L'ENFANT-ROI ET SA FAMILLE, L'ENFANT-TYRAN ET SA ENFANT ROI ET SA FAMILLE - LEUR... · – El niño-rey…

  • Published on
    22-Nov-2018

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

<ul><li><p>L'ENFANT-ROI ET SA FAMILLE, L'ENFANT-TYRAN ET SA FAMILLE,LEURS ENVIRONNEMENTSJanine Renier, Hannelore Schrod</p><p>Mdecine &amp; Hygine | Thrapie Familiale </p><p>2008/1 Vol. 29 | pages 103 118 ISSN 0250-4952</p><p>Article disponible en ligne l'adresse :--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------https://www.cairn.info/revue-therapie-familiale-2008-1-page-103.htm--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------</p><p>Pour citer cet article :--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------Janine Renier, Hannelore Schrod L'enfant-roi et sa famille, l'enfant-tyran et safamille, leurs environnements , Thrapie Familiale 2008/1 (Vol. 29), p. 103-118.DOI 10.3917/tf.081.0103--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------</p><p> Distribution lectronique Cairn.info pour Mdecine &amp; Hygine. Mdecine &amp; Hygine. Tous droits rservs pour tous pays.</p><p>La reproduction ou reprsentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorise que dans leslimites des conditions gnrales d'utilisation du site ou, le cas chant, des conditions gnrales de lalicence souscrite par votre tablissement. Toute autre reproduction ou reprsentation, en tout ou partie,sous quelque forme et de quelque manire que ce soit, est interdite sauf accord pralable et crit del'diteur, en dehors des cas prvus par la lgislation en vigueur en France. Il est prcis que son stockagedans une base de donnes est galement interdit.</p><p>Powered by TCPDF (www.tcpdf.org)</p><p>Doc</p><p>umen</p><p>t tl</p><p>cha</p><p>rg </p><p>depu</p><p>is w</p><p>ww</p><p>.cai</p><p>rn.in</p><p>fo -</p><p> - </p><p>- 90</p><p>.30.</p><p>179.</p><p>57 -</p><p> 26/</p><p>11/2</p><p>017 </p><p>07h2</p><p>3. </p><p> Md</p><p>ecin</p><p>e &amp;</p><p> Hyg</p><p>ine</p><p> Docum</p><p>ent tlcharg depuis ww</p><p>w.cairn.info - - - 90.30.179.57 - 26/11/2017 07h23. </p><p> Mdecine &amp;</p><p> Hygine </p><p>https://www.cairn.info/revue-therapie-familiale-2008-1-page-103.htmhttp://www.tcpdf.org</p></li><li><p>LENFANT-ROI ET SA FAMILLE,LENFANT-TYRAN ET SA FAMILLE,</p><p>LEURS ENVIRONNEMENTS</p><p>103</p><p>Thrapie familiale, Genve, 2008, Vol. 29, No 1, pp. 103-118</p><p>1 Assistante sociale, Thrapeute familiale Service de Sant Mentale (AIGS), IEFC, Institut Europen deformation continue, Lige.</p><p>2 Docteur en sociologie, Thrapeute familiale Service de Sant Mentale (AIGS), CFTF, Centre deFormation la Thrapie Familiale, Lige.</p><p>Rsum : Lenfant-roi et sa famille, lenfant-tyran et sa famille, leurs environnements. Lenfant-roi commelenfant-tyran nest jamais le fait exclusif dune situation ou dun contexte en particulier. Il est le rsultatdun processus o plusieurs lments interagissent. La notion de lenfant-roi ne dsigne pas seulement unefigure denfant, mais une forme de relation entre enfants et adultes qui semble modifie dans nos socitscontemporaines. Nous essayons de faire la distinction entre enfant-roi et enfant-tyran, nous abordons leurfonctionnement familial respectif ainsi que leur inscription dans notre contexte socioculturel. Les interroga-tions autour du travail clinique et les modalits thrapeutiques sont discutes.</p><p>Summary: The child-king and his family, the child-tyrant and his family, their environments. A child-king as a child-tyrant is never the exclusive fact of a particular situation or context. It is the result of theinteraction between several multifactor elements. The notion of Child-king does not only refer to a figureof a child, but to a relationship between children and adults, which seems to be modified in our contempo-rary societies. We try to distinguish a child-king from a child-tyrant, their respective family functioningand their inscription into our socio-cultural context. The interrogations about clinical work and therapeuticworking paths are open for discussion.</p><p>Resumen : El nio- rey y su familia, el nio- tirano y su familia, su medio ambiente. El nio-rey como elnio-tirano es nunca el hecho exclusivo de una situacin o de un contexto en particular. Es el resultado deun proceso donde varios elementos obran recprocamente. El concepto del nio- rey no designa sino unafigura de nio, sino una forma de relacin entre nios y adultos que parece modificada en nuestras socie-dades contemporneas. Intentamos hacer la distincin entre nio-rey y nio-tirano y los funcionamientosfamiliares respectivos as como su inscripcin en nuestro contexto sociocultural. Se discuten la interrogacinen torno al trabajo clnico y las modalidades terapeticas.</p><p>Mots-cls : Enfant-roi Enfant-tyran Fonctionnement familial Mythes Intervention thrapeutique.</p><p>Keywords : Child-king Child-tyrant Family functioning Myths Therapeutic intervention.</p><p>Palabras claves : Nio-rey Nio-Tirano Funcionamiento familiar Mitos Intervencin terapetica.</p><p>Janine RENIER1 et Hannelore SCHROD2</p><p>08_renier.qxp 5.3.2008 8:21 Page 103</p><p>Doc</p><p>umen</p><p>t tl</p><p>cha</p><p>rg </p><p>depu</p><p>is w</p><p>ww</p><p>.cai</p><p>rn.in</p><p>fo -</p><p> - </p><p>- 90</p><p>.30.</p><p>179.</p><p>57 -</p><p> 26/</p><p>11/2</p><p>017 </p><p>07h2</p><p>3. </p><p> Md</p><p>ecin</p><p>e &amp;</p><p> Hyg</p><p>ine</p><p> Docum</p><p>ent tlcharg depuis ww</p><p>w.cairn.info - - - 90.30.179.57 - 26/11/2017 07h23. </p><p> Mdecine &amp;</p><p> Hygine </p></li><li><p>104</p><p>Introduction</p><p>Notre pratique clinique nous confronte de plus en plus la problmatique delenfant-roi, tout comme celle de lenfant-tyran.</p><p>Ces problmatiques se sont multiplies ces dernires annes, renvoyant au mmemoment une interrogation sur les changements socitaux.</p><p>Les repres classiques sont devenus obsoltes et nous sommes contraints, quelque soit le modle de la famille nuclaire, revoir nos bases thoriques : les rles depre et de mre, les frontires gnrationnelles, etc.</p><p>Mais les concepts analytiques sont, eux aussi, interrogeables face ces nouvellesconstellations familiales. (Voir les couples homosexuels avec enfants, les famillesmonoparentales).</p><p>Nous savons que chaque contexte socioculturel produit sa propre psychopatho-logie, laquelle sinscrit dans un moment historique particulier. Actuellement, nousrencontrons lmergence du diagnostic dtat limite rvlateur dune socit quicherche ses limites, ses re-pres et ses pres. Notre socit se caractrise, lint-rieur de nos familles comme de nos institutions, par trop de mre. Les pres ontperdu leurs certitudes et sont la recherche de nouvelles identits.</p><p>Lenfant-roi nest jamais le fait exclusif dune situation ou dun contexte en par-ticulier. Il est le rsultat dun processus o plusieurs lments interagissent.</p><p>La notion de lenfant-roi ne dsigne pas seulement une figure denfant, mais uneforme de relation entre enfants et adultes.</p><p>Cest le rapport entre enfants et adultes qui est modifi dans nos socits contem-poraines. Notre socit est marque par un effacement de la diffrence entre les sexeset entre les gnrations. Drle de paradoxe : dans une socit qui clame le respect dela diffrence, se fait jour simultanment une tendance vouloir radiquer toute dif-frence.</p><p>Ceci nous amne parler du concept daltrit. Laltrit est une conqute difficileet progressive. Le dveloppement humain passe du semblable au diffrent. La diff-rence vient de sparations et de renoncements. Cest ce processus qui conduit verslautonomie. Ce processus nous semble, dans la problmatique de lenfant-roi, lafois acclr et simultanment frein.</p><p>Nous sommes plutt confronts des dpendances rciproques puissantes entreparents et enfants. Cependant dans le discours dominant, lindpendance est pourtantmise lavant-plan.</p><p>Lobservation de ces dpendances pose la question des mythes familiaux qui lessous-tendent. Lesquels sinscrivent dans des mythes sociaux eux-mmes trs pr-gnants et douloureusement multi-rfrentiels.</p><p>Ce questionnement amplifie encore nos interrogations: comment aider ces famillesdans lespace thrapie familiale ?</p><p>Nous faisons la diffrence entre enfant-roi et enfant-tyran, diffrence que nousaimerions travailler. Car, dans les multiples textes, les concepts sont parfois tran-gement indiffrencis.</p><p>08_renier.qxp 5.3.2008 8:21 Page 104</p><p>Doc</p><p>umen</p><p>t tl</p><p>cha</p><p>rg </p><p>depu</p><p>is w</p><p>ww</p><p>.cai</p><p>rn.in</p><p>fo -</p><p> - </p><p>- 90</p><p>.30.</p><p>179.</p><p>57 -</p><p> 26/</p><p>11/2</p><p>017 </p><p>07h2</p><p>3. </p><p> Md</p><p>ecin</p><p>e &amp;</p><p> Hyg</p><p>ine</p><p> Docum</p><p>ent tlcharg depuis ww</p><p>w.cairn.info - - - 90.30.179.57 - 26/11/2017 07h23. </p><p> Mdecine &amp;</p><p> Hygine </p></li><li><p>105</p><p>Les problmatiques enfant-roi, enfant-tyran nous confrontent nos propresvaleurs. Se pose alors la question : Comment crer des alliances thrapeutiques?Faut-il viter de prendre une attitude ducationnelle ? Comment continuer dve-lopper une attitude de multipartialit ? Quelles pistes thrapeutiques dgager ? Quelsoutils thrapeutiques privilgier ?</p><p>Mme si nous essayons de dfinir les concepts enfant-roi, enfant-tyran pournotre pratique clinique, il faut viser utiliser ces notions sans aboutir cependant une stigmatisation et un enfermement dans notre travail thrapeutique.</p><p>Mthode de travail</p><p>Nous avons propos aux participants dapprofondir les interrogations nonces enabordant un cas clinique rendu accessible laide dun jeu de rles.</p><p>Les questions qui leur ont t poses se sont situes des niveaux logiques diff-rents et nous avons tent daller vers une lecture cologique du phnomne enfant-roi/enfant-tyran.</p><p>Le terme cologie est utilis pour nommer les relations circulaires des individusentre eux et avec leur milieu de vie, ainsi que les consquences de ces relations.</p><p>Chaque niveau de questionnement a t dvolu un sous-groupe de travail :</p><p>1. Julien : enfant-roi/enfant-tyran? Quels symptmes observez-vous? Tentez de faire une distinction entre les deux ?</p><p>EnvironnementsMythes sociaux</p><p>Institutions</p><p>EcoleMre Pre</p><p>G.P.</p><p>Loisirs</p><p>SoinsFrres et surs</p><p>FamillesMythes familiaux</p><p>Rseaux primairesAmis, voisins</p><p>Enfant</p><p>08_renier.qxp 5.3.2008 8:21 Page 105</p><p>Doc</p><p>umen</p><p>t tl</p><p>cha</p><p>rg </p><p>depu</p><p>is w</p><p>ww</p><p>.cai</p><p>rn.in</p><p>fo -</p><p> - </p><p>- 90</p><p>.30.</p><p>179.</p><p>57 -</p><p> 26/</p><p>11/2</p><p>017 </p><p>07h2</p><p>3. </p><p> Md</p><p>ecin</p><p>e &amp;</p><p> Hyg</p><p>ine</p><p> Docum</p><p>ent tlcharg depuis ww</p><p>w.cairn.info - - - 90.30.179.57 - 26/11/2017 07h23. </p><p> Mdecine &amp;</p><p> Hygine </p></li><li><p>106</p><p>2. Formulez vos hypothses sur le fonctionnement de la famille de Julien. Quidnotamment des notions dautonomie et de dpendance ?</p><p>3. Relevez dans la Socit les Mythes qui influencent la problmatique desfamilles : enfant-roi/enfant-tyran.</p><p>4. Proposez des pistes thrapeutiques en fonction de votre exprience clinique,argumentez.</p><p>Nous avons partag nos analyses, nos expriences cliniques, et nous avons ensuitelabor conjointement des hypothses sur la gense et les fonctions de tels compor-tements. Le texte qui suit est un rsum de la coproduction groupes/animatrices.</p><p>Jeu de rle</p><p>Dans la narration de la situation clinique qui fut joue, nous ne dcrirons que lesaspects les plus pertinents avec le thme de notre travail :</p><p>Il sagit dun enfant qui sappelle Julien, g de 13 ans.La thrapeute de famille du Service de Sant Mentale le reoit avec ses parents et sonpetit frre Maxime, g de 2 ans.Ils sont adresss par la psychologue du centre psycho-mdico-social rattach lcole :en 2e anne du secondaire, il rencontre des problmes dapprentissage, de comporte-ment et de violence, tant avec les professeurs (il menace dincendier la maison de lundentre eux), quavec les autres lves (il casse le nez dun condisciple), il fume rgu-lirement des joints. Cette constellation dlments est connue par les parents aprsque Julien ait t menac de renvoi dfinitif.</p><p>Ecrass et confus, les parents tentent dexpliquer leurs propres difficults avec Julien :ils se disent constamment en conflit avec lui concernant les rsultats scolaires, les sorties,ses attitudes la maison : il les pousse bout et ne supporte aucune contrainte</p><p>Ils narrivent pas appliquer leurs menaces de sanctions : Il faut que Julien com-prenne de lui-mme les problmes, on veut quil ait droit la parole. En mme tempsquils cherchent mettre des limites, ils lui offrent de gros cadeaux pour se fairepardonner, esprant susciter enfin une raction favorable .Julien lui aussi se montre contradictoire ; aprs avoir menac sa mre dun couteau, illui offre un parfum: Evidemment cest aussi pour faire oublier ses btises et nousamadouer. Contrari, il se venge sur son frre Maxime et sarrange pour que lesrapports dgnrent entre tous dans la famille .</p><p>Les participants nous montrent une situation difficile vivre pour chacun des prota-gonistes : Julien, les parents, les condisciples et les adultes qui gravitent autour de lui.</p><p>Pendant la consultation, Julien se montre agit, circule dans tous les sens, touche tout,coupe la parole ses parents, la thrapeute, signale tout moment quil na rien faire l, quil na rien demand, quil a dautres rendez-vous plus urgents honorerce faisant, il occupe tout lespace, est omniprsent omnipotentSi le mari exprime un geste amical de soutien lgard de sa femme et tente par lesmots de cadrer quelque peu Julien, il apparat nanmoins comme un pre dsengag.La mre adhre au discours du pre pendant quelle prend physiquement distance vis--vis de lui.</p><p>08_renier.qxp 5.3.2008 8:21 Page 106</p><p>Doc</p><p>umen</p><p>t tl</p><p>cha</p><p>rg </p><p>depu</p><p>is w</p><p>ww</p><p>.cai</p><p>rn.in</p><p>fo -</p><p> - </p><p>- 90</p><p>.30.</p><p>179.</p><p>57 -</p><p> 26/</p><p>11/2</p><p>017 </p><p>07h2</p><p>3. </p><p> Md</p><p>ecin</p><p>e &amp;</p><p> Hyg</p><p>ine</p><p> Docum</p><p>ent tlcharg depuis ww</p><p>w.cairn.info - - - 90.30.179.57 - 26/11/2017 07h23. </p><p> Mdecine &amp;</p><p> Hygine </p></li><li><p>107</p><p>Pendant ces squences Julien continue provoquer, fait diversion, adopte une attitudehumoristique, clownesque, parat insaisissable renvoie ses parents la verbali-sation dun sentiment dimpuissance et de culpabilit</p><p>Quant lhistoire de Julien et de sa famille, nous apprenons ple-mle diffrents lments.Les parents se rvlent courageux et sont trs investis dans leur profession respective(traiteur pour le pre, infirmire pour la mre). Peu aprs sa naissance, Julien prsenteun pneumothorax et est hospitalis 10 jours, ensuite il est rapidement pris en charge temps plein par sa grand-mre maternelle qui prsente elle-mme un pisode dpres-sif suite au dcs du grand-pre. Elle octroie Julien une place prpondrante : Il estson Dieu. Elle disqualifie rgulirement lautorit des parents et ne leur laisse aucuneplace structurante dans sa vie. Ils sont contraints de le changer dcole pour reprendreun rle plus actif dans son existence et le rcuprer sous leur toit. La mre tente alorsde sinstaller dans une relation de grande proximit affective avec lui.Les questions autour de la mort de la mamy laissent entrevoir un Julien enfin attentifet mu, beaucoup dinterrogations paraissent rester sans rponse, laissant planer lom-bre dun possible secret ?Ce deuil a t trs traumatique pour Julien : Si mamy avait vcu, je serais mieuxdans ma peau et cest sr, je ferais moins de conneries. </p><p>Nous avons pu percevoir comment fonctionne la relation entre lenfant, sesparents et leurs environnements. Nous allons maintenant reprendre certaines despropositions nonces, construire des hypothses et tenter de mettre en perspectiveles diffrentes logiques sous-jacentes ces problmatiques.</p><p>Nous cherchons comprendre la complexit de ces phnomnes tout en rfl-chissant des interventions locales, notamment sur le plan thrapeutique.</p><p>Lenfant-roi et ses symptmes</p><p>Il est courant dentendre, propos de lenfant-roi quil pousse bout (5),quil cherche la limite, teste les limites, teste ladulte, etc.</p><p>Dautres symptmes sont frquemment cits galement ; intolrance la frustra-tion, sentiment permanent dinsatisfaction, agitation motrice, instabilit, absence totalede retenue, troubles du comportement, dpression masque, sentiment de toute-puissance ; attitude irrespectueuse vis--vis des parents et des adultes en gnral,tant dans les mots que dans les actes.</p><p>Dans la vie de cet enfant, pas de temps pour lennui, le rve, la cration il resteenferm dans des forces pulsionnelles et est vritablement en panne de dsir li aumanque de manque (14).</p><p>Lenfant-tyran et ses symptmes </p><p>Pour ce texte, nous nous sommes appuyes sur notre propre exprience clinique, ausein dune Unit de thrapie familiale implante Herstal (Belgique). Nous nous som-mes galement inspires des travaux de recherche effectus par Pierrette Witkowski(19). Elle travaillait avec son quipe durant les annes 1994 et 1995 dans un servicede psychiatrie infanto-juvnile du nord de la Meurthe-et-Moselle (France).</p><p>08_renier.qxp 5.3.2008 8:21 Page 107</p><p>Doc</p><p>umen</p><p>t tl</p><p>cha</p><p>rg </p><p>depu</p><p>is w</p><p>ww</p><p>.cai</p><p>rn.in</p><p>fo -</p><p> - </p><p>- 90</p><p>.30.</p><p>179.</p><p>57 -</p><p> 26/</p><p>11/2</p><p>017 </p><p>07h2</p><p>3. </p><p> Md</p><p>ecin</p><p>e &amp;</p><p> Hyg</p><p>ine</p><p> Docum</p><p>ent tlcharg depuis ww</p><p>w.cairn.info - - - 90.30.179.57 - 26/11/2017 07h23. </p><p> Mdecine &amp;</p><p> Hygine </p></li><li><p>108</p><p>Vingt-deux familles furent retenues pour cette recherche: Elles venaient en consul-tation pour un enfant ou un adolescent dfini comme violent par ses proches, cest--dire prsentant un comportement perturbateur, sans que celui-ci ne sinscrive dansune pathologie psychiatrique caractrise de lenfant ou des parents ou ne soit associ une dficience intellectuelle.</p><p>Pierrette Witkowski liste une srie de symptmes qui reviennent avec rgularit :</p><p> Comportement tyrannique la maison (souvent tiquet comme trs prcoce parla famille), avec refus dobissance et colres, accompagnes ou non de menaces,dintimidations, de dgts matriels, dagressions physiques (morsures, coups);</p><p> Echec scolaire frquent mais non systmatique, refus dinvestissement (grve delcole), potentialits intellectuelles gnralement non mises en cause : Il peutquand il veut;</p><p> Extension des problmes domestiques lextrieur de la maison avec vols, violence lcole, dgradations matrielles sur la voie publique, etc. ; </p><p> Menaces auto-agressives (menaces de suicide, de fugue).</p><p>Les symptmes de lenfant-tyran tmoignent, semble-t-il, de plus dintensit, desouffrances, de dsespoirs, que ceux de lenfant-roi et, au-del des mots, sexprimentpar des passages lacte violents.</p><p>Cette tyrannie de lenfant reste pourtant paradoxalement porteuse despoir, ellesemble chercher un objet qui rsistera enfin sa destructivit. </p><p>Ainsi pour les participants les symptmes de Julien peuvent aussi tre vuscomme une mtaphore : Le patient et la famille tentent de concilier dans un sym-bole quivoque des exigences contradictoires. Tout se passe comme si le symptmeen tant que mtaphore russissait concilier ce qui dans la ralit soppose, et quencristallisant lopposition, il figeait cette ralit. (11).</p><p>Le symptme peut tre lu la fois comme un appel au changement et commeune tentative de maintien du statu quo, nous disent les participants.</p><p>La famille enfant-roi</p><p>Cette famille va tenter de coller de prs ou de loin au modle d

Recommended

View more >