • Tufires de la Sne
  • Page 40
  • Tufires du jardin alpin du lautaret (Swertia)
  • Page 41
  • Marais de Montfort
  • Page 42
  • Page 43
  • Page 44
  • Coupe du Marquenterre (Picardie)
  • Page 45
  • Marquenterre (Picardie)
  • Page 46
  • Page 47
  • Page 48
  • Panne des Dunes de Merlimont (Picardie)
  • Page 49
  • Pourquoi s'intresser aux tourbires? C'est une zone humide. Alimentation des nappes phratiques. puration des eaux. Rgulation saisonnire. crtement des crues.
  • Page 50
  • Pour la biodiversit importante dans un milieu rare. Pour les paysages. Pour des raisons socio-conomiques. (levage, litire des animaux: bauche) Pour la mmoire (pollen, reconstitution des climats). Pourquoi s'intresser aux tourbires?
  • Page 51
  • Les tourbires sont les archives des paysages vgtaux, du climat et de l'action humaine. Les pollens trouvs dans les sdiments sont tudis et cela permet de construire un diagramme pollinique.
  • Page 52
  • Page 53
  • Apparition et disparition d'espces. Empetrum hermaphroditum n'existe plus chez nous. Vgtaux introduits ou cultivs par l'homme.
  • Page 54
  • L'Isre est le 2me dpartement de la rgion en nombre de tourbires selon l'inventaire de 2000 (AVENIR). 110 tourbires, 2700ha, soit 0,36% du dpartement. 30% des espces protges.
  • Page 55
  • Urbanisation. Amnagement des montagnes. Menaces sur les tourbires. Drainages agricoles. Tourisme (perturbation des conditions de vie de la mousse) Surpturages (idem) Espces envahissantes. Eutrophisation. Pollution sale (en 2000 le plancton du luitel est un plancton de milieu sal contrairement celui de 1950).
  • Page 56
  • Vers la disparition en fort qui peut tre ralentie par un entretien. Evolution naturelle des tourbires. 1937
  • Page 57
  • Fin de la prsentation gnrale de tourbires Annie Gauliard-Dieng Michel Pourchet Avril 2011