Le commerce équitable aussi pour les agriculteurs belges

  • Published on
    12-May-2015

  • View
    23

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Flash back : 2009, la crise du lait bat son plein en Europe. Des images chocs frappent les esprits. Chez nous, des millions de litres de lait sont dverss sur les prairies par des agriculteurs au bord de la faillite. Quen est-il aujourdhui ? La situation nest gure plus rjouissante. Avec un prix du lait 30 cents pour des cots de production qui tourne autour des 40 cents, les agriculteurs ne peuvent pas vivre de leur mtier. Les agriculteurs de nos rgions rclament donc eux aussi un prix, un commerce quitable. Une rfrence qui ne fait toutefois pas lunanimit auprs des acteurs historiques du secteur.

Transcript

  • 1.Voil donc quun type de commerce, bien connu mainte- nant du public belge, mais cantonn des changes com- merciaux solidaires Sud-Nord, sinvite chez nous dans le dbat sur nos politiques agricoles. Et pourquoi pas ? La dmarche quitable pourrait sappli- quer aux diffrents producteurs europens soucieux de combiner savoirs ancestraux et techniques modernes pour obtenir un modle agricole durable, favorisant le tissu social ; des producteurs considrant leur ferme comme un cosystme vivant et qui proposent des produits de qualit suprieure, sains et nutritifs, respectant les matires premires et les consommateurs.* Suite la crise du secteur laitier de 2009, certains agricul- teurs belges lancrent leur propre marque solidaire : Faire- bel, qui garantit une rmunration correcte aux 500 produc- teurs membres de la cooprative Faircoop, dont 65% sont situs en Wallonie et 35% en Flandre. Chaque litre de lait vendu rapporte 10 centimes d'euro supplmentaires au producteur. Le lait Fairebel se trouve dans la plupart des supermarchs du pays. Aprs le lait demi-crm, la coo- prative offre aujourdhui du lait entier chocolat (dont le cacao nest malheureusement pas certifi quitable) et de la glace. Mais Fairebel nest pas seul. En octobre 2011, lors de la Semaine du commerce quitable, le grossiste biologique Biosano et la cooprative Biomelk Vlaanderen - Biolait Wallonie lanaient Biodia, un lait demi-crm biologique et quitable. Une fois par an, sauf si les conditions du march changent plus rapidement, le prix du lait est recalcul pour permettre lagriculteur de ne jamais vendre son lait en des- sous du prix de revient et de recevoir une rmunration quitable pour son travail. Selon Wim de Middeleer, responsable commercial de Biomelk Vlaanderen-Biolait Wallonie, le modle prend pour rfrence une ferme laitire de 60 vaches et 1,5 travail- leur temps plein. Le prix du lait cru biologique (45,10 euros/100 litres depuis avril 2013) se base sur des para- mtres dtaills comme le prix du fourrage, la production moyenne de lait, le revenu moyen dun agriculteur et les frais de sant. Le cahier des charges a t dvelopp en collaboration avec lONG Vredeseilanden. Il est contrl par Tv Nord Integra. Le lait Biodia est essentiellement vendu dans les magasins bio, et depuis mars 2013 dans certains magasins du monde- OXFAM. Des bouteilles de 50 cl de lait demi-crm choco- lat (dont le cacao et le sucre de canne sont certifis Fair- trade par Max Havelaar) seront bientt disponibles sur le march. Des dmarches similaires se sont dveloppes ailleurs en Europe. Daniel Plazanet

2. En 2010, Naturland, un label bio allemand bien connu prsentait un lait certifi Naturland Fair provenant des contreforts des Alpes bavaroises. Et lanne dernire, en Angleterre, plusieurs personnalits dont larchevque de York se sont exprimes pour que le label Fairtrade puissent tre octroy aux producteurs de lait nationaux pour sauver une industrie en perdi- tion. Max Havelaar, la principale organisation de labellisation du secteur, semble la plus rti- cente louverture du concept du commerce quitable aux produits europens. Mme si Max Havelaar Belgique soutient toutes les initiatives visant assurer une existence durable aux agriculteurs locaux , lorganisa- tion veut voir le terme Fairtrade et son label rservs aux produits fabriqus par les producteurs dfavoriss du Sud. Le commerce quitable est, au dpart et jusqu prsent, une approche alternative de rduction de la pauvret qui trouve son origine dans la philosophie du commerce, pas daide. Fairtrade sadresse au plus d'un milliard de per- sonnes pauvres qui vivent avec moins de deux dollars par jour. Fairtrade veut crer les conditions pour qu'ils acqui- rent la position et les moyens de sortir par eux-mmes de la spirale de la pauvret. En Flandre, Oxfam-Wereldwinkels nest pas loin de parta- ger la mme position : La problmatique de dveloppe- ment et les dfis que rencontrent les agriculteurs du Sud sont tels qu'ils ncessitent une approche spcifique. Le commerce quitable, qui englobe les trois piliers du dve- loppement durable, est pour cela le modle le plus appro- pri. Il est important que la production du- rable dans le Nord soit encourage et sou- tenue. Nous voulons partager notre exp- rience en matire dagriculture et de com- merce dans et avec le Sud, mais nous ne voyons pas cela comme la tche premire du mouvement du commerce quitable . La fdration belge du commerce qui- table, B.F.T.F. asbl, consciente des diffi- cults conomiques auxquelles est actuellement confront un nombre de plus en plus important de petits producteurs locaux (et pas uniquement les producteurs de lait), consi- dre que la dmarche quitable ne doit pas seulement tre applique aux producteurs dfavoriss du Sud, mais quelle peut avoir galement tout son sens au Nord. Cependant, afin de ne pas risquer de tromper les consommateurs, B.F.T.F. estime que la pratique dun commerce quitable Nord/Nord et lutilisation commerciale de cette notion doi- vent tre strictement encadrs, linstar des pratiques du commerce quitable Nord/Sud. De son ct, Oxfam-Magasins du monde se veut lavant-garde du commerce quitable, en l'ouvrant lagriculture paysanne du Nord. Lorganisation lance ainsi en 2013 une nouvelle dmarche, intitule Paysans du Nord, qui vise offrir aux consommateurs des produits paysans complmentaires aux produits quitables. En soutenant, via notamment un prix plus quitable, des collectifs de producteurs paysans europens aux modes de production agro-cologiques, nous nous inscrivons dans une logique de souverainet alimentaire qui vise lutter de manire globale contre les impacts du modle agro-industriel (ex. faim, changements climatiques, puisement des ressources naturelles, etc.) . En plus dune offre de paniers de fruits & lgumes locaux, lorganisa- tion a ainsi rcemment introduit dans sa gamme des produits transforms paysans issus de divers fournisseurs belges et europens (Biosano, Brasserie de la Lesse, Ethiquable). Les prochaines tapes sont llargisse- ment de cette offre lensemble de ses magasins (septembre 2013), et sur le long terme, le dveloppement de davantage de produits spcifiquement belges. En 2011, Alter Eco et Ethiquable, deux acteurs franais du commerce quitable, avaient dj franchi le pas et lanc, chacun de leur ct, une nouvelle dmarche quitable, bio et locale pour les petits agriculteurs de lhexagone. Chez Ethiquable, la gamme Paysans dici repose sur une charte de 27 critres pour maintenir en France une agricul- ture paysanne. Depuis avril 2011, plusieurs produits, dont certains sont disponibles sur le march belge, ont t dvelopps avec diffrents groupements de producteurs franais. Ce commerce quitable de proximit puise sa lgitimit dans la relocalisation de lconomie, les circuits courts, une lutte contre les excs de la globalisation faisant voyager des pommes dAfrique du Sud en Europe ou du jus de pomme quitable du Chili vers la Bel- gique. Le commerce quitable local se dveloppe dailleurs galement au Sud. De nombreuses initiatives voient le jour dans diffrents pays, notamment en Equateur, en Inde, au Mexique, au Brsil, en Afrique du Sud ou au Kenya, en s'appuyant sur le pouvoir d'achat des classes moyennes et un secteur touristique en plein essor. Samuel Poos Coordinateur du Trade for Development Centre, 2me dition, juillet 2013. *Alter Eco, dossier de presse de prsentation de la nouvelle gamme, janvier 2011. Les opinions exposes dans cet article ne reprsentent pas forcment lavis de la CTB ou de la Coopration belge au Dveloppement.

Recommended

View more >