of 32 /32
EN AUVERGNE- RHÔNE-ALPES

CHIFFRES EN AUVERGNE-RHÔNE-ALPES · Suivez-nous sur Twitter @RTE_aura DÉLÉGATION RÉGIONALE AUVERGNE-RHÔNE-ALPES Délégation Régionale RTE Auvergne-Rhône-Alpes 1, rue Crepet

  • Author
    others

  • View
    5

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of CHIFFRES EN AUVERGNE-RHÔNE-ALPES · Suivez-nous sur Twitter @RTE_aura DÉLÉGATION RÉGIONALE...

  • EN AU

    VERGN

    E-

    RHÔN

    E-ALPE

    S

    Pour en savoir plussur l’électricité en France et dans votre région, téléchargez l’appliéCO2mix

    Pour en savoir plus Le site : www.rte-france.comL’appli : éCO2mix

    1 terrasse Bellini TSA 4100092919 La Défense Cedexwww.rte-france.com

    M€

    Md€

    CHIFFRES EN AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

    clients industriels

    sites de production raccordés à RTE

    d’achats de RTE auprèsd’entreprises locales

    d’investissements prévusjusqu’en 2022

    de lignes électriques à haute et très haute tension

  • TABLEDES MATIÈRES

    ANNEXES

    Publications et référencesP. 28

    PARTIE 1NOTRE ACTION EN AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

    RTE, acteur économiqueen Auvergne-Rhône-Alpes

    P. 4

    RTE, partenaire du territoireP. 6

    Les grands projets d’adaptation du réseauP. 8

    La responsabilité sociétale, un engagement fortP. 14

    La responsabilité environnementale au cœur des priorités

    P. 16

    PARTIE 2BILAN ÉLECTRIQUE RÉGIONAL

    La consommation d’électricité en Auvergne-Rhône-Alpes

    P. 20

    Le parc de production en Auvergne-Rhône-Alpes

    P. 22

    L’énergie produite en Auvergne-Rhône-Alpes

    P. 24

    Synthèse du bilan électrique 2017en Auvergne-Rhône-Alpes

    P. 25Contact affaires publiques Cécile DaclinDirectrice des affaires publiquesTél. 04 27 86 30 [email protected]

    Suivez-nous sur Twitter

    @RTE_aura

    DÉLÉGATION RÉGIONALE AUVERGNE-RHÔNE-ALPES Délégation Régionale RTE Auvergne-Rhône-Alpes1, rue Crepet – 69007 LyonStandard : 04 27 86 25 25

  • RTE est une entreprise de service public. Notre mission fondamentale est d’assurer à tous nos clients, à tout moment et partout sur le territoire, l’accès à une alimentation électrique économique, sûre et propre. Pour cela nous exploitons, maintenons et développons

    le réseau à haute et très haute tension, et nous garantissons le bon fonctionnement et la sûreté du système électrique.

    En Auvergne-Rhône-Alpes, cela se traduit par 14 700 km de lignes comprises entre 63 000 volts et 400 000 volts qui acheminent l’électricité entre les fournisseurs d’électricité et les consommateurs, distributeurs d’électricité ou industriels directement raccordés à notre réseau. 1150 salariés œuvrent en Auvergne-Rhône-Alpes pour assurer la performance de ce réseau au service du territoire.

    Avec la transition énergétique, le monde de l’énergie est en pleine mutation et les attentes de la société changent avec l’émergence de nouveaux usages et de nouveaux acteurs. Pour relever ces défis RTE opère sa transformation.

    Une transformation numérique ouvrant de nouvelles opportunités pour rendre les réseaux électriques « plus intelligents » (smartgrids). Nous devenons ainsi l’opérateur d’un réseau électrique et numérique, capable de traiter en temps réel 300 000 données aujourd’hui et 3 millions demain pour optimiser le transport d’électricité.

    Nous faisons évoluer nos services au profit des clients et des projets du territoire. En région Auvergne-Rhône-Alpes, nous accompagnons la dynamique industrielle et économique avec notamment de nouveaux raccordements clients.

    Nous développons notre performance économique, notre capacité d’innovation et d’ouverture en lien avec les exigences environnementales et sociétales. A l’instar de la nouvelle interconnexion entre la France et l’Italie qui mobilise les technologies les plus avancées en courant continu, et assure une insertion environnementale optimale en utilisant toutes les infrastructures existantes, et pour la première fois emprunte une autoroute.

    Enfin, nous mobilisons notre expertise en faveur de l’intérêt général en participant à l’élaboration des schémas directeurs énergétiques des métropoles de Lyon, Grenoble, et demain d’autres métropoles.

    En Grand-Est, le réseau de transport compte près de 12 000 km de lignes électriques à haute et très haute tension. Il permet d’assurer la qualité et la continuité de l’alimentation électrique de l’ensemble des acteurs économiques et des habitants de la région. Son rôle est essentiel pour assurer la solidarité entre les territoires, au sein de la région mais aussi avec les régions limitrophes et les pays voisins.

    En moyenne annuelle, la production d’électricité en Grand-Est couvre plus du double de la consommation régionale. Une part de la production est acheminée vers les régions limitrophes telles que l’Ile-de-France ou la Bourgogne Franche-Comté qui sont globalement

    Les énergies renouvelables permettent de couvrir 30% de sa consommation annuelle. Mais cette situation

    moment : le réseau permet de compenser et équilibrer

    Il s’agit d’adapter le réseau pour accueillir les nouvelles productions d’énergies renouvelables en Champagne-Ardenne, de sécuriser l’alimentation électriques de la Marne pour accompagner la transition énergétique. Mais aussi, poursuivre la restructuration du réseau alsacien et préparer les enjeux d’avenir du territoire.

    Frédéric DohetDélégué de RTE en Auvergne-Rhône-Alpes

    Au-delà des tendances de consommation etde production d’électricité, ce bilan régional témoigne

    des efforts de RTE, pour être l’allié majeur des territoiresaffin de réussir la transition énergétique et écologique.

    L’ESSENTIEL 2017 EN AUVERGNE RHÔNE-ALPES / 1

  • CHIFFRES CLÉS 2017 EN AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

    - PRODUCTIONUn parc renouvelable en augmentation… hydraulique stable, éolien +10%, solaire +9%, bioénergies stable… qui couvre 12,6% de la consommation régionale-

    239 M€investissementsrégionaux 2017

    1 Md€budget prévisionnel2018-2022

    PROJETS ET INVESTISSEMENTS

    71 000 km2superficie

    7,8 M d’hab.population 2014+5% d’ici 2030*(*) Source : INSEE

    TERRITOIRE

    61,1 TWhUne consommation finale corrigéeen hausse de +0,7%

    1,6La région couvre 1,6 foissa consommation.

    CONSOMMATION

    PARC DE PRODUCTION

    +17 %éolien

    +8 %solaire

    Un parc renouvelable en augmentation qui permet de couvrir 34,5% de la consommation régionale

    2 / L’ESSENTIEL 2017 EN AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

  • NOTRE ACTION EN AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

    PARTIE

    L’ESSENTIEL 2017 EN AUVERGNE RHÔNE-ALPES / 3

  • 1,4 Md€d'investissements 2017en France

    239 M€d'investissements 2017en Auvergne Rhône-Alpes

    1 Md€de prévisions d’investissements en Auvergne Rhône-Alpesentre 2017 et 2022

    252 M€d’achats de RTE auprès d’entreprises locales

    9 400emplois soutenus par les activités de RTE, de manière directe, indirecte ou induite

    841 M€de PIB généré

    *Source : étude « Local Footprint » de 2017 sur les données 2016

    13 891 kmde liaisons aériennes

    772 kmde liaisons souterraines

    436postes électriques

    68,3 M€de contribution de RTE aux collectivitésterritoriales régionales via la fiscalité locale

    24sites de production raccordés à RTE

    101clients industriels

    12réseaux de distribution

    RETOMBÉES DE L’ACTIVITÉ SURL’ÉCONOMIE LOCALE ET L’EMPLOI EN AUVERGNE RHÔNE-ALPES*

    INFRASTRUCTURE ET CLIENTS

    INVESTISSEMENTS DE RTE EN FRANCE ET EN RÉGION

    RTE participe de façon active à l’économie du territoire, que ce soit en termes d’achats, d’emplois ou de PIB généré.

    RTE, ACTEUR ÉCONOMIQUE EN AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

    4 / L’ESSENTIEL 2017 EN AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

  • ATTRACTIVITÉ ÉCONOMIQUE, RACCORDEMENT ET SERVICE-CLIENTS

    Avec près de 490 000 emplois dans l’industrie, la région Auvergne-Rhône-Alpes est la 1ère région industrielle de France.

    Selon le dernier rapport du conseil national de l’industrie de 2016, le nombre d’emplois industriels augmente à nouveau.

    Pour preuve, le bilan électrique régional 2017 fait clairement apparaitre un regain de la consommation de la grande industrie dans la région avec près de 2% d’augmentation annuelle en 2017 par rapport à 2016.

    Dans ce contexte et cette exigence des territoires de voir non seulement pérenniser leurs implantations industrielles mais aussi développer et en accueillir de nouvelles, RTE s’engage à leurs côtés dans une démarche proactive en se positionnant comme un acteur de l’attractivité économique.

    C’est ainsi que RTE en Auvergne-Rhône Alpes a participé à l’accueil de l’industriel de l’aéronautique Hexcel en mettant en service, dans des délais très courts, le raccordement en 225kV en janvier 2017 de sa nouvelle unité de production.

    Dans le même esprit, RTE raccordera en juin 2018 l’industriel ST MicroElectronics qui doit accroitre ses capacités de production et étendre son usine.

    Afin d’accompagner de façon plus efficace cette dynamique, RTE travaille avec les agences régionales et métropolitaines de développement économique.

    Qualité de l’électricité, compétitivité du prix de transport, accès à un mix énergétique faiblement carboné grâce aux énergies renouvelables, constituent autant d’atouts qui plaident en faveur d’une implantation de grands consommateurs en France et dans notre région.

    Enfin, RTE développe des nouveaux services pour les clients et dans les territoires afin d’améliorer la compétitivité énergétique. C’est par exemple le partage de données énergétiques, et leur analyse en commun avec les autorités locales qui permettent de définir la meilleure stratégie énergétique locale et la planification la plus pertinente des infrastructures de réseau à réaliser dans les années à venir. C’est également le diagnostic avec les entreprises et les collectivités des gisements de flexibilité des grands consommateurs afin de la valoriser sur les marchés de l’énergie, et assurer ainsi des revenus complémentaires pour ces consommateurs.

    L’ESSENTIEL 2017 EN AUVERGNE RHÔNE-ALPES / 5

  • Saint-Jean-de-Maurienne

    Montluçon

    Chanas

    Charensac

    CizeInjoux

    Genissiat Cornier

    Chambéry

    Francin

    Mions

    Lentilly

    Champanier

    Beaumont-Monteux

    Bayet

    Le Coteau

    Malintrat

    Saint-ÉtienneGMR FOREZ-VELAY

    Clermont-FerrandGMR AUVERGNE Albertville

    GMR SAVOIE

    La BoisseGMR LYONNAIS

    Jonage

    Seyssinet-ParissetGMR DAUPHINÉ

    LYON

    11

    4

    3

    9

    16

    54

    10

    10

    14

    4

    4

    4

    139

    12

    45 57328

    79

    68

    58

    70

    Siège régional

    Groupe Maintenance Réseau (GMR)

    Campus de formation

    Autres sites RTE

    GMR

    RTE, PARTENAIRE DU TERRITOIRE Par son réseau, lien de solidarité électrique

    entre territoires, par les femmes et les hommes de RTE présents au plus près des infrastructures, et par ses nombreux partenariats, RTE est un acteur du territoire qui contribue activement à son aménagement et à son développement.

    Dans le Puy-de Dôme, RTE, en collaboration avec l’Ecole Nationale Supérieure des Paysages de Versailles et le Conseil Départemental,

    réalise une exposition sur la conciliation entre infrastructure électrique et paysage exceptionnel. Cette exposition est le fruit d’une étude réalisée par l’ENSP de Versailles, à la demande de RTE, sur les aménagements paysagers du poste électrique d’Enval pour soutenir la candidature de la Chaîne des Puys-Faille de Limagne au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Elle sera visible du grand public à partir d’octobre 2018, à la gare de départ du Panoramique des Dômes (à Orcines).

    6 / L’ESSENTIEL 2017 EN AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

  • PROTECTION D’ESPÈCES PROTÉGÉES

    En Haute-Savoie et Savoie, le CEN 74, le

    Parc de la Vanoise, et RTE, sont partenaires et signataires d’une convention mise en place dans le cadre d’un projet européen de sauvegarde du Gypaète barbu (Life GypHelp). Pour réduire les risques de percussion du Gypaète et d’autres oiseaux de grande ampleur avec les lignes électriques, RTE installe des balises spécifiquement conçues pour permettre de les avertir visuellement de la présence des lignes. Actuellement, 2,5 km de lignes électriques sont équipées dans le massif de la Vanoise, et au total 5 km de balises seront installées d’ici 2019 sur les deux départements savoyards.

    SOUTIEN D’INITIATIVES LOCALES PAR LE FINANCEMENT PARTICIPATIF

    En Loire et Haute-Loire, RTE, dans le cadre du Programme d’Accompagnement du Projet 2Loires, s’est associé à la plateforme de

    financement participatif, Ulule, pour pour soutenir des projets locaux provenant d’initiatives citoyennes qui contribuent au développement socio-économique, culturel et environnemental des communes traversées par ses nouveaux ouvrages aériens. Parmi les initiatives soutenues : en Haute-Loire, développement de l’association Cinévasion, circuit itinérant cinémato-graphique de promotion du cinéma en milieu rural et, à Saint-Étienne, lancement de 1909, Escape Game.

    COLLABORATION AVEC DES ENTREPRISES INNOVANTES ET START-UP

    En Isère, RTE est partenaire de la start-up Hikob, sélectionnée lors d’un concours auprès d’entreprises innovantes sur les réseaux

    électriques intelligents. Hikob développe pour RTE un système de monitoring pour lignes aériennes.

    MÉCÉNAT AVEC L’ÉCOLE DU NUMÉRIQUE

    Dans la métropole lyonnaise, RTE est mécène de la très innovante école d’informatique et de codage, l’école 101. Un mécénat qui va

    permettre de favoriser les échanges entre le monde numérique et électrique.

    L’ESSENTIEL 2017 EN AUVERGNE RHÔNE-ALPES / 7

  • Interconnexions

    Accueil des énergies renouvelables

    Sécurité d'alimentation

    LES GRANDS AXES DU RÉSEAUÉLECTRIQUE DE RTE

    400 000 Volts 225 000 Volts

    Annecy

    Albertville

    Grenoble

    Macon

    Bourg-en-Bresse

    Le Puy-en-VelayValence

    Moulins

    ChambérySaint-Étienne

    Privas

    Aurillac

    CLERMONT-FERRAND LYON

    LES GRANDS PROJETS D’ADAPTATION DU RÉSEAUEn 2017, RTE en Auvergne-Rhône-Alpes a investi 239 millions d’euros dans son réseau. Une légère baisse de 4% par rapport à 2016 qui s’explique par la finalisation de 2 grands projets d’infrastructures régionales : 2Loires, la reconstruction de la ligne à 225 000 volts entre le Puy-en-Velay et Saint-Étienne, et Vallée du Rhône, l’optimisation de deux axes électriques stratégiques.

    Les principaux projets de RTE pour le réseau d’Auvergne-Rhône-Alpes

    Ces investissements en Auvergne-Rhône-Alpes vont se poursuivre et sont estimés de 2018 à 2022 à près d’1 milliard d’euros. Ils vont contribuer à accompagner la transition énergétique, avec notamment la réalisation d’une nouvelle interconnexion entre la France et l’Italie, mais également renforcer le réseau électrique en Isère,

    et accompagner le développement des métropoles, tel que Clermont-Auvergne. Des investissements qui permettront également d’opérer des projets numériques structurants au service des clients, du territoire et des collectivités.

    8 / L’ESSENTIEL 2017 EN AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

  • RÉALISER UNE NOUVELLE INTER-CONNEXION ENTRE FRANCE ET ITALIE

    RTE, construit avec son partenaire italien, TERNA, 190 km de solidarité électrique européenne. Cette nouvelle interconnexion, de 1200 MW, entièrement souterraine reliera les postes électriques de Grand-Île (Sainte-Hélène du Lac) à Piossasco (Turin). Elle permettra de renforcer la capacité d’échange, et la solidarité

    électrique entre la France et l’Italie, mais également d’accompagner la transition énergétique. Avec 95 km côté français, cette ligne électrique souterraine s’intègre aux infrastructures routières existantes. Elle préserve ainsi la qualité des paysages de Savoie et contribue à la dynamique économique locale. Elle constitue un pas supplémentaire dans la construction du réseau électrique européen.

    Depuis le démarrage du chantier côté français en mars 2015, plus de la moitié de la liaison souterraine a été réalisée.

    Cette liaison à courant continu, une première mondiale, nécessite la construction à chacune de ses extrémités d’une station de conversion, dont les travaux ont démarré en France en 2016. L’ensemble des travaux seront finalisés en 2019. Ce chantier d’exception est expliqué de façon pédagogique au grand public à la Galerie Eurêka de Chambéry à travers l’exposition « Pour que le courant passe » qui se tiendra du 17 mars 2018 au 5 janvier 2019.

    190 kmde Chambéry à Turin, soit la liaison à courant continu la plus longue du monde

    500 M€d’investissements (même montant côté Italien)

    10 000visiteurs attendus à la galerie Eurêkaà Chambéry pour tout comprendrede ce projet d’exception

    Tracé principalementsous voirie Alpespace

    Tracé principalementsous A43 (AREA)

    Tracé principalementsous A43 (SFTRF)

    Tracé principalementsous RD 1006

    Tracé dans la galerie technique du tunnel d’Orelle

    Tracé principalementsous A43 et RD 216

    Tracé principalementsous RD 1006

    Tracé dans le tunnel routier du Fréjus

    Chambéry

    I S È R E

    S A V O I E

    Massif de Belledonne

    Massif de la Vanoise

    I T A L I E

    F R A N C E

    Montmélian

    Sainte-Hélènedu-Lac

    Aiton

    Aiguebelle

    Saint-Jeande Maurienne

    Saint-Martin d’ArcModane

    Massif des Bauges

    Station de conversionde Grande-Île

    Tunnel d’Aiguebelle

    Tunnel des Hurtières

    Tunnel d’Orelle Viaducs

    Galeriehydraulique

    Tunnel routierdu Fréjus

    L’ESSENTIEL 2017 EN AUVERGNE RHÔNE-ALPES / 9

  • 10 / L’ESSENTIEL 2017 EN AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

  • RENFORCER LE RÉSEAU DE LA PLAINE DE L’OISANS ET LE MASSIF DE BELLEDONNE

    RTE prévoit de construire le poste électrique de transformation 400 000/63 000 volts Oisans Nord pour renforcer le réseau de transport d’électricité dans la plaine de l’Oisans et le massif de Belledonne.

    Il permettra d’acheminer davantage d’énergie hydroélectrique produite dans les vallées de l’Eau-d’Olle et de la Romanche vers le bassin grenoblois via une ligne aérienne existante de plus grande capacité (la ligne 400 000 volts reliant Vaujany à Grenoble) et désengorger le réseau électrique 63 000 volts existant. Il permettra, en outre, d’améliorer le paysage du massif de Belledonne en supprimant les 18 kilomètres de la ligne aérienne Froges-Verney qui est aujourd’hui obsolète (construite en 1929).

    Ce projet co-construit avec les acteurs locaux est en cours de concertation, notamment sur l’emplacement du poste électrique. Des réunions avec le public vont avoir lieu au printemps 2018.

    18 kmde lignes électriques supprimésdans le massif de Belledonne

    50 M€d’investissements dont une partie au bénéfice de l'économie locale

    2023mise en service du projet

    L’ESSENTIEL 2017 EN AUVERGNE RHÔNE-ALPES / 11

  • ACCOMPAGNER LE DÉVELOPPEMENT DE LA MÉTROPOLE CLERMONTOISE

    La consommation électrique de la capitale auvergnate connait une forte croissance. Avec l’implantation d’entreprises mondiales (Michelin, Limagrain, MSD-Chibret, IBM…), Clermont Auvergne Métropole est en plein développement et compte parmi les premiers pôles universitaires et de recherche français. Le bassin de Clermont-Ferrand enregistre un taux de croissance de la population très supérieure à la moyenne régionale. C’est pourquoi, RTE construit actuellement une ligne électrique souterraine à 225 000 Volts entre les postes électriques de Sarre (situé au sein de Clermont-Ferrand) et de Malintrat. Invisible à l’issue des travaux, cette liaison permettra de répondre aux besoins croissants en électricité de Clermont Auvergne Métropole.

    10 kmde ligne entièrement souterrainedans l’agglomération clermontoise

    17 M€d’investissements

    2019mise en service du projet

    12 / L’ESSENTIEL 2017 EN AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

  • PROJETS NUMÉRIQUES ET DONNÉES PARTAGÉES

    La transformation numérique de l’entreprise est engagée. Elle porte à la fois sur l’infrastructure, un réseau numérique couplé au réseau électrique, mais également sur la maîtrise, le partage, la valorisation des données et des services associés au bénéfice des clients, des territoires et des collectivités.

    Les projets numériques sont structurants pour RTE. Ils consistent à déployer de la fibre optique, installer des capteurs sur le réseau, numériser les postes électriques existants. L’enjeu est également de maîtriser l’intelligence artificielle pour une analyse performante de l’ensemble de ces données.

    Pour nos clients notamment industriels, cette numérisation se traduit par la mise en place de compteurs plus performants qui permettent un comptage des données électriques au fil de l’eau.

    En 2017 en Auvergne-Rhône-Alpes, 80% des clients industriels de RTE en étaient équipés, et 100% à l’horizon fin 2018.

    Pour les territoires, RTE met à disposition des données énergétiques à travers une plateforme d’Open Data. La plateforme ODRÉ (https://opendata.reseaux-energies.fr/pages/accueil/) propose un ensemble de données sur la Production et la Consommation, multi-énergies, ainsi que sur le stockage, la météo, les territoires et les régions. En Auvergne-Rhône-Alpes, RTE valorise ses données en renforçant sa présence auprès des acteurs régionaux de la transition énergétique : AURA-EE, l’Institut Smart Grid, le Club de la Transition Énergétique, l’école 101, l’école lyonnaise du numérique (cf carte des partenariats).

    Et enfin pour les collectivités et le grand public, RTE met à disposition une application gratuite sur smartphone, éCO2mix, qui permet de tout savoir sur la consommation et la production d’électricité. Ces données sont également accessibles pour la région Auvergne-Rhône-Alpes et pour certaines des métropoles : le Grand Lyon, Grenoble-Alpes et en 2018 Clermont-Auvergne et Saint-Étienne.

    L’ESSENTIEL 2017 EN AUVERGNE RHÔNE-ALPES / 13

  • Inscrite au cœur de ses activités et de ses valeurs, la responsabilité sociétale et environnementale de RTE est indissociable de sa performance. Une responsabilité qui se traduit en Auvergne-Rhône-Alpes par des actions en faveur de l’insertion, du handicap, de l’apprentissage, d’achats responsables et des actions environnementales de préservation de la biodiversité.

    RTE ENCOURAGE L’INSERTION

    RTE est associé à plusieurs démarches d’insertion pour les personnes éloignées de l’emploi dont le dispositif « 1000 entreprises pour l’emploi » qui engage RTE à recruter autrement, faire connaître ses métiers et soutenir les acteurs de l’insertion en partenariat avec la Métropole de Lyon, mais aussi « 100 chances et 100 emplois » en partenariat avec la maison de l’emploi de Lyon, où RTE réalise via du mécénat de compétence RH des simulations d’entretiens et du parrainage.

    RTE SOUTIENT L’APPRENTISSAGE ET LA FORMATION

    Chaque année, RTE accueille des étudiants en alternance pour les former à ses métiers. Au total, en Auvergne-Rhône-Alpes RTE accueille 76 alternants en 2017 sur 1000 salariés.

    Des accompagnements de fin d’alternance sont organisés pour accompagner les jeunes apprentis à intégrer le monde du travail.

    En lien avec l’école de la 2ème chance, RTE facilite l’insertion de jeunes non diplômés dans le monde du travail via l’apprentissage.

    Éco-site à vocation sociale et solidaire à Bessenay dans le Rhône, soutenu par la Fondation RTE.

    LA RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE, UN ENGAGEMENT FORT

    10 ANS D’ACCOMPAGNEMENT DES TERRITOIRES AVEC LA FONDATION RTE

    Créée en 2008 sous l’égide de la Fondation de France, la Fondation RTE accompagne des projets de territoire, conjuguant efficacité économique et utilité sociale au bénéfice d’un public fragile, en mobilisant des partenaires. En 10 ans d’existence, la Fondation RTE a soutenu 411 initiatives pour un montant de 8,2 millions d’euros.

    Entre 2008 et 2017, en Auvergne-Rhône-Alpes, la Fondation a soutenu 87 projets pour un montant de 1 260 445€.

    Pour en savoir plus, rendez-vous sur : www.fondation-rte.org

    14 / L’ESSENTIEL 2017 EN AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

  • UN NOUVEAU SIÈGE RÉGIONAL BEAU ET RESPONSABLE

    En 2018, les salariés de RTE à Lyon ont emménagé dans leur nouveau siège régional, Villarte, dans le 7ème arrondissement lyonnais. Attractif, ouvert, transparent et lumineux, avec des espaces de travail facilitant le mode collaboratif, et des lieux de convivialité transverses, Villarte a reçu en 2017 le prix «Pyramide d’argent» régional de la fédération des promoteurs immobiliers de la région.

    Une architecture récompensée et reconnue à laquelle s’ajoute un label «jardin de Noé» pour les espaces verts et une part importante d’entreprises du secteur protégé et adapté dans le service à l’occupant notamment pour l’accueil (ANRH), l’entretien des espaces verts (cap vert), la propreté (l’Orangerie) et le recyclage (Elise).

    DE NOMBREUSES ACTIONS EN FAVEUR DU HANDICAP

    Des salariés de tout métier seront mobilisés pour décliner le 5ème accord handicap au niveau régional. Parmi les nombreuses actions en faveur du handicap, RTE en tant que membre fondateur de l’ARPEJE’H, a réalisé des simulations d’entretiens pour jeunes en situation de handicap, des stages d’observation en entreprise et des présentations des métiers de RTE aux professeurs travaillant dans des établissements scolaires accueillant des jeunes porteurs d’un handicap. Chaque année, RTE recrute de nouveaux collaborateurs en situation de handicap.

    ACHATS RESPONSABLES DE RTE

    1,6 M€volume d’achats auprès du secteur protégé et adapté en France en 2017

    19 %dont 19% en Auvergne Rhône-Alpes en 2017

    L’ESSENTIEL 2017 EN AUVERGNE RHÔNE-ALPES / 15

  • DES PARCS

    Partenaires de longue date, RTE et les Parcs Naturels Régionaux de France (FNPNR), dialoguent, mutualisent leurs connaissances et mènent de nombreuses actions en faveur de la biodiversité. Depuis 2010, une convention renouvelée tous les 3 ans, constitue une véritable force de frappe au service de tous les acteurs pour de meilleurs écosystèmes naturels, économiques et sociaux.

    Avec 10 parcs, la région Rhône-Alpes Auvergne est la plus couverte par les PNR. Parmi les nombreuses actions menées avec les PNR, l’installation de balises avifaunes pour protéger le Gypaète Barbu, la mise en souterrain de réseaux électriques et téléphoniques dans le cadre du projet 2Loires (PNR Pilat), l’expérimentation d’une valorisation locale du bois des coupes en faveur du développement de la biomasse (bois-énergie, méthanisation) et/ou d’une économie circulaire (paillage, compost…) (PNR Livradois- Forez).

    LA RESPONSABILITÉ ENVIRONNEMENTALE AU CŒUR DES PRIORITÉS

    Une balise «avisphère» installée sur une ligne électrique

    16 / L’ESSENTIEL 2017 EN AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

  • DES ESPÈCES PROTÉGÉES

    En avril 2018, RTE a renouvelé son engagement au côté de la LPO Auvergne-Rhône-Alpes, ASTERS en signant à l’hôtel de région une nouvelle charte du comité régional Avifaune Aura en faveur de la biodiversité.

    De la première charte signée en 2014, un bilan positif peut être tiré avec notamment la réalisation d’une carte régionale identifiant des zones occupées par les espèces les plus menacées, et plus de 22 km de lignes équipées de balises avifaunes.

    DES ZONES HUMIDES ET DES MARES

    Dans la Drôme, sur le territoire de la Réserve naturelle nationale des Ramières, vit le triton crêté, une espèce d’amphibiens « en danger ». RTE s’est associé à des acteurs locaux, dont la Communauté de Communes du Val de Drôme, qui gère la Réserve naturelle des Ramières pour protéger le triton crêté, en développant sous les lignes, un réseau de mares, corridor naturel permettant à ces amphibiens de se déplacer, se nourrir et se reproduire. Ces travaux d’aménagement des mares ont été réalisés grâce au support du projet Life, acronyme de L’Instrument Financier pour l’Environnement, qui bénéficie de fonds de l’Union Européenne et ont été récompensés par le Prix Natura 2000 de la Commission Européenne en 2016.

    LE CENTRE DE FORMATION DE RTE LABELLISÉ REFUGE LPO

    En 2017, le centre de Formation de RTE situé dans l’Est lyonnais (Jonage) a été labélisé Refuge LPO pour l’ensemble des actions mises en œuvre : installation d’hôtel à insectes, flore favorable à la biodiversité et aux insectes, fauchage raisonné. De plus, le hall du bâtiment fréquenté par plus de 3000 stagiaires par an, accueille une exposition pédagogique et permanente sur les actions biodiversité de l’entreprise, notamment les espèces protégées représentées par des sculptures d’un artiste.

    L’ESSENTIEL 2017 EN AUVERGNE RHÔNE-ALPES / 17

  • OBJECTIF ZÉRO PHYTO

    L’atteinte de l’objectif zero phyto est un axe important de la politique environnementale de RTE. Parmi les initiatives pour atteindre cet objectif, RTE pratique dans certains de ces postes électriques comme à la Boisse (01) l’écopaturage avec des moutons, tondeuses naturelles, et du fauchage raisonné afin de respecter le cycle de vie des plantes fauchées et des espèces qui en dépendent.

    18 / L’ESSENTIEL 2017 EN AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

  • PARTIE

    BILAN ÉLECTRIQUE

    RÉGIONAL

    L’ESSENTIEL 2017 EN AUVERGNE RHÔNE-ALPES / 19

  • UNE CONSOMMATION FINALE D’ÉLECTRICITÉ EN LÉGÈRE HAUSSE

    En 2017, la consommation finale d’électricité en Auvergne-Rhône-Alpes est de 61 497 GWh, soit une hausse de 1 % par rapport à 2016 alors que la consommation nationale baisse de 0,1 %.

    Corrigée des aléas climatiques*, la hausse est légérement pondérée et atteint 0,7 %.

    La consommation finale d’Auvergne-Rhône- Alpes représente 13,8 % de la consommation finale nationale (444 TWh).

    * La consommation corrigées prend en compte les aléas climatiques et les années bissextiles.

    UNE CONSOMMATION FINALE D’ÉLECTRICITÉ EN LÉGÈRE HAUSSE…

    En 2017, la consommation finale d’électricité en Auvergne-Rhône-Alpes est de 61 497 GWh, soit une hausse de 1 % par rapport à 2016 alors que la consommation nationale baisse de 0,1 %.

    Corrigée des aléas climatiques*, la hausse est légérement pondérée et atteint 0,7 %.

    La consommation finale d’Auvergne-Rhône- Alpes représente 13,8 % de la consommation finale nationale (444 TWh).

    * La consommation corrigées prend en compte les aléas climatiques et les années bissextiles.

    LA CONSOMMATION D’ÉLECTRICITÉ EN AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

    Consommation annuelle d’électricité en Auvergne-Rhône-Alpes(finale et finale corrigée des effets météorologiques)

    2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017

    57 000

    57 000

    58 000

    59 000

    60 000

    61 000

    62 000GWh

    61 497 GWh

    61 146 GWh

    Consommation finale

    Consommation finale corrigée

    20 / L’ESSENTIEL 2017 EN AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

  • ... PORTÉE PAR UNE DYNAMIQUE INDUSTRIELLE

    En 2017, la consommation finale* de la grande industrie est en hausse de 1,8% par rapport à 2016. Une augmentation confirmée depuis plusieurs années. La grande industrie représente 19,5 % de l’éléctricité consommée en Auvergne-Rhône-Alpes notamment avec les secteurs de la chimie et parachimie,des minéraux et matériaux, et de la sidérurgie.

    Le secteur «professionnels et particuliers» représente 42,6 % de la consommation finale totale de la région. Il augmente de 0,7 % par rapport à 2016 avec 26 192 GWh. Cette relative stabilité constatée depuis plusieurs années est le résultat d’une meilleure efficacité énergétique.

    La consommation finale des PMI/PME augmente de 1 % par rapport à 2016

    .

    UNE ÉVOLUTION DIFFÉRENCIÉE SELON LES CONSOMMATEURS

    En 2017, en Centre-Val de Loire, la consommation

    avec 9124 GWh. Ce segment représente 52% de la

    dessus de la moyenne nationale.

    est stable par rapport à 2016.

    La consommation de la grande industrie augmente de 3% par rapport à l’année passée avec 1296 GWh. La grande industrie consomme 7% de l’électricité consommée en Centre-Val de Loire. 218 GWh

    Grande industrie(clientèle directement

    desservie par RTE)

    234 GWh

    PMI/PME

    181 GWh+1,8%+1%+0,7%

    Professionnelset particuliers

    ÉVOLUTION DES POINTES ANNUELLES DE CONSOMMATION SUR 10 ANS

    La pointe de consommation en Centre Val de Loire enregistrée en 2017 (non corrigée de l’aléa climatique) est de 4119 MW. Elle a été atteinte le 20/01/2017 à 8:30.

    À L’ÉCHELLENATIONALE

    2 400 MW

    EN AUVERGNERHÔNE-ALPES

    283 MW

    La sensibilité de la consommation à la température est de l’ordre de

    Un jour d’hiver à 19h,la consommation d’électricité croîten moyenne de

    par degré perdu en hiver.

    par degré perdu, soit l’équivalent d’un quart

    de la consommation dela ville de Lyon.

    2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017

    MW

    11 310 11 650

    13 150

    11 920

    13 160

    11 600

    10 470

    11 740 11 96012 870

    +10,3%

    Solaire

    72 MW+12,9%

    Éolien

    57 MW+0,1%

    Hydraulique

    16 MWstable

    Bioénergies

    4 000

    6 000

    8 000

    10 000

    12 000

    14 000

    SENSIBILITÉ À LA TEMPÉRATURE

    UNE ÉVOLUTION DIFFÉRENCIÉE SELON LES CONSOMMATEURS

    En 2017, en Centre-Val de Loire, la consommation

    avec 9124 GWh. Ce segment représente 52% de la

    dessus de la moyenne nationale.

    est stable par rapport à 2016.

    La consommation de la grande industrie augmente de 3% par rapport à l’année passée avec 1296 GWh. La grande industrie consomme 7% de l’électricité consommée en Centre-Val de Loire. 218 GWh

    Grande industrie(clientèle directement

    desservie par RTE)

    234 GWh

    PMI/PME

    181 GWh+1,8%+1%+0,7%

    Professionnelset particuliers

    ÉVOLUTION DES POINTES ANNUELLES DE CONSOMMATION SUR 10 ANS

    La pointe de consommation en Centre Val de Loire enregistrée en 2017 (non corrigée de l’aléa climatique) est de 4119 MW. Elle a été atteinte le 20/01/2017 à 8:30.

    À L’ÉCHELLENATIONALE

    2 400 MW

    EN AUVERGNERHÔNE-ALPES

    283 MW

    La sensibilité de la consommation à la température est de l’ordre de

    Un jour d’hiver à 19h,la consommation d’électricité croîten moyenne de

    par degré perdu en hiver.

    par degré perdu, soit l’équivalent d’un quart

    de la consommation dela ville de Lyon.

    2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017

    MW

    11 310 11 650

    13 150

    11 920

    13 160

    11 600

    10 470

    11 740 11 96012 870

    +10,3%

    Solaire

    72 MW+12,9%

    Éolien

    57 MW+0,1%

    Hydraulique

    16 MWstable

    Bioénergies

    4 000

    6 000

    8 000

    10 000

    12 000

    14 000

    Évolution de la consommation par secteur (par rapport à 2016)

    UNE ÉVOLUTION DIFFÉRENCIÉE SELON LES CONSOMMATEURS

    En 2017, en Centre-Val de Loire, la consommation

    avec 9124 GWh. Ce segment représente 52% de la

    dessus de la moyenne nationale.

    est stable par rapport à 2016.

    La consommation de la grande industrie augmente de 3% par rapport à l’année passée avec 1296 GWh. La grande industrie consomme 7% de l’électricité consommée en Centre-Val de Loire. 218 GWh

    Grande industrie(clientèle directement

    desservie par RTE)

    234 GWh

    PMI/PME

    181 GWh+1,8%+1%+0,7%

    Professionnelset particuliers

    ÉVOLUTION DES POINTES ANNUELLES DE CONSOMMATION SUR 10 ANS

    La pointe de consommation en Centre Val de Loire enregistrée en 2017 (non corrigée de l’aléa climatique) est de 4119 MW. Elle a été atteinte le 20/01/2017 à 8:30.

    À L’ÉCHELLENATIONALE

    2 400 MW

    EN AUVERGNERHÔNE-ALPES

    283 MW

    La sensibilité de la consommation à la température est de l’ordre de

    Un jour d’hiver à 19h,la consommation d’électricité croîten moyenne de

    par degré perdu en hiver.

    par degré perdu, soit l’équivalent d’un quart

    de la consommation dela ville de Lyon.

    2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017

    MW

    11 310 11 650

    13 150

    11 920

    13 160

    11 600

    10 470

    11 740 11 96012 870

    +10,3%

    Solaire

    72 MW+12,9%

    Éolien

    57 MW+0,1%

    Hydraulique

    16 MWstable

    Bioénergies

    4 000

    6 000

    8 000

    10 000

    12 000

    14 000

    DES POINTES DE CONSOMMATION LIÉES À LA THERMOSENSIBILITÉ

    La pointe de consommation en Auvergne-Rhône- Alpes enregistrée en 2017 est de 12866 MW. Elle a été atteinte le 21 janvier à 19h00.

    Consommation annuelle d’électricité en Auvergne-Rhône-Alpes par la grande industrie

    2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017

    GWh

    11 993 GWh

    10 000

    9 500

    10 500

    11 000

    11 500

    12 000

    12 500

    Pointes annuelles de consommation sur 10 ans

    * Voir le glossaire p. 27.

    L’ESSENTIEL 2017 EN AUVERGNE RHÔNE-ALPES / 21

  • UN PARC DE PRODUCTION COMPOSÉ À MOITIÉ D’ÉNERGIES RENOUVELABLES

    Le parc de production de la région Auvergne-Rhône- Alpes est composé à 47,2 % d’énergies renouvelables dont 42 % d’hydraulique. La filière nucléaire représente 49 % du parc régional de production, soit 21% du parc national. Enfin, les installations thermiques fossiles comptent pour 3,8 % du parc régional.

    POURSUITE DES INSTALLATIONS D’ÉNERGIES RENOUVELABLES ET OBJECTIFS RÉGIONAUX

    LE PARC DE PRODUCTION EN AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

    1,8%

    3,8%

    41,9%49%

    2,8%0,6%

    11 608 MWHydraulique

    13 570 MWNucléaire

    500 MWÉolien

    Solaire775 MW

    Bioénergies172 MW

    1 061 MWThermique

    Composition du parc régional d’installations de production d’électricité (au 31 décembre 2017, en MW)

    ÉolienÉolien en développment Solaire en développment

    Solaire

    MW 4 0002 000 6 0000

    PUISSANCE INSTALLÉE ET PARCS EN DÉVELOPPEMENT

    OBJECTIFS SRCAE Schéma régional

    climat air et énergie2 6002 000

    500 293389 775

    Développement des énergies renouvelables

    En 2017, la région a atteint ses objectifs solaire et éolien à 41 et 44 % en incluant les projets ayant fait une demande de raccordement mais pas encore raccordés. Les objectifs régionaux concernant le développement des ENR ont été fixés par les Schémas Régionaux Climat, Air et Énergie (SRCAE) à l’horizon 2020.

    UNE ÉVOLUTION DIFFÉRENCIÉE SELON LES CONSOMMATEURS

    En 2017, en Centre-Val de Loire, la consommation

    avec 9124 GWh. Ce segment représente 52% de la

    dessus de la moyenne nationale.

    est stable par rapport à 2016.

    La consommation de la grande industrie augmente de 3% par rapport à l’année passée avec 1296 GWh. La grande industrie consomme 7% de l’électricité consommée en Centre-Val de Loire. 218 GWh

    Grande industrie(clientèle directement

    desservie par RTE)

    234 GWh

    PMI/PME

    181 GWh+1,8%+1%+0,7%

    Professionnelset particuliers

    ÉVOLUTION DES POINTES ANNUELLES DE CONSOMMATION SUR 10 ANS

    La pointe de consommation en Centre Val de Loire enregistrée en 2017 (non corrigée de l’aléa climatique) est de 4119 MW. Elle a été atteinte le 20/01/2017 à 8:30.

    À L’ÉCHELLENATIONALE

    2 400 MW

    EN AUVERGNERHÔNE-ALPES

    283 MW

    La sensibilité de la consommation à la température est de l’ordre de

    Un jour d’hiver à 19h,la consommation d’électricité croîten moyenne de

    par degré perdu en hiver.

    par degré perdu, soit l’équivalent d’un quart

    de la consommation dela ville de Lyon.

    2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017

    MW

    11 310 11 650

    13 150

    11 920

    13 160

    11 600

    10 470

    11 740 11 96012 870

    +10,3%

    Solaire

    72 MW+12,9%

    Éolien

    57 MW+0,1%

    Hydraulique

    16 MWstable

    Bioénergies

    4 000

    6 000

    8 000

    10 000

    12 000

    14 000

    Évolution de la part des énergies renouvelables (par rapport à 2016)

    22 / L’ESSENTIEL 2017 EN AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

  • ZOOM SUR L’HYDRAULIQUE EN AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

    Avec ses reliefs montagneux, l’Auvergne-Rhône-Alpes bénéficie d’une géographie favorable à la production hydraulique.

    L’ Auvergne-Rhône-Alpes est la première région productrice d’hydraulique en France avec 43,8 % de la production française.

    En 2017, la production hydraulique a baissé de 17,3 % du fait d’un déficit pluviométrique record pendant l’hiver et l’automne.

    Puissance éolienne raccordée par région au 31 décembre 2017

    Puissance solaire raccordée par région au 31 décembre 2017

    Couverture de la consammation parla production hydraulique en 2017

    Puissance bioénergies raccordée par région au 31 décembre 2017

    ≥ 3 000 MW 1 000 à 3 000 MW 700 à 1 000 MW

    350 à 700 MW 0 à 350 MW

    ≥ 1 200 MW 700 à 1 200 MW 300 à 700 MW

    150 à 300 MW 0 à 150 MW

    3 102 MW

    1 017 MW

    3 367 MW

    1 399 MW

    Hauts-de-France

    Grand Est

    Occitanie

    Centre-Val de Loire

    973 MW

    726 MW

    640 MW

    70 MW

    822 MW

    875 MW500 MW

    50 MW

    Bretagne

    Normandie

    Nouvelle-Aquitaine Auvergne-

    Rhône-Alpes

    Bourgogne-Franche-Comté

    Provence-Alpes-Côte d’Azur

    Pays de la Loire

    Ile-de-France

    2 045 MW

    1 614 MW

    Nouvelle-Aquitaine

    Occitanie

    205 MW

    131 MW

    135 MW

    468 MW

    241 MW238 MW

    91 MW

    462 MW

    775 MW

    1 109 MW

    Hauts-de-France

    Grand EstBretagne

    Normandie

    Auvergne-Rhône-Alpes

    Bourgogne-Franche-Comté

    Provence-Alpes-Côte d’Azur

    Centre-Val de Loire

    Pays de la Loire

    Ile-de-France

    277 MW

    1 763 MW

    5 386 MW 3 261 MW

    11 608 MW

    2 305 MW50 MW

    4 MW

    521 MW92 MW

    19 MW

    9 MW

    Hauts-de-France

    Grand Est

    Occitanie

    Centre-Val de Loire

    Bretagne

    Normandie

    Nouvelle-Aquitaine Auvergne-

    Rhône-Alpes

    Bourgogne-Franche-Comté

    Provence-Alpes-Côte d’Azur

    Pays de la Loire

    Ile-de-France

    65 MW

    114 MW

    182 MW

    195 MW

    38 MW76 MW

    300 MW

    71 MW

    297 MW172 MW

    145 MW 292 MW

    Hauts-de-France

    Grand Est

    Occitanie

    Centre-Val de Loire

    Bretagne

    Normandie

    Nouvelle-Aquitaine Auvergne-

    Rhône-Alpes

    Bourgogne-Franche-Comté

    Provence-Alpes-Côte d’Azur

    Pays de la Loire

    Ile-de-France

    ≥ 3 000 MW 1 000 à 3 000 MW

    100 à 1 000 MW 0 à 100 MW ≥ 300 MW 200 à 300 MW 100 à 200 MW

    0 à 100 MW

    Puissance éolienne raccordée par région au 31 décembre 2017

    Puissance solaire raccordée par région au 31 décembre 2017

    Puissance hydraulique raccordée par région au 31 décembre 2017

    Puissance bioénergies raccordée par région au 31 décembre 2017

    ≥ 3 000 % 1 000 à 3 000 % 700 à 1 000 %

    350 à 700 % 0 à 350 %

    ≥ 1 200 % 700 à 1 200 % 300 à 700 %

    150 à 300 % 0 à 150 %

    3 102 %

    1 017 %

    3 367 %

    1 399 %

    Hauts-de-France

    Grand Est

    Occitanie

    Centre-Val de Loire

    973 %

    726 %

    640 %

    70 %

    822 %

    875 %500 %

    50 %

    Bretagne

    Normandie

    Nouvelle-Aquitaine Auvergne-

    Rhône-Alpes

    Bourgogne-Franche-Comté

    Provence-Alpes-Côte d’Azur

    Pays de la Loire

    Ile-de-France

    2 045 %

    1 614 %

    Nouvelle-Aquitaine

    Occitanie

    205 %

    131 %

    135 %

    468 %

    241 %238 %

    91 %

    462 %

    775 %

    1 109 %

    Hauts-de-France

    Grand EstBretagne

    Normandie

    Auvergne-Rhône-Alpes

    Bourgogne-Franche-Comté

    Provence-Alpes-Côte d’Azur

    Centre-Val de Loire

    Pays de la Loire

    Ile-de-France

    2,4 %

    6,5 %

    20,6 % 18,8 %

    30,7 %

    16 %0,5 %

    0 %

    2,9 %0,4 %

    0,1 %

    0 %

    Hauts-de-France

    Grand Est

    Occitanie

    Centre-Val de Loire

    Bretagne

    Normandie

    Nouvelle-Aquitaine Auvergne-

    Rhône-Alpes

    Bourgogne-Franche-Comté

    Provence-Alpes-Côte d’Azur

    Pays de la Loire

    Ile-de-France

    65 %

    114 %

    182 %

    195 %

    38 %76 %

    300 %

    71 %

    297 %172 %

    145 % 292 %

    Hauts-de-France

    Grand Est

    Occitanie

    Centre-Val de Loire

    Bretagne

    Normandie

    Nouvelle-Aquitaine Auvergne-

    Rhône-Alpes

    Bourgogne-Franche-Comté

    Provence-Alpes-Côte d’Azur

    Pays de la Loire

    Ile-de-France

    ≥ 300 % 200 à 300 % 100 à 200 %

    0 à 100 % 50 à 20 % 0 à 5 %

    ≥ 30 % 20 à 30 %

    LE DÉVELOPPEMENT DES ÉNERGIES RENOUVELABLES DANS LES RÉGIONS

    Barrage de Roselend près d’Albertville.

    L’ESSENTIEL 2017 EN AUVERGNE RHÔNE-ALPES / 23

  • UNE RÉGION FORTEMENT PRODUCTRICE QUI EXPORTE

    En 2017, la région Auvergne-Rhône-Alpes a produit 108 606 GWh, une production stable (- 0,04 %) par rapport à 2016.

    l Les bonnes conditions météorologiques ont entraîné une hausse la production d’énergies renouvelables en 2017 : + 17 % pour l’éolien (1 TWh) et + 8 % pour le solaire (0,8 TWh).

    l La production hydraulique baisse de 17,3 % du fait d’un déficit pluviométrique record pendant l’hiver et l’automne 2017. Cette baisse est compensée par l’augmentation de la production nucléaire + 6 % en 2017 avec une plus grande disponibilité du parc nucléaire.

    l La région Auvergne-Rhône-Alpes reste fortement productrice et couvre 1,6 fois sa consommation. COUVERTURE DES ÉNERGIES

    RENOUVELABLES

    Les filières renouvelables couvrent 34,5 % de la consommation d’électricité en Auvergne-Rhône-Alpes. Au niveau national, ce taux est de 18,4 %.

    L’ÉNERGIE PRODUITE EN AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

    2,1%

    21,6%73,3%

    1,8%

    2,8%0,6%

    23 466 GWhHydraulique

    79 991 GWhNucléaire

    1 004 GWhÉolien

    Solaire890 GWh

    Bioénergies928 GWh

    2 325 GWhThermique

    Mix régional de production électrique en 2017 en Auvergne-Rhône-Alpes (GWh)

    0,5 TWhvers la suisse

    12 TWhvers l’Italie

    1,8 TWhvers PACA32,7TWhvers l’Occitanie

    0,3 TWhvers la Nouvelle

    Aquitaine

    4,9 TWhde BourgogneFranche-Comté

    5,2 TWhde Centre

    Val-de-Loire

    SOLDE EXPORTATEUR : 37,2 TWh

    Solde des échanges annuels avec les autres régions et pays frontaliers

    1%30,7% 1,5% 1,3%

    Hydraulique renouvelable

    Éolien Solaire Bioénergies

    24 / L’ESSENTIEL 2017 EN AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

  • SYNTHÈSE DU BILAN ÉLECTRIQUE 2017 EN AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

    61,5 TWh 108,6 TWhConsommation

    finale 2017

    – 0,04 %

    2016/2017

    Consommation Production

    73,3 %

    2,1 %

    21,6 %

    Répartition de la production

    électrique régionale

    Répartition de la consommation

    électrique régionale

    et évolution par rapport à 2016

    Nucléaire

    Thermique

    Hydraulique

    Éolien

    Solaire

    Bioénergies

    TWh

    TWh

    TWh

    TWh

    TWh

    TWh

    80

    2,3

    23,5

    1

    0,8

    0,9

    TWh108,6TOTAL

    %

    %

    %

    %

    %

    %

    + 6,7

    - 11,4

    - 17,3

    + 17,1

    + 8,4

    - 4,4

    par rapport à 2016PRODUCTION ÉVOLUTION

    %- 0,04

    0,9%0,8%0,9%

    +1%+0,7%

    +1,8%

    Grandeindustrie

    PME/PMIProfessionnels

    /Particuliers

    37,9%

    19,5%

    42,6%61,5 TWh 108,6 TWhConsommation

    finale 2017

    – 0,04 %

    2016/2017

    Consommation Production

    73,3 %

    2,1 %

    21,6 %

    Répartition de la production

    électrique régionale

    Répartition de la consommation

    électrique régionale

    et évolution par rapport à 2016

    Nucléaire

    Thermique

    Hydraulique

    Éolien

    Solaire

    Bioénergies

    TWh

    TWh

    TWh

    TWh

    TWh

    TWh

    80

    2,3

    23,5

    1

    0,8

    0,9

    TWh108,6TOTAL

    %

    %

    %

    %

    %

    %

    + 6,7

    - 11,4

    - 17,3

    + 17,1

    + 8,4

    - 4,4

    par rapport à 2016PRODUCTION ÉVOLUTION

    %- 0,04

    0,9%0,8%0,9%

    +1%+0,7%

    +1,8%

    Grandeindustrie

    PME/PMIProfessionnels

    /Particuliers

    37,9%

    19,5%

    42,6%

    PRODUCTION DE LA RÉGION EN 2017 : UNE HAUSSE DE L’ÉOLIEN ET DU SOLAIRE

    L’ESSENTIEL 2017 EN AUVERGNE RHÔNE-ALPES / 25

  • 26 / L’ESSENTIEL 2017 EN AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

  • ANNEXES

    L’ESSENTIEL 2017 EN AUVERGNE RHÔNE-ALPES / 27

  • Bilans électriquesrégionaux 2017

    RTE décline le Bilan électrique national au niveau des régions administratives. Ces bilans apportent un éclairage aux collectivités territoriales sur la consommation, la production, les échanges et les projets de développement de réseau à la maille régionale.

    Bilan électrique2017

    Chaque année RTE élabore le Bilan électrique. Ce bilan contient les données et les analyses relatives à la consommation et à la production d’électricité au niveau national et régional, aux échanges contractuels et aux évolutions du réseau de transport d’électricté.

    Panorama de l'électricitérenouvelable

    En partenariat avec le Syndicat des Énergies Renouvelables, Enedis et l’ADEeF, RTE propose un état des lieux détaillé du développement de l’électricité renouvelable.

    Bilanprévisionnel

    RTE élabore et publie chaque année le Bilan prévisionnel de l’équilibre offre- demande d’électricité en France. Deux objectifs : réaliser un diagnostic prévisionnel de l’équilibre du système électrique à cinq ans et élaborer des scénarii prospectifs à long terme (15-20 ans).

    Aperçu mensuelsur l’énergie électrique

    Chaque mois, RTE publie l’aperçu mensuel sur l’énergie électrique du point de vue de la consommation, de la production, du développement des énergies renouvelables, des marchés de l’électricité et des échanges sur les territoires et les régions.

    Schéma décennal dedéveloppement du réseau

    RTE propose une vision détaillée des évolutions en cours et futures dans le cadre du développement du réseau au travers de cette publication.

    PUBLICATIONS ET RÉFÉRENCES

    www.rte-france.com/fr/article/bilans-electriques-regionaux

    http://bilan-electrique-2017.rte-france.com

    http://www.rte-france.com/fr/article/panorama-de-l-electricite-renouvelable

    http://www.rte-france.com/fr/article/bilan-previsionnel

    https://www.rte-france.com/fr/article/apercus-electriques-mensuels

    http://www.rte-france.com/sddr

    Schéma décennalde développement

    du réseau 2016

    Version finale après consultationpublique – Janvier 2017

    Volet national

    PUBLICATIONS ET RÉFÉRENCES

    28 / L’ESSENTIEL 2017 EN AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

  • RINGO : DES BATTERIES D’AVENIR

    3 Jonage, pôle de formation

    et d’innovation XXL.

    1 Alerte : risque de « bouchon »

    sur le réseau. Une batterie gère

    le trop plein d’électricité.

    Ailleurs, une autre batterie

    injecte autant de kilowatts.

    3 Une solution testée grandeur

    nature par RTE.

    PROPULSEnouvelle plateformede formation 09/2017

    RÉNOVATION DU RÉSEAU EN HAUTE-DURANCEvalidation de l’utilité publique 23/10/2017

    BATTLE DEV concours de programmation pour détecter de futurs talents 07/11/2017

    BIODIVERSITÉ SOUS LES LIGNES le projet BELIVE succède au projet Life 20/12/2017

    SEPTEMBRE OCTOBRE NOVEMBRE DÉCEMBREPour en savoir plussur l’électricité en France et dans votre région, téléchargez l’appliéCO2mix

    Pour en savoir plus Le site : www.rte-france.comL’appli : éCO2mix

    1 terrasse Bellini TSA 4100092919 La Défense Cedexwww.rte-france.com

    M€

    Md€

    CHIFFRES EN AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

    clients industriels

    sites de production raccordés à RTE

    d’achats de RTE auprèsd’entreprises locales

    d’investissements prévusjusqu’en 2022

    de lignes électriques à haute et très haute tension

  • TABLEDES MATIÈRES

    ANNEXES

    Publications et référencesP. 28

    PARTIE 1NOTRE ACTION EN AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

    RTE, acteur économiqueen Auvergne-Rhône-Alpes

    P. 4

    RTE, partenaire du territoireP. 6

    Les grands projets d’adaptation du réseauP. 8

    La responsabilité sociétale, un engagement fortP. 14

    La responsabilité environnementale au cœur des priorités

    P. 16

    PARTIE 2BILAN ÉLECTRIQUE RÉGIONAL

    La consommation d’électricité en Auvergne-Rhône-Alpes

    P. 20

    Le parc de production en Auvergne-Rhône-Alpes

    P. 22

    L’énergie produite en Auvergne-Rhône-Alpes

    P. 24

    Synthèse du bilan électrique 2017en Auvergne-Rhône-Alpes

    P. 25

    Contact presse Mai-Phuong PhamResponsable de communicationTél. 03 83 92 20 [email protected]

    Contact affaires publiques Hervé ListDirecteur des affaires publiquesTél. 03 83 92 29 [email protected]

    Suivez-nous sur Twitter

    @RTE_Est

    DÉLÉGATION RÉGIONALE ST 8, rue de Versigny54600 Villers-lès-NancyStandard : 03 83 92 23 [email protected] www.rte-france.com

    Contact affaires publiques Cécile DaclinDirectrice des affaires publiquesTél. 04 27 86 30 [email protected]

    Suivez-nous sur Twitter

    @RTE_aura

    DÉLÉGATION RÉGIONALE AUVERGNE-RHÔNE-ALPES Délégation Régionale RTE Auvergne-Rhône-Alpes1, rue Crepet – 69007 LyonStandard : 04 27 86 25 25