Sujet et rapport de Synthèse de textes 2008

  • View
    214

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Sujet et rapport de Synthèse de textes 2008

  • Concours EDHEC Mars 2008 Admission sur Titres 1re anne

    EPREUVE DE SYNTHESE DE TEXTES Dure de lpreuve : 4 heures Coefficient : 4/12 Aucun document ni matriel nest autoris SUJET Vous raliserez une note de synthse sur la problmatique dont les lments sont fournis par les textes joints. Vous en dgagerez le thme que vous annoncerez en dbut de copie. Votre travail tiendra en 450 mots (tolrance plus ou moins 10%). Une synthse doit tre concise, objective et ordonne. Aucune apprciation personnelle nest tolre (ce nest pas une dissertation). La logique dans lordonnancement des ides, la qualit de lexpression, le soin dans la prsentation et la correction dans lutilisation de la langue franaise entrent dans les critres dvaluation, outre naturellement la capacit slectionner les ides essentielles et les relier entre elles. Les abrviations sont tolres (et comptent pour un seul mot) lorsquelles figurent dans les documents dorigine ou lorsquelles sont dusage courant (CNRS, INSERM ) Les noms composs (Etats-Unis) comptent galement pour un seul mot. Les textes sont au nombre de 6 repartis sur 16 pages. (+2 pages de prsentation. A vrifier lors de la remise du sujet).

  • Concours EDHEC 28 Mars 2008 Admission sur Titres 1re anne

    LISTE DES DOCUMENTS

    PP 1-3 Pourquoi les Franais ont besoin de rire PP 4 Le rire antistress PP 5-7 Rire pour rsister : quand on na que lhumour PP 8-11 LHumour dans lEntreprise PP 12 LHumour pour faciliter le changement P 13-16 Les Bienfaits du rire N.B. Toute coquille ou erreur orthographique est sous la responsabilit des diteurs des textes mis en annexe.

  • Pourquoi les Franais ont besoin de rire Clara Gliot et Laurence Haloche 03/03/2008 | Mise jour : 15:23 | Commentaires 15 .

    Quand on a la chance de faire rire, c'est un don que l'on doit respecter, affirme Dany Boon qui, en quinze ans, est devenu un des piliers de l'humour franais. (Vincent Lignier)

    Aprs les succs d'Astrix et Enfin veuve, une autre comdie semble promise un triomphe - Bienvenue chez les Ch'tis de Dany Boon -, tandis que les Franais plbiscitent programmes radio loufoques, one-man-show comiques et blagues idiotes diffuses sur la toile. Dcryptage d'un phnomne aux allures de thrapie sociale.

    La cause semble entendue, les Franais vont mal. Trs mal. Une chape neurasthnique plombe

    l'nergie de notre jeunesse qui ne croit plus en son avenir. Jamais, depuis sa cration en 1987,

    l'indicateur de l'Insee n'avait rvl un moral des mnages aussi bas. Sale poque que ce dbut de

    sicle anxiogne qui grisaille nos quotidiens et charbonne notre joie de vivre.

    Pour rsister l'adversit, le rire s'impose comme un rflexe naturel, un exutoire ncessaire. Nul

    besoin d'tre prix Nobel de mdecine pour analyser les effets bnfiques (renforcement du systme

    immunitaire et rduction du stress) que procurent l'organisme quelques bouffes d'hilarit : les

    endomorphines crbrales que libre l'action de nos zygomatiques agissent comme une arme anti-

    dprime particulirement efficace. Lorsque l'on rit, on est dans l'instant prsent, on se vide la tte.

    A bas les migraines existentielles! Un clown est comme une aspirine, except qu'il agit deux fois

    plus vite , affirmait Groucho Marx. Leon retenue: la socit franaise a mal aux encoignures,

    mais elle se soigne.

    Que la carte Vitale ne rembourse pas les sances de rigolothrapie ne nous empche pas

    d'avoir accs aux soins innombrables de ces rebouteux de l'me que sont devenus les comiques et

    les humoristes qualifis. Les plus connus ont pignon sur rue. Impossible, ces temps-ci, de manquer

    sur la devanture des cinmas et des thtres les trombines de Kad Merad, Benot Poelvoorde,

    Michle Laroque, Francis Perrin ou Armelle. Les comdies ont la cote, les one-man-show affichent

    complet (plus de 200 chaque soir Paris), les pices de boulevard ont retrouv une seconde

    jeunesse et jouent souvent les prolongations. Grce Yasmina Reza et sa pice grinante, Le

    Dieu du carnage, Isabelle Huppert elle-mme a rejoint les rangs de ceux qui rsistent

    l'hgmonie du srieux. C'est dire.

    Qu'il s'agisse d'aller voir l'excellent film de Dany Boon, Bienvenue chez les Ch'tis, (dj plus de

    500 000 spectateurs en une semaine dans la Rgion Nord-Pas-de-Calais), d'applaudir la Nouvelle

    Eve l'infatigable Dindon de Feydeau ou de saluer le talent des inoxydables chansonniers du Thtre

    des Deux-Anes, toutes les occasions sont bonnes pour remonter la pente et relever une moyenne

    nationale qui ne nous attribue plus qu'une minute de rire par jour contre dix en 1939. Y avait-il

    1

    http://www.lefigaro.fr/lefigaromagazine/2008/03/01/01006-20080301ARTFIG00648--le-rire-est-fragile-.php

  • davantage de raisons de se rjouir l'ore de la Seconde Guerre mondiale? Srement pas. Mais

    notre socit moderne a gnr d'autres formes d'oppression : stress, dpression, conformisme.

    Anime par la sacro-sainte positive attitude , notre qute permanente du bien-tre nous invite

    multiplier autant que possible les petits plaisirs, les moments rares o l'oubli soulage les

    pesanteurs de la vie. Historiquement, l'humour a toujours cr des espaces de libert. Il perce la

    faille dans le couvercle du concensus touffant , confirme Jean-Michel Ribes, qui a fond

    l'universit du rire au thtre du Rond-Point. C'est en effet pour oublier que l'on rejoint volontiers

    les paradis artificiels et phmres de la gaudriole... quitte manquer parfois de discernement.

    Voyez le septime art ! La qualit fait parfois dfaut, mais les chiffres sont l : le dcevant Astrix

    aux Jeux olympiques du duo Langmann-Forestier file vers les 7 millions d'entres et plus de 2

    millions de spectateurs ont vu le mdiocre Enfin veuve, d'Isabelle Mergault. La prsence judicieuse

    de professionnels du rire - l'ex-bronz Michel Blanc, dans Je vous trouve trs beau, l'ex-acolyte de

    Pierre Palmade, Michle Laroque, dans son second film -, semble porter bonheur l'actrice

    ralisatrice qui, par ailleurs, amuse la galerie parisienne actuellement au Thtre des Varits dans

    la pice Croque-Monsieur, nagure immortalise par Jacqueline Maillan. Evidence : les mauvaises

    critiques ne refroidissent pas les ardeurs d'un public en mal de lgret, dont la priorit est bien

    souvent d'aller voir un film simplement pour se changer les ides. Face au dsenchantement, la

    rsignation, la mlancolie ambiante, la France du ras-le-bol traque le rire partout o il se trouve.

    Au bureau, on s'envoie les dernires blagues du web et les adresses de sites humoristiques. Les

    internautes se ruent sur Dailymotion qui diffuse des clips et des vidos drolatiques. C'est

    galement sur le web que les Ttes claques , marionnettes qubcoises l'humour potache,

    ont commenc leur carrire avant de dbouler sur Canal+. Pour quelques euros, une BD de

    Florence Cestac, un numro de Fluide glacial ou un dessin de Voutch, qui hisse avec Plantu la

    caricature la dignit des beaux-arts, procurent l'effet heureux et quasi immdiat d'un Prozac.

    Si l'on peut regretter qu'il n'y ait plus aujourd'hui de comiques majeurs de la trempe des Devos,

    Desproges ou Coluche, on peut au moins se satisfaire d'avoir, dans les mdias, en littrature et sur

    scne, une ppinire d'amuseurs publics plutt dous et extrmement diffrents. Le choix est

    vaste, les styles nombreux. Comme la mode, le rire volue, il se met au got du jour. Hier, les

    comiques brocardaient la tlvision, les clbrits, le couple ; aujourd'hui, la satire politique revient

    en force : sur Europe 1, la Revue de presque de Nicolas Canteloup est se pmer . A socit

    d'abondance, rire de circonstance. Protiforme, le rire est devenu un produit de consommation

    courant. Les radios restent d'excellentes prescriptrices en matire de divertissement. Sur France

    Inter, l'mission Le Fou du roi , de Stphane Bern, attire quotidiennement depuis sept ans 2

    millions d'auditeurs ; sur RTL, Les Grosses Ttes habilement cornaques par matre Bouvard -

    un tiers de gauloiseries, un tiers de drision, un tiers d'autodrision - fidlisent un large public,

    avec une progression de 17 % d'audience en 2007. Mme chose pour la station Rire & Chansons

    qui, depuis 1989, sduit toutes les gnrations et devance France Culture. De quoi inspirer un peu

    d'humour aux antennes les plus austres. Pendant tout le mois de fvrier, Radio Classique a

    chang de partition en ouvrant ses studios aux tnors du rire, parmi lesquels Elie Semoun, dont les

    Petites Annonces ont longtemps fait les belles heures de Canal +. Conscientes du besoin qu'ont

    les Franais de se divertir, les directions des chanes de tl recyclent (parfois jusqu' l'usure)

    vidogags et btisiers et programment volontiers comdies cultes ou plus rcentes (plus de 10

    millions de tlspectateurs pour le tlfilm Ali Baba avec Grard Jugnot, sur TF1 ; 8 millions pour la

    pice Fugueuses avec Muriel Robin et Line Renaud, sur France 2). Sur le petit cran, les vanneurs

    du PAF sont en libre service. Entre, avec les meilleurs moments de Florence Foresti ; plat de

    rsistance avec Anne Roumanoff, qui assure le quart d'heure de persiflage chez Drucker, ou avec

    Stphane Guillon, qui joue les sales gosses dans 20 h 10 ptantes ; dessert avec Jean-Luc

    Lemoine, qui pingle ses ttes de Turcs de la semaine dans On n'est pas couch , avant, peut-