of 33 /33
LA CADENCE DES SAMBOS Dieu s’utilise immensément dans l’art pour rendre l’homme heureux et le faire élever l’âme.

Revue Virtuelle

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Revue Virtuelle du Temple Art de Johrei

Citation preview

Page 1: Revue Virtuelle

LA CADENCE DES SAMBOS Dieu s’utilise immensément dans l’art

pour rendre l’homme heureux et le faire élever l’âme.

Page 2: Revue Virtuelle

PSalm

J’exécute

Un travail grandiose

De Salut qu’aucun saint homme

N’a pu imaginer.

Que c’est magnifique !

Au plus profond du plan divin

Se cachent d’innombrables

Mystères d’amour.

C’est dans ce monde dominé toujours

Par les cultures inférieures,

Que je vais apporter d’autres cultures

D’origine céleste.

de Meishu Sama

Salut

Page 3: Revue Virtuelle

ENSEIGNEMENT Un tableau du monde

Sans exception, toutes les religions créent des caractéristiques individuelles. Ceci provient du profond Plan de Dieu. Dieu a gardé Sa Lumière Directe dans la latence pendant la longue Ère de la Nuit, et la Vérité était occulte dans une brume de mystère.

Si l'humanité avait eu connaissance qu’il y a seulement un Créateur et une Vérité, depuis le début, il n'aurait pas été nécessaire d’avoir des controverses, des divisions et des détours. Tous les hommes vivraient en harmonie, satisfaits avec un objectif commun et le chaos dans aussi une grande évidence ne serait pas apparu en ces jours. Voilà la raison significative parce que le monde n'est pas dans ces conditions. Le mot « Plan » a une profonde signification en Japonais : littéralement il désigne « peinture ». Les religions sont les couleurs nécessaires pour la peinture d'une grandiose toile en faisant le portrait du Monde. Le temps par son exécution est arrivé finalement, parce que la composition idéale a été complètement conçue, dans chaque détail.

Le Maître Peintre est, maintenant, prêt à manipuler les coups de pinceau. Le sujet, c'est le « Paradis sur la Terre » et le peintre est le Dieu Suprême. On conclut qu'une manière limitée de penser, offre difficilement, bien que ça soit seulement partiellement, une vision momentanée de ce magistral Dessin.

Ceci ne s'applique pas seulement à la religion, mais à tous les autres aspects de la pensée et de la culture. Le Monde a été préparé jusqu'au point où il peut, maintenant, se mouvoir vers l’avant à propos de l'objectif universel — la construction du Paradis sur la Terre. La pensée exacte à ce propos nous inspire de l'enthousiasme et du courage. Nous remercions Dieu de nous donner le grand honneur et l’occasion de participer à Son Grandiose Plan.

25 octobre 1950

Page 4: Revue Virtuelle

HOKAN

Paroles du

"Les valeurs que j'ai dans la vie sont plus fortes que le désir que

beaucoup de personnes ont d’influencer et

de détruire ces valeurs "

Ayrton Senna

Page 5: Revue Virtuelle

Bonjour à Tous !

Aujourd'hui le 01 mai 2014, Jour du Travail,

nous célébrons notre Culte Mensuel d’ Action

de Grâces. Aujourd'hui, c'est aussi le 20eme

anniversaire du décès de notre bien-aimé

Ayrton Senna… Et je voulais commencer ma

prédication avec son message: « Il y a un

grand désir en moi d'améliorer toujours.

Améliorer. C'est ce qui me rend heureux.

Et chaque fois que je sens que j'apprends

moins, que la courbe d'apprentissage

s’aplanit, c'est-à-dire, si ce sera comme

ça, je ne suis pas très content. Et cela ne

s'applique pas non seulement

professionnellement, comme pilote, mais

comme une personne. » Je fais de ces

paroles miennes.

Que signifie, en fait, le Culte mensuel

d’Action de Grâces ? Qu’est ce que nous

remercions-nous aujourd'hui ?

Qu’apprenons-nous ? Que demandons-nous

aujourd'hui à travers nos prières ? Pourquoi

suis-je venu au Culte ? Quel est mon

sentiment par rapport à mon Service ?

Nous devons réfléchir, pour atteindre

l'excellence dans la foi et pour cela, nous

devons chercher notre Vérité dans le

Service.

L'essence de notre foi est être instrumente

fidèle de Meishu Sama. Pour que nous

atteignions ce but, nous devons faire une

réforme intime de notre foi. En d'autres mots,

ça signifie s'élever pour devenir une

personne que Meishu Sama puisse utiliser

avec facilité.

Pour que nous soyons un instrument fidèle

de Meishu Sama, nous devons avoir une

attitude fervente dans la pratique du Johrei.

Beaucoup de membres et ministres négligent

cette pratique, qui, d'ailleurs, est la principale

au sein de l'Église. Et avec une telle attitude,

cet objectif de devenir un instrument de

Meishu Sama est affaibli. D'autre part,

comme elles cherchent à résoudre les

problèmes avec leurs propres forces, les

grâces deviennent aussi petites.

Les serviteurs qui viennent administrer le

Johrei à un grand nombre de personnes

quotidiennement, ils ont eu une plus grande

occasion de recevoir de Meishu Sama, la

lumière nécessaire pour atteindre du succès

dans leur mission, et, en conséquence de

cela, la pensée qu’ils sont des instruments

de Meishu Sama se s’affermit de plus en

plus. Et, plus forte ce sera cette pensée, plus

profondément il va s’imprégner dans le cœur.

Proportionnellement, ces personnes auront

la permission de s'élever et devenir utiles à

Meishu Sama, qui les utilisera avec facilité.

En plus de cela, ils recevront des

magnifiques grâces.

C’est la pratique du Johrei qui permettra

l'ouverture du chemin de l’élévation de la foi.

Dans cette orientation, la semaine passée,

j'ai parlé avec une personne d'un autre pays

qui m’a dit que quelques membres qui

venaient d'une formation spiritiste, avaient la

manie, à l'heure du Johrei, d’invoquer des

esprits, pour que, de concert, l’administration

du Johrei vienne en aide à travers leurs

passes. Elle m’a demandé s'il y avait un

problème, parce que le ministre responsable

a dit que Meishu Sama utilisait aussi des

esprits dans la guérison des gens.

Je lui ai dit que ceci était totalement en

marge de la Vérité. Dans quelque hypothèse,

nous devons mélanger Johrei avec toute

autre activité. Si une personne agit ainsi, il

manque de respect à la maison de Meishu

Sama et aussi à sa mission. Il met aussi la

spiritualité en discrédit, parce qu'il vulgarise

le service des médiums et mentors. Elle a

demandé si dans l'Art de Johrei nous avons

des incorporations et si nous utilisons des

esprits dans notre dévouement. J'ai été très

inquiet par cette question, par cette situation

vécue par ces membres dans un pays

africain. Qu’est ce qu’ils font avec le legs de

Meishu Sama ? Qu’est ce qu’ils ont fait des

Page 6: Revue Virtuelle

C’est la pratique du Johrei qui permettra l’ouverture du chemin de l’élévation de la foi.

.

Page 7: Revue Virtuelle

des Enseignements Divins transcrits par Lui

?

J'ai expliqué que, en utilisant les

enseignements, nous administrons le Johrei

et nous ne faisons pas des passes. Nous

sommes spiritualistes. En pensant dans cette

attitude erronée de Servir, d'utiliser le Johrei

erronément, je réaffirme que nous devons

étudier de plus en plus les enseignements. Si

nous voyons quelqu'un agissant ainsi dans

l’une des unités de l'Art de Johrei, nous

devons demander à la personne d’arrêter

immédiatement. Nous devons orienter et

corriger l’attitude, après tout, nous ne

pouvons pas commettre des erreurs par

omission. Souvent, les gens agissent en

pensant qu’ils ont fait un bien, mais si nous

regardons leur vie, nous verrons qu'ils vivent

dans un grand enfer, parfois, l'esprit

secondaire les utilisent, et eux mêmes sont

aveugles, en trouvant que leurs visions, leurs

dons, vont aider cette personne. Au moment

du Johrei, la manifestation est de Dieu lui-

même, après tout, nous parlons de la

Lumière Divine, alors nous devons les

maintenir des sereins et respectueux en ce

moment.

Meishu Sama enseigne que tout le monde a

un esprit secondaire pour pouvoir demeurer

ici dans le monde matériel. Sans lui, l'être

humain n'aurait pas réussi à survivre sur

cette Terre, parce que l'Esprit Divin n'a pas

de désirs physiques. La fonction de notre

conscience divine est seulement une liaison

avec Dieu, pour recevoir les pensées et la

volonté divines.

Il y a une histoire très intéressante. Un

maître hindou, décédé il y a peu de temps,

se trouvait dans un état d'illumination et

d'union parfaite avec Dieu. Cependant, il

avait une étrange habitude de prendre, en

cachette, la nourriture dans la cuisine. Un

certain jour sa femme attira son attention : -

Comment peux-tu faire cela ? Tout le monde

te considère d’illuminé. Tu ne dois pas

ramasser de la nourriture ! Et il répondit : -

L’unique chose qui m’attache à cette Terre

est la nourriture. Pour cela, je dois m'efforcer

pour agir ainsi. Au moment où je ne ferai plus

cela, j’irai me désincarner. Mais j'ai encore

quelques choses à faire, avant de finir ma

mission. Donc, laisse-moi aller tranquille à la

cuisine.

Il est resté seulement au maître ce minime

désir. L'être humain, néanmoins, au lieu de

donner de l'importance à la Partie Divine, vit

seulement comme animal, prisonniers des

désirs et des appétits. Pour cela, il souffre

beaucoup de.

Dans le psaume d'aujourd'hui, Meishu Sama dit : « J’exécute un travail grandiose de Salut qu’aucun saint homme n’a pu imaginer. Que c’est magnifique ! Au plus profond du plan divin se cachent d’innombrables mystères d’amour. C’est dans ce monde dominé toujours par les cultures inférieures, que je vais apporter d’autres cultures ’origine céleste.

J'ai trouvé un extrait d'une prédication d'un

révérend où il fait le suivant placement :

« L'être humain pour survivre dans ce

monde, Dieu lui a donné un esprit secondaire

qui gouverne ses fonctions et désirs

corporels ». La plus grande mission de

l'esprit secondaire est de travailler. L'esprit

primordial fait seulement l'essentiel. Si Dieu

a créé l'homme ainsi, c'est parce qu’il s'agit

d'un mal nécessaire. Mais comme l'esprit

secondaire est lié au moyen de fils des

spirituels au monde des Jashins, il est

manipulé, à volonté, par eux. De cette façon,

nous sommes aussi liés au mal. À travers

notre esprit secondaire, qui se manifeste par

des désirs corporels et matériels, nous nous

lions, par le fil spirituel, avec les forces

malignes.

Quand la personne est à un niveau supérieur

de spiritualité, il apparaît, une entité maligne

du degré semblable pour le tenter. Ceci est

très difficile à comprendre, mais dans le

Page 8: Revue Virtuelle

Quand la personne est à un

niveau supérieur de

spiritualité, il apparaît, une

entité maligne du degré

semblable pour le tenter. Ceci

est très difficile à comprendre,

mais dans le royaume divin,

ainsi

que dans le monde malin,

il existe cette hiérarchie,

où se rivalisent au même

degré

le bien et le mal.

.

Page 9: Revue Virtuelle

royaume divin, ainsi que dans le monde

malin, il existe cette hiérarchie, où se

rivalisent au même degré le bien et le mal.

Même les grands maîtres avaient leurs

ennemis. Dans le cas de Jésus, c'était Satan

lui-même. Meishu Sama et Bouddha les ont

aussi affrontés. Conformément au degré

d'évolution, il vient un adversaire de la même

altitude. En vainquant les obstacles, on

évolue peu à peu et, en conséquence, il

apparaît une autre entité maligne du même

niveau.

Quand nous sommes à un niveau spirituel

inférieur, l'entité maligne est du même

niveau, mais quand nous commençons à

comprendre le monde spirituel, en

acquérant ainsi plus de lumière et un

grand pouvoir spirituel, une autre entité

plus forte vient nous perturber.

Il n'y a pas un moyen d’échapper. Seulement

Dieu suprême est exempté de cette lutte.

Toutes les entités divines ont une opposition

du même niveau. Donc, quand nous

observons l'histoire de l'humanité, nous

confirmons qu’il y a toujours eu la lutte entre

le bien et le mal.

Nous aurons en juin, le 15, le culte de la

Célébration du Royaume des Cieux sur la

Terre. Le 15 juin 1954, Meishu Sama avait

réalisé son dernier Culte, où il avait annoncé

l'Avènement de la Venue des Messies. Nous

devons comprendre que celui-ci n'est pas un

Culte ordinaire… Seulement spécial, c'est un

Culte de changement de position, de

changement de niveau. Nous allons nous

placer dans la position que j’ai dit au

commencement de la prédication, d'être

vraiment des instruments de Meishu Sama,

pour cela, je demande à tout le monde

présent dans ce culte de se préparer aussi

pour annoncer son changement, son

avènement. Qu'à partir de 15 juin, nous

soyons des nouveaux d'êtres, nés de

nouveau avec un nouvel objectif. Ma liaison

avec Meishu Sama est comme si c’était du

père vers l’enfant… je cherche

beaucoup en lui… en parlant de Meishu

Sama, Je vois les dirigeants, mais que dans

les paroles dites, nous ne sentons rien, la

Vérité n’a pas de poids. Ma recherche est

intense et pénible comme si c'était une voie

sacrée, mais je veux La trouver dans

l'essence, non pas inutilement dans l'image

passée. Il arrive des discours vides.

Faites attention aux orientations qui

emprisonnent les membres par la peur ou

par la faute, et s'ils échappent à certaines

d’entre d'elles, ils sont prisonniers de leur

cupidité. Meishu Sama est complet, il ne

demande pas de sacrifices absurdes, il

n'offre pas de richesses fictives, il ne promet

pas la rédemption de tes péchés à travers

des sacrifices monétaires pour compenser

son « manque de foi, Il a besoin seulement

que tu SOIS en fait un vrai serviteur,

quelqu'un qui FAIT HONNEUR à ses

enseignements, et, quand en fait, tu

remercieras, que tu le fasses par AMOUR,

que tu le fasses par GRATITUDE, JAMAIS

par peur, faute ou avidité ».

Encore une phrase d'Ayrton Senna qui va dans le sens de ce que je viens de dire : "Les valeurs que j'ai dans la vie sont plus fortes que le désir que beaucoup de personnes ont d’influencer et de détruire ces valeurs".

Voici un

exemple de la

façon d’amener

SON ÉGLISE à

l’ÉCHEC:

Page 10: Revue Virtuelle

Il ne fréquente pas

l'Église, mais quand il

est là, il cherche

quelque chose pour

se plaindre.

S'il participe à n’importe quelle

activité, il trouve des

imperfections dans le travail de

celui qui lutte pour l'œuvre de

Dieu, néanmoins, sans indiquer le

chemin pour les corriger.

Il n’accepte jamais la charge,

rappelle-toi que c'est plus facile de

critiquer que de réaliser.

Si les chefs demandent

son avis sur un sujet, il

répond qu'il n'a rien à

dire. Ensuite, il fait courir

des bruit comment les

choses devraient être.

Il ne fait pas ce qui est seulement

nécessaire. Pourtant, quand les chefs

travaillent avec des complaisances et avec

de l'intérêt pour que tout se passe bien, il

affirme que son Eglise est dominée par

un petit groupe.

Il ne lit pas les affiches sur le mur de l'Eglise

et il écoute beaucoup moins les

communiqués. Il affirme que les deux

n'apportent rien d’intéressant, et, mieux

encore, il dit qu'il ne les reçoit

pas régulièrement.

S’il est invité pour un dévouement

quelconque, il refuse en prétendant

qu’il manque de temps et ensuite il

critique avec des affirmations du

type : "Ce groupe veut toujours rester

dans les mêmes dispositions".

Quand il y a divergence avec un

chef, il cherche avec toute

intensité à s'imposer.

Il se place toujours dans la

position de défense ou de

l'attaque.

Il suggère, insiste et couvre la réalisation de cours, des prédications et des nouvelles programmations.

Cependant, quand l'Église les réalisera, il

s’oppose et ne s’en complais pas.

S'il a l’occasion de donner des suggestions,

il ne le fait pas. Si la direction ne devine

pas ses idées et points de vue, il critique et

colporte à tous ce qui est systématiquement

ignoré.

Après toute cette collaboration

spontanée, quand cesseront les

publications, les réunions et toutes

les autres activités, enfin, quand

l'Église mourra, il se tape la poitrine

et affirme avec orgueil : Je ne l'avais

pas dit ?

Nous allons réfléchir et remédier

notre sentiment, pour faire du 15 juin,

le début d'une Nouvelle Ère dans nos

vies !

Que Deus et Meishu Sama vous

bénissent tous !

Page 11: Revue Virtuelle
Page 12: Revue Virtuelle

Johrei, art et foi

MARIAMU RADJABU

"Le Johrei m’a sauvé quand je n’avais plus

aucun espoir de guérison"

Bonjour !

Je m’appelle MARIAM RADJABU. Je suis

âgée de 37 ans. J’ai connu le Temple

Messianique Art de Johrei par

l’intermédiaire de mon cousin Michel

Akilimali qui était déjà un membre de la

doctrine Messianique. Ce fut au cours

d’une rencontre familiale où beaucoup de

membres de l famille étaient présents. Ce

cousin exhortait tout le monde en disant :

"Que tout celui qui a des problèmes de

santé, de chômage, de toutes les difficultés

insolubles, qu’il vienne, Meishu Sama a la

clé de tous les problèmes sanitaires,

financiers et conflictuels". Ce fut la

première fois que j’entendais le nom de

Meishu Sama et le mot messianique. Je fus

très intéressée, ce n’était des paroles rien

que bonnes pour les oreilles.

Mon état de santé s’était empiré

sérieusement pendant plus de sept mois.

J’étais très malade tout le temps. Au début,

j’ai fréquenté des plusieurs hôpitaux

comme les moyens financiers me le

permettaient. Je souffrais d’une maladie

d’origine inconnue qui se manifestait par

une forte fièvre dont la température était

permanente à 40°c. La médecine moderne

ne m’avait apporté aucun soulagement,

bien au contraire mon état s’aggravait

chaque jour. Ainsi, j’avais changement de

traitement pour me fier à des guérisseurs.

De ce côté-là, j’ai consommé beaucoup de

potions de tout genre sans obtenir un

résultat satisfaisant. Alors, vers le septième

mois, ma maladie se concentra dans la

diarrhée ; tout ce que je pouvais manger

provoquait des diarrhées. Ce qui fut encore

bien pire, car j’avais perdu beaucoup de

poids jusqu’à l’amaigrissement total parce

que même mes habits ne convenait plus.

Quand j’avais entendu ce cousin parlait des

guérisons miraculeuses, je lui avais

demandé l’adresse de l’endroit où je

pouvais rencontrer le guérisseur qu’il

appelait Meishu Sama. Il me donna

l’adresse du Temple Art de Johrei sur

l’avenue Kongolo 121, dans la commune

de Kinshasa.

Le lendemain matin, c’était un dimanche, je

m’étais décidé à aller rencontrer Meishu

Sama et lui poser mon cas. Un fois arrivée

à l’adresse indiquée, je m’étais retrouvée

pendant le culte dominical où je ne

comprenais rien à leur façon de prier. A la

fin, j’ai demandé à la femme qui était à côté

de mois de m’amener auprès de Meishu

Sama. Je fus conduite dans un bureau où

je fus reçu par l’actuel Ministre Faustin

Ngoyi. Après m’avoir écouté, il m’orienta de

prendre beaucoup de Johrei parce que

j’étais très faible. Comme je n’avais pas

d’autres résolutions et surtout aucun sou ne

m’a été demandé, d’ailleurs je n’avais plus

d’argent, je m’étais résignée au traitement

du Johrei. Chaque jour, je passais trois à

quatre heures à recevoir le Johrei au Siège

du Temple Messianique Art de Johrei.

Après une semaine de Johrei, la diarrhée

s’était arrêtée. Ce fut le premier signe de

guérison. Je ne pouvais plus hésiter,

j’accentuais la réception du Johrei. Ainsi,

jour pour jour, de Johrei en Johrei, j’avais

récupéré mon état de santé au grand

étonnement de toute ma famille. Ma vie est

Page 13: Revue Virtuelle

sauvée.

Etant un témoin vivant de la guérison

miraculeuse par le Johrei, je pris la décision

de devenir une fidèle de Meishu Sama et

porter à beaucoup d’autres personnes cette

doctrine qui opère des miracles si

merveilleux. Deux de mes sœurs et leurs

maris m’ont suivi dans cette nouvelle

église.

Peu de temps après ma guérison, comme

je jouis d’une bonne santé et tout espoir de

vivre envahit ma vie, je suis tombée

enceinte. Et grâce à l’assistance par le

Johrei, ma grossesse ne m’avait posé

aucune complication jusqu’à la naissance

d’un petit bébé dont le père a reçu aussi

l’Ohikari ce mois passé.

Après une enfance passée

dans l’Islam qui était la

religion de mas parents, j’ai

prié pendant plus de cinq

ans dans une église

chrétienne ; aujourd’hui, je

suis membre de la doctrine

Messianique au Temple

Messianique Art de Johrei

où j’ai eu la vie sauve.

Aujourd’hui, j’ai la conviction de jouir de la

protection de Dieu et Meishu Sama qui

m’ont donné ma nouvelle vie. Je remercie

mon cousin Michel pour m’avoir acheminée

sur ce chemin de Salut. Je remercie aussi

du fond du cœur tous les frères qui passent

leur temps ici pour administrer le Johrei.

Au Ministre, aux Missionnaires et aux

membres, mes sincères remerciements,

car ils ont prouvé à travers ce miracle qu’ils

sont des vrais instrument de Meishu Sama.

A vous tous, merci beaucoup !

Mariamu après deux semaines de réception intensive de Johrei.

Page 14: Revue Virtuelle
Page 15: Revue Virtuelle

La Cadence des sambos

La Revue Makoto a interviewé le Ministre Moacyr Sanches sur le moment le plus

extatique des cultes – l’entrée des offrandes. L’entrée des offrandes est entourée par

beaucoup de dévouement, d’ordre et de haute sophistication esthétique. C’est un

moment de grande beauté, où les officiants et ministres réalisent une danse

synchronique de grande harmonie pour offrir à Dieu leur gratitude pour toutes les

grâces reçues quotidiennement. Nous sommes très curieux avec les mystères qui

entourent ce Service d'amour et de beauté.

Page 16: Revue Virtuelle
Page 17: Revue Virtuelle

MAKOTO - Le moment des offrandes est

un moment très spécial dans les cultes et

implique certainement beaucoup de

mystères… Raconte-nous un peu selon les

Enseignements ce que Meishu Sama avait

à l'esprit pour ce moment rituel des cultes ?

Ministre Moacyr - Les offrandes du Culte

d’Action de Grâces représentent notre

gratitude pour toutes les grâces et les

protections reçues de Dieu et de Meishu

Sama pendant tout le mois. Le sentiment

qu’on doit avoir au moment de la

préparation des offrandes, ne se

restreignent pas seulement à la pensée et

la gratitude de celui qui se consacre, mais

nous devons aussi rappeler que le

sentiment de tous les membres

messianiques est représenté à travers les

offrandes qui sont déposées à l'Autel par

les officiants.

MAKOTO - Comment les sambos sont-ils

apparus ? Quelles significations ont-ils ?

Pourquoi sont-ils disposés à trois hauteurs

distinctes ? Quels sont les sens de leurs

dispositions, par exemple, mélange de

légumes et fruits, poissons et pains… ?

Ministre Moacyr - Les offrandes déposées

à l'Autel représentent la matérialisation du

sentiment de gratitude de tous les

membres messianiques, pour toutes les

grâces et les protections reçues de Dieu et

de Meishu Sama pendant le mois qui a fini.

Donc, les aliments de provenance des

montagnes, des champs, des mers, des

fleuves et ceux des produits industrialisés

(faits par la main de l'homme), déposés à

l'Autel dans des plateaux spéciaux,

appelées Sambô. Ils sont disposés

conformément à l’ordre. Le niku vient en

premier avec le vin, l’eau, le riz et le sel.

Suivi par le Poisson qui représente la

prospérité et le Moti représenterait les trois

éléments essentiels pour la vie sur cette

planète : le Feu, l'Eau et la Terre. Comme

ordre, premièrement le Monde Divin, après

en seconde partie le Monde spirituel et

troisièmement le Monde Matériel.

troisièmement le Monde Matériel.

MAKOTO – Quel rapport y a-t-il entre les

Offrandes et l'art ? Il semble y avoir

beaucoup de technique là… Mais en

participant à quelques dévouements dans

le Saiten, j'ai appris beaucoup sur la

créativité… Qu’y a-t-il de fondamental dans

ce service ?

Ministre Moacyr - Meishu Sama a toujours

observé le Beau, étant ainsi, nous devons

nous consacrer avec plus de simplicité et

de beauté, pour montrer que nous nous

dévouons à Dieu, en remerciant les

Cadeaux qu’il nous montre tous les jours.

Tous les participants se complaisent aux

cultes et sont représentés par les officiants,

qui ont la mission d’amener cette gratitude

sentie par eux à Dieu et à Meishu Sama,

pendant l’Office Religieux. Ceci est

fondamental pour servir les jours du Culte.

Chaque officiant doit conserver son esprit

le plus pur possible et qu’il soit capable de

refléter le vrai sentiment de joie et de la foi

de ceux qui participent au Culte.

MAKOTO- Donne un peu des explications

à propos des positions. Il y a beaucoup de

synchronie, beaucoup d'harmonie… Quelle

est la signification de cette "cadence" ?

Ministre Moacyr - En vérité, nous devons

posséder l'essence qui fait que Dieu doit

être servi avec plus de respect possible,

car nous devons avoir beaucoup de

gratitude pour ce que nous recevons.

MAKOTO – Comment se fait le travail de la

préparation d’officiants ? Quels aspects et

conduites doivent-ils observer pour servir à

l'entrée des offrandes ? Tout membre est-il

habilité à servir comme officiant ?

Ministre Moacyr – C’est évident que tous

sont conscients de combien l’attitude est

importante, tant physique que spirituelle de

chaque élément quand on est disposé à se

dévouer en qualité d’officiant. Etant ainsi, il

est nécessaire de relever la raison de cette

priorité. Les principaux enseignements que

les officiants doivent assimiler et pratiquer

Page 18: Revue Virtuelle

priorité. Les principaux enseignements que les

officiants doivent assimiler et pratiquer se

rapportent à la sincérité et à la ponctualité.

Depuis les temps les plus reculés, le sentiment

et la forme sont corrélatifs, et une partie ne peut

pas vivre sans une autre. Le sentiment est lié à

la volonté ; et la forme est liée à l'action. En

regardant les mouvements, on peut voir le

sentiment, lequel est abstrait. On conclut que

c'est à travers la forme que nous pouvons voir

et sentir le sentiment et la volonté d'une

personne. En raisonnant de cette manière, et

en se référant à la mission de l’officiant, nous

remarquerons que le sentiment d'un officiant

est exprimé à travers sa manière de marcher ;

de recevoir et remettre le Sambô, enfin,

l’attitude identifie le sentiment. L’officiant

accompagne la prière, on ne doit pas oublier de

recevoir et de donner le Johrei. Pour compléter

cette préparation, la lecture des enseignements

et la Participation au cours d’encadrement sont

très importantes dans la formation de l’attitude

et du sentiment de chaque officiant.

Tous ceux qui sont reconnaissants pour ce qu’ils

reçoivent de Dieu et savent que le Johrei sauve la

vie, et que c’est le chemin le plus rapide pour

l'apparition du Paradis Terrestre, ils peuvent et

doivent servir comme Officiant et Officiante. Le

dévouement commence à partir du moment où le

membre entre dans le Temple avec un énorme

désir de sauver la vie du prochain, ne se

préoccupant pas de soi-même.

MAKOTO - Monsieur veut-il laisser un message sur

ce moment pour les officiants ?

Ministre Moacyr – J’aimerais dire que tous ceux

qui se consacrent au profit de l'humanité, dans

leurs unités, en administrant le Johrei, en

commençant le jour par la prière, en commençant

leurs affaires avec amour, ils officient bien sûr le

meilleur jour de sa vie, car Dieu n'abandonne pas

un enfant qui se dévoue avec ce sentiment. Meishu

Sama dit que quand une demande est faite du fond

du cœur et que le sentiment de gratitude est exercé

avec tout amour, les réalisations que nous aspirons

dans nos vies, arrivent beaucoup plus rapide.

Page 19: Revue Virtuelle

EXPANSION 2014

L’Art de Johrei est maintenant au Pérou,

Les Minsitres Cristina Sanches et Elizeta

Pedreiro

Moreno racontent dans un rapport leur

Expérience sur les terres Incas. Elles se

confient !

Page 20: Revue Virtuelle

Peru Intronisation des images sacrées à Lima

Nous étions arrivées au Pérou le 21 avril

aux environs des 8 heures de la nuit

horaire locale, nous avons été reçus par

Carmen Pereira, responsable de l'Art du

Johrei au Pérou et son fils Ronald. Ce fut

une joie, il semblait que nous nous

connaissions déjà, une si grande affinité

que nous sentions réellement une grande

rencontre d'âmes. Le jour suivant, selon

l’orientation du Révérend Dorgival, nous

avons été à l'église de la paroisse de

Lima – Santa Rosa de Lima pour faire

une prière et de demander la permission

pour la Diffusion et l’Expansion de l'Art

de Johrei au Pérou. Immense a été notre

joie de connaître un si beau sanctuaire,

avec des reliques en peintures et des

architectures en bois, réellement quelque

chose d’une grande beauté et un profond

dévouement qu’exprimaient les images

utilisées aux 16ème, 17ème et 18ème

siècles. Réellement, j’ai été émue aussi

par la pure et simple beauté. Le jour

suivant, nous avons fait une visite au

Temple Pachacamac – Temple du Soleil

et au cimetière des Incas. C'est un

endroit immense d'énergie rénovatrice et

céleste, nous avions amené des

offrandes typiques des Incas et avions

fait la prière là, en demandant aussi la

permission et le pardon au peuple Inca.

Ce fut très gratifiant, car bientôt après la

prière, le Soleil s'était montré aussi fort et

intense et nous avait accompagné sur

tout le parcours, et nous avions eu la

permission d'apporter pour le Siège

quelques trésors que nous avions

trouvés et avec beaucoup de respect,

nous étions parvenues à ramener au

Brésil. Grande permission de Dieu et de

Meishu Sama et aussi du peuple Inca.

A cette hauteur, c'était déjà mercredi

l'après-midi et rien de la menuiserie

n’était apparu avec les pièces de l'Autel

qui étaient attendues depuis janvier.

Et le jeudi, encore rien et nous

commençâmes déjà à être inquiétées par

le temps, car l'Intronisation était prévue

pour le samedi. J'ai relaté au Révérend

le retard et l'incertitude et il nous avait

orientées à faire le nettoyage du lieu et la

prière et ce fut ainsi fait. Mais les pièces

arrivèrent seulement vendredi aux

environs des 5 heures de l'après-midi et

quelle n'a pas été la surprise, elles

étaient arrivées ensemble aussi avec les

images sacrées déjà encadrées. Et là,

toute la préparation avait commencé,

nous avions eu beaucoup de

dévouement, et tout a été résolu sans

aucun problème, à la nuit, des fidèles et

des officiants étaient venus nous

assister. Et nous avions fait aussi un

encadrement sur l'importance du

dévouement et de servir et ensuite une

répétition avec les officiants. Samedi, le

jour commença avec intensité, nous

étions focalisés dans la préparation pour

intronisation qui fut réalisée à 6 heures

de l'après-midi et le culte fut réalisé à 7

heures de la nuit. Tout s'était passé en

parfaite harmonie et dans notre joie au

Devoir accompli – mission accomplie.

Nous avions conversé avec quelques

sympathisants, les nouveaux venus et

les invités de la famille, tous étaient très

heureux et reconnaissants. Vers 11

heures de la nuit, nous étions seulement

trois dans la maison et soudainement

Carmen sortit en courant en direction de

la porte de la maison, elle ouvrit la porte

et commença à crier Tremblement,

Page 21: Revue Virtuelle

tremblement, moi et Ministre Elizete, nous

étions restées sans action et après quelques

secondes, elle dit que c’était passé – nous

pensâmes au premier moment qu’elle ne se

sentait pas bien, mais après, elle nous

expliqua qu'il y avait eu un petit tremblement

de terre, il a été bien léger et comme elle

connaît bien, elle a pu sentir plus d’intensité.

Ainsi, après toute l’accalmie, nous avions

beaucoup ri de notre expérience et jusqu'à

arriver à la conclusion que peut-être, c’était

un signal de Meishu Sama pour dire que,

maintenant, tout était réellement fait de

manière exacte et que, maintenant, c'était

l'heure de l'Œuvre Divine d’avancer et de se

répandre par l'Art de Johrei. Ce fut réellement

un grand apprentissage, car nous avions dû

nous soucier avec des situations d'angoisse,

de la peur et de problèmes familiers, outre

l’attitude erronée de personnes qui faisaient

partie de l'Art du Johrei, qui ont laissé une

mauvaise impression, exemple d'une attitude

totalement erronée. Nous avions dû montrer

toute notre sincérité, attitude et engagement à

l'Œuvre de Meishu Sama.

Et ce fut par nos actions, paroles, suivies de nos

attitudes, que nous montrons réellement qui est

qui, et ce qu’est l'Art de Johrei et nous sommes

parties du Pérou avec une invitation d’y retourner

dans un bref délai. Notre dévouement a été très

spécial et avec la certitude que nous avions laissé

là la semence de l'Amour, l'essence de Meishu

Sama et de l'Art de Johrei et aussi toute la

gratitude de tous les serviteurs, Révérends,

Ministres et Membres représentés par nous deux.

Cette mission est gravée dans nos cœurs avec

une profonde gratitude pour l’accueil du peuple

Péruvien, j’ai la certitude que c’est nous qui avions

appris plus dans ce service. Puisque nous nous

sommes livrées réellement corps et âme au point

de sortir du Brésil et sans prendre l'adresse,

réellement nous avions lâché l’attachement et

principalement de l'égoïsme et nous avions servi

l'Œuvre Divine avec beaucoup d'Amour et de

responsabilité, toujours en pensant et en

pratiquant le service en visant du salut du

prochain. Je veux remercier premièrement Dieu et

Meishu Sama et le Révérend Dorgival pour la

confiance qui nous a été donnée, mais avec le

cœur tranquille et reconnaissant d’avoir donné le

meilleur de nous. Merci, merci beaucoup…

Page 22: Revue Virtuelle

...

REPOND

Page 23: Revue Virtuelle

MAKOTO - L'Art est dans chaque aspect de notre Foi… Pourquoi Meishu Sama accorde-t-il une attention particulière à l'Art dans notre pratique spirituelle ? Y a-t-il quelque rapport avec la trajectoire de sa vie de ?

MINISTRE – Meishu Sama s'intéresse quotidiennement à l'univers de l'Art et il construit, en projetant la possibilité de la jouissance de l'Art dans son sens le plus noble comme jusqu'alors personne n'a essayé de le faire. Il avait anciennement l'habitude de dessiner, peindre, bien qu’il n’ait pas plus temps pour cela. Mais, il sentait la joie à se consacrer à d’autres activités, telles que : composer poèmes, participer à la cérémonie du thé, faire des calligraphies et des arrangements floraux (Ikebana). En outre, il appréciait grandement les Œuvres d'Art et, dans la mesure du possible, conformément à ses possibilités, lesquelles il désirait. Il était arrivé à recevoir la contribution des membres pour lesquels il puisse les acquérir, en pouvant ainsi, satisfaire son hobby dans ce domaine.

La vie quotidienne de Meishu Sama est remplie, en sa plus grande partie, par l'Art – et cela est dû entièrement à sa mission dans le but de construire le Royaume des Cieux ici sur la Terre. Dieu lui a doté avec une telle nature, exactement parce que le Royaume des Cieux sur la Terre sera le monde des Arts. Il a toujours eu un intérêt à l'Art. Comme c'est de la connaissance des toutes fidèles, il a planifié et a étudié la construction à Hakone et Atami, des jardins, des bâtiments et autres

la construction à Hakone et Atami, des jardins, des bâtiments et autres installations de haut niveau artistique.

MAKOTO - Quand Meishu Sama valorise l'Art, veut-Il que les membres deviennent également des artistes ?

MINISTRE – Non, quand arrivera le Monde du Jour et il est proche, tout apparaîtra clairement et rien ne sera plus pratiqué en cachette et ainsi, de façon naturelle, l'être humain cessera d’avoir le mal comme hobby ; et il commencera à apprécier le bien, pour cette raison, Meishu Sama avait la certitude que tout ce qui a trait à l'Art changera : poèmes, chants, instruments de musique et tous les autres domaines artistiques, y compris, évidemment, la construction de théâtre, de parcs de divertissement, etc. Il dit que nous n'avons pas encore idée de combien tout sera joli ! Alors, en étant ainsi, le Monde de Miroku – le Royaume du Cieux sur la Terre – sera le Monde de la Beauté, c'est-à-dire : le monde même de l'Art.

MAKOTO – Qu’est l’Art pour Meishu Sama ? Comment l'Art peut-il sauver les personnes ?

MINISTRE – Quand Il dit que sa vie

quotidienne a été remplie toujours

par l'Art, nous arrivons à une

conclusion que l'Art faisait partie de

sa vie. Quand il était sur le point de

finir le cours primaires, la situation

financière de la famille de Meishu

Sama s’était améliorée un peu, et

alors il avait pu entrer à l'École de

Beaux-arts.

Il se sentait indescriptiblement heureux d’avoir rejoint l'École de Beaux-arts. Reconnaissant de pouvoir suivre la carrière qu’il désirait, malgré la situation difficile, son cœur de jeune devait avoir tressailli et rempli d'espoir. Le Cours Préparatoire, auquel Meishu Sama était entré correspond à l'actuel Cours d'Instruction et avait durée une année et était divisé en deux branches : la branche Ko, suivie par les aspirants au domaine de la peinture, du dessin et de travaux avec la laque, et de la branche Otsu, fréquenté par ceux qui aspirent au domaine de la sculpture. Nous croyons que Meishu Sama soit entré à la première branche Ko. Toutefois sa joie a duré peu de temps, un certain jour Il avait senti sa vue se troubler et avait commencé à voir les choses dédoublées, il pensait que c'était la fatigue, mais la maladie avait persisté et Il devait quitter l’école. Nous pouvons imaginer combien devait avoir été la tristesse et la souffrance de Meishu Sama.

L'Art ne sauve pas les personnes, ce qui sauve, c’est le Johrei. L'Art élève l'être humain spirituellement, purifie son esprit. Quand quelqu'un entre dans contact avec des Œuvres d'Art des auteurs de niveau hautement supérieur, il perfectionne l'âme même, donc, la tête de celui qui les apprécie s'approche de ces œuvres et assimile le même niveau de sensibilité de l'artiste qui l'a composée. Ce type de perfectionnement produit un effet identique à celui qui se procure à travers la foi. C'est, alors, pour rendre l'homme heureux et faire élever son âme par la joie que Dieu s'utilise intensément l'Art. Il y a mille et deux cents ans passés, le prince Shotoko

Page 24: Revue Virtuelle

que Dieu s'utilise intensément l'Art. Il y a mille et deux cents ans passés, le prince Shotoko pensait déjà ainsi. Toutefois, ses idées ont été suffisamment prématurées pour le temps où il avait vécu, bien qu'il ait causé un effet dans le comportement des gens. A cause de l’Ère de la Nuit, sa philosophie n'a pas prospéré ; en restant seulement son Art représenté, en particulier, par la construction du merveilleux temple « Horiju », dans la Ville de Nara, l’ancienne capitale du Japon. Cependant, lorsque nous observons les artistes d'aujourd'hui, nous ne pouvons pas ne pas être déçus par les attitudes inconséquentes de la majorité. Par conséquent, ce que nous devons faire à travers l'Art est d’éliminer travers

l'Art est d’éliminer la nature sauvage de l'être humain et d’élever son caractère. C’est clair que cet objectif doit être mis en pratique par biais de la littérature, de la peinture, de la musique, du théâtre, du cinéma, etc. de haut niveau. Ce sera à travers la médiation de ces moyens que l'esprit de l'artiste pourra mobiliser l'esprit des masses. C'est pour cela que quand le caractère de l'artiste est inférieur, celui des masses se dégrade aussi. C'est clair que si le caractère de l'artiste est élevé, les sentiments des masses s'élèvent aussi. Ainsi, il est réellement nécessaire un Art de nature élevée, qui élève les sentiments de l'homme tant qu'il le délecte.

Pour cela, Meishu Sama a construit le Musée de Beaux arts de Hakone et les prototypes du Royaume des Cieux sur Terre. Depuis le temps anciens, on a l’habitude dire que la ‘Religion est la mère de l’Art.

Page 25: Revue Virtuelle

Pensee Actuelle

Page 26: Revue Virtuelle

Un tableau du monde

Par Aline Cavalcanti

Le titre de cet enseignement de Meishu Sama

est très beau et profond. D'un côté, il nous

donne une vision du monde et de l'autre, il

nous montre une perspective créative et

créatrice du Plan de Dieu. Comme artiste, je

réussis à sentir ce que Meishu Sama essaye

d'expliquer dans cet enseignement.

Commencer quelque chose de nouveau et

dans ce cas, aussi grandiose que la

construction du Royaume des Cieux sur la

Terre, c’est de déstabiliser la fondation.

Comment sera l'exécution de ce Plan ?

Comment voyons-nous devant cette tâche

aussi complexe que transformer cette planète

en un endroit meilleur ? A priori, nous

sommes effrayés spécialement par l'analogie

faite par Meishu Sama de ce tableau comme

une œuvre d'art. Alors vient une première

angoisse: Sommes-nous

persuadés? Avons-nous

des conditions? Sommes-

nous vraiment capables?

La réponse semble bien

évidente, car si nous

n'étions pas capables, nous

n'aurions pas eu au moins

la permission d’Administrer

le Johrei, d'être des

serviteurs de Dieu.

La réponse est évidente parce que Meishu

Sama est un maître spécialement qualifié par

Dieu et son projet est imprégné des minuties

et des grandioses objectifs, et il a été choisi à la

main par Dieu pour l'exécuter. Maintenant, je

parle à toi qui te trouve une personne sans rien

à offrir à Dieu, tu te trompe complètement. Ton

existence serait absolument sans but, si elle

était construite au-dessus d'un vide. Personne

n'est aussi pauvre qu'il ne puisse pas donner,

personne n'est aussi riche qu'il ne puisse pas

avoir besoin. Pour la construction du Royaume

des Cieux sur la Terre, il faut avant tout

examiner notre cœur, c'est bien plus simple, et

c’est cela que Meishu Sama enseigne, car c’est

en lui que se construit la force de son

sentiment. Meishu Sama dit:

"Dorénavant, il contient à

l'humanité, de chercher à savoir qui

est Dieu et se conscientiser de son

existence. De telle façon qu’il soit

nécessaire de réaliser urgemment

la révolution spirituelle de soi-

même."

Cet enseignement nous invite au changement

profond, à la purification du cœur, à la

révolution du cœur, à l'examen de nos

spécimens, nos échecs, à la libération de la

putridité dont nous sommes chargés, notre

manque de foi, notre peur. L'invitation est que

nous assumons notre compromis de la foi que

nous établissons avec Deus et Meishu Sama

quand nous recevons notre Ohikari, c'est-à-dire,

la permission de canaliser un instrument

puissant de créer du bonheur. Il nous incombe

d’apprendre à nous confier à Dieu et dans le

choix qu’il a fait pour notre être. Ou tu trouve

que Meishu Sama a un mal goût?

Page 27: Revue Virtuelle

BRESIL

Sede Mundial - SP

Rua Ibitirama, 629, Vila Prudente Tel: (11) 42274401 http://www.artedojohrei.org.br/ E-mail: [email protected] Skype: artedojohrei.brasil Presidente: Reverendo Dorgival

Centro - SP

Avenida São João, 822 – AP 55 Telefones: (11) 88449588/ (11)3666-1203 E-mail: [email protected] Skype: Solange Império Responsável: Ministra Solange

Moóca – SP

Rua Camé – 157 – Moóca Fone: (11) 22683236 Responsável: Ministra Sandra

Butantã - SP

Rua João Gomes Barbosa - 50 – Jardim Celeste Telefones: (11) 34630305/ (11)984731888/ (11) 64886658/ (11) 93687437 E-Mail:[email protected] Responsável: Virgínia

Mogi das Cruzes - SP

Rua Travessa Maximiniano 64, Centro - Mogi das Cruzes Telefones: (11) 88449588/ (11) 23780888 E-mail: [email protected] Skype: Solange Império Responsável: Ministra Solange

Limeira - SP

Rua Mario Ferraz, 148 Jardim Novo Horizonte Telefone: (19) 3453-6841 (19) 8313 9019/ (19) 8213- 5217 E-mail: [email protected] [email protected] Responsável: Reverendo Wilson

Artur Nogueira - SP

Rua Julio Caetano, 612 Centro Telefones: (19) 34536841/ (19) 83139019/ (19) 82135217 E-mail: [email protected] [email protected] Responsável: Reverendo Wilson

Rosana - SP

Rua Carpa 680 – Jd. Sol Nascente Fone: 96083-0530/ 99890-0919

Santos - SP

Av. Pedro Lessa, 2408/11 Embaré Telefones: (13) 92093881 E-mail: [email protected] Responsável: Lindalva

São Gonçalo – RJ

Rua Monza, 439 – Lt. 56 – Bairro: Colubande (água mineral) Telefones: (21) 26042892/ (21)789431655/ (21) 2226-6502/ (21) 9983-6740 E-mail: [email protected] Responsável: Ministro Roberto

Petrópolis – RJ

Rua Souza Franco 93 Telefones: (24) 22316711 E-mail: [email protected] Responsável: Ministra Ana Patrícia

Vitória (Ivinhema) – Mato Grosso do Sul

Rua Yutaka takegava - 191F Telefone: (67) 9905-8120 E-mail: [email protected] Responsável: Valdecir

Botafogo - RJ

Rua Paulino Fernandes, 58 / 101 CEP: 22.251-090 Telefones: (21) 78912012/(21) 99836740 E-mail: [email protected] ou [email protected]

Carmo da Mata - MG

Rua Angelina Ruth Notini Lobato - 156 Telefones: (19) 3453-6841/ (19) 8313 9019/ (19) 8213- 5217 E-mail: [email protected]

Itapecerica – MG

Rua Belarmino Malaquias, 347 Bairro Magnólia Telefones: (19) 3453-6841/ (19) 8313 9019/ (19) 8213- 5217 E-mail: [email protected]

Page 28: Revue Virtuelle

[email protected] Responsável: Rejane e Reverendo Wilson

[email protected] Responsável: Rejane e Reverendo Wilson

Asa Sul - DF

703 Bloco "E" Casa 41 Telefone: (61) 32970815 E-mail: [email protected] Responsável: Reverenda Mariza

Caldas Novas – GO

Rua n. 80, Apt. 403 Residencial Terraço, Centro (Cel. Bento de Godoy) CEP: 75.690-000 Telefone: (64) 81046523 E-mail: [email protected] Responsável: Regina

Salvador – BA

Avenida São Rafael Telefone: (71) 8898-6583 E-mail: [email protected] Responsável: Ministro Junior

Cidade Baixa – BA

Telefone: (71) 8847-1970 E-mail: [email protected] Responsável: Ministro Junior

Vitória – BA

(Campo Grande) Telefone: (71) 8898-6583 E-mail: [email protected] Responsável: Ministro Junior

Fortaleza - CE

Rua José Aurelio Camara - 120 - Apto 201 - Bairro Vicente Pizon - Praia do Futuro Telefone: (85) 99344041 E-mail: [email protected] Responsável: Darci

Recife - PE

Rua Jose Bonifácio, 1346 Bairro Torre Telefones: (81) 32041749/ (81) 87773332/ (81) 88521240/ (081) 98321362 E-mail: [email protected] Responsável: Ministra Maria de Lourdes

AMERIQUE LATINE / EUA / EUROPE

Nova York – EUA

58 Burling Rd Rochester, NY 14616 Telefone: (585)360-2290 E-mail: [email protected] Responsável: Michael

Palmyra VA – EUA

2 loving Terrace – 22963 Telefone: 1.434.589.1090 589.5197 E-mail: [email protected] Responsável: Reverenda Helena

Caracas – VENEZUELA

Av. Paseo Colon, Ed.Tachira, 15, Apto.151 Los Caobos - Cp 1050 Telefone: 0212 5778847 E-mail: [email protected] Skype: nena.naine.bqto Responsável: Arlenet

Lima – PERU

Las Garzas 485 San Isidro E-mail: [email protected] Responsável: Carmem

Córdoba – ARGENTINA

Mar de lãs pampas, 118, Vila Nueva E-mail: [email protected] [email protected] [email protected] Responsável: Guillermo e Paola

Cidade do Porto – PORTUGAL

Telefone: 938524664/ 910085304/ 220962207 E-mail: [email protected] Responsável: Jaime

Page 29: Revue Virtuelle

AFRIQUE

REPUBLIQUE D’ANGOLA

Lunda – ANGOLA

Rua Dande, 59, Zona 5 Ndala Muleba,

Comuna Kikolu Cacuaçu Telefone: (00)

244 91461 7777 /

(00) 244 92146 0000

E-mail: [email protected]

Responsável: Ministro capitão

Cazenga/ Hoje ya renda – ANGOLA

Telefone: (00) 244 91873 1000

E-mail: [email protected]

Responsável: Lourenço e Ministro Capitão

Lunda Norte/ Dundo – ANGOLA

Telefone: (00) 244 92396 2820

Responsável: Ministro Jorge

Lunda Norte/ Lucapa – ANGOLA

Telefone: (00) 244 93848 1825 / 91525

9581

Responsável: Ministro Jorge

Lunda Norte/ Mukita – ANGOLA

Lunda Norte/Calonda - ANGOLA

Telefone: (00) 244 92432 6368

Responsável: Ministro Jorge

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

PROVINCE DE KINSHASA (Capitale)

SIEGE NATIONAL Av. Kongolo 121, Q/Djalo, C/Kinshasa Téléphone: +243 999958527 / +243 998122860 E-mail: [email protected] Responsable: Ministre Faustin NGOYI LUMBALA

Unité Religieuse de MIKONGA av. Biango n° 26, Q/Mikonga / Efobank Téléphone: +243 999926792 Responsable: Floribert KANYINDA

Unité Religieuse de NDJILI Av. Nsanga n°16 Q/6 Ndjili Téléphone: +243 817609325 Responsable: Rainer TENDULA MAKELA

Unité Religieuse de NGALIEMA Av. de l’Ecole n° 6 C/Ngaliema Téléphone: +243 999519412 Responsable: Marthe Ngalula

Unité Religieuse de MASINA PETRO-CONGO Rue de Kimpoko n° 48 C/Masina Petrocongo Téléphone: +243 971969077 Responsable: Flavien KANUMUPANGI

Unité Religieuse de MATETE Quartier Singa I n°17A/bis C/Matete Téléphone: +243 815451201 / +243 995886283 / +243973950748 Responsable: Anaclet TSHIBUABUA

Unité Religieuse de LEMBA SALONGO Rue de Kalela n° 29/bis Q/Salongo Nord Téléphone: +243 994294243 Responsable: Suzanne MAKELA KIMUENA

Page 30: Revue Virtuelle

PROVINCE DE KATANGA

Unité Religieuse de LUBUMBASHI Av.papayer n°10 Q/Bel Air Lubumbashi Téléphone: +243 815397222 / +243 999288231 e-mail: [email protected] Responsable: François Mukendi

Unité Religieuse de KASUMBALESA Téléphone: +243 972837354 / +243 974877750 e-mail: [email protected] Responsable: Oscar Ntumba

PROVINCE DE KASAÏ ORIENTAL

Unité Religieuse de BONZOLA Av. Disanka n°21 Q/Bonzola C/Dindidi Téléphone: +243 994188867 Responsable: Constantin MUSANGU KALALA

Unité Religieuse de MISESA Av. Inga n° Q/Misesa Téléphone: +243 856121558 Responsable Florimond TSHIMANGA MBUYI

Unité Religieuse de LUKALENGE Av, Kazadi Kaluba, nº 16 Q. Mibuya Téléphone: +243 842300222 Responsable: Lionel NKASHAMA WA MUKENDI

Unité Religieuse de TSHIKAMA Av. Kamilabi n°21 Q/Kongulu Kabila C/Muya Téléphone: +243 854314421 / +243 994161605 Responsable: Samy KABONGO

Unité Religieuse de MUYA Av. Lukuki n° 02 Q/Ngomba Ngola C/Muya Téléphone: +243 854059888 Responsable: MULUMBA NKASHAMA

Unité Religieuse de DIPUMBA Av. Kalume n° 190 Q/Nzaba C/Bipemba Téléphone: 243 995946598 / +243 810718311 Responsable: Yannick KABAMBA

Unité Religieuse de TSHIATSHIATSHIA Av. Muamba Katanku n°28 Q/Tshiatshiatshia C/Kanshi Téléphone: 243 995694088 Responsable: BENOIT KATALA

Unité Religieuse de KASENGULU Q/Lukalenga réf: Chef Kalonji Médard Telephone: +243 842106389 Responsable: MUAMBA NZAMBI

Unité Religieuse de DIBINDI Av. De L`Université nº Q/Mikelaa C/ Dibindi Téléphone: +243 821849044 / +243 856189397 Responsable: Dieudonné KABEYA DIYOMBO

Unité Religieuse de NGANDAJIKA Téléphone: +243 823427233 / +243 994226121 Responsable: Laurent MADINBA

Unité Religieuse de MARCHAL Av. Inga Réf : en face du Marché Marchal Téléphone: +243 853173876 Responsable: Sylvain MBIKAYI

PROVINCE DE KASAÏ OCCIDENTAL

Unité Religieuse de Kananga Av. Bandundu n°68. Q/Kelekele C/Katoka Téléphone : 243 994729274 Email: [email protected] Responsable : Octave BUYANGA KABAMBA

Unité Religieuse de Nganza Nord AV. Aketi n° 52 Q/N’sele C/Nganza Téléphone : 243 994729274 Responsable : TSHIMBALANGA TSHIM

Page 31: Revue Virtuelle

Unité Religieuse de Ilebo Av. Likasi n° 22 derrière l’Hôpital Gén Téléphone : 243 995071706 / 243 814898752 Email: [email protected] Responsable : Erik KAKWEY

Unité Religieuse de Tshikapa Av. Mande n° 4 Tshikapa Centre Téléphone: 243 992753104 Email: [email protected] Responsable: Dieudonné NGALAMULUME

Unité Religieuse de KANANGA II Av. Kinda n0 31 Q/Plateau, Localité : Signal Téléphone : +243 993585230 Responsable : Ronsard BIONSOBIMPE

Unité Religieuse de l’OASIS Av. du Grand Séminaire n° 15 Q/Oasis Téléphone : +243 990457498 Responsable : Thomas MPUKA SHAMBUYI

Unité de MUEKA Réf : tout près du Bureau de la SP de la SNCC Téléphone : +243 820864853 Responsable : Jeff BUSHABU

PROVINCE DE BANDUNDU

Unité Religieuse de KENGE Téléphone: 243 998174569 Responsable: Brigitte ELEO

Unité Religieuse de BANDUNDU VILLE Av. Boende n° 87 C/Disasi Bandundu Ville Téléphone : +814193906 / +243 898993247 Email: [email protected] Responsable: Laurent MALELA

PROVINCE DE BAS-CONGO

Unité Religieuse de KWILU NGONGO Rue de la Montagne n°2 Q/ Mayenga Téléphone : 0810405676 Responsable: Patrice BATOMANITO

Page 32: Revue Virtuelle

L’argent doit toujours être engagé dans les causes nobles, pour cela, il est très édifiant de faire des dons qui

se convertissent en ressources favorables à l’élévation spirituelle et au bonheur de tous les habitants de la

planète. D’autre part, les offrandes ne diminuent pas seulement les souffrances du donateur, mais elles

augmentent aussi ses crédits cosmiques. Dans une simple analogie, nous pouvons affirmer que les gratitudes

faites du fond du cœur à Dieu sont comme déposées dans une "Banque Divine".

Dépôt en compte courant

AGENCE 0322-0

C/C 37506-3

ASSOCIATION RELIGIEUSE ART DE JOHREI

CNPJ: 07.7603890001-12

Transmet par internet, accès: http://www.artedojohrei.org.br/donativos-5255

engendre

Page 33: Revue Virtuelle

#revistamakoto

Aulas de aprimoramento todas as quartas pela Justin TV

Revue Virtuelle du Temple Art de Johrei/ Edition n°05-année II/2014

Makoto œuvre sous une licence Creative Commons/ Attribution-Non Commercial-Partage Egal/3.0 Brésil/