Rapport annuel 2013 / Activities Report 2013

  • Published on
    01-Apr-2016

  • View
    214

  • Download
    1

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Rapport de l'organisation Suisse GeTM Activities report of the swiss NGO GeTM

Transcript

<ul><li><p> Rapport annuel 2013 </p></li><li><p>Comit Prsidente: Monica Cavadini Membres:Catherine Atherton, Pierre Curtenaz, Catherine Ferrey, Henri Megroz, Kathy Owen, Luisa Pentzke </p><p>Contrleurs aux comptes Interne: Bernard Rouly, Anne Lise Berger-Bapst Externe: Fiduciaire Jakar SA </p><p>Secrtariat Alejandro Mackinnon: Coordination et projets Danilo Lopez : Projets Sophie Serrero: Projets, recherche de fonds, membres et communication Sylvie Tissot-Veuilles: Comptabilit </p><p>Et les nombreux bnvoles qui soutiennent nos actions et manifestations. Edit par GeTM Genve, mars 2014. </p><p>Photos de couverture: Prou, Cusco, Ecole Pukllasunchis, Intgration scolaire des enfants en situation d'handicap </p><p>Togo, Dassoute, Assemble villageoise, Appui au petit levage dans la rgion des Savanes </p><p> Instances 2 2 </p><p>Colombie, Medellin, Action contre les violences faites aux femmes, Vamos Mujer </p></li><li><p>2013 aura t pour Genve Tiers-Monde une anne </p><p>importante puisquelle commmore 30 ans dengagement et </p><p>de combat pour un dveloppement solidaire et durable en </p><p>Afrique, en Amrique Latine et en Asie. </p><p>30 ans qui nous ont permis de constater limpact de nos </p><p>actions sur de nombreuses communauts et de comprendre </p><p>la ncessit de poursuivre nos efforts solidaires. La </p><p>globalisation de ces 30 dernires annes a plutt renforc les </p><p>ingalits de chances entre les pays et entre les diffrents </p><p>secteurs de population dun mme pays. Grce des </p><p>changes dans la dure et de solides partenariats, GeTM a su </p><p>rester lcoute des besoins des populations bnficiaires de </p><p>nos projets et adapter ses interventions. </p><p>Aujourdhui, GeTM se bat plus que jamais pour que la </p><p>solidarit internationale Genve se poursuive. Les </p><p>manifestations organises cette anne loccasion de notre </p><p>anniversaire nous ont permis de faire connatre nos actions et </p><p>de sensibiliser les autorits, les communes et la population </p><p>du canton de Genve. Notre prsence dans diffrents </p><p>festivals nous a fait davantage connatre par des publics trs </p><p>diffrents et de rcolter des fonds indispensables notre </p><p>varis et nous a permis de rcolter des fonds indispensables </p><p>notre action. Les enjeux et dfis relever pour les 30 </p><p>prochaines annes sont normes. Dans un climat peu </p><p>favorable au partage international et dans lequel les </p><p>ressources publiques samoindrissent, notre principal souci </p><p>reste le financement de nos projets de dveloppement et de </p><p>nos activs de sensibilisation. Nous restons convaincus que la </p><p>solidarit internationale doit tre soutenue par les fonds </p><p>publics et privs. </p><p>GeTM compte sur vous pour que nos efforts continuent et </p><p>quensemble nous puissions sans cesse trouver des </p><p>alternatives conomiques, sociales et environnementales </p><p>durables pour une plus grande justice sociale. </p><p>Je tiens remercier toutes les personnes qui nous ont </p><p>soutenus financirement ou par de multiples coups de main </p><p>pendant cette anne exceptionnelle qui a marqu notre </p><p>30me anniversaire. </p><p>Genve, mars 2014 Monica Cavadini </p><p> Monica Cavadini </p><p> Rapport de la prsidente 3 </p></li><li><p>Communication </p><p>Pour informer les publics des activits, une newsletter </p><p>lectronique mensuelle sur les avances des actions sur le </p><p>terrain et nos activits Genve est envoye depuis 2012. A </p><p>cela s'ajoute une prsence rgulire sur les rseaux sociaux, </p><p>la page Facebook tant de plus en plus populaire. </p><p>La publication papier "Trait-d'Union" a t envoye aux </p><p>membres et donateurs de l'association lors de ses deux </p><p>ditions au printemps et l'hiver 2013. </p><p>Une campagne de sensibilisation pour de nouveaux </p><p>donateurs a t organise l'automne, et des flyers sur </p><p>l'association ont t distribus divers endroits du Canton </p><p>lors des nombreuses manifestations auxquelles l'association a </p><p>pris part. </p><p>Cette stratgie de communication porte ses fruits: plusieurs </p><p>membres adhrent l'association et certains anciens </p><p>membres se sont mobiliss nouveau nos cts. Des </p><p>bnvoles ont aussi rejoint le cercle autour de GeTM. </p><p>Des articles sont parus dans la presse locale, l'occasion des </p><p>trente ans de l'association et des diffrentes manifestations </p><p>organises. </p><p>Comit </p><p>Le Comit s'est runi une douzaine de fois pour traiter des </p><p>questions institutionnelles. Plusieurs sances ont t </p><p>consacres au renforcement de l'association Genve et la </p><p>diversification des sources de financement des activits. Une </p><p>attention particulire a t porte la rvision des statuts qui </p><p>seront prsents la prochaine Assemble Gnrale. </p><p>Secrtariat </p><p>Pour augmenter les forces vives du secrtariat, rgulirement </p><p>des jeunes diplms cherchant une premire exprience dans </p><p>la coopration sont accueillis par l'quipe. Parmi eux deux </p><p>collaborateurs intrimaires placs par les soins de la Chambre </p><p>de l'Economie Sociale et Solidaire ont pu ainsi dcouvrir les </p><p>mtiers de la coopration. </p><p>Le 1er mai 2013, le bureau de GeTM a dmnag au 6 rue de </p><p>Villereuse, toujours Genve. </p><p>Formation </p><p>En dbut d'anne, en partenariat avec la Fdration </p><p>Genevoise de Coopration, l'association a offert des cours de </p><p>formation adresss une vingtaine d'lus municipaux et </p><p>d'agents administratifs en charge de la solidarit </p><p>internationale. </p><p> La vie associative La vie associative Vie associative 4 </p></li><li><p>Des personnalits genevoises taient aussi convies, pour </p><p>entamer une vraie rflexion sur l'avenir de la solidarit </p><p>Genve. </p><p>0.7% pour la solidarit internationale </p><p>En effet la question de la part du budget de l'Etat alloue la </p><p>solidarit s'est pose en 2013. Au printemps, la Fdration </p><p>Genevoise de Coopration et ses associations membres dont </p><p>GeTM, ont lanc une ptition pour que l'Etat de Genve </p><p>alloue enfin 0.7% de son budget annuel de fonctionnement </p><p>la solidarit internationale, comme le stipule l'engagement </p><p>qu'il a pris lors de la loi promulgue en 2001. Plus de 14'000 </p><p>signatures ont t rcoltes. La ptition est actuellement </p><p>analyse par le Grand Conseil. </p><p>GeTM ftait en 2013 ses trente ans d'existence. Pour </p><p>l'occasion une palette d'vnements et des rflexions ont t </p><p>entreprises dans une volont de renforcer la visibilit de </p><p>l'association Genve. </p><p>Exposition de photos </p><p>Une exposition de photographies, prises par des jeunes du </p><p>canton mais aussi par des jeunes avec lesquels les partenaires </p><p>Colombien et Bninois travaillent, a t mise en place. Le </p><p>sujet des photos tait l'environnement urbain. Genve, </p><p>Bogota, et Cotonou, travers les yeux de cette nouvelle </p><p>gnration. </p><p>Trois villes de continents et de situations diffrentes, mais </p><p>pourtant pas si opposes que cela. Au-del des diffrences de </p><p>niveaux de vie, des problmatiques communes taient </p><p>exprimes comme les difficults du vivre ensemble ou les </p><p>soucis de la prservation des espaces publics. </p><p>Les photos ont t exposes au mois de mars Vernier, en </p><p>avril Saint-Julien-en-Genevois, en mai Plan-Les-Ouates, en </p><p>Juillet Lancy, en aot aux Bains des Pquis Genve et en </p><p>octobre Saint-Julien. Depuis fin octobre l'exposition est </p><p>prsente au Bnin. </p><p>A chaque lieu GeTM a organis un vnement particulier </p><p>autour de l'exposition de photos: notamment des visites des </p><p>classes primaires avec animation assure par des bnvoles </p><p>ou la venue d'artistes locaux. </p><p> La prsence Genve </p><p>Genve, Bains des Pquis, Exposition photo aot 2013 </p><p> Prsence Genve - GeTM: 30 ans de solidarit 5 </p></li><li><p>Autres manifestations </p><p>A la mi-octobre, GeTM tait prsente la soire sur le thme: </p><p>"9 milliards d'habitants d'ici 2050: Comment les nourrir de </p><p>manire quilibre et durable ?" Ce dbat tait organis par </p><p>Swissaid-Genve l'occasion de la journe mondiale de </p><p>l'Alimentation l'Universit de Genve. </p><p>GeTM a t partenaire du festival Filmar en America Latina. </p><p>Trois films en rapport avec les activits menes au Prou, ont </p><p>t projets. La chanteuse Pruvienne Susana Baca, ancienne </p><p>partenaire de GeTM et invite d'honneur du festival, a fait un </p><p>concert le 23 novembre Collonge-Bellerive. GeTM tait </p><p>associe ce concert. </p><p>Un stand a t tenu par des bnvoles lors de la fte de la </p><p>musique en juin. Plus de 12'000 CHF de bnfices ont t </p><p>rcolts lors de cet vnement. Cela a contribu aux </p><p>financements des activits de l'association en faveur des </p><p>projets en Colombie. </p><p>En collaboration avec le Dpartement de l'Instruction </p><p>Publique, quatre concerts de chant des lves du canton ont </p><p>eu lieu cet hiver la Cathdrale Saint-Pierre et la Salle </p><p>Frank-Martin. L'argent rcolt lors de cette manifestation </p><p>caritative a t revers GeTM pour soutenir une partie des </p><p>activits au Prou. </p><p>Imagine </p><p>Un groupe d'tudiants HEC s'est mobilis nos cts cet </p><p>automne, pour rcuprer des fonds pour l'intgration scolaire </p><p>des enfants avec un handicap au Prou. Dans le cadre de </p><p>leurs tudes ces jeunes taient amens soutenir un projet </p><p>caritatif. Ils avaient quatre mois pour mettre en place une </p><p>stratgie de communication (site web, logo, organisation </p><p>d'vnements..) dans la perspective de rcolter des fonds. </p><p>Sous la bannire "Imagine", nom de leur groupe, les tudiants </p><p>se sont fortement mobiliss. </p><p>C'est plus de 5'000 CHF qui ont t rcolts grce eux! </p><p>La chanteuse pruvienne Susana Baca au festival Filmar, Cinma du Grtli, le 22 novembre 2013 </p><p> Prsence Genve 6 </p></li><li><p>Au Bnin: </p><p>Les activits de notre partenaire Cdel se poursuivent en ville </p><p>de Cotonou et d'Avrankou, pour soutenir l'insertion dans le </p><p>monde du travail des tudiants, collgiens, et jeunes </p><p>demandeurs d'emplois. Des formations pratiques en </p><p>informatique ou en comptabilit pour l'aide la cration </p><p>d'entreprise ont notamment t mises en place. Des accords </p><p>ont aussi t entrepris avec les communes. </p><p>Au Togo: </p><p>Les activits menes par notre partenaire ETD pour l'appui </p><p>aux producteurs agricoles et le soutien aux collectivits dans </p><p>le processus de dcentralisation du pays, ont pris fin en </p><p>novembre 2013. ETD a notamment introduit un systme de </p><p>riziculture avec une varit de riz locale haut rendement, </p><p>commercialise et consomme aujourd'hui par le producteur </p><p>moyen au Togo comme au Bnin. Une nouvelle phase </p><p>permettra de consolider les acquis en terme de gouvernance </p><p>locale et d'conomie solidaire. </p><p>Dans le Nord du Pays, dans la rgion des Savanes, les activits </p><p>du partenaire Cetramode se sont poursuivies, pour assurer la </p><p>scurit alimentaire dans plusieurs villages. Des </p><p>infrastructures comme clapiers, poulaillers, etc.. ont t </p><p>construites pour assurer des conditions d'levage favorables. </p><p>Bnin, Cotonou, Formation professionnelle en batik, Cdel </p><p> Actions en Afrique 7 </p><p>Togo, Rgion centrale, Activits d'appui aux agriculteurs, MVCP </p></li><li><p>Dans le cadre de lappui aux agriculteurs autour de la fort </p><p>dAbdoulaye, une nouvelle phase a dbut l'automne 2013. </p><p>Le partenaire MVCP travaille dornavant la consolidation du </p><p>rle des coopratives, charges d'assurer et dvelopper la </p><p>production et la commercialisation de leurs produits (mas, </p><p>soja). A terme, les coopratives paysannes seront garantes </p><p>de lautonomie des agriculteurs, puisquelles assureront leur </p><p>formation, la conservation et laccs au march des produits. </p><p>Dans la Rgion Centrale et de la Kara, les marachers </p><p>soutenus par le partenaire Gradse ont pu augmenter la </p><p>valeur ajoute de leur travail grce l'installation de l'usine </p><p>de schage des fruits et lgumes. Les premiers tests ont t </p><p>trs encourageants au niveau technique. Des nouveaux </p><p>marchs s'ouvrent leurs produits. </p><p>En octobre, la Prsidente de GeTM et le charg de projets se </p><p>sont rendus au Togo pour valuer sur place les avances des </p><p>diffrentes actions. Ils ont aussi analys la suite des activits </p><p>et lavenir des collaborations avec les partenaires. </p><p>Ces visites sont loccasion de rencontrer aussi les </p><p>bnficiaires des actions ainsi que des personnes externes </p><p>(autorits, experts ou autres acteurs) pour avoir un regard </p><p>neutre sur les avances des projets. </p><p> 8 </p><p>Togo, Rgion Centrale, Moment d'change lors de la visite de la Prsidente et du charg de projet de GeTM </p><p>avec le reprsentant de la MVCP </p></li><li><p>En Colombie: </p><p>Dans les quartiers populaires de Bogota, qui sont concerns </p><p>par une croissance urbaine trop rapide, le dveloppement </p><p>des infrastructures (transports urbains, accs leau, gestion </p><p>des dchets) ne suit pas les besoins croissants de la </p><p>population. Afin que les habitants deviennent acteurs du </p><p>dveloppement de leur ville, lEGAC, Ecole en Gestion de </p><p>lEnvironnement Urbain, permet un change entre les leaders </p><p>dassociations, les populations et les universitaires. Le monde </p><p>acadmique prend ainsi connaissance des ralits auxquelles </p><p>les communauts sont confrontes sur le terrain. En </p><p>permettant chacun de se sentir responsable de son </p><p>environnement, cela contribue renforcer la dmocratie </p><p>participative. Ces activits sont ralises par notre partenaire </p><p>local Enda Colombia. </p><p>A Medellin, dans la deuxime ville du pays, l'expansion de la </p><p>ville gagne sans cesse du terrain sur les campagnes, notre </p><p>partenaire local Penca de Sabila soutient les petits paysans, </p><p>pour qu'ils puissent conserver leurs terres et garder des </p><p>pratiques de marachage biologiques et respectueuses de </p><p>l'environnement. Plusieurs actions ont t menes en 2013, </p><p>parmi lesquelles des ateliers de formation la culture bio. </p><p>Les produits sont ensuite commercialiss auprs dun large </p><p>public dans les magasins de commerce quitable et les foires </p><p>agricoles de la rgion. Pour contribuer l'indpendance </p><p>conomique des femmes, des outils pour dvelopper </p><p>l'levage ont t mis en place. Le matriel (tuiles, maillages...) </p><p>ncessaire la construction de poulaillers a t financ par </p><p>GeTM et les femmes ont mis la disposition la main d'uvre </p><p>et le bois pour construire les enclos. </p><p>Les activits de soutien aux femmes rurales de notre </p><p>partenaire Vamos Mujer se sont poursuivies. Grce un rel </p><p>investissement des femmes dans la production agricole, la scurit alimentaire est dornavant assure. </p><p>Malheureusement les magasins de commerce quitable mis </p><p>en place par les femmes n'ont pas eu le succs escompt. En </p><p>effet, plusieurs magasins ont d fermer cause de la </p><p>situation d'ordre public dans la rgion. </p><p>Les femmes se sont rvles trs actives lors des actions </p><p>publiques menes dans de nombreuses villes. Ces actions </p><p>contribuent faire prendre conscience aux communauts </p><p>locales de leur devoir de mmoire et du rle changeant de la </p><p>femme. Cependant ce processus culturel reste lent et la </p><p>position de la femme dans la socit volue progressivement. </p><p>Actions en Amrique Latine 9 </p></li><li><p>Au Prou: </p><p>Le phnomne de consommation et de vente des drogues </p><p>chez les jeunes s'est particulirement amplifi ces dix </p><p>dernires annes avec une augmentation constante de la </p><p>production de cocane. C'est pour y rpondre que dans la </p><p>rgion de Cusco, depuis mai 2013, des actions de prvention </p><p>sont menes chez les adolescents de 11 17 ans. Cette action </p><p>est mene par notre partenaire Pukllasunchis. </p><p>Paralllement, ce partenaire poursuit ses activits pour l'intgration scolaire des lves en situation dhandicap. Suite au succs rencontr par l'cole Pukllasunchis Cusco, qui offre une ducation des classes mixtes et qui accueille en son sein des enfants avec diffrents handicaps, l'exprience est actuellement transmise d'autres tablissements scolaires. Du matriel pdagogique pour former les professeurs de ce...</p></li></ul>