Prix Louis-Marin attribué à Gilles Lapouge pour La Louis-Marin - Gilles... · Prix Louis-Marin attribué…

  • Published on
    12-Sep-2018

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • Prix Louis-Marin

    attribu Gilles Lapouge

    pour La lgende de la gographie Albin Michel 2009

    Votre talent, Monsieur, a t reconnu maintes reprises, vous avez

    cr, avec Bernard Pivot, ce qui allait tre Apostrophes et lon pourrait penser que vous navez que faire de nos petits lauriers. Oui mais voici : combattants nous sommes, et certains militaires, activits affreuses qui ne sauraient se pratiquer sans la fantaisie qui les rend supportables. Experts en fantaisie, nous avons reconnu en vous un matre fantaisiste.

    Au dbut de votre livre, nous apprenons que, tout jeune, vous vouliez tre ambassadeur. Grce Dieu vous ne lavez pas t et, ambassadeur rentr, voyageur vous tes, et trs entich des Indiens dAmazonie ce qui a valu vos lecteurs dy errer avec vous. Fils dun officier et frre dun autre, vous eussiez pu tre militaire. Grce Dieu vous ne le ftes point et cette non-carrire nous a permis dassister avec vous une bataille de Wagram assez floue pour tre plaisante, de suivre en son parcours le marchal de Saxe et, dans un aprs-bataille hors temps et hors pays, un soldat en droute dpass par des vnements qui, au reste, ne se sont pas produits. Homme libre amoureux de la mer, grce Dieu encore vous navez pas t marin et nous avons embarqu en votre compagnie sur des vaisseaux pirates et dbarqu aux les dans les fumes de boucan et les vapeurs de rhum. Vous avez aussi rv, nous dites-vous dans le livre que nous couronnons, tre gographe. Grce Dieu vous ne nous contez que la lgende de la gographie et pourquoi la prcision de la vraie vous dplat. vrai dire la prcision en tout vous rebute. Vous avez besoin de mirages , faiblesse qui fait les dlices de vos lecteurs et vous vient de petite enfance lorsque, partant en vacances dans le Sud algrien, on vous asseyait, dans la berline familiale, sur un strapontin dirig vers larrire, en sorte que vous y voyiez le paysage lenvers et toujours en voie de disparition.

    Ainsi en va-t-il pour la gographie. Sans doute nous racontez-vous son histoire, le patient effort des habitants de la terre pour viter de sy perdre, mettre des noms sur les choses, de la logique dans le fatras , tromper les gogos en ne rvlant de ce que lon a dcouvert au-del de lhorizon que ce que lon veut bien gardant pour soi le plus prcieux, partageant mme le monde et dfinissant le barbare comme celui qui chappe la gographie, inventant enfin les instruments ncessaires la mesure de lespace et du temps. Il va de soi que cet acharnement

  • destructeur ne vous va pas du tout. Votre gographie vous est nonchalante et vous naimez pas que la vraie grignote sans cesse le matriau du rve. Elle vite de se perdre ? Et si nous souhaitions nous perdre ? Impossible dsormais : avec le GPS, o que nous soyons, nous savons o nous sommes. Effrayante perspective ! Pour la conjurer, vous en dessinez une autre, dont on ne sait si elle nest pas plus effrayante encore. Lhomme disparu de la surface du globe, les choses resteront l et les vagues continueront faire leur fourbi mme quand il ny aura plus personne pour les entendre .

    Gnral Claude Le Borgne (cr)