Mon Païs - Hiver 2012

  • View
    227

  • Download
    4

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Hiver 2012 - Mon Païs - Communauté de communes du Pays de Pierrefort

Text of Mon Païs - Hiver 2012

  • ditoBien se chauffertout en rdui-sant le montantde ses factures,qui nen a pasrv ?

    Dsormais, vous allez pouvoirraliser ces travaux grce lengagement et au soutien dela Communaut de Communesqui fait de lhabitat une de sespriorits pour les annes venir. Propritaires occupants,propritaires bailleurs voustes concerns ! Nos com-munes membres bnficientgalement de notre aide pourque nous habitions mieux maisaussi que nous puissions lar-gir notre offre locative et ac-cueillir de nouveaux habitants.

    Lattractivit de notre territoirecest aussi rpondre vos at-tentes, celles de nouvellespopulations, en crant de nou-veaux services (micro-crche,maison de sant), en dvelop-pant de nouvelles activits (cir-cuits VTT, centre questre), enamliorant lexistant (transportsscolaires), tout en sengageantdans la prservation de notreenvironnement.

    Mme si la conjoncture nestpas favorable, nous faisons lechoix de privilgier linvestisse-ment pour maintenir notre d-veloppement.

    Louis GALTIERPrsident de la

    Communaut de communesdu Pays de Pierrefort

    Brezons CzensGourdiges

    Lacapelle-BarrsLieutads MalboNarnhac Oradour

    Paulhenc PierrefortSainte-Marie

    St-Martin/VigourouxHIVER 2011-2012

    Le journal de la Communaut de Communes du Pays de Pierrefort

    Lhabitat :une priorit pour les annes venir

    Communaut de communes du Pays de Pierrefort1 bis, rue du Plomb du Cantal 15230 PIERREFORT Tl. : 04 71 23 23 54 Fax : 09 71 70 59 84 infos@paysdepierrefort.com paysdepierrefort.com

    La Communaut de Communes du Pays dePierrefort sest engage, depuis plusieurs an-nes, dans une politique dhabitat.Aujourdhui elle souhaite encore accentuer sadmarche pour deux raisons :

    Le dveloppement de la politique dac-cueil et lattractivit de notre territoire pas-sent par la rnovation et le dveloppementde notre parc locatif. La qualit et le confort des logements doi-vent tre encore accrus tant ceux des pro-pritaires bailleurs que ceux despropritaires occupants.

    Pour atteindre ses objectifs, la Communautde Communes du Pays de Pierrefort met enplace plusieurs actions phares :Le Plan Local dUrbanisme pour conforterles actions en matire dhabitatCest un document de travail qui va nous per-mettre de concentrer et de planifier nos ac-tions sur des axes prioritaires ; certains sontdj dfinis :

    sinscrire dans une dmarche de dvelop-pement durable, cest--dire avec le re-cours aux nergies renouvelables, rsorber lhabitat insalubre, accrotre notre parc locatif, favoriser la mixit sociale.

    Linscription dans leprogramme Habiter mieuxLa Communaut de Com-munes du Pays de Pierre-fort sest engage auprsde lANAH (Agence Natio-nale de lHabitat), dans unedynamique dincitation la rnovation thermique des logements depropritaires occupants. Lobjectif est de per-mettre aux personnes concernes (sousconditions de ressources) de bnficier dungain nergtique dau moins 25%.Des aides financires forfaitaires viennent com-plter laide de lANAH qui peut aller de 20 35%. La Communaut de communes sen-gage, quant elle, apporter une aide com-plmentaire hauteur de 500 par logement.Le lancement dune nouvelle OPAHLe Pays de Pierrefort a dj bnfici duneOpration Programme dAmlioration delHabitat de 1997 1999. Au cours de cette p-riode 2 280 000 de travaux ont t engags.Cette opration a eu un impact trs bn-fique sur le nombre mais aussi la qualit deslogements tant des propritaires occupantsque des propritaires bailleurs. Nanmoins,

    aujourdhui, la demande en termes de loge-ments locatifs nest plus, nouveau, pleine-ment satisfaite.Les ambitions de la nouvelle O.P.A.H. consis-tent donc :

    poursuivre la rsorption de lhabitat in-digne qui reprsente en moyenne 31,5%du parc de rsidences principales, juguler laugmentation du nombre de lo-gements vacants qui reprsentent encoreun peu plus de 12% du parc rsidentieltotal, veiller la restauration du bti, trs sou-vent de caractre, afin que les travaux surles logements contribuent galement unevalorisation patrimoniale,mettre en avant les savoir-faire locaux, reproduire les mesures mises en uvrelors de la prcdente OPAH favorisant lemaintien domicile des personnes ges, favoriser les projets sinscrivant dans unedmarche de dveloppement durable etayant recours, notamment, aux nergiesrenouvelables. donner du travail aux entreprises du b-timent.

    Nous avons aujourdhui les autorisations pr-fectorales ncessaires cette opration ; parconsquent, ltude oprationnelle commen-cera ds le mois de mai pour une priodedenviron 9 mois. Quant lanimation, elle sefera sur une priode allant de 2013 2015.Le soutien fort de la Communaut auprs deses communes membres pour la construc-tion ou la rnovation de logements sociauxPour cela, la Communaut de Communes adcid de participer financirement linves-tissement des communes en apportant uneaide de 10% du montant Hors Taxe, sousforme de fonds de concours, pour les tra-vaux et honoraires darchitecte.Nous sommes une des seules collectivitsdans le Cantal mener ce genre daction.Ainsi, les communes de Narnhac, Pierrefort,Saint-Martin sous Vigouroux, Sainte-Marieet Lacapelle-Barrs vont bnficier daidespour un montant de plus de 88 000 .

    La 1re convention a t signe le 3 fvrier entre M.BONAL, Maire de Lacapelle-Barrs et M. GALTIER,Prsident de la Communaut de Communes.

  • Pays de Pierrefort

    Point sur lavancement des dossiers

    Afin dassumerpleinement cettecomptence sup-plmentaire, laCommunaut deCommunes duPays de Pierreforta fait le choix derecruter un nou-vel agent, dont leposte est financen partie par leConseil Gnral.

    Dans le cadre dune mutat ion,Mlle Christelle Rousseau a donc re-joint le service administratif o elle as-sume galement laccueil de la Maisondes services.Depuis son arrive, elle a pris contactavec les techniciens du Service Trans-ports du Conseil Gnral et gale-ment organis une rencontre avec les

    communes actuellement gestionnairesafin dchanger et duvrer ensemble.En effet, ds le mois de mai et loc-casion des prochaines inscriptionspour la rentre de septembre 2012,elle sera lunique correspondante pourles familles, le Conseil Gnral, lestablissements scolaires et les trans-porteurs.Les circuits actuels, encore souscontrat, ne seront pas remodels pourla prochaine rentre. Nanmoins, laplupart dentre eux tant soumis ap-pels doffres pour 2013-2014, ilconviendra de rflchir leur refonte.Pour cela, une harmonisation des ho-raires serait souhaitable. En effet sitous les tablissements du primaireproposaient des horaires identiques,cela faciliterait le quotidien des familleset lorganisation des circuits. En outre,

    mutualiser les ramassages permettraitgalement de limiter les cots.Enfin, uniformiser les tarifs pour len-semble des communes nous parat in-dispensable et soulignerait notrevolont dune solidarit territoriale.Pour atteindre cet objectif, la Commu-naut de Communes du Pays de Pier-refort associera les diffrents acteurs(les communes, les responsables destablissements scolaires, les associa-tions de parents dlves,) qui pour-ront voquer les remarques etsuggestions lies au transport. Ellesouhaite ainsientretenir desrelations parte-nariales nces-saires au bonfonctionnementdes transportsscolaires.

    Maison de sant : le projet pass au scanner

    Lors de notre prcdente dition, nous voquions la prise en charge de nouvelles comptences par la communaut de com-munes. Depuis, les choses ont avanc et nous tenons vous faire part des dernires volutions.

    Transports scolaires : une nouvelle interlocutrice

    Le vendredi 13 janvier dernier, en mairiede Neuvglise, Louis Galtier, accompa-gn de ses vice-prsidents, a ouvert unerunion de travail en affirmant quil sou-haitait commencer le travail au plusvite. Une phrase bien reue par lesmembres du Conseil municipal de Neu-vglise et les professionnels de santprsents la runion.Alain Barthlmy, Dlgu territorial delAgence Rgionale de Sant du Cantal,a confirm que le projet de maison desant visant les secteurs de Neuvgliseet de Pierrefort a reu un avis favorabledu comit de slection rgional . Dau-tres points ont t voqus telles queles aides financires envisageables pour

    sa construction, qui seront sollicitespour lanne 2013, ainsi que les modali-ts de gestion de ltablissement.Le 24 janvier dernier, le choix du terrain a

    t arrt par le Conseil municipal de Neu-vglise. Ce sera au cur du bourg, sur unterrain communal. Une consultation dar-chitectes sera lance prochainement.

    Les rsultats dfinitifs de lenqute rali-se auprs des familles concernes parla garde des enfants de moins de 6 ansont t prsents en fin danne der-nire aux partenaires (la MSA, la CAF, leConseil Gnral et les Maires), ainsiquaux familles et aux assistantes mater-nelles (photo ci-dessous).

    Au vu des analyses et des orientationsproposes par ce diagnostic, le Conseilcommunautaire a donn, le 1er dcem-bre dernier, un accord de principe lacration dune micro crche ; lobjectifgnral tant de rpondre aux besoinsdes familles en augmentant et en diver-sifiant loffre, tout en restant vigilant ne

    pas entrer en concurrence avec les assis-tantes maternelles.Des contacts ont t pris pour la rali-sation de la structure qui devra rpondre des conditions de confort, de scuritoptimale ainsi qu toutes les problma-tiques dintgration architecturale et dedveloppement durable.Un terrain a t pressenti. Il sagit dudernier lot vacant de la zone artisanale Pierrefort.La Communaut de Communes dsireainsi raliser un investissement respon-sable, parfaitement adapt lavenirdes enfants.Pour financer cette structure, des crditsont dores et dj t demands auprsde lEurope (Leader) et de ltat. LeConseil Gnral, la Caisse dAllocationsFamiliales et la MSA seront galementsollicits.

    La petite enfance : accord de principe pour le projet micro crche

  • Environnement et activits de pleine natureOu comment concilier protection de la nature et activits humaines...

    La Zone Natura 2000 G