Dossier de Presse Christian co-production Centre Jacques Brel – Puzzle Contact : contact@centre-jacques-brel.com 03 82 56 12 43 Exposition Echos

Embed Size (px)

Text of Dossier de Presse Christian co-production Centre Jacques Brel – Puzzle Contact :...

  • Dossier de Presse Exposition Echos Christian Bizeul

  • Puzzle, 1, place Andr Malraux Thionville

    Du 18 janvier au 23 fvrier 2018

    Du mardi au vendredi de 12h 18h Samedi et dimanche de 14h 18h Visites dcouverte sur Rendez-vous (03 82 56 12 43) Vernissage : jeudi 18 janvier 18h30 Moment musical (Avec Los Hermanos Locos) Prsentation du catalogue Echos , 2017 Imprimerie Klein Une co-production Centre Jacques Brel Puzzle

    Contact : contact@centre-jacques-brel.com 03 82 56 12 43

  • Exposition Echos Christian Bizeul La peinture de Christian Bizeul est l'expression d'une vision intrieure trs forte qui s'inspire de la condition humaine, avec une vision baroque. Elle raconte toujours quelque chose. Les grands thmes universels sont prsents : les thmes mythologiques et bibliques, les anges, dchus ou non, la mort est l, toujours prsente, tragique et joyeuse avec les vanits et les danses macabres, des squelettes dansent sur ses toiles, des portraits maillent son uvre au travers desquels, il creuse toujours plus l'me humaine, la socit, ses travers et ses limites. Christian Bizeul pratique le dessin comme une respiration, une ncessit. Il y exprime aussi son talent puissant, son inspiration, sa boulimie de trait, de couleur. Il peint comme il respire : avec une joyeuse gravit. (Extrait : entretien avec Denis Theisse) Echos... Il faut nouveau se rfrer ce qui est montr principalement dans cette exposition. Des travaux o les signes sont dvelopps tant sur le papier que sur la toile, de faon rptitive et srielle, donc qui la fois se rpercutent, se dveloppent, avec des variations, non pas sonores, mais picturales et graphiques. Les chos franchissent les espaces, se font entendre, se propagent.

    Pour conclure, je rappellerais simplement que ds lorigine de lhumanit, la peinture et le dessin se font lcho de la pense, fix dans la matire. Christian Bizeul

    Regardez-la bien, la peinture de Bizeul, et si vous comptiez vous poser, vous pourrez toujours courir, car vous allez rver comme des drats. Un vrai rve, il ny a que cela de vrai. Cela tient de la lanterne magique et du kalidoscope vous en carquiller les yeux. Une prdilection quand bien mme cela sencadre angle droit- pour ce qui se droule en bandes, bandelettes, ou tourne en rond. Tu nous ouvres, Bizeul, les yeux quand tu entrouvres le rideau sur des paradis perdus davance et qui, pourtant, refusent de jouer perdants, de savouer vaincus, de se laisser basculer dans la benne du grand bof. Beaucoup de craies de couleurs tenteront donc, pathtiquement, de masquer le fond du tableau noir : un dsespoir humain mrite bien quon le macule, quon le maquille, et quon y mette quelques mches de la moumoute que lon porte pour sauver un peu de sa dignit ; de cette dignit que vous contestent les embches de la martre existence. Des anges qui entament lultime tango, Le temps dune chute dans la gueule du temps. Et cest encore toi, Bizeul, Toi qui relves de la bise Vivifiante et du glaeul. Par Charles Frdric

  • Prsentation de lartiste

    N en 1947, sur le Lac de Constance, dune mre allemande et dun pre breton, Christian Bizeul arrive Metz lge de 13 ans, aprs avoir vcu quelques annes Paris.

    Un parcours scolaire marqu du sceau de la mdiocrit et de lennui, parcouru aussi de rvasseries striles, mais sourdement rebelles, avec le secret dsir dtre un archologue, ayant pour modle Evans le dcouvreur de la Crte et Winkelmann avec ses antiques (larchologie, que lon retrouve plus tard dans son travail avec les objets et tentures nomades). Il stait galement mis en tte dapprendre lcriture hiroglyphique et de faire un recueil sur lart gyptien. Avec la navet de lenfance, il avait confectionn un petit sarcophage en bois peint et pyrograv, dans lequel il avait dpos une momie faite dune grosse pomme de terre sculpte et emmaillote de bandelages dchirs dans un drap quil avait consciencieusement asperg des parfums de sa mre et piqu de clous de girofle et parsem dpices ...

    35 ans aprs, il ta les bandelettes, les odeurs taient encore prsentes et la pomme de terre rtracte ressemblait sy mprendre Ramss II ... succs complet. Commence alors sa dcouverte picturale, il copie avec minutie, un Utrillo, dont le misrabilisme le fascinait. Un Van Eyck (portrait de femme), dont il admirait le raffinement et la noblesse. Et enfin, une petite toile personnelle daprs un pome de Villon (la ballade des pendus), toile traverse de feu, darbres torturs, de pendus se balanant. Cette huile rvlait, peut-tre dj, un temprament port vers une forme dexpressionnisme.

    Hritage peut-tre gntique ou simple question de nature dducation, celui dune mre allemande et dun pre breton catholique, imprgn de lgendes bretonnes, celles de Le Braz ou lAnkou (la mort, en Bretagne) en est le principal acteur, et qui a bien souvent illustr ou marqu ses uvres par la mise en scne de danses macabres sous-tendu de vanits, et marqu par un penchant qui se manifestera tt, par une mlancolie la Chteaubriant et un romantisme allemand inquiet la Novalis. Lexpressionnisme traverse constamment le travail de Bizeul. Les anges, thme rcurrent, il ne sagit pas daffirmer quils existent, il sagit de dcider de les crer de toutes pices et de les dsigner comme une cration non pas divine, mais humaine ncessaire et peut-tre mme vitale, puisquils sont les mdiateurs, entre ciel et terre, entre lhomme et linnommable. Christian Bizeul creuse l'me humaine, la socit, ses travers et ses limites. Lensemble de son oeuvre est bouillonnante, boulimique, inscrite comme une qute, un questionnement la fois plastique et motionnel, mais qui jamais, na la prtention dobtenir une quelconque rponse, ou vrit.

  • Parcours artistique

    Anne 70 : diplme de peinture (beaux-arts de Metz) Annes 70-71-72 : dessin et petites toiles tendance onirique Annes 73-76 : mari Denise, une fille (Adlade) ; install la campagne, 3 pices pour latelier, un chien ... Ralisation de panneaux et objets nomades. Foisonnement de signes en errance. Influence de lart primitif dit premier . Les prmices dun travail sriel, rptitif. Dessins (paysages brumeux, engourdis).

    Anne 76 : recueil de pomes illustrs notes encadres aux ditions Traboules, dirig par Francis KOCHERT. Participation et membre dune galerie association DIVERGENCE quartier outre-seille. Srie portraits danctres sur papier. Dbut des travaux sriels sur toiles libres et papiers. Srie sur les tables nutritives (mise en rapport ce que nous ingurgitons et ce que nous sommes).

    Annes 79-89 : belles annes de certitudes Exprimentation de forme de support, signes abstraits (marbres) priode mditative. Moduler des signes organiques, de faon rythmique, rpertoire, procd des lacrations sur la toile, des dchirures. Tentures nomades, bannires, primitives et ce sur fond musical, musique rptitive amricaine, Steve Reich, Terry Riley, .......

    Anne 84 : La figuration resurgit, les toiles restent libres. Srie de travaux sur papier : les hommes de pouvoir , les moines taostes , les femmes de Dom Juan , les petits guerriers . Premire reprsentation dune danse macabre. Srie de 60 pices sur papier qui donnera lieu un jeu de tarot dit lcole de limage dEpinal. Toiles libres. Tentation de Saint-Antoine, Vagues et Voiles (FRAC Lorraine), les guerriers fous (FRAC Lorraine), etc...

    Annes 86-89-90 : retour au chssis la toile tendue. Retour lexpressionnisme. Un travail de la matire de la composition. Cabarets, ventriloques, anges, couples, vanits, danses macabres ... Nombreux dessins sur papier.

    Anne 89 : la grande danse macabre. Monte et ralise aux Prmontrs de Pont--Mousson. 9 toiles libres (H 2,20m sur 2, 20m 2, 90m). Edition dun catalogue chez Richard MEIER Editions voix .

  • Anne 90 : jusqu 2005 ... Deux grands polyptiques Les folies franoises de Franois Couperin : 13 toiles accoles pour les 13 thmes dvelopps sur la partition pour clavecin. Adam et Eve : dans la ligne des retables anciens. Le dessin pratiqu quotidiennement.

    Annes 2006-2017 : Nouvelle technique : le plexi grav Trs nombreux travaux sur ce support qui ne cde pas et demande attention, o le repentir nest pas possible. Sujet : DANTE : la divine comdie (lEnfer). Deux annes de travaux o le cratif doit accorder beaucoup de place et de temps lartisan. Un travail de gravure, de dessin et de peinture.

    Expositions personnelles

    1974 Paris, Galerie Valombreuse 1976 Metz, Maison de la Culture 1978 Metz, Galerie Divergence 1979 Strasbourg, Galerie Icare 1981 Meley-Le-Grenet, Eglise, La grande danse macabre Metz, Galerie Arts Actuels Forbach, Galerie il Nancy, Galerie Arts Actuels Paris, Ateliers de la Villette 1983 Troyes, Galerie Passage Nancy, Galerie Lillebonne Pont--Mousson, Abbaye des Prmontrs, Tentures nomades 1986 Metz, D.R.A.C. Lorraine 1987 Metz, Caves des Hauts de Sainte-Croix Chartres, Galerie de l'Estocade 1988 Metz, Technopole 2000 1989 Mont Saint-Martin, Eglise Romane 1990 Pont--Mousson, Abbaye des Prmontrs, La danse macabre 1991, 1992, 1994-1998 Homcourt, Galerie Pierre Gouverneur, Expositions rgulires 1997 Nancy, Salles Poirel, Rtrospective 2002 Vionville, Ouvertures d'atelier 2004 Metz, Les Trinitaires Vionville, Ouvertures d'atelier 2005 Barsinghausen (A), Eglise, Entre ciel et terre 2006 Thionville, Centre Jacques Brel, Rtrospective Christian Bizeul, Un temps et c'est tout Saint-Di des Vosges, Muse Pierre Nol, Rtrospective Christian Bizeul, Un temps et c'est tout 2007 Bruxelles, Espace Moselle 2008 Amnville-Les-Thermes, Galerie crid-art Saarbrck (A), Saarlandische Galerie 2010 Paris, Galerie Point-rouge 2011 Metz, Galerie HD14 2012 Paris, Galerie Point-rouge 2014 Marsal, Muse dpartemental du Sel, Bizeul, La Divine comdie. L'Enfer Montigny-Les-Met