© CERS & Partenaires, XI. 2004 1 La langue du voisin : notre langue des affaires ! Richard Stock directeur général Pourquoi apprendre la langue du voisin

  • Published on
    04-Apr-2015

  • View
    102

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

<ul><li> Page 1 </li> <li> CERS &amp; Partenaires, XI. 2004 1 La langue du voisin : notre langue des affaires ! Richard Stock directeur gnral Pourquoi apprendre la langue du voisin ? </li> <li> Page 2 </li> <li> CERS &amp; Partenaires, XI. 2004 2 Dveloppement international des entreprises Oui, notre dveloppement passe par l'international ! </li> <li> Page 3 </li> <li> CERS &amp; Partenaires, XI. 2004 3 Les global players Seuls les trs grands groupes Pas de vritables entreprises mondiales Anglais pour le reporting "Europe" ou "US" (= trs peu d'emplois concerns) Expansion dans les "nouveaux" pays avec des quipes rduites </li> <li> Page 4 </li> <li> CERS &amp; Partenaires, XI. 2004 4 Quels sont les vritables besoins des PME/PMI ? Prserver la culture de l'entreprise mre ! Approche du client dans sa langue maternelle Mise au point de l'affaire dans la langue de l'entreprise </li> <li> Page 5 </li> <li> CERS &amp; Partenaires, XI. 2004 5 conomie &amp; Langues 5 1 3 4 2 1 2 6 5 6 F GB ID NL B&amp;L 4 3 USA </li> <li> Page 6 </li> <li> CERS &amp; Partenaires, XI. 2004 6 Allemagne </li> <li> Page 7 </li> <li> CERS &amp; Partenaires, XI. 2004 7 Belgique </li> <li> Page 8 </li> <li> CERS &amp; Partenaires, XI. 2004 8 Un seul march : l'Europe ! Grandes et petites entreprises, parmi lesquelles un nombre important de firmes interrgionales et internationales ont choisi l'espace conomique entre Rhin, Sarre, Moselle et Meuse comme lieu d'activit. </li> <li> Page 9 </li> <li> CERS &amp; Partenaires, XI. 2004 9 Rgions &amp; Langues Charleroi Lige Saarbrcken Metz Namur Nancy Kaiserlautern Trier Luxembourg Arlon Bar-le-Duc Epinal Eupen </li> <li> Page 10 </li> <li> CERS &amp; Partenaires, XI. 2004 10 Les exportations de la Grande Rgion </li> <li> Page 11 </li> <li> CERS &amp; Partenaires, XI. 2004 11 La valeur du bilinguisme ? Le recrutement La capacit linguistique dun candidat est un lment important (28 % des rponses) dterminant (51 % des rponses) lors dune embauche, quels que soient les secteurs. 28% 21% 51% important peu important dterminant </li> <li> Page 12 </li> <li> CERS &amp; Partenaires, XI. 2004 12 La valeur du bilinguisme ? La rmunration Pour 43 % des entreprises, les langues trangres sont un critre de meilleure rmunration 25 % des entreprises reconnaissent financirement la pratique de la langue allemande 43% 57% oui non 51% 28% 21% anglais allemandles deux </li> <li> Page 13 </li> <li> CERS &amp; Partenaires, XI. 2004 13 Les travailleurs frontaliers </li> <li> Page 14 </li> <li> CERS &amp; Partenaires, XI. 2004 14 carts de rmunration dans l'industrie </li> <li> Page 15 </li> <li> CERS &amp; Partenaires, XI. 2004 15 carts de rmunration nergie et eau </li> <li> Page 16 </li> <li> CERS &amp; Partenaires, XI. 2004 16 carts de rmunration btiment </li> <li> Page 17 </li> <li> CERS &amp; Partenaires, XI. 2004 17 carts de rmunration commerce de gros </li> <li> Page 18 </li> <li> CERS &amp; Partenaires, XI. 2004 18 carts de rmunration commerce de dtail </li> <li> Page 19 </li> <li> CERS &amp; Partenaires, XI. 2004 19 carts de rmunration banques </li> <li> Page 20 </li> <li> CERS &amp; Partenaires, XI. 2004 20 carts de rmunration assurances </li> <li> Page 21 </li> <li> CERS &amp; Partenaires, XI. 2004 21 Le bon choix ? La langue du voisin en 1re langue, Anglais en seconde langue, Luxembourgeois dans certains secteurs. </li> </ul>