of 8 /8
Samedi 12 mars 2011 LA « POTION MAGIQUE » D’UN CAMP DE VACANCES ! KANAWANA 118 ANS FÉÉRIQUES ! UN TOURBILLON D’ACTIVITÉS POUR TOUS LES GOÛTS! CAHIER PUBLICITAIRE

JDM-11-518 Camps de Vacances

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Rédaction

Citation preview

Samedi 12 mars 2011

LA « POTIONMAGIQUE »D’UNCAMP DEVACANCES !KANAWANA118 ANSFÉÉRIQUES !

UN TOURBILLOND’ACTIVITÉSPOUR TOUSLES GOÛTS!

CAHIERPUBLICITAIRE

Avec son baluchonde rêves, il a grandi.Tour à tour, il a étécampeur, moniteur

sportif en cyclotourisme et ca-not-camping, directeur-ad-joint, directeur de camps de va-cances et de camps de jour, co-ordonnateur de formation et dedéveloppement et, en novembredernier, il a été élevé au poste dedirecteur général par intérim del’Association des camps certifiésdu Québec.

Avec 70 camps de vacances, une trentaine decamps de jour, 4 000 moniteurs et 85 000jeunes qui vivront en 2011 un été merveilleux,ce regroupement dirigé par l’ancien petit Éricest entre bonnes mains en ce 50e anniversairede l’Association des camps certifiés du Québec.

PLEIN DE DÉFIS !Tombé sans le savoir dans cette « potion ma-gique » à 11 ans, Éric Beauchemin est bien pla-cé pour dire que ces camps de vacances favori-sent le développement des habiletés qui serontutiles à l’enfant toute sa vie. « Ça lui donneral’occasion, dit-il, de se découvrir, de se dépas-

ser et de relever des défis dans un contexte devacances où il aura développé son autonomieet sa confiance en lui, apprivoisé la vie de grou-pe, tissé des liens d’amitié, et où il aura décou-

vert tout ce que Dame Naturepeut lui offrir, tout en apprenantà surmonter les défis. »

VALORISANTET GRATIFIANT« Comme moi, il y en a desmilliers d’autres qui sonttombés dans cettefameuse « potion ma-gique » et qui, aujour-d’hui, partagent avecjoie leur expérience engravitant autour desjeunes dans les campsde vacances, souventdès l’aube jusqu’à latombée de la nuit,autour d’un feu de

camp. Ils le font par amour etpassion, sans compter les heures. Ce quefont ces véritables missionnaires est très va-lorisant et gratifiant !

« Pour bien des parents, le retour de leur en-fant à la maison est magique. Chacun s’inter-roge à savoir comment, en si peu de temps,leur enfant soit à ce point transformé, épanoui,plus confiant et fier de ses accomplissements.

« Moi, je le sais, parce que j’en ai personnelle-ment vécu l’expérience. Même, 30 ou 35 ansplus tard, de merveilleux souvenirs continuentde m’habiter », relate Éric Beauchemin qui aaussi le mérite d’avoir donné le souffle de vie àFormations Remue Méninges qui fait partieintégrante de l’Association des camps certifiésdu Québec.

2 – LE JOURNAL DE MONTRÉAL | CAMPS DE VACANCES | SAMEDI 12 MARS 2011

PENDANT TROIS ÉTÉS DÉBORDANTS DE SOLEIL,LE PETIT ÉRIC BEAUCHEMIN A EU LE BONHEUR

IL Y A UNE TRENTAINE D’ANNÉES DE VIVREL’EXPÉRIENCE DES CAMPS DE VACANCES. IL A AUSSIVÉCU CELLE DES CLASSES NATURE ET DES CAMPS

DE JOUR... SI BIEN QU’IL EN A CONSERVÉD’IMPÉRISSABLES SOUVENIRS.

LA « POTION MAGIQUE »D’UN CAMP

DE VACANCES !

LE JOURNAL DE MONTRÉAL | CAMPS DE VACANCES | SAMEDI 12 MARS 2011 – 3

L’année 1894 marqua égalementl’histoire des camps au Québec,avec l’implantation par les YMCA du

tout premier camp, le Camp Jubilée près de Sainte-Agathe,l’ancêtre du Camp Y Kanawana, aménagé à Saint-Sauveur en1910 aux abords du Lac Saint-Louis - renommé Lac Kanawana- et du Lac Rond.

«C’est une fabuleuse histoire que celle des 118 ans d’existence duCamp Y Kanawana des YMCA du Québec», relate son directeurexécutif, Sean Day, qui cumule 20 ans d’expérience, dont 15 auCamp Kanawana. Il a aussi pendant quatre ans été chef de groupeet guide d’un Centre de plein air YMCA à Cape Cod.

D’INOUBLIABLES EXPÉRIENCES« Campeur de 13 à 15 ans, puis moniteur et naturaliste, rappel-le-t-il, j’ai été témoin du pouvoir de transformation qu’exerce unséjour au camp sur les jeunes. J’y ai moi-même vécu desmoments déterminants pour mon développement personnel etmon autonomie.

« Lors de mon premier séjour, j’ai été désigné par mon moni-teur pour monter à l’avant du canot au moment de franchir les

rapides au cours d’une expédition. Alors que jen’avais pas une très haute estime de moi-même, j’aiperçu ce geste comme une grande marque deconfiance. Je me suis senti grandement valorisé. »

Des marches en forêt, alors qu’il était naturaliste, luiont aussi fait prendre conscience de l’interdépendan-ce de notre monde et de la possibilité d’avoir un im-pact sur son environnement.

« À titre d’apprenti-musicien, j’y ai trouvé le cou-rage de continuer à être moi-même et de vivre

ma passion, grâce à l’appui de la communauté », dit ce-lui qui est devenu auteur-compositeur et qui fredonne àl’occasion ses chansons à la guitare autour d’un crépi-tant feu de camp.

Sean Day, qui s’est marié au Camp Kanawana, verra l’étéprochain deux de ses enfants de 7 et 8 ans perpétuer àleur tour cette tradition qui a vu des milliers de jeunes aufil des ans sortir grandis et transformés par leur séjourau camp. « Plusieurs d’entre eux font partie aujourd’huides comités de bénévoles, oeuvrant à la revitalisation ducamp, à la mise en place d’un nouveau sentier d’interpré-tation de la nature et au virage vert pour en faire le pre-mier camp vert au Québec. »

Avec son équipe, il vous convie le 19 juin - jour de la fête despères - à une journée portes ouvertes afin de vous faire décou-vrir ce que sont la magie et l’aventure à Kanawana.

En savoir plus : www.ymcakanawana.caet facebook Camp Y Kanawana.

KANAWANA 118 ANNÉES D’UN PASSÉ

GLORIEUX !

JEAN-MARC LALONDEDirecteur, cahiers et projets spéciaux, le Journal de MontréalDirecteur, produits imprimés et ventes Web, Autonet Qué[email protected]

JACQUES LAPLANTEDirecteur adjoint et chef de la rédaction des cahiers spé[email protected]

Service de la publicité 514 521-4545, poste 2222Vous avez des commentaires? [email protected]

- Directeur exécutif du Camp Kanawana et auteur-compositeur,Sean Day adore fredonner ses chansons au bon plaisir des campeurs.

- Quel merveilleux souvenir que cette photo faisant voir en 1941un joyeux contingent à l’aube d’une inoubliable expéditiondans ce véritable joyau des années 30 !

C’EST EN 1894 QUE COCA-COLA EMBOUTEILLA SON PRODUIT POUR LAPREMIÈRE FOIS. C’EST AUSSI L’ANNÉE QUI VIT NAÎTRE EN GASPÉSIE

MARIE-ROSE-ANNA TRAVERS, SURNOMMÉE «LA BOLDUC», REINE DE LATURLUTE QUI ANIMAIT AVEC ENTRAIN «LES VEILLÉES DU BON VIEUX TEMPS».

4 – LE JOURNAL DE MONTRÉAL | CAMPS DE VACANCES | SAMEDI 12 MARS 2011

Situé à 45 km de Gatineau et 250km de Montréal, au coeur duparc de la Gatineau, sur les rivesdu lac Leblanc à Sainte-Cécile-

de-Masham, le camp Gatineau a unrayonnement provincial, étant le seulcentre de plein air d’une telle envergure.

« Le camp d’été vise à permettre à laclientèle de vivre une expérience deplein air enrichissante, sécurisante etremplie de défis relevables », soulignela directrice Violaine Gagnon.

« Le camp Gatineau accueille un maxi-mum de 180 participants âgés de 7 à 77ans. Ainsi, dit-elle, toutes les activités sontadaptées aux niveaux d’habileté, de fonc-tionnement, de l’aptitude et des goûts etintérêts de chacun.

« Nombreuses et variées, les activitésles comblent de joie de vivre. Parmielles, soulignons : canot, kayak, pédalo,rabaska, expression théâtrale et musi-cale, initiation à l’équitation, mini-ferme,

activités acrobatiques sur le trampo-line géant, piste d’hébertisme, lé-gendes indiennes racontées par unautochtone, camping... »

RENDEZ-VOUS 14 ET 15 MAILes séjours au campGatineau sont exonérésde l’application destaxes. Ils se tiendrontdes 15 au 20 juin, 23 juinau 3 juillet, 6 au 16 juillet,19 au 29 juillet, 1er au 11août et 14 au 19 août.

Pour de plus amples renseigne-ments, il vous sera loisible d’assisteraux « journées portes ouvertes » sa-medi et dimanche 14 et 15 mai.

Si vous désirez profiter du plein air àl’année longue, le camp Gatineauoffre des séjours répit et nature etmet aussi à votre disposition les ins-tallations nécessaires à vos ré-unions, rencontres, séminaires, ate-liers de formation et rassemble-ments en tout genre.

Renseignements :www.campgatineau.comou (819) 777-6164.

UN PLEIN DE JOIE DE VIVREAU CAMP GATINEAU

DEPUIS 37 ANS, LE CAMP GATINEAU SE SPÉCIALISE DANS L’ACCUEIL DE PERSONNES AYANTUNE DÉFICIENCE INTELLECTUELLE OU PHYSIQUE. IL A ACQUIS UNE GRANDE NOTORIÉTÉ EN RAI-SON DE SA VOCATION PREMIÈRE, SON EXPERTISE, SON EXPÉRIENCE ET SES INFRASTRUCTURES.

Une occasion stimulante s’offreaux jeunes de 11 à 14 ans devivre un programme d’im-mersion anglaise sur le site

enchanteur du Séminaire Salésien àSainte-Catherine-d’Hatley dans lesCantons-de-l’Est.

Le programme « Vivre l’anglais » leurvaudra d’améliorer leurs compétences

de l’anglais dans les nouveauxaménagements des Berges Domi-nique Savio, où filles et garçonsbien encadrés logent dans des bâti-ments différents.

Nombreuses activités de plein air: em-barcations nautiques, piscine creusée,volley-ball de plage, aire de feux decamp, sentiers pédestres. Et, pour tis-

ser de nouvelles amitiés: voyagesculturels et sorties récréatives, telscanot-camping aux États-Unis,glissades d’eau, Zoo de Granby, LaRonde et plus encore.

En savoir plus :

[email protected] Julie Tremblay819-566-2222 poste 143

« VIVRE L’ANGLAIS »

AU SÉMINAIRESALÉSIEN

LE JOURNAL DE MONTRÉAL | CAMPS DE VACANCES | SAMEDI 12 MARS 2011 – 5

DU VRAI CAMPINGSOUS LA TENTE !

Fort de son éloquent passé dont les origines remontent à1963, le Camp Claret accueille chaque été 1 200 campeursaux abords du lac Elgin à Stratford, sur plus de 300hectares de forêts et un plan d’eau à faire rêver de 1000

mètres de plage.

Le Camp Claret favorise la vie sous la tente en pleine nature. Lescampeurs de 7 à 16 ans s’adonnent à des activités telles équitation,ski nautique, voile, planche à voile, canot, kayak, rabaska, escalade, nata-tion, tir à l'arc, tir à la carabine, hébertisme, et plus encore.

Répartis en quatre groupes : Jean-Rieurs, Étincelles, Boucaniers et Claire-Nature, chaque jeune, judicieusement encadré par deux ou trois moni-teurs, fait partie d'une équipe de 12 jeunes du même âge et du même sexeavec lesquels il partage «la même tente», en toute sécurité et confort.

En savoir plus : (819) 562-1435 / 1-888-865-668 ou www.campclaret.qc.ca.

UN CAMPÀ MISSION

CHRÉTIENNEDepuis 58 ans, le Camp Livingstoneaccueille chaque été environ 460 campeursde 8 ans et plus au bord du lac Lovering, à15 minutes de Magog. Les séjours s’étalentdu 3 juillet au 14 août.

Dirigé par Brian et Carole Murphy, ce campchrétien à mission biblique s’engage à pro-mouvoir les valeurs importantes de la vie. Ilcherche à toucher les enfants, les adoles-cents et les familles. Plus de la moitié descampeurs bénéficient de bourses servant àdéfrayer les coûts. Supporter par des dons,leur objectif est d’offrir l’accessibilité au campà tous, peu importe leur revenu familial.

Aventure en plein air, stratégies de survie,hébertisme, canoë, tir à l’arc, activités de plage,glissades d’eau, feux de camp, développementde compétences et enseignement biblique sontau rendez-vous depuis 1953.

En savoir plus : www.camplivingstone.ca [email protected]

6 – LE JOURNAL DE MONTRÉAL | CAMPS DE VACANCES | SAMEDI 12 MARS 2011

Situé près de Granby enEstrie, aux abords de larivière Yamaska, leRanch Massawippi est

un endroit de rêve pour monterà cheval et découvrir une fouled’activités palpitantes. Cemerveilleux camp de vacancesfête ses « 50 ans de souriresd’enfants ! ».

Ce grand évènement sera sou-ligné de façon particulière toutau long de l’été, dont le 11 juindès 11 heures, pour une jour-née de festivités et de retrou-vailles animée par un person-nel toujours dynamique et d’en-thousiaste. Apportez votrepique-nique. Plaisir garanti !

En savoir plus:[email protected] 1 450 777-4511

Le Carrefour Multi-sports de Laval pro-pose aux jeunes desactivités sportives,

créatives et récréativesdans une ambiance dignedes plus agréables va-cances.

«Que ce soit pour une seulejournée ou les neuf se-maines que durera la 8eédition du camp de jourCarrefour Multisports, onse fera un plaisir, du 27 juinau 26 août, d’accueillir votre enfantde 4 à 15 ans et d’éveiller en lui legoût de bouger. Ainsi, il adoptera unstyle de vie sain par la pratique del’activité physique dans un environ-nement sécuritaire et stimulant », desouligner le coordonnateur CarlVaillancourt.

POUR TOUSLES GOÛTSVous êtes convié ce mardi 15 marsà 18h30 à une soirée d’informationet d’inscription au Carrefour Multi-sports, au 3095, autoroute Laval.Vous y apprendrez tout sur la pro-grammation estivale du camp dejour, tout comme sur les activitéssportives intérieures et extérieuresproposées et encadrées par desanimateurs et instructeurs compé-tents et qualifiés. Il sera également

question du déroulement du servi-ce de garde qui est disponible de 7hà 9h et de 16h à 18h, en plus du ser-vice Multi-Bouffe qui propose auxenfants des repas selon unmenusanté, équilibré et, bien sûr, au goûtdes enfants.

Chaque enfant a la possibilité dechoisir un volet selon son grouped’âge et de varier ses activités de se-maine en semaine en s’initiant à unemultitude de sports et d’activités ar-tistiques répondant à leurs intérêts,dans un environnement très déten-du et un concept original dans desinstallations de haut niveau sises àl’intersection stratégique des auto-routes 15 et 440.

En savoir plus :www.carrefourmultisports.comou [email protected]

LE CARREFOUR MULTISPORTSÉVEILLE LE GOÛT DE

BOUGER CHEZ LES JEUNES

50 ANS DE SOURIRESD’ENFANTS !

Le Camp de jour Carrefour Multisportsoffre à votre enfant l’occasionde bouger et de s’épanouir.

50 ans ausside joie de vivre !

LE JOURNAL DE MONTRÉAL | CAMPS DE VACANCES | SAMEDI 12 MARS 2011 – 7

CAMPS HOCKEYET MULTISPORTS

Réputé pour son enseignement dehaut savoir, le Collège Jean-de-Brébeuf se distingue aussi grâce àson sport d’élite axé sur le

dépassement de soi. Rien n’est laissé au ha-sard quand il s’agit de canaliser correcte-ment le potentiel des jeunes, voire mêmecelui des plus jeunes, en saison estivale.

Pour une 16e année, le collège tiendra son Éco-le de hockey Les Dynamiques de Brébeuf au-près des 8 à 12 ans dans les catégories atomeet pee-wee, les 25 au 29 juillet, 1er au 5 août et8 au12 août, à raison de 30 joueurs et quatregardiens de but par groupe d’âge.

Les 8 à 11 ans sont aussi conviés aux mêmesdates à la 1ère édition du Camp multisportsLes Dynamiques de Brébeuf, tenu égale-ment sous la gouverne d’Yves Fleurent, unpilier du collège depuis 1980.

On y traitera plus particulièrement d’unethématique par semaine : Les d’Artagnan àl’escrime, Les Globe-trotters au basketball

et Les Objets volants au volleyball avec, ensus, soccer, crosse, ballon-chasseur, dra-peau et kin ball...

« Il ne faut pas s’étonner si l’École de HockeyLes Dynamiques de Brébeuf attire aussi desfilles, de 20 à 25 chaque année, souligneYves Fleurent. Catherine Ward, qui a déjàfréquenté le camp, est leur inspiration.Membre de l’équipe nationale du Canada, ellea été médaillée d’argent aux championnatsdu monde et couverte d’or aux Jeux olym-piques de Vancouver. »

Au hockey, un entraîneur encadre huitjoueurs. Luc Rivard, directeur technique duMont-Royal-Outremont, Stéphane Lafrance,entraîneur Midget AA des Vipers de Dollard-des-Ormeaux et Joey Bucci, entraîneur-ad-joint des Foreurs de Val-d’Or de la Ligue dehockey Junior majeur du Québec font notam-ment partie du personnel d’entraîneurs.

En savoir plus: www.brefeuf.qc.ca/arena ouYves Fleurent (514) 342-9342, poste 5365

L’Association des camps duQuébec a décerné ses prix d’ex-cellence à Camp de jour du Mu-sée d’art contemporain deMontréal (Maxime Lefrançois etLuc Guillemette); Prix Homma-ge à Bernard Bureau (Camps Espaces Jeunes-se); Prix d’excellence aussi à Colonie Sainte-Jeanne-d’Arc (Julie Legault-Duthé); à Campmusical Saint-Alexandre (Mathieu Rivest et Ni-colas Bernier); et à Camp Richelieu Vive la Joie(Geneviève Paquet). Le Centre plein air Le Sai-

son-nier (Pierre Langevin) s’est classé deuxièmedans la catégorie Innovation et Développe-ment.

En savoir plus sur les camps de vacancesdu Québec - www.camps.qc.ca [email protected]

- Hommage-Bureau)

Le Prix Hommage de l’Associa-tion des Camps certifiés du Qué-

bec a été remis à Bernard Bu-reau, directeur général des

Camps Espaces Jeunesse.

LAURÉATS2010

PARTEZ À LA CONQUÊTE DE L’ESPACE !

Le Camp spatial du Cosmodôme de Laval permet aux enfants de 9 à 15 ansde vivre un vrai entraînement d’astronaute. Ateliers scientifiques, héberge-ment en module ressemblant à la station spatiale, construction de capsules,essai de simulateurs semblables à ceux de la NASA et mission spatiale se

veulent une expérience unique au Canada ! Camp Parent-Enfant : 16 au 17 juillet (2personnes: 370$), Camp Atlantis : 10 au 12, 13 au 15 juillet, 31 juillet au 2 août, 3 au5 et 10 au 12 août (1 personne : 315$); Camp Endeavour: 3 au 8, 24 au 29 juillet et14 au 19 août (720$). Enfant additionnel d’une même famille: rabais 40$ ou 100 $sur camp de 3 ou 6 jours.

Info : www.cosmodome.org - 450 978-3600 ou sans frais 1 800 565-2267.

LA CAPITALE:UNE ÉCOLEDE HOCKEYÀ SAVEURINTERNATIONALEL’École de hockey de la Capitale s’apprê-te à accueillir pour une 33e année, du 3

juillet au 27 août - quotidiennement ou en hébergement - des jeunes de 5 à 17ans d’une quinzaine de pays.

En 2010, 1 700 garçons et filles ont bénéficié de judicieux conseils d’entraîneurschevronnés sur le site exceptionnel du campus de l’Université Laval à Sainte-Foy !

« Les séjours sont de six jours à trois semaines sous différents thèmes », préci-se le directeur des opérations Miche Ouellet. Clinique médical, services de café-téria, outils pédagogiques, terrains de volley-ball, soccer, tennis et balle-molle,piste de 400 mètres, piscine, salles de conditionnement physique et gymnasessont aussi à la disponibilité des stagiaires.

En savoir plus :www.ecolehockeycapitale.com ou [email protected]

8 – LE JOURNAL DE MONTRÉAL | CAMPS DE VACANCES | SAMEDI 12 MARS 2011

En 2010, 1 700 hockeyeurs de5 à 17 ans ont fréquenté l’École

de hockey de la Capitale à Québec.

Le Cosmodôme deLaval, un tremplinsusceptible de vouslancer en orbite.