Conduire son troupeau en plein air intégralagriculture-moyenne- ?· Conduire son troupeau en plein…

  • Published on
    14-Sep-2018

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

<ul><li><p>Conduire son troupeau en </p><p>plein air intgral </p><p>Points cls </p><p>La conduite en plein air intgral permet : </p><p>- de limiter les investissements (pas de btiment) </p><p>- de limiter les apports daliments </p><p>- de rduire les risques vtrinai-res lis la concentration des animaux en intrieur </p><p>- de limiter le temps de travail </p><p>- de limiter les consommations dnergie </p><p>4 paysans du Massif Central tmoignent </p><p> tre en harmonie avec ma conception </p><p>de llevage, tout en restant rentable </p><p>Serge Grang, leveur dans lAllier </p><p>Une opportunit en moyenne montagne </p><p>Si la conduite des troupeaux en stabulation est largement majoritaire en France, le plein air </p><p>intgral stend peu peu sur le territoire (7% des bovins en 2001 contre 5 % en 1994) (Agreste Primeur N 142 - </p><p>juin 2004). Les zones de moyenne montagne sont particulirement favorables cette pratique du fait de leurs </p><p>caractristiques climatiques et gographiques. On y retrouve principalement des levages allaitants (15% des </p><p>bovins allaitants en Auvergne en 2008) (Agreste Auvergne N 93 - mars 2010). </p><p>Dehors toute lanne, mais pas abandonns ! Souvent vue avant tout comme un moyen de limiter les investissements et le temps de travail de lleveur, la conduite en plein air intgral soulve gnralement de nombreuses questions concernant le bien tre animal et la relation entre lleveur et son troupeau. Le plein air intgral peut pourtant permettre une amlioration des conditions de vie des animaux (moins de risques vtrinaires lis la concentration en intrieur, possibilit dexpression du comportement naturel, ) et ne va pas sans une surveillance et un contact rguliers avec le troupeau dont la docilit est indispensable pour une gestion en extrieur. </p><p>1 </p><p>Jean-Marie WELCH </p><p>Afin de limiter les investissements, certains leveurs choisissent de conduire leurs troupeaux en plein air intgral : sans btiment dlevage, les animaux restent dehors toute lanne. </p><p>Ce type de conduite ncessite cependant de prendre en considration des contraintes spcifiques, comme lexposition aux risques climatiques, dans le choix du terrain et des animaux : </p><p>prsence dabris naturels (haies, bosquets, reliefs) dans les paysages de moyenne montagne pour assurer aux animaux une protection contre les intempries (pluie, neige, vent, soleil, tempratures extrmes). </p><p>prsence de points deau en quantit suffisante dans les parcs. </p><p>choix de races rustiques, capables de sadapter aux contraintes spcifiques dun milieu (climatiques, alimentaires, pathologiques) (cf. fiche Races rustiques ). </p><p>La conduite en plein air permet dans certaines conditions de valoriser les ressources alimentaires des milieux, et </p><p>de diminuer ainsi les quantits daliments distribuer (cf. fiche Valoriser des milieux atypiques ). </p><p>Dautre part, cette gestion permet de limiter le temps de travail de lleveur qui na pas grer quotidiennement le troupeau ou pandre le fumier, mais qui doit toutefois sassurer de la bonne dlimitation des parcs par la mise en </p><p>place et lentretien de cltures adaptes. </p><p>Marc </p><p>DESSEAUVE </p><p>Serge GRANGE </p><p>Pierre COUDERC </p></li><li><p>Serge Grang 83 ha - 1 UTH - Saint Didier en Donjon (03) </p><p>Jean-Marie WELCH 240 ha - 0,5 UTH - Frasse-sur-Agot (34) </p><p>Des Galloways sur parcours </p><p>Jean-Marie lve 60 Galloways (dont 15 mres) en plein air intgral et agriculture </p><p>biologique, sur 240 ha de parcours, constitus de pelouses acidophiles, de landes </p><p>callunes et gents, et tourbires. Lalimentation est prleve sur les 4 parcs </p><p>clturs non mcaniss, avec un apport complmentaire de 12 T de farine basse de </p><p>riz et de 18 T de paille par an. La production est entirement commercialise en </p><p>vente directe. </p><p>Des grands parcs clturs pour une </p><p>conduite extensive du troupeau Sans aucun btiment destin llevage sur la ferme, Jean-Marie conduit ses animaux dehors toute lanne, dans des grands parcs clturs (13 78 ha) o ils trouvent la quasi-intgralit de leur alimentation. Le choix de ce systme dlevage lui a permis de rduire au minimum les investissements de dpart. </p><p>Les caractristiques de la race Galloway sont adaptes ces conditions dlevage : toison avec poil et sous-poil, facilit de vlage et qualits maternelles, capacit constituer et mobiliser des rserves corporelles, docilit et absence de cornes. </p><p>Des Limousines slectionnes pour leur rusticit </p><p>Install en 1995 en bovins allaitant, Serge sattache amliorer la qualit </p><p>gntique de son troupeau de Limousines en privilgiant des critres de </p><p>rusticit des animaux. Il conduit aujourdhui 50 vaches mres en plein air </p><p>intgral sur des prairies humides (19,5 ha), bois (1,5 ha) et prairies </p><p>temporaires (62 ha). En hiver, du foin est apport en complment (120 T). </p><p>Conduites selon la saison et la mto Les vaches sont parques et ont accs un btiment en </p><p>fin de saison hivernale pour permettre la pousse de </p><p>printemps sur le reste des parcelles, et limiter la dgradation </p><p>des prairies. </p><p>Le reste de lanne, le dplacement des animaux se fait </p><p>selon la mto : sil pleut beaucoup, je les mets sur des </p><p>terrains plus sableux ; si il y a du vent, je leur mets </p><p>disposition les btiments (un pour chacun des troupeaux </p><p>mres) ; en cas de canicule elles vont dans le bois. </p><p>2 </p><p>Atouts Contraintes </p><p> Trs peu </p><p>dinvestissements </p><p>Gain de temps sur </p><p>lensemble de </p><p>lexploitation </p><p>Faible </p><p>consommation </p><p>nergtique </p><p>Charges faibles </p><p>Faible productivit </p><p>Comptences </p><p>techniques </p><p>ncessaires pour la </p><p>gestion des parcs </p><p>Surveillance et </p><p>gestion des </p><p>cltures </p><p>Atouts Contraintes </p><p>Trs peu de soins </p><p>vtrinaires </p><p>Vlages facilits </p><p>Peu de temps de </p><p>travail </p><p>Bonne rentabilit </p><p>Plus forte exposition </p><p>aux alas climatiques </p></li><li><p>3 </p><p>Marc DESSEAUVE 53 ha - 1 UTH - Lamazire Haute (19) </p><p>Des Limousines en paddocks </p><p>Marc sinstalle en 1984. Il conduit aujourdhui un troupeau de 40 mres Limousines </p><p>et dispose de 53 ha clturs composs de prairies temporaires (20 ha), cultures de </p><p>tricale, seigle et avoine (3 ha), prairies permanentes (20 ha) et fonds humides (10 </p><p>ha). Lachat daliments (3T) permet de complter la ration alimentaire des veaux </p><p>lengraissement. </p><p>Des tailles de paddocks en fonction de </p><p>lherbe disponible Au printemps, t et automne, les animaux pturent en </p><p>paddocks (subdivision d'une parcelle de prairie permettant </p><p>une gestion plus fine du pturage) de 0,75 1 ha sur </p><p>prairies et fonds, les parcelles de fauche sont dgages. </p><p>A lautomne, la taille des paddocks augmente avec le </p><p>moins dherbe. </p><p>En hiver, le troupeau est conduit sur 4 5 ha de prairies </p><p>portantes avec droulage du foin. Les jeunes gnisses </p><p>sont rentres pour tre surveilles et les habituer aux </p><p>cornadis (en prvision des soins vtrinaires,...) et les </p><p>rendre sociables l'leveur. </p><p>Atouts Contraintes </p><p>Faibles </p><p>investissements </p><p>Consommation de </p><p>paille rduite </p><p>Pas de fumier </p><p>pandre </p><p>Animaux plus sains </p><p>Faible temps de </p><p>travail </p><p>Pas de transition </p><p>alimentaire de sortie </p><p>dhiver </p><p>Affourragement en </p><p>extrieur </p><p>dsagrable (avant </p><p>achat dun </p><p>drouleur) </p><p>Intervention moins </p><p>facile </p><p>Installation dune </p><p>cabane pour les </p><p>veaux ns en fin </p><p>dhiver: </p><p>Pierre COUDERC 66,5 ha - 1 UTH - Maurs (15) </p><p>Des prairies amnages Pierre met en place un pturage tournant sur des parcelles </p><p>de 2 4 ha, o les animaux restent 3 5 jours en fonction </p><p>de la pousse de l'herbe. </p><p>En hiver, les animaux sont parqus sur 20 ha de prairies </p><p>permanentes bien solides pour viter de tasser le sol des </p><p>parcelles plus fragiles (zones trop humides, prs de </p><p>fauches, prairies temporaires). </p><p>Afin de permettre aux animaux de rester dehors toute </p><p>lanne, Pierre a install un maximum de points d'eau sur </p><p>toutes les parcelles, et plante des haies (pour le bois, l'effet </p><p>brise-vent et les fruits : cassis, chtaignes... ) pour que les </p><p>vaches puissent s'abriter l'hiver et l't (1 km plant jusqu </p><p>prsent). </p><p>Des Salers sur prairies temporaires et permanentes </p><p>Install en 2005, Pierre reprend le troupeau crois Salers-Charolais de son </p><p>pre. Il choisit de passer en race pure en insmination artificielle afin dobtenir des animaux plus rustiques, avec une meilleure facilit de vlage. Il conduit aujourdhui 40 Salers et leur suite en Agriculture Biologique sur 12 ha de prairies temporaires multi-espces et 52,5 ha de prairies naturelles. </p><p>Atouts Contraintes </p><p>Pas d'achat de paille </p><p>Pas besoin de </p><p>btiment </p><p>Trs peu de </p><p>consommation </p><p>d'nergie </p><p>Temps de travail </p><p>raisonnable </p><p>Pas de fumier </p><p>pandre </p><p>Trs peu de soins </p><p>vtrinaires </p><p>Pas de fumier </p><p>disponible pour les </p><p>crales </p><p>Temps pass et </p><p>pnibilit du travail </p><p>pour lalimentation </p><p>en hiver </p></li><li><p>Pour aller plus loin </p><p>Bibliographie </p><p>Agreil C. et Greff N. 2008. Des troupeaux et des hommes en espaces naturels, une approche dynamique de la </p><p>gestion pastorale. Guide technique Conservatoire Rhne-Alpes des espaces naturels, Vourles : 87p. </p><p>Gouty A.-L. et Gautier D. 2007. Broussaille et pturage, un autre regard. Collection Techniques pastorales, </p><p>Institut de llevage : 67p. </p><p>Meuret M. 2010. Un savoir-faire de bergers. Educagri ditions/Editions Qu : 332p. </p><p>Dautres fiches de la mme collection en lien avec cette thmatique </p><p>Fiche La rusticit du cheptel : de multiples avantages </p><p>Fiche Valoriser des milieux atypiques </p><p>Fiche Mieux grer son herbe pour rduire les intrants </p><p>Contacts utiles </p><p>CIVAM Empreinte : association dleveurs en plein air intgral, valorisant des milieux atypiques avec des </p><p>pratiques extensives (www.civam34.fr, coordination@civam34.fr) </p><p>SCOPELA : structure daccompagnement pour la conduite et l'alimentation des troupeaux, la conception de </p><p>systmes d'levage herbagers et pastoraux, et la gestion contractuelle de la biodiversit des milieux naturels </p><p>(www.scopela.fr, c.agreil@scopela.fr) </p><p>Avec le soutien financier de : </p><p>4 Date de ralisation : 2012. </p><p>La thmatique vous intresse, contactez-nous ! </p><p>Fdration Nationale des CIVAM, 01 44 88 98 58 </p><p>Fdrations Rgionales des CIVAM de : </p><p>- Auvergne, 04 73 61 94 04 </p><p>- Languedoc-Roussillon, 04 67 06 23 40 </p><p>- Limousin, 05 55 26 07 99 </p><p>- Rhne-Alpes, 04 75 78 46 49 </p><p>Civam Empreinte, 04 67 92 42 23 </p><p>APABA, 05 65 68 11 52 </p><p>CantADEAR, 04 71 43 30 50 </p><p>Solagro, 05 67 69 69 69 </p></li></ul>