Les Comtes de Toulouse en Pallars Et En

  • View
    10

  • Download
    4

Embed Size (px)

DESCRIPTION

генеалогия

Text of Les Comtes de Toulouse en Pallars Et En

  • Les comtes de Toulouse en Pallars et en Ribagorce au ixe sicle: princes souverains

    ou agents du prince?A. Miro

    Doctorante lUniversit Toulouse II-Le Mirail

    dRecibido: 13-06-2010Evaluado y admitido: 28-09-2010Territorio, Sociedad y Poder, n 6, 2011 [pp. 23-52]

  • Resumen: A travs del anlisis de las actas de los condes de Toulouse destinados a los monasterios de Pallars y Ribagorza, este estudio pretende definir la naturaleza exacta de su poder en estas regiones perifericas del regnum francorum en el siglo ix. A diferencia de Ramn dAbadal, segn el cual estos territorios se mantuvieron independientes, los documentos revelan que los primeros condes se comportaron como agentes fieles a una poltica destinada a eliminar la hereja adopcionista y enfrentarse a la dominacin franca al sur de los Pirineos. Las actas de Fredelon y de Ramn I deben ser

    consideradas como textos redactados posteriormente, cuando los condes de Pallars y Ribagorza gozaban de una autonoma completa. Muestran tambin que los condes desempearon un papel importante como protectores de unos monasterios destinados a enfrentarse a la autoridad carolingia en estos espacios alejados donde la presencia de los agentes condales fue ciertamente muy dbil.

    Palabras clave: condes de Toulouse, Pallars, Ribagorza, poder, monasterios, soberanos carolingios.

    Rsum: A travers lanalyse des actes des comtes de Toulouse pour les monastres du Pallars et de la Ribagorce, cette tude entend cerner la nature exacte de leur pouvoir dans ces rgions priphriques du regnum Francorum au ixe sicle. Loin dexercer une souverainet directe et de maintenir ces deux territoires dans une situation dindpendance comme lavait affirm Ramn dAbadal, les premiers comtes apparaissent davantage comme des agents de la politique de renouveau monastique voulue par les Carolingiens pour liminer lhrsie adoptianiste et conforter leur domination au sud des Pyrnes. Les actes de Frdelon et de Raimond Ier doivent tre considrs comme des faux labors

    postrieurement, une poque o les comtes de Pallars et de Ribagorce jouissaient dune indpendance relle. Les comtes raimondins apparaissent toujours comme des agents fidles du souverain franc. Ils jourent en particulier un rle majeur en tant que protecteurs et bienfaiteurs des monastres quils considraient comme des lieux de pouvoir destins assurer leur autorit dans ces territoires o la prsence des agents comtaux fut certainement trs faible.

    Mots cls: Comtes de Toulouse, Pallars, Ribagorce, pouvoir, monastres, souverains carolingiens.

    Abstract: Through the analysis of the counts of Toulouses charters for monasteries in Pallars and Ribagorza, this article wants to precise the true nature of their power in these outlying lands of the regnum Francorum in the ixth century. Unlike the opinion of Ramn dAbadal, these counts dont exercise a direct sovereignty and maintain these territories independent. The first counts appear more like agents of the policy of monastic renewal wanted by the Carolingians for the elimination of adopcianist heresy and to comfort their domination in the south of the Pyrenees. Fredelon and Raimond Ist charters must

    be considered as forgeries elaborated subsequently, when the counts of Pallars and Ribagorza had a real independence. The Raimondin counts always appear like loyal agents of the frank sovereign. They played a major role as protectors and benefactors of monasteries which they considered as power places in order to ensure their authority in these territories where the number of count agents was probably very weak.

    Keywords: counts of Toulouse, Pallars, Ribagorza, power, monasteries, Carolingian sovereigns.

  • Les comtes de Toulouse en Pallars et en Ribagorce au ixe sicle

    25

    Il nest plus besoin de dmontrer que les Pyr-nes nont pas t une barrire infranchissable au Moyen ge. Cependant, si les travaux ne manquent pas pour voquer les liens politiques, conomiques et culturels entre le Midi de la France et lEspagne du xie au xiiie sicle, lhistoire de ces relations doit encore faire lobjet de nombreuses re-cherches pour le haut Moyen ge et pour des zones moins bien documentes que les comts catalans. En effet, Charlemagne a men une politique dexpansion en Espagne et intgr les comts transpyrnens au regnum dAquitaine de Louis le Pieux. Les comtes de Toulouse ont t des acteurs majeurs de cette poli-tique. Guillaume de Gellone et Bgon ont dirig les oprations militaires en Espagne et notamment la campagne qui aboutit la prise de Barcelone en 801. Quant aux comtes Branger, Bernard de Septimanie ou son fils Guillaume, ils ont tous trois jou un rle politique de premier plan dans les comts de la marca hispanica.1 Les comtes de Toulouse ont aussi exerc directement leur pouvoir sur le Pallars et la Ribagorce, deux territoires des Pyrnes centrales jouxtant leur comt et plusieurs actes tmoignent de leur action de rorganisation politique et religieuse.

    1 P. Bonnassie va jusqu affirmer que les terres catalanes sont places sous influence toulousaine jusquen 878: Le comt de Toulouse et le comt de Barcelone du dbut du ixe au dbut du xiiie sicle : esquisse dhistoire compare, Vuit Colloqui de llengua i literatura catalana, Montserrat, 1988, t. 1, p. 27-45.

    Ces actes des comtes ont suscit de nombreuses controverses en raison de leur originalit. En effet, ils imitent plus ou moins les prceptes royaux. Ainsi, selon Ramn dAbadal,2 il sagirait dun cas unique et excep-tionnel de souverainet directe des comtes de Toulouse en Pallars et en Ribagorce. Or, paradoxalement, les comtes de Toulouse mentionns dans ces actes sont connus par ailleurs pour leur fidlit sans faille envers les Carolingiens. Il semble donc ncessaire de reprendre lanalyse de ces documents pour cerner la nature exacte du pouvoir des comtes de Toulouse dans ces secteurs, dautant que de srieux doutes psent sur lauthenticit des actes de Frdelon et de son frre Raimond depuis un article de Georges Tessier paru en 1955.3 En effet, beaucoup de travaux concernant la domination franque au sud des Pyrnes sont imprgns de proccupations politiques tournant autour de la question des identits rgionales face un Etat tranger et ceux de Ramn dAbadal nchappent pas cette rgle. Pour celui-ci, il existerait un wisigothisme politique: les lites indignes servent alternativement les Francs et les mu-sulmans de faon assurer les conditions dune ind-

    2 Abadal i de Vinyals R. (d), Catalunya carolingia, tome 3, Els Comtats de Pallars i Ribagora, Barcelone, 1955 (abrg CC, III); Id., Dels Visigots als Catalans, Barcelone, 1969.

    3 Tessier G., A propos de quelques actes toulousains du ixe sicle, Recueil de travaux offert M. Clovis Brunel, t. 2, Paris, 1955 (Mmoires et documents publis par la socit de lEcole des Chartes, 12), p. 566-580.

  • 26

    Territorio, Sociedad y Poder. Revista de Estudios Medievales / n 6, 2011 [pp. 23-52]

    I. LES COMTES DE TOULOUSE EN PALLARS ET EN RIBAGORCE (FIN DU VIIIE-PREMIRE

    MOITI DU IXE SICLE) : LES ACTES DE BGON ET BRANGER POUR ALAN

    A. La conqute du Pallars et de la Ribagorce: une libration?

    Laffirmation selon laquelle le Pallars et la Ribagorce, comme le reste de la zone pyrnenne, navaient pas t soumis la domination musulmane7 ne semble pas fon-de. Selon Ramn dAbadal, ces territoires furent occups ds le dbut de linvasion et tenus par quelques garnisons. Lautorit de Cordoue sexerait grce aux lites indignes converties ou aux autorits wisigothiques en place recon-naissant leur soumission par le paiement dun tribut. Vers 785, les habitants de Grone se soulvent contre les musulmans et se soumettent aux Francs. Ils sont certai-nement imits par les habitants dUrgell, de la Cerdagne, du Pallars et de la Ribagorce selon Josep Maria Salrach.8 Pour Philippe Snac,9 lannexion de la Ribagorce est plus tardive et lier lexpdition pour semparer des rgions montagneuses entre Grone et la haute valle du Sgreen 799. Selon Ramn dAbadal, lavance en Pallars et en Ribagorce sest faite sans peine linitiative des comtes de Toulouse qui passrent les cols pyrnens savoir ceux de Benasque, Vielha et Bonaigua.

    Aucune source ne permet daffirmer la part prise par les comtes de Toulouse dans ltablissement de la domi-nation carolingienne en Pallars et en Ribagorce. Celle-ci dcoule logiquement de la gographie, du rle de Guillaume de Gellone, comte de Toulouse de 790 806,

    7 Codera F., Lmites probables de la conquista rabe en la cordillera pirenaica, Boletn de la Real Academia de la Historia, xlviii, 1906, p. 289-311. F. Galtier Mart partage cette opinion. Selon lui, les musulmans ddaignent ces terres en raison de leur pauvret: elles servent donc de refuge tous ceux qui refusent dadmettre la disparition du rgime wisigothique. Cependant, aucune source ne vient confirmer cette hypothse.

    8 Salrach J. M., El procs de formaci nacional de Catalunya (segles viii-ix), Barcelone, 1978.

    9 Snac Ph., Les Carolingiens et al-Andalus (viiie- ixe sicles), Paris, 2002.

    pendance rgionale. Michel Zimmermann a montr limportance de la conscience gothique qui alimente la dfense dun particularisme.4 Celui-ci est reconnu au sein de lempire franc conu comme un agrgat de peuples et les populations catalanes sont associes au pouvoir. Cette conscience gothique alimente cependant une volont dautonomie et joue un rle important dans la construction de la Catalogne. Mais alors que la Na-varre se dtache de lempire carolingien entre 812 et 824 et lAragon aprs le milieu du ixe sicle,5 en Catalogne les relations entre ces territoires et la royaut franque saffaiblissent progressivement au point de devenir quasi inexistantes aprs 950. Lavnement des Captiens sert de rvlateur une situation dindpendance de fait. Selon Ramn dAbadal, la marche vers lindpen-dance du Pallars et de la Ribagorce est originale et prcoce avec plus dun sicle davance sur les comts or

Recommended

View more >