Download pdf - Le guide égalité

Transcript
Page 1: Le guide égalité

Dans ce guide vous trouverez

n Un outil drsquoautodiagnostic

n Des explications pour comprendre

n Des leviers de changements

Le guideDeacuteveloppons lrsquoeacutegaliteacute entre les femmes et les hommes dans les associations

2014

eacuteg

alit

eacute

2

3

Fortes de 127 millions de beacuteneacutevoles et de pregraves de 2 millions de salarieacutes les associations contribuent de maniegravere irremplaccedilable agrave la coheacutesion sociale elles se saisissent des besoins sociaux auxquelles elles reacutepondent par la

mobilisation de la socieacuteteacute civile et par lrsquoinnovation sociale Elles sont un lieu drsquoapprentissage de la citoyenneteacute et du laquo vivre ensemble raquo Ce rocircle essentiel est connu et crsquoest pour le reconnaicirctre davantage

encore que le gouvernement a fait de lrsquoengagement associatif la laquo Grande cause nationale 2014 raquo et qursquoil a souhaiteacute conclure en

2014 une nouvelle Charte drsquoengagements reacuteciproques entre lrsquoEacutetat les associations et les reacuteseaux de collectiviteacutes territoriales

Au titre de cette charte les signataires ont pris lrsquoengagement de promouvoir lrsquoeacutegale participation des femmes et des hommes agrave la gouvernance Et il est vrai que tant dans leur gouvernance que par les actions qursquoelles conduisent les associations peuvent et doivent prendre toute leur part agrave la concreacutetisation drsquoun des principes fondamentaux de notre Constitution lrsquoeacutegaliteacute entre les femmes et les hommes que les faits peinent pourtant agrave rendre effective

Depuis 2012 lrsquoobjectif de lrsquoeacutegaliteacute reacuteelle constitue une prioriteacute politique mise en œuvre par chaque ministre deacuteclineacutee dans toutes les politiques publiques

Et cette dynamique srsquoacceacutelegravere la loi du 31 juillet 2014 relative agrave lrsquoeacuteconomie sociale et solidaire inscrit la pariteacute au cœur du Haut conseil de la vie associative (HCVA) et de lrsquoeacuteconomie sociale et solidaire dont le Conseil supeacuterieur devra deacutesormais recueillir les bonnes pratiques en matiegravere drsquoeacutegaliteacute professionnelle et de la preacutesence des femmes dans les instances dirigeantes eacutelues et eacutetablir tous les trois ans un rapport sur lrsquoeacutegaliteacute entre les femmes et les hommes dans lrsquoeacuteconomie sociale et solidaire la loi du 4 aoucirct 2014 pour lrsquoeacutegaliteacute reacuteelle entre les femmes et les hommes deacutefinit les objectifs drsquoune politique de lrsquoeacutegaliteacute inteacutegreacutee qui vise notamment agrave preacutevenir et agrave lutter contre les steacutereacuteotypes sexistes ainsi qursquoagrave favoriser lrsquoeacutegal accegraves des femmes et des hommes aux responsabiliteacutes professionnelles et sociales

Aux cocircteacutes des pouvoirs publics les associations se doivent drsquoecirctre exemplaires en srsquoappropriant davantage encore la question de lrsquoeacutegaliteacute entre les femmes et les hommes au travers des actions qursquoelles conduisent aupregraves de nos concitoyens mais eacutegalement en luttant contre le plafond de verre qui prive parfois les femmes de lrsquoaccegraves aux responsabiliteacutes Des progregraves sur ce point ont eacuteteacute accomplis mais il est possible drsquoaller plus loin en coheacuterence avec le grand mouvement pour la pariteacute qursquoengage la loi du 4 aoucirct 2014

Accompagner les femmes et les hommes du monde associatif dans cette eacutevolution les aider agrave poser un diagnostic agrave engager des eacutevolutions tel est le sens de ce guide laquo deacuteveloppons lrsquoeacutegaliteacute entre les femmes et les hommes dans les associations raquo Fruit drsquoun travail collectif reacutealiseacute agrave la direction deacutepartementale de la coheacutesion sociale du Rhocircne il permettra agrave chaque association quels que soient sa taille ou son secteur drsquointervention de porter un diagnostic sur son organisation et sur ses activiteacutes et de lutter contre les steacutereacuteotypes et de construire des plans drsquoaction pour lever un agrave un les freins agrave lrsquoeacutegaliteacute reacuteelle entre les femmes et les hommes

Jrsquoespegravere qursquoil vous sera utile et que chacun drsquoentre vous beacuteneacutevole salarieacute(e) ou responsable drsquoune association pourra trouver des reacuteflexions et des solutions pour faire progresser lrsquoeacutegaliteacute et ainsi contribuer agrave reacutealiser la socieacuteteacute de lrsquoeacutegaliteacute reacuteelle entre les femmes et les hommes

Najat VALLAUD-BELKACEM

Edito

4

Les engagements internationaux et europeacuteens de la France sa leacutegislation et ses principes de respect des droits humains proclament

lrsquoeacutegaliteacute entre les femmes et les hommes Il est pour autant constateacute chaque anneacutee la persistance drsquoineacutegaliteacutes dans de nombreux domaines (voir Chiffres cleacutes - parution annuelle du ministegravere chargeacute des droits des femmes) Cette persistance a fait lrsquoobjet et fait encore lrsquoobjet drsquoeacutetudes qui conduisent agrave mettre en lumiegravere les preacutejugeacutes veacutehiculeacutes inconsciemment par chacune œuvrant agrave notre laquo cœur raquo deacutefendant contre lrsquoeacutegaliteacute que lrsquoon croyait pourtant respecterhellip Et lorsque la prise de conscience a eu lieu les bonnes volonteacutes se trouvent souvent deacutemunies quant agrave la mise en œuvre reacuteelle et effective de lrsquoeacutegaliteacute

Le guide laquo Deacuteveloppons lrsquoeacutegaliteacute entre les femmes et les hommes dans les associations raquo reacutealiseacute par la Direction deacutepartementale de la coheacutesion sociale du Rhocircne propose drsquoaider les associations qui le souhaitent agrave deacutevelopper lrsquoeacutegaliteacute en leur sein Il fournit des outils pour faciliter le travail de mise agrave jour des ineacutegaliteacutes eacuteventuelles des pistes de reacuteflexion pour analyser comprendre expliquer la situation potentiellement ineacutegalitaire et identifier les freins et des

leviers de changement pour agir globalement et concregravetement

La deacutemarche proposeacutee

Prendre en compte lrsquoeacutegaliteacute femmes hommes procegravede drsquoune deacutemarche simple Elle peut se reacutesumer par la formule laquo connaicirctre comprendre agir raquo

n Quelle est la situation dans notre association Pour le savoir il faut eacutetablir une photographie preacutecise Il ne faut pas se contenter drsquoun affichage geacuteneacuteral car les ineacutegaliteacutes sont souvent cacheacutees Pour vous aidez le guide vous propose des tableaux et des questionnements que vous pouvez utiliser pour vous aider agrave eacutetablir cette photographie Pour cela le guide vous propose des tableaux et des questionnements que vous pouvez utiliser pour vous aider agrave eacutetablir cette photographie

n Quelle analyse peut ecirctre faite de la situation ainsi mise en valeur Il srsquoagit de comprendre les freins et les steacutereacuteotypes qui se jouent Le guide vous donne quelques eacuteleacutements geacuteneacuteraux de compreacutehension

n Comment agir Lrsquoanalyse effectueacutee orientera les solutions agrave apporter Le guide propose des pistes drsquoaction (non exhaustives)

Un guidePourquoi

Sommaire

5

Le preacutesent document vous propose de vous aider dans une mise en œuvre simple de lrsquoeacutegaliteacute

1 Lrsquoeacutegaliteacute dans le fonctionnement interne page 6

n Diagnostic laquo beacuteneacutevolat associatif raquo page 7

n Diagnostic laquo instances deacutecisionnelles raquo page 9

n Diagnostic laquo employeur raquo page 12

2 Lrsquoeacutegaliteacute dans les actions page 16

n Deacutemarche geacuteneacuterale page 17

n Consulter les diagnostics nationaux sur les theacutematiques suivantes

w Culture page 18

w Meacutedias page 20

w Eacuteducation page 22

w Eacutequipements et loisirs socio-eacuteducatifs page 24

w Sport page 26

w Eacuteconomie sociale et solidaire page 29

w Agriculture page 31

w Creacuteation drsquoentreprise page 32

3 Boite agrave outils

n Aide-meacutemoire eacutegaliteacute page 35

n Structures ressources page 39

6

1

Qui fait quoi au sein de mon association

Qui sont les adheacuterentes et les beacuteneacutevoles Qui sont les dirigeantes Qui occupe quelle fonction Qui assume quelle(s) tacircche(s)

Vous ecirctes une association employeur Quelle est la situation des femmes et des hommes que vous salariez

Faire une laquo photographie raquo la plus preacutecise possible de la situation en fonction de chaque sexe permettra de mettre agrave jour drsquoeacuteventuelles ineacutegaliteacutes cacheacutees Les pages qui suivent vous proposent des tableaux agrave renseigner pour vous aider dans ce travail drsquoautodiagnostic Une fois lrsquoeacutetat des lieux reacutealiseacute lrsquoanalyse approfondie des ineacutegaliteacutes eacuteventuelles mises agrave jour permettra de deacutefinir des prioriteacutes drsquoactions

Pour vous aider vous pouvez vous appuyer sur la mission deacutepartementale aux droits des femmes et agrave lrsquoeacutegaliteacute de votre deacutepartement (Direction deacutepartementale de la coheacutesion sociale - et de la protection des populations -) Il existe aussi de nombreuses associations qui pourront vous apporter un eacuteclairage constructif (voir par exemple les structures ressources listeacutees en fin de ce livret)

Lrsquoeacutegaliteacute dans le

fonctionnementinterne

7

1 diagnostic laquo beacuteneacutevolat associatif raquo

Activation drsquoun champ plutocirct culturellement associeacute

aux femmes

Activation drsquoun champ plutocirct culturellement associeacute

aux hommes

Que repeacuterez-vous Remarquez-vous des diffeacuterences significatives entre les femmes et les hommes Et si oui sur quelles rubriques se portent-elles

Votre association compte peu de membres de lrsquoun des deux sexes

Votre association par son histoire son champ ou ses modes drsquointervention est-elle consideacutereacutee comme une association plutocirct reacuteserveacutee aux femmes ou aux hommes selon les steacutereacuteotypes de genre eacutevoqueacutes preacuteceacutedemment

Comment agir w Si possible affiner le diagnostic en interrogeant les habitantesle public sur

lrsquoimage de votre association les raisons drsquoun eacuteventuel deacutesinteacuterecirct par lrsquoun ou lrsquoautre sexe

w Dans les deacutemarches de communication privileacutegier les visuels mettant en scegravene des femmes et des hommes agissant ensemble de la mecircme faccedilon employer un laquo feacuteminin raquo et un laquo masculin raquo (ex laquo Adheacuterent et adheacuterente raquo) activer ensemble les steacutereacuteotypes laquo feacuteminins raquo et laquo masculins raquo mais sans les associer agrave une image respectivement laquo feacuteminine raquo et laquo masculine raquo puisque chaque individu deacuteveloppe ses propres centres drsquointeacuterecircts et doit donc pouvoir se retrouver dans votre proposition (ex laquo Vous souhaitez ecirctre beacuteneacutevole au service des autres dans une dynamique drsquoaction rejoignez-nous raquo)

Femmes Hommes

Combien y a-t-il de femmes et drsquohommes membres de lrsquoassociation

Combien y a-t-il de beacuteneacutevoles

Plus preacuteciseacutement parmi les beacuteneacutevoles combien y a-t-il de beacuteneacutevoles que vous consideacuterez comme reacuteguliers `

Combien de beacuteneacutevoles ont beacuteneacuteficieacute drsquoune formation prise en charge par lrsquoassociation (formation technique formation agrave la gestion associativehellip)

diagnostic laquo beacuteneacutevolat associatif raquo1

8

Votre association compte des adheacuterentes des deux sexes mais peu ou moins de lrsquoun des deux sexes parmi vos beacuteneacutevoles

Moins de femmes beacuteneacutevoles

Avez-vous regardeacute du cocircteacute des contraintes familiales et domestiques Ces activiteacutes sont encore largement assumeacutees par les femmes (voir Chiffres cleacutes preacuteciteacutes) Elles sont chronophages (laquo la double journeacutee des femmes raquo) et peuvent constituer un frein agrave lrsquoengagement associatif etou agrave lrsquoinvestissement en formation

Moins drsquohommes beacuteneacutevoles

Une des reacuteponses sera peut-ecirctre un champ drsquointervention de votre association traditionnellement et culturellement consideacutereacute comme laquo feacuteminin raquo (laquo lrsquoeacuteducation raquo ou laquo le soin aux personnes raquo par exemple)

Par ailleurs en miroir aux explications preacuteceacutedentes sur le manque de temps des femmes les hommes sont encore culturellement investis de la mission de laquo lrsquohomme gagne-pain raquo et surinvestissent parfois la sphegravere professionnelle (horaires tardifs etc) renforceacutes en cela par la culture franccedilaise du preacutesenteacuteisme qui induit de rester tard au travail pour prouver sa compeacutetence professionnelle et son engagement dans le travail

Comment agir w Reacutealiser une enquecircte de terrain aupregraves des adheacuterentes lrsquoideacuteal est de connaicirctre

preacuteciseacutement aupregraves des adheacuterentes les freins potentiels agrave leurs engagements

w Precircter attention aux horaires et lieux proposeacutes pour les reacuteunions et les formations en prenant en compte les obligations familiales et personnelles des megraveres et des pegraveres (ex agrave 20 h 30 les enfants sont coucheacuteshellip ce qui nrsquoest pas le cas agrave 18 h 30 ougrave tout est agrave faire (bains devoirs repashellip)

w Sonder (anonymement ) vos adheacuterentes pour connaicirctre les disponibiliteacutes les plus inteacuteressantes

w Faire choisir les creacuteneaux horaires de reacuteunions (attention au vote agrave la majoriteacute si vous avez une majoriteacute drsquoun des deux sexeshellip)

w Eacutetudier la possibiliteacute du recours au chegraveque emploi service universel (CESU) preacute-financeacute pour le financement de garde pendant que le parent beacuteneacutevole srsquoinvestit (ou drsquoaides agrave domicile) httpwwwcesuurssaffr

w Organiser un mode de garde ou des activiteacutes pour les enfants de vos beacuteneacutevoles concomitant aux temps des activiteacutes

w Utiliser internet la messagerie ou la visio confeacuterence permettent une gestion plus souple de lrsquoinvestissement associatif

w Afficher lrsquoengagement de votre structure en faveur drsquoun beacuteneacutevolat qui se concilie avec la parentaliteacute ce qui beacuteneacuteficiera aux femmes comme aux hommes

9

1Femmes Hommes

Nombre de beacuteneacutevoles

Nombre total des membres composant lrsquoinstance dirigeante (conseil drsquoadministration comiteacute de direction conseil colleacutegial)

Preacutesidence

Copreacutesidence

Vice-preacutesidence

Treacutesorerie

Secreacutetariat

Vice-secreacutetariat

Autres administrateurs avec fonctions

Autres administrateurs sans fonction

Que repeacuterez-vous Constatez-vous une diffeacuterence entre le nombre de femmes et drsquohommes au niveau des beacuteneacutevoles et des instances deacutecisionnelles

Quels postes agrave responsabiliteacute sont occupeacutes et par qui

Constatez-vous une sous-repreacutesentation de lrsquoun ou lrsquoautre des sexes dans les instances deacutecisionnelles et agrave certaines fonctions

Si vous regardez la situation sur plusieurs anneacutees (les anneacutees preacuteceacutedentes) la sous-repreacutesentation se trouve-t-elle confirmeacutee

diagnostic laquo Instances deacutecisionnelles raquo

10

diagnostic laquo Instances deacutecisionnelles raquo1

Peu ou pas drsquohommes dans les instances de direction de votre association ou agrave certaines fonctions

Les hommes sont statistiquement au niveau national tous secteurs confondus plus preacutesents dans les instances dirigeantes des associations que les femmes (la preacutesidence des associations est en particulier encore tregraves majoritairement assureacutee par des hommes quand bien mecircme lrsquoassociation compterait autant de beacuteneacutevoles des deux sexes (voir chiffres clefs preacuteciteacutes) Si ce nrsquoest pas votre cas les explications principales tiennent peut-ecirctre agrave lrsquoimage et lrsquohistoire de lrsquoassociation au domaine drsquointervention consideacutereacute comme laquo feacuteminin raquo agrave la disponibiliteacute limiteacutee des adheacuterents hommes de lrsquoassociation etc

Peu ou pas de femmes dans les instances deacutecisionnelles

Les meacutecanismes suivants peuvent entrer en jeu et expliquer une sous-repreacutesentation des femmes aux instances de direction ou agrave certaines fonctions

w La construction sociale du feacuteminin peut amener certaines femmes agrave srsquoautocensurer et ne pas poser leur candidature agrave la preacutesidence poste investi drsquoune image de pouvoir et de responsabiliteacute dans laquelle elles ne se reconnaicirctraient pas (et laquo on raquo ne les reconnaicirctrait pas ) De la mecircme faccedilon une preacutepondeacuterance drsquohommes aux postes de preacutesident vice-preacutesident treacutesorier au cours des mandatures successives peut ecirctre lieacutee aux qualiteacutes projeteacutees sur ces postes et celles que lrsquoon attribue inconsciemment aux hommes (repreacutesentation autoriteacute logique rigueur)

w Les contraintes anticipeacutees lieacutees agrave lrsquoexercice de responsabiliteacutes en terme de disponibiliteacute et de mobiliteacute peuvent eacutegalement constituer un frein Drsquoautant plus nous lrsquoavons vu que les femmes continuent drsquoassumer lrsquoessentiel des tacircches familiales et domestiques

Comment agir w La mise en œuvre de lrsquoeacutegaliteacute dans les instances dirigeantes de lrsquoassociation

suppose avant toute chose drsquoavoir agi en amont crsquoest-agrave-dire drsquoavoir travailleacute sur les freins agrave lrsquoengagement beacuteneacutevole des deux sexes (image de lrsquoassociation communication prise en compte des contraintes familiales et professionnelles etc Voir pages preacuteceacutedentes)

w Interroger les membres et les beacuteneacutevoles pour savoir pourquoi elles et ils nrsquoentrent pas dans le conseil drsquoadministration questionner celles et ceux qui en font partie pour comprendre pourquoi elles et ils nrsquoont pas poseacute leurs candidatures aux postes agrave responsabiliteacute Si des personnes du mecircme sexe se sont preacutesenteacutees agrave plusieurs reprises mais nrsquoont pas eacuteteacute retenues sonder (anonymement) pour en connaicirctre les raisons profondes

w Identifier et communiquer sur les profils des laquo postes raquo afin drsquoapporter une meilleure visibiliteacute et connaissance de leur contenu concret Pour vous aider vous pouvez vous utiliser le portefeuille de compeacutetences (httpwwwassociationsgouvfr) reacutealiseacute par le ministegravere en charge de la vie associative

diagnostic laquo Instances deacutecisionnelles raquo1

w Encourager agrave la prise de responsabiliteacute renforcer le sentiment drsquoefficaciteacute professionnelle deacutevelopper le tutorat valoriser les compeacutetences et ressources de vos beacuteneacutevoles par des formations de prise de parole en public par exemple Contact en Rhocircne-Alpes pour une pariteacute associative

httpwwwparacor-rhonealpesfr

w Repenser le fonctionnement des instances limiter le cumul des mandats reacuteduire la dureacutee des mandats deacutevelopper la cogestion des responsabiliteacutes mettre en place des actions de discriminations positives (dispositions statutaires contraignantes imposant la pariteacute ou la proportionnaliteacute) etc

w Travailler sur lrsquoimage de la preacutesidence pouvoir solitaire ou colleacutegialiteacute Co-preacutesidence mixte

w Repenser les temps associatifs (la planification des reacuteunions et leurs horaires prendre en compte les coucircts lieacutes aux obligations familiales utiliser les outils et techniques de communication agrave distance voir page 7)

11

12

Combien y a-t-il de salarieacutees

Combien y a-t-il de personnes cadres

Parmi ces cadres combien de personnes ont beacuteneacuteficieacute de promotion interne au cours de leur carriegravere dans lrsquoassociation

Deacutelai moyen drsquoobtention des promotions

Combien y a-t-il de personnes agrave des postes drsquoencadrement

Parmi ces personnes combien ont beacuteneacuteficieacute de promotion interne au cours de leur carriegravere

Quel deacutelai pour obtenir des promotions

Quelle est la reacutemuneacuteration moyenne annuelle

Et en fonction de chaque niveau hierarchique (ou cateacutegorie)

Combien y a-t-il de personnes en CDI

Combien y a-t-il de personnes en CDD

Combien y a-t-il de personnes agrave temps partiel

Combien de personnes sont actuellement en congeacute parental

Quel est lrsquoeacutecart entre le salaire drsquoune personne rentrant de congeacute parental et le salaire moyen drsquoune personne nrsquoeacutetant pas partie en congeacute parental

De qui se composait le jury dans les dix derniers jurys de recrutement

Dans les dix derniers jurys de recrutement qui occupait la preacutesidence

Femmes Hommes

Que repeacuterez-vous Remarquez-vous des diffeacuterences significatives entre les femmes et les hommes Et si oui sur quelles rubriques se portent-elles En particulier que remarquez-vous concernant les salaires et les personnes en situation preacutecaire (CDD temps partiel)

Rappel de la leacutegislation du travail si vous employez

plus de 50 salarieacutes vous ecirctes tenus aux obligations

leacutegales et reacuteglementaires du droit du travail en matiegravere drsquoeacutegaliteacute professionnelle suivantes eacutetablissement drsquoun rapport de situation

compareacutee drsquoun plan drsquoaction mise en œuvre de

neacutegociations collectives

etc Cfarticle

L1141-1 et suivants du code du travail

1 diagnostic laquo Employeurs raquo

diagnostic laquo Employeurs raquo1

Vous constatez des diffeacuterences marqueacutees dans le deacuterouleacute de carriegravere les reacutemuneacuterations lrsquoaccegraves aux responsabiliteacutes etc entre les femmes et les hommes salarieacutees de votre association

Voici quelques eacuteleacutements de compreacutehension w La culture du preacutesenteacuteisme de la cooptation lrsquoimage inconsciente associeacutee au

pouvoir peut conduire agrave privileacutegier les hommes dans les promotions internes dans le recrutement des cadres ou des personnes ayant des responsabiliteacutes drsquoencadrement

w Lrsquoutilisation unique de termes comme laquo ecirctre disponible raquo laquo avoir de lrsquoassurance raquo laquo avoir le sens des responsabiliteacutes raquo laquo avoir un potentiel eacutevolutif raquo dans les offres drsquoemploi ou les critegraveres de seacutelection peut conduire agrave nrsquoattirerne retenir que des hommes car ces termes renvoient agrave des caracteacuteristiques culturellement associeacutees plutocirct au masculin

w Le temps partiel le congeacute parental est socialement admis pour les femmes tregraves peu pour les hommes

Comment agir w Inscrire des objectifs en terme drsquoeacutegaliteacute femmeshommes dans les projets

associatifs (cela marque et officialise la volonteacute politique du collectif)

w Opeacuterer une veille statistique en reacutealisant annuellement un rapport chiffreacute de la situation des femmes et des hommes

w Porter une attention sur vos plaquettes de communication site internet (visuels de mixiteacute dans lrsquoexercice des fonctions repreacutesenteacutees termes employeacutes etc)

w Afficher votre respect des temps de vie par des mesures effectives qui faciliteront notamment la parentaliteacute (temps de travail annualiseacute plages horaires flexibles attention porteacutee aux horaires de deacutebut et de fin des reacuteunions accegraves aux services de conciergerie chegraveque emploi service universel prise du congeacute paterniteacute instauration de journeacutee de deacutecouverte du lieu de travail par les enfants du personnelhellip)

w Feacuteminiser et masculiniser les noms des meacutetiers pour que chacune puisse srsquoy projeter

w Reacutediger vos offres drsquoemploi en veillant agrave activer ensemble les steacutereacuteotypes laquo feacuteminins raquo et laquo masculins raquo pour attirer le plus de candidatures diffeacuterentes possibles (ex laquo profil rechercheacute sens des relations humaines logique rigueur) de mecircme pour les critegraveres utiliseacutes lors de la seacutelection des candidates

w Oser la mixiteacute dans les meacutetiers ( des femmes dans le bacirctiment cf les campagnes de la CAPEB des hommes dans les secteurs du social et des soins)

13

Activation drsquoun champ plutocirct culturellement associeacute

aux femmes- mais pas uniquement rempli par les

femmes dans la reacutealiteacute

idem version hommes

14

diagnostic laquo Employeurs raquo

La formation des salarieacutees Femmes Hommes

Combien de personnes ont acceacutedeacute agrave la formation continue cette anneacutee

Combien de personnes ont beacuteneacuteficieacute du DIF

Combien de personnes ont eacuteteacute orienteacutees vers des formations diplocircmantes

Combien de beacuteneacutevoles ont beacuteneacuteficieacute drsquoune formation prise en charge par lrsquoassociation (formation technique formation agrave la gestion associativehellip)

Combien de personnes suivent actuellement une VAE

Combien de personnes ont deacutejagrave beacuteneacuteficieacute drsquoune formation agrave lrsquoeacutegaliteacute

Que repeacuterez-vous Remarquez-vous des diffeacuterences significatives entre les femmes et les hommes Et si oui sur quelles rubriques se portent-elles

Comment agir w Porter attention aux conditions de formation par rapport aux charges familiales

de vos salarieacutees

w Concevoir des programmes de formation qui allient le deacuteveloppement personnel et la formation technique

w Porter attention agrave la qualiteacute des entretiens drsquoeacutevaluation moment propice pour prendre en compte les projets des salarieacutees et construire avec elles et eux leurs parcours professionnels

1

15

16

2

Pour permettre des transformations concregravetes pour favoriser lrsquoeacutemancipation individuelle et collective la prise en compte de lrsquoeacutegaliteacute ne doit pas se limiter agrave assurer lrsquoaccegraves de chacunes beacuteneacutevoles et salarieacutees aux postes agrave responsabiliteacutes dans lrsquoassociation

Avoir des hommes et des femmes au conseil drsquoadministration participant agrave eacutegaliteacute crsquoest bien Mais quel impact si par ailleurs les

actions que vous engagez veacutehiculent des steacutereacuteotypes de genre Si dans les activiteacutes quotidiennes les uns et les unes sont enfermeacutees dans

des rocircles assigneacutees agrave des tacircches lieacutees aux repreacutesentations dominantes de ce qui est feacuteminin et de ce qui est masculin Si les ineacutegaliteacutes sont reproduites

La question de lrsquoeacutegaliteacute doit ecirctre traiteacutee de faccedilon transversale pour toutes les actions toutes les activiteacutes de lrsquoassociation Lrsquooutil proposeacute ci-apregraves invite ainsi agrave prendre en compte lrsquoobjectif drsquoeacutegaliteacute femmeshommes fillesgarccedilons dans chacune des actions meneacutees par lrsquoassociation agrave chaque eacutetape du projet

Dans les pages qui suivent vous trouverez notamment des donneacutees preacutecises et actualiseacutees par secteur drsquoactiviteacutes

n Culture page 18

n Meacutedias page 20

n Education page 22

n Eacutequipements et loisirs socio-eacuteducatifs page 24

n Sport page 26

n Eacuteconomie sociale et solidaire page 28

n Agriculture page 30

n Creacuteation drsquoentreprise page 32

Lrsquoeacutegaliteacutedans les

actions

2

En amont au stade de la construction de lrsquoaction w Entourez-vous de femmes et drsquohommes pour eacutelaborer votre projet (au moins

30 de lrsquoune ou de lrsquoautre) Cela devrait permettre de prendre en compte les contraintes des deux sexes agrave condition drsquoeacutetablir eacutegalement les conditions de lrsquoexpression pour permettre agrave celles et ceux qui nrsquooseraient pas de prendre la parole

w Inteacutegrer des objectifs laquo eacutegaliteacute raquo adapteacutes agrave votre secteur Agrave vous de deacutefinir ceux prioritaires pour votre action (reacutefeacuterez-vous aux diagnostics nationaux preacuteciteacutes et faites-vous aider voir pages suivantes)

w Questionner votre pratique et vos repreacutesentations pour eacuteviter la reproduction inconsciente des steacutereacuteotypes Pour ce faire organiser une formation sur les questions drsquoeacutegaliteacute peut srsquoaveacuterer bien utile pour vous-mecircme les beacuteneacutevoles les salarieacutees et les participantes agrave lrsquoaction (liste des structures ressources proposant des formations ou des accompagnements page 35)

w Deacutefinir votre public cible combien de femmes et combien drsquohommes et pour chaque sexe les caracteacuteristiques (acircge niveau de formation etc) et les eacuteventuelles contraintes particuliegraveres (faciliteacutes drsquoaccegraves aux modes de transports en commun aux modes de gardehellip) Eacutetudier quelles pourraient ecirctre les incidences (positives et neacutegatives) de votre nouvelle action sur les femmes et sur les hommes sur les filles et sur les garccedilons

w Porter attention aux supports visuels et textuels (bonnes pratiques possibles femme et homme ayant le mecircme rocircle sur une photographie pas que des gar-ccedilons pour illustrer des activiteacutes sportives feacuteminisation et masculinisation des noms des rocircles sociaux et professionnels etc)

Pendant le deacuterouleacute de lrsquoaction w Mesurer lrsquoimpact de votre action en eacutetablissant un suivi speacutecifique des objectifs

propres agrave lrsquoeacutegaliteacute

w Apporter les eacuteventuelles corrections neacutecessaires en fonction des constats que vous aurez eacutetablis

w Communiquer sur vos reacutesultats aupregraves du public de votre public de vos financeurs (notamment si vous avez beacuteneacuteficieacute de financements europeacuteens)

17

Deacutemarche geacuteneacuterale

18

secteur laquo Culture raquo2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Qui dirige Ce sont les hommes qui dirigent

z 92 des theacuteacirctres consacreacutes agrave la creacuteation dramatique

z 89 des institutions musicales

z 78 des eacutetablissements agrave vocation pluridisciplinaire

z 59 des centres choreacutegraphique nationaux

hellip Et qui concentrent les subventions (23 Meuro contre 17 Meuro)

LES FrEinS au CHangEmEnt

z Les candidates sont toujours moins nombreuses que les candidats

z Frein psychologique les femmes pensent qursquoelles nrsquoont pas la leacutegitimiteacute pour acceacuteder aux postes de direction et elles srsquoauto-censurent

z Qui produit

z 97 des musiques que nous entendons dans nos institutions ont eacuteteacute composeacutees par des hommes

z 94 des orchestres programmeacutes sont dirigeacutes par des hommes

z 85 des textes que nous entendons ont eacuteteacute eacutecrits par des hommes

z 78 des spectacles que nous voyons ont eacuteteacute mis en scegravene par des hommes

z 57 ont eacuteteacute choreacutegraphieacutes par des hommes

Les hommes investis dans les activiteacutes artistiques professionnelles sont plus nombreux mais les femmes sont plus nombreuses que les hommes agrave srsquoinvestir dans les activiteacutes artistiques en amateur

z La creacuteation eacutevoque le couple laquo le creacuteateur et sa muse raquo

z Le talent est inneacute et explique seul la qualiteacute drsquoune œuvre Non elle deacutepend aussi du temps qursquoon a pu lui consacrer du nombre de collaborateurstrices qursquoon a pu reacuteunir de la rencontre avec le public du relais meacutediatique du reacuteseauhellip

Diagnostic national issu des rapports de Reine Prat de juin 2006 laquo Accegraves des femmes et des hommes aux postes de responsabiliteacute raquo et celui de mai 2009 laquo Accegraves des femmes et des hommes aux postes de responsabiliteacute - ndeg 2 De lrsquointerdit agrave lrsquoempecircchement raquo

19

secteur laquo Culture raquo2

DES ProPoSitionS Pour agir

z Essayer drsquoatteindre un seuil minimum de 33 de lrsquoun ou lrsquoautre sexe (laquo seuil de mixiteacute raquo)

z Veille statistique et obtention de donneacutees sexueacutees

z Charte de lrsquoeacutegaliteacute pour le spectacle vivant afin drsquoencourager tous les intervenants cleacutes agrave srsquoengager en faveur de lrsquoeacutegaliteacute des genres

z Organisation de rencontres non-mixtes avec des femmes de theacuteacirctre des musiciennes des directrices ou administratrices drsquoinstitutions (meilleure prise de parole constitution de reacuteseau)

z Abolir les assignations genreacutees les femmes ne jouent que des rocircles laquo feacuteminins raquo et les hommes ne jouent que des rocircles laquo masculins raquo Le theacuteacirctre nrsquoest qursquoune affaire de convention et cette regravegle nrsquoa eacuteteacute imposeacutee que reacutecemment Srsquoinspirer de la danse qui a deacutejagrave franchi ces barriegraveres

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nombre de spectacles drsquoauteures- choreacutegraphes femmes et hommes- diffuseacutesnbre total de spectacles diffuseacutes

z Nombre de metteures en scegravene nbre total de mise en scegravene

z Nombre de productrices et de producteurs nbre total de spectacles produits

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Association HF httpwwwhfrhonealpesfr

20

2 secteur laquo Meacutedias raquo

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z La proportion de femmes parmi les personnes mentionneacutees dans la presse nrsquoest que de 17 en 2006

z Preacutesence des expert-es dans lrsquoensemble des meacutedias retenus dans les corpus analyseacutes par le rapport 2011 de la commission nationale sur lrsquoimage des femmes dans les meacutedias 8 hommes pour 2 femmes (Graphique ci-contre)

z Les femmes sont peu nombreuses aux postes de responsabiliteacute dans les meacutedias proportion de femmes infeacuterieure agrave 10 ans les postes de direction strateacutegique

z Attitude diffeacuterencieacutee entre hommes et femmes

z Les femmes sont cantonneacutees dans des speacutecialiteacutes moins prestigieuses ou des meacutedias moins convoiteacutes (presse professionnelle ou technique presse dite laquo feacuteminine raquo)

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Les femmes apparaissant dans les meacutedias sont le plus souvent soit anonymes soit en position de victimes soit citeacutees comme ayant un lien familial avec un homme alors que les hommes sont tregraves majoritairement citeacutes avec leur fonction

z Leur image est deacutegradeacutee (laquo porno chic raquo) ou alors steacutereacuteotypeacutee

z Culte de la minceur excessif

DES ProPoSitionS Pour agir

z Constitution drsquoun vivier drsquoexpert-es agrave mobiliser

z Entraicircnement agrave lrsquoexpression dans les meacutedias (meacutedia-training)

z Opeacuteration de sensibilisation

Organisation de festivals de deacutebats publics de peacutetitions preacutesentation de documentaires (ex festival de film reacutealiseacutes par des femmes)

z Regarder les initiatives provenant drsquoautres pays

Par exemple au Royaume-Uni moins de 15 des films Britanniques ont eacuteteacute eacutecrits par des femmes En reacuteaction un atelier drsquoeacutecriture pour les femmes sceacutenaristes a eacuteteacute creacuteeacute laquo She Writes raquo

Les meacutedias consideacutereacutes sont la teacuteleacutevision le cineacutema la presse la radio et la

publiciteacute sous toutes ses formes (affichage TV

magazines)

Sources

FIA - rapport gender 2010 raquo Manuel de bonnes pratiques pour lutter contre

les steacutereacuteotypes lieacutes au genre et promouvoir lrsquoeacutegaliteacute des chances dans les secteurs du cineacutema de la teacuteleacutevision et du theacuteacirctre en Europe raquo

Rapport drsquoeacutetudes - Bilan 2010 de lrsquoARPP Publiciteacute

et image de la personne humaine

Rapport drsquoinformation ndeg 375 de la deacuteleacutegation

aux droits des femmes du Seacutenat-2007

Rapports 2008 et 2011 de la commission nationale sur lrsquoimage des femmes

dans les meacutedias (le rapport 2011 dresse le bilan drsquoune anneacutee drsquoapplication apregraves

la signature par certains meacutedias le 13 octobre 2010

drsquoun acte drsquoengagement pour une deacutemarche

drsquoautoreacutegulation visant agrave ameacuteliorer lrsquoimage des

femmes dans les meacutedias)

2 secteur laquo Meacutedias raquo

arPP autoriteacute de reacutegulation professionnelle de la publiciteacuteLrsquoARPP existant depuis le 19 aoucirct 1935 en France est une association interprofessionnelle priveacutee de type loi de 1901 Sa mission est de parvenir agrave concilier liberteacute drsquoexpression publicitaire et respect des consommateurs Ce nrsquoest pas un organisme public Cet organisme examine les publiciteacutes de la presse les campagnes nationales et les web videacuteos et leur accorde ou pas la recommandation laquo Image de la Personne Humaine raquo Pour cela il faut que les publiciteacutes respectent de principe de digniteacute de la personne humaine (pas de nuditeacute sans rapport avec le produit pas de repreacutesentation deacutegradante pas de reacuteduction drsquoun sujet au statut drsquoobjet sexuel) les publiciteacutes ne doivent pas reprendre des clicheacutes neacutegatifs sur les hommes ou les femmes (clicheacute de la blonde) et elles doivent respecter des critegraveres de deacutecence (pas de violence de soumission drsquoactes sexuels)

En 2010 103 803 publiciteacutes ont eacuteteacute analyseacutees dont 93 398 visuels pour la presse 5540 publiciteacutes pour lrsquoaffichage et 4865 pour InternetDeux tiers des manquements impliquent le genre laquo feacuteminin raquo (mais crsquoest peut-ecirctre aussi parce que les femmes sont sur-repreacutesenteacutees dans la publiciteacute en geacuteneacuteral)

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

Analyse sur une peacuteriode donneacutee z Temps de parole de chacun des deux sexestemps de parole

z Nombre de femmes-hommes inviteacutees en temps qursquoexpertesnbre total drsquoexperts inviteacutes

Analyse des supports eacutemis au regard des eacuteleacutements drsquoanalyse de lrsquoARPP digniteacute de la personne humaine (pas de nuditeacute sans rapport avec le produit pas de repreacutesentation deacutegradante pas de reacuteduction drsquoun sujet au statut drsquoobjet sexuel) pas de reprise des clicheacutes neacutegatifs sur les hommes ou les femmes (clicheacute de la blonde) et respect des critegraveres de deacutecence (pas de violence de soumission drsquoactes sexuels)

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Association HF httpwwwhfrhonealpesfrz ARPP httpwwwarpp-puborgz Freacutequence eacutecoles httpfrequence-ecolesorg

21

22

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les filles ont une meilleure scolariteacute et une meilleure reacuteussite scolaire que les garccedilons crsquoest 70 drsquoune geacuteneacuteration chez les filles qui obtient un bac (tous types confondus) pour 59 chez les garccedilons

z Les filles sont scolariseacutees plus longtemps 189 anneacutees en moyenne pour les filles contre 184 pour les garccedilons

z 15 des garccedilons sont en difficulteacute de lecture contre 9 des filles en 2008

z Les filles redoublent moins souvent que les garccedilons quel que soit le milieu social drsquoorigine

z Les femmes sont souvent majoritaires en cursus licence et en master mais pas en doctorat

z 40 des filles choisissent une filiegravere scientifique contre 27 en section litteacuteraire les garccedilons deacutesertant fortement cette derniegravere au profit de la premiegravere les filles sont minoritaires en filiegravere scientifique (45 ) et majoritaires en filiegravere litteacuteraire (21 de garccedilons) Post-bac les filles des filiegraveres scientifiques ne continuent pas dans ces voies (peu de filles en classes preacutepa scientifiques)

z Les filles obtiennent plus geacuteneacuteralement un passage en seconde geacuteneacuterale et technologique que les garccedilons car on pense qursquoil y aura moins de possibiliteacute pour les filles au niveau des diplocircmes professionnels

z Les filiegraveres professionnelles sont tregraves marqueacutees par les normes et les steacutereacuteotypes de sexe les filiegraveres de production aux garccedilons de services aux filles

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Lrsquoeacuteducation culturelle des filles tend agrave deacutevelopper chez elles une autocensure un manque de confiance en leurs capaciteacutes ce qui conduit en matiegravere drsquoorientation scolaire agrave lrsquoexemple suivant laquo Quand ils et elles se jugent tregraves bon en franccedilais 1 garccedilon sur 10 va en seacuterie L contre 3 filles sur 10 quand ils et elles se jugent tregraves bon en matheacutematiques 8 garccedilons sur 10 vont en matheacutematiques contre 6 filles sur 10 raquo

z Cette autocensure ne sera pas corrigeacutee par le laquo systegraveme raquo laquo neutraliteacute raquo des conseils de classe inteacuterecirct plus grand porteacute aux choix drsquoorientation des garccedilons par les professionnels Par ailleurs les observations de classe (enregistrements videacuteo) montrent que les enseignant-e-s dans les classes mixtes sans en avoir conscience interagissent nettement plus avec les garccedilons qursquoavec les filles (dans une proportion de deux tiersun tiers) Lorsqursquoils-elles essaient de reacutetablir des interactions plus eacutequilibreacutees les garccedilons se plaignent drsquoecirctre neacutegligeacutes et les enseignant-e-s aussi ont lrsquoimpression qursquoils-elles les neacutegligent Ce qui prouve bien que la norme explicite de traitement eacutegal de toutes et de tous dissimule en reacutealiteacute une norme qui commande de laquo favoriser raquo les garccedilons Enfin les enseignant-e-s interrogent plus souvent et plus longtemps les garccedilons que les filles

2 secteur laquo Eacuteducation raquo

Sources

Franccediloise Vouillot Joeumllle Mezza Marie-Laure

Steibruckner Laurence Thieacutenot Orientation scolaire

et discrimination quand les diffeacuterences de sexe

masquent les ineacutegaliteacutes La documentation franccedilaise

Paris 2011

Florence Defresne Michel Queacutereacute Filles et garccedilons sur

le chemin de lrsquoeacutegaliteacute de lrsquoeacutecole agrave lrsquoenseignement

supeacuterieur 2010

Discriminations agrave lrsquoeacutecole rapport relatif aux auditions

sur les discriminations en milieu scolaire

22 septembre 2010

Leila Acherar Filles et garccedilons agrave lrsquoeacutecole maternelle

juin 2003

Nicole Mosconi 2001 laquo Comment les pratiques

enseignantes fabriquent de lrsquoineacutegaliteacute entre les sexes raquoLes dossiers des sciences de lrsquoeacuteducation ndeg 5 p 97-

109

23

2 secteur laquo Eacuteducation raquo

z Actions relatives aux choix drsquoorientation ce sont les filles et seulement elles qui ont eacuteteacute interpelleacutees comme devant changer leurs habitudes eacutelargir leur choix se libeacuterer des steacutereacuteotypes eacutetant sous-entendu que les garccedilons eux savaient choisir les bonnes filiegraveres et les bons meacutetiers

DES ProPoSitionS Pour agir

z Former et professionnaliser les acteurs de lrsquoeacuteducation (profs mais aussi les ATSEM)

z Faire attention aux manuels utiliseacutes (ont-ils des steacutereacuteotypes )

z Faire attention aux termes utiliseacutes lors de la communication agrave lrsquooral

z Neacutecessiteacute drsquoinstituer une formation initiale obligatoire des acteurs et actrices de lrsquoeacuteducation et de lrsquoorientation sur la question des discriminations et des ineacutegaliteacutes de sexe Il est illusoire de consideacuterer qursquoune laquo bonne information raquo serait agrave elle seule suffisante pour faire tomber les reacutesistances et deacutesarmer les steacutereacuteotypes

z Remarquer que lrsquoabsence des garccedilons dans les secteurs du soin de lrsquoeacuteducation du social nrsquoest jamais poseacute comme un problegravemehellip

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nombre de supports de lecture procircnant une theacutematique eacutegaliteacute utiliseacutesnombre de supports de lecture utiliseacutes

z Nombre de formation eacutegaliteacute suivie (preacutevention violenceslutte contre les steacutereacuteotypes) Nombre de formations suivies

z Nombre drsquointeractions adultes-filles adultes-garccedilonsNombre drsquointeractions totales adultes-jeunes

z Nombre drsquoactiviteacutes inteacutegrant une reacuteflexion sur la construction sociale du laquo feacuteminin raquo et du laquo masculin raquo nombre drsquoactiviteacutes proposeacutees

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Ressources de litteacuterature non sexiste lrsquoassociation lab-elle ou lrsquoatelier des merveilles httpwwwlab-elleorg

z Comprendre les steacutereacuteotypes analyser sa pratique Institut Egaligonewwwegaligoneorg

z Comprendre les meacutedias Freacutequence Ecoleshttpwwwfrequence-ecolesorg

z Preacutevenir les violences sexistes entre jeunes Filactionshttpwwwfrequence-ecolesorg

z Comportement sexiste guide drsquointervention en milieu scolairehttp wwwrhonegouvfr

z Eduquer agrave une sexualiteacute respectueuse et consentie MFPFhttpwwwplanning-familialorgcontent

z ASSOCIATON FRISSE facebook ASSOCIATION-FRISSE

z Deacutebats sur le respect Le printemps de la jupe et du respecthttpwwwprintempsdelajupecom

24

2 secteur laquo Eacutequipements et loisirs socio-eacuteducatifs raquo

Sources

Les peacuteripheacuteries urbaines entre normes et innovations

Les villes du Sud de lrsquoEurope Colloque de

Bordeaux juin 2008

De nouveaux modegraveles de viriliteacute musiques actuelles et cultures urbaines Yves

Raibaud

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z 100 de garccedilons dans les citeacutes stades 95 dans les skates parcs 80 dans les salles et lieux de reacutepeacutetition des musiques actuelles

z Deacutecrochage des jeunes filles des activiteacutes publiques agrave partir de 12 ans sauf pour des activiteacutes tregraves connoteacutees laquo feacuteminines raquo

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Geacuteographie des genres on imagine la preacutesence (et la protection) des femmes dans lrsquoespace public par la valorisation de leur rocircle maternel au sein de couloirs de circulation parc pour jeunes enfants laquo maisons raquo de lrsquoenfance de la parentaliteacute Les filles qui pratiquent le skate (5 ) sont souvent bien accepteacutees car elles sont en geacuteneacuteral performantes et qursquoelles ont adopteacute le comportement et les tenues des garccedilons

z Les ameacutenagements drsquoespaces publics se pensent laquo neutres raquo mais ne le sont pas Les subventions publiques beacuteneacuteficient donc principalement aux garccedilons

z La preacutevention de la deacutelinquance par le sport et les loisirs a conduit agrave nrsquoinvestir que pour les garccedilons renforccedilant par lagrave mecircme une socialisation viriliste sexiste et homophobe

DES ProPoSitionS Pour agir

z Programmer des activiteacutes dites masculines (de rugby et de skateshellip) pour les filles dans des espaces reacuteserveacutees dans un premier temps si le besoin srsquoen fait sentir puis sur les mecircmes lieux

z Programmer des activiteacutes dites laquo feacuteminines raquo (danse notammenthellip) pour les garccedilons en travaillant notamment sur le vocabulaire laquo viriliste raquo agrave mettre en avant

z Permettre lrsquoaccegraves des maisons de quartiers centres sociaux aux filles en limitant le zonage des garccedilons devant ces lieux par la creacuteation drsquoun espace de discussion agrave lrsquointeacuterieur

z Afficher et rappeler la loi agrave lrsquointeacuterieur des espaces de loisirs et drsquoactiviteacutes

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nbre drsquoactiviteacutes contre steacutereacuteotypeacuteesnbre drsquoactiviteacutes proposeacuteesz Eacutevolution de la reacutepartition du nbre de fillesgarccedilons en fonction des activiteacutes

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Ameacutenagements des espaces Robin des villeshttpwwwrobinsdesvillesorg

25

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les femmes ne repreacutesentent que 35 des licencieacutes des feacutedeacuterations sportives et 35 des sportifs de haut niveau

z Les activiteacutes physiques les plus pratiqueacutees par les femmes sont la danse la gymnastique lrsquoeacutequitation le patinage la natation et la randonneacutee peacutedestre Les femmes repreacutesentent 794 des licencieacutes de la Feacutedeacuteration franccedilaise drsquoeacutequitation 789 des licencieacutes de la Feacutedeacuteration franccedilaise de gymnastique Mais elles ne sont que 27 agrave avoir une licence agrave la Feacutedeacuteration franccedilaise en football

z La pratique feacuteminine est plus axeacutee vers le loisir la convivialiteacute et le lien social et moins axeacutee sur la compeacutetition Elle est eacutegalement fortement conditionneacutee par la situation sociale Seulement 32 des filles pratiquent un sport dans les ZEP conte 80 dans les classes moyennes et supeacuterieures

z 105 de femme directrices de CREPS

z 21 des postes drsquoinspection de professeur(e) et de conseiller(e)

z 94 (11 femmes sur 117) preacutesidentes de feacutedeacuterations sportives

z 1461 femmes arbitres et juges de haut niveau

z En 2010-2011 le Mouvement olympique national ne respecte pas le quota de 20 de femmes dans les structures deacutecisionnelles une seule des 30 feacutedeacuterations olympique est preacutesideacutee par une femme

z Les magasins de sport 85 des dirigeants son des hommes alors qursquoagrave llsquointeacuterieur des boutiques les femmes occupent des postes de caissiegraveres ou vendeuses

z JO deacutesormais la quasi-totaliteacute des disciplines sportives et olympiques comportent des eacutepreuves masculines et feacuteminines Cependant il existe toujours de fortes dispariteacutes dans le nombre drsquoeacutepreuves les eacutepreuves masculines sont plus nombreuses que les eacutepreuves feacuteminines Cela a des reacutepercussions sur le nombre de meacutedailles distribueacutees (moins pour les femmes)

z La moindre couverture meacutediatique des compeacutetitions et exploits des sportives (faible retransmission teacuteleacutevisuelle exemple en septembre 2010 Teddie Riner et Lucie Decosse tous les deux champions du monde 606 articles de presse contre 156 pour Lucie Decosse soit quatre fois moins )

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z La question du corps feacuteminin de sa visibiliteacute pour soi-mecircme et les autres au niveau de la pratique loisir comme la compeacutetition (le voile de la judokate au JO de Londres 2012 versus la tenue des volleyeuses de plagehellip)

z Lrsquoimpreacutegnation des consciences quant agrave la moindre capaciteacute sportive reacuteelle ou supposeacutee des femmes

Source

Rapport 2010-2011 Eacutegaliteacute des femmes et des hommes

dans le sport Deacuteleacutegation aux droits des femmes du

Seacutenat

26

secteur laquo Sport raquo2

27

DES ProPoSitionS Pour agir

z Veacuterifier qursquoil y a une extension des disciplines auxquelles les femmes peuvent participer sans srsquoexposer agrave la reacuteprobation de leur environnement

z Loisir

bull Precircter attention aux conditions de desserte des eacutequipements sportifs par les transports en commun (car les femmes prennent plus souvent les transports en commun)

bull Attirer la pratique feacuteminine en utilisant le registre social du laquo feacuteminin raquo insister sur le cocircteacute laquo loisir raquo laquo lien social raquo et le cocircteacute laquo sport-santeacute raquo du sport viseacute

bull Proposer des activiteacutes croiseacutees megravere-enfant ou des temps drsquoaccueil pour les jeunes enfants (partenariat avec des structures drsquoaccueil )

z Encourager la labellisation des associations qui srsquoimpliquent dans le sport feacuteminin

z Srsquoassurer qursquoil y a au moins 20 de siegraveges attribueacutes aux femmes dans les structures deacutecisionnelles mettre en place un reacuteseau de femmes dirigeantes

et assurer un systegraveme de parrainage des nouvelles dirigeantes sportives

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Eacutevolution du nbre de licencieacutees- licencieacutes Nbre total de licences

z Nbre de pratiquantes- pratiquants en fonction des seacuteances Nbre total de personnes par seacuteances

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

Pocircle ressources en sport mixiteacute eacutetablissement public du ministegravere des sports SMEC drsquoAix-en-Provencez httpwwwcreps-pacasportsgouvfr

Sites drsquoinformation z Femmes de sport httpwwwfemmesdesportcomz Sportiva httpwwwsportiva-infoscom

secteur laquo Sport raquo2

2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Dans lrsquoESS lrsquoemploi des femmes est tregraves majoritaire (66 des effectifs salarieacutes sont des femmes) contrairement au secteur priveacute ougrave les hommes repreacutesentent plus de 60 des emplois Ces femmes ont majoritairement plus de 40 ans (55 des effectifs feacuteminins)

z Ougrave travaillent-elles Dans les associations les mutuelles et les fondations (70 de lrsquoeacutequipe salarieacutee est feacuteminine) Elles sont principalement dans lrsquoaction sociale (75 de femmes) dans lrsquoenseignement (63 ) dans la santeacute (79 ) et dans les activiteacutes financiegraveres (61 )

z Le taux de feacuteminisation de lrsquoencadrement supeacuterieur (le fait drsquoecirctre cadre) est une caracteacuteristique commune agrave lrsquoESS (54 de cadres sont des femmes) et au secteur public (55 ) LrsquoESS se deacutemarque alors de lrsquoeacuteconomie priveacutee ougrave le taux nrsquoest que de 30 de femmes cadres

z Le temps complet est beaucoup plus freacutequent chez les hommes que chez les femmes (55 des femmes sont agrave temps complet tout secteurs confondus contre 75 des hommes)

z Les femmes sont presque agrave eacutegaliteacute par rapport aux hommes dans le nombre de postes en CDI dans lrsquoESS Il y a mecircme une diffeacuterence dans lrsquoaction sociale ougrave 78 des postes en CDI sont occupeacutes par des femmes contre 67 par des hommes

z Mais 78 des salarieacutes femmes sont en CDD contre 22 des hommes

z Eacutecarts de salaire 29 000 euros en reacutemuneacuteration annuelle brut pour les femmes contre 35 500 euros pour les hommes tous secteurs drsquoactiviteacute et entreprises confondus

z Les femmes sont particuliegraverement preacutesentes dans le secteur associatif (70 des salarieacutes sont des femmes) plus de perspectives drsquoemplois mais des emplois souvent meacutediocres (CDD emplois aideacutes temps partiels) un plafond de verre moins important les femmes peuvent acceacuteder plus facilement aux postes de cadres mais ce sont des cadres aux responsabiliteacutes limiteacutees (nombre de salarieacutes peu eacuteleveacute pas de seacutecuriteacute de lrsquoemploi ducirc aux financements aleacuteatoires des associations) des eacutecarts de salaire moindre avec les hommes mais des salaires globalement plus bas

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Bien que lrsquoESS repose sur une conception de co-gouvernance de co-construction les meacutecanismes de reacutepartition des rocircles et pouvoirs entre les femmes et les hommes sont reproduits prouvant ainsi leur forte impreacutegnation inconsciente

z La creacuteation drsquoentreprise est penseacutee laquo au masculin raquo Une femme cheffe drsquoentreprise peut encore nrsquoecirctre pas prise au seacuterieux lors drsquoune demande de precirct bancaire sauf dans le cadre de laquo micro-creacutedit raquo

Source

LrsquoESS au feacuteminin et si tout le monde y gagnait

Retour sur la rencontre du 16 novembre 2011 par le

Collectif FemmESS

secteur laquo Eacuteconomie sociale et solidaire raquo

28

29

2 secteur laquo Eacuteconomie sociale et solidaire raquo

DES ProPoSitionS Pour agir

z Le respect du cadre leacutegal et reacuteglementaire du droit du travail Les entreprises de lrsquoESS sont soumises aux mecircmes obligations en matiegravere drsquoeacutegaliteacute professionnelle que les entreprises priveacutees Ainsi en 2010 un accord global a eacuteteacute signeacute sur lrsquoeacutegaliteacute hommesfemmes dans le secteur de lrsquoESS portant sur 6 domaines le recrutement la formation la mobiliteacute professionnelle lrsquoeacutegaliteacute salariale les congeacutes lieacutes agrave la parenteacute et lrsquoorganisation des temps de travail

z Les services agrave la personne reacuteflexion indispensable sur la masculinisation de la profession la professionnalisation des parcours et lrsquoorganisation des temps de travail des salarieacutees

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistiquez Reportez-vous agrave la fiche laquo diagnostic employeur raquo

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Les CRESS chambres reacutegionales de lrsquoeacuteconomie sociale et solidaire

CRESS Rhocircne-Alpes wwwcress-rhone-alpesorg

30

2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les coopeacuteratives agricoles comptent (donneacutees 2009) 68 drsquohommes dans leurs effectifs (56 chez les OS 75 srsquoagissant des emplois de maicirctrise et 785 pour les ingeacutenieurs et cadres) La partie logistique de lrsquoactiviteacute nrsquoemploie que 11 de femmes Les femmes repreacutesentent 40 de la population salarieacutee agricole avec un effectif de 657000 personnes Parmi les femmes salarieacutees 39 travaillent dans la viticulture 33 dans les cultures speacutecialiseacutees 16 dans les cultures et eacutelevages non speacutecialiseacutes

z La part de femmes chefs drsquoexploitation ou co-exploitantes est de 27 en 2010 (mais la majoriteacute restent co-exploitantes) Mecircme si les agricultrices srsquoinstallent de plus en plus dans un projet professionnel personnel la grande majoriteacute accegravede encore au meacutetier par mariage

z 60 des femmes cheffes drsquoexploitation ou co-exploitantes ont plus de 50 ans (elles succegravedent agrave leur maris lors de leur retraite)

z Feacuteminisation plus eacuteleveacutee dans les exploitations avec ovins caprins et autres herbivores et dans les exploitations speacutecialiseacutees dans le maraicircchage et lrsquohorticulture et dans la viticulture Ce sont des exploitations geacuteneacuteralement de taille plus petite Plus de femmes sont engageacutees dans lrsquoagriculture biologique (les femmes sont plus sensibles agrave lrsquoenvironnement et agrave la qualiteacute alimentaire ou ses creacuteneaux reacutecents laissent plus de place aux femmes)

z Speacutecificiteacute du meacutetier drsquoagricultrice elles ont plus recours agrave la vente en circuit court (contact direct avec le consommateur) elles proposent plus souvent des heacutebergements touristiques ou des activiteacutes de loisir

z Le niveau de formation des exploitantes srsquoest consideacuterablement eacuteleveacute et est en moyenne supeacuterieur agrave leurs homologues masculins mais 86 des femmes accegravedent agrave la formation continue contre 138 des hommes

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Les responsables de formation attendent que la conduite drsquoengins agricoles soit inneacutee

z Freins de lrsquoaccegraves agrave la formation continue se sentir autoriseacuteeleacutegitime agrave suivre une formation ndash Srsquoautoriserecirctre autoriseacutee agrave srsquoabsenter de lrsquoexploitation (et ecirctre remplaceacutee )

z Lrsquoideacutee du chef de famille du laquo lrsquoagriculteur bon pegravere de famille raquo empecircche de prendre au seacuterieux une fille voulant reprendre une exploitation

z Les aides agrave lrsquoinstallation sont plus difficiles agrave obtenir pour une femme que pour un homme

z Certains produits sont nocifs pendant la grossesse nocifs pour la fertiliteacute davantage associeacutee aux femmes qursquoaux hommes

Sources

Les femmes dans le monde agricole - centre drsquoeacutetudes et de prospectives du ministegravere

de lrsquoagriculture ndeg 38 mars 2012

Quelle place pour les femmes dans lrsquoagriculture au

1er janvier 2009 - Direction des eacutetudes des reacutepertoires

et des statistiques de laMSA

EGALrsquo AGRI meacutetiers drsquoun nouveau genre Comment permettre lrsquoeacutegaliteacute drsquoaccegraves aux meacutetiers agricoles pour les femmes et les hommes en pays beaujolais eacutelargi MdEF en Pays Beaujolais

Elargi et la Chambre drsquoAgriculture

secteur laquo Agriculture raquo

2 secteur laquo Agriculture raquo

DES ProPoSitionS Pour agir

z La loi drsquoorientation agricole de 1999 institue le statut de laquoconjoint collabora-teur raquo cela permet une reconnaissance professionnelle du travail des femmes et une ameacutelioration de leur protection sociale Depuis 2005 ce statut a eacuteteacute eacutetendu aux personnes pacseacutees Ce changement des statuts a permis non seulement la croissance de lrsquoemploi feacuteminin dans lrsquoagriculture mais aussi la visibiliteacute de celui-ci Le mari et la femme deviennent associeacutes (statut juridique) et non plus seulement eacutepoux (statut matrimonial) Sans statut professionnel les femmes ne beacuteneacuteficient ni de protection sociale ni de droits agrave la retraite continuer agrave promouvoir ce statut protecteur

z Trouver des pionniegraveres pouvant montrer que les femmes peuvent ecirctre agricultrice

z Communiquer sur les meacutetiers agricoles avec le CIO et lrsquoeacuteducation nationale

z Mettre en place une animation de sensibilisation aupregraves de jeunes sur les steacutereacuteotypes de sexe en agriculture (jeu des parcours de vie) + teacutemoignages

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Ministegravere de lrsquoagriculture et ses repreacutesentations reacutegionales les DRAAF (directions reacutegionales de lrsquoalimentation de lrsquoagriculture et de la forecirct)

httpagriculturegouvfr

z Chambre drsquoagriculture httprhone-alpessynagricom

31

32

2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les femmes repreacutesentent 46 de la population active mais seulement 30 sont creacuteatrices drsquoentreprises

z La taille moyenne de leurs entreprises est de 21 salarieacutes ETP contre 25 salarieacutes ETP pour les hommes

z Les femmes creacuteent avec des ressources moindres et donc prennent moins de risques

z 49 des femmes ont le bac ou + (contre 44 chez les hommes)

z Statut anteacuterieur 25 eacutetaient inactives contre 10 chez les hommes

z 3 ans apregraves la creacuteation le taux de survie de lrsquoentreprise drsquoune femme est de 60 contre 65 pour lrsquoentreprise drsquoun homme

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Heacutereacutediteacute sociale reproduction du scheacutema familial si on a eu des parents entrepreneurs heacutereacutediteacute plus accentueacutee chez les hommes

z La creacuteation drsquoentreprise est penseacutee laquo au masculin raquo Une femme cheffe drsquoentreprise peut encore nrsquoecirctre pas prise au seacuterieux lors drsquoune demande drsquoaccompagnement agrave la creacuteation (notamment dans un secteur dit laquo masculin raquo) ou de precirct bancaire sauf dans le cadre de laquo micro-creacutedit raquohellipor le sous-financement dans la creacuteation met en danger la survie de lrsquoentreprise

z Les femmes creacuteatrices sont plus diplocircmeacutees que les hommes mais sur un parcours professionnel moins adapteacute au statut drsquoentrepreneur (moins drsquoexpeacuteriences manageacuteriales) Aussi les femmes creacuteatrices drsquoentreprise creacuteent plus souvent dans un secteur drsquoactiviteacute qui nrsquoest pas celui dans lequel elles travaillaient auparavant (ce qui accroicirct le risque drsquoeacutechec) Elles creacuteent dans un domaine qui leur fait envie qui srsquoaligne avec un eacutepanouissement personnel De ce fait elles beacuteneacuteficient souvent drsquoune moindre expeacuterience professionnelle en lien direct avec le secteur dans lequel elles entreprennent

z La creacuteation par les femmes compte tenu de la construction sociale du laquo feacuteminin raquo neacutecessite notamment un accompagnement quant agrave lrsquoeacutevaluation du revenu preacutevisionnel et quant agrave lrsquoimpact de la creacuteation sur lrsquoorganisation familiale

DES ProPoSitionS Pour agir

z Inteacutegration des contraintes speacutecifiques de la creacuteation drsquoentreprise par les femmes compte tenu de la construction sociale du laquo feacuteminin raquo par les accompagnateurs de projets

z Lutte contre les repreacutesentations steacutereacuteotypeacutees geacuteneacuteratrices drsquoautocensure diversification des cursus deacuteveloppement des capaciteacutes de management et creacuteation drsquoun esprit drsquoentreprise par les reacuteseaux

Sources

Sites Internet de Paris pionniegraveres lrsquoAPCE

Agence pour la creacuteation drsquoentreprises Lyon ville

entreprenariatLrsquoentreprenariat au feacuteminin

Avis et rapport du Conseil eacuteconomique social et

environnemental 2009 Chiffres INSEE 2006

secteur laquo Creacuteation drsquoentreprise raquo

33

2 secteur laquo Creacuteation drsquoentreprise raquo

z Antenne speacutecialiseacutee au sein de lrsquoAgence pour la creacuteation drsquoentreprise APCE en srsquoinspirant du modegravele du Centre drsquoentreprenariat feacuteminin du Queacutebec plateforme centrale drsquoinformation afin de faciliter le repeacuterage car toutes les informations drsquoaide aux femmes sont actuellement tregraves disperseacutees

z Visibiliteacute des reacuteseaux de cheffes drsquoentreprises

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

Structures drsquoaccompagnement

z APCE agence pour la creacuteation drsquoentreprise wwwapcecom

z Les chambres de commerces et drsquoindustrie httpwwwccifrwebportail-acfciaccueil

z Les centres drsquoinformation des femmes et des familles (CIDFF) wwwcreationaufeminin-cidff69org

z Feacutedeacuteration pionniegraveres incubateurs au feacuteminin de services innovants httpwwwfederationpionnieresorg

z Le parcours NACRE accompagnement individuel par des professionnels de la creacuteation et la reprise drsquoentreprise httpwwwemploigouvfr

z RACINES reacuteseau drsquoaccompagnement des creacuteations et des initiatives avec une nouvelle eacutepargne de solidariteacute racines-clefecom

z IRFED institut international de formation et de conseil agrave la creacuteation drsquoentreprise pour les femmes en Ile-de-France wwwirfed-europeorg

z Lyon entrepreunariat reacuteseau drsquoaccompagnement agrave la creacuteation reprise transmission drsquoentreprise dans le Grand Lyon wwwlyon-ville-entrepreneuriatorg

z Le CIDFF du Rhocircne httpwwwcreationaufeminin-cidff69org

Financement z France active favoriser la creacuteation individuelle gracircce agrave un financement solidaire

httpwwwfranceactiveorgz France initiative reacuteseau de financement de la creacuteation drsquoentreprise

httpwwwinitiative-francefr

z BPI France (ex OSEO) eacutetablissement public avec pour mission de soutenir lrsquoinnovation et la croissance des PME httpwwwbpifrancefr

z Le Fonds de Garantie aux Initiatives Feacuteminines (FGIF) une caution pour favoriser lrsquoaccegraves au creacutedit bancaire httpwwwapcecom

2 secteur laquo Creacuteation drsquoentreprise raquo

Reacuteseaux de femmes cheffes drsquoentreprises z Actionrsquoelles wwwactionellescomz Force Femmes reacuteseau drsquoaccompagnement pour les femmes de plus de 45

ans wwwforcefemmescomz Reacuteseau Femmes-business Angels wwwfemmesbusinessangelsorg

z Agir avec elles en Beaujolais wwwagir-avec-ellesfrz Les dirigeantes de Seine et Marne wwwdirigeantes-actives77frz Suppleacutement Dames supplementdamewordpresscom

Aides financiegraveres z OSEO le parcours NACRE precircts agrave la creacuteation drsquoentreprises le Fonds de

Garantie aux Initiatives Feacuteminines (FGIF) un dispositif pour favoriser lrsquoaccegraves au creacutedit bancaire

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nombre de creacuteateurs et de creacuteatrices suiviesNbre total de creacuteations accompagneacutees

z Nombre drsquoaccompagnateur-trices formeacutees agrave la prise en compte des contraintes speacutecifiques de la creacuteation drsquoentreprise par des femmes Nbre total de personnes formeacutees

34

35

Aidemeacutemoireeacutegaliteacute

Retrouver compileacutes dans cet aide meacutemoire les laquo comment agir raquo des

rubriques preacuteceacutedentes

Agrave mettre en œuvre en fonction des possibiliteacuteshellip

vLisibiliteacute politique de lrsquoengagement en faveur rdde lrsquoeacutegaliteacuteeacute

Lrsquoeacutegaliteacute femmes hommes est inscrite dans mon projet associatif

Je veacuterifie mes supports de communication et mes documents de travail afin que ne soient pas veacutehiculeacutes des steacutereacuteotypes de genre tant dans les images que dans le texte

Je donne une visibiliteacute agrave lrsquoinvestissement des beacuteneacutevoles feacuteminines en feacuteminisant leurs fonctions (et vice versa)

Je communique sur mes actions laquo eacutegaliteacute raquo

En externe

En interne

ggouvernance associative e

Je mets en place un fonctionnement associatif favorisant lrsquoaccegraves de toutes aux responsabiliteacutes

Je limite le cumul des mandats eacutelectifs et je reacuteduis la dureacutee des mandats

Je deacuteveloppe la colleacutegialiteacute la cogestion des responsabiliteacutes

Jrsquoorganise des formes de tutorat pour accompagner agrave la prise de responsabiliteacutes

eacutecheacuteancieractions observations

3

vPrise en compte des contraintes familiales dde mes beacuteveacuteneacutevolese

Conscient de lrsquoimpact des charges familiales sur le temps disponible je programme les temps de reacuteunion et de concertation en conseacutequence

Je propose des CESU preacute-financeacute je prends en compte les coucircts lieacutes aux obligations familiales jrsquoorganise des modaliteacutes de garde ou des activiteacutes conjointes enfants-parents beacuteneacutevoles

gFormation des beacuteneacutevoles e

(en lien avec le thegraveme preacuteceacutedent) Mes lieux et temps de formation prennent en compte la parentaliteacute

Je forme mes beacuteneacutevoles agrave la prise de parole en public agrave lrsquoassertiviteacute et agrave tout autre technique qui permet la mise en valeur de lrsquoindividu

Je propose des sensibilisations agrave lrsquoeacutegaliteacute

eacutecheacuteancieractions observations

36

Aide meacutemoire eacutegaliteacute

vmes obligations drsquoemployeurs de +de 50 salarieacutesr

Je reacutedige annuellement un rapport de situation compareacutee RH

Je lrsquoanalyse dans un compte rendu annuel de lrsquoeacutegaliteacute

Ces documents sont adresseacutes aux salarieacutees

Je mets en place des actions de discriminations positives si la situation lrsquoexige (rattrapage salarial formation speacutecifique)

Je reacutedige mes offres drsquoemplois en respectant la mixiteacute dans lrsquointituleacute des postes et des compeacutetences attendues

zEmployeurs actions formationr

Mes lieux et temps de formation prennent en compte la parentaliteacute

Jrsquoencourage mes agents agrave la prise de parole en public agrave lrsquoassertiviteacute et agrave toute autre technique qui permet la mise en valeur de lrsquoindividu

Je sensibilise mes cadres et mes agents agrave des formations agrave lrsquoeacutegaliteacute (notamment professionnelle)

eacutecheacuteancieractions observations

37

3 Aide meacutemoire eacutegaliteacuteAide meacutemoire eacutegaliteacute

3 Aide meacutemoire eacutegaliteacute

Employeurs actions laquoarticulation des tempsraquor

Jrsquoai une charte de gestion du temps

Le systegraveme des horaires de travail des RTT permet la conciliation des temps (plage variable annualisation des temps reacutecupeacuterationhellip)

Jrsquoinvite les pegraveres agrave prendre part aux temps familiaux (actions de communication incitation agrave une prise reacuteguliegravere des RTT des congeacutes enregistreacutes sur le CET arbre de noeumllhellip)

Jrsquoorganise des journeacutees porte ouverte laquo enfants dans lrsquoassociation raquo

Jrsquoinforme mes salarieacutes sur les conseacutequences du temps partiel en matiegravere de salaire et de retraite

En geacuteneacuteral mes reacuteunions ne commencent pas avant 09 h 00 et ne se terminent pas apregraves 17 h 00

Jrsquoai une action sociale en faveur de mes salarieacutes qui propose

bull Des CESUbull Des services de conciergeriebull Des seacutejours vacances pour les enfantsbull Des places de cregraveches de garderie

Prise en compte de lrsquoeacutegaliteacute dans mes actionsr

En amont

Jrsquoai construit mon action avec des femmes et des hommes

Jrsquoai analyseacute mon public cible

Jrsquoai deacutefini des objectifs et des indicateurs

Jrsquoai adopteacute des visuels et des textes non steacutereacuteotypeacutes

Pendant lrsquoaction

Je suis cette question lors de mes CA laquo copil raquo laquo cotech raquohellip

Jrsquoai un suivi statistique ventileacute par sexe

Jrsquoapporte les corrections neacutecessaires en fonction des eacuteleacutements constateacutes

eacutecheacuteancieractions observations

38

39

3 Structures ressourcesAide meacutemoire eacutegaliteacute

Au-delagrave des reacutefeacuterences citeacutees dans les diagnostics

n Culture page 16 - 17

n Meacutedias page 18 - 19

n Eacuteducation page 20 - 21

n Eacutequipements et loisirs socio-eacuteducatifs page 22

n Sport page 23 - 24

n Eacuteconomie sociale et solidaire page 25 - 26

n Agriculture page 27 - 28

n Creacuteation drsquoentreprise page 30 - 31

en voici drsquoautres (non exhaustives)

w Services de lrsquoEacutetat Reacuteseau du ministegravere des Droits des femmes de la Ville de la Jeunesse et des Sportshttpfemmesgouvfr

Travaux nationaux

w Haut conseil agrave lrsquoeacutegaliteacute entre les femmes et les hommeshttpwwwhaut-conseil-egalitegouvfr

w Commissariat geacuteneacuteral agrave la strateacutegie et agrave la prospectivehttpwwwstrategiegouvfrpublicationslutter-contre-stereotypes-filles-garcons

w Conseil supeacuterieur de lrsquoaudiovisuelhttpwwwcsafrEtudes-et-publicationsLes-etudesLes-etudes-du-CSAEtudes-sur-les-stereotypes-feminins-qui-peuvent-etre-vehicules-dans-les-series-de-fiction-les-emissions-de-divertissement-et-d-anima-tion

3

Ce guide est le fruit drsquoun travail collectif reacutealiseacute agrave la direction deacutepartementale de la coheacutesion sociale du Rhocircne par

n Mission deacutepartementale aux droits des femmes et agrave lrsquoeacutegaliteacute

Claire LACHAcircTRESasha MONNERONddcs-droitsdesfemmesrhonegouvfr

n Mission vie associative

Natacha LACROIX-BAUDRIONddcs69-jsvarhonegouvfr

Publication

Ministegravere des droits des femmes de la ville de la jeunesse et des sportsDJEPVA - Bureau du deacuteveloppement de la vie associative95 avenue de France - 75 650 Paris CEDEX 13

Conception graphiqueColette Vernet

PhotosHerveacute Hamon

40

Retrouvez toutes les informations et les coordonneacutees des points drsquoappui agrave la vie associative sur le portail officiel

wwwassociationsgouvfr

eacuteg

alit

eacute

Page 2: Le guide égalité

2

3

Fortes de 127 millions de beacuteneacutevoles et de pregraves de 2 millions de salarieacutes les associations contribuent de maniegravere irremplaccedilable agrave la coheacutesion sociale elles se saisissent des besoins sociaux auxquelles elles reacutepondent par la

mobilisation de la socieacuteteacute civile et par lrsquoinnovation sociale Elles sont un lieu drsquoapprentissage de la citoyenneteacute et du laquo vivre ensemble raquo Ce rocircle essentiel est connu et crsquoest pour le reconnaicirctre davantage

encore que le gouvernement a fait de lrsquoengagement associatif la laquo Grande cause nationale 2014 raquo et qursquoil a souhaiteacute conclure en

2014 une nouvelle Charte drsquoengagements reacuteciproques entre lrsquoEacutetat les associations et les reacuteseaux de collectiviteacutes territoriales

Au titre de cette charte les signataires ont pris lrsquoengagement de promouvoir lrsquoeacutegale participation des femmes et des hommes agrave la gouvernance Et il est vrai que tant dans leur gouvernance que par les actions qursquoelles conduisent les associations peuvent et doivent prendre toute leur part agrave la concreacutetisation drsquoun des principes fondamentaux de notre Constitution lrsquoeacutegaliteacute entre les femmes et les hommes que les faits peinent pourtant agrave rendre effective

Depuis 2012 lrsquoobjectif de lrsquoeacutegaliteacute reacuteelle constitue une prioriteacute politique mise en œuvre par chaque ministre deacuteclineacutee dans toutes les politiques publiques

Et cette dynamique srsquoacceacutelegravere la loi du 31 juillet 2014 relative agrave lrsquoeacuteconomie sociale et solidaire inscrit la pariteacute au cœur du Haut conseil de la vie associative (HCVA) et de lrsquoeacuteconomie sociale et solidaire dont le Conseil supeacuterieur devra deacutesormais recueillir les bonnes pratiques en matiegravere drsquoeacutegaliteacute professionnelle et de la preacutesence des femmes dans les instances dirigeantes eacutelues et eacutetablir tous les trois ans un rapport sur lrsquoeacutegaliteacute entre les femmes et les hommes dans lrsquoeacuteconomie sociale et solidaire la loi du 4 aoucirct 2014 pour lrsquoeacutegaliteacute reacuteelle entre les femmes et les hommes deacutefinit les objectifs drsquoune politique de lrsquoeacutegaliteacute inteacutegreacutee qui vise notamment agrave preacutevenir et agrave lutter contre les steacutereacuteotypes sexistes ainsi qursquoagrave favoriser lrsquoeacutegal accegraves des femmes et des hommes aux responsabiliteacutes professionnelles et sociales

Aux cocircteacutes des pouvoirs publics les associations se doivent drsquoecirctre exemplaires en srsquoappropriant davantage encore la question de lrsquoeacutegaliteacute entre les femmes et les hommes au travers des actions qursquoelles conduisent aupregraves de nos concitoyens mais eacutegalement en luttant contre le plafond de verre qui prive parfois les femmes de lrsquoaccegraves aux responsabiliteacutes Des progregraves sur ce point ont eacuteteacute accomplis mais il est possible drsquoaller plus loin en coheacuterence avec le grand mouvement pour la pariteacute qursquoengage la loi du 4 aoucirct 2014

Accompagner les femmes et les hommes du monde associatif dans cette eacutevolution les aider agrave poser un diagnostic agrave engager des eacutevolutions tel est le sens de ce guide laquo deacuteveloppons lrsquoeacutegaliteacute entre les femmes et les hommes dans les associations raquo Fruit drsquoun travail collectif reacutealiseacute agrave la direction deacutepartementale de la coheacutesion sociale du Rhocircne il permettra agrave chaque association quels que soient sa taille ou son secteur drsquointervention de porter un diagnostic sur son organisation et sur ses activiteacutes et de lutter contre les steacutereacuteotypes et de construire des plans drsquoaction pour lever un agrave un les freins agrave lrsquoeacutegaliteacute reacuteelle entre les femmes et les hommes

Jrsquoespegravere qursquoil vous sera utile et que chacun drsquoentre vous beacuteneacutevole salarieacute(e) ou responsable drsquoune association pourra trouver des reacuteflexions et des solutions pour faire progresser lrsquoeacutegaliteacute et ainsi contribuer agrave reacutealiser la socieacuteteacute de lrsquoeacutegaliteacute reacuteelle entre les femmes et les hommes

Najat VALLAUD-BELKACEM

Edito

4

Les engagements internationaux et europeacuteens de la France sa leacutegislation et ses principes de respect des droits humains proclament

lrsquoeacutegaliteacute entre les femmes et les hommes Il est pour autant constateacute chaque anneacutee la persistance drsquoineacutegaliteacutes dans de nombreux domaines (voir Chiffres cleacutes - parution annuelle du ministegravere chargeacute des droits des femmes) Cette persistance a fait lrsquoobjet et fait encore lrsquoobjet drsquoeacutetudes qui conduisent agrave mettre en lumiegravere les preacutejugeacutes veacutehiculeacutes inconsciemment par chacune œuvrant agrave notre laquo cœur raquo deacutefendant contre lrsquoeacutegaliteacute que lrsquoon croyait pourtant respecterhellip Et lorsque la prise de conscience a eu lieu les bonnes volonteacutes se trouvent souvent deacutemunies quant agrave la mise en œuvre reacuteelle et effective de lrsquoeacutegaliteacute

Le guide laquo Deacuteveloppons lrsquoeacutegaliteacute entre les femmes et les hommes dans les associations raquo reacutealiseacute par la Direction deacutepartementale de la coheacutesion sociale du Rhocircne propose drsquoaider les associations qui le souhaitent agrave deacutevelopper lrsquoeacutegaliteacute en leur sein Il fournit des outils pour faciliter le travail de mise agrave jour des ineacutegaliteacutes eacuteventuelles des pistes de reacuteflexion pour analyser comprendre expliquer la situation potentiellement ineacutegalitaire et identifier les freins et des

leviers de changement pour agir globalement et concregravetement

La deacutemarche proposeacutee

Prendre en compte lrsquoeacutegaliteacute femmes hommes procegravede drsquoune deacutemarche simple Elle peut se reacutesumer par la formule laquo connaicirctre comprendre agir raquo

n Quelle est la situation dans notre association Pour le savoir il faut eacutetablir une photographie preacutecise Il ne faut pas se contenter drsquoun affichage geacuteneacuteral car les ineacutegaliteacutes sont souvent cacheacutees Pour vous aidez le guide vous propose des tableaux et des questionnements que vous pouvez utiliser pour vous aider agrave eacutetablir cette photographie Pour cela le guide vous propose des tableaux et des questionnements que vous pouvez utiliser pour vous aider agrave eacutetablir cette photographie

n Quelle analyse peut ecirctre faite de la situation ainsi mise en valeur Il srsquoagit de comprendre les freins et les steacutereacuteotypes qui se jouent Le guide vous donne quelques eacuteleacutements geacuteneacuteraux de compreacutehension

n Comment agir Lrsquoanalyse effectueacutee orientera les solutions agrave apporter Le guide propose des pistes drsquoaction (non exhaustives)

Un guidePourquoi

Sommaire

5

Le preacutesent document vous propose de vous aider dans une mise en œuvre simple de lrsquoeacutegaliteacute

1 Lrsquoeacutegaliteacute dans le fonctionnement interne page 6

n Diagnostic laquo beacuteneacutevolat associatif raquo page 7

n Diagnostic laquo instances deacutecisionnelles raquo page 9

n Diagnostic laquo employeur raquo page 12

2 Lrsquoeacutegaliteacute dans les actions page 16

n Deacutemarche geacuteneacuterale page 17

n Consulter les diagnostics nationaux sur les theacutematiques suivantes

w Culture page 18

w Meacutedias page 20

w Eacuteducation page 22

w Eacutequipements et loisirs socio-eacuteducatifs page 24

w Sport page 26

w Eacuteconomie sociale et solidaire page 29

w Agriculture page 31

w Creacuteation drsquoentreprise page 32

3 Boite agrave outils

n Aide-meacutemoire eacutegaliteacute page 35

n Structures ressources page 39

6

1

Qui fait quoi au sein de mon association

Qui sont les adheacuterentes et les beacuteneacutevoles Qui sont les dirigeantes Qui occupe quelle fonction Qui assume quelle(s) tacircche(s)

Vous ecirctes une association employeur Quelle est la situation des femmes et des hommes que vous salariez

Faire une laquo photographie raquo la plus preacutecise possible de la situation en fonction de chaque sexe permettra de mettre agrave jour drsquoeacuteventuelles ineacutegaliteacutes cacheacutees Les pages qui suivent vous proposent des tableaux agrave renseigner pour vous aider dans ce travail drsquoautodiagnostic Une fois lrsquoeacutetat des lieux reacutealiseacute lrsquoanalyse approfondie des ineacutegaliteacutes eacuteventuelles mises agrave jour permettra de deacutefinir des prioriteacutes drsquoactions

Pour vous aider vous pouvez vous appuyer sur la mission deacutepartementale aux droits des femmes et agrave lrsquoeacutegaliteacute de votre deacutepartement (Direction deacutepartementale de la coheacutesion sociale - et de la protection des populations -) Il existe aussi de nombreuses associations qui pourront vous apporter un eacuteclairage constructif (voir par exemple les structures ressources listeacutees en fin de ce livret)

Lrsquoeacutegaliteacute dans le

fonctionnementinterne

7

1 diagnostic laquo beacuteneacutevolat associatif raquo

Activation drsquoun champ plutocirct culturellement associeacute

aux femmes

Activation drsquoun champ plutocirct culturellement associeacute

aux hommes

Que repeacuterez-vous Remarquez-vous des diffeacuterences significatives entre les femmes et les hommes Et si oui sur quelles rubriques se portent-elles

Votre association compte peu de membres de lrsquoun des deux sexes

Votre association par son histoire son champ ou ses modes drsquointervention est-elle consideacutereacutee comme une association plutocirct reacuteserveacutee aux femmes ou aux hommes selon les steacutereacuteotypes de genre eacutevoqueacutes preacuteceacutedemment

Comment agir w Si possible affiner le diagnostic en interrogeant les habitantesle public sur

lrsquoimage de votre association les raisons drsquoun eacuteventuel deacutesinteacuterecirct par lrsquoun ou lrsquoautre sexe

w Dans les deacutemarches de communication privileacutegier les visuels mettant en scegravene des femmes et des hommes agissant ensemble de la mecircme faccedilon employer un laquo feacuteminin raquo et un laquo masculin raquo (ex laquo Adheacuterent et adheacuterente raquo) activer ensemble les steacutereacuteotypes laquo feacuteminins raquo et laquo masculins raquo mais sans les associer agrave une image respectivement laquo feacuteminine raquo et laquo masculine raquo puisque chaque individu deacuteveloppe ses propres centres drsquointeacuterecircts et doit donc pouvoir se retrouver dans votre proposition (ex laquo Vous souhaitez ecirctre beacuteneacutevole au service des autres dans une dynamique drsquoaction rejoignez-nous raquo)

Femmes Hommes

Combien y a-t-il de femmes et drsquohommes membres de lrsquoassociation

Combien y a-t-il de beacuteneacutevoles

Plus preacuteciseacutement parmi les beacuteneacutevoles combien y a-t-il de beacuteneacutevoles que vous consideacuterez comme reacuteguliers `

Combien de beacuteneacutevoles ont beacuteneacuteficieacute drsquoune formation prise en charge par lrsquoassociation (formation technique formation agrave la gestion associativehellip)

diagnostic laquo beacuteneacutevolat associatif raquo1

8

Votre association compte des adheacuterentes des deux sexes mais peu ou moins de lrsquoun des deux sexes parmi vos beacuteneacutevoles

Moins de femmes beacuteneacutevoles

Avez-vous regardeacute du cocircteacute des contraintes familiales et domestiques Ces activiteacutes sont encore largement assumeacutees par les femmes (voir Chiffres cleacutes preacuteciteacutes) Elles sont chronophages (laquo la double journeacutee des femmes raquo) et peuvent constituer un frein agrave lrsquoengagement associatif etou agrave lrsquoinvestissement en formation

Moins drsquohommes beacuteneacutevoles

Une des reacuteponses sera peut-ecirctre un champ drsquointervention de votre association traditionnellement et culturellement consideacutereacute comme laquo feacuteminin raquo (laquo lrsquoeacuteducation raquo ou laquo le soin aux personnes raquo par exemple)

Par ailleurs en miroir aux explications preacuteceacutedentes sur le manque de temps des femmes les hommes sont encore culturellement investis de la mission de laquo lrsquohomme gagne-pain raquo et surinvestissent parfois la sphegravere professionnelle (horaires tardifs etc) renforceacutes en cela par la culture franccedilaise du preacutesenteacuteisme qui induit de rester tard au travail pour prouver sa compeacutetence professionnelle et son engagement dans le travail

Comment agir w Reacutealiser une enquecircte de terrain aupregraves des adheacuterentes lrsquoideacuteal est de connaicirctre

preacuteciseacutement aupregraves des adheacuterentes les freins potentiels agrave leurs engagements

w Precircter attention aux horaires et lieux proposeacutes pour les reacuteunions et les formations en prenant en compte les obligations familiales et personnelles des megraveres et des pegraveres (ex agrave 20 h 30 les enfants sont coucheacuteshellip ce qui nrsquoest pas le cas agrave 18 h 30 ougrave tout est agrave faire (bains devoirs repashellip)

w Sonder (anonymement ) vos adheacuterentes pour connaicirctre les disponibiliteacutes les plus inteacuteressantes

w Faire choisir les creacuteneaux horaires de reacuteunions (attention au vote agrave la majoriteacute si vous avez une majoriteacute drsquoun des deux sexeshellip)

w Eacutetudier la possibiliteacute du recours au chegraveque emploi service universel (CESU) preacute-financeacute pour le financement de garde pendant que le parent beacuteneacutevole srsquoinvestit (ou drsquoaides agrave domicile) httpwwwcesuurssaffr

w Organiser un mode de garde ou des activiteacutes pour les enfants de vos beacuteneacutevoles concomitant aux temps des activiteacutes

w Utiliser internet la messagerie ou la visio confeacuterence permettent une gestion plus souple de lrsquoinvestissement associatif

w Afficher lrsquoengagement de votre structure en faveur drsquoun beacuteneacutevolat qui se concilie avec la parentaliteacute ce qui beacuteneacuteficiera aux femmes comme aux hommes

9

1Femmes Hommes

Nombre de beacuteneacutevoles

Nombre total des membres composant lrsquoinstance dirigeante (conseil drsquoadministration comiteacute de direction conseil colleacutegial)

Preacutesidence

Copreacutesidence

Vice-preacutesidence

Treacutesorerie

Secreacutetariat

Vice-secreacutetariat

Autres administrateurs avec fonctions

Autres administrateurs sans fonction

Que repeacuterez-vous Constatez-vous une diffeacuterence entre le nombre de femmes et drsquohommes au niveau des beacuteneacutevoles et des instances deacutecisionnelles

Quels postes agrave responsabiliteacute sont occupeacutes et par qui

Constatez-vous une sous-repreacutesentation de lrsquoun ou lrsquoautre des sexes dans les instances deacutecisionnelles et agrave certaines fonctions

Si vous regardez la situation sur plusieurs anneacutees (les anneacutees preacuteceacutedentes) la sous-repreacutesentation se trouve-t-elle confirmeacutee

diagnostic laquo Instances deacutecisionnelles raquo

10

diagnostic laquo Instances deacutecisionnelles raquo1

Peu ou pas drsquohommes dans les instances de direction de votre association ou agrave certaines fonctions

Les hommes sont statistiquement au niveau national tous secteurs confondus plus preacutesents dans les instances dirigeantes des associations que les femmes (la preacutesidence des associations est en particulier encore tregraves majoritairement assureacutee par des hommes quand bien mecircme lrsquoassociation compterait autant de beacuteneacutevoles des deux sexes (voir chiffres clefs preacuteciteacutes) Si ce nrsquoest pas votre cas les explications principales tiennent peut-ecirctre agrave lrsquoimage et lrsquohistoire de lrsquoassociation au domaine drsquointervention consideacutereacute comme laquo feacuteminin raquo agrave la disponibiliteacute limiteacutee des adheacuterents hommes de lrsquoassociation etc

Peu ou pas de femmes dans les instances deacutecisionnelles

Les meacutecanismes suivants peuvent entrer en jeu et expliquer une sous-repreacutesentation des femmes aux instances de direction ou agrave certaines fonctions

w La construction sociale du feacuteminin peut amener certaines femmes agrave srsquoautocensurer et ne pas poser leur candidature agrave la preacutesidence poste investi drsquoune image de pouvoir et de responsabiliteacute dans laquelle elles ne se reconnaicirctraient pas (et laquo on raquo ne les reconnaicirctrait pas ) De la mecircme faccedilon une preacutepondeacuterance drsquohommes aux postes de preacutesident vice-preacutesident treacutesorier au cours des mandatures successives peut ecirctre lieacutee aux qualiteacutes projeteacutees sur ces postes et celles que lrsquoon attribue inconsciemment aux hommes (repreacutesentation autoriteacute logique rigueur)

w Les contraintes anticipeacutees lieacutees agrave lrsquoexercice de responsabiliteacutes en terme de disponibiliteacute et de mobiliteacute peuvent eacutegalement constituer un frein Drsquoautant plus nous lrsquoavons vu que les femmes continuent drsquoassumer lrsquoessentiel des tacircches familiales et domestiques

Comment agir w La mise en œuvre de lrsquoeacutegaliteacute dans les instances dirigeantes de lrsquoassociation

suppose avant toute chose drsquoavoir agi en amont crsquoest-agrave-dire drsquoavoir travailleacute sur les freins agrave lrsquoengagement beacuteneacutevole des deux sexes (image de lrsquoassociation communication prise en compte des contraintes familiales et professionnelles etc Voir pages preacuteceacutedentes)

w Interroger les membres et les beacuteneacutevoles pour savoir pourquoi elles et ils nrsquoentrent pas dans le conseil drsquoadministration questionner celles et ceux qui en font partie pour comprendre pourquoi elles et ils nrsquoont pas poseacute leurs candidatures aux postes agrave responsabiliteacute Si des personnes du mecircme sexe se sont preacutesenteacutees agrave plusieurs reprises mais nrsquoont pas eacuteteacute retenues sonder (anonymement) pour en connaicirctre les raisons profondes

w Identifier et communiquer sur les profils des laquo postes raquo afin drsquoapporter une meilleure visibiliteacute et connaissance de leur contenu concret Pour vous aider vous pouvez vous utiliser le portefeuille de compeacutetences (httpwwwassociationsgouvfr) reacutealiseacute par le ministegravere en charge de la vie associative

diagnostic laquo Instances deacutecisionnelles raquo1

w Encourager agrave la prise de responsabiliteacute renforcer le sentiment drsquoefficaciteacute professionnelle deacutevelopper le tutorat valoriser les compeacutetences et ressources de vos beacuteneacutevoles par des formations de prise de parole en public par exemple Contact en Rhocircne-Alpes pour une pariteacute associative

httpwwwparacor-rhonealpesfr

w Repenser le fonctionnement des instances limiter le cumul des mandats reacuteduire la dureacutee des mandats deacutevelopper la cogestion des responsabiliteacutes mettre en place des actions de discriminations positives (dispositions statutaires contraignantes imposant la pariteacute ou la proportionnaliteacute) etc

w Travailler sur lrsquoimage de la preacutesidence pouvoir solitaire ou colleacutegialiteacute Co-preacutesidence mixte

w Repenser les temps associatifs (la planification des reacuteunions et leurs horaires prendre en compte les coucircts lieacutes aux obligations familiales utiliser les outils et techniques de communication agrave distance voir page 7)

11

12

Combien y a-t-il de salarieacutees

Combien y a-t-il de personnes cadres

Parmi ces cadres combien de personnes ont beacuteneacuteficieacute de promotion interne au cours de leur carriegravere dans lrsquoassociation

Deacutelai moyen drsquoobtention des promotions

Combien y a-t-il de personnes agrave des postes drsquoencadrement

Parmi ces personnes combien ont beacuteneacuteficieacute de promotion interne au cours de leur carriegravere

Quel deacutelai pour obtenir des promotions

Quelle est la reacutemuneacuteration moyenne annuelle

Et en fonction de chaque niveau hierarchique (ou cateacutegorie)

Combien y a-t-il de personnes en CDI

Combien y a-t-il de personnes en CDD

Combien y a-t-il de personnes agrave temps partiel

Combien de personnes sont actuellement en congeacute parental

Quel est lrsquoeacutecart entre le salaire drsquoune personne rentrant de congeacute parental et le salaire moyen drsquoune personne nrsquoeacutetant pas partie en congeacute parental

De qui se composait le jury dans les dix derniers jurys de recrutement

Dans les dix derniers jurys de recrutement qui occupait la preacutesidence

Femmes Hommes

Que repeacuterez-vous Remarquez-vous des diffeacuterences significatives entre les femmes et les hommes Et si oui sur quelles rubriques se portent-elles En particulier que remarquez-vous concernant les salaires et les personnes en situation preacutecaire (CDD temps partiel)

Rappel de la leacutegislation du travail si vous employez

plus de 50 salarieacutes vous ecirctes tenus aux obligations

leacutegales et reacuteglementaires du droit du travail en matiegravere drsquoeacutegaliteacute professionnelle suivantes eacutetablissement drsquoun rapport de situation

compareacutee drsquoun plan drsquoaction mise en œuvre de

neacutegociations collectives

etc Cfarticle

L1141-1 et suivants du code du travail

1 diagnostic laquo Employeurs raquo

diagnostic laquo Employeurs raquo1

Vous constatez des diffeacuterences marqueacutees dans le deacuterouleacute de carriegravere les reacutemuneacuterations lrsquoaccegraves aux responsabiliteacutes etc entre les femmes et les hommes salarieacutees de votre association

Voici quelques eacuteleacutements de compreacutehension w La culture du preacutesenteacuteisme de la cooptation lrsquoimage inconsciente associeacutee au

pouvoir peut conduire agrave privileacutegier les hommes dans les promotions internes dans le recrutement des cadres ou des personnes ayant des responsabiliteacutes drsquoencadrement

w Lrsquoutilisation unique de termes comme laquo ecirctre disponible raquo laquo avoir de lrsquoassurance raquo laquo avoir le sens des responsabiliteacutes raquo laquo avoir un potentiel eacutevolutif raquo dans les offres drsquoemploi ou les critegraveres de seacutelection peut conduire agrave nrsquoattirerne retenir que des hommes car ces termes renvoient agrave des caracteacuteristiques culturellement associeacutees plutocirct au masculin

w Le temps partiel le congeacute parental est socialement admis pour les femmes tregraves peu pour les hommes

Comment agir w Inscrire des objectifs en terme drsquoeacutegaliteacute femmeshommes dans les projets

associatifs (cela marque et officialise la volonteacute politique du collectif)

w Opeacuterer une veille statistique en reacutealisant annuellement un rapport chiffreacute de la situation des femmes et des hommes

w Porter une attention sur vos plaquettes de communication site internet (visuels de mixiteacute dans lrsquoexercice des fonctions repreacutesenteacutees termes employeacutes etc)

w Afficher votre respect des temps de vie par des mesures effectives qui faciliteront notamment la parentaliteacute (temps de travail annualiseacute plages horaires flexibles attention porteacutee aux horaires de deacutebut et de fin des reacuteunions accegraves aux services de conciergerie chegraveque emploi service universel prise du congeacute paterniteacute instauration de journeacutee de deacutecouverte du lieu de travail par les enfants du personnelhellip)

w Feacuteminiser et masculiniser les noms des meacutetiers pour que chacune puisse srsquoy projeter

w Reacutediger vos offres drsquoemploi en veillant agrave activer ensemble les steacutereacuteotypes laquo feacuteminins raquo et laquo masculins raquo pour attirer le plus de candidatures diffeacuterentes possibles (ex laquo profil rechercheacute sens des relations humaines logique rigueur) de mecircme pour les critegraveres utiliseacutes lors de la seacutelection des candidates

w Oser la mixiteacute dans les meacutetiers ( des femmes dans le bacirctiment cf les campagnes de la CAPEB des hommes dans les secteurs du social et des soins)

13

Activation drsquoun champ plutocirct culturellement associeacute

aux femmes- mais pas uniquement rempli par les

femmes dans la reacutealiteacute

idem version hommes

14

diagnostic laquo Employeurs raquo

La formation des salarieacutees Femmes Hommes

Combien de personnes ont acceacutedeacute agrave la formation continue cette anneacutee

Combien de personnes ont beacuteneacuteficieacute du DIF

Combien de personnes ont eacuteteacute orienteacutees vers des formations diplocircmantes

Combien de beacuteneacutevoles ont beacuteneacuteficieacute drsquoune formation prise en charge par lrsquoassociation (formation technique formation agrave la gestion associativehellip)

Combien de personnes suivent actuellement une VAE

Combien de personnes ont deacutejagrave beacuteneacuteficieacute drsquoune formation agrave lrsquoeacutegaliteacute

Que repeacuterez-vous Remarquez-vous des diffeacuterences significatives entre les femmes et les hommes Et si oui sur quelles rubriques se portent-elles

Comment agir w Porter attention aux conditions de formation par rapport aux charges familiales

de vos salarieacutees

w Concevoir des programmes de formation qui allient le deacuteveloppement personnel et la formation technique

w Porter attention agrave la qualiteacute des entretiens drsquoeacutevaluation moment propice pour prendre en compte les projets des salarieacutees et construire avec elles et eux leurs parcours professionnels

1

15

16

2

Pour permettre des transformations concregravetes pour favoriser lrsquoeacutemancipation individuelle et collective la prise en compte de lrsquoeacutegaliteacute ne doit pas se limiter agrave assurer lrsquoaccegraves de chacunes beacuteneacutevoles et salarieacutees aux postes agrave responsabiliteacutes dans lrsquoassociation

Avoir des hommes et des femmes au conseil drsquoadministration participant agrave eacutegaliteacute crsquoest bien Mais quel impact si par ailleurs les

actions que vous engagez veacutehiculent des steacutereacuteotypes de genre Si dans les activiteacutes quotidiennes les uns et les unes sont enfermeacutees dans

des rocircles assigneacutees agrave des tacircches lieacutees aux repreacutesentations dominantes de ce qui est feacuteminin et de ce qui est masculin Si les ineacutegaliteacutes sont reproduites

La question de lrsquoeacutegaliteacute doit ecirctre traiteacutee de faccedilon transversale pour toutes les actions toutes les activiteacutes de lrsquoassociation Lrsquooutil proposeacute ci-apregraves invite ainsi agrave prendre en compte lrsquoobjectif drsquoeacutegaliteacute femmeshommes fillesgarccedilons dans chacune des actions meneacutees par lrsquoassociation agrave chaque eacutetape du projet

Dans les pages qui suivent vous trouverez notamment des donneacutees preacutecises et actualiseacutees par secteur drsquoactiviteacutes

n Culture page 18

n Meacutedias page 20

n Education page 22

n Eacutequipements et loisirs socio-eacuteducatifs page 24

n Sport page 26

n Eacuteconomie sociale et solidaire page 28

n Agriculture page 30

n Creacuteation drsquoentreprise page 32

Lrsquoeacutegaliteacutedans les

actions

2

En amont au stade de la construction de lrsquoaction w Entourez-vous de femmes et drsquohommes pour eacutelaborer votre projet (au moins

30 de lrsquoune ou de lrsquoautre) Cela devrait permettre de prendre en compte les contraintes des deux sexes agrave condition drsquoeacutetablir eacutegalement les conditions de lrsquoexpression pour permettre agrave celles et ceux qui nrsquooseraient pas de prendre la parole

w Inteacutegrer des objectifs laquo eacutegaliteacute raquo adapteacutes agrave votre secteur Agrave vous de deacutefinir ceux prioritaires pour votre action (reacutefeacuterez-vous aux diagnostics nationaux preacuteciteacutes et faites-vous aider voir pages suivantes)

w Questionner votre pratique et vos repreacutesentations pour eacuteviter la reproduction inconsciente des steacutereacuteotypes Pour ce faire organiser une formation sur les questions drsquoeacutegaliteacute peut srsquoaveacuterer bien utile pour vous-mecircme les beacuteneacutevoles les salarieacutees et les participantes agrave lrsquoaction (liste des structures ressources proposant des formations ou des accompagnements page 35)

w Deacutefinir votre public cible combien de femmes et combien drsquohommes et pour chaque sexe les caracteacuteristiques (acircge niveau de formation etc) et les eacuteventuelles contraintes particuliegraveres (faciliteacutes drsquoaccegraves aux modes de transports en commun aux modes de gardehellip) Eacutetudier quelles pourraient ecirctre les incidences (positives et neacutegatives) de votre nouvelle action sur les femmes et sur les hommes sur les filles et sur les garccedilons

w Porter attention aux supports visuels et textuels (bonnes pratiques possibles femme et homme ayant le mecircme rocircle sur une photographie pas que des gar-ccedilons pour illustrer des activiteacutes sportives feacuteminisation et masculinisation des noms des rocircles sociaux et professionnels etc)

Pendant le deacuterouleacute de lrsquoaction w Mesurer lrsquoimpact de votre action en eacutetablissant un suivi speacutecifique des objectifs

propres agrave lrsquoeacutegaliteacute

w Apporter les eacuteventuelles corrections neacutecessaires en fonction des constats que vous aurez eacutetablis

w Communiquer sur vos reacutesultats aupregraves du public de votre public de vos financeurs (notamment si vous avez beacuteneacuteficieacute de financements europeacuteens)

17

Deacutemarche geacuteneacuterale

18

secteur laquo Culture raquo2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Qui dirige Ce sont les hommes qui dirigent

z 92 des theacuteacirctres consacreacutes agrave la creacuteation dramatique

z 89 des institutions musicales

z 78 des eacutetablissements agrave vocation pluridisciplinaire

z 59 des centres choreacutegraphique nationaux

hellip Et qui concentrent les subventions (23 Meuro contre 17 Meuro)

LES FrEinS au CHangEmEnt

z Les candidates sont toujours moins nombreuses que les candidats

z Frein psychologique les femmes pensent qursquoelles nrsquoont pas la leacutegitimiteacute pour acceacuteder aux postes de direction et elles srsquoauto-censurent

z Qui produit

z 97 des musiques que nous entendons dans nos institutions ont eacuteteacute composeacutees par des hommes

z 94 des orchestres programmeacutes sont dirigeacutes par des hommes

z 85 des textes que nous entendons ont eacuteteacute eacutecrits par des hommes

z 78 des spectacles que nous voyons ont eacuteteacute mis en scegravene par des hommes

z 57 ont eacuteteacute choreacutegraphieacutes par des hommes

Les hommes investis dans les activiteacutes artistiques professionnelles sont plus nombreux mais les femmes sont plus nombreuses que les hommes agrave srsquoinvestir dans les activiteacutes artistiques en amateur

z La creacuteation eacutevoque le couple laquo le creacuteateur et sa muse raquo

z Le talent est inneacute et explique seul la qualiteacute drsquoune œuvre Non elle deacutepend aussi du temps qursquoon a pu lui consacrer du nombre de collaborateurstrices qursquoon a pu reacuteunir de la rencontre avec le public du relais meacutediatique du reacuteseauhellip

Diagnostic national issu des rapports de Reine Prat de juin 2006 laquo Accegraves des femmes et des hommes aux postes de responsabiliteacute raquo et celui de mai 2009 laquo Accegraves des femmes et des hommes aux postes de responsabiliteacute - ndeg 2 De lrsquointerdit agrave lrsquoempecircchement raquo

19

secteur laquo Culture raquo2

DES ProPoSitionS Pour agir

z Essayer drsquoatteindre un seuil minimum de 33 de lrsquoun ou lrsquoautre sexe (laquo seuil de mixiteacute raquo)

z Veille statistique et obtention de donneacutees sexueacutees

z Charte de lrsquoeacutegaliteacute pour le spectacle vivant afin drsquoencourager tous les intervenants cleacutes agrave srsquoengager en faveur de lrsquoeacutegaliteacute des genres

z Organisation de rencontres non-mixtes avec des femmes de theacuteacirctre des musiciennes des directrices ou administratrices drsquoinstitutions (meilleure prise de parole constitution de reacuteseau)

z Abolir les assignations genreacutees les femmes ne jouent que des rocircles laquo feacuteminins raquo et les hommes ne jouent que des rocircles laquo masculins raquo Le theacuteacirctre nrsquoest qursquoune affaire de convention et cette regravegle nrsquoa eacuteteacute imposeacutee que reacutecemment Srsquoinspirer de la danse qui a deacutejagrave franchi ces barriegraveres

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nombre de spectacles drsquoauteures- choreacutegraphes femmes et hommes- diffuseacutesnbre total de spectacles diffuseacutes

z Nombre de metteures en scegravene nbre total de mise en scegravene

z Nombre de productrices et de producteurs nbre total de spectacles produits

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Association HF httpwwwhfrhonealpesfr

20

2 secteur laquo Meacutedias raquo

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z La proportion de femmes parmi les personnes mentionneacutees dans la presse nrsquoest que de 17 en 2006

z Preacutesence des expert-es dans lrsquoensemble des meacutedias retenus dans les corpus analyseacutes par le rapport 2011 de la commission nationale sur lrsquoimage des femmes dans les meacutedias 8 hommes pour 2 femmes (Graphique ci-contre)

z Les femmes sont peu nombreuses aux postes de responsabiliteacute dans les meacutedias proportion de femmes infeacuterieure agrave 10 ans les postes de direction strateacutegique

z Attitude diffeacuterencieacutee entre hommes et femmes

z Les femmes sont cantonneacutees dans des speacutecialiteacutes moins prestigieuses ou des meacutedias moins convoiteacutes (presse professionnelle ou technique presse dite laquo feacuteminine raquo)

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Les femmes apparaissant dans les meacutedias sont le plus souvent soit anonymes soit en position de victimes soit citeacutees comme ayant un lien familial avec un homme alors que les hommes sont tregraves majoritairement citeacutes avec leur fonction

z Leur image est deacutegradeacutee (laquo porno chic raquo) ou alors steacutereacuteotypeacutee

z Culte de la minceur excessif

DES ProPoSitionS Pour agir

z Constitution drsquoun vivier drsquoexpert-es agrave mobiliser

z Entraicircnement agrave lrsquoexpression dans les meacutedias (meacutedia-training)

z Opeacuteration de sensibilisation

Organisation de festivals de deacutebats publics de peacutetitions preacutesentation de documentaires (ex festival de film reacutealiseacutes par des femmes)

z Regarder les initiatives provenant drsquoautres pays

Par exemple au Royaume-Uni moins de 15 des films Britanniques ont eacuteteacute eacutecrits par des femmes En reacuteaction un atelier drsquoeacutecriture pour les femmes sceacutenaristes a eacuteteacute creacuteeacute laquo She Writes raquo

Les meacutedias consideacutereacutes sont la teacuteleacutevision le cineacutema la presse la radio et la

publiciteacute sous toutes ses formes (affichage TV

magazines)

Sources

FIA - rapport gender 2010 raquo Manuel de bonnes pratiques pour lutter contre

les steacutereacuteotypes lieacutes au genre et promouvoir lrsquoeacutegaliteacute des chances dans les secteurs du cineacutema de la teacuteleacutevision et du theacuteacirctre en Europe raquo

Rapport drsquoeacutetudes - Bilan 2010 de lrsquoARPP Publiciteacute

et image de la personne humaine

Rapport drsquoinformation ndeg 375 de la deacuteleacutegation

aux droits des femmes du Seacutenat-2007

Rapports 2008 et 2011 de la commission nationale sur lrsquoimage des femmes

dans les meacutedias (le rapport 2011 dresse le bilan drsquoune anneacutee drsquoapplication apregraves

la signature par certains meacutedias le 13 octobre 2010

drsquoun acte drsquoengagement pour une deacutemarche

drsquoautoreacutegulation visant agrave ameacuteliorer lrsquoimage des

femmes dans les meacutedias)

2 secteur laquo Meacutedias raquo

arPP autoriteacute de reacutegulation professionnelle de la publiciteacuteLrsquoARPP existant depuis le 19 aoucirct 1935 en France est une association interprofessionnelle priveacutee de type loi de 1901 Sa mission est de parvenir agrave concilier liberteacute drsquoexpression publicitaire et respect des consommateurs Ce nrsquoest pas un organisme public Cet organisme examine les publiciteacutes de la presse les campagnes nationales et les web videacuteos et leur accorde ou pas la recommandation laquo Image de la Personne Humaine raquo Pour cela il faut que les publiciteacutes respectent de principe de digniteacute de la personne humaine (pas de nuditeacute sans rapport avec le produit pas de repreacutesentation deacutegradante pas de reacuteduction drsquoun sujet au statut drsquoobjet sexuel) les publiciteacutes ne doivent pas reprendre des clicheacutes neacutegatifs sur les hommes ou les femmes (clicheacute de la blonde) et elles doivent respecter des critegraveres de deacutecence (pas de violence de soumission drsquoactes sexuels)

En 2010 103 803 publiciteacutes ont eacuteteacute analyseacutees dont 93 398 visuels pour la presse 5540 publiciteacutes pour lrsquoaffichage et 4865 pour InternetDeux tiers des manquements impliquent le genre laquo feacuteminin raquo (mais crsquoest peut-ecirctre aussi parce que les femmes sont sur-repreacutesenteacutees dans la publiciteacute en geacuteneacuteral)

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

Analyse sur une peacuteriode donneacutee z Temps de parole de chacun des deux sexestemps de parole

z Nombre de femmes-hommes inviteacutees en temps qursquoexpertesnbre total drsquoexperts inviteacutes

Analyse des supports eacutemis au regard des eacuteleacutements drsquoanalyse de lrsquoARPP digniteacute de la personne humaine (pas de nuditeacute sans rapport avec le produit pas de repreacutesentation deacutegradante pas de reacuteduction drsquoun sujet au statut drsquoobjet sexuel) pas de reprise des clicheacutes neacutegatifs sur les hommes ou les femmes (clicheacute de la blonde) et respect des critegraveres de deacutecence (pas de violence de soumission drsquoactes sexuels)

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Association HF httpwwwhfrhonealpesfrz ARPP httpwwwarpp-puborgz Freacutequence eacutecoles httpfrequence-ecolesorg

21

22

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les filles ont une meilleure scolariteacute et une meilleure reacuteussite scolaire que les garccedilons crsquoest 70 drsquoune geacuteneacuteration chez les filles qui obtient un bac (tous types confondus) pour 59 chez les garccedilons

z Les filles sont scolariseacutees plus longtemps 189 anneacutees en moyenne pour les filles contre 184 pour les garccedilons

z 15 des garccedilons sont en difficulteacute de lecture contre 9 des filles en 2008

z Les filles redoublent moins souvent que les garccedilons quel que soit le milieu social drsquoorigine

z Les femmes sont souvent majoritaires en cursus licence et en master mais pas en doctorat

z 40 des filles choisissent une filiegravere scientifique contre 27 en section litteacuteraire les garccedilons deacutesertant fortement cette derniegravere au profit de la premiegravere les filles sont minoritaires en filiegravere scientifique (45 ) et majoritaires en filiegravere litteacuteraire (21 de garccedilons) Post-bac les filles des filiegraveres scientifiques ne continuent pas dans ces voies (peu de filles en classes preacutepa scientifiques)

z Les filles obtiennent plus geacuteneacuteralement un passage en seconde geacuteneacuterale et technologique que les garccedilons car on pense qursquoil y aura moins de possibiliteacute pour les filles au niveau des diplocircmes professionnels

z Les filiegraveres professionnelles sont tregraves marqueacutees par les normes et les steacutereacuteotypes de sexe les filiegraveres de production aux garccedilons de services aux filles

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Lrsquoeacuteducation culturelle des filles tend agrave deacutevelopper chez elles une autocensure un manque de confiance en leurs capaciteacutes ce qui conduit en matiegravere drsquoorientation scolaire agrave lrsquoexemple suivant laquo Quand ils et elles se jugent tregraves bon en franccedilais 1 garccedilon sur 10 va en seacuterie L contre 3 filles sur 10 quand ils et elles se jugent tregraves bon en matheacutematiques 8 garccedilons sur 10 vont en matheacutematiques contre 6 filles sur 10 raquo

z Cette autocensure ne sera pas corrigeacutee par le laquo systegraveme raquo laquo neutraliteacute raquo des conseils de classe inteacuterecirct plus grand porteacute aux choix drsquoorientation des garccedilons par les professionnels Par ailleurs les observations de classe (enregistrements videacuteo) montrent que les enseignant-e-s dans les classes mixtes sans en avoir conscience interagissent nettement plus avec les garccedilons qursquoavec les filles (dans une proportion de deux tiersun tiers) Lorsqursquoils-elles essaient de reacutetablir des interactions plus eacutequilibreacutees les garccedilons se plaignent drsquoecirctre neacutegligeacutes et les enseignant-e-s aussi ont lrsquoimpression qursquoils-elles les neacutegligent Ce qui prouve bien que la norme explicite de traitement eacutegal de toutes et de tous dissimule en reacutealiteacute une norme qui commande de laquo favoriser raquo les garccedilons Enfin les enseignant-e-s interrogent plus souvent et plus longtemps les garccedilons que les filles

2 secteur laquo Eacuteducation raquo

Sources

Franccediloise Vouillot Joeumllle Mezza Marie-Laure

Steibruckner Laurence Thieacutenot Orientation scolaire

et discrimination quand les diffeacuterences de sexe

masquent les ineacutegaliteacutes La documentation franccedilaise

Paris 2011

Florence Defresne Michel Queacutereacute Filles et garccedilons sur

le chemin de lrsquoeacutegaliteacute de lrsquoeacutecole agrave lrsquoenseignement

supeacuterieur 2010

Discriminations agrave lrsquoeacutecole rapport relatif aux auditions

sur les discriminations en milieu scolaire

22 septembre 2010

Leila Acherar Filles et garccedilons agrave lrsquoeacutecole maternelle

juin 2003

Nicole Mosconi 2001 laquo Comment les pratiques

enseignantes fabriquent de lrsquoineacutegaliteacute entre les sexes raquoLes dossiers des sciences de lrsquoeacuteducation ndeg 5 p 97-

109

23

2 secteur laquo Eacuteducation raquo

z Actions relatives aux choix drsquoorientation ce sont les filles et seulement elles qui ont eacuteteacute interpelleacutees comme devant changer leurs habitudes eacutelargir leur choix se libeacuterer des steacutereacuteotypes eacutetant sous-entendu que les garccedilons eux savaient choisir les bonnes filiegraveres et les bons meacutetiers

DES ProPoSitionS Pour agir

z Former et professionnaliser les acteurs de lrsquoeacuteducation (profs mais aussi les ATSEM)

z Faire attention aux manuels utiliseacutes (ont-ils des steacutereacuteotypes )

z Faire attention aux termes utiliseacutes lors de la communication agrave lrsquooral

z Neacutecessiteacute drsquoinstituer une formation initiale obligatoire des acteurs et actrices de lrsquoeacuteducation et de lrsquoorientation sur la question des discriminations et des ineacutegaliteacutes de sexe Il est illusoire de consideacuterer qursquoune laquo bonne information raquo serait agrave elle seule suffisante pour faire tomber les reacutesistances et deacutesarmer les steacutereacuteotypes

z Remarquer que lrsquoabsence des garccedilons dans les secteurs du soin de lrsquoeacuteducation du social nrsquoest jamais poseacute comme un problegravemehellip

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nombre de supports de lecture procircnant une theacutematique eacutegaliteacute utiliseacutesnombre de supports de lecture utiliseacutes

z Nombre de formation eacutegaliteacute suivie (preacutevention violenceslutte contre les steacutereacuteotypes) Nombre de formations suivies

z Nombre drsquointeractions adultes-filles adultes-garccedilonsNombre drsquointeractions totales adultes-jeunes

z Nombre drsquoactiviteacutes inteacutegrant une reacuteflexion sur la construction sociale du laquo feacuteminin raquo et du laquo masculin raquo nombre drsquoactiviteacutes proposeacutees

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Ressources de litteacuterature non sexiste lrsquoassociation lab-elle ou lrsquoatelier des merveilles httpwwwlab-elleorg

z Comprendre les steacutereacuteotypes analyser sa pratique Institut Egaligonewwwegaligoneorg

z Comprendre les meacutedias Freacutequence Ecoleshttpwwwfrequence-ecolesorg

z Preacutevenir les violences sexistes entre jeunes Filactionshttpwwwfrequence-ecolesorg

z Comportement sexiste guide drsquointervention en milieu scolairehttp wwwrhonegouvfr

z Eduquer agrave une sexualiteacute respectueuse et consentie MFPFhttpwwwplanning-familialorgcontent

z ASSOCIATON FRISSE facebook ASSOCIATION-FRISSE

z Deacutebats sur le respect Le printemps de la jupe et du respecthttpwwwprintempsdelajupecom

24

2 secteur laquo Eacutequipements et loisirs socio-eacuteducatifs raquo

Sources

Les peacuteripheacuteries urbaines entre normes et innovations

Les villes du Sud de lrsquoEurope Colloque de

Bordeaux juin 2008

De nouveaux modegraveles de viriliteacute musiques actuelles et cultures urbaines Yves

Raibaud

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z 100 de garccedilons dans les citeacutes stades 95 dans les skates parcs 80 dans les salles et lieux de reacutepeacutetition des musiques actuelles

z Deacutecrochage des jeunes filles des activiteacutes publiques agrave partir de 12 ans sauf pour des activiteacutes tregraves connoteacutees laquo feacuteminines raquo

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Geacuteographie des genres on imagine la preacutesence (et la protection) des femmes dans lrsquoespace public par la valorisation de leur rocircle maternel au sein de couloirs de circulation parc pour jeunes enfants laquo maisons raquo de lrsquoenfance de la parentaliteacute Les filles qui pratiquent le skate (5 ) sont souvent bien accepteacutees car elles sont en geacuteneacuteral performantes et qursquoelles ont adopteacute le comportement et les tenues des garccedilons

z Les ameacutenagements drsquoespaces publics se pensent laquo neutres raquo mais ne le sont pas Les subventions publiques beacuteneacuteficient donc principalement aux garccedilons

z La preacutevention de la deacutelinquance par le sport et les loisirs a conduit agrave nrsquoinvestir que pour les garccedilons renforccedilant par lagrave mecircme une socialisation viriliste sexiste et homophobe

DES ProPoSitionS Pour agir

z Programmer des activiteacutes dites masculines (de rugby et de skateshellip) pour les filles dans des espaces reacuteserveacutees dans un premier temps si le besoin srsquoen fait sentir puis sur les mecircmes lieux

z Programmer des activiteacutes dites laquo feacuteminines raquo (danse notammenthellip) pour les garccedilons en travaillant notamment sur le vocabulaire laquo viriliste raquo agrave mettre en avant

z Permettre lrsquoaccegraves des maisons de quartiers centres sociaux aux filles en limitant le zonage des garccedilons devant ces lieux par la creacuteation drsquoun espace de discussion agrave lrsquointeacuterieur

z Afficher et rappeler la loi agrave lrsquointeacuterieur des espaces de loisirs et drsquoactiviteacutes

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nbre drsquoactiviteacutes contre steacutereacuteotypeacuteesnbre drsquoactiviteacutes proposeacuteesz Eacutevolution de la reacutepartition du nbre de fillesgarccedilons en fonction des activiteacutes

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Ameacutenagements des espaces Robin des villeshttpwwwrobinsdesvillesorg

25

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les femmes ne repreacutesentent que 35 des licencieacutes des feacutedeacuterations sportives et 35 des sportifs de haut niveau

z Les activiteacutes physiques les plus pratiqueacutees par les femmes sont la danse la gymnastique lrsquoeacutequitation le patinage la natation et la randonneacutee peacutedestre Les femmes repreacutesentent 794 des licencieacutes de la Feacutedeacuteration franccedilaise drsquoeacutequitation 789 des licencieacutes de la Feacutedeacuteration franccedilaise de gymnastique Mais elles ne sont que 27 agrave avoir une licence agrave la Feacutedeacuteration franccedilaise en football

z La pratique feacuteminine est plus axeacutee vers le loisir la convivialiteacute et le lien social et moins axeacutee sur la compeacutetition Elle est eacutegalement fortement conditionneacutee par la situation sociale Seulement 32 des filles pratiquent un sport dans les ZEP conte 80 dans les classes moyennes et supeacuterieures

z 105 de femme directrices de CREPS

z 21 des postes drsquoinspection de professeur(e) et de conseiller(e)

z 94 (11 femmes sur 117) preacutesidentes de feacutedeacuterations sportives

z 1461 femmes arbitres et juges de haut niveau

z En 2010-2011 le Mouvement olympique national ne respecte pas le quota de 20 de femmes dans les structures deacutecisionnelles une seule des 30 feacutedeacuterations olympique est preacutesideacutee par une femme

z Les magasins de sport 85 des dirigeants son des hommes alors qursquoagrave llsquointeacuterieur des boutiques les femmes occupent des postes de caissiegraveres ou vendeuses

z JO deacutesormais la quasi-totaliteacute des disciplines sportives et olympiques comportent des eacutepreuves masculines et feacuteminines Cependant il existe toujours de fortes dispariteacutes dans le nombre drsquoeacutepreuves les eacutepreuves masculines sont plus nombreuses que les eacutepreuves feacuteminines Cela a des reacutepercussions sur le nombre de meacutedailles distribueacutees (moins pour les femmes)

z La moindre couverture meacutediatique des compeacutetitions et exploits des sportives (faible retransmission teacuteleacutevisuelle exemple en septembre 2010 Teddie Riner et Lucie Decosse tous les deux champions du monde 606 articles de presse contre 156 pour Lucie Decosse soit quatre fois moins )

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z La question du corps feacuteminin de sa visibiliteacute pour soi-mecircme et les autres au niveau de la pratique loisir comme la compeacutetition (le voile de la judokate au JO de Londres 2012 versus la tenue des volleyeuses de plagehellip)

z Lrsquoimpreacutegnation des consciences quant agrave la moindre capaciteacute sportive reacuteelle ou supposeacutee des femmes

Source

Rapport 2010-2011 Eacutegaliteacute des femmes et des hommes

dans le sport Deacuteleacutegation aux droits des femmes du

Seacutenat

26

secteur laquo Sport raquo2

27

DES ProPoSitionS Pour agir

z Veacuterifier qursquoil y a une extension des disciplines auxquelles les femmes peuvent participer sans srsquoexposer agrave la reacuteprobation de leur environnement

z Loisir

bull Precircter attention aux conditions de desserte des eacutequipements sportifs par les transports en commun (car les femmes prennent plus souvent les transports en commun)

bull Attirer la pratique feacuteminine en utilisant le registre social du laquo feacuteminin raquo insister sur le cocircteacute laquo loisir raquo laquo lien social raquo et le cocircteacute laquo sport-santeacute raquo du sport viseacute

bull Proposer des activiteacutes croiseacutees megravere-enfant ou des temps drsquoaccueil pour les jeunes enfants (partenariat avec des structures drsquoaccueil )

z Encourager la labellisation des associations qui srsquoimpliquent dans le sport feacuteminin

z Srsquoassurer qursquoil y a au moins 20 de siegraveges attribueacutes aux femmes dans les structures deacutecisionnelles mettre en place un reacuteseau de femmes dirigeantes

et assurer un systegraveme de parrainage des nouvelles dirigeantes sportives

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Eacutevolution du nbre de licencieacutees- licencieacutes Nbre total de licences

z Nbre de pratiquantes- pratiquants en fonction des seacuteances Nbre total de personnes par seacuteances

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

Pocircle ressources en sport mixiteacute eacutetablissement public du ministegravere des sports SMEC drsquoAix-en-Provencez httpwwwcreps-pacasportsgouvfr

Sites drsquoinformation z Femmes de sport httpwwwfemmesdesportcomz Sportiva httpwwwsportiva-infoscom

secteur laquo Sport raquo2

2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Dans lrsquoESS lrsquoemploi des femmes est tregraves majoritaire (66 des effectifs salarieacutes sont des femmes) contrairement au secteur priveacute ougrave les hommes repreacutesentent plus de 60 des emplois Ces femmes ont majoritairement plus de 40 ans (55 des effectifs feacuteminins)

z Ougrave travaillent-elles Dans les associations les mutuelles et les fondations (70 de lrsquoeacutequipe salarieacutee est feacuteminine) Elles sont principalement dans lrsquoaction sociale (75 de femmes) dans lrsquoenseignement (63 ) dans la santeacute (79 ) et dans les activiteacutes financiegraveres (61 )

z Le taux de feacuteminisation de lrsquoencadrement supeacuterieur (le fait drsquoecirctre cadre) est une caracteacuteristique commune agrave lrsquoESS (54 de cadres sont des femmes) et au secteur public (55 ) LrsquoESS se deacutemarque alors de lrsquoeacuteconomie priveacutee ougrave le taux nrsquoest que de 30 de femmes cadres

z Le temps complet est beaucoup plus freacutequent chez les hommes que chez les femmes (55 des femmes sont agrave temps complet tout secteurs confondus contre 75 des hommes)

z Les femmes sont presque agrave eacutegaliteacute par rapport aux hommes dans le nombre de postes en CDI dans lrsquoESS Il y a mecircme une diffeacuterence dans lrsquoaction sociale ougrave 78 des postes en CDI sont occupeacutes par des femmes contre 67 par des hommes

z Mais 78 des salarieacutes femmes sont en CDD contre 22 des hommes

z Eacutecarts de salaire 29 000 euros en reacutemuneacuteration annuelle brut pour les femmes contre 35 500 euros pour les hommes tous secteurs drsquoactiviteacute et entreprises confondus

z Les femmes sont particuliegraverement preacutesentes dans le secteur associatif (70 des salarieacutes sont des femmes) plus de perspectives drsquoemplois mais des emplois souvent meacutediocres (CDD emplois aideacutes temps partiels) un plafond de verre moins important les femmes peuvent acceacuteder plus facilement aux postes de cadres mais ce sont des cadres aux responsabiliteacutes limiteacutees (nombre de salarieacutes peu eacuteleveacute pas de seacutecuriteacute de lrsquoemploi ducirc aux financements aleacuteatoires des associations) des eacutecarts de salaire moindre avec les hommes mais des salaires globalement plus bas

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Bien que lrsquoESS repose sur une conception de co-gouvernance de co-construction les meacutecanismes de reacutepartition des rocircles et pouvoirs entre les femmes et les hommes sont reproduits prouvant ainsi leur forte impreacutegnation inconsciente

z La creacuteation drsquoentreprise est penseacutee laquo au masculin raquo Une femme cheffe drsquoentreprise peut encore nrsquoecirctre pas prise au seacuterieux lors drsquoune demande de precirct bancaire sauf dans le cadre de laquo micro-creacutedit raquo

Source

LrsquoESS au feacuteminin et si tout le monde y gagnait

Retour sur la rencontre du 16 novembre 2011 par le

Collectif FemmESS

secteur laquo Eacuteconomie sociale et solidaire raquo

28

29

2 secteur laquo Eacuteconomie sociale et solidaire raquo

DES ProPoSitionS Pour agir

z Le respect du cadre leacutegal et reacuteglementaire du droit du travail Les entreprises de lrsquoESS sont soumises aux mecircmes obligations en matiegravere drsquoeacutegaliteacute professionnelle que les entreprises priveacutees Ainsi en 2010 un accord global a eacuteteacute signeacute sur lrsquoeacutegaliteacute hommesfemmes dans le secteur de lrsquoESS portant sur 6 domaines le recrutement la formation la mobiliteacute professionnelle lrsquoeacutegaliteacute salariale les congeacutes lieacutes agrave la parenteacute et lrsquoorganisation des temps de travail

z Les services agrave la personne reacuteflexion indispensable sur la masculinisation de la profession la professionnalisation des parcours et lrsquoorganisation des temps de travail des salarieacutees

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistiquez Reportez-vous agrave la fiche laquo diagnostic employeur raquo

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Les CRESS chambres reacutegionales de lrsquoeacuteconomie sociale et solidaire

CRESS Rhocircne-Alpes wwwcress-rhone-alpesorg

30

2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les coopeacuteratives agricoles comptent (donneacutees 2009) 68 drsquohommes dans leurs effectifs (56 chez les OS 75 srsquoagissant des emplois de maicirctrise et 785 pour les ingeacutenieurs et cadres) La partie logistique de lrsquoactiviteacute nrsquoemploie que 11 de femmes Les femmes repreacutesentent 40 de la population salarieacutee agricole avec un effectif de 657000 personnes Parmi les femmes salarieacutees 39 travaillent dans la viticulture 33 dans les cultures speacutecialiseacutees 16 dans les cultures et eacutelevages non speacutecialiseacutes

z La part de femmes chefs drsquoexploitation ou co-exploitantes est de 27 en 2010 (mais la majoriteacute restent co-exploitantes) Mecircme si les agricultrices srsquoinstallent de plus en plus dans un projet professionnel personnel la grande majoriteacute accegravede encore au meacutetier par mariage

z 60 des femmes cheffes drsquoexploitation ou co-exploitantes ont plus de 50 ans (elles succegravedent agrave leur maris lors de leur retraite)

z Feacuteminisation plus eacuteleveacutee dans les exploitations avec ovins caprins et autres herbivores et dans les exploitations speacutecialiseacutees dans le maraicircchage et lrsquohorticulture et dans la viticulture Ce sont des exploitations geacuteneacuteralement de taille plus petite Plus de femmes sont engageacutees dans lrsquoagriculture biologique (les femmes sont plus sensibles agrave lrsquoenvironnement et agrave la qualiteacute alimentaire ou ses creacuteneaux reacutecents laissent plus de place aux femmes)

z Speacutecificiteacute du meacutetier drsquoagricultrice elles ont plus recours agrave la vente en circuit court (contact direct avec le consommateur) elles proposent plus souvent des heacutebergements touristiques ou des activiteacutes de loisir

z Le niveau de formation des exploitantes srsquoest consideacuterablement eacuteleveacute et est en moyenne supeacuterieur agrave leurs homologues masculins mais 86 des femmes accegravedent agrave la formation continue contre 138 des hommes

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Les responsables de formation attendent que la conduite drsquoengins agricoles soit inneacutee

z Freins de lrsquoaccegraves agrave la formation continue se sentir autoriseacuteeleacutegitime agrave suivre une formation ndash Srsquoautoriserecirctre autoriseacutee agrave srsquoabsenter de lrsquoexploitation (et ecirctre remplaceacutee )

z Lrsquoideacutee du chef de famille du laquo lrsquoagriculteur bon pegravere de famille raquo empecircche de prendre au seacuterieux une fille voulant reprendre une exploitation

z Les aides agrave lrsquoinstallation sont plus difficiles agrave obtenir pour une femme que pour un homme

z Certains produits sont nocifs pendant la grossesse nocifs pour la fertiliteacute davantage associeacutee aux femmes qursquoaux hommes

Sources

Les femmes dans le monde agricole - centre drsquoeacutetudes et de prospectives du ministegravere

de lrsquoagriculture ndeg 38 mars 2012

Quelle place pour les femmes dans lrsquoagriculture au

1er janvier 2009 - Direction des eacutetudes des reacutepertoires

et des statistiques de laMSA

EGALrsquo AGRI meacutetiers drsquoun nouveau genre Comment permettre lrsquoeacutegaliteacute drsquoaccegraves aux meacutetiers agricoles pour les femmes et les hommes en pays beaujolais eacutelargi MdEF en Pays Beaujolais

Elargi et la Chambre drsquoAgriculture

secteur laquo Agriculture raquo

2 secteur laquo Agriculture raquo

DES ProPoSitionS Pour agir

z La loi drsquoorientation agricole de 1999 institue le statut de laquoconjoint collabora-teur raquo cela permet une reconnaissance professionnelle du travail des femmes et une ameacutelioration de leur protection sociale Depuis 2005 ce statut a eacuteteacute eacutetendu aux personnes pacseacutees Ce changement des statuts a permis non seulement la croissance de lrsquoemploi feacuteminin dans lrsquoagriculture mais aussi la visibiliteacute de celui-ci Le mari et la femme deviennent associeacutes (statut juridique) et non plus seulement eacutepoux (statut matrimonial) Sans statut professionnel les femmes ne beacuteneacuteficient ni de protection sociale ni de droits agrave la retraite continuer agrave promouvoir ce statut protecteur

z Trouver des pionniegraveres pouvant montrer que les femmes peuvent ecirctre agricultrice

z Communiquer sur les meacutetiers agricoles avec le CIO et lrsquoeacuteducation nationale

z Mettre en place une animation de sensibilisation aupregraves de jeunes sur les steacutereacuteotypes de sexe en agriculture (jeu des parcours de vie) + teacutemoignages

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Ministegravere de lrsquoagriculture et ses repreacutesentations reacutegionales les DRAAF (directions reacutegionales de lrsquoalimentation de lrsquoagriculture et de la forecirct)

httpagriculturegouvfr

z Chambre drsquoagriculture httprhone-alpessynagricom

31

32

2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les femmes repreacutesentent 46 de la population active mais seulement 30 sont creacuteatrices drsquoentreprises

z La taille moyenne de leurs entreprises est de 21 salarieacutes ETP contre 25 salarieacutes ETP pour les hommes

z Les femmes creacuteent avec des ressources moindres et donc prennent moins de risques

z 49 des femmes ont le bac ou + (contre 44 chez les hommes)

z Statut anteacuterieur 25 eacutetaient inactives contre 10 chez les hommes

z 3 ans apregraves la creacuteation le taux de survie de lrsquoentreprise drsquoune femme est de 60 contre 65 pour lrsquoentreprise drsquoun homme

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Heacutereacutediteacute sociale reproduction du scheacutema familial si on a eu des parents entrepreneurs heacutereacutediteacute plus accentueacutee chez les hommes

z La creacuteation drsquoentreprise est penseacutee laquo au masculin raquo Une femme cheffe drsquoentreprise peut encore nrsquoecirctre pas prise au seacuterieux lors drsquoune demande drsquoaccompagnement agrave la creacuteation (notamment dans un secteur dit laquo masculin raquo) ou de precirct bancaire sauf dans le cadre de laquo micro-creacutedit raquohellipor le sous-financement dans la creacuteation met en danger la survie de lrsquoentreprise

z Les femmes creacuteatrices sont plus diplocircmeacutees que les hommes mais sur un parcours professionnel moins adapteacute au statut drsquoentrepreneur (moins drsquoexpeacuteriences manageacuteriales) Aussi les femmes creacuteatrices drsquoentreprise creacuteent plus souvent dans un secteur drsquoactiviteacute qui nrsquoest pas celui dans lequel elles travaillaient auparavant (ce qui accroicirct le risque drsquoeacutechec) Elles creacuteent dans un domaine qui leur fait envie qui srsquoaligne avec un eacutepanouissement personnel De ce fait elles beacuteneacuteficient souvent drsquoune moindre expeacuterience professionnelle en lien direct avec le secteur dans lequel elles entreprennent

z La creacuteation par les femmes compte tenu de la construction sociale du laquo feacuteminin raquo neacutecessite notamment un accompagnement quant agrave lrsquoeacutevaluation du revenu preacutevisionnel et quant agrave lrsquoimpact de la creacuteation sur lrsquoorganisation familiale

DES ProPoSitionS Pour agir

z Inteacutegration des contraintes speacutecifiques de la creacuteation drsquoentreprise par les femmes compte tenu de la construction sociale du laquo feacuteminin raquo par les accompagnateurs de projets

z Lutte contre les repreacutesentations steacutereacuteotypeacutees geacuteneacuteratrices drsquoautocensure diversification des cursus deacuteveloppement des capaciteacutes de management et creacuteation drsquoun esprit drsquoentreprise par les reacuteseaux

Sources

Sites Internet de Paris pionniegraveres lrsquoAPCE

Agence pour la creacuteation drsquoentreprises Lyon ville

entreprenariatLrsquoentreprenariat au feacuteminin

Avis et rapport du Conseil eacuteconomique social et

environnemental 2009 Chiffres INSEE 2006

secteur laquo Creacuteation drsquoentreprise raquo

33

2 secteur laquo Creacuteation drsquoentreprise raquo

z Antenne speacutecialiseacutee au sein de lrsquoAgence pour la creacuteation drsquoentreprise APCE en srsquoinspirant du modegravele du Centre drsquoentreprenariat feacuteminin du Queacutebec plateforme centrale drsquoinformation afin de faciliter le repeacuterage car toutes les informations drsquoaide aux femmes sont actuellement tregraves disperseacutees

z Visibiliteacute des reacuteseaux de cheffes drsquoentreprises

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

Structures drsquoaccompagnement

z APCE agence pour la creacuteation drsquoentreprise wwwapcecom

z Les chambres de commerces et drsquoindustrie httpwwwccifrwebportail-acfciaccueil

z Les centres drsquoinformation des femmes et des familles (CIDFF) wwwcreationaufeminin-cidff69org

z Feacutedeacuteration pionniegraveres incubateurs au feacuteminin de services innovants httpwwwfederationpionnieresorg

z Le parcours NACRE accompagnement individuel par des professionnels de la creacuteation et la reprise drsquoentreprise httpwwwemploigouvfr

z RACINES reacuteseau drsquoaccompagnement des creacuteations et des initiatives avec une nouvelle eacutepargne de solidariteacute racines-clefecom

z IRFED institut international de formation et de conseil agrave la creacuteation drsquoentreprise pour les femmes en Ile-de-France wwwirfed-europeorg

z Lyon entrepreunariat reacuteseau drsquoaccompagnement agrave la creacuteation reprise transmission drsquoentreprise dans le Grand Lyon wwwlyon-ville-entrepreneuriatorg

z Le CIDFF du Rhocircne httpwwwcreationaufeminin-cidff69org

Financement z France active favoriser la creacuteation individuelle gracircce agrave un financement solidaire

httpwwwfranceactiveorgz France initiative reacuteseau de financement de la creacuteation drsquoentreprise

httpwwwinitiative-francefr

z BPI France (ex OSEO) eacutetablissement public avec pour mission de soutenir lrsquoinnovation et la croissance des PME httpwwwbpifrancefr

z Le Fonds de Garantie aux Initiatives Feacuteminines (FGIF) une caution pour favoriser lrsquoaccegraves au creacutedit bancaire httpwwwapcecom

2 secteur laquo Creacuteation drsquoentreprise raquo

Reacuteseaux de femmes cheffes drsquoentreprises z Actionrsquoelles wwwactionellescomz Force Femmes reacuteseau drsquoaccompagnement pour les femmes de plus de 45

ans wwwforcefemmescomz Reacuteseau Femmes-business Angels wwwfemmesbusinessangelsorg

z Agir avec elles en Beaujolais wwwagir-avec-ellesfrz Les dirigeantes de Seine et Marne wwwdirigeantes-actives77frz Suppleacutement Dames supplementdamewordpresscom

Aides financiegraveres z OSEO le parcours NACRE precircts agrave la creacuteation drsquoentreprises le Fonds de

Garantie aux Initiatives Feacuteminines (FGIF) un dispositif pour favoriser lrsquoaccegraves au creacutedit bancaire

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nombre de creacuteateurs et de creacuteatrices suiviesNbre total de creacuteations accompagneacutees

z Nombre drsquoaccompagnateur-trices formeacutees agrave la prise en compte des contraintes speacutecifiques de la creacuteation drsquoentreprise par des femmes Nbre total de personnes formeacutees

34

35

Aidemeacutemoireeacutegaliteacute

Retrouver compileacutes dans cet aide meacutemoire les laquo comment agir raquo des

rubriques preacuteceacutedentes

Agrave mettre en œuvre en fonction des possibiliteacuteshellip

vLisibiliteacute politique de lrsquoengagement en faveur rdde lrsquoeacutegaliteacuteeacute

Lrsquoeacutegaliteacute femmes hommes est inscrite dans mon projet associatif

Je veacuterifie mes supports de communication et mes documents de travail afin que ne soient pas veacutehiculeacutes des steacutereacuteotypes de genre tant dans les images que dans le texte

Je donne une visibiliteacute agrave lrsquoinvestissement des beacuteneacutevoles feacuteminines en feacuteminisant leurs fonctions (et vice versa)

Je communique sur mes actions laquo eacutegaliteacute raquo

En externe

En interne

ggouvernance associative e

Je mets en place un fonctionnement associatif favorisant lrsquoaccegraves de toutes aux responsabiliteacutes

Je limite le cumul des mandats eacutelectifs et je reacuteduis la dureacutee des mandats

Je deacuteveloppe la colleacutegialiteacute la cogestion des responsabiliteacutes

Jrsquoorganise des formes de tutorat pour accompagner agrave la prise de responsabiliteacutes

eacutecheacuteancieractions observations

3

vPrise en compte des contraintes familiales dde mes beacuteveacuteneacutevolese

Conscient de lrsquoimpact des charges familiales sur le temps disponible je programme les temps de reacuteunion et de concertation en conseacutequence

Je propose des CESU preacute-financeacute je prends en compte les coucircts lieacutes aux obligations familiales jrsquoorganise des modaliteacutes de garde ou des activiteacutes conjointes enfants-parents beacuteneacutevoles

gFormation des beacuteneacutevoles e

(en lien avec le thegraveme preacuteceacutedent) Mes lieux et temps de formation prennent en compte la parentaliteacute

Je forme mes beacuteneacutevoles agrave la prise de parole en public agrave lrsquoassertiviteacute et agrave tout autre technique qui permet la mise en valeur de lrsquoindividu

Je propose des sensibilisations agrave lrsquoeacutegaliteacute

eacutecheacuteancieractions observations

36

Aide meacutemoire eacutegaliteacute

vmes obligations drsquoemployeurs de +de 50 salarieacutesr

Je reacutedige annuellement un rapport de situation compareacutee RH

Je lrsquoanalyse dans un compte rendu annuel de lrsquoeacutegaliteacute

Ces documents sont adresseacutes aux salarieacutees

Je mets en place des actions de discriminations positives si la situation lrsquoexige (rattrapage salarial formation speacutecifique)

Je reacutedige mes offres drsquoemplois en respectant la mixiteacute dans lrsquointituleacute des postes et des compeacutetences attendues

zEmployeurs actions formationr

Mes lieux et temps de formation prennent en compte la parentaliteacute

Jrsquoencourage mes agents agrave la prise de parole en public agrave lrsquoassertiviteacute et agrave toute autre technique qui permet la mise en valeur de lrsquoindividu

Je sensibilise mes cadres et mes agents agrave des formations agrave lrsquoeacutegaliteacute (notamment professionnelle)

eacutecheacuteancieractions observations

37

3 Aide meacutemoire eacutegaliteacuteAide meacutemoire eacutegaliteacute

3 Aide meacutemoire eacutegaliteacute

Employeurs actions laquoarticulation des tempsraquor

Jrsquoai une charte de gestion du temps

Le systegraveme des horaires de travail des RTT permet la conciliation des temps (plage variable annualisation des temps reacutecupeacuterationhellip)

Jrsquoinvite les pegraveres agrave prendre part aux temps familiaux (actions de communication incitation agrave une prise reacuteguliegravere des RTT des congeacutes enregistreacutes sur le CET arbre de noeumllhellip)

Jrsquoorganise des journeacutees porte ouverte laquo enfants dans lrsquoassociation raquo

Jrsquoinforme mes salarieacutes sur les conseacutequences du temps partiel en matiegravere de salaire et de retraite

En geacuteneacuteral mes reacuteunions ne commencent pas avant 09 h 00 et ne se terminent pas apregraves 17 h 00

Jrsquoai une action sociale en faveur de mes salarieacutes qui propose

bull Des CESUbull Des services de conciergeriebull Des seacutejours vacances pour les enfantsbull Des places de cregraveches de garderie

Prise en compte de lrsquoeacutegaliteacute dans mes actionsr

En amont

Jrsquoai construit mon action avec des femmes et des hommes

Jrsquoai analyseacute mon public cible

Jrsquoai deacutefini des objectifs et des indicateurs

Jrsquoai adopteacute des visuels et des textes non steacutereacuteotypeacutes

Pendant lrsquoaction

Je suis cette question lors de mes CA laquo copil raquo laquo cotech raquohellip

Jrsquoai un suivi statistique ventileacute par sexe

Jrsquoapporte les corrections neacutecessaires en fonction des eacuteleacutements constateacutes

eacutecheacuteancieractions observations

38

39

3 Structures ressourcesAide meacutemoire eacutegaliteacute

Au-delagrave des reacutefeacuterences citeacutees dans les diagnostics

n Culture page 16 - 17

n Meacutedias page 18 - 19

n Eacuteducation page 20 - 21

n Eacutequipements et loisirs socio-eacuteducatifs page 22

n Sport page 23 - 24

n Eacuteconomie sociale et solidaire page 25 - 26

n Agriculture page 27 - 28

n Creacuteation drsquoentreprise page 30 - 31

en voici drsquoautres (non exhaustives)

w Services de lrsquoEacutetat Reacuteseau du ministegravere des Droits des femmes de la Ville de la Jeunesse et des Sportshttpfemmesgouvfr

Travaux nationaux

w Haut conseil agrave lrsquoeacutegaliteacute entre les femmes et les hommeshttpwwwhaut-conseil-egalitegouvfr

w Commissariat geacuteneacuteral agrave la strateacutegie et agrave la prospectivehttpwwwstrategiegouvfrpublicationslutter-contre-stereotypes-filles-garcons

w Conseil supeacuterieur de lrsquoaudiovisuelhttpwwwcsafrEtudes-et-publicationsLes-etudesLes-etudes-du-CSAEtudes-sur-les-stereotypes-feminins-qui-peuvent-etre-vehicules-dans-les-series-de-fiction-les-emissions-de-divertissement-et-d-anima-tion

3

Ce guide est le fruit drsquoun travail collectif reacutealiseacute agrave la direction deacutepartementale de la coheacutesion sociale du Rhocircne par

n Mission deacutepartementale aux droits des femmes et agrave lrsquoeacutegaliteacute

Claire LACHAcircTRESasha MONNERONddcs-droitsdesfemmesrhonegouvfr

n Mission vie associative

Natacha LACROIX-BAUDRIONddcs69-jsvarhonegouvfr

Publication

Ministegravere des droits des femmes de la ville de la jeunesse et des sportsDJEPVA - Bureau du deacuteveloppement de la vie associative95 avenue de France - 75 650 Paris CEDEX 13

Conception graphiqueColette Vernet

PhotosHerveacute Hamon

40

Retrouvez toutes les informations et les coordonneacutees des points drsquoappui agrave la vie associative sur le portail officiel

wwwassociationsgouvfr

eacuteg

alit

eacute

Page 3: Le guide égalité

3

Fortes de 127 millions de beacuteneacutevoles et de pregraves de 2 millions de salarieacutes les associations contribuent de maniegravere irremplaccedilable agrave la coheacutesion sociale elles se saisissent des besoins sociaux auxquelles elles reacutepondent par la

mobilisation de la socieacuteteacute civile et par lrsquoinnovation sociale Elles sont un lieu drsquoapprentissage de la citoyenneteacute et du laquo vivre ensemble raquo Ce rocircle essentiel est connu et crsquoest pour le reconnaicirctre davantage

encore que le gouvernement a fait de lrsquoengagement associatif la laquo Grande cause nationale 2014 raquo et qursquoil a souhaiteacute conclure en

2014 une nouvelle Charte drsquoengagements reacuteciproques entre lrsquoEacutetat les associations et les reacuteseaux de collectiviteacutes territoriales

Au titre de cette charte les signataires ont pris lrsquoengagement de promouvoir lrsquoeacutegale participation des femmes et des hommes agrave la gouvernance Et il est vrai que tant dans leur gouvernance que par les actions qursquoelles conduisent les associations peuvent et doivent prendre toute leur part agrave la concreacutetisation drsquoun des principes fondamentaux de notre Constitution lrsquoeacutegaliteacute entre les femmes et les hommes que les faits peinent pourtant agrave rendre effective

Depuis 2012 lrsquoobjectif de lrsquoeacutegaliteacute reacuteelle constitue une prioriteacute politique mise en œuvre par chaque ministre deacuteclineacutee dans toutes les politiques publiques

Et cette dynamique srsquoacceacutelegravere la loi du 31 juillet 2014 relative agrave lrsquoeacuteconomie sociale et solidaire inscrit la pariteacute au cœur du Haut conseil de la vie associative (HCVA) et de lrsquoeacuteconomie sociale et solidaire dont le Conseil supeacuterieur devra deacutesormais recueillir les bonnes pratiques en matiegravere drsquoeacutegaliteacute professionnelle et de la preacutesence des femmes dans les instances dirigeantes eacutelues et eacutetablir tous les trois ans un rapport sur lrsquoeacutegaliteacute entre les femmes et les hommes dans lrsquoeacuteconomie sociale et solidaire la loi du 4 aoucirct 2014 pour lrsquoeacutegaliteacute reacuteelle entre les femmes et les hommes deacutefinit les objectifs drsquoune politique de lrsquoeacutegaliteacute inteacutegreacutee qui vise notamment agrave preacutevenir et agrave lutter contre les steacutereacuteotypes sexistes ainsi qursquoagrave favoriser lrsquoeacutegal accegraves des femmes et des hommes aux responsabiliteacutes professionnelles et sociales

Aux cocircteacutes des pouvoirs publics les associations se doivent drsquoecirctre exemplaires en srsquoappropriant davantage encore la question de lrsquoeacutegaliteacute entre les femmes et les hommes au travers des actions qursquoelles conduisent aupregraves de nos concitoyens mais eacutegalement en luttant contre le plafond de verre qui prive parfois les femmes de lrsquoaccegraves aux responsabiliteacutes Des progregraves sur ce point ont eacuteteacute accomplis mais il est possible drsquoaller plus loin en coheacuterence avec le grand mouvement pour la pariteacute qursquoengage la loi du 4 aoucirct 2014

Accompagner les femmes et les hommes du monde associatif dans cette eacutevolution les aider agrave poser un diagnostic agrave engager des eacutevolutions tel est le sens de ce guide laquo deacuteveloppons lrsquoeacutegaliteacute entre les femmes et les hommes dans les associations raquo Fruit drsquoun travail collectif reacutealiseacute agrave la direction deacutepartementale de la coheacutesion sociale du Rhocircne il permettra agrave chaque association quels que soient sa taille ou son secteur drsquointervention de porter un diagnostic sur son organisation et sur ses activiteacutes et de lutter contre les steacutereacuteotypes et de construire des plans drsquoaction pour lever un agrave un les freins agrave lrsquoeacutegaliteacute reacuteelle entre les femmes et les hommes

Jrsquoespegravere qursquoil vous sera utile et que chacun drsquoentre vous beacuteneacutevole salarieacute(e) ou responsable drsquoune association pourra trouver des reacuteflexions et des solutions pour faire progresser lrsquoeacutegaliteacute et ainsi contribuer agrave reacutealiser la socieacuteteacute de lrsquoeacutegaliteacute reacuteelle entre les femmes et les hommes

Najat VALLAUD-BELKACEM

Edito

4

Les engagements internationaux et europeacuteens de la France sa leacutegislation et ses principes de respect des droits humains proclament

lrsquoeacutegaliteacute entre les femmes et les hommes Il est pour autant constateacute chaque anneacutee la persistance drsquoineacutegaliteacutes dans de nombreux domaines (voir Chiffres cleacutes - parution annuelle du ministegravere chargeacute des droits des femmes) Cette persistance a fait lrsquoobjet et fait encore lrsquoobjet drsquoeacutetudes qui conduisent agrave mettre en lumiegravere les preacutejugeacutes veacutehiculeacutes inconsciemment par chacune œuvrant agrave notre laquo cœur raquo deacutefendant contre lrsquoeacutegaliteacute que lrsquoon croyait pourtant respecterhellip Et lorsque la prise de conscience a eu lieu les bonnes volonteacutes se trouvent souvent deacutemunies quant agrave la mise en œuvre reacuteelle et effective de lrsquoeacutegaliteacute

Le guide laquo Deacuteveloppons lrsquoeacutegaliteacute entre les femmes et les hommes dans les associations raquo reacutealiseacute par la Direction deacutepartementale de la coheacutesion sociale du Rhocircne propose drsquoaider les associations qui le souhaitent agrave deacutevelopper lrsquoeacutegaliteacute en leur sein Il fournit des outils pour faciliter le travail de mise agrave jour des ineacutegaliteacutes eacuteventuelles des pistes de reacuteflexion pour analyser comprendre expliquer la situation potentiellement ineacutegalitaire et identifier les freins et des

leviers de changement pour agir globalement et concregravetement

La deacutemarche proposeacutee

Prendre en compte lrsquoeacutegaliteacute femmes hommes procegravede drsquoune deacutemarche simple Elle peut se reacutesumer par la formule laquo connaicirctre comprendre agir raquo

n Quelle est la situation dans notre association Pour le savoir il faut eacutetablir une photographie preacutecise Il ne faut pas se contenter drsquoun affichage geacuteneacuteral car les ineacutegaliteacutes sont souvent cacheacutees Pour vous aidez le guide vous propose des tableaux et des questionnements que vous pouvez utiliser pour vous aider agrave eacutetablir cette photographie Pour cela le guide vous propose des tableaux et des questionnements que vous pouvez utiliser pour vous aider agrave eacutetablir cette photographie

n Quelle analyse peut ecirctre faite de la situation ainsi mise en valeur Il srsquoagit de comprendre les freins et les steacutereacuteotypes qui se jouent Le guide vous donne quelques eacuteleacutements geacuteneacuteraux de compreacutehension

n Comment agir Lrsquoanalyse effectueacutee orientera les solutions agrave apporter Le guide propose des pistes drsquoaction (non exhaustives)

Un guidePourquoi

Sommaire

5

Le preacutesent document vous propose de vous aider dans une mise en œuvre simple de lrsquoeacutegaliteacute

1 Lrsquoeacutegaliteacute dans le fonctionnement interne page 6

n Diagnostic laquo beacuteneacutevolat associatif raquo page 7

n Diagnostic laquo instances deacutecisionnelles raquo page 9

n Diagnostic laquo employeur raquo page 12

2 Lrsquoeacutegaliteacute dans les actions page 16

n Deacutemarche geacuteneacuterale page 17

n Consulter les diagnostics nationaux sur les theacutematiques suivantes

w Culture page 18

w Meacutedias page 20

w Eacuteducation page 22

w Eacutequipements et loisirs socio-eacuteducatifs page 24

w Sport page 26

w Eacuteconomie sociale et solidaire page 29

w Agriculture page 31

w Creacuteation drsquoentreprise page 32

3 Boite agrave outils

n Aide-meacutemoire eacutegaliteacute page 35

n Structures ressources page 39

6

1

Qui fait quoi au sein de mon association

Qui sont les adheacuterentes et les beacuteneacutevoles Qui sont les dirigeantes Qui occupe quelle fonction Qui assume quelle(s) tacircche(s)

Vous ecirctes une association employeur Quelle est la situation des femmes et des hommes que vous salariez

Faire une laquo photographie raquo la plus preacutecise possible de la situation en fonction de chaque sexe permettra de mettre agrave jour drsquoeacuteventuelles ineacutegaliteacutes cacheacutees Les pages qui suivent vous proposent des tableaux agrave renseigner pour vous aider dans ce travail drsquoautodiagnostic Une fois lrsquoeacutetat des lieux reacutealiseacute lrsquoanalyse approfondie des ineacutegaliteacutes eacuteventuelles mises agrave jour permettra de deacutefinir des prioriteacutes drsquoactions

Pour vous aider vous pouvez vous appuyer sur la mission deacutepartementale aux droits des femmes et agrave lrsquoeacutegaliteacute de votre deacutepartement (Direction deacutepartementale de la coheacutesion sociale - et de la protection des populations -) Il existe aussi de nombreuses associations qui pourront vous apporter un eacuteclairage constructif (voir par exemple les structures ressources listeacutees en fin de ce livret)

Lrsquoeacutegaliteacute dans le

fonctionnementinterne

7

1 diagnostic laquo beacuteneacutevolat associatif raquo

Activation drsquoun champ plutocirct culturellement associeacute

aux femmes

Activation drsquoun champ plutocirct culturellement associeacute

aux hommes

Que repeacuterez-vous Remarquez-vous des diffeacuterences significatives entre les femmes et les hommes Et si oui sur quelles rubriques se portent-elles

Votre association compte peu de membres de lrsquoun des deux sexes

Votre association par son histoire son champ ou ses modes drsquointervention est-elle consideacutereacutee comme une association plutocirct reacuteserveacutee aux femmes ou aux hommes selon les steacutereacuteotypes de genre eacutevoqueacutes preacuteceacutedemment

Comment agir w Si possible affiner le diagnostic en interrogeant les habitantesle public sur

lrsquoimage de votre association les raisons drsquoun eacuteventuel deacutesinteacuterecirct par lrsquoun ou lrsquoautre sexe

w Dans les deacutemarches de communication privileacutegier les visuels mettant en scegravene des femmes et des hommes agissant ensemble de la mecircme faccedilon employer un laquo feacuteminin raquo et un laquo masculin raquo (ex laquo Adheacuterent et adheacuterente raquo) activer ensemble les steacutereacuteotypes laquo feacuteminins raquo et laquo masculins raquo mais sans les associer agrave une image respectivement laquo feacuteminine raquo et laquo masculine raquo puisque chaque individu deacuteveloppe ses propres centres drsquointeacuterecircts et doit donc pouvoir se retrouver dans votre proposition (ex laquo Vous souhaitez ecirctre beacuteneacutevole au service des autres dans une dynamique drsquoaction rejoignez-nous raquo)

Femmes Hommes

Combien y a-t-il de femmes et drsquohommes membres de lrsquoassociation

Combien y a-t-il de beacuteneacutevoles

Plus preacuteciseacutement parmi les beacuteneacutevoles combien y a-t-il de beacuteneacutevoles que vous consideacuterez comme reacuteguliers `

Combien de beacuteneacutevoles ont beacuteneacuteficieacute drsquoune formation prise en charge par lrsquoassociation (formation technique formation agrave la gestion associativehellip)

diagnostic laquo beacuteneacutevolat associatif raquo1

8

Votre association compte des adheacuterentes des deux sexes mais peu ou moins de lrsquoun des deux sexes parmi vos beacuteneacutevoles

Moins de femmes beacuteneacutevoles

Avez-vous regardeacute du cocircteacute des contraintes familiales et domestiques Ces activiteacutes sont encore largement assumeacutees par les femmes (voir Chiffres cleacutes preacuteciteacutes) Elles sont chronophages (laquo la double journeacutee des femmes raquo) et peuvent constituer un frein agrave lrsquoengagement associatif etou agrave lrsquoinvestissement en formation

Moins drsquohommes beacuteneacutevoles

Une des reacuteponses sera peut-ecirctre un champ drsquointervention de votre association traditionnellement et culturellement consideacutereacute comme laquo feacuteminin raquo (laquo lrsquoeacuteducation raquo ou laquo le soin aux personnes raquo par exemple)

Par ailleurs en miroir aux explications preacuteceacutedentes sur le manque de temps des femmes les hommes sont encore culturellement investis de la mission de laquo lrsquohomme gagne-pain raquo et surinvestissent parfois la sphegravere professionnelle (horaires tardifs etc) renforceacutes en cela par la culture franccedilaise du preacutesenteacuteisme qui induit de rester tard au travail pour prouver sa compeacutetence professionnelle et son engagement dans le travail

Comment agir w Reacutealiser une enquecircte de terrain aupregraves des adheacuterentes lrsquoideacuteal est de connaicirctre

preacuteciseacutement aupregraves des adheacuterentes les freins potentiels agrave leurs engagements

w Precircter attention aux horaires et lieux proposeacutes pour les reacuteunions et les formations en prenant en compte les obligations familiales et personnelles des megraveres et des pegraveres (ex agrave 20 h 30 les enfants sont coucheacuteshellip ce qui nrsquoest pas le cas agrave 18 h 30 ougrave tout est agrave faire (bains devoirs repashellip)

w Sonder (anonymement ) vos adheacuterentes pour connaicirctre les disponibiliteacutes les plus inteacuteressantes

w Faire choisir les creacuteneaux horaires de reacuteunions (attention au vote agrave la majoriteacute si vous avez une majoriteacute drsquoun des deux sexeshellip)

w Eacutetudier la possibiliteacute du recours au chegraveque emploi service universel (CESU) preacute-financeacute pour le financement de garde pendant que le parent beacuteneacutevole srsquoinvestit (ou drsquoaides agrave domicile) httpwwwcesuurssaffr

w Organiser un mode de garde ou des activiteacutes pour les enfants de vos beacuteneacutevoles concomitant aux temps des activiteacutes

w Utiliser internet la messagerie ou la visio confeacuterence permettent une gestion plus souple de lrsquoinvestissement associatif

w Afficher lrsquoengagement de votre structure en faveur drsquoun beacuteneacutevolat qui se concilie avec la parentaliteacute ce qui beacuteneacuteficiera aux femmes comme aux hommes

9

1Femmes Hommes

Nombre de beacuteneacutevoles

Nombre total des membres composant lrsquoinstance dirigeante (conseil drsquoadministration comiteacute de direction conseil colleacutegial)

Preacutesidence

Copreacutesidence

Vice-preacutesidence

Treacutesorerie

Secreacutetariat

Vice-secreacutetariat

Autres administrateurs avec fonctions

Autres administrateurs sans fonction

Que repeacuterez-vous Constatez-vous une diffeacuterence entre le nombre de femmes et drsquohommes au niveau des beacuteneacutevoles et des instances deacutecisionnelles

Quels postes agrave responsabiliteacute sont occupeacutes et par qui

Constatez-vous une sous-repreacutesentation de lrsquoun ou lrsquoautre des sexes dans les instances deacutecisionnelles et agrave certaines fonctions

Si vous regardez la situation sur plusieurs anneacutees (les anneacutees preacuteceacutedentes) la sous-repreacutesentation se trouve-t-elle confirmeacutee

diagnostic laquo Instances deacutecisionnelles raquo

10

diagnostic laquo Instances deacutecisionnelles raquo1

Peu ou pas drsquohommes dans les instances de direction de votre association ou agrave certaines fonctions

Les hommes sont statistiquement au niveau national tous secteurs confondus plus preacutesents dans les instances dirigeantes des associations que les femmes (la preacutesidence des associations est en particulier encore tregraves majoritairement assureacutee par des hommes quand bien mecircme lrsquoassociation compterait autant de beacuteneacutevoles des deux sexes (voir chiffres clefs preacuteciteacutes) Si ce nrsquoest pas votre cas les explications principales tiennent peut-ecirctre agrave lrsquoimage et lrsquohistoire de lrsquoassociation au domaine drsquointervention consideacutereacute comme laquo feacuteminin raquo agrave la disponibiliteacute limiteacutee des adheacuterents hommes de lrsquoassociation etc

Peu ou pas de femmes dans les instances deacutecisionnelles

Les meacutecanismes suivants peuvent entrer en jeu et expliquer une sous-repreacutesentation des femmes aux instances de direction ou agrave certaines fonctions

w La construction sociale du feacuteminin peut amener certaines femmes agrave srsquoautocensurer et ne pas poser leur candidature agrave la preacutesidence poste investi drsquoune image de pouvoir et de responsabiliteacute dans laquelle elles ne se reconnaicirctraient pas (et laquo on raquo ne les reconnaicirctrait pas ) De la mecircme faccedilon une preacutepondeacuterance drsquohommes aux postes de preacutesident vice-preacutesident treacutesorier au cours des mandatures successives peut ecirctre lieacutee aux qualiteacutes projeteacutees sur ces postes et celles que lrsquoon attribue inconsciemment aux hommes (repreacutesentation autoriteacute logique rigueur)

w Les contraintes anticipeacutees lieacutees agrave lrsquoexercice de responsabiliteacutes en terme de disponibiliteacute et de mobiliteacute peuvent eacutegalement constituer un frein Drsquoautant plus nous lrsquoavons vu que les femmes continuent drsquoassumer lrsquoessentiel des tacircches familiales et domestiques

Comment agir w La mise en œuvre de lrsquoeacutegaliteacute dans les instances dirigeantes de lrsquoassociation

suppose avant toute chose drsquoavoir agi en amont crsquoest-agrave-dire drsquoavoir travailleacute sur les freins agrave lrsquoengagement beacuteneacutevole des deux sexes (image de lrsquoassociation communication prise en compte des contraintes familiales et professionnelles etc Voir pages preacuteceacutedentes)

w Interroger les membres et les beacuteneacutevoles pour savoir pourquoi elles et ils nrsquoentrent pas dans le conseil drsquoadministration questionner celles et ceux qui en font partie pour comprendre pourquoi elles et ils nrsquoont pas poseacute leurs candidatures aux postes agrave responsabiliteacute Si des personnes du mecircme sexe se sont preacutesenteacutees agrave plusieurs reprises mais nrsquoont pas eacuteteacute retenues sonder (anonymement) pour en connaicirctre les raisons profondes

w Identifier et communiquer sur les profils des laquo postes raquo afin drsquoapporter une meilleure visibiliteacute et connaissance de leur contenu concret Pour vous aider vous pouvez vous utiliser le portefeuille de compeacutetences (httpwwwassociationsgouvfr) reacutealiseacute par le ministegravere en charge de la vie associative

diagnostic laquo Instances deacutecisionnelles raquo1

w Encourager agrave la prise de responsabiliteacute renforcer le sentiment drsquoefficaciteacute professionnelle deacutevelopper le tutorat valoriser les compeacutetences et ressources de vos beacuteneacutevoles par des formations de prise de parole en public par exemple Contact en Rhocircne-Alpes pour une pariteacute associative

httpwwwparacor-rhonealpesfr

w Repenser le fonctionnement des instances limiter le cumul des mandats reacuteduire la dureacutee des mandats deacutevelopper la cogestion des responsabiliteacutes mettre en place des actions de discriminations positives (dispositions statutaires contraignantes imposant la pariteacute ou la proportionnaliteacute) etc

w Travailler sur lrsquoimage de la preacutesidence pouvoir solitaire ou colleacutegialiteacute Co-preacutesidence mixte

w Repenser les temps associatifs (la planification des reacuteunions et leurs horaires prendre en compte les coucircts lieacutes aux obligations familiales utiliser les outils et techniques de communication agrave distance voir page 7)

11

12

Combien y a-t-il de salarieacutees

Combien y a-t-il de personnes cadres

Parmi ces cadres combien de personnes ont beacuteneacuteficieacute de promotion interne au cours de leur carriegravere dans lrsquoassociation

Deacutelai moyen drsquoobtention des promotions

Combien y a-t-il de personnes agrave des postes drsquoencadrement

Parmi ces personnes combien ont beacuteneacuteficieacute de promotion interne au cours de leur carriegravere

Quel deacutelai pour obtenir des promotions

Quelle est la reacutemuneacuteration moyenne annuelle

Et en fonction de chaque niveau hierarchique (ou cateacutegorie)

Combien y a-t-il de personnes en CDI

Combien y a-t-il de personnes en CDD

Combien y a-t-il de personnes agrave temps partiel

Combien de personnes sont actuellement en congeacute parental

Quel est lrsquoeacutecart entre le salaire drsquoune personne rentrant de congeacute parental et le salaire moyen drsquoune personne nrsquoeacutetant pas partie en congeacute parental

De qui se composait le jury dans les dix derniers jurys de recrutement

Dans les dix derniers jurys de recrutement qui occupait la preacutesidence

Femmes Hommes

Que repeacuterez-vous Remarquez-vous des diffeacuterences significatives entre les femmes et les hommes Et si oui sur quelles rubriques se portent-elles En particulier que remarquez-vous concernant les salaires et les personnes en situation preacutecaire (CDD temps partiel)

Rappel de la leacutegislation du travail si vous employez

plus de 50 salarieacutes vous ecirctes tenus aux obligations

leacutegales et reacuteglementaires du droit du travail en matiegravere drsquoeacutegaliteacute professionnelle suivantes eacutetablissement drsquoun rapport de situation

compareacutee drsquoun plan drsquoaction mise en œuvre de

neacutegociations collectives

etc Cfarticle

L1141-1 et suivants du code du travail

1 diagnostic laquo Employeurs raquo

diagnostic laquo Employeurs raquo1

Vous constatez des diffeacuterences marqueacutees dans le deacuterouleacute de carriegravere les reacutemuneacuterations lrsquoaccegraves aux responsabiliteacutes etc entre les femmes et les hommes salarieacutees de votre association

Voici quelques eacuteleacutements de compreacutehension w La culture du preacutesenteacuteisme de la cooptation lrsquoimage inconsciente associeacutee au

pouvoir peut conduire agrave privileacutegier les hommes dans les promotions internes dans le recrutement des cadres ou des personnes ayant des responsabiliteacutes drsquoencadrement

w Lrsquoutilisation unique de termes comme laquo ecirctre disponible raquo laquo avoir de lrsquoassurance raquo laquo avoir le sens des responsabiliteacutes raquo laquo avoir un potentiel eacutevolutif raquo dans les offres drsquoemploi ou les critegraveres de seacutelection peut conduire agrave nrsquoattirerne retenir que des hommes car ces termes renvoient agrave des caracteacuteristiques culturellement associeacutees plutocirct au masculin

w Le temps partiel le congeacute parental est socialement admis pour les femmes tregraves peu pour les hommes

Comment agir w Inscrire des objectifs en terme drsquoeacutegaliteacute femmeshommes dans les projets

associatifs (cela marque et officialise la volonteacute politique du collectif)

w Opeacuterer une veille statistique en reacutealisant annuellement un rapport chiffreacute de la situation des femmes et des hommes

w Porter une attention sur vos plaquettes de communication site internet (visuels de mixiteacute dans lrsquoexercice des fonctions repreacutesenteacutees termes employeacutes etc)

w Afficher votre respect des temps de vie par des mesures effectives qui faciliteront notamment la parentaliteacute (temps de travail annualiseacute plages horaires flexibles attention porteacutee aux horaires de deacutebut et de fin des reacuteunions accegraves aux services de conciergerie chegraveque emploi service universel prise du congeacute paterniteacute instauration de journeacutee de deacutecouverte du lieu de travail par les enfants du personnelhellip)

w Feacuteminiser et masculiniser les noms des meacutetiers pour que chacune puisse srsquoy projeter

w Reacutediger vos offres drsquoemploi en veillant agrave activer ensemble les steacutereacuteotypes laquo feacuteminins raquo et laquo masculins raquo pour attirer le plus de candidatures diffeacuterentes possibles (ex laquo profil rechercheacute sens des relations humaines logique rigueur) de mecircme pour les critegraveres utiliseacutes lors de la seacutelection des candidates

w Oser la mixiteacute dans les meacutetiers ( des femmes dans le bacirctiment cf les campagnes de la CAPEB des hommes dans les secteurs du social et des soins)

13

Activation drsquoun champ plutocirct culturellement associeacute

aux femmes- mais pas uniquement rempli par les

femmes dans la reacutealiteacute

idem version hommes

14

diagnostic laquo Employeurs raquo

La formation des salarieacutees Femmes Hommes

Combien de personnes ont acceacutedeacute agrave la formation continue cette anneacutee

Combien de personnes ont beacuteneacuteficieacute du DIF

Combien de personnes ont eacuteteacute orienteacutees vers des formations diplocircmantes

Combien de beacuteneacutevoles ont beacuteneacuteficieacute drsquoune formation prise en charge par lrsquoassociation (formation technique formation agrave la gestion associativehellip)

Combien de personnes suivent actuellement une VAE

Combien de personnes ont deacutejagrave beacuteneacuteficieacute drsquoune formation agrave lrsquoeacutegaliteacute

Que repeacuterez-vous Remarquez-vous des diffeacuterences significatives entre les femmes et les hommes Et si oui sur quelles rubriques se portent-elles

Comment agir w Porter attention aux conditions de formation par rapport aux charges familiales

de vos salarieacutees

w Concevoir des programmes de formation qui allient le deacuteveloppement personnel et la formation technique

w Porter attention agrave la qualiteacute des entretiens drsquoeacutevaluation moment propice pour prendre en compte les projets des salarieacutees et construire avec elles et eux leurs parcours professionnels

1

15

16

2

Pour permettre des transformations concregravetes pour favoriser lrsquoeacutemancipation individuelle et collective la prise en compte de lrsquoeacutegaliteacute ne doit pas se limiter agrave assurer lrsquoaccegraves de chacunes beacuteneacutevoles et salarieacutees aux postes agrave responsabiliteacutes dans lrsquoassociation

Avoir des hommes et des femmes au conseil drsquoadministration participant agrave eacutegaliteacute crsquoest bien Mais quel impact si par ailleurs les

actions que vous engagez veacutehiculent des steacutereacuteotypes de genre Si dans les activiteacutes quotidiennes les uns et les unes sont enfermeacutees dans

des rocircles assigneacutees agrave des tacircches lieacutees aux repreacutesentations dominantes de ce qui est feacuteminin et de ce qui est masculin Si les ineacutegaliteacutes sont reproduites

La question de lrsquoeacutegaliteacute doit ecirctre traiteacutee de faccedilon transversale pour toutes les actions toutes les activiteacutes de lrsquoassociation Lrsquooutil proposeacute ci-apregraves invite ainsi agrave prendre en compte lrsquoobjectif drsquoeacutegaliteacute femmeshommes fillesgarccedilons dans chacune des actions meneacutees par lrsquoassociation agrave chaque eacutetape du projet

Dans les pages qui suivent vous trouverez notamment des donneacutees preacutecises et actualiseacutees par secteur drsquoactiviteacutes

n Culture page 18

n Meacutedias page 20

n Education page 22

n Eacutequipements et loisirs socio-eacuteducatifs page 24

n Sport page 26

n Eacuteconomie sociale et solidaire page 28

n Agriculture page 30

n Creacuteation drsquoentreprise page 32

Lrsquoeacutegaliteacutedans les

actions

2

En amont au stade de la construction de lrsquoaction w Entourez-vous de femmes et drsquohommes pour eacutelaborer votre projet (au moins

30 de lrsquoune ou de lrsquoautre) Cela devrait permettre de prendre en compte les contraintes des deux sexes agrave condition drsquoeacutetablir eacutegalement les conditions de lrsquoexpression pour permettre agrave celles et ceux qui nrsquooseraient pas de prendre la parole

w Inteacutegrer des objectifs laquo eacutegaliteacute raquo adapteacutes agrave votre secteur Agrave vous de deacutefinir ceux prioritaires pour votre action (reacutefeacuterez-vous aux diagnostics nationaux preacuteciteacutes et faites-vous aider voir pages suivantes)

w Questionner votre pratique et vos repreacutesentations pour eacuteviter la reproduction inconsciente des steacutereacuteotypes Pour ce faire organiser une formation sur les questions drsquoeacutegaliteacute peut srsquoaveacuterer bien utile pour vous-mecircme les beacuteneacutevoles les salarieacutees et les participantes agrave lrsquoaction (liste des structures ressources proposant des formations ou des accompagnements page 35)

w Deacutefinir votre public cible combien de femmes et combien drsquohommes et pour chaque sexe les caracteacuteristiques (acircge niveau de formation etc) et les eacuteventuelles contraintes particuliegraveres (faciliteacutes drsquoaccegraves aux modes de transports en commun aux modes de gardehellip) Eacutetudier quelles pourraient ecirctre les incidences (positives et neacutegatives) de votre nouvelle action sur les femmes et sur les hommes sur les filles et sur les garccedilons

w Porter attention aux supports visuels et textuels (bonnes pratiques possibles femme et homme ayant le mecircme rocircle sur une photographie pas que des gar-ccedilons pour illustrer des activiteacutes sportives feacuteminisation et masculinisation des noms des rocircles sociaux et professionnels etc)

Pendant le deacuterouleacute de lrsquoaction w Mesurer lrsquoimpact de votre action en eacutetablissant un suivi speacutecifique des objectifs

propres agrave lrsquoeacutegaliteacute

w Apporter les eacuteventuelles corrections neacutecessaires en fonction des constats que vous aurez eacutetablis

w Communiquer sur vos reacutesultats aupregraves du public de votre public de vos financeurs (notamment si vous avez beacuteneacuteficieacute de financements europeacuteens)

17

Deacutemarche geacuteneacuterale

18

secteur laquo Culture raquo2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Qui dirige Ce sont les hommes qui dirigent

z 92 des theacuteacirctres consacreacutes agrave la creacuteation dramatique

z 89 des institutions musicales

z 78 des eacutetablissements agrave vocation pluridisciplinaire

z 59 des centres choreacutegraphique nationaux

hellip Et qui concentrent les subventions (23 Meuro contre 17 Meuro)

LES FrEinS au CHangEmEnt

z Les candidates sont toujours moins nombreuses que les candidats

z Frein psychologique les femmes pensent qursquoelles nrsquoont pas la leacutegitimiteacute pour acceacuteder aux postes de direction et elles srsquoauto-censurent

z Qui produit

z 97 des musiques que nous entendons dans nos institutions ont eacuteteacute composeacutees par des hommes

z 94 des orchestres programmeacutes sont dirigeacutes par des hommes

z 85 des textes que nous entendons ont eacuteteacute eacutecrits par des hommes

z 78 des spectacles que nous voyons ont eacuteteacute mis en scegravene par des hommes

z 57 ont eacuteteacute choreacutegraphieacutes par des hommes

Les hommes investis dans les activiteacutes artistiques professionnelles sont plus nombreux mais les femmes sont plus nombreuses que les hommes agrave srsquoinvestir dans les activiteacutes artistiques en amateur

z La creacuteation eacutevoque le couple laquo le creacuteateur et sa muse raquo

z Le talent est inneacute et explique seul la qualiteacute drsquoune œuvre Non elle deacutepend aussi du temps qursquoon a pu lui consacrer du nombre de collaborateurstrices qursquoon a pu reacuteunir de la rencontre avec le public du relais meacutediatique du reacuteseauhellip

Diagnostic national issu des rapports de Reine Prat de juin 2006 laquo Accegraves des femmes et des hommes aux postes de responsabiliteacute raquo et celui de mai 2009 laquo Accegraves des femmes et des hommes aux postes de responsabiliteacute - ndeg 2 De lrsquointerdit agrave lrsquoempecircchement raquo

19

secteur laquo Culture raquo2

DES ProPoSitionS Pour agir

z Essayer drsquoatteindre un seuil minimum de 33 de lrsquoun ou lrsquoautre sexe (laquo seuil de mixiteacute raquo)

z Veille statistique et obtention de donneacutees sexueacutees

z Charte de lrsquoeacutegaliteacute pour le spectacle vivant afin drsquoencourager tous les intervenants cleacutes agrave srsquoengager en faveur de lrsquoeacutegaliteacute des genres

z Organisation de rencontres non-mixtes avec des femmes de theacuteacirctre des musiciennes des directrices ou administratrices drsquoinstitutions (meilleure prise de parole constitution de reacuteseau)

z Abolir les assignations genreacutees les femmes ne jouent que des rocircles laquo feacuteminins raquo et les hommes ne jouent que des rocircles laquo masculins raquo Le theacuteacirctre nrsquoest qursquoune affaire de convention et cette regravegle nrsquoa eacuteteacute imposeacutee que reacutecemment Srsquoinspirer de la danse qui a deacutejagrave franchi ces barriegraveres

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nombre de spectacles drsquoauteures- choreacutegraphes femmes et hommes- diffuseacutesnbre total de spectacles diffuseacutes

z Nombre de metteures en scegravene nbre total de mise en scegravene

z Nombre de productrices et de producteurs nbre total de spectacles produits

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Association HF httpwwwhfrhonealpesfr

20

2 secteur laquo Meacutedias raquo

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z La proportion de femmes parmi les personnes mentionneacutees dans la presse nrsquoest que de 17 en 2006

z Preacutesence des expert-es dans lrsquoensemble des meacutedias retenus dans les corpus analyseacutes par le rapport 2011 de la commission nationale sur lrsquoimage des femmes dans les meacutedias 8 hommes pour 2 femmes (Graphique ci-contre)

z Les femmes sont peu nombreuses aux postes de responsabiliteacute dans les meacutedias proportion de femmes infeacuterieure agrave 10 ans les postes de direction strateacutegique

z Attitude diffeacuterencieacutee entre hommes et femmes

z Les femmes sont cantonneacutees dans des speacutecialiteacutes moins prestigieuses ou des meacutedias moins convoiteacutes (presse professionnelle ou technique presse dite laquo feacuteminine raquo)

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Les femmes apparaissant dans les meacutedias sont le plus souvent soit anonymes soit en position de victimes soit citeacutees comme ayant un lien familial avec un homme alors que les hommes sont tregraves majoritairement citeacutes avec leur fonction

z Leur image est deacutegradeacutee (laquo porno chic raquo) ou alors steacutereacuteotypeacutee

z Culte de la minceur excessif

DES ProPoSitionS Pour agir

z Constitution drsquoun vivier drsquoexpert-es agrave mobiliser

z Entraicircnement agrave lrsquoexpression dans les meacutedias (meacutedia-training)

z Opeacuteration de sensibilisation

Organisation de festivals de deacutebats publics de peacutetitions preacutesentation de documentaires (ex festival de film reacutealiseacutes par des femmes)

z Regarder les initiatives provenant drsquoautres pays

Par exemple au Royaume-Uni moins de 15 des films Britanniques ont eacuteteacute eacutecrits par des femmes En reacuteaction un atelier drsquoeacutecriture pour les femmes sceacutenaristes a eacuteteacute creacuteeacute laquo She Writes raquo

Les meacutedias consideacutereacutes sont la teacuteleacutevision le cineacutema la presse la radio et la

publiciteacute sous toutes ses formes (affichage TV

magazines)

Sources

FIA - rapport gender 2010 raquo Manuel de bonnes pratiques pour lutter contre

les steacutereacuteotypes lieacutes au genre et promouvoir lrsquoeacutegaliteacute des chances dans les secteurs du cineacutema de la teacuteleacutevision et du theacuteacirctre en Europe raquo

Rapport drsquoeacutetudes - Bilan 2010 de lrsquoARPP Publiciteacute

et image de la personne humaine

Rapport drsquoinformation ndeg 375 de la deacuteleacutegation

aux droits des femmes du Seacutenat-2007

Rapports 2008 et 2011 de la commission nationale sur lrsquoimage des femmes

dans les meacutedias (le rapport 2011 dresse le bilan drsquoune anneacutee drsquoapplication apregraves

la signature par certains meacutedias le 13 octobre 2010

drsquoun acte drsquoengagement pour une deacutemarche

drsquoautoreacutegulation visant agrave ameacuteliorer lrsquoimage des

femmes dans les meacutedias)

2 secteur laquo Meacutedias raquo

arPP autoriteacute de reacutegulation professionnelle de la publiciteacuteLrsquoARPP existant depuis le 19 aoucirct 1935 en France est une association interprofessionnelle priveacutee de type loi de 1901 Sa mission est de parvenir agrave concilier liberteacute drsquoexpression publicitaire et respect des consommateurs Ce nrsquoest pas un organisme public Cet organisme examine les publiciteacutes de la presse les campagnes nationales et les web videacuteos et leur accorde ou pas la recommandation laquo Image de la Personne Humaine raquo Pour cela il faut que les publiciteacutes respectent de principe de digniteacute de la personne humaine (pas de nuditeacute sans rapport avec le produit pas de repreacutesentation deacutegradante pas de reacuteduction drsquoun sujet au statut drsquoobjet sexuel) les publiciteacutes ne doivent pas reprendre des clicheacutes neacutegatifs sur les hommes ou les femmes (clicheacute de la blonde) et elles doivent respecter des critegraveres de deacutecence (pas de violence de soumission drsquoactes sexuels)

En 2010 103 803 publiciteacutes ont eacuteteacute analyseacutees dont 93 398 visuels pour la presse 5540 publiciteacutes pour lrsquoaffichage et 4865 pour InternetDeux tiers des manquements impliquent le genre laquo feacuteminin raquo (mais crsquoest peut-ecirctre aussi parce que les femmes sont sur-repreacutesenteacutees dans la publiciteacute en geacuteneacuteral)

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

Analyse sur une peacuteriode donneacutee z Temps de parole de chacun des deux sexestemps de parole

z Nombre de femmes-hommes inviteacutees en temps qursquoexpertesnbre total drsquoexperts inviteacutes

Analyse des supports eacutemis au regard des eacuteleacutements drsquoanalyse de lrsquoARPP digniteacute de la personne humaine (pas de nuditeacute sans rapport avec le produit pas de repreacutesentation deacutegradante pas de reacuteduction drsquoun sujet au statut drsquoobjet sexuel) pas de reprise des clicheacutes neacutegatifs sur les hommes ou les femmes (clicheacute de la blonde) et respect des critegraveres de deacutecence (pas de violence de soumission drsquoactes sexuels)

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Association HF httpwwwhfrhonealpesfrz ARPP httpwwwarpp-puborgz Freacutequence eacutecoles httpfrequence-ecolesorg

21

22

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les filles ont une meilleure scolariteacute et une meilleure reacuteussite scolaire que les garccedilons crsquoest 70 drsquoune geacuteneacuteration chez les filles qui obtient un bac (tous types confondus) pour 59 chez les garccedilons

z Les filles sont scolariseacutees plus longtemps 189 anneacutees en moyenne pour les filles contre 184 pour les garccedilons

z 15 des garccedilons sont en difficulteacute de lecture contre 9 des filles en 2008

z Les filles redoublent moins souvent que les garccedilons quel que soit le milieu social drsquoorigine

z Les femmes sont souvent majoritaires en cursus licence et en master mais pas en doctorat

z 40 des filles choisissent une filiegravere scientifique contre 27 en section litteacuteraire les garccedilons deacutesertant fortement cette derniegravere au profit de la premiegravere les filles sont minoritaires en filiegravere scientifique (45 ) et majoritaires en filiegravere litteacuteraire (21 de garccedilons) Post-bac les filles des filiegraveres scientifiques ne continuent pas dans ces voies (peu de filles en classes preacutepa scientifiques)

z Les filles obtiennent plus geacuteneacuteralement un passage en seconde geacuteneacuterale et technologique que les garccedilons car on pense qursquoil y aura moins de possibiliteacute pour les filles au niveau des diplocircmes professionnels

z Les filiegraveres professionnelles sont tregraves marqueacutees par les normes et les steacutereacuteotypes de sexe les filiegraveres de production aux garccedilons de services aux filles

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Lrsquoeacuteducation culturelle des filles tend agrave deacutevelopper chez elles une autocensure un manque de confiance en leurs capaciteacutes ce qui conduit en matiegravere drsquoorientation scolaire agrave lrsquoexemple suivant laquo Quand ils et elles se jugent tregraves bon en franccedilais 1 garccedilon sur 10 va en seacuterie L contre 3 filles sur 10 quand ils et elles se jugent tregraves bon en matheacutematiques 8 garccedilons sur 10 vont en matheacutematiques contre 6 filles sur 10 raquo

z Cette autocensure ne sera pas corrigeacutee par le laquo systegraveme raquo laquo neutraliteacute raquo des conseils de classe inteacuterecirct plus grand porteacute aux choix drsquoorientation des garccedilons par les professionnels Par ailleurs les observations de classe (enregistrements videacuteo) montrent que les enseignant-e-s dans les classes mixtes sans en avoir conscience interagissent nettement plus avec les garccedilons qursquoavec les filles (dans une proportion de deux tiersun tiers) Lorsqursquoils-elles essaient de reacutetablir des interactions plus eacutequilibreacutees les garccedilons se plaignent drsquoecirctre neacutegligeacutes et les enseignant-e-s aussi ont lrsquoimpression qursquoils-elles les neacutegligent Ce qui prouve bien que la norme explicite de traitement eacutegal de toutes et de tous dissimule en reacutealiteacute une norme qui commande de laquo favoriser raquo les garccedilons Enfin les enseignant-e-s interrogent plus souvent et plus longtemps les garccedilons que les filles

2 secteur laquo Eacuteducation raquo

Sources

Franccediloise Vouillot Joeumllle Mezza Marie-Laure

Steibruckner Laurence Thieacutenot Orientation scolaire

et discrimination quand les diffeacuterences de sexe

masquent les ineacutegaliteacutes La documentation franccedilaise

Paris 2011

Florence Defresne Michel Queacutereacute Filles et garccedilons sur

le chemin de lrsquoeacutegaliteacute de lrsquoeacutecole agrave lrsquoenseignement

supeacuterieur 2010

Discriminations agrave lrsquoeacutecole rapport relatif aux auditions

sur les discriminations en milieu scolaire

22 septembre 2010

Leila Acherar Filles et garccedilons agrave lrsquoeacutecole maternelle

juin 2003

Nicole Mosconi 2001 laquo Comment les pratiques

enseignantes fabriquent de lrsquoineacutegaliteacute entre les sexes raquoLes dossiers des sciences de lrsquoeacuteducation ndeg 5 p 97-

109

23

2 secteur laquo Eacuteducation raquo

z Actions relatives aux choix drsquoorientation ce sont les filles et seulement elles qui ont eacuteteacute interpelleacutees comme devant changer leurs habitudes eacutelargir leur choix se libeacuterer des steacutereacuteotypes eacutetant sous-entendu que les garccedilons eux savaient choisir les bonnes filiegraveres et les bons meacutetiers

DES ProPoSitionS Pour agir

z Former et professionnaliser les acteurs de lrsquoeacuteducation (profs mais aussi les ATSEM)

z Faire attention aux manuels utiliseacutes (ont-ils des steacutereacuteotypes )

z Faire attention aux termes utiliseacutes lors de la communication agrave lrsquooral

z Neacutecessiteacute drsquoinstituer une formation initiale obligatoire des acteurs et actrices de lrsquoeacuteducation et de lrsquoorientation sur la question des discriminations et des ineacutegaliteacutes de sexe Il est illusoire de consideacuterer qursquoune laquo bonne information raquo serait agrave elle seule suffisante pour faire tomber les reacutesistances et deacutesarmer les steacutereacuteotypes

z Remarquer que lrsquoabsence des garccedilons dans les secteurs du soin de lrsquoeacuteducation du social nrsquoest jamais poseacute comme un problegravemehellip

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nombre de supports de lecture procircnant une theacutematique eacutegaliteacute utiliseacutesnombre de supports de lecture utiliseacutes

z Nombre de formation eacutegaliteacute suivie (preacutevention violenceslutte contre les steacutereacuteotypes) Nombre de formations suivies

z Nombre drsquointeractions adultes-filles adultes-garccedilonsNombre drsquointeractions totales adultes-jeunes

z Nombre drsquoactiviteacutes inteacutegrant une reacuteflexion sur la construction sociale du laquo feacuteminin raquo et du laquo masculin raquo nombre drsquoactiviteacutes proposeacutees

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Ressources de litteacuterature non sexiste lrsquoassociation lab-elle ou lrsquoatelier des merveilles httpwwwlab-elleorg

z Comprendre les steacutereacuteotypes analyser sa pratique Institut Egaligonewwwegaligoneorg

z Comprendre les meacutedias Freacutequence Ecoleshttpwwwfrequence-ecolesorg

z Preacutevenir les violences sexistes entre jeunes Filactionshttpwwwfrequence-ecolesorg

z Comportement sexiste guide drsquointervention en milieu scolairehttp wwwrhonegouvfr

z Eduquer agrave une sexualiteacute respectueuse et consentie MFPFhttpwwwplanning-familialorgcontent

z ASSOCIATON FRISSE facebook ASSOCIATION-FRISSE

z Deacutebats sur le respect Le printemps de la jupe et du respecthttpwwwprintempsdelajupecom

24

2 secteur laquo Eacutequipements et loisirs socio-eacuteducatifs raquo

Sources

Les peacuteripheacuteries urbaines entre normes et innovations

Les villes du Sud de lrsquoEurope Colloque de

Bordeaux juin 2008

De nouveaux modegraveles de viriliteacute musiques actuelles et cultures urbaines Yves

Raibaud

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z 100 de garccedilons dans les citeacutes stades 95 dans les skates parcs 80 dans les salles et lieux de reacutepeacutetition des musiques actuelles

z Deacutecrochage des jeunes filles des activiteacutes publiques agrave partir de 12 ans sauf pour des activiteacutes tregraves connoteacutees laquo feacuteminines raquo

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Geacuteographie des genres on imagine la preacutesence (et la protection) des femmes dans lrsquoespace public par la valorisation de leur rocircle maternel au sein de couloirs de circulation parc pour jeunes enfants laquo maisons raquo de lrsquoenfance de la parentaliteacute Les filles qui pratiquent le skate (5 ) sont souvent bien accepteacutees car elles sont en geacuteneacuteral performantes et qursquoelles ont adopteacute le comportement et les tenues des garccedilons

z Les ameacutenagements drsquoespaces publics se pensent laquo neutres raquo mais ne le sont pas Les subventions publiques beacuteneacuteficient donc principalement aux garccedilons

z La preacutevention de la deacutelinquance par le sport et les loisirs a conduit agrave nrsquoinvestir que pour les garccedilons renforccedilant par lagrave mecircme une socialisation viriliste sexiste et homophobe

DES ProPoSitionS Pour agir

z Programmer des activiteacutes dites masculines (de rugby et de skateshellip) pour les filles dans des espaces reacuteserveacutees dans un premier temps si le besoin srsquoen fait sentir puis sur les mecircmes lieux

z Programmer des activiteacutes dites laquo feacuteminines raquo (danse notammenthellip) pour les garccedilons en travaillant notamment sur le vocabulaire laquo viriliste raquo agrave mettre en avant

z Permettre lrsquoaccegraves des maisons de quartiers centres sociaux aux filles en limitant le zonage des garccedilons devant ces lieux par la creacuteation drsquoun espace de discussion agrave lrsquointeacuterieur

z Afficher et rappeler la loi agrave lrsquointeacuterieur des espaces de loisirs et drsquoactiviteacutes

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nbre drsquoactiviteacutes contre steacutereacuteotypeacuteesnbre drsquoactiviteacutes proposeacuteesz Eacutevolution de la reacutepartition du nbre de fillesgarccedilons en fonction des activiteacutes

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Ameacutenagements des espaces Robin des villeshttpwwwrobinsdesvillesorg

25

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les femmes ne repreacutesentent que 35 des licencieacutes des feacutedeacuterations sportives et 35 des sportifs de haut niveau

z Les activiteacutes physiques les plus pratiqueacutees par les femmes sont la danse la gymnastique lrsquoeacutequitation le patinage la natation et la randonneacutee peacutedestre Les femmes repreacutesentent 794 des licencieacutes de la Feacutedeacuteration franccedilaise drsquoeacutequitation 789 des licencieacutes de la Feacutedeacuteration franccedilaise de gymnastique Mais elles ne sont que 27 agrave avoir une licence agrave la Feacutedeacuteration franccedilaise en football

z La pratique feacuteminine est plus axeacutee vers le loisir la convivialiteacute et le lien social et moins axeacutee sur la compeacutetition Elle est eacutegalement fortement conditionneacutee par la situation sociale Seulement 32 des filles pratiquent un sport dans les ZEP conte 80 dans les classes moyennes et supeacuterieures

z 105 de femme directrices de CREPS

z 21 des postes drsquoinspection de professeur(e) et de conseiller(e)

z 94 (11 femmes sur 117) preacutesidentes de feacutedeacuterations sportives

z 1461 femmes arbitres et juges de haut niveau

z En 2010-2011 le Mouvement olympique national ne respecte pas le quota de 20 de femmes dans les structures deacutecisionnelles une seule des 30 feacutedeacuterations olympique est preacutesideacutee par une femme

z Les magasins de sport 85 des dirigeants son des hommes alors qursquoagrave llsquointeacuterieur des boutiques les femmes occupent des postes de caissiegraveres ou vendeuses

z JO deacutesormais la quasi-totaliteacute des disciplines sportives et olympiques comportent des eacutepreuves masculines et feacuteminines Cependant il existe toujours de fortes dispariteacutes dans le nombre drsquoeacutepreuves les eacutepreuves masculines sont plus nombreuses que les eacutepreuves feacuteminines Cela a des reacutepercussions sur le nombre de meacutedailles distribueacutees (moins pour les femmes)

z La moindre couverture meacutediatique des compeacutetitions et exploits des sportives (faible retransmission teacuteleacutevisuelle exemple en septembre 2010 Teddie Riner et Lucie Decosse tous les deux champions du monde 606 articles de presse contre 156 pour Lucie Decosse soit quatre fois moins )

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z La question du corps feacuteminin de sa visibiliteacute pour soi-mecircme et les autres au niveau de la pratique loisir comme la compeacutetition (le voile de la judokate au JO de Londres 2012 versus la tenue des volleyeuses de plagehellip)

z Lrsquoimpreacutegnation des consciences quant agrave la moindre capaciteacute sportive reacuteelle ou supposeacutee des femmes

Source

Rapport 2010-2011 Eacutegaliteacute des femmes et des hommes

dans le sport Deacuteleacutegation aux droits des femmes du

Seacutenat

26

secteur laquo Sport raquo2

27

DES ProPoSitionS Pour agir

z Veacuterifier qursquoil y a une extension des disciplines auxquelles les femmes peuvent participer sans srsquoexposer agrave la reacuteprobation de leur environnement

z Loisir

bull Precircter attention aux conditions de desserte des eacutequipements sportifs par les transports en commun (car les femmes prennent plus souvent les transports en commun)

bull Attirer la pratique feacuteminine en utilisant le registre social du laquo feacuteminin raquo insister sur le cocircteacute laquo loisir raquo laquo lien social raquo et le cocircteacute laquo sport-santeacute raquo du sport viseacute

bull Proposer des activiteacutes croiseacutees megravere-enfant ou des temps drsquoaccueil pour les jeunes enfants (partenariat avec des structures drsquoaccueil )

z Encourager la labellisation des associations qui srsquoimpliquent dans le sport feacuteminin

z Srsquoassurer qursquoil y a au moins 20 de siegraveges attribueacutes aux femmes dans les structures deacutecisionnelles mettre en place un reacuteseau de femmes dirigeantes

et assurer un systegraveme de parrainage des nouvelles dirigeantes sportives

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Eacutevolution du nbre de licencieacutees- licencieacutes Nbre total de licences

z Nbre de pratiquantes- pratiquants en fonction des seacuteances Nbre total de personnes par seacuteances

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

Pocircle ressources en sport mixiteacute eacutetablissement public du ministegravere des sports SMEC drsquoAix-en-Provencez httpwwwcreps-pacasportsgouvfr

Sites drsquoinformation z Femmes de sport httpwwwfemmesdesportcomz Sportiva httpwwwsportiva-infoscom

secteur laquo Sport raquo2

2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Dans lrsquoESS lrsquoemploi des femmes est tregraves majoritaire (66 des effectifs salarieacutes sont des femmes) contrairement au secteur priveacute ougrave les hommes repreacutesentent plus de 60 des emplois Ces femmes ont majoritairement plus de 40 ans (55 des effectifs feacuteminins)

z Ougrave travaillent-elles Dans les associations les mutuelles et les fondations (70 de lrsquoeacutequipe salarieacutee est feacuteminine) Elles sont principalement dans lrsquoaction sociale (75 de femmes) dans lrsquoenseignement (63 ) dans la santeacute (79 ) et dans les activiteacutes financiegraveres (61 )

z Le taux de feacuteminisation de lrsquoencadrement supeacuterieur (le fait drsquoecirctre cadre) est une caracteacuteristique commune agrave lrsquoESS (54 de cadres sont des femmes) et au secteur public (55 ) LrsquoESS se deacutemarque alors de lrsquoeacuteconomie priveacutee ougrave le taux nrsquoest que de 30 de femmes cadres

z Le temps complet est beaucoup plus freacutequent chez les hommes que chez les femmes (55 des femmes sont agrave temps complet tout secteurs confondus contre 75 des hommes)

z Les femmes sont presque agrave eacutegaliteacute par rapport aux hommes dans le nombre de postes en CDI dans lrsquoESS Il y a mecircme une diffeacuterence dans lrsquoaction sociale ougrave 78 des postes en CDI sont occupeacutes par des femmes contre 67 par des hommes

z Mais 78 des salarieacutes femmes sont en CDD contre 22 des hommes

z Eacutecarts de salaire 29 000 euros en reacutemuneacuteration annuelle brut pour les femmes contre 35 500 euros pour les hommes tous secteurs drsquoactiviteacute et entreprises confondus

z Les femmes sont particuliegraverement preacutesentes dans le secteur associatif (70 des salarieacutes sont des femmes) plus de perspectives drsquoemplois mais des emplois souvent meacutediocres (CDD emplois aideacutes temps partiels) un plafond de verre moins important les femmes peuvent acceacuteder plus facilement aux postes de cadres mais ce sont des cadres aux responsabiliteacutes limiteacutees (nombre de salarieacutes peu eacuteleveacute pas de seacutecuriteacute de lrsquoemploi ducirc aux financements aleacuteatoires des associations) des eacutecarts de salaire moindre avec les hommes mais des salaires globalement plus bas

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Bien que lrsquoESS repose sur une conception de co-gouvernance de co-construction les meacutecanismes de reacutepartition des rocircles et pouvoirs entre les femmes et les hommes sont reproduits prouvant ainsi leur forte impreacutegnation inconsciente

z La creacuteation drsquoentreprise est penseacutee laquo au masculin raquo Une femme cheffe drsquoentreprise peut encore nrsquoecirctre pas prise au seacuterieux lors drsquoune demande de precirct bancaire sauf dans le cadre de laquo micro-creacutedit raquo

Source

LrsquoESS au feacuteminin et si tout le monde y gagnait

Retour sur la rencontre du 16 novembre 2011 par le

Collectif FemmESS

secteur laquo Eacuteconomie sociale et solidaire raquo

28

29

2 secteur laquo Eacuteconomie sociale et solidaire raquo

DES ProPoSitionS Pour agir

z Le respect du cadre leacutegal et reacuteglementaire du droit du travail Les entreprises de lrsquoESS sont soumises aux mecircmes obligations en matiegravere drsquoeacutegaliteacute professionnelle que les entreprises priveacutees Ainsi en 2010 un accord global a eacuteteacute signeacute sur lrsquoeacutegaliteacute hommesfemmes dans le secteur de lrsquoESS portant sur 6 domaines le recrutement la formation la mobiliteacute professionnelle lrsquoeacutegaliteacute salariale les congeacutes lieacutes agrave la parenteacute et lrsquoorganisation des temps de travail

z Les services agrave la personne reacuteflexion indispensable sur la masculinisation de la profession la professionnalisation des parcours et lrsquoorganisation des temps de travail des salarieacutees

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistiquez Reportez-vous agrave la fiche laquo diagnostic employeur raquo

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Les CRESS chambres reacutegionales de lrsquoeacuteconomie sociale et solidaire

CRESS Rhocircne-Alpes wwwcress-rhone-alpesorg

30

2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les coopeacuteratives agricoles comptent (donneacutees 2009) 68 drsquohommes dans leurs effectifs (56 chez les OS 75 srsquoagissant des emplois de maicirctrise et 785 pour les ingeacutenieurs et cadres) La partie logistique de lrsquoactiviteacute nrsquoemploie que 11 de femmes Les femmes repreacutesentent 40 de la population salarieacutee agricole avec un effectif de 657000 personnes Parmi les femmes salarieacutees 39 travaillent dans la viticulture 33 dans les cultures speacutecialiseacutees 16 dans les cultures et eacutelevages non speacutecialiseacutes

z La part de femmes chefs drsquoexploitation ou co-exploitantes est de 27 en 2010 (mais la majoriteacute restent co-exploitantes) Mecircme si les agricultrices srsquoinstallent de plus en plus dans un projet professionnel personnel la grande majoriteacute accegravede encore au meacutetier par mariage

z 60 des femmes cheffes drsquoexploitation ou co-exploitantes ont plus de 50 ans (elles succegravedent agrave leur maris lors de leur retraite)

z Feacuteminisation plus eacuteleveacutee dans les exploitations avec ovins caprins et autres herbivores et dans les exploitations speacutecialiseacutees dans le maraicircchage et lrsquohorticulture et dans la viticulture Ce sont des exploitations geacuteneacuteralement de taille plus petite Plus de femmes sont engageacutees dans lrsquoagriculture biologique (les femmes sont plus sensibles agrave lrsquoenvironnement et agrave la qualiteacute alimentaire ou ses creacuteneaux reacutecents laissent plus de place aux femmes)

z Speacutecificiteacute du meacutetier drsquoagricultrice elles ont plus recours agrave la vente en circuit court (contact direct avec le consommateur) elles proposent plus souvent des heacutebergements touristiques ou des activiteacutes de loisir

z Le niveau de formation des exploitantes srsquoest consideacuterablement eacuteleveacute et est en moyenne supeacuterieur agrave leurs homologues masculins mais 86 des femmes accegravedent agrave la formation continue contre 138 des hommes

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Les responsables de formation attendent que la conduite drsquoengins agricoles soit inneacutee

z Freins de lrsquoaccegraves agrave la formation continue se sentir autoriseacuteeleacutegitime agrave suivre une formation ndash Srsquoautoriserecirctre autoriseacutee agrave srsquoabsenter de lrsquoexploitation (et ecirctre remplaceacutee )

z Lrsquoideacutee du chef de famille du laquo lrsquoagriculteur bon pegravere de famille raquo empecircche de prendre au seacuterieux une fille voulant reprendre une exploitation

z Les aides agrave lrsquoinstallation sont plus difficiles agrave obtenir pour une femme que pour un homme

z Certains produits sont nocifs pendant la grossesse nocifs pour la fertiliteacute davantage associeacutee aux femmes qursquoaux hommes

Sources

Les femmes dans le monde agricole - centre drsquoeacutetudes et de prospectives du ministegravere

de lrsquoagriculture ndeg 38 mars 2012

Quelle place pour les femmes dans lrsquoagriculture au

1er janvier 2009 - Direction des eacutetudes des reacutepertoires

et des statistiques de laMSA

EGALrsquo AGRI meacutetiers drsquoun nouveau genre Comment permettre lrsquoeacutegaliteacute drsquoaccegraves aux meacutetiers agricoles pour les femmes et les hommes en pays beaujolais eacutelargi MdEF en Pays Beaujolais

Elargi et la Chambre drsquoAgriculture

secteur laquo Agriculture raquo

2 secteur laquo Agriculture raquo

DES ProPoSitionS Pour agir

z La loi drsquoorientation agricole de 1999 institue le statut de laquoconjoint collabora-teur raquo cela permet une reconnaissance professionnelle du travail des femmes et une ameacutelioration de leur protection sociale Depuis 2005 ce statut a eacuteteacute eacutetendu aux personnes pacseacutees Ce changement des statuts a permis non seulement la croissance de lrsquoemploi feacuteminin dans lrsquoagriculture mais aussi la visibiliteacute de celui-ci Le mari et la femme deviennent associeacutes (statut juridique) et non plus seulement eacutepoux (statut matrimonial) Sans statut professionnel les femmes ne beacuteneacuteficient ni de protection sociale ni de droits agrave la retraite continuer agrave promouvoir ce statut protecteur

z Trouver des pionniegraveres pouvant montrer que les femmes peuvent ecirctre agricultrice

z Communiquer sur les meacutetiers agricoles avec le CIO et lrsquoeacuteducation nationale

z Mettre en place une animation de sensibilisation aupregraves de jeunes sur les steacutereacuteotypes de sexe en agriculture (jeu des parcours de vie) + teacutemoignages

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Ministegravere de lrsquoagriculture et ses repreacutesentations reacutegionales les DRAAF (directions reacutegionales de lrsquoalimentation de lrsquoagriculture et de la forecirct)

httpagriculturegouvfr

z Chambre drsquoagriculture httprhone-alpessynagricom

31

32

2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les femmes repreacutesentent 46 de la population active mais seulement 30 sont creacuteatrices drsquoentreprises

z La taille moyenne de leurs entreprises est de 21 salarieacutes ETP contre 25 salarieacutes ETP pour les hommes

z Les femmes creacuteent avec des ressources moindres et donc prennent moins de risques

z 49 des femmes ont le bac ou + (contre 44 chez les hommes)

z Statut anteacuterieur 25 eacutetaient inactives contre 10 chez les hommes

z 3 ans apregraves la creacuteation le taux de survie de lrsquoentreprise drsquoune femme est de 60 contre 65 pour lrsquoentreprise drsquoun homme

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Heacutereacutediteacute sociale reproduction du scheacutema familial si on a eu des parents entrepreneurs heacutereacutediteacute plus accentueacutee chez les hommes

z La creacuteation drsquoentreprise est penseacutee laquo au masculin raquo Une femme cheffe drsquoentreprise peut encore nrsquoecirctre pas prise au seacuterieux lors drsquoune demande drsquoaccompagnement agrave la creacuteation (notamment dans un secteur dit laquo masculin raquo) ou de precirct bancaire sauf dans le cadre de laquo micro-creacutedit raquohellipor le sous-financement dans la creacuteation met en danger la survie de lrsquoentreprise

z Les femmes creacuteatrices sont plus diplocircmeacutees que les hommes mais sur un parcours professionnel moins adapteacute au statut drsquoentrepreneur (moins drsquoexpeacuteriences manageacuteriales) Aussi les femmes creacuteatrices drsquoentreprise creacuteent plus souvent dans un secteur drsquoactiviteacute qui nrsquoest pas celui dans lequel elles travaillaient auparavant (ce qui accroicirct le risque drsquoeacutechec) Elles creacuteent dans un domaine qui leur fait envie qui srsquoaligne avec un eacutepanouissement personnel De ce fait elles beacuteneacuteficient souvent drsquoune moindre expeacuterience professionnelle en lien direct avec le secteur dans lequel elles entreprennent

z La creacuteation par les femmes compte tenu de la construction sociale du laquo feacuteminin raquo neacutecessite notamment un accompagnement quant agrave lrsquoeacutevaluation du revenu preacutevisionnel et quant agrave lrsquoimpact de la creacuteation sur lrsquoorganisation familiale

DES ProPoSitionS Pour agir

z Inteacutegration des contraintes speacutecifiques de la creacuteation drsquoentreprise par les femmes compte tenu de la construction sociale du laquo feacuteminin raquo par les accompagnateurs de projets

z Lutte contre les repreacutesentations steacutereacuteotypeacutees geacuteneacuteratrices drsquoautocensure diversification des cursus deacuteveloppement des capaciteacutes de management et creacuteation drsquoun esprit drsquoentreprise par les reacuteseaux

Sources

Sites Internet de Paris pionniegraveres lrsquoAPCE

Agence pour la creacuteation drsquoentreprises Lyon ville

entreprenariatLrsquoentreprenariat au feacuteminin

Avis et rapport du Conseil eacuteconomique social et

environnemental 2009 Chiffres INSEE 2006

secteur laquo Creacuteation drsquoentreprise raquo

33

2 secteur laquo Creacuteation drsquoentreprise raquo

z Antenne speacutecialiseacutee au sein de lrsquoAgence pour la creacuteation drsquoentreprise APCE en srsquoinspirant du modegravele du Centre drsquoentreprenariat feacuteminin du Queacutebec plateforme centrale drsquoinformation afin de faciliter le repeacuterage car toutes les informations drsquoaide aux femmes sont actuellement tregraves disperseacutees

z Visibiliteacute des reacuteseaux de cheffes drsquoentreprises

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

Structures drsquoaccompagnement

z APCE agence pour la creacuteation drsquoentreprise wwwapcecom

z Les chambres de commerces et drsquoindustrie httpwwwccifrwebportail-acfciaccueil

z Les centres drsquoinformation des femmes et des familles (CIDFF) wwwcreationaufeminin-cidff69org

z Feacutedeacuteration pionniegraveres incubateurs au feacuteminin de services innovants httpwwwfederationpionnieresorg

z Le parcours NACRE accompagnement individuel par des professionnels de la creacuteation et la reprise drsquoentreprise httpwwwemploigouvfr

z RACINES reacuteseau drsquoaccompagnement des creacuteations et des initiatives avec une nouvelle eacutepargne de solidariteacute racines-clefecom

z IRFED institut international de formation et de conseil agrave la creacuteation drsquoentreprise pour les femmes en Ile-de-France wwwirfed-europeorg

z Lyon entrepreunariat reacuteseau drsquoaccompagnement agrave la creacuteation reprise transmission drsquoentreprise dans le Grand Lyon wwwlyon-ville-entrepreneuriatorg

z Le CIDFF du Rhocircne httpwwwcreationaufeminin-cidff69org

Financement z France active favoriser la creacuteation individuelle gracircce agrave un financement solidaire

httpwwwfranceactiveorgz France initiative reacuteseau de financement de la creacuteation drsquoentreprise

httpwwwinitiative-francefr

z BPI France (ex OSEO) eacutetablissement public avec pour mission de soutenir lrsquoinnovation et la croissance des PME httpwwwbpifrancefr

z Le Fonds de Garantie aux Initiatives Feacuteminines (FGIF) une caution pour favoriser lrsquoaccegraves au creacutedit bancaire httpwwwapcecom

2 secteur laquo Creacuteation drsquoentreprise raquo

Reacuteseaux de femmes cheffes drsquoentreprises z Actionrsquoelles wwwactionellescomz Force Femmes reacuteseau drsquoaccompagnement pour les femmes de plus de 45

ans wwwforcefemmescomz Reacuteseau Femmes-business Angels wwwfemmesbusinessangelsorg

z Agir avec elles en Beaujolais wwwagir-avec-ellesfrz Les dirigeantes de Seine et Marne wwwdirigeantes-actives77frz Suppleacutement Dames supplementdamewordpresscom

Aides financiegraveres z OSEO le parcours NACRE precircts agrave la creacuteation drsquoentreprises le Fonds de

Garantie aux Initiatives Feacuteminines (FGIF) un dispositif pour favoriser lrsquoaccegraves au creacutedit bancaire

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nombre de creacuteateurs et de creacuteatrices suiviesNbre total de creacuteations accompagneacutees

z Nombre drsquoaccompagnateur-trices formeacutees agrave la prise en compte des contraintes speacutecifiques de la creacuteation drsquoentreprise par des femmes Nbre total de personnes formeacutees

34

35

Aidemeacutemoireeacutegaliteacute

Retrouver compileacutes dans cet aide meacutemoire les laquo comment agir raquo des

rubriques preacuteceacutedentes

Agrave mettre en œuvre en fonction des possibiliteacuteshellip

vLisibiliteacute politique de lrsquoengagement en faveur rdde lrsquoeacutegaliteacuteeacute

Lrsquoeacutegaliteacute femmes hommes est inscrite dans mon projet associatif

Je veacuterifie mes supports de communication et mes documents de travail afin que ne soient pas veacutehiculeacutes des steacutereacuteotypes de genre tant dans les images que dans le texte

Je donne une visibiliteacute agrave lrsquoinvestissement des beacuteneacutevoles feacuteminines en feacuteminisant leurs fonctions (et vice versa)

Je communique sur mes actions laquo eacutegaliteacute raquo

En externe

En interne

ggouvernance associative e

Je mets en place un fonctionnement associatif favorisant lrsquoaccegraves de toutes aux responsabiliteacutes

Je limite le cumul des mandats eacutelectifs et je reacuteduis la dureacutee des mandats

Je deacuteveloppe la colleacutegialiteacute la cogestion des responsabiliteacutes

Jrsquoorganise des formes de tutorat pour accompagner agrave la prise de responsabiliteacutes

eacutecheacuteancieractions observations

3

vPrise en compte des contraintes familiales dde mes beacuteveacuteneacutevolese

Conscient de lrsquoimpact des charges familiales sur le temps disponible je programme les temps de reacuteunion et de concertation en conseacutequence

Je propose des CESU preacute-financeacute je prends en compte les coucircts lieacutes aux obligations familiales jrsquoorganise des modaliteacutes de garde ou des activiteacutes conjointes enfants-parents beacuteneacutevoles

gFormation des beacuteneacutevoles e

(en lien avec le thegraveme preacuteceacutedent) Mes lieux et temps de formation prennent en compte la parentaliteacute

Je forme mes beacuteneacutevoles agrave la prise de parole en public agrave lrsquoassertiviteacute et agrave tout autre technique qui permet la mise en valeur de lrsquoindividu

Je propose des sensibilisations agrave lrsquoeacutegaliteacute

eacutecheacuteancieractions observations

36

Aide meacutemoire eacutegaliteacute

vmes obligations drsquoemployeurs de +de 50 salarieacutesr

Je reacutedige annuellement un rapport de situation compareacutee RH

Je lrsquoanalyse dans un compte rendu annuel de lrsquoeacutegaliteacute

Ces documents sont adresseacutes aux salarieacutees

Je mets en place des actions de discriminations positives si la situation lrsquoexige (rattrapage salarial formation speacutecifique)

Je reacutedige mes offres drsquoemplois en respectant la mixiteacute dans lrsquointituleacute des postes et des compeacutetences attendues

zEmployeurs actions formationr

Mes lieux et temps de formation prennent en compte la parentaliteacute

Jrsquoencourage mes agents agrave la prise de parole en public agrave lrsquoassertiviteacute et agrave toute autre technique qui permet la mise en valeur de lrsquoindividu

Je sensibilise mes cadres et mes agents agrave des formations agrave lrsquoeacutegaliteacute (notamment professionnelle)

eacutecheacuteancieractions observations

37

3 Aide meacutemoire eacutegaliteacuteAide meacutemoire eacutegaliteacute

3 Aide meacutemoire eacutegaliteacute

Employeurs actions laquoarticulation des tempsraquor

Jrsquoai une charte de gestion du temps

Le systegraveme des horaires de travail des RTT permet la conciliation des temps (plage variable annualisation des temps reacutecupeacuterationhellip)

Jrsquoinvite les pegraveres agrave prendre part aux temps familiaux (actions de communication incitation agrave une prise reacuteguliegravere des RTT des congeacutes enregistreacutes sur le CET arbre de noeumllhellip)

Jrsquoorganise des journeacutees porte ouverte laquo enfants dans lrsquoassociation raquo

Jrsquoinforme mes salarieacutes sur les conseacutequences du temps partiel en matiegravere de salaire et de retraite

En geacuteneacuteral mes reacuteunions ne commencent pas avant 09 h 00 et ne se terminent pas apregraves 17 h 00

Jrsquoai une action sociale en faveur de mes salarieacutes qui propose

bull Des CESUbull Des services de conciergeriebull Des seacutejours vacances pour les enfantsbull Des places de cregraveches de garderie

Prise en compte de lrsquoeacutegaliteacute dans mes actionsr

En amont

Jrsquoai construit mon action avec des femmes et des hommes

Jrsquoai analyseacute mon public cible

Jrsquoai deacutefini des objectifs et des indicateurs

Jrsquoai adopteacute des visuels et des textes non steacutereacuteotypeacutes

Pendant lrsquoaction

Je suis cette question lors de mes CA laquo copil raquo laquo cotech raquohellip

Jrsquoai un suivi statistique ventileacute par sexe

Jrsquoapporte les corrections neacutecessaires en fonction des eacuteleacutements constateacutes

eacutecheacuteancieractions observations

38

39

3 Structures ressourcesAide meacutemoire eacutegaliteacute

Au-delagrave des reacutefeacuterences citeacutees dans les diagnostics

n Culture page 16 - 17

n Meacutedias page 18 - 19

n Eacuteducation page 20 - 21

n Eacutequipements et loisirs socio-eacuteducatifs page 22

n Sport page 23 - 24

n Eacuteconomie sociale et solidaire page 25 - 26

n Agriculture page 27 - 28

n Creacuteation drsquoentreprise page 30 - 31

en voici drsquoautres (non exhaustives)

w Services de lrsquoEacutetat Reacuteseau du ministegravere des Droits des femmes de la Ville de la Jeunesse et des Sportshttpfemmesgouvfr

Travaux nationaux

w Haut conseil agrave lrsquoeacutegaliteacute entre les femmes et les hommeshttpwwwhaut-conseil-egalitegouvfr

w Commissariat geacuteneacuteral agrave la strateacutegie et agrave la prospectivehttpwwwstrategiegouvfrpublicationslutter-contre-stereotypes-filles-garcons

w Conseil supeacuterieur de lrsquoaudiovisuelhttpwwwcsafrEtudes-et-publicationsLes-etudesLes-etudes-du-CSAEtudes-sur-les-stereotypes-feminins-qui-peuvent-etre-vehicules-dans-les-series-de-fiction-les-emissions-de-divertissement-et-d-anima-tion

3

Ce guide est le fruit drsquoun travail collectif reacutealiseacute agrave la direction deacutepartementale de la coheacutesion sociale du Rhocircne par

n Mission deacutepartementale aux droits des femmes et agrave lrsquoeacutegaliteacute

Claire LACHAcircTRESasha MONNERONddcs-droitsdesfemmesrhonegouvfr

n Mission vie associative

Natacha LACROIX-BAUDRIONddcs69-jsvarhonegouvfr

Publication

Ministegravere des droits des femmes de la ville de la jeunesse et des sportsDJEPVA - Bureau du deacuteveloppement de la vie associative95 avenue de France - 75 650 Paris CEDEX 13

Conception graphiqueColette Vernet

PhotosHerveacute Hamon

40

Retrouvez toutes les informations et les coordonneacutees des points drsquoappui agrave la vie associative sur le portail officiel

wwwassociationsgouvfr

eacuteg

alit

eacute

Page 4: Le guide égalité

4

Les engagements internationaux et europeacuteens de la France sa leacutegislation et ses principes de respect des droits humains proclament

lrsquoeacutegaliteacute entre les femmes et les hommes Il est pour autant constateacute chaque anneacutee la persistance drsquoineacutegaliteacutes dans de nombreux domaines (voir Chiffres cleacutes - parution annuelle du ministegravere chargeacute des droits des femmes) Cette persistance a fait lrsquoobjet et fait encore lrsquoobjet drsquoeacutetudes qui conduisent agrave mettre en lumiegravere les preacutejugeacutes veacutehiculeacutes inconsciemment par chacune œuvrant agrave notre laquo cœur raquo deacutefendant contre lrsquoeacutegaliteacute que lrsquoon croyait pourtant respecterhellip Et lorsque la prise de conscience a eu lieu les bonnes volonteacutes se trouvent souvent deacutemunies quant agrave la mise en œuvre reacuteelle et effective de lrsquoeacutegaliteacute

Le guide laquo Deacuteveloppons lrsquoeacutegaliteacute entre les femmes et les hommes dans les associations raquo reacutealiseacute par la Direction deacutepartementale de la coheacutesion sociale du Rhocircne propose drsquoaider les associations qui le souhaitent agrave deacutevelopper lrsquoeacutegaliteacute en leur sein Il fournit des outils pour faciliter le travail de mise agrave jour des ineacutegaliteacutes eacuteventuelles des pistes de reacuteflexion pour analyser comprendre expliquer la situation potentiellement ineacutegalitaire et identifier les freins et des

leviers de changement pour agir globalement et concregravetement

La deacutemarche proposeacutee

Prendre en compte lrsquoeacutegaliteacute femmes hommes procegravede drsquoune deacutemarche simple Elle peut se reacutesumer par la formule laquo connaicirctre comprendre agir raquo

n Quelle est la situation dans notre association Pour le savoir il faut eacutetablir une photographie preacutecise Il ne faut pas se contenter drsquoun affichage geacuteneacuteral car les ineacutegaliteacutes sont souvent cacheacutees Pour vous aidez le guide vous propose des tableaux et des questionnements que vous pouvez utiliser pour vous aider agrave eacutetablir cette photographie Pour cela le guide vous propose des tableaux et des questionnements que vous pouvez utiliser pour vous aider agrave eacutetablir cette photographie

n Quelle analyse peut ecirctre faite de la situation ainsi mise en valeur Il srsquoagit de comprendre les freins et les steacutereacuteotypes qui se jouent Le guide vous donne quelques eacuteleacutements geacuteneacuteraux de compreacutehension

n Comment agir Lrsquoanalyse effectueacutee orientera les solutions agrave apporter Le guide propose des pistes drsquoaction (non exhaustives)

Un guidePourquoi

Sommaire

5

Le preacutesent document vous propose de vous aider dans une mise en œuvre simple de lrsquoeacutegaliteacute

1 Lrsquoeacutegaliteacute dans le fonctionnement interne page 6

n Diagnostic laquo beacuteneacutevolat associatif raquo page 7

n Diagnostic laquo instances deacutecisionnelles raquo page 9

n Diagnostic laquo employeur raquo page 12

2 Lrsquoeacutegaliteacute dans les actions page 16

n Deacutemarche geacuteneacuterale page 17

n Consulter les diagnostics nationaux sur les theacutematiques suivantes

w Culture page 18

w Meacutedias page 20

w Eacuteducation page 22

w Eacutequipements et loisirs socio-eacuteducatifs page 24

w Sport page 26

w Eacuteconomie sociale et solidaire page 29

w Agriculture page 31

w Creacuteation drsquoentreprise page 32

3 Boite agrave outils

n Aide-meacutemoire eacutegaliteacute page 35

n Structures ressources page 39

6

1

Qui fait quoi au sein de mon association

Qui sont les adheacuterentes et les beacuteneacutevoles Qui sont les dirigeantes Qui occupe quelle fonction Qui assume quelle(s) tacircche(s)

Vous ecirctes une association employeur Quelle est la situation des femmes et des hommes que vous salariez

Faire une laquo photographie raquo la plus preacutecise possible de la situation en fonction de chaque sexe permettra de mettre agrave jour drsquoeacuteventuelles ineacutegaliteacutes cacheacutees Les pages qui suivent vous proposent des tableaux agrave renseigner pour vous aider dans ce travail drsquoautodiagnostic Une fois lrsquoeacutetat des lieux reacutealiseacute lrsquoanalyse approfondie des ineacutegaliteacutes eacuteventuelles mises agrave jour permettra de deacutefinir des prioriteacutes drsquoactions

Pour vous aider vous pouvez vous appuyer sur la mission deacutepartementale aux droits des femmes et agrave lrsquoeacutegaliteacute de votre deacutepartement (Direction deacutepartementale de la coheacutesion sociale - et de la protection des populations -) Il existe aussi de nombreuses associations qui pourront vous apporter un eacuteclairage constructif (voir par exemple les structures ressources listeacutees en fin de ce livret)

Lrsquoeacutegaliteacute dans le

fonctionnementinterne

7

1 diagnostic laquo beacuteneacutevolat associatif raquo

Activation drsquoun champ plutocirct culturellement associeacute

aux femmes

Activation drsquoun champ plutocirct culturellement associeacute

aux hommes

Que repeacuterez-vous Remarquez-vous des diffeacuterences significatives entre les femmes et les hommes Et si oui sur quelles rubriques se portent-elles

Votre association compte peu de membres de lrsquoun des deux sexes

Votre association par son histoire son champ ou ses modes drsquointervention est-elle consideacutereacutee comme une association plutocirct reacuteserveacutee aux femmes ou aux hommes selon les steacutereacuteotypes de genre eacutevoqueacutes preacuteceacutedemment

Comment agir w Si possible affiner le diagnostic en interrogeant les habitantesle public sur

lrsquoimage de votre association les raisons drsquoun eacuteventuel deacutesinteacuterecirct par lrsquoun ou lrsquoautre sexe

w Dans les deacutemarches de communication privileacutegier les visuels mettant en scegravene des femmes et des hommes agissant ensemble de la mecircme faccedilon employer un laquo feacuteminin raquo et un laquo masculin raquo (ex laquo Adheacuterent et adheacuterente raquo) activer ensemble les steacutereacuteotypes laquo feacuteminins raquo et laquo masculins raquo mais sans les associer agrave une image respectivement laquo feacuteminine raquo et laquo masculine raquo puisque chaque individu deacuteveloppe ses propres centres drsquointeacuterecircts et doit donc pouvoir se retrouver dans votre proposition (ex laquo Vous souhaitez ecirctre beacuteneacutevole au service des autres dans une dynamique drsquoaction rejoignez-nous raquo)

Femmes Hommes

Combien y a-t-il de femmes et drsquohommes membres de lrsquoassociation

Combien y a-t-il de beacuteneacutevoles

Plus preacuteciseacutement parmi les beacuteneacutevoles combien y a-t-il de beacuteneacutevoles que vous consideacuterez comme reacuteguliers `

Combien de beacuteneacutevoles ont beacuteneacuteficieacute drsquoune formation prise en charge par lrsquoassociation (formation technique formation agrave la gestion associativehellip)

diagnostic laquo beacuteneacutevolat associatif raquo1

8

Votre association compte des adheacuterentes des deux sexes mais peu ou moins de lrsquoun des deux sexes parmi vos beacuteneacutevoles

Moins de femmes beacuteneacutevoles

Avez-vous regardeacute du cocircteacute des contraintes familiales et domestiques Ces activiteacutes sont encore largement assumeacutees par les femmes (voir Chiffres cleacutes preacuteciteacutes) Elles sont chronophages (laquo la double journeacutee des femmes raquo) et peuvent constituer un frein agrave lrsquoengagement associatif etou agrave lrsquoinvestissement en formation

Moins drsquohommes beacuteneacutevoles

Une des reacuteponses sera peut-ecirctre un champ drsquointervention de votre association traditionnellement et culturellement consideacutereacute comme laquo feacuteminin raquo (laquo lrsquoeacuteducation raquo ou laquo le soin aux personnes raquo par exemple)

Par ailleurs en miroir aux explications preacuteceacutedentes sur le manque de temps des femmes les hommes sont encore culturellement investis de la mission de laquo lrsquohomme gagne-pain raquo et surinvestissent parfois la sphegravere professionnelle (horaires tardifs etc) renforceacutes en cela par la culture franccedilaise du preacutesenteacuteisme qui induit de rester tard au travail pour prouver sa compeacutetence professionnelle et son engagement dans le travail

Comment agir w Reacutealiser une enquecircte de terrain aupregraves des adheacuterentes lrsquoideacuteal est de connaicirctre

preacuteciseacutement aupregraves des adheacuterentes les freins potentiels agrave leurs engagements

w Precircter attention aux horaires et lieux proposeacutes pour les reacuteunions et les formations en prenant en compte les obligations familiales et personnelles des megraveres et des pegraveres (ex agrave 20 h 30 les enfants sont coucheacuteshellip ce qui nrsquoest pas le cas agrave 18 h 30 ougrave tout est agrave faire (bains devoirs repashellip)

w Sonder (anonymement ) vos adheacuterentes pour connaicirctre les disponibiliteacutes les plus inteacuteressantes

w Faire choisir les creacuteneaux horaires de reacuteunions (attention au vote agrave la majoriteacute si vous avez une majoriteacute drsquoun des deux sexeshellip)

w Eacutetudier la possibiliteacute du recours au chegraveque emploi service universel (CESU) preacute-financeacute pour le financement de garde pendant que le parent beacuteneacutevole srsquoinvestit (ou drsquoaides agrave domicile) httpwwwcesuurssaffr

w Organiser un mode de garde ou des activiteacutes pour les enfants de vos beacuteneacutevoles concomitant aux temps des activiteacutes

w Utiliser internet la messagerie ou la visio confeacuterence permettent une gestion plus souple de lrsquoinvestissement associatif

w Afficher lrsquoengagement de votre structure en faveur drsquoun beacuteneacutevolat qui se concilie avec la parentaliteacute ce qui beacuteneacuteficiera aux femmes comme aux hommes

9

1Femmes Hommes

Nombre de beacuteneacutevoles

Nombre total des membres composant lrsquoinstance dirigeante (conseil drsquoadministration comiteacute de direction conseil colleacutegial)

Preacutesidence

Copreacutesidence

Vice-preacutesidence

Treacutesorerie

Secreacutetariat

Vice-secreacutetariat

Autres administrateurs avec fonctions

Autres administrateurs sans fonction

Que repeacuterez-vous Constatez-vous une diffeacuterence entre le nombre de femmes et drsquohommes au niveau des beacuteneacutevoles et des instances deacutecisionnelles

Quels postes agrave responsabiliteacute sont occupeacutes et par qui

Constatez-vous une sous-repreacutesentation de lrsquoun ou lrsquoautre des sexes dans les instances deacutecisionnelles et agrave certaines fonctions

Si vous regardez la situation sur plusieurs anneacutees (les anneacutees preacuteceacutedentes) la sous-repreacutesentation se trouve-t-elle confirmeacutee

diagnostic laquo Instances deacutecisionnelles raquo

10

diagnostic laquo Instances deacutecisionnelles raquo1

Peu ou pas drsquohommes dans les instances de direction de votre association ou agrave certaines fonctions

Les hommes sont statistiquement au niveau national tous secteurs confondus plus preacutesents dans les instances dirigeantes des associations que les femmes (la preacutesidence des associations est en particulier encore tregraves majoritairement assureacutee par des hommes quand bien mecircme lrsquoassociation compterait autant de beacuteneacutevoles des deux sexes (voir chiffres clefs preacuteciteacutes) Si ce nrsquoest pas votre cas les explications principales tiennent peut-ecirctre agrave lrsquoimage et lrsquohistoire de lrsquoassociation au domaine drsquointervention consideacutereacute comme laquo feacuteminin raquo agrave la disponibiliteacute limiteacutee des adheacuterents hommes de lrsquoassociation etc

Peu ou pas de femmes dans les instances deacutecisionnelles

Les meacutecanismes suivants peuvent entrer en jeu et expliquer une sous-repreacutesentation des femmes aux instances de direction ou agrave certaines fonctions

w La construction sociale du feacuteminin peut amener certaines femmes agrave srsquoautocensurer et ne pas poser leur candidature agrave la preacutesidence poste investi drsquoune image de pouvoir et de responsabiliteacute dans laquelle elles ne se reconnaicirctraient pas (et laquo on raquo ne les reconnaicirctrait pas ) De la mecircme faccedilon une preacutepondeacuterance drsquohommes aux postes de preacutesident vice-preacutesident treacutesorier au cours des mandatures successives peut ecirctre lieacutee aux qualiteacutes projeteacutees sur ces postes et celles que lrsquoon attribue inconsciemment aux hommes (repreacutesentation autoriteacute logique rigueur)

w Les contraintes anticipeacutees lieacutees agrave lrsquoexercice de responsabiliteacutes en terme de disponibiliteacute et de mobiliteacute peuvent eacutegalement constituer un frein Drsquoautant plus nous lrsquoavons vu que les femmes continuent drsquoassumer lrsquoessentiel des tacircches familiales et domestiques

Comment agir w La mise en œuvre de lrsquoeacutegaliteacute dans les instances dirigeantes de lrsquoassociation

suppose avant toute chose drsquoavoir agi en amont crsquoest-agrave-dire drsquoavoir travailleacute sur les freins agrave lrsquoengagement beacuteneacutevole des deux sexes (image de lrsquoassociation communication prise en compte des contraintes familiales et professionnelles etc Voir pages preacuteceacutedentes)

w Interroger les membres et les beacuteneacutevoles pour savoir pourquoi elles et ils nrsquoentrent pas dans le conseil drsquoadministration questionner celles et ceux qui en font partie pour comprendre pourquoi elles et ils nrsquoont pas poseacute leurs candidatures aux postes agrave responsabiliteacute Si des personnes du mecircme sexe se sont preacutesenteacutees agrave plusieurs reprises mais nrsquoont pas eacuteteacute retenues sonder (anonymement) pour en connaicirctre les raisons profondes

w Identifier et communiquer sur les profils des laquo postes raquo afin drsquoapporter une meilleure visibiliteacute et connaissance de leur contenu concret Pour vous aider vous pouvez vous utiliser le portefeuille de compeacutetences (httpwwwassociationsgouvfr) reacutealiseacute par le ministegravere en charge de la vie associative

diagnostic laquo Instances deacutecisionnelles raquo1

w Encourager agrave la prise de responsabiliteacute renforcer le sentiment drsquoefficaciteacute professionnelle deacutevelopper le tutorat valoriser les compeacutetences et ressources de vos beacuteneacutevoles par des formations de prise de parole en public par exemple Contact en Rhocircne-Alpes pour une pariteacute associative

httpwwwparacor-rhonealpesfr

w Repenser le fonctionnement des instances limiter le cumul des mandats reacuteduire la dureacutee des mandats deacutevelopper la cogestion des responsabiliteacutes mettre en place des actions de discriminations positives (dispositions statutaires contraignantes imposant la pariteacute ou la proportionnaliteacute) etc

w Travailler sur lrsquoimage de la preacutesidence pouvoir solitaire ou colleacutegialiteacute Co-preacutesidence mixte

w Repenser les temps associatifs (la planification des reacuteunions et leurs horaires prendre en compte les coucircts lieacutes aux obligations familiales utiliser les outils et techniques de communication agrave distance voir page 7)

11

12

Combien y a-t-il de salarieacutees

Combien y a-t-il de personnes cadres

Parmi ces cadres combien de personnes ont beacuteneacuteficieacute de promotion interne au cours de leur carriegravere dans lrsquoassociation

Deacutelai moyen drsquoobtention des promotions

Combien y a-t-il de personnes agrave des postes drsquoencadrement

Parmi ces personnes combien ont beacuteneacuteficieacute de promotion interne au cours de leur carriegravere

Quel deacutelai pour obtenir des promotions

Quelle est la reacutemuneacuteration moyenne annuelle

Et en fonction de chaque niveau hierarchique (ou cateacutegorie)

Combien y a-t-il de personnes en CDI

Combien y a-t-il de personnes en CDD

Combien y a-t-il de personnes agrave temps partiel

Combien de personnes sont actuellement en congeacute parental

Quel est lrsquoeacutecart entre le salaire drsquoune personne rentrant de congeacute parental et le salaire moyen drsquoune personne nrsquoeacutetant pas partie en congeacute parental

De qui se composait le jury dans les dix derniers jurys de recrutement

Dans les dix derniers jurys de recrutement qui occupait la preacutesidence

Femmes Hommes

Que repeacuterez-vous Remarquez-vous des diffeacuterences significatives entre les femmes et les hommes Et si oui sur quelles rubriques se portent-elles En particulier que remarquez-vous concernant les salaires et les personnes en situation preacutecaire (CDD temps partiel)

Rappel de la leacutegislation du travail si vous employez

plus de 50 salarieacutes vous ecirctes tenus aux obligations

leacutegales et reacuteglementaires du droit du travail en matiegravere drsquoeacutegaliteacute professionnelle suivantes eacutetablissement drsquoun rapport de situation

compareacutee drsquoun plan drsquoaction mise en œuvre de

neacutegociations collectives

etc Cfarticle

L1141-1 et suivants du code du travail

1 diagnostic laquo Employeurs raquo

diagnostic laquo Employeurs raquo1

Vous constatez des diffeacuterences marqueacutees dans le deacuterouleacute de carriegravere les reacutemuneacuterations lrsquoaccegraves aux responsabiliteacutes etc entre les femmes et les hommes salarieacutees de votre association

Voici quelques eacuteleacutements de compreacutehension w La culture du preacutesenteacuteisme de la cooptation lrsquoimage inconsciente associeacutee au

pouvoir peut conduire agrave privileacutegier les hommes dans les promotions internes dans le recrutement des cadres ou des personnes ayant des responsabiliteacutes drsquoencadrement

w Lrsquoutilisation unique de termes comme laquo ecirctre disponible raquo laquo avoir de lrsquoassurance raquo laquo avoir le sens des responsabiliteacutes raquo laquo avoir un potentiel eacutevolutif raquo dans les offres drsquoemploi ou les critegraveres de seacutelection peut conduire agrave nrsquoattirerne retenir que des hommes car ces termes renvoient agrave des caracteacuteristiques culturellement associeacutees plutocirct au masculin

w Le temps partiel le congeacute parental est socialement admis pour les femmes tregraves peu pour les hommes

Comment agir w Inscrire des objectifs en terme drsquoeacutegaliteacute femmeshommes dans les projets

associatifs (cela marque et officialise la volonteacute politique du collectif)

w Opeacuterer une veille statistique en reacutealisant annuellement un rapport chiffreacute de la situation des femmes et des hommes

w Porter une attention sur vos plaquettes de communication site internet (visuels de mixiteacute dans lrsquoexercice des fonctions repreacutesenteacutees termes employeacutes etc)

w Afficher votre respect des temps de vie par des mesures effectives qui faciliteront notamment la parentaliteacute (temps de travail annualiseacute plages horaires flexibles attention porteacutee aux horaires de deacutebut et de fin des reacuteunions accegraves aux services de conciergerie chegraveque emploi service universel prise du congeacute paterniteacute instauration de journeacutee de deacutecouverte du lieu de travail par les enfants du personnelhellip)

w Feacuteminiser et masculiniser les noms des meacutetiers pour que chacune puisse srsquoy projeter

w Reacutediger vos offres drsquoemploi en veillant agrave activer ensemble les steacutereacuteotypes laquo feacuteminins raquo et laquo masculins raquo pour attirer le plus de candidatures diffeacuterentes possibles (ex laquo profil rechercheacute sens des relations humaines logique rigueur) de mecircme pour les critegraveres utiliseacutes lors de la seacutelection des candidates

w Oser la mixiteacute dans les meacutetiers ( des femmes dans le bacirctiment cf les campagnes de la CAPEB des hommes dans les secteurs du social et des soins)

13

Activation drsquoun champ plutocirct culturellement associeacute

aux femmes- mais pas uniquement rempli par les

femmes dans la reacutealiteacute

idem version hommes

14

diagnostic laquo Employeurs raquo

La formation des salarieacutees Femmes Hommes

Combien de personnes ont acceacutedeacute agrave la formation continue cette anneacutee

Combien de personnes ont beacuteneacuteficieacute du DIF

Combien de personnes ont eacuteteacute orienteacutees vers des formations diplocircmantes

Combien de beacuteneacutevoles ont beacuteneacuteficieacute drsquoune formation prise en charge par lrsquoassociation (formation technique formation agrave la gestion associativehellip)

Combien de personnes suivent actuellement une VAE

Combien de personnes ont deacutejagrave beacuteneacuteficieacute drsquoune formation agrave lrsquoeacutegaliteacute

Que repeacuterez-vous Remarquez-vous des diffeacuterences significatives entre les femmes et les hommes Et si oui sur quelles rubriques se portent-elles

Comment agir w Porter attention aux conditions de formation par rapport aux charges familiales

de vos salarieacutees

w Concevoir des programmes de formation qui allient le deacuteveloppement personnel et la formation technique

w Porter attention agrave la qualiteacute des entretiens drsquoeacutevaluation moment propice pour prendre en compte les projets des salarieacutees et construire avec elles et eux leurs parcours professionnels

1

15

16

2

Pour permettre des transformations concregravetes pour favoriser lrsquoeacutemancipation individuelle et collective la prise en compte de lrsquoeacutegaliteacute ne doit pas se limiter agrave assurer lrsquoaccegraves de chacunes beacuteneacutevoles et salarieacutees aux postes agrave responsabiliteacutes dans lrsquoassociation

Avoir des hommes et des femmes au conseil drsquoadministration participant agrave eacutegaliteacute crsquoest bien Mais quel impact si par ailleurs les

actions que vous engagez veacutehiculent des steacutereacuteotypes de genre Si dans les activiteacutes quotidiennes les uns et les unes sont enfermeacutees dans

des rocircles assigneacutees agrave des tacircches lieacutees aux repreacutesentations dominantes de ce qui est feacuteminin et de ce qui est masculin Si les ineacutegaliteacutes sont reproduites

La question de lrsquoeacutegaliteacute doit ecirctre traiteacutee de faccedilon transversale pour toutes les actions toutes les activiteacutes de lrsquoassociation Lrsquooutil proposeacute ci-apregraves invite ainsi agrave prendre en compte lrsquoobjectif drsquoeacutegaliteacute femmeshommes fillesgarccedilons dans chacune des actions meneacutees par lrsquoassociation agrave chaque eacutetape du projet

Dans les pages qui suivent vous trouverez notamment des donneacutees preacutecises et actualiseacutees par secteur drsquoactiviteacutes

n Culture page 18

n Meacutedias page 20

n Education page 22

n Eacutequipements et loisirs socio-eacuteducatifs page 24

n Sport page 26

n Eacuteconomie sociale et solidaire page 28

n Agriculture page 30

n Creacuteation drsquoentreprise page 32

Lrsquoeacutegaliteacutedans les

actions

2

En amont au stade de la construction de lrsquoaction w Entourez-vous de femmes et drsquohommes pour eacutelaborer votre projet (au moins

30 de lrsquoune ou de lrsquoautre) Cela devrait permettre de prendre en compte les contraintes des deux sexes agrave condition drsquoeacutetablir eacutegalement les conditions de lrsquoexpression pour permettre agrave celles et ceux qui nrsquooseraient pas de prendre la parole

w Inteacutegrer des objectifs laquo eacutegaliteacute raquo adapteacutes agrave votre secteur Agrave vous de deacutefinir ceux prioritaires pour votre action (reacutefeacuterez-vous aux diagnostics nationaux preacuteciteacutes et faites-vous aider voir pages suivantes)

w Questionner votre pratique et vos repreacutesentations pour eacuteviter la reproduction inconsciente des steacutereacuteotypes Pour ce faire organiser une formation sur les questions drsquoeacutegaliteacute peut srsquoaveacuterer bien utile pour vous-mecircme les beacuteneacutevoles les salarieacutees et les participantes agrave lrsquoaction (liste des structures ressources proposant des formations ou des accompagnements page 35)

w Deacutefinir votre public cible combien de femmes et combien drsquohommes et pour chaque sexe les caracteacuteristiques (acircge niveau de formation etc) et les eacuteventuelles contraintes particuliegraveres (faciliteacutes drsquoaccegraves aux modes de transports en commun aux modes de gardehellip) Eacutetudier quelles pourraient ecirctre les incidences (positives et neacutegatives) de votre nouvelle action sur les femmes et sur les hommes sur les filles et sur les garccedilons

w Porter attention aux supports visuels et textuels (bonnes pratiques possibles femme et homme ayant le mecircme rocircle sur une photographie pas que des gar-ccedilons pour illustrer des activiteacutes sportives feacuteminisation et masculinisation des noms des rocircles sociaux et professionnels etc)

Pendant le deacuterouleacute de lrsquoaction w Mesurer lrsquoimpact de votre action en eacutetablissant un suivi speacutecifique des objectifs

propres agrave lrsquoeacutegaliteacute

w Apporter les eacuteventuelles corrections neacutecessaires en fonction des constats que vous aurez eacutetablis

w Communiquer sur vos reacutesultats aupregraves du public de votre public de vos financeurs (notamment si vous avez beacuteneacuteficieacute de financements europeacuteens)

17

Deacutemarche geacuteneacuterale

18

secteur laquo Culture raquo2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Qui dirige Ce sont les hommes qui dirigent

z 92 des theacuteacirctres consacreacutes agrave la creacuteation dramatique

z 89 des institutions musicales

z 78 des eacutetablissements agrave vocation pluridisciplinaire

z 59 des centres choreacutegraphique nationaux

hellip Et qui concentrent les subventions (23 Meuro contre 17 Meuro)

LES FrEinS au CHangEmEnt

z Les candidates sont toujours moins nombreuses que les candidats

z Frein psychologique les femmes pensent qursquoelles nrsquoont pas la leacutegitimiteacute pour acceacuteder aux postes de direction et elles srsquoauto-censurent

z Qui produit

z 97 des musiques que nous entendons dans nos institutions ont eacuteteacute composeacutees par des hommes

z 94 des orchestres programmeacutes sont dirigeacutes par des hommes

z 85 des textes que nous entendons ont eacuteteacute eacutecrits par des hommes

z 78 des spectacles que nous voyons ont eacuteteacute mis en scegravene par des hommes

z 57 ont eacuteteacute choreacutegraphieacutes par des hommes

Les hommes investis dans les activiteacutes artistiques professionnelles sont plus nombreux mais les femmes sont plus nombreuses que les hommes agrave srsquoinvestir dans les activiteacutes artistiques en amateur

z La creacuteation eacutevoque le couple laquo le creacuteateur et sa muse raquo

z Le talent est inneacute et explique seul la qualiteacute drsquoune œuvre Non elle deacutepend aussi du temps qursquoon a pu lui consacrer du nombre de collaborateurstrices qursquoon a pu reacuteunir de la rencontre avec le public du relais meacutediatique du reacuteseauhellip

Diagnostic national issu des rapports de Reine Prat de juin 2006 laquo Accegraves des femmes et des hommes aux postes de responsabiliteacute raquo et celui de mai 2009 laquo Accegraves des femmes et des hommes aux postes de responsabiliteacute - ndeg 2 De lrsquointerdit agrave lrsquoempecircchement raquo

19

secteur laquo Culture raquo2

DES ProPoSitionS Pour agir

z Essayer drsquoatteindre un seuil minimum de 33 de lrsquoun ou lrsquoautre sexe (laquo seuil de mixiteacute raquo)

z Veille statistique et obtention de donneacutees sexueacutees

z Charte de lrsquoeacutegaliteacute pour le spectacle vivant afin drsquoencourager tous les intervenants cleacutes agrave srsquoengager en faveur de lrsquoeacutegaliteacute des genres

z Organisation de rencontres non-mixtes avec des femmes de theacuteacirctre des musiciennes des directrices ou administratrices drsquoinstitutions (meilleure prise de parole constitution de reacuteseau)

z Abolir les assignations genreacutees les femmes ne jouent que des rocircles laquo feacuteminins raquo et les hommes ne jouent que des rocircles laquo masculins raquo Le theacuteacirctre nrsquoest qursquoune affaire de convention et cette regravegle nrsquoa eacuteteacute imposeacutee que reacutecemment Srsquoinspirer de la danse qui a deacutejagrave franchi ces barriegraveres

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nombre de spectacles drsquoauteures- choreacutegraphes femmes et hommes- diffuseacutesnbre total de spectacles diffuseacutes

z Nombre de metteures en scegravene nbre total de mise en scegravene

z Nombre de productrices et de producteurs nbre total de spectacles produits

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Association HF httpwwwhfrhonealpesfr

20

2 secteur laquo Meacutedias raquo

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z La proportion de femmes parmi les personnes mentionneacutees dans la presse nrsquoest que de 17 en 2006

z Preacutesence des expert-es dans lrsquoensemble des meacutedias retenus dans les corpus analyseacutes par le rapport 2011 de la commission nationale sur lrsquoimage des femmes dans les meacutedias 8 hommes pour 2 femmes (Graphique ci-contre)

z Les femmes sont peu nombreuses aux postes de responsabiliteacute dans les meacutedias proportion de femmes infeacuterieure agrave 10 ans les postes de direction strateacutegique

z Attitude diffeacuterencieacutee entre hommes et femmes

z Les femmes sont cantonneacutees dans des speacutecialiteacutes moins prestigieuses ou des meacutedias moins convoiteacutes (presse professionnelle ou technique presse dite laquo feacuteminine raquo)

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Les femmes apparaissant dans les meacutedias sont le plus souvent soit anonymes soit en position de victimes soit citeacutees comme ayant un lien familial avec un homme alors que les hommes sont tregraves majoritairement citeacutes avec leur fonction

z Leur image est deacutegradeacutee (laquo porno chic raquo) ou alors steacutereacuteotypeacutee

z Culte de la minceur excessif

DES ProPoSitionS Pour agir

z Constitution drsquoun vivier drsquoexpert-es agrave mobiliser

z Entraicircnement agrave lrsquoexpression dans les meacutedias (meacutedia-training)

z Opeacuteration de sensibilisation

Organisation de festivals de deacutebats publics de peacutetitions preacutesentation de documentaires (ex festival de film reacutealiseacutes par des femmes)

z Regarder les initiatives provenant drsquoautres pays

Par exemple au Royaume-Uni moins de 15 des films Britanniques ont eacuteteacute eacutecrits par des femmes En reacuteaction un atelier drsquoeacutecriture pour les femmes sceacutenaristes a eacuteteacute creacuteeacute laquo She Writes raquo

Les meacutedias consideacutereacutes sont la teacuteleacutevision le cineacutema la presse la radio et la

publiciteacute sous toutes ses formes (affichage TV

magazines)

Sources

FIA - rapport gender 2010 raquo Manuel de bonnes pratiques pour lutter contre

les steacutereacuteotypes lieacutes au genre et promouvoir lrsquoeacutegaliteacute des chances dans les secteurs du cineacutema de la teacuteleacutevision et du theacuteacirctre en Europe raquo

Rapport drsquoeacutetudes - Bilan 2010 de lrsquoARPP Publiciteacute

et image de la personne humaine

Rapport drsquoinformation ndeg 375 de la deacuteleacutegation

aux droits des femmes du Seacutenat-2007

Rapports 2008 et 2011 de la commission nationale sur lrsquoimage des femmes

dans les meacutedias (le rapport 2011 dresse le bilan drsquoune anneacutee drsquoapplication apregraves

la signature par certains meacutedias le 13 octobre 2010

drsquoun acte drsquoengagement pour une deacutemarche

drsquoautoreacutegulation visant agrave ameacuteliorer lrsquoimage des

femmes dans les meacutedias)

2 secteur laquo Meacutedias raquo

arPP autoriteacute de reacutegulation professionnelle de la publiciteacuteLrsquoARPP existant depuis le 19 aoucirct 1935 en France est une association interprofessionnelle priveacutee de type loi de 1901 Sa mission est de parvenir agrave concilier liberteacute drsquoexpression publicitaire et respect des consommateurs Ce nrsquoest pas un organisme public Cet organisme examine les publiciteacutes de la presse les campagnes nationales et les web videacuteos et leur accorde ou pas la recommandation laquo Image de la Personne Humaine raquo Pour cela il faut que les publiciteacutes respectent de principe de digniteacute de la personne humaine (pas de nuditeacute sans rapport avec le produit pas de repreacutesentation deacutegradante pas de reacuteduction drsquoun sujet au statut drsquoobjet sexuel) les publiciteacutes ne doivent pas reprendre des clicheacutes neacutegatifs sur les hommes ou les femmes (clicheacute de la blonde) et elles doivent respecter des critegraveres de deacutecence (pas de violence de soumission drsquoactes sexuels)

En 2010 103 803 publiciteacutes ont eacuteteacute analyseacutees dont 93 398 visuels pour la presse 5540 publiciteacutes pour lrsquoaffichage et 4865 pour InternetDeux tiers des manquements impliquent le genre laquo feacuteminin raquo (mais crsquoest peut-ecirctre aussi parce que les femmes sont sur-repreacutesenteacutees dans la publiciteacute en geacuteneacuteral)

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

Analyse sur une peacuteriode donneacutee z Temps de parole de chacun des deux sexestemps de parole

z Nombre de femmes-hommes inviteacutees en temps qursquoexpertesnbre total drsquoexperts inviteacutes

Analyse des supports eacutemis au regard des eacuteleacutements drsquoanalyse de lrsquoARPP digniteacute de la personne humaine (pas de nuditeacute sans rapport avec le produit pas de repreacutesentation deacutegradante pas de reacuteduction drsquoun sujet au statut drsquoobjet sexuel) pas de reprise des clicheacutes neacutegatifs sur les hommes ou les femmes (clicheacute de la blonde) et respect des critegraveres de deacutecence (pas de violence de soumission drsquoactes sexuels)

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Association HF httpwwwhfrhonealpesfrz ARPP httpwwwarpp-puborgz Freacutequence eacutecoles httpfrequence-ecolesorg

21

22

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les filles ont une meilleure scolariteacute et une meilleure reacuteussite scolaire que les garccedilons crsquoest 70 drsquoune geacuteneacuteration chez les filles qui obtient un bac (tous types confondus) pour 59 chez les garccedilons

z Les filles sont scolariseacutees plus longtemps 189 anneacutees en moyenne pour les filles contre 184 pour les garccedilons

z 15 des garccedilons sont en difficulteacute de lecture contre 9 des filles en 2008

z Les filles redoublent moins souvent que les garccedilons quel que soit le milieu social drsquoorigine

z Les femmes sont souvent majoritaires en cursus licence et en master mais pas en doctorat

z 40 des filles choisissent une filiegravere scientifique contre 27 en section litteacuteraire les garccedilons deacutesertant fortement cette derniegravere au profit de la premiegravere les filles sont minoritaires en filiegravere scientifique (45 ) et majoritaires en filiegravere litteacuteraire (21 de garccedilons) Post-bac les filles des filiegraveres scientifiques ne continuent pas dans ces voies (peu de filles en classes preacutepa scientifiques)

z Les filles obtiennent plus geacuteneacuteralement un passage en seconde geacuteneacuterale et technologique que les garccedilons car on pense qursquoil y aura moins de possibiliteacute pour les filles au niveau des diplocircmes professionnels

z Les filiegraveres professionnelles sont tregraves marqueacutees par les normes et les steacutereacuteotypes de sexe les filiegraveres de production aux garccedilons de services aux filles

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Lrsquoeacuteducation culturelle des filles tend agrave deacutevelopper chez elles une autocensure un manque de confiance en leurs capaciteacutes ce qui conduit en matiegravere drsquoorientation scolaire agrave lrsquoexemple suivant laquo Quand ils et elles se jugent tregraves bon en franccedilais 1 garccedilon sur 10 va en seacuterie L contre 3 filles sur 10 quand ils et elles se jugent tregraves bon en matheacutematiques 8 garccedilons sur 10 vont en matheacutematiques contre 6 filles sur 10 raquo

z Cette autocensure ne sera pas corrigeacutee par le laquo systegraveme raquo laquo neutraliteacute raquo des conseils de classe inteacuterecirct plus grand porteacute aux choix drsquoorientation des garccedilons par les professionnels Par ailleurs les observations de classe (enregistrements videacuteo) montrent que les enseignant-e-s dans les classes mixtes sans en avoir conscience interagissent nettement plus avec les garccedilons qursquoavec les filles (dans une proportion de deux tiersun tiers) Lorsqursquoils-elles essaient de reacutetablir des interactions plus eacutequilibreacutees les garccedilons se plaignent drsquoecirctre neacutegligeacutes et les enseignant-e-s aussi ont lrsquoimpression qursquoils-elles les neacutegligent Ce qui prouve bien que la norme explicite de traitement eacutegal de toutes et de tous dissimule en reacutealiteacute une norme qui commande de laquo favoriser raquo les garccedilons Enfin les enseignant-e-s interrogent plus souvent et plus longtemps les garccedilons que les filles

2 secteur laquo Eacuteducation raquo

Sources

Franccediloise Vouillot Joeumllle Mezza Marie-Laure

Steibruckner Laurence Thieacutenot Orientation scolaire

et discrimination quand les diffeacuterences de sexe

masquent les ineacutegaliteacutes La documentation franccedilaise

Paris 2011

Florence Defresne Michel Queacutereacute Filles et garccedilons sur

le chemin de lrsquoeacutegaliteacute de lrsquoeacutecole agrave lrsquoenseignement

supeacuterieur 2010

Discriminations agrave lrsquoeacutecole rapport relatif aux auditions

sur les discriminations en milieu scolaire

22 septembre 2010

Leila Acherar Filles et garccedilons agrave lrsquoeacutecole maternelle

juin 2003

Nicole Mosconi 2001 laquo Comment les pratiques

enseignantes fabriquent de lrsquoineacutegaliteacute entre les sexes raquoLes dossiers des sciences de lrsquoeacuteducation ndeg 5 p 97-

109

23

2 secteur laquo Eacuteducation raquo

z Actions relatives aux choix drsquoorientation ce sont les filles et seulement elles qui ont eacuteteacute interpelleacutees comme devant changer leurs habitudes eacutelargir leur choix se libeacuterer des steacutereacuteotypes eacutetant sous-entendu que les garccedilons eux savaient choisir les bonnes filiegraveres et les bons meacutetiers

DES ProPoSitionS Pour agir

z Former et professionnaliser les acteurs de lrsquoeacuteducation (profs mais aussi les ATSEM)

z Faire attention aux manuels utiliseacutes (ont-ils des steacutereacuteotypes )

z Faire attention aux termes utiliseacutes lors de la communication agrave lrsquooral

z Neacutecessiteacute drsquoinstituer une formation initiale obligatoire des acteurs et actrices de lrsquoeacuteducation et de lrsquoorientation sur la question des discriminations et des ineacutegaliteacutes de sexe Il est illusoire de consideacuterer qursquoune laquo bonne information raquo serait agrave elle seule suffisante pour faire tomber les reacutesistances et deacutesarmer les steacutereacuteotypes

z Remarquer que lrsquoabsence des garccedilons dans les secteurs du soin de lrsquoeacuteducation du social nrsquoest jamais poseacute comme un problegravemehellip

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nombre de supports de lecture procircnant une theacutematique eacutegaliteacute utiliseacutesnombre de supports de lecture utiliseacutes

z Nombre de formation eacutegaliteacute suivie (preacutevention violenceslutte contre les steacutereacuteotypes) Nombre de formations suivies

z Nombre drsquointeractions adultes-filles adultes-garccedilonsNombre drsquointeractions totales adultes-jeunes

z Nombre drsquoactiviteacutes inteacutegrant une reacuteflexion sur la construction sociale du laquo feacuteminin raquo et du laquo masculin raquo nombre drsquoactiviteacutes proposeacutees

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Ressources de litteacuterature non sexiste lrsquoassociation lab-elle ou lrsquoatelier des merveilles httpwwwlab-elleorg

z Comprendre les steacutereacuteotypes analyser sa pratique Institut Egaligonewwwegaligoneorg

z Comprendre les meacutedias Freacutequence Ecoleshttpwwwfrequence-ecolesorg

z Preacutevenir les violences sexistes entre jeunes Filactionshttpwwwfrequence-ecolesorg

z Comportement sexiste guide drsquointervention en milieu scolairehttp wwwrhonegouvfr

z Eduquer agrave une sexualiteacute respectueuse et consentie MFPFhttpwwwplanning-familialorgcontent

z ASSOCIATON FRISSE facebook ASSOCIATION-FRISSE

z Deacutebats sur le respect Le printemps de la jupe et du respecthttpwwwprintempsdelajupecom

24

2 secteur laquo Eacutequipements et loisirs socio-eacuteducatifs raquo

Sources

Les peacuteripheacuteries urbaines entre normes et innovations

Les villes du Sud de lrsquoEurope Colloque de

Bordeaux juin 2008

De nouveaux modegraveles de viriliteacute musiques actuelles et cultures urbaines Yves

Raibaud

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z 100 de garccedilons dans les citeacutes stades 95 dans les skates parcs 80 dans les salles et lieux de reacutepeacutetition des musiques actuelles

z Deacutecrochage des jeunes filles des activiteacutes publiques agrave partir de 12 ans sauf pour des activiteacutes tregraves connoteacutees laquo feacuteminines raquo

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Geacuteographie des genres on imagine la preacutesence (et la protection) des femmes dans lrsquoespace public par la valorisation de leur rocircle maternel au sein de couloirs de circulation parc pour jeunes enfants laquo maisons raquo de lrsquoenfance de la parentaliteacute Les filles qui pratiquent le skate (5 ) sont souvent bien accepteacutees car elles sont en geacuteneacuteral performantes et qursquoelles ont adopteacute le comportement et les tenues des garccedilons

z Les ameacutenagements drsquoespaces publics se pensent laquo neutres raquo mais ne le sont pas Les subventions publiques beacuteneacuteficient donc principalement aux garccedilons

z La preacutevention de la deacutelinquance par le sport et les loisirs a conduit agrave nrsquoinvestir que pour les garccedilons renforccedilant par lagrave mecircme une socialisation viriliste sexiste et homophobe

DES ProPoSitionS Pour agir

z Programmer des activiteacutes dites masculines (de rugby et de skateshellip) pour les filles dans des espaces reacuteserveacutees dans un premier temps si le besoin srsquoen fait sentir puis sur les mecircmes lieux

z Programmer des activiteacutes dites laquo feacuteminines raquo (danse notammenthellip) pour les garccedilons en travaillant notamment sur le vocabulaire laquo viriliste raquo agrave mettre en avant

z Permettre lrsquoaccegraves des maisons de quartiers centres sociaux aux filles en limitant le zonage des garccedilons devant ces lieux par la creacuteation drsquoun espace de discussion agrave lrsquointeacuterieur

z Afficher et rappeler la loi agrave lrsquointeacuterieur des espaces de loisirs et drsquoactiviteacutes

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nbre drsquoactiviteacutes contre steacutereacuteotypeacuteesnbre drsquoactiviteacutes proposeacuteesz Eacutevolution de la reacutepartition du nbre de fillesgarccedilons en fonction des activiteacutes

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Ameacutenagements des espaces Robin des villeshttpwwwrobinsdesvillesorg

25

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les femmes ne repreacutesentent que 35 des licencieacutes des feacutedeacuterations sportives et 35 des sportifs de haut niveau

z Les activiteacutes physiques les plus pratiqueacutees par les femmes sont la danse la gymnastique lrsquoeacutequitation le patinage la natation et la randonneacutee peacutedestre Les femmes repreacutesentent 794 des licencieacutes de la Feacutedeacuteration franccedilaise drsquoeacutequitation 789 des licencieacutes de la Feacutedeacuteration franccedilaise de gymnastique Mais elles ne sont que 27 agrave avoir une licence agrave la Feacutedeacuteration franccedilaise en football

z La pratique feacuteminine est plus axeacutee vers le loisir la convivialiteacute et le lien social et moins axeacutee sur la compeacutetition Elle est eacutegalement fortement conditionneacutee par la situation sociale Seulement 32 des filles pratiquent un sport dans les ZEP conte 80 dans les classes moyennes et supeacuterieures

z 105 de femme directrices de CREPS

z 21 des postes drsquoinspection de professeur(e) et de conseiller(e)

z 94 (11 femmes sur 117) preacutesidentes de feacutedeacuterations sportives

z 1461 femmes arbitres et juges de haut niveau

z En 2010-2011 le Mouvement olympique national ne respecte pas le quota de 20 de femmes dans les structures deacutecisionnelles une seule des 30 feacutedeacuterations olympique est preacutesideacutee par une femme

z Les magasins de sport 85 des dirigeants son des hommes alors qursquoagrave llsquointeacuterieur des boutiques les femmes occupent des postes de caissiegraveres ou vendeuses

z JO deacutesormais la quasi-totaliteacute des disciplines sportives et olympiques comportent des eacutepreuves masculines et feacuteminines Cependant il existe toujours de fortes dispariteacutes dans le nombre drsquoeacutepreuves les eacutepreuves masculines sont plus nombreuses que les eacutepreuves feacuteminines Cela a des reacutepercussions sur le nombre de meacutedailles distribueacutees (moins pour les femmes)

z La moindre couverture meacutediatique des compeacutetitions et exploits des sportives (faible retransmission teacuteleacutevisuelle exemple en septembre 2010 Teddie Riner et Lucie Decosse tous les deux champions du monde 606 articles de presse contre 156 pour Lucie Decosse soit quatre fois moins )

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z La question du corps feacuteminin de sa visibiliteacute pour soi-mecircme et les autres au niveau de la pratique loisir comme la compeacutetition (le voile de la judokate au JO de Londres 2012 versus la tenue des volleyeuses de plagehellip)

z Lrsquoimpreacutegnation des consciences quant agrave la moindre capaciteacute sportive reacuteelle ou supposeacutee des femmes

Source

Rapport 2010-2011 Eacutegaliteacute des femmes et des hommes

dans le sport Deacuteleacutegation aux droits des femmes du

Seacutenat

26

secteur laquo Sport raquo2

27

DES ProPoSitionS Pour agir

z Veacuterifier qursquoil y a une extension des disciplines auxquelles les femmes peuvent participer sans srsquoexposer agrave la reacuteprobation de leur environnement

z Loisir

bull Precircter attention aux conditions de desserte des eacutequipements sportifs par les transports en commun (car les femmes prennent plus souvent les transports en commun)

bull Attirer la pratique feacuteminine en utilisant le registre social du laquo feacuteminin raquo insister sur le cocircteacute laquo loisir raquo laquo lien social raquo et le cocircteacute laquo sport-santeacute raquo du sport viseacute

bull Proposer des activiteacutes croiseacutees megravere-enfant ou des temps drsquoaccueil pour les jeunes enfants (partenariat avec des structures drsquoaccueil )

z Encourager la labellisation des associations qui srsquoimpliquent dans le sport feacuteminin

z Srsquoassurer qursquoil y a au moins 20 de siegraveges attribueacutes aux femmes dans les structures deacutecisionnelles mettre en place un reacuteseau de femmes dirigeantes

et assurer un systegraveme de parrainage des nouvelles dirigeantes sportives

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Eacutevolution du nbre de licencieacutees- licencieacutes Nbre total de licences

z Nbre de pratiquantes- pratiquants en fonction des seacuteances Nbre total de personnes par seacuteances

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

Pocircle ressources en sport mixiteacute eacutetablissement public du ministegravere des sports SMEC drsquoAix-en-Provencez httpwwwcreps-pacasportsgouvfr

Sites drsquoinformation z Femmes de sport httpwwwfemmesdesportcomz Sportiva httpwwwsportiva-infoscom

secteur laquo Sport raquo2

2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Dans lrsquoESS lrsquoemploi des femmes est tregraves majoritaire (66 des effectifs salarieacutes sont des femmes) contrairement au secteur priveacute ougrave les hommes repreacutesentent plus de 60 des emplois Ces femmes ont majoritairement plus de 40 ans (55 des effectifs feacuteminins)

z Ougrave travaillent-elles Dans les associations les mutuelles et les fondations (70 de lrsquoeacutequipe salarieacutee est feacuteminine) Elles sont principalement dans lrsquoaction sociale (75 de femmes) dans lrsquoenseignement (63 ) dans la santeacute (79 ) et dans les activiteacutes financiegraveres (61 )

z Le taux de feacuteminisation de lrsquoencadrement supeacuterieur (le fait drsquoecirctre cadre) est une caracteacuteristique commune agrave lrsquoESS (54 de cadres sont des femmes) et au secteur public (55 ) LrsquoESS se deacutemarque alors de lrsquoeacuteconomie priveacutee ougrave le taux nrsquoest que de 30 de femmes cadres

z Le temps complet est beaucoup plus freacutequent chez les hommes que chez les femmes (55 des femmes sont agrave temps complet tout secteurs confondus contre 75 des hommes)

z Les femmes sont presque agrave eacutegaliteacute par rapport aux hommes dans le nombre de postes en CDI dans lrsquoESS Il y a mecircme une diffeacuterence dans lrsquoaction sociale ougrave 78 des postes en CDI sont occupeacutes par des femmes contre 67 par des hommes

z Mais 78 des salarieacutes femmes sont en CDD contre 22 des hommes

z Eacutecarts de salaire 29 000 euros en reacutemuneacuteration annuelle brut pour les femmes contre 35 500 euros pour les hommes tous secteurs drsquoactiviteacute et entreprises confondus

z Les femmes sont particuliegraverement preacutesentes dans le secteur associatif (70 des salarieacutes sont des femmes) plus de perspectives drsquoemplois mais des emplois souvent meacutediocres (CDD emplois aideacutes temps partiels) un plafond de verre moins important les femmes peuvent acceacuteder plus facilement aux postes de cadres mais ce sont des cadres aux responsabiliteacutes limiteacutees (nombre de salarieacutes peu eacuteleveacute pas de seacutecuriteacute de lrsquoemploi ducirc aux financements aleacuteatoires des associations) des eacutecarts de salaire moindre avec les hommes mais des salaires globalement plus bas

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Bien que lrsquoESS repose sur une conception de co-gouvernance de co-construction les meacutecanismes de reacutepartition des rocircles et pouvoirs entre les femmes et les hommes sont reproduits prouvant ainsi leur forte impreacutegnation inconsciente

z La creacuteation drsquoentreprise est penseacutee laquo au masculin raquo Une femme cheffe drsquoentreprise peut encore nrsquoecirctre pas prise au seacuterieux lors drsquoune demande de precirct bancaire sauf dans le cadre de laquo micro-creacutedit raquo

Source

LrsquoESS au feacuteminin et si tout le monde y gagnait

Retour sur la rencontre du 16 novembre 2011 par le

Collectif FemmESS

secteur laquo Eacuteconomie sociale et solidaire raquo

28

29

2 secteur laquo Eacuteconomie sociale et solidaire raquo

DES ProPoSitionS Pour agir

z Le respect du cadre leacutegal et reacuteglementaire du droit du travail Les entreprises de lrsquoESS sont soumises aux mecircmes obligations en matiegravere drsquoeacutegaliteacute professionnelle que les entreprises priveacutees Ainsi en 2010 un accord global a eacuteteacute signeacute sur lrsquoeacutegaliteacute hommesfemmes dans le secteur de lrsquoESS portant sur 6 domaines le recrutement la formation la mobiliteacute professionnelle lrsquoeacutegaliteacute salariale les congeacutes lieacutes agrave la parenteacute et lrsquoorganisation des temps de travail

z Les services agrave la personne reacuteflexion indispensable sur la masculinisation de la profession la professionnalisation des parcours et lrsquoorganisation des temps de travail des salarieacutees

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistiquez Reportez-vous agrave la fiche laquo diagnostic employeur raquo

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Les CRESS chambres reacutegionales de lrsquoeacuteconomie sociale et solidaire

CRESS Rhocircne-Alpes wwwcress-rhone-alpesorg

30

2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les coopeacuteratives agricoles comptent (donneacutees 2009) 68 drsquohommes dans leurs effectifs (56 chez les OS 75 srsquoagissant des emplois de maicirctrise et 785 pour les ingeacutenieurs et cadres) La partie logistique de lrsquoactiviteacute nrsquoemploie que 11 de femmes Les femmes repreacutesentent 40 de la population salarieacutee agricole avec un effectif de 657000 personnes Parmi les femmes salarieacutees 39 travaillent dans la viticulture 33 dans les cultures speacutecialiseacutees 16 dans les cultures et eacutelevages non speacutecialiseacutes

z La part de femmes chefs drsquoexploitation ou co-exploitantes est de 27 en 2010 (mais la majoriteacute restent co-exploitantes) Mecircme si les agricultrices srsquoinstallent de plus en plus dans un projet professionnel personnel la grande majoriteacute accegravede encore au meacutetier par mariage

z 60 des femmes cheffes drsquoexploitation ou co-exploitantes ont plus de 50 ans (elles succegravedent agrave leur maris lors de leur retraite)

z Feacuteminisation plus eacuteleveacutee dans les exploitations avec ovins caprins et autres herbivores et dans les exploitations speacutecialiseacutees dans le maraicircchage et lrsquohorticulture et dans la viticulture Ce sont des exploitations geacuteneacuteralement de taille plus petite Plus de femmes sont engageacutees dans lrsquoagriculture biologique (les femmes sont plus sensibles agrave lrsquoenvironnement et agrave la qualiteacute alimentaire ou ses creacuteneaux reacutecents laissent plus de place aux femmes)

z Speacutecificiteacute du meacutetier drsquoagricultrice elles ont plus recours agrave la vente en circuit court (contact direct avec le consommateur) elles proposent plus souvent des heacutebergements touristiques ou des activiteacutes de loisir

z Le niveau de formation des exploitantes srsquoest consideacuterablement eacuteleveacute et est en moyenne supeacuterieur agrave leurs homologues masculins mais 86 des femmes accegravedent agrave la formation continue contre 138 des hommes

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Les responsables de formation attendent que la conduite drsquoengins agricoles soit inneacutee

z Freins de lrsquoaccegraves agrave la formation continue se sentir autoriseacuteeleacutegitime agrave suivre une formation ndash Srsquoautoriserecirctre autoriseacutee agrave srsquoabsenter de lrsquoexploitation (et ecirctre remplaceacutee )

z Lrsquoideacutee du chef de famille du laquo lrsquoagriculteur bon pegravere de famille raquo empecircche de prendre au seacuterieux une fille voulant reprendre une exploitation

z Les aides agrave lrsquoinstallation sont plus difficiles agrave obtenir pour une femme que pour un homme

z Certains produits sont nocifs pendant la grossesse nocifs pour la fertiliteacute davantage associeacutee aux femmes qursquoaux hommes

Sources

Les femmes dans le monde agricole - centre drsquoeacutetudes et de prospectives du ministegravere

de lrsquoagriculture ndeg 38 mars 2012

Quelle place pour les femmes dans lrsquoagriculture au

1er janvier 2009 - Direction des eacutetudes des reacutepertoires

et des statistiques de laMSA

EGALrsquo AGRI meacutetiers drsquoun nouveau genre Comment permettre lrsquoeacutegaliteacute drsquoaccegraves aux meacutetiers agricoles pour les femmes et les hommes en pays beaujolais eacutelargi MdEF en Pays Beaujolais

Elargi et la Chambre drsquoAgriculture

secteur laquo Agriculture raquo

2 secteur laquo Agriculture raquo

DES ProPoSitionS Pour agir

z La loi drsquoorientation agricole de 1999 institue le statut de laquoconjoint collabora-teur raquo cela permet une reconnaissance professionnelle du travail des femmes et une ameacutelioration de leur protection sociale Depuis 2005 ce statut a eacuteteacute eacutetendu aux personnes pacseacutees Ce changement des statuts a permis non seulement la croissance de lrsquoemploi feacuteminin dans lrsquoagriculture mais aussi la visibiliteacute de celui-ci Le mari et la femme deviennent associeacutes (statut juridique) et non plus seulement eacutepoux (statut matrimonial) Sans statut professionnel les femmes ne beacuteneacuteficient ni de protection sociale ni de droits agrave la retraite continuer agrave promouvoir ce statut protecteur

z Trouver des pionniegraveres pouvant montrer que les femmes peuvent ecirctre agricultrice

z Communiquer sur les meacutetiers agricoles avec le CIO et lrsquoeacuteducation nationale

z Mettre en place une animation de sensibilisation aupregraves de jeunes sur les steacutereacuteotypes de sexe en agriculture (jeu des parcours de vie) + teacutemoignages

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Ministegravere de lrsquoagriculture et ses repreacutesentations reacutegionales les DRAAF (directions reacutegionales de lrsquoalimentation de lrsquoagriculture et de la forecirct)

httpagriculturegouvfr

z Chambre drsquoagriculture httprhone-alpessynagricom

31

32

2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les femmes repreacutesentent 46 de la population active mais seulement 30 sont creacuteatrices drsquoentreprises

z La taille moyenne de leurs entreprises est de 21 salarieacutes ETP contre 25 salarieacutes ETP pour les hommes

z Les femmes creacuteent avec des ressources moindres et donc prennent moins de risques

z 49 des femmes ont le bac ou + (contre 44 chez les hommes)

z Statut anteacuterieur 25 eacutetaient inactives contre 10 chez les hommes

z 3 ans apregraves la creacuteation le taux de survie de lrsquoentreprise drsquoune femme est de 60 contre 65 pour lrsquoentreprise drsquoun homme

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Heacutereacutediteacute sociale reproduction du scheacutema familial si on a eu des parents entrepreneurs heacutereacutediteacute plus accentueacutee chez les hommes

z La creacuteation drsquoentreprise est penseacutee laquo au masculin raquo Une femme cheffe drsquoentreprise peut encore nrsquoecirctre pas prise au seacuterieux lors drsquoune demande drsquoaccompagnement agrave la creacuteation (notamment dans un secteur dit laquo masculin raquo) ou de precirct bancaire sauf dans le cadre de laquo micro-creacutedit raquohellipor le sous-financement dans la creacuteation met en danger la survie de lrsquoentreprise

z Les femmes creacuteatrices sont plus diplocircmeacutees que les hommes mais sur un parcours professionnel moins adapteacute au statut drsquoentrepreneur (moins drsquoexpeacuteriences manageacuteriales) Aussi les femmes creacuteatrices drsquoentreprise creacuteent plus souvent dans un secteur drsquoactiviteacute qui nrsquoest pas celui dans lequel elles travaillaient auparavant (ce qui accroicirct le risque drsquoeacutechec) Elles creacuteent dans un domaine qui leur fait envie qui srsquoaligne avec un eacutepanouissement personnel De ce fait elles beacuteneacuteficient souvent drsquoune moindre expeacuterience professionnelle en lien direct avec le secteur dans lequel elles entreprennent

z La creacuteation par les femmes compte tenu de la construction sociale du laquo feacuteminin raquo neacutecessite notamment un accompagnement quant agrave lrsquoeacutevaluation du revenu preacutevisionnel et quant agrave lrsquoimpact de la creacuteation sur lrsquoorganisation familiale

DES ProPoSitionS Pour agir

z Inteacutegration des contraintes speacutecifiques de la creacuteation drsquoentreprise par les femmes compte tenu de la construction sociale du laquo feacuteminin raquo par les accompagnateurs de projets

z Lutte contre les repreacutesentations steacutereacuteotypeacutees geacuteneacuteratrices drsquoautocensure diversification des cursus deacuteveloppement des capaciteacutes de management et creacuteation drsquoun esprit drsquoentreprise par les reacuteseaux

Sources

Sites Internet de Paris pionniegraveres lrsquoAPCE

Agence pour la creacuteation drsquoentreprises Lyon ville

entreprenariatLrsquoentreprenariat au feacuteminin

Avis et rapport du Conseil eacuteconomique social et

environnemental 2009 Chiffres INSEE 2006

secteur laquo Creacuteation drsquoentreprise raquo

33

2 secteur laquo Creacuteation drsquoentreprise raquo

z Antenne speacutecialiseacutee au sein de lrsquoAgence pour la creacuteation drsquoentreprise APCE en srsquoinspirant du modegravele du Centre drsquoentreprenariat feacuteminin du Queacutebec plateforme centrale drsquoinformation afin de faciliter le repeacuterage car toutes les informations drsquoaide aux femmes sont actuellement tregraves disperseacutees

z Visibiliteacute des reacuteseaux de cheffes drsquoentreprises

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

Structures drsquoaccompagnement

z APCE agence pour la creacuteation drsquoentreprise wwwapcecom

z Les chambres de commerces et drsquoindustrie httpwwwccifrwebportail-acfciaccueil

z Les centres drsquoinformation des femmes et des familles (CIDFF) wwwcreationaufeminin-cidff69org

z Feacutedeacuteration pionniegraveres incubateurs au feacuteminin de services innovants httpwwwfederationpionnieresorg

z Le parcours NACRE accompagnement individuel par des professionnels de la creacuteation et la reprise drsquoentreprise httpwwwemploigouvfr

z RACINES reacuteseau drsquoaccompagnement des creacuteations et des initiatives avec une nouvelle eacutepargne de solidariteacute racines-clefecom

z IRFED institut international de formation et de conseil agrave la creacuteation drsquoentreprise pour les femmes en Ile-de-France wwwirfed-europeorg

z Lyon entrepreunariat reacuteseau drsquoaccompagnement agrave la creacuteation reprise transmission drsquoentreprise dans le Grand Lyon wwwlyon-ville-entrepreneuriatorg

z Le CIDFF du Rhocircne httpwwwcreationaufeminin-cidff69org

Financement z France active favoriser la creacuteation individuelle gracircce agrave un financement solidaire

httpwwwfranceactiveorgz France initiative reacuteseau de financement de la creacuteation drsquoentreprise

httpwwwinitiative-francefr

z BPI France (ex OSEO) eacutetablissement public avec pour mission de soutenir lrsquoinnovation et la croissance des PME httpwwwbpifrancefr

z Le Fonds de Garantie aux Initiatives Feacuteminines (FGIF) une caution pour favoriser lrsquoaccegraves au creacutedit bancaire httpwwwapcecom

2 secteur laquo Creacuteation drsquoentreprise raquo

Reacuteseaux de femmes cheffes drsquoentreprises z Actionrsquoelles wwwactionellescomz Force Femmes reacuteseau drsquoaccompagnement pour les femmes de plus de 45

ans wwwforcefemmescomz Reacuteseau Femmes-business Angels wwwfemmesbusinessangelsorg

z Agir avec elles en Beaujolais wwwagir-avec-ellesfrz Les dirigeantes de Seine et Marne wwwdirigeantes-actives77frz Suppleacutement Dames supplementdamewordpresscom

Aides financiegraveres z OSEO le parcours NACRE precircts agrave la creacuteation drsquoentreprises le Fonds de

Garantie aux Initiatives Feacuteminines (FGIF) un dispositif pour favoriser lrsquoaccegraves au creacutedit bancaire

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nombre de creacuteateurs et de creacuteatrices suiviesNbre total de creacuteations accompagneacutees

z Nombre drsquoaccompagnateur-trices formeacutees agrave la prise en compte des contraintes speacutecifiques de la creacuteation drsquoentreprise par des femmes Nbre total de personnes formeacutees

34

35

Aidemeacutemoireeacutegaliteacute

Retrouver compileacutes dans cet aide meacutemoire les laquo comment agir raquo des

rubriques preacuteceacutedentes

Agrave mettre en œuvre en fonction des possibiliteacuteshellip

vLisibiliteacute politique de lrsquoengagement en faveur rdde lrsquoeacutegaliteacuteeacute

Lrsquoeacutegaliteacute femmes hommes est inscrite dans mon projet associatif

Je veacuterifie mes supports de communication et mes documents de travail afin que ne soient pas veacutehiculeacutes des steacutereacuteotypes de genre tant dans les images que dans le texte

Je donne une visibiliteacute agrave lrsquoinvestissement des beacuteneacutevoles feacuteminines en feacuteminisant leurs fonctions (et vice versa)

Je communique sur mes actions laquo eacutegaliteacute raquo

En externe

En interne

ggouvernance associative e

Je mets en place un fonctionnement associatif favorisant lrsquoaccegraves de toutes aux responsabiliteacutes

Je limite le cumul des mandats eacutelectifs et je reacuteduis la dureacutee des mandats

Je deacuteveloppe la colleacutegialiteacute la cogestion des responsabiliteacutes

Jrsquoorganise des formes de tutorat pour accompagner agrave la prise de responsabiliteacutes

eacutecheacuteancieractions observations

3

vPrise en compte des contraintes familiales dde mes beacuteveacuteneacutevolese

Conscient de lrsquoimpact des charges familiales sur le temps disponible je programme les temps de reacuteunion et de concertation en conseacutequence

Je propose des CESU preacute-financeacute je prends en compte les coucircts lieacutes aux obligations familiales jrsquoorganise des modaliteacutes de garde ou des activiteacutes conjointes enfants-parents beacuteneacutevoles

gFormation des beacuteneacutevoles e

(en lien avec le thegraveme preacuteceacutedent) Mes lieux et temps de formation prennent en compte la parentaliteacute

Je forme mes beacuteneacutevoles agrave la prise de parole en public agrave lrsquoassertiviteacute et agrave tout autre technique qui permet la mise en valeur de lrsquoindividu

Je propose des sensibilisations agrave lrsquoeacutegaliteacute

eacutecheacuteancieractions observations

36

Aide meacutemoire eacutegaliteacute

vmes obligations drsquoemployeurs de +de 50 salarieacutesr

Je reacutedige annuellement un rapport de situation compareacutee RH

Je lrsquoanalyse dans un compte rendu annuel de lrsquoeacutegaliteacute

Ces documents sont adresseacutes aux salarieacutees

Je mets en place des actions de discriminations positives si la situation lrsquoexige (rattrapage salarial formation speacutecifique)

Je reacutedige mes offres drsquoemplois en respectant la mixiteacute dans lrsquointituleacute des postes et des compeacutetences attendues

zEmployeurs actions formationr

Mes lieux et temps de formation prennent en compte la parentaliteacute

Jrsquoencourage mes agents agrave la prise de parole en public agrave lrsquoassertiviteacute et agrave toute autre technique qui permet la mise en valeur de lrsquoindividu

Je sensibilise mes cadres et mes agents agrave des formations agrave lrsquoeacutegaliteacute (notamment professionnelle)

eacutecheacuteancieractions observations

37

3 Aide meacutemoire eacutegaliteacuteAide meacutemoire eacutegaliteacute

3 Aide meacutemoire eacutegaliteacute

Employeurs actions laquoarticulation des tempsraquor

Jrsquoai une charte de gestion du temps

Le systegraveme des horaires de travail des RTT permet la conciliation des temps (plage variable annualisation des temps reacutecupeacuterationhellip)

Jrsquoinvite les pegraveres agrave prendre part aux temps familiaux (actions de communication incitation agrave une prise reacuteguliegravere des RTT des congeacutes enregistreacutes sur le CET arbre de noeumllhellip)

Jrsquoorganise des journeacutees porte ouverte laquo enfants dans lrsquoassociation raquo

Jrsquoinforme mes salarieacutes sur les conseacutequences du temps partiel en matiegravere de salaire et de retraite

En geacuteneacuteral mes reacuteunions ne commencent pas avant 09 h 00 et ne se terminent pas apregraves 17 h 00

Jrsquoai une action sociale en faveur de mes salarieacutes qui propose

bull Des CESUbull Des services de conciergeriebull Des seacutejours vacances pour les enfantsbull Des places de cregraveches de garderie

Prise en compte de lrsquoeacutegaliteacute dans mes actionsr

En amont

Jrsquoai construit mon action avec des femmes et des hommes

Jrsquoai analyseacute mon public cible

Jrsquoai deacutefini des objectifs et des indicateurs

Jrsquoai adopteacute des visuels et des textes non steacutereacuteotypeacutes

Pendant lrsquoaction

Je suis cette question lors de mes CA laquo copil raquo laquo cotech raquohellip

Jrsquoai un suivi statistique ventileacute par sexe

Jrsquoapporte les corrections neacutecessaires en fonction des eacuteleacutements constateacutes

eacutecheacuteancieractions observations

38

39

3 Structures ressourcesAide meacutemoire eacutegaliteacute

Au-delagrave des reacutefeacuterences citeacutees dans les diagnostics

n Culture page 16 - 17

n Meacutedias page 18 - 19

n Eacuteducation page 20 - 21

n Eacutequipements et loisirs socio-eacuteducatifs page 22

n Sport page 23 - 24

n Eacuteconomie sociale et solidaire page 25 - 26

n Agriculture page 27 - 28

n Creacuteation drsquoentreprise page 30 - 31

en voici drsquoautres (non exhaustives)

w Services de lrsquoEacutetat Reacuteseau du ministegravere des Droits des femmes de la Ville de la Jeunesse et des Sportshttpfemmesgouvfr

Travaux nationaux

w Haut conseil agrave lrsquoeacutegaliteacute entre les femmes et les hommeshttpwwwhaut-conseil-egalitegouvfr

w Commissariat geacuteneacuteral agrave la strateacutegie et agrave la prospectivehttpwwwstrategiegouvfrpublicationslutter-contre-stereotypes-filles-garcons

w Conseil supeacuterieur de lrsquoaudiovisuelhttpwwwcsafrEtudes-et-publicationsLes-etudesLes-etudes-du-CSAEtudes-sur-les-stereotypes-feminins-qui-peuvent-etre-vehicules-dans-les-series-de-fiction-les-emissions-de-divertissement-et-d-anima-tion

3

Ce guide est le fruit drsquoun travail collectif reacutealiseacute agrave la direction deacutepartementale de la coheacutesion sociale du Rhocircne par

n Mission deacutepartementale aux droits des femmes et agrave lrsquoeacutegaliteacute

Claire LACHAcircTRESasha MONNERONddcs-droitsdesfemmesrhonegouvfr

n Mission vie associative

Natacha LACROIX-BAUDRIONddcs69-jsvarhonegouvfr

Publication

Ministegravere des droits des femmes de la ville de la jeunesse et des sportsDJEPVA - Bureau du deacuteveloppement de la vie associative95 avenue de France - 75 650 Paris CEDEX 13

Conception graphiqueColette Vernet

PhotosHerveacute Hamon

40

Retrouvez toutes les informations et les coordonneacutees des points drsquoappui agrave la vie associative sur le portail officiel

wwwassociationsgouvfr

eacuteg

alit

eacute

Page 5: Le guide égalité

Sommaire

5

Le preacutesent document vous propose de vous aider dans une mise en œuvre simple de lrsquoeacutegaliteacute

1 Lrsquoeacutegaliteacute dans le fonctionnement interne page 6

n Diagnostic laquo beacuteneacutevolat associatif raquo page 7

n Diagnostic laquo instances deacutecisionnelles raquo page 9

n Diagnostic laquo employeur raquo page 12

2 Lrsquoeacutegaliteacute dans les actions page 16

n Deacutemarche geacuteneacuterale page 17

n Consulter les diagnostics nationaux sur les theacutematiques suivantes

w Culture page 18

w Meacutedias page 20

w Eacuteducation page 22

w Eacutequipements et loisirs socio-eacuteducatifs page 24

w Sport page 26

w Eacuteconomie sociale et solidaire page 29

w Agriculture page 31

w Creacuteation drsquoentreprise page 32

3 Boite agrave outils

n Aide-meacutemoire eacutegaliteacute page 35

n Structures ressources page 39

6

1

Qui fait quoi au sein de mon association

Qui sont les adheacuterentes et les beacuteneacutevoles Qui sont les dirigeantes Qui occupe quelle fonction Qui assume quelle(s) tacircche(s)

Vous ecirctes une association employeur Quelle est la situation des femmes et des hommes que vous salariez

Faire une laquo photographie raquo la plus preacutecise possible de la situation en fonction de chaque sexe permettra de mettre agrave jour drsquoeacuteventuelles ineacutegaliteacutes cacheacutees Les pages qui suivent vous proposent des tableaux agrave renseigner pour vous aider dans ce travail drsquoautodiagnostic Une fois lrsquoeacutetat des lieux reacutealiseacute lrsquoanalyse approfondie des ineacutegaliteacutes eacuteventuelles mises agrave jour permettra de deacutefinir des prioriteacutes drsquoactions

Pour vous aider vous pouvez vous appuyer sur la mission deacutepartementale aux droits des femmes et agrave lrsquoeacutegaliteacute de votre deacutepartement (Direction deacutepartementale de la coheacutesion sociale - et de la protection des populations -) Il existe aussi de nombreuses associations qui pourront vous apporter un eacuteclairage constructif (voir par exemple les structures ressources listeacutees en fin de ce livret)

Lrsquoeacutegaliteacute dans le

fonctionnementinterne

7

1 diagnostic laquo beacuteneacutevolat associatif raquo

Activation drsquoun champ plutocirct culturellement associeacute

aux femmes

Activation drsquoun champ plutocirct culturellement associeacute

aux hommes

Que repeacuterez-vous Remarquez-vous des diffeacuterences significatives entre les femmes et les hommes Et si oui sur quelles rubriques se portent-elles

Votre association compte peu de membres de lrsquoun des deux sexes

Votre association par son histoire son champ ou ses modes drsquointervention est-elle consideacutereacutee comme une association plutocirct reacuteserveacutee aux femmes ou aux hommes selon les steacutereacuteotypes de genre eacutevoqueacutes preacuteceacutedemment

Comment agir w Si possible affiner le diagnostic en interrogeant les habitantesle public sur

lrsquoimage de votre association les raisons drsquoun eacuteventuel deacutesinteacuterecirct par lrsquoun ou lrsquoautre sexe

w Dans les deacutemarches de communication privileacutegier les visuels mettant en scegravene des femmes et des hommes agissant ensemble de la mecircme faccedilon employer un laquo feacuteminin raquo et un laquo masculin raquo (ex laquo Adheacuterent et adheacuterente raquo) activer ensemble les steacutereacuteotypes laquo feacuteminins raquo et laquo masculins raquo mais sans les associer agrave une image respectivement laquo feacuteminine raquo et laquo masculine raquo puisque chaque individu deacuteveloppe ses propres centres drsquointeacuterecircts et doit donc pouvoir se retrouver dans votre proposition (ex laquo Vous souhaitez ecirctre beacuteneacutevole au service des autres dans une dynamique drsquoaction rejoignez-nous raquo)

Femmes Hommes

Combien y a-t-il de femmes et drsquohommes membres de lrsquoassociation

Combien y a-t-il de beacuteneacutevoles

Plus preacuteciseacutement parmi les beacuteneacutevoles combien y a-t-il de beacuteneacutevoles que vous consideacuterez comme reacuteguliers `

Combien de beacuteneacutevoles ont beacuteneacuteficieacute drsquoune formation prise en charge par lrsquoassociation (formation technique formation agrave la gestion associativehellip)

diagnostic laquo beacuteneacutevolat associatif raquo1

8

Votre association compte des adheacuterentes des deux sexes mais peu ou moins de lrsquoun des deux sexes parmi vos beacuteneacutevoles

Moins de femmes beacuteneacutevoles

Avez-vous regardeacute du cocircteacute des contraintes familiales et domestiques Ces activiteacutes sont encore largement assumeacutees par les femmes (voir Chiffres cleacutes preacuteciteacutes) Elles sont chronophages (laquo la double journeacutee des femmes raquo) et peuvent constituer un frein agrave lrsquoengagement associatif etou agrave lrsquoinvestissement en formation

Moins drsquohommes beacuteneacutevoles

Une des reacuteponses sera peut-ecirctre un champ drsquointervention de votre association traditionnellement et culturellement consideacutereacute comme laquo feacuteminin raquo (laquo lrsquoeacuteducation raquo ou laquo le soin aux personnes raquo par exemple)

Par ailleurs en miroir aux explications preacuteceacutedentes sur le manque de temps des femmes les hommes sont encore culturellement investis de la mission de laquo lrsquohomme gagne-pain raquo et surinvestissent parfois la sphegravere professionnelle (horaires tardifs etc) renforceacutes en cela par la culture franccedilaise du preacutesenteacuteisme qui induit de rester tard au travail pour prouver sa compeacutetence professionnelle et son engagement dans le travail

Comment agir w Reacutealiser une enquecircte de terrain aupregraves des adheacuterentes lrsquoideacuteal est de connaicirctre

preacuteciseacutement aupregraves des adheacuterentes les freins potentiels agrave leurs engagements

w Precircter attention aux horaires et lieux proposeacutes pour les reacuteunions et les formations en prenant en compte les obligations familiales et personnelles des megraveres et des pegraveres (ex agrave 20 h 30 les enfants sont coucheacuteshellip ce qui nrsquoest pas le cas agrave 18 h 30 ougrave tout est agrave faire (bains devoirs repashellip)

w Sonder (anonymement ) vos adheacuterentes pour connaicirctre les disponibiliteacutes les plus inteacuteressantes

w Faire choisir les creacuteneaux horaires de reacuteunions (attention au vote agrave la majoriteacute si vous avez une majoriteacute drsquoun des deux sexeshellip)

w Eacutetudier la possibiliteacute du recours au chegraveque emploi service universel (CESU) preacute-financeacute pour le financement de garde pendant que le parent beacuteneacutevole srsquoinvestit (ou drsquoaides agrave domicile) httpwwwcesuurssaffr

w Organiser un mode de garde ou des activiteacutes pour les enfants de vos beacuteneacutevoles concomitant aux temps des activiteacutes

w Utiliser internet la messagerie ou la visio confeacuterence permettent une gestion plus souple de lrsquoinvestissement associatif

w Afficher lrsquoengagement de votre structure en faveur drsquoun beacuteneacutevolat qui se concilie avec la parentaliteacute ce qui beacuteneacuteficiera aux femmes comme aux hommes

9

1Femmes Hommes

Nombre de beacuteneacutevoles

Nombre total des membres composant lrsquoinstance dirigeante (conseil drsquoadministration comiteacute de direction conseil colleacutegial)

Preacutesidence

Copreacutesidence

Vice-preacutesidence

Treacutesorerie

Secreacutetariat

Vice-secreacutetariat

Autres administrateurs avec fonctions

Autres administrateurs sans fonction

Que repeacuterez-vous Constatez-vous une diffeacuterence entre le nombre de femmes et drsquohommes au niveau des beacuteneacutevoles et des instances deacutecisionnelles

Quels postes agrave responsabiliteacute sont occupeacutes et par qui

Constatez-vous une sous-repreacutesentation de lrsquoun ou lrsquoautre des sexes dans les instances deacutecisionnelles et agrave certaines fonctions

Si vous regardez la situation sur plusieurs anneacutees (les anneacutees preacuteceacutedentes) la sous-repreacutesentation se trouve-t-elle confirmeacutee

diagnostic laquo Instances deacutecisionnelles raquo

10

diagnostic laquo Instances deacutecisionnelles raquo1

Peu ou pas drsquohommes dans les instances de direction de votre association ou agrave certaines fonctions

Les hommes sont statistiquement au niveau national tous secteurs confondus plus preacutesents dans les instances dirigeantes des associations que les femmes (la preacutesidence des associations est en particulier encore tregraves majoritairement assureacutee par des hommes quand bien mecircme lrsquoassociation compterait autant de beacuteneacutevoles des deux sexes (voir chiffres clefs preacuteciteacutes) Si ce nrsquoest pas votre cas les explications principales tiennent peut-ecirctre agrave lrsquoimage et lrsquohistoire de lrsquoassociation au domaine drsquointervention consideacutereacute comme laquo feacuteminin raquo agrave la disponibiliteacute limiteacutee des adheacuterents hommes de lrsquoassociation etc

Peu ou pas de femmes dans les instances deacutecisionnelles

Les meacutecanismes suivants peuvent entrer en jeu et expliquer une sous-repreacutesentation des femmes aux instances de direction ou agrave certaines fonctions

w La construction sociale du feacuteminin peut amener certaines femmes agrave srsquoautocensurer et ne pas poser leur candidature agrave la preacutesidence poste investi drsquoune image de pouvoir et de responsabiliteacute dans laquelle elles ne se reconnaicirctraient pas (et laquo on raquo ne les reconnaicirctrait pas ) De la mecircme faccedilon une preacutepondeacuterance drsquohommes aux postes de preacutesident vice-preacutesident treacutesorier au cours des mandatures successives peut ecirctre lieacutee aux qualiteacutes projeteacutees sur ces postes et celles que lrsquoon attribue inconsciemment aux hommes (repreacutesentation autoriteacute logique rigueur)

w Les contraintes anticipeacutees lieacutees agrave lrsquoexercice de responsabiliteacutes en terme de disponibiliteacute et de mobiliteacute peuvent eacutegalement constituer un frein Drsquoautant plus nous lrsquoavons vu que les femmes continuent drsquoassumer lrsquoessentiel des tacircches familiales et domestiques

Comment agir w La mise en œuvre de lrsquoeacutegaliteacute dans les instances dirigeantes de lrsquoassociation

suppose avant toute chose drsquoavoir agi en amont crsquoest-agrave-dire drsquoavoir travailleacute sur les freins agrave lrsquoengagement beacuteneacutevole des deux sexes (image de lrsquoassociation communication prise en compte des contraintes familiales et professionnelles etc Voir pages preacuteceacutedentes)

w Interroger les membres et les beacuteneacutevoles pour savoir pourquoi elles et ils nrsquoentrent pas dans le conseil drsquoadministration questionner celles et ceux qui en font partie pour comprendre pourquoi elles et ils nrsquoont pas poseacute leurs candidatures aux postes agrave responsabiliteacute Si des personnes du mecircme sexe se sont preacutesenteacutees agrave plusieurs reprises mais nrsquoont pas eacuteteacute retenues sonder (anonymement) pour en connaicirctre les raisons profondes

w Identifier et communiquer sur les profils des laquo postes raquo afin drsquoapporter une meilleure visibiliteacute et connaissance de leur contenu concret Pour vous aider vous pouvez vous utiliser le portefeuille de compeacutetences (httpwwwassociationsgouvfr) reacutealiseacute par le ministegravere en charge de la vie associative

diagnostic laquo Instances deacutecisionnelles raquo1

w Encourager agrave la prise de responsabiliteacute renforcer le sentiment drsquoefficaciteacute professionnelle deacutevelopper le tutorat valoriser les compeacutetences et ressources de vos beacuteneacutevoles par des formations de prise de parole en public par exemple Contact en Rhocircne-Alpes pour une pariteacute associative

httpwwwparacor-rhonealpesfr

w Repenser le fonctionnement des instances limiter le cumul des mandats reacuteduire la dureacutee des mandats deacutevelopper la cogestion des responsabiliteacutes mettre en place des actions de discriminations positives (dispositions statutaires contraignantes imposant la pariteacute ou la proportionnaliteacute) etc

w Travailler sur lrsquoimage de la preacutesidence pouvoir solitaire ou colleacutegialiteacute Co-preacutesidence mixte

w Repenser les temps associatifs (la planification des reacuteunions et leurs horaires prendre en compte les coucircts lieacutes aux obligations familiales utiliser les outils et techniques de communication agrave distance voir page 7)

11

12

Combien y a-t-il de salarieacutees

Combien y a-t-il de personnes cadres

Parmi ces cadres combien de personnes ont beacuteneacuteficieacute de promotion interne au cours de leur carriegravere dans lrsquoassociation

Deacutelai moyen drsquoobtention des promotions

Combien y a-t-il de personnes agrave des postes drsquoencadrement

Parmi ces personnes combien ont beacuteneacuteficieacute de promotion interne au cours de leur carriegravere

Quel deacutelai pour obtenir des promotions

Quelle est la reacutemuneacuteration moyenne annuelle

Et en fonction de chaque niveau hierarchique (ou cateacutegorie)

Combien y a-t-il de personnes en CDI

Combien y a-t-il de personnes en CDD

Combien y a-t-il de personnes agrave temps partiel

Combien de personnes sont actuellement en congeacute parental

Quel est lrsquoeacutecart entre le salaire drsquoune personne rentrant de congeacute parental et le salaire moyen drsquoune personne nrsquoeacutetant pas partie en congeacute parental

De qui se composait le jury dans les dix derniers jurys de recrutement

Dans les dix derniers jurys de recrutement qui occupait la preacutesidence

Femmes Hommes

Que repeacuterez-vous Remarquez-vous des diffeacuterences significatives entre les femmes et les hommes Et si oui sur quelles rubriques se portent-elles En particulier que remarquez-vous concernant les salaires et les personnes en situation preacutecaire (CDD temps partiel)

Rappel de la leacutegislation du travail si vous employez

plus de 50 salarieacutes vous ecirctes tenus aux obligations

leacutegales et reacuteglementaires du droit du travail en matiegravere drsquoeacutegaliteacute professionnelle suivantes eacutetablissement drsquoun rapport de situation

compareacutee drsquoun plan drsquoaction mise en œuvre de

neacutegociations collectives

etc Cfarticle

L1141-1 et suivants du code du travail

1 diagnostic laquo Employeurs raquo

diagnostic laquo Employeurs raquo1

Vous constatez des diffeacuterences marqueacutees dans le deacuterouleacute de carriegravere les reacutemuneacuterations lrsquoaccegraves aux responsabiliteacutes etc entre les femmes et les hommes salarieacutees de votre association

Voici quelques eacuteleacutements de compreacutehension w La culture du preacutesenteacuteisme de la cooptation lrsquoimage inconsciente associeacutee au

pouvoir peut conduire agrave privileacutegier les hommes dans les promotions internes dans le recrutement des cadres ou des personnes ayant des responsabiliteacutes drsquoencadrement

w Lrsquoutilisation unique de termes comme laquo ecirctre disponible raquo laquo avoir de lrsquoassurance raquo laquo avoir le sens des responsabiliteacutes raquo laquo avoir un potentiel eacutevolutif raquo dans les offres drsquoemploi ou les critegraveres de seacutelection peut conduire agrave nrsquoattirerne retenir que des hommes car ces termes renvoient agrave des caracteacuteristiques culturellement associeacutees plutocirct au masculin

w Le temps partiel le congeacute parental est socialement admis pour les femmes tregraves peu pour les hommes

Comment agir w Inscrire des objectifs en terme drsquoeacutegaliteacute femmeshommes dans les projets

associatifs (cela marque et officialise la volonteacute politique du collectif)

w Opeacuterer une veille statistique en reacutealisant annuellement un rapport chiffreacute de la situation des femmes et des hommes

w Porter une attention sur vos plaquettes de communication site internet (visuels de mixiteacute dans lrsquoexercice des fonctions repreacutesenteacutees termes employeacutes etc)

w Afficher votre respect des temps de vie par des mesures effectives qui faciliteront notamment la parentaliteacute (temps de travail annualiseacute plages horaires flexibles attention porteacutee aux horaires de deacutebut et de fin des reacuteunions accegraves aux services de conciergerie chegraveque emploi service universel prise du congeacute paterniteacute instauration de journeacutee de deacutecouverte du lieu de travail par les enfants du personnelhellip)

w Feacuteminiser et masculiniser les noms des meacutetiers pour que chacune puisse srsquoy projeter

w Reacutediger vos offres drsquoemploi en veillant agrave activer ensemble les steacutereacuteotypes laquo feacuteminins raquo et laquo masculins raquo pour attirer le plus de candidatures diffeacuterentes possibles (ex laquo profil rechercheacute sens des relations humaines logique rigueur) de mecircme pour les critegraveres utiliseacutes lors de la seacutelection des candidates

w Oser la mixiteacute dans les meacutetiers ( des femmes dans le bacirctiment cf les campagnes de la CAPEB des hommes dans les secteurs du social et des soins)

13

Activation drsquoun champ plutocirct culturellement associeacute

aux femmes- mais pas uniquement rempli par les

femmes dans la reacutealiteacute

idem version hommes

14

diagnostic laquo Employeurs raquo

La formation des salarieacutees Femmes Hommes

Combien de personnes ont acceacutedeacute agrave la formation continue cette anneacutee

Combien de personnes ont beacuteneacuteficieacute du DIF

Combien de personnes ont eacuteteacute orienteacutees vers des formations diplocircmantes

Combien de beacuteneacutevoles ont beacuteneacuteficieacute drsquoune formation prise en charge par lrsquoassociation (formation technique formation agrave la gestion associativehellip)

Combien de personnes suivent actuellement une VAE

Combien de personnes ont deacutejagrave beacuteneacuteficieacute drsquoune formation agrave lrsquoeacutegaliteacute

Que repeacuterez-vous Remarquez-vous des diffeacuterences significatives entre les femmes et les hommes Et si oui sur quelles rubriques se portent-elles

Comment agir w Porter attention aux conditions de formation par rapport aux charges familiales

de vos salarieacutees

w Concevoir des programmes de formation qui allient le deacuteveloppement personnel et la formation technique

w Porter attention agrave la qualiteacute des entretiens drsquoeacutevaluation moment propice pour prendre en compte les projets des salarieacutees et construire avec elles et eux leurs parcours professionnels

1

15

16

2

Pour permettre des transformations concregravetes pour favoriser lrsquoeacutemancipation individuelle et collective la prise en compte de lrsquoeacutegaliteacute ne doit pas se limiter agrave assurer lrsquoaccegraves de chacunes beacuteneacutevoles et salarieacutees aux postes agrave responsabiliteacutes dans lrsquoassociation

Avoir des hommes et des femmes au conseil drsquoadministration participant agrave eacutegaliteacute crsquoest bien Mais quel impact si par ailleurs les

actions que vous engagez veacutehiculent des steacutereacuteotypes de genre Si dans les activiteacutes quotidiennes les uns et les unes sont enfermeacutees dans

des rocircles assigneacutees agrave des tacircches lieacutees aux repreacutesentations dominantes de ce qui est feacuteminin et de ce qui est masculin Si les ineacutegaliteacutes sont reproduites

La question de lrsquoeacutegaliteacute doit ecirctre traiteacutee de faccedilon transversale pour toutes les actions toutes les activiteacutes de lrsquoassociation Lrsquooutil proposeacute ci-apregraves invite ainsi agrave prendre en compte lrsquoobjectif drsquoeacutegaliteacute femmeshommes fillesgarccedilons dans chacune des actions meneacutees par lrsquoassociation agrave chaque eacutetape du projet

Dans les pages qui suivent vous trouverez notamment des donneacutees preacutecises et actualiseacutees par secteur drsquoactiviteacutes

n Culture page 18

n Meacutedias page 20

n Education page 22

n Eacutequipements et loisirs socio-eacuteducatifs page 24

n Sport page 26

n Eacuteconomie sociale et solidaire page 28

n Agriculture page 30

n Creacuteation drsquoentreprise page 32

Lrsquoeacutegaliteacutedans les

actions

2

En amont au stade de la construction de lrsquoaction w Entourez-vous de femmes et drsquohommes pour eacutelaborer votre projet (au moins

30 de lrsquoune ou de lrsquoautre) Cela devrait permettre de prendre en compte les contraintes des deux sexes agrave condition drsquoeacutetablir eacutegalement les conditions de lrsquoexpression pour permettre agrave celles et ceux qui nrsquooseraient pas de prendre la parole

w Inteacutegrer des objectifs laquo eacutegaliteacute raquo adapteacutes agrave votre secteur Agrave vous de deacutefinir ceux prioritaires pour votre action (reacutefeacuterez-vous aux diagnostics nationaux preacuteciteacutes et faites-vous aider voir pages suivantes)

w Questionner votre pratique et vos repreacutesentations pour eacuteviter la reproduction inconsciente des steacutereacuteotypes Pour ce faire organiser une formation sur les questions drsquoeacutegaliteacute peut srsquoaveacuterer bien utile pour vous-mecircme les beacuteneacutevoles les salarieacutees et les participantes agrave lrsquoaction (liste des structures ressources proposant des formations ou des accompagnements page 35)

w Deacutefinir votre public cible combien de femmes et combien drsquohommes et pour chaque sexe les caracteacuteristiques (acircge niveau de formation etc) et les eacuteventuelles contraintes particuliegraveres (faciliteacutes drsquoaccegraves aux modes de transports en commun aux modes de gardehellip) Eacutetudier quelles pourraient ecirctre les incidences (positives et neacutegatives) de votre nouvelle action sur les femmes et sur les hommes sur les filles et sur les garccedilons

w Porter attention aux supports visuels et textuels (bonnes pratiques possibles femme et homme ayant le mecircme rocircle sur une photographie pas que des gar-ccedilons pour illustrer des activiteacutes sportives feacuteminisation et masculinisation des noms des rocircles sociaux et professionnels etc)

Pendant le deacuterouleacute de lrsquoaction w Mesurer lrsquoimpact de votre action en eacutetablissant un suivi speacutecifique des objectifs

propres agrave lrsquoeacutegaliteacute

w Apporter les eacuteventuelles corrections neacutecessaires en fonction des constats que vous aurez eacutetablis

w Communiquer sur vos reacutesultats aupregraves du public de votre public de vos financeurs (notamment si vous avez beacuteneacuteficieacute de financements europeacuteens)

17

Deacutemarche geacuteneacuterale

18

secteur laquo Culture raquo2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Qui dirige Ce sont les hommes qui dirigent

z 92 des theacuteacirctres consacreacutes agrave la creacuteation dramatique

z 89 des institutions musicales

z 78 des eacutetablissements agrave vocation pluridisciplinaire

z 59 des centres choreacutegraphique nationaux

hellip Et qui concentrent les subventions (23 Meuro contre 17 Meuro)

LES FrEinS au CHangEmEnt

z Les candidates sont toujours moins nombreuses que les candidats

z Frein psychologique les femmes pensent qursquoelles nrsquoont pas la leacutegitimiteacute pour acceacuteder aux postes de direction et elles srsquoauto-censurent

z Qui produit

z 97 des musiques que nous entendons dans nos institutions ont eacuteteacute composeacutees par des hommes

z 94 des orchestres programmeacutes sont dirigeacutes par des hommes

z 85 des textes que nous entendons ont eacuteteacute eacutecrits par des hommes

z 78 des spectacles que nous voyons ont eacuteteacute mis en scegravene par des hommes

z 57 ont eacuteteacute choreacutegraphieacutes par des hommes

Les hommes investis dans les activiteacutes artistiques professionnelles sont plus nombreux mais les femmes sont plus nombreuses que les hommes agrave srsquoinvestir dans les activiteacutes artistiques en amateur

z La creacuteation eacutevoque le couple laquo le creacuteateur et sa muse raquo

z Le talent est inneacute et explique seul la qualiteacute drsquoune œuvre Non elle deacutepend aussi du temps qursquoon a pu lui consacrer du nombre de collaborateurstrices qursquoon a pu reacuteunir de la rencontre avec le public du relais meacutediatique du reacuteseauhellip

Diagnostic national issu des rapports de Reine Prat de juin 2006 laquo Accegraves des femmes et des hommes aux postes de responsabiliteacute raquo et celui de mai 2009 laquo Accegraves des femmes et des hommes aux postes de responsabiliteacute - ndeg 2 De lrsquointerdit agrave lrsquoempecircchement raquo

19

secteur laquo Culture raquo2

DES ProPoSitionS Pour agir

z Essayer drsquoatteindre un seuil minimum de 33 de lrsquoun ou lrsquoautre sexe (laquo seuil de mixiteacute raquo)

z Veille statistique et obtention de donneacutees sexueacutees

z Charte de lrsquoeacutegaliteacute pour le spectacle vivant afin drsquoencourager tous les intervenants cleacutes agrave srsquoengager en faveur de lrsquoeacutegaliteacute des genres

z Organisation de rencontres non-mixtes avec des femmes de theacuteacirctre des musiciennes des directrices ou administratrices drsquoinstitutions (meilleure prise de parole constitution de reacuteseau)

z Abolir les assignations genreacutees les femmes ne jouent que des rocircles laquo feacuteminins raquo et les hommes ne jouent que des rocircles laquo masculins raquo Le theacuteacirctre nrsquoest qursquoune affaire de convention et cette regravegle nrsquoa eacuteteacute imposeacutee que reacutecemment Srsquoinspirer de la danse qui a deacutejagrave franchi ces barriegraveres

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nombre de spectacles drsquoauteures- choreacutegraphes femmes et hommes- diffuseacutesnbre total de spectacles diffuseacutes

z Nombre de metteures en scegravene nbre total de mise en scegravene

z Nombre de productrices et de producteurs nbre total de spectacles produits

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Association HF httpwwwhfrhonealpesfr

20

2 secteur laquo Meacutedias raquo

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z La proportion de femmes parmi les personnes mentionneacutees dans la presse nrsquoest que de 17 en 2006

z Preacutesence des expert-es dans lrsquoensemble des meacutedias retenus dans les corpus analyseacutes par le rapport 2011 de la commission nationale sur lrsquoimage des femmes dans les meacutedias 8 hommes pour 2 femmes (Graphique ci-contre)

z Les femmes sont peu nombreuses aux postes de responsabiliteacute dans les meacutedias proportion de femmes infeacuterieure agrave 10 ans les postes de direction strateacutegique

z Attitude diffeacuterencieacutee entre hommes et femmes

z Les femmes sont cantonneacutees dans des speacutecialiteacutes moins prestigieuses ou des meacutedias moins convoiteacutes (presse professionnelle ou technique presse dite laquo feacuteminine raquo)

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Les femmes apparaissant dans les meacutedias sont le plus souvent soit anonymes soit en position de victimes soit citeacutees comme ayant un lien familial avec un homme alors que les hommes sont tregraves majoritairement citeacutes avec leur fonction

z Leur image est deacutegradeacutee (laquo porno chic raquo) ou alors steacutereacuteotypeacutee

z Culte de la minceur excessif

DES ProPoSitionS Pour agir

z Constitution drsquoun vivier drsquoexpert-es agrave mobiliser

z Entraicircnement agrave lrsquoexpression dans les meacutedias (meacutedia-training)

z Opeacuteration de sensibilisation

Organisation de festivals de deacutebats publics de peacutetitions preacutesentation de documentaires (ex festival de film reacutealiseacutes par des femmes)

z Regarder les initiatives provenant drsquoautres pays

Par exemple au Royaume-Uni moins de 15 des films Britanniques ont eacuteteacute eacutecrits par des femmes En reacuteaction un atelier drsquoeacutecriture pour les femmes sceacutenaristes a eacuteteacute creacuteeacute laquo She Writes raquo

Les meacutedias consideacutereacutes sont la teacuteleacutevision le cineacutema la presse la radio et la

publiciteacute sous toutes ses formes (affichage TV

magazines)

Sources

FIA - rapport gender 2010 raquo Manuel de bonnes pratiques pour lutter contre

les steacutereacuteotypes lieacutes au genre et promouvoir lrsquoeacutegaliteacute des chances dans les secteurs du cineacutema de la teacuteleacutevision et du theacuteacirctre en Europe raquo

Rapport drsquoeacutetudes - Bilan 2010 de lrsquoARPP Publiciteacute

et image de la personne humaine

Rapport drsquoinformation ndeg 375 de la deacuteleacutegation

aux droits des femmes du Seacutenat-2007

Rapports 2008 et 2011 de la commission nationale sur lrsquoimage des femmes

dans les meacutedias (le rapport 2011 dresse le bilan drsquoune anneacutee drsquoapplication apregraves

la signature par certains meacutedias le 13 octobre 2010

drsquoun acte drsquoengagement pour une deacutemarche

drsquoautoreacutegulation visant agrave ameacuteliorer lrsquoimage des

femmes dans les meacutedias)

2 secteur laquo Meacutedias raquo

arPP autoriteacute de reacutegulation professionnelle de la publiciteacuteLrsquoARPP existant depuis le 19 aoucirct 1935 en France est une association interprofessionnelle priveacutee de type loi de 1901 Sa mission est de parvenir agrave concilier liberteacute drsquoexpression publicitaire et respect des consommateurs Ce nrsquoest pas un organisme public Cet organisme examine les publiciteacutes de la presse les campagnes nationales et les web videacuteos et leur accorde ou pas la recommandation laquo Image de la Personne Humaine raquo Pour cela il faut que les publiciteacutes respectent de principe de digniteacute de la personne humaine (pas de nuditeacute sans rapport avec le produit pas de repreacutesentation deacutegradante pas de reacuteduction drsquoun sujet au statut drsquoobjet sexuel) les publiciteacutes ne doivent pas reprendre des clicheacutes neacutegatifs sur les hommes ou les femmes (clicheacute de la blonde) et elles doivent respecter des critegraveres de deacutecence (pas de violence de soumission drsquoactes sexuels)

En 2010 103 803 publiciteacutes ont eacuteteacute analyseacutees dont 93 398 visuels pour la presse 5540 publiciteacutes pour lrsquoaffichage et 4865 pour InternetDeux tiers des manquements impliquent le genre laquo feacuteminin raquo (mais crsquoest peut-ecirctre aussi parce que les femmes sont sur-repreacutesenteacutees dans la publiciteacute en geacuteneacuteral)

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

Analyse sur une peacuteriode donneacutee z Temps de parole de chacun des deux sexestemps de parole

z Nombre de femmes-hommes inviteacutees en temps qursquoexpertesnbre total drsquoexperts inviteacutes

Analyse des supports eacutemis au regard des eacuteleacutements drsquoanalyse de lrsquoARPP digniteacute de la personne humaine (pas de nuditeacute sans rapport avec le produit pas de repreacutesentation deacutegradante pas de reacuteduction drsquoun sujet au statut drsquoobjet sexuel) pas de reprise des clicheacutes neacutegatifs sur les hommes ou les femmes (clicheacute de la blonde) et respect des critegraveres de deacutecence (pas de violence de soumission drsquoactes sexuels)

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Association HF httpwwwhfrhonealpesfrz ARPP httpwwwarpp-puborgz Freacutequence eacutecoles httpfrequence-ecolesorg

21

22

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les filles ont une meilleure scolariteacute et une meilleure reacuteussite scolaire que les garccedilons crsquoest 70 drsquoune geacuteneacuteration chez les filles qui obtient un bac (tous types confondus) pour 59 chez les garccedilons

z Les filles sont scolariseacutees plus longtemps 189 anneacutees en moyenne pour les filles contre 184 pour les garccedilons

z 15 des garccedilons sont en difficulteacute de lecture contre 9 des filles en 2008

z Les filles redoublent moins souvent que les garccedilons quel que soit le milieu social drsquoorigine

z Les femmes sont souvent majoritaires en cursus licence et en master mais pas en doctorat

z 40 des filles choisissent une filiegravere scientifique contre 27 en section litteacuteraire les garccedilons deacutesertant fortement cette derniegravere au profit de la premiegravere les filles sont minoritaires en filiegravere scientifique (45 ) et majoritaires en filiegravere litteacuteraire (21 de garccedilons) Post-bac les filles des filiegraveres scientifiques ne continuent pas dans ces voies (peu de filles en classes preacutepa scientifiques)

z Les filles obtiennent plus geacuteneacuteralement un passage en seconde geacuteneacuterale et technologique que les garccedilons car on pense qursquoil y aura moins de possibiliteacute pour les filles au niveau des diplocircmes professionnels

z Les filiegraveres professionnelles sont tregraves marqueacutees par les normes et les steacutereacuteotypes de sexe les filiegraveres de production aux garccedilons de services aux filles

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Lrsquoeacuteducation culturelle des filles tend agrave deacutevelopper chez elles une autocensure un manque de confiance en leurs capaciteacutes ce qui conduit en matiegravere drsquoorientation scolaire agrave lrsquoexemple suivant laquo Quand ils et elles se jugent tregraves bon en franccedilais 1 garccedilon sur 10 va en seacuterie L contre 3 filles sur 10 quand ils et elles se jugent tregraves bon en matheacutematiques 8 garccedilons sur 10 vont en matheacutematiques contre 6 filles sur 10 raquo

z Cette autocensure ne sera pas corrigeacutee par le laquo systegraveme raquo laquo neutraliteacute raquo des conseils de classe inteacuterecirct plus grand porteacute aux choix drsquoorientation des garccedilons par les professionnels Par ailleurs les observations de classe (enregistrements videacuteo) montrent que les enseignant-e-s dans les classes mixtes sans en avoir conscience interagissent nettement plus avec les garccedilons qursquoavec les filles (dans une proportion de deux tiersun tiers) Lorsqursquoils-elles essaient de reacutetablir des interactions plus eacutequilibreacutees les garccedilons se plaignent drsquoecirctre neacutegligeacutes et les enseignant-e-s aussi ont lrsquoimpression qursquoils-elles les neacutegligent Ce qui prouve bien que la norme explicite de traitement eacutegal de toutes et de tous dissimule en reacutealiteacute une norme qui commande de laquo favoriser raquo les garccedilons Enfin les enseignant-e-s interrogent plus souvent et plus longtemps les garccedilons que les filles

2 secteur laquo Eacuteducation raquo

Sources

Franccediloise Vouillot Joeumllle Mezza Marie-Laure

Steibruckner Laurence Thieacutenot Orientation scolaire

et discrimination quand les diffeacuterences de sexe

masquent les ineacutegaliteacutes La documentation franccedilaise

Paris 2011

Florence Defresne Michel Queacutereacute Filles et garccedilons sur

le chemin de lrsquoeacutegaliteacute de lrsquoeacutecole agrave lrsquoenseignement

supeacuterieur 2010

Discriminations agrave lrsquoeacutecole rapport relatif aux auditions

sur les discriminations en milieu scolaire

22 septembre 2010

Leila Acherar Filles et garccedilons agrave lrsquoeacutecole maternelle

juin 2003

Nicole Mosconi 2001 laquo Comment les pratiques

enseignantes fabriquent de lrsquoineacutegaliteacute entre les sexes raquoLes dossiers des sciences de lrsquoeacuteducation ndeg 5 p 97-

109

23

2 secteur laquo Eacuteducation raquo

z Actions relatives aux choix drsquoorientation ce sont les filles et seulement elles qui ont eacuteteacute interpelleacutees comme devant changer leurs habitudes eacutelargir leur choix se libeacuterer des steacutereacuteotypes eacutetant sous-entendu que les garccedilons eux savaient choisir les bonnes filiegraveres et les bons meacutetiers

DES ProPoSitionS Pour agir

z Former et professionnaliser les acteurs de lrsquoeacuteducation (profs mais aussi les ATSEM)

z Faire attention aux manuels utiliseacutes (ont-ils des steacutereacuteotypes )

z Faire attention aux termes utiliseacutes lors de la communication agrave lrsquooral

z Neacutecessiteacute drsquoinstituer une formation initiale obligatoire des acteurs et actrices de lrsquoeacuteducation et de lrsquoorientation sur la question des discriminations et des ineacutegaliteacutes de sexe Il est illusoire de consideacuterer qursquoune laquo bonne information raquo serait agrave elle seule suffisante pour faire tomber les reacutesistances et deacutesarmer les steacutereacuteotypes

z Remarquer que lrsquoabsence des garccedilons dans les secteurs du soin de lrsquoeacuteducation du social nrsquoest jamais poseacute comme un problegravemehellip

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nombre de supports de lecture procircnant une theacutematique eacutegaliteacute utiliseacutesnombre de supports de lecture utiliseacutes

z Nombre de formation eacutegaliteacute suivie (preacutevention violenceslutte contre les steacutereacuteotypes) Nombre de formations suivies

z Nombre drsquointeractions adultes-filles adultes-garccedilonsNombre drsquointeractions totales adultes-jeunes

z Nombre drsquoactiviteacutes inteacutegrant une reacuteflexion sur la construction sociale du laquo feacuteminin raquo et du laquo masculin raquo nombre drsquoactiviteacutes proposeacutees

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Ressources de litteacuterature non sexiste lrsquoassociation lab-elle ou lrsquoatelier des merveilles httpwwwlab-elleorg

z Comprendre les steacutereacuteotypes analyser sa pratique Institut Egaligonewwwegaligoneorg

z Comprendre les meacutedias Freacutequence Ecoleshttpwwwfrequence-ecolesorg

z Preacutevenir les violences sexistes entre jeunes Filactionshttpwwwfrequence-ecolesorg

z Comportement sexiste guide drsquointervention en milieu scolairehttp wwwrhonegouvfr

z Eduquer agrave une sexualiteacute respectueuse et consentie MFPFhttpwwwplanning-familialorgcontent

z ASSOCIATON FRISSE facebook ASSOCIATION-FRISSE

z Deacutebats sur le respect Le printemps de la jupe et du respecthttpwwwprintempsdelajupecom

24

2 secteur laquo Eacutequipements et loisirs socio-eacuteducatifs raquo

Sources

Les peacuteripheacuteries urbaines entre normes et innovations

Les villes du Sud de lrsquoEurope Colloque de

Bordeaux juin 2008

De nouveaux modegraveles de viriliteacute musiques actuelles et cultures urbaines Yves

Raibaud

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z 100 de garccedilons dans les citeacutes stades 95 dans les skates parcs 80 dans les salles et lieux de reacutepeacutetition des musiques actuelles

z Deacutecrochage des jeunes filles des activiteacutes publiques agrave partir de 12 ans sauf pour des activiteacutes tregraves connoteacutees laquo feacuteminines raquo

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Geacuteographie des genres on imagine la preacutesence (et la protection) des femmes dans lrsquoespace public par la valorisation de leur rocircle maternel au sein de couloirs de circulation parc pour jeunes enfants laquo maisons raquo de lrsquoenfance de la parentaliteacute Les filles qui pratiquent le skate (5 ) sont souvent bien accepteacutees car elles sont en geacuteneacuteral performantes et qursquoelles ont adopteacute le comportement et les tenues des garccedilons

z Les ameacutenagements drsquoespaces publics se pensent laquo neutres raquo mais ne le sont pas Les subventions publiques beacuteneacuteficient donc principalement aux garccedilons

z La preacutevention de la deacutelinquance par le sport et les loisirs a conduit agrave nrsquoinvestir que pour les garccedilons renforccedilant par lagrave mecircme une socialisation viriliste sexiste et homophobe

DES ProPoSitionS Pour agir

z Programmer des activiteacutes dites masculines (de rugby et de skateshellip) pour les filles dans des espaces reacuteserveacutees dans un premier temps si le besoin srsquoen fait sentir puis sur les mecircmes lieux

z Programmer des activiteacutes dites laquo feacuteminines raquo (danse notammenthellip) pour les garccedilons en travaillant notamment sur le vocabulaire laquo viriliste raquo agrave mettre en avant

z Permettre lrsquoaccegraves des maisons de quartiers centres sociaux aux filles en limitant le zonage des garccedilons devant ces lieux par la creacuteation drsquoun espace de discussion agrave lrsquointeacuterieur

z Afficher et rappeler la loi agrave lrsquointeacuterieur des espaces de loisirs et drsquoactiviteacutes

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nbre drsquoactiviteacutes contre steacutereacuteotypeacuteesnbre drsquoactiviteacutes proposeacuteesz Eacutevolution de la reacutepartition du nbre de fillesgarccedilons en fonction des activiteacutes

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Ameacutenagements des espaces Robin des villeshttpwwwrobinsdesvillesorg

25

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les femmes ne repreacutesentent que 35 des licencieacutes des feacutedeacuterations sportives et 35 des sportifs de haut niveau

z Les activiteacutes physiques les plus pratiqueacutees par les femmes sont la danse la gymnastique lrsquoeacutequitation le patinage la natation et la randonneacutee peacutedestre Les femmes repreacutesentent 794 des licencieacutes de la Feacutedeacuteration franccedilaise drsquoeacutequitation 789 des licencieacutes de la Feacutedeacuteration franccedilaise de gymnastique Mais elles ne sont que 27 agrave avoir une licence agrave la Feacutedeacuteration franccedilaise en football

z La pratique feacuteminine est plus axeacutee vers le loisir la convivialiteacute et le lien social et moins axeacutee sur la compeacutetition Elle est eacutegalement fortement conditionneacutee par la situation sociale Seulement 32 des filles pratiquent un sport dans les ZEP conte 80 dans les classes moyennes et supeacuterieures

z 105 de femme directrices de CREPS

z 21 des postes drsquoinspection de professeur(e) et de conseiller(e)

z 94 (11 femmes sur 117) preacutesidentes de feacutedeacuterations sportives

z 1461 femmes arbitres et juges de haut niveau

z En 2010-2011 le Mouvement olympique national ne respecte pas le quota de 20 de femmes dans les structures deacutecisionnelles une seule des 30 feacutedeacuterations olympique est preacutesideacutee par une femme

z Les magasins de sport 85 des dirigeants son des hommes alors qursquoagrave llsquointeacuterieur des boutiques les femmes occupent des postes de caissiegraveres ou vendeuses

z JO deacutesormais la quasi-totaliteacute des disciplines sportives et olympiques comportent des eacutepreuves masculines et feacuteminines Cependant il existe toujours de fortes dispariteacutes dans le nombre drsquoeacutepreuves les eacutepreuves masculines sont plus nombreuses que les eacutepreuves feacuteminines Cela a des reacutepercussions sur le nombre de meacutedailles distribueacutees (moins pour les femmes)

z La moindre couverture meacutediatique des compeacutetitions et exploits des sportives (faible retransmission teacuteleacutevisuelle exemple en septembre 2010 Teddie Riner et Lucie Decosse tous les deux champions du monde 606 articles de presse contre 156 pour Lucie Decosse soit quatre fois moins )

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z La question du corps feacuteminin de sa visibiliteacute pour soi-mecircme et les autres au niveau de la pratique loisir comme la compeacutetition (le voile de la judokate au JO de Londres 2012 versus la tenue des volleyeuses de plagehellip)

z Lrsquoimpreacutegnation des consciences quant agrave la moindre capaciteacute sportive reacuteelle ou supposeacutee des femmes

Source

Rapport 2010-2011 Eacutegaliteacute des femmes et des hommes

dans le sport Deacuteleacutegation aux droits des femmes du

Seacutenat

26

secteur laquo Sport raquo2

27

DES ProPoSitionS Pour agir

z Veacuterifier qursquoil y a une extension des disciplines auxquelles les femmes peuvent participer sans srsquoexposer agrave la reacuteprobation de leur environnement

z Loisir

bull Precircter attention aux conditions de desserte des eacutequipements sportifs par les transports en commun (car les femmes prennent plus souvent les transports en commun)

bull Attirer la pratique feacuteminine en utilisant le registre social du laquo feacuteminin raquo insister sur le cocircteacute laquo loisir raquo laquo lien social raquo et le cocircteacute laquo sport-santeacute raquo du sport viseacute

bull Proposer des activiteacutes croiseacutees megravere-enfant ou des temps drsquoaccueil pour les jeunes enfants (partenariat avec des structures drsquoaccueil )

z Encourager la labellisation des associations qui srsquoimpliquent dans le sport feacuteminin

z Srsquoassurer qursquoil y a au moins 20 de siegraveges attribueacutes aux femmes dans les structures deacutecisionnelles mettre en place un reacuteseau de femmes dirigeantes

et assurer un systegraveme de parrainage des nouvelles dirigeantes sportives

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Eacutevolution du nbre de licencieacutees- licencieacutes Nbre total de licences

z Nbre de pratiquantes- pratiquants en fonction des seacuteances Nbre total de personnes par seacuteances

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

Pocircle ressources en sport mixiteacute eacutetablissement public du ministegravere des sports SMEC drsquoAix-en-Provencez httpwwwcreps-pacasportsgouvfr

Sites drsquoinformation z Femmes de sport httpwwwfemmesdesportcomz Sportiva httpwwwsportiva-infoscom

secteur laquo Sport raquo2

2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Dans lrsquoESS lrsquoemploi des femmes est tregraves majoritaire (66 des effectifs salarieacutes sont des femmes) contrairement au secteur priveacute ougrave les hommes repreacutesentent plus de 60 des emplois Ces femmes ont majoritairement plus de 40 ans (55 des effectifs feacuteminins)

z Ougrave travaillent-elles Dans les associations les mutuelles et les fondations (70 de lrsquoeacutequipe salarieacutee est feacuteminine) Elles sont principalement dans lrsquoaction sociale (75 de femmes) dans lrsquoenseignement (63 ) dans la santeacute (79 ) et dans les activiteacutes financiegraveres (61 )

z Le taux de feacuteminisation de lrsquoencadrement supeacuterieur (le fait drsquoecirctre cadre) est une caracteacuteristique commune agrave lrsquoESS (54 de cadres sont des femmes) et au secteur public (55 ) LrsquoESS se deacutemarque alors de lrsquoeacuteconomie priveacutee ougrave le taux nrsquoest que de 30 de femmes cadres

z Le temps complet est beaucoup plus freacutequent chez les hommes que chez les femmes (55 des femmes sont agrave temps complet tout secteurs confondus contre 75 des hommes)

z Les femmes sont presque agrave eacutegaliteacute par rapport aux hommes dans le nombre de postes en CDI dans lrsquoESS Il y a mecircme une diffeacuterence dans lrsquoaction sociale ougrave 78 des postes en CDI sont occupeacutes par des femmes contre 67 par des hommes

z Mais 78 des salarieacutes femmes sont en CDD contre 22 des hommes

z Eacutecarts de salaire 29 000 euros en reacutemuneacuteration annuelle brut pour les femmes contre 35 500 euros pour les hommes tous secteurs drsquoactiviteacute et entreprises confondus

z Les femmes sont particuliegraverement preacutesentes dans le secteur associatif (70 des salarieacutes sont des femmes) plus de perspectives drsquoemplois mais des emplois souvent meacutediocres (CDD emplois aideacutes temps partiels) un plafond de verre moins important les femmes peuvent acceacuteder plus facilement aux postes de cadres mais ce sont des cadres aux responsabiliteacutes limiteacutees (nombre de salarieacutes peu eacuteleveacute pas de seacutecuriteacute de lrsquoemploi ducirc aux financements aleacuteatoires des associations) des eacutecarts de salaire moindre avec les hommes mais des salaires globalement plus bas

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Bien que lrsquoESS repose sur une conception de co-gouvernance de co-construction les meacutecanismes de reacutepartition des rocircles et pouvoirs entre les femmes et les hommes sont reproduits prouvant ainsi leur forte impreacutegnation inconsciente

z La creacuteation drsquoentreprise est penseacutee laquo au masculin raquo Une femme cheffe drsquoentreprise peut encore nrsquoecirctre pas prise au seacuterieux lors drsquoune demande de precirct bancaire sauf dans le cadre de laquo micro-creacutedit raquo

Source

LrsquoESS au feacuteminin et si tout le monde y gagnait

Retour sur la rencontre du 16 novembre 2011 par le

Collectif FemmESS

secteur laquo Eacuteconomie sociale et solidaire raquo

28

29

2 secteur laquo Eacuteconomie sociale et solidaire raquo

DES ProPoSitionS Pour agir

z Le respect du cadre leacutegal et reacuteglementaire du droit du travail Les entreprises de lrsquoESS sont soumises aux mecircmes obligations en matiegravere drsquoeacutegaliteacute professionnelle que les entreprises priveacutees Ainsi en 2010 un accord global a eacuteteacute signeacute sur lrsquoeacutegaliteacute hommesfemmes dans le secteur de lrsquoESS portant sur 6 domaines le recrutement la formation la mobiliteacute professionnelle lrsquoeacutegaliteacute salariale les congeacutes lieacutes agrave la parenteacute et lrsquoorganisation des temps de travail

z Les services agrave la personne reacuteflexion indispensable sur la masculinisation de la profession la professionnalisation des parcours et lrsquoorganisation des temps de travail des salarieacutees

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistiquez Reportez-vous agrave la fiche laquo diagnostic employeur raquo

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Les CRESS chambres reacutegionales de lrsquoeacuteconomie sociale et solidaire

CRESS Rhocircne-Alpes wwwcress-rhone-alpesorg

30

2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les coopeacuteratives agricoles comptent (donneacutees 2009) 68 drsquohommes dans leurs effectifs (56 chez les OS 75 srsquoagissant des emplois de maicirctrise et 785 pour les ingeacutenieurs et cadres) La partie logistique de lrsquoactiviteacute nrsquoemploie que 11 de femmes Les femmes repreacutesentent 40 de la population salarieacutee agricole avec un effectif de 657000 personnes Parmi les femmes salarieacutees 39 travaillent dans la viticulture 33 dans les cultures speacutecialiseacutees 16 dans les cultures et eacutelevages non speacutecialiseacutes

z La part de femmes chefs drsquoexploitation ou co-exploitantes est de 27 en 2010 (mais la majoriteacute restent co-exploitantes) Mecircme si les agricultrices srsquoinstallent de plus en plus dans un projet professionnel personnel la grande majoriteacute accegravede encore au meacutetier par mariage

z 60 des femmes cheffes drsquoexploitation ou co-exploitantes ont plus de 50 ans (elles succegravedent agrave leur maris lors de leur retraite)

z Feacuteminisation plus eacuteleveacutee dans les exploitations avec ovins caprins et autres herbivores et dans les exploitations speacutecialiseacutees dans le maraicircchage et lrsquohorticulture et dans la viticulture Ce sont des exploitations geacuteneacuteralement de taille plus petite Plus de femmes sont engageacutees dans lrsquoagriculture biologique (les femmes sont plus sensibles agrave lrsquoenvironnement et agrave la qualiteacute alimentaire ou ses creacuteneaux reacutecents laissent plus de place aux femmes)

z Speacutecificiteacute du meacutetier drsquoagricultrice elles ont plus recours agrave la vente en circuit court (contact direct avec le consommateur) elles proposent plus souvent des heacutebergements touristiques ou des activiteacutes de loisir

z Le niveau de formation des exploitantes srsquoest consideacuterablement eacuteleveacute et est en moyenne supeacuterieur agrave leurs homologues masculins mais 86 des femmes accegravedent agrave la formation continue contre 138 des hommes

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Les responsables de formation attendent que la conduite drsquoengins agricoles soit inneacutee

z Freins de lrsquoaccegraves agrave la formation continue se sentir autoriseacuteeleacutegitime agrave suivre une formation ndash Srsquoautoriserecirctre autoriseacutee agrave srsquoabsenter de lrsquoexploitation (et ecirctre remplaceacutee )

z Lrsquoideacutee du chef de famille du laquo lrsquoagriculteur bon pegravere de famille raquo empecircche de prendre au seacuterieux une fille voulant reprendre une exploitation

z Les aides agrave lrsquoinstallation sont plus difficiles agrave obtenir pour une femme que pour un homme

z Certains produits sont nocifs pendant la grossesse nocifs pour la fertiliteacute davantage associeacutee aux femmes qursquoaux hommes

Sources

Les femmes dans le monde agricole - centre drsquoeacutetudes et de prospectives du ministegravere

de lrsquoagriculture ndeg 38 mars 2012

Quelle place pour les femmes dans lrsquoagriculture au

1er janvier 2009 - Direction des eacutetudes des reacutepertoires

et des statistiques de laMSA

EGALrsquo AGRI meacutetiers drsquoun nouveau genre Comment permettre lrsquoeacutegaliteacute drsquoaccegraves aux meacutetiers agricoles pour les femmes et les hommes en pays beaujolais eacutelargi MdEF en Pays Beaujolais

Elargi et la Chambre drsquoAgriculture

secteur laquo Agriculture raquo

2 secteur laquo Agriculture raquo

DES ProPoSitionS Pour agir

z La loi drsquoorientation agricole de 1999 institue le statut de laquoconjoint collabora-teur raquo cela permet une reconnaissance professionnelle du travail des femmes et une ameacutelioration de leur protection sociale Depuis 2005 ce statut a eacuteteacute eacutetendu aux personnes pacseacutees Ce changement des statuts a permis non seulement la croissance de lrsquoemploi feacuteminin dans lrsquoagriculture mais aussi la visibiliteacute de celui-ci Le mari et la femme deviennent associeacutes (statut juridique) et non plus seulement eacutepoux (statut matrimonial) Sans statut professionnel les femmes ne beacuteneacuteficient ni de protection sociale ni de droits agrave la retraite continuer agrave promouvoir ce statut protecteur

z Trouver des pionniegraveres pouvant montrer que les femmes peuvent ecirctre agricultrice

z Communiquer sur les meacutetiers agricoles avec le CIO et lrsquoeacuteducation nationale

z Mettre en place une animation de sensibilisation aupregraves de jeunes sur les steacutereacuteotypes de sexe en agriculture (jeu des parcours de vie) + teacutemoignages

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Ministegravere de lrsquoagriculture et ses repreacutesentations reacutegionales les DRAAF (directions reacutegionales de lrsquoalimentation de lrsquoagriculture et de la forecirct)

httpagriculturegouvfr

z Chambre drsquoagriculture httprhone-alpessynagricom

31

32

2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les femmes repreacutesentent 46 de la population active mais seulement 30 sont creacuteatrices drsquoentreprises

z La taille moyenne de leurs entreprises est de 21 salarieacutes ETP contre 25 salarieacutes ETP pour les hommes

z Les femmes creacuteent avec des ressources moindres et donc prennent moins de risques

z 49 des femmes ont le bac ou + (contre 44 chez les hommes)

z Statut anteacuterieur 25 eacutetaient inactives contre 10 chez les hommes

z 3 ans apregraves la creacuteation le taux de survie de lrsquoentreprise drsquoune femme est de 60 contre 65 pour lrsquoentreprise drsquoun homme

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Heacutereacutediteacute sociale reproduction du scheacutema familial si on a eu des parents entrepreneurs heacutereacutediteacute plus accentueacutee chez les hommes

z La creacuteation drsquoentreprise est penseacutee laquo au masculin raquo Une femme cheffe drsquoentreprise peut encore nrsquoecirctre pas prise au seacuterieux lors drsquoune demande drsquoaccompagnement agrave la creacuteation (notamment dans un secteur dit laquo masculin raquo) ou de precirct bancaire sauf dans le cadre de laquo micro-creacutedit raquohellipor le sous-financement dans la creacuteation met en danger la survie de lrsquoentreprise

z Les femmes creacuteatrices sont plus diplocircmeacutees que les hommes mais sur un parcours professionnel moins adapteacute au statut drsquoentrepreneur (moins drsquoexpeacuteriences manageacuteriales) Aussi les femmes creacuteatrices drsquoentreprise creacuteent plus souvent dans un secteur drsquoactiviteacute qui nrsquoest pas celui dans lequel elles travaillaient auparavant (ce qui accroicirct le risque drsquoeacutechec) Elles creacuteent dans un domaine qui leur fait envie qui srsquoaligne avec un eacutepanouissement personnel De ce fait elles beacuteneacuteficient souvent drsquoune moindre expeacuterience professionnelle en lien direct avec le secteur dans lequel elles entreprennent

z La creacuteation par les femmes compte tenu de la construction sociale du laquo feacuteminin raquo neacutecessite notamment un accompagnement quant agrave lrsquoeacutevaluation du revenu preacutevisionnel et quant agrave lrsquoimpact de la creacuteation sur lrsquoorganisation familiale

DES ProPoSitionS Pour agir

z Inteacutegration des contraintes speacutecifiques de la creacuteation drsquoentreprise par les femmes compte tenu de la construction sociale du laquo feacuteminin raquo par les accompagnateurs de projets

z Lutte contre les repreacutesentations steacutereacuteotypeacutees geacuteneacuteratrices drsquoautocensure diversification des cursus deacuteveloppement des capaciteacutes de management et creacuteation drsquoun esprit drsquoentreprise par les reacuteseaux

Sources

Sites Internet de Paris pionniegraveres lrsquoAPCE

Agence pour la creacuteation drsquoentreprises Lyon ville

entreprenariatLrsquoentreprenariat au feacuteminin

Avis et rapport du Conseil eacuteconomique social et

environnemental 2009 Chiffres INSEE 2006

secteur laquo Creacuteation drsquoentreprise raquo

33

2 secteur laquo Creacuteation drsquoentreprise raquo

z Antenne speacutecialiseacutee au sein de lrsquoAgence pour la creacuteation drsquoentreprise APCE en srsquoinspirant du modegravele du Centre drsquoentreprenariat feacuteminin du Queacutebec plateforme centrale drsquoinformation afin de faciliter le repeacuterage car toutes les informations drsquoaide aux femmes sont actuellement tregraves disperseacutees

z Visibiliteacute des reacuteseaux de cheffes drsquoentreprises

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

Structures drsquoaccompagnement

z APCE agence pour la creacuteation drsquoentreprise wwwapcecom

z Les chambres de commerces et drsquoindustrie httpwwwccifrwebportail-acfciaccueil

z Les centres drsquoinformation des femmes et des familles (CIDFF) wwwcreationaufeminin-cidff69org

z Feacutedeacuteration pionniegraveres incubateurs au feacuteminin de services innovants httpwwwfederationpionnieresorg

z Le parcours NACRE accompagnement individuel par des professionnels de la creacuteation et la reprise drsquoentreprise httpwwwemploigouvfr

z RACINES reacuteseau drsquoaccompagnement des creacuteations et des initiatives avec une nouvelle eacutepargne de solidariteacute racines-clefecom

z IRFED institut international de formation et de conseil agrave la creacuteation drsquoentreprise pour les femmes en Ile-de-France wwwirfed-europeorg

z Lyon entrepreunariat reacuteseau drsquoaccompagnement agrave la creacuteation reprise transmission drsquoentreprise dans le Grand Lyon wwwlyon-ville-entrepreneuriatorg

z Le CIDFF du Rhocircne httpwwwcreationaufeminin-cidff69org

Financement z France active favoriser la creacuteation individuelle gracircce agrave un financement solidaire

httpwwwfranceactiveorgz France initiative reacuteseau de financement de la creacuteation drsquoentreprise

httpwwwinitiative-francefr

z BPI France (ex OSEO) eacutetablissement public avec pour mission de soutenir lrsquoinnovation et la croissance des PME httpwwwbpifrancefr

z Le Fonds de Garantie aux Initiatives Feacuteminines (FGIF) une caution pour favoriser lrsquoaccegraves au creacutedit bancaire httpwwwapcecom

2 secteur laquo Creacuteation drsquoentreprise raquo

Reacuteseaux de femmes cheffes drsquoentreprises z Actionrsquoelles wwwactionellescomz Force Femmes reacuteseau drsquoaccompagnement pour les femmes de plus de 45

ans wwwforcefemmescomz Reacuteseau Femmes-business Angels wwwfemmesbusinessangelsorg

z Agir avec elles en Beaujolais wwwagir-avec-ellesfrz Les dirigeantes de Seine et Marne wwwdirigeantes-actives77frz Suppleacutement Dames supplementdamewordpresscom

Aides financiegraveres z OSEO le parcours NACRE precircts agrave la creacuteation drsquoentreprises le Fonds de

Garantie aux Initiatives Feacuteminines (FGIF) un dispositif pour favoriser lrsquoaccegraves au creacutedit bancaire

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nombre de creacuteateurs et de creacuteatrices suiviesNbre total de creacuteations accompagneacutees

z Nombre drsquoaccompagnateur-trices formeacutees agrave la prise en compte des contraintes speacutecifiques de la creacuteation drsquoentreprise par des femmes Nbre total de personnes formeacutees

34

35

Aidemeacutemoireeacutegaliteacute

Retrouver compileacutes dans cet aide meacutemoire les laquo comment agir raquo des

rubriques preacuteceacutedentes

Agrave mettre en œuvre en fonction des possibiliteacuteshellip

vLisibiliteacute politique de lrsquoengagement en faveur rdde lrsquoeacutegaliteacuteeacute

Lrsquoeacutegaliteacute femmes hommes est inscrite dans mon projet associatif

Je veacuterifie mes supports de communication et mes documents de travail afin que ne soient pas veacutehiculeacutes des steacutereacuteotypes de genre tant dans les images que dans le texte

Je donne une visibiliteacute agrave lrsquoinvestissement des beacuteneacutevoles feacuteminines en feacuteminisant leurs fonctions (et vice versa)

Je communique sur mes actions laquo eacutegaliteacute raquo

En externe

En interne

ggouvernance associative e

Je mets en place un fonctionnement associatif favorisant lrsquoaccegraves de toutes aux responsabiliteacutes

Je limite le cumul des mandats eacutelectifs et je reacuteduis la dureacutee des mandats

Je deacuteveloppe la colleacutegialiteacute la cogestion des responsabiliteacutes

Jrsquoorganise des formes de tutorat pour accompagner agrave la prise de responsabiliteacutes

eacutecheacuteancieractions observations

3

vPrise en compte des contraintes familiales dde mes beacuteveacuteneacutevolese

Conscient de lrsquoimpact des charges familiales sur le temps disponible je programme les temps de reacuteunion et de concertation en conseacutequence

Je propose des CESU preacute-financeacute je prends en compte les coucircts lieacutes aux obligations familiales jrsquoorganise des modaliteacutes de garde ou des activiteacutes conjointes enfants-parents beacuteneacutevoles

gFormation des beacuteneacutevoles e

(en lien avec le thegraveme preacuteceacutedent) Mes lieux et temps de formation prennent en compte la parentaliteacute

Je forme mes beacuteneacutevoles agrave la prise de parole en public agrave lrsquoassertiviteacute et agrave tout autre technique qui permet la mise en valeur de lrsquoindividu

Je propose des sensibilisations agrave lrsquoeacutegaliteacute

eacutecheacuteancieractions observations

36

Aide meacutemoire eacutegaliteacute

vmes obligations drsquoemployeurs de +de 50 salarieacutesr

Je reacutedige annuellement un rapport de situation compareacutee RH

Je lrsquoanalyse dans un compte rendu annuel de lrsquoeacutegaliteacute

Ces documents sont adresseacutes aux salarieacutees

Je mets en place des actions de discriminations positives si la situation lrsquoexige (rattrapage salarial formation speacutecifique)

Je reacutedige mes offres drsquoemplois en respectant la mixiteacute dans lrsquointituleacute des postes et des compeacutetences attendues

zEmployeurs actions formationr

Mes lieux et temps de formation prennent en compte la parentaliteacute

Jrsquoencourage mes agents agrave la prise de parole en public agrave lrsquoassertiviteacute et agrave toute autre technique qui permet la mise en valeur de lrsquoindividu

Je sensibilise mes cadres et mes agents agrave des formations agrave lrsquoeacutegaliteacute (notamment professionnelle)

eacutecheacuteancieractions observations

37

3 Aide meacutemoire eacutegaliteacuteAide meacutemoire eacutegaliteacute

3 Aide meacutemoire eacutegaliteacute

Employeurs actions laquoarticulation des tempsraquor

Jrsquoai une charte de gestion du temps

Le systegraveme des horaires de travail des RTT permet la conciliation des temps (plage variable annualisation des temps reacutecupeacuterationhellip)

Jrsquoinvite les pegraveres agrave prendre part aux temps familiaux (actions de communication incitation agrave une prise reacuteguliegravere des RTT des congeacutes enregistreacutes sur le CET arbre de noeumllhellip)

Jrsquoorganise des journeacutees porte ouverte laquo enfants dans lrsquoassociation raquo

Jrsquoinforme mes salarieacutes sur les conseacutequences du temps partiel en matiegravere de salaire et de retraite

En geacuteneacuteral mes reacuteunions ne commencent pas avant 09 h 00 et ne se terminent pas apregraves 17 h 00

Jrsquoai une action sociale en faveur de mes salarieacutes qui propose

bull Des CESUbull Des services de conciergeriebull Des seacutejours vacances pour les enfantsbull Des places de cregraveches de garderie

Prise en compte de lrsquoeacutegaliteacute dans mes actionsr

En amont

Jrsquoai construit mon action avec des femmes et des hommes

Jrsquoai analyseacute mon public cible

Jrsquoai deacutefini des objectifs et des indicateurs

Jrsquoai adopteacute des visuels et des textes non steacutereacuteotypeacutes

Pendant lrsquoaction

Je suis cette question lors de mes CA laquo copil raquo laquo cotech raquohellip

Jrsquoai un suivi statistique ventileacute par sexe

Jrsquoapporte les corrections neacutecessaires en fonction des eacuteleacutements constateacutes

eacutecheacuteancieractions observations

38

39

3 Structures ressourcesAide meacutemoire eacutegaliteacute

Au-delagrave des reacutefeacuterences citeacutees dans les diagnostics

n Culture page 16 - 17

n Meacutedias page 18 - 19

n Eacuteducation page 20 - 21

n Eacutequipements et loisirs socio-eacuteducatifs page 22

n Sport page 23 - 24

n Eacuteconomie sociale et solidaire page 25 - 26

n Agriculture page 27 - 28

n Creacuteation drsquoentreprise page 30 - 31

en voici drsquoautres (non exhaustives)

w Services de lrsquoEacutetat Reacuteseau du ministegravere des Droits des femmes de la Ville de la Jeunesse et des Sportshttpfemmesgouvfr

Travaux nationaux

w Haut conseil agrave lrsquoeacutegaliteacute entre les femmes et les hommeshttpwwwhaut-conseil-egalitegouvfr

w Commissariat geacuteneacuteral agrave la strateacutegie et agrave la prospectivehttpwwwstrategiegouvfrpublicationslutter-contre-stereotypes-filles-garcons

w Conseil supeacuterieur de lrsquoaudiovisuelhttpwwwcsafrEtudes-et-publicationsLes-etudesLes-etudes-du-CSAEtudes-sur-les-stereotypes-feminins-qui-peuvent-etre-vehicules-dans-les-series-de-fiction-les-emissions-de-divertissement-et-d-anima-tion

3

Ce guide est le fruit drsquoun travail collectif reacutealiseacute agrave la direction deacutepartementale de la coheacutesion sociale du Rhocircne par

n Mission deacutepartementale aux droits des femmes et agrave lrsquoeacutegaliteacute

Claire LACHAcircTRESasha MONNERONddcs-droitsdesfemmesrhonegouvfr

n Mission vie associative

Natacha LACROIX-BAUDRIONddcs69-jsvarhonegouvfr

Publication

Ministegravere des droits des femmes de la ville de la jeunesse et des sportsDJEPVA - Bureau du deacuteveloppement de la vie associative95 avenue de France - 75 650 Paris CEDEX 13

Conception graphiqueColette Vernet

PhotosHerveacute Hamon

40

Retrouvez toutes les informations et les coordonneacutees des points drsquoappui agrave la vie associative sur le portail officiel

wwwassociationsgouvfr

eacuteg

alit

eacute

Page 6: Le guide égalité

6

1

Qui fait quoi au sein de mon association

Qui sont les adheacuterentes et les beacuteneacutevoles Qui sont les dirigeantes Qui occupe quelle fonction Qui assume quelle(s) tacircche(s)

Vous ecirctes une association employeur Quelle est la situation des femmes et des hommes que vous salariez

Faire une laquo photographie raquo la plus preacutecise possible de la situation en fonction de chaque sexe permettra de mettre agrave jour drsquoeacuteventuelles ineacutegaliteacutes cacheacutees Les pages qui suivent vous proposent des tableaux agrave renseigner pour vous aider dans ce travail drsquoautodiagnostic Une fois lrsquoeacutetat des lieux reacutealiseacute lrsquoanalyse approfondie des ineacutegaliteacutes eacuteventuelles mises agrave jour permettra de deacutefinir des prioriteacutes drsquoactions

Pour vous aider vous pouvez vous appuyer sur la mission deacutepartementale aux droits des femmes et agrave lrsquoeacutegaliteacute de votre deacutepartement (Direction deacutepartementale de la coheacutesion sociale - et de la protection des populations -) Il existe aussi de nombreuses associations qui pourront vous apporter un eacuteclairage constructif (voir par exemple les structures ressources listeacutees en fin de ce livret)

Lrsquoeacutegaliteacute dans le

fonctionnementinterne

7

1 diagnostic laquo beacuteneacutevolat associatif raquo

Activation drsquoun champ plutocirct culturellement associeacute

aux femmes

Activation drsquoun champ plutocirct culturellement associeacute

aux hommes

Que repeacuterez-vous Remarquez-vous des diffeacuterences significatives entre les femmes et les hommes Et si oui sur quelles rubriques se portent-elles

Votre association compte peu de membres de lrsquoun des deux sexes

Votre association par son histoire son champ ou ses modes drsquointervention est-elle consideacutereacutee comme une association plutocirct reacuteserveacutee aux femmes ou aux hommes selon les steacutereacuteotypes de genre eacutevoqueacutes preacuteceacutedemment

Comment agir w Si possible affiner le diagnostic en interrogeant les habitantesle public sur

lrsquoimage de votre association les raisons drsquoun eacuteventuel deacutesinteacuterecirct par lrsquoun ou lrsquoautre sexe

w Dans les deacutemarches de communication privileacutegier les visuels mettant en scegravene des femmes et des hommes agissant ensemble de la mecircme faccedilon employer un laquo feacuteminin raquo et un laquo masculin raquo (ex laquo Adheacuterent et adheacuterente raquo) activer ensemble les steacutereacuteotypes laquo feacuteminins raquo et laquo masculins raquo mais sans les associer agrave une image respectivement laquo feacuteminine raquo et laquo masculine raquo puisque chaque individu deacuteveloppe ses propres centres drsquointeacuterecircts et doit donc pouvoir se retrouver dans votre proposition (ex laquo Vous souhaitez ecirctre beacuteneacutevole au service des autres dans une dynamique drsquoaction rejoignez-nous raquo)

Femmes Hommes

Combien y a-t-il de femmes et drsquohommes membres de lrsquoassociation

Combien y a-t-il de beacuteneacutevoles

Plus preacuteciseacutement parmi les beacuteneacutevoles combien y a-t-il de beacuteneacutevoles que vous consideacuterez comme reacuteguliers `

Combien de beacuteneacutevoles ont beacuteneacuteficieacute drsquoune formation prise en charge par lrsquoassociation (formation technique formation agrave la gestion associativehellip)

diagnostic laquo beacuteneacutevolat associatif raquo1

8

Votre association compte des adheacuterentes des deux sexes mais peu ou moins de lrsquoun des deux sexes parmi vos beacuteneacutevoles

Moins de femmes beacuteneacutevoles

Avez-vous regardeacute du cocircteacute des contraintes familiales et domestiques Ces activiteacutes sont encore largement assumeacutees par les femmes (voir Chiffres cleacutes preacuteciteacutes) Elles sont chronophages (laquo la double journeacutee des femmes raquo) et peuvent constituer un frein agrave lrsquoengagement associatif etou agrave lrsquoinvestissement en formation

Moins drsquohommes beacuteneacutevoles

Une des reacuteponses sera peut-ecirctre un champ drsquointervention de votre association traditionnellement et culturellement consideacutereacute comme laquo feacuteminin raquo (laquo lrsquoeacuteducation raquo ou laquo le soin aux personnes raquo par exemple)

Par ailleurs en miroir aux explications preacuteceacutedentes sur le manque de temps des femmes les hommes sont encore culturellement investis de la mission de laquo lrsquohomme gagne-pain raquo et surinvestissent parfois la sphegravere professionnelle (horaires tardifs etc) renforceacutes en cela par la culture franccedilaise du preacutesenteacuteisme qui induit de rester tard au travail pour prouver sa compeacutetence professionnelle et son engagement dans le travail

Comment agir w Reacutealiser une enquecircte de terrain aupregraves des adheacuterentes lrsquoideacuteal est de connaicirctre

preacuteciseacutement aupregraves des adheacuterentes les freins potentiels agrave leurs engagements

w Precircter attention aux horaires et lieux proposeacutes pour les reacuteunions et les formations en prenant en compte les obligations familiales et personnelles des megraveres et des pegraveres (ex agrave 20 h 30 les enfants sont coucheacuteshellip ce qui nrsquoest pas le cas agrave 18 h 30 ougrave tout est agrave faire (bains devoirs repashellip)

w Sonder (anonymement ) vos adheacuterentes pour connaicirctre les disponibiliteacutes les plus inteacuteressantes

w Faire choisir les creacuteneaux horaires de reacuteunions (attention au vote agrave la majoriteacute si vous avez une majoriteacute drsquoun des deux sexeshellip)

w Eacutetudier la possibiliteacute du recours au chegraveque emploi service universel (CESU) preacute-financeacute pour le financement de garde pendant que le parent beacuteneacutevole srsquoinvestit (ou drsquoaides agrave domicile) httpwwwcesuurssaffr

w Organiser un mode de garde ou des activiteacutes pour les enfants de vos beacuteneacutevoles concomitant aux temps des activiteacutes

w Utiliser internet la messagerie ou la visio confeacuterence permettent une gestion plus souple de lrsquoinvestissement associatif

w Afficher lrsquoengagement de votre structure en faveur drsquoun beacuteneacutevolat qui se concilie avec la parentaliteacute ce qui beacuteneacuteficiera aux femmes comme aux hommes

9

1Femmes Hommes

Nombre de beacuteneacutevoles

Nombre total des membres composant lrsquoinstance dirigeante (conseil drsquoadministration comiteacute de direction conseil colleacutegial)

Preacutesidence

Copreacutesidence

Vice-preacutesidence

Treacutesorerie

Secreacutetariat

Vice-secreacutetariat

Autres administrateurs avec fonctions

Autres administrateurs sans fonction

Que repeacuterez-vous Constatez-vous une diffeacuterence entre le nombre de femmes et drsquohommes au niveau des beacuteneacutevoles et des instances deacutecisionnelles

Quels postes agrave responsabiliteacute sont occupeacutes et par qui

Constatez-vous une sous-repreacutesentation de lrsquoun ou lrsquoautre des sexes dans les instances deacutecisionnelles et agrave certaines fonctions

Si vous regardez la situation sur plusieurs anneacutees (les anneacutees preacuteceacutedentes) la sous-repreacutesentation se trouve-t-elle confirmeacutee

diagnostic laquo Instances deacutecisionnelles raquo

10

diagnostic laquo Instances deacutecisionnelles raquo1

Peu ou pas drsquohommes dans les instances de direction de votre association ou agrave certaines fonctions

Les hommes sont statistiquement au niveau national tous secteurs confondus plus preacutesents dans les instances dirigeantes des associations que les femmes (la preacutesidence des associations est en particulier encore tregraves majoritairement assureacutee par des hommes quand bien mecircme lrsquoassociation compterait autant de beacuteneacutevoles des deux sexes (voir chiffres clefs preacuteciteacutes) Si ce nrsquoest pas votre cas les explications principales tiennent peut-ecirctre agrave lrsquoimage et lrsquohistoire de lrsquoassociation au domaine drsquointervention consideacutereacute comme laquo feacuteminin raquo agrave la disponibiliteacute limiteacutee des adheacuterents hommes de lrsquoassociation etc

Peu ou pas de femmes dans les instances deacutecisionnelles

Les meacutecanismes suivants peuvent entrer en jeu et expliquer une sous-repreacutesentation des femmes aux instances de direction ou agrave certaines fonctions

w La construction sociale du feacuteminin peut amener certaines femmes agrave srsquoautocensurer et ne pas poser leur candidature agrave la preacutesidence poste investi drsquoune image de pouvoir et de responsabiliteacute dans laquelle elles ne se reconnaicirctraient pas (et laquo on raquo ne les reconnaicirctrait pas ) De la mecircme faccedilon une preacutepondeacuterance drsquohommes aux postes de preacutesident vice-preacutesident treacutesorier au cours des mandatures successives peut ecirctre lieacutee aux qualiteacutes projeteacutees sur ces postes et celles que lrsquoon attribue inconsciemment aux hommes (repreacutesentation autoriteacute logique rigueur)

w Les contraintes anticipeacutees lieacutees agrave lrsquoexercice de responsabiliteacutes en terme de disponibiliteacute et de mobiliteacute peuvent eacutegalement constituer un frein Drsquoautant plus nous lrsquoavons vu que les femmes continuent drsquoassumer lrsquoessentiel des tacircches familiales et domestiques

Comment agir w La mise en œuvre de lrsquoeacutegaliteacute dans les instances dirigeantes de lrsquoassociation

suppose avant toute chose drsquoavoir agi en amont crsquoest-agrave-dire drsquoavoir travailleacute sur les freins agrave lrsquoengagement beacuteneacutevole des deux sexes (image de lrsquoassociation communication prise en compte des contraintes familiales et professionnelles etc Voir pages preacuteceacutedentes)

w Interroger les membres et les beacuteneacutevoles pour savoir pourquoi elles et ils nrsquoentrent pas dans le conseil drsquoadministration questionner celles et ceux qui en font partie pour comprendre pourquoi elles et ils nrsquoont pas poseacute leurs candidatures aux postes agrave responsabiliteacute Si des personnes du mecircme sexe se sont preacutesenteacutees agrave plusieurs reprises mais nrsquoont pas eacuteteacute retenues sonder (anonymement) pour en connaicirctre les raisons profondes

w Identifier et communiquer sur les profils des laquo postes raquo afin drsquoapporter une meilleure visibiliteacute et connaissance de leur contenu concret Pour vous aider vous pouvez vous utiliser le portefeuille de compeacutetences (httpwwwassociationsgouvfr) reacutealiseacute par le ministegravere en charge de la vie associative

diagnostic laquo Instances deacutecisionnelles raquo1

w Encourager agrave la prise de responsabiliteacute renforcer le sentiment drsquoefficaciteacute professionnelle deacutevelopper le tutorat valoriser les compeacutetences et ressources de vos beacuteneacutevoles par des formations de prise de parole en public par exemple Contact en Rhocircne-Alpes pour une pariteacute associative

httpwwwparacor-rhonealpesfr

w Repenser le fonctionnement des instances limiter le cumul des mandats reacuteduire la dureacutee des mandats deacutevelopper la cogestion des responsabiliteacutes mettre en place des actions de discriminations positives (dispositions statutaires contraignantes imposant la pariteacute ou la proportionnaliteacute) etc

w Travailler sur lrsquoimage de la preacutesidence pouvoir solitaire ou colleacutegialiteacute Co-preacutesidence mixte

w Repenser les temps associatifs (la planification des reacuteunions et leurs horaires prendre en compte les coucircts lieacutes aux obligations familiales utiliser les outils et techniques de communication agrave distance voir page 7)

11

12

Combien y a-t-il de salarieacutees

Combien y a-t-il de personnes cadres

Parmi ces cadres combien de personnes ont beacuteneacuteficieacute de promotion interne au cours de leur carriegravere dans lrsquoassociation

Deacutelai moyen drsquoobtention des promotions

Combien y a-t-il de personnes agrave des postes drsquoencadrement

Parmi ces personnes combien ont beacuteneacuteficieacute de promotion interne au cours de leur carriegravere

Quel deacutelai pour obtenir des promotions

Quelle est la reacutemuneacuteration moyenne annuelle

Et en fonction de chaque niveau hierarchique (ou cateacutegorie)

Combien y a-t-il de personnes en CDI

Combien y a-t-il de personnes en CDD

Combien y a-t-il de personnes agrave temps partiel

Combien de personnes sont actuellement en congeacute parental

Quel est lrsquoeacutecart entre le salaire drsquoune personne rentrant de congeacute parental et le salaire moyen drsquoune personne nrsquoeacutetant pas partie en congeacute parental

De qui se composait le jury dans les dix derniers jurys de recrutement

Dans les dix derniers jurys de recrutement qui occupait la preacutesidence

Femmes Hommes

Que repeacuterez-vous Remarquez-vous des diffeacuterences significatives entre les femmes et les hommes Et si oui sur quelles rubriques se portent-elles En particulier que remarquez-vous concernant les salaires et les personnes en situation preacutecaire (CDD temps partiel)

Rappel de la leacutegislation du travail si vous employez

plus de 50 salarieacutes vous ecirctes tenus aux obligations

leacutegales et reacuteglementaires du droit du travail en matiegravere drsquoeacutegaliteacute professionnelle suivantes eacutetablissement drsquoun rapport de situation

compareacutee drsquoun plan drsquoaction mise en œuvre de

neacutegociations collectives

etc Cfarticle

L1141-1 et suivants du code du travail

1 diagnostic laquo Employeurs raquo

diagnostic laquo Employeurs raquo1

Vous constatez des diffeacuterences marqueacutees dans le deacuterouleacute de carriegravere les reacutemuneacuterations lrsquoaccegraves aux responsabiliteacutes etc entre les femmes et les hommes salarieacutees de votre association

Voici quelques eacuteleacutements de compreacutehension w La culture du preacutesenteacuteisme de la cooptation lrsquoimage inconsciente associeacutee au

pouvoir peut conduire agrave privileacutegier les hommes dans les promotions internes dans le recrutement des cadres ou des personnes ayant des responsabiliteacutes drsquoencadrement

w Lrsquoutilisation unique de termes comme laquo ecirctre disponible raquo laquo avoir de lrsquoassurance raquo laquo avoir le sens des responsabiliteacutes raquo laquo avoir un potentiel eacutevolutif raquo dans les offres drsquoemploi ou les critegraveres de seacutelection peut conduire agrave nrsquoattirerne retenir que des hommes car ces termes renvoient agrave des caracteacuteristiques culturellement associeacutees plutocirct au masculin

w Le temps partiel le congeacute parental est socialement admis pour les femmes tregraves peu pour les hommes

Comment agir w Inscrire des objectifs en terme drsquoeacutegaliteacute femmeshommes dans les projets

associatifs (cela marque et officialise la volonteacute politique du collectif)

w Opeacuterer une veille statistique en reacutealisant annuellement un rapport chiffreacute de la situation des femmes et des hommes

w Porter une attention sur vos plaquettes de communication site internet (visuels de mixiteacute dans lrsquoexercice des fonctions repreacutesenteacutees termes employeacutes etc)

w Afficher votre respect des temps de vie par des mesures effectives qui faciliteront notamment la parentaliteacute (temps de travail annualiseacute plages horaires flexibles attention porteacutee aux horaires de deacutebut et de fin des reacuteunions accegraves aux services de conciergerie chegraveque emploi service universel prise du congeacute paterniteacute instauration de journeacutee de deacutecouverte du lieu de travail par les enfants du personnelhellip)

w Feacuteminiser et masculiniser les noms des meacutetiers pour que chacune puisse srsquoy projeter

w Reacutediger vos offres drsquoemploi en veillant agrave activer ensemble les steacutereacuteotypes laquo feacuteminins raquo et laquo masculins raquo pour attirer le plus de candidatures diffeacuterentes possibles (ex laquo profil rechercheacute sens des relations humaines logique rigueur) de mecircme pour les critegraveres utiliseacutes lors de la seacutelection des candidates

w Oser la mixiteacute dans les meacutetiers ( des femmes dans le bacirctiment cf les campagnes de la CAPEB des hommes dans les secteurs du social et des soins)

13

Activation drsquoun champ plutocirct culturellement associeacute

aux femmes- mais pas uniquement rempli par les

femmes dans la reacutealiteacute

idem version hommes

14

diagnostic laquo Employeurs raquo

La formation des salarieacutees Femmes Hommes

Combien de personnes ont acceacutedeacute agrave la formation continue cette anneacutee

Combien de personnes ont beacuteneacuteficieacute du DIF

Combien de personnes ont eacuteteacute orienteacutees vers des formations diplocircmantes

Combien de beacuteneacutevoles ont beacuteneacuteficieacute drsquoune formation prise en charge par lrsquoassociation (formation technique formation agrave la gestion associativehellip)

Combien de personnes suivent actuellement une VAE

Combien de personnes ont deacutejagrave beacuteneacuteficieacute drsquoune formation agrave lrsquoeacutegaliteacute

Que repeacuterez-vous Remarquez-vous des diffeacuterences significatives entre les femmes et les hommes Et si oui sur quelles rubriques se portent-elles

Comment agir w Porter attention aux conditions de formation par rapport aux charges familiales

de vos salarieacutees

w Concevoir des programmes de formation qui allient le deacuteveloppement personnel et la formation technique

w Porter attention agrave la qualiteacute des entretiens drsquoeacutevaluation moment propice pour prendre en compte les projets des salarieacutees et construire avec elles et eux leurs parcours professionnels

1

15

16

2

Pour permettre des transformations concregravetes pour favoriser lrsquoeacutemancipation individuelle et collective la prise en compte de lrsquoeacutegaliteacute ne doit pas se limiter agrave assurer lrsquoaccegraves de chacunes beacuteneacutevoles et salarieacutees aux postes agrave responsabiliteacutes dans lrsquoassociation

Avoir des hommes et des femmes au conseil drsquoadministration participant agrave eacutegaliteacute crsquoest bien Mais quel impact si par ailleurs les

actions que vous engagez veacutehiculent des steacutereacuteotypes de genre Si dans les activiteacutes quotidiennes les uns et les unes sont enfermeacutees dans

des rocircles assigneacutees agrave des tacircches lieacutees aux repreacutesentations dominantes de ce qui est feacuteminin et de ce qui est masculin Si les ineacutegaliteacutes sont reproduites

La question de lrsquoeacutegaliteacute doit ecirctre traiteacutee de faccedilon transversale pour toutes les actions toutes les activiteacutes de lrsquoassociation Lrsquooutil proposeacute ci-apregraves invite ainsi agrave prendre en compte lrsquoobjectif drsquoeacutegaliteacute femmeshommes fillesgarccedilons dans chacune des actions meneacutees par lrsquoassociation agrave chaque eacutetape du projet

Dans les pages qui suivent vous trouverez notamment des donneacutees preacutecises et actualiseacutees par secteur drsquoactiviteacutes

n Culture page 18

n Meacutedias page 20

n Education page 22

n Eacutequipements et loisirs socio-eacuteducatifs page 24

n Sport page 26

n Eacuteconomie sociale et solidaire page 28

n Agriculture page 30

n Creacuteation drsquoentreprise page 32

Lrsquoeacutegaliteacutedans les

actions

2

En amont au stade de la construction de lrsquoaction w Entourez-vous de femmes et drsquohommes pour eacutelaborer votre projet (au moins

30 de lrsquoune ou de lrsquoautre) Cela devrait permettre de prendre en compte les contraintes des deux sexes agrave condition drsquoeacutetablir eacutegalement les conditions de lrsquoexpression pour permettre agrave celles et ceux qui nrsquooseraient pas de prendre la parole

w Inteacutegrer des objectifs laquo eacutegaliteacute raquo adapteacutes agrave votre secteur Agrave vous de deacutefinir ceux prioritaires pour votre action (reacutefeacuterez-vous aux diagnostics nationaux preacuteciteacutes et faites-vous aider voir pages suivantes)

w Questionner votre pratique et vos repreacutesentations pour eacuteviter la reproduction inconsciente des steacutereacuteotypes Pour ce faire organiser une formation sur les questions drsquoeacutegaliteacute peut srsquoaveacuterer bien utile pour vous-mecircme les beacuteneacutevoles les salarieacutees et les participantes agrave lrsquoaction (liste des structures ressources proposant des formations ou des accompagnements page 35)

w Deacutefinir votre public cible combien de femmes et combien drsquohommes et pour chaque sexe les caracteacuteristiques (acircge niveau de formation etc) et les eacuteventuelles contraintes particuliegraveres (faciliteacutes drsquoaccegraves aux modes de transports en commun aux modes de gardehellip) Eacutetudier quelles pourraient ecirctre les incidences (positives et neacutegatives) de votre nouvelle action sur les femmes et sur les hommes sur les filles et sur les garccedilons

w Porter attention aux supports visuels et textuels (bonnes pratiques possibles femme et homme ayant le mecircme rocircle sur une photographie pas que des gar-ccedilons pour illustrer des activiteacutes sportives feacuteminisation et masculinisation des noms des rocircles sociaux et professionnels etc)

Pendant le deacuterouleacute de lrsquoaction w Mesurer lrsquoimpact de votre action en eacutetablissant un suivi speacutecifique des objectifs

propres agrave lrsquoeacutegaliteacute

w Apporter les eacuteventuelles corrections neacutecessaires en fonction des constats que vous aurez eacutetablis

w Communiquer sur vos reacutesultats aupregraves du public de votre public de vos financeurs (notamment si vous avez beacuteneacuteficieacute de financements europeacuteens)

17

Deacutemarche geacuteneacuterale

18

secteur laquo Culture raquo2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Qui dirige Ce sont les hommes qui dirigent

z 92 des theacuteacirctres consacreacutes agrave la creacuteation dramatique

z 89 des institutions musicales

z 78 des eacutetablissements agrave vocation pluridisciplinaire

z 59 des centres choreacutegraphique nationaux

hellip Et qui concentrent les subventions (23 Meuro contre 17 Meuro)

LES FrEinS au CHangEmEnt

z Les candidates sont toujours moins nombreuses que les candidats

z Frein psychologique les femmes pensent qursquoelles nrsquoont pas la leacutegitimiteacute pour acceacuteder aux postes de direction et elles srsquoauto-censurent

z Qui produit

z 97 des musiques que nous entendons dans nos institutions ont eacuteteacute composeacutees par des hommes

z 94 des orchestres programmeacutes sont dirigeacutes par des hommes

z 85 des textes que nous entendons ont eacuteteacute eacutecrits par des hommes

z 78 des spectacles que nous voyons ont eacuteteacute mis en scegravene par des hommes

z 57 ont eacuteteacute choreacutegraphieacutes par des hommes

Les hommes investis dans les activiteacutes artistiques professionnelles sont plus nombreux mais les femmes sont plus nombreuses que les hommes agrave srsquoinvestir dans les activiteacutes artistiques en amateur

z La creacuteation eacutevoque le couple laquo le creacuteateur et sa muse raquo

z Le talent est inneacute et explique seul la qualiteacute drsquoune œuvre Non elle deacutepend aussi du temps qursquoon a pu lui consacrer du nombre de collaborateurstrices qursquoon a pu reacuteunir de la rencontre avec le public du relais meacutediatique du reacuteseauhellip

Diagnostic national issu des rapports de Reine Prat de juin 2006 laquo Accegraves des femmes et des hommes aux postes de responsabiliteacute raquo et celui de mai 2009 laquo Accegraves des femmes et des hommes aux postes de responsabiliteacute - ndeg 2 De lrsquointerdit agrave lrsquoempecircchement raquo

19

secteur laquo Culture raquo2

DES ProPoSitionS Pour agir

z Essayer drsquoatteindre un seuil minimum de 33 de lrsquoun ou lrsquoautre sexe (laquo seuil de mixiteacute raquo)

z Veille statistique et obtention de donneacutees sexueacutees

z Charte de lrsquoeacutegaliteacute pour le spectacle vivant afin drsquoencourager tous les intervenants cleacutes agrave srsquoengager en faveur de lrsquoeacutegaliteacute des genres

z Organisation de rencontres non-mixtes avec des femmes de theacuteacirctre des musiciennes des directrices ou administratrices drsquoinstitutions (meilleure prise de parole constitution de reacuteseau)

z Abolir les assignations genreacutees les femmes ne jouent que des rocircles laquo feacuteminins raquo et les hommes ne jouent que des rocircles laquo masculins raquo Le theacuteacirctre nrsquoest qursquoune affaire de convention et cette regravegle nrsquoa eacuteteacute imposeacutee que reacutecemment Srsquoinspirer de la danse qui a deacutejagrave franchi ces barriegraveres

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nombre de spectacles drsquoauteures- choreacutegraphes femmes et hommes- diffuseacutesnbre total de spectacles diffuseacutes

z Nombre de metteures en scegravene nbre total de mise en scegravene

z Nombre de productrices et de producteurs nbre total de spectacles produits

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Association HF httpwwwhfrhonealpesfr

20

2 secteur laquo Meacutedias raquo

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z La proportion de femmes parmi les personnes mentionneacutees dans la presse nrsquoest que de 17 en 2006

z Preacutesence des expert-es dans lrsquoensemble des meacutedias retenus dans les corpus analyseacutes par le rapport 2011 de la commission nationale sur lrsquoimage des femmes dans les meacutedias 8 hommes pour 2 femmes (Graphique ci-contre)

z Les femmes sont peu nombreuses aux postes de responsabiliteacute dans les meacutedias proportion de femmes infeacuterieure agrave 10 ans les postes de direction strateacutegique

z Attitude diffeacuterencieacutee entre hommes et femmes

z Les femmes sont cantonneacutees dans des speacutecialiteacutes moins prestigieuses ou des meacutedias moins convoiteacutes (presse professionnelle ou technique presse dite laquo feacuteminine raquo)

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Les femmes apparaissant dans les meacutedias sont le plus souvent soit anonymes soit en position de victimes soit citeacutees comme ayant un lien familial avec un homme alors que les hommes sont tregraves majoritairement citeacutes avec leur fonction

z Leur image est deacutegradeacutee (laquo porno chic raquo) ou alors steacutereacuteotypeacutee

z Culte de la minceur excessif

DES ProPoSitionS Pour agir

z Constitution drsquoun vivier drsquoexpert-es agrave mobiliser

z Entraicircnement agrave lrsquoexpression dans les meacutedias (meacutedia-training)

z Opeacuteration de sensibilisation

Organisation de festivals de deacutebats publics de peacutetitions preacutesentation de documentaires (ex festival de film reacutealiseacutes par des femmes)

z Regarder les initiatives provenant drsquoautres pays

Par exemple au Royaume-Uni moins de 15 des films Britanniques ont eacuteteacute eacutecrits par des femmes En reacuteaction un atelier drsquoeacutecriture pour les femmes sceacutenaristes a eacuteteacute creacuteeacute laquo She Writes raquo

Les meacutedias consideacutereacutes sont la teacuteleacutevision le cineacutema la presse la radio et la

publiciteacute sous toutes ses formes (affichage TV

magazines)

Sources

FIA - rapport gender 2010 raquo Manuel de bonnes pratiques pour lutter contre

les steacutereacuteotypes lieacutes au genre et promouvoir lrsquoeacutegaliteacute des chances dans les secteurs du cineacutema de la teacuteleacutevision et du theacuteacirctre en Europe raquo

Rapport drsquoeacutetudes - Bilan 2010 de lrsquoARPP Publiciteacute

et image de la personne humaine

Rapport drsquoinformation ndeg 375 de la deacuteleacutegation

aux droits des femmes du Seacutenat-2007

Rapports 2008 et 2011 de la commission nationale sur lrsquoimage des femmes

dans les meacutedias (le rapport 2011 dresse le bilan drsquoune anneacutee drsquoapplication apregraves

la signature par certains meacutedias le 13 octobre 2010

drsquoun acte drsquoengagement pour une deacutemarche

drsquoautoreacutegulation visant agrave ameacuteliorer lrsquoimage des

femmes dans les meacutedias)

2 secteur laquo Meacutedias raquo

arPP autoriteacute de reacutegulation professionnelle de la publiciteacuteLrsquoARPP existant depuis le 19 aoucirct 1935 en France est une association interprofessionnelle priveacutee de type loi de 1901 Sa mission est de parvenir agrave concilier liberteacute drsquoexpression publicitaire et respect des consommateurs Ce nrsquoest pas un organisme public Cet organisme examine les publiciteacutes de la presse les campagnes nationales et les web videacuteos et leur accorde ou pas la recommandation laquo Image de la Personne Humaine raquo Pour cela il faut que les publiciteacutes respectent de principe de digniteacute de la personne humaine (pas de nuditeacute sans rapport avec le produit pas de repreacutesentation deacutegradante pas de reacuteduction drsquoun sujet au statut drsquoobjet sexuel) les publiciteacutes ne doivent pas reprendre des clicheacutes neacutegatifs sur les hommes ou les femmes (clicheacute de la blonde) et elles doivent respecter des critegraveres de deacutecence (pas de violence de soumission drsquoactes sexuels)

En 2010 103 803 publiciteacutes ont eacuteteacute analyseacutees dont 93 398 visuels pour la presse 5540 publiciteacutes pour lrsquoaffichage et 4865 pour InternetDeux tiers des manquements impliquent le genre laquo feacuteminin raquo (mais crsquoest peut-ecirctre aussi parce que les femmes sont sur-repreacutesenteacutees dans la publiciteacute en geacuteneacuteral)

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

Analyse sur une peacuteriode donneacutee z Temps de parole de chacun des deux sexestemps de parole

z Nombre de femmes-hommes inviteacutees en temps qursquoexpertesnbre total drsquoexperts inviteacutes

Analyse des supports eacutemis au regard des eacuteleacutements drsquoanalyse de lrsquoARPP digniteacute de la personne humaine (pas de nuditeacute sans rapport avec le produit pas de repreacutesentation deacutegradante pas de reacuteduction drsquoun sujet au statut drsquoobjet sexuel) pas de reprise des clicheacutes neacutegatifs sur les hommes ou les femmes (clicheacute de la blonde) et respect des critegraveres de deacutecence (pas de violence de soumission drsquoactes sexuels)

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Association HF httpwwwhfrhonealpesfrz ARPP httpwwwarpp-puborgz Freacutequence eacutecoles httpfrequence-ecolesorg

21

22

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les filles ont une meilleure scolariteacute et une meilleure reacuteussite scolaire que les garccedilons crsquoest 70 drsquoune geacuteneacuteration chez les filles qui obtient un bac (tous types confondus) pour 59 chez les garccedilons

z Les filles sont scolariseacutees plus longtemps 189 anneacutees en moyenne pour les filles contre 184 pour les garccedilons

z 15 des garccedilons sont en difficulteacute de lecture contre 9 des filles en 2008

z Les filles redoublent moins souvent que les garccedilons quel que soit le milieu social drsquoorigine

z Les femmes sont souvent majoritaires en cursus licence et en master mais pas en doctorat

z 40 des filles choisissent une filiegravere scientifique contre 27 en section litteacuteraire les garccedilons deacutesertant fortement cette derniegravere au profit de la premiegravere les filles sont minoritaires en filiegravere scientifique (45 ) et majoritaires en filiegravere litteacuteraire (21 de garccedilons) Post-bac les filles des filiegraveres scientifiques ne continuent pas dans ces voies (peu de filles en classes preacutepa scientifiques)

z Les filles obtiennent plus geacuteneacuteralement un passage en seconde geacuteneacuterale et technologique que les garccedilons car on pense qursquoil y aura moins de possibiliteacute pour les filles au niveau des diplocircmes professionnels

z Les filiegraveres professionnelles sont tregraves marqueacutees par les normes et les steacutereacuteotypes de sexe les filiegraveres de production aux garccedilons de services aux filles

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Lrsquoeacuteducation culturelle des filles tend agrave deacutevelopper chez elles une autocensure un manque de confiance en leurs capaciteacutes ce qui conduit en matiegravere drsquoorientation scolaire agrave lrsquoexemple suivant laquo Quand ils et elles se jugent tregraves bon en franccedilais 1 garccedilon sur 10 va en seacuterie L contre 3 filles sur 10 quand ils et elles se jugent tregraves bon en matheacutematiques 8 garccedilons sur 10 vont en matheacutematiques contre 6 filles sur 10 raquo

z Cette autocensure ne sera pas corrigeacutee par le laquo systegraveme raquo laquo neutraliteacute raquo des conseils de classe inteacuterecirct plus grand porteacute aux choix drsquoorientation des garccedilons par les professionnels Par ailleurs les observations de classe (enregistrements videacuteo) montrent que les enseignant-e-s dans les classes mixtes sans en avoir conscience interagissent nettement plus avec les garccedilons qursquoavec les filles (dans une proportion de deux tiersun tiers) Lorsqursquoils-elles essaient de reacutetablir des interactions plus eacutequilibreacutees les garccedilons se plaignent drsquoecirctre neacutegligeacutes et les enseignant-e-s aussi ont lrsquoimpression qursquoils-elles les neacutegligent Ce qui prouve bien que la norme explicite de traitement eacutegal de toutes et de tous dissimule en reacutealiteacute une norme qui commande de laquo favoriser raquo les garccedilons Enfin les enseignant-e-s interrogent plus souvent et plus longtemps les garccedilons que les filles

2 secteur laquo Eacuteducation raquo

Sources

Franccediloise Vouillot Joeumllle Mezza Marie-Laure

Steibruckner Laurence Thieacutenot Orientation scolaire

et discrimination quand les diffeacuterences de sexe

masquent les ineacutegaliteacutes La documentation franccedilaise

Paris 2011

Florence Defresne Michel Queacutereacute Filles et garccedilons sur

le chemin de lrsquoeacutegaliteacute de lrsquoeacutecole agrave lrsquoenseignement

supeacuterieur 2010

Discriminations agrave lrsquoeacutecole rapport relatif aux auditions

sur les discriminations en milieu scolaire

22 septembre 2010

Leila Acherar Filles et garccedilons agrave lrsquoeacutecole maternelle

juin 2003

Nicole Mosconi 2001 laquo Comment les pratiques

enseignantes fabriquent de lrsquoineacutegaliteacute entre les sexes raquoLes dossiers des sciences de lrsquoeacuteducation ndeg 5 p 97-

109

23

2 secteur laquo Eacuteducation raquo

z Actions relatives aux choix drsquoorientation ce sont les filles et seulement elles qui ont eacuteteacute interpelleacutees comme devant changer leurs habitudes eacutelargir leur choix se libeacuterer des steacutereacuteotypes eacutetant sous-entendu que les garccedilons eux savaient choisir les bonnes filiegraveres et les bons meacutetiers

DES ProPoSitionS Pour agir

z Former et professionnaliser les acteurs de lrsquoeacuteducation (profs mais aussi les ATSEM)

z Faire attention aux manuels utiliseacutes (ont-ils des steacutereacuteotypes )

z Faire attention aux termes utiliseacutes lors de la communication agrave lrsquooral

z Neacutecessiteacute drsquoinstituer une formation initiale obligatoire des acteurs et actrices de lrsquoeacuteducation et de lrsquoorientation sur la question des discriminations et des ineacutegaliteacutes de sexe Il est illusoire de consideacuterer qursquoune laquo bonne information raquo serait agrave elle seule suffisante pour faire tomber les reacutesistances et deacutesarmer les steacutereacuteotypes

z Remarquer que lrsquoabsence des garccedilons dans les secteurs du soin de lrsquoeacuteducation du social nrsquoest jamais poseacute comme un problegravemehellip

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nombre de supports de lecture procircnant une theacutematique eacutegaliteacute utiliseacutesnombre de supports de lecture utiliseacutes

z Nombre de formation eacutegaliteacute suivie (preacutevention violenceslutte contre les steacutereacuteotypes) Nombre de formations suivies

z Nombre drsquointeractions adultes-filles adultes-garccedilonsNombre drsquointeractions totales adultes-jeunes

z Nombre drsquoactiviteacutes inteacutegrant une reacuteflexion sur la construction sociale du laquo feacuteminin raquo et du laquo masculin raquo nombre drsquoactiviteacutes proposeacutees

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Ressources de litteacuterature non sexiste lrsquoassociation lab-elle ou lrsquoatelier des merveilles httpwwwlab-elleorg

z Comprendre les steacutereacuteotypes analyser sa pratique Institut Egaligonewwwegaligoneorg

z Comprendre les meacutedias Freacutequence Ecoleshttpwwwfrequence-ecolesorg

z Preacutevenir les violences sexistes entre jeunes Filactionshttpwwwfrequence-ecolesorg

z Comportement sexiste guide drsquointervention en milieu scolairehttp wwwrhonegouvfr

z Eduquer agrave une sexualiteacute respectueuse et consentie MFPFhttpwwwplanning-familialorgcontent

z ASSOCIATON FRISSE facebook ASSOCIATION-FRISSE

z Deacutebats sur le respect Le printemps de la jupe et du respecthttpwwwprintempsdelajupecom

24

2 secteur laquo Eacutequipements et loisirs socio-eacuteducatifs raquo

Sources

Les peacuteripheacuteries urbaines entre normes et innovations

Les villes du Sud de lrsquoEurope Colloque de

Bordeaux juin 2008

De nouveaux modegraveles de viriliteacute musiques actuelles et cultures urbaines Yves

Raibaud

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z 100 de garccedilons dans les citeacutes stades 95 dans les skates parcs 80 dans les salles et lieux de reacutepeacutetition des musiques actuelles

z Deacutecrochage des jeunes filles des activiteacutes publiques agrave partir de 12 ans sauf pour des activiteacutes tregraves connoteacutees laquo feacuteminines raquo

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Geacuteographie des genres on imagine la preacutesence (et la protection) des femmes dans lrsquoespace public par la valorisation de leur rocircle maternel au sein de couloirs de circulation parc pour jeunes enfants laquo maisons raquo de lrsquoenfance de la parentaliteacute Les filles qui pratiquent le skate (5 ) sont souvent bien accepteacutees car elles sont en geacuteneacuteral performantes et qursquoelles ont adopteacute le comportement et les tenues des garccedilons

z Les ameacutenagements drsquoespaces publics se pensent laquo neutres raquo mais ne le sont pas Les subventions publiques beacuteneacuteficient donc principalement aux garccedilons

z La preacutevention de la deacutelinquance par le sport et les loisirs a conduit agrave nrsquoinvestir que pour les garccedilons renforccedilant par lagrave mecircme une socialisation viriliste sexiste et homophobe

DES ProPoSitionS Pour agir

z Programmer des activiteacutes dites masculines (de rugby et de skateshellip) pour les filles dans des espaces reacuteserveacutees dans un premier temps si le besoin srsquoen fait sentir puis sur les mecircmes lieux

z Programmer des activiteacutes dites laquo feacuteminines raquo (danse notammenthellip) pour les garccedilons en travaillant notamment sur le vocabulaire laquo viriliste raquo agrave mettre en avant

z Permettre lrsquoaccegraves des maisons de quartiers centres sociaux aux filles en limitant le zonage des garccedilons devant ces lieux par la creacuteation drsquoun espace de discussion agrave lrsquointeacuterieur

z Afficher et rappeler la loi agrave lrsquointeacuterieur des espaces de loisirs et drsquoactiviteacutes

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nbre drsquoactiviteacutes contre steacutereacuteotypeacuteesnbre drsquoactiviteacutes proposeacuteesz Eacutevolution de la reacutepartition du nbre de fillesgarccedilons en fonction des activiteacutes

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Ameacutenagements des espaces Robin des villeshttpwwwrobinsdesvillesorg

25

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les femmes ne repreacutesentent que 35 des licencieacutes des feacutedeacuterations sportives et 35 des sportifs de haut niveau

z Les activiteacutes physiques les plus pratiqueacutees par les femmes sont la danse la gymnastique lrsquoeacutequitation le patinage la natation et la randonneacutee peacutedestre Les femmes repreacutesentent 794 des licencieacutes de la Feacutedeacuteration franccedilaise drsquoeacutequitation 789 des licencieacutes de la Feacutedeacuteration franccedilaise de gymnastique Mais elles ne sont que 27 agrave avoir une licence agrave la Feacutedeacuteration franccedilaise en football

z La pratique feacuteminine est plus axeacutee vers le loisir la convivialiteacute et le lien social et moins axeacutee sur la compeacutetition Elle est eacutegalement fortement conditionneacutee par la situation sociale Seulement 32 des filles pratiquent un sport dans les ZEP conte 80 dans les classes moyennes et supeacuterieures

z 105 de femme directrices de CREPS

z 21 des postes drsquoinspection de professeur(e) et de conseiller(e)

z 94 (11 femmes sur 117) preacutesidentes de feacutedeacuterations sportives

z 1461 femmes arbitres et juges de haut niveau

z En 2010-2011 le Mouvement olympique national ne respecte pas le quota de 20 de femmes dans les structures deacutecisionnelles une seule des 30 feacutedeacuterations olympique est preacutesideacutee par une femme

z Les magasins de sport 85 des dirigeants son des hommes alors qursquoagrave llsquointeacuterieur des boutiques les femmes occupent des postes de caissiegraveres ou vendeuses

z JO deacutesormais la quasi-totaliteacute des disciplines sportives et olympiques comportent des eacutepreuves masculines et feacuteminines Cependant il existe toujours de fortes dispariteacutes dans le nombre drsquoeacutepreuves les eacutepreuves masculines sont plus nombreuses que les eacutepreuves feacuteminines Cela a des reacutepercussions sur le nombre de meacutedailles distribueacutees (moins pour les femmes)

z La moindre couverture meacutediatique des compeacutetitions et exploits des sportives (faible retransmission teacuteleacutevisuelle exemple en septembre 2010 Teddie Riner et Lucie Decosse tous les deux champions du monde 606 articles de presse contre 156 pour Lucie Decosse soit quatre fois moins )

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z La question du corps feacuteminin de sa visibiliteacute pour soi-mecircme et les autres au niveau de la pratique loisir comme la compeacutetition (le voile de la judokate au JO de Londres 2012 versus la tenue des volleyeuses de plagehellip)

z Lrsquoimpreacutegnation des consciences quant agrave la moindre capaciteacute sportive reacuteelle ou supposeacutee des femmes

Source

Rapport 2010-2011 Eacutegaliteacute des femmes et des hommes

dans le sport Deacuteleacutegation aux droits des femmes du

Seacutenat

26

secteur laquo Sport raquo2

27

DES ProPoSitionS Pour agir

z Veacuterifier qursquoil y a une extension des disciplines auxquelles les femmes peuvent participer sans srsquoexposer agrave la reacuteprobation de leur environnement

z Loisir

bull Precircter attention aux conditions de desserte des eacutequipements sportifs par les transports en commun (car les femmes prennent plus souvent les transports en commun)

bull Attirer la pratique feacuteminine en utilisant le registre social du laquo feacuteminin raquo insister sur le cocircteacute laquo loisir raquo laquo lien social raquo et le cocircteacute laquo sport-santeacute raquo du sport viseacute

bull Proposer des activiteacutes croiseacutees megravere-enfant ou des temps drsquoaccueil pour les jeunes enfants (partenariat avec des structures drsquoaccueil )

z Encourager la labellisation des associations qui srsquoimpliquent dans le sport feacuteminin

z Srsquoassurer qursquoil y a au moins 20 de siegraveges attribueacutes aux femmes dans les structures deacutecisionnelles mettre en place un reacuteseau de femmes dirigeantes

et assurer un systegraveme de parrainage des nouvelles dirigeantes sportives

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Eacutevolution du nbre de licencieacutees- licencieacutes Nbre total de licences

z Nbre de pratiquantes- pratiquants en fonction des seacuteances Nbre total de personnes par seacuteances

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

Pocircle ressources en sport mixiteacute eacutetablissement public du ministegravere des sports SMEC drsquoAix-en-Provencez httpwwwcreps-pacasportsgouvfr

Sites drsquoinformation z Femmes de sport httpwwwfemmesdesportcomz Sportiva httpwwwsportiva-infoscom

secteur laquo Sport raquo2

2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Dans lrsquoESS lrsquoemploi des femmes est tregraves majoritaire (66 des effectifs salarieacutes sont des femmes) contrairement au secteur priveacute ougrave les hommes repreacutesentent plus de 60 des emplois Ces femmes ont majoritairement plus de 40 ans (55 des effectifs feacuteminins)

z Ougrave travaillent-elles Dans les associations les mutuelles et les fondations (70 de lrsquoeacutequipe salarieacutee est feacuteminine) Elles sont principalement dans lrsquoaction sociale (75 de femmes) dans lrsquoenseignement (63 ) dans la santeacute (79 ) et dans les activiteacutes financiegraveres (61 )

z Le taux de feacuteminisation de lrsquoencadrement supeacuterieur (le fait drsquoecirctre cadre) est une caracteacuteristique commune agrave lrsquoESS (54 de cadres sont des femmes) et au secteur public (55 ) LrsquoESS se deacutemarque alors de lrsquoeacuteconomie priveacutee ougrave le taux nrsquoest que de 30 de femmes cadres

z Le temps complet est beaucoup plus freacutequent chez les hommes que chez les femmes (55 des femmes sont agrave temps complet tout secteurs confondus contre 75 des hommes)

z Les femmes sont presque agrave eacutegaliteacute par rapport aux hommes dans le nombre de postes en CDI dans lrsquoESS Il y a mecircme une diffeacuterence dans lrsquoaction sociale ougrave 78 des postes en CDI sont occupeacutes par des femmes contre 67 par des hommes

z Mais 78 des salarieacutes femmes sont en CDD contre 22 des hommes

z Eacutecarts de salaire 29 000 euros en reacutemuneacuteration annuelle brut pour les femmes contre 35 500 euros pour les hommes tous secteurs drsquoactiviteacute et entreprises confondus

z Les femmes sont particuliegraverement preacutesentes dans le secteur associatif (70 des salarieacutes sont des femmes) plus de perspectives drsquoemplois mais des emplois souvent meacutediocres (CDD emplois aideacutes temps partiels) un plafond de verre moins important les femmes peuvent acceacuteder plus facilement aux postes de cadres mais ce sont des cadres aux responsabiliteacutes limiteacutees (nombre de salarieacutes peu eacuteleveacute pas de seacutecuriteacute de lrsquoemploi ducirc aux financements aleacuteatoires des associations) des eacutecarts de salaire moindre avec les hommes mais des salaires globalement plus bas

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Bien que lrsquoESS repose sur une conception de co-gouvernance de co-construction les meacutecanismes de reacutepartition des rocircles et pouvoirs entre les femmes et les hommes sont reproduits prouvant ainsi leur forte impreacutegnation inconsciente

z La creacuteation drsquoentreprise est penseacutee laquo au masculin raquo Une femme cheffe drsquoentreprise peut encore nrsquoecirctre pas prise au seacuterieux lors drsquoune demande de precirct bancaire sauf dans le cadre de laquo micro-creacutedit raquo

Source

LrsquoESS au feacuteminin et si tout le monde y gagnait

Retour sur la rencontre du 16 novembre 2011 par le

Collectif FemmESS

secteur laquo Eacuteconomie sociale et solidaire raquo

28

29

2 secteur laquo Eacuteconomie sociale et solidaire raquo

DES ProPoSitionS Pour agir

z Le respect du cadre leacutegal et reacuteglementaire du droit du travail Les entreprises de lrsquoESS sont soumises aux mecircmes obligations en matiegravere drsquoeacutegaliteacute professionnelle que les entreprises priveacutees Ainsi en 2010 un accord global a eacuteteacute signeacute sur lrsquoeacutegaliteacute hommesfemmes dans le secteur de lrsquoESS portant sur 6 domaines le recrutement la formation la mobiliteacute professionnelle lrsquoeacutegaliteacute salariale les congeacutes lieacutes agrave la parenteacute et lrsquoorganisation des temps de travail

z Les services agrave la personne reacuteflexion indispensable sur la masculinisation de la profession la professionnalisation des parcours et lrsquoorganisation des temps de travail des salarieacutees

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistiquez Reportez-vous agrave la fiche laquo diagnostic employeur raquo

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Les CRESS chambres reacutegionales de lrsquoeacuteconomie sociale et solidaire

CRESS Rhocircne-Alpes wwwcress-rhone-alpesorg

30

2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les coopeacuteratives agricoles comptent (donneacutees 2009) 68 drsquohommes dans leurs effectifs (56 chez les OS 75 srsquoagissant des emplois de maicirctrise et 785 pour les ingeacutenieurs et cadres) La partie logistique de lrsquoactiviteacute nrsquoemploie que 11 de femmes Les femmes repreacutesentent 40 de la population salarieacutee agricole avec un effectif de 657000 personnes Parmi les femmes salarieacutees 39 travaillent dans la viticulture 33 dans les cultures speacutecialiseacutees 16 dans les cultures et eacutelevages non speacutecialiseacutes

z La part de femmes chefs drsquoexploitation ou co-exploitantes est de 27 en 2010 (mais la majoriteacute restent co-exploitantes) Mecircme si les agricultrices srsquoinstallent de plus en plus dans un projet professionnel personnel la grande majoriteacute accegravede encore au meacutetier par mariage

z 60 des femmes cheffes drsquoexploitation ou co-exploitantes ont plus de 50 ans (elles succegravedent agrave leur maris lors de leur retraite)

z Feacuteminisation plus eacuteleveacutee dans les exploitations avec ovins caprins et autres herbivores et dans les exploitations speacutecialiseacutees dans le maraicircchage et lrsquohorticulture et dans la viticulture Ce sont des exploitations geacuteneacuteralement de taille plus petite Plus de femmes sont engageacutees dans lrsquoagriculture biologique (les femmes sont plus sensibles agrave lrsquoenvironnement et agrave la qualiteacute alimentaire ou ses creacuteneaux reacutecents laissent plus de place aux femmes)

z Speacutecificiteacute du meacutetier drsquoagricultrice elles ont plus recours agrave la vente en circuit court (contact direct avec le consommateur) elles proposent plus souvent des heacutebergements touristiques ou des activiteacutes de loisir

z Le niveau de formation des exploitantes srsquoest consideacuterablement eacuteleveacute et est en moyenne supeacuterieur agrave leurs homologues masculins mais 86 des femmes accegravedent agrave la formation continue contre 138 des hommes

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Les responsables de formation attendent que la conduite drsquoengins agricoles soit inneacutee

z Freins de lrsquoaccegraves agrave la formation continue se sentir autoriseacuteeleacutegitime agrave suivre une formation ndash Srsquoautoriserecirctre autoriseacutee agrave srsquoabsenter de lrsquoexploitation (et ecirctre remplaceacutee )

z Lrsquoideacutee du chef de famille du laquo lrsquoagriculteur bon pegravere de famille raquo empecircche de prendre au seacuterieux une fille voulant reprendre une exploitation

z Les aides agrave lrsquoinstallation sont plus difficiles agrave obtenir pour une femme que pour un homme

z Certains produits sont nocifs pendant la grossesse nocifs pour la fertiliteacute davantage associeacutee aux femmes qursquoaux hommes

Sources

Les femmes dans le monde agricole - centre drsquoeacutetudes et de prospectives du ministegravere

de lrsquoagriculture ndeg 38 mars 2012

Quelle place pour les femmes dans lrsquoagriculture au

1er janvier 2009 - Direction des eacutetudes des reacutepertoires

et des statistiques de laMSA

EGALrsquo AGRI meacutetiers drsquoun nouveau genre Comment permettre lrsquoeacutegaliteacute drsquoaccegraves aux meacutetiers agricoles pour les femmes et les hommes en pays beaujolais eacutelargi MdEF en Pays Beaujolais

Elargi et la Chambre drsquoAgriculture

secteur laquo Agriculture raquo

2 secteur laquo Agriculture raquo

DES ProPoSitionS Pour agir

z La loi drsquoorientation agricole de 1999 institue le statut de laquoconjoint collabora-teur raquo cela permet une reconnaissance professionnelle du travail des femmes et une ameacutelioration de leur protection sociale Depuis 2005 ce statut a eacuteteacute eacutetendu aux personnes pacseacutees Ce changement des statuts a permis non seulement la croissance de lrsquoemploi feacuteminin dans lrsquoagriculture mais aussi la visibiliteacute de celui-ci Le mari et la femme deviennent associeacutes (statut juridique) et non plus seulement eacutepoux (statut matrimonial) Sans statut professionnel les femmes ne beacuteneacuteficient ni de protection sociale ni de droits agrave la retraite continuer agrave promouvoir ce statut protecteur

z Trouver des pionniegraveres pouvant montrer que les femmes peuvent ecirctre agricultrice

z Communiquer sur les meacutetiers agricoles avec le CIO et lrsquoeacuteducation nationale

z Mettre en place une animation de sensibilisation aupregraves de jeunes sur les steacutereacuteotypes de sexe en agriculture (jeu des parcours de vie) + teacutemoignages

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Ministegravere de lrsquoagriculture et ses repreacutesentations reacutegionales les DRAAF (directions reacutegionales de lrsquoalimentation de lrsquoagriculture et de la forecirct)

httpagriculturegouvfr

z Chambre drsquoagriculture httprhone-alpessynagricom

31

32

2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les femmes repreacutesentent 46 de la population active mais seulement 30 sont creacuteatrices drsquoentreprises

z La taille moyenne de leurs entreprises est de 21 salarieacutes ETP contre 25 salarieacutes ETP pour les hommes

z Les femmes creacuteent avec des ressources moindres et donc prennent moins de risques

z 49 des femmes ont le bac ou + (contre 44 chez les hommes)

z Statut anteacuterieur 25 eacutetaient inactives contre 10 chez les hommes

z 3 ans apregraves la creacuteation le taux de survie de lrsquoentreprise drsquoune femme est de 60 contre 65 pour lrsquoentreprise drsquoun homme

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Heacutereacutediteacute sociale reproduction du scheacutema familial si on a eu des parents entrepreneurs heacutereacutediteacute plus accentueacutee chez les hommes

z La creacuteation drsquoentreprise est penseacutee laquo au masculin raquo Une femme cheffe drsquoentreprise peut encore nrsquoecirctre pas prise au seacuterieux lors drsquoune demande drsquoaccompagnement agrave la creacuteation (notamment dans un secteur dit laquo masculin raquo) ou de precirct bancaire sauf dans le cadre de laquo micro-creacutedit raquohellipor le sous-financement dans la creacuteation met en danger la survie de lrsquoentreprise

z Les femmes creacuteatrices sont plus diplocircmeacutees que les hommes mais sur un parcours professionnel moins adapteacute au statut drsquoentrepreneur (moins drsquoexpeacuteriences manageacuteriales) Aussi les femmes creacuteatrices drsquoentreprise creacuteent plus souvent dans un secteur drsquoactiviteacute qui nrsquoest pas celui dans lequel elles travaillaient auparavant (ce qui accroicirct le risque drsquoeacutechec) Elles creacuteent dans un domaine qui leur fait envie qui srsquoaligne avec un eacutepanouissement personnel De ce fait elles beacuteneacuteficient souvent drsquoune moindre expeacuterience professionnelle en lien direct avec le secteur dans lequel elles entreprennent

z La creacuteation par les femmes compte tenu de la construction sociale du laquo feacuteminin raquo neacutecessite notamment un accompagnement quant agrave lrsquoeacutevaluation du revenu preacutevisionnel et quant agrave lrsquoimpact de la creacuteation sur lrsquoorganisation familiale

DES ProPoSitionS Pour agir

z Inteacutegration des contraintes speacutecifiques de la creacuteation drsquoentreprise par les femmes compte tenu de la construction sociale du laquo feacuteminin raquo par les accompagnateurs de projets

z Lutte contre les repreacutesentations steacutereacuteotypeacutees geacuteneacuteratrices drsquoautocensure diversification des cursus deacuteveloppement des capaciteacutes de management et creacuteation drsquoun esprit drsquoentreprise par les reacuteseaux

Sources

Sites Internet de Paris pionniegraveres lrsquoAPCE

Agence pour la creacuteation drsquoentreprises Lyon ville

entreprenariatLrsquoentreprenariat au feacuteminin

Avis et rapport du Conseil eacuteconomique social et

environnemental 2009 Chiffres INSEE 2006

secteur laquo Creacuteation drsquoentreprise raquo

33

2 secteur laquo Creacuteation drsquoentreprise raquo

z Antenne speacutecialiseacutee au sein de lrsquoAgence pour la creacuteation drsquoentreprise APCE en srsquoinspirant du modegravele du Centre drsquoentreprenariat feacuteminin du Queacutebec plateforme centrale drsquoinformation afin de faciliter le repeacuterage car toutes les informations drsquoaide aux femmes sont actuellement tregraves disperseacutees

z Visibiliteacute des reacuteseaux de cheffes drsquoentreprises

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

Structures drsquoaccompagnement

z APCE agence pour la creacuteation drsquoentreprise wwwapcecom

z Les chambres de commerces et drsquoindustrie httpwwwccifrwebportail-acfciaccueil

z Les centres drsquoinformation des femmes et des familles (CIDFF) wwwcreationaufeminin-cidff69org

z Feacutedeacuteration pionniegraveres incubateurs au feacuteminin de services innovants httpwwwfederationpionnieresorg

z Le parcours NACRE accompagnement individuel par des professionnels de la creacuteation et la reprise drsquoentreprise httpwwwemploigouvfr

z RACINES reacuteseau drsquoaccompagnement des creacuteations et des initiatives avec une nouvelle eacutepargne de solidariteacute racines-clefecom

z IRFED institut international de formation et de conseil agrave la creacuteation drsquoentreprise pour les femmes en Ile-de-France wwwirfed-europeorg

z Lyon entrepreunariat reacuteseau drsquoaccompagnement agrave la creacuteation reprise transmission drsquoentreprise dans le Grand Lyon wwwlyon-ville-entrepreneuriatorg

z Le CIDFF du Rhocircne httpwwwcreationaufeminin-cidff69org

Financement z France active favoriser la creacuteation individuelle gracircce agrave un financement solidaire

httpwwwfranceactiveorgz France initiative reacuteseau de financement de la creacuteation drsquoentreprise

httpwwwinitiative-francefr

z BPI France (ex OSEO) eacutetablissement public avec pour mission de soutenir lrsquoinnovation et la croissance des PME httpwwwbpifrancefr

z Le Fonds de Garantie aux Initiatives Feacuteminines (FGIF) une caution pour favoriser lrsquoaccegraves au creacutedit bancaire httpwwwapcecom

2 secteur laquo Creacuteation drsquoentreprise raquo

Reacuteseaux de femmes cheffes drsquoentreprises z Actionrsquoelles wwwactionellescomz Force Femmes reacuteseau drsquoaccompagnement pour les femmes de plus de 45

ans wwwforcefemmescomz Reacuteseau Femmes-business Angels wwwfemmesbusinessangelsorg

z Agir avec elles en Beaujolais wwwagir-avec-ellesfrz Les dirigeantes de Seine et Marne wwwdirigeantes-actives77frz Suppleacutement Dames supplementdamewordpresscom

Aides financiegraveres z OSEO le parcours NACRE precircts agrave la creacuteation drsquoentreprises le Fonds de

Garantie aux Initiatives Feacuteminines (FGIF) un dispositif pour favoriser lrsquoaccegraves au creacutedit bancaire

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nombre de creacuteateurs et de creacuteatrices suiviesNbre total de creacuteations accompagneacutees

z Nombre drsquoaccompagnateur-trices formeacutees agrave la prise en compte des contraintes speacutecifiques de la creacuteation drsquoentreprise par des femmes Nbre total de personnes formeacutees

34

35

Aidemeacutemoireeacutegaliteacute

Retrouver compileacutes dans cet aide meacutemoire les laquo comment agir raquo des

rubriques preacuteceacutedentes

Agrave mettre en œuvre en fonction des possibiliteacuteshellip

vLisibiliteacute politique de lrsquoengagement en faveur rdde lrsquoeacutegaliteacuteeacute

Lrsquoeacutegaliteacute femmes hommes est inscrite dans mon projet associatif

Je veacuterifie mes supports de communication et mes documents de travail afin que ne soient pas veacutehiculeacutes des steacutereacuteotypes de genre tant dans les images que dans le texte

Je donne une visibiliteacute agrave lrsquoinvestissement des beacuteneacutevoles feacuteminines en feacuteminisant leurs fonctions (et vice versa)

Je communique sur mes actions laquo eacutegaliteacute raquo

En externe

En interne

ggouvernance associative e

Je mets en place un fonctionnement associatif favorisant lrsquoaccegraves de toutes aux responsabiliteacutes

Je limite le cumul des mandats eacutelectifs et je reacuteduis la dureacutee des mandats

Je deacuteveloppe la colleacutegialiteacute la cogestion des responsabiliteacutes

Jrsquoorganise des formes de tutorat pour accompagner agrave la prise de responsabiliteacutes

eacutecheacuteancieractions observations

3

vPrise en compte des contraintes familiales dde mes beacuteveacuteneacutevolese

Conscient de lrsquoimpact des charges familiales sur le temps disponible je programme les temps de reacuteunion et de concertation en conseacutequence

Je propose des CESU preacute-financeacute je prends en compte les coucircts lieacutes aux obligations familiales jrsquoorganise des modaliteacutes de garde ou des activiteacutes conjointes enfants-parents beacuteneacutevoles

gFormation des beacuteneacutevoles e

(en lien avec le thegraveme preacuteceacutedent) Mes lieux et temps de formation prennent en compte la parentaliteacute

Je forme mes beacuteneacutevoles agrave la prise de parole en public agrave lrsquoassertiviteacute et agrave tout autre technique qui permet la mise en valeur de lrsquoindividu

Je propose des sensibilisations agrave lrsquoeacutegaliteacute

eacutecheacuteancieractions observations

36

Aide meacutemoire eacutegaliteacute

vmes obligations drsquoemployeurs de +de 50 salarieacutesr

Je reacutedige annuellement un rapport de situation compareacutee RH

Je lrsquoanalyse dans un compte rendu annuel de lrsquoeacutegaliteacute

Ces documents sont adresseacutes aux salarieacutees

Je mets en place des actions de discriminations positives si la situation lrsquoexige (rattrapage salarial formation speacutecifique)

Je reacutedige mes offres drsquoemplois en respectant la mixiteacute dans lrsquointituleacute des postes et des compeacutetences attendues

zEmployeurs actions formationr

Mes lieux et temps de formation prennent en compte la parentaliteacute

Jrsquoencourage mes agents agrave la prise de parole en public agrave lrsquoassertiviteacute et agrave toute autre technique qui permet la mise en valeur de lrsquoindividu

Je sensibilise mes cadres et mes agents agrave des formations agrave lrsquoeacutegaliteacute (notamment professionnelle)

eacutecheacuteancieractions observations

37

3 Aide meacutemoire eacutegaliteacuteAide meacutemoire eacutegaliteacute

3 Aide meacutemoire eacutegaliteacute

Employeurs actions laquoarticulation des tempsraquor

Jrsquoai une charte de gestion du temps

Le systegraveme des horaires de travail des RTT permet la conciliation des temps (plage variable annualisation des temps reacutecupeacuterationhellip)

Jrsquoinvite les pegraveres agrave prendre part aux temps familiaux (actions de communication incitation agrave une prise reacuteguliegravere des RTT des congeacutes enregistreacutes sur le CET arbre de noeumllhellip)

Jrsquoorganise des journeacutees porte ouverte laquo enfants dans lrsquoassociation raquo

Jrsquoinforme mes salarieacutes sur les conseacutequences du temps partiel en matiegravere de salaire et de retraite

En geacuteneacuteral mes reacuteunions ne commencent pas avant 09 h 00 et ne se terminent pas apregraves 17 h 00

Jrsquoai une action sociale en faveur de mes salarieacutes qui propose

bull Des CESUbull Des services de conciergeriebull Des seacutejours vacances pour les enfantsbull Des places de cregraveches de garderie

Prise en compte de lrsquoeacutegaliteacute dans mes actionsr

En amont

Jrsquoai construit mon action avec des femmes et des hommes

Jrsquoai analyseacute mon public cible

Jrsquoai deacutefini des objectifs et des indicateurs

Jrsquoai adopteacute des visuels et des textes non steacutereacuteotypeacutes

Pendant lrsquoaction

Je suis cette question lors de mes CA laquo copil raquo laquo cotech raquohellip

Jrsquoai un suivi statistique ventileacute par sexe

Jrsquoapporte les corrections neacutecessaires en fonction des eacuteleacutements constateacutes

eacutecheacuteancieractions observations

38

39

3 Structures ressourcesAide meacutemoire eacutegaliteacute

Au-delagrave des reacutefeacuterences citeacutees dans les diagnostics

n Culture page 16 - 17

n Meacutedias page 18 - 19

n Eacuteducation page 20 - 21

n Eacutequipements et loisirs socio-eacuteducatifs page 22

n Sport page 23 - 24

n Eacuteconomie sociale et solidaire page 25 - 26

n Agriculture page 27 - 28

n Creacuteation drsquoentreprise page 30 - 31

en voici drsquoautres (non exhaustives)

w Services de lrsquoEacutetat Reacuteseau du ministegravere des Droits des femmes de la Ville de la Jeunesse et des Sportshttpfemmesgouvfr

Travaux nationaux

w Haut conseil agrave lrsquoeacutegaliteacute entre les femmes et les hommeshttpwwwhaut-conseil-egalitegouvfr

w Commissariat geacuteneacuteral agrave la strateacutegie et agrave la prospectivehttpwwwstrategiegouvfrpublicationslutter-contre-stereotypes-filles-garcons

w Conseil supeacuterieur de lrsquoaudiovisuelhttpwwwcsafrEtudes-et-publicationsLes-etudesLes-etudes-du-CSAEtudes-sur-les-stereotypes-feminins-qui-peuvent-etre-vehicules-dans-les-series-de-fiction-les-emissions-de-divertissement-et-d-anima-tion

3

Ce guide est le fruit drsquoun travail collectif reacutealiseacute agrave la direction deacutepartementale de la coheacutesion sociale du Rhocircne par

n Mission deacutepartementale aux droits des femmes et agrave lrsquoeacutegaliteacute

Claire LACHAcircTRESasha MONNERONddcs-droitsdesfemmesrhonegouvfr

n Mission vie associative

Natacha LACROIX-BAUDRIONddcs69-jsvarhonegouvfr

Publication

Ministegravere des droits des femmes de la ville de la jeunesse et des sportsDJEPVA - Bureau du deacuteveloppement de la vie associative95 avenue de France - 75 650 Paris CEDEX 13

Conception graphiqueColette Vernet

PhotosHerveacute Hamon

40

Retrouvez toutes les informations et les coordonneacutees des points drsquoappui agrave la vie associative sur le portail officiel

wwwassociationsgouvfr

eacuteg

alit

eacute

Page 7: Le guide égalité

7

1 diagnostic laquo beacuteneacutevolat associatif raquo

Activation drsquoun champ plutocirct culturellement associeacute

aux femmes

Activation drsquoun champ plutocirct culturellement associeacute

aux hommes

Que repeacuterez-vous Remarquez-vous des diffeacuterences significatives entre les femmes et les hommes Et si oui sur quelles rubriques se portent-elles

Votre association compte peu de membres de lrsquoun des deux sexes

Votre association par son histoire son champ ou ses modes drsquointervention est-elle consideacutereacutee comme une association plutocirct reacuteserveacutee aux femmes ou aux hommes selon les steacutereacuteotypes de genre eacutevoqueacutes preacuteceacutedemment

Comment agir w Si possible affiner le diagnostic en interrogeant les habitantesle public sur

lrsquoimage de votre association les raisons drsquoun eacuteventuel deacutesinteacuterecirct par lrsquoun ou lrsquoautre sexe

w Dans les deacutemarches de communication privileacutegier les visuels mettant en scegravene des femmes et des hommes agissant ensemble de la mecircme faccedilon employer un laquo feacuteminin raquo et un laquo masculin raquo (ex laquo Adheacuterent et adheacuterente raquo) activer ensemble les steacutereacuteotypes laquo feacuteminins raquo et laquo masculins raquo mais sans les associer agrave une image respectivement laquo feacuteminine raquo et laquo masculine raquo puisque chaque individu deacuteveloppe ses propres centres drsquointeacuterecircts et doit donc pouvoir se retrouver dans votre proposition (ex laquo Vous souhaitez ecirctre beacuteneacutevole au service des autres dans une dynamique drsquoaction rejoignez-nous raquo)

Femmes Hommes

Combien y a-t-il de femmes et drsquohommes membres de lrsquoassociation

Combien y a-t-il de beacuteneacutevoles

Plus preacuteciseacutement parmi les beacuteneacutevoles combien y a-t-il de beacuteneacutevoles que vous consideacuterez comme reacuteguliers `

Combien de beacuteneacutevoles ont beacuteneacuteficieacute drsquoune formation prise en charge par lrsquoassociation (formation technique formation agrave la gestion associativehellip)

diagnostic laquo beacuteneacutevolat associatif raquo1

8

Votre association compte des adheacuterentes des deux sexes mais peu ou moins de lrsquoun des deux sexes parmi vos beacuteneacutevoles

Moins de femmes beacuteneacutevoles

Avez-vous regardeacute du cocircteacute des contraintes familiales et domestiques Ces activiteacutes sont encore largement assumeacutees par les femmes (voir Chiffres cleacutes preacuteciteacutes) Elles sont chronophages (laquo la double journeacutee des femmes raquo) et peuvent constituer un frein agrave lrsquoengagement associatif etou agrave lrsquoinvestissement en formation

Moins drsquohommes beacuteneacutevoles

Une des reacuteponses sera peut-ecirctre un champ drsquointervention de votre association traditionnellement et culturellement consideacutereacute comme laquo feacuteminin raquo (laquo lrsquoeacuteducation raquo ou laquo le soin aux personnes raquo par exemple)

Par ailleurs en miroir aux explications preacuteceacutedentes sur le manque de temps des femmes les hommes sont encore culturellement investis de la mission de laquo lrsquohomme gagne-pain raquo et surinvestissent parfois la sphegravere professionnelle (horaires tardifs etc) renforceacutes en cela par la culture franccedilaise du preacutesenteacuteisme qui induit de rester tard au travail pour prouver sa compeacutetence professionnelle et son engagement dans le travail

Comment agir w Reacutealiser une enquecircte de terrain aupregraves des adheacuterentes lrsquoideacuteal est de connaicirctre

preacuteciseacutement aupregraves des adheacuterentes les freins potentiels agrave leurs engagements

w Precircter attention aux horaires et lieux proposeacutes pour les reacuteunions et les formations en prenant en compte les obligations familiales et personnelles des megraveres et des pegraveres (ex agrave 20 h 30 les enfants sont coucheacuteshellip ce qui nrsquoest pas le cas agrave 18 h 30 ougrave tout est agrave faire (bains devoirs repashellip)

w Sonder (anonymement ) vos adheacuterentes pour connaicirctre les disponibiliteacutes les plus inteacuteressantes

w Faire choisir les creacuteneaux horaires de reacuteunions (attention au vote agrave la majoriteacute si vous avez une majoriteacute drsquoun des deux sexeshellip)

w Eacutetudier la possibiliteacute du recours au chegraveque emploi service universel (CESU) preacute-financeacute pour le financement de garde pendant que le parent beacuteneacutevole srsquoinvestit (ou drsquoaides agrave domicile) httpwwwcesuurssaffr

w Organiser un mode de garde ou des activiteacutes pour les enfants de vos beacuteneacutevoles concomitant aux temps des activiteacutes

w Utiliser internet la messagerie ou la visio confeacuterence permettent une gestion plus souple de lrsquoinvestissement associatif

w Afficher lrsquoengagement de votre structure en faveur drsquoun beacuteneacutevolat qui se concilie avec la parentaliteacute ce qui beacuteneacuteficiera aux femmes comme aux hommes

9

1Femmes Hommes

Nombre de beacuteneacutevoles

Nombre total des membres composant lrsquoinstance dirigeante (conseil drsquoadministration comiteacute de direction conseil colleacutegial)

Preacutesidence

Copreacutesidence

Vice-preacutesidence

Treacutesorerie

Secreacutetariat

Vice-secreacutetariat

Autres administrateurs avec fonctions

Autres administrateurs sans fonction

Que repeacuterez-vous Constatez-vous une diffeacuterence entre le nombre de femmes et drsquohommes au niveau des beacuteneacutevoles et des instances deacutecisionnelles

Quels postes agrave responsabiliteacute sont occupeacutes et par qui

Constatez-vous une sous-repreacutesentation de lrsquoun ou lrsquoautre des sexes dans les instances deacutecisionnelles et agrave certaines fonctions

Si vous regardez la situation sur plusieurs anneacutees (les anneacutees preacuteceacutedentes) la sous-repreacutesentation se trouve-t-elle confirmeacutee

diagnostic laquo Instances deacutecisionnelles raquo

10

diagnostic laquo Instances deacutecisionnelles raquo1

Peu ou pas drsquohommes dans les instances de direction de votre association ou agrave certaines fonctions

Les hommes sont statistiquement au niveau national tous secteurs confondus plus preacutesents dans les instances dirigeantes des associations que les femmes (la preacutesidence des associations est en particulier encore tregraves majoritairement assureacutee par des hommes quand bien mecircme lrsquoassociation compterait autant de beacuteneacutevoles des deux sexes (voir chiffres clefs preacuteciteacutes) Si ce nrsquoest pas votre cas les explications principales tiennent peut-ecirctre agrave lrsquoimage et lrsquohistoire de lrsquoassociation au domaine drsquointervention consideacutereacute comme laquo feacuteminin raquo agrave la disponibiliteacute limiteacutee des adheacuterents hommes de lrsquoassociation etc

Peu ou pas de femmes dans les instances deacutecisionnelles

Les meacutecanismes suivants peuvent entrer en jeu et expliquer une sous-repreacutesentation des femmes aux instances de direction ou agrave certaines fonctions

w La construction sociale du feacuteminin peut amener certaines femmes agrave srsquoautocensurer et ne pas poser leur candidature agrave la preacutesidence poste investi drsquoune image de pouvoir et de responsabiliteacute dans laquelle elles ne se reconnaicirctraient pas (et laquo on raquo ne les reconnaicirctrait pas ) De la mecircme faccedilon une preacutepondeacuterance drsquohommes aux postes de preacutesident vice-preacutesident treacutesorier au cours des mandatures successives peut ecirctre lieacutee aux qualiteacutes projeteacutees sur ces postes et celles que lrsquoon attribue inconsciemment aux hommes (repreacutesentation autoriteacute logique rigueur)

w Les contraintes anticipeacutees lieacutees agrave lrsquoexercice de responsabiliteacutes en terme de disponibiliteacute et de mobiliteacute peuvent eacutegalement constituer un frein Drsquoautant plus nous lrsquoavons vu que les femmes continuent drsquoassumer lrsquoessentiel des tacircches familiales et domestiques

Comment agir w La mise en œuvre de lrsquoeacutegaliteacute dans les instances dirigeantes de lrsquoassociation

suppose avant toute chose drsquoavoir agi en amont crsquoest-agrave-dire drsquoavoir travailleacute sur les freins agrave lrsquoengagement beacuteneacutevole des deux sexes (image de lrsquoassociation communication prise en compte des contraintes familiales et professionnelles etc Voir pages preacuteceacutedentes)

w Interroger les membres et les beacuteneacutevoles pour savoir pourquoi elles et ils nrsquoentrent pas dans le conseil drsquoadministration questionner celles et ceux qui en font partie pour comprendre pourquoi elles et ils nrsquoont pas poseacute leurs candidatures aux postes agrave responsabiliteacute Si des personnes du mecircme sexe se sont preacutesenteacutees agrave plusieurs reprises mais nrsquoont pas eacuteteacute retenues sonder (anonymement) pour en connaicirctre les raisons profondes

w Identifier et communiquer sur les profils des laquo postes raquo afin drsquoapporter une meilleure visibiliteacute et connaissance de leur contenu concret Pour vous aider vous pouvez vous utiliser le portefeuille de compeacutetences (httpwwwassociationsgouvfr) reacutealiseacute par le ministegravere en charge de la vie associative

diagnostic laquo Instances deacutecisionnelles raquo1

w Encourager agrave la prise de responsabiliteacute renforcer le sentiment drsquoefficaciteacute professionnelle deacutevelopper le tutorat valoriser les compeacutetences et ressources de vos beacuteneacutevoles par des formations de prise de parole en public par exemple Contact en Rhocircne-Alpes pour une pariteacute associative

httpwwwparacor-rhonealpesfr

w Repenser le fonctionnement des instances limiter le cumul des mandats reacuteduire la dureacutee des mandats deacutevelopper la cogestion des responsabiliteacutes mettre en place des actions de discriminations positives (dispositions statutaires contraignantes imposant la pariteacute ou la proportionnaliteacute) etc

w Travailler sur lrsquoimage de la preacutesidence pouvoir solitaire ou colleacutegialiteacute Co-preacutesidence mixte

w Repenser les temps associatifs (la planification des reacuteunions et leurs horaires prendre en compte les coucircts lieacutes aux obligations familiales utiliser les outils et techniques de communication agrave distance voir page 7)

11

12

Combien y a-t-il de salarieacutees

Combien y a-t-il de personnes cadres

Parmi ces cadres combien de personnes ont beacuteneacuteficieacute de promotion interne au cours de leur carriegravere dans lrsquoassociation

Deacutelai moyen drsquoobtention des promotions

Combien y a-t-il de personnes agrave des postes drsquoencadrement

Parmi ces personnes combien ont beacuteneacuteficieacute de promotion interne au cours de leur carriegravere

Quel deacutelai pour obtenir des promotions

Quelle est la reacutemuneacuteration moyenne annuelle

Et en fonction de chaque niveau hierarchique (ou cateacutegorie)

Combien y a-t-il de personnes en CDI

Combien y a-t-il de personnes en CDD

Combien y a-t-il de personnes agrave temps partiel

Combien de personnes sont actuellement en congeacute parental

Quel est lrsquoeacutecart entre le salaire drsquoune personne rentrant de congeacute parental et le salaire moyen drsquoune personne nrsquoeacutetant pas partie en congeacute parental

De qui se composait le jury dans les dix derniers jurys de recrutement

Dans les dix derniers jurys de recrutement qui occupait la preacutesidence

Femmes Hommes

Que repeacuterez-vous Remarquez-vous des diffeacuterences significatives entre les femmes et les hommes Et si oui sur quelles rubriques se portent-elles En particulier que remarquez-vous concernant les salaires et les personnes en situation preacutecaire (CDD temps partiel)

Rappel de la leacutegislation du travail si vous employez

plus de 50 salarieacutes vous ecirctes tenus aux obligations

leacutegales et reacuteglementaires du droit du travail en matiegravere drsquoeacutegaliteacute professionnelle suivantes eacutetablissement drsquoun rapport de situation

compareacutee drsquoun plan drsquoaction mise en œuvre de

neacutegociations collectives

etc Cfarticle

L1141-1 et suivants du code du travail

1 diagnostic laquo Employeurs raquo

diagnostic laquo Employeurs raquo1

Vous constatez des diffeacuterences marqueacutees dans le deacuterouleacute de carriegravere les reacutemuneacuterations lrsquoaccegraves aux responsabiliteacutes etc entre les femmes et les hommes salarieacutees de votre association

Voici quelques eacuteleacutements de compreacutehension w La culture du preacutesenteacuteisme de la cooptation lrsquoimage inconsciente associeacutee au

pouvoir peut conduire agrave privileacutegier les hommes dans les promotions internes dans le recrutement des cadres ou des personnes ayant des responsabiliteacutes drsquoencadrement

w Lrsquoutilisation unique de termes comme laquo ecirctre disponible raquo laquo avoir de lrsquoassurance raquo laquo avoir le sens des responsabiliteacutes raquo laquo avoir un potentiel eacutevolutif raquo dans les offres drsquoemploi ou les critegraveres de seacutelection peut conduire agrave nrsquoattirerne retenir que des hommes car ces termes renvoient agrave des caracteacuteristiques culturellement associeacutees plutocirct au masculin

w Le temps partiel le congeacute parental est socialement admis pour les femmes tregraves peu pour les hommes

Comment agir w Inscrire des objectifs en terme drsquoeacutegaliteacute femmeshommes dans les projets

associatifs (cela marque et officialise la volonteacute politique du collectif)

w Opeacuterer une veille statistique en reacutealisant annuellement un rapport chiffreacute de la situation des femmes et des hommes

w Porter une attention sur vos plaquettes de communication site internet (visuels de mixiteacute dans lrsquoexercice des fonctions repreacutesenteacutees termes employeacutes etc)

w Afficher votre respect des temps de vie par des mesures effectives qui faciliteront notamment la parentaliteacute (temps de travail annualiseacute plages horaires flexibles attention porteacutee aux horaires de deacutebut et de fin des reacuteunions accegraves aux services de conciergerie chegraveque emploi service universel prise du congeacute paterniteacute instauration de journeacutee de deacutecouverte du lieu de travail par les enfants du personnelhellip)

w Feacuteminiser et masculiniser les noms des meacutetiers pour que chacune puisse srsquoy projeter

w Reacutediger vos offres drsquoemploi en veillant agrave activer ensemble les steacutereacuteotypes laquo feacuteminins raquo et laquo masculins raquo pour attirer le plus de candidatures diffeacuterentes possibles (ex laquo profil rechercheacute sens des relations humaines logique rigueur) de mecircme pour les critegraveres utiliseacutes lors de la seacutelection des candidates

w Oser la mixiteacute dans les meacutetiers ( des femmes dans le bacirctiment cf les campagnes de la CAPEB des hommes dans les secteurs du social et des soins)

13

Activation drsquoun champ plutocirct culturellement associeacute

aux femmes- mais pas uniquement rempli par les

femmes dans la reacutealiteacute

idem version hommes

14

diagnostic laquo Employeurs raquo

La formation des salarieacutees Femmes Hommes

Combien de personnes ont acceacutedeacute agrave la formation continue cette anneacutee

Combien de personnes ont beacuteneacuteficieacute du DIF

Combien de personnes ont eacuteteacute orienteacutees vers des formations diplocircmantes

Combien de beacuteneacutevoles ont beacuteneacuteficieacute drsquoune formation prise en charge par lrsquoassociation (formation technique formation agrave la gestion associativehellip)

Combien de personnes suivent actuellement une VAE

Combien de personnes ont deacutejagrave beacuteneacuteficieacute drsquoune formation agrave lrsquoeacutegaliteacute

Que repeacuterez-vous Remarquez-vous des diffeacuterences significatives entre les femmes et les hommes Et si oui sur quelles rubriques se portent-elles

Comment agir w Porter attention aux conditions de formation par rapport aux charges familiales

de vos salarieacutees

w Concevoir des programmes de formation qui allient le deacuteveloppement personnel et la formation technique

w Porter attention agrave la qualiteacute des entretiens drsquoeacutevaluation moment propice pour prendre en compte les projets des salarieacutees et construire avec elles et eux leurs parcours professionnels

1

15

16

2

Pour permettre des transformations concregravetes pour favoriser lrsquoeacutemancipation individuelle et collective la prise en compte de lrsquoeacutegaliteacute ne doit pas se limiter agrave assurer lrsquoaccegraves de chacunes beacuteneacutevoles et salarieacutees aux postes agrave responsabiliteacutes dans lrsquoassociation

Avoir des hommes et des femmes au conseil drsquoadministration participant agrave eacutegaliteacute crsquoest bien Mais quel impact si par ailleurs les

actions que vous engagez veacutehiculent des steacutereacuteotypes de genre Si dans les activiteacutes quotidiennes les uns et les unes sont enfermeacutees dans

des rocircles assigneacutees agrave des tacircches lieacutees aux repreacutesentations dominantes de ce qui est feacuteminin et de ce qui est masculin Si les ineacutegaliteacutes sont reproduites

La question de lrsquoeacutegaliteacute doit ecirctre traiteacutee de faccedilon transversale pour toutes les actions toutes les activiteacutes de lrsquoassociation Lrsquooutil proposeacute ci-apregraves invite ainsi agrave prendre en compte lrsquoobjectif drsquoeacutegaliteacute femmeshommes fillesgarccedilons dans chacune des actions meneacutees par lrsquoassociation agrave chaque eacutetape du projet

Dans les pages qui suivent vous trouverez notamment des donneacutees preacutecises et actualiseacutees par secteur drsquoactiviteacutes

n Culture page 18

n Meacutedias page 20

n Education page 22

n Eacutequipements et loisirs socio-eacuteducatifs page 24

n Sport page 26

n Eacuteconomie sociale et solidaire page 28

n Agriculture page 30

n Creacuteation drsquoentreprise page 32

Lrsquoeacutegaliteacutedans les

actions

2

En amont au stade de la construction de lrsquoaction w Entourez-vous de femmes et drsquohommes pour eacutelaborer votre projet (au moins

30 de lrsquoune ou de lrsquoautre) Cela devrait permettre de prendre en compte les contraintes des deux sexes agrave condition drsquoeacutetablir eacutegalement les conditions de lrsquoexpression pour permettre agrave celles et ceux qui nrsquooseraient pas de prendre la parole

w Inteacutegrer des objectifs laquo eacutegaliteacute raquo adapteacutes agrave votre secteur Agrave vous de deacutefinir ceux prioritaires pour votre action (reacutefeacuterez-vous aux diagnostics nationaux preacuteciteacutes et faites-vous aider voir pages suivantes)

w Questionner votre pratique et vos repreacutesentations pour eacuteviter la reproduction inconsciente des steacutereacuteotypes Pour ce faire organiser une formation sur les questions drsquoeacutegaliteacute peut srsquoaveacuterer bien utile pour vous-mecircme les beacuteneacutevoles les salarieacutees et les participantes agrave lrsquoaction (liste des structures ressources proposant des formations ou des accompagnements page 35)

w Deacutefinir votre public cible combien de femmes et combien drsquohommes et pour chaque sexe les caracteacuteristiques (acircge niveau de formation etc) et les eacuteventuelles contraintes particuliegraveres (faciliteacutes drsquoaccegraves aux modes de transports en commun aux modes de gardehellip) Eacutetudier quelles pourraient ecirctre les incidences (positives et neacutegatives) de votre nouvelle action sur les femmes et sur les hommes sur les filles et sur les garccedilons

w Porter attention aux supports visuels et textuels (bonnes pratiques possibles femme et homme ayant le mecircme rocircle sur une photographie pas que des gar-ccedilons pour illustrer des activiteacutes sportives feacuteminisation et masculinisation des noms des rocircles sociaux et professionnels etc)

Pendant le deacuterouleacute de lrsquoaction w Mesurer lrsquoimpact de votre action en eacutetablissant un suivi speacutecifique des objectifs

propres agrave lrsquoeacutegaliteacute

w Apporter les eacuteventuelles corrections neacutecessaires en fonction des constats que vous aurez eacutetablis

w Communiquer sur vos reacutesultats aupregraves du public de votre public de vos financeurs (notamment si vous avez beacuteneacuteficieacute de financements europeacuteens)

17

Deacutemarche geacuteneacuterale

18

secteur laquo Culture raquo2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Qui dirige Ce sont les hommes qui dirigent

z 92 des theacuteacirctres consacreacutes agrave la creacuteation dramatique

z 89 des institutions musicales

z 78 des eacutetablissements agrave vocation pluridisciplinaire

z 59 des centres choreacutegraphique nationaux

hellip Et qui concentrent les subventions (23 Meuro contre 17 Meuro)

LES FrEinS au CHangEmEnt

z Les candidates sont toujours moins nombreuses que les candidats

z Frein psychologique les femmes pensent qursquoelles nrsquoont pas la leacutegitimiteacute pour acceacuteder aux postes de direction et elles srsquoauto-censurent

z Qui produit

z 97 des musiques que nous entendons dans nos institutions ont eacuteteacute composeacutees par des hommes

z 94 des orchestres programmeacutes sont dirigeacutes par des hommes

z 85 des textes que nous entendons ont eacuteteacute eacutecrits par des hommes

z 78 des spectacles que nous voyons ont eacuteteacute mis en scegravene par des hommes

z 57 ont eacuteteacute choreacutegraphieacutes par des hommes

Les hommes investis dans les activiteacutes artistiques professionnelles sont plus nombreux mais les femmes sont plus nombreuses que les hommes agrave srsquoinvestir dans les activiteacutes artistiques en amateur

z La creacuteation eacutevoque le couple laquo le creacuteateur et sa muse raquo

z Le talent est inneacute et explique seul la qualiteacute drsquoune œuvre Non elle deacutepend aussi du temps qursquoon a pu lui consacrer du nombre de collaborateurstrices qursquoon a pu reacuteunir de la rencontre avec le public du relais meacutediatique du reacuteseauhellip

Diagnostic national issu des rapports de Reine Prat de juin 2006 laquo Accegraves des femmes et des hommes aux postes de responsabiliteacute raquo et celui de mai 2009 laquo Accegraves des femmes et des hommes aux postes de responsabiliteacute - ndeg 2 De lrsquointerdit agrave lrsquoempecircchement raquo

19

secteur laquo Culture raquo2

DES ProPoSitionS Pour agir

z Essayer drsquoatteindre un seuil minimum de 33 de lrsquoun ou lrsquoautre sexe (laquo seuil de mixiteacute raquo)

z Veille statistique et obtention de donneacutees sexueacutees

z Charte de lrsquoeacutegaliteacute pour le spectacle vivant afin drsquoencourager tous les intervenants cleacutes agrave srsquoengager en faveur de lrsquoeacutegaliteacute des genres

z Organisation de rencontres non-mixtes avec des femmes de theacuteacirctre des musiciennes des directrices ou administratrices drsquoinstitutions (meilleure prise de parole constitution de reacuteseau)

z Abolir les assignations genreacutees les femmes ne jouent que des rocircles laquo feacuteminins raquo et les hommes ne jouent que des rocircles laquo masculins raquo Le theacuteacirctre nrsquoest qursquoune affaire de convention et cette regravegle nrsquoa eacuteteacute imposeacutee que reacutecemment Srsquoinspirer de la danse qui a deacutejagrave franchi ces barriegraveres

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nombre de spectacles drsquoauteures- choreacutegraphes femmes et hommes- diffuseacutesnbre total de spectacles diffuseacutes

z Nombre de metteures en scegravene nbre total de mise en scegravene

z Nombre de productrices et de producteurs nbre total de spectacles produits

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Association HF httpwwwhfrhonealpesfr

20

2 secteur laquo Meacutedias raquo

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z La proportion de femmes parmi les personnes mentionneacutees dans la presse nrsquoest que de 17 en 2006

z Preacutesence des expert-es dans lrsquoensemble des meacutedias retenus dans les corpus analyseacutes par le rapport 2011 de la commission nationale sur lrsquoimage des femmes dans les meacutedias 8 hommes pour 2 femmes (Graphique ci-contre)

z Les femmes sont peu nombreuses aux postes de responsabiliteacute dans les meacutedias proportion de femmes infeacuterieure agrave 10 ans les postes de direction strateacutegique

z Attitude diffeacuterencieacutee entre hommes et femmes

z Les femmes sont cantonneacutees dans des speacutecialiteacutes moins prestigieuses ou des meacutedias moins convoiteacutes (presse professionnelle ou technique presse dite laquo feacuteminine raquo)

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Les femmes apparaissant dans les meacutedias sont le plus souvent soit anonymes soit en position de victimes soit citeacutees comme ayant un lien familial avec un homme alors que les hommes sont tregraves majoritairement citeacutes avec leur fonction

z Leur image est deacutegradeacutee (laquo porno chic raquo) ou alors steacutereacuteotypeacutee

z Culte de la minceur excessif

DES ProPoSitionS Pour agir

z Constitution drsquoun vivier drsquoexpert-es agrave mobiliser

z Entraicircnement agrave lrsquoexpression dans les meacutedias (meacutedia-training)

z Opeacuteration de sensibilisation

Organisation de festivals de deacutebats publics de peacutetitions preacutesentation de documentaires (ex festival de film reacutealiseacutes par des femmes)

z Regarder les initiatives provenant drsquoautres pays

Par exemple au Royaume-Uni moins de 15 des films Britanniques ont eacuteteacute eacutecrits par des femmes En reacuteaction un atelier drsquoeacutecriture pour les femmes sceacutenaristes a eacuteteacute creacuteeacute laquo She Writes raquo

Les meacutedias consideacutereacutes sont la teacuteleacutevision le cineacutema la presse la radio et la

publiciteacute sous toutes ses formes (affichage TV

magazines)

Sources

FIA - rapport gender 2010 raquo Manuel de bonnes pratiques pour lutter contre

les steacutereacuteotypes lieacutes au genre et promouvoir lrsquoeacutegaliteacute des chances dans les secteurs du cineacutema de la teacuteleacutevision et du theacuteacirctre en Europe raquo

Rapport drsquoeacutetudes - Bilan 2010 de lrsquoARPP Publiciteacute

et image de la personne humaine

Rapport drsquoinformation ndeg 375 de la deacuteleacutegation

aux droits des femmes du Seacutenat-2007

Rapports 2008 et 2011 de la commission nationale sur lrsquoimage des femmes

dans les meacutedias (le rapport 2011 dresse le bilan drsquoune anneacutee drsquoapplication apregraves

la signature par certains meacutedias le 13 octobre 2010

drsquoun acte drsquoengagement pour une deacutemarche

drsquoautoreacutegulation visant agrave ameacuteliorer lrsquoimage des

femmes dans les meacutedias)

2 secteur laquo Meacutedias raquo

arPP autoriteacute de reacutegulation professionnelle de la publiciteacuteLrsquoARPP existant depuis le 19 aoucirct 1935 en France est une association interprofessionnelle priveacutee de type loi de 1901 Sa mission est de parvenir agrave concilier liberteacute drsquoexpression publicitaire et respect des consommateurs Ce nrsquoest pas un organisme public Cet organisme examine les publiciteacutes de la presse les campagnes nationales et les web videacuteos et leur accorde ou pas la recommandation laquo Image de la Personne Humaine raquo Pour cela il faut que les publiciteacutes respectent de principe de digniteacute de la personne humaine (pas de nuditeacute sans rapport avec le produit pas de repreacutesentation deacutegradante pas de reacuteduction drsquoun sujet au statut drsquoobjet sexuel) les publiciteacutes ne doivent pas reprendre des clicheacutes neacutegatifs sur les hommes ou les femmes (clicheacute de la blonde) et elles doivent respecter des critegraveres de deacutecence (pas de violence de soumission drsquoactes sexuels)

En 2010 103 803 publiciteacutes ont eacuteteacute analyseacutees dont 93 398 visuels pour la presse 5540 publiciteacutes pour lrsquoaffichage et 4865 pour InternetDeux tiers des manquements impliquent le genre laquo feacuteminin raquo (mais crsquoest peut-ecirctre aussi parce que les femmes sont sur-repreacutesenteacutees dans la publiciteacute en geacuteneacuteral)

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

Analyse sur une peacuteriode donneacutee z Temps de parole de chacun des deux sexestemps de parole

z Nombre de femmes-hommes inviteacutees en temps qursquoexpertesnbre total drsquoexperts inviteacutes

Analyse des supports eacutemis au regard des eacuteleacutements drsquoanalyse de lrsquoARPP digniteacute de la personne humaine (pas de nuditeacute sans rapport avec le produit pas de repreacutesentation deacutegradante pas de reacuteduction drsquoun sujet au statut drsquoobjet sexuel) pas de reprise des clicheacutes neacutegatifs sur les hommes ou les femmes (clicheacute de la blonde) et respect des critegraveres de deacutecence (pas de violence de soumission drsquoactes sexuels)

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Association HF httpwwwhfrhonealpesfrz ARPP httpwwwarpp-puborgz Freacutequence eacutecoles httpfrequence-ecolesorg

21

22

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les filles ont une meilleure scolariteacute et une meilleure reacuteussite scolaire que les garccedilons crsquoest 70 drsquoune geacuteneacuteration chez les filles qui obtient un bac (tous types confondus) pour 59 chez les garccedilons

z Les filles sont scolariseacutees plus longtemps 189 anneacutees en moyenne pour les filles contre 184 pour les garccedilons

z 15 des garccedilons sont en difficulteacute de lecture contre 9 des filles en 2008

z Les filles redoublent moins souvent que les garccedilons quel que soit le milieu social drsquoorigine

z Les femmes sont souvent majoritaires en cursus licence et en master mais pas en doctorat

z 40 des filles choisissent une filiegravere scientifique contre 27 en section litteacuteraire les garccedilons deacutesertant fortement cette derniegravere au profit de la premiegravere les filles sont minoritaires en filiegravere scientifique (45 ) et majoritaires en filiegravere litteacuteraire (21 de garccedilons) Post-bac les filles des filiegraveres scientifiques ne continuent pas dans ces voies (peu de filles en classes preacutepa scientifiques)

z Les filles obtiennent plus geacuteneacuteralement un passage en seconde geacuteneacuterale et technologique que les garccedilons car on pense qursquoil y aura moins de possibiliteacute pour les filles au niveau des diplocircmes professionnels

z Les filiegraveres professionnelles sont tregraves marqueacutees par les normes et les steacutereacuteotypes de sexe les filiegraveres de production aux garccedilons de services aux filles

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Lrsquoeacuteducation culturelle des filles tend agrave deacutevelopper chez elles une autocensure un manque de confiance en leurs capaciteacutes ce qui conduit en matiegravere drsquoorientation scolaire agrave lrsquoexemple suivant laquo Quand ils et elles se jugent tregraves bon en franccedilais 1 garccedilon sur 10 va en seacuterie L contre 3 filles sur 10 quand ils et elles se jugent tregraves bon en matheacutematiques 8 garccedilons sur 10 vont en matheacutematiques contre 6 filles sur 10 raquo

z Cette autocensure ne sera pas corrigeacutee par le laquo systegraveme raquo laquo neutraliteacute raquo des conseils de classe inteacuterecirct plus grand porteacute aux choix drsquoorientation des garccedilons par les professionnels Par ailleurs les observations de classe (enregistrements videacuteo) montrent que les enseignant-e-s dans les classes mixtes sans en avoir conscience interagissent nettement plus avec les garccedilons qursquoavec les filles (dans une proportion de deux tiersun tiers) Lorsqursquoils-elles essaient de reacutetablir des interactions plus eacutequilibreacutees les garccedilons se plaignent drsquoecirctre neacutegligeacutes et les enseignant-e-s aussi ont lrsquoimpression qursquoils-elles les neacutegligent Ce qui prouve bien que la norme explicite de traitement eacutegal de toutes et de tous dissimule en reacutealiteacute une norme qui commande de laquo favoriser raquo les garccedilons Enfin les enseignant-e-s interrogent plus souvent et plus longtemps les garccedilons que les filles

2 secteur laquo Eacuteducation raquo

Sources

Franccediloise Vouillot Joeumllle Mezza Marie-Laure

Steibruckner Laurence Thieacutenot Orientation scolaire

et discrimination quand les diffeacuterences de sexe

masquent les ineacutegaliteacutes La documentation franccedilaise

Paris 2011

Florence Defresne Michel Queacutereacute Filles et garccedilons sur

le chemin de lrsquoeacutegaliteacute de lrsquoeacutecole agrave lrsquoenseignement

supeacuterieur 2010

Discriminations agrave lrsquoeacutecole rapport relatif aux auditions

sur les discriminations en milieu scolaire

22 septembre 2010

Leila Acherar Filles et garccedilons agrave lrsquoeacutecole maternelle

juin 2003

Nicole Mosconi 2001 laquo Comment les pratiques

enseignantes fabriquent de lrsquoineacutegaliteacute entre les sexes raquoLes dossiers des sciences de lrsquoeacuteducation ndeg 5 p 97-

109

23

2 secteur laquo Eacuteducation raquo

z Actions relatives aux choix drsquoorientation ce sont les filles et seulement elles qui ont eacuteteacute interpelleacutees comme devant changer leurs habitudes eacutelargir leur choix se libeacuterer des steacutereacuteotypes eacutetant sous-entendu que les garccedilons eux savaient choisir les bonnes filiegraveres et les bons meacutetiers

DES ProPoSitionS Pour agir

z Former et professionnaliser les acteurs de lrsquoeacuteducation (profs mais aussi les ATSEM)

z Faire attention aux manuels utiliseacutes (ont-ils des steacutereacuteotypes )

z Faire attention aux termes utiliseacutes lors de la communication agrave lrsquooral

z Neacutecessiteacute drsquoinstituer une formation initiale obligatoire des acteurs et actrices de lrsquoeacuteducation et de lrsquoorientation sur la question des discriminations et des ineacutegaliteacutes de sexe Il est illusoire de consideacuterer qursquoune laquo bonne information raquo serait agrave elle seule suffisante pour faire tomber les reacutesistances et deacutesarmer les steacutereacuteotypes

z Remarquer que lrsquoabsence des garccedilons dans les secteurs du soin de lrsquoeacuteducation du social nrsquoest jamais poseacute comme un problegravemehellip

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nombre de supports de lecture procircnant une theacutematique eacutegaliteacute utiliseacutesnombre de supports de lecture utiliseacutes

z Nombre de formation eacutegaliteacute suivie (preacutevention violenceslutte contre les steacutereacuteotypes) Nombre de formations suivies

z Nombre drsquointeractions adultes-filles adultes-garccedilonsNombre drsquointeractions totales adultes-jeunes

z Nombre drsquoactiviteacutes inteacutegrant une reacuteflexion sur la construction sociale du laquo feacuteminin raquo et du laquo masculin raquo nombre drsquoactiviteacutes proposeacutees

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Ressources de litteacuterature non sexiste lrsquoassociation lab-elle ou lrsquoatelier des merveilles httpwwwlab-elleorg

z Comprendre les steacutereacuteotypes analyser sa pratique Institut Egaligonewwwegaligoneorg

z Comprendre les meacutedias Freacutequence Ecoleshttpwwwfrequence-ecolesorg

z Preacutevenir les violences sexistes entre jeunes Filactionshttpwwwfrequence-ecolesorg

z Comportement sexiste guide drsquointervention en milieu scolairehttp wwwrhonegouvfr

z Eduquer agrave une sexualiteacute respectueuse et consentie MFPFhttpwwwplanning-familialorgcontent

z ASSOCIATON FRISSE facebook ASSOCIATION-FRISSE

z Deacutebats sur le respect Le printemps de la jupe et du respecthttpwwwprintempsdelajupecom

24

2 secteur laquo Eacutequipements et loisirs socio-eacuteducatifs raquo

Sources

Les peacuteripheacuteries urbaines entre normes et innovations

Les villes du Sud de lrsquoEurope Colloque de

Bordeaux juin 2008

De nouveaux modegraveles de viriliteacute musiques actuelles et cultures urbaines Yves

Raibaud

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z 100 de garccedilons dans les citeacutes stades 95 dans les skates parcs 80 dans les salles et lieux de reacutepeacutetition des musiques actuelles

z Deacutecrochage des jeunes filles des activiteacutes publiques agrave partir de 12 ans sauf pour des activiteacutes tregraves connoteacutees laquo feacuteminines raquo

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Geacuteographie des genres on imagine la preacutesence (et la protection) des femmes dans lrsquoespace public par la valorisation de leur rocircle maternel au sein de couloirs de circulation parc pour jeunes enfants laquo maisons raquo de lrsquoenfance de la parentaliteacute Les filles qui pratiquent le skate (5 ) sont souvent bien accepteacutees car elles sont en geacuteneacuteral performantes et qursquoelles ont adopteacute le comportement et les tenues des garccedilons

z Les ameacutenagements drsquoespaces publics se pensent laquo neutres raquo mais ne le sont pas Les subventions publiques beacuteneacuteficient donc principalement aux garccedilons

z La preacutevention de la deacutelinquance par le sport et les loisirs a conduit agrave nrsquoinvestir que pour les garccedilons renforccedilant par lagrave mecircme une socialisation viriliste sexiste et homophobe

DES ProPoSitionS Pour agir

z Programmer des activiteacutes dites masculines (de rugby et de skateshellip) pour les filles dans des espaces reacuteserveacutees dans un premier temps si le besoin srsquoen fait sentir puis sur les mecircmes lieux

z Programmer des activiteacutes dites laquo feacuteminines raquo (danse notammenthellip) pour les garccedilons en travaillant notamment sur le vocabulaire laquo viriliste raquo agrave mettre en avant

z Permettre lrsquoaccegraves des maisons de quartiers centres sociaux aux filles en limitant le zonage des garccedilons devant ces lieux par la creacuteation drsquoun espace de discussion agrave lrsquointeacuterieur

z Afficher et rappeler la loi agrave lrsquointeacuterieur des espaces de loisirs et drsquoactiviteacutes

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nbre drsquoactiviteacutes contre steacutereacuteotypeacuteesnbre drsquoactiviteacutes proposeacuteesz Eacutevolution de la reacutepartition du nbre de fillesgarccedilons en fonction des activiteacutes

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Ameacutenagements des espaces Robin des villeshttpwwwrobinsdesvillesorg

25

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les femmes ne repreacutesentent que 35 des licencieacutes des feacutedeacuterations sportives et 35 des sportifs de haut niveau

z Les activiteacutes physiques les plus pratiqueacutees par les femmes sont la danse la gymnastique lrsquoeacutequitation le patinage la natation et la randonneacutee peacutedestre Les femmes repreacutesentent 794 des licencieacutes de la Feacutedeacuteration franccedilaise drsquoeacutequitation 789 des licencieacutes de la Feacutedeacuteration franccedilaise de gymnastique Mais elles ne sont que 27 agrave avoir une licence agrave la Feacutedeacuteration franccedilaise en football

z La pratique feacuteminine est plus axeacutee vers le loisir la convivialiteacute et le lien social et moins axeacutee sur la compeacutetition Elle est eacutegalement fortement conditionneacutee par la situation sociale Seulement 32 des filles pratiquent un sport dans les ZEP conte 80 dans les classes moyennes et supeacuterieures

z 105 de femme directrices de CREPS

z 21 des postes drsquoinspection de professeur(e) et de conseiller(e)

z 94 (11 femmes sur 117) preacutesidentes de feacutedeacuterations sportives

z 1461 femmes arbitres et juges de haut niveau

z En 2010-2011 le Mouvement olympique national ne respecte pas le quota de 20 de femmes dans les structures deacutecisionnelles une seule des 30 feacutedeacuterations olympique est preacutesideacutee par une femme

z Les magasins de sport 85 des dirigeants son des hommes alors qursquoagrave llsquointeacuterieur des boutiques les femmes occupent des postes de caissiegraveres ou vendeuses

z JO deacutesormais la quasi-totaliteacute des disciplines sportives et olympiques comportent des eacutepreuves masculines et feacuteminines Cependant il existe toujours de fortes dispariteacutes dans le nombre drsquoeacutepreuves les eacutepreuves masculines sont plus nombreuses que les eacutepreuves feacuteminines Cela a des reacutepercussions sur le nombre de meacutedailles distribueacutees (moins pour les femmes)

z La moindre couverture meacutediatique des compeacutetitions et exploits des sportives (faible retransmission teacuteleacutevisuelle exemple en septembre 2010 Teddie Riner et Lucie Decosse tous les deux champions du monde 606 articles de presse contre 156 pour Lucie Decosse soit quatre fois moins )

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z La question du corps feacuteminin de sa visibiliteacute pour soi-mecircme et les autres au niveau de la pratique loisir comme la compeacutetition (le voile de la judokate au JO de Londres 2012 versus la tenue des volleyeuses de plagehellip)

z Lrsquoimpreacutegnation des consciences quant agrave la moindre capaciteacute sportive reacuteelle ou supposeacutee des femmes

Source

Rapport 2010-2011 Eacutegaliteacute des femmes et des hommes

dans le sport Deacuteleacutegation aux droits des femmes du

Seacutenat

26

secteur laquo Sport raquo2

27

DES ProPoSitionS Pour agir

z Veacuterifier qursquoil y a une extension des disciplines auxquelles les femmes peuvent participer sans srsquoexposer agrave la reacuteprobation de leur environnement

z Loisir

bull Precircter attention aux conditions de desserte des eacutequipements sportifs par les transports en commun (car les femmes prennent plus souvent les transports en commun)

bull Attirer la pratique feacuteminine en utilisant le registre social du laquo feacuteminin raquo insister sur le cocircteacute laquo loisir raquo laquo lien social raquo et le cocircteacute laquo sport-santeacute raquo du sport viseacute

bull Proposer des activiteacutes croiseacutees megravere-enfant ou des temps drsquoaccueil pour les jeunes enfants (partenariat avec des structures drsquoaccueil )

z Encourager la labellisation des associations qui srsquoimpliquent dans le sport feacuteminin

z Srsquoassurer qursquoil y a au moins 20 de siegraveges attribueacutes aux femmes dans les structures deacutecisionnelles mettre en place un reacuteseau de femmes dirigeantes

et assurer un systegraveme de parrainage des nouvelles dirigeantes sportives

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Eacutevolution du nbre de licencieacutees- licencieacutes Nbre total de licences

z Nbre de pratiquantes- pratiquants en fonction des seacuteances Nbre total de personnes par seacuteances

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

Pocircle ressources en sport mixiteacute eacutetablissement public du ministegravere des sports SMEC drsquoAix-en-Provencez httpwwwcreps-pacasportsgouvfr

Sites drsquoinformation z Femmes de sport httpwwwfemmesdesportcomz Sportiva httpwwwsportiva-infoscom

secteur laquo Sport raquo2

2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Dans lrsquoESS lrsquoemploi des femmes est tregraves majoritaire (66 des effectifs salarieacutes sont des femmes) contrairement au secteur priveacute ougrave les hommes repreacutesentent plus de 60 des emplois Ces femmes ont majoritairement plus de 40 ans (55 des effectifs feacuteminins)

z Ougrave travaillent-elles Dans les associations les mutuelles et les fondations (70 de lrsquoeacutequipe salarieacutee est feacuteminine) Elles sont principalement dans lrsquoaction sociale (75 de femmes) dans lrsquoenseignement (63 ) dans la santeacute (79 ) et dans les activiteacutes financiegraveres (61 )

z Le taux de feacuteminisation de lrsquoencadrement supeacuterieur (le fait drsquoecirctre cadre) est une caracteacuteristique commune agrave lrsquoESS (54 de cadres sont des femmes) et au secteur public (55 ) LrsquoESS se deacutemarque alors de lrsquoeacuteconomie priveacutee ougrave le taux nrsquoest que de 30 de femmes cadres

z Le temps complet est beaucoup plus freacutequent chez les hommes que chez les femmes (55 des femmes sont agrave temps complet tout secteurs confondus contre 75 des hommes)

z Les femmes sont presque agrave eacutegaliteacute par rapport aux hommes dans le nombre de postes en CDI dans lrsquoESS Il y a mecircme une diffeacuterence dans lrsquoaction sociale ougrave 78 des postes en CDI sont occupeacutes par des femmes contre 67 par des hommes

z Mais 78 des salarieacutes femmes sont en CDD contre 22 des hommes

z Eacutecarts de salaire 29 000 euros en reacutemuneacuteration annuelle brut pour les femmes contre 35 500 euros pour les hommes tous secteurs drsquoactiviteacute et entreprises confondus

z Les femmes sont particuliegraverement preacutesentes dans le secteur associatif (70 des salarieacutes sont des femmes) plus de perspectives drsquoemplois mais des emplois souvent meacutediocres (CDD emplois aideacutes temps partiels) un plafond de verre moins important les femmes peuvent acceacuteder plus facilement aux postes de cadres mais ce sont des cadres aux responsabiliteacutes limiteacutees (nombre de salarieacutes peu eacuteleveacute pas de seacutecuriteacute de lrsquoemploi ducirc aux financements aleacuteatoires des associations) des eacutecarts de salaire moindre avec les hommes mais des salaires globalement plus bas

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Bien que lrsquoESS repose sur une conception de co-gouvernance de co-construction les meacutecanismes de reacutepartition des rocircles et pouvoirs entre les femmes et les hommes sont reproduits prouvant ainsi leur forte impreacutegnation inconsciente

z La creacuteation drsquoentreprise est penseacutee laquo au masculin raquo Une femme cheffe drsquoentreprise peut encore nrsquoecirctre pas prise au seacuterieux lors drsquoune demande de precirct bancaire sauf dans le cadre de laquo micro-creacutedit raquo

Source

LrsquoESS au feacuteminin et si tout le monde y gagnait

Retour sur la rencontre du 16 novembre 2011 par le

Collectif FemmESS

secteur laquo Eacuteconomie sociale et solidaire raquo

28

29

2 secteur laquo Eacuteconomie sociale et solidaire raquo

DES ProPoSitionS Pour agir

z Le respect du cadre leacutegal et reacuteglementaire du droit du travail Les entreprises de lrsquoESS sont soumises aux mecircmes obligations en matiegravere drsquoeacutegaliteacute professionnelle que les entreprises priveacutees Ainsi en 2010 un accord global a eacuteteacute signeacute sur lrsquoeacutegaliteacute hommesfemmes dans le secteur de lrsquoESS portant sur 6 domaines le recrutement la formation la mobiliteacute professionnelle lrsquoeacutegaliteacute salariale les congeacutes lieacutes agrave la parenteacute et lrsquoorganisation des temps de travail

z Les services agrave la personne reacuteflexion indispensable sur la masculinisation de la profession la professionnalisation des parcours et lrsquoorganisation des temps de travail des salarieacutees

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistiquez Reportez-vous agrave la fiche laquo diagnostic employeur raquo

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Les CRESS chambres reacutegionales de lrsquoeacuteconomie sociale et solidaire

CRESS Rhocircne-Alpes wwwcress-rhone-alpesorg

30

2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les coopeacuteratives agricoles comptent (donneacutees 2009) 68 drsquohommes dans leurs effectifs (56 chez les OS 75 srsquoagissant des emplois de maicirctrise et 785 pour les ingeacutenieurs et cadres) La partie logistique de lrsquoactiviteacute nrsquoemploie que 11 de femmes Les femmes repreacutesentent 40 de la population salarieacutee agricole avec un effectif de 657000 personnes Parmi les femmes salarieacutees 39 travaillent dans la viticulture 33 dans les cultures speacutecialiseacutees 16 dans les cultures et eacutelevages non speacutecialiseacutes

z La part de femmes chefs drsquoexploitation ou co-exploitantes est de 27 en 2010 (mais la majoriteacute restent co-exploitantes) Mecircme si les agricultrices srsquoinstallent de plus en plus dans un projet professionnel personnel la grande majoriteacute accegravede encore au meacutetier par mariage

z 60 des femmes cheffes drsquoexploitation ou co-exploitantes ont plus de 50 ans (elles succegravedent agrave leur maris lors de leur retraite)

z Feacuteminisation plus eacuteleveacutee dans les exploitations avec ovins caprins et autres herbivores et dans les exploitations speacutecialiseacutees dans le maraicircchage et lrsquohorticulture et dans la viticulture Ce sont des exploitations geacuteneacuteralement de taille plus petite Plus de femmes sont engageacutees dans lrsquoagriculture biologique (les femmes sont plus sensibles agrave lrsquoenvironnement et agrave la qualiteacute alimentaire ou ses creacuteneaux reacutecents laissent plus de place aux femmes)

z Speacutecificiteacute du meacutetier drsquoagricultrice elles ont plus recours agrave la vente en circuit court (contact direct avec le consommateur) elles proposent plus souvent des heacutebergements touristiques ou des activiteacutes de loisir

z Le niveau de formation des exploitantes srsquoest consideacuterablement eacuteleveacute et est en moyenne supeacuterieur agrave leurs homologues masculins mais 86 des femmes accegravedent agrave la formation continue contre 138 des hommes

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Les responsables de formation attendent que la conduite drsquoengins agricoles soit inneacutee

z Freins de lrsquoaccegraves agrave la formation continue se sentir autoriseacuteeleacutegitime agrave suivre une formation ndash Srsquoautoriserecirctre autoriseacutee agrave srsquoabsenter de lrsquoexploitation (et ecirctre remplaceacutee )

z Lrsquoideacutee du chef de famille du laquo lrsquoagriculteur bon pegravere de famille raquo empecircche de prendre au seacuterieux une fille voulant reprendre une exploitation

z Les aides agrave lrsquoinstallation sont plus difficiles agrave obtenir pour une femme que pour un homme

z Certains produits sont nocifs pendant la grossesse nocifs pour la fertiliteacute davantage associeacutee aux femmes qursquoaux hommes

Sources

Les femmes dans le monde agricole - centre drsquoeacutetudes et de prospectives du ministegravere

de lrsquoagriculture ndeg 38 mars 2012

Quelle place pour les femmes dans lrsquoagriculture au

1er janvier 2009 - Direction des eacutetudes des reacutepertoires

et des statistiques de laMSA

EGALrsquo AGRI meacutetiers drsquoun nouveau genre Comment permettre lrsquoeacutegaliteacute drsquoaccegraves aux meacutetiers agricoles pour les femmes et les hommes en pays beaujolais eacutelargi MdEF en Pays Beaujolais

Elargi et la Chambre drsquoAgriculture

secteur laquo Agriculture raquo

2 secteur laquo Agriculture raquo

DES ProPoSitionS Pour agir

z La loi drsquoorientation agricole de 1999 institue le statut de laquoconjoint collabora-teur raquo cela permet une reconnaissance professionnelle du travail des femmes et une ameacutelioration de leur protection sociale Depuis 2005 ce statut a eacuteteacute eacutetendu aux personnes pacseacutees Ce changement des statuts a permis non seulement la croissance de lrsquoemploi feacuteminin dans lrsquoagriculture mais aussi la visibiliteacute de celui-ci Le mari et la femme deviennent associeacutes (statut juridique) et non plus seulement eacutepoux (statut matrimonial) Sans statut professionnel les femmes ne beacuteneacuteficient ni de protection sociale ni de droits agrave la retraite continuer agrave promouvoir ce statut protecteur

z Trouver des pionniegraveres pouvant montrer que les femmes peuvent ecirctre agricultrice

z Communiquer sur les meacutetiers agricoles avec le CIO et lrsquoeacuteducation nationale

z Mettre en place une animation de sensibilisation aupregraves de jeunes sur les steacutereacuteotypes de sexe en agriculture (jeu des parcours de vie) + teacutemoignages

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Ministegravere de lrsquoagriculture et ses repreacutesentations reacutegionales les DRAAF (directions reacutegionales de lrsquoalimentation de lrsquoagriculture et de la forecirct)

httpagriculturegouvfr

z Chambre drsquoagriculture httprhone-alpessynagricom

31

32

2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les femmes repreacutesentent 46 de la population active mais seulement 30 sont creacuteatrices drsquoentreprises

z La taille moyenne de leurs entreprises est de 21 salarieacutes ETP contre 25 salarieacutes ETP pour les hommes

z Les femmes creacuteent avec des ressources moindres et donc prennent moins de risques

z 49 des femmes ont le bac ou + (contre 44 chez les hommes)

z Statut anteacuterieur 25 eacutetaient inactives contre 10 chez les hommes

z 3 ans apregraves la creacuteation le taux de survie de lrsquoentreprise drsquoune femme est de 60 contre 65 pour lrsquoentreprise drsquoun homme

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Heacutereacutediteacute sociale reproduction du scheacutema familial si on a eu des parents entrepreneurs heacutereacutediteacute plus accentueacutee chez les hommes

z La creacuteation drsquoentreprise est penseacutee laquo au masculin raquo Une femme cheffe drsquoentreprise peut encore nrsquoecirctre pas prise au seacuterieux lors drsquoune demande drsquoaccompagnement agrave la creacuteation (notamment dans un secteur dit laquo masculin raquo) ou de precirct bancaire sauf dans le cadre de laquo micro-creacutedit raquohellipor le sous-financement dans la creacuteation met en danger la survie de lrsquoentreprise

z Les femmes creacuteatrices sont plus diplocircmeacutees que les hommes mais sur un parcours professionnel moins adapteacute au statut drsquoentrepreneur (moins drsquoexpeacuteriences manageacuteriales) Aussi les femmes creacuteatrices drsquoentreprise creacuteent plus souvent dans un secteur drsquoactiviteacute qui nrsquoest pas celui dans lequel elles travaillaient auparavant (ce qui accroicirct le risque drsquoeacutechec) Elles creacuteent dans un domaine qui leur fait envie qui srsquoaligne avec un eacutepanouissement personnel De ce fait elles beacuteneacuteficient souvent drsquoune moindre expeacuterience professionnelle en lien direct avec le secteur dans lequel elles entreprennent

z La creacuteation par les femmes compte tenu de la construction sociale du laquo feacuteminin raquo neacutecessite notamment un accompagnement quant agrave lrsquoeacutevaluation du revenu preacutevisionnel et quant agrave lrsquoimpact de la creacuteation sur lrsquoorganisation familiale

DES ProPoSitionS Pour agir

z Inteacutegration des contraintes speacutecifiques de la creacuteation drsquoentreprise par les femmes compte tenu de la construction sociale du laquo feacuteminin raquo par les accompagnateurs de projets

z Lutte contre les repreacutesentations steacutereacuteotypeacutees geacuteneacuteratrices drsquoautocensure diversification des cursus deacuteveloppement des capaciteacutes de management et creacuteation drsquoun esprit drsquoentreprise par les reacuteseaux

Sources

Sites Internet de Paris pionniegraveres lrsquoAPCE

Agence pour la creacuteation drsquoentreprises Lyon ville

entreprenariatLrsquoentreprenariat au feacuteminin

Avis et rapport du Conseil eacuteconomique social et

environnemental 2009 Chiffres INSEE 2006

secteur laquo Creacuteation drsquoentreprise raquo

33

2 secteur laquo Creacuteation drsquoentreprise raquo

z Antenne speacutecialiseacutee au sein de lrsquoAgence pour la creacuteation drsquoentreprise APCE en srsquoinspirant du modegravele du Centre drsquoentreprenariat feacuteminin du Queacutebec plateforme centrale drsquoinformation afin de faciliter le repeacuterage car toutes les informations drsquoaide aux femmes sont actuellement tregraves disperseacutees

z Visibiliteacute des reacuteseaux de cheffes drsquoentreprises

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

Structures drsquoaccompagnement

z APCE agence pour la creacuteation drsquoentreprise wwwapcecom

z Les chambres de commerces et drsquoindustrie httpwwwccifrwebportail-acfciaccueil

z Les centres drsquoinformation des femmes et des familles (CIDFF) wwwcreationaufeminin-cidff69org

z Feacutedeacuteration pionniegraveres incubateurs au feacuteminin de services innovants httpwwwfederationpionnieresorg

z Le parcours NACRE accompagnement individuel par des professionnels de la creacuteation et la reprise drsquoentreprise httpwwwemploigouvfr

z RACINES reacuteseau drsquoaccompagnement des creacuteations et des initiatives avec une nouvelle eacutepargne de solidariteacute racines-clefecom

z IRFED institut international de formation et de conseil agrave la creacuteation drsquoentreprise pour les femmes en Ile-de-France wwwirfed-europeorg

z Lyon entrepreunariat reacuteseau drsquoaccompagnement agrave la creacuteation reprise transmission drsquoentreprise dans le Grand Lyon wwwlyon-ville-entrepreneuriatorg

z Le CIDFF du Rhocircne httpwwwcreationaufeminin-cidff69org

Financement z France active favoriser la creacuteation individuelle gracircce agrave un financement solidaire

httpwwwfranceactiveorgz France initiative reacuteseau de financement de la creacuteation drsquoentreprise

httpwwwinitiative-francefr

z BPI France (ex OSEO) eacutetablissement public avec pour mission de soutenir lrsquoinnovation et la croissance des PME httpwwwbpifrancefr

z Le Fonds de Garantie aux Initiatives Feacuteminines (FGIF) une caution pour favoriser lrsquoaccegraves au creacutedit bancaire httpwwwapcecom

2 secteur laquo Creacuteation drsquoentreprise raquo

Reacuteseaux de femmes cheffes drsquoentreprises z Actionrsquoelles wwwactionellescomz Force Femmes reacuteseau drsquoaccompagnement pour les femmes de plus de 45

ans wwwforcefemmescomz Reacuteseau Femmes-business Angels wwwfemmesbusinessangelsorg

z Agir avec elles en Beaujolais wwwagir-avec-ellesfrz Les dirigeantes de Seine et Marne wwwdirigeantes-actives77frz Suppleacutement Dames supplementdamewordpresscom

Aides financiegraveres z OSEO le parcours NACRE precircts agrave la creacuteation drsquoentreprises le Fonds de

Garantie aux Initiatives Feacuteminines (FGIF) un dispositif pour favoriser lrsquoaccegraves au creacutedit bancaire

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nombre de creacuteateurs et de creacuteatrices suiviesNbre total de creacuteations accompagneacutees

z Nombre drsquoaccompagnateur-trices formeacutees agrave la prise en compte des contraintes speacutecifiques de la creacuteation drsquoentreprise par des femmes Nbre total de personnes formeacutees

34

35

Aidemeacutemoireeacutegaliteacute

Retrouver compileacutes dans cet aide meacutemoire les laquo comment agir raquo des

rubriques preacuteceacutedentes

Agrave mettre en œuvre en fonction des possibiliteacuteshellip

vLisibiliteacute politique de lrsquoengagement en faveur rdde lrsquoeacutegaliteacuteeacute

Lrsquoeacutegaliteacute femmes hommes est inscrite dans mon projet associatif

Je veacuterifie mes supports de communication et mes documents de travail afin que ne soient pas veacutehiculeacutes des steacutereacuteotypes de genre tant dans les images que dans le texte

Je donne une visibiliteacute agrave lrsquoinvestissement des beacuteneacutevoles feacuteminines en feacuteminisant leurs fonctions (et vice versa)

Je communique sur mes actions laquo eacutegaliteacute raquo

En externe

En interne

ggouvernance associative e

Je mets en place un fonctionnement associatif favorisant lrsquoaccegraves de toutes aux responsabiliteacutes

Je limite le cumul des mandats eacutelectifs et je reacuteduis la dureacutee des mandats

Je deacuteveloppe la colleacutegialiteacute la cogestion des responsabiliteacutes

Jrsquoorganise des formes de tutorat pour accompagner agrave la prise de responsabiliteacutes

eacutecheacuteancieractions observations

3

vPrise en compte des contraintes familiales dde mes beacuteveacuteneacutevolese

Conscient de lrsquoimpact des charges familiales sur le temps disponible je programme les temps de reacuteunion et de concertation en conseacutequence

Je propose des CESU preacute-financeacute je prends en compte les coucircts lieacutes aux obligations familiales jrsquoorganise des modaliteacutes de garde ou des activiteacutes conjointes enfants-parents beacuteneacutevoles

gFormation des beacuteneacutevoles e

(en lien avec le thegraveme preacuteceacutedent) Mes lieux et temps de formation prennent en compte la parentaliteacute

Je forme mes beacuteneacutevoles agrave la prise de parole en public agrave lrsquoassertiviteacute et agrave tout autre technique qui permet la mise en valeur de lrsquoindividu

Je propose des sensibilisations agrave lrsquoeacutegaliteacute

eacutecheacuteancieractions observations

36

Aide meacutemoire eacutegaliteacute

vmes obligations drsquoemployeurs de +de 50 salarieacutesr

Je reacutedige annuellement un rapport de situation compareacutee RH

Je lrsquoanalyse dans un compte rendu annuel de lrsquoeacutegaliteacute

Ces documents sont adresseacutes aux salarieacutees

Je mets en place des actions de discriminations positives si la situation lrsquoexige (rattrapage salarial formation speacutecifique)

Je reacutedige mes offres drsquoemplois en respectant la mixiteacute dans lrsquointituleacute des postes et des compeacutetences attendues

zEmployeurs actions formationr

Mes lieux et temps de formation prennent en compte la parentaliteacute

Jrsquoencourage mes agents agrave la prise de parole en public agrave lrsquoassertiviteacute et agrave toute autre technique qui permet la mise en valeur de lrsquoindividu

Je sensibilise mes cadres et mes agents agrave des formations agrave lrsquoeacutegaliteacute (notamment professionnelle)

eacutecheacuteancieractions observations

37

3 Aide meacutemoire eacutegaliteacuteAide meacutemoire eacutegaliteacute

3 Aide meacutemoire eacutegaliteacute

Employeurs actions laquoarticulation des tempsraquor

Jrsquoai une charte de gestion du temps

Le systegraveme des horaires de travail des RTT permet la conciliation des temps (plage variable annualisation des temps reacutecupeacuterationhellip)

Jrsquoinvite les pegraveres agrave prendre part aux temps familiaux (actions de communication incitation agrave une prise reacuteguliegravere des RTT des congeacutes enregistreacutes sur le CET arbre de noeumllhellip)

Jrsquoorganise des journeacutees porte ouverte laquo enfants dans lrsquoassociation raquo

Jrsquoinforme mes salarieacutes sur les conseacutequences du temps partiel en matiegravere de salaire et de retraite

En geacuteneacuteral mes reacuteunions ne commencent pas avant 09 h 00 et ne se terminent pas apregraves 17 h 00

Jrsquoai une action sociale en faveur de mes salarieacutes qui propose

bull Des CESUbull Des services de conciergeriebull Des seacutejours vacances pour les enfantsbull Des places de cregraveches de garderie

Prise en compte de lrsquoeacutegaliteacute dans mes actionsr

En amont

Jrsquoai construit mon action avec des femmes et des hommes

Jrsquoai analyseacute mon public cible

Jrsquoai deacutefini des objectifs et des indicateurs

Jrsquoai adopteacute des visuels et des textes non steacutereacuteotypeacutes

Pendant lrsquoaction

Je suis cette question lors de mes CA laquo copil raquo laquo cotech raquohellip

Jrsquoai un suivi statistique ventileacute par sexe

Jrsquoapporte les corrections neacutecessaires en fonction des eacuteleacutements constateacutes

eacutecheacuteancieractions observations

38

39

3 Structures ressourcesAide meacutemoire eacutegaliteacute

Au-delagrave des reacutefeacuterences citeacutees dans les diagnostics

n Culture page 16 - 17

n Meacutedias page 18 - 19

n Eacuteducation page 20 - 21

n Eacutequipements et loisirs socio-eacuteducatifs page 22

n Sport page 23 - 24

n Eacuteconomie sociale et solidaire page 25 - 26

n Agriculture page 27 - 28

n Creacuteation drsquoentreprise page 30 - 31

en voici drsquoautres (non exhaustives)

w Services de lrsquoEacutetat Reacuteseau du ministegravere des Droits des femmes de la Ville de la Jeunesse et des Sportshttpfemmesgouvfr

Travaux nationaux

w Haut conseil agrave lrsquoeacutegaliteacute entre les femmes et les hommeshttpwwwhaut-conseil-egalitegouvfr

w Commissariat geacuteneacuteral agrave la strateacutegie et agrave la prospectivehttpwwwstrategiegouvfrpublicationslutter-contre-stereotypes-filles-garcons

w Conseil supeacuterieur de lrsquoaudiovisuelhttpwwwcsafrEtudes-et-publicationsLes-etudesLes-etudes-du-CSAEtudes-sur-les-stereotypes-feminins-qui-peuvent-etre-vehicules-dans-les-series-de-fiction-les-emissions-de-divertissement-et-d-anima-tion

3

Ce guide est le fruit drsquoun travail collectif reacutealiseacute agrave la direction deacutepartementale de la coheacutesion sociale du Rhocircne par

n Mission deacutepartementale aux droits des femmes et agrave lrsquoeacutegaliteacute

Claire LACHAcircTRESasha MONNERONddcs-droitsdesfemmesrhonegouvfr

n Mission vie associative

Natacha LACROIX-BAUDRIONddcs69-jsvarhonegouvfr

Publication

Ministegravere des droits des femmes de la ville de la jeunesse et des sportsDJEPVA - Bureau du deacuteveloppement de la vie associative95 avenue de France - 75 650 Paris CEDEX 13

Conception graphiqueColette Vernet

PhotosHerveacute Hamon

40

Retrouvez toutes les informations et les coordonneacutees des points drsquoappui agrave la vie associative sur le portail officiel

wwwassociationsgouvfr

eacuteg

alit

eacute

Page 8: Le guide égalité

diagnostic laquo beacuteneacutevolat associatif raquo1

8

Votre association compte des adheacuterentes des deux sexes mais peu ou moins de lrsquoun des deux sexes parmi vos beacuteneacutevoles

Moins de femmes beacuteneacutevoles

Avez-vous regardeacute du cocircteacute des contraintes familiales et domestiques Ces activiteacutes sont encore largement assumeacutees par les femmes (voir Chiffres cleacutes preacuteciteacutes) Elles sont chronophages (laquo la double journeacutee des femmes raquo) et peuvent constituer un frein agrave lrsquoengagement associatif etou agrave lrsquoinvestissement en formation

Moins drsquohommes beacuteneacutevoles

Une des reacuteponses sera peut-ecirctre un champ drsquointervention de votre association traditionnellement et culturellement consideacutereacute comme laquo feacuteminin raquo (laquo lrsquoeacuteducation raquo ou laquo le soin aux personnes raquo par exemple)

Par ailleurs en miroir aux explications preacuteceacutedentes sur le manque de temps des femmes les hommes sont encore culturellement investis de la mission de laquo lrsquohomme gagne-pain raquo et surinvestissent parfois la sphegravere professionnelle (horaires tardifs etc) renforceacutes en cela par la culture franccedilaise du preacutesenteacuteisme qui induit de rester tard au travail pour prouver sa compeacutetence professionnelle et son engagement dans le travail

Comment agir w Reacutealiser une enquecircte de terrain aupregraves des adheacuterentes lrsquoideacuteal est de connaicirctre

preacuteciseacutement aupregraves des adheacuterentes les freins potentiels agrave leurs engagements

w Precircter attention aux horaires et lieux proposeacutes pour les reacuteunions et les formations en prenant en compte les obligations familiales et personnelles des megraveres et des pegraveres (ex agrave 20 h 30 les enfants sont coucheacuteshellip ce qui nrsquoest pas le cas agrave 18 h 30 ougrave tout est agrave faire (bains devoirs repashellip)

w Sonder (anonymement ) vos adheacuterentes pour connaicirctre les disponibiliteacutes les plus inteacuteressantes

w Faire choisir les creacuteneaux horaires de reacuteunions (attention au vote agrave la majoriteacute si vous avez une majoriteacute drsquoun des deux sexeshellip)

w Eacutetudier la possibiliteacute du recours au chegraveque emploi service universel (CESU) preacute-financeacute pour le financement de garde pendant que le parent beacuteneacutevole srsquoinvestit (ou drsquoaides agrave domicile) httpwwwcesuurssaffr

w Organiser un mode de garde ou des activiteacutes pour les enfants de vos beacuteneacutevoles concomitant aux temps des activiteacutes

w Utiliser internet la messagerie ou la visio confeacuterence permettent une gestion plus souple de lrsquoinvestissement associatif

w Afficher lrsquoengagement de votre structure en faveur drsquoun beacuteneacutevolat qui se concilie avec la parentaliteacute ce qui beacuteneacuteficiera aux femmes comme aux hommes

9

1Femmes Hommes

Nombre de beacuteneacutevoles

Nombre total des membres composant lrsquoinstance dirigeante (conseil drsquoadministration comiteacute de direction conseil colleacutegial)

Preacutesidence

Copreacutesidence

Vice-preacutesidence

Treacutesorerie

Secreacutetariat

Vice-secreacutetariat

Autres administrateurs avec fonctions

Autres administrateurs sans fonction

Que repeacuterez-vous Constatez-vous une diffeacuterence entre le nombre de femmes et drsquohommes au niveau des beacuteneacutevoles et des instances deacutecisionnelles

Quels postes agrave responsabiliteacute sont occupeacutes et par qui

Constatez-vous une sous-repreacutesentation de lrsquoun ou lrsquoautre des sexes dans les instances deacutecisionnelles et agrave certaines fonctions

Si vous regardez la situation sur plusieurs anneacutees (les anneacutees preacuteceacutedentes) la sous-repreacutesentation se trouve-t-elle confirmeacutee

diagnostic laquo Instances deacutecisionnelles raquo

10

diagnostic laquo Instances deacutecisionnelles raquo1

Peu ou pas drsquohommes dans les instances de direction de votre association ou agrave certaines fonctions

Les hommes sont statistiquement au niveau national tous secteurs confondus plus preacutesents dans les instances dirigeantes des associations que les femmes (la preacutesidence des associations est en particulier encore tregraves majoritairement assureacutee par des hommes quand bien mecircme lrsquoassociation compterait autant de beacuteneacutevoles des deux sexes (voir chiffres clefs preacuteciteacutes) Si ce nrsquoest pas votre cas les explications principales tiennent peut-ecirctre agrave lrsquoimage et lrsquohistoire de lrsquoassociation au domaine drsquointervention consideacutereacute comme laquo feacuteminin raquo agrave la disponibiliteacute limiteacutee des adheacuterents hommes de lrsquoassociation etc

Peu ou pas de femmes dans les instances deacutecisionnelles

Les meacutecanismes suivants peuvent entrer en jeu et expliquer une sous-repreacutesentation des femmes aux instances de direction ou agrave certaines fonctions

w La construction sociale du feacuteminin peut amener certaines femmes agrave srsquoautocensurer et ne pas poser leur candidature agrave la preacutesidence poste investi drsquoune image de pouvoir et de responsabiliteacute dans laquelle elles ne se reconnaicirctraient pas (et laquo on raquo ne les reconnaicirctrait pas ) De la mecircme faccedilon une preacutepondeacuterance drsquohommes aux postes de preacutesident vice-preacutesident treacutesorier au cours des mandatures successives peut ecirctre lieacutee aux qualiteacutes projeteacutees sur ces postes et celles que lrsquoon attribue inconsciemment aux hommes (repreacutesentation autoriteacute logique rigueur)

w Les contraintes anticipeacutees lieacutees agrave lrsquoexercice de responsabiliteacutes en terme de disponibiliteacute et de mobiliteacute peuvent eacutegalement constituer un frein Drsquoautant plus nous lrsquoavons vu que les femmes continuent drsquoassumer lrsquoessentiel des tacircches familiales et domestiques

Comment agir w La mise en œuvre de lrsquoeacutegaliteacute dans les instances dirigeantes de lrsquoassociation

suppose avant toute chose drsquoavoir agi en amont crsquoest-agrave-dire drsquoavoir travailleacute sur les freins agrave lrsquoengagement beacuteneacutevole des deux sexes (image de lrsquoassociation communication prise en compte des contraintes familiales et professionnelles etc Voir pages preacuteceacutedentes)

w Interroger les membres et les beacuteneacutevoles pour savoir pourquoi elles et ils nrsquoentrent pas dans le conseil drsquoadministration questionner celles et ceux qui en font partie pour comprendre pourquoi elles et ils nrsquoont pas poseacute leurs candidatures aux postes agrave responsabiliteacute Si des personnes du mecircme sexe se sont preacutesenteacutees agrave plusieurs reprises mais nrsquoont pas eacuteteacute retenues sonder (anonymement) pour en connaicirctre les raisons profondes

w Identifier et communiquer sur les profils des laquo postes raquo afin drsquoapporter une meilleure visibiliteacute et connaissance de leur contenu concret Pour vous aider vous pouvez vous utiliser le portefeuille de compeacutetences (httpwwwassociationsgouvfr) reacutealiseacute par le ministegravere en charge de la vie associative

diagnostic laquo Instances deacutecisionnelles raquo1

w Encourager agrave la prise de responsabiliteacute renforcer le sentiment drsquoefficaciteacute professionnelle deacutevelopper le tutorat valoriser les compeacutetences et ressources de vos beacuteneacutevoles par des formations de prise de parole en public par exemple Contact en Rhocircne-Alpes pour une pariteacute associative

httpwwwparacor-rhonealpesfr

w Repenser le fonctionnement des instances limiter le cumul des mandats reacuteduire la dureacutee des mandats deacutevelopper la cogestion des responsabiliteacutes mettre en place des actions de discriminations positives (dispositions statutaires contraignantes imposant la pariteacute ou la proportionnaliteacute) etc

w Travailler sur lrsquoimage de la preacutesidence pouvoir solitaire ou colleacutegialiteacute Co-preacutesidence mixte

w Repenser les temps associatifs (la planification des reacuteunions et leurs horaires prendre en compte les coucircts lieacutes aux obligations familiales utiliser les outils et techniques de communication agrave distance voir page 7)

11

12

Combien y a-t-il de salarieacutees

Combien y a-t-il de personnes cadres

Parmi ces cadres combien de personnes ont beacuteneacuteficieacute de promotion interne au cours de leur carriegravere dans lrsquoassociation

Deacutelai moyen drsquoobtention des promotions

Combien y a-t-il de personnes agrave des postes drsquoencadrement

Parmi ces personnes combien ont beacuteneacuteficieacute de promotion interne au cours de leur carriegravere

Quel deacutelai pour obtenir des promotions

Quelle est la reacutemuneacuteration moyenne annuelle

Et en fonction de chaque niveau hierarchique (ou cateacutegorie)

Combien y a-t-il de personnes en CDI

Combien y a-t-il de personnes en CDD

Combien y a-t-il de personnes agrave temps partiel

Combien de personnes sont actuellement en congeacute parental

Quel est lrsquoeacutecart entre le salaire drsquoune personne rentrant de congeacute parental et le salaire moyen drsquoune personne nrsquoeacutetant pas partie en congeacute parental

De qui se composait le jury dans les dix derniers jurys de recrutement

Dans les dix derniers jurys de recrutement qui occupait la preacutesidence

Femmes Hommes

Que repeacuterez-vous Remarquez-vous des diffeacuterences significatives entre les femmes et les hommes Et si oui sur quelles rubriques se portent-elles En particulier que remarquez-vous concernant les salaires et les personnes en situation preacutecaire (CDD temps partiel)

Rappel de la leacutegislation du travail si vous employez

plus de 50 salarieacutes vous ecirctes tenus aux obligations

leacutegales et reacuteglementaires du droit du travail en matiegravere drsquoeacutegaliteacute professionnelle suivantes eacutetablissement drsquoun rapport de situation

compareacutee drsquoun plan drsquoaction mise en œuvre de

neacutegociations collectives

etc Cfarticle

L1141-1 et suivants du code du travail

1 diagnostic laquo Employeurs raquo

diagnostic laquo Employeurs raquo1

Vous constatez des diffeacuterences marqueacutees dans le deacuterouleacute de carriegravere les reacutemuneacuterations lrsquoaccegraves aux responsabiliteacutes etc entre les femmes et les hommes salarieacutees de votre association

Voici quelques eacuteleacutements de compreacutehension w La culture du preacutesenteacuteisme de la cooptation lrsquoimage inconsciente associeacutee au

pouvoir peut conduire agrave privileacutegier les hommes dans les promotions internes dans le recrutement des cadres ou des personnes ayant des responsabiliteacutes drsquoencadrement

w Lrsquoutilisation unique de termes comme laquo ecirctre disponible raquo laquo avoir de lrsquoassurance raquo laquo avoir le sens des responsabiliteacutes raquo laquo avoir un potentiel eacutevolutif raquo dans les offres drsquoemploi ou les critegraveres de seacutelection peut conduire agrave nrsquoattirerne retenir que des hommes car ces termes renvoient agrave des caracteacuteristiques culturellement associeacutees plutocirct au masculin

w Le temps partiel le congeacute parental est socialement admis pour les femmes tregraves peu pour les hommes

Comment agir w Inscrire des objectifs en terme drsquoeacutegaliteacute femmeshommes dans les projets

associatifs (cela marque et officialise la volonteacute politique du collectif)

w Opeacuterer une veille statistique en reacutealisant annuellement un rapport chiffreacute de la situation des femmes et des hommes

w Porter une attention sur vos plaquettes de communication site internet (visuels de mixiteacute dans lrsquoexercice des fonctions repreacutesenteacutees termes employeacutes etc)

w Afficher votre respect des temps de vie par des mesures effectives qui faciliteront notamment la parentaliteacute (temps de travail annualiseacute plages horaires flexibles attention porteacutee aux horaires de deacutebut et de fin des reacuteunions accegraves aux services de conciergerie chegraveque emploi service universel prise du congeacute paterniteacute instauration de journeacutee de deacutecouverte du lieu de travail par les enfants du personnelhellip)

w Feacuteminiser et masculiniser les noms des meacutetiers pour que chacune puisse srsquoy projeter

w Reacutediger vos offres drsquoemploi en veillant agrave activer ensemble les steacutereacuteotypes laquo feacuteminins raquo et laquo masculins raquo pour attirer le plus de candidatures diffeacuterentes possibles (ex laquo profil rechercheacute sens des relations humaines logique rigueur) de mecircme pour les critegraveres utiliseacutes lors de la seacutelection des candidates

w Oser la mixiteacute dans les meacutetiers ( des femmes dans le bacirctiment cf les campagnes de la CAPEB des hommes dans les secteurs du social et des soins)

13

Activation drsquoun champ plutocirct culturellement associeacute

aux femmes- mais pas uniquement rempli par les

femmes dans la reacutealiteacute

idem version hommes

14

diagnostic laquo Employeurs raquo

La formation des salarieacutees Femmes Hommes

Combien de personnes ont acceacutedeacute agrave la formation continue cette anneacutee

Combien de personnes ont beacuteneacuteficieacute du DIF

Combien de personnes ont eacuteteacute orienteacutees vers des formations diplocircmantes

Combien de beacuteneacutevoles ont beacuteneacuteficieacute drsquoune formation prise en charge par lrsquoassociation (formation technique formation agrave la gestion associativehellip)

Combien de personnes suivent actuellement une VAE

Combien de personnes ont deacutejagrave beacuteneacuteficieacute drsquoune formation agrave lrsquoeacutegaliteacute

Que repeacuterez-vous Remarquez-vous des diffeacuterences significatives entre les femmes et les hommes Et si oui sur quelles rubriques se portent-elles

Comment agir w Porter attention aux conditions de formation par rapport aux charges familiales

de vos salarieacutees

w Concevoir des programmes de formation qui allient le deacuteveloppement personnel et la formation technique

w Porter attention agrave la qualiteacute des entretiens drsquoeacutevaluation moment propice pour prendre en compte les projets des salarieacutees et construire avec elles et eux leurs parcours professionnels

1

15

16

2

Pour permettre des transformations concregravetes pour favoriser lrsquoeacutemancipation individuelle et collective la prise en compte de lrsquoeacutegaliteacute ne doit pas se limiter agrave assurer lrsquoaccegraves de chacunes beacuteneacutevoles et salarieacutees aux postes agrave responsabiliteacutes dans lrsquoassociation

Avoir des hommes et des femmes au conseil drsquoadministration participant agrave eacutegaliteacute crsquoest bien Mais quel impact si par ailleurs les

actions que vous engagez veacutehiculent des steacutereacuteotypes de genre Si dans les activiteacutes quotidiennes les uns et les unes sont enfermeacutees dans

des rocircles assigneacutees agrave des tacircches lieacutees aux repreacutesentations dominantes de ce qui est feacuteminin et de ce qui est masculin Si les ineacutegaliteacutes sont reproduites

La question de lrsquoeacutegaliteacute doit ecirctre traiteacutee de faccedilon transversale pour toutes les actions toutes les activiteacutes de lrsquoassociation Lrsquooutil proposeacute ci-apregraves invite ainsi agrave prendre en compte lrsquoobjectif drsquoeacutegaliteacute femmeshommes fillesgarccedilons dans chacune des actions meneacutees par lrsquoassociation agrave chaque eacutetape du projet

Dans les pages qui suivent vous trouverez notamment des donneacutees preacutecises et actualiseacutees par secteur drsquoactiviteacutes

n Culture page 18

n Meacutedias page 20

n Education page 22

n Eacutequipements et loisirs socio-eacuteducatifs page 24

n Sport page 26

n Eacuteconomie sociale et solidaire page 28

n Agriculture page 30

n Creacuteation drsquoentreprise page 32

Lrsquoeacutegaliteacutedans les

actions

2

En amont au stade de la construction de lrsquoaction w Entourez-vous de femmes et drsquohommes pour eacutelaborer votre projet (au moins

30 de lrsquoune ou de lrsquoautre) Cela devrait permettre de prendre en compte les contraintes des deux sexes agrave condition drsquoeacutetablir eacutegalement les conditions de lrsquoexpression pour permettre agrave celles et ceux qui nrsquooseraient pas de prendre la parole

w Inteacutegrer des objectifs laquo eacutegaliteacute raquo adapteacutes agrave votre secteur Agrave vous de deacutefinir ceux prioritaires pour votre action (reacutefeacuterez-vous aux diagnostics nationaux preacuteciteacutes et faites-vous aider voir pages suivantes)

w Questionner votre pratique et vos repreacutesentations pour eacuteviter la reproduction inconsciente des steacutereacuteotypes Pour ce faire organiser une formation sur les questions drsquoeacutegaliteacute peut srsquoaveacuterer bien utile pour vous-mecircme les beacuteneacutevoles les salarieacutees et les participantes agrave lrsquoaction (liste des structures ressources proposant des formations ou des accompagnements page 35)

w Deacutefinir votre public cible combien de femmes et combien drsquohommes et pour chaque sexe les caracteacuteristiques (acircge niveau de formation etc) et les eacuteventuelles contraintes particuliegraveres (faciliteacutes drsquoaccegraves aux modes de transports en commun aux modes de gardehellip) Eacutetudier quelles pourraient ecirctre les incidences (positives et neacutegatives) de votre nouvelle action sur les femmes et sur les hommes sur les filles et sur les garccedilons

w Porter attention aux supports visuels et textuels (bonnes pratiques possibles femme et homme ayant le mecircme rocircle sur une photographie pas que des gar-ccedilons pour illustrer des activiteacutes sportives feacuteminisation et masculinisation des noms des rocircles sociaux et professionnels etc)

Pendant le deacuterouleacute de lrsquoaction w Mesurer lrsquoimpact de votre action en eacutetablissant un suivi speacutecifique des objectifs

propres agrave lrsquoeacutegaliteacute

w Apporter les eacuteventuelles corrections neacutecessaires en fonction des constats que vous aurez eacutetablis

w Communiquer sur vos reacutesultats aupregraves du public de votre public de vos financeurs (notamment si vous avez beacuteneacuteficieacute de financements europeacuteens)

17

Deacutemarche geacuteneacuterale

18

secteur laquo Culture raquo2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Qui dirige Ce sont les hommes qui dirigent

z 92 des theacuteacirctres consacreacutes agrave la creacuteation dramatique

z 89 des institutions musicales

z 78 des eacutetablissements agrave vocation pluridisciplinaire

z 59 des centres choreacutegraphique nationaux

hellip Et qui concentrent les subventions (23 Meuro contre 17 Meuro)

LES FrEinS au CHangEmEnt

z Les candidates sont toujours moins nombreuses que les candidats

z Frein psychologique les femmes pensent qursquoelles nrsquoont pas la leacutegitimiteacute pour acceacuteder aux postes de direction et elles srsquoauto-censurent

z Qui produit

z 97 des musiques que nous entendons dans nos institutions ont eacuteteacute composeacutees par des hommes

z 94 des orchestres programmeacutes sont dirigeacutes par des hommes

z 85 des textes que nous entendons ont eacuteteacute eacutecrits par des hommes

z 78 des spectacles que nous voyons ont eacuteteacute mis en scegravene par des hommes

z 57 ont eacuteteacute choreacutegraphieacutes par des hommes

Les hommes investis dans les activiteacutes artistiques professionnelles sont plus nombreux mais les femmes sont plus nombreuses que les hommes agrave srsquoinvestir dans les activiteacutes artistiques en amateur

z La creacuteation eacutevoque le couple laquo le creacuteateur et sa muse raquo

z Le talent est inneacute et explique seul la qualiteacute drsquoune œuvre Non elle deacutepend aussi du temps qursquoon a pu lui consacrer du nombre de collaborateurstrices qursquoon a pu reacuteunir de la rencontre avec le public du relais meacutediatique du reacuteseauhellip

Diagnostic national issu des rapports de Reine Prat de juin 2006 laquo Accegraves des femmes et des hommes aux postes de responsabiliteacute raquo et celui de mai 2009 laquo Accegraves des femmes et des hommes aux postes de responsabiliteacute - ndeg 2 De lrsquointerdit agrave lrsquoempecircchement raquo

19

secteur laquo Culture raquo2

DES ProPoSitionS Pour agir

z Essayer drsquoatteindre un seuil minimum de 33 de lrsquoun ou lrsquoautre sexe (laquo seuil de mixiteacute raquo)

z Veille statistique et obtention de donneacutees sexueacutees

z Charte de lrsquoeacutegaliteacute pour le spectacle vivant afin drsquoencourager tous les intervenants cleacutes agrave srsquoengager en faveur de lrsquoeacutegaliteacute des genres

z Organisation de rencontres non-mixtes avec des femmes de theacuteacirctre des musiciennes des directrices ou administratrices drsquoinstitutions (meilleure prise de parole constitution de reacuteseau)

z Abolir les assignations genreacutees les femmes ne jouent que des rocircles laquo feacuteminins raquo et les hommes ne jouent que des rocircles laquo masculins raquo Le theacuteacirctre nrsquoest qursquoune affaire de convention et cette regravegle nrsquoa eacuteteacute imposeacutee que reacutecemment Srsquoinspirer de la danse qui a deacutejagrave franchi ces barriegraveres

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nombre de spectacles drsquoauteures- choreacutegraphes femmes et hommes- diffuseacutesnbre total de spectacles diffuseacutes

z Nombre de metteures en scegravene nbre total de mise en scegravene

z Nombre de productrices et de producteurs nbre total de spectacles produits

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Association HF httpwwwhfrhonealpesfr

20

2 secteur laquo Meacutedias raquo

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z La proportion de femmes parmi les personnes mentionneacutees dans la presse nrsquoest que de 17 en 2006

z Preacutesence des expert-es dans lrsquoensemble des meacutedias retenus dans les corpus analyseacutes par le rapport 2011 de la commission nationale sur lrsquoimage des femmes dans les meacutedias 8 hommes pour 2 femmes (Graphique ci-contre)

z Les femmes sont peu nombreuses aux postes de responsabiliteacute dans les meacutedias proportion de femmes infeacuterieure agrave 10 ans les postes de direction strateacutegique

z Attitude diffeacuterencieacutee entre hommes et femmes

z Les femmes sont cantonneacutees dans des speacutecialiteacutes moins prestigieuses ou des meacutedias moins convoiteacutes (presse professionnelle ou technique presse dite laquo feacuteminine raquo)

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Les femmes apparaissant dans les meacutedias sont le plus souvent soit anonymes soit en position de victimes soit citeacutees comme ayant un lien familial avec un homme alors que les hommes sont tregraves majoritairement citeacutes avec leur fonction

z Leur image est deacutegradeacutee (laquo porno chic raquo) ou alors steacutereacuteotypeacutee

z Culte de la minceur excessif

DES ProPoSitionS Pour agir

z Constitution drsquoun vivier drsquoexpert-es agrave mobiliser

z Entraicircnement agrave lrsquoexpression dans les meacutedias (meacutedia-training)

z Opeacuteration de sensibilisation

Organisation de festivals de deacutebats publics de peacutetitions preacutesentation de documentaires (ex festival de film reacutealiseacutes par des femmes)

z Regarder les initiatives provenant drsquoautres pays

Par exemple au Royaume-Uni moins de 15 des films Britanniques ont eacuteteacute eacutecrits par des femmes En reacuteaction un atelier drsquoeacutecriture pour les femmes sceacutenaristes a eacuteteacute creacuteeacute laquo She Writes raquo

Les meacutedias consideacutereacutes sont la teacuteleacutevision le cineacutema la presse la radio et la

publiciteacute sous toutes ses formes (affichage TV

magazines)

Sources

FIA - rapport gender 2010 raquo Manuel de bonnes pratiques pour lutter contre

les steacutereacuteotypes lieacutes au genre et promouvoir lrsquoeacutegaliteacute des chances dans les secteurs du cineacutema de la teacuteleacutevision et du theacuteacirctre en Europe raquo

Rapport drsquoeacutetudes - Bilan 2010 de lrsquoARPP Publiciteacute

et image de la personne humaine

Rapport drsquoinformation ndeg 375 de la deacuteleacutegation

aux droits des femmes du Seacutenat-2007

Rapports 2008 et 2011 de la commission nationale sur lrsquoimage des femmes

dans les meacutedias (le rapport 2011 dresse le bilan drsquoune anneacutee drsquoapplication apregraves

la signature par certains meacutedias le 13 octobre 2010

drsquoun acte drsquoengagement pour une deacutemarche

drsquoautoreacutegulation visant agrave ameacuteliorer lrsquoimage des

femmes dans les meacutedias)

2 secteur laquo Meacutedias raquo

arPP autoriteacute de reacutegulation professionnelle de la publiciteacuteLrsquoARPP existant depuis le 19 aoucirct 1935 en France est une association interprofessionnelle priveacutee de type loi de 1901 Sa mission est de parvenir agrave concilier liberteacute drsquoexpression publicitaire et respect des consommateurs Ce nrsquoest pas un organisme public Cet organisme examine les publiciteacutes de la presse les campagnes nationales et les web videacuteos et leur accorde ou pas la recommandation laquo Image de la Personne Humaine raquo Pour cela il faut que les publiciteacutes respectent de principe de digniteacute de la personne humaine (pas de nuditeacute sans rapport avec le produit pas de repreacutesentation deacutegradante pas de reacuteduction drsquoun sujet au statut drsquoobjet sexuel) les publiciteacutes ne doivent pas reprendre des clicheacutes neacutegatifs sur les hommes ou les femmes (clicheacute de la blonde) et elles doivent respecter des critegraveres de deacutecence (pas de violence de soumission drsquoactes sexuels)

En 2010 103 803 publiciteacutes ont eacuteteacute analyseacutees dont 93 398 visuels pour la presse 5540 publiciteacutes pour lrsquoaffichage et 4865 pour InternetDeux tiers des manquements impliquent le genre laquo feacuteminin raquo (mais crsquoest peut-ecirctre aussi parce que les femmes sont sur-repreacutesenteacutees dans la publiciteacute en geacuteneacuteral)

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

Analyse sur une peacuteriode donneacutee z Temps de parole de chacun des deux sexestemps de parole

z Nombre de femmes-hommes inviteacutees en temps qursquoexpertesnbre total drsquoexperts inviteacutes

Analyse des supports eacutemis au regard des eacuteleacutements drsquoanalyse de lrsquoARPP digniteacute de la personne humaine (pas de nuditeacute sans rapport avec le produit pas de repreacutesentation deacutegradante pas de reacuteduction drsquoun sujet au statut drsquoobjet sexuel) pas de reprise des clicheacutes neacutegatifs sur les hommes ou les femmes (clicheacute de la blonde) et respect des critegraveres de deacutecence (pas de violence de soumission drsquoactes sexuels)

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Association HF httpwwwhfrhonealpesfrz ARPP httpwwwarpp-puborgz Freacutequence eacutecoles httpfrequence-ecolesorg

21

22

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les filles ont une meilleure scolariteacute et une meilleure reacuteussite scolaire que les garccedilons crsquoest 70 drsquoune geacuteneacuteration chez les filles qui obtient un bac (tous types confondus) pour 59 chez les garccedilons

z Les filles sont scolariseacutees plus longtemps 189 anneacutees en moyenne pour les filles contre 184 pour les garccedilons

z 15 des garccedilons sont en difficulteacute de lecture contre 9 des filles en 2008

z Les filles redoublent moins souvent que les garccedilons quel que soit le milieu social drsquoorigine

z Les femmes sont souvent majoritaires en cursus licence et en master mais pas en doctorat

z 40 des filles choisissent une filiegravere scientifique contre 27 en section litteacuteraire les garccedilons deacutesertant fortement cette derniegravere au profit de la premiegravere les filles sont minoritaires en filiegravere scientifique (45 ) et majoritaires en filiegravere litteacuteraire (21 de garccedilons) Post-bac les filles des filiegraveres scientifiques ne continuent pas dans ces voies (peu de filles en classes preacutepa scientifiques)

z Les filles obtiennent plus geacuteneacuteralement un passage en seconde geacuteneacuterale et technologique que les garccedilons car on pense qursquoil y aura moins de possibiliteacute pour les filles au niveau des diplocircmes professionnels

z Les filiegraveres professionnelles sont tregraves marqueacutees par les normes et les steacutereacuteotypes de sexe les filiegraveres de production aux garccedilons de services aux filles

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Lrsquoeacuteducation culturelle des filles tend agrave deacutevelopper chez elles une autocensure un manque de confiance en leurs capaciteacutes ce qui conduit en matiegravere drsquoorientation scolaire agrave lrsquoexemple suivant laquo Quand ils et elles se jugent tregraves bon en franccedilais 1 garccedilon sur 10 va en seacuterie L contre 3 filles sur 10 quand ils et elles se jugent tregraves bon en matheacutematiques 8 garccedilons sur 10 vont en matheacutematiques contre 6 filles sur 10 raquo

z Cette autocensure ne sera pas corrigeacutee par le laquo systegraveme raquo laquo neutraliteacute raquo des conseils de classe inteacuterecirct plus grand porteacute aux choix drsquoorientation des garccedilons par les professionnels Par ailleurs les observations de classe (enregistrements videacuteo) montrent que les enseignant-e-s dans les classes mixtes sans en avoir conscience interagissent nettement plus avec les garccedilons qursquoavec les filles (dans une proportion de deux tiersun tiers) Lorsqursquoils-elles essaient de reacutetablir des interactions plus eacutequilibreacutees les garccedilons se plaignent drsquoecirctre neacutegligeacutes et les enseignant-e-s aussi ont lrsquoimpression qursquoils-elles les neacutegligent Ce qui prouve bien que la norme explicite de traitement eacutegal de toutes et de tous dissimule en reacutealiteacute une norme qui commande de laquo favoriser raquo les garccedilons Enfin les enseignant-e-s interrogent plus souvent et plus longtemps les garccedilons que les filles

2 secteur laquo Eacuteducation raquo

Sources

Franccediloise Vouillot Joeumllle Mezza Marie-Laure

Steibruckner Laurence Thieacutenot Orientation scolaire

et discrimination quand les diffeacuterences de sexe

masquent les ineacutegaliteacutes La documentation franccedilaise

Paris 2011

Florence Defresne Michel Queacutereacute Filles et garccedilons sur

le chemin de lrsquoeacutegaliteacute de lrsquoeacutecole agrave lrsquoenseignement

supeacuterieur 2010

Discriminations agrave lrsquoeacutecole rapport relatif aux auditions

sur les discriminations en milieu scolaire

22 septembre 2010

Leila Acherar Filles et garccedilons agrave lrsquoeacutecole maternelle

juin 2003

Nicole Mosconi 2001 laquo Comment les pratiques

enseignantes fabriquent de lrsquoineacutegaliteacute entre les sexes raquoLes dossiers des sciences de lrsquoeacuteducation ndeg 5 p 97-

109

23

2 secteur laquo Eacuteducation raquo

z Actions relatives aux choix drsquoorientation ce sont les filles et seulement elles qui ont eacuteteacute interpelleacutees comme devant changer leurs habitudes eacutelargir leur choix se libeacuterer des steacutereacuteotypes eacutetant sous-entendu que les garccedilons eux savaient choisir les bonnes filiegraveres et les bons meacutetiers

DES ProPoSitionS Pour agir

z Former et professionnaliser les acteurs de lrsquoeacuteducation (profs mais aussi les ATSEM)

z Faire attention aux manuels utiliseacutes (ont-ils des steacutereacuteotypes )

z Faire attention aux termes utiliseacutes lors de la communication agrave lrsquooral

z Neacutecessiteacute drsquoinstituer une formation initiale obligatoire des acteurs et actrices de lrsquoeacuteducation et de lrsquoorientation sur la question des discriminations et des ineacutegaliteacutes de sexe Il est illusoire de consideacuterer qursquoune laquo bonne information raquo serait agrave elle seule suffisante pour faire tomber les reacutesistances et deacutesarmer les steacutereacuteotypes

z Remarquer que lrsquoabsence des garccedilons dans les secteurs du soin de lrsquoeacuteducation du social nrsquoest jamais poseacute comme un problegravemehellip

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nombre de supports de lecture procircnant une theacutematique eacutegaliteacute utiliseacutesnombre de supports de lecture utiliseacutes

z Nombre de formation eacutegaliteacute suivie (preacutevention violenceslutte contre les steacutereacuteotypes) Nombre de formations suivies

z Nombre drsquointeractions adultes-filles adultes-garccedilonsNombre drsquointeractions totales adultes-jeunes

z Nombre drsquoactiviteacutes inteacutegrant une reacuteflexion sur la construction sociale du laquo feacuteminin raquo et du laquo masculin raquo nombre drsquoactiviteacutes proposeacutees

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Ressources de litteacuterature non sexiste lrsquoassociation lab-elle ou lrsquoatelier des merveilles httpwwwlab-elleorg

z Comprendre les steacutereacuteotypes analyser sa pratique Institut Egaligonewwwegaligoneorg

z Comprendre les meacutedias Freacutequence Ecoleshttpwwwfrequence-ecolesorg

z Preacutevenir les violences sexistes entre jeunes Filactionshttpwwwfrequence-ecolesorg

z Comportement sexiste guide drsquointervention en milieu scolairehttp wwwrhonegouvfr

z Eduquer agrave une sexualiteacute respectueuse et consentie MFPFhttpwwwplanning-familialorgcontent

z ASSOCIATON FRISSE facebook ASSOCIATION-FRISSE

z Deacutebats sur le respect Le printemps de la jupe et du respecthttpwwwprintempsdelajupecom

24

2 secteur laquo Eacutequipements et loisirs socio-eacuteducatifs raquo

Sources

Les peacuteripheacuteries urbaines entre normes et innovations

Les villes du Sud de lrsquoEurope Colloque de

Bordeaux juin 2008

De nouveaux modegraveles de viriliteacute musiques actuelles et cultures urbaines Yves

Raibaud

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z 100 de garccedilons dans les citeacutes stades 95 dans les skates parcs 80 dans les salles et lieux de reacutepeacutetition des musiques actuelles

z Deacutecrochage des jeunes filles des activiteacutes publiques agrave partir de 12 ans sauf pour des activiteacutes tregraves connoteacutees laquo feacuteminines raquo

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Geacuteographie des genres on imagine la preacutesence (et la protection) des femmes dans lrsquoespace public par la valorisation de leur rocircle maternel au sein de couloirs de circulation parc pour jeunes enfants laquo maisons raquo de lrsquoenfance de la parentaliteacute Les filles qui pratiquent le skate (5 ) sont souvent bien accepteacutees car elles sont en geacuteneacuteral performantes et qursquoelles ont adopteacute le comportement et les tenues des garccedilons

z Les ameacutenagements drsquoespaces publics se pensent laquo neutres raquo mais ne le sont pas Les subventions publiques beacuteneacuteficient donc principalement aux garccedilons

z La preacutevention de la deacutelinquance par le sport et les loisirs a conduit agrave nrsquoinvestir que pour les garccedilons renforccedilant par lagrave mecircme une socialisation viriliste sexiste et homophobe

DES ProPoSitionS Pour agir

z Programmer des activiteacutes dites masculines (de rugby et de skateshellip) pour les filles dans des espaces reacuteserveacutees dans un premier temps si le besoin srsquoen fait sentir puis sur les mecircmes lieux

z Programmer des activiteacutes dites laquo feacuteminines raquo (danse notammenthellip) pour les garccedilons en travaillant notamment sur le vocabulaire laquo viriliste raquo agrave mettre en avant

z Permettre lrsquoaccegraves des maisons de quartiers centres sociaux aux filles en limitant le zonage des garccedilons devant ces lieux par la creacuteation drsquoun espace de discussion agrave lrsquointeacuterieur

z Afficher et rappeler la loi agrave lrsquointeacuterieur des espaces de loisirs et drsquoactiviteacutes

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nbre drsquoactiviteacutes contre steacutereacuteotypeacuteesnbre drsquoactiviteacutes proposeacuteesz Eacutevolution de la reacutepartition du nbre de fillesgarccedilons en fonction des activiteacutes

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Ameacutenagements des espaces Robin des villeshttpwwwrobinsdesvillesorg

25

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les femmes ne repreacutesentent que 35 des licencieacutes des feacutedeacuterations sportives et 35 des sportifs de haut niveau

z Les activiteacutes physiques les plus pratiqueacutees par les femmes sont la danse la gymnastique lrsquoeacutequitation le patinage la natation et la randonneacutee peacutedestre Les femmes repreacutesentent 794 des licencieacutes de la Feacutedeacuteration franccedilaise drsquoeacutequitation 789 des licencieacutes de la Feacutedeacuteration franccedilaise de gymnastique Mais elles ne sont que 27 agrave avoir une licence agrave la Feacutedeacuteration franccedilaise en football

z La pratique feacuteminine est plus axeacutee vers le loisir la convivialiteacute et le lien social et moins axeacutee sur la compeacutetition Elle est eacutegalement fortement conditionneacutee par la situation sociale Seulement 32 des filles pratiquent un sport dans les ZEP conte 80 dans les classes moyennes et supeacuterieures

z 105 de femme directrices de CREPS

z 21 des postes drsquoinspection de professeur(e) et de conseiller(e)

z 94 (11 femmes sur 117) preacutesidentes de feacutedeacuterations sportives

z 1461 femmes arbitres et juges de haut niveau

z En 2010-2011 le Mouvement olympique national ne respecte pas le quota de 20 de femmes dans les structures deacutecisionnelles une seule des 30 feacutedeacuterations olympique est preacutesideacutee par une femme

z Les magasins de sport 85 des dirigeants son des hommes alors qursquoagrave llsquointeacuterieur des boutiques les femmes occupent des postes de caissiegraveres ou vendeuses

z JO deacutesormais la quasi-totaliteacute des disciplines sportives et olympiques comportent des eacutepreuves masculines et feacuteminines Cependant il existe toujours de fortes dispariteacutes dans le nombre drsquoeacutepreuves les eacutepreuves masculines sont plus nombreuses que les eacutepreuves feacuteminines Cela a des reacutepercussions sur le nombre de meacutedailles distribueacutees (moins pour les femmes)

z La moindre couverture meacutediatique des compeacutetitions et exploits des sportives (faible retransmission teacuteleacutevisuelle exemple en septembre 2010 Teddie Riner et Lucie Decosse tous les deux champions du monde 606 articles de presse contre 156 pour Lucie Decosse soit quatre fois moins )

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z La question du corps feacuteminin de sa visibiliteacute pour soi-mecircme et les autres au niveau de la pratique loisir comme la compeacutetition (le voile de la judokate au JO de Londres 2012 versus la tenue des volleyeuses de plagehellip)

z Lrsquoimpreacutegnation des consciences quant agrave la moindre capaciteacute sportive reacuteelle ou supposeacutee des femmes

Source

Rapport 2010-2011 Eacutegaliteacute des femmes et des hommes

dans le sport Deacuteleacutegation aux droits des femmes du

Seacutenat

26

secteur laquo Sport raquo2

27

DES ProPoSitionS Pour agir

z Veacuterifier qursquoil y a une extension des disciplines auxquelles les femmes peuvent participer sans srsquoexposer agrave la reacuteprobation de leur environnement

z Loisir

bull Precircter attention aux conditions de desserte des eacutequipements sportifs par les transports en commun (car les femmes prennent plus souvent les transports en commun)

bull Attirer la pratique feacuteminine en utilisant le registre social du laquo feacuteminin raquo insister sur le cocircteacute laquo loisir raquo laquo lien social raquo et le cocircteacute laquo sport-santeacute raquo du sport viseacute

bull Proposer des activiteacutes croiseacutees megravere-enfant ou des temps drsquoaccueil pour les jeunes enfants (partenariat avec des structures drsquoaccueil )

z Encourager la labellisation des associations qui srsquoimpliquent dans le sport feacuteminin

z Srsquoassurer qursquoil y a au moins 20 de siegraveges attribueacutes aux femmes dans les structures deacutecisionnelles mettre en place un reacuteseau de femmes dirigeantes

et assurer un systegraveme de parrainage des nouvelles dirigeantes sportives

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Eacutevolution du nbre de licencieacutees- licencieacutes Nbre total de licences

z Nbre de pratiquantes- pratiquants en fonction des seacuteances Nbre total de personnes par seacuteances

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

Pocircle ressources en sport mixiteacute eacutetablissement public du ministegravere des sports SMEC drsquoAix-en-Provencez httpwwwcreps-pacasportsgouvfr

Sites drsquoinformation z Femmes de sport httpwwwfemmesdesportcomz Sportiva httpwwwsportiva-infoscom

secteur laquo Sport raquo2

2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Dans lrsquoESS lrsquoemploi des femmes est tregraves majoritaire (66 des effectifs salarieacutes sont des femmes) contrairement au secteur priveacute ougrave les hommes repreacutesentent plus de 60 des emplois Ces femmes ont majoritairement plus de 40 ans (55 des effectifs feacuteminins)

z Ougrave travaillent-elles Dans les associations les mutuelles et les fondations (70 de lrsquoeacutequipe salarieacutee est feacuteminine) Elles sont principalement dans lrsquoaction sociale (75 de femmes) dans lrsquoenseignement (63 ) dans la santeacute (79 ) et dans les activiteacutes financiegraveres (61 )

z Le taux de feacuteminisation de lrsquoencadrement supeacuterieur (le fait drsquoecirctre cadre) est une caracteacuteristique commune agrave lrsquoESS (54 de cadres sont des femmes) et au secteur public (55 ) LrsquoESS se deacutemarque alors de lrsquoeacuteconomie priveacutee ougrave le taux nrsquoest que de 30 de femmes cadres

z Le temps complet est beaucoup plus freacutequent chez les hommes que chez les femmes (55 des femmes sont agrave temps complet tout secteurs confondus contre 75 des hommes)

z Les femmes sont presque agrave eacutegaliteacute par rapport aux hommes dans le nombre de postes en CDI dans lrsquoESS Il y a mecircme une diffeacuterence dans lrsquoaction sociale ougrave 78 des postes en CDI sont occupeacutes par des femmes contre 67 par des hommes

z Mais 78 des salarieacutes femmes sont en CDD contre 22 des hommes

z Eacutecarts de salaire 29 000 euros en reacutemuneacuteration annuelle brut pour les femmes contre 35 500 euros pour les hommes tous secteurs drsquoactiviteacute et entreprises confondus

z Les femmes sont particuliegraverement preacutesentes dans le secteur associatif (70 des salarieacutes sont des femmes) plus de perspectives drsquoemplois mais des emplois souvent meacutediocres (CDD emplois aideacutes temps partiels) un plafond de verre moins important les femmes peuvent acceacuteder plus facilement aux postes de cadres mais ce sont des cadres aux responsabiliteacutes limiteacutees (nombre de salarieacutes peu eacuteleveacute pas de seacutecuriteacute de lrsquoemploi ducirc aux financements aleacuteatoires des associations) des eacutecarts de salaire moindre avec les hommes mais des salaires globalement plus bas

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Bien que lrsquoESS repose sur une conception de co-gouvernance de co-construction les meacutecanismes de reacutepartition des rocircles et pouvoirs entre les femmes et les hommes sont reproduits prouvant ainsi leur forte impreacutegnation inconsciente

z La creacuteation drsquoentreprise est penseacutee laquo au masculin raquo Une femme cheffe drsquoentreprise peut encore nrsquoecirctre pas prise au seacuterieux lors drsquoune demande de precirct bancaire sauf dans le cadre de laquo micro-creacutedit raquo

Source

LrsquoESS au feacuteminin et si tout le monde y gagnait

Retour sur la rencontre du 16 novembre 2011 par le

Collectif FemmESS

secteur laquo Eacuteconomie sociale et solidaire raquo

28

29

2 secteur laquo Eacuteconomie sociale et solidaire raquo

DES ProPoSitionS Pour agir

z Le respect du cadre leacutegal et reacuteglementaire du droit du travail Les entreprises de lrsquoESS sont soumises aux mecircmes obligations en matiegravere drsquoeacutegaliteacute professionnelle que les entreprises priveacutees Ainsi en 2010 un accord global a eacuteteacute signeacute sur lrsquoeacutegaliteacute hommesfemmes dans le secteur de lrsquoESS portant sur 6 domaines le recrutement la formation la mobiliteacute professionnelle lrsquoeacutegaliteacute salariale les congeacutes lieacutes agrave la parenteacute et lrsquoorganisation des temps de travail

z Les services agrave la personne reacuteflexion indispensable sur la masculinisation de la profession la professionnalisation des parcours et lrsquoorganisation des temps de travail des salarieacutees

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistiquez Reportez-vous agrave la fiche laquo diagnostic employeur raquo

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Les CRESS chambres reacutegionales de lrsquoeacuteconomie sociale et solidaire

CRESS Rhocircne-Alpes wwwcress-rhone-alpesorg

30

2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les coopeacuteratives agricoles comptent (donneacutees 2009) 68 drsquohommes dans leurs effectifs (56 chez les OS 75 srsquoagissant des emplois de maicirctrise et 785 pour les ingeacutenieurs et cadres) La partie logistique de lrsquoactiviteacute nrsquoemploie que 11 de femmes Les femmes repreacutesentent 40 de la population salarieacutee agricole avec un effectif de 657000 personnes Parmi les femmes salarieacutees 39 travaillent dans la viticulture 33 dans les cultures speacutecialiseacutees 16 dans les cultures et eacutelevages non speacutecialiseacutes

z La part de femmes chefs drsquoexploitation ou co-exploitantes est de 27 en 2010 (mais la majoriteacute restent co-exploitantes) Mecircme si les agricultrices srsquoinstallent de plus en plus dans un projet professionnel personnel la grande majoriteacute accegravede encore au meacutetier par mariage

z 60 des femmes cheffes drsquoexploitation ou co-exploitantes ont plus de 50 ans (elles succegravedent agrave leur maris lors de leur retraite)

z Feacuteminisation plus eacuteleveacutee dans les exploitations avec ovins caprins et autres herbivores et dans les exploitations speacutecialiseacutees dans le maraicircchage et lrsquohorticulture et dans la viticulture Ce sont des exploitations geacuteneacuteralement de taille plus petite Plus de femmes sont engageacutees dans lrsquoagriculture biologique (les femmes sont plus sensibles agrave lrsquoenvironnement et agrave la qualiteacute alimentaire ou ses creacuteneaux reacutecents laissent plus de place aux femmes)

z Speacutecificiteacute du meacutetier drsquoagricultrice elles ont plus recours agrave la vente en circuit court (contact direct avec le consommateur) elles proposent plus souvent des heacutebergements touristiques ou des activiteacutes de loisir

z Le niveau de formation des exploitantes srsquoest consideacuterablement eacuteleveacute et est en moyenne supeacuterieur agrave leurs homologues masculins mais 86 des femmes accegravedent agrave la formation continue contre 138 des hommes

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Les responsables de formation attendent que la conduite drsquoengins agricoles soit inneacutee

z Freins de lrsquoaccegraves agrave la formation continue se sentir autoriseacuteeleacutegitime agrave suivre une formation ndash Srsquoautoriserecirctre autoriseacutee agrave srsquoabsenter de lrsquoexploitation (et ecirctre remplaceacutee )

z Lrsquoideacutee du chef de famille du laquo lrsquoagriculteur bon pegravere de famille raquo empecircche de prendre au seacuterieux une fille voulant reprendre une exploitation

z Les aides agrave lrsquoinstallation sont plus difficiles agrave obtenir pour une femme que pour un homme

z Certains produits sont nocifs pendant la grossesse nocifs pour la fertiliteacute davantage associeacutee aux femmes qursquoaux hommes

Sources

Les femmes dans le monde agricole - centre drsquoeacutetudes et de prospectives du ministegravere

de lrsquoagriculture ndeg 38 mars 2012

Quelle place pour les femmes dans lrsquoagriculture au

1er janvier 2009 - Direction des eacutetudes des reacutepertoires

et des statistiques de laMSA

EGALrsquo AGRI meacutetiers drsquoun nouveau genre Comment permettre lrsquoeacutegaliteacute drsquoaccegraves aux meacutetiers agricoles pour les femmes et les hommes en pays beaujolais eacutelargi MdEF en Pays Beaujolais

Elargi et la Chambre drsquoAgriculture

secteur laquo Agriculture raquo

2 secteur laquo Agriculture raquo

DES ProPoSitionS Pour agir

z La loi drsquoorientation agricole de 1999 institue le statut de laquoconjoint collabora-teur raquo cela permet une reconnaissance professionnelle du travail des femmes et une ameacutelioration de leur protection sociale Depuis 2005 ce statut a eacuteteacute eacutetendu aux personnes pacseacutees Ce changement des statuts a permis non seulement la croissance de lrsquoemploi feacuteminin dans lrsquoagriculture mais aussi la visibiliteacute de celui-ci Le mari et la femme deviennent associeacutes (statut juridique) et non plus seulement eacutepoux (statut matrimonial) Sans statut professionnel les femmes ne beacuteneacuteficient ni de protection sociale ni de droits agrave la retraite continuer agrave promouvoir ce statut protecteur

z Trouver des pionniegraveres pouvant montrer que les femmes peuvent ecirctre agricultrice

z Communiquer sur les meacutetiers agricoles avec le CIO et lrsquoeacuteducation nationale

z Mettre en place une animation de sensibilisation aupregraves de jeunes sur les steacutereacuteotypes de sexe en agriculture (jeu des parcours de vie) + teacutemoignages

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Ministegravere de lrsquoagriculture et ses repreacutesentations reacutegionales les DRAAF (directions reacutegionales de lrsquoalimentation de lrsquoagriculture et de la forecirct)

httpagriculturegouvfr

z Chambre drsquoagriculture httprhone-alpessynagricom

31

32

2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les femmes repreacutesentent 46 de la population active mais seulement 30 sont creacuteatrices drsquoentreprises

z La taille moyenne de leurs entreprises est de 21 salarieacutes ETP contre 25 salarieacutes ETP pour les hommes

z Les femmes creacuteent avec des ressources moindres et donc prennent moins de risques

z 49 des femmes ont le bac ou + (contre 44 chez les hommes)

z Statut anteacuterieur 25 eacutetaient inactives contre 10 chez les hommes

z 3 ans apregraves la creacuteation le taux de survie de lrsquoentreprise drsquoune femme est de 60 contre 65 pour lrsquoentreprise drsquoun homme

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Heacutereacutediteacute sociale reproduction du scheacutema familial si on a eu des parents entrepreneurs heacutereacutediteacute plus accentueacutee chez les hommes

z La creacuteation drsquoentreprise est penseacutee laquo au masculin raquo Une femme cheffe drsquoentreprise peut encore nrsquoecirctre pas prise au seacuterieux lors drsquoune demande drsquoaccompagnement agrave la creacuteation (notamment dans un secteur dit laquo masculin raquo) ou de precirct bancaire sauf dans le cadre de laquo micro-creacutedit raquohellipor le sous-financement dans la creacuteation met en danger la survie de lrsquoentreprise

z Les femmes creacuteatrices sont plus diplocircmeacutees que les hommes mais sur un parcours professionnel moins adapteacute au statut drsquoentrepreneur (moins drsquoexpeacuteriences manageacuteriales) Aussi les femmes creacuteatrices drsquoentreprise creacuteent plus souvent dans un secteur drsquoactiviteacute qui nrsquoest pas celui dans lequel elles travaillaient auparavant (ce qui accroicirct le risque drsquoeacutechec) Elles creacuteent dans un domaine qui leur fait envie qui srsquoaligne avec un eacutepanouissement personnel De ce fait elles beacuteneacuteficient souvent drsquoune moindre expeacuterience professionnelle en lien direct avec le secteur dans lequel elles entreprennent

z La creacuteation par les femmes compte tenu de la construction sociale du laquo feacuteminin raquo neacutecessite notamment un accompagnement quant agrave lrsquoeacutevaluation du revenu preacutevisionnel et quant agrave lrsquoimpact de la creacuteation sur lrsquoorganisation familiale

DES ProPoSitionS Pour agir

z Inteacutegration des contraintes speacutecifiques de la creacuteation drsquoentreprise par les femmes compte tenu de la construction sociale du laquo feacuteminin raquo par les accompagnateurs de projets

z Lutte contre les repreacutesentations steacutereacuteotypeacutees geacuteneacuteratrices drsquoautocensure diversification des cursus deacuteveloppement des capaciteacutes de management et creacuteation drsquoun esprit drsquoentreprise par les reacuteseaux

Sources

Sites Internet de Paris pionniegraveres lrsquoAPCE

Agence pour la creacuteation drsquoentreprises Lyon ville

entreprenariatLrsquoentreprenariat au feacuteminin

Avis et rapport du Conseil eacuteconomique social et

environnemental 2009 Chiffres INSEE 2006

secteur laquo Creacuteation drsquoentreprise raquo

33

2 secteur laquo Creacuteation drsquoentreprise raquo

z Antenne speacutecialiseacutee au sein de lrsquoAgence pour la creacuteation drsquoentreprise APCE en srsquoinspirant du modegravele du Centre drsquoentreprenariat feacuteminin du Queacutebec plateforme centrale drsquoinformation afin de faciliter le repeacuterage car toutes les informations drsquoaide aux femmes sont actuellement tregraves disperseacutees

z Visibiliteacute des reacuteseaux de cheffes drsquoentreprises

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

Structures drsquoaccompagnement

z APCE agence pour la creacuteation drsquoentreprise wwwapcecom

z Les chambres de commerces et drsquoindustrie httpwwwccifrwebportail-acfciaccueil

z Les centres drsquoinformation des femmes et des familles (CIDFF) wwwcreationaufeminin-cidff69org

z Feacutedeacuteration pionniegraveres incubateurs au feacuteminin de services innovants httpwwwfederationpionnieresorg

z Le parcours NACRE accompagnement individuel par des professionnels de la creacuteation et la reprise drsquoentreprise httpwwwemploigouvfr

z RACINES reacuteseau drsquoaccompagnement des creacuteations et des initiatives avec une nouvelle eacutepargne de solidariteacute racines-clefecom

z IRFED institut international de formation et de conseil agrave la creacuteation drsquoentreprise pour les femmes en Ile-de-France wwwirfed-europeorg

z Lyon entrepreunariat reacuteseau drsquoaccompagnement agrave la creacuteation reprise transmission drsquoentreprise dans le Grand Lyon wwwlyon-ville-entrepreneuriatorg

z Le CIDFF du Rhocircne httpwwwcreationaufeminin-cidff69org

Financement z France active favoriser la creacuteation individuelle gracircce agrave un financement solidaire

httpwwwfranceactiveorgz France initiative reacuteseau de financement de la creacuteation drsquoentreprise

httpwwwinitiative-francefr

z BPI France (ex OSEO) eacutetablissement public avec pour mission de soutenir lrsquoinnovation et la croissance des PME httpwwwbpifrancefr

z Le Fonds de Garantie aux Initiatives Feacuteminines (FGIF) une caution pour favoriser lrsquoaccegraves au creacutedit bancaire httpwwwapcecom

2 secteur laquo Creacuteation drsquoentreprise raquo

Reacuteseaux de femmes cheffes drsquoentreprises z Actionrsquoelles wwwactionellescomz Force Femmes reacuteseau drsquoaccompagnement pour les femmes de plus de 45

ans wwwforcefemmescomz Reacuteseau Femmes-business Angels wwwfemmesbusinessangelsorg

z Agir avec elles en Beaujolais wwwagir-avec-ellesfrz Les dirigeantes de Seine et Marne wwwdirigeantes-actives77frz Suppleacutement Dames supplementdamewordpresscom

Aides financiegraveres z OSEO le parcours NACRE precircts agrave la creacuteation drsquoentreprises le Fonds de

Garantie aux Initiatives Feacuteminines (FGIF) un dispositif pour favoriser lrsquoaccegraves au creacutedit bancaire

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nombre de creacuteateurs et de creacuteatrices suiviesNbre total de creacuteations accompagneacutees

z Nombre drsquoaccompagnateur-trices formeacutees agrave la prise en compte des contraintes speacutecifiques de la creacuteation drsquoentreprise par des femmes Nbre total de personnes formeacutees

34

35

Aidemeacutemoireeacutegaliteacute

Retrouver compileacutes dans cet aide meacutemoire les laquo comment agir raquo des

rubriques preacuteceacutedentes

Agrave mettre en œuvre en fonction des possibiliteacuteshellip

vLisibiliteacute politique de lrsquoengagement en faveur rdde lrsquoeacutegaliteacuteeacute

Lrsquoeacutegaliteacute femmes hommes est inscrite dans mon projet associatif

Je veacuterifie mes supports de communication et mes documents de travail afin que ne soient pas veacutehiculeacutes des steacutereacuteotypes de genre tant dans les images que dans le texte

Je donne une visibiliteacute agrave lrsquoinvestissement des beacuteneacutevoles feacuteminines en feacuteminisant leurs fonctions (et vice versa)

Je communique sur mes actions laquo eacutegaliteacute raquo

En externe

En interne

ggouvernance associative e

Je mets en place un fonctionnement associatif favorisant lrsquoaccegraves de toutes aux responsabiliteacutes

Je limite le cumul des mandats eacutelectifs et je reacuteduis la dureacutee des mandats

Je deacuteveloppe la colleacutegialiteacute la cogestion des responsabiliteacutes

Jrsquoorganise des formes de tutorat pour accompagner agrave la prise de responsabiliteacutes

eacutecheacuteancieractions observations

3

vPrise en compte des contraintes familiales dde mes beacuteveacuteneacutevolese

Conscient de lrsquoimpact des charges familiales sur le temps disponible je programme les temps de reacuteunion et de concertation en conseacutequence

Je propose des CESU preacute-financeacute je prends en compte les coucircts lieacutes aux obligations familiales jrsquoorganise des modaliteacutes de garde ou des activiteacutes conjointes enfants-parents beacuteneacutevoles

gFormation des beacuteneacutevoles e

(en lien avec le thegraveme preacuteceacutedent) Mes lieux et temps de formation prennent en compte la parentaliteacute

Je forme mes beacuteneacutevoles agrave la prise de parole en public agrave lrsquoassertiviteacute et agrave tout autre technique qui permet la mise en valeur de lrsquoindividu

Je propose des sensibilisations agrave lrsquoeacutegaliteacute

eacutecheacuteancieractions observations

36

Aide meacutemoire eacutegaliteacute

vmes obligations drsquoemployeurs de +de 50 salarieacutesr

Je reacutedige annuellement un rapport de situation compareacutee RH

Je lrsquoanalyse dans un compte rendu annuel de lrsquoeacutegaliteacute

Ces documents sont adresseacutes aux salarieacutees

Je mets en place des actions de discriminations positives si la situation lrsquoexige (rattrapage salarial formation speacutecifique)

Je reacutedige mes offres drsquoemplois en respectant la mixiteacute dans lrsquointituleacute des postes et des compeacutetences attendues

zEmployeurs actions formationr

Mes lieux et temps de formation prennent en compte la parentaliteacute

Jrsquoencourage mes agents agrave la prise de parole en public agrave lrsquoassertiviteacute et agrave toute autre technique qui permet la mise en valeur de lrsquoindividu

Je sensibilise mes cadres et mes agents agrave des formations agrave lrsquoeacutegaliteacute (notamment professionnelle)

eacutecheacuteancieractions observations

37

3 Aide meacutemoire eacutegaliteacuteAide meacutemoire eacutegaliteacute

3 Aide meacutemoire eacutegaliteacute

Employeurs actions laquoarticulation des tempsraquor

Jrsquoai une charte de gestion du temps

Le systegraveme des horaires de travail des RTT permet la conciliation des temps (plage variable annualisation des temps reacutecupeacuterationhellip)

Jrsquoinvite les pegraveres agrave prendre part aux temps familiaux (actions de communication incitation agrave une prise reacuteguliegravere des RTT des congeacutes enregistreacutes sur le CET arbre de noeumllhellip)

Jrsquoorganise des journeacutees porte ouverte laquo enfants dans lrsquoassociation raquo

Jrsquoinforme mes salarieacutes sur les conseacutequences du temps partiel en matiegravere de salaire et de retraite

En geacuteneacuteral mes reacuteunions ne commencent pas avant 09 h 00 et ne se terminent pas apregraves 17 h 00

Jrsquoai une action sociale en faveur de mes salarieacutes qui propose

bull Des CESUbull Des services de conciergeriebull Des seacutejours vacances pour les enfantsbull Des places de cregraveches de garderie

Prise en compte de lrsquoeacutegaliteacute dans mes actionsr

En amont

Jrsquoai construit mon action avec des femmes et des hommes

Jrsquoai analyseacute mon public cible

Jrsquoai deacutefini des objectifs et des indicateurs

Jrsquoai adopteacute des visuels et des textes non steacutereacuteotypeacutes

Pendant lrsquoaction

Je suis cette question lors de mes CA laquo copil raquo laquo cotech raquohellip

Jrsquoai un suivi statistique ventileacute par sexe

Jrsquoapporte les corrections neacutecessaires en fonction des eacuteleacutements constateacutes

eacutecheacuteancieractions observations

38

39

3 Structures ressourcesAide meacutemoire eacutegaliteacute

Au-delagrave des reacutefeacuterences citeacutees dans les diagnostics

n Culture page 16 - 17

n Meacutedias page 18 - 19

n Eacuteducation page 20 - 21

n Eacutequipements et loisirs socio-eacuteducatifs page 22

n Sport page 23 - 24

n Eacuteconomie sociale et solidaire page 25 - 26

n Agriculture page 27 - 28

n Creacuteation drsquoentreprise page 30 - 31

en voici drsquoautres (non exhaustives)

w Services de lrsquoEacutetat Reacuteseau du ministegravere des Droits des femmes de la Ville de la Jeunesse et des Sportshttpfemmesgouvfr

Travaux nationaux

w Haut conseil agrave lrsquoeacutegaliteacute entre les femmes et les hommeshttpwwwhaut-conseil-egalitegouvfr

w Commissariat geacuteneacuteral agrave la strateacutegie et agrave la prospectivehttpwwwstrategiegouvfrpublicationslutter-contre-stereotypes-filles-garcons

w Conseil supeacuterieur de lrsquoaudiovisuelhttpwwwcsafrEtudes-et-publicationsLes-etudesLes-etudes-du-CSAEtudes-sur-les-stereotypes-feminins-qui-peuvent-etre-vehicules-dans-les-series-de-fiction-les-emissions-de-divertissement-et-d-anima-tion

3

Ce guide est le fruit drsquoun travail collectif reacutealiseacute agrave la direction deacutepartementale de la coheacutesion sociale du Rhocircne par

n Mission deacutepartementale aux droits des femmes et agrave lrsquoeacutegaliteacute

Claire LACHAcircTRESasha MONNERONddcs-droitsdesfemmesrhonegouvfr

n Mission vie associative

Natacha LACROIX-BAUDRIONddcs69-jsvarhonegouvfr

Publication

Ministegravere des droits des femmes de la ville de la jeunesse et des sportsDJEPVA - Bureau du deacuteveloppement de la vie associative95 avenue de France - 75 650 Paris CEDEX 13

Conception graphiqueColette Vernet

PhotosHerveacute Hamon

40

Retrouvez toutes les informations et les coordonneacutees des points drsquoappui agrave la vie associative sur le portail officiel

wwwassociationsgouvfr

eacuteg

alit

eacute

Page 9: Le guide égalité

9

1Femmes Hommes

Nombre de beacuteneacutevoles

Nombre total des membres composant lrsquoinstance dirigeante (conseil drsquoadministration comiteacute de direction conseil colleacutegial)

Preacutesidence

Copreacutesidence

Vice-preacutesidence

Treacutesorerie

Secreacutetariat

Vice-secreacutetariat

Autres administrateurs avec fonctions

Autres administrateurs sans fonction

Que repeacuterez-vous Constatez-vous une diffeacuterence entre le nombre de femmes et drsquohommes au niveau des beacuteneacutevoles et des instances deacutecisionnelles

Quels postes agrave responsabiliteacute sont occupeacutes et par qui

Constatez-vous une sous-repreacutesentation de lrsquoun ou lrsquoautre des sexes dans les instances deacutecisionnelles et agrave certaines fonctions

Si vous regardez la situation sur plusieurs anneacutees (les anneacutees preacuteceacutedentes) la sous-repreacutesentation se trouve-t-elle confirmeacutee

diagnostic laquo Instances deacutecisionnelles raquo

10

diagnostic laquo Instances deacutecisionnelles raquo1

Peu ou pas drsquohommes dans les instances de direction de votre association ou agrave certaines fonctions

Les hommes sont statistiquement au niveau national tous secteurs confondus plus preacutesents dans les instances dirigeantes des associations que les femmes (la preacutesidence des associations est en particulier encore tregraves majoritairement assureacutee par des hommes quand bien mecircme lrsquoassociation compterait autant de beacuteneacutevoles des deux sexes (voir chiffres clefs preacuteciteacutes) Si ce nrsquoest pas votre cas les explications principales tiennent peut-ecirctre agrave lrsquoimage et lrsquohistoire de lrsquoassociation au domaine drsquointervention consideacutereacute comme laquo feacuteminin raquo agrave la disponibiliteacute limiteacutee des adheacuterents hommes de lrsquoassociation etc

Peu ou pas de femmes dans les instances deacutecisionnelles

Les meacutecanismes suivants peuvent entrer en jeu et expliquer une sous-repreacutesentation des femmes aux instances de direction ou agrave certaines fonctions

w La construction sociale du feacuteminin peut amener certaines femmes agrave srsquoautocensurer et ne pas poser leur candidature agrave la preacutesidence poste investi drsquoune image de pouvoir et de responsabiliteacute dans laquelle elles ne se reconnaicirctraient pas (et laquo on raquo ne les reconnaicirctrait pas ) De la mecircme faccedilon une preacutepondeacuterance drsquohommes aux postes de preacutesident vice-preacutesident treacutesorier au cours des mandatures successives peut ecirctre lieacutee aux qualiteacutes projeteacutees sur ces postes et celles que lrsquoon attribue inconsciemment aux hommes (repreacutesentation autoriteacute logique rigueur)

w Les contraintes anticipeacutees lieacutees agrave lrsquoexercice de responsabiliteacutes en terme de disponibiliteacute et de mobiliteacute peuvent eacutegalement constituer un frein Drsquoautant plus nous lrsquoavons vu que les femmes continuent drsquoassumer lrsquoessentiel des tacircches familiales et domestiques

Comment agir w La mise en œuvre de lrsquoeacutegaliteacute dans les instances dirigeantes de lrsquoassociation

suppose avant toute chose drsquoavoir agi en amont crsquoest-agrave-dire drsquoavoir travailleacute sur les freins agrave lrsquoengagement beacuteneacutevole des deux sexes (image de lrsquoassociation communication prise en compte des contraintes familiales et professionnelles etc Voir pages preacuteceacutedentes)

w Interroger les membres et les beacuteneacutevoles pour savoir pourquoi elles et ils nrsquoentrent pas dans le conseil drsquoadministration questionner celles et ceux qui en font partie pour comprendre pourquoi elles et ils nrsquoont pas poseacute leurs candidatures aux postes agrave responsabiliteacute Si des personnes du mecircme sexe se sont preacutesenteacutees agrave plusieurs reprises mais nrsquoont pas eacuteteacute retenues sonder (anonymement) pour en connaicirctre les raisons profondes

w Identifier et communiquer sur les profils des laquo postes raquo afin drsquoapporter une meilleure visibiliteacute et connaissance de leur contenu concret Pour vous aider vous pouvez vous utiliser le portefeuille de compeacutetences (httpwwwassociationsgouvfr) reacutealiseacute par le ministegravere en charge de la vie associative

diagnostic laquo Instances deacutecisionnelles raquo1

w Encourager agrave la prise de responsabiliteacute renforcer le sentiment drsquoefficaciteacute professionnelle deacutevelopper le tutorat valoriser les compeacutetences et ressources de vos beacuteneacutevoles par des formations de prise de parole en public par exemple Contact en Rhocircne-Alpes pour une pariteacute associative

httpwwwparacor-rhonealpesfr

w Repenser le fonctionnement des instances limiter le cumul des mandats reacuteduire la dureacutee des mandats deacutevelopper la cogestion des responsabiliteacutes mettre en place des actions de discriminations positives (dispositions statutaires contraignantes imposant la pariteacute ou la proportionnaliteacute) etc

w Travailler sur lrsquoimage de la preacutesidence pouvoir solitaire ou colleacutegialiteacute Co-preacutesidence mixte

w Repenser les temps associatifs (la planification des reacuteunions et leurs horaires prendre en compte les coucircts lieacutes aux obligations familiales utiliser les outils et techniques de communication agrave distance voir page 7)

11

12

Combien y a-t-il de salarieacutees

Combien y a-t-il de personnes cadres

Parmi ces cadres combien de personnes ont beacuteneacuteficieacute de promotion interne au cours de leur carriegravere dans lrsquoassociation

Deacutelai moyen drsquoobtention des promotions

Combien y a-t-il de personnes agrave des postes drsquoencadrement

Parmi ces personnes combien ont beacuteneacuteficieacute de promotion interne au cours de leur carriegravere

Quel deacutelai pour obtenir des promotions

Quelle est la reacutemuneacuteration moyenne annuelle

Et en fonction de chaque niveau hierarchique (ou cateacutegorie)

Combien y a-t-il de personnes en CDI

Combien y a-t-il de personnes en CDD

Combien y a-t-il de personnes agrave temps partiel

Combien de personnes sont actuellement en congeacute parental

Quel est lrsquoeacutecart entre le salaire drsquoune personne rentrant de congeacute parental et le salaire moyen drsquoune personne nrsquoeacutetant pas partie en congeacute parental

De qui se composait le jury dans les dix derniers jurys de recrutement

Dans les dix derniers jurys de recrutement qui occupait la preacutesidence

Femmes Hommes

Que repeacuterez-vous Remarquez-vous des diffeacuterences significatives entre les femmes et les hommes Et si oui sur quelles rubriques se portent-elles En particulier que remarquez-vous concernant les salaires et les personnes en situation preacutecaire (CDD temps partiel)

Rappel de la leacutegislation du travail si vous employez

plus de 50 salarieacutes vous ecirctes tenus aux obligations

leacutegales et reacuteglementaires du droit du travail en matiegravere drsquoeacutegaliteacute professionnelle suivantes eacutetablissement drsquoun rapport de situation

compareacutee drsquoun plan drsquoaction mise en œuvre de

neacutegociations collectives

etc Cfarticle

L1141-1 et suivants du code du travail

1 diagnostic laquo Employeurs raquo

diagnostic laquo Employeurs raquo1

Vous constatez des diffeacuterences marqueacutees dans le deacuterouleacute de carriegravere les reacutemuneacuterations lrsquoaccegraves aux responsabiliteacutes etc entre les femmes et les hommes salarieacutees de votre association

Voici quelques eacuteleacutements de compreacutehension w La culture du preacutesenteacuteisme de la cooptation lrsquoimage inconsciente associeacutee au

pouvoir peut conduire agrave privileacutegier les hommes dans les promotions internes dans le recrutement des cadres ou des personnes ayant des responsabiliteacutes drsquoencadrement

w Lrsquoutilisation unique de termes comme laquo ecirctre disponible raquo laquo avoir de lrsquoassurance raquo laquo avoir le sens des responsabiliteacutes raquo laquo avoir un potentiel eacutevolutif raquo dans les offres drsquoemploi ou les critegraveres de seacutelection peut conduire agrave nrsquoattirerne retenir que des hommes car ces termes renvoient agrave des caracteacuteristiques culturellement associeacutees plutocirct au masculin

w Le temps partiel le congeacute parental est socialement admis pour les femmes tregraves peu pour les hommes

Comment agir w Inscrire des objectifs en terme drsquoeacutegaliteacute femmeshommes dans les projets

associatifs (cela marque et officialise la volonteacute politique du collectif)

w Opeacuterer une veille statistique en reacutealisant annuellement un rapport chiffreacute de la situation des femmes et des hommes

w Porter une attention sur vos plaquettes de communication site internet (visuels de mixiteacute dans lrsquoexercice des fonctions repreacutesenteacutees termes employeacutes etc)

w Afficher votre respect des temps de vie par des mesures effectives qui faciliteront notamment la parentaliteacute (temps de travail annualiseacute plages horaires flexibles attention porteacutee aux horaires de deacutebut et de fin des reacuteunions accegraves aux services de conciergerie chegraveque emploi service universel prise du congeacute paterniteacute instauration de journeacutee de deacutecouverte du lieu de travail par les enfants du personnelhellip)

w Feacuteminiser et masculiniser les noms des meacutetiers pour que chacune puisse srsquoy projeter

w Reacutediger vos offres drsquoemploi en veillant agrave activer ensemble les steacutereacuteotypes laquo feacuteminins raquo et laquo masculins raquo pour attirer le plus de candidatures diffeacuterentes possibles (ex laquo profil rechercheacute sens des relations humaines logique rigueur) de mecircme pour les critegraveres utiliseacutes lors de la seacutelection des candidates

w Oser la mixiteacute dans les meacutetiers ( des femmes dans le bacirctiment cf les campagnes de la CAPEB des hommes dans les secteurs du social et des soins)

13

Activation drsquoun champ plutocirct culturellement associeacute

aux femmes- mais pas uniquement rempli par les

femmes dans la reacutealiteacute

idem version hommes

14

diagnostic laquo Employeurs raquo

La formation des salarieacutees Femmes Hommes

Combien de personnes ont acceacutedeacute agrave la formation continue cette anneacutee

Combien de personnes ont beacuteneacuteficieacute du DIF

Combien de personnes ont eacuteteacute orienteacutees vers des formations diplocircmantes

Combien de beacuteneacutevoles ont beacuteneacuteficieacute drsquoune formation prise en charge par lrsquoassociation (formation technique formation agrave la gestion associativehellip)

Combien de personnes suivent actuellement une VAE

Combien de personnes ont deacutejagrave beacuteneacuteficieacute drsquoune formation agrave lrsquoeacutegaliteacute

Que repeacuterez-vous Remarquez-vous des diffeacuterences significatives entre les femmes et les hommes Et si oui sur quelles rubriques se portent-elles

Comment agir w Porter attention aux conditions de formation par rapport aux charges familiales

de vos salarieacutees

w Concevoir des programmes de formation qui allient le deacuteveloppement personnel et la formation technique

w Porter attention agrave la qualiteacute des entretiens drsquoeacutevaluation moment propice pour prendre en compte les projets des salarieacutees et construire avec elles et eux leurs parcours professionnels

1

15

16

2

Pour permettre des transformations concregravetes pour favoriser lrsquoeacutemancipation individuelle et collective la prise en compte de lrsquoeacutegaliteacute ne doit pas se limiter agrave assurer lrsquoaccegraves de chacunes beacuteneacutevoles et salarieacutees aux postes agrave responsabiliteacutes dans lrsquoassociation

Avoir des hommes et des femmes au conseil drsquoadministration participant agrave eacutegaliteacute crsquoest bien Mais quel impact si par ailleurs les

actions que vous engagez veacutehiculent des steacutereacuteotypes de genre Si dans les activiteacutes quotidiennes les uns et les unes sont enfermeacutees dans

des rocircles assigneacutees agrave des tacircches lieacutees aux repreacutesentations dominantes de ce qui est feacuteminin et de ce qui est masculin Si les ineacutegaliteacutes sont reproduites

La question de lrsquoeacutegaliteacute doit ecirctre traiteacutee de faccedilon transversale pour toutes les actions toutes les activiteacutes de lrsquoassociation Lrsquooutil proposeacute ci-apregraves invite ainsi agrave prendre en compte lrsquoobjectif drsquoeacutegaliteacute femmeshommes fillesgarccedilons dans chacune des actions meneacutees par lrsquoassociation agrave chaque eacutetape du projet

Dans les pages qui suivent vous trouverez notamment des donneacutees preacutecises et actualiseacutees par secteur drsquoactiviteacutes

n Culture page 18

n Meacutedias page 20

n Education page 22

n Eacutequipements et loisirs socio-eacuteducatifs page 24

n Sport page 26

n Eacuteconomie sociale et solidaire page 28

n Agriculture page 30

n Creacuteation drsquoentreprise page 32

Lrsquoeacutegaliteacutedans les

actions

2

En amont au stade de la construction de lrsquoaction w Entourez-vous de femmes et drsquohommes pour eacutelaborer votre projet (au moins

30 de lrsquoune ou de lrsquoautre) Cela devrait permettre de prendre en compte les contraintes des deux sexes agrave condition drsquoeacutetablir eacutegalement les conditions de lrsquoexpression pour permettre agrave celles et ceux qui nrsquooseraient pas de prendre la parole

w Inteacutegrer des objectifs laquo eacutegaliteacute raquo adapteacutes agrave votre secteur Agrave vous de deacutefinir ceux prioritaires pour votre action (reacutefeacuterez-vous aux diagnostics nationaux preacuteciteacutes et faites-vous aider voir pages suivantes)

w Questionner votre pratique et vos repreacutesentations pour eacuteviter la reproduction inconsciente des steacutereacuteotypes Pour ce faire organiser une formation sur les questions drsquoeacutegaliteacute peut srsquoaveacuterer bien utile pour vous-mecircme les beacuteneacutevoles les salarieacutees et les participantes agrave lrsquoaction (liste des structures ressources proposant des formations ou des accompagnements page 35)

w Deacutefinir votre public cible combien de femmes et combien drsquohommes et pour chaque sexe les caracteacuteristiques (acircge niveau de formation etc) et les eacuteventuelles contraintes particuliegraveres (faciliteacutes drsquoaccegraves aux modes de transports en commun aux modes de gardehellip) Eacutetudier quelles pourraient ecirctre les incidences (positives et neacutegatives) de votre nouvelle action sur les femmes et sur les hommes sur les filles et sur les garccedilons

w Porter attention aux supports visuels et textuels (bonnes pratiques possibles femme et homme ayant le mecircme rocircle sur une photographie pas que des gar-ccedilons pour illustrer des activiteacutes sportives feacuteminisation et masculinisation des noms des rocircles sociaux et professionnels etc)

Pendant le deacuterouleacute de lrsquoaction w Mesurer lrsquoimpact de votre action en eacutetablissant un suivi speacutecifique des objectifs

propres agrave lrsquoeacutegaliteacute

w Apporter les eacuteventuelles corrections neacutecessaires en fonction des constats que vous aurez eacutetablis

w Communiquer sur vos reacutesultats aupregraves du public de votre public de vos financeurs (notamment si vous avez beacuteneacuteficieacute de financements europeacuteens)

17

Deacutemarche geacuteneacuterale

18

secteur laquo Culture raquo2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Qui dirige Ce sont les hommes qui dirigent

z 92 des theacuteacirctres consacreacutes agrave la creacuteation dramatique

z 89 des institutions musicales

z 78 des eacutetablissements agrave vocation pluridisciplinaire

z 59 des centres choreacutegraphique nationaux

hellip Et qui concentrent les subventions (23 Meuro contre 17 Meuro)

LES FrEinS au CHangEmEnt

z Les candidates sont toujours moins nombreuses que les candidats

z Frein psychologique les femmes pensent qursquoelles nrsquoont pas la leacutegitimiteacute pour acceacuteder aux postes de direction et elles srsquoauto-censurent

z Qui produit

z 97 des musiques que nous entendons dans nos institutions ont eacuteteacute composeacutees par des hommes

z 94 des orchestres programmeacutes sont dirigeacutes par des hommes

z 85 des textes que nous entendons ont eacuteteacute eacutecrits par des hommes

z 78 des spectacles que nous voyons ont eacuteteacute mis en scegravene par des hommes

z 57 ont eacuteteacute choreacutegraphieacutes par des hommes

Les hommes investis dans les activiteacutes artistiques professionnelles sont plus nombreux mais les femmes sont plus nombreuses que les hommes agrave srsquoinvestir dans les activiteacutes artistiques en amateur

z La creacuteation eacutevoque le couple laquo le creacuteateur et sa muse raquo

z Le talent est inneacute et explique seul la qualiteacute drsquoune œuvre Non elle deacutepend aussi du temps qursquoon a pu lui consacrer du nombre de collaborateurstrices qursquoon a pu reacuteunir de la rencontre avec le public du relais meacutediatique du reacuteseauhellip

Diagnostic national issu des rapports de Reine Prat de juin 2006 laquo Accegraves des femmes et des hommes aux postes de responsabiliteacute raquo et celui de mai 2009 laquo Accegraves des femmes et des hommes aux postes de responsabiliteacute - ndeg 2 De lrsquointerdit agrave lrsquoempecircchement raquo

19

secteur laquo Culture raquo2

DES ProPoSitionS Pour agir

z Essayer drsquoatteindre un seuil minimum de 33 de lrsquoun ou lrsquoautre sexe (laquo seuil de mixiteacute raquo)

z Veille statistique et obtention de donneacutees sexueacutees

z Charte de lrsquoeacutegaliteacute pour le spectacle vivant afin drsquoencourager tous les intervenants cleacutes agrave srsquoengager en faveur de lrsquoeacutegaliteacute des genres

z Organisation de rencontres non-mixtes avec des femmes de theacuteacirctre des musiciennes des directrices ou administratrices drsquoinstitutions (meilleure prise de parole constitution de reacuteseau)

z Abolir les assignations genreacutees les femmes ne jouent que des rocircles laquo feacuteminins raquo et les hommes ne jouent que des rocircles laquo masculins raquo Le theacuteacirctre nrsquoest qursquoune affaire de convention et cette regravegle nrsquoa eacuteteacute imposeacutee que reacutecemment Srsquoinspirer de la danse qui a deacutejagrave franchi ces barriegraveres

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nombre de spectacles drsquoauteures- choreacutegraphes femmes et hommes- diffuseacutesnbre total de spectacles diffuseacutes

z Nombre de metteures en scegravene nbre total de mise en scegravene

z Nombre de productrices et de producteurs nbre total de spectacles produits

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Association HF httpwwwhfrhonealpesfr

20

2 secteur laquo Meacutedias raquo

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z La proportion de femmes parmi les personnes mentionneacutees dans la presse nrsquoest que de 17 en 2006

z Preacutesence des expert-es dans lrsquoensemble des meacutedias retenus dans les corpus analyseacutes par le rapport 2011 de la commission nationale sur lrsquoimage des femmes dans les meacutedias 8 hommes pour 2 femmes (Graphique ci-contre)

z Les femmes sont peu nombreuses aux postes de responsabiliteacute dans les meacutedias proportion de femmes infeacuterieure agrave 10 ans les postes de direction strateacutegique

z Attitude diffeacuterencieacutee entre hommes et femmes

z Les femmes sont cantonneacutees dans des speacutecialiteacutes moins prestigieuses ou des meacutedias moins convoiteacutes (presse professionnelle ou technique presse dite laquo feacuteminine raquo)

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Les femmes apparaissant dans les meacutedias sont le plus souvent soit anonymes soit en position de victimes soit citeacutees comme ayant un lien familial avec un homme alors que les hommes sont tregraves majoritairement citeacutes avec leur fonction

z Leur image est deacutegradeacutee (laquo porno chic raquo) ou alors steacutereacuteotypeacutee

z Culte de la minceur excessif

DES ProPoSitionS Pour agir

z Constitution drsquoun vivier drsquoexpert-es agrave mobiliser

z Entraicircnement agrave lrsquoexpression dans les meacutedias (meacutedia-training)

z Opeacuteration de sensibilisation

Organisation de festivals de deacutebats publics de peacutetitions preacutesentation de documentaires (ex festival de film reacutealiseacutes par des femmes)

z Regarder les initiatives provenant drsquoautres pays

Par exemple au Royaume-Uni moins de 15 des films Britanniques ont eacuteteacute eacutecrits par des femmes En reacuteaction un atelier drsquoeacutecriture pour les femmes sceacutenaristes a eacuteteacute creacuteeacute laquo She Writes raquo

Les meacutedias consideacutereacutes sont la teacuteleacutevision le cineacutema la presse la radio et la

publiciteacute sous toutes ses formes (affichage TV

magazines)

Sources

FIA - rapport gender 2010 raquo Manuel de bonnes pratiques pour lutter contre

les steacutereacuteotypes lieacutes au genre et promouvoir lrsquoeacutegaliteacute des chances dans les secteurs du cineacutema de la teacuteleacutevision et du theacuteacirctre en Europe raquo

Rapport drsquoeacutetudes - Bilan 2010 de lrsquoARPP Publiciteacute

et image de la personne humaine

Rapport drsquoinformation ndeg 375 de la deacuteleacutegation

aux droits des femmes du Seacutenat-2007

Rapports 2008 et 2011 de la commission nationale sur lrsquoimage des femmes

dans les meacutedias (le rapport 2011 dresse le bilan drsquoune anneacutee drsquoapplication apregraves

la signature par certains meacutedias le 13 octobre 2010

drsquoun acte drsquoengagement pour une deacutemarche

drsquoautoreacutegulation visant agrave ameacuteliorer lrsquoimage des

femmes dans les meacutedias)

2 secteur laquo Meacutedias raquo

arPP autoriteacute de reacutegulation professionnelle de la publiciteacuteLrsquoARPP existant depuis le 19 aoucirct 1935 en France est une association interprofessionnelle priveacutee de type loi de 1901 Sa mission est de parvenir agrave concilier liberteacute drsquoexpression publicitaire et respect des consommateurs Ce nrsquoest pas un organisme public Cet organisme examine les publiciteacutes de la presse les campagnes nationales et les web videacuteos et leur accorde ou pas la recommandation laquo Image de la Personne Humaine raquo Pour cela il faut que les publiciteacutes respectent de principe de digniteacute de la personne humaine (pas de nuditeacute sans rapport avec le produit pas de repreacutesentation deacutegradante pas de reacuteduction drsquoun sujet au statut drsquoobjet sexuel) les publiciteacutes ne doivent pas reprendre des clicheacutes neacutegatifs sur les hommes ou les femmes (clicheacute de la blonde) et elles doivent respecter des critegraveres de deacutecence (pas de violence de soumission drsquoactes sexuels)

En 2010 103 803 publiciteacutes ont eacuteteacute analyseacutees dont 93 398 visuels pour la presse 5540 publiciteacutes pour lrsquoaffichage et 4865 pour InternetDeux tiers des manquements impliquent le genre laquo feacuteminin raquo (mais crsquoest peut-ecirctre aussi parce que les femmes sont sur-repreacutesenteacutees dans la publiciteacute en geacuteneacuteral)

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

Analyse sur une peacuteriode donneacutee z Temps de parole de chacun des deux sexestemps de parole

z Nombre de femmes-hommes inviteacutees en temps qursquoexpertesnbre total drsquoexperts inviteacutes

Analyse des supports eacutemis au regard des eacuteleacutements drsquoanalyse de lrsquoARPP digniteacute de la personne humaine (pas de nuditeacute sans rapport avec le produit pas de repreacutesentation deacutegradante pas de reacuteduction drsquoun sujet au statut drsquoobjet sexuel) pas de reprise des clicheacutes neacutegatifs sur les hommes ou les femmes (clicheacute de la blonde) et respect des critegraveres de deacutecence (pas de violence de soumission drsquoactes sexuels)

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Association HF httpwwwhfrhonealpesfrz ARPP httpwwwarpp-puborgz Freacutequence eacutecoles httpfrequence-ecolesorg

21

22

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les filles ont une meilleure scolariteacute et une meilleure reacuteussite scolaire que les garccedilons crsquoest 70 drsquoune geacuteneacuteration chez les filles qui obtient un bac (tous types confondus) pour 59 chez les garccedilons

z Les filles sont scolariseacutees plus longtemps 189 anneacutees en moyenne pour les filles contre 184 pour les garccedilons

z 15 des garccedilons sont en difficulteacute de lecture contre 9 des filles en 2008

z Les filles redoublent moins souvent que les garccedilons quel que soit le milieu social drsquoorigine

z Les femmes sont souvent majoritaires en cursus licence et en master mais pas en doctorat

z 40 des filles choisissent une filiegravere scientifique contre 27 en section litteacuteraire les garccedilons deacutesertant fortement cette derniegravere au profit de la premiegravere les filles sont minoritaires en filiegravere scientifique (45 ) et majoritaires en filiegravere litteacuteraire (21 de garccedilons) Post-bac les filles des filiegraveres scientifiques ne continuent pas dans ces voies (peu de filles en classes preacutepa scientifiques)

z Les filles obtiennent plus geacuteneacuteralement un passage en seconde geacuteneacuterale et technologique que les garccedilons car on pense qursquoil y aura moins de possibiliteacute pour les filles au niveau des diplocircmes professionnels

z Les filiegraveres professionnelles sont tregraves marqueacutees par les normes et les steacutereacuteotypes de sexe les filiegraveres de production aux garccedilons de services aux filles

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Lrsquoeacuteducation culturelle des filles tend agrave deacutevelopper chez elles une autocensure un manque de confiance en leurs capaciteacutes ce qui conduit en matiegravere drsquoorientation scolaire agrave lrsquoexemple suivant laquo Quand ils et elles se jugent tregraves bon en franccedilais 1 garccedilon sur 10 va en seacuterie L contre 3 filles sur 10 quand ils et elles se jugent tregraves bon en matheacutematiques 8 garccedilons sur 10 vont en matheacutematiques contre 6 filles sur 10 raquo

z Cette autocensure ne sera pas corrigeacutee par le laquo systegraveme raquo laquo neutraliteacute raquo des conseils de classe inteacuterecirct plus grand porteacute aux choix drsquoorientation des garccedilons par les professionnels Par ailleurs les observations de classe (enregistrements videacuteo) montrent que les enseignant-e-s dans les classes mixtes sans en avoir conscience interagissent nettement plus avec les garccedilons qursquoavec les filles (dans une proportion de deux tiersun tiers) Lorsqursquoils-elles essaient de reacutetablir des interactions plus eacutequilibreacutees les garccedilons se plaignent drsquoecirctre neacutegligeacutes et les enseignant-e-s aussi ont lrsquoimpression qursquoils-elles les neacutegligent Ce qui prouve bien que la norme explicite de traitement eacutegal de toutes et de tous dissimule en reacutealiteacute une norme qui commande de laquo favoriser raquo les garccedilons Enfin les enseignant-e-s interrogent plus souvent et plus longtemps les garccedilons que les filles

2 secteur laquo Eacuteducation raquo

Sources

Franccediloise Vouillot Joeumllle Mezza Marie-Laure

Steibruckner Laurence Thieacutenot Orientation scolaire

et discrimination quand les diffeacuterences de sexe

masquent les ineacutegaliteacutes La documentation franccedilaise

Paris 2011

Florence Defresne Michel Queacutereacute Filles et garccedilons sur

le chemin de lrsquoeacutegaliteacute de lrsquoeacutecole agrave lrsquoenseignement

supeacuterieur 2010

Discriminations agrave lrsquoeacutecole rapport relatif aux auditions

sur les discriminations en milieu scolaire

22 septembre 2010

Leila Acherar Filles et garccedilons agrave lrsquoeacutecole maternelle

juin 2003

Nicole Mosconi 2001 laquo Comment les pratiques

enseignantes fabriquent de lrsquoineacutegaliteacute entre les sexes raquoLes dossiers des sciences de lrsquoeacuteducation ndeg 5 p 97-

109

23

2 secteur laquo Eacuteducation raquo

z Actions relatives aux choix drsquoorientation ce sont les filles et seulement elles qui ont eacuteteacute interpelleacutees comme devant changer leurs habitudes eacutelargir leur choix se libeacuterer des steacutereacuteotypes eacutetant sous-entendu que les garccedilons eux savaient choisir les bonnes filiegraveres et les bons meacutetiers

DES ProPoSitionS Pour agir

z Former et professionnaliser les acteurs de lrsquoeacuteducation (profs mais aussi les ATSEM)

z Faire attention aux manuels utiliseacutes (ont-ils des steacutereacuteotypes )

z Faire attention aux termes utiliseacutes lors de la communication agrave lrsquooral

z Neacutecessiteacute drsquoinstituer une formation initiale obligatoire des acteurs et actrices de lrsquoeacuteducation et de lrsquoorientation sur la question des discriminations et des ineacutegaliteacutes de sexe Il est illusoire de consideacuterer qursquoune laquo bonne information raquo serait agrave elle seule suffisante pour faire tomber les reacutesistances et deacutesarmer les steacutereacuteotypes

z Remarquer que lrsquoabsence des garccedilons dans les secteurs du soin de lrsquoeacuteducation du social nrsquoest jamais poseacute comme un problegravemehellip

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nombre de supports de lecture procircnant une theacutematique eacutegaliteacute utiliseacutesnombre de supports de lecture utiliseacutes

z Nombre de formation eacutegaliteacute suivie (preacutevention violenceslutte contre les steacutereacuteotypes) Nombre de formations suivies

z Nombre drsquointeractions adultes-filles adultes-garccedilonsNombre drsquointeractions totales adultes-jeunes

z Nombre drsquoactiviteacutes inteacutegrant une reacuteflexion sur la construction sociale du laquo feacuteminin raquo et du laquo masculin raquo nombre drsquoactiviteacutes proposeacutees

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Ressources de litteacuterature non sexiste lrsquoassociation lab-elle ou lrsquoatelier des merveilles httpwwwlab-elleorg

z Comprendre les steacutereacuteotypes analyser sa pratique Institut Egaligonewwwegaligoneorg

z Comprendre les meacutedias Freacutequence Ecoleshttpwwwfrequence-ecolesorg

z Preacutevenir les violences sexistes entre jeunes Filactionshttpwwwfrequence-ecolesorg

z Comportement sexiste guide drsquointervention en milieu scolairehttp wwwrhonegouvfr

z Eduquer agrave une sexualiteacute respectueuse et consentie MFPFhttpwwwplanning-familialorgcontent

z ASSOCIATON FRISSE facebook ASSOCIATION-FRISSE

z Deacutebats sur le respect Le printemps de la jupe et du respecthttpwwwprintempsdelajupecom

24

2 secteur laquo Eacutequipements et loisirs socio-eacuteducatifs raquo

Sources

Les peacuteripheacuteries urbaines entre normes et innovations

Les villes du Sud de lrsquoEurope Colloque de

Bordeaux juin 2008

De nouveaux modegraveles de viriliteacute musiques actuelles et cultures urbaines Yves

Raibaud

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z 100 de garccedilons dans les citeacutes stades 95 dans les skates parcs 80 dans les salles et lieux de reacutepeacutetition des musiques actuelles

z Deacutecrochage des jeunes filles des activiteacutes publiques agrave partir de 12 ans sauf pour des activiteacutes tregraves connoteacutees laquo feacuteminines raquo

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Geacuteographie des genres on imagine la preacutesence (et la protection) des femmes dans lrsquoespace public par la valorisation de leur rocircle maternel au sein de couloirs de circulation parc pour jeunes enfants laquo maisons raquo de lrsquoenfance de la parentaliteacute Les filles qui pratiquent le skate (5 ) sont souvent bien accepteacutees car elles sont en geacuteneacuteral performantes et qursquoelles ont adopteacute le comportement et les tenues des garccedilons

z Les ameacutenagements drsquoespaces publics se pensent laquo neutres raquo mais ne le sont pas Les subventions publiques beacuteneacuteficient donc principalement aux garccedilons

z La preacutevention de la deacutelinquance par le sport et les loisirs a conduit agrave nrsquoinvestir que pour les garccedilons renforccedilant par lagrave mecircme une socialisation viriliste sexiste et homophobe

DES ProPoSitionS Pour agir

z Programmer des activiteacutes dites masculines (de rugby et de skateshellip) pour les filles dans des espaces reacuteserveacutees dans un premier temps si le besoin srsquoen fait sentir puis sur les mecircmes lieux

z Programmer des activiteacutes dites laquo feacuteminines raquo (danse notammenthellip) pour les garccedilons en travaillant notamment sur le vocabulaire laquo viriliste raquo agrave mettre en avant

z Permettre lrsquoaccegraves des maisons de quartiers centres sociaux aux filles en limitant le zonage des garccedilons devant ces lieux par la creacuteation drsquoun espace de discussion agrave lrsquointeacuterieur

z Afficher et rappeler la loi agrave lrsquointeacuterieur des espaces de loisirs et drsquoactiviteacutes

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nbre drsquoactiviteacutes contre steacutereacuteotypeacuteesnbre drsquoactiviteacutes proposeacuteesz Eacutevolution de la reacutepartition du nbre de fillesgarccedilons en fonction des activiteacutes

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Ameacutenagements des espaces Robin des villeshttpwwwrobinsdesvillesorg

25

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les femmes ne repreacutesentent que 35 des licencieacutes des feacutedeacuterations sportives et 35 des sportifs de haut niveau

z Les activiteacutes physiques les plus pratiqueacutees par les femmes sont la danse la gymnastique lrsquoeacutequitation le patinage la natation et la randonneacutee peacutedestre Les femmes repreacutesentent 794 des licencieacutes de la Feacutedeacuteration franccedilaise drsquoeacutequitation 789 des licencieacutes de la Feacutedeacuteration franccedilaise de gymnastique Mais elles ne sont que 27 agrave avoir une licence agrave la Feacutedeacuteration franccedilaise en football

z La pratique feacuteminine est plus axeacutee vers le loisir la convivialiteacute et le lien social et moins axeacutee sur la compeacutetition Elle est eacutegalement fortement conditionneacutee par la situation sociale Seulement 32 des filles pratiquent un sport dans les ZEP conte 80 dans les classes moyennes et supeacuterieures

z 105 de femme directrices de CREPS

z 21 des postes drsquoinspection de professeur(e) et de conseiller(e)

z 94 (11 femmes sur 117) preacutesidentes de feacutedeacuterations sportives

z 1461 femmes arbitres et juges de haut niveau

z En 2010-2011 le Mouvement olympique national ne respecte pas le quota de 20 de femmes dans les structures deacutecisionnelles une seule des 30 feacutedeacuterations olympique est preacutesideacutee par une femme

z Les magasins de sport 85 des dirigeants son des hommes alors qursquoagrave llsquointeacuterieur des boutiques les femmes occupent des postes de caissiegraveres ou vendeuses

z JO deacutesormais la quasi-totaliteacute des disciplines sportives et olympiques comportent des eacutepreuves masculines et feacuteminines Cependant il existe toujours de fortes dispariteacutes dans le nombre drsquoeacutepreuves les eacutepreuves masculines sont plus nombreuses que les eacutepreuves feacuteminines Cela a des reacutepercussions sur le nombre de meacutedailles distribueacutees (moins pour les femmes)

z La moindre couverture meacutediatique des compeacutetitions et exploits des sportives (faible retransmission teacuteleacutevisuelle exemple en septembre 2010 Teddie Riner et Lucie Decosse tous les deux champions du monde 606 articles de presse contre 156 pour Lucie Decosse soit quatre fois moins )

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z La question du corps feacuteminin de sa visibiliteacute pour soi-mecircme et les autres au niveau de la pratique loisir comme la compeacutetition (le voile de la judokate au JO de Londres 2012 versus la tenue des volleyeuses de plagehellip)

z Lrsquoimpreacutegnation des consciences quant agrave la moindre capaciteacute sportive reacuteelle ou supposeacutee des femmes

Source

Rapport 2010-2011 Eacutegaliteacute des femmes et des hommes

dans le sport Deacuteleacutegation aux droits des femmes du

Seacutenat

26

secteur laquo Sport raquo2

27

DES ProPoSitionS Pour agir

z Veacuterifier qursquoil y a une extension des disciplines auxquelles les femmes peuvent participer sans srsquoexposer agrave la reacuteprobation de leur environnement

z Loisir

bull Precircter attention aux conditions de desserte des eacutequipements sportifs par les transports en commun (car les femmes prennent plus souvent les transports en commun)

bull Attirer la pratique feacuteminine en utilisant le registre social du laquo feacuteminin raquo insister sur le cocircteacute laquo loisir raquo laquo lien social raquo et le cocircteacute laquo sport-santeacute raquo du sport viseacute

bull Proposer des activiteacutes croiseacutees megravere-enfant ou des temps drsquoaccueil pour les jeunes enfants (partenariat avec des structures drsquoaccueil )

z Encourager la labellisation des associations qui srsquoimpliquent dans le sport feacuteminin

z Srsquoassurer qursquoil y a au moins 20 de siegraveges attribueacutes aux femmes dans les structures deacutecisionnelles mettre en place un reacuteseau de femmes dirigeantes

et assurer un systegraveme de parrainage des nouvelles dirigeantes sportives

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Eacutevolution du nbre de licencieacutees- licencieacutes Nbre total de licences

z Nbre de pratiquantes- pratiquants en fonction des seacuteances Nbre total de personnes par seacuteances

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

Pocircle ressources en sport mixiteacute eacutetablissement public du ministegravere des sports SMEC drsquoAix-en-Provencez httpwwwcreps-pacasportsgouvfr

Sites drsquoinformation z Femmes de sport httpwwwfemmesdesportcomz Sportiva httpwwwsportiva-infoscom

secteur laquo Sport raquo2

2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Dans lrsquoESS lrsquoemploi des femmes est tregraves majoritaire (66 des effectifs salarieacutes sont des femmes) contrairement au secteur priveacute ougrave les hommes repreacutesentent plus de 60 des emplois Ces femmes ont majoritairement plus de 40 ans (55 des effectifs feacuteminins)

z Ougrave travaillent-elles Dans les associations les mutuelles et les fondations (70 de lrsquoeacutequipe salarieacutee est feacuteminine) Elles sont principalement dans lrsquoaction sociale (75 de femmes) dans lrsquoenseignement (63 ) dans la santeacute (79 ) et dans les activiteacutes financiegraveres (61 )

z Le taux de feacuteminisation de lrsquoencadrement supeacuterieur (le fait drsquoecirctre cadre) est une caracteacuteristique commune agrave lrsquoESS (54 de cadres sont des femmes) et au secteur public (55 ) LrsquoESS se deacutemarque alors de lrsquoeacuteconomie priveacutee ougrave le taux nrsquoest que de 30 de femmes cadres

z Le temps complet est beaucoup plus freacutequent chez les hommes que chez les femmes (55 des femmes sont agrave temps complet tout secteurs confondus contre 75 des hommes)

z Les femmes sont presque agrave eacutegaliteacute par rapport aux hommes dans le nombre de postes en CDI dans lrsquoESS Il y a mecircme une diffeacuterence dans lrsquoaction sociale ougrave 78 des postes en CDI sont occupeacutes par des femmes contre 67 par des hommes

z Mais 78 des salarieacutes femmes sont en CDD contre 22 des hommes

z Eacutecarts de salaire 29 000 euros en reacutemuneacuteration annuelle brut pour les femmes contre 35 500 euros pour les hommes tous secteurs drsquoactiviteacute et entreprises confondus

z Les femmes sont particuliegraverement preacutesentes dans le secteur associatif (70 des salarieacutes sont des femmes) plus de perspectives drsquoemplois mais des emplois souvent meacutediocres (CDD emplois aideacutes temps partiels) un plafond de verre moins important les femmes peuvent acceacuteder plus facilement aux postes de cadres mais ce sont des cadres aux responsabiliteacutes limiteacutees (nombre de salarieacutes peu eacuteleveacute pas de seacutecuriteacute de lrsquoemploi ducirc aux financements aleacuteatoires des associations) des eacutecarts de salaire moindre avec les hommes mais des salaires globalement plus bas

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Bien que lrsquoESS repose sur une conception de co-gouvernance de co-construction les meacutecanismes de reacutepartition des rocircles et pouvoirs entre les femmes et les hommes sont reproduits prouvant ainsi leur forte impreacutegnation inconsciente

z La creacuteation drsquoentreprise est penseacutee laquo au masculin raquo Une femme cheffe drsquoentreprise peut encore nrsquoecirctre pas prise au seacuterieux lors drsquoune demande de precirct bancaire sauf dans le cadre de laquo micro-creacutedit raquo

Source

LrsquoESS au feacuteminin et si tout le monde y gagnait

Retour sur la rencontre du 16 novembre 2011 par le

Collectif FemmESS

secteur laquo Eacuteconomie sociale et solidaire raquo

28

29

2 secteur laquo Eacuteconomie sociale et solidaire raquo

DES ProPoSitionS Pour agir

z Le respect du cadre leacutegal et reacuteglementaire du droit du travail Les entreprises de lrsquoESS sont soumises aux mecircmes obligations en matiegravere drsquoeacutegaliteacute professionnelle que les entreprises priveacutees Ainsi en 2010 un accord global a eacuteteacute signeacute sur lrsquoeacutegaliteacute hommesfemmes dans le secteur de lrsquoESS portant sur 6 domaines le recrutement la formation la mobiliteacute professionnelle lrsquoeacutegaliteacute salariale les congeacutes lieacutes agrave la parenteacute et lrsquoorganisation des temps de travail

z Les services agrave la personne reacuteflexion indispensable sur la masculinisation de la profession la professionnalisation des parcours et lrsquoorganisation des temps de travail des salarieacutees

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistiquez Reportez-vous agrave la fiche laquo diagnostic employeur raquo

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Les CRESS chambres reacutegionales de lrsquoeacuteconomie sociale et solidaire

CRESS Rhocircne-Alpes wwwcress-rhone-alpesorg

30

2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les coopeacuteratives agricoles comptent (donneacutees 2009) 68 drsquohommes dans leurs effectifs (56 chez les OS 75 srsquoagissant des emplois de maicirctrise et 785 pour les ingeacutenieurs et cadres) La partie logistique de lrsquoactiviteacute nrsquoemploie que 11 de femmes Les femmes repreacutesentent 40 de la population salarieacutee agricole avec un effectif de 657000 personnes Parmi les femmes salarieacutees 39 travaillent dans la viticulture 33 dans les cultures speacutecialiseacutees 16 dans les cultures et eacutelevages non speacutecialiseacutes

z La part de femmes chefs drsquoexploitation ou co-exploitantes est de 27 en 2010 (mais la majoriteacute restent co-exploitantes) Mecircme si les agricultrices srsquoinstallent de plus en plus dans un projet professionnel personnel la grande majoriteacute accegravede encore au meacutetier par mariage

z 60 des femmes cheffes drsquoexploitation ou co-exploitantes ont plus de 50 ans (elles succegravedent agrave leur maris lors de leur retraite)

z Feacuteminisation plus eacuteleveacutee dans les exploitations avec ovins caprins et autres herbivores et dans les exploitations speacutecialiseacutees dans le maraicircchage et lrsquohorticulture et dans la viticulture Ce sont des exploitations geacuteneacuteralement de taille plus petite Plus de femmes sont engageacutees dans lrsquoagriculture biologique (les femmes sont plus sensibles agrave lrsquoenvironnement et agrave la qualiteacute alimentaire ou ses creacuteneaux reacutecents laissent plus de place aux femmes)

z Speacutecificiteacute du meacutetier drsquoagricultrice elles ont plus recours agrave la vente en circuit court (contact direct avec le consommateur) elles proposent plus souvent des heacutebergements touristiques ou des activiteacutes de loisir

z Le niveau de formation des exploitantes srsquoest consideacuterablement eacuteleveacute et est en moyenne supeacuterieur agrave leurs homologues masculins mais 86 des femmes accegravedent agrave la formation continue contre 138 des hommes

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Les responsables de formation attendent que la conduite drsquoengins agricoles soit inneacutee

z Freins de lrsquoaccegraves agrave la formation continue se sentir autoriseacuteeleacutegitime agrave suivre une formation ndash Srsquoautoriserecirctre autoriseacutee agrave srsquoabsenter de lrsquoexploitation (et ecirctre remplaceacutee )

z Lrsquoideacutee du chef de famille du laquo lrsquoagriculteur bon pegravere de famille raquo empecircche de prendre au seacuterieux une fille voulant reprendre une exploitation

z Les aides agrave lrsquoinstallation sont plus difficiles agrave obtenir pour une femme que pour un homme

z Certains produits sont nocifs pendant la grossesse nocifs pour la fertiliteacute davantage associeacutee aux femmes qursquoaux hommes

Sources

Les femmes dans le monde agricole - centre drsquoeacutetudes et de prospectives du ministegravere

de lrsquoagriculture ndeg 38 mars 2012

Quelle place pour les femmes dans lrsquoagriculture au

1er janvier 2009 - Direction des eacutetudes des reacutepertoires

et des statistiques de laMSA

EGALrsquo AGRI meacutetiers drsquoun nouveau genre Comment permettre lrsquoeacutegaliteacute drsquoaccegraves aux meacutetiers agricoles pour les femmes et les hommes en pays beaujolais eacutelargi MdEF en Pays Beaujolais

Elargi et la Chambre drsquoAgriculture

secteur laquo Agriculture raquo

2 secteur laquo Agriculture raquo

DES ProPoSitionS Pour agir

z La loi drsquoorientation agricole de 1999 institue le statut de laquoconjoint collabora-teur raquo cela permet une reconnaissance professionnelle du travail des femmes et une ameacutelioration de leur protection sociale Depuis 2005 ce statut a eacuteteacute eacutetendu aux personnes pacseacutees Ce changement des statuts a permis non seulement la croissance de lrsquoemploi feacuteminin dans lrsquoagriculture mais aussi la visibiliteacute de celui-ci Le mari et la femme deviennent associeacutes (statut juridique) et non plus seulement eacutepoux (statut matrimonial) Sans statut professionnel les femmes ne beacuteneacuteficient ni de protection sociale ni de droits agrave la retraite continuer agrave promouvoir ce statut protecteur

z Trouver des pionniegraveres pouvant montrer que les femmes peuvent ecirctre agricultrice

z Communiquer sur les meacutetiers agricoles avec le CIO et lrsquoeacuteducation nationale

z Mettre en place une animation de sensibilisation aupregraves de jeunes sur les steacutereacuteotypes de sexe en agriculture (jeu des parcours de vie) + teacutemoignages

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Ministegravere de lrsquoagriculture et ses repreacutesentations reacutegionales les DRAAF (directions reacutegionales de lrsquoalimentation de lrsquoagriculture et de la forecirct)

httpagriculturegouvfr

z Chambre drsquoagriculture httprhone-alpessynagricom

31

32

2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les femmes repreacutesentent 46 de la population active mais seulement 30 sont creacuteatrices drsquoentreprises

z La taille moyenne de leurs entreprises est de 21 salarieacutes ETP contre 25 salarieacutes ETP pour les hommes

z Les femmes creacuteent avec des ressources moindres et donc prennent moins de risques

z 49 des femmes ont le bac ou + (contre 44 chez les hommes)

z Statut anteacuterieur 25 eacutetaient inactives contre 10 chez les hommes

z 3 ans apregraves la creacuteation le taux de survie de lrsquoentreprise drsquoune femme est de 60 contre 65 pour lrsquoentreprise drsquoun homme

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Heacutereacutediteacute sociale reproduction du scheacutema familial si on a eu des parents entrepreneurs heacutereacutediteacute plus accentueacutee chez les hommes

z La creacuteation drsquoentreprise est penseacutee laquo au masculin raquo Une femme cheffe drsquoentreprise peut encore nrsquoecirctre pas prise au seacuterieux lors drsquoune demande drsquoaccompagnement agrave la creacuteation (notamment dans un secteur dit laquo masculin raquo) ou de precirct bancaire sauf dans le cadre de laquo micro-creacutedit raquohellipor le sous-financement dans la creacuteation met en danger la survie de lrsquoentreprise

z Les femmes creacuteatrices sont plus diplocircmeacutees que les hommes mais sur un parcours professionnel moins adapteacute au statut drsquoentrepreneur (moins drsquoexpeacuteriences manageacuteriales) Aussi les femmes creacuteatrices drsquoentreprise creacuteent plus souvent dans un secteur drsquoactiviteacute qui nrsquoest pas celui dans lequel elles travaillaient auparavant (ce qui accroicirct le risque drsquoeacutechec) Elles creacuteent dans un domaine qui leur fait envie qui srsquoaligne avec un eacutepanouissement personnel De ce fait elles beacuteneacuteficient souvent drsquoune moindre expeacuterience professionnelle en lien direct avec le secteur dans lequel elles entreprennent

z La creacuteation par les femmes compte tenu de la construction sociale du laquo feacuteminin raquo neacutecessite notamment un accompagnement quant agrave lrsquoeacutevaluation du revenu preacutevisionnel et quant agrave lrsquoimpact de la creacuteation sur lrsquoorganisation familiale

DES ProPoSitionS Pour agir

z Inteacutegration des contraintes speacutecifiques de la creacuteation drsquoentreprise par les femmes compte tenu de la construction sociale du laquo feacuteminin raquo par les accompagnateurs de projets

z Lutte contre les repreacutesentations steacutereacuteotypeacutees geacuteneacuteratrices drsquoautocensure diversification des cursus deacuteveloppement des capaciteacutes de management et creacuteation drsquoun esprit drsquoentreprise par les reacuteseaux

Sources

Sites Internet de Paris pionniegraveres lrsquoAPCE

Agence pour la creacuteation drsquoentreprises Lyon ville

entreprenariatLrsquoentreprenariat au feacuteminin

Avis et rapport du Conseil eacuteconomique social et

environnemental 2009 Chiffres INSEE 2006

secteur laquo Creacuteation drsquoentreprise raquo

33

2 secteur laquo Creacuteation drsquoentreprise raquo

z Antenne speacutecialiseacutee au sein de lrsquoAgence pour la creacuteation drsquoentreprise APCE en srsquoinspirant du modegravele du Centre drsquoentreprenariat feacuteminin du Queacutebec plateforme centrale drsquoinformation afin de faciliter le repeacuterage car toutes les informations drsquoaide aux femmes sont actuellement tregraves disperseacutees

z Visibiliteacute des reacuteseaux de cheffes drsquoentreprises

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

Structures drsquoaccompagnement

z APCE agence pour la creacuteation drsquoentreprise wwwapcecom

z Les chambres de commerces et drsquoindustrie httpwwwccifrwebportail-acfciaccueil

z Les centres drsquoinformation des femmes et des familles (CIDFF) wwwcreationaufeminin-cidff69org

z Feacutedeacuteration pionniegraveres incubateurs au feacuteminin de services innovants httpwwwfederationpionnieresorg

z Le parcours NACRE accompagnement individuel par des professionnels de la creacuteation et la reprise drsquoentreprise httpwwwemploigouvfr

z RACINES reacuteseau drsquoaccompagnement des creacuteations et des initiatives avec une nouvelle eacutepargne de solidariteacute racines-clefecom

z IRFED institut international de formation et de conseil agrave la creacuteation drsquoentreprise pour les femmes en Ile-de-France wwwirfed-europeorg

z Lyon entrepreunariat reacuteseau drsquoaccompagnement agrave la creacuteation reprise transmission drsquoentreprise dans le Grand Lyon wwwlyon-ville-entrepreneuriatorg

z Le CIDFF du Rhocircne httpwwwcreationaufeminin-cidff69org

Financement z France active favoriser la creacuteation individuelle gracircce agrave un financement solidaire

httpwwwfranceactiveorgz France initiative reacuteseau de financement de la creacuteation drsquoentreprise

httpwwwinitiative-francefr

z BPI France (ex OSEO) eacutetablissement public avec pour mission de soutenir lrsquoinnovation et la croissance des PME httpwwwbpifrancefr

z Le Fonds de Garantie aux Initiatives Feacuteminines (FGIF) une caution pour favoriser lrsquoaccegraves au creacutedit bancaire httpwwwapcecom

2 secteur laquo Creacuteation drsquoentreprise raquo

Reacuteseaux de femmes cheffes drsquoentreprises z Actionrsquoelles wwwactionellescomz Force Femmes reacuteseau drsquoaccompagnement pour les femmes de plus de 45

ans wwwforcefemmescomz Reacuteseau Femmes-business Angels wwwfemmesbusinessangelsorg

z Agir avec elles en Beaujolais wwwagir-avec-ellesfrz Les dirigeantes de Seine et Marne wwwdirigeantes-actives77frz Suppleacutement Dames supplementdamewordpresscom

Aides financiegraveres z OSEO le parcours NACRE precircts agrave la creacuteation drsquoentreprises le Fonds de

Garantie aux Initiatives Feacuteminines (FGIF) un dispositif pour favoriser lrsquoaccegraves au creacutedit bancaire

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nombre de creacuteateurs et de creacuteatrices suiviesNbre total de creacuteations accompagneacutees

z Nombre drsquoaccompagnateur-trices formeacutees agrave la prise en compte des contraintes speacutecifiques de la creacuteation drsquoentreprise par des femmes Nbre total de personnes formeacutees

34

35

Aidemeacutemoireeacutegaliteacute

Retrouver compileacutes dans cet aide meacutemoire les laquo comment agir raquo des

rubriques preacuteceacutedentes

Agrave mettre en œuvre en fonction des possibiliteacuteshellip

vLisibiliteacute politique de lrsquoengagement en faveur rdde lrsquoeacutegaliteacuteeacute

Lrsquoeacutegaliteacute femmes hommes est inscrite dans mon projet associatif

Je veacuterifie mes supports de communication et mes documents de travail afin que ne soient pas veacutehiculeacutes des steacutereacuteotypes de genre tant dans les images que dans le texte

Je donne une visibiliteacute agrave lrsquoinvestissement des beacuteneacutevoles feacuteminines en feacuteminisant leurs fonctions (et vice versa)

Je communique sur mes actions laquo eacutegaliteacute raquo

En externe

En interne

ggouvernance associative e

Je mets en place un fonctionnement associatif favorisant lrsquoaccegraves de toutes aux responsabiliteacutes

Je limite le cumul des mandats eacutelectifs et je reacuteduis la dureacutee des mandats

Je deacuteveloppe la colleacutegialiteacute la cogestion des responsabiliteacutes

Jrsquoorganise des formes de tutorat pour accompagner agrave la prise de responsabiliteacutes

eacutecheacuteancieractions observations

3

vPrise en compte des contraintes familiales dde mes beacuteveacuteneacutevolese

Conscient de lrsquoimpact des charges familiales sur le temps disponible je programme les temps de reacuteunion et de concertation en conseacutequence

Je propose des CESU preacute-financeacute je prends en compte les coucircts lieacutes aux obligations familiales jrsquoorganise des modaliteacutes de garde ou des activiteacutes conjointes enfants-parents beacuteneacutevoles

gFormation des beacuteneacutevoles e

(en lien avec le thegraveme preacuteceacutedent) Mes lieux et temps de formation prennent en compte la parentaliteacute

Je forme mes beacuteneacutevoles agrave la prise de parole en public agrave lrsquoassertiviteacute et agrave tout autre technique qui permet la mise en valeur de lrsquoindividu

Je propose des sensibilisations agrave lrsquoeacutegaliteacute

eacutecheacuteancieractions observations

36

Aide meacutemoire eacutegaliteacute

vmes obligations drsquoemployeurs de +de 50 salarieacutesr

Je reacutedige annuellement un rapport de situation compareacutee RH

Je lrsquoanalyse dans un compte rendu annuel de lrsquoeacutegaliteacute

Ces documents sont adresseacutes aux salarieacutees

Je mets en place des actions de discriminations positives si la situation lrsquoexige (rattrapage salarial formation speacutecifique)

Je reacutedige mes offres drsquoemplois en respectant la mixiteacute dans lrsquointituleacute des postes et des compeacutetences attendues

zEmployeurs actions formationr

Mes lieux et temps de formation prennent en compte la parentaliteacute

Jrsquoencourage mes agents agrave la prise de parole en public agrave lrsquoassertiviteacute et agrave toute autre technique qui permet la mise en valeur de lrsquoindividu

Je sensibilise mes cadres et mes agents agrave des formations agrave lrsquoeacutegaliteacute (notamment professionnelle)

eacutecheacuteancieractions observations

37

3 Aide meacutemoire eacutegaliteacuteAide meacutemoire eacutegaliteacute

3 Aide meacutemoire eacutegaliteacute

Employeurs actions laquoarticulation des tempsraquor

Jrsquoai une charte de gestion du temps

Le systegraveme des horaires de travail des RTT permet la conciliation des temps (plage variable annualisation des temps reacutecupeacuterationhellip)

Jrsquoinvite les pegraveres agrave prendre part aux temps familiaux (actions de communication incitation agrave une prise reacuteguliegravere des RTT des congeacutes enregistreacutes sur le CET arbre de noeumllhellip)

Jrsquoorganise des journeacutees porte ouverte laquo enfants dans lrsquoassociation raquo

Jrsquoinforme mes salarieacutes sur les conseacutequences du temps partiel en matiegravere de salaire et de retraite

En geacuteneacuteral mes reacuteunions ne commencent pas avant 09 h 00 et ne se terminent pas apregraves 17 h 00

Jrsquoai une action sociale en faveur de mes salarieacutes qui propose

bull Des CESUbull Des services de conciergeriebull Des seacutejours vacances pour les enfantsbull Des places de cregraveches de garderie

Prise en compte de lrsquoeacutegaliteacute dans mes actionsr

En amont

Jrsquoai construit mon action avec des femmes et des hommes

Jrsquoai analyseacute mon public cible

Jrsquoai deacutefini des objectifs et des indicateurs

Jrsquoai adopteacute des visuels et des textes non steacutereacuteotypeacutes

Pendant lrsquoaction

Je suis cette question lors de mes CA laquo copil raquo laquo cotech raquohellip

Jrsquoai un suivi statistique ventileacute par sexe

Jrsquoapporte les corrections neacutecessaires en fonction des eacuteleacutements constateacutes

eacutecheacuteancieractions observations

38

39

3 Structures ressourcesAide meacutemoire eacutegaliteacute

Au-delagrave des reacutefeacuterences citeacutees dans les diagnostics

n Culture page 16 - 17

n Meacutedias page 18 - 19

n Eacuteducation page 20 - 21

n Eacutequipements et loisirs socio-eacuteducatifs page 22

n Sport page 23 - 24

n Eacuteconomie sociale et solidaire page 25 - 26

n Agriculture page 27 - 28

n Creacuteation drsquoentreprise page 30 - 31

en voici drsquoautres (non exhaustives)

w Services de lrsquoEacutetat Reacuteseau du ministegravere des Droits des femmes de la Ville de la Jeunesse et des Sportshttpfemmesgouvfr

Travaux nationaux

w Haut conseil agrave lrsquoeacutegaliteacute entre les femmes et les hommeshttpwwwhaut-conseil-egalitegouvfr

w Commissariat geacuteneacuteral agrave la strateacutegie et agrave la prospectivehttpwwwstrategiegouvfrpublicationslutter-contre-stereotypes-filles-garcons

w Conseil supeacuterieur de lrsquoaudiovisuelhttpwwwcsafrEtudes-et-publicationsLes-etudesLes-etudes-du-CSAEtudes-sur-les-stereotypes-feminins-qui-peuvent-etre-vehicules-dans-les-series-de-fiction-les-emissions-de-divertissement-et-d-anima-tion

3

Ce guide est le fruit drsquoun travail collectif reacutealiseacute agrave la direction deacutepartementale de la coheacutesion sociale du Rhocircne par

n Mission deacutepartementale aux droits des femmes et agrave lrsquoeacutegaliteacute

Claire LACHAcircTRESasha MONNERONddcs-droitsdesfemmesrhonegouvfr

n Mission vie associative

Natacha LACROIX-BAUDRIONddcs69-jsvarhonegouvfr

Publication

Ministegravere des droits des femmes de la ville de la jeunesse et des sportsDJEPVA - Bureau du deacuteveloppement de la vie associative95 avenue de France - 75 650 Paris CEDEX 13

Conception graphiqueColette Vernet

PhotosHerveacute Hamon

40

Retrouvez toutes les informations et les coordonneacutees des points drsquoappui agrave la vie associative sur le portail officiel

wwwassociationsgouvfr

eacuteg

alit

eacute

Page 10: Le guide égalité

10

diagnostic laquo Instances deacutecisionnelles raquo1

Peu ou pas drsquohommes dans les instances de direction de votre association ou agrave certaines fonctions

Les hommes sont statistiquement au niveau national tous secteurs confondus plus preacutesents dans les instances dirigeantes des associations que les femmes (la preacutesidence des associations est en particulier encore tregraves majoritairement assureacutee par des hommes quand bien mecircme lrsquoassociation compterait autant de beacuteneacutevoles des deux sexes (voir chiffres clefs preacuteciteacutes) Si ce nrsquoest pas votre cas les explications principales tiennent peut-ecirctre agrave lrsquoimage et lrsquohistoire de lrsquoassociation au domaine drsquointervention consideacutereacute comme laquo feacuteminin raquo agrave la disponibiliteacute limiteacutee des adheacuterents hommes de lrsquoassociation etc

Peu ou pas de femmes dans les instances deacutecisionnelles

Les meacutecanismes suivants peuvent entrer en jeu et expliquer une sous-repreacutesentation des femmes aux instances de direction ou agrave certaines fonctions

w La construction sociale du feacuteminin peut amener certaines femmes agrave srsquoautocensurer et ne pas poser leur candidature agrave la preacutesidence poste investi drsquoune image de pouvoir et de responsabiliteacute dans laquelle elles ne se reconnaicirctraient pas (et laquo on raquo ne les reconnaicirctrait pas ) De la mecircme faccedilon une preacutepondeacuterance drsquohommes aux postes de preacutesident vice-preacutesident treacutesorier au cours des mandatures successives peut ecirctre lieacutee aux qualiteacutes projeteacutees sur ces postes et celles que lrsquoon attribue inconsciemment aux hommes (repreacutesentation autoriteacute logique rigueur)

w Les contraintes anticipeacutees lieacutees agrave lrsquoexercice de responsabiliteacutes en terme de disponibiliteacute et de mobiliteacute peuvent eacutegalement constituer un frein Drsquoautant plus nous lrsquoavons vu que les femmes continuent drsquoassumer lrsquoessentiel des tacircches familiales et domestiques

Comment agir w La mise en œuvre de lrsquoeacutegaliteacute dans les instances dirigeantes de lrsquoassociation

suppose avant toute chose drsquoavoir agi en amont crsquoest-agrave-dire drsquoavoir travailleacute sur les freins agrave lrsquoengagement beacuteneacutevole des deux sexes (image de lrsquoassociation communication prise en compte des contraintes familiales et professionnelles etc Voir pages preacuteceacutedentes)

w Interroger les membres et les beacuteneacutevoles pour savoir pourquoi elles et ils nrsquoentrent pas dans le conseil drsquoadministration questionner celles et ceux qui en font partie pour comprendre pourquoi elles et ils nrsquoont pas poseacute leurs candidatures aux postes agrave responsabiliteacute Si des personnes du mecircme sexe se sont preacutesenteacutees agrave plusieurs reprises mais nrsquoont pas eacuteteacute retenues sonder (anonymement) pour en connaicirctre les raisons profondes

w Identifier et communiquer sur les profils des laquo postes raquo afin drsquoapporter une meilleure visibiliteacute et connaissance de leur contenu concret Pour vous aider vous pouvez vous utiliser le portefeuille de compeacutetences (httpwwwassociationsgouvfr) reacutealiseacute par le ministegravere en charge de la vie associative

diagnostic laquo Instances deacutecisionnelles raquo1

w Encourager agrave la prise de responsabiliteacute renforcer le sentiment drsquoefficaciteacute professionnelle deacutevelopper le tutorat valoriser les compeacutetences et ressources de vos beacuteneacutevoles par des formations de prise de parole en public par exemple Contact en Rhocircne-Alpes pour une pariteacute associative

httpwwwparacor-rhonealpesfr

w Repenser le fonctionnement des instances limiter le cumul des mandats reacuteduire la dureacutee des mandats deacutevelopper la cogestion des responsabiliteacutes mettre en place des actions de discriminations positives (dispositions statutaires contraignantes imposant la pariteacute ou la proportionnaliteacute) etc

w Travailler sur lrsquoimage de la preacutesidence pouvoir solitaire ou colleacutegialiteacute Co-preacutesidence mixte

w Repenser les temps associatifs (la planification des reacuteunions et leurs horaires prendre en compte les coucircts lieacutes aux obligations familiales utiliser les outils et techniques de communication agrave distance voir page 7)

11

12

Combien y a-t-il de salarieacutees

Combien y a-t-il de personnes cadres

Parmi ces cadres combien de personnes ont beacuteneacuteficieacute de promotion interne au cours de leur carriegravere dans lrsquoassociation

Deacutelai moyen drsquoobtention des promotions

Combien y a-t-il de personnes agrave des postes drsquoencadrement

Parmi ces personnes combien ont beacuteneacuteficieacute de promotion interne au cours de leur carriegravere

Quel deacutelai pour obtenir des promotions

Quelle est la reacutemuneacuteration moyenne annuelle

Et en fonction de chaque niveau hierarchique (ou cateacutegorie)

Combien y a-t-il de personnes en CDI

Combien y a-t-il de personnes en CDD

Combien y a-t-il de personnes agrave temps partiel

Combien de personnes sont actuellement en congeacute parental

Quel est lrsquoeacutecart entre le salaire drsquoune personne rentrant de congeacute parental et le salaire moyen drsquoune personne nrsquoeacutetant pas partie en congeacute parental

De qui se composait le jury dans les dix derniers jurys de recrutement

Dans les dix derniers jurys de recrutement qui occupait la preacutesidence

Femmes Hommes

Que repeacuterez-vous Remarquez-vous des diffeacuterences significatives entre les femmes et les hommes Et si oui sur quelles rubriques se portent-elles En particulier que remarquez-vous concernant les salaires et les personnes en situation preacutecaire (CDD temps partiel)

Rappel de la leacutegislation du travail si vous employez

plus de 50 salarieacutes vous ecirctes tenus aux obligations

leacutegales et reacuteglementaires du droit du travail en matiegravere drsquoeacutegaliteacute professionnelle suivantes eacutetablissement drsquoun rapport de situation

compareacutee drsquoun plan drsquoaction mise en œuvre de

neacutegociations collectives

etc Cfarticle

L1141-1 et suivants du code du travail

1 diagnostic laquo Employeurs raquo

diagnostic laquo Employeurs raquo1

Vous constatez des diffeacuterences marqueacutees dans le deacuterouleacute de carriegravere les reacutemuneacuterations lrsquoaccegraves aux responsabiliteacutes etc entre les femmes et les hommes salarieacutees de votre association

Voici quelques eacuteleacutements de compreacutehension w La culture du preacutesenteacuteisme de la cooptation lrsquoimage inconsciente associeacutee au

pouvoir peut conduire agrave privileacutegier les hommes dans les promotions internes dans le recrutement des cadres ou des personnes ayant des responsabiliteacutes drsquoencadrement

w Lrsquoutilisation unique de termes comme laquo ecirctre disponible raquo laquo avoir de lrsquoassurance raquo laquo avoir le sens des responsabiliteacutes raquo laquo avoir un potentiel eacutevolutif raquo dans les offres drsquoemploi ou les critegraveres de seacutelection peut conduire agrave nrsquoattirerne retenir que des hommes car ces termes renvoient agrave des caracteacuteristiques culturellement associeacutees plutocirct au masculin

w Le temps partiel le congeacute parental est socialement admis pour les femmes tregraves peu pour les hommes

Comment agir w Inscrire des objectifs en terme drsquoeacutegaliteacute femmeshommes dans les projets

associatifs (cela marque et officialise la volonteacute politique du collectif)

w Opeacuterer une veille statistique en reacutealisant annuellement un rapport chiffreacute de la situation des femmes et des hommes

w Porter une attention sur vos plaquettes de communication site internet (visuels de mixiteacute dans lrsquoexercice des fonctions repreacutesenteacutees termes employeacutes etc)

w Afficher votre respect des temps de vie par des mesures effectives qui faciliteront notamment la parentaliteacute (temps de travail annualiseacute plages horaires flexibles attention porteacutee aux horaires de deacutebut et de fin des reacuteunions accegraves aux services de conciergerie chegraveque emploi service universel prise du congeacute paterniteacute instauration de journeacutee de deacutecouverte du lieu de travail par les enfants du personnelhellip)

w Feacuteminiser et masculiniser les noms des meacutetiers pour que chacune puisse srsquoy projeter

w Reacutediger vos offres drsquoemploi en veillant agrave activer ensemble les steacutereacuteotypes laquo feacuteminins raquo et laquo masculins raquo pour attirer le plus de candidatures diffeacuterentes possibles (ex laquo profil rechercheacute sens des relations humaines logique rigueur) de mecircme pour les critegraveres utiliseacutes lors de la seacutelection des candidates

w Oser la mixiteacute dans les meacutetiers ( des femmes dans le bacirctiment cf les campagnes de la CAPEB des hommes dans les secteurs du social et des soins)

13

Activation drsquoun champ plutocirct culturellement associeacute

aux femmes- mais pas uniquement rempli par les

femmes dans la reacutealiteacute

idem version hommes

14

diagnostic laquo Employeurs raquo

La formation des salarieacutees Femmes Hommes

Combien de personnes ont acceacutedeacute agrave la formation continue cette anneacutee

Combien de personnes ont beacuteneacuteficieacute du DIF

Combien de personnes ont eacuteteacute orienteacutees vers des formations diplocircmantes

Combien de beacuteneacutevoles ont beacuteneacuteficieacute drsquoune formation prise en charge par lrsquoassociation (formation technique formation agrave la gestion associativehellip)

Combien de personnes suivent actuellement une VAE

Combien de personnes ont deacutejagrave beacuteneacuteficieacute drsquoune formation agrave lrsquoeacutegaliteacute

Que repeacuterez-vous Remarquez-vous des diffeacuterences significatives entre les femmes et les hommes Et si oui sur quelles rubriques se portent-elles

Comment agir w Porter attention aux conditions de formation par rapport aux charges familiales

de vos salarieacutees

w Concevoir des programmes de formation qui allient le deacuteveloppement personnel et la formation technique

w Porter attention agrave la qualiteacute des entretiens drsquoeacutevaluation moment propice pour prendre en compte les projets des salarieacutees et construire avec elles et eux leurs parcours professionnels

1

15

16

2

Pour permettre des transformations concregravetes pour favoriser lrsquoeacutemancipation individuelle et collective la prise en compte de lrsquoeacutegaliteacute ne doit pas se limiter agrave assurer lrsquoaccegraves de chacunes beacuteneacutevoles et salarieacutees aux postes agrave responsabiliteacutes dans lrsquoassociation

Avoir des hommes et des femmes au conseil drsquoadministration participant agrave eacutegaliteacute crsquoest bien Mais quel impact si par ailleurs les

actions que vous engagez veacutehiculent des steacutereacuteotypes de genre Si dans les activiteacutes quotidiennes les uns et les unes sont enfermeacutees dans

des rocircles assigneacutees agrave des tacircches lieacutees aux repreacutesentations dominantes de ce qui est feacuteminin et de ce qui est masculin Si les ineacutegaliteacutes sont reproduites

La question de lrsquoeacutegaliteacute doit ecirctre traiteacutee de faccedilon transversale pour toutes les actions toutes les activiteacutes de lrsquoassociation Lrsquooutil proposeacute ci-apregraves invite ainsi agrave prendre en compte lrsquoobjectif drsquoeacutegaliteacute femmeshommes fillesgarccedilons dans chacune des actions meneacutees par lrsquoassociation agrave chaque eacutetape du projet

Dans les pages qui suivent vous trouverez notamment des donneacutees preacutecises et actualiseacutees par secteur drsquoactiviteacutes

n Culture page 18

n Meacutedias page 20

n Education page 22

n Eacutequipements et loisirs socio-eacuteducatifs page 24

n Sport page 26

n Eacuteconomie sociale et solidaire page 28

n Agriculture page 30

n Creacuteation drsquoentreprise page 32

Lrsquoeacutegaliteacutedans les

actions

2

En amont au stade de la construction de lrsquoaction w Entourez-vous de femmes et drsquohommes pour eacutelaborer votre projet (au moins

30 de lrsquoune ou de lrsquoautre) Cela devrait permettre de prendre en compte les contraintes des deux sexes agrave condition drsquoeacutetablir eacutegalement les conditions de lrsquoexpression pour permettre agrave celles et ceux qui nrsquooseraient pas de prendre la parole

w Inteacutegrer des objectifs laquo eacutegaliteacute raquo adapteacutes agrave votre secteur Agrave vous de deacutefinir ceux prioritaires pour votre action (reacutefeacuterez-vous aux diagnostics nationaux preacuteciteacutes et faites-vous aider voir pages suivantes)

w Questionner votre pratique et vos repreacutesentations pour eacuteviter la reproduction inconsciente des steacutereacuteotypes Pour ce faire organiser une formation sur les questions drsquoeacutegaliteacute peut srsquoaveacuterer bien utile pour vous-mecircme les beacuteneacutevoles les salarieacutees et les participantes agrave lrsquoaction (liste des structures ressources proposant des formations ou des accompagnements page 35)

w Deacutefinir votre public cible combien de femmes et combien drsquohommes et pour chaque sexe les caracteacuteristiques (acircge niveau de formation etc) et les eacuteventuelles contraintes particuliegraveres (faciliteacutes drsquoaccegraves aux modes de transports en commun aux modes de gardehellip) Eacutetudier quelles pourraient ecirctre les incidences (positives et neacutegatives) de votre nouvelle action sur les femmes et sur les hommes sur les filles et sur les garccedilons

w Porter attention aux supports visuels et textuels (bonnes pratiques possibles femme et homme ayant le mecircme rocircle sur une photographie pas que des gar-ccedilons pour illustrer des activiteacutes sportives feacuteminisation et masculinisation des noms des rocircles sociaux et professionnels etc)

Pendant le deacuterouleacute de lrsquoaction w Mesurer lrsquoimpact de votre action en eacutetablissant un suivi speacutecifique des objectifs

propres agrave lrsquoeacutegaliteacute

w Apporter les eacuteventuelles corrections neacutecessaires en fonction des constats que vous aurez eacutetablis

w Communiquer sur vos reacutesultats aupregraves du public de votre public de vos financeurs (notamment si vous avez beacuteneacuteficieacute de financements europeacuteens)

17

Deacutemarche geacuteneacuterale

18

secteur laquo Culture raquo2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Qui dirige Ce sont les hommes qui dirigent

z 92 des theacuteacirctres consacreacutes agrave la creacuteation dramatique

z 89 des institutions musicales

z 78 des eacutetablissements agrave vocation pluridisciplinaire

z 59 des centres choreacutegraphique nationaux

hellip Et qui concentrent les subventions (23 Meuro contre 17 Meuro)

LES FrEinS au CHangEmEnt

z Les candidates sont toujours moins nombreuses que les candidats

z Frein psychologique les femmes pensent qursquoelles nrsquoont pas la leacutegitimiteacute pour acceacuteder aux postes de direction et elles srsquoauto-censurent

z Qui produit

z 97 des musiques que nous entendons dans nos institutions ont eacuteteacute composeacutees par des hommes

z 94 des orchestres programmeacutes sont dirigeacutes par des hommes

z 85 des textes que nous entendons ont eacuteteacute eacutecrits par des hommes

z 78 des spectacles que nous voyons ont eacuteteacute mis en scegravene par des hommes

z 57 ont eacuteteacute choreacutegraphieacutes par des hommes

Les hommes investis dans les activiteacutes artistiques professionnelles sont plus nombreux mais les femmes sont plus nombreuses que les hommes agrave srsquoinvestir dans les activiteacutes artistiques en amateur

z La creacuteation eacutevoque le couple laquo le creacuteateur et sa muse raquo

z Le talent est inneacute et explique seul la qualiteacute drsquoune œuvre Non elle deacutepend aussi du temps qursquoon a pu lui consacrer du nombre de collaborateurstrices qursquoon a pu reacuteunir de la rencontre avec le public du relais meacutediatique du reacuteseauhellip

Diagnostic national issu des rapports de Reine Prat de juin 2006 laquo Accegraves des femmes et des hommes aux postes de responsabiliteacute raquo et celui de mai 2009 laquo Accegraves des femmes et des hommes aux postes de responsabiliteacute - ndeg 2 De lrsquointerdit agrave lrsquoempecircchement raquo

19

secteur laquo Culture raquo2

DES ProPoSitionS Pour agir

z Essayer drsquoatteindre un seuil minimum de 33 de lrsquoun ou lrsquoautre sexe (laquo seuil de mixiteacute raquo)

z Veille statistique et obtention de donneacutees sexueacutees

z Charte de lrsquoeacutegaliteacute pour le spectacle vivant afin drsquoencourager tous les intervenants cleacutes agrave srsquoengager en faveur de lrsquoeacutegaliteacute des genres

z Organisation de rencontres non-mixtes avec des femmes de theacuteacirctre des musiciennes des directrices ou administratrices drsquoinstitutions (meilleure prise de parole constitution de reacuteseau)

z Abolir les assignations genreacutees les femmes ne jouent que des rocircles laquo feacuteminins raquo et les hommes ne jouent que des rocircles laquo masculins raquo Le theacuteacirctre nrsquoest qursquoune affaire de convention et cette regravegle nrsquoa eacuteteacute imposeacutee que reacutecemment Srsquoinspirer de la danse qui a deacutejagrave franchi ces barriegraveres

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nombre de spectacles drsquoauteures- choreacutegraphes femmes et hommes- diffuseacutesnbre total de spectacles diffuseacutes

z Nombre de metteures en scegravene nbre total de mise en scegravene

z Nombre de productrices et de producteurs nbre total de spectacles produits

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Association HF httpwwwhfrhonealpesfr

20

2 secteur laquo Meacutedias raquo

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z La proportion de femmes parmi les personnes mentionneacutees dans la presse nrsquoest que de 17 en 2006

z Preacutesence des expert-es dans lrsquoensemble des meacutedias retenus dans les corpus analyseacutes par le rapport 2011 de la commission nationale sur lrsquoimage des femmes dans les meacutedias 8 hommes pour 2 femmes (Graphique ci-contre)

z Les femmes sont peu nombreuses aux postes de responsabiliteacute dans les meacutedias proportion de femmes infeacuterieure agrave 10 ans les postes de direction strateacutegique

z Attitude diffeacuterencieacutee entre hommes et femmes

z Les femmes sont cantonneacutees dans des speacutecialiteacutes moins prestigieuses ou des meacutedias moins convoiteacutes (presse professionnelle ou technique presse dite laquo feacuteminine raquo)

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Les femmes apparaissant dans les meacutedias sont le plus souvent soit anonymes soit en position de victimes soit citeacutees comme ayant un lien familial avec un homme alors que les hommes sont tregraves majoritairement citeacutes avec leur fonction

z Leur image est deacutegradeacutee (laquo porno chic raquo) ou alors steacutereacuteotypeacutee

z Culte de la minceur excessif

DES ProPoSitionS Pour agir

z Constitution drsquoun vivier drsquoexpert-es agrave mobiliser

z Entraicircnement agrave lrsquoexpression dans les meacutedias (meacutedia-training)

z Opeacuteration de sensibilisation

Organisation de festivals de deacutebats publics de peacutetitions preacutesentation de documentaires (ex festival de film reacutealiseacutes par des femmes)

z Regarder les initiatives provenant drsquoautres pays

Par exemple au Royaume-Uni moins de 15 des films Britanniques ont eacuteteacute eacutecrits par des femmes En reacuteaction un atelier drsquoeacutecriture pour les femmes sceacutenaristes a eacuteteacute creacuteeacute laquo She Writes raquo

Les meacutedias consideacutereacutes sont la teacuteleacutevision le cineacutema la presse la radio et la

publiciteacute sous toutes ses formes (affichage TV

magazines)

Sources

FIA - rapport gender 2010 raquo Manuel de bonnes pratiques pour lutter contre

les steacutereacuteotypes lieacutes au genre et promouvoir lrsquoeacutegaliteacute des chances dans les secteurs du cineacutema de la teacuteleacutevision et du theacuteacirctre en Europe raquo

Rapport drsquoeacutetudes - Bilan 2010 de lrsquoARPP Publiciteacute

et image de la personne humaine

Rapport drsquoinformation ndeg 375 de la deacuteleacutegation

aux droits des femmes du Seacutenat-2007

Rapports 2008 et 2011 de la commission nationale sur lrsquoimage des femmes

dans les meacutedias (le rapport 2011 dresse le bilan drsquoune anneacutee drsquoapplication apregraves

la signature par certains meacutedias le 13 octobre 2010

drsquoun acte drsquoengagement pour une deacutemarche

drsquoautoreacutegulation visant agrave ameacuteliorer lrsquoimage des

femmes dans les meacutedias)

2 secteur laquo Meacutedias raquo

arPP autoriteacute de reacutegulation professionnelle de la publiciteacuteLrsquoARPP existant depuis le 19 aoucirct 1935 en France est une association interprofessionnelle priveacutee de type loi de 1901 Sa mission est de parvenir agrave concilier liberteacute drsquoexpression publicitaire et respect des consommateurs Ce nrsquoest pas un organisme public Cet organisme examine les publiciteacutes de la presse les campagnes nationales et les web videacuteos et leur accorde ou pas la recommandation laquo Image de la Personne Humaine raquo Pour cela il faut que les publiciteacutes respectent de principe de digniteacute de la personne humaine (pas de nuditeacute sans rapport avec le produit pas de repreacutesentation deacutegradante pas de reacuteduction drsquoun sujet au statut drsquoobjet sexuel) les publiciteacutes ne doivent pas reprendre des clicheacutes neacutegatifs sur les hommes ou les femmes (clicheacute de la blonde) et elles doivent respecter des critegraveres de deacutecence (pas de violence de soumission drsquoactes sexuels)

En 2010 103 803 publiciteacutes ont eacuteteacute analyseacutees dont 93 398 visuels pour la presse 5540 publiciteacutes pour lrsquoaffichage et 4865 pour InternetDeux tiers des manquements impliquent le genre laquo feacuteminin raquo (mais crsquoest peut-ecirctre aussi parce que les femmes sont sur-repreacutesenteacutees dans la publiciteacute en geacuteneacuteral)

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

Analyse sur une peacuteriode donneacutee z Temps de parole de chacun des deux sexestemps de parole

z Nombre de femmes-hommes inviteacutees en temps qursquoexpertesnbre total drsquoexperts inviteacutes

Analyse des supports eacutemis au regard des eacuteleacutements drsquoanalyse de lrsquoARPP digniteacute de la personne humaine (pas de nuditeacute sans rapport avec le produit pas de repreacutesentation deacutegradante pas de reacuteduction drsquoun sujet au statut drsquoobjet sexuel) pas de reprise des clicheacutes neacutegatifs sur les hommes ou les femmes (clicheacute de la blonde) et respect des critegraveres de deacutecence (pas de violence de soumission drsquoactes sexuels)

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Association HF httpwwwhfrhonealpesfrz ARPP httpwwwarpp-puborgz Freacutequence eacutecoles httpfrequence-ecolesorg

21

22

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les filles ont une meilleure scolariteacute et une meilleure reacuteussite scolaire que les garccedilons crsquoest 70 drsquoune geacuteneacuteration chez les filles qui obtient un bac (tous types confondus) pour 59 chez les garccedilons

z Les filles sont scolariseacutees plus longtemps 189 anneacutees en moyenne pour les filles contre 184 pour les garccedilons

z 15 des garccedilons sont en difficulteacute de lecture contre 9 des filles en 2008

z Les filles redoublent moins souvent que les garccedilons quel que soit le milieu social drsquoorigine

z Les femmes sont souvent majoritaires en cursus licence et en master mais pas en doctorat

z 40 des filles choisissent une filiegravere scientifique contre 27 en section litteacuteraire les garccedilons deacutesertant fortement cette derniegravere au profit de la premiegravere les filles sont minoritaires en filiegravere scientifique (45 ) et majoritaires en filiegravere litteacuteraire (21 de garccedilons) Post-bac les filles des filiegraveres scientifiques ne continuent pas dans ces voies (peu de filles en classes preacutepa scientifiques)

z Les filles obtiennent plus geacuteneacuteralement un passage en seconde geacuteneacuterale et technologique que les garccedilons car on pense qursquoil y aura moins de possibiliteacute pour les filles au niveau des diplocircmes professionnels

z Les filiegraveres professionnelles sont tregraves marqueacutees par les normes et les steacutereacuteotypes de sexe les filiegraveres de production aux garccedilons de services aux filles

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Lrsquoeacuteducation culturelle des filles tend agrave deacutevelopper chez elles une autocensure un manque de confiance en leurs capaciteacutes ce qui conduit en matiegravere drsquoorientation scolaire agrave lrsquoexemple suivant laquo Quand ils et elles se jugent tregraves bon en franccedilais 1 garccedilon sur 10 va en seacuterie L contre 3 filles sur 10 quand ils et elles se jugent tregraves bon en matheacutematiques 8 garccedilons sur 10 vont en matheacutematiques contre 6 filles sur 10 raquo

z Cette autocensure ne sera pas corrigeacutee par le laquo systegraveme raquo laquo neutraliteacute raquo des conseils de classe inteacuterecirct plus grand porteacute aux choix drsquoorientation des garccedilons par les professionnels Par ailleurs les observations de classe (enregistrements videacuteo) montrent que les enseignant-e-s dans les classes mixtes sans en avoir conscience interagissent nettement plus avec les garccedilons qursquoavec les filles (dans une proportion de deux tiersun tiers) Lorsqursquoils-elles essaient de reacutetablir des interactions plus eacutequilibreacutees les garccedilons se plaignent drsquoecirctre neacutegligeacutes et les enseignant-e-s aussi ont lrsquoimpression qursquoils-elles les neacutegligent Ce qui prouve bien que la norme explicite de traitement eacutegal de toutes et de tous dissimule en reacutealiteacute une norme qui commande de laquo favoriser raquo les garccedilons Enfin les enseignant-e-s interrogent plus souvent et plus longtemps les garccedilons que les filles

2 secteur laquo Eacuteducation raquo

Sources

Franccediloise Vouillot Joeumllle Mezza Marie-Laure

Steibruckner Laurence Thieacutenot Orientation scolaire

et discrimination quand les diffeacuterences de sexe

masquent les ineacutegaliteacutes La documentation franccedilaise

Paris 2011

Florence Defresne Michel Queacutereacute Filles et garccedilons sur

le chemin de lrsquoeacutegaliteacute de lrsquoeacutecole agrave lrsquoenseignement

supeacuterieur 2010

Discriminations agrave lrsquoeacutecole rapport relatif aux auditions

sur les discriminations en milieu scolaire

22 septembre 2010

Leila Acherar Filles et garccedilons agrave lrsquoeacutecole maternelle

juin 2003

Nicole Mosconi 2001 laquo Comment les pratiques

enseignantes fabriquent de lrsquoineacutegaliteacute entre les sexes raquoLes dossiers des sciences de lrsquoeacuteducation ndeg 5 p 97-

109

23

2 secteur laquo Eacuteducation raquo

z Actions relatives aux choix drsquoorientation ce sont les filles et seulement elles qui ont eacuteteacute interpelleacutees comme devant changer leurs habitudes eacutelargir leur choix se libeacuterer des steacutereacuteotypes eacutetant sous-entendu que les garccedilons eux savaient choisir les bonnes filiegraveres et les bons meacutetiers

DES ProPoSitionS Pour agir

z Former et professionnaliser les acteurs de lrsquoeacuteducation (profs mais aussi les ATSEM)

z Faire attention aux manuels utiliseacutes (ont-ils des steacutereacuteotypes )

z Faire attention aux termes utiliseacutes lors de la communication agrave lrsquooral

z Neacutecessiteacute drsquoinstituer une formation initiale obligatoire des acteurs et actrices de lrsquoeacuteducation et de lrsquoorientation sur la question des discriminations et des ineacutegaliteacutes de sexe Il est illusoire de consideacuterer qursquoune laquo bonne information raquo serait agrave elle seule suffisante pour faire tomber les reacutesistances et deacutesarmer les steacutereacuteotypes

z Remarquer que lrsquoabsence des garccedilons dans les secteurs du soin de lrsquoeacuteducation du social nrsquoest jamais poseacute comme un problegravemehellip

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nombre de supports de lecture procircnant une theacutematique eacutegaliteacute utiliseacutesnombre de supports de lecture utiliseacutes

z Nombre de formation eacutegaliteacute suivie (preacutevention violenceslutte contre les steacutereacuteotypes) Nombre de formations suivies

z Nombre drsquointeractions adultes-filles adultes-garccedilonsNombre drsquointeractions totales adultes-jeunes

z Nombre drsquoactiviteacutes inteacutegrant une reacuteflexion sur la construction sociale du laquo feacuteminin raquo et du laquo masculin raquo nombre drsquoactiviteacutes proposeacutees

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Ressources de litteacuterature non sexiste lrsquoassociation lab-elle ou lrsquoatelier des merveilles httpwwwlab-elleorg

z Comprendre les steacutereacuteotypes analyser sa pratique Institut Egaligonewwwegaligoneorg

z Comprendre les meacutedias Freacutequence Ecoleshttpwwwfrequence-ecolesorg

z Preacutevenir les violences sexistes entre jeunes Filactionshttpwwwfrequence-ecolesorg

z Comportement sexiste guide drsquointervention en milieu scolairehttp wwwrhonegouvfr

z Eduquer agrave une sexualiteacute respectueuse et consentie MFPFhttpwwwplanning-familialorgcontent

z ASSOCIATON FRISSE facebook ASSOCIATION-FRISSE

z Deacutebats sur le respect Le printemps de la jupe et du respecthttpwwwprintempsdelajupecom

24

2 secteur laquo Eacutequipements et loisirs socio-eacuteducatifs raquo

Sources

Les peacuteripheacuteries urbaines entre normes et innovations

Les villes du Sud de lrsquoEurope Colloque de

Bordeaux juin 2008

De nouveaux modegraveles de viriliteacute musiques actuelles et cultures urbaines Yves

Raibaud

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z 100 de garccedilons dans les citeacutes stades 95 dans les skates parcs 80 dans les salles et lieux de reacutepeacutetition des musiques actuelles

z Deacutecrochage des jeunes filles des activiteacutes publiques agrave partir de 12 ans sauf pour des activiteacutes tregraves connoteacutees laquo feacuteminines raquo

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Geacuteographie des genres on imagine la preacutesence (et la protection) des femmes dans lrsquoespace public par la valorisation de leur rocircle maternel au sein de couloirs de circulation parc pour jeunes enfants laquo maisons raquo de lrsquoenfance de la parentaliteacute Les filles qui pratiquent le skate (5 ) sont souvent bien accepteacutees car elles sont en geacuteneacuteral performantes et qursquoelles ont adopteacute le comportement et les tenues des garccedilons

z Les ameacutenagements drsquoespaces publics se pensent laquo neutres raquo mais ne le sont pas Les subventions publiques beacuteneacuteficient donc principalement aux garccedilons

z La preacutevention de la deacutelinquance par le sport et les loisirs a conduit agrave nrsquoinvestir que pour les garccedilons renforccedilant par lagrave mecircme une socialisation viriliste sexiste et homophobe

DES ProPoSitionS Pour agir

z Programmer des activiteacutes dites masculines (de rugby et de skateshellip) pour les filles dans des espaces reacuteserveacutees dans un premier temps si le besoin srsquoen fait sentir puis sur les mecircmes lieux

z Programmer des activiteacutes dites laquo feacuteminines raquo (danse notammenthellip) pour les garccedilons en travaillant notamment sur le vocabulaire laquo viriliste raquo agrave mettre en avant

z Permettre lrsquoaccegraves des maisons de quartiers centres sociaux aux filles en limitant le zonage des garccedilons devant ces lieux par la creacuteation drsquoun espace de discussion agrave lrsquointeacuterieur

z Afficher et rappeler la loi agrave lrsquointeacuterieur des espaces de loisirs et drsquoactiviteacutes

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nbre drsquoactiviteacutes contre steacutereacuteotypeacuteesnbre drsquoactiviteacutes proposeacuteesz Eacutevolution de la reacutepartition du nbre de fillesgarccedilons en fonction des activiteacutes

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Ameacutenagements des espaces Robin des villeshttpwwwrobinsdesvillesorg

25

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les femmes ne repreacutesentent que 35 des licencieacutes des feacutedeacuterations sportives et 35 des sportifs de haut niveau

z Les activiteacutes physiques les plus pratiqueacutees par les femmes sont la danse la gymnastique lrsquoeacutequitation le patinage la natation et la randonneacutee peacutedestre Les femmes repreacutesentent 794 des licencieacutes de la Feacutedeacuteration franccedilaise drsquoeacutequitation 789 des licencieacutes de la Feacutedeacuteration franccedilaise de gymnastique Mais elles ne sont que 27 agrave avoir une licence agrave la Feacutedeacuteration franccedilaise en football

z La pratique feacuteminine est plus axeacutee vers le loisir la convivialiteacute et le lien social et moins axeacutee sur la compeacutetition Elle est eacutegalement fortement conditionneacutee par la situation sociale Seulement 32 des filles pratiquent un sport dans les ZEP conte 80 dans les classes moyennes et supeacuterieures

z 105 de femme directrices de CREPS

z 21 des postes drsquoinspection de professeur(e) et de conseiller(e)

z 94 (11 femmes sur 117) preacutesidentes de feacutedeacuterations sportives

z 1461 femmes arbitres et juges de haut niveau

z En 2010-2011 le Mouvement olympique national ne respecte pas le quota de 20 de femmes dans les structures deacutecisionnelles une seule des 30 feacutedeacuterations olympique est preacutesideacutee par une femme

z Les magasins de sport 85 des dirigeants son des hommes alors qursquoagrave llsquointeacuterieur des boutiques les femmes occupent des postes de caissiegraveres ou vendeuses

z JO deacutesormais la quasi-totaliteacute des disciplines sportives et olympiques comportent des eacutepreuves masculines et feacuteminines Cependant il existe toujours de fortes dispariteacutes dans le nombre drsquoeacutepreuves les eacutepreuves masculines sont plus nombreuses que les eacutepreuves feacuteminines Cela a des reacutepercussions sur le nombre de meacutedailles distribueacutees (moins pour les femmes)

z La moindre couverture meacutediatique des compeacutetitions et exploits des sportives (faible retransmission teacuteleacutevisuelle exemple en septembre 2010 Teddie Riner et Lucie Decosse tous les deux champions du monde 606 articles de presse contre 156 pour Lucie Decosse soit quatre fois moins )

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z La question du corps feacuteminin de sa visibiliteacute pour soi-mecircme et les autres au niveau de la pratique loisir comme la compeacutetition (le voile de la judokate au JO de Londres 2012 versus la tenue des volleyeuses de plagehellip)

z Lrsquoimpreacutegnation des consciences quant agrave la moindre capaciteacute sportive reacuteelle ou supposeacutee des femmes

Source

Rapport 2010-2011 Eacutegaliteacute des femmes et des hommes

dans le sport Deacuteleacutegation aux droits des femmes du

Seacutenat

26

secteur laquo Sport raquo2

27

DES ProPoSitionS Pour agir

z Veacuterifier qursquoil y a une extension des disciplines auxquelles les femmes peuvent participer sans srsquoexposer agrave la reacuteprobation de leur environnement

z Loisir

bull Precircter attention aux conditions de desserte des eacutequipements sportifs par les transports en commun (car les femmes prennent plus souvent les transports en commun)

bull Attirer la pratique feacuteminine en utilisant le registre social du laquo feacuteminin raquo insister sur le cocircteacute laquo loisir raquo laquo lien social raquo et le cocircteacute laquo sport-santeacute raquo du sport viseacute

bull Proposer des activiteacutes croiseacutees megravere-enfant ou des temps drsquoaccueil pour les jeunes enfants (partenariat avec des structures drsquoaccueil )

z Encourager la labellisation des associations qui srsquoimpliquent dans le sport feacuteminin

z Srsquoassurer qursquoil y a au moins 20 de siegraveges attribueacutes aux femmes dans les structures deacutecisionnelles mettre en place un reacuteseau de femmes dirigeantes

et assurer un systegraveme de parrainage des nouvelles dirigeantes sportives

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Eacutevolution du nbre de licencieacutees- licencieacutes Nbre total de licences

z Nbre de pratiquantes- pratiquants en fonction des seacuteances Nbre total de personnes par seacuteances

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

Pocircle ressources en sport mixiteacute eacutetablissement public du ministegravere des sports SMEC drsquoAix-en-Provencez httpwwwcreps-pacasportsgouvfr

Sites drsquoinformation z Femmes de sport httpwwwfemmesdesportcomz Sportiva httpwwwsportiva-infoscom

secteur laquo Sport raquo2

2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Dans lrsquoESS lrsquoemploi des femmes est tregraves majoritaire (66 des effectifs salarieacutes sont des femmes) contrairement au secteur priveacute ougrave les hommes repreacutesentent plus de 60 des emplois Ces femmes ont majoritairement plus de 40 ans (55 des effectifs feacuteminins)

z Ougrave travaillent-elles Dans les associations les mutuelles et les fondations (70 de lrsquoeacutequipe salarieacutee est feacuteminine) Elles sont principalement dans lrsquoaction sociale (75 de femmes) dans lrsquoenseignement (63 ) dans la santeacute (79 ) et dans les activiteacutes financiegraveres (61 )

z Le taux de feacuteminisation de lrsquoencadrement supeacuterieur (le fait drsquoecirctre cadre) est une caracteacuteristique commune agrave lrsquoESS (54 de cadres sont des femmes) et au secteur public (55 ) LrsquoESS se deacutemarque alors de lrsquoeacuteconomie priveacutee ougrave le taux nrsquoest que de 30 de femmes cadres

z Le temps complet est beaucoup plus freacutequent chez les hommes que chez les femmes (55 des femmes sont agrave temps complet tout secteurs confondus contre 75 des hommes)

z Les femmes sont presque agrave eacutegaliteacute par rapport aux hommes dans le nombre de postes en CDI dans lrsquoESS Il y a mecircme une diffeacuterence dans lrsquoaction sociale ougrave 78 des postes en CDI sont occupeacutes par des femmes contre 67 par des hommes

z Mais 78 des salarieacutes femmes sont en CDD contre 22 des hommes

z Eacutecarts de salaire 29 000 euros en reacutemuneacuteration annuelle brut pour les femmes contre 35 500 euros pour les hommes tous secteurs drsquoactiviteacute et entreprises confondus

z Les femmes sont particuliegraverement preacutesentes dans le secteur associatif (70 des salarieacutes sont des femmes) plus de perspectives drsquoemplois mais des emplois souvent meacutediocres (CDD emplois aideacutes temps partiels) un plafond de verre moins important les femmes peuvent acceacuteder plus facilement aux postes de cadres mais ce sont des cadres aux responsabiliteacutes limiteacutees (nombre de salarieacutes peu eacuteleveacute pas de seacutecuriteacute de lrsquoemploi ducirc aux financements aleacuteatoires des associations) des eacutecarts de salaire moindre avec les hommes mais des salaires globalement plus bas

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Bien que lrsquoESS repose sur une conception de co-gouvernance de co-construction les meacutecanismes de reacutepartition des rocircles et pouvoirs entre les femmes et les hommes sont reproduits prouvant ainsi leur forte impreacutegnation inconsciente

z La creacuteation drsquoentreprise est penseacutee laquo au masculin raquo Une femme cheffe drsquoentreprise peut encore nrsquoecirctre pas prise au seacuterieux lors drsquoune demande de precirct bancaire sauf dans le cadre de laquo micro-creacutedit raquo

Source

LrsquoESS au feacuteminin et si tout le monde y gagnait

Retour sur la rencontre du 16 novembre 2011 par le

Collectif FemmESS

secteur laquo Eacuteconomie sociale et solidaire raquo

28

29

2 secteur laquo Eacuteconomie sociale et solidaire raquo

DES ProPoSitionS Pour agir

z Le respect du cadre leacutegal et reacuteglementaire du droit du travail Les entreprises de lrsquoESS sont soumises aux mecircmes obligations en matiegravere drsquoeacutegaliteacute professionnelle que les entreprises priveacutees Ainsi en 2010 un accord global a eacuteteacute signeacute sur lrsquoeacutegaliteacute hommesfemmes dans le secteur de lrsquoESS portant sur 6 domaines le recrutement la formation la mobiliteacute professionnelle lrsquoeacutegaliteacute salariale les congeacutes lieacutes agrave la parenteacute et lrsquoorganisation des temps de travail

z Les services agrave la personne reacuteflexion indispensable sur la masculinisation de la profession la professionnalisation des parcours et lrsquoorganisation des temps de travail des salarieacutees

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistiquez Reportez-vous agrave la fiche laquo diagnostic employeur raquo

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Les CRESS chambres reacutegionales de lrsquoeacuteconomie sociale et solidaire

CRESS Rhocircne-Alpes wwwcress-rhone-alpesorg

30

2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les coopeacuteratives agricoles comptent (donneacutees 2009) 68 drsquohommes dans leurs effectifs (56 chez les OS 75 srsquoagissant des emplois de maicirctrise et 785 pour les ingeacutenieurs et cadres) La partie logistique de lrsquoactiviteacute nrsquoemploie que 11 de femmes Les femmes repreacutesentent 40 de la population salarieacutee agricole avec un effectif de 657000 personnes Parmi les femmes salarieacutees 39 travaillent dans la viticulture 33 dans les cultures speacutecialiseacutees 16 dans les cultures et eacutelevages non speacutecialiseacutes

z La part de femmes chefs drsquoexploitation ou co-exploitantes est de 27 en 2010 (mais la majoriteacute restent co-exploitantes) Mecircme si les agricultrices srsquoinstallent de plus en plus dans un projet professionnel personnel la grande majoriteacute accegravede encore au meacutetier par mariage

z 60 des femmes cheffes drsquoexploitation ou co-exploitantes ont plus de 50 ans (elles succegravedent agrave leur maris lors de leur retraite)

z Feacuteminisation plus eacuteleveacutee dans les exploitations avec ovins caprins et autres herbivores et dans les exploitations speacutecialiseacutees dans le maraicircchage et lrsquohorticulture et dans la viticulture Ce sont des exploitations geacuteneacuteralement de taille plus petite Plus de femmes sont engageacutees dans lrsquoagriculture biologique (les femmes sont plus sensibles agrave lrsquoenvironnement et agrave la qualiteacute alimentaire ou ses creacuteneaux reacutecents laissent plus de place aux femmes)

z Speacutecificiteacute du meacutetier drsquoagricultrice elles ont plus recours agrave la vente en circuit court (contact direct avec le consommateur) elles proposent plus souvent des heacutebergements touristiques ou des activiteacutes de loisir

z Le niveau de formation des exploitantes srsquoest consideacuterablement eacuteleveacute et est en moyenne supeacuterieur agrave leurs homologues masculins mais 86 des femmes accegravedent agrave la formation continue contre 138 des hommes

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Les responsables de formation attendent que la conduite drsquoengins agricoles soit inneacutee

z Freins de lrsquoaccegraves agrave la formation continue se sentir autoriseacuteeleacutegitime agrave suivre une formation ndash Srsquoautoriserecirctre autoriseacutee agrave srsquoabsenter de lrsquoexploitation (et ecirctre remplaceacutee )

z Lrsquoideacutee du chef de famille du laquo lrsquoagriculteur bon pegravere de famille raquo empecircche de prendre au seacuterieux une fille voulant reprendre une exploitation

z Les aides agrave lrsquoinstallation sont plus difficiles agrave obtenir pour une femme que pour un homme

z Certains produits sont nocifs pendant la grossesse nocifs pour la fertiliteacute davantage associeacutee aux femmes qursquoaux hommes

Sources

Les femmes dans le monde agricole - centre drsquoeacutetudes et de prospectives du ministegravere

de lrsquoagriculture ndeg 38 mars 2012

Quelle place pour les femmes dans lrsquoagriculture au

1er janvier 2009 - Direction des eacutetudes des reacutepertoires

et des statistiques de laMSA

EGALrsquo AGRI meacutetiers drsquoun nouveau genre Comment permettre lrsquoeacutegaliteacute drsquoaccegraves aux meacutetiers agricoles pour les femmes et les hommes en pays beaujolais eacutelargi MdEF en Pays Beaujolais

Elargi et la Chambre drsquoAgriculture

secteur laquo Agriculture raquo

2 secteur laquo Agriculture raquo

DES ProPoSitionS Pour agir

z La loi drsquoorientation agricole de 1999 institue le statut de laquoconjoint collabora-teur raquo cela permet une reconnaissance professionnelle du travail des femmes et une ameacutelioration de leur protection sociale Depuis 2005 ce statut a eacuteteacute eacutetendu aux personnes pacseacutees Ce changement des statuts a permis non seulement la croissance de lrsquoemploi feacuteminin dans lrsquoagriculture mais aussi la visibiliteacute de celui-ci Le mari et la femme deviennent associeacutes (statut juridique) et non plus seulement eacutepoux (statut matrimonial) Sans statut professionnel les femmes ne beacuteneacuteficient ni de protection sociale ni de droits agrave la retraite continuer agrave promouvoir ce statut protecteur

z Trouver des pionniegraveres pouvant montrer que les femmes peuvent ecirctre agricultrice

z Communiquer sur les meacutetiers agricoles avec le CIO et lrsquoeacuteducation nationale

z Mettre en place une animation de sensibilisation aupregraves de jeunes sur les steacutereacuteotypes de sexe en agriculture (jeu des parcours de vie) + teacutemoignages

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Ministegravere de lrsquoagriculture et ses repreacutesentations reacutegionales les DRAAF (directions reacutegionales de lrsquoalimentation de lrsquoagriculture et de la forecirct)

httpagriculturegouvfr

z Chambre drsquoagriculture httprhone-alpessynagricom

31

32

2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les femmes repreacutesentent 46 de la population active mais seulement 30 sont creacuteatrices drsquoentreprises

z La taille moyenne de leurs entreprises est de 21 salarieacutes ETP contre 25 salarieacutes ETP pour les hommes

z Les femmes creacuteent avec des ressources moindres et donc prennent moins de risques

z 49 des femmes ont le bac ou + (contre 44 chez les hommes)

z Statut anteacuterieur 25 eacutetaient inactives contre 10 chez les hommes

z 3 ans apregraves la creacuteation le taux de survie de lrsquoentreprise drsquoune femme est de 60 contre 65 pour lrsquoentreprise drsquoun homme

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Heacutereacutediteacute sociale reproduction du scheacutema familial si on a eu des parents entrepreneurs heacutereacutediteacute plus accentueacutee chez les hommes

z La creacuteation drsquoentreprise est penseacutee laquo au masculin raquo Une femme cheffe drsquoentreprise peut encore nrsquoecirctre pas prise au seacuterieux lors drsquoune demande drsquoaccompagnement agrave la creacuteation (notamment dans un secteur dit laquo masculin raquo) ou de precirct bancaire sauf dans le cadre de laquo micro-creacutedit raquohellipor le sous-financement dans la creacuteation met en danger la survie de lrsquoentreprise

z Les femmes creacuteatrices sont plus diplocircmeacutees que les hommes mais sur un parcours professionnel moins adapteacute au statut drsquoentrepreneur (moins drsquoexpeacuteriences manageacuteriales) Aussi les femmes creacuteatrices drsquoentreprise creacuteent plus souvent dans un secteur drsquoactiviteacute qui nrsquoest pas celui dans lequel elles travaillaient auparavant (ce qui accroicirct le risque drsquoeacutechec) Elles creacuteent dans un domaine qui leur fait envie qui srsquoaligne avec un eacutepanouissement personnel De ce fait elles beacuteneacuteficient souvent drsquoune moindre expeacuterience professionnelle en lien direct avec le secteur dans lequel elles entreprennent

z La creacuteation par les femmes compte tenu de la construction sociale du laquo feacuteminin raquo neacutecessite notamment un accompagnement quant agrave lrsquoeacutevaluation du revenu preacutevisionnel et quant agrave lrsquoimpact de la creacuteation sur lrsquoorganisation familiale

DES ProPoSitionS Pour agir

z Inteacutegration des contraintes speacutecifiques de la creacuteation drsquoentreprise par les femmes compte tenu de la construction sociale du laquo feacuteminin raquo par les accompagnateurs de projets

z Lutte contre les repreacutesentations steacutereacuteotypeacutees geacuteneacuteratrices drsquoautocensure diversification des cursus deacuteveloppement des capaciteacutes de management et creacuteation drsquoun esprit drsquoentreprise par les reacuteseaux

Sources

Sites Internet de Paris pionniegraveres lrsquoAPCE

Agence pour la creacuteation drsquoentreprises Lyon ville

entreprenariatLrsquoentreprenariat au feacuteminin

Avis et rapport du Conseil eacuteconomique social et

environnemental 2009 Chiffres INSEE 2006

secteur laquo Creacuteation drsquoentreprise raquo

33

2 secteur laquo Creacuteation drsquoentreprise raquo

z Antenne speacutecialiseacutee au sein de lrsquoAgence pour la creacuteation drsquoentreprise APCE en srsquoinspirant du modegravele du Centre drsquoentreprenariat feacuteminin du Queacutebec plateforme centrale drsquoinformation afin de faciliter le repeacuterage car toutes les informations drsquoaide aux femmes sont actuellement tregraves disperseacutees

z Visibiliteacute des reacuteseaux de cheffes drsquoentreprises

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

Structures drsquoaccompagnement

z APCE agence pour la creacuteation drsquoentreprise wwwapcecom

z Les chambres de commerces et drsquoindustrie httpwwwccifrwebportail-acfciaccueil

z Les centres drsquoinformation des femmes et des familles (CIDFF) wwwcreationaufeminin-cidff69org

z Feacutedeacuteration pionniegraveres incubateurs au feacuteminin de services innovants httpwwwfederationpionnieresorg

z Le parcours NACRE accompagnement individuel par des professionnels de la creacuteation et la reprise drsquoentreprise httpwwwemploigouvfr

z RACINES reacuteseau drsquoaccompagnement des creacuteations et des initiatives avec une nouvelle eacutepargne de solidariteacute racines-clefecom

z IRFED institut international de formation et de conseil agrave la creacuteation drsquoentreprise pour les femmes en Ile-de-France wwwirfed-europeorg

z Lyon entrepreunariat reacuteseau drsquoaccompagnement agrave la creacuteation reprise transmission drsquoentreprise dans le Grand Lyon wwwlyon-ville-entrepreneuriatorg

z Le CIDFF du Rhocircne httpwwwcreationaufeminin-cidff69org

Financement z France active favoriser la creacuteation individuelle gracircce agrave un financement solidaire

httpwwwfranceactiveorgz France initiative reacuteseau de financement de la creacuteation drsquoentreprise

httpwwwinitiative-francefr

z BPI France (ex OSEO) eacutetablissement public avec pour mission de soutenir lrsquoinnovation et la croissance des PME httpwwwbpifrancefr

z Le Fonds de Garantie aux Initiatives Feacuteminines (FGIF) une caution pour favoriser lrsquoaccegraves au creacutedit bancaire httpwwwapcecom

2 secteur laquo Creacuteation drsquoentreprise raquo

Reacuteseaux de femmes cheffes drsquoentreprises z Actionrsquoelles wwwactionellescomz Force Femmes reacuteseau drsquoaccompagnement pour les femmes de plus de 45

ans wwwforcefemmescomz Reacuteseau Femmes-business Angels wwwfemmesbusinessangelsorg

z Agir avec elles en Beaujolais wwwagir-avec-ellesfrz Les dirigeantes de Seine et Marne wwwdirigeantes-actives77frz Suppleacutement Dames supplementdamewordpresscom

Aides financiegraveres z OSEO le parcours NACRE precircts agrave la creacuteation drsquoentreprises le Fonds de

Garantie aux Initiatives Feacuteminines (FGIF) un dispositif pour favoriser lrsquoaccegraves au creacutedit bancaire

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nombre de creacuteateurs et de creacuteatrices suiviesNbre total de creacuteations accompagneacutees

z Nombre drsquoaccompagnateur-trices formeacutees agrave la prise en compte des contraintes speacutecifiques de la creacuteation drsquoentreprise par des femmes Nbre total de personnes formeacutees

34

35

Aidemeacutemoireeacutegaliteacute

Retrouver compileacutes dans cet aide meacutemoire les laquo comment agir raquo des

rubriques preacuteceacutedentes

Agrave mettre en œuvre en fonction des possibiliteacuteshellip

vLisibiliteacute politique de lrsquoengagement en faveur rdde lrsquoeacutegaliteacuteeacute

Lrsquoeacutegaliteacute femmes hommes est inscrite dans mon projet associatif

Je veacuterifie mes supports de communication et mes documents de travail afin que ne soient pas veacutehiculeacutes des steacutereacuteotypes de genre tant dans les images que dans le texte

Je donne une visibiliteacute agrave lrsquoinvestissement des beacuteneacutevoles feacuteminines en feacuteminisant leurs fonctions (et vice versa)

Je communique sur mes actions laquo eacutegaliteacute raquo

En externe

En interne

ggouvernance associative e

Je mets en place un fonctionnement associatif favorisant lrsquoaccegraves de toutes aux responsabiliteacutes

Je limite le cumul des mandats eacutelectifs et je reacuteduis la dureacutee des mandats

Je deacuteveloppe la colleacutegialiteacute la cogestion des responsabiliteacutes

Jrsquoorganise des formes de tutorat pour accompagner agrave la prise de responsabiliteacutes

eacutecheacuteancieractions observations

3

vPrise en compte des contraintes familiales dde mes beacuteveacuteneacutevolese

Conscient de lrsquoimpact des charges familiales sur le temps disponible je programme les temps de reacuteunion et de concertation en conseacutequence

Je propose des CESU preacute-financeacute je prends en compte les coucircts lieacutes aux obligations familiales jrsquoorganise des modaliteacutes de garde ou des activiteacutes conjointes enfants-parents beacuteneacutevoles

gFormation des beacuteneacutevoles e

(en lien avec le thegraveme preacuteceacutedent) Mes lieux et temps de formation prennent en compte la parentaliteacute

Je forme mes beacuteneacutevoles agrave la prise de parole en public agrave lrsquoassertiviteacute et agrave tout autre technique qui permet la mise en valeur de lrsquoindividu

Je propose des sensibilisations agrave lrsquoeacutegaliteacute

eacutecheacuteancieractions observations

36

Aide meacutemoire eacutegaliteacute

vmes obligations drsquoemployeurs de +de 50 salarieacutesr

Je reacutedige annuellement un rapport de situation compareacutee RH

Je lrsquoanalyse dans un compte rendu annuel de lrsquoeacutegaliteacute

Ces documents sont adresseacutes aux salarieacutees

Je mets en place des actions de discriminations positives si la situation lrsquoexige (rattrapage salarial formation speacutecifique)

Je reacutedige mes offres drsquoemplois en respectant la mixiteacute dans lrsquointituleacute des postes et des compeacutetences attendues

zEmployeurs actions formationr

Mes lieux et temps de formation prennent en compte la parentaliteacute

Jrsquoencourage mes agents agrave la prise de parole en public agrave lrsquoassertiviteacute et agrave toute autre technique qui permet la mise en valeur de lrsquoindividu

Je sensibilise mes cadres et mes agents agrave des formations agrave lrsquoeacutegaliteacute (notamment professionnelle)

eacutecheacuteancieractions observations

37

3 Aide meacutemoire eacutegaliteacuteAide meacutemoire eacutegaliteacute

3 Aide meacutemoire eacutegaliteacute

Employeurs actions laquoarticulation des tempsraquor

Jrsquoai une charte de gestion du temps

Le systegraveme des horaires de travail des RTT permet la conciliation des temps (plage variable annualisation des temps reacutecupeacuterationhellip)

Jrsquoinvite les pegraveres agrave prendre part aux temps familiaux (actions de communication incitation agrave une prise reacuteguliegravere des RTT des congeacutes enregistreacutes sur le CET arbre de noeumllhellip)

Jrsquoorganise des journeacutees porte ouverte laquo enfants dans lrsquoassociation raquo

Jrsquoinforme mes salarieacutes sur les conseacutequences du temps partiel en matiegravere de salaire et de retraite

En geacuteneacuteral mes reacuteunions ne commencent pas avant 09 h 00 et ne se terminent pas apregraves 17 h 00

Jrsquoai une action sociale en faveur de mes salarieacutes qui propose

bull Des CESUbull Des services de conciergeriebull Des seacutejours vacances pour les enfantsbull Des places de cregraveches de garderie

Prise en compte de lrsquoeacutegaliteacute dans mes actionsr

En amont

Jrsquoai construit mon action avec des femmes et des hommes

Jrsquoai analyseacute mon public cible

Jrsquoai deacutefini des objectifs et des indicateurs

Jrsquoai adopteacute des visuels et des textes non steacutereacuteotypeacutes

Pendant lrsquoaction

Je suis cette question lors de mes CA laquo copil raquo laquo cotech raquohellip

Jrsquoai un suivi statistique ventileacute par sexe

Jrsquoapporte les corrections neacutecessaires en fonction des eacuteleacutements constateacutes

eacutecheacuteancieractions observations

38

39

3 Structures ressourcesAide meacutemoire eacutegaliteacute

Au-delagrave des reacutefeacuterences citeacutees dans les diagnostics

n Culture page 16 - 17

n Meacutedias page 18 - 19

n Eacuteducation page 20 - 21

n Eacutequipements et loisirs socio-eacuteducatifs page 22

n Sport page 23 - 24

n Eacuteconomie sociale et solidaire page 25 - 26

n Agriculture page 27 - 28

n Creacuteation drsquoentreprise page 30 - 31

en voici drsquoautres (non exhaustives)

w Services de lrsquoEacutetat Reacuteseau du ministegravere des Droits des femmes de la Ville de la Jeunesse et des Sportshttpfemmesgouvfr

Travaux nationaux

w Haut conseil agrave lrsquoeacutegaliteacute entre les femmes et les hommeshttpwwwhaut-conseil-egalitegouvfr

w Commissariat geacuteneacuteral agrave la strateacutegie et agrave la prospectivehttpwwwstrategiegouvfrpublicationslutter-contre-stereotypes-filles-garcons

w Conseil supeacuterieur de lrsquoaudiovisuelhttpwwwcsafrEtudes-et-publicationsLes-etudesLes-etudes-du-CSAEtudes-sur-les-stereotypes-feminins-qui-peuvent-etre-vehicules-dans-les-series-de-fiction-les-emissions-de-divertissement-et-d-anima-tion

3

Ce guide est le fruit drsquoun travail collectif reacutealiseacute agrave la direction deacutepartementale de la coheacutesion sociale du Rhocircne par

n Mission deacutepartementale aux droits des femmes et agrave lrsquoeacutegaliteacute

Claire LACHAcircTRESasha MONNERONddcs-droitsdesfemmesrhonegouvfr

n Mission vie associative

Natacha LACROIX-BAUDRIONddcs69-jsvarhonegouvfr

Publication

Ministegravere des droits des femmes de la ville de la jeunesse et des sportsDJEPVA - Bureau du deacuteveloppement de la vie associative95 avenue de France - 75 650 Paris CEDEX 13

Conception graphiqueColette Vernet

PhotosHerveacute Hamon

40

Retrouvez toutes les informations et les coordonneacutees des points drsquoappui agrave la vie associative sur le portail officiel

wwwassociationsgouvfr

eacuteg

alit

eacute

Page 11: Le guide égalité

diagnostic laquo Instances deacutecisionnelles raquo1

w Encourager agrave la prise de responsabiliteacute renforcer le sentiment drsquoefficaciteacute professionnelle deacutevelopper le tutorat valoriser les compeacutetences et ressources de vos beacuteneacutevoles par des formations de prise de parole en public par exemple Contact en Rhocircne-Alpes pour une pariteacute associative

httpwwwparacor-rhonealpesfr

w Repenser le fonctionnement des instances limiter le cumul des mandats reacuteduire la dureacutee des mandats deacutevelopper la cogestion des responsabiliteacutes mettre en place des actions de discriminations positives (dispositions statutaires contraignantes imposant la pariteacute ou la proportionnaliteacute) etc

w Travailler sur lrsquoimage de la preacutesidence pouvoir solitaire ou colleacutegialiteacute Co-preacutesidence mixte

w Repenser les temps associatifs (la planification des reacuteunions et leurs horaires prendre en compte les coucircts lieacutes aux obligations familiales utiliser les outils et techniques de communication agrave distance voir page 7)

11

12

Combien y a-t-il de salarieacutees

Combien y a-t-il de personnes cadres

Parmi ces cadres combien de personnes ont beacuteneacuteficieacute de promotion interne au cours de leur carriegravere dans lrsquoassociation

Deacutelai moyen drsquoobtention des promotions

Combien y a-t-il de personnes agrave des postes drsquoencadrement

Parmi ces personnes combien ont beacuteneacuteficieacute de promotion interne au cours de leur carriegravere

Quel deacutelai pour obtenir des promotions

Quelle est la reacutemuneacuteration moyenne annuelle

Et en fonction de chaque niveau hierarchique (ou cateacutegorie)

Combien y a-t-il de personnes en CDI

Combien y a-t-il de personnes en CDD

Combien y a-t-il de personnes agrave temps partiel

Combien de personnes sont actuellement en congeacute parental

Quel est lrsquoeacutecart entre le salaire drsquoune personne rentrant de congeacute parental et le salaire moyen drsquoune personne nrsquoeacutetant pas partie en congeacute parental

De qui se composait le jury dans les dix derniers jurys de recrutement

Dans les dix derniers jurys de recrutement qui occupait la preacutesidence

Femmes Hommes

Que repeacuterez-vous Remarquez-vous des diffeacuterences significatives entre les femmes et les hommes Et si oui sur quelles rubriques se portent-elles En particulier que remarquez-vous concernant les salaires et les personnes en situation preacutecaire (CDD temps partiel)

Rappel de la leacutegislation du travail si vous employez

plus de 50 salarieacutes vous ecirctes tenus aux obligations

leacutegales et reacuteglementaires du droit du travail en matiegravere drsquoeacutegaliteacute professionnelle suivantes eacutetablissement drsquoun rapport de situation

compareacutee drsquoun plan drsquoaction mise en œuvre de

neacutegociations collectives

etc Cfarticle

L1141-1 et suivants du code du travail

1 diagnostic laquo Employeurs raquo

diagnostic laquo Employeurs raquo1

Vous constatez des diffeacuterences marqueacutees dans le deacuterouleacute de carriegravere les reacutemuneacuterations lrsquoaccegraves aux responsabiliteacutes etc entre les femmes et les hommes salarieacutees de votre association

Voici quelques eacuteleacutements de compreacutehension w La culture du preacutesenteacuteisme de la cooptation lrsquoimage inconsciente associeacutee au

pouvoir peut conduire agrave privileacutegier les hommes dans les promotions internes dans le recrutement des cadres ou des personnes ayant des responsabiliteacutes drsquoencadrement

w Lrsquoutilisation unique de termes comme laquo ecirctre disponible raquo laquo avoir de lrsquoassurance raquo laquo avoir le sens des responsabiliteacutes raquo laquo avoir un potentiel eacutevolutif raquo dans les offres drsquoemploi ou les critegraveres de seacutelection peut conduire agrave nrsquoattirerne retenir que des hommes car ces termes renvoient agrave des caracteacuteristiques culturellement associeacutees plutocirct au masculin

w Le temps partiel le congeacute parental est socialement admis pour les femmes tregraves peu pour les hommes

Comment agir w Inscrire des objectifs en terme drsquoeacutegaliteacute femmeshommes dans les projets

associatifs (cela marque et officialise la volonteacute politique du collectif)

w Opeacuterer une veille statistique en reacutealisant annuellement un rapport chiffreacute de la situation des femmes et des hommes

w Porter une attention sur vos plaquettes de communication site internet (visuels de mixiteacute dans lrsquoexercice des fonctions repreacutesenteacutees termes employeacutes etc)

w Afficher votre respect des temps de vie par des mesures effectives qui faciliteront notamment la parentaliteacute (temps de travail annualiseacute plages horaires flexibles attention porteacutee aux horaires de deacutebut et de fin des reacuteunions accegraves aux services de conciergerie chegraveque emploi service universel prise du congeacute paterniteacute instauration de journeacutee de deacutecouverte du lieu de travail par les enfants du personnelhellip)

w Feacuteminiser et masculiniser les noms des meacutetiers pour que chacune puisse srsquoy projeter

w Reacutediger vos offres drsquoemploi en veillant agrave activer ensemble les steacutereacuteotypes laquo feacuteminins raquo et laquo masculins raquo pour attirer le plus de candidatures diffeacuterentes possibles (ex laquo profil rechercheacute sens des relations humaines logique rigueur) de mecircme pour les critegraveres utiliseacutes lors de la seacutelection des candidates

w Oser la mixiteacute dans les meacutetiers ( des femmes dans le bacirctiment cf les campagnes de la CAPEB des hommes dans les secteurs du social et des soins)

13

Activation drsquoun champ plutocirct culturellement associeacute

aux femmes- mais pas uniquement rempli par les

femmes dans la reacutealiteacute

idem version hommes

14

diagnostic laquo Employeurs raquo

La formation des salarieacutees Femmes Hommes

Combien de personnes ont acceacutedeacute agrave la formation continue cette anneacutee

Combien de personnes ont beacuteneacuteficieacute du DIF

Combien de personnes ont eacuteteacute orienteacutees vers des formations diplocircmantes

Combien de beacuteneacutevoles ont beacuteneacuteficieacute drsquoune formation prise en charge par lrsquoassociation (formation technique formation agrave la gestion associativehellip)

Combien de personnes suivent actuellement une VAE

Combien de personnes ont deacutejagrave beacuteneacuteficieacute drsquoune formation agrave lrsquoeacutegaliteacute

Que repeacuterez-vous Remarquez-vous des diffeacuterences significatives entre les femmes et les hommes Et si oui sur quelles rubriques se portent-elles

Comment agir w Porter attention aux conditions de formation par rapport aux charges familiales

de vos salarieacutees

w Concevoir des programmes de formation qui allient le deacuteveloppement personnel et la formation technique

w Porter attention agrave la qualiteacute des entretiens drsquoeacutevaluation moment propice pour prendre en compte les projets des salarieacutees et construire avec elles et eux leurs parcours professionnels

1

15

16

2

Pour permettre des transformations concregravetes pour favoriser lrsquoeacutemancipation individuelle et collective la prise en compte de lrsquoeacutegaliteacute ne doit pas se limiter agrave assurer lrsquoaccegraves de chacunes beacuteneacutevoles et salarieacutees aux postes agrave responsabiliteacutes dans lrsquoassociation

Avoir des hommes et des femmes au conseil drsquoadministration participant agrave eacutegaliteacute crsquoest bien Mais quel impact si par ailleurs les

actions que vous engagez veacutehiculent des steacutereacuteotypes de genre Si dans les activiteacutes quotidiennes les uns et les unes sont enfermeacutees dans

des rocircles assigneacutees agrave des tacircches lieacutees aux repreacutesentations dominantes de ce qui est feacuteminin et de ce qui est masculin Si les ineacutegaliteacutes sont reproduites

La question de lrsquoeacutegaliteacute doit ecirctre traiteacutee de faccedilon transversale pour toutes les actions toutes les activiteacutes de lrsquoassociation Lrsquooutil proposeacute ci-apregraves invite ainsi agrave prendre en compte lrsquoobjectif drsquoeacutegaliteacute femmeshommes fillesgarccedilons dans chacune des actions meneacutees par lrsquoassociation agrave chaque eacutetape du projet

Dans les pages qui suivent vous trouverez notamment des donneacutees preacutecises et actualiseacutees par secteur drsquoactiviteacutes

n Culture page 18

n Meacutedias page 20

n Education page 22

n Eacutequipements et loisirs socio-eacuteducatifs page 24

n Sport page 26

n Eacuteconomie sociale et solidaire page 28

n Agriculture page 30

n Creacuteation drsquoentreprise page 32

Lrsquoeacutegaliteacutedans les

actions

2

En amont au stade de la construction de lrsquoaction w Entourez-vous de femmes et drsquohommes pour eacutelaborer votre projet (au moins

30 de lrsquoune ou de lrsquoautre) Cela devrait permettre de prendre en compte les contraintes des deux sexes agrave condition drsquoeacutetablir eacutegalement les conditions de lrsquoexpression pour permettre agrave celles et ceux qui nrsquooseraient pas de prendre la parole

w Inteacutegrer des objectifs laquo eacutegaliteacute raquo adapteacutes agrave votre secteur Agrave vous de deacutefinir ceux prioritaires pour votre action (reacutefeacuterez-vous aux diagnostics nationaux preacuteciteacutes et faites-vous aider voir pages suivantes)

w Questionner votre pratique et vos repreacutesentations pour eacuteviter la reproduction inconsciente des steacutereacuteotypes Pour ce faire organiser une formation sur les questions drsquoeacutegaliteacute peut srsquoaveacuterer bien utile pour vous-mecircme les beacuteneacutevoles les salarieacutees et les participantes agrave lrsquoaction (liste des structures ressources proposant des formations ou des accompagnements page 35)

w Deacutefinir votre public cible combien de femmes et combien drsquohommes et pour chaque sexe les caracteacuteristiques (acircge niveau de formation etc) et les eacuteventuelles contraintes particuliegraveres (faciliteacutes drsquoaccegraves aux modes de transports en commun aux modes de gardehellip) Eacutetudier quelles pourraient ecirctre les incidences (positives et neacutegatives) de votre nouvelle action sur les femmes et sur les hommes sur les filles et sur les garccedilons

w Porter attention aux supports visuels et textuels (bonnes pratiques possibles femme et homme ayant le mecircme rocircle sur une photographie pas que des gar-ccedilons pour illustrer des activiteacutes sportives feacuteminisation et masculinisation des noms des rocircles sociaux et professionnels etc)

Pendant le deacuterouleacute de lrsquoaction w Mesurer lrsquoimpact de votre action en eacutetablissant un suivi speacutecifique des objectifs

propres agrave lrsquoeacutegaliteacute

w Apporter les eacuteventuelles corrections neacutecessaires en fonction des constats que vous aurez eacutetablis

w Communiquer sur vos reacutesultats aupregraves du public de votre public de vos financeurs (notamment si vous avez beacuteneacuteficieacute de financements europeacuteens)

17

Deacutemarche geacuteneacuterale

18

secteur laquo Culture raquo2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Qui dirige Ce sont les hommes qui dirigent

z 92 des theacuteacirctres consacreacutes agrave la creacuteation dramatique

z 89 des institutions musicales

z 78 des eacutetablissements agrave vocation pluridisciplinaire

z 59 des centres choreacutegraphique nationaux

hellip Et qui concentrent les subventions (23 Meuro contre 17 Meuro)

LES FrEinS au CHangEmEnt

z Les candidates sont toujours moins nombreuses que les candidats

z Frein psychologique les femmes pensent qursquoelles nrsquoont pas la leacutegitimiteacute pour acceacuteder aux postes de direction et elles srsquoauto-censurent

z Qui produit

z 97 des musiques que nous entendons dans nos institutions ont eacuteteacute composeacutees par des hommes

z 94 des orchestres programmeacutes sont dirigeacutes par des hommes

z 85 des textes que nous entendons ont eacuteteacute eacutecrits par des hommes

z 78 des spectacles que nous voyons ont eacuteteacute mis en scegravene par des hommes

z 57 ont eacuteteacute choreacutegraphieacutes par des hommes

Les hommes investis dans les activiteacutes artistiques professionnelles sont plus nombreux mais les femmes sont plus nombreuses que les hommes agrave srsquoinvestir dans les activiteacutes artistiques en amateur

z La creacuteation eacutevoque le couple laquo le creacuteateur et sa muse raquo

z Le talent est inneacute et explique seul la qualiteacute drsquoune œuvre Non elle deacutepend aussi du temps qursquoon a pu lui consacrer du nombre de collaborateurstrices qursquoon a pu reacuteunir de la rencontre avec le public du relais meacutediatique du reacuteseauhellip

Diagnostic national issu des rapports de Reine Prat de juin 2006 laquo Accegraves des femmes et des hommes aux postes de responsabiliteacute raquo et celui de mai 2009 laquo Accegraves des femmes et des hommes aux postes de responsabiliteacute - ndeg 2 De lrsquointerdit agrave lrsquoempecircchement raquo

19

secteur laquo Culture raquo2

DES ProPoSitionS Pour agir

z Essayer drsquoatteindre un seuil minimum de 33 de lrsquoun ou lrsquoautre sexe (laquo seuil de mixiteacute raquo)

z Veille statistique et obtention de donneacutees sexueacutees

z Charte de lrsquoeacutegaliteacute pour le spectacle vivant afin drsquoencourager tous les intervenants cleacutes agrave srsquoengager en faveur de lrsquoeacutegaliteacute des genres

z Organisation de rencontres non-mixtes avec des femmes de theacuteacirctre des musiciennes des directrices ou administratrices drsquoinstitutions (meilleure prise de parole constitution de reacuteseau)

z Abolir les assignations genreacutees les femmes ne jouent que des rocircles laquo feacuteminins raquo et les hommes ne jouent que des rocircles laquo masculins raquo Le theacuteacirctre nrsquoest qursquoune affaire de convention et cette regravegle nrsquoa eacuteteacute imposeacutee que reacutecemment Srsquoinspirer de la danse qui a deacutejagrave franchi ces barriegraveres

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nombre de spectacles drsquoauteures- choreacutegraphes femmes et hommes- diffuseacutesnbre total de spectacles diffuseacutes

z Nombre de metteures en scegravene nbre total de mise en scegravene

z Nombre de productrices et de producteurs nbre total de spectacles produits

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Association HF httpwwwhfrhonealpesfr

20

2 secteur laquo Meacutedias raquo

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z La proportion de femmes parmi les personnes mentionneacutees dans la presse nrsquoest que de 17 en 2006

z Preacutesence des expert-es dans lrsquoensemble des meacutedias retenus dans les corpus analyseacutes par le rapport 2011 de la commission nationale sur lrsquoimage des femmes dans les meacutedias 8 hommes pour 2 femmes (Graphique ci-contre)

z Les femmes sont peu nombreuses aux postes de responsabiliteacute dans les meacutedias proportion de femmes infeacuterieure agrave 10 ans les postes de direction strateacutegique

z Attitude diffeacuterencieacutee entre hommes et femmes

z Les femmes sont cantonneacutees dans des speacutecialiteacutes moins prestigieuses ou des meacutedias moins convoiteacutes (presse professionnelle ou technique presse dite laquo feacuteminine raquo)

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Les femmes apparaissant dans les meacutedias sont le plus souvent soit anonymes soit en position de victimes soit citeacutees comme ayant un lien familial avec un homme alors que les hommes sont tregraves majoritairement citeacutes avec leur fonction

z Leur image est deacutegradeacutee (laquo porno chic raquo) ou alors steacutereacuteotypeacutee

z Culte de la minceur excessif

DES ProPoSitionS Pour agir

z Constitution drsquoun vivier drsquoexpert-es agrave mobiliser

z Entraicircnement agrave lrsquoexpression dans les meacutedias (meacutedia-training)

z Opeacuteration de sensibilisation

Organisation de festivals de deacutebats publics de peacutetitions preacutesentation de documentaires (ex festival de film reacutealiseacutes par des femmes)

z Regarder les initiatives provenant drsquoautres pays

Par exemple au Royaume-Uni moins de 15 des films Britanniques ont eacuteteacute eacutecrits par des femmes En reacuteaction un atelier drsquoeacutecriture pour les femmes sceacutenaristes a eacuteteacute creacuteeacute laquo She Writes raquo

Les meacutedias consideacutereacutes sont la teacuteleacutevision le cineacutema la presse la radio et la

publiciteacute sous toutes ses formes (affichage TV

magazines)

Sources

FIA - rapport gender 2010 raquo Manuel de bonnes pratiques pour lutter contre

les steacutereacuteotypes lieacutes au genre et promouvoir lrsquoeacutegaliteacute des chances dans les secteurs du cineacutema de la teacuteleacutevision et du theacuteacirctre en Europe raquo

Rapport drsquoeacutetudes - Bilan 2010 de lrsquoARPP Publiciteacute

et image de la personne humaine

Rapport drsquoinformation ndeg 375 de la deacuteleacutegation

aux droits des femmes du Seacutenat-2007

Rapports 2008 et 2011 de la commission nationale sur lrsquoimage des femmes

dans les meacutedias (le rapport 2011 dresse le bilan drsquoune anneacutee drsquoapplication apregraves

la signature par certains meacutedias le 13 octobre 2010

drsquoun acte drsquoengagement pour une deacutemarche

drsquoautoreacutegulation visant agrave ameacuteliorer lrsquoimage des

femmes dans les meacutedias)

2 secteur laquo Meacutedias raquo

arPP autoriteacute de reacutegulation professionnelle de la publiciteacuteLrsquoARPP existant depuis le 19 aoucirct 1935 en France est une association interprofessionnelle priveacutee de type loi de 1901 Sa mission est de parvenir agrave concilier liberteacute drsquoexpression publicitaire et respect des consommateurs Ce nrsquoest pas un organisme public Cet organisme examine les publiciteacutes de la presse les campagnes nationales et les web videacuteos et leur accorde ou pas la recommandation laquo Image de la Personne Humaine raquo Pour cela il faut que les publiciteacutes respectent de principe de digniteacute de la personne humaine (pas de nuditeacute sans rapport avec le produit pas de repreacutesentation deacutegradante pas de reacuteduction drsquoun sujet au statut drsquoobjet sexuel) les publiciteacutes ne doivent pas reprendre des clicheacutes neacutegatifs sur les hommes ou les femmes (clicheacute de la blonde) et elles doivent respecter des critegraveres de deacutecence (pas de violence de soumission drsquoactes sexuels)

En 2010 103 803 publiciteacutes ont eacuteteacute analyseacutees dont 93 398 visuels pour la presse 5540 publiciteacutes pour lrsquoaffichage et 4865 pour InternetDeux tiers des manquements impliquent le genre laquo feacuteminin raquo (mais crsquoest peut-ecirctre aussi parce que les femmes sont sur-repreacutesenteacutees dans la publiciteacute en geacuteneacuteral)

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

Analyse sur une peacuteriode donneacutee z Temps de parole de chacun des deux sexestemps de parole

z Nombre de femmes-hommes inviteacutees en temps qursquoexpertesnbre total drsquoexperts inviteacutes

Analyse des supports eacutemis au regard des eacuteleacutements drsquoanalyse de lrsquoARPP digniteacute de la personne humaine (pas de nuditeacute sans rapport avec le produit pas de repreacutesentation deacutegradante pas de reacuteduction drsquoun sujet au statut drsquoobjet sexuel) pas de reprise des clicheacutes neacutegatifs sur les hommes ou les femmes (clicheacute de la blonde) et respect des critegraveres de deacutecence (pas de violence de soumission drsquoactes sexuels)

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Association HF httpwwwhfrhonealpesfrz ARPP httpwwwarpp-puborgz Freacutequence eacutecoles httpfrequence-ecolesorg

21

22

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les filles ont une meilleure scolariteacute et une meilleure reacuteussite scolaire que les garccedilons crsquoest 70 drsquoune geacuteneacuteration chez les filles qui obtient un bac (tous types confondus) pour 59 chez les garccedilons

z Les filles sont scolariseacutees plus longtemps 189 anneacutees en moyenne pour les filles contre 184 pour les garccedilons

z 15 des garccedilons sont en difficulteacute de lecture contre 9 des filles en 2008

z Les filles redoublent moins souvent que les garccedilons quel que soit le milieu social drsquoorigine

z Les femmes sont souvent majoritaires en cursus licence et en master mais pas en doctorat

z 40 des filles choisissent une filiegravere scientifique contre 27 en section litteacuteraire les garccedilons deacutesertant fortement cette derniegravere au profit de la premiegravere les filles sont minoritaires en filiegravere scientifique (45 ) et majoritaires en filiegravere litteacuteraire (21 de garccedilons) Post-bac les filles des filiegraveres scientifiques ne continuent pas dans ces voies (peu de filles en classes preacutepa scientifiques)

z Les filles obtiennent plus geacuteneacuteralement un passage en seconde geacuteneacuterale et technologique que les garccedilons car on pense qursquoil y aura moins de possibiliteacute pour les filles au niveau des diplocircmes professionnels

z Les filiegraveres professionnelles sont tregraves marqueacutees par les normes et les steacutereacuteotypes de sexe les filiegraveres de production aux garccedilons de services aux filles

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Lrsquoeacuteducation culturelle des filles tend agrave deacutevelopper chez elles une autocensure un manque de confiance en leurs capaciteacutes ce qui conduit en matiegravere drsquoorientation scolaire agrave lrsquoexemple suivant laquo Quand ils et elles se jugent tregraves bon en franccedilais 1 garccedilon sur 10 va en seacuterie L contre 3 filles sur 10 quand ils et elles se jugent tregraves bon en matheacutematiques 8 garccedilons sur 10 vont en matheacutematiques contre 6 filles sur 10 raquo

z Cette autocensure ne sera pas corrigeacutee par le laquo systegraveme raquo laquo neutraliteacute raquo des conseils de classe inteacuterecirct plus grand porteacute aux choix drsquoorientation des garccedilons par les professionnels Par ailleurs les observations de classe (enregistrements videacuteo) montrent que les enseignant-e-s dans les classes mixtes sans en avoir conscience interagissent nettement plus avec les garccedilons qursquoavec les filles (dans une proportion de deux tiersun tiers) Lorsqursquoils-elles essaient de reacutetablir des interactions plus eacutequilibreacutees les garccedilons se plaignent drsquoecirctre neacutegligeacutes et les enseignant-e-s aussi ont lrsquoimpression qursquoils-elles les neacutegligent Ce qui prouve bien que la norme explicite de traitement eacutegal de toutes et de tous dissimule en reacutealiteacute une norme qui commande de laquo favoriser raquo les garccedilons Enfin les enseignant-e-s interrogent plus souvent et plus longtemps les garccedilons que les filles

2 secteur laquo Eacuteducation raquo

Sources

Franccediloise Vouillot Joeumllle Mezza Marie-Laure

Steibruckner Laurence Thieacutenot Orientation scolaire

et discrimination quand les diffeacuterences de sexe

masquent les ineacutegaliteacutes La documentation franccedilaise

Paris 2011

Florence Defresne Michel Queacutereacute Filles et garccedilons sur

le chemin de lrsquoeacutegaliteacute de lrsquoeacutecole agrave lrsquoenseignement

supeacuterieur 2010

Discriminations agrave lrsquoeacutecole rapport relatif aux auditions

sur les discriminations en milieu scolaire

22 septembre 2010

Leila Acherar Filles et garccedilons agrave lrsquoeacutecole maternelle

juin 2003

Nicole Mosconi 2001 laquo Comment les pratiques

enseignantes fabriquent de lrsquoineacutegaliteacute entre les sexes raquoLes dossiers des sciences de lrsquoeacuteducation ndeg 5 p 97-

109

23

2 secteur laquo Eacuteducation raquo

z Actions relatives aux choix drsquoorientation ce sont les filles et seulement elles qui ont eacuteteacute interpelleacutees comme devant changer leurs habitudes eacutelargir leur choix se libeacuterer des steacutereacuteotypes eacutetant sous-entendu que les garccedilons eux savaient choisir les bonnes filiegraveres et les bons meacutetiers

DES ProPoSitionS Pour agir

z Former et professionnaliser les acteurs de lrsquoeacuteducation (profs mais aussi les ATSEM)

z Faire attention aux manuels utiliseacutes (ont-ils des steacutereacuteotypes )

z Faire attention aux termes utiliseacutes lors de la communication agrave lrsquooral

z Neacutecessiteacute drsquoinstituer une formation initiale obligatoire des acteurs et actrices de lrsquoeacuteducation et de lrsquoorientation sur la question des discriminations et des ineacutegaliteacutes de sexe Il est illusoire de consideacuterer qursquoune laquo bonne information raquo serait agrave elle seule suffisante pour faire tomber les reacutesistances et deacutesarmer les steacutereacuteotypes

z Remarquer que lrsquoabsence des garccedilons dans les secteurs du soin de lrsquoeacuteducation du social nrsquoest jamais poseacute comme un problegravemehellip

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nombre de supports de lecture procircnant une theacutematique eacutegaliteacute utiliseacutesnombre de supports de lecture utiliseacutes

z Nombre de formation eacutegaliteacute suivie (preacutevention violenceslutte contre les steacutereacuteotypes) Nombre de formations suivies

z Nombre drsquointeractions adultes-filles adultes-garccedilonsNombre drsquointeractions totales adultes-jeunes

z Nombre drsquoactiviteacutes inteacutegrant une reacuteflexion sur la construction sociale du laquo feacuteminin raquo et du laquo masculin raquo nombre drsquoactiviteacutes proposeacutees

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Ressources de litteacuterature non sexiste lrsquoassociation lab-elle ou lrsquoatelier des merveilles httpwwwlab-elleorg

z Comprendre les steacutereacuteotypes analyser sa pratique Institut Egaligonewwwegaligoneorg

z Comprendre les meacutedias Freacutequence Ecoleshttpwwwfrequence-ecolesorg

z Preacutevenir les violences sexistes entre jeunes Filactionshttpwwwfrequence-ecolesorg

z Comportement sexiste guide drsquointervention en milieu scolairehttp wwwrhonegouvfr

z Eduquer agrave une sexualiteacute respectueuse et consentie MFPFhttpwwwplanning-familialorgcontent

z ASSOCIATON FRISSE facebook ASSOCIATION-FRISSE

z Deacutebats sur le respect Le printemps de la jupe et du respecthttpwwwprintempsdelajupecom

24

2 secteur laquo Eacutequipements et loisirs socio-eacuteducatifs raquo

Sources

Les peacuteripheacuteries urbaines entre normes et innovations

Les villes du Sud de lrsquoEurope Colloque de

Bordeaux juin 2008

De nouveaux modegraveles de viriliteacute musiques actuelles et cultures urbaines Yves

Raibaud

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z 100 de garccedilons dans les citeacutes stades 95 dans les skates parcs 80 dans les salles et lieux de reacutepeacutetition des musiques actuelles

z Deacutecrochage des jeunes filles des activiteacutes publiques agrave partir de 12 ans sauf pour des activiteacutes tregraves connoteacutees laquo feacuteminines raquo

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Geacuteographie des genres on imagine la preacutesence (et la protection) des femmes dans lrsquoespace public par la valorisation de leur rocircle maternel au sein de couloirs de circulation parc pour jeunes enfants laquo maisons raquo de lrsquoenfance de la parentaliteacute Les filles qui pratiquent le skate (5 ) sont souvent bien accepteacutees car elles sont en geacuteneacuteral performantes et qursquoelles ont adopteacute le comportement et les tenues des garccedilons

z Les ameacutenagements drsquoespaces publics se pensent laquo neutres raquo mais ne le sont pas Les subventions publiques beacuteneacuteficient donc principalement aux garccedilons

z La preacutevention de la deacutelinquance par le sport et les loisirs a conduit agrave nrsquoinvestir que pour les garccedilons renforccedilant par lagrave mecircme une socialisation viriliste sexiste et homophobe

DES ProPoSitionS Pour agir

z Programmer des activiteacutes dites masculines (de rugby et de skateshellip) pour les filles dans des espaces reacuteserveacutees dans un premier temps si le besoin srsquoen fait sentir puis sur les mecircmes lieux

z Programmer des activiteacutes dites laquo feacuteminines raquo (danse notammenthellip) pour les garccedilons en travaillant notamment sur le vocabulaire laquo viriliste raquo agrave mettre en avant

z Permettre lrsquoaccegraves des maisons de quartiers centres sociaux aux filles en limitant le zonage des garccedilons devant ces lieux par la creacuteation drsquoun espace de discussion agrave lrsquointeacuterieur

z Afficher et rappeler la loi agrave lrsquointeacuterieur des espaces de loisirs et drsquoactiviteacutes

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nbre drsquoactiviteacutes contre steacutereacuteotypeacuteesnbre drsquoactiviteacutes proposeacuteesz Eacutevolution de la reacutepartition du nbre de fillesgarccedilons en fonction des activiteacutes

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Ameacutenagements des espaces Robin des villeshttpwwwrobinsdesvillesorg

25

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les femmes ne repreacutesentent que 35 des licencieacutes des feacutedeacuterations sportives et 35 des sportifs de haut niveau

z Les activiteacutes physiques les plus pratiqueacutees par les femmes sont la danse la gymnastique lrsquoeacutequitation le patinage la natation et la randonneacutee peacutedestre Les femmes repreacutesentent 794 des licencieacutes de la Feacutedeacuteration franccedilaise drsquoeacutequitation 789 des licencieacutes de la Feacutedeacuteration franccedilaise de gymnastique Mais elles ne sont que 27 agrave avoir une licence agrave la Feacutedeacuteration franccedilaise en football

z La pratique feacuteminine est plus axeacutee vers le loisir la convivialiteacute et le lien social et moins axeacutee sur la compeacutetition Elle est eacutegalement fortement conditionneacutee par la situation sociale Seulement 32 des filles pratiquent un sport dans les ZEP conte 80 dans les classes moyennes et supeacuterieures

z 105 de femme directrices de CREPS

z 21 des postes drsquoinspection de professeur(e) et de conseiller(e)

z 94 (11 femmes sur 117) preacutesidentes de feacutedeacuterations sportives

z 1461 femmes arbitres et juges de haut niveau

z En 2010-2011 le Mouvement olympique national ne respecte pas le quota de 20 de femmes dans les structures deacutecisionnelles une seule des 30 feacutedeacuterations olympique est preacutesideacutee par une femme

z Les magasins de sport 85 des dirigeants son des hommes alors qursquoagrave llsquointeacuterieur des boutiques les femmes occupent des postes de caissiegraveres ou vendeuses

z JO deacutesormais la quasi-totaliteacute des disciplines sportives et olympiques comportent des eacutepreuves masculines et feacuteminines Cependant il existe toujours de fortes dispariteacutes dans le nombre drsquoeacutepreuves les eacutepreuves masculines sont plus nombreuses que les eacutepreuves feacuteminines Cela a des reacutepercussions sur le nombre de meacutedailles distribueacutees (moins pour les femmes)

z La moindre couverture meacutediatique des compeacutetitions et exploits des sportives (faible retransmission teacuteleacutevisuelle exemple en septembre 2010 Teddie Riner et Lucie Decosse tous les deux champions du monde 606 articles de presse contre 156 pour Lucie Decosse soit quatre fois moins )

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z La question du corps feacuteminin de sa visibiliteacute pour soi-mecircme et les autres au niveau de la pratique loisir comme la compeacutetition (le voile de la judokate au JO de Londres 2012 versus la tenue des volleyeuses de plagehellip)

z Lrsquoimpreacutegnation des consciences quant agrave la moindre capaciteacute sportive reacuteelle ou supposeacutee des femmes

Source

Rapport 2010-2011 Eacutegaliteacute des femmes et des hommes

dans le sport Deacuteleacutegation aux droits des femmes du

Seacutenat

26

secteur laquo Sport raquo2

27

DES ProPoSitionS Pour agir

z Veacuterifier qursquoil y a une extension des disciplines auxquelles les femmes peuvent participer sans srsquoexposer agrave la reacuteprobation de leur environnement

z Loisir

bull Precircter attention aux conditions de desserte des eacutequipements sportifs par les transports en commun (car les femmes prennent plus souvent les transports en commun)

bull Attirer la pratique feacuteminine en utilisant le registre social du laquo feacuteminin raquo insister sur le cocircteacute laquo loisir raquo laquo lien social raquo et le cocircteacute laquo sport-santeacute raquo du sport viseacute

bull Proposer des activiteacutes croiseacutees megravere-enfant ou des temps drsquoaccueil pour les jeunes enfants (partenariat avec des structures drsquoaccueil )

z Encourager la labellisation des associations qui srsquoimpliquent dans le sport feacuteminin

z Srsquoassurer qursquoil y a au moins 20 de siegraveges attribueacutes aux femmes dans les structures deacutecisionnelles mettre en place un reacuteseau de femmes dirigeantes

et assurer un systegraveme de parrainage des nouvelles dirigeantes sportives

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Eacutevolution du nbre de licencieacutees- licencieacutes Nbre total de licences

z Nbre de pratiquantes- pratiquants en fonction des seacuteances Nbre total de personnes par seacuteances

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

Pocircle ressources en sport mixiteacute eacutetablissement public du ministegravere des sports SMEC drsquoAix-en-Provencez httpwwwcreps-pacasportsgouvfr

Sites drsquoinformation z Femmes de sport httpwwwfemmesdesportcomz Sportiva httpwwwsportiva-infoscom

secteur laquo Sport raquo2

2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Dans lrsquoESS lrsquoemploi des femmes est tregraves majoritaire (66 des effectifs salarieacutes sont des femmes) contrairement au secteur priveacute ougrave les hommes repreacutesentent plus de 60 des emplois Ces femmes ont majoritairement plus de 40 ans (55 des effectifs feacuteminins)

z Ougrave travaillent-elles Dans les associations les mutuelles et les fondations (70 de lrsquoeacutequipe salarieacutee est feacuteminine) Elles sont principalement dans lrsquoaction sociale (75 de femmes) dans lrsquoenseignement (63 ) dans la santeacute (79 ) et dans les activiteacutes financiegraveres (61 )

z Le taux de feacuteminisation de lrsquoencadrement supeacuterieur (le fait drsquoecirctre cadre) est une caracteacuteristique commune agrave lrsquoESS (54 de cadres sont des femmes) et au secteur public (55 ) LrsquoESS se deacutemarque alors de lrsquoeacuteconomie priveacutee ougrave le taux nrsquoest que de 30 de femmes cadres

z Le temps complet est beaucoup plus freacutequent chez les hommes que chez les femmes (55 des femmes sont agrave temps complet tout secteurs confondus contre 75 des hommes)

z Les femmes sont presque agrave eacutegaliteacute par rapport aux hommes dans le nombre de postes en CDI dans lrsquoESS Il y a mecircme une diffeacuterence dans lrsquoaction sociale ougrave 78 des postes en CDI sont occupeacutes par des femmes contre 67 par des hommes

z Mais 78 des salarieacutes femmes sont en CDD contre 22 des hommes

z Eacutecarts de salaire 29 000 euros en reacutemuneacuteration annuelle brut pour les femmes contre 35 500 euros pour les hommes tous secteurs drsquoactiviteacute et entreprises confondus

z Les femmes sont particuliegraverement preacutesentes dans le secteur associatif (70 des salarieacutes sont des femmes) plus de perspectives drsquoemplois mais des emplois souvent meacutediocres (CDD emplois aideacutes temps partiels) un plafond de verre moins important les femmes peuvent acceacuteder plus facilement aux postes de cadres mais ce sont des cadres aux responsabiliteacutes limiteacutees (nombre de salarieacutes peu eacuteleveacute pas de seacutecuriteacute de lrsquoemploi ducirc aux financements aleacuteatoires des associations) des eacutecarts de salaire moindre avec les hommes mais des salaires globalement plus bas

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Bien que lrsquoESS repose sur une conception de co-gouvernance de co-construction les meacutecanismes de reacutepartition des rocircles et pouvoirs entre les femmes et les hommes sont reproduits prouvant ainsi leur forte impreacutegnation inconsciente

z La creacuteation drsquoentreprise est penseacutee laquo au masculin raquo Une femme cheffe drsquoentreprise peut encore nrsquoecirctre pas prise au seacuterieux lors drsquoune demande de precirct bancaire sauf dans le cadre de laquo micro-creacutedit raquo

Source

LrsquoESS au feacuteminin et si tout le monde y gagnait

Retour sur la rencontre du 16 novembre 2011 par le

Collectif FemmESS

secteur laquo Eacuteconomie sociale et solidaire raquo

28

29

2 secteur laquo Eacuteconomie sociale et solidaire raquo

DES ProPoSitionS Pour agir

z Le respect du cadre leacutegal et reacuteglementaire du droit du travail Les entreprises de lrsquoESS sont soumises aux mecircmes obligations en matiegravere drsquoeacutegaliteacute professionnelle que les entreprises priveacutees Ainsi en 2010 un accord global a eacuteteacute signeacute sur lrsquoeacutegaliteacute hommesfemmes dans le secteur de lrsquoESS portant sur 6 domaines le recrutement la formation la mobiliteacute professionnelle lrsquoeacutegaliteacute salariale les congeacutes lieacutes agrave la parenteacute et lrsquoorganisation des temps de travail

z Les services agrave la personne reacuteflexion indispensable sur la masculinisation de la profession la professionnalisation des parcours et lrsquoorganisation des temps de travail des salarieacutees

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistiquez Reportez-vous agrave la fiche laquo diagnostic employeur raquo

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Les CRESS chambres reacutegionales de lrsquoeacuteconomie sociale et solidaire

CRESS Rhocircne-Alpes wwwcress-rhone-alpesorg

30

2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les coopeacuteratives agricoles comptent (donneacutees 2009) 68 drsquohommes dans leurs effectifs (56 chez les OS 75 srsquoagissant des emplois de maicirctrise et 785 pour les ingeacutenieurs et cadres) La partie logistique de lrsquoactiviteacute nrsquoemploie que 11 de femmes Les femmes repreacutesentent 40 de la population salarieacutee agricole avec un effectif de 657000 personnes Parmi les femmes salarieacutees 39 travaillent dans la viticulture 33 dans les cultures speacutecialiseacutees 16 dans les cultures et eacutelevages non speacutecialiseacutes

z La part de femmes chefs drsquoexploitation ou co-exploitantes est de 27 en 2010 (mais la majoriteacute restent co-exploitantes) Mecircme si les agricultrices srsquoinstallent de plus en plus dans un projet professionnel personnel la grande majoriteacute accegravede encore au meacutetier par mariage

z 60 des femmes cheffes drsquoexploitation ou co-exploitantes ont plus de 50 ans (elles succegravedent agrave leur maris lors de leur retraite)

z Feacuteminisation plus eacuteleveacutee dans les exploitations avec ovins caprins et autres herbivores et dans les exploitations speacutecialiseacutees dans le maraicircchage et lrsquohorticulture et dans la viticulture Ce sont des exploitations geacuteneacuteralement de taille plus petite Plus de femmes sont engageacutees dans lrsquoagriculture biologique (les femmes sont plus sensibles agrave lrsquoenvironnement et agrave la qualiteacute alimentaire ou ses creacuteneaux reacutecents laissent plus de place aux femmes)

z Speacutecificiteacute du meacutetier drsquoagricultrice elles ont plus recours agrave la vente en circuit court (contact direct avec le consommateur) elles proposent plus souvent des heacutebergements touristiques ou des activiteacutes de loisir

z Le niveau de formation des exploitantes srsquoest consideacuterablement eacuteleveacute et est en moyenne supeacuterieur agrave leurs homologues masculins mais 86 des femmes accegravedent agrave la formation continue contre 138 des hommes

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Les responsables de formation attendent que la conduite drsquoengins agricoles soit inneacutee

z Freins de lrsquoaccegraves agrave la formation continue se sentir autoriseacuteeleacutegitime agrave suivre une formation ndash Srsquoautoriserecirctre autoriseacutee agrave srsquoabsenter de lrsquoexploitation (et ecirctre remplaceacutee )

z Lrsquoideacutee du chef de famille du laquo lrsquoagriculteur bon pegravere de famille raquo empecircche de prendre au seacuterieux une fille voulant reprendre une exploitation

z Les aides agrave lrsquoinstallation sont plus difficiles agrave obtenir pour une femme que pour un homme

z Certains produits sont nocifs pendant la grossesse nocifs pour la fertiliteacute davantage associeacutee aux femmes qursquoaux hommes

Sources

Les femmes dans le monde agricole - centre drsquoeacutetudes et de prospectives du ministegravere

de lrsquoagriculture ndeg 38 mars 2012

Quelle place pour les femmes dans lrsquoagriculture au

1er janvier 2009 - Direction des eacutetudes des reacutepertoires

et des statistiques de laMSA

EGALrsquo AGRI meacutetiers drsquoun nouveau genre Comment permettre lrsquoeacutegaliteacute drsquoaccegraves aux meacutetiers agricoles pour les femmes et les hommes en pays beaujolais eacutelargi MdEF en Pays Beaujolais

Elargi et la Chambre drsquoAgriculture

secteur laquo Agriculture raquo

2 secteur laquo Agriculture raquo

DES ProPoSitionS Pour agir

z La loi drsquoorientation agricole de 1999 institue le statut de laquoconjoint collabora-teur raquo cela permet une reconnaissance professionnelle du travail des femmes et une ameacutelioration de leur protection sociale Depuis 2005 ce statut a eacuteteacute eacutetendu aux personnes pacseacutees Ce changement des statuts a permis non seulement la croissance de lrsquoemploi feacuteminin dans lrsquoagriculture mais aussi la visibiliteacute de celui-ci Le mari et la femme deviennent associeacutes (statut juridique) et non plus seulement eacutepoux (statut matrimonial) Sans statut professionnel les femmes ne beacuteneacuteficient ni de protection sociale ni de droits agrave la retraite continuer agrave promouvoir ce statut protecteur

z Trouver des pionniegraveres pouvant montrer que les femmes peuvent ecirctre agricultrice

z Communiquer sur les meacutetiers agricoles avec le CIO et lrsquoeacuteducation nationale

z Mettre en place une animation de sensibilisation aupregraves de jeunes sur les steacutereacuteotypes de sexe en agriculture (jeu des parcours de vie) + teacutemoignages

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Ministegravere de lrsquoagriculture et ses repreacutesentations reacutegionales les DRAAF (directions reacutegionales de lrsquoalimentation de lrsquoagriculture et de la forecirct)

httpagriculturegouvfr

z Chambre drsquoagriculture httprhone-alpessynagricom

31

32

2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les femmes repreacutesentent 46 de la population active mais seulement 30 sont creacuteatrices drsquoentreprises

z La taille moyenne de leurs entreprises est de 21 salarieacutes ETP contre 25 salarieacutes ETP pour les hommes

z Les femmes creacuteent avec des ressources moindres et donc prennent moins de risques

z 49 des femmes ont le bac ou + (contre 44 chez les hommes)

z Statut anteacuterieur 25 eacutetaient inactives contre 10 chez les hommes

z 3 ans apregraves la creacuteation le taux de survie de lrsquoentreprise drsquoune femme est de 60 contre 65 pour lrsquoentreprise drsquoun homme

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Heacutereacutediteacute sociale reproduction du scheacutema familial si on a eu des parents entrepreneurs heacutereacutediteacute plus accentueacutee chez les hommes

z La creacuteation drsquoentreprise est penseacutee laquo au masculin raquo Une femme cheffe drsquoentreprise peut encore nrsquoecirctre pas prise au seacuterieux lors drsquoune demande drsquoaccompagnement agrave la creacuteation (notamment dans un secteur dit laquo masculin raquo) ou de precirct bancaire sauf dans le cadre de laquo micro-creacutedit raquohellipor le sous-financement dans la creacuteation met en danger la survie de lrsquoentreprise

z Les femmes creacuteatrices sont plus diplocircmeacutees que les hommes mais sur un parcours professionnel moins adapteacute au statut drsquoentrepreneur (moins drsquoexpeacuteriences manageacuteriales) Aussi les femmes creacuteatrices drsquoentreprise creacuteent plus souvent dans un secteur drsquoactiviteacute qui nrsquoest pas celui dans lequel elles travaillaient auparavant (ce qui accroicirct le risque drsquoeacutechec) Elles creacuteent dans un domaine qui leur fait envie qui srsquoaligne avec un eacutepanouissement personnel De ce fait elles beacuteneacuteficient souvent drsquoune moindre expeacuterience professionnelle en lien direct avec le secteur dans lequel elles entreprennent

z La creacuteation par les femmes compte tenu de la construction sociale du laquo feacuteminin raquo neacutecessite notamment un accompagnement quant agrave lrsquoeacutevaluation du revenu preacutevisionnel et quant agrave lrsquoimpact de la creacuteation sur lrsquoorganisation familiale

DES ProPoSitionS Pour agir

z Inteacutegration des contraintes speacutecifiques de la creacuteation drsquoentreprise par les femmes compte tenu de la construction sociale du laquo feacuteminin raquo par les accompagnateurs de projets

z Lutte contre les repreacutesentations steacutereacuteotypeacutees geacuteneacuteratrices drsquoautocensure diversification des cursus deacuteveloppement des capaciteacutes de management et creacuteation drsquoun esprit drsquoentreprise par les reacuteseaux

Sources

Sites Internet de Paris pionniegraveres lrsquoAPCE

Agence pour la creacuteation drsquoentreprises Lyon ville

entreprenariatLrsquoentreprenariat au feacuteminin

Avis et rapport du Conseil eacuteconomique social et

environnemental 2009 Chiffres INSEE 2006

secteur laquo Creacuteation drsquoentreprise raquo

33

2 secteur laquo Creacuteation drsquoentreprise raquo

z Antenne speacutecialiseacutee au sein de lrsquoAgence pour la creacuteation drsquoentreprise APCE en srsquoinspirant du modegravele du Centre drsquoentreprenariat feacuteminin du Queacutebec plateforme centrale drsquoinformation afin de faciliter le repeacuterage car toutes les informations drsquoaide aux femmes sont actuellement tregraves disperseacutees

z Visibiliteacute des reacuteseaux de cheffes drsquoentreprises

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

Structures drsquoaccompagnement

z APCE agence pour la creacuteation drsquoentreprise wwwapcecom

z Les chambres de commerces et drsquoindustrie httpwwwccifrwebportail-acfciaccueil

z Les centres drsquoinformation des femmes et des familles (CIDFF) wwwcreationaufeminin-cidff69org

z Feacutedeacuteration pionniegraveres incubateurs au feacuteminin de services innovants httpwwwfederationpionnieresorg

z Le parcours NACRE accompagnement individuel par des professionnels de la creacuteation et la reprise drsquoentreprise httpwwwemploigouvfr

z RACINES reacuteseau drsquoaccompagnement des creacuteations et des initiatives avec une nouvelle eacutepargne de solidariteacute racines-clefecom

z IRFED institut international de formation et de conseil agrave la creacuteation drsquoentreprise pour les femmes en Ile-de-France wwwirfed-europeorg

z Lyon entrepreunariat reacuteseau drsquoaccompagnement agrave la creacuteation reprise transmission drsquoentreprise dans le Grand Lyon wwwlyon-ville-entrepreneuriatorg

z Le CIDFF du Rhocircne httpwwwcreationaufeminin-cidff69org

Financement z France active favoriser la creacuteation individuelle gracircce agrave un financement solidaire

httpwwwfranceactiveorgz France initiative reacuteseau de financement de la creacuteation drsquoentreprise

httpwwwinitiative-francefr

z BPI France (ex OSEO) eacutetablissement public avec pour mission de soutenir lrsquoinnovation et la croissance des PME httpwwwbpifrancefr

z Le Fonds de Garantie aux Initiatives Feacuteminines (FGIF) une caution pour favoriser lrsquoaccegraves au creacutedit bancaire httpwwwapcecom

2 secteur laquo Creacuteation drsquoentreprise raquo

Reacuteseaux de femmes cheffes drsquoentreprises z Actionrsquoelles wwwactionellescomz Force Femmes reacuteseau drsquoaccompagnement pour les femmes de plus de 45

ans wwwforcefemmescomz Reacuteseau Femmes-business Angels wwwfemmesbusinessangelsorg

z Agir avec elles en Beaujolais wwwagir-avec-ellesfrz Les dirigeantes de Seine et Marne wwwdirigeantes-actives77frz Suppleacutement Dames supplementdamewordpresscom

Aides financiegraveres z OSEO le parcours NACRE precircts agrave la creacuteation drsquoentreprises le Fonds de

Garantie aux Initiatives Feacuteminines (FGIF) un dispositif pour favoriser lrsquoaccegraves au creacutedit bancaire

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nombre de creacuteateurs et de creacuteatrices suiviesNbre total de creacuteations accompagneacutees

z Nombre drsquoaccompagnateur-trices formeacutees agrave la prise en compte des contraintes speacutecifiques de la creacuteation drsquoentreprise par des femmes Nbre total de personnes formeacutees

34

35

Aidemeacutemoireeacutegaliteacute

Retrouver compileacutes dans cet aide meacutemoire les laquo comment agir raquo des

rubriques preacuteceacutedentes

Agrave mettre en œuvre en fonction des possibiliteacuteshellip

vLisibiliteacute politique de lrsquoengagement en faveur rdde lrsquoeacutegaliteacuteeacute

Lrsquoeacutegaliteacute femmes hommes est inscrite dans mon projet associatif

Je veacuterifie mes supports de communication et mes documents de travail afin que ne soient pas veacutehiculeacutes des steacutereacuteotypes de genre tant dans les images que dans le texte

Je donne une visibiliteacute agrave lrsquoinvestissement des beacuteneacutevoles feacuteminines en feacuteminisant leurs fonctions (et vice versa)

Je communique sur mes actions laquo eacutegaliteacute raquo

En externe

En interne

ggouvernance associative e

Je mets en place un fonctionnement associatif favorisant lrsquoaccegraves de toutes aux responsabiliteacutes

Je limite le cumul des mandats eacutelectifs et je reacuteduis la dureacutee des mandats

Je deacuteveloppe la colleacutegialiteacute la cogestion des responsabiliteacutes

Jrsquoorganise des formes de tutorat pour accompagner agrave la prise de responsabiliteacutes

eacutecheacuteancieractions observations

3

vPrise en compte des contraintes familiales dde mes beacuteveacuteneacutevolese

Conscient de lrsquoimpact des charges familiales sur le temps disponible je programme les temps de reacuteunion et de concertation en conseacutequence

Je propose des CESU preacute-financeacute je prends en compte les coucircts lieacutes aux obligations familiales jrsquoorganise des modaliteacutes de garde ou des activiteacutes conjointes enfants-parents beacuteneacutevoles

gFormation des beacuteneacutevoles e

(en lien avec le thegraveme preacuteceacutedent) Mes lieux et temps de formation prennent en compte la parentaliteacute

Je forme mes beacuteneacutevoles agrave la prise de parole en public agrave lrsquoassertiviteacute et agrave tout autre technique qui permet la mise en valeur de lrsquoindividu

Je propose des sensibilisations agrave lrsquoeacutegaliteacute

eacutecheacuteancieractions observations

36

Aide meacutemoire eacutegaliteacute

vmes obligations drsquoemployeurs de +de 50 salarieacutesr

Je reacutedige annuellement un rapport de situation compareacutee RH

Je lrsquoanalyse dans un compte rendu annuel de lrsquoeacutegaliteacute

Ces documents sont adresseacutes aux salarieacutees

Je mets en place des actions de discriminations positives si la situation lrsquoexige (rattrapage salarial formation speacutecifique)

Je reacutedige mes offres drsquoemplois en respectant la mixiteacute dans lrsquointituleacute des postes et des compeacutetences attendues

zEmployeurs actions formationr

Mes lieux et temps de formation prennent en compte la parentaliteacute

Jrsquoencourage mes agents agrave la prise de parole en public agrave lrsquoassertiviteacute et agrave toute autre technique qui permet la mise en valeur de lrsquoindividu

Je sensibilise mes cadres et mes agents agrave des formations agrave lrsquoeacutegaliteacute (notamment professionnelle)

eacutecheacuteancieractions observations

37

3 Aide meacutemoire eacutegaliteacuteAide meacutemoire eacutegaliteacute

3 Aide meacutemoire eacutegaliteacute

Employeurs actions laquoarticulation des tempsraquor

Jrsquoai une charte de gestion du temps

Le systegraveme des horaires de travail des RTT permet la conciliation des temps (plage variable annualisation des temps reacutecupeacuterationhellip)

Jrsquoinvite les pegraveres agrave prendre part aux temps familiaux (actions de communication incitation agrave une prise reacuteguliegravere des RTT des congeacutes enregistreacutes sur le CET arbre de noeumllhellip)

Jrsquoorganise des journeacutees porte ouverte laquo enfants dans lrsquoassociation raquo

Jrsquoinforme mes salarieacutes sur les conseacutequences du temps partiel en matiegravere de salaire et de retraite

En geacuteneacuteral mes reacuteunions ne commencent pas avant 09 h 00 et ne se terminent pas apregraves 17 h 00

Jrsquoai une action sociale en faveur de mes salarieacutes qui propose

bull Des CESUbull Des services de conciergeriebull Des seacutejours vacances pour les enfantsbull Des places de cregraveches de garderie

Prise en compte de lrsquoeacutegaliteacute dans mes actionsr

En amont

Jrsquoai construit mon action avec des femmes et des hommes

Jrsquoai analyseacute mon public cible

Jrsquoai deacutefini des objectifs et des indicateurs

Jrsquoai adopteacute des visuels et des textes non steacutereacuteotypeacutes

Pendant lrsquoaction

Je suis cette question lors de mes CA laquo copil raquo laquo cotech raquohellip

Jrsquoai un suivi statistique ventileacute par sexe

Jrsquoapporte les corrections neacutecessaires en fonction des eacuteleacutements constateacutes

eacutecheacuteancieractions observations

38

39

3 Structures ressourcesAide meacutemoire eacutegaliteacute

Au-delagrave des reacutefeacuterences citeacutees dans les diagnostics

n Culture page 16 - 17

n Meacutedias page 18 - 19

n Eacuteducation page 20 - 21

n Eacutequipements et loisirs socio-eacuteducatifs page 22

n Sport page 23 - 24

n Eacuteconomie sociale et solidaire page 25 - 26

n Agriculture page 27 - 28

n Creacuteation drsquoentreprise page 30 - 31

en voici drsquoautres (non exhaustives)

w Services de lrsquoEacutetat Reacuteseau du ministegravere des Droits des femmes de la Ville de la Jeunesse et des Sportshttpfemmesgouvfr

Travaux nationaux

w Haut conseil agrave lrsquoeacutegaliteacute entre les femmes et les hommeshttpwwwhaut-conseil-egalitegouvfr

w Commissariat geacuteneacuteral agrave la strateacutegie et agrave la prospectivehttpwwwstrategiegouvfrpublicationslutter-contre-stereotypes-filles-garcons

w Conseil supeacuterieur de lrsquoaudiovisuelhttpwwwcsafrEtudes-et-publicationsLes-etudesLes-etudes-du-CSAEtudes-sur-les-stereotypes-feminins-qui-peuvent-etre-vehicules-dans-les-series-de-fiction-les-emissions-de-divertissement-et-d-anima-tion

3

Ce guide est le fruit drsquoun travail collectif reacutealiseacute agrave la direction deacutepartementale de la coheacutesion sociale du Rhocircne par

n Mission deacutepartementale aux droits des femmes et agrave lrsquoeacutegaliteacute

Claire LACHAcircTRESasha MONNERONddcs-droitsdesfemmesrhonegouvfr

n Mission vie associative

Natacha LACROIX-BAUDRIONddcs69-jsvarhonegouvfr

Publication

Ministegravere des droits des femmes de la ville de la jeunesse et des sportsDJEPVA - Bureau du deacuteveloppement de la vie associative95 avenue de France - 75 650 Paris CEDEX 13

Conception graphiqueColette Vernet

PhotosHerveacute Hamon

40

Retrouvez toutes les informations et les coordonneacutees des points drsquoappui agrave la vie associative sur le portail officiel

wwwassociationsgouvfr

eacuteg

alit

eacute

Page 12: Le guide égalité

12

Combien y a-t-il de salarieacutees

Combien y a-t-il de personnes cadres

Parmi ces cadres combien de personnes ont beacuteneacuteficieacute de promotion interne au cours de leur carriegravere dans lrsquoassociation

Deacutelai moyen drsquoobtention des promotions

Combien y a-t-il de personnes agrave des postes drsquoencadrement

Parmi ces personnes combien ont beacuteneacuteficieacute de promotion interne au cours de leur carriegravere

Quel deacutelai pour obtenir des promotions

Quelle est la reacutemuneacuteration moyenne annuelle

Et en fonction de chaque niveau hierarchique (ou cateacutegorie)

Combien y a-t-il de personnes en CDI

Combien y a-t-il de personnes en CDD

Combien y a-t-il de personnes agrave temps partiel

Combien de personnes sont actuellement en congeacute parental

Quel est lrsquoeacutecart entre le salaire drsquoune personne rentrant de congeacute parental et le salaire moyen drsquoune personne nrsquoeacutetant pas partie en congeacute parental

De qui se composait le jury dans les dix derniers jurys de recrutement

Dans les dix derniers jurys de recrutement qui occupait la preacutesidence

Femmes Hommes

Que repeacuterez-vous Remarquez-vous des diffeacuterences significatives entre les femmes et les hommes Et si oui sur quelles rubriques se portent-elles En particulier que remarquez-vous concernant les salaires et les personnes en situation preacutecaire (CDD temps partiel)

Rappel de la leacutegislation du travail si vous employez

plus de 50 salarieacutes vous ecirctes tenus aux obligations

leacutegales et reacuteglementaires du droit du travail en matiegravere drsquoeacutegaliteacute professionnelle suivantes eacutetablissement drsquoun rapport de situation

compareacutee drsquoun plan drsquoaction mise en œuvre de

neacutegociations collectives

etc Cfarticle

L1141-1 et suivants du code du travail

1 diagnostic laquo Employeurs raquo

diagnostic laquo Employeurs raquo1

Vous constatez des diffeacuterences marqueacutees dans le deacuterouleacute de carriegravere les reacutemuneacuterations lrsquoaccegraves aux responsabiliteacutes etc entre les femmes et les hommes salarieacutees de votre association

Voici quelques eacuteleacutements de compreacutehension w La culture du preacutesenteacuteisme de la cooptation lrsquoimage inconsciente associeacutee au

pouvoir peut conduire agrave privileacutegier les hommes dans les promotions internes dans le recrutement des cadres ou des personnes ayant des responsabiliteacutes drsquoencadrement

w Lrsquoutilisation unique de termes comme laquo ecirctre disponible raquo laquo avoir de lrsquoassurance raquo laquo avoir le sens des responsabiliteacutes raquo laquo avoir un potentiel eacutevolutif raquo dans les offres drsquoemploi ou les critegraveres de seacutelection peut conduire agrave nrsquoattirerne retenir que des hommes car ces termes renvoient agrave des caracteacuteristiques culturellement associeacutees plutocirct au masculin

w Le temps partiel le congeacute parental est socialement admis pour les femmes tregraves peu pour les hommes

Comment agir w Inscrire des objectifs en terme drsquoeacutegaliteacute femmeshommes dans les projets

associatifs (cela marque et officialise la volonteacute politique du collectif)

w Opeacuterer une veille statistique en reacutealisant annuellement un rapport chiffreacute de la situation des femmes et des hommes

w Porter une attention sur vos plaquettes de communication site internet (visuels de mixiteacute dans lrsquoexercice des fonctions repreacutesenteacutees termes employeacutes etc)

w Afficher votre respect des temps de vie par des mesures effectives qui faciliteront notamment la parentaliteacute (temps de travail annualiseacute plages horaires flexibles attention porteacutee aux horaires de deacutebut et de fin des reacuteunions accegraves aux services de conciergerie chegraveque emploi service universel prise du congeacute paterniteacute instauration de journeacutee de deacutecouverte du lieu de travail par les enfants du personnelhellip)

w Feacuteminiser et masculiniser les noms des meacutetiers pour que chacune puisse srsquoy projeter

w Reacutediger vos offres drsquoemploi en veillant agrave activer ensemble les steacutereacuteotypes laquo feacuteminins raquo et laquo masculins raquo pour attirer le plus de candidatures diffeacuterentes possibles (ex laquo profil rechercheacute sens des relations humaines logique rigueur) de mecircme pour les critegraveres utiliseacutes lors de la seacutelection des candidates

w Oser la mixiteacute dans les meacutetiers ( des femmes dans le bacirctiment cf les campagnes de la CAPEB des hommes dans les secteurs du social et des soins)

13

Activation drsquoun champ plutocirct culturellement associeacute

aux femmes- mais pas uniquement rempli par les

femmes dans la reacutealiteacute

idem version hommes

14

diagnostic laquo Employeurs raquo

La formation des salarieacutees Femmes Hommes

Combien de personnes ont acceacutedeacute agrave la formation continue cette anneacutee

Combien de personnes ont beacuteneacuteficieacute du DIF

Combien de personnes ont eacuteteacute orienteacutees vers des formations diplocircmantes

Combien de beacuteneacutevoles ont beacuteneacuteficieacute drsquoune formation prise en charge par lrsquoassociation (formation technique formation agrave la gestion associativehellip)

Combien de personnes suivent actuellement une VAE

Combien de personnes ont deacutejagrave beacuteneacuteficieacute drsquoune formation agrave lrsquoeacutegaliteacute

Que repeacuterez-vous Remarquez-vous des diffeacuterences significatives entre les femmes et les hommes Et si oui sur quelles rubriques se portent-elles

Comment agir w Porter attention aux conditions de formation par rapport aux charges familiales

de vos salarieacutees

w Concevoir des programmes de formation qui allient le deacuteveloppement personnel et la formation technique

w Porter attention agrave la qualiteacute des entretiens drsquoeacutevaluation moment propice pour prendre en compte les projets des salarieacutees et construire avec elles et eux leurs parcours professionnels

1

15

16

2

Pour permettre des transformations concregravetes pour favoriser lrsquoeacutemancipation individuelle et collective la prise en compte de lrsquoeacutegaliteacute ne doit pas se limiter agrave assurer lrsquoaccegraves de chacunes beacuteneacutevoles et salarieacutees aux postes agrave responsabiliteacutes dans lrsquoassociation

Avoir des hommes et des femmes au conseil drsquoadministration participant agrave eacutegaliteacute crsquoest bien Mais quel impact si par ailleurs les

actions que vous engagez veacutehiculent des steacutereacuteotypes de genre Si dans les activiteacutes quotidiennes les uns et les unes sont enfermeacutees dans

des rocircles assigneacutees agrave des tacircches lieacutees aux repreacutesentations dominantes de ce qui est feacuteminin et de ce qui est masculin Si les ineacutegaliteacutes sont reproduites

La question de lrsquoeacutegaliteacute doit ecirctre traiteacutee de faccedilon transversale pour toutes les actions toutes les activiteacutes de lrsquoassociation Lrsquooutil proposeacute ci-apregraves invite ainsi agrave prendre en compte lrsquoobjectif drsquoeacutegaliteacute femmeshommes fillesgarccedilons dans chacune des actions meneacutees par lrsquoassociation agrave chaque eacutetape du projet

Dans les pages qui suivent vous trouverez notamment des donneacutees preacutecises et actualiseacutees par secteur drsquoactiviteacutes

n Culture page 18

n Meacutedias page 20

n Education page 22

n Eacutequipements et loisirs socio-eacuteducatifs page 24

n Sport page 26

n Eacuteconomie sociale et solidaire page 28

n Agriculture page 30

n Creacuteation drsquoentreprise page 32

Lrsquoeacutegaliteacutedans les

actions

2

En amont au stade de la construction de lrsquoaction w Entourez-vous de femmes et drsquohommes pour eacutelaborer votre projet (au moins

30 de lrsquoune ou de lrsquoautre) Cela devrait permettre de prendre en compte les contraintes des deux sexes agrave condition drsquoeacutetablir eacutegalement les conditions de lrsquoexpression pour permettre agrave celles et ceux qui nrsquooseraient pas de prendre la parole

w Inteacutegrer des objectifs laquo eacutegaliteacute raquo adapteacutes agrave votre secteur Agrave vous de deacutefinir ceux prioritaires pour votre action (reacutefeacuterez-vous aux diagnostics nationaux preacuteciteacutes et faites-vous aider voir pages suivantes)

w Questionner votre pratique et vos repreacutesentations pour eacuteviter la reproduction inconsciente des steacutereacuteotypes Pour ce faire organiser une formation sur les questions drsquoeacutegaliteacute peut srsquoaveacuterer bien utile pour vous-mecircme les beacuteneacutevoles les salarieacutees et les participantes agrave lrsquoaction (liste des structures ressources proposant des formations ou des accompagnements page 35)

w Deacutefinir votre public cible combien de femmes et combien drsquohommes et pour chaque sexe les caracteacuteristiques (acircge niveau de formation etc) et les eacuteventuelles contraintes particuliegraveres (faciliteacutes drsquoaccegraves aux modes de transports en commun aux modes de gardehellip) Eacutetudier quelles pourraient ecirctre les incidences (positives et neacutegatives) de votre nouvelle action sur les femmes et sur les hommes sur les filles et sur les garccedilons

w Porter attention aux supports visuels et textuels (bonnes pratiques possibles femme et homme ayant le mecircme rocircle sur une photographie pas que des gar-ccedilons pour illustrer des activiteacutes sportives feacuteminisation et masculinisation des noms des rocircles sociaux et professionnels etc)

Pendant le deacuterouleacute de lrsquoaction w Mesurer lrsquoimpact de votre action en eacutetablissant un suivi speacutecifique des objectifs

propres agrave lrsquoeacutegaliteacute

w Apporter les eacuteventuelles corrections neacutecessaires en fonction des constats que vous aurez eacutetablis

w Communiquer sur vos reacutesultats aupregraves du public de votre public de vos financeurs (notamment si vous avez beacuteneacuteficieacute de financements europeacuteens)

17

Deacutemarche geacuteneacuterale

18

secteur laquo Culture raquo2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Qui dirige Ce sont les hommes qui dirigent

z 92 des theacuteacirctres consacreacutes agrave la creacuteation dramatique

z 89 des institutions musicales

z 78 des eacutetablissements agrave vocation pluridisciplinaire

z 59 des centres choreacutegraphique nationaux

hellip Et qui concentrent les subventions (23 Meuro contre 17 Meuro)

LES FrEinS au CHangEmEnt

z Les candidates sont toujours moins nombreuses que les candidats

z Frein psychologique les femmes pensent qursquoelles nrsquoont pas la leacutegitimiteacute pour acceacuteder aux postes de direction et elles srsquoauto-censurent

z Qui produit

z 97 des musiques que nous entendons dans nos institutions ont eacuteteacute composeacutees par des hommes

z 94 des orchestres programmeacutes sont dirigeacutes par des hommes

z 85 des textes que nous entendons ont eacuteteacute eacutecrits par des hommes

z 78 des spectacles que nous voyons ont eacuteteacute mis en scegravene par des hommes

z 57 ont eacuteteacute choreacutegraphieacutes par des hommes

Les hommes investis dans les activiteacutes artistiques professionnelles sont plus nombreux mais les femmes sont plus nombreuses que les hommes agrave srsquoinvestir dans les activiteacutes artistiques en amateur

z La creacuteation eacutevoque le couple laquo le creacuteateur et sa muse raquo

z Le talent est inneacute et explique seul la qualiteacute drsquoune œuvre Non elle deacutepend aussi du temps qursquoon a pu lui consacrer du nombre de collaborateurstrices qursquoon a pu reacuteunir de la rencontre avec le public du relais meacutediatique du reacuteseauhellip

Diagnostic national issu des rapports de Reine Prat de juin 2006 laquo Accegraves des femmes et des hommes aux postes de responsabiliteacute raquo et celui de mai 2009 laquo Accegraves des femmes et des hommes aux postes de responsabiliteacute - ndeg 2 De lrsquointerdit agrave lrsquoempecircchement raquo

19

secteur laquo Culture raquo2

DES ProPoSitionS Pour agir

z Essayer drsquoatteindre un seuil minimum de 33 de lrsquoun ou lrsquoautre sexe (laquo seuil de mixiteacute raquo)

z Veille statistique et obtention de donneacutees sexueacutees

z Charte de lrsquoeacutegaliteacute pour le spectacle vivant afin drsquoencourager tous les intervenants cleacutes agrave srsquoengager en faveur de lrsquoeacutegaliteacute des genres

z Organisation de rencontres non-mixtes avec des femmes de theacuteacirctre des musiciennes des directrices ou administratrices drsquoinstitutions (meilleure prise de parole constitution de reacuteseau)

z Abolir les assignations genreacutees les femmes ne jouent que des rocircles laquo feacuteminins raquo et les hommes ne jouent que des rocircles laquo masculins raquo Le theacuteacirctre nrsquoest qursquoune affaire de convention et cette regravegle nrsquoa eacuteteacute imposeacutee que reacutecemment Srsquoinspirer de la danse qui a deacutejagrave franchi ces barriegraveres

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nombre de spectacles drsquoauteures- choreacutegraphes femmes et hommes- diffuseacutesnbre total de spectacles diffuseacutes

z Nombre de metteures en scegravene nbre total de mise en scegravene

z Nombre de productrices et de producteurs nbre total de spectacles produits

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Association HF httpwwwhfrhonealpesfr

20

2 secteur laquo Meacutedias raquo

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z La proportion de femmes parmi les personnes mentionneacutees dans la presse nrsquoest que de 17 en 2006

z Preacutesence des expert-es dans lrsquoensemble des meacutedias retenus dans les corpus analyseacutes par le rapport 2011 de la commission nationale sur lrsquoimage des femmes dans les meacutedias 8 hommes pour 2 femmes (Graphique ci-contre)

z Les femmes sont peu nombreuses aux postes de responsabiliteacute dans les meacutedias proportion de femmes infeacuterieure agrave 10 ans les postes de direction strateacutegique

z Attitude diffeacuterencieacutee entre hommes et femmes

z Les femmes sont cantonneacutees dans des speacutecialiteacutes moins prestigieuses ou des meacutedias moins convoiteacutes (presse professionnelle ou technique presse dite laquo feacuteminine raquo)

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Les femmes apparaissant dans les meacutedias sont le plus souvent soit anonymes soit en position de victimes soit citeacutees comme ayant un lien familial avec un homme alors que les hommes sont tregraves majoritairement citeacutes avec leur fonction

z Leur image est deacutegradeacutee (laquo porno chic raquo) ou alors steacutereacuteotypeacutee

z Culte de la minceur excessif

DES ProPoSitionS Pour agir

z Constitution drsquoun vivier drsquoexpert-es agrave mobiliser

z Entraicircnement agrave lrsquoexpression dans les meacutedias (meacutedia-training)

z Opeacuteration de sensibilisation

Organisation de festivals de deacutebats publics de peacutetitions preacutesentation de documentaires (ex festival de film reacutealiseacutes par des femmes)

z Regarder les initiatives provenant drsquoautres pays

Par exemple au Royaume-Uni moins de 15 des films Britanniques ont eacuteteacute eacutecrits par des femmes En reacuteaction un atelier drsquoeacutecriture pour les femmes sceacutenaristes a eacuteteacute creacuteeacute laquo She Writes raquo

Les meacutedias consideacutereacutes sont la teacuteleacutevision le cineacutema la presse la radio et la

publiciteacute sous toutes ses formes (affichage TV

magazines)

Sources

FIA - rapport gender 2010 raquo Manuel de bonnes pratiques pour lutter contre

les steacutereacuteotypes lieacutes au genre et promouvoir lrsquoeacutegaliteacute des chances dans les secteurs du cineacutema de la teacuteleacutevision et du theacuteacirctre en Europe raquo

Rapport drsquoeacutetudes - Bilan 2010 de lrsquoARPP Publiciteacute

et image de la personne humaine

Rapport drsquoinformation ndeg 375 de la deacuteleacutegation

aux droits des femmes du Seacutenat-2007

Rapports 2008 et 2011 de la commission nationale sur lrsquoimage des femmes

dans les meacutedias (le rapport 2011 dresse le bilan drsquoune anneacutee drsquoapplication apregraves

la signature par certains meacutedias le 13 octobre 2010

drsquoun acte drsquoengagement pour une deacutemarche

drsquoautoreacutegulation visant agrave ameacuteliorer lrsquoimage des

femmes dans les meacutedias)

2 secteur laquo Meacutedias raquo

arPP autoriteacute de reacutegulation professionnelle de la publiciteacuteLrsquoARPP existant depuis le 19 aoucirct 1935 en France est une association interprofessionnelle priveacutee de type loi de 1901 Sa mission est de parvenir agrave concilier liberteacute drsquoexpression publicitaire et respect des consommateurs Ce nrsquoest pas un organisme public Cet organisme examine les publiciteacutes de la presse les campagnes nationales et les web videacuteos et leur accorde ou pas la recommandation laquo Image de la Personne Humaine raquo Pour cela il faut que les publiciteacutes respectent de principe de digniteacute de la personne humaine (pas de nuditeacute sans rapport avec le produit pas de repreacutesentation deacutegradante pas de reacuteduction drsquoun sujet au statut drsquoobjet sexuel) les publiciteacutes ne doivent pas reprendre des clicheacutes neacutegatifs sur les hommes ou les femmes (clicheacute de la blonde) et elles doivent respecter des critegraveres de deacutecence (pas de violence de soumission drsquoactes sexuels)

En 2010 103 803 publiciteacutes ont eacuteteacute analyseacutees dont 93 398 visuels pour la presse 5540 publiciteacutes pour lrsquoaffichage et 4865 pour InternetDeux tiers des manquements impliquent le genre laquo feacuteminin raquo (mais crsquoest peut-ecirctre aussi parce que les femmes sont sur-repreacutesenteacutees dans la publiciteacute en geacuteneacuteral)

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

Analyse sur une peacuteriode donneacutee z Temps de parole de chacun des deux sexestemps de parole

z Nombre de femmes-hommes inviteacutees en temps qursquoexpertesnbre total drsquoexperts inviteacutes

Analyse des supports eacutemis au regard des eacuteleacutements drsquoanalyse de lrsquoARPP digniteacute de la personne humaine (pas de nuditeacute sans rapport avec le produit pas de repreacutesentation deacutegradante pas de reacuteduction drsquoun sujet au statut drsquoobjet sexuel) pas de reprise des clicheacutes neacutegatifs sur les hommes ou les femmes (clicheacute de la blonde) et respect des critegraveres de deacutecence (pas de violence de soumission drsquoactes sexuels)

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Association HF httpwwwhfrhonealpesfrz ARPP httpwwwarpp-puborgz Freacutequence eacutecoles httpfrequence-ecolesorg

21

22

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les filles ont une meilleure scolariteacute et une meilleure reacuteussite scolaire que les garccedilons crsquoest 70 drsquoune geacuteneacuteration chez les filles qui obtient un bac (tous types confondus) pour 59 chez les garccedilons

z Les filles sont scolariseacutees plus longtemps 189 anneacutees en moyenne pour les filles contre 184 pour les garccedilons

z 15 des garccedilons sont en difficulteacute de lecture contre 9 des filles en 2008

z Les filles redoublent moins souvent que les garccedilons quel que soit le milieu social drsquoorigine

z Les femmes sont souvent majoritaires en cursus licence et en master mais pas en doctorat

z 40 des filles choisissent une filiegravere scientifique contre 27 en section litteacuteraire les garccedilons deacutesertant fortement cette derniegravere au profit de la premiegravere les filles sont minoritaires en filiegravere scientifique (45 ) et majoritaires en filiegravere litteacuteraire (21 de garccedilons) Post-bac les filles des filiegraveres scientifiques ne continuent pas dans ces voies (peu de filles en classes preacutepa scientifiques)

z Les filles obtiennent plus geacuteneacuteralement un passage en seconde geacuteneacuterale et technologique que les garccedilons car on pense qursquoil y aura moins de possibiliteacute pour les filles au niveau des diplocircmes professionnels

z Les filiegraveres professionnelles sont tregraves marqueacutees par les normes et les steacutereacuteotypes de sexe les filiegraveres de production aux garccedilons de services aux filles

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Lrsquoeacuteducation culturelle des filles tend agrave deacutevelopper chez elles une autocensure un manque de confiance en leurs capaciteacutes ce qui conduit en matiegravere drsquoorientation scolaire agrave lrsquoexemple suivant laquo Quand ils et elles se jugent tregraves bon en franccedilais 1 garccedilon sur 10 va en seacuterie L contre 3 filles sur 10 quand ils et elles se jugent tregraves bon en matheacutematiques 8 garccedilons sur 10 vont en matheacutematiques contre 6 filles sur 10 raquo

z Cette autocensure ne sera pas corrigeacutee par le laquo systegraveme raquo laquo neutraliteacute raquo des conseils de classe inteacuterecirct plus grand porteacute aux choix drsquoorientation des garccedilons par les professionnels Par ailleurs les observations de classe (enregistrements videacuteo) montrent que les enseignant-e-s dans les classes mixtes sans en avoir conscience interagissent nettement plus avec les garccedilons qursquoavec les filles (dans une proportion de deux tiersun tiers) Lorsqursquoils-elles essaient de reacutetablir des interactions plus eacutequilibreacutees les garccedilons se plaignent drsquoecirctre neacutegligeacutes et les enseignant-e-s aussi ont lrsquoimpression qursquoils-elles les neacutegligent Ce qui prouve bien que la norme explicite de traitement eacutegal de toutes et de tous dissimule en reacutealiteacute une norme qui commande de laquo favoriser raquo les garccedilons Enfin les enseignant-e-s interrogent plus souvent et plus longtemps les garccedilons que les filles

2 secteur laquo Eacuteducation raquo

Sources

Franccediloise Vouillot Joeumllle Mezza Marie-Laure

Steibruckner Laurence Thieacutenot Orientation scolaire

et discrimination quand les diffeacuterences de sexe

masquent les ineacutegaliteacutes La documentation franccedilaise

Paris 2011

Florence Defresne Michel Queacutereacute Filles et garccedilons sur

le chemin de lrsquoeacutegaliteacute de lrsquoeacutecole agrave lrsquoenseignement

supeacuterieur 2010

Discriminations agrave lrsquoeacutecole rapport relatif aux auditions

sur les discriminations en milieu scolaire

22 septembre 2010

Leila Acherar Filles et garccedilons agrave lrsquoeacutecole maternelle

juin 2003

Nicole Mosconi 2001 laquo Comment les pratiques

enseignantes fabriquent de lrsquoineacutegaliteacute entre les sexes raquoLes dossiers des sciences de lrsquoeacuteducation ndeg 5 p 97-

109

23

2 secteur laquo Eacuteducation raquo

z Actions relatives aux choix drsquoorientation ce sont les filles et seulement elles qui ont eacuteteacute interpelleacutees comme devant changer leurs habitudes eacutelargir leur choix se libeacuterer des steacutereacuteotypes eacutetant sous-entendu que les garccedilons eux savaient choisir les bonnes filiegraveres et les bons meacutetiers

DES ProPoSitionS Pour agir

z Former et professionnaliser les acteurs de lrsquoeacuteducation (profs mais aussi les ATSEM)

z Faire attention aux manuels utiliseacutes (ont-ils des steacutereacuteotypes )

z Faire attention aux termes utiliseacutes lors de la communication agrave lrsquooral

z Neacutecessiteacute drsquoinstituer une formation initiale obligatoire des acteurs et actrices de lrsquoeacuteducation et de lrsquoorientation sur la question des discriminations et des ineacutegaliteacutes de sexe Il est illusoire de consideacuterer qursquoune laquo bonne information raquo serait agrave elle seule suffisante pour faire tomber les reacutesistances et deacutesarmer les steacutereacuteotypes

z Remarquer que lrsquoabsence des garccedilons dans les secteurs du soin de lrsquoeacuteducation du social nrsquoest jamais poseacute comme un problegravemehellip

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nombre de supports de lecture procircnant une theacutematique eacutegaliteacute utiliseacutesnombre de supports de lecture utiliseacutes

z Nombre de formation eacutegaliteacute suivie (preacutevention violenceslutte contre les steacutereacuteotypes) Nombre de formations suivies

z Nombre drsquointeractions adultes-filles adultes-garccedilonsNombre drsquointeractions totales adultes-jeunes

z Nombre drsquoactiviteacutes inteacutegrant une reacuteflexion sur la construction sociale du laquo feacuteminin raquo et du laquo masculin raquo nombre drsquoactiviteacutes proposeacutees

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Ressources de litteacuterature non sexiste lrsquoassociation lab-elle ou lrsquoatelier des merveilles httpwwwlab-elleorg

z Comprendre les steacutereacuteotypes analyser sa pratique Institut Egaligonewwwegaligoneorg

z Comprendre les meacutedias Freacutequence Ecoleshttpwwwfrequence-ecolesorg

z Preacutevenir les violences sexistes entre jeunes Filactionshttpwwwfrequence-ecolesorg

z Comportement sexiste guide drsquointervention en milieu scolairehttp wwwrhonegouvfr

z Eduquer agrave une sexualiteacute respectueuse et consentie MFPFhttpwwwplanning-familialorgcontent

z ASSOCIATON FRISSE facebook ASSOCIATION-FRISSE

z Deacutebats sur le respect Le printemps de la jupe et du respecthttpwwwprintempsdelajupecom

24

2 secteur laquo Eacutequipements et loisirs socio-eacuteducatifs raquo

Sources

Les peacuteripheacuteries urbaines entre normes et innovations

Les villes du Sud de lrsquoEurope Colloque de

Bordeaux juin 2008

De nouveaux modegraveles de viriliteacute musiques actuelles et cultures urbaines Yves

Raibaud

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z 100 de garccedilons dans les citeacutes stades 95 dans les skates parcs 80 dans les salles et lieux de reacutepeacutetition des musiques actuelles

z Deacutecrochage des jeunes filles des activiteacutes publiques agrave partir de 12 ans sauf pour des activiteacutes tregraves connoteacutees laquo feacuteminines raquo

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Geacuteographie des genres on imagine la preacutesence (et la protection) des femmes dans lrsquoespace public par la valorisation de leur rocircle maternel au sein de couloirs de circulation parc pour jeunes enfants laquo maisons raquo de lrsquoenfance de la parentaliteacute Les filles qui pratiquent le skate (5 ) sont souvent bien accepteacutees car elles sont en geacuteneacuteral performantes et qursquoelles ont adopteacute le comportement et les tenues des garccedilons

z Les ameacutenagements drsquoespaces publics se pensent laquo neutres raquo mais ne le sont pas Les subventions publiques beacuteneacuteficient donc principalement aux garccedilons

z La preacutevention de la deacutelinquance par le sport et les loisirs a conduit agrave nrsquoinvestir que pour les garccedilons renforccedilant par lagrave mecircme une socialisation viriliste sexiste et homophobe

DES ProPoSitionS Pour agir

z Programmer des activiteacutes dites masculines (de rugby et de skateshellip) pour les filles dans des espaces reacuteserveacutees dans un premier temps si le besoin srsquoen fait sentir puis sur les mecircmes lieux

z Programmer des activiteacutes dites laquo feacuteminines raquo (danse notammenthellip) pour les garccedilons en travaillant notamment sur le vocabulaire laquo viriliste raquo agrave mettre en avant

z Permettre lrsquoaccegraves des maisons de quartiers centres sociaux aux filles en limitant le zonage des garccedilons devant ces lieux par la creacuteation drsquoun espace de discussion agrave lrsquointeacuterieur

z Afficher et rappeler la loi agrave lrsquointeacuterieur des espaces de loisirs et drsquoactiviteacutes

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nbre drsquoactiviteacutes contre steacutereacuteotypeacuteesnbre drsquoactiviteacutes proposeacuteesz Eacutevolution de la reacutepartition du nbre de fillesgarccedilons en fonction des activiteacutes

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Ameacutenagements des espaces Robin des villeshttpwwwrobinsdesvillesorg

25

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les femmes ne repreacutesentent que 35 des licencieacutes des feacutedeacuterations sportives et 35 des sportifs de haut niveau

z Les activiteacutes physiques les plus pratiqueacutees par les femmes sont la danse la gymnastique lrsquoeacutequitation le patinage la natation et la randonneacutee peacutedestre Les femmes repreacutesentent 794 des licencieacutes de la Feacutedeacuteration franccedilaise drsquoeacutequitation 789 des licencieacutes de la Feacutedeacuteration franccedilaise de gymnastique Mais elles ne sont que 27 agrave avoir une licence agrave la Feacutedeacuteration franccedilaise en football

z La pratique feacuteminine est plus axeacutee vers le loisir la convivialiteacute et le lien social et moins axeacutee sur la compeacutetition Elle est eacutegalement fortement conditionneacutee par la situation sociale Seulement 32 des filles pratiquent un sport dans les ZEP conte 80 dans les classes moyennes et supeacuterieures

z 105 de femme directrices de CREPS

z 21 des postes drsquoinspection de professeur(e) et de conseiller(e)

z 94 (11 femmes sur 117) preacutesidentes de feacutedeacuterations sportives

z 1461 femmes arbitres et juges de haut niveau

z En 2010-2011 le Mouvement olympique national ne respecte pas le quota de 20 de femmes dans les structures deacutecisionnelles une seule des 30 feacutedeacuterations olympique est preacutesideacutee par une femme

z Les magasins de sport 85 des dirigeants son des hommes alors qursquoagrave llsquointeacuterieur des boutiques les femmes occupent des postes de caissiegraveres ou vendeuses

z JO deacutesormais la quasi-totaliteacute des disciplines sportives et olympiques comportent des eacutepreuves masculines et feacuteminines Cependant il existe toujours de fortes dispariteacutes dans le nombre drsquoeacutepreuves les eacutepreuves masculines sont plus nombreuses que les eacutepreuves feacuteminines Cela a des reacutepercussions sur le nombre de meacutedailles distribueacutees (moins pour les femmes)

z La moindre couverture meacutediatique des compeacutetitions et exploits des sportives (faible retransmission teacuteleacutevisuelle exemple en septembre 2010 Teddie Riner et Lucie Decosse tous les deux champions du monde 606 articles de presse contre 156 pour Lucie Decosse soit quatre fois moins )

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z La question du corps feacuteminin de sa visibiliteacute pour soi-mecircme et les autres au niveau de la pratique loisir comme la compeacutetition (le voile de la judokate au JO de Londres 2012 versus la tenue des volleyeuses de plagehellip)

z Lrsquoimpreacutegnation des consciences quant agrave la moindre capaciteacute sportive reacuteelle ou supposeacutee des femmes

Source

Rapport 2010-2011 Eacutegaliteacute des femmes et des hommes

dans le sport Deacuteleacutegation aux droits des femmes du

Seacutenat

26

secteur laquo Sport raquo2

27

DES ProPoSitionS Pour agir

z Veacuterifier qursquoil y a une extension des disciplines auxquelles les femmes peuvent participer sans srsquoexposer agrave la reacuteprobation de leur environnement

z Loisir

bull Precircter attention aux conditions de desserte des eacutequipements sportifs par les transports en commun (car les femmes prennent plus souvent les transports en commun)

bull Attirer la pratique feacuteminine en utilisant le registre social du laquo feacuteminin raquo insister sur le cocircteacute laquo loisir raquo laquo lien social raquo et le cocircteacute laquo sport-santeacute raquo du sport viseacute

bull Proposer des activiteacutes croiseacutees megravere-enfant ou des temps drsquoaccueil pour les jeunes enfants (partenariat avec des structures drsquoaccueil )

z Encourager la labellisation des associations qui srsquoimpliquent dans le sport feacuteminin

z Srsquoassurer qursquoil y a au moins 20 de siegraveges attribueacutes aux femmes dans les structures deacutecisionnelles mettre en place un reacuteseau de femmes dirigeantes

et assurer un systegraveme de parrainage des nouvelles dirigeantes sportives

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Eacutevolution du nbre de licencieacutees- licencieacutes Nbre total de licences

z Nbre de pratiquantes- pratiquants en fonction des seacuteances Nbre total de personnes par seacuteances

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

Pocircle ressources en sport mixiteacute eacutetablissement public du ministegravere des sports SMEC drsquoAix-en-Provencez httpwwwcreps-pacasportsgouvfr

Sites drsquoinformation z Femmes de sport httpwwwfemmesdesportcomz Sportiva httpwwwsportiva-infoscom

secteur laquo Sport raquo2

2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Dans lrsquoESS lrsquoemploi des femmes est tregraves majoritaire (66 des effectifs salarieacutes sont des femmes) contrairement au secteur priveacute ougrave les hommes repreacutesentent plus de 60 des emplois Ces femmes ont majoritairement plus de 40 ans (55 des effectifs feacuteminins)

z Ougrave travaillent-elles Dans les associations les mutuelles et les fondations (70 de lrsquoeacutequipe salarieacutee est feacuteminine) Elles sont principalement dans lrsquoaction sociale (75 de femmes) dans lrsquoenseignement (63 ) dans la santeacute (79 ) et dans les activiteacutes financiegraveres (61 )

z Le taux de feacuteminisation de lrsquoencadrement supeacuterieur (le fait drsquoecirctre cadre) est une caracteacuteristique commune agrave lrsquoESS (54 de cadres sont des femmes) et au secteur public (55 ) LrsquoESS se deacutemarque alors de lrsquoeacuteconomie priveacutee ougrave le taux nrsquoest que de 30 de femmes cadres

z Le temps complet est beaucoup plus freacutequent chez les hommes que chez les femmes (55 des femmes sont agrave temps complet tout secteurs confondus contre 75 des hommes)

z Les femmes sont presque agrave eacutegaliteacute par rapport aux hommes dans le nombre de postes en CDI dans lrsquoESS Il y a mecircme une diffeacuterence dans lrsquoaction sociale ougrave 78 des postes en CDI sont occupeacutes par des femmes contre 67 par des hommes

z Mais 78 des salarieacutes femmes sont en CDD contre 22 des hommes

z Eacutecarts de salaire 29 000 euros en reacutemuneacuteration annuelle brut pour les femmes contre 35 500 euros pour les hommes tous secteurs drsquoactiviteacute et entreprises confondus

z Les femmes sont particuliegraverement preacutesentes dans le secteur associatif (70 des salarieacutes sont des femmes) plus de perspectives drsquoemplois mais des emplois souvent meacutediocres (CDD emplois aideacutes temps partiels) un plafond de verre moins important les femmes peuvent acceacuteder plus facilement aux postes de cadres mais ce sont des cadres aux responsabiliteacutes limiteacutees (nombre de salarieacutes peu eacuteleveacute pas de seacutecuriteacute de lrsquoemploi ducirc aux financements aleacuteatoires des associations) des eacutecarts de salaire moindre avec les hommes mais des salaires globalement plus bas

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Bien que lrsquoESS repose sur une conception de co-gouvernance de co-construction les meacutecanismes de reacutepartition des rocircles et pouvoirs entre les femmes et les hommes sont reproduits prouvant ainsi leur forte impreacutegnation inconsciente

z La creacuteation drsquoentreprise est penseacutee laquo au masculin raquo Une femme cheffe drsquoentreprise peut encore nrsquoecirctre pas prise au seacuterieux lors drsquoune demande de precirct bancaire sauf dans le cadre de laquo micro-creacutedit raquo

Source

LrsquoESS au feacuteminin et si tout le monde y gagnait

Retour sur la rencontre du 16 novembre 2011 par le

Collectif FemmESS

secteur laquo Eacuteconomie sociale et solidaire raquo

28

29

2 secteur laquo Eacuteconomie sociale et solidaire raquo

DES ProPoSitionS Pour agir

z Le respect du cadre leacutegal et reacuteglementaire du droit du travail Les entreprises de lrsquoESS sont soumises aux mecircmes obligations en matiegravere drsquoeacutegaliteacute professionnelle que les entreprises priveacutees Ainsi en 2010 un accord global a eacuteteacute signeacute sur lrsquoeacutegaliteacute hommesfemmes dans le secteur de lrsquoESS portant sur 6 domaines le recrutement la formation la mobiliteacute professionnelle lrsquoeacutegaliteacute salariale les congeacutes lieacutes agrave la parenteacute et lrsquoorganisation des temps de travail

z Les services agrave la personne reacuteflexion indispensable sur la masculinisation de la profession la professionnalisation des parcours et lrsquoorganisation des temps de travail des salarieacutees

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistiquez Reportez-vous agrave la fiche laquo diagnostic employeur raquo

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Les CRESS chambres reacutegionales de lrsquoeacuteconomie sociale et solidaire

CRESS Rhocircne-Alpes wwwcress-rhone-alpesorg

30

2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les coopeacuteratives agricoles comptent (donneacutees 2009) 68 drsquohommes dans leurs effectifs (56 chez les OS 75 srsquoagissant des emplois de maicirctrise et 785 pour les ingeacutenieurs et cadres) La partie logistique de lrsquoactiviteacute nrsquoemploie que 11 de femmes Les femmes repreacutesentent 40 de la population salarieacutee agricole avec un effectif de 657000 personnes Parmi les femmes salarieacutees 39 travaillent dans la viticulture 33 dans les cultures speacutecialiseacutees 16 dans les cultures et eacutelevages non speacutecialiseacutes

z La part de femmes chefs drsquoexploitation ou co-exploitantes est de 27 en 2010 (mais la majoriteacute restent co-exploitantes) Mecircme si les agricultrices srsquoinstallent de plus en plus dans un projet professionnel personnel la grande majoriteacute accegravede encore au meacutetier par mariage

z 60 des femmes cheffes drsquoexploitation ou co-exploitantes ont plus de 50 ans (elles succegravedent agrave leur maris lors de leur retraite)

z Feacuteminisation plus eacuteleveacutee dans les exploitations avec ovins caprins et autres herbivores et dans les exploitations speacutecialiseacutees dans le maraicircchage et lrsquohorticulture et dans la viticulture Ce sont des exploitations geacuteneacuteralement de taille plus petite Plus de femmes sont engageacutees dans lrsquoagriculture biologique (les femmes sont plus sensibles agrave lrsquoenvironnement et agrave la qualiteacute alimentaire ou ses creacuteneaux reacutecents laissent plus de place aux femmes)

z Speacutecificiteacute du meacutetier drsquoagricultrice elles ont plus recours agrave la vente en circuit court (contact direct avec le consommateur) elles proposent plus souvent des heacutebergements touristiques ou des activiteacutes de loisir

z Le niveau de formation des exploitantes srsquoest consideacuterablement eacuteleveacute et est en moyenne supeacuterieur agrave leurs homologues masculins mais 86 des femmes accegravedent agrave la formation continue contre 138 des hommes

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Les responsables de formation attendent que la conduite drsquoengins agricoles soit inneacutee

z Freins de lrsquoaccegraves agrave la formation continue se sentir autoriseacuteeleacutegitime agrave suivre une formation ndash Srsquoautoriserecirctre autoriseacutee agrave srsquoabsenter de lrsquoexploitation (et ecirctre remplaceacutee )

z Lrsquoideacutee du chef de famille du laquo lrsquoagriculteur bon pegravere de famille raquo empecircche de prendre au seacuterieux une fille voulant reprendre une exploitation

z Les aides agrave lrsquoinstallation sont plus difficiles agrave obtenir pour une femme que pour un homme

z Certains produits sont nocifs pendant la grossesse nocifs pour la fertiliteacute davantage associeacutee aux femmes qursquoaux hommes

Sources

Les femmes dans le monde agricole - centre drsquoeacutetudes et de prospectives du ministegravere

de lrsquoagriculture ndeg 38 mars 2012

Quelle place pour les femmes dans lrsquoagriculture au

1er janvier 2009 - Direction des eacutetudes des reacutepertoires

et des statistiques de laMSA

EGALrsquo AGRI meacutetiers drsquoun nouveau genre Comment permettre lrsquoeacutegaliteacute drsquoaccegraves aux meacutetiers agricoles pour les femmes et les hommes en pays beaujolais eacutelargi MdEF en Pays Beaujolais

Elargi et la Chambre drsquoAgriculture

secteur laquo Agriculture raquo

2 secteur laquo Agriculture raquo

DES ProPoSitionS Pour agir

z La loi drsquoorientation agricole de 1999 institue le statut de laquoconjoint collabora-teur raquo cela permet une reconnaissance professionnelle du travail des femmes et une ameacutelioration de leur protection sociale Depuis 2005 ce statut a eacuteteacute eacutetendu aux personnes pacseacutees Ce changement des statuts a permis non seulement la croissance de lrsquoemploi feacuteminin dans lrsquoagriculture mais aussi la visibiliteacute de celui-ci Le mari et la femme deviennent associeacutes (statut juridique) et non plus seulement eacutepoux (statut matrimonial) Sans statut professionnel les femmes ne beacuteneacuteficient ni de protection sociale ni de droits agrave la retraite continuer agrave promouvoir ce statut protecteur

z Trouver des pionniegraveres pouvant montrer que les femmes peuvent ecirctre agricultrice

z Communiquer sur les meacutetiers agricoles avec le CIO et lrsquoeacuteducation nationale

z Mettre en place une animation de sensibilisation aupregraves de jeunes sur les steacutereacuteotypes de sexe en agriculture (jeu des parcours de vie) + teacutemoignages

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Ministegravere de lrsquoagriculture et ses repreacutesentations reacutegionales les DRAAF (directions reacutegionales de lrsquoalimentation de lrsquoagriculture et de la forecirct)

httpagriculturegouvfr

z Chambre drsquoagriculture httprhone-alpessynagricom

31

32

2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les femmes repreacutesentent 46 de la population active mais seulement 30 sont creacuteatrices drsquoentreprises

z La taille moyenne de leurs entreprises est de 21 salarieacutes ETP contre 25 salarieacutes ETP pour les hommes

z Les femmes creacuteent avec des ressources moindres et donc prennent moins de risques

z 49 des femmes ont le bac ou + (contre 44 chez les hommes)

z Statut anteacuterieur 25 eacutetaient inactives contre 10 chez les hommes

z 3 ans apregraves la creacuteation le taux de survie de lrsquoentreprise drsquoune femme est de 60 contre 65 pour lrsquoentreprise drsquoun homme

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Heacutereacutediteacute sociale reproduction du scheacutema familial si on a eu des parents entrepreneurs heacutereacutediteacute plus accentueacutee chez les hommes

z La creacuteation drsquoentreprise est penseacutee laquo au masculin raquo Une femme cheffe drsquoentreprise peut encore nrsquoecirctre pas prise au seacuterieux lors drsquoune demande drsquoaccompagnement agrave la creacuteation (notamment dans un secteur dit laquo masculin raquo) ou de precirct bancaire sauf dans le cadre de laquo micro-creacutedit raquohellipor le sous-financement dans la creacuteation met en danger la survie de lrsquoentreprise

z Les femmes creacuteatrices sont plus diplocircmeacutees que les hommes mais sur un parcours professionnel moins adapteacute au statut drsquoentrepreneur (moins drsquoexpeacuteriences manageacuteriales) Aussi les femmes creacuteatrices drsquoentreprise creacuteent plus souvent dans un secteur drsquoactiviteacute qui nrsquoest pas celui dans lequel elles travaillaient auparavant (ce qui accroicirct le risque drsquoeacutechec) Elles creacuteent dans un domaine qui leur fait envie qui srsquoaligne avec un eacutepanouissement personnel De ce fait elles beacuteneacuteficient souvent drsquoune moindre expeacuterience professionnelle en lien direct avec le secteur dans lequel elles entreprennent

z La creacuteation par les femmes compte tenu de la construction sociale du laquo feacuteminin raquo neacutecessite notamment un accompagnement quant agrave lrsquoeacutevaluation du revenu preacutevisionnel et quant agrave lrsquoimpact de la creacuteation sur lrsquoorganisation familiale

DES ProPoSitionS Pour agir

z Inteacutegration des contraintes speacutecifiques de la creacuteation drsquoentreprise par les femmes compte tenu de la construction sociale du laquo feacuteminin raquo par les accompagnateurs de projets

z Lutte contre les repreacutesentations steacutereacuteotypeacutees geacuteneacuteratrices drsquoautocensure diversification des cursus deacuteveloppement des capaciteacutes de management et creacuteation drsquoun esprit drsquoentreprise par les reacuteseaux

Sources

Sites Internet de Paris pionniegraveres lrsquoAPCE

Agence pour la creacuteation drsquoentreprises Lyon ville

entreprenariatLrsquoentreprenariat au feacuteminin

Avis et rapport du Conseil eacuteconomique social et

environnemental 2009 Chiffres INSEE 2006

secteur laquo Creacuteation drsquoentreprise raquo

33

2 secteur laquo Creacuteation drsquoentreprise raquo

z Antenne speacutecialiseacutee au sein de lrsquoAgence pour la creacuteation drsquoentreprise APCE en srsquoinspirant du modegravele du Centre drsquoentreprenariat feacuteminin du Queacutebec plateforme centrale drsquoinformation afin de faciliter le repeacuterage car toutes les informations drsquoaide aux femmes sont actuellement tregraves disperseacutees

z Visibiliteacute des reacuteseaux de cheffes drsquoentreprises

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

Structures drsquoaccompagnement

z APCE agence pour la creacuteation drsquoentreprise wwwapcecom

z Les chambres de commerces et drsquoindustrie httpwwwccifrwebportail-acfciaccueil

z Les centres drsquoinformation des femmes et des familles (CIDFF) wwwcreationaufeminin-cidff69org

z Feacutedeacuteration pionniegraveres incubateurs au feacuteminin de services innovants httpwwwfederationpionnieresorg

z Le parcours NACRE accompagnement individuel par des professionnels de la creacuteation et la reprise drsquoentreprise httpwwwemploigouvfr

z RACINES reacuteseau drsquoaccompagnement des creacuteations et des initiatives avec une nouvelle eacutepargne de solidariteacute racines-clefecom

z IRFED institut international de formation et de conseil agrave la creacuteation drsquoentreprise pour les femmes en Ile-de-France wwwirfed-europeorg

z Lyon entrepreunariat reacuteseau drsquoaccompagnement agrave la creacuteation reprise transmission drsquoentreprise dans le Grand Lyon wwwlyon-ville-entrepreneuriatorg

z Le CIDFF du Rhocircne httpwwwcreationaufeminin-cidff69org

Financement z France active favoriser la creacuteation individuelle gracircce agrave un financement solidaire

httpwwwfranceactiveorgz France initiative reacuteseau de financement de la creacuteation drsquoentreprise

httpwwwinitiative-francefr

z BPI France (ex OSEO) eacutetablissement public avec pour mission de soutenir lrsquoinnovation et la croissance des PME httpwwwbpifrancefr

z Le Fonds de Garantie aux Initiatives Feacuteminines (FGIF) une caution pour favoriser lrsquoaccegraves au creacutedit bancaire httpwwwapcecom

2 secteur laquo Creacuteation drsquoentreprise raquo

Reacuteseaux de femmes cheffes drsquoentreprises z Actionrsquoelles wwwactionellescomz Force Femmes reacuteseau drsquoaccompagnement pour les femmes de plus de 45

ans wwwforcefemmescomz Reacuteseau Femmes-business Angels wwwfemmesbusinessangelsorg

z Agir avec elles en Beaujolais wwwagir-avec-ellesfrz Les dirigeantes de Seine et Marne wwwdirigeantes-actives77frz Suppleacutement Dames supplementdamewordpresscom

Aides financiegraveres z OSEO le parcours NACRE precircts agrave la creacuteation drsquoentreprises le Fonds de

Garantie aux Initiatives Feacuteminines (FGIF) un dispositif pour favoriser lrsquoaccegraves au creacutedit bancaire

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nombre de creacuteateurs et de creacuteatrices suiviesNbre total de creacuteations accompagneacutees

z Nombre drsquoaccompagnateur-trices formeacutees agrave la prise en compte des contraintes speacutecifiques de la creacuteation drsquoentreprise par des femmes Nbre total de personnes formeacutees

34

35

Aidemeacutemoireeacutegaliteacute

Retrouver compileacutes dans cet aide meacutemoire les laquo comment agir raquo des

rubriques preacuteceacutedentes

Agrave mettre en œuvre en fonction des possibiliteacuteshellip

vLisibiliteacute politique de lrsquoengagement en faveur rdde lrsquoeacutegaliteacuteeacute

Lrsquoeacutegaliteacute femmes hommes est inscrite dans mon projet associatif

Je veacuterifie mes supports de communication et mes documents de travail afin que ne soient pas veacutehiculeacutes des steacutereacuteotypes de genre tant dans les images que dans le texte

Je donne une visibiliteacute agrave lrsquoinvestissement des beacuteneacutevoles feacuteminines en feacuteminisant leurs fonctions (et vice versa)

Je communique sur mes actions laquo eacutegaliteacute raquo

En externe

En interne

ggouvernance associative e

Je mets en place un fonctionnement associatif favorisant lrsquoaccegraves de toutes aux responsabiliteacutes

Je limite le cumul des mandats eacutelectifs et je reacuteduis la dureacutee des mandats

Je deacuteveloppe la colleacutegialiteacute la cogestion des responsabiliteacutes

Jrsquoorganise des formes de tutorat pour accompagner agrave la prise de responsabiliteacutes

eacutecheacuteancieractions observations

3

vPrise en compte des contraintes familiales dde mes beacuteveacuteneacutevolese

Conscient de lrsquoimpact des charges familiales sur le temps disponible je programme les temps de reacuteunion et de concertation en conseacutequence

Je propose des CESU preacute-financeacute je prends en compte les coucircts lieacutes aux obligations familiales jrsquoorganise des modaliteacutes de garde ou des activiteacutes conjointes enfants-parents beacuteneacutevoles

gFormation des beacuteneacutevoles e

(en lien avec le thegraveme preacuteceacutedent) Mes lieux et temps de formation prennent en compte la parentaliteacute

Je forme mes beacuteneacutevoles agrave la prise de parole en public agrave lrsquoassertiviteacute et agrave tout autre technique qui permet la mise en valeur de lrsquoindividu

Je propose des sensibilisations agrave lrsquoeacutegaliteacute

eacutecheacuteancieractions observations

36

Aide meacutemoire eacutegaliteacute

vmes obligations drsquoemployeurs de +de 50 salarieacutesr

Je reacutedige annuellement un rapport de situation compareacutee RH

Je lrsquoanalyse dans un compte rendu annuel de lrsquoeacutegaliteacute

Ces documents sont adresseacutes aux salarieacutees

Je mets en place des actions de discriminations positives si la situation lrsquoexige (rattrapage salarial formation speacutecifique)

Je reacutedige mes offres drsquoemplois en respectant la mixiteacute dans lrsquointituleacute des postes et des compeacutetences attendues

zEmployeurs actions formationr

Mes lieux et temps de formation prennent en compte la parentaliteacute

Jrsquoencourage mes agents agrave la prise de parole en public agrave lrsquoassertiviteacute et agrave toute autre technique qui permet la mise en valeur de lrsquoindividu

Je sensibilise mes cadres et mes agents agrave des formations agrave lrsquoeacutegaliteacute (notamment professionnelle)

eacutecheacuteancieractions observations

37

3 Aide meacutemoire eacutegaliteacuteAide meacutemoire eacutegaliteacute

3 Aide meacutemoire eacutegaliteacute

Employeurs actions laquoarticulation des tempsraquor

Jrsquoai une charte de gestion du temps

Le systegraveme des horaires de travail des RTT permet la conciliation des temps (plage variable annualisation des temps reacutecupeacuterationhellip)

Jrsquoinvite les pegraveres agrave prendre part aux temps familiaux (actions de communication incitation agrave une prise reacuteguliegravere des RTT des congeacutes enregistreacutes sur le CET arbre de noeumllhellip)

Jrsquoorganise des journeacutees porte ouverte laquo enfants dans lrsquoassociation raquo

Jrsquoinforme mes salarieacutes sur les conseacutequences du temps partiel en matiegravere de salaire et de retraite

En geacuteneacuteral mes reacuteunions ne commencent pas avant 09 h 00 et ne se terminent pas apregraves 17 h 00

Jrsquoai une action sociale en faveur de mes salarieacutes qui propose

bull Des CESUbull Des services de conciergeriebull Des seacutejours vacances pour les enfantsbull Des places de cregraveches de garderie

Prise en compte de lrsquoeacutegaliteacute dans mes actionsr

En amont

Jrsquoai construit mon action avec des femmes et des hommes

Jrsquoai analyseacute mon public cible

Jrsquoai deacutefini des objectifs et des indicateurs

Jrsquoai adopteacute des visuels et des textes non steacutereacuteotypeacutes

Pendant lrsquoaction

Je suis cette question lors de mes CA laquo copil raquo laquo cotech raquohellip

Jrsquoai un suivi statistique ventileacute par sexe

Jrsquoapporte les corrections neacutecessaires en fonction des eacuteleacutements constateacutes

eacutecheacuteancieractions observations

38

39

3 Structures ressourcesAide meacutemoire eacutegaliteacute

Au-delagrave des reacutefeacuterences citeacutees dans les diagnostics

n Culture page 16 - 17

n Meacutedias page 18 - 19

n Eacuteducation page 20 - 21

n Eacutequipements et loisirs socio-eacuteducatifs page 22

n Sport page 23 - 24

n Eacuteconomie sociale et solidaire page 25 - 26

n Agriculture page 27 - 28

n Creacuteation drsquoentreprise page 30 - 31

en voici drsquoautres (non exhaustives)

w Services de lrsquoEacutetat Reacuteseau du ministegravere des Droits des femmes de la Ville de la Jeunesse et des Sportshttpfemmesgouvfr

Travaux nationaux

w Haut conseil agrave lrsquoeacutegaliteacute entre les femmes et les hommeshttpwwwhaut-conseil-egalitegouvfr

w Commissariat geacuteneacuteral agrave la strateacutegie et agrave la prospectivehttpwwwstrategiegouvfrpublicationslutter-contre-stereotypes-filles-garcons

w Conseil supeacuterieur de lrsquoaudiovisuelhttpwwwcsafrEtudes-et-publicationsLes-etudesLes-etudes-du-CSAEtudes-sur-les-stereotypes-feminins-qui-peuvent-etre-vehicules-dans-les-series-de-fiction-les-emissions-de-divertissement-et-d-anima-tion

3

Ce guide est le fruit drsquoun travail collectif reacutealiseacute agrave la direction deacutepartementale de la coheacutesion sociale du Rhocircne par

n Mission deacutepartementale aux droits des femmes et agrave lrsquoeacutegaliteacute

Claire LACHAcircTRESasha MONNERONddcs-droitsdesfemmesrhonegouvfr

n Mission vie associative

Natacha LACROIX-BAUDRIONddcs69-jsvarhonegouvfr

Publication

Ministegravere des droits des femmes de la ville de la jeunesse et des sportsDJEPVA - Bureau du deacuteveloppement de la vie associative95 avenue de France - 75 650 Paris CEDEX 13

Conception graphiqueColette Vernet

PhotosHerveacute Hamon

40

Retrouvez toutes les informations et les coordonneacutees des points drsquoappui agrave la vie associative sur le portail officiel

wwwassociationsgouvfr

eacuteg

alit

eacute

Page 13: Le guide égalité

diagnostic laquo Employeurs raquo1

Vous constatez des diffeacuterences marqueacutees dans le deacuterouleacute de carriegravere les reacutemuneacuterations lrsquoaccegraves aux responsabiliteacutes etc entre les femmes et les hommes salarieacutees de votre association

Voici quelques eacuteleacutements de compreacutehension w La culture du preacutesenteacuteisme de la cooptation lrsquoimage inconsciente associeacutee au

pouvoir peut conduire agrave privileacutegier les hommes dans les promotions internes dans le recrutement des cadres ou des personnes ayant des responsabiliteacutes drsquoencadrement

w Lrsquoutilisation unique de termes comme laquo ecirctre disponible raquo laquo avoir de lrsquoassurance raquo laquo avoir le sens des responsabiliteacutes raquo laquo avoir un potentiel eacutevolutif raquo dans les offres drsquoemploi ou les critegraveres de seacutelection peut conduire agrave nrsquoattirerne retenir que des hommes car ces termes renvoient agrave des caracteacuteristiques culturellement associeacutees plutocirct au masculin

w Le temps partiel le congeacute parental est socialement admis pour les femmes tregraves peu pour les hommes

Comment agir w Inscrire des objectifs en terme drsquoeacutegaliteacute femmeshommes dans les projets

associatifs (cela marque et officialise la volonteacute politique du collectif)

w Opeacuterer une veille statistique en reacutealisant annuellement un rapport chiffreacute de la situation des femmes et des hommes

w Porter une attention sur vos plaquettes de communication site internet (visuels de mixiteacute dans lrsquoexercice des fonctions repreacutesenteacutees termes employeacutes etc)

w Afficher votre respect des temps de vie par des mesures effectives qui faciliteront notamment la parentaliteacute (temps de travail annualiseacute plages horaires flexibles attention porteacutee aux horaires de deacutebut et de fin des reacuteunions accegraves aux services de conciergerie chegraveque emploi service universel prise du congeacute paterniteacute instauration de journeacutee de deacutecouverte du lieu de travail par les enfants du personnelhellip)

w Feacuteminiser et masculiniser les noms des meacutetiers pour que chacune puisse srsquoy projeter

w Reacutediger vos offres drsquoemploi en veillant agrave activer ensemble les steacutereacuteotypes laquo feacuteminins raquo et laquo masculins raquo pour attirer le plus de candidatures diffeacuterentes possibles (ex laquo profil rechercheacute sens des relations humaines logique rigueur) de mecircme pour les critegraveres utiliseacutes lors de la seacutelection des candidates

w Oser la mixiteacute dans les meacutetiers ( des femmes dans le bacirctiment cf les campagnes de la CAPEB des hommes dans les secteurs du social et des soins)

13

Activation drsquoun champ plutocirct culturellement associeacute

aux femmes- mais pas uniquement rempli par les

femmes dans la reacutealiteacute

idem version hommes

14

diagnostic laquo Employeurs raquo

La formation des salarieacutees Femmes Hommes

Combien de personnes ont acceacutedeacute agrave la formation continue cette anneacutee

Combien de personnes ont beacuteneacuteficieacute du DIF

Combien de personnes ont eacuteteacute orienteacutees vers des formations diplocircmantes

Combien de beacuteneacutevoles ont beacuteneacuteficieacute drsquoune formation prise en charge par lrsquoassociation (formation technique formation agrave la gestion associativehellip)

Combien de personnes suivent actuellement une VAE

Combien de personnes ont deacutejagrave beacuteneacuteficieacute drsquoune formation agrave lrsquoeacutegaliteacute

Que repeacuterez-vous Remarquez-vous des diffeacuterences significatives entre les femmes et les hommes Et si oui sur quelles rubriques se portent-elles

Comment agir w Porter attention aux conditions de formation par rapport aux charges familiales

de vos salarieacutees

w Concevoir des programmes de formation qui allient le deacuteveloppement personnel et la formation technique

w Porter attention agrave la qualiteacute des entretiens drsquoeacutevaluation moment propice pour prendre en compte les projets des salarieacutees et construire avec elles et eux leurs parcours professionnels

1

15

16

2

Pour permettre des transformations concregravetes pour favoriser lrsquoeacutemancipation individuelle et collective la prise en compte de lrsquoeacutegaliteacute ne doit pas se limiter agrave assurer lrsquoaccegraves de chacunes beacuteneacutevoles et salarieacutees aux postes agrave responsabiliteacutes dans lrsquoassociation

Avoir des hommes et des femmes au conseil drsquoadministration participant agrave eacutegaliteacute crsquoest bien Mais quel impact si par ailleurs les

actions que vous engagez veacutehiculent des steacutereacuteotypes de genre Si dans les activiteacutes quotidiennes les uns et les unes sont enfermeacutees dans

des rocircles assigneacutees agrave des tacircches lieacutees aux repreacutesentations dominantes de ce qui est feacuteminin et de ce qui est masculin Si les ineacutegaliteacutes sont reproduites

La question de lrsquoeacutegaliteacute doit ecirctre traiteacutee de faccedilon transversale pour toutes les actions toutes les activiteacutes de lrsquoassociation Lrsquooutil proposeacute ci-apregraves invite ainsi agrave prendre en compte lrsquoobjectif drsquoeacutegaliteacute femmeshommes fillesgarccedilons dans chacune des actions meneacutees par lrsquoassociation agrave chaque eacutetape du projet

Dans les pages qui suivent vous trouverez notamment des donneacutees preacutecises et actualiseacutees par secteur drsquoactiviteacutes

n Culture page 18

n Meacutedias page 20

n Education page 22

n Eacutequipements et loisirs socio-eacuteducatifs page 24

n Sport page 26

n Eacuteconomie sociale et solidaire page 28

n Agriculture page 30

n Creacuteation drsquoentreprise page 32

Lrsquoeacutegaliteacutedans les

actions

2

En amont au stade de la construction de lrsquoaction w Entourez-vous de femmes et drsquohommes pour eacutelaborer votre projet (au moins

30 de lrsquoune ou de lrsquoautre) Cela devrait permettre de prendre en compte les contraintes des deux sexes agrave condition drsquoeacutetablir eacutegalement les conditions de lrsquoexpression pour permettre agrave celles et ceux qui nrsquooseraient pas de prendre la parole

w Inteacutegrer des objectifs laquo eacutegaliteacute raquo adapteacutes agrave votre secteur Agrave vous de deacutefinir ceux prioritaires pour votre action (reacutefeacuterez-vous aux diagnostics nationaux preacuteciteacutes et faites-vous aider voir pages suivantes)

w Questionner votre pratique et vos repreacutesentations pour eacuteviter la reproduction inconsciente des steacutereacuteotypes Pour ce faire organiser une formation sur les questions drsquoeacutegaliteacute peut srsquoaveacuterer bien utile pour vous-mecircme les beacuteneacutevoles les salarieacutees et les participantes agrave lrsquoaction (liste des structures ressources proposant des formations ou des accompagnements page 35)

w Deacutefinir votre public cible combien de femmes et combien drsquohommes et pour chaque sexe les caracteacuteristiques (acircge niveau de formation etc) et les eacuteventuelles contraintes particuliegraveres (faciliteacutes drsquoaccegraves aux modes de transports en commun aux modes de gardehellip) Eacutetudier quelles pourraient ecirctre les incidences (positives et neacutegatives) de votre nouvelle action sur les femmes et sur les hommes sur les filles et sur les garccedilons

w Porter attention aux supports visuels et textuels (bonnes pratiques possibles femme et homme ayant le mecircme rocircle sur une photographie pas que des gar-ccedilons pour illustrer des activiteacutes sportives feacuteminisation et masculinisation des noms des rocircles sociaux et professionnels etc)

Pendant le deacuterouleacute de lrsquoaction w Mesurer lrsquoimpact de votre action en eacutetablissant un suivi speacutecifique des objectifs

propres agrave lrsquoeacutegaliteacute

w Apporter les eacuteventuelles corrections neacutecessaires en fonction des constats que vous aurez eacutetablis

w Communiquer sur vos reacutesultats aupregraves du public de votre public de vos financeurs (notamment si vous avez beacuteneacuteficieacute de financements europeacuteens)

17

Deacutemarche geacuteneacuterale

18

secteur laquo Culture raquo2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Qui dirige Ce sont les hommes qui dirigent

z 92 des theacuteacirctres consacreacutes agrave la creacuteation dramatique

z 89 des institutions musicales

z 78 des eacutetablissements agrave vocation pluridisciplinaire

z 59 des centres choreacutegraphique nationaux

hellip Et qui concentrent les subventions (23 Meuro contre 17 Meuro)

LES FrEinS au CHangEmEnt

z Les candidates sont toujours moins nombreuses que les candidats

z Frein psychologique les femmes pensent qursquoelles nrsquoont pas la leacutegitimiteacute pour acceacuteder aux postes de direction et elles srsquoauto-censurent

z Qui produit

z 97 des musiques que nous entendons dans nos institutions ont eacuteteacute composeacutees par des hommes

z 94 des orchestres programmeacutes sont dirigeacutes par des hommes

z 85 des textes que nous entendons ont eacuteteacute eacutecrits par des hommes

z 78 des spectacles que nous voyons ont eacuteteacute mis en scegravene par des hommes

z 57 ont eacuteteacute choreacutegraphieacutes par des hommes

Les hommes investis dans les activiteacutes artistiques professionnelles sont plus nombreux mais les femmes sont plus nombreuses que les hommes agrave srsquoinvestir dans les activiteacutes artistiques en amateur

z La creacuteation eacutevoque le couple laquo le creacuteateur et sa muse raquo

z Le talent est inneacute et explique seul la qualiteacute drsquoune œuvre Non elle deacutepend aussi du temps qursquoon a pu lui consacrer du nombre de collaborateurstrices qursquoon a pu reacuteunir de la rencontre avec le public du relais meacutediatique du reacuteseauhellip

Diagnostic national issu des rapports de Reine Prat de juin 2006 laquo Accegraves des femmes et des hommes aux postes de responsabiliteacute raquo et celui de mai 2009 laquo Accegraves des femmes et des hommes aux postes de responsabiliteacute - ndeg 2 De lrsquointerdit agrave lrsquoempecircchement raquo

19

secteur laquo Culture raquo2

DES ProPoSitionS Pour agir

z Essayer drsquoatteindre un seuil minimum de 33 de lrsquoun ou lrsquoautre sexe (laquo seuil de mixiteacute raquo)

z Veille statistique et obtention de donneacutees sexueacutees

z Charte de lrsquoeacutegaliteacute pour le spectacle vivant afin drsquoencourager tous les intervenants cleacutes agrave srsquoengager en faveur de lrsquoeacutegaliteacute des genres

z Organisation de rencontres non-mixtes avec des femmes de theacuteacirctre des musiciennes des directrices ou administratrices drsquoinstitutions (meilleure prise de parole constitution de reacuteseau)

z Abolir les assignations genreacutees les femmes ne jouent que des rocircles laquo feacuteminins raquo et les hommes ne jouent que des rocircles laquo masculins raquo Le theacuteacirctre nrsquoest qursquoune affaire de convention et cette regravegle nrsquoa eacuteteacute imposeacutee que reacutecemment Srsquoinspirer de la danse qui a deacutejagrave franchi ces barriegraveres

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nombre de spectacles drsquoauteures- choreacutegraphes femmes et hommes- diffuseacutesnbre total de spectacles diffuseacutes

z Nombre de metteures en scegravene nbre total de mise en scegravene

z Nombre de productrices et de producteurs nbre total de spectacles produits

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Association HF httpwwwhfrhonealpesfr

20

2 secteur laquo Meacutedias raquo

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z La proportion de femmes parmi les personnes mentionneacutees dans la presse nrsquoest que de 17 en 2006

z Preacutesence des expert-es dans lrsquoensemble des meacutedias retenus dans les corpus analyseacutes par le rapport 2011 de la commission nationale sur lrsquoimage des femmes dans les meacutedias 8 hommes pour 2 femmes (Graphique ci-contre)

z Les femmes sont peu nombreuses aux postes de responsabiliteacute dans les meacutedias proportion de femmes infeacuterieure agrave 10 ans les postes de direction strateacutegique

z Attitude diffeacuterencieacutee entre hommes et femmes

z Les femmes sont cantonneacutees dans des speacutecialiteacutes moins prestigieuses ou des meacutedias moins convoiteacutes (presse professionnelle ou technique presse dite laquo feacuteminine raquo)

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Les femmes apparaissant dans les meacutedias sont le plus souvent soit anonymes soit en position de victimes soit citeacutees comme ayant un lien familial avec un homme alors que les hommes sont tregraves majoritairement citeacutes avec leur fonction

z Leur image est deacutegradeacutee (laquo porno chic raquo) ou alors steacutereacuteotypeacutee

z Culte de la minceur excessif

DES ProPoSitionS Pour agir

z Constitution drsquoun vivier drsquoexpert-es agrave mobiliser

z Entraicircnement agrave lrsquoexpression dans les meacutedias (meacutedia-training)

z Opeacuteration de sensibilisation

Organisation de festivals de deacutebats publics de peacutetitions preacutesentation de documentaires (ex festival de film reacutealiseacutes par des femmes)

z Regarder les initiatives provenant drsquoautres pays

Par exemple au Royaume-Uni moins de 15 des films Britanniques ont eacuteteacute eacutecrits par des femmes En reacuteaction un atelier drsquoeacutecriture pour les femmes sceacutenaristes a eacuteteacute creacuteeacute laquo She Writes raquo

Les meacutedias consideacutereacutes sont la teacuteleacutevision le cineacutema la presse la radio et la

publiciteacute sous toutes ses formes (affichage TV

magazines)

Sources

FIA - rapport gender 2010 raquo Manuel de bonnes pratiques pour lutter contre

les steacutereacuteotypes lieacutes au genre et promouvoir lrsquoeacutegaliteacute des chances dans les secteurs du cineacutema de la teacuteleacutevision et du theacuteacirctre en Europe raquo

Rapport drsquoeacutetudes - Bilan 2010 de lrsquoARPP Publiciteacute

et image de la personne humaine

Rapport drsquoinformation ndeg 375 de la deacuteleacutegation

aux droits des femmes du Seacutenat-2007

Rapports 2008 et 2011 de la commission nationale sur lrsquoimage des femmes

dans les meacutedias (le rapport 2011 dresse le bilan drsquoune anneacutee drsquoapplication apregraves

la signature par certains meacutedias le 13 octobre 2010

drsquoun acte drsquoengagement pour une deacutemarche

drsquoautoreacutegulation visant agrave ameacuteliorer lrsquoimage des

femmes dans les meacutedias)

2 secteur laquo Meacutedias raquo

arPP autoriteacute de reacutegulation professionnelle de la publiciteacuteLrsquoARPP existant depuis le 19 aoucirct 1935 en France est une association interprofessionnelle priveacutee de type loi de 1901 Sa mission est de parvenir agrave concilier liberteacute drsquoexpression publicitaire et respect des consommateurs Ce nrsquoest pas un organisme public Cet organisme examine les publiciteacutes de la presse les campagnes nationales et les web videacuteos et leur accorde ou pas la recommandation laquo Image de la Personne Humaine raquo Pour cela il faut que les publiciteacutes respectent de principe de digniteacute de la personne humaine (pas de nuditeacute sans rapport avec le produit pas de repreacutesentation deacutegradante pas de reacuteduction drsquoun sujet au statut drsquoobjet sexuel) les publiciteacutes ne doivent pas reprendre des clicheacutes neacutegatifs sur les hommes ou les femmes (clicheacute de la blonde) et elles doivent respecter des critegraveres de deacutecence (pas de violence de soumission drsquoactes sexuels)

En 2010 103 803 publiciteacutes ont eacuteteacute analyseacutees dont 93 398 visuels pour la presse 5540 publiciteacutes pour lrsquoaffichage et 4865 pour InternetDeux tiers des manquements impliquent le genre laquo feacuteminin raquo (mais crsquoest peut-ecirctre aussi parce que les femmes sont sur-repreacutesenteacutees dans la publiciteacute en geacuteneacuteral)

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

Analyse sur une peacuteriode donneacutee z Temps de parole de chacun des deux sexestemps de parole

z Nombre de femmes-hommes inviteacutees en temps qursquoexpertesnbre total drsquoexperts inviteacutes

Analyse des supports eacutemis au regard des eacuteleacutements drsquoanalyse de lrsquoARPP digniteacute de la personne humaine (pas de nuditeacute sans rapport avec le produit pas de repreacutesentation deacutegradante pas de reacuteduction drsquoun sujet au statut drsquoobjet sexuel) pas de reprise des clicheacutes neacutegatifs sur les hommes ou les femmes (clicheacute de la blonde) et respect des critegraveres de deacutecence (pas de violence de soumission drsquoactes sexuels)

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Association HF httpwwwhfrhonealpesfrz ARPP httpwwwarpp-puborgz Freacutequence eacutecoles httpfrequence-ecolesorg

21

22

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les filles ont une meilleure scolariteacute et une meilleure reacuteussite scolaire que les garccedilons crsquoest 70 drsquoune geacuteneacuteration chez les filles qui obtient un bac (tous types confondus) pour 59 chez les garccedilons

z Les filles sont scolariseacutees plus longtemps 189 anneacutees en moyenne pour les filles contre 184 pour les garccedilons

z 15 des garccedilons sont en difficulteacute de lecture contre 9 des filles en 2008

z Les filles redoublent moins souvent que les garccedilons quel que soit le milieu social drsquoorigine

z Les femmes sont souvent majoritaires en cursus licence et en master mais pas en doctorat

z 40 des filles choisissent une filiegravere scientifique contre 27 en section litteacuteraire les garccedilons deacutesertant fortement cette derniegravere au profit de la premiegravere les filles sont minoritaires en filiegravere scientifique (45 ) et majoritaires en filiegravere litteacuteraire (21 de garccedilons) Post-bac les filles des filiegraveres scientifiques ne continuent pas dans ces voies (peu de filles en classes preacutepa scientifiques)

z Les filles obtiennent plus geacuteneacuteralement un passage en seconde geacuteneacuterale et technologique que les garccedilons car on pense qursquoil y aura moins de possibiliteacute pour les filles au niveau des diplocircmes professionnels

z Les filiegraveres professionnelles sont tregraves marqueacutees par les normes et les steacutereacuteotypes de sexe les filiegraveres de production aux garccedilons de services aux filles

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Lrsquoeacuteducation culturelle des filles tend agrave deacutevelopper chez elles une autocensure un manque de confiance en leurs capaciteacutes ce qui conduit en matiegravere drsquoorientation scolaire agrave lrsquoexemple suivant laquo Quand ils et elles se jugent tregraves bon en franccedilais 1 garccedilon sur 10 va en seacuterie L contre 3 filles sur 10 quand ils et elles se jugent tregraves bon en matheacutematiques 8 garccedilons sur 10 vont en matheacutematiques contre 6 filles sur 10 raquo

z Cette autocensure ne sera pas corrigeacutee par le laquo systegraveme raquo laquo neutraliteacute raquo des conseils de classe inteacuterecirct plus grand porteacute aux choix drsquoorientation des garccedilons par les professionnels Par ailleurs les observations de classe (enregistrements videacuteo) montrent que les enseignant-e-s dans les classes mixtes sans en avoir conscience interagissent nettement plus avec les garccedilons qursquoavec les filles (dans une proportion de deux tiersun tiers) Lorsqursquoils-elles essaient de reacutetablir des interactions plus eacutequilibreacutees les garccedilons se plaignent drsquoecirctre neacutegligeacutes et les enseignant-e-s aussi ont lrsquoimpression qursquoils-elles les neacutegligent Ce qui prouve bien que la norme explicite de traitement eacutegal de toutes et de tous dissimule en reacutealiteacute une norme qui commande de laquo favoriser raquo les garccedilons Enfin les enseignant-e-s interrogent plus souvent et plus longtemps les garccedilons que les filles

2 secteur laquo Eacuteducation raquo

Sources

Franccediloise Vouillot Joeumllle Mezza Marie-Laure

Steibruckner Laurence Thieacutenot Orientation scolaire

et discrimination quand les diffeacuterences de sexe

masquent les ineacutegaliteacutes La documentation franccedilaise

Paris 2011

Florence Defresne Michel Queacutereacute Filles et garccedilons sur

le chemin de lrsquoeacutegaliteacute de lrsquoeacutecole agrave lrsquoenseignement

supeacuterieur 2010

Discriminations agrave lrsquoeacutecole rapport relatif aux auditions

sur les discriminations en milieu scolaire

22 septembre 2010

Leila Acherar Filles et garccedilons agrave lrsquoeacutecole maternelle

juin 2003

Nicole Mosconi 2001 laquo Comment les pratiques

enseignantes fabriquent de lrsquoineacutegaliteacute entre les sexes raquoLes dossiers des sciences de lrsquoeacuteducation ndeg 5 p 97-

109

23

2 secteur laquo Eacuteducation raquo

z Actions relatives aux choix drsquoorientation ce sont les filles et seulement elles qui ont eacuteteacute interpelleacutees comme devant changer leurs habitudes eacutelargir leur choix se libeacuterer des steacutereacuteotypes eacutetant sous-entendu que les garccedilons eux savaient choisir les bonnes filiegraveres et les bons meacutetiers

DES ProPoSitionS Pour agir

z Former et professionnaliser les acteurs de lrsquoeacuteducation (profs mais aussi les ATSEM)

z Faire attention aux manuels utiliseacutes (ont-ils des steacutereacuteotypes )

z Faire attention aux termes utiliseacutes lors de la communication agrave lrsquooral

z Neacutecessiteacute drsquoinstituer une formation initiale obligatoire des acteurs et actrices de lrsquoeacuteducation et de lrsquoorientation sur la question des discriminations et des ineacutegaliteacutes de sexe Il est illusoire de consideacuterer qursquoune laquo bonne information raquo serait agrave elle seule suffisante pour faire tomber les reacutesistances et deacutesarmer les steacutereacuteotypes

z Remarquer que lrsquoabsence des garccedilons dans les secteurs du soin de lrsquoeacuteducation du social nrsquoest jamais poseacute comme un problegravemehellip

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nombre de supports de lecture procircnant une theacutematique eacutegaliteacute utiliseacutesnombre de supports de lecture utiliseacutes

z Nombre de formation eacutegaliteacute suivie (preacutevention violenceslutte contre les steacutereacuteotypes) Nombre de formations suivies

z Nombre drsquointeractions adultes-filles adultes-garccedilonsNombre drsquointeractions totales adultes-jeunes

z Nombre drsquoactiviteacutes inteacutegrant une reacuteflexion sur la construction sociale du laquo feacuteminin raquo et du laquo masculin raquo nombre drsquoactiviteacutes proposeacutees

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Ressources de litteacuterature non sexiste lrsquoassociation lab-elle ou lrsquoatelier des merveilles httpwwwlab-elleorg

z Comprendre les steacutereacuteotypes analyser sa pratique Institut Egaligonewwwegaligoneorg

z Comprendre les meacutedias Freacutequence Ecoleshttpwwwfrequence-ecolesorg

z Preacutevenir les violences sexistes entre jeunes Filactionshttpwwwfrequence-ecolesorg

z Comportement sexiste guide drsquointervention en milieu scolairehttp wwwrhonegouvfr

z Eduquer agrave une sexualiteacute respectueuse et consentie MFPFhttpwwwplanning-familialorgcontent

z ASSOCIATON FRISSE facebook ASSOCIATION-FRISSE

z Deacutebats sur le respect Le printemps de la jupe et du respecthttpwwwprintempsdelajupecom

24

2 secteur laquo Eacutequipements et loisirs socio-eacuteducatifs raquo

Sources

Les peacuteripheacuteries urbaines entre normes et innovations

Les villes du Sud de lrsquoEurope Colloque de

Bordeaux juin 2008

De nouveaux modegraveles de viriliteacute musiques actuelles et cultures urbaines Yves

Raibaud

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z 100 de garccedilons dans les citeacutes stades 95 dans les skates parcs 80 dans les salles et lieux de reacutepeacutetition des musiques actuelles

z Deacutecrochage des jeunes filles des activiteacutes publiques agrave partir de 12 ans sauf pour des activiteacutes tregraves connoteacutees laquo feacuteminines raquo

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Geacuteographie des genres on imagine la preacutesence (et la protection) des femmes dans lrsquoespace public par la valorisation de leur rocircle maternel au sein de couloirs de circulation parc pour jeunes enfants laquo maisons raquo de lrsquoenfance de la parentaliteacute Les filles qui pratiquent le skate (5 ) sont souvent bien accepteacutees car elles sont en geacuteneacuteral performantes et qursquoelles ont adopteacute le comportement et les tenues des garccedilons

z Les ameacutenagements drsquoespaces publics se pensent laquo neutres raquo mais ne le sont pas Les subventions publiques beacuteneacuteficient donc principalement aux garccedilons

z La preacutevention de la deacutelinquance par le sport et les loisirs a conduit agrave nrsquoinvestir que pour les garccedilons renforccedilant par lagrave mecircme une socialisation viriliste sexiste et homophobe

DES ProPoSitionS Pour agir

z Programmer des activiteacutes dites masculines (de rugby et de skateshellip) pour les filles dans des espaces reacuteserveacutees dans un premier temps si le besoin srsquoen fait sentir puis sur les mecircmes lieux

z Programmer des activiteacutes dites laquo feacuteminines raquo (danse notammenthellip) pour les garccedilons en travaillant notamment sur le vocabulaire laquo viriliste raquo agrave mettre en avant

z Permettre lrsquoaccegraves des maisons de quartiers centres sociaux aux filles en limitant le zonage des garccedilons devant ces lieux par la creacuteation drsquoun espace de discussion agrave lrsquointeacuterieur

z Afficher et rappeler la loi agrave lrsquointeacuterieur des espaces de loisirs et drsquoactiviteacutes

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nbre drsquoactiviteacutes contre steacutereacuteotypeacuteesnbre drsquoactiviteacutes proposeacuteesz Eacutevolution de la reacutepartition du nbre de fillesgarccedilons en fonction des activiteacutes

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Ameacutenagements des espaces Robin des villeshttpwwwrobinsdesvillesorg

25

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les femmes ne repreacutesentent que 35 des licencieacutes des feacutedeacuterations sportives et 35 des sportifs de haut niveau

z Les activiteacutes physiques les plus pratiqueacutees par les femmes sont la danse la gymnastique lrsquoeacutequitation le patinage la natation et la randonneacutee peacutedestre Les femmes repreacutesentent 794 des licencieacutes de la Feacutedeacuteration franccedilaise drsquoeacutequitation 789 des licencieacutes de la Feacutedeacuteration franccedilaise de gymnastique Mais elles ne sont que 27 agrave avoir une licence agrave la Feacutedeacuteration franccedilaise en football

z La pratique feacuteminine est plus axeacutee vers le loisir la convivialiteacute et le lien social et moins axeacutee sur la compeacutetition Elle est eacutegalement fortement conditionneacutee par la situation sociale Seulement 32 des filles pratiquent un sport dans les ZEP conte 80 dans les classes moyennes et supeacuterieures

z 105 de femme directrices de CREPS

z 21 des postes drsquoinspection de professeur(e) et de conseiller(e)

z 94 (11 femmes sur 117) preacutesidentes de feacutedeacuterations sportives

z 1461 femmes arbitres et juges de haut niveau

z En 2010-2011 le Mouvement olympique national ne respecte pas le quota de 20 de femmes dans les structures deacutecisionnelles une seule des 30 feacutedeacuterations olympique est preacutesideacutee par une femme

z Les magasins de sport 85 des dirigeants son des hommes alors qursquoagrave llsquointeacuterieur des boutiques les femmes occupent des postes de caissiegraveres ou vendeuses

z JO deacutesormais la quasi-totaliteacute des disciplines sportives et olympiques comportent des eacutepreuves masculines et feacuteminines Cependant il existe toujours de fortes dispariteacutes dans le nombre drsquoeacutepreuves les eacutepreuves masculines sont plus nombreuses que les eacutepreuves feacuteminines Cela a des reacutepercussions sur le nombre de meacutedailles distribueacutees (moins pour les femmes)

z La moindre couverture meacutediatique des compeacutetitions et exploits des sportives (faible retransmission teacuteleacutevisuelle exemple en septembre 2010 Teddie Riner et Lucie Decosse tous les deux champions du monde 606 articles de presse contre 156 pour Lucie Decosse soit quatre fois moins )

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z La question du corps feacuteminin de sa visibiliteacute pour soi-mecircme et les autres au niveau de la pratique loisir comme la compeacutetition (le voile de la judokate au JO de Londres 2012 versus la tenue des volleyeuses de plagehellip)

z Lrsquoimpreacutegnation des consciences quant agrave la moindre capaciteacute sportive reacuteelle ou supposeacutee des femmes

Source

Rapport 2010-2011 Eacutegaliteacute des femmes et des hommes

dans le sport Deacuteleacutegation aux droits des femmes du

Seacutenat

26

secteur laquo Sport raquo2

27

DES ProPoSitionS Pour agir

z Veacuterifier qursquoil y a une extension des disciplines auxquelles les femmes peuvent participer sans srsquoexposer agrave la reacuteprobation de leur environnement

z Loisir

bull Precircter attention aux conditions de desserte des eacutequipements sportifs par les transports en commun (car les femmes prennent plus souvent les transports en commun)

bull Attirer la pratique feacuteminine en utilisant le registre social du laquo feacuteminin raquo insister sur le cocircteacute laquo loisir raquo laquo lien social raquo et le cocircteacute laquo sport-santeacute raquo du sport viseacute

bull Proposer des activiteacutes croiseacutees megravere-enfant ou des temps drsquoaccueil pour les jeunes enfants (partenariat avec des structures drsquoaccueil )

z Encourager la labellisation des associations qui srsquoimpliquent dans le sport feacuteminin

z Srsquoassurer qursquoil y a au moins 20 de siegraveges attribueacutes aux femmes dans les structures deacutecisionnelles mettre en place un reacuteseau de femmes dirigeantes

et assurer un systegraveme de parrainage des nouvelles dirigeantes sportives

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Eacutevolution du nbre de licencieacutees- licencieacutes Nbre total de licences

z Nbre de pratiquantes- pratiquants en fonction des seacuteances Nbre total de personnes par seacuteances

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

Pocircle ressources en sport mixiteacute eacutetablissement public du ministegravere des sports SMEC drsquoAix-en-Provencez httpwwwcreps-pacasportsgouvfr

Sites drsquoinformation z Femmes de sport httpwwwfemmesdesportcomz Sportiva httpwwwsportiva-infoscom

secteur laquo Sport raquo2

2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Dans lrsquoESS lrsquoemploi des femmes est tregraves majoritaire (66 des effectifs salarieacutes sont des femmes) contrairement au secteur priveacute ougrave les hommes repreacutesentent plus de 60 des emplois Ces femmes ont majoritairement plus de 40 ans (55 des effectifs feacuteminins)

z Ougrave travaillent-elles Dans les associations les mutuelles et les fondations (70 de lrsquoeacutequipe salarieacutee est feacuteminine) Elles sont principalement dans lrsquoaction sociale (75 de femmes) dans lrsquoenseignement (63 ) dans la santeacute (79 ) et dans les activiteacutes financiegraveres (61 )

z Le taux de feacuteminisation de lrsquoencadrement supeacuterieur (le fait drsquoecirctre cadre) est une caracteacuteristique commune agrave lrsquoESS (54 de cadres sont des femmes) et au secteur public (55 ) LrsquoESS se deacutemarque alors de lrsquoeacuteconomie priveacutee ougrave le taux nrsquoest que de 30 de femmes cadres

z Le temps complet est beaucoup plus freacutequent chez les hommes que chez les femmes (55 des femmes sont agrave temps complet tout secteurs confondus contre 75 des hommes)

z Les femmes sont presque agrave eacutegaliteacute par rapport aux hommes dans le nombre de postes en CDI dans lrsquoESS Il y a mecircme une diffeacuterence dans lrsquoaction sociale ougrave 78 des postes en CDI sont occupeacutes par des femmes contre 67 par des hommes

z Mais 78 des salarieacutes femmes sont en CDD contre 22 des hommes

z Eacutecarts de salaire 29 000 euros en reacutemuneacuteration annuelle brut pour les femmes contre 35 500 euros pour les hommes tous secteurs drsquoactiviteacute et entreprises confondus

z Les femmes sont particuliegraverement preacutesentes dans le secteur associatif (70 des salarieacutes sont des femmes) plus de perspectives drsquoemplois mais des emplois souvent meacutediocres (CDD emplois aideacutes temps partiels) un plafond de verre moins important les femmes peuvent acceacuteder plus facilement aux postes de cadres mais ce sont des cadres aux responsabiliteacutes limiteacutees (nombre de salarieacutes peu eacuteleveacute pas de seacutecuriteacute de lrsquoemploi ducirc aux financements aleacuteatoires des associations) des eacutecarts de salaire moindre avec les hommes mais des salaires globalement plus bas

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Bien que lrsquoESS repose sur une conception de co-gouvernance de co-construction les meacutecanismes de reacutepartition des rocircles et pouvoirs entre les femmes et les hommes sont reproduits prouvant ainsi leur forte impreacutegnation inconsciente

z La creacuteation drsquoentreprise est penseacutee laquo au masculin raquo Une femme cheffe drsquoentreprise peut encore nrsquoecirctre pas prise au seacuterieux lors drsquoune demande de precirct bancaire sauf dans le cadre de laquo micro-creacutedit raquo

Source

LrsquoESS au feacuteminin et si tout le monde y gagnait

Retour sur la rencontre du 16 novembre 2011 par le

Collectif FemmESS

secteur laquo Eacuteconomie sociale et solidaire raquo

28

29

2 secteur laquo Eacuteconomie sociale et solidaire raquo

DES ProPoSitionS Pour agir

z Le respect du cadre leacutegal et reacuteglementaire du droit du travail Les entreprises de lrsquoESS sont soumises aux mecircmes obligations en matiegravere drsquoeacutegaliteacute professionnelle que les entreprises priveacutees Ainsi en 2010 un accord global a eacuteteacute signeacute sur lrsquoeacutegaliteacute hommesfemmes dans le secteur de lrsquoESS portant sur 6 domaines le recrutement la formation la mobiliteacute professionnelle lrsquoeacutegaliteacute salariale les congeacutes lieacutes agrave la parenteacute et lrsquoorganisation des temps de travail

z Les services agrave la personne reacuteflexion indispensable sur la masculinisation de la profession la professionnalisation des parcours et lrsquoorganisation des temps de travail des salarieacutees

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistiquez Reportez-vous agrave la fiche laquo diagnostic employeur raquo

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Les CRESS chambres reacutegionales de lrsquoeacuteconomie sociale et solidaire

CRESS Rhocircne-Alpes wwwcress-rhone-alpesorg

30

2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les coopeacuteratives agricoles comptent (donneacutees 2009) 68 drsquohommes dans leurs effectifs (56 chez les OS 75 srsquoagissant des emplois de maicirctrise et 785 pour les ingeacutenieurs et cadres) La partie logistique de lrsquoactiviteacute nrsquoemploie que 11 de femmes Les femmes repreacutesentent 40 de la population salarieacutee agricole avec un effectif de 657000 personnes Parmi les femmes salarieacutees 39 travaillent dans la viticulture 33 dans les cultures speacutecialiseacutees 16 dans les cultures et eacutelevages non speacutecialiseacutes

z La part de femmes chefs drsquoexploitation ou co-exploitantes est de 27 en 2010 (mais la majoriteacute restent co-exploitantes) Mecircme si les agricultrices srsquoinstallent de plus en plus dans un projet professionnel personnel la grande majoriteacute accegravede encore au meacutetier par mariage

z 60 des femmes cheffes drsquoexploitation ou co-exploitantes ont plus de 50 ans (elles succegravedent agrave leur maris lors de leur retraite)

z Feacuteminisation plus eacuteleveacutee dans les exploitations avec ovins caprins et autres herbivores et dans les exploitations speacutecialiseacutees dans le maraicircchage et lrsquohorticulture et dans la viticulture Ce sont des exploitations geacuteneacuteralement de taille plus petite Plus de femmes sont engageacutees dans lrsquoagriculture biologique (les femmes sont plus sensibles agrave lrsquoenvironnement et agrave la qualiteacute alimentaire ou ses creacuteneaux reacutecents laissent plus de place aux femmes)

z Speacutecificiteacute du meacutetier drsquoagricultrice elles ont plus recours agrave la vente en circuit court (contact direct avec le consommateur) elles proposent plus souvent des heacutebergements touristiques ou des activiteacutes de loisir

z Le niveau de formation des exploitantes srsquoest consideacuterablement eacuteleveacute et est en moyenne supeacuterieur agrave leurs homologues masculins mais 86 des femmes accegravedent agrave la formation continue contre 138 des hommes

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Les responsables de formation attendent que la conduite drsquoengins agricoles soit inneacutee

z Freins de lrsquoaccegraves agrave la formation continue se sentir autoriseacuteeleacutegitime agrave suivre une formation ndash Srsquoautoriserecirctre autoriseacutee agrave srsquoabsenter de lrsquoexploitation (et ecirctre remplaceacutee )

z Lrsquoideacutee du chef de famille du laquo lrsquoagriculteur bon pegravere de famille raquo empecircche de prendre au seacuterieux une fille voulant reprendre une exploitation

z Les aides agrave lrsquoinstallation sont plus difficiles agrave obtenir pour une femme que pour un homme

z Certains produits sont nocifs pendant la grossesse nocifs pour la fertiliteacute davantage associeacutee aux femmes qursquoaux hommes

Sources

Les femmes dans le monde agricole - centre drsquoeacutetudes et de prospectives du ministegravere

de lrsquoagriculture ndeg 38 mars 2012

Quelle place pour les femmes dans lrsquoagriculture au

1er janvier 2009 - Direction des eacutetudes des reacutepertoires

et des statistiques de laMSA

EGALrsquo AGRI meacutetiers drsquoun nouveau genre Comment permettre lrsquoeacutegaliteacute drsquoaccegraves aux meacutetiers agricoles pour les femmes et les hommes en pays beaujolais eacutelargi MdEF en Pays Beaujolais

Elargi et la Chambre drsquoAgriculture

secteur laquo Agriculture raquo

2 secteur laquo Agriculture raquo

DES ProPoSitionS Pour agir

z La loi drsquoorientation agricole de 1999 institue le statut de laquoconjoint collabora-teur raquo cela permet une reconnaissance professionnelle du travail des femmes et une ameacutelioration de leur protection sociale Depuis 2005 ce statut a eacuteteacute eacutetendu aux personnes pacseacutees Ce changement des statuts a permis non seulement la croissance de lrsquoemploi feacuteminin dans lrsquoagriculture mais aussi la visibiliteacute de celui-ci Le mari et la femme deviennent associeacutes (statut juridique) et non plus seulement eacutepoux (statut matrimonial) Sans statut professionnel les femmes ne beacuteneacuteficient ni de protection sociale ni de droits agrave la retraite continuer agrave promouvoir ce statut protecteur

z Trouver des pionniegraveres pouvant montrer que les femmes peuvent ecirctre agricultrice

z Communiquer sur les meacutetiers agricoles avec le CIO et lrsquoeacuteducation nationale

z Mettre en place une animation de sensibilisation aupregraves de jeunes sur les steacutereacuteotypes de sexe en agriculture (jeu des parcours de vie) + teacutemoignages

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Ministegravere de lrsquoagriculture et ses repreacutesentations reacutegionales les DRAAF (directions reacutegionales de lrsquoalimentation de lrsquoagriculture et de la forecirct)

httpagriculturegouvfr

z Chambre drsquoagriculture httprhone-alpessynagricom

31

32

2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les femmes repreacutesentent 46 de la population active mais seulement 30 sont creacuteatrices drsquoentreprises

z La taille moyenne de leurs entreprises est de 21 salarieacutes ETP contre 25 salarieacutes ETP pour les hommes

z Les femmes creacuteent avec des ressources moindres et donc prennent moins de risques

z 49 des femmes ont le bac ou + (contre 44 chez les hommes)

z Statut anteacuterieur 25 eacutetaient inactives contre 10 chez les hommes

z 3 ans apregraves la creacuteation le taux de survie de lrsquoentreprise drsquoune femme est de 60 contre 65 pour lrsquoentreprise drsquoun homme

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Heacutereacutediteacute sociale reproduction du scheacutema familial si on a eu des parents entrepreneurs heacutereacutediteacute plus accentueacutee chez les hommes

z La creacuteation drsquoentreprise est penseacutee laquo au masculin raquo Une femme cheffe drsquoentreprise peut encore nrsquoecirctre pas prise au seacuterieux lors drsquoune demande drsquoaccompagnement agrave la creacuteation (notamment dans un secteur dit laquo masculin raquo) ou de precirct bancaire sauf dans le cadre de laquo micro-creacutedit raquohellipor le sous-financement dans la creacuteation met en danger la survie de lrsquoentreprise

z Les femmes creacuteatrices sont plus diplocircmeacutees que les hommes mais sur un parcours professionnel moins adapteacute au statut drsquoentrepreneur (moins drsquoexpeacuteriences manageacuteriales) Aussi les femmes creacuteatrices drsquoentreprise creacuteent plus souvent dans un secteur drsquoactiviteacute qui nrsquoest pas celui dans lequel elles travaillaient auparavant (ce qui accroicirct le risque drsquoeacutechec) Elles creacuteent dans un domaine qui leur fait envie qui srsquoaligne avec un eacutepanouissement personnel De ce fait elles beacuteneacuteficient souvent drsquoune moindre expeacuterience professionnelle en lien direct avec le secteur dans lequel elles entreprennent

z La creacuteation par les femmes compte tenu de la construction sociale du laquo feacuteminin raquo neacutecessite notamment un accompagnement quant agrave lrsquoeacutevaluation du revenu preacutevisionnel et quant agrave lrsquoimpact de la creacuteation sur lrsquoorganisation familiale

DES ProPoSitionS Pour agir

z Inteacutegration des contraintes speacutecifiques de la creacuteation drsquoentreprise par les femmes compte tenu de la construction sociale du laquo feacuteminin raquo par les accompagnateurs de projets

z Lutte contre les repreacutesentations steacutereacuteotypeacutees geacuteneacuteratrices drsquoautocensure diversification des cursus deacuteveloppement des capaciteacutes de management et creacuteation drsquoun esprit drsquoentreprise par les reacuteseaux

Sources

Sites Internet de Paris pionniegraveres lrsquoAPCE

Agence pour la creacuteation drsquoentreprises Lyon ville

entreprenariatLrsquoentreprenariat au feacuteminin

Avis et rapport du Conseil eacuteconomique social et

environnemental 2009 Chiffres INSEE 2006

secteur laquo Creacuteation drsquoentreprise raquo

33

2 secteur laquo Creacuteation drsquoentreprise raquo

z Antenne speacutecialiseacutee au sein de lrsquoAgence pour la creacuteation drsquoentreprise APCE en srsquoinspirant du modegravele du Centre drsquoentreprenariat feacuteminin du Queacutebec plateforme centrale drsquoinformation afin de faciliter le repeacuterage car toutes les informations drsquoaide aux femmes sont actuellement tregraves disperseacutees

z Visibiliteacute des reacuteseaux de cheffes drsquoentreprises

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

Structures drsquoaccompagnement

z APCE agence pour la creacuteation drsquoentreprise wwwapcecom

z Les chambres de commerces et drsquoindustrie httpwwwccifrwebportail-acfciaccueil

z Les centres drsquoinformation des femmes et des familles (CIDFF) wwwcreationaufeminin-cidff69org

z Feacutedeacuteration pionniegraveres incubateurs au feacuteminin de services innovants httpwwwfederationpionnieresorg

z Le parcours NACRE accompagnement individuel par des professionnels de la creacuteation et la reprise drsquoentreprise httpwwwemploigouvfr

z RACINES reacuteseau drsquoaccompagnement des creacuteations et des initiatives avec une nouvelle eacutepargne de solidariteacute racines-clefecom

z IRFED institut international de formation et de conseil agrave la creacuteation drsquoentreprise pour les femmes en Ile-de-France wwwirfed-europeorg

z Lyon entrepreunariat reacuteseau drsquoaccompagnement agrave la creacuteation reprise transmission drsquoentreprise dans le Grand Lyon wwwlyon-ville-entrepreneuriatorg

z Le CIDFF du Rhocircne httpwwwcreationaufeminin-cidff69org

Financement z France active favoriser la creacuteation individuelle gracircce agrave un financement solidaire

httpwwwfranceactiveorgz France initiative reacuteseau de financement de la creacuteation drsquoentreprise

httpwwwinitiative-francefr

z BPI France (ex OSEO) eacutetablissement public avec pour mission de soutenir lrsquoinnovation et la croissance des PME httpwwwbpifrancefr

z Le Fonds de Garantie aux Initiatives Feacuteminines (FGIF) une caution pour favoriser lrsquoaccegraves au creacutedit bancaire httpwwwapcecom

2 secteur laquo Creacuteation drsquoentreprise raquo

Reacuteseaux de femmes cheffes drsquoentreprises z Actionrsquoelles wwwactionellescomz Force Femmes reacuteseau drsquoaccompagnement pour les femmes de plus de 45

ans wwwforcefemmescomz Reacuteseau Femmes-business Angels wwwfemmesbusinessangelsorg

z Agir avec elles en Beaujolais wwwagir-avec-ellesfrz Les dirigeantes de Seine et Marne wwwdirigeantes-actives77frz Suppleacutement Dames supplementdamewordpresscom

Aides financiegraveres z OSEO le parcours NACRE precircts agrave la creacuteation drsquoentreprises le Fonds de

Garantie aux Initiatives Feacuteminines (FGIF) un dispositif pour favoriser lrsquoaccegraves au creacutedit bancaire

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nombre de creacuteateurs et de creacuteatrices suiviesNbre total de creacuteations accompagneacutees

z Nombre drsquoaccompagnateur-trices formeacutees agrave la prise en compte des contraintes speacutecifiques de la creacuteation drsquoentreprise par des femmes Nbre total de personnes formeacutees

34

35

Aidemeacutemoireeacutegaliteacute

Retrouver compileacutes dans cet aide meacutemoire les laquo comment agir raquo des

rubriques preacuteceacutedentes

Agrave mettre en œuvre en fonction des possibiliteacuteshellip

vLisibiliteacute politique de lrsquoengagement en faveur rdde lrsquoeacutegaliteacuteeacute

Lrsquoeacutegaliteacute femmes hommes est inscrite dans mon projet associatif

Je veacuterifie mes supports de communication et mes documents de travail afin que ne soient pas veacutehiculeacutes des steacutereacuteotypes de genre tant dans les images que dans le texte

Je donne une visibiliteacute agrave lrsquoinvestissement des beacuteneacutevoles feacuteminines en feacuteminisant leurs fonctions (et vice versa)

Je communique sur mes actions laquo eacutegaliteacute raquo

En externe

En interne

ggouvernance associative e

Je mets en place un fonctionnement associatif favorisant lrsquoaccegraves de toutes aux responsabiliteacutes

Je limite le cumul des mandats eacutelectifs et je reacuteduis la dureacutee des mandats

Je deacuteveloppe la colleacutegialiteacute la cogestion des responsabiliteacutes

Jrsquoorganise des formes de tutorat pour accompagner agrave la prise de responsabiliteacutes

eacutecheacuteancieractions observations

3

vPrise en compte des contraintes familiales dde mes beacuteveacuteneacutevolese

Conscient de lrsquoimpact des charges familiales sur le temps disponible je programme les temps de reacuteunion et de concertation en conseacutequence

Je propose des CESU preacute-financeacute je prends en compte les coucircts lieacutes aux obligations familiales jrsquoorganise des modaliteacutes de garde ou des activiteacutes conjointes enfants-parents beacuteneacutevoles

gFormation des beacuteneacutevoles e

(en lien avec le thegraveme preacuteceacutedent) Mes lieux et temps de formation prennent en compte la parentaliteacute

Je forme mes beacuteneacutevoles agrave la prise de parole en public agrave lrsquoassertiviteacute et agrave tout autre technique qui permet la mise en valeur de lrsquoindividu

Je propose des sensibilisations agrave lrsquoeacutegaliteacute

eacutecheacuteancieractions observations

36

Aide meacutemoire eacutegaliteacute

vmes obligations drsquoemployeurs de +de 50 salarieacutesr

Je reacutedige annuellement un rapport de situation compareacutee RH

Je lrsquoanalyse dans un compte rendu annuel de lrsquoeacutegaliteacute

Ces documents sont adresseacutes aux salarieacutees

Je mets en place des actions de discriminations positives si la situation lrsquoexige (rattrapage salarial formation speacutecifique)

Je reacutedige mes offres drsquoemplois en respectant la mixiteacute dans lrsquointituleacute des postes et des compeacutetences attendues

zEmployeurs actions formationr

Mes lieux et temps de formation prennent en compte la parentaliteacute

Jrsquoencourage mes agents agrave la prise de parole en public agrave lrsquoassertiviteacute et agrave toute autre technique qui permet la mise en valeur de lrsquoindividu

Je sensibilise mes cadres et mes agents agrave des formations agrave lrsquoeacutegaliteacute (notamment professionnelle)

eacutecheacuteancieractions observations

37

3 Aide meacutemoire eacutegaliteacuteAide meacutemoire eacutegaliteacute

3 Aide meacutemoire eacutegaliteacute

Employeurs actions laquoarticulation des tempsraquor

Jrsquoai une charte de gestion du temps

Le systegraveme des horaires de travail des RTT permet la conciliation des temps (plage variable annualisation des temps reacutecupeacuterationhellip)

Jrsquoinvite les pegraveres agrave prendre part aux temps familiaux (actions de communication incitation agrave une prise reacuteguliegravere des RTT des congeacutes enregistreacutes sur le CET arbre de noeumllhellip)

Jrsquoorganise des journeacutees porte ouverte laquo enfants dans lrsquoassociation raquo

Jrsquoinforme mes salarieacutes sur les conseacutequences du temps partiel en matiegravere de salaire et de retraite

En geacuteneacuteral mes reacuteunions ne commencent pas avant 09 h 00 et ne se terminent pas apregraves 17 h 00

Jrsquoai une action sociale en faveur de mes salarieacutes qui propose

bull Des CESUbull Des services de conciergeriebull Des seacutejours vacances pour les enfantsbull Des places de cregraveches de garderie

Prise en compte de lrsquoeacutegaliteacute dans mes actionsr

En amont

Jrsquoai construit mon action avec des femmes et des hommes

Jrsquoai analyseacute mon public cible

Jrsquoai deacutefini des objectifs et des indicateurs

Jrsquoai adopteacute des visuels et des textes non steacutereacuteotypeacutes

Pendant lrsquoaction

Je suis cette question lors de mes CA laquo copil raquo laquo cotech raquohellip

Jrsquoai un suivi statistique ventileacute par sexe

Jrsquoapporte les corrections neacutecessaires en fonction des eacuteleacutements constateacutes

eacutecheacuteancieractions observations

38

39

3 Structures ressourcesAide meacutemoire eacutegaliteacute

Au-delagrave des reacutefeacuterences citeacutees dans les diagnostics

n Culture page 16 - 17

n Meacutedias page 18 - 19

n Eacuteducation page 20 - 21

n Eacutequipements et loisirs socio-eacuteducatifs page 22

n Sport page 23 - 24

n Eacuteconomie sociale et solidaire page 25 - 26

n Agriculture page 27 - 28

n Creacuteation drsquoentreprise page 30 - 31

en voici drsquoautres (non exhaustives)

w Services de lrsquoEacutetat Reacuteseau du ministegravere des Droits des femmes de la Ville de la Jeunesse et des Sportshttpfemmesgouvfr

Travaux nationaux

w Haut conseil agrave lrsquoeacutegaliteacute entre les femmes et les hommeshttpwwwhaut-conseil-egalitegouvfr

w Commissariat geacuteneacuteral agrave la strateacutegie et agrave la prospectivehttpwwwstrategiegouvfrpublicationslutter-contre-stereotypes-filles-garcons

w Conseil supeacuterieur de lrsquoaudiovisuelhttpwwwcsafrEtudes-et-publicationsLes-etudesLes-etudes-du-CSAEtudes-sur-les-stereotypes-feminins-qui-peuvent-etre-vehicules-dans-les-series-de-fiction-les-emissions-de-divertissement-et-d-anima-tion

3

Ce guide est le fruit drsquoun travail collectif reacutealiseacute agrave la direction deacutepartementale de la coheacutesion sociale du Rhocircne par

n Mission deacutepartementale aux droits des femmes et agrave lrsquoeacutegaliteacute

Claire LACHAcircTRESasha MONNERONddcs-droitsdesfemmesrhonegouvfr

n Mission vie associative

Natacha LACROIX-BAUDRIONddcs69-jsvarhonegouvfr

Publication

Ministegravere des droits des femmes de la ville de la jeunesse et des sportsDJEPVA - Bureau du deacuteveloppement de la vie associative95 avenue de France - 75 650 Paris CEDEX 13

Conception graphiqueColette Vernet

PhotosHerveacute Hamon

40

Retrouvez toutes les informations et les coordonneacutees des points drsquoappui agrave la vie associative sur le portail officiel

wwwassociationsgouvfr

eacuteg

alit

eacute

Page 14: Le guide égalité

14

diagnostic laquo Employeurs raquo

La formation des salarieacutees Femmes Hommes

Combien de personnes ont acceacutedeacute agrave la formation continue cette anneacutee

Combien de personnes ont beacuteneacuteficieacute du DIF

Combien de personnes ont eacuteteacute orienteacutees vers des formations diplocircmantes

Combien de beacuteneacutevoles ont beacuteneacuteficieacute drsquoune formation prise en charge par lrsquoassociation (formation technique formation agrave la gestion associativehellip)

Combien de personnes suivent actuellement une VAE

Combien de personnes ont deacutejagrave beacuteneacuteficieacute drsquoune formation agrave lrsquoeacutegaliteacute

Que repeacuterez-vous Remarquez-vous des diffeacuterences significatives entre les femmes et les hommes Et si oui sur quelles rubriques se portent-elles

Comment agir w Porter attention aux conditions de formation par rapport aux charges familiales

de vos salarieacutees

w Concevoir des programmes de formation qui allient le deacuteveloppement personnel et la formation technique

w Porter attention agrave la qualiteacute des entretiens drsquoeacutevaluation moment propice pour prendre en compte les projets des salarieacutees et construire avec elles et eux leurs parcours professionnels

1

15

16

2

Pour permettre des transformations concregravetes pour favoriser lrsquoeacutemancipation individuelle et collective la prise en compte de lrsquoeacutegaliteacute ne doit pas se limiter agrave assurer lrsquoaccegraves de chacunes beacuteneacutevoles et salarieacutees aux postes agrave responsabiliteacutes dans lrsquoassociation

Avoir des hommes et des femmes au conseil drsquoadministration participant agrave eacutegaliteacute crsquoest bien Mais quel impact si par ailleurs les

actions que vous engagez veacutehiculent des steacutereacuteotypes de genre Si dans les activiteacutes quotidiennes les uns et les unes sont enfermeacutees dans

des rocircles assigneacutees agrave des tacircches lieacutees aux repreacutesentations dominantes de ce qui est feacuteminin et de ce qui est masculin Si les ineacutegaliteacutes sont reproduites

La question de lrsquoeacutegaliteacute doit ecirctre traiteacutee de faccedilon transversale pour toutes les actions toutes les activiteacutes de lrsquoassociation Lrsquooutil proposeacute ci-apregraves invite ainsi agrave prendre en compte lrsquoobjectif drsquoeacutegaliteacute femmeshommes fillesgarccedilons dans chacune des actions meneacutees par lrsquoassociation agrave chaque eacutetape du projet

Dans les pages qui suivent vous trouverez notamment des donneacutees preacutecises et actualiseacutees par secteur drsquoactiviteacutes

n Culture page 18

n Meacutedias page 20

n Education page 22

n Eacutequipements et loisirs socio-eacuteducatifs page 24

n Sport page 26

n Eacuteconomie sociale et solidaire page 28

n Agriculture page 30

n Creacuteation drsquoentreprise page 32

Lrsquoeacutegaliteacutedans les

actions

2

En amont au stade de la construction de lrsquoaction w Entourez-vous de femmes et drsquohommes pour eacutelaborer votre projet (au moins

30 de lrsquoune ou de lrsquoautre) Cela devrait permettre de prendre en compte les contraintes des deux sexes agrave condition drsquoeacutetablir eacutegalement les conditions de lrsquoexpression pour permettre agrave celles et ceux qui nrsquooseraient pas de prendre la parole

w Inteacutegrer des objectifs laquo eacutegaliteacute raquo adapteacutes agrave votre secteur Agrave vous de deacutefinir ceux prioritaires pour votre action (reacutefeacuterez-vous aux diagnostics nationaux preacuteciteacutes et faites-vous aider voir pages suivantes)

w Questionner votre pratique et vos repreacutesentations pour eacuteviter la reproduction inconsciente des steacutereacuteotypes Pour ce faire organiser une formation sur les questions drsquoeacutegaliteacute peut srsquoaveacuterer bien utile pour vous-mecircme les beacuteneacutevoles les salarieacutees et les participantes agrave lrsquoaction (liste des structures ressources proposant des formations ou des accompagnements page 35)

w Deacutefinir votre public cible combien de femmes et combien drsquohommes et pour chaque sexe les caracteacuteristiques (acircge niveau de formation etc) et les eacuteventuelles contraintes particuliegraveres (faciliteacutes drsquoaccegraves aux modes de transports en commun aux modes de gardehellip) Eacutetudier quelles pourraient ecirctre les incidences (positives et neacutegatives) de votre nouvelle action sur les femmes et sur les hommes sur les filles et sur les garccedilons

w Porter attention aux supports visuels et textuels (bonnes pratiques possibles femme et homme ayant le mecircme rocircle sur une photographie pas que des gar-ccedilons pour illustrer des activiteacutes sportives feacuteminisation et masculinisation des noms des rocircles sociaux et professionnels etc)

Pendant le deacuterouleacute de lrsquoaction w Mesurer lrsquoimpact de votre action en eacutetablissant un suivi speacutecifique des objectifs

propres agrave lrsquoeacutegaliteacute

w Apporter les eacuteventuelles corrections neacutecessaires en fonction des constats que vous aurez eacutetablis

w Communiquer sur vos reacutesultats aupregraves du public de votre public de vos financeurs (notamment si vous avez beacuteneacuteficieacute de financements europeacuteens)

17

Deacutemarche geacuteneacuterale

18

secteur laquo Culture raquo2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Qui dirige Ce sont les hommes qui dirigent

z 92 des theacuteacirctres consacreacutes agrave la creacuteation dramatique

z 89 des institutions musicales

z 78 des eacutetablissements agrave vocation pluridisciplinaire

z 59 des centres choreacutegraphique nationaux

hellip Et qui concentrent les subventions (23 Meuro contre 17 Meuro)

LES FrEinS au CHangEmEnt

z Les candidates sont toujours moins nombreuses que les candidats

z Frein psychologique les femmes pensent qursquoelles nrsquoont pas la leacutegitimiteacute pour acceacuteder aux postes de direction et elles srsquoauto-censurent

z Qui produit

z 97 des musiques que nous entendons dans nos institutions ont eacuteteacute composeacutees par des hommes

z 94 des orchestres programmeacutes sont dirigeacutes par des hommes

z 85 des textes que nous entendons ont eacuteteacute eacutecrits par des hommes

z 78 des spectacles que nous voyons ont eacuteteacute mis en scegravene par des hommes

z 57 ont eacuteteacute choreacutegraphieacutes par des hommes

Les hommes investis dans les activiteacutes artistiques professionnelles sont plus nombreux mais les femmes sont plus nombreuses que les hommes agrave srsquoinvestir dans les activiteacutes artistiques en amateur

z La creacuteation eacutevoque le couple laquo le creacuteateur et sa muse raquo

z Le talent est inneacute et explique seul la qualiteacute drsquoune œuvre Non elle deacutepend aussi du temps qursquoon a pu lui consacrer du nombre de collaborateurstrices qursquoon a pu reacuteunir de la rencontre avec le public du relais meacutediatique du reacuteseauhellip

Diagnostic national issu des rapports de Reine Prat de juin 2006 laquo Accegraves des femmes et des hommes aux postes de responsabiliteacute raquo et celui de mai 2009 laquo Accegraves des femmes et des hommes aux postes de responsabiliteacute - ndeg 2 De lrsquointerdit agrave lrsquoempecircchement raquo

19

secteur laquo Culture raquo2

DES ProPoSitionS Pour agir

z Essayer drsquoatteindre un seuil minimum de 33 de lrsquoun ou lrsquoautre sexe (laquo seuil de mixiteacute raquo)

z Veille statistique et obtention de donneacutees sexueacutees

z Charte de lrsquoeacutegaliteacute pour le spectacle vivant afin drsquoencourager tous les intervenants cleacutes agrave srsquoengager en faveur de lrsquoeacutegaliteacute des genres

z Organisation de rencontres non-mixtes avec des femmes de theacuteacirctre des musiciennes des directrices ou administratrices drsquoinstitutions (meilleure prise de parole constitution de reacuteseau)

z Abolir les assignations genreacutees les femmes ne jouent que des rocircles laquo feacuteminins raquo et les hommes ne jouent que des rocircles laquo masculins raquo Le theacuteacirctre nrsquoest qursquoune affaire de convention et cette regravegle nrsquoa eacuteteacute imposeacutee que reacutecemment Srsquoinspirer de la danse qui a deacutejagrave franchi ces barriegraveres

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nombre de spectacles drsquoauteures- choreacutegraphes femmes et hommes- diffuseacutesnbre total de spectacles diffuseacutes

z Nombre de metteures en scegravene nbre total de mise en scegravene

z Nombre de productrices et de producteurs nbre total de spectacles produits

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Association HF httpwwwhfrhonealpesfr

20

2 secteur laquo Meacutedias raquo

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z La proportion de femmes parmi les personnes mentionneacutees dans la presse nrsquoest que de 17 en 2006

z Preacutesence des expert-es dans lrsquoensemble des meacutedias retenus dans les corpus analyseacutes par le rapport 2011 de la commission nationale sur lrsquoimage des femmes dans les meacutedias 8 hommes pour 2 femmes (Graphique ci-contre)

z Les femmes sont peu nombreuses aux postes de responsabiliteacute dans les meacutedias proportion de femmes infeacuterieure agrave 10 ans les postes de direction strateacutegique

z Attitude diffeacuterencieacutee entre hommes et femmes

z Les femmes sont cantonneacutees dans des speacutecialiteacutes moins prestigieuses ou des meacutedias moins convoiteacutes (presse professionnelle ou technique presse dite laquo feacuteminine raquo)

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Les femmes apparaissant dans les meacutedias sont le plus souvent soit anonymes soit en position de victimes soit citeacutees comme ayant un lien familial avec un homme alors que les hommes sont tregraves majoritairement citeacutes avec leur fonction

z Leur image est deacutegradeacutee (laquo porno chic raquo) ou alors steacutereacuteotypeacutee

z Culte de la minceur excessif

DES ProPoSitionS Pour agir

z Constitution drsquoun vivier drsquoexpert-es agrave mobiliser

z Entraicircnement agrave lrsquoexpression dans les meacutedias (meacutedia-training)

z Opeacuteration de sensibilisation

Organisation de festivals de deacutebats publics de peacutetitions preacutesentation de documentaires (ex festival de film reacutealiseacutes par des femmes)

z Regarder les initiatives provenant drsquoautres pays

Par exemple au Royaume-Uni moins de 15 des films Britanniques ont eacuteteacute eacutecrits par des femmes En reacuteaction un atelier drsquoeacutecriture pour les femmes sceacutenaristes a eacuteteacute creacuteeacute laquo She Writes raquo

Les meacutedias consideacutereacutes sont la teacuteleacutevision le cineacutema la presse la radio et la

publiciteacute sous toutes ses formes (affichage TV

magazines)

Sources

FIA - rapport gender 2010 raquo Manuel de bonnes pratiques pour lutter contre

les steacutereacuteotypes lieacutes au genre et promouvoir lrsquoeacutegaliteacute des chances dans les secteurs du cineacutema de la teacuteleacutevision et du theacuteacirctre en Europe raquo

Rapport drsquoeacutetudes - Bilan 2010 de lrsquoARPP Publiciteacute

et image de la personne humaine

Rapport drsquoinformation ndeg 375 de la deacuteleacutegation

aux droits des femmes du Seacutenat-2007

Rapports 2008 et 2011 de la commission nationale sur lrsquoimage des femmes

dans les meacutedias (le rapport 2011 dresse le bilan drsquoune anneacutee drsquoapplication apregraves

la signature par certains meacutedias le 13 octobre 2010

drsquoun acte drsquoengagement pour une deacutemarche

drsquoautoreacutegulation visant agrave ameacuteliorer lrsquoimage des

femmes dans les meacutedias)

2 secteur laquo Meacutedias raquo

arPP autoriteacute de reacutegulation professionnelle de la publiciteacuteLrsquoARPP existant depuis le 19 aoucirct 1935 en France est une association interprofessionnelle priveacutee de type loi de 1901 Sa mission est de parvenir agrave concilier liberteacute drsquoexpression publicitaire et respect des consommateurs Ce nrsquoest pas un organisme public Cet organisme examine les publiciteacutes de la presse les campagnes nationales et les web videacuteos et leur accorde ou pas la recommandation laquo Image de la Personne Humaine raquo Pour cela il faut que les publiciteacutes respectent de principe de digniteacute de la personne humaine (pas de nuditeacute sans rapport avec le produit pas de repreacutesentation deacutegradante pas de reacuteduction drsquoun sujet au statut drsquoobjet sexuel) les publiciteacutes ne doivent pas reprendre des clicheacutes neacutegatifs sur les hommes ou les femmes (clicheacute de la blonde) et elles doivent respecter des critegraveres de deacutecence (pas de violence de soumission drsquoactes sexuels)

En 2010 103 803 publiciteacutes ont eacuteteacute analyseacutees dont 93 398 visuels pour la presse 5540 publiciteacutes pour lrsquoaffichage et 4865 pour InternetDeux tiers des manquements impliquent le genre laquo feacuteminin raquo (mais crsquoest peut-ecirctre aussi parce que les femmes sont sur-repreacutesenteacutees dans la publiciteacute en geacuteneacuteral)

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

Analyse sur une peacuteriode donneacutee z Temps de parole de chacun des deux sexestemps de parole

z Nombre de femmes-hommes inviteacutees en temps qursquoexpertesnbre total drsquoexperts inviteacutes

Analyse des supports eacutemis au regard des eacuteleacutements drsquoanalyse de lrsquoARPP digniteacute de la personne humaine (pas de nuditeacute sans rapport avec le produit pas de repreacutesentation deacutegradante pas de reacuteduction drsquoun sujet au statut drsquoobjet sexuel) pas de reprise des clicheacutes neacutegatifs sur les hommes ou les femmes (clicheacute de la blonde) et respect des critegraveres de deacutecence (pas de violence de soumission drsquoactes sexuels)

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Association HF httpwwwhfrhonealpesfrz ARPP httpwwwarpp-puborgz Freacutequence eacutecoles httpfrequence-ecolesorg

21

22

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les filles ont une meilleure scolariteacute et une meilleure reacuteussite scolaire que les garccedilons crsquoest 70 drsquoune geacuteneacuteration chez les filles qui obtient un bac (tous types confondus) pour 59 chez les garccedilons

z Les filles sont scolariseacutees plus longtemps 189 anneacutees en moyenne pour les filles contre 184 pour les garccedilons

z 15 des garccedilons sont en difficulteacute de lecture contre 9 des filles en 2008

z Les filles redoublent moins souvent que les garccedilons quel que soit le milieu social drsquoorigine

z Les femmes sont souvent majoritaires en cursus licence et en master mais pas en doctorat

z 40 des filles choisissent une filiegravere scientifique contre 27 en section litteacuteraire les garccedilons deacutesertant fortement cette derniegravere au profit de la premiegravere les filles sont minoritaires en filiegravere scientifique (45 ) et majoritaires en filiegravere litteacuteraire (21 de garccedilons) Post-bac les filles des filiegraveres scientifiques ne continuent pas dans ces voies (peu de filles en classes preacutepa scientifiques)

z Les filles obtiennent plus geacuteneacuteralement un passage en seconde geacuteneacuterale et technologique que les garccedilons car on pense qursquoil y aura moins de possibiliteacute pour les filles au niveau des diplocircmes professionnels

z Les filiegraveres professionnelles sont tregraves marqueacutees par les normes et les steacutereacuteotypes de sexe les filiegraveres de production aux garccedilons de services aux filles

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Lrsquoeacuteducation culturelle des filles tend agrave deacutevelopper chez elles une autocensure un manque de confiance en leurs capaciteacutes ce qui conduit en matiegravere drsquoorientation scolaire agrave lrsquoexemple suivant laquo Quand ils et elles se jugent tregraves bon en franccedilais 1 garccedilon sur 10 va en seacuterie L contre 3 filles sur 10 quand ils et elles se jugent tregraves bon en matheacutematiques 8 garccedilons sur 10 vont en matheacutematiques contre 6 filles sur 10 raquo

z Cette autocensure ne sera pas corrigeacutee par le laquo systegraveme raquo laquo neutraliteacute raquo des conseils de classe inteacuterecirct plus grand porteacute aux choix drsquoorientation des garccedilons par les professionnels Par ailleurs les observations de classe (enregistrements videacuteo) montrent que les enseignant-e-s dans les classes mixtes sans en avoir conscience interagissent nettement plus avec les garccedilons qursquoavec les filles (dans une proportion de deux tiersun tiers) Lorsqursquoils-elles essaient de reacutetablir des interactions plus eacutequilibreacutees les garccedilons se plaignent drsquoecirctre neacutegligeacutes et les enseignant-e-s aussi ont lrsquoimpression qursquoils-elles les neacutegligent Ce qui prouve bien que la norme explicite de traitement eacutegal de toutes et de tous dissimule en reacutealiteacute une norme qui commande de laquo favoriser raquo les garccedilons Enfin les enseignant-e-s interrogent plus souvent et plus longtemps les garccedilons que les filles

2 secteur laquo Eacuteducation raquo

Sources

Franccediloise Vouillot Joeumllle Mezza Marie-Laure

Steibruckner Laurence Thieacutenot Orientation scolaire

et discrimination quand les diffeacuterences de sexe

masquent les ineacutegaliteacutes La documentation franccedilaise

Paris 2011

Florence Defresne Michel Queacutereacute Filles et garccedilons sur

le chemin de lrsquoeacutegaliteacute de lrsquoeacutecole agrave lrsquoenseignement

supeacuterieur 2010

Discriminations agrave lrsquoeacutecole rapport relatif aux auditions

sur les discriminations en milieu scolaire

22 septembre 2010

Leila Acherar Filles et garccedilons agrave lrsquoeacutecole maternelle

juin 2003

Nicole Mosconi 2001 laquo Comment les pratiques

enseignantes fabriquent de lrsquoineacutegaliteacute entre les sexes raquoLes dossiers des sciences de lrsquoeacuteducation ndeg 5 p 97-

109

23

2 secteur laquo Eacuteducation raquo

z Actions relatives aux choix drsquoorientation ce sont les filles et seulement elles qui ont eacuteteacute interpelleacutees comme devant changer leurs habitudes eacutelargir leur choix se libeacuterer des steacutereacuteotypes eacutetant sous-entendu que les garccedilons eux savaient choisir les bonnes filiegraveres et les bons meacutetiers

DES ProPoSitionS Pour agir

z Former et professionnaliser les acteurs de lrsquoeacuteducation (profs mais aussi les ATSEM)

z Faire attention aux manuels utiliseacutes (ont-ils des steacutereacuteotypes )

z Faire attention aux termes utiliseacutes lors de la communication agrave lrsquooral

z Neacutecessiteacute drsquoinstituer une formation initiale obligatoire des acteurs et actrices de lrsquoeacuteducation et de lrsquoorientation sur la question des discriminations et des ineacutegaliteacutes de sexe Il est illusoire de consideacuterer qursquoune laquo bonne information raquo serait agrave elle seule suffisante pour faire tomber les reacutesistances et deacutesarmer les steacutereacuteotypes

z Remarquer que lrsquoabsence des garccedilons dans les secteurs du soin de lrsquoeacuteducation du social nrsquoest jamais poseacute comme un problegravemehellip

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nombre de supports de lecture procircnant une theacutematique eacutegaliteacute utiliseacutesnombre de supports de lecture utiliseacutes

z Nombre de formation eacutegaliteacute suivie (preacutevention violenceslutte contre les steacutereacuteotypes) Nombre de formations suivies

z Nombre drsquointeractions adultes-filles adultes-garccedilonsNombre drsquointeractions totales adultes-jeunes

z Nombre drsquoactiviteacutes inteacutegrant une reacuteflexion sur la construction sociale du laquo feacuteminin raquo et du laquo masculin raquo nombre drsquoactiviteacutes proposeacutees

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Ressources de litteacuterature non sexiste lrsquoassociation lab-elle ou lrsquoatelier des merveilles httpwwwlab-elleorg

z Comprendre les steacutereacuteotypes analyser sa pratique Institut Egaligonewwwegaligoneorg

z Comprendre les meacutedias Freacutequence Ecoleshttpwwwfrequence-ecolesorg

z Preacutevenir les violences sexistes entre jeunes Filactionshttpwwwfrequence-ecolesorg

z Comportement sexiste guide drsquointervention en milieu scolairehttp wwwrhonegouvfr

z Eduquer agrave une sexualiteacute respectueuse et consentie MFPFhttpwwwplanning-familialorgcontent

z ASSOCIATON FRISSE facebook ASSOCIATION-FRISSE

z Deacutebats sur le respect Le printemps de la jupe et du respecthttpwwwprintempsdelajupecom

24

2 secteur laquo Eacutequipements et loisirs socio-eacuteducatifs raquo

Sources

Les peacuteripheacuteries urbaines entre normes et innovations

Les villes du Sud de lrsquoEurope Colloque de

Bordeaux juin 2008

De nouveaux modegraveles de viriliteacute musiques actuelles et cultures urbaines Yves

Raibaud

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z 100 de garccedilons dans les citeacutes stades 95 dans les skates parcs 80 dans les salles et lieux de reacutepeacutetition des musiques actuelles

z Deacutecrochage des jeunes filles des activiteacutes publiques agrave partir de 12 ans sauf pour des activiteacutes tregraves connoteacutees laquo feacuteminines raquo

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Geacuteographie des genres on imagine la preacutesence (et la protection) des femmes dans lrsquoespace public par la valorisation de leur rocircle maternel au sein de couloirs de circulation parc pour jeunes enfants laquo maisons raquo de lrsquoenfance de la parentaliteacute Les filles qui pratiquent le skate (5 ) sont souvent bien accepteacutees car elles sont en geacuteneacuteral performantes et qursquoelles ont adopteacute le comportement et les tenues des garccedilons

z Les ameacutenagements drsquoespaces publics se pensent laquo neutres raquo mais ne le sont pas Les subventions publiques beacuteneacuteficient donc principalement aux garccedilons

z La preacutevention de la deacutelinquance par le sport et les loisirs a conduit agrave nrsquoinvestir que pour les garccedilons renforccedilant par lagrave mecircme une socialisation viriliste sexiste et homophobe

DES ProPoSitionS Pour agir

z Programmer des activiteacutes dites masculines (de rugby et de skateshellip) pour les filles dans des espaces reacuteserveacutees dans un premier temps si le besoin srsquoen fait sentir puis sur les mecircmes lieux

z Programmer des activiteacutes dites laquo feacuteminines raquo (danse notammenthellip) pour les garccedilons en travaillant notamment sur le vocabulaire laquo viriliste raquo agrave mettre en avant

z Permettre lrsquoaccegraves des maisons de quartiers centres sociaux aux filles en limitant le zonage des garccedilons devant ces lieux par la creacuteation drsquoun espace de discussion agrave lrsquointeacuterieur

z Afficher et rappeler la loi agrave lrsquointeacuterieur des espaces de loisirs et drsquoactiviteacutes

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nbre drsquoactiviteacutes contre steacutereacuteotypeacuteesnbre drsquoactiviteacutes proposeacuteesz Eacutevolution de la reacutepartition du nbre de fillesgarccedilons en fonction des activiteacutes

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Ameacutenagements des espaces Robin des villeshttpwwwrobinsdesvillesorg

25

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les femmes ne repreacutesentent que 35 des licencieacutes des feacutedeacuterations sportives et 35 des sportifs de haut niveau

z Les activiteacutes physiques les plus pratiqueacutees par les femmes sont la danse la gymnastique lrsquoeacutequitation le patinage la natation et la randonneacutee peacutedestre Les femmes repreacutesentent 794 des licencieacutes de la Feacutedeacuteration franccedilaise drsquoeacutequitation 789 des licencieacutes de la Feacutedeacuteration franccedilaise de gymnastique Mais elles ne sont que 27 agrave avoir une licence agrave la Feacutedeacuteration franccedilaise en football

z La pratique feacuteminine est plus axeacutee vers le loisir la convivialiteacute et le lien social et moins axeacutee sur la compeacutetition Elle est eacutegalement fortement conditionneacutee par la situation sociale Seulement 32 des filles pratiquent un sport dans les ZEP conte 80 dans les classes moyennes et supeacuterieures

z 105 de femme directrices de CREPS

z 21 des postes drsquoinspection de professeur(e) et de conseiller(e)

z 94 (11 femmes sur 117) preacutesidentes de feacutedeacuterations sportives

z 1461 femmes arbitres et juges de haut niveau

z En 2010-2011 le Mouvement olympique national ne respecte pas le quota de 20 de femmes dans les structures deacutecisionnelles une seule des 30 feacutedeacuterations olympique est preacutesideacutee par une femme

z Les magasins de sport 85 des dirigeants son des hommes alors qursquoagrave llsquointeacuterieur des boutiques les femmes occupent des postes de caissiegraveres ou vendeuses

z JO deacutesormais la quasi-totaliteacute des disciplines sportives et olympiques comportent des eacutepreuves masculines et feacuteminines Cependant il existe toujours de fortes dispariteacutes dans le nombre drsquoeacutepreuves les eacutepreuves masculines sont plus nombreuses que les eacutepreuves feacuteminines Cela a des reacutepercussions sur le nombre de meacutedailles distribueacutees (moins pour les femmes)

z La moindre couverture meacutediatique des compeacutetitions et exploits des sportives (faible retransmission teacuteleacutevisuelle exemple en septembre 2010 Teddie Riner et Lucie Decosse tous les deux champions du monde 606 articles de presse contre 156 pour Lucie Decosse soit quatre fois moins )

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z La question du corps feacuteminin de sa visibiliteacute pour soi-mecircme et les autres au niveau de la pratique loisir comme la compeacutetition (le voile de la judokate au JO de Londres 2012 versus la tenue des volleyeuses de plagehellip)

z Lrsquoimpreacutegnation des consciences quant agrave la moindre capaciteacute sportive reacuteelle ou supposeacutee des femmes

Source

Rapport 2010-2011 Eacutegaliteacute des femmes et des hommes

dans le sport Deacuteleacutegation aux droits des femmes du

Seacutenat

26

secteur laquo Sport raquo2

27

DES ProPoSitionS Pour agir

z Veacuterifier qursquoil y a une extension des disciplines auxquelles les femmes peuvent participer sans srsquoexposer agrave la reacuteprobation de leur environnement

z Loisir

bull Precircter attention aux conditions de desserte des eacutequipements sportifs par les transports en commun (car les femmes prennent plus souvent les transports en commun)

bull Attirer la pratique feacuteminine en utilisant le registre social du laquo feacuteminin raquo insister sur le cocircteacute laquo loisir raquo laquo lien social raquo et le cocircteacute laquo sport-santeacute raquo du sport viseacute

bull Proposer des activiteacutes croiseacutees megravere-enfant ou des temps drsquoaccueil pour les jeunes enfants (partenariat avec des structures drsquoaccueil )

z Encourager la labellisation des associations qui srsquoimpliquent dans le sport feacuteminin

z Srsquoassurer qursquoil y a au moins 20 de siegraveges attribueacutes aux femmes dans les structures deacutecisionnelles mettre en place un reacuteseau de femmes dirigeantes

et assurer un systegraveme de parrainage des nouvelles dirigeantes sportives

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Eacutevolution du nbre de licencieacutees- licencieacutes Nbre total de licences

z Nbre de pratiquantes- pratiquants en fonction des seacuteances Nbre total de personnes par seacuteances

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

Pocircle ressources en sport mixiteacute eacutetablissement public du ministegravere des sports SMEC drsquoAix-en-Provencez httpwwwcreps-pacasportsgouvfr

Sites drsquoinformation z Femmes de sport httpwwwfemmesdesportcomz Sportiva httpwwwsportiva-infoscom

secteur laquo Sport raquo2

2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Dans lrsquoESS lrsquoemploi des femmes est tregraves majoritaire (66 des effectifs salarieacutes sont des femmes) contrairement au secteur priveacute ougrave les hommes repreacutesentent plus de 60 des emplois Ces femmes ont majoritairement plus de 40 ans (55 des effectifs feacuteminins)

z Ougrave travaillent-elles Dans les associations les mutuelles et les fondations (70 de lrsquoeacutequipe salarieacutee est feacuteminine) Elles sont principalement dans lrsquoaction sociale (75 de femmes) dans lrsquoenseignement (63 ) dans la santeacute (79 ) et dans les activiteacutes financiegraveres (61 )

z Le taux de feacuteminisation de lrsquoencadrement supeacuterieur (le fait drsquoecirctre cadre) est une caracteacuteristique commune agrave lrsquoESS (54 de cadres sont des femmes) et au secteur public (55 ) LrsquoESS se deacutemarque alors de lrsquoeacuteconomie priveacutee ougrave le taux nrsquoest que de 30 de femmes cadres

z Le temps complet est beaucoup plus freacutequent chez les hommes que chez les femmes (55 des femmes sont agrave temps complet tout secteurs confondus contre 75 des hommes)

z Les femmes sont presque agrave eacutegaliteacute par rapport aux hommes dans le nombre de postes en CDI dans lrsquoESS Il y a mecircme une diffeacuterence dans lrsquoaction sociale ougrave 78 des postes en CDI sont occupeacutes par des femmes contre 67 par des hommes

z Mais 78 des salarieacutes femmes sont en CDD contre 22 des hommes

z Eacutecarts de salaire 29 000 euros en reacutemuneacuteration annuelle brut pour les femmes contre 35 500 euros pour les hommes tous secteurs drsquoactiviteacute et entreprises confondus

z Les femmes sont particuliegraverement preacutesentes dans le secteur associatif (70 des salarieacutes sont des femmes) plus de perspectives drsquoemplois mais des emplois souvent meacutediocres (CDD emplois aideacutes temps partiels) un plafond de verre moins important les femmes peuvent acceacuteder plus facilement aux postes de cadres mais ce sont des cadres aux responsabiliteacutes limiteacutees (nombre de salarieacutes peu eacuteleveacute pas de seacutecuriteacute de lrsquoemploi ducirc aux financements aleacuteatoires des associations) des eacutecarts de salaire moindre avec les hommes mais des salaires globalement plus bas

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Bien que lrsquoESS repose sur une conception de co-gouvernance de co-construction les meacutecanismes de reacutepartition des rocircles et pouvoirs entre les femmes et les hommes sont reproduits prouvant ainsi leur forte impreacutegnation inconsciente

z La creacuteation drsquoentreprise est penseacutee laquo au masculin raquo Une femme cheffe drsquoentreprise peut encore nrsquoecirctre pas prise au seacuterieux lors drsquoune demande de precirct bancaire sauf dans le cadre de laquo micro-creacutedit raquo

Source

LrsquoESS au feacuteminin et si tout le monde y gagnait

Retour sur la rencontre du 16 novembre 2011 par le

Collectif FemmESS

secteur laquo Eacuteconomie sociale et solidaire raquo

28

29

2 secteur laquo Eacuteconomie sociale et solidaire raquo

DES ProPoSitionS Pour agir

z Le respect du cadre leacutegal et reacuteglementaire du droit du travail Les entreprises de lrsquoESS sont soumises aux mecircmes obligations en matiegravere drsquoeacutegaliteacute professionnelle que les entreprises priveacutees Ainsi en 2010 un accord global a eacuteteacute signeacute sur lrsquoeacutegaliteacute hommesfemmes dans le secteur de lrsquoESS portant sur 6 domaines le recrutement la formation la mobiliteacute professionnelle lrsquoeacutegaliteacute salariale les congeacutes lieacutes agrave la parenteacute et lrsquoorganisation des temps de travail

z Les services agrave la personne reacuteflexion indispensable sur la masculinisation de la profession la professionnalisation des parcours et lrsquoorganisation des temps de travail des salarieacutees

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistiquez Reportez-vous agrave la fiche laquo diagnostic employeur raquo

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Les CRESS chambres reacutegionales de lrsquoeacuteconomie sociale et solidaire

CRESS Rhocircne-Alpes wwwcress-rhone-alpesorg

30

2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les coopeacuteratives agricoles comptent (donneacutees 2009) 68 drsquohommes dans leurs effectifs (56 chez les OS 75 srsquoagissant des emplois de maicirctrise et 785 pour les ingeacutenieurs et cadres) La partie logistique de lrsquoactiviteacute nrsquoemploie que 11 de femmes Les femmes repreacutesentent 40 de la population salarieacutee agricole avec un effectif de 657000 personnes Parmi les femmes salarieacutees 39 travaillent dans la viticulture 33 dans les cultures speacutecialiseacutees 16 dans les cultures et eacutelevages non speacutecialiseacutes

z La part de femmes chefs drsquoexploitation ou co-exploitantes est de 27 en 2010 (mais la majoriteacute restent co-exploitantes) Mecircme si les agricultrices srsquoinstallent de plus en plus dans un projet professionnel personnel la grande majoriteacute accegravede encore au meacutetier par mariage

z 60 des femmes cheffes drsquoexploitation ou co-exploitantes ont plus de 50 ans (elles succegravedent agrave leur maris lors de leur retraite)

z Feacuteminisation plus eacuteleveacutee dans les exploitations avec ovins caprins et autres herbivores et dans les exploitations speacutecialiseacutees dans le maraicircchage et lrsquohorticulture et dans la viticulture Ce sont des exploitations geacuteneacuteralement de taille plus petite Plus de femmes sont engageacutees dans lrsquoagriculture biologique (les femmes sont plus sensibles agrave lrsquoenvironnement et agrave la qualiteacute alimentaire ou ses creacuteneaux reacutecents laissent plus de place aux femmes)

z Speacutecificiteacute du meacutetier drsquoagricultrice elles ont plus recours agrave la vente en circuit court (contact direct avec le consommateur) elles proposent plus souvent des heacutebergements touristiques ou des activiteacutes de loisir

z Le niveau de formation des exploitantes srsquoest consideacuterablement eacuteleveacute et est en moyenne supeacuterieur agrave leurs homologues masculins mais 86 des femmes accegravedent agrave la formation continue contre 138 des hommes

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Les responsables de formation attendent que la conduite drsquoengins agricoles soit inneacutee

z Freins de lrsquoaccegraves agrave la formation continue se sentir autoriseacuteeleacutegitime agrave suivre une formation ndash Srsquoautoriserecirctre autoriseacutee agrave srsquoabsenter de lrsquoexploitation (et ecirctre remplaceacutee )

z Lrsquoideacutee du chef de famille du laquo lrsquoagriculteur bon pegravere de famille raquo empecircche de prendre au seacuterieux une fille voulant reprendre une exploitation

z Les aides agrave lrsquoinstallation sont plus difficiles agrave obtenir pour une femme que pour un homme

z Certains produits sont nocifs pendant la grossesse nocifs pour la fertiliteacute davantage associeacutee aux femmes qursquoaux hommes

Sources

Les femmes dans le monde agricole - centre drsquoeacutetudes et de prospectives du ministegravere

de lrsquoagriculture ndeg 38 mars 2012

Quelle place pour les femmes dans lrsquoagriculture au

1er janvier 2009 - Direction des eacutetudes des reacutepertoires

et des statistiques de laMSA

EGALrsquo AGRI meacutetiers drsquoun nouveau genre Comment permettre lrsquoeacutegaliteacute drsquoaccegraves aux meacutetiers agricoles pour les femmes et les hommes en pays beaujolais eacutelargi MdEF en Pays Beaujolais

Elargi et la Chambre drsquoAgriculture

secteur laquo Agriculture raquo

2 secteur laquo Agriculture raquo

DES ProPoSitionS Pour agir

z La loi drsquoorientation agricole de 1999 institue le statut de laquoconjoint collabora-teur raquo cela permet une reconnaissance professionnelle du travail des femmes et une ameacutelioration de leur protection sociale Depuis 2005 ce statut a eacuteteacute eacutetendu aux personnes pacseacutees Ce changement des statuts a permis non seulement la croissance de lrsquoemploi feacuteminin dans lrsquoagriculture mais aussi la visibiliteacute de celui-ci Le mari et la femme deviennent associeacutes (statut juridique) et non plus seulement eacutepoux (statut matrimonial) Sans statut professionnel les femmes ne beacuteneacuteficient ni de protection sociale ni de droits agrave la retraite continuer agrave promouvoir ce statut protecteur

z Trouver des pionniegraveres pouvant montrer que les femmes peuvent ecirctre agricultrice

z Communiquer sur les meacutetiers agricoles avec le CIO et lrsquoeacuteducation nationale

z Mettre en place une animation de sensibilisation aupregraves de jeunes sur les steacutereacuteotypes de sexe en agriculture (jeu des parcours de vie) + teacutemoignages

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

z Ministegravere de lrsquoagriculture et ses repreacutesentations reacutegionales les DRAAF (directions reacutegionales de lrsquoalimentation de lrsquoagriculture et de la forecirct)

httpagriculturegouvfr

z Chambre drsquoagriculture httprhone-alpessynagricom

31

32

2

Situation aCtuELLE QuanD LES CHiFFrES ParLEnt DrsquoEux-mecircmES

z Les femmes repreacutesentent 46 de la population active mais seulement 30 sont creacuteatrices drsquoentreprises

z La taille moyenne de leurs entreprises est de 21 salarieacutes ETP contre 25 salarieacutes ETP pour les hommes

z Les femmes creacuteent avec des ressources moindres et donc prennent moins de risques

z 49 des femmes ont le bac ou + (contre 44 chez les hommes)

z Statut anteacuterieur 25 eacutetaient inactives contre 10 chez les hommes

z 3 ans apregraves la creacuteation le taux de survie de lrsquoentreprise drsquoune femme est de 60 contre 65 pour lrsquoentreprise drsquoun homme

LES FrEinS agrave LrsquoeacutevoLution DES mEntaLiteacuteS

z Heacutereacutediteacute sociale reproduction du scheacutema familial si on a eu des parents entrepreneurs heacutereacutediteacute plus accentueacutee chez les hommes

z La creacuteation drsquoentreprise est penseacutee laquo au masculin raquo Une femme cheffe drsquoentreprise peut encore nrsquoecirctre pas prise au seacuterieux lors drsquoune demande drsquoaccompagnement agrave la creacuteation (notamment dans un secteur dit laquo masculin raquo) ou de precirct bancaire sauf dans le cadre de laquo micro-creacutedit raquohellipor le sous-financement dans la creacuteation met en danger la survie de lrsquoentreprise

z Les femmes creacuteatrices sont plus diplocircmeacutees que les hommes mais sur un parcours professionnel moins adapteacute au statut drsquoentrepreneur (moins drsquoexpeacuteriences manageacuteriales) Aussi les femmes creacuteatrices drsquoentreprise creacuteent plus souvent dans un secteur drsquoactiviteacute qui nrsquoest pas celui dans lequel elles travaillaient auparavant (ce qui accroicirct le risque drsquoeacutechec) Elles creacuteent dans un domaine qui leur fait envie qui srsquoaligne avec un eacutepanouissement personnel De ce fait elles beacuteneacuteficient souvent drsquoune moindre expeacuterience professionnelle en lien direct avec le secteur dans lequel elles entreprennent

z La creacuteation par les femmes compte tenu de la construction sociale du laquo feacuteminin raquo neacutecessite notamment un accompagnement quant agrave lrsquoeacutevaluation du revenu preacutevisionnel et quant agrave lrsquoimpact de la creacuteation sur lrsquoorganisation familiale

DES ProPoSitionS Pour agir

z Inteacutegration des contraintes speacutecifiques de la creacuteation drsquoentreprise par les femmes compte tenu de la construction sociale du laquo feacuteminin raquo par les accompagnateurs de projets

z Lutte contre les repreacutesentations steacutereacuteotypeacutees geacuteneacuteratrices drsquoautocensure diversification des cursus deacuteveloppement des capaciteacutes de management et creacuteation drsquoun esprit drsquoentreprise par les reacuteseaux

Sources

Sites Internet de Paris pionniegraveres lrsquoAPCE

Agence pour la creacuteation drsquoentreprises Lyon ville

entreprenariatLrsquoentreprenariat au feacuteminin

Avis et rapport du Conseil eacuteconomique social et

environnemental 2009 Chiffres INSEE 2006

secteur laquo Creacuteation drsquoentreprise raquo

33

2 secteur laquo Creacuteation drsquoentreprise raquo

z Antenne speacutecialiseacutee au sein de lrsquoAgence pour la creacuteation drsquoentreprise APCE en srsquoinspirant du modegravele du Centre drsquoentreprenariat feacuteminin du Queacutebec plateforme centrale drsquoinformation afin de faciliter le repeacuterage car toutes les informations drsquoaide aux femmes sont actuellement tregraves disperseacutees

z Visibiliteacute des reacuteseaux de cheffes drsquoentreprises

Agrave qui mrsquoadresser Qui peut mrsquoaider

Structures drsquoaccompagnement

z APCE agence pour la creacuteation drsquoentreprise wwwapcecom

z Les chambres de commerces et drsquoindustrie httpwwwccifrwebportail-acfciaccueil

z Les centres drsquoinformation des femmes et des familles (CIDFF) wwwcreationaufeminin-cidff69org

z Feacutedeacuteration pionniegraveres incubateurs au feacuteminin de services innovants httpwwwfederationpionnieresorg

z Le parcours NACRE accompagnement individuel par des professionnels de la creacuteation et la reprise drsquoentreprise httpwwwemploigouvfr

z RACINES reacuteseau drsquoaccompagnement des creacuteations et des initiatives avec une nouvelle eacutepargne de solidariteacute racines-clefecom

z IRFED institut international de formation et de conseil agrave la creacuteation drsquoentreprise pour les femmes en Ile-de-France wwwirfed-europeorg

z Lyon entrepreunariat reacuteseau drsquoaccompagnement agrave la creacuteation reprise transmission drsquoentreprise dans le Grand Lyon wwwlyon-ville-entrepreneuriatorg

z Le CIDFF du Rhocircne httpwwwcreationaufeminin-cidff69org

Financement z France active favoriser la creacuteation individuelle gracircce agrave un financement solidaire

httpwwwfranceactiveorgz France initiative reacuteseau de financement de la creacuteation drsquoentreprise

httpwwwinitiative-francefr

z BPI France (ex OSEO) eacutetablissement public avec pour mission de soutenir lrsquoinnovation et la croissance des PME httpwwwbpifrancefr

z Le Fonds de Garantie aux Initiatives Feacuteminines (FGIF) une caution pour favoriser lrsquoaccegraves au creacutedit bancaire httpwwwapcecom

2 secteur laquo Creacuteation drsquoentreprise raquo

Reacuteseaux de femmes cheffes drsquoentreprises z Actionrsquoelles wwwactionellescomz Force Femmes reacuteseau drsquoaccompagnement pour les femmes de plus de 45

ans wwwforcefemmescomz Reacuteseau Femmes-business Angels wwwfemmesbusinessangelsorg

z Agir avec elles en Beaujolais wwwagir-avec-ellesfrz Les dirigeantes de Seine et Marne wwwdirigeantes-actives77frz Suppleacutement Dames supplementdamewordpresscom

Aides financiegraveres z OSEO le parcours NACRE precircts agrave la creacuteation drsquoentreprises le Fonds de

Garantie aux Initiatives Feacuteminines (FGIF) un dispositif pour favoriser lrsquoaccegraves au creacutedit bancaire

Vos indicateurs possibles pour eacutetablir votre veille statistique

z Nombre de creacuteateurs et de creacuteatrices suiviesNbre total de creacuteations accompagneacutees

z Nombre drsquoaccompagnateur-trices formeacutees agrave la prise en compte des contraintes speacutecifiques de la creacuteation drsquoentreprise par des femmes Nbre total de personnes formeacutees

34

35

Aidemeacutemoireeacutegaliteacute

Retrouver compileacutes dans cet aide meacutemoire les laquo comment agir raquo des

rubriques preacuteceacutedentes

Agrave mettre en œuvre en fonction des possibiliteacuteshellip

vLisibiliteacute politique de lrsquoengagement en faveur rdde lrsquoeacutegaliteacuteeacute

Lrsquoeacutegaliteacute femmes hommes est inscrite dans mon projet associatif

Je veacuterifie mes supports de communication et mes documents de travail afin que ne soient pas veacutehiculeacutes des steacutereacuteotypes de genre tant dans les images que dans le texte

Je donne une visibiliteacute agrave lrsquoinvestissement des beacuteneacutevoles feacuteminines en feacuteminisant leurs fonctions (et vice versa)

Je communique sur mes actions laquo eacutegaliteacute raquo

En externe

En interne

ggouvernance associative e

Je mets en place un fonctionnement associatif favorisant lrsquoaccegraves de toutes aux responsabiliteacutes

Je limite le cumul des mandats eacutelectifs et je reacuteduis la dureacutee des mandats

Je deacuteveloppe la colleacutegialiteacute la cogestion des responsabiliteacutes

Jrsquoorganise des formes de tutorat pour accompagner agrave la prise de responsabiliteacutes

eacutecheacuteancieractions observations

3

vPrise en compte des contraintes familiales dde mes beacuteveacuteneacutevolese

Conscient de lrsquoimpact des charges familiales sur le temps disponible je programme les temps de reacuteunion et de concertation en conseacutequence

Je propose des CESU preacute-financeacute je prends en compte les coucircts lieacutes aux obligations familiales jrsquoorganise des modaliteacutes de garde ou des activiteacutes conjointes enfants-parents beacuteneacutevoles

gFormation des beacuteneacutevoles e

(en lien avec le thegraveme preacuteceacutedent) Mes lieux et temps de formation prennent en compte la parentaliteacute

Je forme mes beacuteneacutevoles agrave la prise de parole en public agrave lrsquoassertiviteacute et agrave tout autre technique qui permet la mise en valeur de lrsquoindividu

Je propose des sensibilisations agrave lrsquoeacutegaliteacute

eacutecheacuteancieractions observations

36

Aide meacutemoire eacutegaliteacute

vmes obligations drsquoemployeurs de +de 50 salarieacutesr

Je reacutedige annuellement un rapport de situation compareacutee RH

Je lrsquoanalyse dans un compte rendu annuel de lrsquoeacutegaliteacute

Ces documents sont adresseacutes aux salarieacutees

Je mets en place des actions de discriminations positives si la situation lrsquoexige (rattrapage salarial formation speacutecifique)

Je reacutedige mes offres drsquoemplois en respectant la mixiteacute dans lrsquointituleacute des postes et des compeacutetences attendues

zEmployeurs actions formationr

Mes lieux et temps de formation prennent en compte la parentaliteacute

Jrsquoenco