e-Portfolio 2.0 : Typologie, processus réflexifs et usages du portfolio numérique

  • Published on
    28-Nov-2014

  • View
    8.831

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Cette tude prsente un tat des recherches sur les usages du portfolio numrique. Elle sintresse en particulier aux pratiques et processus rflexifs relatifs au portfolio de dveloppement personnel et professionnel numrique (ou e-portfolio). Dans un premier temps, nous nous attacherons rechercher les dfinitions les plus exhaustives du e- portfolio, au regard des usages qui en sont fait. Cette recherche montre quil nexiste encore aujourdhui pas de dfinition complte, capable de mettre en vidence la diversit des contextes et des pratiques. Ainsi deux dfinitions sont retenues, et lanalyse mettra en vidence leur complmentarit. Puis ltude sappuie sur la typologie rcemment propose par Josette Layec (2006), qui prsente lavantage dun certain ralisme au regard de la dynamique des usages. Lexemple du Portfolio Europen des Langues Etrangres illustrera les caractristiques dominantes des usages du e-portfolio de conception capitaliste , notamment dans son intentionnalit de traabilit du patrimoine professionnel tout au long de la vie. Un second exemple de portfolio illustre la conception existentielle du portfolio, travers une dmarche dusage pour la valorisation des ressources et comptences cls par des femmes citoyennes dUruguay. Cet exemple prsente notamment lintrt dune conscientisation, puis remobilisation des savoirs issus dapprentissages non formels et informels. Enfin, le troisime exemple -une tude longitudinale- illustrera une conception plus formative du e-portfolio, approche bien connue et largement dveloppe en ducation et formation. Ainsi, ltude interroge les classifications plus anciennes (portfolio dapprentissage, dvaluation,deprsentation (2000 ?);portfolioadquationiste,communicationnel,dorientation(de Rosario, 2005), ou portfolio rflexif (Tartwijk et Driessen (2005)) sur la question de la dynamique des processus dlaboration dun e-portfolio. Dans un troisime temps, ltude propose donc, partir dune synthse de littrature, la description dun processus de production dun e-portfolio personnel , en tentant de mettre en vidence le caractre rflexif de chacune des 5 phases : a) phase de contractualisation, b) phase rtrospective et introspective de bilan de soi , c) phase analytique et de reformulation des ressources, apprentissages et comptences, d) phase projective dorientation et de construction du projet, e) phase de ralisation, de validation des acquis ou de publication ou diffusion du projet professionnel. Ce processus rflexif nous permet de mettre en vidence le caractre praxologique dune dmarche de e-portfolio, et sa ressemblance avec un apprentissage biographique selon Alheit et Dausien (2000). La dernire partie de notre tude propose une synthse critique des recherches sur les avantages et inconvnients des e-portfolios, travers la littrature scientifique de ces dernires annes. Cette analyse met en exergue que les principales critiques portent notamment sur le soutien aux processus rflexifs (accompagnement pdagogique, cognitif), sur les conditions juridiques et scuritaires lies laccessibilit et la disponibilit, mais surtout sur les facilits et contraintes du support technologique des e-portfolios. Elle tudie enfin lintrt et les limites de lapprentissage rflexif. Elle souligne, par les travaux de Crinon et Guigue (2003) et de Morisse (2006) les difficults dune criture rflexive, ainsi que la rupture de paradigme ncessaire chez lapprenant (Saint Arnaud, 2001) et le ncessaire changement de pratique dvaluation (Bucheton, 2003). Au regard de la raret des tudes longitudinales, de nombreuses questions (effets long terme sur lidentit professionnelle numrique, sur la comptence sorienter tout au long de l

Transcript

<ul><li> 1. Typologie, processus rflexifs et usages du portfolio numrique Typologie, processus rflexifs et usages du portfolio numrique 2008 Philippe - Didier GAUTHIER. Universit Catholique de lOuest, France Courriel : phd.gauthier@laposte.net Rsum : Cette tude prsente un tat des recherches sur les usages du portfolio numrique. Elle sintresse en particulier aux pratiques et processus rflexifs relatifs au portfolio de dveloppement personnel et professionnel numrique (ou e-portfolio). Dans un premier temps, nous nous attacherons rechercher les dfinitions les plus exhaustives du e- portfolio, au regard des usages qui en sont fait. Cette recherche montre quil nexiste encore aujourdhui pas de dfinition complte, capable de mettre en vidence la diversit des contextes et des pratiques. Ainsi deux dfinitions sont retenues, et lanalyse mettra en vidence leur complmentarit. Puis ltude sappuie sur la typologie rcemment propose par Josette Layec (2006), qui prsente lavantage dun certain ralisme au regard de la dynamique des usages. Lexemple du Portfolio Europen des Langues Etrangres illustrera les caractristiques dominantes des usages du e-portfolio de conception capitaliste , notamment dans son intentionnalit de traabilit du patrimoine professionnel tout au long de la vie. Un second exemple de portfolio illustre la conception existentielle du portfolio, travers une dmarche dusage pour la valorisation des ressources et comptences cls par des femmes citoyennes dUruguay. Cet exemple prsente notamment lintrt dune conscientisation, puis remobilisation des savoirs issus dapprentissages non formels et informels. Enfin, le troisime exemple -une tude longitudinale- illustrera une conception plus formative du e-portfolio, approche bien connue et largement dveloppe en ducation et formation. Ainsi, ltude interroge les classifications plus anciennes (portfolio dapprentissage, dvaluation, de prsentation (2000 ?); portfolio adquationiste, communicationnel, dorientation (de Rosario, 2005), ou portfolio rflexif (Tartwijk et Driessen (2005)) sur la question de la dynamique des processus dlaboration dun e-portfolio. Dans un troisime temps, ltude propose donc, partir dune synthse de littrature, la description dun processus de production dun e-portfolio personnel , en tentant de mettre en vidence le caractre rflexif de chacune des 5 phases : a) phase de contractualisation, b) phase rtrospective et introspective de bilan de soi , c) phase analytique et de reformulation des ressources, apprentissages et comptences, d) phase projective dorientation et de construction du projet, e) phase de ralisation, de validation des acquis ou de publication ou diffusion du projet professionnel. Ce processus rflexif nous permet de mettre en vidence le caractre praxologique dune dmarche de e-portfolio, et sa ressemblance avec un apprentissage biographique selon Alheit et Dausien (2000). La dernire partie de notre tude propose une synthse critique des recherches sur les avantages et inconvnients des e-portfolios, travers la littrature scientifique de ces dernires annes. Cette analyse met en exergue que les principales critiques portent notamment sur le soutien aux processus rflexifs (accompagnement pdagogique, cognitif), sur les conditions juridiques et scuritaires lies laccessibilit et la disponibilit, mais surtout sur les facilits et contraintes du support technologique des e-portfolios. Elle tudie enfin lintrt et les limites de lapprentissage rflexif. Elle souligne, par les travaux de Crinon et Guigue (2003) et de Morisse (2006) les difficults dune criture rflexive, ainsi que la rupture de paradigme ncessaire chez lapprenant (Saint Arnaud, 2001) et le ncessaire changement de pratique dvaluation (Bucheton, 2003). Au regard de la raret des tudes longitudinales, de nombreuses questions (effets long terme sur lidentit professionnelle numrique, sur la comptence sorienter tout au long de la vie, etc.), restent sans rponse, pour ce qui concerne les nombreux usages du e-portfolio pour piloter sa trajectoire professionnelle, son orientation, son insertion, ses transitions professionnelles, tout au long de la vie. Mots cls : e-portfolio, portfolio numrique, portefeuille de comptences, rflexivit, typologie, apprentissage tout au long de la vie. 2008, Philippe-Didier GAUTHIER page : 1 </li> <li> 2. Typologie, processus rflexifs et usages du portfolio numrique Table des matires 1. Le e-portfolio rflexif en question 2 2. Conceptions et usages du e-portfolio 3 2.1 Dfinir le e-portfolio 3 2.2 Trois conceptions du e-portfolio 3 2.3 Usages du e-portfolio dans une conception capitaliste 4 2.4 Usages du e-portfolio dans une conception existentielle 5 2.5 Usages du e-portfolio dans une conception formative 6 2.6 Dynamique dialogique des trois conceptions du e-portfolio 7 3. Les processus rflexifs de production du e-portfolio 8 3.1 Les processus de production du e-portfolio et leur rflexivit 8 3.2 Rflexivit et approche praxologique du e-portfolio 9 3.3 Rflexivit et apprentissage biographique, avec le e-portfolio 9 4. Difficults et soutien la rflexivit dans les processus de production dun e-portfolio 10 4.1 Un tat des avantages et inconvnients du e-portfolio 11 4.2 Quelques enjeux lis lcriture rflexive 12 4.3 Rflexivit, ruptures et changements de paradigmes 13 5. Efficacit des processus rflexifs mis en jeu par un e-portfolio : recherches et limites 13 1. Le e-portfolio rflexif en question Depuis quelques annes, llaboration dun portfolio devient une pratique de plus en plus frquente, tant en formation initiale que durant la vie professionnelle. Il sagit dune dmarche danalyse rflexive, accompagne ou non, dont les fonctions sont de formaliser des apprentissages, capitaliser des ralisations personnelles et des preuves, valoriser un parcours de formation et dexpriences, et vendre son portefeuille de comptences au regard dun projet professionnel dfini, sur le march du travail. La vocation du portfolio est aussi dtre ventuellement publi et consult par des tiers, des fins dinsertion ou de mobilit professionnelle interne ou externe une organisation. Cette publication, sous une forme lectronique, le plus souvent sur Internet, en fait un portfolio numrique, encore appel e-portfolio. Lensemble de la dmarche de production dun e-portfolio rpond la finalit de co-natre (natre avec), produire un savoir sur cet enchevtrement dvnements et le faire connatre celui qui coute, ou lit. Cest enfin se re-connatre en donnant un sens son parcours singulier (Layec, 2006, p.113). Cette dmarche mobilise un ensemble de processus dont la caractristique de rflexivit semble jouer un rle dterminant dans les apprentissages, lorientation, la capitalisation, et finalement dans la construction dune identit professionnelle. Cette rflexivit permet au portfolio de connatre diverses situations dapplications pertinentes. Il peut sagir du prolongement dun bilan de comptences, dun projet de Validation des Acquis de lExprience (VAE), dun outil de gestion interne des comptences, dun support la prparation dune transition professionnelle, et cela sans limite de dure, tout au long de la vie. Au-del des modes, des injonctions politiques (Portfolio Europass pour la Communaut Europenne), ou de lincitation juridique, (Passeport Formation pour lemployabilit, Accord National Interprofessionnel de 2003 en France), le portfolio constitue pour Jacques Aubret (en prface de louvrage de Layec, 2006) une riposte stratgique toutes les formes de dpendances engendres par la vie au travail : La qute identitaire et le sentiment dappartenance communautaire marquent le dbut dune re nouvelle dans les rapports interhumains () Se reconnatre pour se faire reconnatre 2008, Philippe-Didier GAUTHIER page : 2 </li> <li> 3. Typologie, processus rflexifs et usages du portfolio numrique et, dans cette logique, il ne peut laisser autrui le soin dtre la seule rfrence en matire de jugement sur sa valeur personnelle et professionnelle (p.9). En sappuyant sur les recherches dj menes sur les usages du e-portfolio, la prsente tude apprhende les processus rflexifs mis en jeu, et tente de trouver quelques repres sur les conditions et les facteurs qui contribuent soutenir la rflexivit dans les processus de ralisation de e-portfolio. 2. Conceptions et usages du e-portfolio Il existe de multiples dfinitions du portfolio numrique. Celles que nous slectionnons ici prennent en compte le parcours de la personne adulte, dans ses expriences et apprentissages tout au long de la vie. Nous illustrerons ensuite par des exemples issus de pratiques ou de recherches rcentes, trois conceptions diffrentes de e-portfolio. 2.1 Dfinir le e-portfolio Notre dfinition principale est inspire par le consortium Europortfolio propose ds 2003, et disponible en ligne en anglais sur le site de lorganisation. Cette dfinition est reprise au Qubec par Cloutier, Fortier et Slade (2006) : un e-portfolio est une collection dinformations numriques dcrivant et illustrant lapprentissage ou la carrire dune personne, son exprience et ses russites. Un e-portfolio est un espace priv et son propritaire a le contrle complet de qui y a accs, comment et quand. Le contenu des e-portfolio et les services associs peuvent tre partags avec dautres pour : - accompagner les validations des acquis de lexprience; - complter ou remplacer des examens; - rflchir sur son apprentissage ou sa carrire; - accompagner le dveloppement professionnel continu, la planification de lapprentissage ou la recherche de travail. Cette dfinition pourrait tre complte par celle de Rosario (2005), qui sappuie sur un projet pilote du CNAM de 2004. Elle en renforce le caractre technologique et surtout, elle souligne ses dimensions prennes et durables, absentes de la plupart des autres conceptualisations : Le e-portfolio dapprentissage tout au long de la vie est un outil unique, qui sappuie sur une base de donnes personnelles, un espace collectif de publication slective, une mthode unique danalyse des situations professionnelles et une mthode gnrique, dapprentissage, et une technologie interoprable. Il est multiculturel, transnational, et utilisable tout au long de la vie (p.2). Ces dfinitions dpassent largement les acceptions les plus connues et devenues classiques de portfolios dvaluation , de prsentation , de dveloppement , rappeles par les auteurs Driessen et Tartwijk (2005), qui ont galement introduit une dfinition mixte, sous le nom de portfolio de pratique rflexive . 2.2 Trois conceptions du e-portfolio Dautres auteurs ont propos des typologies dusage des e-portfolios. Nous avons retenu lapproche labore par Layec (2006). Il prsente lavantage dtre le fruit dune longue pratique auprs dadultes dans de multiples situations (formation, transitions, gestion des comptences). Dautre part, il synthtise trois finalits dusage du e-portfolio combinables entre-elles. Enfin, nous retrouvons dans cette approche la prise en compte des temporalits ncessaires aux approches rflexives, quil sagisse des espaces- temps intermdiaires de la vie professionnelle (Leray, 2002), des phases de la vie (Riverin Simard, 1984) ou des transformations de la vie adulte lre postmoderne (Boutinet, 1999). Nous reprenons ci-dessous la typologie de Layec, et proposons de la complter. Nos complments apparaissent sous la forme de mentions entre parenthses et en italiques dans le tableau ci-dessous. Finalit : Capitaliste Existentielle Formative Objectif Faciliter les transactions avec Faciliter les transitions Faciliter les transfrabilits dans le lenvironnement professionnel professionnelles et domaine professionnel 2008, Philippe-Didier GAUTHIER page : 3 </li> <li> 4. Typologie, processus rflexifs et usages du portfolio numrique Finalit : Capitaliste Existentielle Formative personnelles Effet principal Effet de thsaurisation (des Effet dmancipation Effet dappropriation (des recherch ressources perso.) (identitaire) comptences) Intentionnalit Traabilit du patrimoine Production de soi Construction de savoirs professionnel Potentiel Capacit de mmorisation et Capacit dautoformation et Capacit dautoorientation et dvelopp dauto positionnement dautoorientation dautovaluation Appellation la Portefeuille, Passeport (Portfolio.) Portfolio de Portfolio des apprentissages plus commune Formation, Europass comptences. Supports Outils prformats, Dmarche accompagne, Dmarche guide (dispositif prvus rfrentiels demploi, de supports produire, Outils pdagogique). Rfrentiels de comptences et dactivits. mthodologiques. Grilles comptences, dactivits et de Rfrentiels de formation. danalyses biographiques, formation. (Dossiers de VAE,...</li></ul>

Recommended

View more >