Special PROS #6

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Le magazine des métiers de la piscine et du spa

Text of Special PROS #6

  • UN MOMENT AVECJean-Louis ALBOUY

    p.48

    entreprisesActualits, nouveauts, Formations, vie syndicale

    dossierLA SCUriT

    p. 20

    p. 46

    p. 14

    Laure Manaudougrie de Mondial piscine

    Le rle du skimmer

    Bonde de fond ou...

    Lchelle, un march reprendre

    p.10

    p. 60

  • 4 - Spcial PrOS n6

    Ragissons positivement.En ce dbut de nouvelle anne, cest le moment de faire le point dans le fonctionnement de votre entreprise.Quand le rsultat dune quipe sportive nest pas satisfai-sant, on en arrive obligatoirement des dcisions imp-ratives pour rectifier et dynamiser. Il en est de mme en entreprise.

    Mais avouons-le, il est difficile de se critiquer , dadmettre que certains choix ne sont plus bons, pas rentables. Modi-fier, voire supprimer certains points, cest dur et pourtant, cest obligatoire.

    Par exemple, combien ai-je vu dimplantations dentre-prises qui ne conviennent plus la vente daujourdhui ! Jen parle en connaissance de cause aprs plus de 30 ans dans la construction et la distribution sur Lyon, Avignon, Aix-en-Provence. Apprenons nous critiquer.

    Il en est de mme pour les prestations. Certaines ncessi-teraient des investissements peut-tre plus assez rentables pour votre structure. Que dimmobilisations sont nces-saires pour conduire bien une entreprise de travaux de piscines : structure dun bassin, filtration, revtement, qui-pements, traitementstout cela gnre un stock important. en avez-vous les moyens ?Certains aujourdhui ont choisi une politique de gestion en flux tendu comme par exemple un mme filtre + une mme pompe pour diffrentes dimensions de bassin avec une bonne performance de qualit deau (parce que le concept de filtration est quilibr).

    Jai connu, voici longtemps, une entreprise californienne rpute pour la qualit de ses prestations qui avait adop-t cette gestion rigoureuse. Le SAV devient trs rentable puisque lon intervient toujours sur le mme type dqui-pement.

    Selon les penseurs de notre humanit, lanne 2014 cest : le fameux chiffre 7 ! Chiffre considr comme celui du renouveau. Souhaitons-le.

    Donnons-nous les moyens de ce renouveau dans lentre-prise.

    Nous le constatons, aujourdhui, lesprit dune piscine chez soi a beaucoup chang. Il y a bien sr le budget, mais lap-proche dune vente russie passe avant tout par lcoute. Tout en dcoule. Savoir vendre lorsque lon reprsente une entreprise srieuse, exprimente, cest apporter des rponses souvent loin de la technique qui nest pas la pr-occupation premire de votre client.Cest seulement dans un deuxime temps quil apprciera les informations techniques sur vos prestations.

    Danne en anne, la profession des mtiers de la piscine a connu des volutions considrables et cela va continuer. Il en est dailleurs de mme pour beaucoup de professions. Rien ne doit tre nglig car le consommateur est le dci-deur. Bien sr, me diriez-vous ! Alors, pourquoi continuer donner une image ngative comme rcemment :

    ce piscinier qui, lentre de son entreprise / magasin, maintient depuis des mois un grand oriflamme publicitaire (dune marque quil distribue) totalement dchir, en lambeaux ?

    une piscine extrieure dexpo devant lentre avec une eau croupie parce que cest lhiver ?

    des heures douverture non respectes ? Le client peut tre dcontract en ce qui le concerne, mais il ne comprend pas et nadmet pas que son fournisseur le soit !

    Positivons car heureusement, pour la plupart, nous ne fonctionnons pas ainsi.Vous avez dcid de tout faire pour que 2014 vous apporte beaucoup de satisfactions.De son ct, Spcial PROS fera tout pour vous apporter aussi un soutien actif, dynamique.Bonne saison 2014.

    Guy MMinRdacteur en chefredaction@eurospapoolnews.com

    2014, LANNE dU rENOUVEAUdito

    Depuis un an, vous recevez gratuitement votre magazine spcial pRos.Cest une quipe de professionnels expriments qui souhaite vous apporter son savoir pour vous aider la russite et au dveloppement de vos activits piscine .Lanne 2013 est derrire nous. oublions-la, car lhiver et le printemps mauvais, ajouts une conjoncture conomique ngative, ont srieusement handicap nos mtiers de la piscine.

    " Modifier, voire supprimer certains points, cest dur et pourtant, cest obligatoire.

    " Lapproche dune vente russie passe avant tout par lcoute

  • SOMMAirEReprez bien cette page pour retrouver un sujet, un article...

    diTO 2014, lanne du renouveau ......................... p.4

    ChrONiqUE VOTRE VOCATION :

    Promouvoir laccs au bonheur ........................ p.8

    rENdEZ-VOUS Foires, Salons, Congrs ................................... p.78

    dOSSiEr TEChNiqUE Le rle majeur du skimmer ...............................p.10 La scurit des enfants en piscine ...................... p.20 Les revtements dpendants du support ......... p.44 clairage de piscine : Le respect des rglements et normes en vigueur ........................................p.58

    TENdANCES Lchelle, un march oubli reprendre............ p.14 Les mots qui tuent ............................................. p.26 En piscine familiale, bonde de fond ou aspiration de

    bas de paroi ?.................................................... p.46

    NOUVEAUTS ............................................. p.28

    rENCONTrE / diALOgUE Entretien avec Dom Composit .......................... p.16 Un moment avec... Jean-Louis Albouy ............ p.48

    FiChES PrOS AquaSwim universel / Salins du Midi ............. p.52 Waterchem .......................................................... p.53 Ocdis ................................................................... p.54 Dom Composit .................................................. p.55 DLW Delifol ........................................................ p.56

    ENTrEPriSES Lactualit des entreprises ................................ p.60 La Page Juridique ............................................ p.84 La Page Syndicale .................................... p.86 Les Formations ................................................p.88 Chronique des mtiers de la vente .................. p.92 Rubrique du digital ......................................... p.94

    PETiTES ANNONCES ............................... p.96 LiSTE dES ANNONCEUrS ....................... p.98

  • 8 - Spcial PrOS n6

    Oui, vous tes un marchand de bonheur , la piscine nest pas une contrainte, bien au contraire, il faut insister sur la pis-cine facile .En effet, les clients aujourdhui sont de plus en plus mfiants, nous aussi, nous le sommes !Pour les convaincre, pour les inciter signer , il est nces-saire de les rassurer, de les persuader quen vous confiant leur chantier, ils vont faire le bon choix en toute scurit, en toute srnit !De plus, lentretien dune pis-cine fait peur aux futurs acqu-reurs, trop de propritaires de piscine se sont plaints des nom-breux problmes dentretien, de maintenance, deau ter-nellement verte et trouble quils ont eux subir par manque de suivi, de renseignements, de formations.Vous devez donc, les rassu-rer en dveloppant vos ar-guments dun vrai PRO de leurre piscine.

    Dabord votre ExpertiseValorisez votre image de spcialiste, de constructeur responsable, soucieux de prserver lenvironnement, le dveloppement durable, lcologie, soucieux du bien-tre de son client.

    Donner confianceCest vous : le responsable, lexpert, le seul interlocuteur. Vous conseillez, parceque vous tes le matre de lart, en prenant conscience nanmoins, des besoins et des attentes du futur client !!

    Les formalits administratives obligatoires envers la munici-palit, cest vous qui les pren-drez en charge.

    Vous et votre quipe avez une exprience indiscutable, des formations continues, vous tes

    Chronique

    VOTrE VOCATiON :promouvoir laccs au bonheur

    " Votre piscine, mes chers clients, en me faisant confiance, ne sera jamais une piscine orpheline !

    " Vous tes un vendeurde la piscine bonheur,soyez-en assur !

    une quipe trs professionnelle des mtiers si spcifiques de la piscine, appartenance peut-tre un rseau national, rfrences rgionales, assurance dcennale, et si possible, des bilans financiers positifs de lentreprise, etc.

    Valoriser linvestissement de votre clientCette piscine, que vous allez lui construire, va valoriser sa

    proprit, son patrimoine, sa notorit, et pas seulement !Vis--vis de sa famille, de ses amis, de ses voisins, la piscine va favoriser et renforcer la qualit de vie, la convivialit, lamiti, le moral, en crant un espace ludique, propice au sport, la remise en forme, la bonne humeur, la dtente, la vie lair libre autour dune eau belle et saine, enfin Dcupler son bonheur !

    Le rassurer sur lentretien de sa piscineCest vous le spcialiste qui allait donner les instructions du fonctionnement facile de sa piscine.Une ide !Mieux encore, cest votre quipe qui va venir une fois par mois la premire saison et ce, gratuitement, pour vrifier et contrler les diffrents para-mtres, eau, filtre, chauffage, etc.De ce fait, vous allez le rassurer et balayer dun revers largu-ment toujours ngatif de la maintenance qui fait systma-tiquement peur au nouveau client.De surcrot, vous prparerez lobtention dun contrat dentretien pour la prochaine saison ! richard CHoUrAQUiConsultant Piscine MABIS Consultingrc.mabis@gmail.com

  • 10 - Spcial PrOS n6

    Le skimmeR, piCe matResse Du bassinNous savons quune bonne filtration, cest 80% de la qualit de leau. Les 20% restants sont assurs par les traitements.

    Dans le skimmer, son volet est basique, indispensable, car cest lui qui assure laspi-ration de la lame deau de surface (sur quelques centimtres), permettant cette fonction crmage , mme si le niveau deau varie un peu du fait de lvaporation et des baigneurs.Son efficacit sera galement fonction de son emplac