of 25 /25
M.F. ARCHITECTURE michel figea architecte dplg 8, impasse des cendres 95450 vigny téléphone 01 30 39 25 05 - télécopie 09 70 06 98 60 mail : [email protected] site : mfarchitecture.fr MAIRIE DE MOISSELLES 5, Rue du MOUTIER 95570 MOISSELLES CONSTRUCTION D’UN IMMEUBLE DE LOGEMENTS 16, Rue de Paris 95570 MOISSELLES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT 08 PLOMBERIE/ VMC MARS 2018

MAIRIE DE MOISSELLES

  • Upload
    others

  • View
    3

  • Download
    0

Embed Size (px)

Citation preview

Page 1: MAIRIE DE MOISSELLES

M.F. ARCHITECTURE

michel figea architecte dplg 8, impasse des cendres – 95450 vigny

téléphone 01 30 39 25 05 - télécopie 09 70 06 98 60 mail : [email protected] – site : mfarchitecture.fr

MAIRIE DE MOISSELLES

5, Rue du MOUTIER – 95570 MOISSELLES

CONSTRUCTION

D’UN IMMEUBLE DE LOGEMENTS

16, Rue de Paris – 95570 MOISSELLES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

LOT 08 – PLOMBERIE/ VMC

MARS 2018

Page 2: MAIRIE DE MOISSELLES

CONSTRUCTION D’UN IMMEUBLE DE LOGEMENTS

16, RUE DE PARIS – 95570 MOISSELLES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES/ LOT 08/ Page 2

CHAPITRE PLOMBERIE

1 / GÉNÉRALITÉS

1.01 LIMITES DE PRESTATIONS

Les travaux du présent lot comprennent l'exécution de tous les ouvrages de Plomberie sanitaire nécessaires à

la parfaite réalisation du Projet, sans exceptions ni réserves.

La localisation des ouvrages résulte des plans, coupes, détails divers établis par l'Architecte, le présent devis

descriptif complétant ceux-ci pour ce qui concerne la nature des ouvrages et leur mise en œuvre.

Dans le cadre de ses prestations, l’entreprise est réputée parfaitement informée de l’importance des travaux

qu’il a à réaliser, soit par les descriptions qui suivent, soit par les précisions qu’il est tenu d’obtenir auprès du

Maître d’œuvre ou encore en suppléant par ses connaissances professionnelles aux éventuelles omissions ou

imprécisions.

Compte tenu des observations ci avant, l’entreprise adjudicataire ne pourra prétendre à aucune majoration du

prix forfaitaire pour raisons d’omissions ou d’imprécisions.

Tous les dimensionnements sur les plans ou dans le descriptif sont donnés à titre indicatif représentant le

minimum des qualités désirées et sont à vérifier par l’Entreprise.

Toutefois, le devis ne pouvant prétendre à la description absolument détaillée de tous les ouvrages,

l’entreprise ne peut, en aucun cas, arguer d’une différence d’interprétation et se prévaloir d’omissions ou de

manque de renseignements pour refuser d’exécuter sans supplément de prix, tous les travaux utiles à la

parfaite et complète exécution selon les règles de l’art.

Les travaux du présent lot comprennent : - Les études, plans, schémas et notices de montage d'entretien

- La fourniture des matériels, matériaux et appareils, compris transport, déchargement, stockage et

distribution sur le chantier

- La mise en place, l'alimentation, le raccordement et le réglage de tous les appareils sanitaires et de tous

les organes nécessaires au bon fonctionnement des installations

- La distribution de l'eau froide et de l'eau chaude sanitaire

- Les évacuations des réseaux d'assainissement hors planchers

- Les appareils sanitaires et les ouvrages complémentaires divers

- Les fourreaux, fixations et ouvrages annexes nécessités par l'installation

- La protection de ses ouvrages contre toute dégradation

- Les trous, scellements, calfeutrement, etc...

- Les sujétions techniques et frais correspondants relatifs à la coordination et aux dispositions diverses à

prévoir auprès des services publics intéressés

- Les essais et contrôles des canalisations et ouvrages en vue d'obtenir les certificats de conformité ou

attestations de bonne exécution des travaux

- Les échafaudages et agrès nécessaires à l'exécution des travaux ainsi que tous les dispositifs de

protection du personnel

- Le nettoyage journalier du chantier, y compris descente, sortie et enlèvement des gravois

Page 3: MAIRIE DE MOISSELLES

CONSTRUCTION D’UN IMMEUBLE DE LOGEMENTS

16, RUE DE PARIS – 95570 MOISSELLES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES/ LOT 08/ Page 3

1.02 PRESCRIPTIONS TECHNIQUES GÉNÉRALES

Les travaux seront exécutés conformément aux prescriptions des Documents Techniques Officiels,

DTU, Normes, Cahier des Charges du CSTB, Décrets, Arrêtés, Circulaires, etc., qui régissent la construction

faisant l'objet du présent Marché, en vigueur à la date de remise de l'Offre, notamment aux prescriptions des

documents rappelés ci-dessous.

Ces documents ne constituent pas une liste limitative. Ils sont un rappel des principaux documents

applicables à l’installation. L'Entrepreneur tiendra compte, en cours d'exécution, des nouveaux règlements

entrent en vigueur qui entreraient en vigueur et qui, par conséquent, modifieraient les documents susvisés.

L’Entrepreneur est tenu d’en référer par écrit le maître d’ouvrage et d’en indiquer les conséquences

financières.

- Le Règlement Sanitaire Départemental dans sa dernière mise à jour

- D.T.U. n° 60.1 et additifs constituant Cahier des Charges relatif aux travaux de plomberie

- D.T.U. n° 60.31 - 60.32 - 60.33, relatif aux canalisations au chlorure de polyvinyle non plastifié

- D.T.U. n° 70.1 relatif aux travaux d'électricité

- Les notices techniques et règles d'emploi des fabricants

- Circulaires du Ministère de la Santé Publique, relatives aux eaux d'alimentation (Désinfection des

réseaux)

- Décret et Arrêté relatifs aux spécifications et fabrications de compteurs

- Spécifications particulières des Compagnies Concessionnaires

- Normes E.A.U.

- Cahier des Charges applicables aux travaux de plomberie sanitaire pour bâtiments à usage d'habitation

(N.F. P 40 201), Additif 4 : Manchettes témoins, dégazeurs, pot de décantation, traitement et/ou

conditionnement de 1'eau.

- Règles de calcul des installations de plomberie sanitaire et des installations d'évacuation des eaux

pluviales (DTU P 40 202).

- Cahier des Clauses Techniques pour canalisations en fonte, évacuation d'eaux usées, d'Eaux Vannes et

d'Eaux Pluviales (N.F. P 41 220)

- Cahier des Charges applicables aux travaux de canalisations en chlorure de polyvinyle non plastifié :

- Eau froide avec pression (N.F. P 41 211)

- Descentes d'eaux pluviales (N.F. P 41 212).

- Evacuations d'eaux usées et d'eaux vannes (N.F. P 41 213)

- Cahier des Clauses Techniques relatif aux canalisations en cuivre :

- Distribution d'eau froide et chaude sanitaire, évacuation d'eaux usées, d'eaux pluviales,

- Installations de génie climatique ('N.F. P 41 221)

- Cahier des Clauses Techniques et Cahier des Clauses Spéciales relatifs aux canalisations d'eau chaude ou

froide sous pression et canalisations d'évacuation des eaux usées et des eaux pluviales à l'intérieur des

bâtiments (N.F. P 52 305.1. et 52 305.2.)

- Cahier des Charges et Cahier des Clauses Spéciales relatifs aux équipements de cuisine

- (Blocs-évier et éléments de rangement) (N.F. P 42 201.1 et 42 201.2)

- N.F. D 10 101 à D 18 202 - relatives à l'Economie domestique et Equipements sanitaires

- N.F. E 17 002 - relative aux Compteurs d'eau.

- N.F. E 29 002 à E 29 160 - relatives aux tuyauteries et robinetteries

- N.F. P 4 l 101 - Distribution d'eau chaude et d'eau froide.

- N.F. P 41 102 - Evacuation des eaux usées.

- N.F. P 41 201 - Code des conditions minimales d'exécution des travaux de plomberie et installations

sanitaires urbaines.

- N.F. S 31 015 - Mesure des bruits émis par la robinetterie de puisage (sanitaires et bâtiments).

- N.F. T 54 002 à T 54 019 - relatives aux tubes de polychlorure de vinyle.

- Avis Techniques du CSTB concernant les matériels et les utilisations.

- Spécifications techniques des Compagnies Concessionnaires et notamment les spécifications B600

Page 4: MAIRIE DE MOISSELLES

CONSTRUCTION D’UN IMMEUBLE DE LOGEMENTS

16, RUE DE PARIS – 95570 MOISSELLES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES/ LOT 08/ Page 4

1.03 PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIÈRES

Interprétation du présent lot La description des ouvrages ci-après a pour but de définir le principe général des installations en précisant le

niveau de qualité minimum requis. Les prestations énumérées ci-après n'ont en aucun cas un caractère

limitatif. L'Entrepreneur devra signaler, en temps utiles à l'Architecte toutes les erreurs ou omissions qu'il

pourrait constater. En aucun cas il ne pourra se prévaloir de l'imprécision des plans, descriptions et

documents annexes, ou d'omissions s'il y a lieu, pour refuser l'exécution dans les conditions du Marché

L'Entreprise soumissionnaire devra prévoir, dans le cadre de son forfait toutes les prestations et sujétions

inhérentes à la livraison de ses installations en parfait ordre de marche et ce, en fonction des indications et

spécifications découlant de l'application de Textes, Circulaires et Prescriptions d'une part et des indications

portées aux plans Série Maître d'Œuvre joints au présent dossier, d'autre part.

Par ailleurs, l'Entreprise soumissionnaire, ayant pris connaissance des descriptifs des autres Corps d'Etat

devra prévoir, par analogie, tous les raccordements et installations, permettant la mise en exploitation des

équipements spécialisés.

Documents et graphiques à charge de l'Entreprise

A) Avant tout début des travaux

- Carnet de gaine établi en liaison avec l'Entreprise titulaire du Lot VMC

- Plans des réservations

- Plan d'exécution des installations de plomberie

- Notes de calculs détaillées, débits, vitesse et diamètres des canalisations

B) A la terminaison des travaux

- Les certificats de conformité des installations, visés par les Services concernés (COPREC, etc...)

- Les plans-guides généraux, avec repérage des canalisations et des matériels

- Les notices d'entretien des différents matériels

- Les notices d'utilisation

- La nomenclature du matériel installé, avec indication de la provenance

- L'ensemble des plans d'exécution indiquant l'état réel de l'installation

Liaison entre l'Entreprise et les Concessionnaires Avant tout commencement des travaux, l'Entreprise devra se mettre en rapport avec les Services

Concessionnaires afin de définir et d'obtenir tous les renseignements nécessaires, pour une installation en

concordance avec les Cahiers des Charges de ces derniers.

L'Entreprise devra, en outre se soumettre à toutes vérifications et visites des agents de ces Services et fournir

tous les documents et pièces justificatives demandées. Elle devra transmettre, au Maître de l'Ouvrage, tous

les renseignements qu'elle aura recueillis au cours de ses contacts et qui concernent, soit les constructions,

soit l'exécution des travaux qui ne sont pas à sa charge.

Elle devra, au moment opportun et de son propre chef, effectuer toutes les démarches nécessaires auprès des

Services compétents afin d'obtenir en temps voulus, la mise en service des installations

Elle devra, à cet effet, se procurer et remplir les formulaires nécessaires, les faire signer par le Maître de

l'Ouvrage et les remettre aux Services intéressés.

Page 5: MAIRIE DE MOISSELLES

CONSTRUCTION D’UN IMMEUBLE DE LOGEMENTS

16, RUE DE PARIS – 95570 MOISSELLES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES/ LOT 08/ Page 5

Bases de calcul a) alimentation Eau Froide et Eau Chaude

- Débits de base minima des appareils sanitaires :

Evier, timbre d'office, Lavabo 0,20 l/s

W.C. (réservoir de chasse) 0,12 l/s

W.C. (robinet de chasse) 1,50 l/s

Machine à laver (attente) 0,20 l/s

Robinet de puisage 0,33 l/s

Bac à laver 0,33 l/s

- Coefficients de simultanéité : suivant Norme

- Vitesses de circulation maxi pour les débits de pointe:

Canalisations principales horizontales 1,5 m/s

Canalisations en colonne montante 1,5 m/s

Canalisations intérieures 1,0 m/s

- Pression (au robinet) :

Minimale 0 5 bar

Maximale 3,0 bars

- Températures eau chaude sanitaire maximale 60°C

b) évacuations

- Débits de base des appareils:

Lavabo, bac à laver 0,75 l/s

Evier, timbre d'office 0,75 l/s

Cuvette W.C 1,50 l/s

Machine à laver 0,75 l/s

Receveur de douche 0,50 1/s

- coefficients de simultanéité: suivant Norme

- calcul des réseaux:

E.U., E.V. coefficient de frottement 0,16, réseau horizontal plein au 5/10ème

La pente des réseaux horizontaux doit permettre une vitesse d'écoulement entre 1m/s et 3m/s

Système séparatif E.P. et E.U./E.V. dans l'emprise de la construction jusqu'aux regards généraux

de branchements

c) eau froide

- origine : repiquage sur circuit existant dans local chaufferie de la salle polyvalente

- pression de l'eau à confirmer auprès des services concessionnaires

d) eau chaude

- origine : production individuelle

Appareils sanitaires Les appareils sanitaires seront de couleur blanche, choix B.

Classement acoustique D.S. 20 minima et E.A.U.

Leurs dimensions répondront aux N.F. suivantes :

D11 101, 11 102, 11 105, 11 106, 11 107, 11 112, 12 10l à 12 103 et 12 203.

Appareils sanitaires en céramique, le classement des choix sera celui indiqué par le DTU 60.1

Cahier du CSTB n° 321.

L'Entreprise devra spécifier si les appareils qu'elle propose sont en faïence émaillée, grès émaillé ou

porcelaine vitrifiée.

Page 6: MAIRIE DE MOISSELLES

CONSTRUCTION D’UN IMMEUBLE DE LOGEMENTS

16, RUE DE PARIS – 95570 MOISSELLES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES/ LOT 08/ Page 6

Appareils sanitaires en acier émaillé :

La qualité de l'acier doit être conforme à l'Article 2.25 du DTU n° 60.

L’émail doit être lisse, brillant, opaque, de couleur régulière, sans soufflure.

Des éclats d'émail entraîneront le refus de l'appareil.

Appareils en acier inoxydable.

Les spécifications seront celles du DTU 60.1. - Cahier du CSTB n° 321 - Article 2.24.

Robinetterie La robinetterie en général devra posséder son classement acoustique (lB - 1C).

Elle doit satisfaire à l'essai d'étanchéité sous une pression de 20 kg/cm²

Robinetterie de bâtiment - Robinets d'arrêt, de puisage

Les dimensions et le marquage doivent être conformes aux N.F. E 29 141 à 146.

Ils doivent être munis de la marque de qualité S.G.M.

Revêtements électrolytiques de type CR2 sur N5 de N.F .A 91 101 ou du type CR6.

Robinetterie sanitaire - Robinets simples à clapet guidé Robinets mélangeurs

Elles seront conformes aux conditions du C.C. n° 9 pour la robinetterie de bâtiment.

Les revêtements électrolytiques seront des types indiqués au § précédent.

Les robinetteries de tous les appareils devront être de même apparence.

Siphons / vidanges Ils suivront les prescriptions des N.F, P 41 201, D 18 103 & 104 ; en particulier ils devront avoir une garde

d'eau de 0,05 m.

Vidanges d'appareils, bondes :

Les spécifications seront celles du DTU 60. l. - Cahier du CSTB n° 321 - Article 2.57.

Protection primaire

Indépendamment des protections nécessaires aux différents appareils qui seront mis en œuvre, il convient de

noter que toutes les parties de l'installation en métaux ferreux non galvanisés et notamment les canalisations,

colliers, enveloppes diverses, etc., doivent subir un traitement antirouille (brossage + 1 couche de peinture

antirouille) soit chez le constructeur, soit sur le chantier avant pose ou immédiatement après, qu'elles doivent

ou non être calorifugées.

Protection acoustique, isolation anti-vibratile

L'entrepreneur prendra à sa charge toutes les dispositions techniques nécessaires pour que le bruit produit par

le fonctionnement de ses installations n'excède pas les tolérances de mesure admises par la réglementation en

vigueur

A ce titre, il devra notamment l'installation de colliers spéciaux d'isolement, manchettes anti-vibratiles, là où

l'installation l'exigera.

Page 7: MAIRIE DE MOISSELLES

CONSTRUCTION D’UN IMMEUBLE DE LOGEMENTS

16, RUE DE PARIS – 95570 MOISSELLES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES/ LOT 08/ Page 7

Mise à la terre

Conformément à la norme NF C 15.100 l'entrepreneur du lot électricité devra la mise à la terre de

l'installation, y compris réalisation des liaisons équipotentielles et raccordements à partir de conduits et

appareils installés par le présent lot.

Trous, scellements, calfeutrements, fourreaux, etc...

Ils seront à la charge du titulaire du présent marché dans les conditions fixées par les articles correspondants.

Diamètres des canalisations Tous les diamètres indiqués, soit au cours du présent lot, soit sur les plans, devront toujours être considérés

comme des minima, donc donnés à titre indicatif, l'Entreprise étant tenue de vérifier tous les diamètres

indiqués en tenant compte des hypothèses de simultanéité.

Finitions - Protections L'Entreprise veillera à la protection des appareils sanitaires qui recevront une protection d'origine avec

protection supplémentaire si nécessaire.

L'Entreprise devra le remplacement de tous les appareils ayant subi des dégradations en cours de travaux,

faute de protection efficace.

Tous les calfeutrements de murs ou dalles après passage des réseaux de plomberie sont à la charge de

l’entreprise.

En fin de travaux, l'Entreprise devra le nettoyage du chantier et l'enlèvement des gravois occasionnés par son

intervention.

Mise en œuvre des matériaux Les travaux de Plomberie et d'Installations Sanitaires doivent être exécutés conformément aux prescriptions

du DTU - CSTB n° 321 - se référant aux Normes N.F. P 41 201 à 204, en particulier pour le calcul des

sections des canalisations.

Les canalisations doivent être alignées dans les parties droites et correctement façonnées pour éviter les

flexions et les torsions à la pose. Le cintrage à chaud des tubes en acier galvanisé est interdit. Dans les parties

à allure horizontale des locaux habités, les canalisations d'eau forcée seront posées avec une légère pente

d'environ 0,02 par mètre

Aucun joint de tuyauterie ou nœud de soudure ne doit être placé dans la traversée des murs, cloisons ou

planchers, à l’exception des joints de pipe de raccordement des cuvettes de W.C

Les fourreaux doivent avoir un diamètre inférieur immédiatement supérieur au diamètre extérieur de la

canalisation qu'ils protègent. Ils doivent faire saillie de 0,005 m sur le parement d'un mur ou d'un plafond, de

0,03 sur le niveau des revêtements de sols. Ces fourreaux seront en matière plastique pour les canalisations

en fer et en fer pour les canalisations en plastique

Les canalisations d'eau froide particulièrement exposées seront calorifugées pour éviter condensation et gel

L'Entreprise se reportera à la N.F. C 15 100 en ce qui concerne les conditions à respecter pour l'indépendance

des canalisations affectées à un autre usage.

Les canalisations véhiculant de l'eau chaude doivent être établies en vue de ménager les effets de dilatation.

Page 8: MAIRIE DE MOISSELLES

CONSTRUCTION D’UN IMMEUBLE DE LOGEMENTS

16, RUE DE PARIS – 95570 MOISSELLES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES/ LOT 08/ Page 8

Le serrage des canalisations métalliques ne se fera que par l'intermédiaire d'une bande ou d'un manchon

souple ou de fibres minérales après pose des tuyaux, type MUPRO, ou techniquement équivalent.

Pendant toute la durée des travaux, l'Entreprise devra prendre toutes dispositions utiles pour assurer la

protection des appareils et canalisations (patins de plâtre, vidanges pour le gel, etc..).

Repérage Les organes essentiels de l'installation (matériel, robinetterie, circuits) tant en locaux techniques que dans

l'ensemble de l'installation, sont identifiés par étiquettes de repérage

- Les circuits seront fléchés aux teintes conventionnelles

- Etiquettes de repérage réalisées en dilophane gravées

- Robinetterie : plaque diamètre minimum 40 mm, fixation par chaînette inoxydable

- Matériel : plaque hauteur 40 mm, fixation par rivetage ou vissage

- Fléchage des sens de circulation par peinture réalisée au pochoir sur les collecteurs

- Bagues de repérage suivant teintes, de la Norme N.F. X 08 100

- Filerie électrique soigneusement numérotée

- Appareillage électrique repéré par étiquettes gravées

- Indication du calibrage de chaque protection

Réception / Essais / Désinfection Les contrôles et essais qui seront effectués au cours de travaux et avant la réception des ouvrages, ont pour

but de vérifier la qualité et la conformité des ouvrages vis à vis des Normes et des D.T.U. s'y rapportant,

ainsi que le bon fonctionnement des installations. Les moyens nécessaires aux essais seront fournis par

l'entrepreneur.

Il est spécifié que l'ensemble des canalisations devra être essayé au fur et à mesure, à l'avancement des

travaux, dans un premier temps à la fin du montage avant mise en peinture. L'ensemble des installations sera

mis en charge de manière à vérifier l'étanchéité des raccordements. Chaque essai devant faire l'objet d'un

constat au Maître d'œuvre.

Essais d'étanchéité:

Les canalisations d'eau chaude et eau froide installées seront mises en charge sous une pression supérieure à

10 kg à la pression de service (sans dépasser, en aucun point, la pression d'épreuve de chaque matériau).

Tous les robinets de puisages et de vidanges seront fermés après purge de l'air dans les conduites, les robinets

d'arrêt seront ouverts. Cette pression sera maintenue pendant 4 heures au moins, aucune fuite ne doit se

révéler.

Les canalisations d'eaux usées et vannes seront observées en service pour déceler les fuites éventuelles.

Essais de fonctionnement

Les essais de fonctionnement seront faits à une pression de service comprise entre 3,5 et 4,5 kg/cm². Chaque

appareil sera essayé pour s'assurer de son bon fonctionnement puis l'installation, dans son ensemble, sera

vérifiée avec la simultanéité conforme à l'hypothèse de calcul.

On devra constater :

- Que les durées de remplissage et de vidange des appareils soient satisfaisantes

- Que l'installation ne donne lieu à aucun bruit, ni aucune vibration de service (compte tenu des

réglementations acoustiques actuelles)

- Que le réseau de ventilation primaire, a été convenablement exécuté

Page 9: MAIRIE DE MOISSELLES

CONSTRUCTION D’UN IMMEUBLE DE LOGEMENTS

16, RUE DE PARIS – 95570 MOISSELLES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES/ LOT 08/ Page 9

Désinfection

Avant la mise en service des installations et avant traitement éventuel de l'eau, la désinfection des

distributions d'eau chaude et d'eau froide sera effectuée sous la surveillance des Services intéressés, les frais

de désinfection et d'analyses étant à la charge du présent Lot

Le certificat du laboratoire devra être joint à la demande de réception des travaux.

Réception des travaux

La réception des travaux comporte obligatoirement les travaux suivants, à la charge de l'Entreprise :

- Essais d'étanchéité des canalisations d'eau chaude et froide.

- Essais d'étanchéité des collecteurs d'évacuations E.U.

- Essais de fonctionnement individuel des appareils.

- Essais de fonctionnement de l'installation dans son ensemble,

- Nettoyage et désinfection totale des canalisations.

- Essais relatifs aux bruits d'équipement.

- Contrôle de conformité aux Règlements

- Contrôle des dimensionnements, qualités et conditions de pose.

Les installations électriques devront en outre, recevoir l'accord du CONSUEL.

Essais COPREC

L'Entreprise devra procéder au minimum aux essais et vérifications de fonctionnement des installations,

conformément aux dispositions figurant dans le Document Technique COPREC CONSTRUCTION N° 1 de

septembre 1997, publié dans le Cahier Spécial n° 4899 du Moniteur 51 du 17 octobre 1997.

Les résultats seront transcrits sur des procès-verbaux établis suivant les modèles figurant dans le Document

Technique COPREC CONSTRUCTION N° 2 de Septembre 1997, publié également dans le Cahier précité.

Ces essais et vérifications de fonctionnement des installations concernent pour le présent Lot, l'application

des fiches :

P.B. PLOMBERIE

RA. RESEAU D'ALIMENTAT1ON EN EAU

R.E. RESEAU D'EVACUATION.

Page 10: MAIRIE DE MOISSELLES

CONSTRUCTION D’UN IMMEUBLE DE LOGEMENTS

16, RUE DE PARIS – 95570 MOISSELLES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES/ LOT 08/ Page 10

2 / DESCRIPTION DES OUVRAGES

2.01 DISTRIBUTION DE L'EAU FROIDE

Branchement provisoire chantier

Depuis le compteur d'eau existant, fourniture et pose d'un comptage divisionnaire

- Alimentations et raccordement des installations communes de chantier

- Alimentations, raccordement et mise en place de 2 points de puisage dans l'emprise du projet, avec

réseau de distribution isolé et robinets à nez fileté.

Alimentation en eau de ville

L'origine des travaux du présent lot sera le réseau AEP, amené en REGARD AEP par le concessionnaire.

En aval, l'entrepreneur devra l'installation de NEUF (9) branchements indépendants, comprenant chacun:

- Un clapet anti-retour

- Un filtre

- Un raccord pour départ réseau

- Un détendeur régulateur, compris tous accessoires afin de maintenir la pression en tous les points

d'utilisation à 2 Bars au moins

- Une vanne d'isolement général par réseau

Distribution d’Eau Froide et raccordement aux appareils

La distribution d’Eau Froide sera réalisée en parcours encastré. Le réseau comportera toutes les robinetteries,

purges et vidanges nécessaires.

Les canalisations seront protégées contre le gel par une coquille calorifugée adaptée, de type ARMAFLEX.

Dans le cas de passage dans planchers, il sera prévu une protection par gaine plastique de type "Cintroplast"

Les parcours encastrés dans les dalles seront effectués en tuyau Polyéthylène sous fourreau.

Les raccordements aux robinets s'effectueront dans les diamètres minima suivants :

- WC Diamètre 10/12

- Lavabo, lave-mains, évier Diamètre 12/14

- Baignoire, douche Diamètre 14/16

Prévoir toutes sujétions telles que :

- Tés pour dérivations à chaque appareil desservi

- Dispositifs anti-bélier en acier à ressort et purgeur en tête

- Vanne d'isolement en pied avec robinet d'arrêt à chaque appareil.

L’entrepreneur devra le raccordement des réseaux de distribution des appareils sur la distribution d'Eau

Froide.

Robinet de puisage

En complément des raccordements d'appareils, l'entrepreneur devra la réalisation d’un point de puisage

comprenant :

- un robinet de puisage en laiton poli de 15 mm avec raccord au nez, tête cache-entrée inviolable.

- une patère applique de 20/27 en laiton dito scellé sur mur à 1,40 m au-dessus du sol fini, compris robinet

de barrage et purge.

Localisation : Suivant plans, en local poubelles

Page 11: MAIRIE DE MOISSELLES

CONSTRUCTION D’UN IMMEUBLE DE LOGEMENTS

16, RUE DE PARIS – 95570 MOISSELLES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES/ LOT 08/ Page 11

2.02 DISTRIBUTION DE L'EAU CHAUDE SANITAIRE

Production de l’Eau Chaude Sanitaire

La production d'Eau Chaude Sanitaire sera réalisée par la chaudière GAZ de chaque logement

Localisation : Suivant plans

Distribution de l’Eau Chaude Sanitaire

En aval, l’entrepreneur prévoira la distribution d'Eau Chaude Sanitaire en parcours encastré ou sous

faux­plafonds. Le réseau comportera toutes les robinetteries, purges et vidanges nécessaires. Les

canalisations seront protégées contre le gel par une coquille calorifugée adaptée, de type ARMAFLEX.

Les raccordements aux robinets des appareils s'effectueront dans les diamètres suivants :

- Lavabos, WC Diamètre 12/14

- Baignoire, Evier Diamètre 14/16 L’entrepreneur devra le raccordement des réseaux de distribution des appareils sur la distribution d' Eau Chaude Sanitaire.

2.03 APPAREILS SANITAIRES / ACCESSOIRES

Les appareils sanitaires seront de couleur blanche, les robinetteries chromées.

La fixation des appareils sera adaptée à leur nature, leur usage et la nature des parois devant les supporter.

La pose des appareils comprendra la présentation et la fixation, la fourniture et pose des accessoires qui

conditionnent le bon fonctionnement de ceux-ci, les sujétions de réglage, les raccordements aux amenées de

fluide et leur évacuation ainsi que l'exécution de joints d'étanchéité entre les appareils et les parois verticales

d'adossement par cordons aux silicones de type "Thiokol" appliqués à la pompe.

Pendant la durée des travaux, les appareils seront soigneusement protégés par l'entrepreneur, par tout

dispositif assurant une protection durable et constante contre les chocs et dégradations diverses. Le plombier

sera tenu de remettre en place ses protections jusqu'à la réception des travaux.

En fin de nettoyage, les protections seront enlevées.

En cas de remplacement d’éléments de robinetterie, les critères suivants devront-être respectés :

- Robinets de type mitigeur, de classement C2U3

- Eviers, WC, lavabos, lave-mains, de classement E0

- Douches, de classement E1

- Baignoires, de classement E3 ou E4

- WC, chasses d’eau 3/6 litres, à double commande

Page 12: MAIRIE DE MOISSELLES

CONSTRUCTION D’UN IMMEUBLE DE LOGEMENTS

16, RUE DE PARIS – 95570 MOISSELLES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES/ LOT 08/ Page 12

2.04 EQUIPEMENT DES SANITAIRES

WC SUSPENDU SUR BATI SUPPORT

- Cuvette WC suspendue en porcelaine vitrifiée, de marque ALLIA PRIMA COMPACTE ou équivalent,

- Bâti support de marque GEBERIT type DUOFIX ou équivalent, comprenant un ensemble complet

prémonté avec réservoir de chasse 3/6 litres, fixé sur un bâti support métallique

- Fixations réglables de la cuvette suspendue, , et pieds réglables

- Plaque de commande frontale de marque GEBERIT de couleur blanche

- battant DUBOURGEL blanc moulé en résine thermodurcissable avec charnières métalliques laquées,

visserie inox et écrou nylon et patins en matière antidérapante

- Equipement complet silencieux

- Sortie latérale ou arrière suivant contraintes d’implantation

- Coude d'évacuation et manchons de raccordement pour PEH à emboîter et PVC à coller

- Joint élastoplastique entre WC et mur d’adossement

- Certifié NF

- Prévoir un robinet d'arrêt par appareil

- A implanter dans les WC des logements

LAVE-MAINS

- Lave mains de type SULLY des Ets SELLES, dimensions 45 cm

- Consoles métalliques laquées au four formant support

- Siphon à culot démontable et bonde à grille avec clapet à tirage en acier inoxydable

- Mitigeur monotrou à cartouche à disque céramique, mousseur, vidage à tirette, bec orientable de type

EUROSMART des Ets GROHETEC

- Certifié NF

- Prévoir un robinet d'arrêt par appareil

- A implanter dans les WC des logements

Page 13: MAIRIE DE MOISSELLES

CONSTRUCTION D’UN IMMEUBLE DE LOGEMENTS

16, RUE DE PARIS – 95570 MOISSELLES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES/ LOT 08/ Page 13

BAIGNOIRE

- Baignoire sur pieds de type GENOVA des Ets ROCA

- Dimensions 170 x 70 cm

- Siphon à culot démontable et bonde à grille avec clapet à tirage en acier inoxydable

- Vidage à tirette en acier inoxydable

- Mitigeur de douche de type EUROSMART des Ets GROHETEC, ensemble fixé sur tuyauterie encastrée,

comprenant flexible métallique gainé, douchette 1 jet anticalcaire RELAXA Chromé, barre murale

réglable et support fixe RELAXA Chromé

- La robinetterie sera équipée d’un aérateur afin de diminuer le débit, permettant ainsi une diminution de

la consommation d’eau

- Isolation par semelle sous les pieds et bande mousse en périphérie

- Joint élastoplastique entre baignoire et faïences murales

- Certifié NF

- Prévoir un robinet d'arrêt par appareil

- A implanter dans les Salles de Bains des logements

PARE BAIGNOIRE

- Fourniture et pose de pare-baignoire en verre sécurisé sur profils U en acier inoxydable, étanchéité par

joints intégrés, comprenant partie fixe et retour latéral, porte pivotante en verre feuilleté et sablé de 6 mm

d’épaisseur, hauteur 1.50 m, larg. 0.85 m, fixations murales latérales et maintien en tête, en acier

inoxydable, compris toutes sujétions.

- A implanter dans les Salles de Bains des logements

BAIGNOIRE BALNEO – A CHIFFRER EN OPTION

- Baignoire balnéothérapie sur pieds, 1 place avec Appui Tête, dimensions 170 x 70 cm de type OUEST-

BALNEO

- Structure par châssis en acier galvanisé, recouvert de matière Acrylique pure, renforcée de fibre de verre

- Crépine d'aspiration, siphon à culot démontable et bonde à grille avec clapet à tirage en acier inoxydable

et tuyau d’évacuation, vidage à tirette en acier inoxydable

- Robinetterie intégrée avec mitigeur thermostatique et sonde de température

- La robinetterie sera équipée d’un aérateur afin de diminuer le débit, permettant ainsi une diminution de

la consommation d’eau

- Chromothérapie par cascade à eau avec leds et Radio FM programmable + haut parleur

- Massage Hydro Massant air / eau / air+eau

- Pompe à eau (1200 W), pompe à air (Blower) sur silent block (400 W) et réchauffeur d'eau (1500 W)

- Désinfection automatique par ozonateur (1 jet ozonateur)

- Bec à cascade en laiton massif

- Réglage de la puissance du massage des buses eau/air, comprenant 9 Injecteurs d'air + 1 Jet Whirlpool

(Eau) + 8 Jets hydromassants

- Alimentation 220 V, garantie 2 ans, structure, cuves et pompes

- Isolation par semelle sous les pieds et bande mousse en périphérie

- Tablier de baignoire démontable en acrylique, compris piètements invisibles, cordon de silicone au droit

des chants supérieurs du tablier, du retour et des joints et pontage des joints à l'aide de bandes armées

dans une mince couche de colle à carrelage, compris coupes, entailles pour trappe de visite et toutes

sujétions.

- Joint élastoplastique entre baignoire et faïences murales

- Certifié NF

- Prévoir un robinet d'arrêt par appareil

- A implanter dans les Salles de Bains des logements

Page 14: MAIRIE DE MOISSELLES

CONSTRUCTION D’UN IMMEUBLE DE LOGEMENTS

16, RUE DE PARIS – 95570 MOISSELLES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES/ LOT 08/ Page 14

DOUCHE A L’ITALIENNE – A CHIFFRER EN OPTION

- Douche « à l’italienne » sur chape allégée comprenant :

Receveur WEDI FUNDO à sortie horizontale suivant Avis Technique 17/07-1021

Fundo Primo, receveur rectangulaire pour écoulement centré

Dimensions 800 x 1700 x 40 mm

Compris tous accessoires d’écoulement et de raccordement adaptés

Mise en œuvre conformément aux préconisations du fabricant

(Colle polymère WEDI 610, kit d’étanchéité, écoulement, etc…)

Coordination impérative avec le Lot Revêtements collés pour réservations préalables

- Siphon de sol en acier inoxydable, de type LIMATEC intégré dans le sol, à fleur du carrelage

- Mitigeur de douche de type EUROSMART des Ets GROHETEC, ensemble fixé sur tuyauterie encastrée,

comprenant flexible métallique gainé, douchette 1 jet anticalcaire RELAXA Chromé, barre murale

réglable et support fixe RELAXA Chromé

- La robinetterie sera équipée d’un aérateur afin de diminuer le débit, permettant ainsi une diminution de

la consommation d’eau

- Isolation par bande mousse en périphérie

- Joint élastoplastique entre évier et faïences murales

- Certifié NF

- Prévoir un robinet d'arrêt par appareil

- A implanter dans les Salle de Bains des logements

PARE-DOUCHE

- Fourniture et pose de pare-douche en verre feuilleté et sablé sur profils U en acier inoxydable, étanchéité

par joints intégrés, comprenant une partie fixe 1.50 m ht x 0.60 m larg. et porte pivotante mobile 2.20 m

ht x 0.60 m larg., poignée de tirage, fixations murales latérales et maintien en tête en acier inoxydable

- A implanter dans les Salle de Bains des logements

MEUBLE VASQUE 120 x 60

- Paillasse en résine de synthèse, de type CORIAN ou équivalent, de couleur moucheté moyen, de 12mm

d’épaisseur constitué de 75% de charge minérale et de 25% d’acrylique. La profondeur de la paillasse

sera de 600 mm avec retombée de 30mm et crédence de 300mm.

- Cuve en résine blanche de même nature que la paillasse, avec un bac soudé par le dessous.

- Réservation pour mitigeur, gaines électriques, etc…

- Façade de meuble comprenant cadre, portes battantes à charnières invisibles et poignées de tirage

aimantées, en panneau de particules, ép.22 mm, finition mélaminée aux deux faces, chants plaqués,

teinte au choix de l’architecte dans la gamme du fabricant

- L’ensemble sera garanti 10 ans.

- Siphon à culot démontable et bonde à grille avec clapet à tirage en acier inoxydable

- Vidage à tirette en acier inoxydable

- Mitigeur monotrou à cartouche à disque céramique, mousseur,

de type EUROSMART des Ets GROHETEC

- La robinetterie sera équipée d’un aérateur afin de diminuer le débit, permettant ainsi une diminution de

la consommation d’eau

- Isolation par bande mousse en périphérie

- Joint élastoplastique entre bac à laver et faïences murales

- Certifié NF

- Prévoir un robinet d'arrêt par appareil

- A implanter dans les Salle de Bains des logements

Page 15: MAIRIE DE MOISSELLES

CONSTRUCTION D’UN IMMEUBLE DE LOGEMENTS

16, RUE DE PARIS – 95570 MOISSELLES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES/ LOT 08/ Page 15

MEUBLE EVIER

- Evier en inox F18, dimensions 120 x 60, 2 cuves et 1 égouttoir

- 1 meuble 2 portes sous évier en mélaminé blanc avec étagère intermédiaire, charnières encastrées

robustes et fermeture par loqueteaux magnétiques

- Piétements réglables et plinthes

- Fixations murales

- Siphon à culot démontable et bonde à grille avec clapet à tirage en acier inoxydable

- Vidage à tirette en acier inoxydable

- Mitigeur monotrou à cartouche à disque céramique, mousseur,

de type EUROSMART des Ets GROHETEC

- La robinetterie sera équipée d’un aérateur afin de diminuer le débit, permettant ainsi une diminution de

la consommation d’eau

- Isolation par bande mousse en périphérie

- Joint élastoplastique entre évier et faïences murales

- Certifié NF

- Prévoir un robinet d'arrêt par appareil

- A implanter dans les cuisines des logements

APPAREILS EN ATTENTE

L’Entrepreneur prévoira des alimentations Eau Froide+vannes d’arrêt, Eau Chaude Sanitaire+vannes d’arrêt,

clapet anti-pollution et vidanges en attentes, sur socles BA de 10 cm de hauteur, pour installation

d’équipements futurs dans les locaux suivants :

- Machine à laver la vaisselle

- Machine à laver le linge

- A implanter dans les cuisines des logements

2.05 EVACUATIONS EU/ EV

Les collecteurs et les chutes seront de type séparatif dans les Gaines Techniques et seront réalisés en PVC,

agréés C.S.T.B. du type PEVEDUR "S" SOTRA ou de qualité équivalente non inflammable (classés M1) de

section appropriée.

Le diamètre des chutes sera déterminé suivant le nombre d'appareils à évacuer et devra satisfaire aux

exigences de l'arrêté du 14 juin 1969 modifié par arrêté du 22 décembre 1975 concernant l'isolation phonique

du logement. Elles seront au minimum de Diamètre 100.

Des tampons de dégorgement seront prévus systématiquement au pied de chaque chute, à tout changement

de direction ou de pente et à l'extrémité de chaque collecteur horizontal.

Toutes dispositions seront prises pour permettre la libre dilatation des réseaux notamment par la mise en

place d'éléments coulissants et manchons de dilatation tous les 4 ml au plus.

La prestation comprendra toutes les sujétions telles que coudes, culottes (collets hors planchers), tampons de

dégorgement, fixations, embranchements, réductions, joints de dilatation, manchons, pied de biche,

prolongation jusqu' en toiture pour ventilation, raccordement en pieds de chute sur les attentes des collecteurs

laissés en attente par le lot Gros-Œuvre.

Pour les cuvettes de WC, le raccordement entre l'appareil et la chute doit être souple et ne comporter qu'un

seul point fixe ; il sera utilisé les pièces spéciales moulées en P.V.C. dites "pipe de WC" dont le joint

caoutchouc à lèvres en néoprène s'adapte à la tubulure de la cuvette.

Page 16: MAIRIE DE MOISSELLES

CONSTRUCTION D’UN IMMEUBLE DE LOGEMENTS

16, RUE DE PARIS – 95570 MOISSELLES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES/ LOT 08/ Page 16

La prestation s’arrêtera aux attentes laissées par le lot Gros-Œuvre en pied des Gaines Techniques à

l’intérieur du bâtiment.

Il sera prévu tous percements des murs intérieurs, tous raccordements à l’intérieur des Gaines Techniques et

tous bouchements à la suite pour une parfaite finition des ouvrages.

Les évacuations des appareils seront en P.V.C. résistant aux fortes températures.

L'évacuation des receveurs siphonnés est prévue au présent lot

2.06 DESINFECTION DES RESEAUX EF/ ECS

Avant mise en service, désinfection par une solution de 15 g de permanganate de potassium par 100 litres de

capacité de l'installation pendant une durée de 24 heures, rinçage avant et après désinfection, analyse de

contrôle et renouvellement de la stérilisation autant de fois que nécessaire pour obtenir l'avis favorable du

laboratoire d'hygiène.

2.07 RECUPERATION DES EAUX PLUVIALES

Fourniture et pose d’une installation complète de récupération des eaux pluviales, des Etablissements « Eaux

de FRANCE », ou équivalent et comprenant :

- Recueil des eaux pluviales en égouts des toitures et évacuation vers une citerne enterrée assurant

la régulation des eaux avant rejet en réseau concessionnaire.

- Recueil par grilles avaloir et évacuation vers une citerne enterrée assurant la régulation des eaux

avant rejet en réseau concessionnaire.

- La restitution des eaux pluviales dans le réseau public sera réalisé par un débit de fuite global

qui ne sera pas supérieur à 0,7 litre/seconde/ha de parcelle.

- La citerne enterrée sera dimensionnée en fonction de ces résultats. - Citerne enterrée en Béton Armé vibré, référence CB 100, d’une capacité de 20 m3, étanche à l’eau, avec

un maillage DRAMIX noyé dans la masse, diamètre 2,65 mètres, couvercle en Béton Armé dito, avec

crochet de levage pour nettoyage annuel, installée en parfait état de marche sur un radier réalisé par le lot

Gros-Œuvre, compris fixations et ancrages sur le radier à la charge du présent lot

- Fil d’eau de l’entrée d’eau de pluie à - 78 cm/TN

- Trou d’homme pour accès à la cuve, entrée d’eau de pluie diamètre 125 mm, sortie de trop plein

diamètre 100 mm.

- Clapet anti-retour à boule, selon norme DIN 1988

- Dispositifs anti-bélier en acier à ressort et purgeur en tête

- Vanne d'isolement en pied avec robinet d'arrêt.

- A la charge du présent lot, regard et trop plein à raccorder en partie supérieure du dalot, faisant office de

busage du « Petit Rosne », permettant le rejet différé des Eaux pluviales sur la base de

- A implanter sur radier réalisé par le lot 03

Localisation : Suivant plans

Page 17: MAIRIE DE MOISSELLES

CONSTRUCTION D’UN IMMEUBLE DE LOGEMENTS

16, RUE DE PARIS – 95570 MOISSELLES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES/ LOT 08/ Page 17

CHAPITRE VMC

1 / GÉNÉRALITÉS

1.01 DÉFINITION ET LOCALISATION DES OUVRAGES

Le présent descriptif a pour but de décrire, d’une manière aussi précise que possible, la nature et la

disposition des ouvrages à exécuter.

Toutefois, le devis ne pouvant prétendre à la description absolument détaillée de toute les opérations, les

entreprises ne peuvent, en aucun cas, arguer d’une différence d’interprétation et se prévaloir d’omissions ou

de manque de renseignements pour refuser d’exécuter, sans supplément de prix, tous les travaux utiles à la

parfaite et complète exécution selon les règles de l’art.

Dans le cadre de ses prestations, l’installateur est réputé parfaitement informé de l’importance des travaux

qu’il a à réaliser, soit par les descriptions qui suivent, soit par les précisions qu’il est tenu d’obtenir auprès du

Maître d’Œuvre ou encore en suppléant par ses connaissances professionnelles aux éventuelles omissions ou

imprécisions.

Compte tenu des observations ci-avant, l’entreprise adjudicataire ne pourra prétendre à aucune majoration du

prix forfaitaire pour raisons d’omissions ou d’imprécisions.

Tous les dimensionnements sur les plans ou dans le descriptif sont donnés à titre indicatif représentant le

minimum des qualités désirées et sont à vérifier par l’Entreprise.

1.02 LIMITES DES PRESTATIONS

Les prestations de l'entreprise comprennent

- Les études techniques, détails d’exécution, compte tenu des dispositions du dossier technique, plans

et C.C.T.P., des règles de l’art, des normes et règlements, et notamment les règlements de sécurité

- La fourniture, le transport à pied d’œuvre, la mise en œuvre de tous matériaux, matériels et appareils

nécessaires à la réalisation de ses ouvrages

- Le réseau de distribution

- La VMC

- La conduite et la surveillance de l’installation jusqu’à la réception des travaux

- La réfection des ouvrages défectueux, défaillants ou insuffisants, constatés en cours d’exécution et à

la réception des travaux

- La protection de ces ouvrages jusqu’à la réception des travaux

- Le nettoyage, aussi bien en cours des travaux, qu’à la fin des travaux, enlèvement des gravois,

déchets et emballages et leur mise en dépôt en Décharges Publiques

- Les essais, les réglages et contrôles pendant la période de garantie.

- L'amenée, l'établissement et l'enlèvement de tous les appareils, engins et échafaudages nécessaires

- La main d'œuvre et les appareils nécessaires aux essais

Page 18: MAIRIE DE MOISSELLES

CONSTRUCTION D’UN IMMEUBLE DE LOGEMENTS

16, RUE DE PARIS – 95570 MOISSELLES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES/ LOT 08/ Page 18

- Les raccordements électriques des chaudières, extracteurs et pompes depuis les attentes protégées

laissées à proximité des appareils par l’Electricien

- Les percements nécessaires et les rebouchements dans les cloisons pour le passage des tuyauteries et

gaines de ventilation

Sont exclus du présent lot - L’amenée de courant au droit des appareils

- Les raccords hors toiture

- La pose des entrées d’air

1.04 PRESCRIPTIONS TECHNIQUES GÉNÉRALES

Les travaux seront exécutés conformément aux prescriptions des Documents Techniques Officiels, DTU,

Normes, Cahier des Charges du CSTB, Décrets, Arrêtés, Circulaires, etc.., qui régissent la construction

faisant l'objet du présent Marché, en vigueur à la date de remise de l'Offre, notamment aux prescriptions des

documents rappelés ci-dessous :

Ces documents ne constituent pas une liste limitative. Ils sont un rappel des principaux documents

applicables à l’installation. L'Entrepreneur tiendra compte, en cours d'exécution, des nouveaux règlements

entrent en vigueur qui entreraient en vigueur et qui, par conséquent, modifieraient les documents susvisés.

L’Entrepreneur est tenu d’en référer par écrit le maître d’ouvrage et d’en indiquer les conséquences

financières :

- Le Règlement Sanitaire Départemental dans sa dernière mise à jour et Circulaire du 20 Janvier 1983

- D.T.U. n° 60.31 - 60.32 - 60.33, relatif aux canalisations au chlorure de polyvinyle non plastifié

- DTU 65.20 Isolation des circuits, appareils et accessoires - Température de service supérieure à la

température ambiante (N.F. P 52 306.1 - N.F. P 52 306.2)

- DTU 68.1 Règles de conception et de dimensionnement relatives aux installations de ventilation

mécanique contrôlée (norme expérimentale XP P 50 410)

- DTU 68.2 Cahier des Clauses Techniques - Cahier des Clauses Spéciales, relatifs à l'exécution des

installations de ventilation mécanique (N.F. P 50 411.1 - N.F. P 50 411.2)

- DTU 70.1 Cahier des Charges, son Erratum et son Modificatif n°1

- Cahier des Clauses Spéciales relatifs aux Installations Electriques

- DTU relatifs aux Règles Th-K (DTU P 50 702)-Th-D(DTU P 50 703) et Th-G(DTU P 50 704)

- D.T.U. n° 70.1 relatif aux travaux d'électricité

- les notices techniques et règles d'emploi des fabricants

- Circulaires du Ministère de la Santé Publique, relatives aux eaux d'alimentation (désinfection des

réseaux)

- Décret et Arrêté relatifs aux spécifications et fabrications de compteurs

- Spécifications particulières des Compagnies Concessionnaires

- Normes E.A.U.

- N.F. D 10 101 à D 18 202 - relatives à l'Economie domestique et Equipements sanitaires

- N.F.T 54 002 à T 54 019 - relative aux tubes de polychlorure de vinyle

- Décret du 10 avril 1974 fixant les Règles de Construction des bâtiments

- Décret du 14 juin 1969 et du 22 décembre 1975 relatifs à l'isolation acoustique dans les bâtiments

- Décret du 7 décembre 1984 concernant les Règles relatives à l'Aération et à l'Assainissement des

locaux de travail

- Arrêtés des 8 et 9 octobre 1987 concernant le Contrôle de l'Aération et de l'assainissement des

locaux de travail

- Circulaire du 18 décembre 1977 concernant l'Equipement et l'Exploitation des installations

thermiques en vue de réduire la pollution atmosphérique et d'économiser l'énergie

- Normes N.F. C15 100 et Décret du 14 novembre 1962 concernant les Installations Electriques

(protection des travailleurs)

- Avis Techniques du CSTB concernant les matériels et les utilisations.

Page 19: MAIRIE DE MOISSELLES

CONSTRUCTION D’UN IMMEUBLE DE LOGEMENTS

16, RUE DE PARIS – 95570 MOISSELLES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES/ LOT 08/ Page 19

1.05 PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIÈRES

Interprétation du présent C.C.T.P La description des ouvrages ci-après a pour but de définir le principe général des installations en précisant le

niveau de qualité minimum requis.

Les prestations énumérées ci-après n'ont en aucun cas un caractère limitatif. L'Entreprise soumissionnaire du

présent Lot devra prévoir, dans le cadre de son forfait toutes les prestations et sujétions inhérentes à la

livraison de ses installations en parfait ordre de marche et ce, en fonction des indications et spécifications

découlant de l'application de Textes, Circulaires et Prescriptions d'une part, et des indications portées aux

plans Série Maître d'Œuvre joints au présent dossier, d'autre part.

Par ailleurs, l'Entreprise soumissionnaire prendra connaissance des lots des autres Corps d'Etat et prévoir, par

analogie, tous les raccordements et installations découlant de sa spécialité permettant la mise en exploitation

des équipements spécialisés.

L'entrepreneur doit appeler l'attention de l'architecte sur les erreurs ou omissions de conception que

pourraient présenter les plans et le devis descriptif afin, qu'en accord avec lui, soient apportées les

modifications nécessaires, faute de quoi, il sera seul responsable des malfaçons qui pourraient en résulter

Il est précisé que les plans techniques fournis sont des plans de principe, ceux-ci seront à confirmer ou à

modifier en fonction du résultat des études de l'entreprise

Responsabilités de l'Entreprise

L’entrepreneur a la responsabilité de la conservation de ses approvisionnements, en usine, en atelier ou sur le

chantier. Il garde cette responsabilité jusqu’à la réception. Cette responsabilité n’est en rien diminuée par le

fait que ces approvisionnements ou travaux cessent d’être sa propriété au fur et à mesure qu’il les fait figurer

sur les demandes d’acompte

L’entrepreneur est en outre responsable à l’égard des tiers, de tous dommages matériels ou corporels

susceptibles d’être provoqués par l’installation

Documents à fournir par l'Entrepreneur L’entreprise devra fournir à la Maîtrise d’Œuvre la liste complète des matériels, appareillage et des

fournitures diverses qu’elle envisage de mettre en œuvre pour l’exécution des travaux avec les

caractéristiques techniques détaillées.

Pendant la période de préparation

- Tous les plans de détails et schémas d’exécution avec tous les renseignements nécessaires à leur

compréhension et leur vérification

- Note de calcul précisant les déperditions et les débits d'extraction

- Plans d'installation, avec indication de référence de matériel et section des canalisations

- Plans de réservations et de percements

Carnet de gaine établi en liaison avec l'Entreprise titulaire du Lot Plomberie

Notes de calculs détaillées, débits, vitesses et diamètres des canalisations

Aucune exécution des travaux ne pourra débuter sans que ces documents n’aient été approuvés par la

Maîtrise d’œuvre.

Avant le début des travaux et en coordination avec les autres corps d'état, l’entrepreneur devra constituer un

dossier d'exécution qui sera soumis à l'accord de l'Architecte et du Bureau de Contrôle.

Page 20: MAIRIE DE MOISSELLES

CONSTRUCTION D’UN IMMEUBLE DE LOGEMENTS

16, RUE DE PARIS – 95570 MOISSELLES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES/ LOT 08/ Page 20

En fin de travaux, l'entrepreneur devra fournir les suivants :

- Plans détaillés de tous les ouvrages exécutés

- Documents d'exploitation et instructions simples, précises et détaillées

- Schéma de principe avec position des organes de coupure

- Procès verbaux des essais COPREC et des essais de fonctionnement

- Certificats de conformité des installations, visés par les Services concernés

Plans-guides généraux, avec repérage des canalisations et des matériels

Notices d'entretien et d'utilisation des différents matériels

Nomenclature du matériel installé, avec indication de la provenance

Liaison entre l'Entreprise et les Concessionnaires Elle devra transmettre, au Maître de l'Ouvrage, tous les renseignements qu'elle aura recueillis au cours de ses

contacts et qui concernent, soit les constructions, soit l'exécution des travaux qui ne sont pas à sa charge. Elle

devra, au moment opportun et de son propre chef, effectuer toutes les démarches nécessaires auprès des

Services compétents afin d'obtenir en temps voulus, la mise en service des installations. Elle devra, à cet

effet, se procurer et remplir les formulaires nécessaires, les faire signer par le Maître de l'Ouvrage et les

remettre aux Services intéressés

Protection primaire

Indépendamment des protections nécessaires aux différents appareils qui seront mis en œuvre au présent lot,

il convient de noter que toutes les parties de l'installation en métaux ferreux non galvanisés et notamment les

canalisations, colliers, enveloppes diverses, etc... doivent subir un traitement antirouille (brossage + 1 couche

de peinture antirouille) soit chez le constructeur, soit sur le chantier avant pose ou immédiatement après,

qu'elles doivent ou non être calorifugées.

Protection acoustique, isolation anti-vibratile

L'entrepreneur prendra à sa charge toutes les dispositions techniques nécessaires pour que le bruit produit par

le fonctionnement de ses installations n'excède pas les tolérances de mesure admises par la réglementation en

vigueur.

A ce titre, il devra notamment l'installation de colliers spéciaux d'isolement, manchettes anti-vibratiles, là où

l'installation l'exigera.

Mise à la terre

Conformément à la norme NF C 15.100 l'entrepreneur du lot électricité devra la mise à la terre de

l'installation, y compris réalisation des liaisons équipotentielles et raccordements à partir de conduits et

appareils installés par le présent lot.

Trous, scellements, calfeutrements, fourreaux, etc...

Ils seront à la charge du titulaire du présent lot dans les conditions fixées par les articles correspondants du

préambule.

Finitions - Protections Tous les calfeutrements de murs ou dalles après passage des réseaux de ventilation sont dûs.

En fin de travaux, l'Entreprise devra le nettoyage du chantier et l'enlèvement des gravois occasionnés par son

intervention.

Page 21: MAIRIE DE MOISSELLES

CONSTRUCTION D’UN IMMEUBLE DE LOGEMENTS

16, RUE DE PARIS – 95570 MOISSELLES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES/ LOT 08/ Page 21

Bases de calcul

VMC

Pour chaque logement VMC simble flux

Salles de bains avec WC 90 m3/H

Salles de bains sans WC 60 m3/H

WC 30 m3/H

- Les sections seront déterminées pour une vitesse de circulation maximum de 4,00 m/sec

- Le débit des ventilateurs sera majoré de 10 % afin de tenir compte des fuites des circuits

- La marque et le type de bouches d’extraction choisis devront avoir un agrément acoustique et seront

présentés à l’approbation du Maître d’Œuvre

- L’Entreprise devra faire attention tout particulièrement au niveau acoustique de son installation

Ceci nous oblige l’observation des points suivants :

- Piquage des bouches d’extraction par conduit souple

- Qualité acoustique des bouches d’extraction

- Extracteur centrifuge sur cylindre blocs

- Accrochage des gaines verticales par joint souple anti-vibratiles

Mise en œuvre des matériaux Les canalisations doivent être alignées dans les parties droites et correctement façonnées pour éviter les

flexions et les torsions à la pose. Aucun joint de tuyauterie ou nœud de soudure ne doit être placé dans la

traversée des murs, cloisons ou planchers

Les fourreaux doivent avoir un diamètre inférieur immédiatement supérieur au diamètre extérieur de la

canalisation qu'ils protègent. Ils doivent faire saillie de 0,005 m sur le parement d'un mur ou d'un plafond, de

0,03 sur le niveau des revêtements de sols. Ces fourreaux seront en matière plastique pour les canalisations

en fer et en fer pour les canalisations en plastique.

L'Entreprise se reportera à la N.F. C 15 100 en ce qui concerne les conditions à respecter pour l'indépendance

des canalisations affectées à un autre usage

Le serrage des canalisations métalliques ne se fera que par l'intermédiaire d'une bande ou d'un manchon

souple ou de fibres minérales après pose des tuyaux, type MUPRO, ou techniquement équivalent. Pendant

toute la durée des travaux, l'Entreprise devra prendre toutes dispositions utiles pour assurer la protection des

appareils et des canalisations

Repérage Les organes essentiels de l'installation (matériel, circuits) seront identifiés par étiquettes de repérage

- Etiquettes de repérage réalisées en dilophane gravées, fixation par chaînette inoxydable

- Matériel : plaque hauteur 40 mm, fixation par rivetage ou vissage

- Bagues de repérage suivant teintes, de la Norme N.F. X 08 100

- Filerie électrique soigneusement numérotée

- Appareillage électrique repéré par étiquettes gravées

- Indication du calibrage de chaque protection

Réception / Essais Les contrôles et essais qui seront effectués au cours de travaux et avant la réception des ouvrages, ont pour

but de vérifier la qualité et la conformité des ouvrages vis à vis des Normes et des D.T.U. s'y rapportant,

ainsi que le bon fonctionnement des installations. Les moyens nécessaires aux essais seront fournis par

l'entrepreneur

Page 22: MAIRIE DE MOISSELLES

CONSTRUCTION D’UN IMMEUBLE DE LOGEMENTS

16, RUE DE PARIS – 95570 MOISSELLES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES/ LOT 08/ Page 22

L'ensemble des installations sera mis en charge de manière à vérifier l'étanchéité des raccordements. Chaque

essai devant faire l'objet d'un constat au Maître d'œuvre.

La réception s'effectuera en 2 visites, l'une relative au matériel installé, l'autre après essais satisfaisants et

fonctionnement correct des éléments de l'installation

Essais de fonctionnement

Chaque appareil sera essayé pour s'assurer de son bon fonctionnement puis l'installation, dans son ensemble,

sera vérifiée. On devra constater que l'installation ne donne lieu à aucun bruit, ni aucune vibration de service

(compte tenu des réglementations acoustiques actuelles)

Niveau de bruit des équipements

Les exigences de niveau de bruit des équipements, défini selon l’arrêté du 30 Juin 1999, seront strictement

respectées, à savoir :

Réception des travaux

La réception des travaux comporte obligatoirement les travaux suivants, à la charge de l'Entreprise :

- Essais de fonctionnement individuel des appareils.

- Essais relatifs aux bruits d'équipement.

- Contrôle des dimensionnements, qualités et conditions de pose

Si les essais ne sont pas satisfaisants, l'entrepreneur sera tenu d'effectuer dans un délai maximum de 15 jours

toutes les mises au point nécessaires. A l'expiration de ce délai, de nouveaux essais seront effectués. S'il y a

défaut, les installations pourront être refusées en tout ou partie.

L'entrepreneur sera alors tenu d'exécuter à ses frais et dans le délai fixé unilatéralement par le Maître

d'ouvrage les travaux nécessaires à l'obtention des résultats.

Si les modifications ne sont pas effectuées en temps utile, après simple mise en demeure, le Maître

d'Ouvrage les fera procéder d'office par une autre entreprise aux frais de l'entreprise adjudicataire.

Si les vérifications et essais aboutissent aux résultats escomptés, les réceptions seront prononcées et feront

l'objet d'un procès-verbal écrit et signé par les parties intéressées.

Celles-ci seront garanties 10 ans à compter de leur réception, sous réserve de leur bon entretien

Les installations électriques devront en outre, recevoir l'accord du CONSUEL.

Essais COPREC

L'Entreprise du présent Lot devra procéder au minimum aux essais et vérifications de fonctionnement des

installations, conformément aux dispositions figurant dans le Document Technique COPREC

CONSTRUCTION N° 1 de septembre 1997 publié dans le Cahier Spécial n° 4899 du Moniteur 51 du 17

octobre 1997. Les résultats seront transcrits sur des procès-verbaux établis suivant les modèles figurant dans

le Document Technique COPREC CONSTRUCTION N° 2 de Septembre 1997, publié également dans le

Cahier précité.

Page 23: MAIRIE DE MOISSELLES

CONSTRUCTION D’UN IMMEUBLE DE LOGEMENTS

16, RUE DE PARIS – 95570 MOISSELLES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES/ LOT 08/ Page 23

2 / DESCRIPTION DES OUVRAGES

2.01 VENTILATION MECANIQUE CONTROLEE SIMPLE FLUX

Le système de ventilation devra disposer d’un Avis Technique du Groupe spécialisé n°14.

L’entreprise fournira une note de dimensionnement des installations de ventilation.

Les installations de ventilation devront respecter les normes NFP 50-410 (DTU 68-1), NFP 50-411-1

et NFP 50-411-2 (DTU 68-2), notamment en ce qui concerne l’emplacement des équipements et de leurs

accès, afin de réaliser les interventions de vérification, d’entretien et de maintenance.

Le démontage des caissons ventilateurs doivent-être réalisables sans nécessiter la déconnexion des réseaux

aérauliques.

AUTO-CONTROLE DE L’INSTALLATION

L’entreprise devra réaliser un auto-contrôle de l’ensemble de ces installations, validant la conformité et le

bon fonctionnement des ouvrages réalisés. Il sera formalisé par un rapport d’auto-contrôle dans lequel

figurera la traçabilité des différents points vérifiés.

ENTREES D’AIR

L'introduction d'air neuf en façades s'effectuera en partie haute à l'aide de grilles de type auto réglables

ALDES équipées de silencieux, débits à confirmer par calculs suivant la réglementation en vigueur et suivant

étude thermique jointe.

Fourniture et pose des grilles d’aération auto-réglables par le lot Menuiseries extérieures, suivant indications

du présent lot.

Elles devront bénéficier de la marque NF « Entrées d’air auto réglables »

CIRCULATION D’AIR ENTRE LES PIECES

La circulation de l’air entre les pièces principales et les pièces d’eau se fera par le jeu normal des portes de

communication qui seront détalonnées par le lot Menuiserie sur les indications du présent lot.

Il sera prévu :

- Un détalonnage des portes (Environ 120 cm2) pour les portes des chambres, séjours, WC et SdB

- Un détalonnage des portes (Environ 180 cm2) pour les portes de cuisine en l’absence d’appareils à

Gaz raccordés

- Un détalonnage des portes (Environ 250 cm2) pour les portes de cuisine avec appareils à Gaz

raccordés

Page 24: MAIRIE DE MOISSELLES

CONSTRUCTION D’UN IMMEUBLE DE LOGEMENTS

16, RUE DE PARIS – 95570 MOISSELLES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES/ LOT 08/ Page 24

BOUCHES D’EXTRACTION

Les bouches d'extraction d'air seront du type auto réglables.

Les débits devront satisfaire à la réglementation en vigueur.

Les bouches d'extraction seront de type BAP Color de chez ALDES ou équivalent, seront dimensionnées,

fournies et posées par l'Entrepreneur du présent lot.

Toutes les bouches seront démontables par clips à partir du local pour permettre le nettoyage.

Elles devront bénéficier de la marque NF VMC « Bouches d’extraction auto réglables »

Elles seront raccordées aux gaines d'extraction par des pièces de transformation spéciales.

Le dimensionnement de l’installation permettra de limiter l’humidification de l‘air des locaux ventilés en

maintenant celle-ci à une valeur de 35 % pour une température de + 20°C en période de chauffage, en tenant

compte des dégagements de vapeur d’eau dus à l’occupation.

Le nettoyage du module d’extraction des bouches, ne devra pas nécessiter le démontage de la liaison bouche/

conduit et devra pouvoir être effectué facilement par l’usager, y compris pour accéder à la bouche.

GAINES D’EXTRACTION VERTICALES

Tous les conduits seront réalisés en matériaux rigides, à l’exception des piquages individuels qui peuvent

être réalisés en matériaux métalliques flexibles.

Les gaines d’extraction verticales seront implantées généralement dans les gaines techniques réservées à cet

effet. Elles présenteront toutes garanties d’étanchéité. Tous les conduits seront raccordés entre eux après

étanchéité à la pompe, et bande adhésive recommandée par le fournisseur. Les passages des trémies

verticales seront soigneusement traités avec un matériau résilient acoustique et d’un papier Kraft de

protection.

Les réseaux collectifs et les piquages individuels doivent disposer de tous les éléments (Trappes de visite,

bouchons en pied de colonne,…) pour réaliser leur nettoyage sans devoir démonter les liaisons entre

canalisations.

GAINES D’EXTRACTION HORIZONTALES

Les collecteurs horizontaux sont prévus implantés dans les faux plafonds.

Leur mise en œuvre sera identique aux gaines d’allure verticale.

CLAPETS COUPE-FEU

A chaque traversée de mur et plancher, fourniture et pose de clapets coupe-feu 1 Heure, rétablissant le

classement au feu de la paroi traversée (ouvert en position normale).

Les clapets coupe-feu bénéficieront d’un PV d’essai correspondant à la mise en œuvre sur site. Ils devront

être conformes à la norme NFS 61937.

Chaque clapet coupe-feu sera équipé :

- D'un déclencheur thermique par fusible,

- De 2 contacts de position, début/fin de course,

- D’un bornier normalisé de raccordement.

Lorsque les clapets coupe-feu sont décalés de la paroi de recoupement, le présent lot devra assurer la liaison

coupe-feu entre ces 2 éléments par procédé bénéficiant d’un PV.

Localisation : Suivant plans, à chaque traversée de mur et plancher entre logements

Page 25: MAIRIE DE MOISSELLES

CONSTRUCTION D’UN IMMEUBLE DE LOGEMENTS

16, RUE DE PARIS – 95570 MOISSELLES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES/ LOT 08/ Page 25

ELECTRICITE

L’Entreprise aura à sa charge le raccordement électrique du caisson à partir des attentes protégées, laissées

par l’électricien au droit de l’appareil.

CAISSON D’EXTRACTION

Il sera prévu 1 caisson d'extraction HYGRO B réglable, de type ALDES ou FRANCE AIR classe 4, avec

manchettes souples et sorties hors toiture par chatières triangulaires (étanchéité prévue au lot Couverture),

fonctionnement 24h sur 24, accessible en plénum des plafonds, à suspendre au-dessus des faux­plafonds, par

l’intermédiaire de suspentes anti-vibratiles à prévoir au présent lot.

Prévoir une commande manuelle à deux vitesses pour chaque extracteur, verrouillable par clé depuis

le TGBT de chaque logement.

Prévoir une commande d’Arrêt d’Urgence à proximité de chaque appareil, à la charge du présent lot.

Localisation : Suivant plans, VMC HYGRO B des logements

Accepté sans réserves à MOISSELLES, le