quelles acquisitions pour les élèves

  • Published on
    05-Jan-2017

  • View
    215

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • AVERTISSEMENT

    Ce document est le fruit d'un long travail approuv par le jury de soutenance et mis disposition de l'ensemble de la communaut universitaire largie. Il est soumis la proprit intellectuelle de l'auteur. Ceci implique une obligation de citation et de rfrencement lors de lutilisation de ce document. D'autre part, toute contrefaon, plagiat, reproduction illicite encourt une poursuite pnale. Contact : ddoc-theses-contact@univ-lorraine.fr

    LIENS Code de la Proprit Intellectuelle. articles L 122. 4 Code de la Proprit Intellectuelle. articles L 335.2- L 335.10 http://www.cfcopies.com/V2/leg/leg_droi.php http://www.culture.gouv.fr/culture/infos-pratiques/droits/protection.htm

  • Mmoire Master STAPS 2me anne 2010/2011

    Natation au baccalauratpreuve de 3 fois 50 mtres :quelles acquisitions pour les lves ?UFR STAPS NANCY Master 2

    tudiante : HAFFNER ValrieTuteur : MORIEUX MarcAnne universitaire : 2010/2011

    1/43

  • Mmoire Master STAPS 2me anne 2010/2011

    Table des matiresA. Introduction:....................................................................................................................................3

    I. Prsentation de l'preuve de natation au baccalaurat:...............................................................3II. Buts dfendus par l'preuve :....................................................................................................3

    1. La performance:....................................................................................................................32. La rcupration:....................................................................................................................43. L'estimation :.........................................................................................................................54. Mon hypothse de recherche :...............................................................................................55. Bilan :....................................................................................................................................6

    B. Partie thorique : l'preuve ...........................................................................................................71. Prsentation de l'preuve:.......................................................................................................72. Les apprentissages en fonction du niveau :............................................................................83. Les comptences acqurir par les lves: Ce que les lves doivent acqurir au niveau de la performance: ..........................................................................................................................94. Ce que les lves doivent acqurir au niveau de la rcupration:........................................105. Ce que les lves doivent acqurir au niveau de l'estimation:.............................................116. Relation entre performance et estimation:...........................................................................11

    C. Historique : Comparaison des 2 preuves: .................................................................................121. Prsentation et comparaison des 2 preuve:........................................................................122. Comptence attendue en fonction de l'preuve:..................................................................133. Comparaison des modes de dplacement:...........................................................................144. La notion d'estimation: ......................................................................................................155. Conclusion:.........................................................................................................................16

    D. Mthodologie:..............................................................................................................................17I. Prsentation du protocole mis en place:.....................................................................................17

    1. Les donnes chronomtriques:.............................................................................................172. Prsentation du questionnaire:.............................................................................................183. Analyse des donnes ...........................................................................................................184. Les rsultats..........................................................................................................................195. Tableau indiquant des donnes gnrales sur la population interroge:..............................19

    II. Exploitation des donnes chronomtriques:.............................................................................201. Analyse des donnes : temps raliss ,des filles, chaque 50 mtres et leurs estimations ;...................................................................................................................................................202. Analyse des donnes : temps raliss des garons chaque 50 mtres et leurs estimations ...................................................................................................................................................233. Analyse comparative:..........................................................................................................264. Mise en relation des donnes avec les hypothses de dpart. ............................................27

    III. Exploitation des questionnaires en relation avec les donnes chronomtriques: Analyse des questionnaires et lien avec les temps estims et raliss:..............................................................28

    1. Quelles sont les acquisitions des lves en terme de performance :....................................282. Sentiment de comptence des lves par rapport la performance:....................................303. Quelles sont les acquisitions des lves en terme de gestion de l'effort inter-courses:.......314. Sentiment de comptence des lves par rapport la rcupration :...................................325. Quelles sont les acquisitions des lves en terme d'estimation:...........................................336. Sentiment de comptence des lves par rapport l'estimation:.........................................35

    E. Conclusion: .................................................................................................................................36F. Bibliographie:...............................................................................................................................38G. Annexes:.......................................................................................................................................39

    2/43

  • Mmoire Master STAPS 2me anne 2010/2011

    A. Introduction:

    I. Prsentation de l'preuve de natation au baccalaurat:L' preuve de natation est value au baccalaurat en contrle en cours de formation, et

    est, pour la plupart des lves, un choix dans le but de ne pas tre pnalis en obtenant la moyenne

    pour certains, voire de gagner des points pour d'autres.

    C'est le bulletin officiel n 31 du 6 Septembre 2007, qui dfinit le protocole de cette preuve, dont

    le but est, pour le bachelier, de raliser 3 courses de 50 mtres afin d'acqurir la meilleure note

    possible.

    Cette preuve s' organise de manire spcifique et selon une notation clairement dfinit,

    mis en avant dans le protocole des programmes1. Elle se caractrise par trois courses de 50 mtres,

    entrecoupes de 10 minutes de rcupration active dans l'eau.

    Sa spcificit rside dans le fait que la performance n'est pas l'unique critre d'valuation, mais que

    sont galement pris en compte les moments de rcuprations, ainsi que l'estimation de l'lve la

    fin de chaque course.

    Ce n'est donc pas seulement la performance qui compte, mais galement la gestion de l'effort.

    II. Buts dfendus par l'preuve :Cette preuve donc t construite autour de plusieurs paramtres, qui poursuivent

    chacun des buts diffrents mais qui peuvent apparatre comme complmentaires.

    1. La performance:

    Le 1er paramtre correspond la comptence propre 1 des programmes de lyce qui est

    de "raliser une performance motrice maximale mesurable une chance donne"2.

    La notion de performance motrice renvoie une vitesse de nage; ici, cette valeur correspond au

    temps ralis par l'lve chaque 50 mtres.

    Pour produire des performances motrices, il faut disposer dun certain nombre de

    ressources; ce sont ces ressources individuelles, que chaque lve a pu dvelopp au cours du cycle

    grce aux sollicitations de chaque entrainement, qui vont leur permettre de raliser la meilleure

    1 Bulletin officiel n 31 du 6 Septembre 2007

    2 Bulletin officiel spcial n4 du 29 avril 2010, P.3

    3/43

  • Mmoire Master STAPS 2me anne 2010/2011

    performance.

    De plus chaque course est un moment ou l'lve apprend se connatre dans l'effort. Il

    apprend se confronter lui mme, se dpasser, peut-tre mme se surpasser. C'est par cette

    connaissance de soi, de ses limites, qu' il va pouvoir mieux grer ses efforts et grer ses 3 courses.

    2. La rcupration:

    Le temps de rcupration est galement un moment de gestion pour l'lve qui en

    rcuprant activement dans leau se prpare leffort suivant, particulirement entre le 1er et le 2nd

    50 mtres, puis entre le 2nd et le 3me 50mtres.

    Cette priode de rcupration est ncessaire pour reconstituer les stocks nergtiques et participer

    l'limination de lacide lactique cre au cours de chaque 50 mtres.

    La vitesse d'limination de l'acide lactique reste variable selon les individus. Le problme est donc

    de trouver la meilleure rcupration active afin de reprendre une activit physique le plus

    rapidement possible et doptimiser la future performance.

    La rcupration dpend de l'lve et de ses besoins, c'est donc lui qui doit la grer pour qu'elle soit

    la plus efficace, pour poursuivre l'preuve dans les meilleures conditions et reproduire ainsi une

    performance motrice.

    La rcupration est une radaptation progressive l'effort.

    En plus de la rcupration et de la prparation l'effort, ce moment joue galement un

    rle important de prparation mentale pour l'lve, car elle permet de retrouver des sensations de

    nages, de se centrer sur des aspects techniques, de se reconcentrer pour la suite de l'preuve.

    La gestion de ce temps est capitale pour le jeune, puisqu'il va l'adapter ses besoins, et apprendre

    "concevoir des projets d'entranement" 3.

    La rcupration est un temps essentiel de prparation mentale pour poursuivre l'preuve dans les

    meilleures conditions.

    Cependant, lchauffement et lventuelle rcupration conscutive la ralisation du

    3me 50 mtres nentrent pas dans lvaluation.

    3 Bulletin officiel spcial n4 du 29 avril 2010, P.3

    4/43

  • Mmoire Master STAPS 2me anne 2010/2011

    On peut le regretter, notamment pour l'chauffement, prcdant la 1re course, prpare l'organisme

    raliser un effort. Celui-ci va permettre au corps d'atteindre une mise en marche optimale (cur,

    poumons, muscles, articulations.) et donc de s'adapter l'effort.

    Par ailleurs, la rcupration, tant coteuse nergtiquement, peut nuire la performance de l'lve

    en fonction de son niveau.

    La rcupration dans cette preuve permet au lycen d'tre engag lucidement dans sa pratique en

    rcuprant d'un effort mais aussi en se prparant physiquement et mentalement au suivant.

    3. L'estimation :

    Estimer, c'est valuer; dans l'preuve de natation au baccalaurat, il s'agit pour le

    candidat d'valuer ses performances motrices en donnant le temps qu'il pense avoir ralis la

    fin de chaque course.

    L'lve doit donc se connatre, particulirement dans chaque course, pour pouvoir juger la

    performance qu'il vient de raliser. Pour cela, il devra, tout au long du cycle, se confronter

    cette preuve et multiplier les tentatives pour connatre ses temps chaque course et apprendre

    les estimer pour que le jour de l'preuve il rentre dans la fourchette de temps des 3 secondes.

    En effet, estimer un temps pendant un effort est difficile, il faut juger sa vitesse de nage ce qui

    n'est pas vident. Nanmoins, l'estimation est plus ou moins difficile en fonction de la distance

    parcourir, moins la distance est grande plus la marge d'erreur est rduite.

    4. Mon hypothse de recherche :

    Je vais chercher vrifier que les lves, par cette preuve, apprennent grer leurs performances

    motrices mais aussi grer les facteurs de l'entrainement, notamment la rcupration, qui

    permettent de les raliser.

    Les lves apprennent grer leurs courses, pendant l'effort, mais galement lors des phases de

    rcupration.

    Ainsi, ils vont, pour grer leurs courses pendant l'effort, apprendre adapter leur vitesse de nage, la

    plus optimale la distance de 50 mtres.

    5/43

  • Mmoire Master STAPS 2me anne 2010/2011

    En ce qui concerne la gestion de la rcupration, les lycens vont chercher adapter leur vitesse de

    nage, choisir la distance parcourir pour rcuprer suffisamment et sans se fatiguer (100 mtres,

    150 mtres).

    Pour pouvoir grer au mieux cette preuve, ils vont devoir multiplier les tentative des 3 fois 50

    mtres, au cours du cycle, pour connatre leurs temps de nage chaque course et pouvoir estims

    celui-ci dans une fourchette de 3 secondes. Ils pourront alors proposer des estimations rflchies au

    regard de leurs performances antrieures.

    Cependant, le jour de l'preuve, l'lve peut faire un choix entre raliser les performances motrices

    maximales et essayer d'obtenir la meilleure note au niveau de la moyenne des temps raliss, ou tre

    exacte dans ses estimations en reproduisant une course type, celle travaille et connue.

    Au niveau de l'estimation, nous pouvons penser que plus l'lve est expert, et ses temps moyens sur

    les trois 50 mtres se rapproches du 13/13, plus ces prvisions seront proches des performances

    ralises, car ils se connaissent mieux dans la course et donc savent mieux estimer leur

    performances que les lves moins performants.

    5. Bilan :

    Cette nouvelle preuve exige des lves une gestion particulire de chaque phase de

    l'entrainement, c'est--dire, adapter leurs nages et aussi leurs vitesses pour mieux rcuprer

    activement, et reprendre ensuite des vitesses leves leur permettant d'voluer sur des registres

    d'effort vitesse de nage maximale, mais aussi d'valuer cette vitesse.

    Cette preuve met en avant les effets bnfiques du fractionn sur l'entretien et le dveloppement du

    facteur essentiel de la condition physique.

    Ainsi, l'activit natation sportive au baccalaurat va contribuer la formation du jeune,

    l'acquisition d'habitudes de pratique, en " apportant des connaissances, des capacits et des attitudes

    leur permettant de construire, puis dentretenir, tout au long de la vie, leur habitus sant pour une

    pratique raisonne et sans risque pour le court et aussi le long terme. "4

    A la fin de l'preuve,...

Recommended

View more >