Ta lattachement un_lien_vital_web

  • View
    237

  • Download
    2

Embed Size (px)

Transcript

  • 1. LATTACHEMENT, UN LIEN VITAL Nicole Guedeney Ce texte prsente les principaux concepts qui aident comprendre limportance du lien dattachement entre un bb et ceux qui llvent. Il aborde les notions de base de scurit, dattachement scure ou inscure, de transmission transgn- rationnelle Les caractristiques des soins parentaux y sont dcrites ainsi que les facteurs qui peuvent jouer soit en les facilitant soit en les entravant. La thorie de lattachement expose comment la rponse ad- quate aux besoins de lenfant lui assure plus dautonomie et lui donne un socle de exibilit, de conance en soi et en lautre, qui contribue son dveloppement optimal. Au travers dapplications en crche, lcole maternelle ou en pratique clinique, le rle du professionnel de la petite enfance peut favoriser le processus dattachement et les soins paren- taux adquats, tant dans une perspective de prvention que dintervention clinique. LATTACHEMENT,UNLIENVITALNICOLEGUEDENEY Nicole Guedeney est pdopsychiatre, praticien hospitalier, docteur s Sciences lInstitut Mutualiste Montsouris de Paris. Elle est lauteur de nombreux articles et livres dont Apports de la thorie de lattachement aux traitements conjoints parents- bbs, rs, 2007. TEMPSDARRTLECTURES 48 Coordination de laide aux victimes de maltraitance Secrtariat gnral Ministre de la Communaut franaise de Belgique Bd Lopold II, 44 1080 Bruxelles yapaka@yapaka.be ditions Fabert Tl.: 33 (0)1 47 05 32 68 editions@fabert.com www.fabert.com ISBN: 978-2-84922-141-9 Prix: 3,90 Diffusion / Distribution: Volumen yapaka.be/

2. Lattachement, un lien vital Nicole Guedeney 3. Temps dArrt /Lectures Une collection de textes courts destins aux professionnels en lien direct avec les familles. Une invitation marquer une pause dans la course du quotidien, partager des lectures en quipe, prolonger la rflexion par dautres textes. 8 parutions par an. Directeur de collection : Vincent Magos assist de Diane Huppert ainsi que de Delphine Cordier, Nadge Depessemier, Sandrine Hennebert, Philippe Jadin, Christine Lhermitte et Claire-Anne Sevrin. Le programme yapaka Fruit de la collaboration entre plusieurs administrations de la Communaut franaise de Belgique (Administration gnrale de lenseignement et de la recherche scientifique, Direction gnrale de laide la jeunesse, Direction gnrale de la sant et ONE), la collection Temps dArrt/Lectures est un lment du programme de prvention de la maltraitance yapaka.be. Comit de pilotage: Jacqueline Bourdouxhe, Deborah Dewulf, Nathalie Ferrard, Ingrid Godeau, Louis Grippa, Franoise Guillaume, Grard Hansen, Franoise Hoornaert, Perrine Humblet, Cline Morel, Marie Thonon, Reine Vander Linden. Une initiative de la Communaut franaise de Belgique. diteur responsable : Frdric Delcor Ministre de la Communaut franaise de Belgique 44, boulevard Lopold II 1080 Bruxelles. Dcembre 2010. 4. Sommaire Quest-ce que lattachement ?. . . . . . . . . . . . . . . . 5 Quelques notions historiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6 Du ct des bbs. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7 Le systme de lattachement proprement dit : limportance de la proximit . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7 Quest-ce que la scurit de lattachement et la notion de base de scurit ?. . . . . . . . . . . . . . . . . 14 Comment se constitue le lien dattachement ? . . 19 Attachement scure et attachements inscures : les patterns dattachement observs la Situation trange (SS) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23 La Situation trange (Strange Situation, la situation non familire). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23 Les patterns dattachement observs la SS . . . . . 24 Les reprsentations dattachement : les Modles Internes Oprants (MIOs) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29 Lattachement, un phnomne universel dans lespce humaine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31 Du ct des adultes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33 Les soins parentaux qui rpondent aux besoins dattachement reprsentent le systme de caregiving (prendre soin) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33 Le soin parental dans le caregiving a un double versant : protger lenfant et laccompagner dans lexploration . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 34 Le dveloppement du caregiving est complexe, soumis de multiples influences . . . . . . 40 La notion de transmission transgnrationnelle . 43 Le rle du professionnel dans le soutien des processus dattachement et de soins parentaux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 47 Chez les professionnels de la petite enfance, un rle de prvention pour favoriser attachement et soins de caregiving . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 47 5. Les professionnels de lenfance peuvent soutenir le dveloppement du caregiving chez les parents . . 51 Lapport de la thorie de lattachement aux interventions des professionnels auprs de parents de jeunes enfants . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 52 Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 55 6. Quest-ce que lattachement ? Parler dattachement dans la thorie de lattachement a une signication un peu diffrente du langage courant. tre attach quelquun signie seulement quen cas de dtresse on se tourne vers cette personne spcique pour y trouver un sentiment de scurit. Lattachement est donc une dimension trs particulire des liens inter- personnels affectifs durables et importants entre deux personnes. Si les premires relations dattachement se construisent entre le bb et ceux qui llvent, nous construisons des relations dattachement tout au long de notre vie. Comme le disait Bowlby, le fondateur de cette thorie, lattachement est actif depuis le berceau jusqu la tombe . Pour trouver quelles sont nos gures dattachement il suft de nous poser cette question : Quand je ne vais pas bien, que je viens davoir un gros souci, qui ai-je envie de me coner ? De qui ai-je besoin de me rapprocher (par lvocation, un coup de tlphone ou physiquement) ? Un bb seul nexiste pas disait Winnicott ! Le bb dpend pour sa survie des soins dune personne adulte. La rgulation de la peur est, en particulier, une tche cruciale pour le dveloppement du bb mais, pour cela, il a besoin dadultes qui lui prodiguent des soins. Le plus comptent des bbs ne peut rguler tout seul les motions telles que la peur, le chagrin ou la colre, si elles dpassent une certaine intensit. Elles menacent alors son homostasie, cest--dire la qualit de son fonctionnement. La thorie de lattachement nest donc pas une thorie gnrale du fonctionnement humain. Elle se focalise essentiellement sur le fonc- tionnement interpersonnel humain dans tout contexte qui veille les motions de peur, de chagrin ou de colre et toutes les motions qui en drivent et dans toute situation de menace et de danger. 5 7. Quelques notions historiques Depuis le milieu du XXe sicle, les travaux de nombreux psychanalystes sur le dveloppement des trs jeunes enfants et, en particulier, ceux de Spitz, Bion, Anna Freud et Winnicott, ont contribu la mise en vidence de ph- nomnes cls pour le dveloppement comme limpor- tance de la continuit relationnelle. Les professionnels de terrain, les familles sont maintenant sensibiliss aux effets dsastreux de toute sparation trop prolonge et mal prpare. John Bowlby, le fondateur de la thorie de lattachement, voulait comprendre pourquoi la sparation dun jeune enfant de ceux qui llevaient entranait une telle dtresse. Psychanalyste denfant et pdopsychiatre, il tait peu satisfait par les explications thoriques de lpoque, essentiellement psychanalytiques, pour comprendre la nature du lien qui se tissait entre le bb et sa mre ( lpoque on tudiait surtout la relation mre/enfant). Il se tourne alors vers les nouvelles disci- plines scientiques qui commencent juste se dvelopper comme lthologie. Il y puisera au fur et mesure, et de leur dveloppement et de celui de sa propre thorie, de nouveaux lments pour la comprhension du lien qui se tisse entre le bb et ceux qui llvent et, dans un deuxime temps, des liens proches entre adultes. Cela lui prendra plus de 20 ans et ses successeurs continuent de dvelopper son travail et dinnover. Les conclusions du rapport de Bowlby, command par lOMS en 1951 sur les effets de la dprivation maternelle et limportance de la continuit relationnelle pour un jeune enfant, ont inspir les pratiques institutionnelles telles que les hospitalisations pdiatriques, les modes daccueil en crche ou les soins en orphelinat dans le monde occidental. Les lms pionniers des Robertson (comme par exemple John la pouponnire), montrant les effets de laccueil en collectivit sur les jeunes enfants ont t produits avec laide de Bowlby et ont sembl rvolutionnaires lpoque (annes 1950-1960). Ils continuent de marquer des gnrations de profes- sionnels de la petite enfance ! 8. Du ct des bbs Le systme de lattachement proprement dit : limportance de la proximit Le terme systme ncessite une brve explication an den saisir la signication. Cest une notion puise dans lthologie qui est la science du vivant et du fonc- tionnement des espces animales. Tous les bbs humains (ceux qui naissent sans problmes majeurs bien sr) arrivent au monde pourvus dun certain nombre de systmes, cest--dire de rpertoires programms et qui contribuent la survie de lindividu. Par exemple un bb sait tter sans quon le lui apprenne. Un systme moti- vationnel est dni en partie par une motivation inh- rente, cest--dire un objectif, je dirai, prdni et commun tous les membres de lespce. Pour latta- chement, il sagit de chercher la proximit dun adulte. Un bb ne peut pas ne pas sattacher : quelle que soit la rponse de ladulte qui soccupe deux, les bbs sy attacheront. Il faut des circonstances extrmes pour pr- senter ce trouble grave quest labsence dattachement : ce sont en gnral les circonstances de ngligence svre, de multiplicits de ruptures relationnelles et les situati