of 57 /57
Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 1 R.I.V.E. de la Vienne 8, rue du 8 mai 1945 86210 Bonneuil-Matours 05 49 85 20 09 [email protected] DIAGNOSTIC TERRITORIAL du BASSIN VERSANT VIENNE AVAL - Document de travail pour le déroulement du dispositif de concertation Janvier 2011 Crédit photo : Fabrice PORTET 2006 (R.I.V.E. de la Vienne) Avec la collaboration de : Partenaire associé :

DIAGNOSTIC TERRITORIAL du BASSIN VERSANT … · Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 6 I.2.2. Hydrologie L'analyse de l'hydrologie de la Vienne est

  • Upload
    ngodan

  • View
    236

  • Download
    0

Embed Size (px)

Citation preview

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 1

R.I.V.E. de la Vienne 8, rue du 8 mai 1945

86210 Bonneuil-Matours 05 49 85 20 09

[email protected]

DIAGNOSTIC

TERRITORIAL du

BASSIN VERSANT

VIENNE AVAL

-

Document de travail pour le déroulement

du dispositif de concertation

Janvier 2011

Crédit photo : Fabrice PORTET 2006 (R.I.V.E. de la Vienne)

Avec la collaboration de : Partenaire associé :

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 2

SOMMAIRE

I. Présentation générale du territoire ................................................................. p.4

I.1. Un territoire du bassin Loire-Bretagne ................................................................... p.4

I.2. Le bassin versant de la Vienne Aval ....................................................................... p.4

I.2.1. Réseau hydrographique ....................................................................................................... p.4

I.2.2. Hydrologie ............................................................................................................................ p.6

I.2.3. Climatologie .......................................................................................................................... p.8

I.2.4. Géologie ............................................................................................................................... p.8

I.2.5. Hydrogéologie ...................................................................................................................... p.8

I.3. Organisation administrative et territoire d'étude ................................................. p.10

I.3.1. L'intercommunalité sur le territoire ..................................................................................... p.10

I.3.2. Une population relativement constante depuis une vingtaine d'années ............................ p.10

I.3.3. Occupation du sol et paysages .......................................................................................... p.12

I.3.4. Zonages environnementaux et sites remarquables ........................................................... p.12

II. Une obligation de résultats pour 2015 ......................................................... p.15

II.1. Le contexte réglementaire et les outils de planification ..................................... p.15

II.2. Le contrat territorial : un outil adapté pour répondre aux objectifs ................... p.16

III. Diagnostic des masses d'eau et des usages existants ............................. p.17

III.1. Les masses d'eau délimitées ............................................................................... p.17

III.1.1. Six masses d'eau cours d'eau .......................................................................................... p.17

III.1.2. Sept masses d'eau souterraines ...................................................................................... p.20

III.2. La gestion de l'eau sur le territoire...................................................................... p.26

III.2.1. L'alimentation en eau potable .......................................................................................... p.26

III.2.2. L'assainissement .............................................................................................................. p.27

III.2.3. La gestion des cours d'eau .............................................................................................. p.28

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 3

III.3. Les usages de l'eau sur le territoire ....... ............................................................. p.29

III.3.1. Une alimentation en eau potable sensible ....................................................................... p.29

III.3.2. Un assainissement contrasté ........................................................................................... p.29

III.3.3. Un secteur industriel bien présent .................................................................................... p.30

III.3.4. Une production d'énergie principalement nucléaire ......................................................... p.30

III.3.5. Une activité agricole importante ....................................................................................... p.31

III.3.6. Une gestion des espaces publics en mutation ................................................................. p.33

III.3.7. Des citoyens à responsabiliser......................................................................................... p.33

III.3.8. La pratique de la pêche .................................................................................................... p.33

III.3.9. Loisir-Tourisme-Patrimoine .............................................................................................. p.33

III.4. Cinq enjeux locaux proposés .............................................................................. p.34

III.4.1. Bonne qualité des eaux superficielles .............................................................................. p.35

III.4.2. Optimisation de la gestion quantitative ............................................................................ p.35

III.4.3. Préservation et Restauration des cours d'eau, des milieux et de la biodiversité ............. p.35

III.4.4. Prévention des risques (inondation, ouvrages...) ............................................................. p.35

III.4.5. Implication et sensibilisation de la population .................................................................. p.35

IV. Construire ensemble un programme d'actions ambitieux ....................... p.36

IV.1. Quelques pistes d'actions pour le futur Contrat Territorial .............................. p.36

IV.2. Une démarche collective et concertée ............................................................... p.38

Annexe 1 : Liste des sites environnementaux sur le territoire .................................................. p.39

Annexe 2 : Zones à dominante humide sur le territoire ............................................................. p.40

Annexe 3 : Programme de mesures du SDAGE - Secteur Vienne Aval .................................... p.41

Annexe 4 : Le Contrat Restauration et Entretien Vienne Aval ................................................... p.43

Annexe 5 : Extrait du tableau de bord du SAGE Vienne pour les aspects qualitatifs des eaux de surface - Tableau bilan de l'ensemble des paramètres de 2000 à 2008 pour les stations du territoire selon le classement SEQ Eau ....................................................................................... p.46

Annexe 6 : Les masses d'eau souterraines du territoire - niveaux 2 et 3 ................................. p.47

Annexe 7 : Compétences eau potable et assainissement ......................................................... p.48

Annexe 8 : Forages pour l'eau potable sur le territoire .............................................................. p.49

Annexe 9 : Caractéristiques des stations d'épurations du territoire ........................................ p.50

Annexe 10 : Liste des ICPE sur le territoire ................................................................................. p.51

Annexe 11 : Liste des usines payant des redevances pour le rejets d'effluents industries sur le territoire en 2007 ............................................................................................................................. p.52

Annexe 12 : Evolution des prélèvements d'eau pour l'industrie entre 1998 et 2008 sur le territoire ........................................................................................................................................... p.53

Annexe 13 : Statistiques agricoles sur le territoire en 1979, 1988 et 2000 ............................... p.54

Annexe 14 : Evolution des volumes prélevés et des surfaces irriguées entre 1999 et 2008 sur le territoire ........................................................................................................................................... p.56

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 4

I. Présentation générale du territoire

I.1. Un territoire du bassin Loire-Bretagne

Le territoire d’étude est localisé dans le département de la Vienne (86), sur le bassin versant de la rivière Vienne, sous-bassin hydrographique de la Loire (fig. 1 ).

fig. 1 : Situation géographique du territoire

(source : IGN - EPTB Vienne)

Ce territoire cohérent, avec les délimitations du bassin versant de la Vienne Aval, concerne 60 communes. Dans ce périmètre 29 communes (fig. 2 ) sont traversées par la Vienne et ses affluents, ce qui correspond à une superficie de 812 km² (surface des communes, la surface du bassin topographique est de 770 km²).

Il correspondra au périmètre d'application du Contrat Territorial et sera susceptible, en phase d'élaboration, de s'étendre partiellement sur le bassin aval.

I.2. Le bassin versant de la Vienne Aval

I.2.1. Réseau hydrographique

La Vienne est une rivière qui prend sa source au sommet du Mont Audouze (920 m) sur le plateau de Millevaches en Corrèze (relief modérément élevé) et se jette dans la Loire à Candes-Saint-Martin en Indre-et-Loire (fig. 3 ). Elle chemine sur 362,8 km et constitue un bassin versant de 21 105 km² (1/5 du bassin de la Loire).

fig. 3 : La confluence Vienne - Loire

La Vienne traverse cinq départements (Corrèze, la Haute Vienne, la Charente, la Vienne, Indre-et-Loire) et possède deux principaux affluents dans le département : le Clain qui se jette en amont de Châtellerault et la Creuse au nord à la limite départementale entre la Vienne et l’Indre-et-Loire. De Valdivienne aux Ormes (territoire du R.I.V.E. de la Vienne), la Vienne s'écoule sur 70 km et présente un profil de rivière de plaine avec une vallée élargie et un écoulement modéré. Elle recueille les eaux du Clain, de l'Envigne, de l'Ozon et de 44 affluents temporaires et permanents pour un linéaire cumulé d'environ 400 km.

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 5

fig. 2 : Le périmètre proposé pour le futur Contrat Territorial (source : RIVE de la Vienne)

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 6

I.2.2. Hydrologie

L'analyse de l'hydrologie de la Vienne est réalisée à partir des données disponibles des trois stations suivantes (tab. 1) : Lussac-les-Châteaux à l'amont, Châtellerault en zone médiane et Ingrandes à l'aval.

tab. 1 : Les stations hydrologiques du territoire (source : Banque Hydro)

Stations Données disponibles

Surface BV drainée

Lussac -les-Châteaux

1985 - 2010 5535 km²

Châtellerault 1918 - 2010 9910 km²

Ingrandes 1918 - 2010 10050 km²

Le module de la Vienne (débit moyen interannuel) augmente progressivement de l'amont vers l'aval (fig. 4 ), avec 81,3 m3/s à Lussac-les-Châteaux et 120 m3/s à Ingrandes. Le Clain, principal affluent de la Vienne sur le secteur, possède un module de 21,6 m3/s et se jette dans la Vienne en rive gauche à l'amont de Châtellerault.

0

20

40

60

80

100

120

140

Lussac-les-Châteaux Châtellerault Ingrandes

débit moyen interannuel (m3/s)

fig. 4 : Module de la Vienne à Lussac-les-Châteaux, Châtellerault et Ingrandes (source : Banque Hydro)

L'hydrogramme annuel de la Vienne à Ingrandes (fig. 5 ) correspond à un cours d'eau ayant un régime d'écoulement pluvial océanique. En effet, la période d'étiage a lieu à la fin de l'été (en août le débit moyen mensuel est de 41,5 m3/s, il est de 46,3 m3/s en septembre). Les débits les plus importants sont relevés en fin d'hiver (207 m3/s en janvier et 201 m3/s en février).

0

50

100

150

200

250

Jan. Fev. Mar. Avr. Mai Juin. Juil. Aoû. Sep. Oct. Nov. Dec.

débit moyen mensuel (m3/s)

fig. 5 : Hydrogramme annuel de la Vienne à Ingrandes

(source : Banque Hydro)

Sur le bassin, on observe de nombreux barrages hydroélectriques principalement sur la partie amont en Limousin (complexe de Vassivière sur la Maulde et du Thaurion) puis à l'aval au niveau du complexe de l'Isle Jourdain sur la Vienne. Ainsi, le régime hydrologique de la Vienne est totalement influencé par ces équipements dont la gestion entraîne une modulation importante des débits. Les débits de la Vienne sont artificialisés .

Cette artificialisation des débits n'évitent pas les phénomènes naturels de crues ou d'étiages, en particulier sur les affluents.

Les étiages sur la Vienne

Depuis fin 1997, un soutien d'étiage est réalisé pour assurer le refroidissement de la Centrale nucléaire de Civaux, situé en amont immédiat du territoire, limitant ainsi les problèmes de sécheresse sur la Vienne. Ainsi, à Ingrandes, le QMNA5 (débit mensuel minimal annuel qui se produit en moyenne une fois tous les 5 ans) était pour la période 1918-1997 de 20,9 m3/s, il est de 23,4 m3/s depuis 1997.

Crues sur la Vienne

A Ingrandes, la crue centennale est celle de 1913 avec un débit de 2100 m3/s (évaluation car station en fonctionnement depuis 1918). La valeur de la crue cinquantennale est calculée à 1700 m3/s, la décennale à 1300 m3/s. Les crues peuvent provoquer des inondations et des dégâts importants. Les communes les plus

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 7

sensibles aux crues de la Vienne sur le territoire sont Chauvigny et Châtellerault.

Ci-après, une présentation (tab. 2 ) des plus grandes crues observées sur la Vienne depuis 1918 (débits mesurés à Ingrandes supérieur à 1 000 m3/s).

tab. 2 : Les plus grandes crues observées sur la Vienne à Ingrandes depuis 1918 (source Banque Hydro)

années Débits (m3/s) jour

1919 1 280 31 mars

1923 1 640 4 mars

1926 1 340 26 avril

1927 1 400 11 juillet

1928 1 060 14 février

1930 1 060 7 novembre

1936 1 340 4 janvier

1961 1 350 4 janvier

1962 1 400 14 janvier

1978 1 030 25 janvier

1982 1 230 8 janvier

1982 1 200 21 décembre

1994 1 300 7 janvier

1995 1 020 24 janvier

2007 1 060 3 mars

Les affluents

Au delà du fonctionnement hydrologique de la Vienne, il est important d'évoquer celui des petits affluents.

Dans le cadre des réseaux de suivis* des assecs effectués par l'ONEMA sur certains des affluents, des problèmes d'étiages sévères sont constatés avec des assecs fréquents notamment pour le Servon ou l'Aubineau. D'autres affluents non suivis sont probablement concernés par ces phénomènes qui peuvent avoir des conséquences graves sur les milieux aquatiques.

Certaines communes, comme Chauvigny, peuvent voir les phénomènes d'inondations accentués par des crues

simultanées (fig. 6 et 7 ) sur un affluent (par exemple le Talbat en 1982).

*réseaux de suivis des assecs ; deux réseaux sont mis en place par l'ONEMA, le RDOE (réseau départemental d'observation des écoulements) et le ROCA (réseau d'observation des crises d'assecs). assec : état d'une rivière qui se retrouve sans eau

fig. 6 : Rue inondée à Chauvigny en 1962 (source M. Aubrun)

fig. 7 : Pont de Chauvigny pendant une inondation en 1962 (source M. Aubrun)

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 8

0

5

10

15

20

25

30

35

40

0

10

20

30

40

50

60

70

80

Jan Fév Mar Avr Mai Jui Juil Aou Sep Oct Nov Dec

Prp à Chatellerault Prp à Chauvigny T° à Chatellerault T° à Chauvigny

(mm) (°C)

I.2.3. Climatologie

Le climat du bassin versant de la Vienne aval est un climat océanique. Les températures moyennes annuelles sont fraîches (11,4°C à Chauvigny depuis 1961 et 12,4°C à Châtellerault depuis 1985). Les précipitations moyennes annuelles depuis 1961 sont de 733 mm à Chauvigny

et de 703 mm à Châtellerault. Le diagramme ombrothermique (fig. 8 ) met également en évidence les petites variations entre le sud et le nord du territoire avec des précipitations légèrement supérieures sur Chauvigny pour des températures inférieures.

Localement les précipitations ont de l'influence sur les débits des affluents, contrairement à la Vienne qui est plutôt dépendante des précipitations localisées à l'amont dans le limousin.

fig. 8 : Diagramme ombrothermique des stations de Chauvigny et de Châtellerault (source : Météo France)

I.2.4. Géologie

La géologie du bassin est très différente de l’amont à l’aval. La limite départementale entre la Charente et la Vienne marque la frontière entre :

- le socle cristallin au sud, essentiellement formé de micaschistes, gneiss, granites et roches imperméable,

- les formations sédimentaires argilo-sableux du Poitou au Nord, en approche de la confluence avec la Loire, plus perméables datant du Jurassique. Ces sols sont majoritairement composés de calcaires.

Le territoire du contrat territorial est exclusivement concerné par ces formations sédimentaires .

I.2.5. Hydrogéologie

Le réseau hydrogéologique du territoire, directement en lien avec la géologie, est complexe. Il est composé au total d’une dizaine de systèmes d’aquifères* (fig. 9 ) de capacité plus ou moins importante.

Les grands aquifères présents sont l'aquifère du Cénomanien et l'aquifère du Turonien.

*aquifère : formation géologique perméable où s'écoule une nappe d'eau souterraine

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 9

fig. 9 : Les systèmes d'aquifères du territoire (source : RIVE de la Vienne + BDRHF-EPTB Vienne)

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 10

I.3. Organisation administrative et territoire d'étude

I.3.1. L'intercommunalité sur le territoire

Le territoire des 29 communes du contrat territorial est reparti sur cinq communautés de communes et une communauté d'agglomération (fig. 10 ), du sud au nord :

- CC Lussacois, - CC Pays Chauvinois, - CC Vienne et Moulière, - CA du Pays Châtelleraudais, - CC Mâble et Vienne, - CC Vienne et Creuse.

Sur ce territoire, deux communes n'adhèrent pas à une communauté de communes : Valdivienne et Bellefonds.

Il est important de noter que sur ce territoire, la compétence relative à la gestion des cours d'eau incombe aux communes.

I.3.2. Une population relativement constante depuis une vingtaine d'années

La population du territoire est essentiellement rurale avec 73 100 habitants recensés en 2007 (tab. 3 ). Depuis 1990, cette population est relativement constante avec une augmentation de seulement 5 % (69 093 hab. en 1990 pour 73 100 hab. en 2007) contre 15 % dans le département pour la même période (Dans la Vienne 380 005 hab. en 1990 pour 433 523 hab. en 2007).

Près de la moitié de la population est concentrée dans la ville de Châtellerault (35 096 hab.) avec une densité de population de 677 hab./km² pour une moyenne de 50 hab./km² dans le reste du territoire.

tab. 3 : La population sur le territoire (source INSEE)

Communes

Population

(INSEE-1990)

Population

(INSEE-2007)

Densité

en 2007

(hab./km²)

ANTRAN 980 1 153 49

AVAILLES-EN-CHATELLERAULT 1193 1 550 100

BELLEFONDS 223 236 27

BONNES 1294 1 700 49

BONNEUIL-MATOURS 1650 2 004 47

BOURESSE 654 620 17

CENON-SUR-VIENNE 1642 1 876 213

CHAPELLE-MOULIERE (LA) 425 625 36

CHAPELLE-VIVIERS 438 487 34

CHATELLERAULT 35691 35 096 677

CHAUVIGNY 6857 7 028 73

DANGE-SAINT-ROMAIN 3188 3 211 92

DIENNE 339 493 28

INGRANDES 1803 1 920 55

LEIGNES-SUR-FONTAINE 470 551 17

LEIGNE-SUR-USSEAU 386 469 42

LHOMMAIZE 688 823 27

MONDION 132 139 15

ORMES (LES) 1387 1 573 66

OYRE 881 934 28

PORT-DE-PILES 489 539 93

SAINT-LAURENT-DE-JOURDES 128 168 9

THURE 2456 2 916 66

USSEAU 524 662 35

VALDIVIENNE 1934 2 490 40

VAUX-SUR-VIENNE 558 608 88

VELLECHES 355 385 20

VERRIERES 694 890 45

VOUNEUIL-SUR-VIENNE 1634 1 954 53

TOTAL 69093 73100 90

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 11

fig. 10 : L'intercommunalité sur le territoire (source : RIVE de la Vienne)

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 12

I.3.3. Occupation du sol et paysages

Sur les 812 km² du territoire, 70 % des terres sont consacrées à l’agriculture essentiellement céréalière, 24 % sont occupées par des forêts et 5 % sont des espaces artificialisés (fig. 11 et 12 ). Ces chiffres illustrent le caractère rural du territoire qui profite de sols riches et perméables.

terres agricoles

forêts

terrains artificialiséssurface en eau

fig. 11 : Répartition de l'occupation sur le territoire

(source : CORINE Land Cover)

Le paysage rencontré sur ce territoire est façonné par la large vallée de la Vienne. Le fond de vallée est marqué par de grandes surfaces agricoles et par l'implantation de l'essentielle des zones bâties. Les bords de Vienne sont marqués par de nombreuses peupleraies plantées. Les coteaux sont, pour l'essentiel, boisé alors que sur les plateaux on retrouve une alternance de cultures et de forêts. Au sud, le paysage est fortement marqué par la présence des tours de la centrale nucléaire de Civaux.

I.3.4. Zonages environnementaux et sites remarquables

Le bassin versant de la Vienne Aval est composé d’une mosaïque d’habitats diversifiés. Ce patrimoine s’illustre par de nombreux espaces naturels dans les vallées des cours d’eau, dans les forêts, les landes, les brandes ou sur les coteaux et plateaux du territoire.

Certains de ces sites remarquables sont inscrits dans des procédures environnementales d’inventaires et règlementaires illustrant la richesse écologique du territoire. Ainsi, 115 km², soit 15 % du territoire, est concerné par ce zonage qui répertorie (fig. 13 et Annexe 1) :

- un Site d'Intérêt Communautaire (SIC ou site Natura 2000), les landes du Pinail,

- une Reserve Naturelle, le Pinail, - 25 Zones Naturelles d'Intérêt

Ecologique, Faunistique et Floristique (ZNIEFF), 22 ZNIEFF de type I et 3 ZNIEFF de type II,

- 2 Zones Importantes pour la Conservation des Oiseaux (ZICO) et 2 Zone de Protection Spéciale (ZPS),

- 3 Sites Classés, - 3 Sites Inscrits.

Au delà de ces zones, un inventaire des zones à dominante humide a été réalisé sur le territoire du SAGE de la Vienne (Annexe 2 ) en 2008 par le Conseil Régional du Limousin et l'EPTB Vienne. Ces zones offrent des potentialités d'habitats pour de nombreuses espèces végétales et animales (réservoir de biodiversité). Elles jouent un rôle important sur la qualité des eaux (pouvoir épurateur) et l'hydrologie des cours d'eau (zone de stockage de l'eau). L'étude a identifié 1 745 ha de zones à dominante humide sur le territoire, principalement des boisements, des prairies humides, des zones humides transformées en terres cultivées et la lande humide du Pinail.

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 13

fig. 12 : L'occupation du sol sur la Vienne Aval (CORINE Land Cover 2006 - EPTB Vienne)

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 14

fig. 13 : Zonages environnementaux sur le territoire (source : DREAL - RIVE de la Vienne)

A : RN du Pinail B : Landes du Pinail C : Forêt de Moulière - Landes du Pinail - Bois de Défens D : Plateau de Bellefonds E : Vallée de la Vienne F : Place des Châteaux G : Cimetière St-Pierre les Eglises H : Quartiers Anciens I : Ville Haute J : Ville Basse

205 : Le Pinail 206 : Les Meulières 210 : Le Fay 238 : Forêts de la Guerche et de la Groie 240 : Les Bornais de Bellefonds 241 : Forêt de Moulière 257 : Chalonge 258 : Bois de Mazère 260 : Bois de la Bonde - Brandes de Corbery 270 : Brandes de la Dispute 271 : Le Mille Bois 274 : Coteau du Trait

275 : Vallée de Teil 276 : Vallée du Talbat 301 : Bois Blanchard 304 : Les Petites Maisons 312 : Vallée de l'Aubineau 577 : La Motte du Vent 643 : Forêt de Châtellerault 653 : Forêt de Mareuil 780 : Coteaux de Saint- Pierre d'en Haut 841 : Coteau du Peu 879 : Fontcoudreau 881 : Massif de Moulière 882 : Plateau de Bellefonds

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 15

II. Une obligation de résultats pour 2015

La Directive Cadre Européenne sur l'Eau (DCE) de 2000 demande aux états membres de mettre en œuvre une politique permettant d'atteindre le bon état des eaux en 2015. Ainsi, le syndicat, au regard de ses compétences, s’engage dans une démarche concertée pour atteindre ces objectifs.

II.1. Le contexte réglementaire et les outils de planification

Le premier texte relatif à la gestion de l'eau en France date de 1964 avec la loi sur "le régime de la répartition des eaux et la lutte contre la pollution" du 16 décembre 1964 . Cette loi introduit la notion de bassin hydrographique et met en place une gestion décentralisée de l'eau par le comité de bassin.

La loi sur l'eau du 3 janvier 1992 , se base sur un nouveau principe d'une ressource unique qu'il faut gérer en conciliant intérêts économiques et équilibre écologique (l'eau fait partie du patrimoine commun de la nation ). Elle consacre la notion de gestion globale des ressources en eau avec un principe de solidarité entre les usagers et la prise en compte de l'eau sous toutes ses formes. Pour cela, la loi crée deux outils :

- le Schéma Directeur d'Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE), outil de planification à l'échelle du bassin Loire-Bretagne (premier SDAGE en 1996),

- le Schéma d'Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE), outil de gestion et de planification à l'échelle du bassin de la Vienne (premier SAGE en 2006).

La DCE du 22 décembre 2000 et sa transposition en droit français (loi du 21 avril 2004) a engendré une révision des textes réglementaires et des outils de planification. En effet, la DCE fixe un cadre de référence avec une ambition

commune de bon état des eaux en 2015 , une méthode de travail, un calendrier précis et une construction progressive des outils.

Ainsi les textes réglementaires et les outils en vigueur aujourd'hui sont (fig. 14 ) :

- une nouvelle loi sur l'eau et les milieux aquatiques du 30 décembre 2006 qui prend en compte les directives de la DCE,

- le SDAGE Loire-Bretagne révisé en 2010 qui est l'outil principal de mise en œuvre de la DCE avec notamment le programme de mesures 2010-2015 qui identifie des "actions clefs", mesures incontournables pour la réalisation des objectifs de la DCE,

- le SAGE de la Vienne, en cours de révision, pour être en conformité avec le SDAGE avant fin 2011. Il sera constitué d'un Plan d’Aménagement et de Gestion Durable (PAGD) de la ressource en eau et des milieux aquatiques puis d'un règlement opposable aux tiers.

DIRECTIVE CADRE SUR L’EAU 2000Objectif de bon état des eaux en 2015

LOI SUR L’EAU ET LES MILIEUX AQUATIQUES 2006

SDAGE Loire-Bretagne 2010 - 2015

SAGE Vienne 2006 (révisé en 2011)

Contrat Territorial Vienne Aval 2012 – 2017 ?

fig. 14 : Le contexte réglementaire sur l'eau

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 16

D'autres textes ont une importance dans la gestion de l'eau : la Directive "Nitrates" de 1991, la Directive "Eaux Résiduaires Urbaines" de 1991, la Directive "Oiseaux" de 1979, la Directive "Habitats" de 1992 ou la loi "Pêche" de 1984...

Pour mettre en œuvre les objectifs du SDAGE, l'Agence de l'Eau Loire Bretagne accompagne les porteurs de projets pour mener des opérations territoriales de réduction des différentes sources de pollution et de dégradation physique des milieux aquatiques à travers un contrat territorial d'une durée de 5 ans.

II.2. Le contrat territorial : un outil adapté pour répondre aux objectifs

Actuellement, toutes les politiques publiques sur l'eau sont guidées par la DCE qui affiche une grande ambition environnementale en fixant pour objectif l'atteinte du bon état des eaux en 2015. Il existe des reports d'objectifs, pour certaines masses d'eau en 2021 ou 2027 fixés par le SDAGE, motivés soit par les conditions naturelles, soit par la faisabilité technique ,soit pour des coûts disproportionnés. Quoiqu'il en soit, l'outil opérationnel, localement le mieux adapté pour répondre aux objectifs de la DCE, est le contrat territorial.

Ce contrat doit avoir pour échelle d'intervention le bassin versant . L'ambition des contrats territoriaux est par ailleurs la mise en œuvre du programme de mesures du SDAGE (Annexe 3 ). Ainsi, véritable programme multithématique , il permet d'agir sur l'ensemble des dégradations qui sont à l'origine du déclassement des masses d'eau concernées et qui ne permettent pas l'atteinte du bon état des eaux en 2015. Afin d'agir sur l'ensemble des

problématiques, il est nécessaire de mettre en place des partenariats dans le but de tirer profit des compétences de chaque structure. Le contrat territorial est un outil multi-partenarial de concertation visant l'objectif commun de protection et de restauration de la qualité de la ressource en eau.

Sur le territoire Vienne Aval, le syndicat RIVE de la Vienne, en collaboration avec l'Etablissement Public Territorial de Bassin (EPTB) de la Vienne et l'Agence de l'Eau Loire Bretagne, souhaite mettre en œuvre un contrat territorial sur les 29 communes concernées (cf fig. 2 ) en 2012. Ce contrat fera suite au Contrat Restauration Entretien (CRE) Vienne Aval (Annexe 4 ) démarré en 2007 et prendra fin en 2011. Ce nouvel outil sera plus adapté à l'évolution des politiques publiques sur l'eau.

Le contrat territorial devra répondre aux principales thématiques mentionnées dans le programme de mesures du SDAGE :

- pollutions collectives et industriels,

- pollutions d'origine agricole,

- hydrologie,

- morphologie*,

- zones humides.

*hydromorphologie : étude des processus physiques régissant le fonctionnement des cours d'eau (dynamique fluviale) et des formes qui en résultent (morphologie fluviale).

Le diagnostic des masses d'eaux, les usages et les enjeux du territoire sera présenté par la suite.

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 17

III. Diagnostic des masses d'eau et des usages existants

III.1. Les masses d'eau délimitées

La directive cadre sur l'eau a introduit la notion de masse d'eau qui constitue le référentiel cartographique élémentaire et l'unité d'évaluation de l'état des eaux.

Sur le territoire du futur contrat territorial, 13 masses d'eau sont concernées :

- 6 masses d'eau cours d'eau,

- 7 masses d'eau souterraines.

La directive retranscrite dans le SDAGE Loire-Bretagne fixe comme objectif d'atteindre le bon état des eaux pour 2015. Pour les cours d'eau , l'évaluation se fait au travers de deux notions : l'état écologique et l'état chimique . Pour les eaux souterraines , l'évaluation se fait vis-à-vis de l'état quantitatif et de l'état chimique .

Cette évaluation est réalisée par l'Agence de l'Eau qui, selon le niveau de complétude et de cohérence des données, détermine un niveau de confiance pour l'évaluation. Il peut être faible, moyen ou élevé.

III.1.1. Six masses d'eau cours d'eau

Sur le territoire, en plus des deux masses d'eau concernant la Vienne, quatre affluents sont identifiés comme masses d'eau a part entière (la Dive, le ruisseau d'Antran, les Trois moulins et le Batreau) (fig. 15 ). Ci-dessous, l'évaluation de l'état de ces masses d'eau (tab. 4) .

Evaluation DCE

Actuellement, seul l'état écologique est évalué. Concernant l'état chimique l'évaluation est programmée pour 2012 en raison des problèmes de fiabilité des résultats et de l'évolution des normes européennes en 2011.

Seules les masses d'eau de la Vienne s'appuient sur les données des réseaux de mesures (niveau de confiance élevé), datant de 2006 et 2007, pour les affluents l'évaluation repose sur des simulations ou des "dire d'experts" (niveau de confiance faible) à partir de données sur les pressions.

tab 4 : Etat des masses d'eau cours d'eau du territoire (source : AELB)

état

global

niv

ea

u d

e c

on

fia

nce

élé

me

nts

bio

log

iqu

es

élé

me

nts

ph

ysi

co

-ch

imiq

ue

s g

én

éra

ux

éta

t é

colo

giq

ue

lai d

'ob

ject

if

éta

t ch

imiq

ue

lai d

'ob

ject

if

lai d

'ob

ject

if

FRGR0360bLA VIENNE depuis le complexe de Chardes

jusqu'à la confluence avec le Clainélevé moyen bon moyen 2015 / 2015 2015

FRGR0362LA VIENNE depuis la confluence du Clain

jusqu'à la confluence avec la Creuseélevé moyen bon moyen 2015 / 2027 2027 FT

FRGR1855LA DIVE et ses affluents depuis la source

jusqu'à la confluence avec la Viennefaible moyen bon moyen 2021 / 2015 2021 FT

FRGR2018LE RUISSEAU D'ANTRAN et ses affluents depuis

la source jusqu'à la confluence avec la Viennefaible moyen 2015 / 2027 2027 FT

FRGR2020LE BATREAU et ses affluents depuis la source

jusqu'à la confluence avec la Viennefaible moyen 2027 / 2015 2027 CD

FRGR2047LES TROIS MOULINS et ses affluents depuis

la source jusqu'à la confluence avec la Viennefaible moyen 2021 / 2015 2021 FT

état écologiqueétat

chimique

Mo

tiv

ati

on

du

re

po

rt*

* FT : faisabilité technique, CD : coûts disproportionnés

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 18

fig. 15 : Les masses d'eau cours d'eau du territoire (source : AELB - RIVE de la Vienne)

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 19

Pour l'évaluation de l'état écologique, les pressions étaient utilisées en 2004 par l'Agence de l'Eau dans le cadre de "l'état des lieux" évaluant le "risque" de non atteinte du bon état en 2015. Cette notion de "risque" permet de cibler les pressions affectant l'état des eaux, ci-après les résultats pour les masses d'eau du territoire (tab. 5).

tab. 5 : Evaluation du "risque" pour les masses d'eau cours d'eau du territoire (source : AELB)

Ma

cro

po

llua

nt

Nit

rate

s

Pe

stic

ide

s

Mic

rop

ollu

an

t

Mo

rph

olo

gie

Hy

dro

log

ie

Ris

qu

e g

lob

al

FRGR0360b "La Vienne (amont Clain)"

FRGR0362 "La Vienne (aval Clain)"

FRGR1855 La Dive

FRGR2018 Le ruisseau d'Antran

FRGR2020 Le Batreau

FRGR2047 Les Trois Moulins

respect

doute

risque

Les résultats de l'évaluation révèlent un état écologique moyen de l'ensemble des masses d'eau. Pour les masses d'eau du territoire, les principales pressions identifiées sont : les pesticides , la morphologie (illustrant la dégradation des habitats aquatiques des cours d'eau) et l'hydrologie (qui révèle principalement des problèmes de quantité d'eau). Le problème des nitrates est mis en avant sur la masse d'eau d'Antran.

Hormis la masse d'eau Vienne (amont du Clain) conservant un objectif 2015, l'évaluation de l'état (écologique et chimique) a conduit l'Agence de l'Eau à appliquer des reports d'objectifs pour certaines masses d'eau :

- les masses d'eau de la Dive et des Trois Moulins bénéficient d'un report d'objectif pour 2021 motivé par la difficulté de faisabilité technique,

- les masses d'eau Vienne (aval du Clain), ruisseau d'Antran et le Batreau ont un report d'objectif pour 2027 motivé par la difficulté de faisabilité technique pour les

deux premières et par des coûts disproportionnés pour le Batreau.

Au delà de l'évaluation effectuée dans le cadre de la DCE, il est intéressant de compléter les informations sur les aspects qualitatifs et quantitatifs puis sur les données de terrains disponibles.

Le tableau de bord du SAGE Vienne (outil de suivi de la mise en œuvre du SAGE) donne les éléments notamment sur les aspects qualitatifs et quantitatifs.

Aspects qualitatifs

Ci-après les résultats de l'indicateur d'état n°2 "Aspects qualitatifs des eaux de surface" pour la Vienne et la Dive (tab. 6 et Annexe 5 ) :

tab. 6 : Aspects qualitatifs de la Dive et de la Vienne en 2008 selon le classement SEQ Eau

(source : AELB - EPTB Vienne)

MOOX AZOT NITRDive à Valdivienne 30 51 26Vienne à Valdivienne 61 71 63Vienne à Bonnes 55 69 60Vienne à Châtellerault 62 71 49Vienne à Ingrandes - - -Vienne à Port de Piles 63 69 53

La Dive présente des résultats passables à mauvais pour les matières organiques et oxydables (MOOX), les matières azotées (AZOT) et les nitrates (NITR). Les MOOX sont liées aux problématiques d'assainissement, les matières azotées et les nitrates sont liées aux eaux résiduaires urbaines, aux eaux usées industrielles et aux activités agricoles intensives.

Pour la Vienne ces paramètres sont globalement bons, cependant la dégradation sensible de la qualité des eaux, pour les nitrates, en aval de la confluence avec le Clain démontre l'influence de ce dernier.

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 20

Aspects quantitatifs

Ci-après les résultats de l'indicateur d'état n°4 "Aspects quantitatifs des eaux de surface" pour quelques affluents (tab. 7) :

tab. 7 : Aspects quantitatifs de certains affluents du territoire (source : ONEMA - EPTB Vienne)

jan juin juil aou sep juin juil aou sep juin juil aou sep

Dive - - - - - - - 1 1 1 1 1 1 1 1

Dive - - - - - - - 1 1 1 1 1 1 1 1

Rin - - - - - - - 1 1 1 1 1 1 2 1

Rin - - - - - - - 1 1 1 2 1 1 1 2

Gâtineau 2 2 1 1 1 1 2 1 1 1 1 1 1 1 1

Batreau (ou Rémilly) - - - - - - - 1 1 1 1 1 1 1 1

Batreau (ou Rémilly) - - - - - - - 1 1 1 1 1 1 1 1

Batreau (ou Rémilly) - - - - - - - 1 1 1 1 1 1 1 1

Servon - - - - - - - 3 4 4 3 1 4 4 4

Servon - - - - - - - 3 3 3 3 4 4 4 4

Servon - - - - - - - 1 1 2 4 4 4 4 4

l'Aubineau (ou Theil) - - - - - - - 1 1 2 2 1 1 1 1

l'Aubineau (ou Theil) - - - - - - - 1 2 2 2 1 1 1 1

Vauxoise - - - - - - - 1 1 1 1 1 1 1 1

Les Trois Moulins - - - - - - - 1 1 1 1 - - - -

1 écoulement 2 écoulement faible 3 rupture d'écoulement 4 assec

fev

2006 2007 2008

Les résultats montrent quelques problèmes d'écoulements depuis 2006 notamment pour le Rin, le Gâtineau, l'Aubineau et surtout pour le Servon.

Données de terrains

Certains affluents ont déjà fait l'objet d'investigations de terrain qui mettent en avant plusieurs pressions sur les cours d'eau, par exemple :

- la présence d'étangs, - la présence de seuils, - le recalibrage, - l'absence de ripisylve, - ...

Une étude permettra d'approfondir le diagnostic des cours d'eau du territoire (fig. 16 ).

III.1.2. Sept masses d'eau souterraines

Le territoire est concerné par sept masses d'eau souterraines dont quatre de niveau 1 (nappes libres ou semi-captives), fig. 17 :

- Calcaires et marnes du Dogger du BV de la Vienne (FRG066),

- Craie du Séno-Turonien du BV de la Vienne (FRG087),

- Alluvions Vienne (FRG110), - Sables et grès libres du Cénomanien

unité de la Loire (FRG122), et trois de niveaux 2 et 3 (nappes

captives), Annexe 6 : - Calcaires et marnes de l'infra-

Toarcien au nord du seuil du Poitou (FRG064),

- Calcaires du Jurassique supérieur captif du Haut-Poitou (FRG073),

- Sables et grès captifs du Cénomanien unité de la Loire (FRG142).

Evaluation DCE

L'évaluation de l'état des masses d'eau souterraines est présentée dans le tableau 8 . Elle est réalisée à partir de l'état quantitatif (évolution des niveaux piézométriques avec 2 critères, la baisse régulière et l'alimentation insuffisante) puis de l'état qualitatif (concentration moyenne sur 2003-2008). Pour les masses d'eau déclassées par le paramètre nitrate, il est évalué si oui ou non la masse d'eau à une tendance significative et durable à la hausse de la concentration en nitrate.

tab. 8 : Etat des masses d'eau souterraines du territoire (source : AELB)

état global

pa

ram

ètr

e n

itra

te

pa

ram

ètr

e p

est

icid

es

éta

t ch

imiq

ue

ten

da

nce

ha

uss

e

lai d

'ob

ject

if

éta

t q

ua

nti

tati

f

lai d

'ob

ject

if

lai d

'ob

ject

if

FRG066Calcaires et marnes du Dogger du BV

de la Vienne1 bon bon bon non 2015 bon 2015 2015

FRG087Craie du Séno-Turonien du BV de la

Vienne1 médiocre médiocre médiocre non 2021 bon 2015 2021 CD,CN

FRG110 Alluvions Vienne 1 bon bon bon non 2015 bon 2015 2015

FRG122Sables et grès libres du Cénomanien

unité de la Loire1 bon médiocre médiocre non 2021 bon 2015 2021 CN

FRG064Calcaires et marnes de l'infra-Toarcien

au nord du seuil du Poitou2 bon bon bon non 2015 bon 2015 2015

FRG073Calcaires du Jurassique supérieur

captif du Haut-Poitou2 bon bon bon non 2015 bon 2015 2015

FRG142Sables et grès captifs du Cénomanien

unité de la Loire2;3 bon bon bon non 2015 médiocre 2015 2015

* CD : coûts disproportionnés, CN : conditions naturelles

état chimique état quantitatif

mo

tiv

ati

on

du

re

po

rt*

niv

ea

u

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 21

fig. 16 : Les affluents du territoire (source : IGN - RIVE de la Vienne)

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 22

fig. 17 : Les masses d'eau souterraines du territoire - niveau 1 (source : AELB - RIVE de la Vienne)

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 23

Comme pour les masses d'eau superficielles, le diagnostic des pressions a été utilisés en 2004 par l'Agence de l'Eau dans le cadre de "l'état des lieux" et du "risque" de non atteinte du bon état en 2015. Cette notion de "risque" permet de cibler les pressions affectant l'état des eaux, ci-après les résultats pour les masses d'eau du territoire (tab. 9 ).

tab. 9 :Evaluation du "risque" pour les masses d'eau souterraines du territoire (source : AELB)

niv

ea

u

risq

ue

nit

rate

s

risq

ue

pe

stic

ide

s

risq

ue

ch

imiq

ue

risq

ue

qu

an

tita

tif

risq

ue

glo

ba

l

FRG066Calcaires et marnes du Dogger du BV

de la Vienne1

FRG087Craie du Séno-Turonien du BV de la

Vienne1

FRG110 Alluvions Vienne 1

FRG122Sables et grès libres du Cénomanien

unité de la Loire1

FRG064Calcaires et marnes de l'infra-Toarcien

au nord du seuil du Poitou2

FRG073Calcaires du Jurassique supérieur

captif du Haut-Poitou2

FRG142Sables et grès captifs du Cénomanien

unité de la Loire2;3

respect

risque

Les résultats de l'évaluation soulèvent des problèmes de qualités et dans une moindre mesure, de quantité pour une seule masse d'eau. Pour les masses d'eau du territoire, les principales pressions identifiées sont : les nitrates et les pesticides .

L'ensemble des masses d'eau de niveau 1 est concerné par ces problématiques de pollutions. Lors de l'évaluation du SDAGE Loire Bretagne, seulement deux masses d'eau ont été mises en évidence pour ces dégradations de la qualité.

Concernant les masses d'eau de niveaux 2 et 3, il est souligné une problématique de quantité pour la masse d'eau FRG142.

L'évaluation de l'état (chimique et quantitatif), a conduit l'Agence de l'Eau à proposer des reports d'objectifs pour deux masses d'eau :

- la masses d'eau FRG087 Craie du Séno-Turonien du BV de la Vienne a un report d'objectif pour 2021 motivé par des coûts disproportionnés et par les conditions naturelles,

- la masse d'eau FRG122 Sables et grès libres du Cénomanien unité de la Loire a un report d'objectif pour 2021 motivé par les conditions naturelles.

Les deux masses d'eau FRG066 Calcaires et marnes du Dogger du BV de la Vienne et FRG110 Alluvions de la Vienne, conservent un objectif d'atteinte du bon état en 2015 malgré des dégradations par les nitrates et les pesticides.

Au delà de l'évaluation effectuée dans le cadre de la DCE, il est intéressant de compléter les informations sur les aspects qualitatifs et quantitatifs (informations fournies par le tableau de bord du SAGE Vienne).

Aspects qualitatifs

Ci-après les résultats de l'indicateur d'état n°3 "Aspects qualitatifs des eaux souterraines" pour les nitrates et les pesticides (tab. 10 ) :

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 24

tab. 10 : Aspects qualitatifs de certaines eaux souterraines du territoire (source : ADES - EPTB Vienne)

Masse d'eau

(niveau) code station nom commune

nb de

mes.

période

de mesures

mini maxi moy.

norme

FRG064 (n2) 06134X0027/F - Gouex 88 03/95-10/07 0,2 46 13 50

FRG066 (n1) 06133X0002/HYD Source de Fontjoin Verrières 54 03/95-07/08 23,7 33 29,2 50

FRG066 (n1) 05915X0018/F Forage de Servon Leignes-sur-Fontaines 81 11/96-06/08 2,3 46 7,71 50

FRG066 (n1) 05903X0086/F - Bonnes 40 03/02-06/08 31 37,2 33,89 50

FRG142 (n2;3) 05417X0125/F - Chatellerault 11 06/01-10/04 0 0,7 0,09 50

FRG142 (n2;3) 05413X0079/F Forage de la Davière Dangé St-Romain 23 03/96-04/08 0 0,2 0,01 50

FRG087 (n1) 05146X0001/P Source de la Boissière Marigny-Marmande 24 04/95-10/07 38 52,2 46,13 50

FRG064 (n2) 06134X0027/F - Gouex 0,1

FRG066 (n1) 06133X0002/HYD Source de Fontjoin Verrières 1 07/05 _ _ 0,1 0,1

FRG066 (n1) 05915X0018/F Forage de Servon Leignes-sur-Fontaines _ _ 0,1

FRG066 (n1) 05903X0086/F - Bonnes _ _ 0,1

FRG142 (n2;3) 05417X0125/F - Chatellerault _ _ 0,1

FRG142 (n2;3) 05413X0079/F Forage de la Davière Dangé St-Romain _ _ 0,1

FRG087 (n1) 05146X0001/P Source de la Boissière Marigny-Marmande _ _ 0,1

FRG064 (n2) 06134X0027/F - Gouex 0,1

FRG066 (n1) 06133X0002/HYD Source de Fontjoin Verrières 0,1

FRG066 (n1) 05915X0018/F Forage de Servon Leignes-sur-Fontaines 1 07/06 _ _ 0,02 0,1

FRG066 (n1) 05903X0086/F - Bonnes _ _ 0,1

FRG142 (n2;3) 05417X0125/F - Chatellerault _ _ 0,1

FRG142 (n2;3) 05413X0079/F Forage de la Davière Dangé St-Romain _ _ 0,1

FRG087 (n1) 05146X0001/P Source de la Boissière Marigny-Marmande _ _ 0,1

FRG064 (n2) 06134X0027/F - Gouex _ _ 0,1

FRG066 (n1) 06133X0002/HYD Source de Fontjoin Verrières 1 07/02 _ _ 0,02 0,1

FRG066 (n1) 05915X0018/F Forage de Servon Leignes-sur-Fontaines 1 07/06 _ _ 0,04 0,1

FRG066 (n1) 05903X0086/F - Bonnes 10 03/02-10/06 0,02 0,03 0,021 0,1

FRG142 (n2;3) 05417X0125/F - Chatellerault _ _ 0,1

FRG142 (n2;3) 05413X0079/F Forage de la Davière Dangé St-Romain _ _ 0,1

FRG087 (n1) 05146X0001/P Source de la Boissière Marigny-Marmande 15 10/01-09/07 0,02 0,05 0,029 0,1

FRG064 (n2) 06134X0027/F - Gouex _ _ 0,1

FRG066 (n1) 06133X0002/HYD Source de Fontjoin Verrières 15 06/01-07/08 0,02 0,09 0,041 0,1

FRG066 (n1) 05915X0018/F Forage de Servon Leignes-sur-Fontaines _ _ 0,1

FRG066 (n1) 05903X0086/F - Bonnes 23 03/02-06/08 0,02 0,09 0,055 0,1

FRG142 (n2;3) 05417X0125/F - Chatellerault _ _ 0,1

FRG142 (n2;3) 05413X0079/F Forage de la Davière Dangé St-Romain _ _ 0,1

FRG087 (n1) 05146X0001/P Source de la Boissière Marigny-Marmande 21 10/01-09/07 0,04 0,18 0,094 0,1

FRG064 (n2) 06134X0027/F - Gouex _ _ 0,1

FRG066 (n1) 06133X0002/HYD Source de Fontjoin Verrières _ _ 0,1

FRG066 (n1) 05915X0018/F Forage de Servon Leignes-sur-Fontaines _ _ 0,1

FRG066 (n1) 05903X0086/F - Bonnes _ _ 0,1

FRG142 (n2;3) 05417X0125/F - Chatellerault _ _ 0,1

FRG142 (n2;3) 05413X0079/F Forage de la Davière Dangé St-Romain _ _ 0,1

FRG087 (n1) 05146X0001/P Source de la Boissière Marigny-Marmande 1 03/06 _ _ 0,12 0,1

< seuils de détection

< seuils de détection

< seuils de détection

< seuils de détection

< seuils de détection

µg(Glyphosate)/l

< seuils de détection

< seuils de détection

< seuils de détection

< seuils de détection

< seuils de détection

< seuils de détection

< seuils de détection

< seuils de détection

< seuils de détection

< seuils de détection

< seuils de détection

< seuils de détection

< seuils de détection

< seuils de détection

< seuils de détection

< seuils de détection

< seuils de détection

< seuils de détection

< seuils de détection

< seuils de détection

mg(NO3)/l

µg(AMPA)/l

µg(Simazine)/l

µg(Atrazine)/l

µg(Atrazine Déséthyl)/l

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 25

Pour les nitrates, les résultats confirment la problématique observée pour la masse d'eau FRG087 (Craie du Séno-Turonien) avec une concentration moyenne de 46 mg/l à Marigny-Marmande. Ils confirment également les teneurs plus faibles observées pour les nappes plus profondes (masses d'eau FRG064 et FRG142) avec cependant une concentration moyenne de 13 mg/l à Gouex et des maximums autour de 30 à 45 mg/l. A noter, que la masse d'eau FRG066 (Calcaires et marnes du Dogger) présentant un risque nitrate mais évalué comme bon pour la DCE présente des moyennes autour de 30 mg/l.

Pour les pesticides, les substances les plus fréquemment détectées dans les captages d'eaux souterraines du territoire sont l'Atrazine (désherbant) et son produit de dégradation l'Atrazine Déséthyl . D'autres produits sont également observés comme la Simazine (herbicide), le Glyphosate (herbicide) et son produit de dégradation l'AMPA. Certaines mesures (20%) sont proches, voir supérieures, à la norme de potabilité fixée à 0,1µg/l. Les résultats confirment la problématique des pesticides sur les masses d'eau FRG087 et FRG066. Toutes les mesures sur les masses d'eau profondes sont inférieures aux seuils de détection.

Aspects quantitatifs

Ci-après, les résultats de l'indicateur d'état n°4 "Aspects quantitatifs des eaux souterraines" pour la masse d'eau FRG122 (Sables et grès libres du Cénomanien) (fig. 18 ) :

fig. 18 : Piézométrie à Lencloitre (bleu foncé) et

Archigny (bleu claire) (source : ADES - EPTB Vienne)

Pour cette nappe, il est constaté une diminution globale des hauteurs entre 2000 et 2005 malgré les cycles de rechargement et vidange des nappes. A partir de 2006, il est noté une stabilisation des niveaux qui restent cependant faibles.

Les variations sont liées aux variations de pluviométrie été - hiver entre les différentes années. Ainsi le rechargement est retardé lors des périodes de sécheresse. En 2005, les pluies des hivers 2004 et 2005 n'ont pas permis de reconstituer suffisamment les réserves souterraines. De plus, les prélèvements directs (irrigation, production d'eau potable...) accentuent cette diminution.

Il est important d'optimiser la gestion quantitative des réserves souterraines car elles jouent un rôle fondamental dans l'approvisionnement des activités humaines (irrigation, production d'eau potable) et l'alimentation des rivières en période de basses eaux.

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 26

III.2. La gestion de l'eau sur le territoire

Après avoir dressé un état des masses d'eau du territoire, voici une présentation des différentes collectivités qui assurent la gestion de l'eau sur le territoire pour trois principales compétences : l'eau potable, l'assainissement et les cours d'eau (Annexe 7) .

III.2.1. L'alimentation en eau potable

Hormis les communes de Châtellerault et Chauvigny qui assurent elles-mêmes la gestion de l'eau potable, les communes du territoire ont délégué la compétence "eau potable" à un syndicat intercommunal d'alimentation en eau potable (SIAEP) (fig. 19 ). Neuf SIAEP sont présents sur le territoire, du sud au nord :

- SIAEP de Fontjoin, - SIVA SUD, - SIAEP de Leignes sur Fontaine, - SIAEP de St Julien l'Ars, - SIAEP de la région d'Archigny, - SIVOM de Bonneuil et de Vouneuil

sur Vienne, - SIAEP d'Availles en Châtellerault, - SMEEV (Syndicat Mixte des Eaux Est

Vienne) qui regroupe depuis 2008, le SIAEP du Haut Châtelleraudais et celui de Lencloître,

- SIAEP Source de la Crosse.

Concernant l’exploitation des services eau potable et la distribution de l’eau, la majorité des SIAEP ont confié ces missions au Syndicat des Eaux de la Vienne (SIVEER) qui dessert à lui seul 48% du département de la Vienne. D’autres SIAEP ont confié ces missions à des entreprises privées telles que la SAUR (pour les communes situées au nord de Châtellerault excepté Port-de-Piles) ou VEOLIA (pour Chauvigny). Seul le SIAEP de Leignes-su-Fontaine assure la gestion de son service d’eau potable en régie (fig. 20 ).

fig. 19 : SIAEP du territoire (source : AELB - RIVE de la Vienne)

fig. 20 : exploitants "eau potable" du territoire

(source : AELB - RIVE de la Vienne)

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 27

III.2.2. L'assainissement

Concernant l'assainissement, il faut distinguer l'assainissement collectif qui concerne l'assainissement raccordé au station d'épuration et l'assainissement non collectif (ANC) qui concerne l'assainissement individuel.

Pour l'assainissement collectif

La compétence "assainissement collectif" est majoritairement assurée par les communes sauf pour les communes de la CAPC et Dienné (transfert au SIVA SUD) (fig. 21 ).

L'exploitation des stations d'épurations et des réseaux a été généralement confiée au SIVEER (au sud et entre Bonnes et Vaux sur Vienne) même si de nombreuses communes sont restées en régie. Pour Chauvigny et Dangé-St-Romain, ce sont respectivement VEOLIA et la SAUR qui assurent l'exploitation de l’assainissement (fig. 22 ).

Pour l'assainissement non collectif

La Loi sur L'Eau du 3 janvier 1992, révisée le 30 décembre 2006, a imposé aux collectivités de mettre en place un Service Public d'Assainissement Non Collectif (SPANC) avec des nouvelles obligations dans le domaine de l'assainissement non collectif pour les particuliers.

Actuellement, ces nouvelles obligations sont assurées par le SIVEER pour les communes qui lui ont transféré cette compétence ou directement en interne par la Communauté de Communes Vienne et Creuse et certaines communes (fig. 23 ).

fig. 21 : Maîtrise d'ouvrage "assainissement collectif" sur le territoire (source : AELB - RIVE de la Vienne)

fig. 22 : Exploitants "assainissement collectif" sur le territoire (source : AELB - RIVE de la Vienne)

fig. 23 : Gestionnaires "assainissement non collectif"

sur le territoire (source : AELB - RIVE de la Vienne)

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 28

III.2.3. La gestion des cours d'eau

Sur le territoire du SAGE Vienne, cinq syndicats de rivières assurent la gestion des cours d'eau en périphérie du R.I.V.E. de la Vienne (fig. 24 ) :

- à l'amont le Syndicat Mixte du Pays Montmorillonnais (SMPM) qui gère toute la partie amont de la Vienne et de ses affluents,

- le Syndicat Intercommunal des Vallées de la Dive et du Rin (SIV Dive et Rin ) sur la Dive de Morthemer,

- le Syndicat Intercommunal en vue de l'Assainissement de la Vallée de l'Envigne (SIAV Envigne ) pour l'Envigne,

- le Syndicat Intercommunal Opérationnel d'Aménagement de la Vallée de l'Ozon (SIOAV Ozon ) pour l'Ozon.

A l'exception du SIV Dive et Rin, ces syndicats emploient un technicien de rivière à temps plein ou à mi-temps afin d'assurer l'animation et la mise en oeuvre des actions du syndicat. Ainsi, les bassins d'intervention de ces syndicats (sauf Dive) sont exclus du territoire du contrat territorial. Toutefois, des actions pourront être coordonnées avec ces structures qui mènent actuellement différents contrats territoriaux.

Le R.I.V.E. de la Vienne

Le syndicat, créé en 2000, exerce aujourd'hui ses compétences sur un territoire d'action de 450 km². Il s'étend de Valdivienne aux Ormes, avec 12 communes adhérentes. Cela fait donc 10 ans que le R.I.V.E. de la Vienne, présidé par Guy RUBI, mène des actions en faveur de la gestion et la restauration des milieux aquatiques.

Depuis 2007, le syndicat anime et coordonne le CRE Vienne Aval pour une durée de 5 ans. Ce contrat est signé avec l'Agence de l'Eau et plusieurs partenaires pour mener des actions sur 65 kilomètres

de Vienne et 25 d'affluents (Talbat, Servon et Aubineau).Les actions réalisées sont :

- la restauration de la végétation des berges (ripisylve) et des plantations,

- l'arrachage manuel de la jussie, - la création de frayères, d'abreuvoirs et

de passages à gué, - l'aménagement de passes à poissons, - le suivi biologique et les actions de

communication.

Le CRE n'intervient que sur une partie de la thématique "morphologie" du programme de mesures du SDAGE. Son action est uniquement sur les cours d'eau et pas sur le bassin versant.

fig. 24 : Les syndicats de rivières voisins du RIVE de la Vienne (source : RIVE de la Vienne)

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 29

III.3. Les usages de l'eau sur le territoire

III.3.1. Une alimentation en eau potable sensible

Le volume des prélèvements pour l'eau potable en 2008 était légèrement inférieur à 6 millions de m3 (fig. 25 , 5 836 600 m3 et Annexe 8 ).

3 851 600 m3

66%

1 279 500 m3

22%

705 500 m3

12%

Eaux de surface

Eaux de nappe (profonde)

Eaux de nappe (source)

fig. 25 : Origine et volume des prélèvements d'eau pour l'eau potable (source : AELB)

Sur le territoire, les prélèvements proviennent pour 66 % de prises d'eau au fil de l'eau sur la Vienne (Châtellerault et Vaux/Vienne), 22 % de pompage en nappes souterraines profondes (jusqu'à 150 m) et 12 % de petits captages de sources.

La ressource en eau souterraine, plus abondante, est pénalisée par des dégradations de qualité pour les paramètres "nitrates" et dans une moindre mesure "pesticides" (cf III.1.2.). En 2008, sur le territoire, sept captages étaient concernés par des périmètres de protection approuvés et un par une démarche en cours.

Une caractéristique du territoire est l'utilisation des eaux superficielles de la Vienne pour l'adduction en eau potable. En effet, l'agglomération de Châtellerault est exclusivement alimentée par cette ressource, elle est de ce fait particulièrement sensible à la dégradation de la qualité des eaux de la Vienne par les pollutions accidentelles ou diffuses.

III.3.2. Un assainissement contrasté

En 2009, 67 stations d'épuration (Annexe 9 ) de capacités très variables sont recensées sur le territoire, traitant les eaux usées de 124 843 Equivalents-Habitants (EH) théoriques.

Les petites stations d'épuration (capacité épuratoire inférieure à 400 EH) représentent 74 % des stations. Les plus fréquement rencontrées (fig. 26 ) sur le territoire sont les lagunes naturels (24), les filtres à sables (21) et les boues activées faible charge (10). Bien que ces petites stations d'épuration ne correspondent qu'à 5 % de la capacité nominale totale, l'impact de ces rejets peut être ponctuellement significatif sur le milieu récepteur, particulièrement en période de basses eaux.

BA + L

BA FC

BA FC NP

FS

FPR

LN

LB

Diversité des équipements Nombre d’EH par type d’équipements

BA + L (boues activées + lagunage) BA FC (boues activées faible charge)BA FC NP (boues activées faible charge avec traitement poussé N et P)

FS (filtre à sable) FPR (filtres plantés de roseaux) LN (lagunage naturel) LB (lit bactérien) fig. 26 : Les équipements du territoire pour l'assainissement collectif (source : AELB)

Les quatre plus grosses stations (Ingrandes 2000 EH, Les Ormes 2500 EH, Chauvigny 9000 EH et Châtellerault 92833 EH) sont des boues activées faible charge avec traitement poussé N et P (sauf Les Ormes). Elles ont une capacité nominale globale de 106 333 EH et représentent 85 % de la capacité totale de l'ensemble des équipements.

De nombreux efforts ont été menés par les collectivités pour réhabiliter les installations. Cependant 57 % des stations ont été mises en service avant 2000.

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 30

Malgré le manque d'information sur l'ANC, il serait nécessaire de faire des efforts importants pour réhabiliter les nombreuses installations non réglementaires.

III.3.3. Un secteur industriel bien présent

Le secteur industriel du territoire est concentré autour de Châtellerault avec Ingrandes et Dangé St-Romain. Soixante-quatorze ICPE (Installations Classées pour la Protection de l'Environnement*) sont présentes sur le bassin versant (Annexe 10 ). Parmi celles-ci, 22 sont des exploitations agricoles ou agro-alimentaire (élevages porcs, bovins, abattoir, fabrique de lait...), les autres étant des exploitations industrielles (carrières, fonderies, traitement de surface, usinage, reconditionnement de déchets...).

25 exploitations versent des redevances à l'agence de l'eau pour les rejets d'effluents industriels (Annexe 11 ). Ces effluents sont traités soit directement par la station d'épuration de l'industrie soit raccordés à la station d'épuration communale. Cinq industries voient leurs effluents subir les deux traitements consécutivement (Fenwick, Spirax Sarco, Marzet, Fabris et la Snecma).

7 exploitations payent des redevances à l'agence de l'eau pour les prélèvements d'eau (Annexe 12 ). Entre 1998 et 2008, la moyenne des volumes prélevés est de 1,1 millions de m3/an (fig. 27 ).

0

200000

400000

600000

800000

1000000

1200000

1400000

SEDE

Aigle

Fonderies

Ragonneau

Rocamat

Eurial

Bonnefoy-Palmier

fig. 27 : Evolution des prélèvements d'eau pour

l'industrie en m 3 (source : AELB)

Jusqu'en 2002, les volumes étaient en augmentation, ils baissent progressivement depuis cette date. En outre, 90 % des volumes sont prélevés par trois industries, les Fonderies du Poitou, Rocamat et Eurial. Les Fonderies du Poitou prélèvent environ 50% des volumes totaux (530 000 m3/an de moyenne, 400 000 m3 en 2008), l'usine Rocamat prélève 22 % des volumes totaux (235 000 m3/an de moyenne, 260 000 m3 en 2008) et Eurial représente 17% des volumes (185 000 m3/an de moyenne, 140 000 m3 en 2008).

III.3.4. Une production d'énergie principalement nucléaire

La centrale nucléaire de Civaux (fig. 28), située en amont immédiat du territoire, constitue un élément clé de la production énergétique régional. La centrale délivre au réseau électrique une production de 20 milliards de kWh (21.2 en 2008 et 19.7 en 2009) soit plus de 4% de la production nationale et environ 150% de la consommation annuelle régionale.

fig. 28 : Centrale nucléaire de Civaux (source : EDF)

Les autorisations accordent des prélèvements annuels maximum de 117 millions de m3 (113.3 millions en 2008) et des volumes évaporés de 49.2 millions de m3 (44.2 millions en 2008). Les prélèvements d'eau effectués pour la centrale ont pour objectif principal de refroidir les circuits de fonctionnement.

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 31

L'eau restituée à la Vienne est généralement plus chaude que celle de la rivière. Ainsi, la centrale est autorisée à rejeter une eau dont la température maximale est de 25°C tout en respectant un écart maximal de 2°C entre l'eau entrant et l'eau rejetée. Cependant au cas où l'eau entrant aurait déjà une température supérieure à 25°C, l'eau rejetée ne pourrait être supérieure à cette dernière.

La centrale rejette également des effluents chimiques non radioactifs, biologiques et radioactifs dans la Vienne.

Sur le territoire, la production énergétique est également assurée par des micro-centrales hydroélectrique. Trois barrages sont équipés, ceux de St-Mars et de Bonneuil à Bonneuil-Matours et celui de la Manu à Châtellerault.

III.3.5. Une activité agricole importante

Le territoire de la Vienne Aval est un territoire agricole, la SAU (superficie agricole utilisée) représente 58 % de la surface du territoire avec 47 059 ha en 2000. (données du Recensement Général Agricole de 2000 - source : Agreste - Annexe 13 )

Depuis les années 80, comme dans l'ensemble des régions françaises, le nombre d'exploitations et d'agriculteurs a fortement diminué avec en parallèle une augmentation de la superficie des exploitations (fig. 29 ).

0

200

400

600

800

1000

1200

1400

1600

1800

1979 1988 2000

nb exploitations nb d'agriculteurs

fig.29 : Evolution du nombre d'exploitations et

d'agriculteurs entre 1979 et 2000 sur le territoire (source : Agreste)

En effet sur le territoire, le nombre d'exploitations est passé de 1682 en 1979 à 787 en 2000 avec 1704 chefs et coexploitants en 1979 contre 914 en 2000. Les chiffres sont ainsi divisés par 2 depuis 1979. La surface moyenne des exploitations a doublé passant de 31 ha en 1979 à 66 ha en 2000.

L'utilisation des terres agricoles du territoire a évolué depuis 1979 avec une augmentation des terres labourables au détriment des superficies toujours en herbe (fig. 30 ).

0

5000

10000

15000

20000

25000

30000

35000

40000

45000

50000

1979 1988 2000

terres labourables STH

fig. 30 : Evolution des surfaces (en ha) en terres

labourables et en surfaces toujours en herbe entre 1979 et 2000 sur le territoire (source : Agreste)

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 32

En effet, les terres labourables sont passées de 41374 ha en 1979 à 45757 ha en 2000 (+ 10,6 %). Inversement, les superficies toujours en herbe ont été divisées par 4 (7855 ha en 1979 contre 1799 en 2000).

L'activité agricole sur le territoire est principalement céréalière, en 2000 les céréales (blé, orge, maïs...) représentaient 50 % de la SAU (fig. 31 ).

0

10000

20000

30000

40000

50000

60000

1979 1988 2000

vignes

tournesol

colza

STH

fourrages

céréales (blé, orge,

maïs…)

fig. 31 : Evolution de l'utilisation des surfaces

agricoles (en ha) entre 1979 et 2000 sur le territoire (source : Agreste)

L'évolution des surfaces agricoles entre 1979 et 2000 se caractérise par une diversification des cultures. En effet, en 1979 la SAU était partagée principalement entre les céréales (45 %) et les fourrages (38 %). Les superficies toujours en herbe étaient plus importante (14 %). En 2000, les céréales sont toujours dominants (50 %), les superficies fourragères ont fortement diminuées (21 %, superficies divisées par 2,4), le tournesol, colza grain et navette ont explosés (tournesol 14 % avec une superficie multipliée par 13,5 et le colza 11 % avec une superficie multipliée par 12) et les superficies toujours en herbe ne représentent plus que 4 % de la SAU. Les vignes ont fortement diminuées avec 507 ha en 1979 contre 77 ha en 2000.

Le territoire du contrat est un territoire dominé par les grandes cultures avec des pratiques culturales faisant appel à l'utilisation d'intrants (amendements et produits phytosanitaires) sur des surfaces généralement drainées et irriguées.

Le drainage s'est développé depuis les années 80, passant de 597 ha drainés en 1979 à 3090 ha en 2000.

Pour l'irrigation, l'agence de l'eau dispose des données entre 1999 et 2008 sur les volumes prélevés et les surfaces irriguées (source : AELB - Annexe 14 ). En moyenne, sur cette période, les volumes prélevés sont de 5 652 800 m3 par an dont 70 % concernent des prélèvements en surface et 30 % en profondeur. La surface irriguée représente une moyenne de 4000 ha par an. La profession et l'administration mettent en place une gestion volumétrique ce qui favorise la réduction des prélèvements (fig. 32 ).

0

1000000

2000000

3000000

4000000

5000000

6000000

7000000

8000000

1999200020012002200320042005 2006 2007 2008

surface profondeur

fig. 32 : Evolution des volumes prélevés (en m 3) pour

l'irrigation entre 1999 et 2008 sur le territoire (source : AELB)

En effet la tendance générale depuis 10 ans est la diminution des volumes prélevés (6 175 300 m3 en 1999 contre 5 652 800 m3 en 2008, diminution de 9 %) avec des années exceptionnelles liées aux conditions météo.

L'élevage sur le territoire est largement minoritaire. Parmi les élevages recensés comme ICPE, neuf sont des élevages de porcs et six de bovins.

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 33

III.3.6. Une gestion des espaces publics en mutation

La gestion des espaces publics (espaces verts, bords de route, places, voiries, écoles, parcs, trottoirs, voies ferrées...) a un impact sur la ressource en eau notamment à travers l'utilisation des pesticides. Depuis quelques années des démarches de réduction ou d'abandon de l'utilisation des pesticides sont en œuvre.

Depuis 2009, la charte Terre Saine en Poitou Charentes encourage ces démarches. Sur le territoire six communes sont signataires de la charte (Chauvigny en 2009, Bonnes, Châtellerault, Dangé St-Romain, Naintré et Tercé en 2010).

Des efforts sont à mener pour limiter au maximum l'impact de la gestion des espaces publics sur l'environnement notamment à travers la mise en place d'une gestion différenciée.

III.3.7. Des citoyens à responsabiliser

L'eau fait parti du quotidien de tous, pour boire, se laver, laver sa voiture, jardiner... La connaissance et les pratiques sont très différentes. Il parait important de responsabiliser l'ensemble de la population notamment sur les économies d'eau et l'utilisation d'engrais ou de pesticides pour le jardin.

III.3.8. La pratique de la pêche

En 2009, environ 4000 pêcheurs (fig. 33) exercent leur activité sur le territoire de la Vienne Aval qui est couvert par deux associations de pêches locales (La Gaule Viennoise et les Pêcheurs Châtelleraudais).

fig. 33 : La pêche en Vienne (source : FDAAPPMA 86)

La pratique est essentiellement localisée sur l'axe Vienne avec plusieurs parcours de carpes de nuits et également sur certains affluents classés en première catégorie comme la Dive de Morthemer et le Rémilly.

III.3.9. Loisir-Tourisme-Patrimoine

La Vienne est une rivière vivante qui possède un patrimoine naturel et culturel appréciable.

Plusieurs loisirs gravitent autour des cours d'eau comme la baignade, la pratique du canoë ou la randonnée.

Deux clubs de canoë (fig. 34 ), affiliés à la fédération, sont actifs sur le territoire à Chauvigny et Châtellerault. Plusieurs loueurs de canoës privés sont également présents à Valdivienne ou Bonneuil-Matours. La canoë se pratique de manière sportive, éducative ou touristique mais l'absence de continuité au fil de l'eau ne permet pas le développement de l'activité.

fig. 34 : Le canoë sur la Vienne (source : CSAG-EG)

Un club d'aviron (fig. 35 ) est basé à Châtellerault sur le bassin créé par le barrage de la Manu.

fig. 35 : Club d'aviron de Châtellerault (source : SNCA)

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 34

La plage de Bonneuil-Matours (fig. 36 ) est aménagée pour la baignade et accueille chaque été de nombreux baigneurs.

fig. 36 : Plage de Bonneuil-Matours aménagée pour la

baignade ( source : Maire de Bonneuil-Matours)

Des sentiers sont aménagés pour permettre aux promeneurs à pieds, à vélo ou à cheval de découvrir le territoire. Une mise en valeur de ces parcours permettrait de développer l'attractivité du territoire. Il existe un parcours de la "Vienne à vélo" ou encore un vélo-rail à Chauvigny.

Le territoire permet aussi de découvrir un patrimoine architectural et culturel riche comme le Moulin de Chitré (fig. 37 ), de nombreux châteaux (Touffou, Chitré), des églises ou d'anciens sites industriels (la Manu).

fig. 37 : Le moulin de Chitré (source : RIVE de la Vienne)

III.4. Cinq enjeux locaux proposés

L'analyse des documents structurants comme le SDAGE Loire-Bretagne, l'état des lieux DCE, le tableau de bord du SAGE Vienne et les éléments du diagnostic territorial permettent de proposer cinq enjeux (fig. 38 ) pour le Contrat Territorial Vienne Aval :

- Bonne qualité des eaux superficielles

- Optimisation de la gestion quantitative

- Préservation et Restauration des cours d'eau, des milieux et de la biodiversité

- Prévention des risques (inondation, ouvrages...)

- Implication et sensibilisation de la population

5enjeux

proposés

Bonne qualité des eaux superficielles

Optimisation de la gestion quantitative

Préservation et Restauration des cours d’eau, des milieux et de

la biodiversité

Prévention desrisques

Implication et sensibilisation

de la population

fig. 38 : Les cinq enjeux locaux proposés

Cette proposition est une piste de réflexion qui sera soumise au processus de concertation mené pour la mise en place du Contrat Territorial.

Ci-après quelques précisions sur ces cinq enjeux locaux.

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 35

III.4.1. Bonne qualité des eaux superficielles

Cet enjeu s'inscrit dans quatre orientations fondamentales du SDAGE :

- "réduire la pollution par les nitrates ",

- "réduire la pollution organique ",

- "maîtriser la pollution par les pesticides ",

- "protéger la santé en protégeant l'environnement ".

L' objectif est de diminuer les pollutions diffuses et ponctuelles sur le bassin versant pour améliorer la qualité des eaux superficielles. Il permettra également d'agir sur la qualité des eaux souterraines. L'eau de la Vienne et des nappes souterraines sont utilisées pour la consommation d'eau potable.

III.4.2. Optimisation de la gestion quantitative

Cet enjeu s'inscrit dans l'orientation fondamentale du SDAGE "maîtriser les prélèvements d'eau ".

L’objectif est de lutter contre les déséquilibres entre les pressions sur la ressource en eau et le bon fonctionnement des milieux aquatiques. Il s'agit de concilier les usages de l'eau avec les besoins des milieux naturels pour avoir une eau en quantité suffisante sur l'ensemble du réseau hydrographique et dans les nappes souterraines.

III.4.3. Préservation et Restauration des cours d'eau, des milieux et de la biodiversité

Cet enjeu s'inscrit dans trois orientations fondamentales du SDAGE :

- "repenser les aménagements de cours d'eau ",

- "préserver les zones humides et la biodiversité ",

- "rouvrir les rivières aux poissons migrateurs ".

L'objectif est de préserver, de restaurer les écosystèmes aquatiques pour retrouver des rivières vivantes et des milieux sources de biodiversité. La restauration de l’hydromorphologie des cours d’eau sera notamment visée.

III.4.4. Prévention des risques (inondation, ouvrages...)

Cet enjeu s'inscrit dans l'orientation fondamentale du SDAGE "réduire le risque d'inondations par les cours d'eau ".

L' objectif est de limiter la vulnérabilité des personnes et des infrastructures face aux phénomènes d'inondation.

III.4.5. Implication et sensibilisation de la population

Cet enjeu s'inscrit dans l'orientation fondamentale du SDAGE "informer, sensibiliser, favoriser les échanges ".

L'objectif est d’améliorer la transparence de l'action publique autour de la gestion de l'eau pour les populations et ainsi de sensibiliser, d'éduquer et d'impliquer les citoyens sur les différentes problématiques..

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 36

IV. Construire ensemble un programme d'actions ambitieux

IV.1. Quelques pistes d'actions pour le futur Contrat Territorial

Cette partie permet d'illustrer des actions qui pourront être mises en œuvre dans le cadre du contrat. Les pistes évoquées se basent principalement sur le programme de mesures du SDAGE. Ces pistes d'action ne sont pas exhaustives.

Enjeu bonne qualité des eaux superficielles

Réduire l’utilisation des pesticides pour les gestionnaires d’espaces publiques

• Mise en place de plans de désherbage et deréduction des pesticides dans les communes• Formation des employés sur l’utilisationraisonnée et les techniques alternatives• Charte Terre Saine

Optimiser les pratiques culturales pour limiter les pollutions diffuses

• Plantation de CIPAN (CulturesIntermédiaires Piège A Nitrates) sansdestruction chimique• Utilisation de techniques alternatives àl’utilisation des pesticides• Dispositifs tampon

Améliorer l’assainissement individuel

• Identification des secteurs où ladéfaillance de l’assainissementindividuel est mis en évidence• Aider l’installation de fosse touteseaux et filtre à sable

Optimiser les systèmes d’épuration du phosphore

• Mettre en place des procédésépuratoires permettant de diminuer lesconcentration en phosphore en raisonde caractère sensible à l’eutrophisationdu bassin de la Vienne

Améliorer le traitement des rejets industriels non raccordés

• Identifier les rejets industriels nonraccordés• Améliorer leur traitement

Enjeu optimisation de la gestion quantitative

Développer les économies d’eau dans les bâtiments et espaces publics

• Equipement d’appareils économes(sanitaires, robinetterie…) et decompteurs d’eau individuels• Récupération des eaux pluviales• Système d’arrosage au goutte à goutte

Promouvoir et développer les cultures économes en eau• Développer les cultures peuexigeantes en besoin en eau (sorgho,tournesol…)• Organiser une filière et des débouchéspour ces productions• Formation et Sensibilisation

Améliorer la gestion de l’eau sur les sites industriels

• Mise en place de technologies propres• Réduire les volumes prélevés etdévelopper le recyclage des eaux(refroidissement en circuit fermé, arrêtautomatique des pompes, nettoyage àsec…)

Conserver et protéger les zones d’infiltration naturelles

• Sensibiliser et informer sur l’intérêt deces zones pour la réalimentation desnappes et la limitation du ruissellement• Identifier et protéger ces zones

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 37

Enjeu Préservation et Restauration des cours d'eau, des milieux et de la biodiversité

Restaurer la ripisylve

• Avoir une gestion différenciée desbords de cours d’eau• Maintien d’une végétation adaptée• Plantation d’espèces locales (frênes,aulnes, ormes, saules …)

Restaurer la morphologiedes cours d’eau

• Diversification des écoulements parrecharge sédimentaire• Restauration fonctionnelle des profilsen travers et en long, de la pente et dela sinuosité

Aménager des abreuvoirset passages à gué

• Empierrement des abreuvoirs et despassages à gué pour limiter le piétinement• Pose de clôtures pour protéger le coursd’eau et la végétation du bétail

Restaurer la continuité écologique

• Assurer la circulation des espèces etdes sédiments• Effacement d’ouvrage, arasementpartiel, gestion ou aménagement dedispositif de franchissement selon lecontexte et les enjeux

Connaître et restaurer les zones humides dégradées

• Identifier les zones humides dégradées• Restauration de ces zones• Reconnexion d’annexes hydrauliques• Recréation de zones humides

Enjeu Prévention des risques (inondation, ouvrages...)

Informer les populations du risque inondation

• Développer l’information sur l’expositiondes territoires aux inondations• Prévoir l’organisation des secours encas de crise

Réaliser des diagnostics de vulnérabilité aux inondations des entreprises

• Réaliser des diagnostics de vulnérabilitéaux inondations• Proposer des mesures d’ordre techniqueet organisationnel

Inventorier et gérer les zones d’expansion des crues• Réaliser un inventaire des zones d’expansiondes crues existantes et potentielles• Propositions d’aménagement de ces zonespour accroître les capacités de stockage

Enjeu Implication et sensibilisation de la population

Organiser des réunions publiques et des visites de terrain

• Implication de la population dans ledispositif de concertation• Organisation de réunions publiquesd’information• Organisation de visites de terrain

Publication de documents d’information

• Publication de documents d’informationsur les différentes thématiques• Mise en place de panneaux d’informationsur le terrain

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 38

IV.2. Une démarche collective et concertée

Le syndicat RIVE de la Vienne, avec l'appui de l'Agence de l'Eau Loire Bretagne et de l'Etablissement Public du Bassin de la Vienne souhaite mettre en place le Contrat Territorial de façon collective et concertée.

Ainsi, ce contrat s'articulera autour d'actions coordonnées misent en place par des Maîtres d'ouvrages diversifiés dans un cadre commun et cohérent en visant l'atteinte des objectifs de la Directive Cadre sur l'Eau. Il permettra également un partage des savoirs-faire et une association de compétences entre les différents partenaires.

Pour permettre cette approche, le RIVE de la Vienne propose de mettre en œuvre un dispositif de concertation structuré. Ce dispositif s'étalera au cours des années 2011-2012 et il pourra éventuellement évoluer si nécessaire.

Ce dispositif s'articule autour de 4 axes :

- une co-coordination menée par le RIVE de la Vienne et l'EPTB Vienne

- la constitution du comité de pilotage

- la constitution de groupes de travail

- une implication de la population.

Co-coordination du dispositif de concertation

Au delà des missions de coordination classiques concernant ce type de projet, la co-coordination RIVE - EPTB permettra d'avoir une médiation de la concertation.

En effet, ces deux structures auront deux positions dans le dispositif, elles exposeront leurs intérêts comme l'ensemble des partenaires mais en plus, elles se positionneront comme médiateur pour :

- favoriser le dialogue entre les groupes d'intérêts différents

- permettre la compréhension mutuelle des intérêts de chacun

- rechercher un accord en commun (co-construction)

Comité de pilotage et groupes de travail

Les deux entités comité de pilotage et groupes de travail sont des instances de concertation qui fonctionneront en parallèle.

Les groupes de travail réfléchiront par thématiques (compositions variables selon les thèmes abordés) et auront pour mission de construire le programme d'actions.

Le comité de pilotage représentera l'ensemble des intérêts. Il validera la démarche de concertation et les propositions issues des groupes de travail.

Pour synthétiser, les groupes de travail proposent et le comité de pilotage valide .

Dans ces deux entités, le nombre de participants sera limité à 25 personnes.

Implication de la population

Pour permettre une bonne acceptation du projet sur le territoire, il est envisagé d'impliquer la population dans le dispositif. Cette implication se fera notamment à travers l'organisation de réunions publiques et la diffusion de documents d'informations.

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 39

Annexe 1 : Liste des sites environnementaux sur le t erritoire

(source : DREAL Poitou-Charentes)

Statut Site Communes Surface (ha)

SIC Landes du Pinail Bonneuil-Matours / Vouneuil-sur-Vienne 925

RN Réserve Naturelle du Pinail Vouneuil-sur-Vienne 135

Bois Blanchard Dangé St-Romain / Vellèches 30

Bois de la Bonde - Brandes de Corbery Antran / Usseau / Vellèches / Vaux-sur-Vienne 519,39

Bois de Mazère Chauvigny / Valdivienne 32,68

Brandes de la Dispute Bonneuil-Matours / Vouneuil-sur-Vienne 540,19

Chalonge Chauvigny 28,91

Coteau du Peu Valdivienne 18,47

Coteau du Trait Bonnes / Chauvigny 77,88

Coteaux de Saint-Pierre d'en Haut Bonnes 36,94

Fontcoudreau Dienne / Saint-Laurent-de-Jourdes 1783,16

Forêt de Châtellerault Châtellerault 858,8

Forêt de Mareuil Chauvigny 795,11

Forêt de Moulière La Chapelle-Moulière / Bonneuil-Matours 4990,77

La Motte du Vent Mondion / Vellèches / Leigne-sur-Usseau 289,41

Le Fay Bouresse 57,94

Le Mille Bois Bonneuil-Matours 131,85

Le Pinail Bonneuil-Matours / Vouneuil-sur-Vienne 852,88

Les Bornais de Bellefonds Bellefonds / Bonneuil-Matours 293,61

Les Meulières Availles-en-Châtellerault / Vouneuil-sur-Vienne 87,71

Les Petites Maisons Châtellerault 0,32

Vallée de l'Aubineau Chauvigny / Valdivienne 218,5

Vallée de Teil Bonnes / Chauvigny 92,67

Vallée du Talbat Chauvigny 402,85

Forêts de la Guerche et de la Groie Dangé St-Romain / Ingrandes / Oyré / Les Ormes 5242,75

Massif de Moulière Bonneuil-Matours / La Chapelle-Moulières / Vouneuil-sur-Vienne 8134,97

Plateau de Bellefonds Bellefonds / Bonnes / Bonneuil-Matours 2580,36

Forêt de Moulière - Landes du Pinail - Bois du Défens Bonneuil-Matours / La Chapelle-Moulières / Vouneuil-sur-Vienne 8123

Plateau de Bellefonds Bellefonds / Bonnes / Bonneuil-Matours 2584

Forêt de Moulière - Landes du Pinail - Bois du Défens Bonneuil-Matours / La Chapelle-Moulières / Vouneuil-sur-Vienne 6098

Plateau de Bellefonds Bellefonds / Bonneuil-Matours / Chauvigny 2451

Vallée de la Vienne Bellefonds / Bonnes / Bonneuil-Matours / La Chapelle-Moulière 1385,5

Place des Châteaux Chauvigny 0,1

Cimetière St-Pierre les Eglises Chauvigny 0,7

Vallée de la Vienne Bonnes 2,3

Quartiers Anciens Châtellerault ?

Ville Basse Chauvigny 51,4

Ville Haute Chauvigny 31,1

ZNIEFF 1

ZNIEFF 2

ZPS

ZICO

SC

SI

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 40

Annexe 2 : Zones à dominante humide sur le territoire (source : EPTB Vienne - RIVE de la Vienne)

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 41

Annexe 3 : Programme de mesures du SDAGE - Secteur V ienne Aval

(source : AELB)

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 42

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 43

Annexe 4 : Le Contrat Restauration et Entretien Vien ne Aval

(source : RIVE de la Vienne)

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 44

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 45

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 46

Annexe 5 : Extrait du tableau de bord du SAGE Vienne pour les aspects qualitatifs des eaux de surface - Tableau bilan de l'ensemble des paramètres de 2000 à 2008 pour les stations du territoire selon le classement SEQ Eau

(source : AELB - EPTB Vienne)

MOOX MOOX MOOX MOOX MOOX MOOX MOOX MOOX MOOX AZOT AZOT AZOT AZOT AZOT AZOT AZOT AZOT AZOTAnnées 00 01 02 03 04 05 06 07 08 00 01 02 03 04 05 06 07 08Dive à Valdivienne - - 60 47 81 40 80 65 30 - - 56 58 58 40 63 60 51Vienne à Valdivienne 62 72 56 45 51 51 53 61 61 63 71 69 66 69 71 66 60 71Vienne à Bonnes - - 57 47 60 48 54 46 55 - - 69 60 71 60 77 71 69Vienne à Châtellerault 67 80 56 62 62 67 52 45 62 56 63 60 63 69 69 38 69 71Vienne à Ingrandes 66 61 - 66 74 61 - - - 58 58 - 58 69 69 - - -Vienne à Port de Piles 69 66 62 62 60 62 61 69 63 58 58 58 63 71 69 66 71 69

NITR NITR NITR NITR NITR NITR NITR NITR NITR PHOS PHOS PHOS PHOS PHOS PHOS PHOS PHOS PHOSAnnées 00 01 02 03 04 05 06 07 08 00 01 02 03 04 05 06 07 08Dive à Valdivienne - - 48 43 43 51 49 44 26 - - 54 57 71 67 71 - -Vienne à Valdivienne 65 66 64 62 60 64 58 64 63 65 71 61 63 67 71 71 - -Vienne à Bonnes - - 63 60 60 60 61 61 60 - - 67 64 63 67 67 - -Vienne à Châtellerault 49 47 53 48 47 58 52 43 49 63 68 68 69 72 75 74 - -Vienne à Ingrandes 51 44 - 48 48 57 - - - 61 65 - 67 69 71 - - -Vienne à Port de Piles 45 47 49 49 47 58 50 49 53 62 67 40 68 65 72 74 - -

PES PES PES PES PES PES PES PES PESAnnées 00 01 02 03 04 05 06 07 08Dive à Valdivienne - - - - - - - - -Vienne à Valdivienne - - - - - - - 78 -Vienne à Bonnes - - - - - - - - -Vienne à Châtellerault - - - - - - - - -Vienne à Ingrandes - - - - - - - - -Vienne à Port de Piles - - 60 80 80 80 80 78 80

IBGN IBGN IBGN IBGN IBGN IBGN IBGN IBGN IBGN IPS IPS IPS IPS IPS IPS IPS IPS IPSAnnées 00 01 02 03 04 05 06 07 08 00 01 02 03 04 05 06 07 08Dive à Valdivienne - - - - 13 - - 13 8 - - - - - - - 12,4 -Vienne à Valdivienne 13 9 13 18 16 - 10 8 9 15,2 15,7 14,3 8,1 17,6 - 14,8 10,1 12Vienne à Bonnes - - - - 7 - - 14 14 - - - - - - - 17,7 -Vienne à Châtellerault - - - - - - - - - 12,4 10,2 10,5 9,5 8,5 - - 12,8 -Vienne à Ingrandes - - - - - - - - - - - - - - - - - -Vienne à Port de Piles - - 12 11 14 - 12 15 11 9,1 11,7 8,9 10,4 9,7 - - 11,2 12

IBD IBD IBD IBD IBD IBD IBD IBD IBD IBMR IBMR IBMR IBMR IBMR IBMR IBMR IBMR IBMRAnnées 00 01 02 03 04 05 06 07 08 00 01 02 03 04 05 06 07 08Dive à Valdivienne - - - - - - - 14,6 - - - - - - - - - -Vienne à Valdivienne 9,6 16,3 14,3 13,7 14,5 - 11,9 18,4 13,3 - - - - - - - 8,39 8,13Vienne à Bonnes - - - - - - - 12,3 - - - - - - - - - -Vienne à Châtellerault 11,3 11,2 11,7 9,5 10,8 - - 11,6 - - - - - - - - - -Vienne à Ingrandes - - - - - - - - - - - - - - - - - -Vienne à Port de Piles 11,2 13,8 10,7 13,4 13,4 - - 12,2 14 - - - - - - - 7,44 8,24

MOOX matières organiques et oxydables PES pesticidesAZOT matières azotées IBGN Indice Biologique Global NormaliséNITR nitrates IPS Indice de Polluosensibilité SpécifiquePHOS matières phosphorées IBD Indice Biologique Diatomées

IBMR Indice Biologique Macrophytique en Rivière

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 47

Annexe 6 : Les masses d'eau souterraines du territoi re - niveaux 2 et 3 (source : AELB - RIVE de la Vienne)

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 48

Annexe 7 : Compétences eau potable et assainissement

(source : AELB)

COMMUNE Maître d'ouvrage AEP Exploitant AEP Maître d'ouvrage AC

Exploitant

Assainissement (step)

Exploitant

Assainissement

(réseau) Gestionnaire ANC

ANTRAN SMEEV SAUR Commune Régie Régie Commune + convention avec NCA

AVAILLES-EN-CHATELLERAULT SIAEP d'Availles en Chatellerault SIVEER CAPC SIVEER SIVEER Transfert de compétence au SIVEER

BELLEFONDS SIAEP de la région d'Archigny SIVEER Commune SIVEER Régie Convention avec SIVEER

BONNES SIAEP DE St Julien l'Ars SIVEER Commune SIVEER SIVEER Transfert de compétence au SIVEER

BONNEUIL-MATOURS SIAEP DE Bonneuil, Vouneuil sur Vienne - SIVEER SIVEER CAPC SIVEER SIVEER Transfert de compétence au SIVEER

BOURESSE SIAEP de Fontjoint SIVEER Commune SIVEER SIVEER Transfert de compétence au SIVEER

CENON-SUR-VIENNE SIAEP d'Availles en Chatellerault SIVEER CAPC SIVEER SIVEER Transfert de compétence au SIVEER

CHAPELLE-MOULIERE (LA) SIAEP DE St Julien l'Ars SIVEER Commune SIVEER SIVEER Transfert de compétence au SIVEER

CHAPELLE-VIVIERS Syndicat d’Eau de Leignes-sur-Fontaines Régie Commune Régie Régie Commune

CHATELLERAULT SIAEP d'Availles en Chatellerault SIVEER CAPC SIVEER SIVEER Transfert de compétence au SIVEER

CHAUVIGNY Commune Véolia Commune Véolia Véolia Commune

DANGE-SAINT-ROMAIN SMEEV SAUR Commune SAUR SAUR CC Vienne et Creuse

DIENNE SIVA SUD SIVEER SIVA SUD SIVEER SIVEER Transfert de compétence au SIVEER

INGRANDES SMEEV SAUR Commune SIVEER SIVEER Commune

LEIGNES-SUR-FONTAINE Syndicat d’Eau de Leignes-sur-Fontaines Régie Commune Régie Régie Commune

LEIGNE-SUR-USSEAU SMEEV SAUR Commune Régie Régie Commune

LHOMMAIZE SIAEP de Fontjoint SIVEER Commune Régie Régie Commune

MONDION SMEEV SAUR Commune Régie Régie Commune

ORMES (LES) SMEEV SAUR Commune Régie Régie CC Vienne et Creuse

OYRE SMEEV SAUR Commune Régie Régie CC Vienne et Creuse

PORT-DE-PILES SIAEP Source de la Crosse ? Commune Régie Régie CC Vienne et Creuse

SAINT-LAURENT-DE-JOURDES SIAEP de Fontjoint SIVEER Commune SIVEER SIVEER Transfert de compétence au SIVEER

THURE SMEEV SAUR CAPC SIVEER SIVEER Transfert de compétence au SIVEER

USSEAU SMEEV SAUR Commune Régie Régie Commune

VALDIVIENNE SIAEP de Fontjoint SIVEER Commune Régie Régie Transfert de compétence au SIVEER

VAUX-SUR-VIENNE SMEEV SAUR Commune SIVEER SIVEER Transfert de compétence au SIVEER

VELLECHES SMEEV SAUR Commune Régie Régie CC Vienne et Creuse

VERRIERES SIAEP de Fontjoint SIVEER Commune SIVEER SIVEER Transfert de compétence au SIVEER

VOUNEUIL-SUR-VIENNE SIAEP DE Bonneuil, Vouneuil sur Vienne SIVEER CAPC SIVEER SIVEER Transfert de compétence au SIVEER

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 49

Annexe 8 : Forages pour l'eau potable sur le territo ire

(source : AELB)

Gestionnaire du pointCode nature

de la ressourceCode

hydrographique

Profondeur du forage

(m)

Total volume annuel 2008

(m3)

SIAEP D'AVAILLES EN CHATELLERAULT NP L303030Z 149 228 700SIAEP DE ST JULIEN L'ARS NP L150006Z 21 196 800SIAEP DE FONTJOIN NP L143400Z 46 0SIAEP DE FONTJOIN SO L1434000 5 289 700COMMUNE DE CHATELLERAULT SCE DES EAUX CN L3200060 0 0COMMUNE DE CHATELLERAULT CN L3200060 0 2 922 300COMMUNE DE CHATELLERAULT CN L3200600 0 0COMMUNE DE CHAUVIGNY NP L144006Z 73 27 800COMMUNE DE CHAUVIGNY SO L1440060 3 415 800SIAEP DU HAUT CHATELLERAUDAIS NP L321450Z 144 222 200SIAEP DU HAUT CHATELLERAUDAIS NP L320006Z 30 90 400SIAEP DE LEIGNES SUR FONTAINE NP L144500Z 6 53 300SIAEP DE LEIGNES SUR FONTAINE NP L541590Z 113 64 900SIAEP DU HAUT CHATELLERAUDAIS CN L3214200 0 929 300SIAEP DU HAUT CHATELLERAUDAIS NP L320000Z 15 297 000SIVOM DE BONNEUIL ET DE VOUNEUIL SUR VIENNE NP L150006Z 59 98 400

CN : Cours d'eau naturelNP : Nappe profondeSO : Source

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 50

Annexe 9 : Caractéristiques des stations d'épuration s du territoire

(source : AELB)

Nom commune NOM STATIONMaitre

d'ouvrageCapacité

(EH)

Cap. DBO5 (kg/j)

Cap. hydraulique

(en m3/j)

Année mise en service Caractéritiques Type

ANTRAN Bourg Commune 600 36 90 1978 boues activées, faible charge 50% réseau séparatifAVAILLES-EN-CHATELLERAULT Bourg CAPC 600 36 90 1981 boues activées, faible charge 50% réseau séparatifBELLEFONDS La roche Commune 40 2,4 6 2004 Filtre à sable ?BONNES Bourg Commune 600 36 90 1979 boues activées, faible charge 50% réseau séparatifBONNES Les Barbalières Commune 250 15 37 1995 Lagunage naturel ?BONNES La Bonnetalière Commune 100 6 15 2000 Filtre à sable ?BONNEUIL-MATOURS Bourg CAPC 1200 72 180 1975 boues activées, faible charge 50% réseau séparatifBONNEUIL-MATOURS La Cote Eclue CAPC 100 6 15 1995 Lagunage naturel ?BONNEUIL-MATOURS Les Touches CAPC 125 7,5 19 1999 Filtre à sable ?BONNEUIL-MATOURS Les Saudières CAPC 20 3 7 2000 Filtre à sable ?BOURESSE Bourg Commune 400 24 60 1978 boues activées, faible charge 50% réseau séparatifBOURESSE La Grasse Commune 50 3 7 1995 Lagunage naturel ?BOURESSE Les Ages Commune 50 3 7 1995 Lagunage naturel ?CENON-SUR-VIENNE Bourg CAPC 1000 60 150 1972 boues activées, faible charge 50% réseau séparatifCENON-SUR-VIENNE Les Sources CAPC 1000 60 150 1981 boues activées, faible charge 100% réseau séparatifCENON-SUR-VIENNE La Grippe de la Croix CAPC 200 12 30 1994 Lagunage naturel ?CHAPELLE-MOULIERE (LA) Bourg Commune 260 14 30 1981 Lagunage naturel ?CHAPELLE-VIVIERS (LA) Bourg Commune 350 21 53 1989 Lagunage naturel ?CHAPELLE-VIVIERS (LA) Les Chaumes Commune 40 2,4 6 2005 Filtres plantés Roseaux ?CHAPELLE-VIVIERS (LA) Montgodard Commune 30 1,8 5 2005 Filtres plantés Roseaux ?CHAPELLE-VIVIERS (LA) Gremont Commune 75 4,5 11 2008 Filtres plantés Roseaux ?CHATELLERAULT La Désirée CAPC 92833 5570 10400 2002 boues activées, faible charge avec traitement poussé N et P 50% réseau séparatifCHATELLERAULT La Boussée CAPC 180 10,8 27 2002 Filtre à sable ?CHAUVIGNY Villeneuve Commune 500 30 75 1995 Lagunage naturel ?CHAUVIGNY Pouzioux Commune 150 9 23 1988 Lagunage naturel ?CHAUVIGNY La Caronnière Commune 100 6 15 1988 Lagunage naturel ?CHAUVIGNY L'Espinasse Commune 150 9 22 1995 Lagunage naturel ?CHAUVIGNY La Barre Commune 150 9 22 1995 Lagunage naturel ?CHAUVIGNY Le Breuil Commune 160 9,6 25 1998 Lagunage naturel ?CHAUVIGNY Bourg Commune 9000 540 1470 2001 boues activées, faible charge avec traitement poussé N et P ?DIENNE Bourg SIVA SUD 250 15 37 1998 Lagunage naturel ?DIENNE Le Peu SIVA SUD 40 2,4 6 1998 Filtre à sable ?INGRANDES La Brosse - Les Delavaux Commune 100 6 15 1999 Filtre à sable ?INGRANDES Les Varennes Commune 100 6 15 2002 Filtre à sable ?INGRANDES Bourg Commune 2000 120 475 2004 boues activées, faible charge avec traitement poussé N et P ?INGRANDES Les Moineries Commune 50 3 8 2001 Filtre à sable ?INGRANDES Les Vollinières Commune 60 3,6 9 1998 Filtre à sable ?LEIGNES-SUR-FONTAINE Bourg Commune 250 15 37 1979 boues activées, faible charge 0% réseau séparatifLEIGNES-SUR-FONTAINE Servon Commune 30 3,6 9 1991 Lagunage naturel ?LEIGNES-SUR-FONTAINE Fontprévoir Commune 150 3 23 2004 Filtre à sable ?LEIGNES-SUR-FONTAINE Tussac Commune 70 4,2 10 2003 Filtre à sable ?LEIGNE-SUR-USSEAU Bourg Commune 200 12 30 1991 Lagunage naturel ?LHOMMAIZE Bourg Commune 700 42 105 1979 boues activées + lagunage 0% réseau séparatifLHOMMAIZE Rabardeau et Chez Bernard Commune 50 3 8 2008 Filtre à sable ?MONDION Bourg Commune 100 7,2 18 2002 Filtre à sable ?ORMES (LES) Bourg Commune 2500 135 475 1980 boues activées, faible charge 75% réseau séparatifORMES (LES) Mousseau Commune 100 6 15 1998 Filtre à sable ?ORMES (LES) Hameau de St Sulpice Commune 200 12 30 2002 Filtre à sable ?OYRE Sougé Commune 120 7,2 18 2004 Filtre à sable ?OYRE Bourg Commune 600 36 90 1993 Lagunage naturel ?PORT-DE-PILES Bourg Commune 700 30 75 2000 Lagunage naturel ?SAINT-LAURENT-DE-JOURDES Bourg Commune 60 3,6 9 1990 Lagunage naturel ?SAINT-LAURENT-DE-JOURDES Bailly Commune 40 2,4 6 2003 Lit Bactérien ?SAINT-LAURENT-DE-JOURDES La Castouarde Commune 30 1,8 5 2003 Lit Bactérien ?THURE CAPC transfert vers réseau de ChâtelleraultUSSEAU Bourg Commune 300 18 45 1992 Lagunage naturel ?USSEAU La Binotière Commune 30 1,8 5 2007 Filtre à sable ?VALDIVIENNE St Martin Commune 1200 72 180 1995 Lagunage naturel ?VALDIVIENNE Morthemer Commune 250 15 37 1980 boues activées, faible charge ?VALDIVIENNE Petit Clos - Vergne Commune 400 24 60 2005 Filtres plantés Roseaux ?VAUX-SUR-VIENNE Bourg Commune 850 51 127 2008 Filtres plantés Roseaux ?VELLECHES Bourg Commune 200 12 30 1995 Lagunage naturel ?VELLECHES La Ronde Commune 60 3,6 9 2002 Filtre à sable ?VERRIERES Bourg Commune 1200 72 200 2009 boues activées, faible charge avec traitement poussé N et P ?VERRIERES La Rairie Commune 40 2,4 6 2002 Filtre à sable ?VOUNEUIL-SUR-VIENNE Pied Sec CAPC 100 6 15 2005 Lagunage naturel ?VOUNEUIL-SUR-VIENNE Bourg CAPC 1100 66 160 1999 Lagunage naturel ?VOUNEUIL-SUR-VIENNE Montgamé CAPC 300 18 45 2002 Filtre à sable ?

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 51

Annexe 10 : Liste des ICPE sur le territoire

(source : DREAL)

Nom_etablissement Inspection Activité Commune

GAEC de Corbery DDSV Elevage bovins Antran

SCEA Les Bordes DDSV Elevage porcs Antran

Carrières de la Vienne SA DRIRE Carrières Availles-en-Châtellerault

Johnson Filtration Systems DRIRE Usinage Availles-en-Châtellerault

GAEC des Groges DDSV Elevage bovins porcs Bonnes

BONNEFOY Palmier STE DRIRE Carrières Bonneuil-Matours

Metal Fer Recyclage DRIRE Dépots de ferraille Bonneuil-Matours

PLF DRIRE Scierie Bonneuil-Matours

SCEA Le Rivault DDSV Elevage porcs Bouresse

Fenwick Linde DRIRE Usinage Cenon-sur-Vienne

GAEC Rimbault Père DDSV Elevage porcs Cenon-sur-Vienne

AFM Recyclage DRIRE Récupération, dépôts de ferrailles Châtellerault

BPC - BOHAN Pascal DRIRE Dépôts de ferraille Châtellerault

Centre Ouest Energies DRIRE Dépôts de pétrole, produits dérivés ou gaz naturel Châtellerault

COLAS Centre Ouest DRIRE Regroupement, reconditionnement de déchets Châtellerault

Ets Achard Clement DDSV Alimentaire Châtellerault

Grands Moulins d'Ozon DRIRE Autres industries agro-alimentaires Châtellerault

Hokiss DRIRE Traitement de surface Châtellerault

Marzet et Cie DRIRE Traitement de surface Châtellerault

Mecafi DRIRE Usinage Châtellerault

Pageard Marronneau DRIRE Scierie Châtellerault

Panavi Holding Production DRIRE Autres industries agro-alimentaires Châtellerault

SARL Bondy Viandes DDSV Alimentaire Châtellerault

SAS Millenium Company DDSV Abbatage d'animaux Châtellerault

SNECMA Services DRIRE Traitement de surface Châtellerault

SOM DRIRE Usinage Châtellerault

SPA Valette DDSV Fourrières chiens Châtellerault

Spirax Sarco DRIRE Fonderie des métaux ferreux Châtellerault

Thales Avionics DRIRE Assemblage, montage Châtellerault

Thales Avionics DRIRE Assemblage, montage Châtellerault

Elevages du Mas Long DDSV Elevage porcs Chauvigny

Paprec D3E DRIRE Regroupement, reconditionnement de déchets Chauvigny

Rocamat SA DRIRE Carrières Chauvigny

SARL Vol en Scène DDSV Animaux Chauvigny

Brionne DRIRE Traitement de surface Dangé-Saint-Romain

Danisco DRIRE Industrie laitière Dangé-Saint-Romain

Decap Center DRIRE Traitement de surface Dangé-Saint-Romain

Eurial SAS DDSV Lait Dangé-Saint-Romain

GSM DRIRE Carrières Dangé-Saint-Romain

Paladine SAS DRIRE Autres industries agro-alimentaires Dangé-Saint-Romain

Ragonneau SEE DRIRE Carrières Dangé-Saint-Romain

SEE Ragonneau sas DRIRE Carrières Dangé-Saint-Romain

Terre et Horizon DRIRE Dépôts de ferraille Dangé-Saint-Romain

Aigle International DRIRE Transformation des matières plastiques Ingrandes

COOP Atlantique DDSV Stockage Ingrandes

FDPA 2 DRIRE Fonderie des métaux non ferreux Ingrandes

Fonderies du Poitou Fonte DRIRE Fonderie des métaux ferreux Ingrandes

Hutchinson SNC DRIRE Caoutchouc et matières plastiques Ingrandes

Lostic Recyclage DRIRE Regroupement d'OM, DIB Ingrandes

SEDE Environnement DRIRE Traitements biologiques Ingrandes

Terrena Poitou DRIRE Stockage de céréales Ingrandes

Centre Ouest Cereales DRIRE Stockage de céréales Leignes-sur-Fontaine

GAEC Cordieu DDSV Elevage bovins Leignes-sur-Fontaine

Delage DDSV Elevage porcs Lhommaizé

EARL du Domaine de Kalimero DDSV Elevage chiens Lhommaizé

GAEC du Perron DDSV Elevage bovins Mondion

SCEA des Roches DDSV Elevage bovins Mondion

Centre Ouest Cereales DRIRE Stockage de céréales Les Ormes

FDPA 2 DRIRE Mise en décharge Oyré

Fonderies du Poitou Fonte DRIRE Mise en décharge Oyré

GAEC de la Commanderie Mr Besnault DDSV Elevage porcs Oyré

Ragonneau SEE DRIRE Carrières Port-de-Piles

Bellicaud Johan DDSV Elevage porcs Saint-Laurent-de-Jourdes

Autocasse - François Barcoj DRIRE Récupération, dépôts de ferrailles Thuré

Sanitra Fourrier DRIRE Regroupement, reconditionnement de déchets Thuré

Maquignon Freres SARL DRIRE Carrières Usseau

Buroform DRIRE Produits en bois Valdivienne

Carrières de Valdivienne SA DRIRE Carrières Valdivienne

Iribarren Carrieres SA DRIRE Carrières Valdivienne

Ragonneau SEE DRIRE Carrières Valdivienne

Ragonneau SEE DRIRE Carrières Valdivienne

Ragonneau SEE DRIRE Carrières Vaux-sur-Vienne

EARL de la Clorie DDSV Elevage porcs Vellèches

GAEC des Sables DDSV Elevage bovins volailles Vellèches

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 52

Annexe 11 : Liste des usines payant des redevances p our le rejets d'effluents industries sur le territoire en 2007

(source : AELB)

CODE

SANDRE_USINEVILLE

Activités

Raccordées

Activités

Isolées

Activités au statut de

raccordement Inconnu

Raison sociale libellé de la Classe NAF

0486046U0001 CENON SUR VIENNE X X FENWICK-LINDE Fabrication d'équipements de levage et de manutention

0486066U0001 CHATELLERAULT X X SPIRAX SARCO SAS Fabrication d'articles de robinetterie

0486066U0003 CHATELLERAULT CEDEX X CENTRE HOSPITALIER CAMILLE GUERIN Activités hospitalières

0486066U0007 CHATELLERAULT X LYCEE TECHNOLOGIQUE EDOUARD BRANLY Enseignement secondaire général

0486066U0009 CHATELLERAULT CEDEX X VALEO SYSTEMES D'ESSUYAGE SAS Fabrication d'équipements automobiles

0486066U0010 CHATELLERAULT X X ETS E.MARZET ET CIE SARL Traitement et revêtement des métaux

0486066U0013 CHATELLERAULT CEDEX X X X FABRIS EURALCOM GROUP SAS Fabrication d'équipements automobiles

0486066U0016 CHATELLERAULT CEDEX X ARI SAS

0486066U0017 CHATELLERAULT X MAISON MEDICALE Activités hospitalières

0486066U0020 CHATELLERAULT CEDEX X THALES AVIONICS SCE SECURITE ENVIRONNEMENT Fabrication d'équipements d'aide à la navigation

0486066U0022 CHATELLERAULT X ABATTOIRS INDUSTRIEL MILLENIUM COMPANY SAS Production de viandes de boucherie

0486066U0023 CHATELLERAULT CEDEX X MAGNETI MARELLI SYSTEMES ELECTRONIQUES SAS Fabrication d'équipements automobiles

0486066U0024 CHATELLERAULT CEDEX X MECAFI SAS Mécanique générale

0486066U0025 CHATELLERAULT CEDEX X X SNECMA SERVICES Construction de moteurs pour aéronefs

0486070U0003 CHAUVIGNY X DESHOULIERES SA Fabric d'articles céramiques à usage domestique ou ornementa

0486070U0004 CHAUVIGNY X STE BONNEFOY PALMIER Terrassements divers, démolition

0486092U0002 DANGE ST ROMAIN X ETS F BRIONNE Fabrication de serrures et ferrures

0486092U0004 DANGE ST ROMAIN X SAS PALADINE Fabrication de glaces et sorbets

0486092U0006 DANGE ST ROMAIN X DANISCO FRANCE SAS Administration d'entreprises

0486092U0008 DANGE ST ROMAIN X EURIAL POITOURAINE SAS Fabrication de lait liquide et de produits frais

0486111U0001 INGRANDES SUR VIENNE X COOP ATLANTIQUE SA Commerce d'alimentation générale

0486111U0002 INGRANDES SUR VIENNE X FONDERIES DU POITOU ALLUMINUM Fonderie de métaux légers

0486111U0003 INGRANDES SUR VIENNE X X HUTCHINSON DEP.PIECES DE CARROSSERIE Fabrication de pièces techniques en matières plastiques

0486111U0004 INGRANDES SUR VIENNE X AIGLE INTERNATIONAL Fabrication de chaussures

0486111U0005 INGRANDES SUR VIENNE X FONDERIE DU POITOU FONTE SA Fonderie de fonte

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 53

Annexe 12 : Evolution des prélèvements d'eau pour l' industrie entre 1998 et 2008 sur le territoire

(source : AELB)

m3

Codification SANDRE

Libellé code NAF Volume annuel Volume d'étiage

Volume annuel Volume d'étiage

Volume annuel Volume d'étiage

Volume annuel Volume d'étiage

Volume annuel Volume d'étiage

0486032U0002 USINE DE STE BONNEFOY - PALMIER

Extraction de sables, de granulats, d'argiles et de kaolin

63 000 36 700 63 000 36 700 63 000 36 700 63 000 36 700 63 000 36 700

0486068U0002 USINE DE EURIAL POITOURAINE

Fabrication de lait liquide et de produits f rais

278 000 174 200 265 400 177 800 236 800 163 400 247 500 168 200 203 000 135 100

0486070U0006 USINE DE ROCAMAT PIERRE NATURELLE

Extraction de pierres ornementales et de construction, de ca

205 600 120 600 217 400 127 400 224 000 153 400 248 300 145 600 222 800 130 600

0486092U0010 USINE DE SA RAGONNEAU

Extraction de sables, de granulats, d'argiles et de kaolin

1 800 1 000 2 200 1 300 2 200 1 300 2 200 1 300 2 200 1 300

0486111U0002 USINE DE FONDERIES DU POITOU ALUMINIUM

Fonderie de métaux légers

504 900 319 500 540 800 316 400 633 700 386 000 602 200 339 400 603 200 372 100

0486111U0004 USINE DE AIGLE INTERNATIONAL

Fabrication de chaussures

54 300 33 000 65 400 42 100 53 200 34 200 49 500 29 800 38 000 22 400

0486111U0006 USINE DE SEDE ENVIRONNEMENT SAS

38 200 22 300 38 900 22 700 39 500 23 000 38 300 20 600 61 300 46 500

Total 1 145 800 1 193 100 1 252 400 1 251 000 1 193 500

m3

Codification SANDRE

Libellé code NAF Volume annuel Volume d'étiage

Volume annuel Volume d'étiage

Volume annuel Volume d'étiage

Volume annuel Volume d'étiage

Volume annuel Volume d'étiage

Volume annuel Volume d'étiage

0486032U0002 USINE DE STE BONNEFOY - PALMIER

Extraction de sables, de granulats, d'argiles et de kaolin

63 000 36 700 63 000 36 700 63 000 36 700 63 000 36 700 63 000 36 700 36 700 -

0486068U0002 USINE DE EURIAL POITOURAINE

Fabrication de lait liquide et de produits f rais

157 000 97 900 140 700 80 800 122 600 75 500 118 800 76 000 147 800 73 200 139 000 -

0486070U0006 USINE DE ROCAMAT PIERRE NATURELLE

Extraction de pierres ornementales et de construction, de ca

224 800 131 800 240 100 140 400 259 800 152 400 265 500 155 600 231 900 135 900 260 200 -

0486092U0010 USINE DE SA RAGONNEAU

Extraction de sables, de granulats, d'argiles et de kaolin

2 200 1 300 10 000 10 000 11 700 7 700 11 500 7 700 14 500 9 100 29 400 -

0486111U0002 USINE DE FONDERIES DU POITOU ALUMINIUM

Fonderie de métaux légers

593 600 345 300 453 100 142 800 492 900 293 500 521 200 318 300 502 900 302 400 405 300 -

0486111U0004 USINE DE AIGLE INTERNATIONAL

Fabrication de chaussures

36 700 24 100 27 100 15 700 30 900 17 900 22 100 11 200 18 400 9 600 22 500 -

0486111U0006 USINE DE SEDE ENVIRONNEMENT SAS

46 000 26 900 46 000 26 900 100 - 100 - 100 - 100 -

Total 1 123 300 980 000 981 000 1 002 200 978 600 893 200

20082003 2004 2005 2006 2007

1998 1999 2000 2001 2002

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 54

Annexe 13 : Statistiques agricoles sur le territoire en 1979, 1988 et 2000

(source : Agreste)

Superficie agricole utilisée

communale

Toutes

exploitations

Toutes

exploitations

Toutes

exploitations

Terres

labourables

Terres

labourables

Terres

labourablesCéréales Céréales Céréales

Superficie (ha) Exploitations Exploitations ExploitationsSuperficie

(ha)

Superficie

(ha)

Superficie

(ha)

Superficie

(ha)

Superficie

(ha)

Superficie

(ha)

2000 1979 1988 2000 1979 1988 2000 1979 1988 2000

ANTRAN 1 452 46 36 19 1 391 1 191 1 108 1 110 784 570

AVAILLES-EN-CHATELLERAULT 873 50 39 16 894 978 686 576 622 450

BELLEFONDS 653 17 19 14 510 605 672 278 309 221

BONNES 2 107 82 56 27 1 849 1 818 1 883 1 004 828 791

BONNEUIL-MATOURS 1 769 66 53 15 1 159 905 623 580 362 214

BOURESSE 2 960 89 81 56 2 961 3 201 3 598 921 982 1 199

CENON-SUR-VIENNE 507 22 23 6 350 369 897 189 196 487

CHAPELLE-MOULIERE 505 33 20 12 582 513 691 313 201 290

CHAPELLE-VIVIERS 1 166 33 28 19 792 1 014 1 140 279 258 406

CHATELLERAULT 2 261 120 78 74 2 278 2 351 2 326 1 663 1 360 1 218

CHAUVIGNY 5 791 188 142 90 4 514 5 358 6 579 3 014 2 592 2 970

DANGE-SAINT-ROMAIN 2 071 80 67 45 2 731 2 604 2 780 2 296 1 841 1 735

DIENNE 997 30 26 16 1 114 1 033 1 255 351 319 393

INGRANDES 2 023 68 50 41 1 676 1 797 1 912 1 278 1 060 1 052

LEIGNE-SUR-USSEAU 773 15 13 5 498 624 582 385 342 331

LEIGNES-SUR-FONTAINE 2 654 56 46 32 1 728 1 974 2 345 948 903 1 057

LHOMMAIZE 1 673 51 38 20 1 199 1 167 1 635 521 344 592

MONDION 594 15 12 10 622 634 911 442 351 469

ORMES 1 708 42 35 23 1 382 1 538 1 804 1 283 1 066 1 223

OYRE 1 577 44 30 16 1 166 1 153 1 007 811 623 461

PORT-DE-PILES 337 13 7 c 263 244 c 189 171 c

SAINT-LAURENT-DE-JOURDES 1 013 25 26 17 677 761 867 238 292 319

THURE 2 399 136 78 48 2 250 2 021 2 014 1 552 1 270 1 116

USSEAU 909 36 24 15 813 881 1 049 661 520 614

VALDIVIENNE 3 690 142 118 49 3 796 3 972 3 363 2 174 1 601 1 544

VAUX-SUR-VIENNE 422 17 14 7 624 447 231 463 175 93

VELLECHES 1 151 39 42 29 1 204 1 401 1 009 949 856 562

VERRIERES 1 535 66 53 26 1 162 1 142 1 503 445 415 601

VOUNEUIL-SUR-VIENNE 1 489 61 53 40 1 189 1 257 1 287 703 642 676

Total 47 059 1 682 1 307 787 41 374 42 953 45 757 25 616 21 285 21 654

Superficie

fourragère

principale

Superficie

fourragère

principale

Superficie

fourragère

principale

Superficie

toujours en

herbe

Superficie

toujours en

herbe

Superficie

toujours en

herbe

Colza grain

et navette

Colza grain

et navette

Colza grain

et navetteTournesol Tournesol Tournesol

Superficie

(ha)

Superficie

(ha)

Superficie

(ha)

Superficie

(ha)

Superficie

(ha)

Superficie

(ha)

Superficie

(ha)

Superficie

(ha)

Superficie

(ha)

Superficie

(ha)

Superficie

(ha)

Superficie

(ha)

1979 1988 2000 1979 1988 2000 1979 1988 2000 1979 1988 2000

ANTRAN 328 129 132 106 95 49 17 c 77 33 274 181

AVAILLES-EN-CHATELLERAULT 403 266 59 124 139 41 13 53 c c 150 48

BELLEFONDS 340 220 152 150 69 44 c c c 0 72 175

BONNES 870 569 300 178 173 41 24 90 232 10 320 309

BONNEUIL-MATOURS 933 805 450 400 380 161 c 0 40 0 74 47

BOURESSE 2 858 2 381 1 552 879 801 230 0 25 194 0 429 509

CENON-SUR-VIENNE 225 156 134 66 58 22 0 c 84 0 70 99

CHAPELLE-MOULIERE 288 211 152 56 43 c 25 57 75 0 60 96

CHAPELLE-VIVIERS 959 603 404 474 214 77 0 76 178 c 223 85

CHATELLERAULT 955 819 350 452 443 196 65 93 217 13 443 425

CHAUVIGNY 2 028 1 379 953 872 532 165 126 542 1 496 115 1 082 682

DANGE-SAINT-ROMAIN 472 298 225 116 76 24 17 45 149 28 413 219

DIENNE 860 842 414 123 437 41 0 c 217 c 175 179

INGRANDES 513 315 127 176 86 25 26 31 157 c 398 329

LEIGNE-SUR-USSEAU 88 103 c 11 c c 0 c c 19 147 83

LEIGNES-SUR-FONTAINE 1 015 931 557 339 425 36 c 139 315 80 409 292

LHOMMAIZE 1 158 849 574 545 276 114 c c 124 c 182 256

MONDION 186 176 179 52 c 8 6 c 78 28 92 86

ORMES 92 68 34 38 25 9 c c 52 c 337 255

OYRE 434 441 167 138 191 48 28 15 83 0 231 186

PORT-DE-PILES 96 61 c 39 c c c 0 0 0 44 0

SAINT-LAURENT-DE-JOURDES 603 546 353 186 169 21 0 c c 0 48 73

THURE 735 422 162 249 221 34 5 15 151 108 456 318

USSEAU 121 80 c 27 c c 0 0 101 c 243 122

VALDIVIENNE 2 632 1 605 623 1 106 484 110 46 179 378 16 822 498

VAUX-SUR-VIENNE 179 224 150 51 82 54 c c 0 0 108 c

VELLECHES 367 296 143 169 99 20 c c 53 0 298 130

VERRIERES 1 217 903 444 505 409 89 0 20 124 0 179 283

VOUNEUIL-SUR-VIENNE 656 502 274 228 219 140 c 20 127 c 208 89

Total 21 611 16 200 9 064 7 855 6 146 1 799 398 1 400 4 702 450 7 987 6 054

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 55

Vignes Vignes VignesSuperficie drainée par drains

enterrés

Superficie drainée par drains

enterrés

Superficie drainée par

drains enterrés

Chefs et

coexploitants -

Total

Chefs et

coexploitants -

Total

Chefs et

coexploitants -

Total

Superficie

(ha)

Superficie

(ha)

Superficie

(ha)

Superficie (ha) ou parc (en

propriété et copropriété)

Superficie (ha) ou parc (en

propriété et copropriété)

Superficie (ha) ou parc (en

propriété et copropriété)Effectif Effectif Effectif

1979 1988 2000 1979 1988 2000 1979 1988 2000

ANTRAN 14 6 2 c c 92 46 41 24

AVAILLES-EN-CHATELLERAULT 18 10 1 0 33 c 50 41 17

BELLEFONDS 4 2 2 0 53 147 17 19 14

BONNES 14 6 2 0 c 90 82 59 35

BONNEUIL-MATOURS 26 12 2 0 c c 66 56 15

BOURESSE 31 19 4 212 72 144 89 84 60

CENON-SUR-VIENNE 8 5 c 0 0 c 22 25 11

CHAPELLE-MOULIERE 10 6 1 0 0 0 33 21 15

CHAPELLE-VIVIERS 8 6 1 c 197 318 33 33 21

CHATELLERAULT 29 14 4 21 143 204 123 83 78

CHAUVIGNY 48 26 9 127 404 912 191 149 105

DANGE-SAINT-ROMAIN 23 12 4 68 172 126 82 78 54

DIENNE 8 6 0 0 c c 32 32 20

INGRANDES 26 13 7 c 132 160 69 53 44

LEIGNE-SUR-USSEAU 6 1 0 0 0 0 16 16 5

LEIGNES-SUR-FONTAINE 14 8 3 0 79 137 56 50 40

LHOMMAIZE 14 7 3 0 c 77 52 42 28

MONDION 5 2 c 0 0 0 15 18 13

ORMES 16 6 2 c 23 67 45 42 28

OYRE 11 4 c c c 146 46 34 19

PORT-DE-PILES 4 2 0 0 0 0 13 8 c

SAINT-LAURENT-DE-JOURDES 6 5 1 c c c 26 28 21

THURE 41 20 7 49 171 217 136 85 52

USSEAU 16 7 2 0 0 0 39 33 22

VALDIVIENNE 38 25 5 0 c c 142 126 59

VAUX-SUR-VIENNE 12 5 2 0 0 c 17 18 8

VELLECHES 15 10 4 0 c c 39 49 32

VERRIERES 19 12 5 117 133 212 66 54 32

VOUNEUIL-SUR-VIENNE 23 14 4 0 28 41 61 56 42

Total 507 271 77 594 1 640 3 090 1 704 1 433 914

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 56

Annexe 14 : Evolution des volumes prélevés et des su rfaces irriguées entre 1999 et 2008 sur le territoire

(source : AELB)

prélèvements en surfacem3 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 moyenneANTRAN 22 200 30 200 34 900 37 900 45 500 52 000 56 700 39 800 46 700 62 100 42 800 AVAILLES-EN-CHATELLERAULT 343 400 232 800 231 500 346 800 367 300 272 900 298 700 164 100 166 100 256 000 267 960 BONNES 481 500 471 100 287 100 385 400 586 300 451 300 368 300 359 200 155 100 262 900 380 820 BONNEUIL-MATOURS 96 600 74 000 68 100 72 100 101 600 79 500 96 700 64 800 26 600 79 400 75 940 CENON-SUR-VIENNE 196 300 202 600 215 100 241 800 239 100 221 300 323 100 184 000 88 800 151 700 206 380 CHAPELLE-MOULIERE (LA) 196 900 193 700 155 300 179 700 260 700 200 300 261 400 112 000 92 700 103 800 175 650 CHATELLERAULT 129 900 134 100 111 400 98 000 156 200 120 100 102 100 59 200 37 000 96 000 104 400 CHAUVIGNY 41 300 35 800 22 400 56 200 55 100 52 200 59 500 48 200 28 400 299 600 69 870 DANGE-SAINT-ROMAIN 1 051 800 788 900 854 200 875 600 1 086 300 940 500 1 109 400 884 000 428 300 739 300 875 830 DIENNE 73 100 37 800 28 500 10 000 22 500 9 400 32 000 - - - 21 330 INGRANDES 158 900 153 800 188 000 185 000 401 300 311 200 383 400 186 800 203 100 261 800 243 330 LEIGNES-SUR-FONTAINE - - - 39 000 25 000 53 000 50 800 26 500 25 300 14 500 23 410 LHOMMAIZE 93 300 97 400 87 000 130 800 188 200 171 400 105 200 63 300 83 300 44 700 106 460 ORMES (LES) 441 600 408 700 436 300 291 100 578 800 449 700 560 300 464 700 297 400 377 900 430 650 OYRE 152 000 175 000 159 400 90 000 86 400 112 700 31 600 29 600 101 100 76 800 101 460 PORT-DE-PILES 165 100 289 300 218 200 219 600 298 100 214 800 292 800 315 500 152 100 235 500 240 100 VALDIVIENNE 71 500 58 900 79 700 69 800 84 900 72 200 85 000 55 700 29 900 63 800 67 140 VAUX-SUR-VIENNE 72 700 30 100 39 300 28 400 71 600 44 200 45 400 34 200 22 400 37 500 42 580 VELLECHES 22 300 20 100 20 400 - 26 300 19 300 18 400 21 100 8 200 - 15 610 VERRIERES - - - - - - - - - 58 800 5 880 VOUNEUIL-SUR-VIENNE 335 900 361 300 427 700 330 500 442 400 459 000 454 900 370 200 242 600 332 000 375 650

total 4 146 300 3 795 600 3 664 500 3 687 700 5 123 600 4 307 000 4 735 700 3 482 900 2 235 100 3 554 100

prélèvements en profondeurm3 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 moyenneANTRAN 48 400 38 000 33 300 33 200 55 700 39 400 50 400 42 900 25 800 40 600 40 770 BONNES 91 300 73 700 55 900 84 600 89 400 85 400 95 400 79 600 40 500 52 800 74 860 BONNEUIL-MATOURS 20 900 19 500 29 400 42 500 38 300 38 300 54 400 38 800 26 300 39 700 34 810 BOURESSE 179 100 263 400 188 300 188 300 333 600 333 800 288 800 151 600 118 100 199 200 224 420 CENON-SUR-VIENNE 83 600 74 700 69 200 81 700 67 700 63 100 68 500 61 600 46 600 68 400 68 510 CHAPELLE-MOULIERE (LA) 44 500 48 400 42 300 53 100 77 600 67 000 76 000 44 000 52 000 37 300 54 220 CHATELLERAULT 54 600 60 400 63 500 75 600 69 000 63 400 73 400 49 900 39 400 63 800 61 300 CHAUVIGNY 178 700 188 400 193 800 189 300 295 200 228 100 220 400 169 500 83 200 76 600 182 320 DANGE-SAINT-ROMAIN 206 900 179 100 206 300 174 800 235 400 189 900 172 200 132 100 142 000 26 700 166 540 DIENNE 150 200 109 000 116 400 97 900 199 600 155 000 126 800 49 000 59 000 96 900 115 980 INGRANDES 140 400 123 000 178 300 6 700 26 900 4 500 - - - - 47 980 LEIGNES-SUR-FONTAINE 193 800 152 000 77 100 90 600 156 600 141 000 130 600 119 600 88 500 73 600 122 340 LHOMMAIZE 226 600 201 600 217 400 192 100 295 800 236 400 212 700 67 600 73 600 74 500 179 830 ORMES (LES) 29 500 29 500 29 500 29 500 5 400 5 700 3 300 - 36 000 53 600 22 200 OYRE - - - - 140 000 140 000 70 000 70 000 - - 42 000 PORT-DE-PILES 13 300 25 900 22 000 17 600 26 000 26 100 21 400 20 500 10 600 18 800 20 220 SAINT-LAURENT-DE-JOURDES 207 100 223 300 191 700 179 500 278 700 240 400 201 800 140 400 90 900 134 300 188 810 THURE - - - - - - - - - 4 500 450 USSEAU 6 000 400 6 600 3 600 16 200 3 200 6 000 - - - 4 200 VALDIVIENNE 41 200 24 700 15 800 8 900 37 600 28 700 45 800 44 000 50 600 101 200 39 850 VELLECHES 26 800 20 400 11 600 10 600 27 400 17 000 17 400 13 100 9 500 16 100 16 990 VERRIERES 38 000 33 000 37 000 33 000 53 000 45 000 29 000 8 500 10 300 - 28 680 VOUNEUIL-SUR-VIENNE 48 100 43 800 46 200 46 000 53 800 46 500 33 100 39 900 29 100 36 200 42 270

total 2 029 000 1 932 200 1 831 600 1 639 100 2 578 900 2 197 900 1 997 400 1 342 600 1 032 000 1 214 800

Diagnostic Territorial du Bassin Versant Vienne Aval - janvier 2011 57

prélèvements totaux (surface + profondeur)m3 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 moyenneANTRAN 70 600 68 200 68 200 71 100 101 200 91 400 107 100 82 700 72 500 102 700 83 570 BONNES 434 700 306 500 287 400 431 400 456 700 358 300 394 100 243 700 206 600 308 800 342 820 BONNEUIL-MATOURS 502 400 490 600 316 500 427 900 624 600 489 600 422 700 398 000 181 400 302 600 415 630 BOURESSE 275 700 337 400 256 400 260 400 435 200 413 300 385 500 216 400 144 700 278 600 300 360 CENON-SUR-VIENNE 279 900 277 300 284 300 323 500 306 800 284 400 391 600 245 600 135 400 220 100 274 890 CHAPELLE-MOULIERE (LA) 241 400 242 100 197 600 232 800 338 300 267 300 337 400 156 000 144 700 141 100 229 870 CHATELLERAULT 184 500 194 500 174 900 173 600 225 200 183 500 175 500 109 100 76 400 159 800 165 700 CHAUVIGNY 220 000 224 200 216 200 245 500 350 300 280 300 279 900 217 700 111 600 376 200 252 190 DANGE-SAINT-ROMAIN 1 258 700 968 000 1 060 500 1 050 400 1 321 700 1 130 400 1 281 600 1 016 100 570 300 766 000 1 042 370 DIENNE 223 300 146 800 144 900 107 900 222 100 164 400 158 800 49 000 59 000 96 900 137 310 INGRANDES 299 300 276 800 366 300 191 700 428 200 315 700 383 400 186 800 203 100 261 800 291 310 LEIGNES-SUR-FONTAINE 193 800 152 000 77 100 129 600 181 600 194 000 181 400 146 100 113 800 88 100 145 750 LHOMMAIZE 319 900 299 000 304 400 322 900 484 000 407 800 317 900 130 900 156 900 119 200 286 290 ORMES (LES) 471 100 438 200 465 800 320 600 584 200 455 400 563 600 464 700 333 400 431 500 452 850 OYRE 152 000 175 000 159 400 90 000 226 400 252 700 101 600 99 600 101 100 76 800 143 460 PORT-DE-PILES 178 400 315 200 240 200 237 200 324 100 240 900 314 200 336 000 162 700 254 300 260 320 SAINT-LAURENT-DE-JOURDES 278 600 282 200 271 400 249 300 363 600 312 600 286 800 196 100 120 800 198 100 255 950 THURE 72 700 30 100 39 300 28 400 71 600 44 200 45 400 34 200 22 400 42 000 43 030 USSEAU 28 300 20 500 27 000 3 600 42 500 22 500 24 400 21 100 8 200 - 19 810 VALDIVIENNE 41 200 24 700 15 800 8 900 37 600 28 700 45 800 44 000 50 600 160 000 45 730 VELLECHES 362 700 381 700 439 300 341 100 469 800 476 000 472 300 383 300 252 100 348 100 392 640 VERRIERES 38 000 33 000 37 000 33 000 53 000 45 000 29 000 8 500 10 300 - 28 680 VOUNEUIL-SUR-VIENNE 4 194 400 3 839 400 3 710 700 3 733 700 5 177 400 4 353 500 4 768 800 3 522 800 2 264 200 3 590 300 3 915 520

total 10 321 600 9 523 400 9 160 600 9 014 500 12 826 100 10 811 900 11 468 800 8 308 400 5 502 200 8 323 000 9 526 050

Surfacse irriguées en haCommune 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 moyenne

ANTRAN 49,8 54,8 54,0 75,7 57,9 55,4 53,7 55,7 63,7 64,0 58,5 AVAILLES-EN-CHATELLERAULT 170,1 158,0 181,3 160,5 185,5 185,8 144,7 174,5 190,9 166,7 171,8 BONNES 301,6 351,3 334,5 312,0 315,6 331,8 280,8 297,8 231,4 259,8 301,7 BONNEUIL-MATOURS 57,6 58,0 64,0 67,7 61,7 60,6 60,6 59,8 59,0 58,4 60,7 BOURESSE 165,0 221,8 217,7 212,1 287,6 314,6 244,8 255,0 243,8 296,5 245,9 CENON-SUR-VIENNE 138,1 142,8 142,7 139,9 157,5 181,5 132,8 180,4 156,2 142,2 151,4 CHAPELLE-MOULIERE (LA) 125,0 124,7 124,9 130,4 132,5 127,7 134,3 91,6 96,8 91,0 117,9 CHATELLERAULT 119,6 103,1 90,0 89,1 98,0 92,5 90,6 90,6 75,0 95,0 94,4 CHAUVIGNY 161,6 163,5 195,1 195,3 283,0 239,4 198,5 183,2 135,6 283,9 203,9 DANGE-SAINT-ROMAIN 689,6 718,3 713,8 669,4 728,7 705,1 613,7 551,9 548,8 431,9 637,1 DIENNE 106,0 106,8 110,4 96,7 130,8 119,3 146,8 109,0 128,5 128,5 118,3 INGRANDES 181,9 182,7 236,4 176,1 207,2 200,9 192,9 106,0 182,7 140,3 180,7 LEIGNES-SUR-FONTAINE 107,9 93,0 106,9 163,0 203,0 154,0 145,0 114,0 165,0 132,0 138,4 LHOMMAIZE 170,2 183,8 202,8 255,5 281,6 255,3 257,9 129,0 190,7 120,4 204,7 ORMES (LES) 276,0 270,0 305,2 289,8 326,8 329,2 306,1 285,0 291,0 285,8 296,5 OYRE 117,0 134,6 122,6 69,3 152,3 148,3 82,3 49,8 66,6 79,8 102,3 PORT-DE-PILES 187,6 246,5 262,9 270,4 290,6 297,2 272,7 263,1 287,3 284,5 266,3 SAINT-LAURENT-DE-JOURDES 175,5 176,8 178,8 155,7 208,4 211,8 178,6 217,1 220,3 229,6 195,3 THURE - - - - - - - - - 4,0 0,4 USSEAU 17,2 20,2 27,2 26,7 31,7 19,5 12,5 - - - 15,5 VALDIVIENNE 85,8 101,2 80,9 86,9 87,9 70,2 64,2 64,2 67,5 67,5 77,6 VAUX-SUR-VIENNE 46,7 48,3 44,8 47,6 47,2 47,2 62,8 48,7 37,1 25,9 45,6 VELLECHES 27,6 30,5 30,1 16,0 29,6 26,0 23,1 23,1 23,1 8,0 23,7 VERRIERES 26,2 24,6 26,0 21,5 44,7 46,0 29,0 13,5 20,2 50,0 30,2 VOUNEUIL-SUR-VIENNE 256,0 229,4 292,3 210,9 270,6 277,6 303,5 311,3 278,0 292,3 272,2

total 3 759,6 3 944,7 4 145,3 3 938,2 4 620,4 4 496,9 4 031,9 3 674,3 3 759,2 3 738,0 4 010,9