L’art dans les ?· Le projet de L’art dans ... Nous vous invitons à découvir le long des circuits…

  • Published on
    13-Sep-2018

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • Dossier de presse 25e dition - 8 juillet > 18 septembre 2016

    Co

    nce

    ptio

    n :

    Da

    vid

    Yve

    n

    Flo

    ra M

    osc

    ovi

    ci, C

    ave

    rne

    liqui

    de,

    Exp

    osi

    tion

    INTE

    RTI

    DA

    L, c

    om

    mis

    saria

    t M

    BD

    T C

    ura

    tors

    , ga

    lerie

    Eva

    Me

    yer,

    201

    5

    Ma

    rc D

    om

    ag

    e

    13 ARTISTES CONTEMPORAINS

    20 SITES PATRIMONIAUX

    8 juillet > 18 septembre 2016Pays de Pontivy & valle

    du Blavet (Centre Bretagne)02 97 51 97 21

    www.artchapelles.com

    Lartdans leschapelles

    25e DITION

    VISUEL 2016.indd 2 08/04/16 14:07

  • Lart dans les chapelles 25e dition

    13 artistes / 20 sites patrimoniaux / 3 circuitsDu 8 juillet au 18 septembre 2016

    Depuis 25 ans, Lart dans les chapelles invite chaque t une vingtaine dartistes contemporains, de renomme nationale et internationale, investir des chapelles, pour la plupart des XVe et XVIe sicles, dans la rgion de Pontivy en Centre Bretagne.Cette manifestation estivale sarticule autour de la relation entre art contemporain et patrimoine, et plus particulirement le patrimoine religieux, exceptionnellement riche et dense en Centre Morbihan.

    Chaque artiste intervient dans une chapelle. Les uvres sont choisies ou penses spcifiquement pour les lieux et la grande majorit dentre elles fait lobjet dune production particulire et certaines sont ralises in situ dans le cadre dune rsidence.

    1

    Matthieu Pilaud, H.A.M et Laka, prsentes en 2014 et 2015 la chapelle Sainte-Noyale, Noyal-Pontivy Photo : Laurent Grivet.

    Contacts presse Alice Gauthier : charge de communication communication@artchapelles.com

    Tl. 02 97 27 97 31 - www.artchapelles.comLart dans les chapelles - 6 quai du Plessis - 56300 Pontivy

    Sommaire

    Un dialogue entre patrimoine et cration contemporaine p. 3Une manifestation ancre sur le territoire p. 525 ditions de cration : une exposition-vente p. 7Programmation artistique p. 8

    Direction artistique : Karim Ghaddab et ric Suchre

    Pierre-Olivier Arnaud - Chapelle Notre-Dame du Gohaz, Saint-Thuriau Burkard Blmlein - Chapelle La Trinit, Clgurec Claire Colin-Collin - Chapelle Saint-Tugdual, Quistinic Gabriele Di Matteo (uvre du FRAC Bretagne) - Chapelle Saint-Adrien, Saint-Barthlmy Natalia Jaime Cortez - Chapelle Sainte-Trphine, Pontivy Jean Laube - Chapelle Notre-Dame du Moustoir, Malgunac Anne Le Troter - Chapelle Saint-Meldoc, Locmeltro, Guern Manuela Marques - Chapelle Notre-Dame des Fleurs, Moustoir Remungol Catherine Melin - Chapelle Notre-Dame du Guelhouit, MelrandFlora Moscovici - Chapelle de la Trinit, BieuzyAlain Sicard - Chapelle Saint-Jean, Le SournMarylne Negro - Chapelle Sainte-Noyale, Noyal-PontivyDaniel Pontoreau - Chapelle Saint-Drdeno, Saint-Grand

    Informations pratiques p. 15Prsentation de lassociation p. 17

  • Un dialogue entre patrimoine et cration contemporaine

    3

    Laurette Atrux-Tallau, Chapelle Saint-Nicolas, Plumliau 2013 S.Cuisset

    Le projet de Lart dans les chapelles sarticule autour de la relation entre art contemporain et patrimoine, et plus particulirement le patrimoine religieux, exceptionnellement riche et dense en Centre Bretagne. En concevant une uvre spcifique pour la chapelle, chaque artiste entretient un dialogue intime avec ldifice, son architecture, son ornementation, son histoire, sa vocation premire.

    lheure o de nombreuses uvres sont spcifiquement conues pour lespace musal, la rencontre de lart contemporain avec les chapelles pose des questions qui ne peuvent tre exprimentes quici : que produit, en termes smantiques et formels, un saut visuel de cinq sicles ? Comment un artiste peut-il sinsrer dans un difice qui, fondamentalement, na pas besoin de lui ? Des changes de regards sont-ils possibles entre les fidles qui ont un usage religieux de la chapelle et les visiteurs qui vont y voir dabord un lieu dexposition ? Dans quelle mesure luvre est-elle influence, ou non, par cet espace singulier, ces matriaux, ces images, ces histoires ? Dune anne lautre, comment deux artistes qui interviennent successivement dans une mme chapelle vont-ils forger des visions parfois radicalement diffrentes de ce lieu ?

    Karim Ghaddab, directeur artistique

    Exprimentation, confrontation, dialogue

    Nous privilgions la cration phmre pour faire vivre chaque anne une uvre en un lieu offrant dautres regards, dautres rencontres, dautres lectures

    4

    En amont de la manifestation : Linstallation des uvres, un temps de rencontre privilgiLes montages des uvres in situ sont un moment privilgi dchanges et de mdiation au travers des rencontres entre les artistes et les voisins de la chapelle ou encore les coliers de la commune. Chaque lieu est inaugur individuellement dans le courant des mois davril et mai. Ces pr-vernissages , en amont du vernissage commun en juillet, favorisent la rencontre et lchange entre les artistes et les habitants du territoire, premiers visiteurs des chapelles.

    Retrouvez le programme des pr-vernissages sur notre site internet, www.artchapelles.com.

    Inauguration de linstallation de Jean Franois Maurige, chapelle Saint-Jean, Le Sourn, 2015 adc

  • Une manifestation vecteur de dveloppement local

    lorigine de cette manifestation,une commune de 700 habitants Cette alchimie, car il ne sagit de rien dautre, sest opre jour aprs jour depuis que les lus de la commune rurale de Bieuzy, emmens par leur maire, mon regrett prdcesseur Roland Le Merlus, lancrent le projet. Un petit noyau, au sein duquel une conseillre munici-pale et son mari, interpell par le souci dentretenir le patrimoine religieux qui, depuis la loi de 1905 est la proprit de la commune avec la charge totale de sauvegarde et dentretien se rsolut aider la population locale se rapproprier son hritage pour en puiser toutes les richesses. Les objectifs fondamentaux, annoncs ds lorigine, sont le dialogue entre la cration contemporaine et le patrimoine religieux, la mdiation des arts plastiques et celle du patrimoine.

    Bernard Delhaye, Prsident honoraire

    Lart dans les chapelles a mis en place un projet culturel mobilisant au fil des annes, dix-sept communes et deux communauts de communes, qui restent ce jour les premiers contributeurs financiers de la manifestation. Par son projet novateur et fdrateur, Lart dans les chapelles a t en mesure de gnrer des financements croiss de ltat, des collectivits territoriales et de partenaires privs, pour mener bien un projet artistique et culturel qui participe au dveloppement local. Avec prs de 100 000 entres enregistres chaque anne depuis 2008, Lart dans les chapelles est aujourdhui reconnu comme lun des vnements majeurs de la rgion Bretagne sur un plan artistique, mdiatique et touristique. Cette manifestation joue un rle important dans la sensibilisation du plus grand nombre au patrimoine et lart contemporain travers des actions de mdiation en direction notamment des habitants du territoire.

    5

    Chapelle Saint-Gildas, Bieuzy adc

    La chapelle, un lieu partagProprits des communes depuis la loi de 1905, les chapelles sont trs nombreuses en Bretagne. On dit mme que cest la plus importante concentration de patrimoine religieuxau monde !Le dpartement du Morbihan ne compte pas moins de 1 000 difices religieux. Certaines communes plus dune dizaine Ces chapelles sont encore quasiment toutes affectes au culte, mme sil ny a plus quune messe par an, loccasion du Pardon en lhonneur du saint patron de la chapelle. Ce sont gnralement des associations (appeles comits de chapelle) qui soccupent de leur entretien et de leur animation. Des ftes sont organises loccasion des clbrations religieuses, afin de rcolter les fonds ncessaires aux travaux dentretien et de restauration. En effet, indpendamment de toute conviction ou pratique religieuse, les chapelles restent le cur identitaire des quartiers ruraux qui constituent les communes. La manifestation elle-mme est ne de la volont dune mairie communiste anime par une quipe dinstituteurs lacs. Cest ce que lon appelle, juste titre, le paradoxe breton

    6

    Chapelle ND des Fleurs, Moustoir-Remungol adc

    Les circuits de Lart dans les chapelles vous invitent visiter galement des chapelles ou glises paroissiales remarquables, pour la plupart classes au titre des monuments historiques. Nous vous invitons dcouvir le long des circuits les chapelles Notre-Dame de Quelven Guern, Notre-Dame de Carms Neulliac, Saint-Nicodme Plumliau, Notre-Dame de la Houssaye Pontivy, Sainte-Suzanne Mr-de-Bretagne et les glises paroissiales de Bieuzy et lglise Saint-Mriadec Stival, Pontivy.

  • 7

    Du 1er au 4 juin 2016 la galerie Jean Fournier, ParisPuis du 8 juillet au 18 septembre aux Bains-douches, Pontivy

    A loccasion de sa 25e dition, Lart dans les chapelles et la galerie Jean Fournier (Paris) sassocient pour prsenter une exposition retraant 25 annes de cration contemporaine.Depuis 1992, prs de 400 artistes se sont confronts aux chapelles bretonnes, ouvertes dans le cadre de cette manifestation estivale. Pour loccasion, plus de 100 artistes prsenterons des oeuvres originales, mises en vente au profit de lassociation Lart dans les chapelles.

    La galerie Jean Fournier a t fonde en 1954 par Jean Fournier (1922 - 2006). Depuis les premiers engagements de Jean Fournier, les choix de la galerie sont principalement orients vers labstraction et les pratiques picturales des annes cinquante nos jours. Ces dialogues fconds et intergnrationnels fondent aujourdhui lidentit de la galerie et la dynamisent.Sous la prsidence de Monsieur Jean-Marie Bonnet, une quipe de trois personnes anime la galerie sous la direction dEmilie Ovaere-Corthay, ancienne conservatrice adjointe du Muse Matisse du Cateau-Cambrsis jusquen 2010. Elle a galement t en charge du commissariat de Lart dans les chapelles de 2010 2013. Retrouvez plus dinformations sur www.galerie-jeanfournier.com

    Du 1er au 4 juin 2016 - ParisVernissage de lexposition la galerie le jeudi 2 juin de 18h 20h30Galerie ouverte de 10h 12h30 et de 14h 19hGalerie Jean Fournier - 01 42 97 44 0022 rue du Bac - 75007 Paris

    Du 8 juillet au 18 septembre 2016 - PontivyDe 14h 19h tous les jours, sauf le mardi (ouvert uniquement samedi et dimanche en septembre)Les Bains-douches - 02 97 27 97 3113, quai Presbourg - 56300 Pontivy

    Achat des uvres pendant toute la dure de lexposition.

    Exposition-vente 25 ditions de cration

    Information pratiques

    Direction artistique : Karim Ghaddab et ric Suchre

    Un partenariat avec le Frac BretagneDepuis 2012, Lart dans les chapelles conduit un partenariat avec le Fonds rgional dart contemporain de Bretagne. Une uvre est choisie par les directeurs artistique dans les collections du Frac, en collaboration avec Catherine Elkar, directrice du Frac Bretagne.

    Pour cette dition, ce sont trois oeuvres de Gabriele Di Matteo : Grand Slnite, Petits Slnites et Lastronaute qui seront prsents dans la chapelle Saint-Adrien (Saint-Barthelemy).

    Karim Ghaddab est critique dart, membre de lAICA (Association internationale des critiques dart). Il enseigne lhistoire et la thorie des arts lcole suprieure dart et design de Saint-tienne. Il collabore diverses revues spcialises et crit de nombreuses prfaces de catalogues.

    ric Suchre enseigne lhistoire et la thorie des arts lcole suprieure dart et design de Saint-tienne, est membre de lAICA (Association internationale des critiques dart). Il codirige avec Camille Saint-Jacques la collection Beauts . Il a publi de nombreux livres sur lart.

    13 artistes invits en 2016

    8

    Pierre-Olivier Arnaud, Burkard Blmlein, Claire Colin-Collin, Gabriele Di Matteo*, Natalia Jaime Cortez, Jean Laube, Anne Le Troter, Manuela Marques, Catherine Melin, Flora Moscovici, Marylne Negro, Daniel Pontoreau, Alain Sicard*uvre de la collection du FRAC-Bretagne

    Las

    trona

    ute,

    200

    3 ph

    oto

    : Ant

    onio

    Man

    isca

    lco

  • 9

    Dg

    rad

    s III

    , 201

    4, im

    pres

    sion

    num

    riq

    ue s

    ur fa

    nion

    s de

    pap

    ier,

    3000

    cm, d

    imen

    sion

    s va

    riabl

    es, c

    ourte

    sy d

    e la

    rtist

    eet

    art:

    conc

    ept,

    Par

    is -

    vue

    dex

    posi

    tion

    abst

    ract

    , art

    : con

    cept

    , Par

    is, 2

    015

    Pierre Olivier ArnaudChapelle Notre-Dame du Gohaz, Saint-Thuriau

    Pierre-Olivier Arnaud poursuit une recherche qui sinscrit dans un monde et des modes de travail post-photographiques, dans lesquels les images sont sans cesse rinvesties et interroges selon des modes varis, les diffrents corpus quil constitue se matrialisant sous des formes allant de ldition la ralisation de livres comme densembles constituant une exposition, un sol, des guirlandes, des affiches.Depuis 1998 il a ralis et particip de nombreuses expositions monographiques comme collectives, dont rcemment : abstract la galerie art:concept Paris, Rideaux/blinds lInstitut dart contemporain de Villeurbanne, The Averty Show au Confort moderne, Poitiers, One More Time au Mamco, Genve. Pierre-Olivier Arnaud

    Tabl

    e en

    boi

    s, v

    erre

    , 201

    2

    AD

    AG

    P, P

    aris

    201

    6

    Burkard BlmleinChapelle de la Trinit, Clgurec

    ConversationsFaire merger des images laide de simples objets, dans la pense, limagination du spectateur.Les Conversations sont des mises en espace de divers objets htroclites, autant des objets sculpturaux cres ou travaills par lartiste que de simples objets trouvs ou achets, ou encore des objets provenant des collections de muses historiques. Il ne sagit pas, comme pour les ready-made dlever un objet au statut dart mais, au contraire, de ramener le potentiel de lart parmi tous ces objets qui nous entourent. Ces Conversations sont, bien entendu muettes, visuelles, plastiques. Elles se constituent par analogies formelles et matrielles qui tournent autour de sujets tels que : le sens des activits inutiles, le regard focalis, le temps qui scoule et qui tourne, les traces (tmoins dhistoire et dhistoires), lquilibre dune double prsence...Burkard BlmleinN en 1960 Wrzburg en AllemagneVit et travail Paris et Munichwww.bbluemlein.deReprsent par la galerie Bernard Jordan, Pariset la galerie Hafemann, Wiesbaden, Allemagne

    N en 1972 Lyon, vit et travaille LyonIl est reprsent par la galerie Art : Concept, Paris

    Claire Colin-CollinChapelle Saint-Tugdual, Quisitinic

    Je fais et refais la mme peinture depuis longtemps. La mme, diffrente. Cest une pratique dont lobjet se drobe. Une peinture abstraite trs concrte. Confrontation la surface. Quest-ce que je veux en face de moi ? Je suis sans cesse mobilise par la capacit de la peinture faire disparatre autant quapparatre. Jusquaux spectres.Je pars dun fond. Un espace de couleur, dont je ne sais la profondeur, lpaisseur, ou la vacuit. Je rpte des actes envers cette surface : ouvrir ou obturer, remplir, vider, percer, entamer, parcourir. Je barre. La rature dessine. Ce qui se perd donne lieu ce qui reste. Lempilement des couches, les recouvrements, les retraits, luttent avec la disparition. Obturation, masquage, dvoilement, sdiment, oblitration, stratification, rsurgence, effacement.La peinture refuse de ne pas durer. Elle lutte contre la destruction. La disparition de tout. La disparition de nos corps, de nos objets, de notre histoire. Ce fait invraisemblable de retourner la poussire.Claire Colin Collin

    San

    s tit

    re, P

    eint

    ur...

Recommended

View more >