« Connais-toi toi-même », disait le philosophe grec Chilon de Sparte

  • Published on
    05-Jan-2017

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • LE MONDE DE L'INTELLIGENCE LES CAHIERS27 AVENUE DE L'OPERA75001 PARIS

    JUIL/SEPT 14Trimestriel

    Surface approx. (cm) : 5234N de page : 6-17

    Page 1/12

    JACOB25004560400503/GAW/ALZ/2

    Tous droits rservs l'diteur

    Connais-toi toi-mme ,disait le philosophe grecChilon de Sparte. Plusfacile dire qu' faire ,pourrait-on encore lui

    i gaggi.aiiiiiiiiiiiiirrit-rT- rpondre aujourd'hui.Quelles sont mes aspirationsprofondes? Mes choix de viesont-ils en accord avec elles?Construction de l'identit etaffirmation de la personnalit,introspection, motivations,ouverture motionnelle...Autant de facettescomplmentaires dont lesmcanismes psychologiqueset biologiques sont aujourd'huidcrypts par la recherche,avec cles conseils pratiques la cl.

    8 Les cls pour dcouvrirsa vritable identit

    14 L'Ouverture motionnelleVivre en harmonie avecses motions

    18 (Bien) dormir: les mthodesles plus prometteuses

    22 Les techniques au servicedu sommeil

    24 Les bnfices cognitifsde l'esprit vagabond

    25 L'optimisme, un gagede bonne sant !

    28 La mlodie du bonheur

  • LE MONDE DE L'INTELLIGENCE LES CAHIERS27 AVENUE DE L'OPERA75001 PARIS

    JUIL/SEPT 14Trimestriel

    Surface approx. (cm) : 5234N de page : 6-17

    Page 2/12

    JACOB25004560400503/GAW/ALZ/2

    Tous droits rservs l'diteur

    En harmonie...avec soi-mme

  • LE MONDE DE L'INTELLIGENCE LES CAHIERS27 AVENUE DE L'OPERA75001 PARIS

    JUIL/SEPT 14Trimestriel

    Surface approx. (cm) : 5234N de page : 6-17

    Page 3/12

    JACOB25004560400503/GAW/ALZ/2

    Tous droits rservs l'diteur

    I

    Les cls pour ~decouvrir sa

    vritableidentit

  • LE MONDE DE L'INTELLIGENCE LES CAHIERS27 AVENUE DE L'OPERA75001 PARIS

    JUIL/SEPT 14Trimestriel

    Surface approx. (cm) : 5234N de page : 6-17

    Page 4/12

    JACOB25004560400503/GAW/ALZ/2

    Tous droits rservs l'diteur

    PAR GILLES MARCHAND

    Pour (mieux) se connatre, 'introspection estune tape incontournable qui ncessite d'tre enphase avec ses motions Incontournable, masinsuffisante: de nouvelles recherches confirmentl'importance d'accepter ses identits et sesexpriences passes, tout en privilgiant lesaspirations qui font sens pour soi

    Connais-toi toi-mme Cette sentencebien connue du philosophe dillon deSparte, grave sur le fronton du templed'Apollon a Delphes, cst toujours aussiactuelle au XXI1 siecle En toute logique,

    personne d'autre que soi n'est mieux a mme de seconnatre Sauf que les choses ne sont pas sisimples L'ducation les expriences de vie et lescontraintes externes orientent l'expression de notrepersonnalit et modifient nos aspirations les plusintimes, sans qu'on en ait toujours conscience

    MES ENVIES, MES ASPIRATIONS Un exempleparmi d autres Ic choix dcs etudes Entre les espoirsdes parents et les attentes des professeurs, denombreuses vocations ne sont pas ralises Une etudede la CDEFI (conference des directeurs d'coles franaises d'ingnieurs), ralise en 2009, s'est penchesur les raisons qui poussent un individu a se lancerdans des etudes d'ingnieur Premier enseignement,l'influence familiale est dterminante Le fait d'avoirun pere ingnieur est mme un facteur de choixprcoce Les parents les enseignants et les prochesqui travaillent dans l'ingnierie jouent un rle prpon-drant dans plus de 40 % des cas Et dans a peine uncas sur deux, on s'estime sr de son choix et confianten ses capacites pour reussir On est donc bien lomdes envies personnelles La decouverte de l'identitet son affirmation font partie des sujets les plus tudiespar les chercheurs en psychologie, a travers des inter-rogations personnelles Mes envies et mes aspirationssont elles vraiment les miennes, ou celles que jem'impose pour repondre aux attentes sociales ? Mapersonnalit et mon comportement sont-ils en adqua-tion7 Suis-je capable de faire preuve d'introspectionpour decouvrir qui je suis vraiment9 Aujourd'hui, cesont les neurosciences qui clairent ces questions d'unjour nouveau

    EDWARD DECIest professeurde psychologieau departementde psychologieclinique et socialede l'universit deRochester, Etats-Unis

    GEMMA MODINOSest chercheusea l'Institut depsychiatrie du King sCollege d Londres,Royaume-Uni

    ESTRELLA ROMEROest professeur depsychologie de lapersonnalit al'universit deSaint-Jacquesde-Compostelle,Espagne

  • LE MONDE DE L'INTELLIGENCE LES CAHIERS27 AVENUE DE L'OPERA75001 PARIS

    JUIL/SEPT 14Trimestriel

    Surface approx. (cm) : 5234N de page : 6-17

    Page 5/12

    JACOB25004560400503/GAW/ALZ/2

    Tous droits rservs l'diteur

    Notre identitse construit surla base d'unraisonnementfauss

    Comment se construit notreidentit7

    Les connaissances quont lesindividus sur eux-mmes nepeuvent pas tre prises pourargent comptant, a moins deles comparer avec la faondont autrui les peroit Parexemple, si on demande ades personnes si elles ontle sens de l'humour, 90 %d'entre elles repondentpar l'affirmative, et elles nevous mentent pas, mas sementent a elles mmes Enfait, la plupart des individuss'auto illusionnent Autreexemple, celui de l'intgritmorale Si vous demandeza Bachar el-Assad ou aGeorges W Bush s'ils seconsidrent comme desbonnes personnes, il est tresprobable qu ils repondent oui - et qu ils en soientconvaincus Cela s'expliquepar un phnomne bienconnu notre identit, ousoi prive, se construit surla base d'un raisonnementfausse qui implique demaintenir un concept de soipositif et de hauts degrsd'estime de soi

    Sommes-nous vraiment les mieuxplacs pour connatre notrepersonnalit7

    Lin autre aspect du soi etde la personnalit concernele soi public c'est a direla personnalit en tantque rputation - ce queles autres connaissent devous Si vous voulez savoirsi une personne est drle,

    creative ou intgre il suffit dedemander a ses amis ou atoute personne qui la connattres bien En fait, mme desproches perdus de vue oudes vagues connaissancespeuvent tre capables de ladcrire mieux qu'elle-mmele ferait C'est sans doutel'lment essentiel du soipublic le plus important

    element de la personnalitcorrespond a la personneque les autres peroiventLa plupart de vos prochessont ainsi capables depredire, avec une justessecertaine, ce que vous ferezdans le futur, parce qu'ilsvoient les cohrences etles consistances dans votrecomportement - mmequand vous ne les voyez pas

    L'introspection dpend-elle aussidu regard d'autrui?L'lment le plus importantde l'introspection n'est pasde savoir qui vous tes,mas de decouvrir commentles autres vous peroiventCertains grands leaderscomme Margaret Thatcherou Ronald Reagan, avaientune tres bonne connaissanced'eux-mmes sans consacrerbeaucoup de temps a pensera leur identit Simplement,ils taient capables de savoircomment les autres lespercevaient, ce qui est unpoint cle pour influencerautrui Lestime de soi etI introspection peuventcoexister a de hauts niveaux sion possde les competencessociales ncessaires pourtraduire I identit (le soi prive)en rputation (le soi public)Par exemple pendant denombreuses annees l'imagede soi de Tony Blair - unpoliticien jeune, progressiste,altruiste - correspondaitparfaitement a l'impressionque le grand public avait delui Maintenant sa rputationa change, mas il reste dansl'illusion afin de maintenir dehauts niveaux d'estime de soice qui implique de dformersa propre perception dela faon dont les autres levoient

  • LE MONDE DE L'INTELLIGENCE LES CAHIERS27 AVENUE DE L'OPERA75001 PARIS

    JUIL/SEPT 14Trimestriel

    Surface approx. (cm) : 5234N de page : 6-17

    Page 6/12

    JACOB25004560400503/GAW/ALZ/2

    Tous droits rservs l'diteur

    LES MOTIONS AU CUR DE L'INTROSPEC-TION. Une etude s est notamment intresse auxmystres de l'introspection, cette methode d'obser-vation de soi et d'auto-analyse au cur de l'identitAvec deux collgues chercheurs, Gemma Modmosa voulu decouvrir les aires crbrales de l'mtrospec-tion Cette jeune chercheuse au Kmg's College deLondres a demande a ses sujets de s'immerger menta-lement dans trois conditions reflechir a ses propresqualites, penser aux caractristiques personnellesd'une autre personne, ou se centrer sur des connais-sances generales Les resultats obtenus par FIRM ontpermis de confirmer le rle joue par deux zones cr-brales dans les penses tournes sur sa propre

    personne le cortex prefrontal median et le cortexangulaire antrieur Le premier est connu pour servird'interface entre les processus cogmtifs et lesemotions, par exemple en donnant une colorationmotionnelle spcifique a un souvenir Quant ausecond, son champ d'action est large il modulel'attention, la motivation et la prise de decision, etrgule les reponses motionnelles

    TROIS BESOINS PSYCHOLOGIQUES QUIPOUSSENT AGIR. Le resultat le plus intressantconcerne une autre zone crbrale qui contrairementaux deux prcdentes n'est pas situe dans le cortex,mas enfouie dans les profondeurs du cerveau

  • LE MONDE DE L'INTELLIGENCE LES CAHIERS27 AVENUE DE L'OPERA75001 PARIS

    JUIL/SEPT 14Trimestriel

    Surface approx. (cm) : 5234N de page : 6-17

    Page 7/12

    JACOB25004560400503/GAW/ALZ/2

    Tous droits rservs l'diteur

    _ Lintgrationde nos identitspasses a un impactpositif sur notrebien-tre

  • LE MONDE DE L'INTELLIGENCE LES CAHIERS27 AVENUE DE L'OPERA75001 PARIS

    JUIL/SEPT 14Trimestriel

    Surface approx. (cm) : 5234N de page : 6-17

    Page 8/12

    JACOB25004560400503/GAW/ALZ/2

    Tous droits rservs l'diteur

    '-f hXl

    v ii

    L'introspection inscrite dans le cerveauLes parties colores en rouge reprsentent les diffrentes zones crbrales de l'introspection.

    La coupe sagittale ( droite) montre l'activation de lnsula antrieure gauche, connue pourson implication dans le traitement des tats internes corporels et motionnels.

    Nous avons dcouvert que l'msula antrieuregauche est plus active quand on est en phase d'mtros-pection personnelle, confirme Gemma Modmos.L'msula est une rgion crbrale connue pour sonimplication dans le traitement des etats internescorporels et motionnels Cette suractivit s'expli-querait par le fait que rflchir ses propres traitsde personnalit et qualits ncessite davantage detraitement des informations internes et motion-nelles. La rflexion sur soi ncessite bien d'treconnecte ses propres motions. Une analyse froideet rationnelle de sa propre personne ne suffit pas mieux se connatre

    De nombreuses recherches en psychologie s'in-tressent galement a l'impact de l'affirmation de soisur le bien-tre personnel Se dcouvrir, et surtouttre en accord avec son identit la plus intime,apporte-t-il une vraie plus-value9 Ces etudes s'ins-crivent dans le cadre de la thorie de l'autodtermi-nation. Selon cette approche, chacun de nous a troisbesoins psychologiques qui poussent agir' le besoind'autonomie, le besoin de comptence et le besoind'appartenance sociale Leur satisfaction seraitessentielle au bien-tre psychologique.

    ACCEPTER SES IDENTITS PASSES. L'un desprincipaux reprsentants de cette thorie, EdwardDeci, a publi les rsultats d'une tude sur l'accepta-tion des identits passes, qu'elles soient positives oungatives - par exemple, l'identit d'lev, ou l'identitde membre d'une troupe de thetre amateur Pour ceprofesseur de psychologie de l'universit de Roches-ter, aux tats-Unis, on a tout intrt a prendre le boncomme le mauvais dans nos expriences de vie etnos traits de caractre. Sa dernire recherche leconfirme l'intgration de nos identits passes, posi-tives ou ngatives, a un impact positif la fois sur lebien-tre et sur la vitalite psychologique. tre bien

    dans sa peau implique d'tre ouvert tous les aspectsde son identit, et de les accepter, explique EdwardDeci. Au contraire, le fait de fractionner toutes lesdimensions de soi-mme provoque de la rigiditinterne, avec un impact ngatif sur le bien-trepsychologique Pour le chercheur, l'acceptation desoi est au cur du dveloppement personnel ellerenforce notre autonomie et dveloppe le sentimentde libert. son tour, la satisfaction du besoind'autonomie renforce la vitalit, c'est--dire cettenergie qui pousse le soi agir

    LES BUTS PERSONNELS AU CUR DU BIEN-TRE. Au fondement de notre identit se trouventnos aspirations personnelles Et l encore, leurimpact sur le bien-tre psychologique est confirmpar une rcente tude Celle-ci, mene par EstrellaRomero, professeur de psychologie l'universitde Saint-Jacques-de-Compostelle, en Espagne,prouve la supriorit des aspirations intrinsques- tournes sur soi et son identit, par exemple jeveux tre panoui dans mon mtier - sur lesaspirations extrinsques - conditionnes par desfacteurs externes, par exemple je recherche larussite sociale.

    Pour la chercheuse, les aspirations intrin-sques participent au bien-tre parce qu'elles sontconnectes aux besoins humains essentiels, commele sentiment de comptence ou l'autonomie. Or cesbesoins ne sont pas satisfaits par des aspirationsextrinsques, la clbrit, l'argent ou l'apparencephysique, qui dpendent largement des pressions dela socite En tant motive intrinsquement, le faitde parvenir son but apporte une relle et profondesatisfaction C'est tout l'intrt de la decouvertede soi en donnant un sens personnel nos aspira-tions et nos motivations, on se connat mieux .et on vit mieux !

    RFRENCES G. Modmos et coll.,Activation ofanteriorinsula dating self-reflection, PLoS One,fvrier 2009 N. Weinstein etcoll., Motivations!dterminants ofintegrating positive andngative past identifies,Journal of Personalityand Social Psychology,mars 2011. R. Ryan et E. Deci,f tom ego-depletion tovitality: Theory andfmdings concernmg thefacilitation of energyavailable to the self,Social and PersonalityPsychology Compass,mars 2008. E. Romero et coll.,Life aspirations,personality traitsand subjective well-being in a spanishsample, EuropeanJournal of Personality,janvier 2012.

  • LE MONDE DE L'INTELLIGENCE LES CAHIERS27 AVENUE DE L'OPERA75001 PARIS

    JUIL/SEPT 14Trimestriel

    Surface approx. (cm) : 5234N de page : 6-17

    Page 9/12

    JACOB25004560400503/GAW/ALZ/2

    Tous droits rservs l'diteur

    L'Ouverture motionnelleVivre en harmonie avecses motions Un homme matre de lui peut se remettre d'unchagrin aussi facilement qu'il invente un plaisir. Jene serai pas esclave de mes motions , affirmaitDorian Gray, sous la plume d'Oscar Wilde. Entrela soumission totale et le dtachement complet,il existe sans doute une troisime voie! Chacunde nous a tout intrt vivre en bonne intelligenceavec ses affects. L'Ouverture motionnelle peutjustement y contribuer, comme l'explique sonconcepteur, Michal Reicherts, professeur depsychologie l'universit de Fribourg (Suisse).

    MICHALREICHERTS estprofesseur mritede psychologieclinique l'universit deFribourg, Suisse.

    Comment le grand public peut-il se saisir de l'Ouverturemotionnelle dans la vie quotidienne?

    Notre approche en cinq dimensions, valides parnombre d'tudes, porte sur l'affectivit au quotidien.Elle dcrit divers processus affectifs qui sous-tendentl'humeur ou l'motion au jour lejour. C'est le point dedepart du paradigme, l'ide mme de l'Ouverturemotionnelle Les instruments que nous avons dve-lopps s'articulent avec cette ide et permettent desaisir le statu quo du traitement affectif de la personne,de ses forces et faiblesses, au quotidien. partir d'untel "diagnostic", le modle peut donner des indicationssur la faon de modifier certains processus, parexemple pour enrichir la reprsentation cognitive desmotions. En principe, les propositions qu'il fou...