18
Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire Albert Einstein

Albert Einstein 

  • Upload
    talasi

  • View
    37

  • Download
    1

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. Albert Einstein . En réponse à Shimon PERES, Prix Nobel de la Paix,  qui récemment avait déclaré, je cite « il faudra que les libanais apprennent ce qu’est la honte ». - PowerPoint PPT Presentation

Citation preview

Page 1: Albert Einstein 

Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire

Albert Einstein 

Page 2: Albert Einstein 

En réponse à Shimon PERES, Prix Nobel de la Paix, qui récemment avait déclaré, je cite

« il faudra que les libanais apprennent ce qu’est la honte »

Page 3: Albert Einstein 

Situation géographique de Qana :Sud Est de Sur (Tyr)

Page 4: Albert Einstein 

À la fin de la visualisation de la vidéo, le passage à la diapositive suivante se fait manuellement

La vidéo

Cette vidéo est fortement déconseillée aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 18 ans

Page 5: Albert Einstein 

Qana

30 juillet 2006

Par l’image…

Les photos sont fortement déconseillées aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 18 ans

Page 6: Albert Einstein 
Page 7: Albert Einstein 
Page 8: Albert Einstein 
Page 9: Albert Einstein 
Page 10: Albert Einstein 
Page 11: Albert Einstein 
Page 12: Albert Einstein 

Qana

30 juillet 2006

Par la vidéo…

Page 13: Albert Einstein 

Cette vidéo est fortement déconseillée aux personnes sensibles et aux mineurs

de moins de 18 ans

À la fin de la visualisation de la vidéo, le passage à la diapositive suivante qui traduit le commentaire du présentateur à la chaîne Al Manar se fait manuellement.

La vidéo

Page 14: Albert Einstein 

Qana

Avant que la nuit tombeAvant que l’on prenne nos enfants

Contre nos poitrinesPour leur souhaiter la bonne nuit

Avant que nos enfants S’épanouissent

De leur paisible sommeil Et des plus beaux rêvesQuelque part dans QanaLe plus beau des enfants

Souhaite dormir

Le plus beau des enfants de QanaGît encore cette nuit sous les décombres

Sa mère est incapable de le serrer Contre sa poitrine

Comme toutes les mamansL’entourant de tendresse

Et des plus beaux mots d’amour

Page 15: Albert Einstein 

Elle l’a abandonnéPour disparaître à jamaisDans une fosse commune

Sans adieuSon frère ne lui parle plus

Ne joue plus avec luiNe lui lance plus un ballon

Ne lui dessine plus une roseIl a rejoint leur maman

Ne dormez pasCar le plus bel enfant de Qana

Vous supplie d’accepterSon dernier adieu

Son Père est dorénavant inerteDorénavant il ne pourra

L’aider à porter le cartableLui offrir un jouet

Ou encore simplementLe promener

Ne dormez pasCet enfant de Qana

Enterré en ce moment Sous les décombres

Cherche une main tendueD’amour et de tendresse

Page 16: Albert Einstein 

Il désire une mèreUn jouet

Une goutte d’eauIl désire un regard

Un toucherUn baiser

Et comme le vôtreDormant paisiblement

Il souhaite simplement dormirIl souhaite remuer ses mains

Et se lever des décombresMais en vain…

Tous ces enfants de Qana Dormaient affamés Par manque de pain

Durant cette nuit sans luneEt la conscience internationale

EgalementQuand vinrent les chasseurs bombardiers

Bourrés de haine et assoiffés de sangAux aurores

Quand le Soleil futLe sang s’était mélangé au sangLes os de ces petits innocents

Furent brisés sous les décombresPar le missile intelligent

Le sourire innocent S’était éteint

Page 17: Albert Einstein 

Sans douteAvant le dernier cri de souffrance

Sans doute Avant qu’une mère allaite son bébé

Ou qu’un aîné embrasse son petit frèreSans doute

Avant qu’un couple se sépare Par un tendre baiser

Ce missile, dernier criDe la technologie occidentale

Avait déjà accompli sa mission

Qana ainsi meurtrieSe redressa comme pour venger ses innocents

Qana pointait de ses yeux l’horizon lointainPour témoigner de la débâcle des forces de la haine

Sous un déluge de feu : celui des résistantsQana se retourna

Son regard vers le nordTémoigna d’un Liban

Muant en crèche Ou en asile pour un nouveau né

Témoigna d’un LibanTendant ses bras aux siens

Page 18: Albert Einstein 

Qana meurtrieMit sa plus belle robe de mariée

Pour épouser un résistant

Remerciement à tous et particulièrement à Julia BOUTROS

Montage : Raymond RICHA ([email protected])

FIN