Click here to load reader

RESTRUCTURATIONS, RSE ET GOUVERNANCE RH - e-rh · PDF fileRestructurations, RSE et gouvernance RH : ... aussi dans les études des sociologues : ... Les enjeux de gouvernance du capital

  • View
    215

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of RESTRUCTURATIONS, RSE ET GOUVERNANCE RH - e-rh · PDF fileRestructurations, RSE et gouvernance...

  • Restructurations, RSE et gouvernance RH : un pari impossible ? Anne-Marie de Vaivre, Christian Goux & Jacques Bouvet,

    31me Universit dEt Mons 2013 281

    RESTRUCTURATIONS, RSE ET GOUVERNANCE RH : UN PARI IMPOSSIBLE ? Anne-Marie DE VAIVRE DA TITANE ITC WS, VP IAS Fondatrice du Cercle Entreprises et Sant Christian GOUX CMG et TITANE ITCWS, VP IAS Professeur associ lIAE Universit de Bourgogne Jacques BOUVET Prsident du Cercle Entreprises et Sant Prsident dAssociation AINF

    1. Restructurations, mauvaise presse ... et aprs ? ou plutt et avant ?

    Un premier ouvrage de synthse sur les restructurations, tabli par la fondation de Dublin en 2006150 le soulignait Restructuring is at the root of a widespread sense of insecurity in Europe. . Les restructurations sont vcues douloureusement, et ce que lon appelle la crise accentue le sentiment dimpuissance (mais quest-ce quune crise qui dure plus de 5 ans .. ?). Comment ragir, ou plutt ant-agir pour lavenir - en responsabilit sociale et socitale ? La question parait demble insoluble, ou antinomique. Les restructurations, particulirement en France ont mauvaise presse, et alors que le mouvement (mondial) sintensifie, en nombre de restructurations, en passant quasiment un palier chaque dcennie depuis la fin des trente glorieuses, et cela dans quasiment tous les pays de lOCDE (le nombre et lintensit des restructurations des annes 90 taient trs suprieurs ceux des annes 80 , le dbut de la crise de lEtat Providence cf. tude prcise ralise au Canada par une grande banque151 -, et le nombre et lintensit des restructurations des annes 2000 et plus encore des annes crise et post crise des annes 2010, ont t idem bien suprieurs aux dcennies antrieures..), dans les perceptions communes, les apprciations du phnomne continuent de se contraster en noir et blanc : en blanc pour la sphre financire, cense se rjouir, sur le court terme, des cures damaigrissement et de comptitivit, et de ce qui en dcoule en tant que perspectives puis rsultats financiers, en noir pour les salaris et territoires, qui subissent les restructurations, dans les rles-titres de victimes, ceux qui sont liquids, de rescaps et survivants , ceux qui survivent, excuteurs , les DRH et staffs qui procdent aux ajustements, PSE et licenciements, terres brles les territoires et rgions qui subissent les consquences. Chaque type dacteurs se trouvant dans les analyses souvent cantonns un (seul) jeu de rle, et quelques types de positions possibles : vitement, tentatives de blocage ou de freins, ou, une fois le dsastre arriv, compensation curative Les acteurs socio-conomiques tendent, pour des raisons diffrentes, en limiter les consquences sociales. Les salaris, premiers concerns, et leurs reprsentants souhaitent ne plus subir mais agir. Les employeurs cherchent globalement atteindre la paix sociale ou du moins prserver leur activit et leur image tout en concentrant les moyens mis disposition des services de ressources humaines dans un but stratgique, voire de stratgie sociale, ou bien de seul rglement des problmes sociaux. Les acteurs publics (collectivits locales ou 150 European Foundation for the Improvement of Living and Working Conditions/ 2006_ Donald Storrie. Restructuring and employment in the EU: Concepts, measurement and evidence 151 Revue de la Banque du Canada-t 2000-- Carolyn C. Kwan, dpartement des Recherches

  • Restructurations, RSE et gouvernance RH : un pari impossible ? Anne-Marie de Vaivre, Christian Goux & Jacques Bouvet,

    31me Universit dEt Mons 2013 282

    reprsentants de ltat) intgrent la vie des entreprises dans les enjeux de la politique conomique et sociale. 152. La ralit est douloureuse, et aller au-del pour prparer lavenir suppose sans doute dexposer douloureusement cette douleur ou cette rvolte devant les consquences sociales et humaines. De facto, les restructurations sont le plus souvent analyses, en matire sociale, dans leurs rpercussions et impacts, a posteriori, donnant lieu notamment interrogations et mises en cause sous forme danathmes, voire dexcommunication, dans les medias dopinion, mais aussi dans les tudes des sociologues : France Culture, avril 2013 contre lacclration des restructurations dentreprises ? reprenant certains titre du dossier davril 2013 de lIRES 153 Affronter les restructurations dentreprise en Europe Et certes, lorsque lon considre et mesure tous les impacts ngatifs, humains, sociaux, territoriaux, et les ractions en chaine sur les tissus conomiques et territoriaux, on ne saurait lier positivement restructurations et RSE, sans risquer lanathme, et le blasphme. Dans locan de la mondialisation, le mouvement parait pourtant inluctable, et aujourdhui en intensification acclre, intimement li aux mouvements internationaux des marchs, marchs financiers et marchs commerciaux, marchs dapprovisionnement et de main duvre, touchant dsormais aussi bien les secteurs publics que privs, non-marchands et marchands.Comment ne pas se cantonner la dploraison, qui fut celle des 7 plaies dEgypte ou du rcit miroir de Sceph lHispen : Qui vient ici, sinon le dsarroi, en des parties de villes, et en des villes maudites o le dlaissement se renvoie, et se verse en soi, et quelque part, du fond des affres qui rpand ses sons raills pour submerger la mer de telles pluies aigres et dploraisons sans espoir 154.

    2. Et si on antportait le regard et laction sur les restructurations ?

    A ne mesurer que les effets a posteriori des restructurations, on est quasiment condamn la dploration, portant des apprciations, certes justes et fondes sur les exclusions, les pertes de comptences, les dvitalisations en chaine. Qui sont une ralit, ralit non seulement douloureuse dans les priodes qui les voient se drouler, mais aussi souvent perues en cercle vicieux pour lavenir. Et si, - aussi sur un plan humain et social, et pas seulement sur le plan de la productivit conomique -, on essayait de porter un autre regard sur les restructurations, peut-tre moins anxiogne, pour aborder les enjeux continus dadaptations et de recrations de comptences, pour nous rendre tous acteurs collectivement et individuellement responsables dattitudes efficaces et positives, tournes vers le devenir, lavenir que je construis au prsent ? Pour objectiver le regard sur les restructurations, un niveau macroconomique et macrosocial, Les conomistes conseillent de regarder lensemble des flux demplois, et simultanment les crations et destructions demplois. Citons les experts de lINSEE155 : Chaque anne, pour 100 personnes en emploi, on observe au moins 40 entres dans lemploi et autant de sorties. Ce chiffre trs lev ne signifie pas que 40% des individus changent demploi ou perdent leur emploi chaque anne. peu prs 80% des individus qui

    152 Pascal Michaud-Colloque dEssen AGIRE- 28-29 juin 2007-Les conditions permettant une limitation desconsquences sociales des restructurations 153Revue de lIRES 6 Institut de Recherches Economiques et Sociales - n 72 - 2012/1, numro spcial : "Modes de gestion des restructurations" 154 Seceph lHispen Guy R Vincent, lHarmattan. 155 INSEE 2008 : Flux de main duvre, flux demplois et internationalisation/ Lconomie franaise, dition2007.

  • Restructurations, RSE et gouvernance RH : un pari impossible ? Anne-Marie de Vaivre, Christian Goux & Jacques Bouvet,

    31me Universit dEt Mons 2013 283

    sont dans un emploi une anne donne sont toujours dans le mme emploi lanne suivante. Les mouvements se concentrent sur les 20% restants, qui connaissent souvent plusieurs entres-sorties demploi au cours de la mme anne, accompagnes de passages par le chmage. En termes de flux, si lon prend le cas de la France en 2012156, on observe une forte dgradation de lemploi en 2012: 65.261 (+30%) crations contre 99.689 (+189%) destructions demplois identifies. (Comparaison 2011-2012)

    Le constat du solde net est lourd, et dur. Mais pour ouvrir les perspectives, et voir comment dvelopper au mieux les potentiels dadaptation et de cration de valeur des collectifs comme des individus au travail, pourquoi ne pas appliquer les prceptes mis en avant par la DG Employment et Social Affairs de lUE, ds 2005 : lanticipation par une analyse des tendances lourdes des restructurations et des mutations socio-conomiques dans lesquelles elles sinscrivent, en termes de tendances, de mtiers et de besoins futurs en comptences, tels quils peuvent sinterprter des tendances mondiales. Dans un rapport sorti en novembre 2007157, un collectif de chercheurs et conomistes issus de Secafi Alpha/ CEREQ/ OSE rappelait que lon distingue habituellement deux types de restructurations : les restructurations subies dun ct aux effets trs difficiles matriser, et les restructurations voulues de lautre qui peuvent tre conduites et gres beaucoup plus calmement condition dtre prpares et accompagnes . Les analystes de lINSEE nous rappellent ainsi que les flux et mutations demplois se font selon trois mouvements : 1) Lvolution du niveau et de la structure de la demande : la demande pour certains biens saffaiblit ou disparat, alors quelle saccrot pour dautres biens. Des emplois sont dtruits et crs pour accompagner ces mouvements de la demande. 2) Les chocs technologiques. En gnral leffet de ces changements technologiques est plutt peru en termes de destructions demplois. demande donne, le progrs technique permet en effet de produire les mmes quantits avec moins de main-duvre. Mais il accrot le revenu disponible pour acqurir ces biens et il est aussi lorigine de nouveaux produits et de

Search related