Humanités numériques : état des lieux et perspectives

Embed Size (px)

Text of Humanités numériques : état des lieux et perspectives

  • Humanits numriquestat des lieux et positionnement de la recherche franaise dans lecontexte internationalMarin Dacos et Pierre Mounier

    1 Rapport command par lInstitut franais,

    oprateur du ministre des Affaires trangres

    pour laction culturelle extrieure de la France.

    2 Texte plac sous licence Creative Commons :

    Attribution-ShareAlike 4.0 International (CC BY-SA 4.0)

    http://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0/

    Isbn : 9782354761080 (epub) / 9782354761097 (pdf)

    Ralisation : OpenEdition

    Couverture : P. Picouleau/Nowonder

    Humanits numriques : tat des lieux et perspectives | Marin Dacos et Pierre Mounier 2

    http://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0/

  • Prface

    1 uvrer, comme le fait lInstitut franais, une meilleure diffusion de la pense

    contemporaine, et notamment des travaux en sciences humaines et sociales, implique de

    mesurer la manire dont les nouvelles technologies modifient la tche des chercheurs, les

    lieux et les formes de lactivit intellectuelle, et jusquau profil mme des savoirs. Dans

    cette dmarche prospective, se pencher sur ce que lon nomme les humanits numriques

    tait indispensable. Non seulement lexpression, mystrieuse au premier abord, se

    rencontre aujourdhui au dtour de nombreux dbats intellectuels, mais elle rassemble

    certaines des proccupations les plus actuelles de lInstitut franais : accompagner le

    tournant digital qui saisit, bien au-del des seules sciences de la nature, la production et

    la circulation des savoirs, contribuer linternationalisation des travaux contemporains

    et des thmatiques mergentes en SHS, et permettre une nouvelle gnration de

    chercheurs de sinscrire dans le concert mondial.

    2 Encore faut-il dresser la carte de ce que recouvrent, au juste, les humanits numriques.

    travers cette trange alliance de mots, qui fait voisiner Virgile avec les bases de

    donnes, cest un dplacement des frontires que nous assistons : frontires entre les

    disciplines, dont le recours commun aux instruments informatiques peut faciliter le

    rapprochement ; frontires entre chercheurs en sciences humaines et ingnieurs,

    puisquun dialogue fcond se noue, dans les laboratoires, entre enjeux scientifiques et

    possibilits techniques. Surtout, lirruption dInternet rend permable cette limite qui,

    traditionnellement, sparait la recherche fondamentale de laccs profane aux uvres ou

    aux textes : dun mme mouvement, lchange et le partage de contenus numriques

    irriguent les travaux des spcialistes et renouvellent laccs de tous au patrimoine

    culturel, tendant ainsi un pont entre lunivers de la science et celui du dbat public.

    3 Le rapport ralis, la demande de lInstitut franais, par Marin Dacos et Pierre Mounier

    retrace la fois lhistoire et la gographie de cette nouvelle configuration du savoir.

    Accessible et clairante, la synthse ici propose permet de mieux comprendre les

    pratiques novatrices des chercheurs, de se reprer dans un champ dont la structuration

    internationale nest pas encore acheve, didentifier quelques-uns des acteurs qui, en

    France, sinvestissent dj dans ce domaine en devenir. En ce sens, les auteurs (eux-

    mmes animateurs du Centre pour ldition lectronique ouverte, partenaire de lInstitut

    franais pour le dveloppement de nombreuses activits numriques) permettent au

    Humanits numriques : tat des lieux et perspectives | Marin Dacos et Pierre Mounier 3

  • lecteur de faire un pas vers cette communaut intellectuelle, dont le mot mme

    d"humanits" dit la vocation douverture.

    4 Si elles jettent une lumire neuve sur la "fabrique" de la pense contemporaine, les pages

    qui suivent ont galement un enjeu stratgique. Pionnires dans de nombreux domaines,

    unanimement reconnues pour leur excellence et leur vitalit, les sciences humaines et

    sociales franaises ne peuvent rester lcart de ce rseau international - sauf se voir

    progressivement cantonnes au rle de visiteurs, vis--vis dun espace dont elles

    nauraient particip dfinir ni les standards ni les infrastructures. Il importe donc

    didentifier, sur la base dune description prcise du paysage franais, obstacles et leviers

    daction. Aussi le prsent rapport formule-t-il plusieurs recommandations lattention

    non seulement des chercheurs mais de toutes celles et ceux qui contribuent soutenir et

    promouvoir la recherche franaise. Pour les actions que lInstitut franais met en uvre,

    en matire de diffusion du savoir comme de dbat dides, nul doute que ce rapport

    constituera dsormais une prcieuse source dinspiration.

    Xavier Darcos

    Prsident de lInstitut franais

    Humanits numriques : tat des lieux et perspectives | Marin Dacos et Pierre Mounier 4

  • Introduction

    1 Les digital humanities sont la mode. Lexpression, invente il y a quelques annes,

    est aujourdhui largement utilise dans le monde acadmique de la recherche en sciences

    humaines et sociales, et suscite un intrt croissant de la part dun plus large public, ce

    dont la presse gnraliste se fait de plus en plus souvent lcho : la fin de lanne 2010, le

    New York Times avait ainsi publi une srie de sept articles intitule Humanities 2.0. Old

    books and new media qui eut un certain retentissement1.

    2 Digital humanities , humanits numriques en franais. Le terme se prsente

    comme un oxymore, bien soulign par le titre du quotidien amricain : que peut-on

    imaginer en effet de plus loign que, dun ct, une antique tradition, celle des arts et

    des lettres, de lrudition et du monument, et, de lautre, lenvironnement technologique

    des ordinateurs et du rseau ? Humanit et numrique. Il serait facile dnumrer tout ce

    qui semble les opposer : le livre contre lcran ; lhritage contre linnovation ;

    linterprtation contre le calcul ; le temps long contre linstantan.

    3 En la matire pourtant, les apparences sont trompeuses. Car sil est vrai que le

    numrique est de nature technologique, et que son dveloppement a partie lie avec le

    dveloppement scientifique, il nen reste pas moins que le dialogue des humanits avec

    lordinateur est presque aussi ancien que ce dernier, et sest exprim de manire riche et

    varie au cours des dcennies. Depuis le Corpus Thomisticum de Roberto Busa jusqu la

    publication en ligne de la correspondance de Vincent Van Gogh, en passant par les

    dveloppements de lhistoire quantitative dans les annes 1970 ou des systmes

    dinformation gographiques dans les annes 1990, les promesses de la lexicomtrie ou

    encore la modlisation en trois dimensions dobjets archologiques, il nest pas une

    discipline des humanits qui nait tent de mobiliser les moyens de linformatique pour

    faire avancer ltat des connaissances.

    4 Aujourdhui, les sciences humaines et sociales sont fortement influences par les modles

    computationnels, mais dans un contexte bien diffrent, car cette influence sexerce cet

    endroit comme elle sexerce ailleurs, aussi bien dans les diffrentes disciplines des

    sciences - pensons la gnomique et la bioinformatique - que dans la vie courante,

    professionnelle, sociale, interpersonnelle. Le tournant numrique concerne les

    humanits, certes, mais il concerne aussi dsormais lensemble des domaines de lactivit

    humaine. Et cette situation nouvelle produit un choc en retour sur des disciplines qui ont

    Humanits numriques : tat des lieux et perspectives | Marin Dacos et Pierre Mounier 5

  • prcisment pour objet dtudier lhomme dans la diversit de ses activits. De simple

    outil permettant damliorer lefficacit de la recherche, voil que le numrique occupe

    aussi une place comme objet mme de la recherche ! Dailleurs, les vecteurs de

    communication par lesquels les humanits interagissent habituellement avec le reste de

    la socit, les publications douvrages et de revues, lenseignement, les mdias, sont eux-

    mmes progressivement coloniss par le numrique et subissent des mutations si

    profondes quelles reconfigurent la nature mme de la relation.

    5 Le numrique comme instrument de recherche ; le numrique comme outil de

    communication ; le numrique comme objet de recherche. Cest de ce complexe l que les

    humanits numriques se saisissent et cest pour cette raison quelles reprsentent bien

    plus quun mouvement de mode passager et superficiel, quoi quen disent les mauvaises

    langues ; un vritable mouvement de fond appel redfinir lensemble des champs de la

    recherche en sciences humaines et sociales.

    6 nen pas douter, une rvolution est en cours. Et cette rvolution est globale. Car

    paralllement la rvolution numrique, ou peut-tre en partie cause delle, le monde

    de la recherche se dploie dsormais dans un environnement qui dpasse de loin les

    frontires nationales. Les ides, les publications, maintenant dmatrialises, mais aussi

    les chercheurs et les tudiants, circulent autour de la plante en flux toujours plus

    tendus et rapides ; et ce quels que soient la discipline ou lobjet dtude considr. Dans

    ce nouveau contexte, la recherche franaise - et de langue franaise - est soumise des

    influences plus diverses et plus puissantes quautrefois ; mais elle a aussi lopportunit

    dexercer toute son influence dans la nouvelle Rpublique des Lettres, dont les contours

    ne se dessinent plus aux fronti