L'humanité sort-elle de la violence ?

  • View
    103

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of L'humanité sort-elle de la violence ?

  • Lhumanit sort-elle

    de la violence ?

    Regard historique

    tienne Godinot 10.10.2016

  • Prcision

    Les images prsentes dans ce diaporama nous ont t fournies par des sources diverses.

    Ne pouvant nous assurer quelles ne sont pas soumises au rgime des droits dauteur, nous prions leurs ayants-droit ventuels de nous prciser sils souhaitent que nous les retirions.

  • Lhumanit sort-elle de la violence ?

    Regard historique

    Sommaire

    Introduction : Quelle part de notre nature voulons-nous choisir et

    dvelopper ? Lhomme est-il perfectible ?

    1 - On pourrait dire que Non

    Lvolution des armes; les dictatures, guerres, massacres et gnocides

    du 20me sicle; la violence du systme conomique

    2 - Et pourtant, lhumanit a aboli (ou abolit peu peu)

    les sacrifices humains, les jeux du cirque, lesclavage, le servage, la

    torture judiciaire, llimination des adversaires politiques, le duel, le

    pouvoir absolu de droit divin, le suffrage restreint, la colonisation, la

    sgrgation raciale, les chtiments corporels, la vendetta, les

    mutilations sexuelles, la peine de mort

    3 - Les progrs contemporains

    1 - Les dclarations des droits humains; 2 - Lingrence internationale; 3 La lutte contre diverses formes de violence; 4 - La rsolution non-

    violente des conflits.

  • Quelle part de notre nature

    voulons-nous choisir et dvelopper ?

    Ltre humain est un mammifre omnivore, tendance

    sexuelle erratique, grgaire, goste et batailleur, la

    seule espce vivante capable de har et de torturer.

    Chacun de nous est capable du meilleur et du pire.

    Mais ltre humain ressent aussi quil peut tre bon de

    rfrner ou dpasser sa nature animale pour manifester

    une dimension suprieure, celle qui lui a valu le nom

    dhomo sapiens.

  • Lhomme est-il amliorable ?

    Les rgles du savoir-vivre, lengagement dans le

    mariage, lentraide, le respect consenti des lois pour le

    bien public, laide aux plus faibles et aux plus dmunis,

    etc., sont des manifestations de cet engagement dans

    une voie dhumanit.

    Lhomme est-il amliorable ? Perfectible ?

    - Ne pas le croire mnerait au dsespoir et serait

    dmobilisateur.

    - Le croire navement, sans vigilance permanente sur

    les objectifs et sur les moyens dune amlioration de

    lhomme et de la socit, amne des dsillusions

    cruelles.

  • Lhumanit sort-elle de la violence ?

    1 - On peut dire "Non" !

    La violence guerrire

    Les armes pour tuer l'autre en temps de guerre sont de plus

    en plus anonymes, lches et destructrices :

    - Aprs la massue, lpe, l'arc et les flches, la masse

    darmes et les batailles terrestres, sont venus

    - la guerre navale, l'arbalte et larquebuse,

  • La violence guerrire

    - puis le fusil, la mitraillette, la dynamite, le char d'assaut, la

    guerre arienne et sous-marine, les gaz asphyxiants et

    autres armes chimiques,

    - puis la bombe atomique, la toxine botulique et autres

    armes bactriologiques, les mines antipersonnel, la bombe

    neutrons, la guerre dans lespace.

  • Un 20me sicle de feu et de sang

    Au 20me sicle, lunit de compte de la violence a t le

    million de morts. Ce sicle a t celui des guerres de

    colonisation et de dcolonisation.

    Deux guerres mondiales ont eu lieu en l'espace de 21

    ans (guerres provoques, comme la Conquista, comme

    lesclavage et le commerce triangulaire, comme la

    colonisation, par les nations dites "chrtiennes").

    Le bilan de la deuxime guerre mondiale est de 25

    millions de morts militaires et de 24 millions de morts

    civils, dont 9 millions en camps de concentration.

  • Dictatures, massacres et gnocides

    Les dictatures gnres par les idologies de la "race

    aryenne", de la "socit sans classe", de la "dictature du

    proltariat", de la "rvolution culturelle", de "lhomme

    nouveau", de l"uniformisation idologique", de la

    "purification ethnique" ont provoqu tueries, massacres

    et gnocides :

    - en Turquie, 1,3 millions de victimes du gnocide

    armnien (1915-1916),

    - en Europe, entre 1939 et 1945, gnocide de plus de 6

    millions de Juifs (72 % de la population juive dEurope) et

    de Tsiganes,

    Photos : Enver Pacha (gnocide armnien)

    Adolf Hitler (Shoah)

  • Dictatures, massacres et gnocides (suite)

    - en URSS sous le rgime sovitique, 28 millions de dtenus, 1

    million de personnes excutes, 1,5 milllion mortes au Goulag

    ou en dportation, 11 millions mortes de faim,

    - en Chine, 1 million de morts sous la "rvolution culturelle"

    (1966-1968) et 30 millions daffams par les consquence de la

    politique de Mao Zdong,

    - au Tibet, 1,2 million de morts du fait des combats, des

    tortures, de linternement et de la faim suite linvasion

    chinoise,

    - au Cambodge, sous le rgime des Khmers rouges, plus d1,5

    million de morts,

    Photos : Joseph Staline, Mao Zedong, Pol Pot

  • Dictatures, massacres et gnocides (suite)

    - au Rwanda en 1994 (800 000 victimes, Tutsis et

    Hutus solidaires des Tutsis),

    - en ex-Yougoslavie (98 000 morts Bosniaques,

    Serbes de Bosnie et Croates pendant la seule guerre

    de Bosnie),

    - en Rpublique dmocratique du Congo (4,5 millions

    de massacrs ou affams), au Darfour (300 000

    morts),

    etc.

  • La violence du systme conomique

    Le nolibralisme conomique et la mondialisation

    des changes se conjuguent la puissance

    technique et dautres facteurs de fuite en avant :

    crdit la consommation, obsolescence program-

    me des produits vendus, publicit qui exacerbe les

    dsirs.

    Le tout provoque :

    - une explosion de la spculation et la

    financiarisation de lconomie,

    - des dlocalisations, des crises conomiques, le

    chmage de masse au Sud et au Nord,

  • La violence du systme conomique (suite)

    - la ruine de lagriculture vivrire locale du Sud par les

    importations de produits alimentaires et produits avec

    dnormes moyens mcaniques et souvent

    subventionns par les pays riches, des crises

    alimentaires ,

    - lpuisement rapide des ressources naturelles, la

    pollution de la terre, de leau, de lair, la baisse de la

    biodiversit.

  • Lhumanit sort-elle de la violence ?

    2 - Et pourtant

    Et pourtant, si lon observe lhistoire humaine avec un

    peu de hauteur, on constate que la culture de la

    violence recule peu peu

    - dans les mentalits,dans les coutumes et les

    pratiques des peuples,

    - et dans le droit, ensemble des rgles qui rgissent la

    vie des hommes en socit.

  • Les sacrifices humains

    Les sacrifices humains taient des rites religieux

    pratiqus par danciennes civilisations, gnralement de

    cultivateurs sdentaires, pour sattirer les faveurs des

    dieux, par exemple pour conjurer la scheresse.

    Celtes,

    Cananens,

    Chine jusqu la dynastie Chang,

    gypte ancienne,

    Isralites de lpoque du premier Temple,

    Grce antique,

    empires aztque, maya, inca,

    Dogons en Afrique.

  • Les jeux de mort du cirque

    Les empereurs romains offraient au peuple des spectacles

    sanglants dans les arnes :

    - combats de gladiateurs (prisonniers de guerre,

    condamns, professionnels, aventuriers),

    - combats dhommes avec des animaux (ours,

    lions, taureaux, crocodiles),

    - excution des condamns mort, par les btes

    ou par un bourreau,

    - courses de chars,

    et mme des combats nautiques sur les fleuves ou en mer.

  • Les pratiques meurtrires

    de discipline militaire

    La dcimation (dcime : 1/10me) tait une peine que

    les Romains infligeaient aux soldats qui avaient

    abandonn leur poste ou qui avaient manifest une

    opposition ou une sdition pendant une campagne

    militaire.

    Les noms des coupables taient mis dans un casque

    ou dans une urne, et, selon la nature de la

    contestation, le gnral tirait de lurne 1/5me, 1/10me

    ou 1/20me des noms.

    Les soldats ainsi dsigns taient excuts, et leurs

    corps restaient gnralement sans spulture.

  • Les croisades

    Les croisades du Moyen ge sont des plerinages arms,

    prchs par le pape (Urbain II en 1095 Nicolas IV en 1289)

    pour librer la Terre Sainte, occupe par les Arabes depuis

    638.

    On y inclut la Reconquista espagnole (reconqute des

    royaumes musulmans de la pninsule ibrique par les

    souverains chrtiens) et toutes les guerres contre les

    "Infidles" et les "hrtiques" sanctionnes par le pape, qui y

    attache des Indulgences (rmission totale ou partielle des

    peines du Purgatoire).

    Photos :

    - "Saint" Bernard de Clairvaux prchant la 2me croisade, Vzelay, en 1146.

    - Lincendie et le saccage de Constantinople . Pour permettre son financement,

    la 4me croisade (1202-1204), appele par le pape Innocent III, est dvie,

    linstigation des Vnitiens, vers la riche Constantinople, capitale de lempire

    byzantin, cest--dire des Chrtiens de rite grec-orthodoxe.

  • Lesclavage

    Lesclave tait un travailleur ou serviteur non libre et

    non rmunr, qui tait juridiquement la proprit dune

    autre personne et donc ngociable (achat, vente,

    location) au mme titre quun objet ou un animal

    domestique.

    Les traites ngrires orientales et transatlantiques sont

    les plus emblmatiques des pratiqu