L’acuité visuelle dynamique : présentation et ?· L’acuité visuelle dynamique : présentation…

  • Published on
    15-Sep-2018

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • 1

    HAUTE ECOLE ROBERT SCHUMAN CATEGORIE PARAMEDICALE

    Rue de la Cit, 64 B-6800 LIBRAMONT

    Lacuit visuelle dynamique : prsentation et rducation. AVD de Framiral

    Mmoire prsent pour lobtention du grade acadmique de

    Master en kinsithrapie par

    Baulard Laura

    Juin 2017

  • 2

    RESUMEIntroduction : La stabilisation de limage visuelle sur la rtine lors des mouvements de la tte est essentielle dans les activits de la vie quotidienne. Cette tude traite dune part des mcanismes physiologiques assurant la stabilisation de limage et de laltration de ces derniers, et dautre part des moyens mis en place pour les rduquer. Objectifs : Le but de ltude est de prsenter la rducation de lacuit visuelle dynamique travers lappareil de la firme FRAMIRAL (AVD) en mesurant lacuit visuelle statique et dynamique dans les trois plans de lespace et dvaluer sil existe un impact sur lamlioration de lacuit visuelle chez le patient. Matriel et mthode : Trois patients ont particip cette tude. Des sances individuelles (comprenant dabord un bilan, puis une rducation) tales sur 6 semaines ont t ralises laide du logiciel et du casque (AVD) de la firme Framiral. Douze, cinq et sept sances ont respectivement t ralises sur les patients 1, 2 et 3. Le paramtre valu durant lexprimentation tait lacuit visuelle : statique et dynamique. Rsultats : Une amlioration de lacuit visuelle dynamique a t constate chez les patients 2 et 3, tandis que les rsultats du patient 1 ne sont pas significatifs. Conclusion : Lutilisation de lAVD a t efficace chez 2 patients atteints de nvrite vestibulaire, avec ou sans oscillopsie. Une tude plus approfondie sur une plus grande population serait ncessaire afin de crdibiliser ce type de prise en charge. Mots-cls : acuit visuelle, acuit visuelle statique, acuit visuelle dynamique, Framiral, oscillopsies, rflexe vestibulo-oculaire

    ABSTRACT Introduction : The stabilization of the images on the retina during head movement is essential during daily life activities. This study aims to explain on one side the mechanisms that ensure image stabilization and distortion and on the other side, rehabilitation of those essential mechanisms. Objectives : The goal of this study is to present the reeducation path for visual acuity. This was done using a Framiral society equipment (AVD) to measure the visual dynamic and static acuity in the three planar dimensions of space and to evaluate if a significant improvement of patients visual acuity can be evidenced. Material and method : Three patients have been participating to this study. Individual sessions (composed first of evaluation and then reeducation) during 6 weeks were performed using Framiral software and helmet. Twelve, five and seven experimental sessions were respectively performed for patients 1, 2 and 3. The responses that were measured on the patient within this experimental work were both their static and dynamic visual acuity. Results : Patients 2 and 3 showed a significant improvement of their visual acuity, while the results for patient 1 were found not to be significant. Conclusion : AVD was found to be efficient on two patients with vestibular neuritis with or without oscillopsia. Another study on a larger population would be necessary to refine the obtained results. Keywords : visual acuity, static visual acuity, dynamic visual acuity, Framiral, oscillopsia, vestibulo-ocular reflex

  • 3

    1. Introduction : Ltre humain est capable de stabiliser limage visuelle de son environnement fixe et/ou mobile tout en bougeant librement la tte [1]. Ce mcanisme physiologique sexplique par : la stabilisation des images sur la rtine lors des mouvements de tte est rendue possible grce lacuit visuelle, qui se dfinit par le pouvoir de discrimination de lil : pouvoir dun il distinguer lun de lautre deux points plus ou moins distants [27]. Cette acuit visuelle comporte :

    a) Lacuit visuelle statique (AVS) : lexamen monoculaire de rfrence chez lophtalmologue, permettant la discrimination de la plus petite forme, tte et cible visuelle fixes. Dans notre bilan, il sera ralis en binoculaire [8].

    b) Lacuit visuelle dynamique (AVD) : valuation de la stabilisation de limage rtinienne lors du mouvement, permettant la discrimination de la plus petite forme lors des mouvements de la cible ou de la tte. Concerne la vision binoculaire [8]. LAVD est fonctionnelle : elle est le reflet de la stabilit de la scne visuelle dans les mouvements de la vie de tous les jours [7,9,10]. En effet, lhomme sollicite rgulirement son acuit sans pour autant tre immobile : lorsquil marche dans la rue et que, simultanment, il lit les panneaux publicitaires ou lorsquil fait du sport [7,9,11]. Prenons lexemple dun match de tennis durant lequel un spectateur se trouve au bord du court. Cette personne parvient fixer la balle tout en ralisant des dplacements de tte rapides de droite gauche et inversement [9].

    Lil est mme deffectuer une rotation de vitesse et damplitude gale au mouvement de la tte et de direction oppose. Cela est d la participation du rflexe vestibulo-oculaire (RVO) de leur canal vestibulaire respectif [1,10,1214]. De plus, le RVO vite les glissements de limage sur la rtine durant les mouvements de la tte [11]. Cependant, en cas de dysfonctionnement du RVO, limage visuelle nest pas stabilise correctement. En dautres termes, un glissement rtinien suprieur 4/s provoque une dgradation de lacuit visuelle, et ventuellement des oscillopsies [15]. Loscillopsie, qui se traduit par une mauvaise coordination des mouvements des globes oculaires et de la tte, est dcrite comme un mouvement de va-et-vient et/ou de ressaut : perception dune instabilit de la scne visuelle lors des mouvements de tte. Cette perception dinstabilit est galement compare une camra fixe sur la poitrine dune personne marchant dans les rues dune ville anime [3,9,13,1618].

    Lappareil AVD de la firme FRAMIRAL a t utilis afin de dterminer et rduquer ces troubles chez trois patients.

  • 4

    2. Objectifs de ltude :

    Lobjet de ltude sera donc : - de prsenter la machine de la firme

    FRAMIRAL et son fonctionnement, - dtudier et de rduquer la perte

    dacuit visuelle chez trois patients (avec diffrentes pathologies et/ou diffrents symptmes),

    - dvaluer limpact de la rducation par lAVD sur ces trois patients.

    3. Matriel et mthode :

    Le matriel utilis dans cette tude est compos dun casque (FRAMAVD) contenant un capteur de vitesse (acclromtre) mesurant avec prcision les mouvements de la tte dans les trois plans de lespace, accompagn dun logiciel de bilan et de rducation AVD, dun ordinateur avec cran et souris [9,19,20].

    Figure 1 : matriel AVD [19]. LAVD recopie les mouvements physiologiques de la tte dans les trois plans de lespace lors du bilan et de la rducation : dans le plan horizontal (gauche-droite), dans le plan vertical ou sagittal (haut-bas), dans le plan frontal (inclinaisons latrales), mais aussi dans le plan des canaux semi-circulaires de lappareil vestibulaire. Ces mmes mouvements physiologiques stimulent constamment nos canaux semi-circulaires [1921].

    Figure 2 : cran de lancement des exercices [20]. Durant les exercices dynamiques, un compteur de vitesse situ sur lcran indique la rapidit du mouvement effectu. Celui-ci comporte une zone verte (de 50/s 200/s) et une zone rouge au-dessus de 200/s. Lobjectif est de rester un maximum dans la zone verte durant le mouvement, sans en sortir, notamment en allant trop vite [19].

    Figure 3 : compteur de vitesse. Un calibrage du logiciel est ralis avant les sances, afin dadapter, selon la dimension de lcran dordinateur, la taille des lettres et la distance patient-cran [19]. Dans cette exprimentation, le patient doit se trouver une distance de 110 cm. Trois patients ont particip cette tude de cas : - patient n1 : traumatisme crnien, - patient n2 : nvrite vestibulaire avec

    oscillopsies, - patient n3 : nvrite vestibulaire sans

    oscillopsies, mais vertiges puissants et ractions neurovgtatives importantes.

    Chacun dentre eux a sign un consentement clair expliquant les modalits de ltude.

  • 5

    3.1. Description de sances types : Lors des sances, le patient est assis face lcran, et est invit lire les optotypes qui saffichent, pendant 50 ms, lors de diffrents mouvements de tte denviron 30 [19,20]. Un optotype se caractrise par une lettre, caractre ou figure, servant mesurer lacuit visuelle [22].

    Figure 4 : position du patient et du matriel [20]. La cible visuelle apparat uniquement si une vitesse suffisante lors du mouvement de tte, de minimum 50/sec, est atteinte. Le kinsithrapeute valide ou non la rponse, aprs quoi apparat loptotype suivant [9,23]. Un exercice comporte un nombre indtermin dtapes, celles-ci dpendent des rponses du patient [19]. 3.1.1. Droulement du bilan :

    La premire partie du bilan correspond la mesure de lacuit visuelle statique (tte fixe : la cible apparat pendant 50 ms). Ensuite, la mesure de lacuit visuelle dynamique dans les diffrents plans est effectue. Les mouvements de tte passifs sont raliss par le kinsithrapeute. Les rsultats obtenus permettent de calculer la perte dacuit visuelle (perte = AVSAVD). La diffrence entre les deux permettra alors de dterminer la rducation [19,20].

    Figure 5 : rsultats du bilan [9].

    3.1.2. Droulement de la rducation :

    La rducation ne comporte pas dexercice statique et donc aucune comparaison dynamique-statique : seule la composante dynamique nous intresse pour le RVO. Le patient ralise lui-mme des mouvements de tte actifs. Les rsultats sont exprims en pourcentage [19].

    Figure 6 : rsultats de la rducation [19].