Coll¨ge d'Imagerie M©dicale 24 novembre 2004. Imagerie M©dicale Arrt© royal du 15-02-1999 Arrt© royal du 15-02-1999 Arrt© minist©riel portant nomination

  • View
    118

  • Download
    2

Embed Size (px)

Text of Coll¨ge d'Imagerie M©dicale 24 novembre 2004. Imagerie M©dicale Arrt© royal du...

  • Page 1
  • Collge d'Imagerie Mdicale 24 novembre 2004
  • Page 2
  • Imagerie Mdicale Arrt royal du 15-02-1999 Arrt royal du 15-02-1999 Arrt ministriel portant nomination des membres du Collge de mdecins pour le diagnostic par imagerie mdicale et mdecine nuclaire du 30-06-2004 Arrt ministriel portant nomination des membres du Collge de mdecins pour le diagnostic par imagerie mdicale et mdecine nuclaire du 30-06-2004 Publication au Moniteur le 14-09-2004 Publication au Moniteur le 14-09-2004 Notification aux intresss le 23-09-2004 Notification aux intresss le 23-09-2004
  • Page 3
  • Article 1er. Sont nomms membres pour la "section imagerie mdicale" du Collge de mdecins pour le "diagnostic par imagerie mdicale et mdecine nuclaire" Dr Geysens, Philippe, 3052 Blanden; Dr Gildemyn, G., 9830 Sint-Martens-Latem; Dr Joris, Jean-Paul, 5310 Noville-sur-Mhaigne; Dr Maldague, Baudouin, 1301 Bierges; Dr Peetroons, Philippe, 1410 Waterloo; Dr Smeets, Peter, 9840 De Pinte; Dr Struyven, Julien, 1180 Bruxelles; Dr Verschakelen, Johny, 3130 Begijnendijk Dr Geysens, Philippe, 3052 Blanden; Dr Gildemyn, G., 9830 Sint-Martens-Latem; Dr Joris, Jean-Paul, 5310 Noville-sur-Mhaigne; Dr Maldague, Baudouin, 1301 Bierges; Dr Peetroons, Philippe, 1410 Waterloo; Dr Smeets, Peter, 9840 De Pinte; Dr Struyven, Julien, 1180 Bruxelles; Dr Verschakelen, Johny, 3130 Begijnendijk
  • Page 4
  • Art. 2. L'arrt ministriel du 16 avril 1999 fixant le nombre de membres du Collge de mdecins pour le service d'imagerie mdicale dans lequel est install un tomographe rsonance magntique avec calculateur lectronique intgr, est abrog.
  • Page 5
  • Actions rcentes Richtlijnen voor verwijzing naar beeldvormend onderzoek Richtlijnen voor verwijzing naar beeldvormend onderzoek voorgesteld door het Consilium Radiologicum voorgesteld door het Consilium Radiologicum Recommandations en matire de prescription de limagerie mdicale Recommandations en matire de prescription de limagerie mdicale proposes par le Consilium Radiologicum proposes par le Consilium Radiologicum
  • Page 6
  • Buts Rationalisation de la demande d'examen d'Imagerie Mdicale Rationalisation de la demande d'examen d'Imagerie Mdicale Sensibilisation du mdecin prescripteur Sensibilisation du mdecin prescripteur Sensibilisation du mdecin prestataire Sensibilisation du mdecin prestataire
  • Page 7
  • Recommandations-Richtlijnen Approuves par la Medico-Mut Approuves par la Medico-Mut Annexes l'accord mdico-mutualiste de janvier 2004 Annexes l'accord mdico-mutualiste de janvier 2004 Accessibles sur le Website de l'INAMI pour avis et commentaires -> mars 2004 Accessibles sur le Website de l'INAMI pour avis et commentaires -> mars 2004 50-ne de commentaires 50-ne de commentaires Intgrs dans la version "dfinitive" des recommandations. Intgrs dans la version "dfinitive" des recommandations. Version "dfinitive" 05-2004 Version "dfinitive" 05-2004 www.rbrs.org
  • Page 8
  • Ces recommandations relatives limagerie mdicale ont t labores partir des Guideline Summary Tables, Draft for consultation, 18 Juillet 2002 proposes par lAssociation Europenne de Radiologie. Elles ont t labores par divers groupes dexperts de diffrents pays et des commentaires ont galement t recueillis auprs de socits de radiologie et de spcialits cliniques des tats membres. Elles ont t adaptes la situation belge par des experts mandats par les diffrentes composantes de la radiologie belge, la Socit Royale Belge de Radiologie et lUnion Nationale des Radiologues. Ces recommandations relatives limagerie mdicale ont t labores partir des Guideline Summary Tables, Draft for consultation, 18 Juillet 2002 proposes par lAssociation Europenne de Radiologie. Elles ont t labores par divers groupes dexperts de diffrents pays et des commentaires ont galement t recueillis auprs de socits de radiologie et de spcialits cliniques des tats membres. Elles ont t adaptes la situation belge par des experts mandats par les diffrentes composantes de la radiologie belge, la Socit Royale Belge de Radiologie et lUnion Nationale des Radiologues.
  • Page 9
  • Ces recommandations sont destines aider les cliniciens faire le meilleur usage possible de limagerie mdicale. Le respect systmatique des recommandations contenues dans cet ouvrage permet de rduire les prescriptions inutiles et, donc, les expositions aux rayonnements ionisants des fins mdicales. Lobjectif premier de cette brochure reste toutefois lamlioration de la pratique clinique. Ces recommandations sont destines aider les cliniciens faire le meilleur usage possible de limagerie mdicale. Le respect systmatique des recommandations contenues dans cet ouvrage permet de rduire les prescriptions inutiles et, donc, les expositions aux rayonnements ionisants des fins mdicales. Lobjectif premier de cette brochure reste toutefois lamlioration de la pratique clinique. Contrairement aux recommandations europennes, le prsent document ne reprend pas la mdecine nuclaire. Contrairement aux recommandations europennes, le prsent document ne reprend pas la mdecine nuclaire. Les recommandations ont t proposes en faisant rfrence une situation de libre accs lensemble des modalits dimagerie (IRM, CT, Echo-Doppler). Il faut videmment en pratique quotidienne sadapter aux conditions locales lorsque ces diffrentes modalits ne sont pas toutes disponibles. Les recommandations ont t proposes en faisant rfrence une situation de libre accs lensemble des modalits dimagerie (IRM, CT, Echo-Doppler). Il faut videmment en pratique quotidienne sadapter aux conditions locales lorsque ces diffrentes modalits ne sont pas toutes disponibles.
  • Page 10
  • On entend par recommandations On entend par recommandations des noncs de caractre systmatique visant aider le praticien et le patient prendre des dcisions de soins appropries dans des situations cliniques donnes... [Field & Lohr 1992,15]. des noncs de caractre systmatique visant aider le praticien et le patient prendre des dcisions de soins appropries dans des situations cliniques donnes... [Field & Lohr 1992,15]. Comme le mot lindique, une recommandation ne vise pas contraindre strictement lexercice du clinicien; cest une bonne pratique la lumire de laquelle les besoins du patient doivent tre considrs. Comme le mot lindique, une recommandation ne vise pas contraindre strictement lexercice du clinicien; cest une bonne pratique la lumire de laquelle les besoins du patient doivent tre considrs.
  • Page 11
  • Problme Clinique Problme Clinique Par Problme Clinique on entend une situation clinique particulire ou la prsence de symptmes voquant une des pathologies reprise dans la premire colonne des tableaux Par Problme Clinique on entend une situation clinique particulire ou la prsence de symptmes voquant une des pathologies reprise dans la premire colonne des tableaux La fiabilit des lments probants venant lappui des diverses affirmations est indique comme suit: La fiabilit des lments probants venant lappui des diverses affirmations est indique comme suit: [A] essais avec rpartition alatoire des sujets, mta analyses, passages en revue systmatiques; ou [A] essais avec rpartition alatoire des sujets, mta analyses, passages en revue systmatiques; ou [B] travaux dexprimentation ou dobservation fiables; ou [B] travaux dexprimentation ou dobservation fiables; ou [C] autres lments probants lorsque les conseils se fondent sur des avis dexperts et sont valids par des instances faisant autorit [C] autres lments probants lorsque les conseils se fondent sur des avis dexperts et sont valids par des instances faisant autorit
  • Page 12
  • Les recommandations sont: 1.Indiqu. Ce terme qualifie le ou les examens le(s) plus susceptible(s) daider tablir le diagnostic ou conduire le traitement. Il peut diffrer de lexamen demand par le clinicien (chographie plutt que phlbographie pour une thrombose veineuse profonde, par exemple). 2. Examen spcial. Il sagit dexamens complexes ou onreux qui ne sont gnralement pratiqus que sils dbouchent sur un changement de stratgie thrapeutique. 3. Non indiqu en premire intention. Ceci sapplique aux cas pour lesquels lexprience a montr que le problme clinique disparat gnralement avec le temps; nous suggrons alors de diffrer lexamen de trois six semaines et de ne le pratiquer que si les symptmes persistent. Les douleurs lpaule en sont un exemple typique. 4. Non indiqu en routine. Bien quaucune recommandation nait de caractre absolu, lexamen nest pratiqu que si le clinicien avance des arguments convaincants. Par exemple, une radiographie simple peut tre prescrite un patient souffrant du dos et chez lequel lexamen clinique suggre autre chose quune maladie dgnrative (fracture vertbrale due lostoporose, par exemple). 5.Contre-indiqu. Il sagit des examens prescrits sur la base darguments irrecevables (UIV pour un problme dhypertension, par exemple). Grossesse et protection d e lembryon / du ftus. Il faut viter autant que possible lirradiation du ftus [23-25]. Il peut arriver que la grossesse ne soit pas suspecte par la femme elle-mme et cest au clinicien quil incombe didentifier ces patientes-l.
  • Page 13
  • SYSTEMES A. Tte B. Cou C. Rachis D. Systme Locomoteur E. Systme Cardio-Vasculaire F. Thorax G. Systme Gastro-Intestinal H. Systmes Urinaire, Gnito-Urinaire, Surrnales I. Obsttrique et Gyncologie J. Seins K.Traumatismes L. Cancer M.Pdiatrie
  • Page 14
  • Douleur du genou: sans blocage ni limitation du mouvement D19 RxNon indiqu initialement [C] Les symptmes ont gnralement leur origine dans les parties molles et la radiographie est donc inutile. Les modificatio