Éloge du conflit. Mary Parker Follett et le conflit ... ?· enseigne à Harvard de 1885 à 1907, développant…

  • Published on
    13-Sep-2018

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • loge du conflit.Mary Parker Follett et le conflit constructif

    Marc Mousli1

    CNAM Paris, LIPSOR

    Mary Parker Follett est une des plus grandes figures du management du vingtime sicle. Sonapproche est pragmatique et humaniste. Le prsent article rappelle sa conception du conflit, etmontre comment elle a forg cette conception tout au long de sa vie avant de lenseigner descadres et dirigeants dentreprise.

    Mots-clefs :Follett (Mary Parker), Conflit, conflit constructif, management.

    Mary Parker Follett is one the most important figures of management in the twentieth century. Herapproach is pragmatic and humanist. This paper evokes her conception of conflict, and shows howshe has been building it all her life long, before teaching it to business managers and executives.

    Keywords : Follett (Mary Parker), Conflict, constructive conflict, management.

    Tous ceux qui ont travaill avec Mary Parker Follett, cout ses confren-ces ou lont simplement frquente, ont tmoign de lintelligence et de la forcede caractre de celle que Peter Drucker a surnomme The prophet of mana-gement . Aujourdhui encore, le lecteur est frapp par la clart et la robustessede ses ides. Au fil des annes, sa conception du conflit et de la ngociation serenforce et saffine, dans une ligne qui est clairement tablie ds son deuximelivre, publi en 1918 : The New State. Cette conception, elle la mrie, testesur le terrain, enrichie pendant plusieurs dcennies ; elle est enracine dansun terreau fertile dexpriences, de recherches personnelles, de rencontres,dapports thoriques et empiriques des intellectuels ou praticiens, collgues etamis, avec qui elle aimait passionnment dialoguer. Il nous a paru intressantde la rappeler et de montrer comment elle lavait construite au fil des annes.

    1 APPRENTISSAGE ET RECHERCHES

    1.1 La mmoire capricieuse de lAmrique

    Mary Parker Follett (1868-1933) est tombe dans un relatif oubli au lendemainde sa mort, alors quelle tait une confrencire et une consultante recher-che, aussi bien dans son pays quen Angleterre, et une figure intellectuelle

    1. Courriel : mousli.marc@wanadoo.fr

  • 22 Marc Mousli

    importante de lre progressiste . Cette clipse a dur plus de soixante ans,jusqu ce que Pauline Graham (1995) ralise une remarquable rdition deses confrences, commentes par les plus grands auteurs : Drucker,Rosabeth Moss Kanter, Henry Mintzberg, Warren Bennis et quelques autres.Cet vnement a t suivi par la publication de nombreux travaux universitai-res, la cration dune fondation Boise, Idaho, et la rdition de plusieurs deses uvres, aux tats-Unis et en Grande Bretagne.

    1.2 Une intellectuelle qui agit, une femme daction qui pense

    Pour Mary Parker Follett, la cration est toujours le fruit dune activitconcrte, jamais, sauf trs partiellement, dune activit intellectuelle (Metcalf & Urwick 1941 : 143). Toute sa vie, elle a mis en pratique cette affir-mation, construisant son uvre par des allers et retours constants entre unerflexion thorique nourrie de tout ce qui tait publi en anglais, franais ouallemand des deux cts de lAtlantique, et une pratique sur laquelle elleexerait un sens aigu de lobservation et un remarquable esprit critique. An-cienne tudiante de Radcliffe College, annexe fminine dHarvard (lUniversi-t proprement dite tait alors rserve aux garons), elle voluait dans unmilieu intellectuellement stimulant et vivait dans le quartier de Beacon Street Boston, o elle avait pour voisins et amis la fine fleur de lintelligentsia am-ricaine. Elle a travaill et dbattu avec des politistes comme Herbert Croly2,des juristes comme Louis D. Brandeis, Olivier W. Holmes ou Roscoe Pound3.Elle tait proche de William James4, le philosophe amricain le plus importantde lpoque.

    Elle avait une connaissance trs complte de tous les courants de la psy-chologie, et se rfre notamment au Gestaltisme, dvelopp par deschercheurs de lcole de Francfort migrs aux tats-Unis Kurt Koffka,Wolfgang Khler, Max Wertheimer , et prolong par les travaux de KurtLewin, au bhaviorisme de John B. Watson5 et Edwin B. Holt6, et la psycha-nalyse, introduite aux tats-Unis par James Jackson Putman, qui anime entre

    2. Herbert Croly (1869-1930), directeur du journal New Republic de 1914 1930, auteur de The Pro-mise of American Life (1909) et Progressive Democracy (1914).

    3. Louis Dembitz Brandeis (1856-1941) surnomm lavocat du peuple , et Olivier WendellHolmes (1841-1935) ont t juges la Cour suprme. Roscoe Pound (1870-1964) fut doyen de laHarvard Law School. Ils ont jou tout trois un rle important dans lvolution juridique des tats-Unis, dfendant et thorisant la sociological jurisprudence.

    4. William James (1842-1910) a tudi la mdecine, puis sest tourn vers la psychologie (ses Prin-ciples of Psychology, sortis en 1890, ont fait date). Il sintresse ensuite la philosophie, quilenseigne Harvard de 1885 1907, dveloppant deux doctrines qui influenceront beaucoupMary Parker Follett : le pragmatisme et le pluralisme.

    5. Aux tats-Unis, le chef de file du behaviorisme tait John Broadus Watson (1878-1958), qui a pu-bli Psychology as the Behaviorist Views It en 1912, et Behavior en 1914.

    6. Edwin Bissel Holt (1873-1946), disciple de William James, professeur Harvard. On lui doitnotamment The New Realism, Edwin B. Holt (dir), London & New York, Macmillan, 1912 ; The

  • loge du conflit. Mary Parker Follett et le conflit constructif 23

    1890 et 1909, Boston, un cercle o se retrouvent William James et MortonPrince. Mary Parker Follett navait probablement pas lu Freud, mais connais-sait ses thories grce Holt.

    1.3 Laptre de la troisime voie

    Aux tats-Unis, Follett est aujourdhui considre avant tout comme unepionnire de la dmocratie participative, et son livre le plus rdit est TheNew State. En France, son travail le plus connu est Constructive Conflict,une confrence quelle pronona pour la premire fois en janvier 1925devant le Bureau of Personnel Administration, New York et qui lui vautparfois le qualificatif d aptre de la troisime voie . Trs originale pour sonpoque, son approche du conflit et de la ngociation est aujourdhui relative-ment courante. La Bostonienne a en effet parmi ses hritiers directs RobertFisher et William Ury, auteurs de best-sellers depuis vingt ans. On trouvedans Constructive Conflict (Metcalf & Urwick 1941 : 36 et suiv.) les principa-les phases de la ngociation raisonne dveloppe par le Harvard Nego-tiation Project.

    Nous reviendrons sur cette approche, qui reste tonnamment moderne,quatre-vingts ans aprs son premier nonc. Mais nous allons dabord mon-trer comment Follett concevait le conflit et comment elle a construit cette con-ception, en nous intressant deux de ses trois domaines daction et derecherche : le travail social (social work)7 et le management (le troisime tantla science politique).

    1.4 Le travail social

    Follett a travaill pendant vingt-cinq ans sur le terrain, notamment Roxbury,lun des pires quartiers de Boston. Elle y a cr et organis avec succs desstructures sociales maisons de quartier, clubs de jeunes, services dduca-tion populaire et dorientation professionnelle destines faciliter lintgra-tion de populations immigres de frache date. Dans le mme temps elleparticipait des associations civiques comme la Boston Equal SuffrageAssociation for Good Government, qui militait en faveur du droit de vote pourles femmes, ou le Comit pour les Alternatives au Saloon, qui combattait

    Concept of Consciousness, London, George Allen & Cy, Ltd, 1914 et The Freudian Wish and itsPlace in Ethics, New York, Henry Holt & Co, 1915

    7. Social work : ensemble dactivits, largement bnvoles, tenant une place importante dans la viedes Amricains de lpoque : La pratique du travail social tait divise, conceptuellement, encinq champs : lorganisation de la communaut, la criminologie, la sant publique, lentreprise, lebien-tre de la famille et de lenfant. Le travail social psychiatrique sy ajouta et devint bientt unepratique importante et en rapide croissance . Elizabeth L. Leonard (1991).

  • 24 Marc Mousli

    lalcoolisme. Elle a galement reprsent l intrt public dans des com-missions tripartites charges de statuer sur les salaires et les conditions detravail ou de rgler des conflits sociaux dans les entreprises.

    Cette priode de sa vie est capitale pour sa formation : elle a permis labrillante tudiante en sciences politiques daccumuler une exprience uniquesur lindividu, le fonctionnement des collectivits, les relations humaines et so-ciales, la dmocratie formelle et relle tous les niveaux. La qualit de ses tra-vaux sur lindividu et le groupe, le conflit, le management des entreprises,repose sur sa longue exprience de terrain et sur sa capacit lanalyser, prendre du recul et conjuguer les observations faites dans des milieux trsvaris.

    La ngociation tait une de ses activits quotidiennes. Follett russit ar-racher aux diles, force de discussions, de persuasion, de mobilisation desrseaux sur lesquels elle pouvait sappuyer dans les milieux influents de Bos-ton, la mise disposition de btiments scolaires, en dehors des heures decours, pour abriter les activits de ses centres sociaux. Par ailleurs, pour sefaire respecter par les jeunes souvent en grande difficult matrielle etmorale dont elle cherchait faire de bons citoyens amricains, elle ne dis-posait que de son charisme personnel et de sa force de persuasion. Enfin langociation tait frquemment lordre du jour avec les donateurs. La jeuneMary et son amie Isobel Briggs se dpensaient sans compter pour amliorerle sort des ouvriers frachement immigrs des quartiers pauvres de Boston etpour duquer leurs enfants, mais elles ne disposaient pas dune fortune per-sonnelle leur permettant de financer seules leurs activits. Elles avaient be-soin du soutien de mcnes8 quil fallait priodiquement convaincre de lancessit douvrir un nouveau centre, de lurgence dembaucher un directeurqualifi ou de limportance de subventionner des travaux de recherche. Lesressorts psychologiques amenant un Brahmane bostonien signer unchque ou un pre de famille calabrais permettre sa fille de sengagerdans lapprentissage dun mtier taient diffrents, et Follett tirait de toutesces situations des enseignements qui nourrissaient sa rflexion sur le conflitet la ngociation.

    1.5 Le management et les relations sociales

    Un autre volet de ses activits, de 1920 1922, fut son rle de publicrepresentative dans diffrents organismes chargs de prvenir ou rglerdes conflits du travail, comme le Massachusetts Minimum Wage Board , quiavait pour mission de faire appliquer la loi rcente (1912) sur le salaire mini-mum des femmes. Mme si le Board navait quun rle consultatif, son poids

    8. Notamment Pauline Agassiz Shaw, fille de Louis Agassiz, Professeur de zoologie et de gologie Harvard et ami de William James.

  • loge du conflit. Mary Parker Follett et le conflit constructif 25

    tait rel, grce la pression sociale quil russissait exercer ; pour chaquecas qui lui tait soumis, la dcision finale tait dbattue en sance publique,et si une entreprise ne respectait pas une dcision, son attitude tait porte la connaissance du grand public. Les minutes des dbats montrent que Folletty tait trs active, et quelle y peaufinait ses thories sur la ngociation, en par-ticulier sur lapproche intgrative.

    Ds ses premiers travaux en science politique, Follett tait alle chercherses informations la source, interviewant de nombreux parlementaires etdanciens prsidents de la Chambre des reprsentants pour crire son pre-mier ouvrage (Follett, 1896). Une mthode rvolutionnaire pour une jeunetudiante de lpoque, quelle a continu utiliser dans les annes 1920, enprofitant de ses excellents rapports au sein du Board avec des industriels,des hauts fonctionnaires, des propritaires de grands magasins, pour pn-trer dans les usines et les bureaux. Elle savait couter. Son ami, le docteurRichard Cabot nous rapporte quelle tait a creative listener and a creativequestioner . Elle parlait avec les gens, toujours et partout professeurs,syndicalistes, PDG, chefs du personnel, contrematres, mais aussi conduc-teurs de bus, serveuses, ouvriers dusine. Ceux qui lont connu affirmentquelle avait un don : susciter la confiance et la confidence. Spontanment,des gens quelle ne connaissait pas lui disaient plus de choses qu leurmeilleur ami.

    Cest cette poque quelle se passionne pour lorganisation, le manage-ment, la gestion du personnel, les conflits sociaux. Les textes quelle publiera partir de 1924 sappuient sur cette exprience considrable : vingt-cinqannes de travail social de terrain, et de liens tous les niveaux avec le mon-de des entreprises. Les crits qui nous restent sont hlas peu nombreux : unlivre, Creative Experience, et surtout ses confrences dans les sminaires duBureau of Personnel Administration et de la Taylor Society, New York, ainsiquen Grande Bretagne, la London School of Economics et dans le cadredes Rowntree Conferences Oxford.

    1.6 Les recherches de Mary Parker Follett sur le conflit

    Entre 1922 et 1924, Follett a beaucoup rflchi sur le thme du conflit. Elle aen particulier travaill avec Eduard Christian Lindeman (1885-1953), un cher-cheur atypique, dune grande nergie et dune grande crativit, qui resteaujourdhui encore une figure marquante de la formation continue et de ldu-cation des adultes, aprs avoir lui aussi connu une priode de purgatoireaprs sa mort9.

    9. Parmi les textes publis sur Lindeman, on peut citer la biographie de David Stewart : Adult Lear-ning in America: Eduard Lindeman and his agenda for lifelong education, Malabar (Fl) KriegerPub. Cy, 1987, ainsi que celle crite par sa fille, Elizabeth L. Leonard (1991).

  • 26 Marc Mousli

    Au printemps de 1922, Lindeman enseignait dans un College de jeu-nes filles Greensboro, en Caroline du Nord. Libral, il tait menac par leKu Klux Klan local, et ne voulait pas rester dans le Sud. Follett avait en projetune tude du conflit social, dont elle parla Herbert Croly. Ce dernier avaitfond trois ans plus tt la New School for Social Research, et se rendaitcompte que ses professeurs avaient du mal mener de front enseignementet recherche, alors que ctait lune des finalits de lcole. Il se montra doncintress par le projet, que Follett lui proposa de mener en association avecLindeman. Dorothy Straight, la riche hritire qui soutenait financirement laNew School for Social Research, accepta de les subventionner.

    Le programme de recherches fut mis sur pied par les deux amis aveclaide dAlfred Dwight Sheffield10 pendant un sminaire que Follett organisadans sa maison de campagne, Putney (Vermont). Ces quelques jours auvert furent trs productifs, et Lindeman en gardait le souvenir dun destemps les plus forts de sa vie intellectuelle. Les trois amis avaient pos unesrie de questions sur le conflit, et en avaient beaucoup dbattu11 : de quel-le nature est le conflit social ? Quelle est la relation entre la situation et lvo-lution de la situation ? Comment voluent les objectifs ? Quelle est larelation entre le compromis et lintgration ? Dans quelle mesure la chargemotionnelle des mots empche-t-elle les relations humai...

Recommended

View more >