Bruits de terroirs n Coco Chanel, reine de la Haute-Couture 1 Il أ©tait une fois, une femme qui rأ©volutionna

  • View
    0

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Bruits de terroirs n Coco Chanel, reine de la Haute-Couture 1 Il أ©tait une fois, une femme qui...

  • Bruits de terroirs n° 245

    Coco Chanel, reine de la Haute-Couture Réalisé par Les Coquelicots Sataniques

  • Coco Chanel, reine de la Haute-Couture

    1

    Il était une fois, une femme qui révolutionna la Mode et créa sa légende.

    Il était une fois, une femme qui se libéra avant de libérer les autres femmes d’une

    mode dessinée et décidée par les hommes, une mode entravant la femme, à coup

    de balconnet, de baleine et de corset.

    Il était une fois, une femme qui a fait changer la mode de siècle.

    Il était une fois, une équipe qui rend hommage à Mademoiselle Chanel le temps

    d’une soirée.

    Il était une fois les coquelicots sataniques.

  • Scène 1: Gabrielle

    2

    Il était une fois, une petite fille qui, toute sa vie masqua ses origines paysannes et préféra inventer sa

    légende. Elle passera 7 années de sa vie a l’orphelinat d’Aubazine, avec ses 3 sœurs. C’est dans la

    beauté de ce lieu qu’elle puisera son goût pour le noir et blanc.

    Il était une fois la jeune Gabrielle qui ne croyait pas en son talent. Sa tante Costier lui dit que la mode

    ne se limite pas à faire des ourlets, ou confectionner des robes. La couture est infiniment plus, c’est

    un art .

    Il était une fois une jeune fille qui le jour, faisait de la couture, et le soir se métamorphosait en

    chanteuse dans un cabaret.

    On la surnomme Coco grâce à cette chanson qu’elle chantait souvent « Qui qu’a vu Coco dans

    l’Trocadéro ? », mais elle préférait dire que ce surnom «Coco» lui avait été donné par son père.

    Il était une fois Gabrielle qui rencontre un soir, avec ca sœur Adrienne, le baron Maurice. Celui-ci lui

    présente un camarade de garnison.

    Il était une fois Etienne Balzan qui tombe sous le charme de Gabrielle. Il aime son sens de la répartie,

    et son franc parler. Gabrielle ne porte pas d’intérêt pour Etienne, et pourtant… elle le laisse faire sa

    cour, et découvre qu’ils ont un point en commun... Ils sont tout les deux orphelins.

    Il était une fois Etienne qui entraine Gabrielle vers une autre vie, la sienne.

  • Il était une fois une jeune femme qui décide de sortir des codes de la femme de l’époque.

    Il était une fois, une jeune femme aux allures de garçon, qui refuse de monter en amazone les chevaux

    d’un cavalier de bonne famille, Etienne Balzan. Coco l’apprécie mais il attend trop d’elle. Il l’exhibe

    devant ses amis et profite d’elle au sens large. Elle veut être une pensionnaire, mais lui veut l’entretenir,

    la garder pour lui et l’exposer quand bon lui semble. Elle ne veut pas de cette vie.

    Il était une fois Coco qui n’a pas le courage de partir, de peur de finir à la rue.

    Mais Il était une fois, un grand amour qui arrive à l’improviste...

    Il était une fois Coco, fascinée par cet homme, calme, sérieux, amusant, naturellement serein, anglais,

    riche, cultivé, beau. Il était une fois Boy Capel. Il était une fois l’amour de sa vie. . Il lui fera découvrir les

    grands textes, l’Orient et l’ésotérisme. Dans cette époque où l’on demande aux femmes d’êtres dociles

    et jolies, Boy l’amène au théâtre, lui fait rencontrer l’actrice Gabrielle Dorziat, Marthe Davelli, Jeanne

    Lery ; Boy ouvre ainsi l’esprit de Gabrielle et élargit son horizon.

    Il était une fois Etienne affreusement jaloux de l’amour naissant entre Gabrielle et Boy. Le bel anglais

    l’emmène quelques jours à Deauville; elle y verra la mer pour la première fois. Mais Etienne Balzan tient

    tellement à Gabrielle qu’il tentera tout pour la reconquérir. Il lui offre des clientes pour l’occuper, tente de

    lui offrir son cheval de course préféré.

    Scène 2: Coco

    3

  • Scène 3 : Chanel’s mode

    4

    Il était une fois Coco qui étend ses ailes et a besoin de s’envoler loin du château d’Etienne Balzan. Coco veut

    devenir indépendante et faire fortune. Etienne tente de la retenir en lui proposant de l’épouser; Boy la soutient et

    l’encourage à prendre son envol, qui est même prêt a lui prêter l’argent nécessaire a l’ouverture de sa première

    boutique et aux frais divers.

    Il était une fois Boy qui aide Coco à devenir Chanel, et lui permet d’ouvrir sa première boutique à Paris, Chanel’s

    mode, au 21 de la rue Cambon. C’est une petite boutique de chapeaux, mais elle n’aura pas de difficulté à vendre

    car ses deux amis Boy et Etienne conseilleront à toutes leurs amies d’y aller. La boutique marche bien, Coco est

    aux anges. Boy lui ouvre une seconde boutique a Deauville, où elle continuera à confectionner des chapeaux

    mais aussi quelques vestes marinières.

    Il était une fois Coco qui ne collait toujours pas aux critères de son époque, et qui décidera de faire coller les

    critères de son époque à elle-même. Coco, jugée trop maigre, conçoit des vêtements pas trop taillés, avec des

    matériaux simples, et va se balader aux heures où l’on doit être vu avec ses vêtements. Toute la station se

    précipite chez Chanel. Il était une fois la naissance de la grande modiste Chanel.

    Il était une fois la guerre. Boy Capel est mobilisé. Il conseille à Coco de rester ouvert. Les rues de Deauville sont

    désertes. Mais quand la guerre arrive aux portes de Paris, c’est à Deauville que la bourgeoisie débarque, et c’est

    chez Channel qu’elle vient s’habiller. Gabrielle fait alors vraiment fortune et son nom est sur les lèvres de toutes

    les élégantes et se répand comme une trainée de poudre. Coco est devenu Chanel.

    Il était une fois une histoire d’amour qui finit mal. Boy Capel meurt dans un accident de voiture. Pour la première

    et dernière fois, on vit Coco Chanel pleurer. Ou bien je meurs aussi, dira-t-elle, ou bien je continue ce que nous

    avons commencé tous les deux. Elle choisit de continuer.

  • Scène 4: Mademoiselle

    5

    Il était une fois Coco effondrée de la perte de l’amour de sa vie. Acclamée par toutes les femmes qu’elle a libérées, elle sèche ses larmes devant les canaux de Venise avec ses amis Misia et José-Maria Sert.

    Il était une fois une femmes adulée par les artistes

    Il était une fois une coutrière qui se lance dans le parfum.

    Il était une nouvelle fois la guerre, la seconde. Gabrielle baisse le rideau de la rue Cambon, convaincue

    que ce n’est plus un temps à robe. Mais celle qui aimait dire : « Je veux être de ce qui va arriver » était

    loin d’avoir dit son dernier mot...

    Il était une fois Gabrielle écœurée de voir la mode revenir en arrière et qui s’en prend aux jeunes

    créateurs comme Dior qu’elle accuse de plagiat. »

    Il était une fois Gabrielle Chanel qui décide de rétablir l’ordre dans la garde robe de toutes les femmes

    en rouvrant sa maison de couture. Mais pour cela elle a besoin de financements … Elle renégocie avec

    les producteurs de son parfum et leur revend le nom Chanel en gardant la direction des ateliers, en

    échange d’un total financement de la maison de couture, de la gestion de l’administration de la finance.

    Elle en profite aussi pour négocier un super-viager qui durera 17 ans ; ils acceptent également de

    prendre en charge toutes ses dépenses (Ritz, téléphone, limousine...) en plus de ses 2% brut qu’elle

    touche sur la vente des parfums.

    Il était une fois une couturière de talent qui va pouvoir retravailler en toute tranquillité pour reconquérir sa

    place dans la haute-couture : la première, évidemment.

  • 6

    Scène 5 l’avènement chanel

    Il était une fois, Gabrielle Chanel qui recommence tout depuis le début. À 70 ans elle rouvre sa

    maison de couture et lance un défilé le 5 Février 1954 .

    Un an plus tard, un magazine américain écrit « A 71 ans, Gabrielle Chanel apporte mieux qu’une

    mode, une révolution. »

    Il étais une fois , la mort de Coco un dimanche, où elle ne travaillait pas. Gabrielle s’éteint le 10

    janvier 1971.

    Un discours :

    Il était une fois l’après Coco, la suite de Chanel demeure à jamais, grâce au géni de Karl Lagerfeld

    qui ne cesses de nourrir, de réinventer et de sublimer le style Chanel.

  • Le casting

    7

    Gabrielle Chanel Fiona Jabri

    Adrienne Chanel Thalwith Mihoubi

    Tante Costier Karine Deroy

  • Maurice Thomas Arcidiacono

    Etienne Balzan Samuel Jouannet

    9 José-Maria et Misia Sert Nicolas Tassi et Hariette Manning

  • Boy Capel : Flavien Caillard

    Gabrielle Dorziat : Frélia Haryouli

    11

    Karl Lagerfeld : Gaetan Leraille

  • Les responsables de la soirée pour la cuisine

    Nicolas Richard

    Chef de cuisine

    Gaetan Leraille

    Second de cuisine

    13

  • La salle

    Melissa Guedmi

    Maître d’hôtel

    Valentin Robert

    Sommelier

    Oumou Haidra et Juliette Duchant

    Animatrices de la