Recruter, chercher, être présent

  • Published on
    08-Sep-2014

  • View
    1.576

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

confrence au Colloque "Traces numriques et recrutement"Le Havre, CIRTAI et Dpartement Infocom de l'universit du Havre13 octobre 2011identit numrique,mdiation,mmoire,prsence numrique,recherche,recrutement,relation,rseaux sociaux,searchability,trace numrique,web 2

Transcript

  • Recruter, chercher, tre prsent Louise Merzeau Universit Paris Ouest Nanterre La Dfense (quipe Tactic) Le Havre, octobre 2011vendredi 14 octobre 2011
  • quels outils ? (rappel) source : RegionsJob 2010vendredi 14 octobre 2011
  • quels outils ? (rappel) source : RegionsJob 2011 jobboards (Monster, Cadremploi) plbiscits . Intrim, presse et rseaux sociaux en dernier. Lutilisation des RS reste marginale ct candidats. NB : les intermdiaires du recrutement (cabinets), pourtant trs utilisateurs des RS, ne sont pas comptabiliss ici comme telsvendredi 14 octobre 2011
  • quels outils ? (rappel) source : RegionsJob 2011 Viado largement en tte des contacts gnrs, mais ces contacts sont trs peu qualis et rarement suivis dune embauche. Le meilleur taux de transformation est le blog professionnel. Le moins efcace est Facebook.vendredi 14 octobre 2011
  • quels usages ? (rappel) les recruteurs utilisent les rseaux sociaux 49 % ; les candidats 30 % 48% des recruteurs ont dj contact un candidat via un rseau social professionnel, un rseau social personnel ou un blog les recruteurs sont sur les RS pour : sourcer des candidats, surveiller leurs concurrents, communiquer sur leurs produits, leur entreprise les candidats utilisent les RS pour : tre reprs chercher un emploi beaucoup moins pour administrer leur carrire. source : RegionsJob 2011vendredi 14 octobre 2011
  • quels usages ? (rappel) Usage des RS beaucoup plus important chez les consultants (71% contre 48%) source : RegionsJob 2011vendredi 14 octobre 2011
  • quels usages ? (rappel) source : RegionsJob 2011 chasse aux prols pnuriques plutt que recrutement grande chelle ciblage ou discrimination par les traces : utilisateurs des RS : homme 25-34 ans Bac+5 recrutement : surtout des cadresvendredi 14 octobre 2011
  • quels usages ? les internautes de plus en plus attentifs la problmatique de lidentit numrique source : RegionsJob 2011vendredi 14 octobre 2011
  • quelles traces ? dclaratives blogs & sites perso : publications, opinions, appartenances, afliations, criture prols rseaux sociaux biographiques (Copainsdavant) : origine, parcours, territoire prols rseaux sociaux conversationnels (Facebook) : gots, humeurs, culture, rseau prols rseaux sociaux professionnels (Linkedin, Viadeo) : CV, mtier, exprience, rseau CV en ligne commentaires dans des blogs : critiques, ractions, controverse photos (Flickr) : crativit, univers tweets : ractivit, notorit forums : questions-rponses, discussion, altruismevendredi 14 octobre 2011
  • quelles traces ? comportementales avis, recommandations, achats (sites marchands) : gots, habitudes, culture; niveau de vie avatars (jeux, mondes virtuels) : projection, imagination playlists (Deezer) : gots, culture, partage golocalisations (Foursquare) mails (Gmail)vendredi 14 octobre 2011
  • quelles traces ? documentaires wikis (Wikipedia) : altruisme, connaissance documents partags (Google Docs) ple-mle numriques folksonomies et redocumentarisation : connaissance, partage, criturevendredi 14 octobre 2011
  • quelles traces ? e-rputation citation plagiat, remix dnigrement avis ngatifs usurpation rumeurs erreurs, fausses informationsvendredi 14 octobre 2011
  • quelles traces ? traces dclaratives / comportementales / relationnelles traces intentionnelles / non intentionnelles / non conscientes traces actives / passives traces actives / dsactives traces ables / mensongres, errones, caduques Ynfab Brunovendredi 14 octobre 2011
  • indiscrtions Version symptomale des traces numriques : mes traces me trahissent indicialit des traces : indicateurs de personnalit, signaux non intentionnels, comportementaux, donc authentiques (cf. entretien) approche psychologisante et moralisante dangers pour le recrutement : fantasme des mass media faible usage des rseaux sociaux conversationnels par les recruteursvendredi 14 octobre 2011
  • protection Mauvaises conduites et bonnes pratiques Charte Rseaux sociaux, Internet, Vie Prive et Recrutement signe en janvier 2010 par le Medef, lApec, Syntec Conseil en recrutement et plusieurs associations de professionnels de lemploi (en prsence dYves Dtraigne, lorigine dune proposition de loi sur la protection des donnes personnelles)vendredi 14 octobre 2011
  • vendredi 14 octobre 2011
  • searchability De lexhibition lindexation (du modle de la tlralit celui des moteurs) : dune logique de spectacle une logique daccs : tre trouvable, joignable dune logique de reprsentation une logique informationnelle : tre documentvendredi 14 octobre 2011
  • searchability Sourcing (identier pour contacter) Google RS professionnels : recherche par mot-cl, secteur dactivit, fonction, nom, entreprisevendredi 14 octobre 2011
  • searchability Version branding des traces numriques : mes traces font ma promotion matrise des mtadonnes de soi technicit, articialit (critres psychologiques et exprience informatiss) professionnalisation de la recherche demploivendredi 14 octobre 2011
  • searchability Personal branding registre de la gestion et de la veille marketing des identits rtroaction des dispositifs sur les identits situation de recrutement virtuel permanentvendredi 14 octobre 2011
  • dliaison vs contextualisation Paradoxe des empreintes numriques : dtaches de la smantique de la relation ou du cadre qui prcdent habituellement les contenus de nos changes nonciation incertaine, sans marqueurs corporels et diffre units isolables, agenables et calculables (Pdauque, 2006)vendredi 14 octobre 2011
  • dliaison vs contextualisation Dcontextualisation, abstraction, uchronie des traces Condition de leur exploitation par les moteurs, les systmes de datamining ou danalyse smantique, les logiciels de reconnaissance des formes, les graphes de rseaux sociaux, etc. Dlgation de lintelligibilit des donnes personnelles aux algorithmes La personne ainsi prole nest plus celle du CV, de lappartenance ou des papiers didentit vendredi 14 octobre 2011
  • dliaison vs contextualisation Recrutement suppose un travail de recontextualisation navigation (ltres successifs, aller-retour) distances informationnelles (Rieder) recration de liens temps, comptence : cabinets de recrutement vs DRH en entreprisesvendredi 14 octobre 2011
  • dliaison vs contextualisation Recrutement suppose un processus informationnel recherche de cohrence (ex activisme, humour, hacking) reconstitution de rseaux restitution de lenvironnement recommandation par les tracesvendredi 14 octobre 2011
  • relations et mdiations Les promesses du recrutement 2.0 source : Jacques Froissant, Altadevendredi 14 octobre 2011
  • relations, mdiations Liens faibles (Mark Granovetter) effet de structure vs effet de motivation : relations occasionnelles charge motive moins grande cercles diffrents accs des informations, ides, inuences socialement distantes fonction de pont entre les groupes de rseaux actifsvendredi 14 octobre 2011
  • relations, mdiations Vers des relations horizontales ? Avnement de le-Recrutement avec les Jobboards en 1998 : changement de supports source : Jean-Christophe Anna, http://recrutementmediassociaux.comvendredi 14 octobre 2011
  • relations, mdiations Vers des relations horizontales ? Mdias sociaux : changement de logique Recruteurs et candidats recourent aux mmes outils source : Jean-Christophe Anna, http://recrutementmediassociaux.comvendredi 14 octobre 2011
  • relations, mdiations Vers des relations horizontales ? Rversibilit : traabilit des entreprises multiplicit des sources et des interlocuteurs dtournement des circuits ofciels nouvelles comptences informationnelles des candidats / consommateurs : comprhension de plus en plus informe du systme de lentreprise (produits, modle conomique, relation client, thique, impact environnemental) contre-pouvoirvendredi 14 octobre 2011
  • relations, mdiations Vers des relations horizontales ? Rversibilit : traabilit des entreprises source : RegionsJob 2011 les candidats utilisent de plus en plus le web pour trouver des informations sur les entreprises et sont inuencs dans leur choix par ces informations recherche encore largement passive : Google (95%), sites des entreprises (75%) et sites doffres demploi (45%). Peu de participation aux conversations professionnelles sur les RS.vendredi 14 octobre 2011
  • relations, mdiations Oui, mais faible proportion des chanes de rang suprieur 2 (chanes longues) dans le recrutement sous-exploitation des fonctions relationnelles des RS professionnels (groupes/hubs, communauts, expertise) : utiliss en priorit pour lafchage et laccs linformationvendredi 14 octobre 2011
  • relations, mdiations Oui, mais chec des tentatives de placement par des systmes informationnels directs approches purement techniques visant une matrise totale du processus illusoires dimensions non programmables : rencontre, conance, non- manipulationvendredi 14 octobre 2011
  • relations, mdiations Oui, mais nouvelles formes de dance problmes de abilit des traces effets contreproductifs du personal branding (identit fabrique, artices, formatage)vendredi 14 octobre 2011
  • relations, mdiations Oui, mais nouvelles formes de souffrance rapports de force, ingalit des acteurs face lemploi et face aux NTI exposition, expropriation, surveillance (privacy) dcloisonnement des sphres (clture informationnelle) surcharge informationnelle messages dysphoriques non conformesvendredi 14 octobre 2011
  • relations, mdiations Des graphes aux collectifs chanes longues valables quand elles ne se contentent pas de transmettre linformation, mais lenrichissent (retours dexprience, valuations, propositions) ncessit dune multiplicit de liens diffrence entre liens potentiels (classeur de contacts) et liens activables / activs thorie des 6 degrs de sparation (Milgram Stanley)...