Conjoncture de lindustrie française au printemps 2014 --- Denis Ferrand – Directeur Général de Coe-Rexecode Lundi 7 avril 2014

  • Published on
    04-Apr-2015

  • View
    108

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

<ul><li> Page 1 </li> <li> Conjoncture de lindustrie franaise au printemps 2014 --- Denis Ferrand Directeur Gnral de Coe-Rexecode Lundi 7 avril 2014 </li> <li> Page 2 </li> <li> Les 6 traits marquants de la conjoncture industrielle 1.La hausse de la production industrielle et le redmarrage de linvestissement en Europe sont confirms. 2.Un climat des affaires dans lindustrie en France moins favorable quen zone euro. 3.Petit sursaut circonstanciel de la consommation et de linvestissement en produits industriels fin 2013. 4.Tassement des exportations et des parts de march. 5.Des intentions de redmarrage de linvestissement industriel mais pas de signe tangible jusqu prsent. 6.Petite claircie du ct des rsultats dexploitation de lindustrie. 7 Avril 2014 - 2 </li> <li> Page 3 </li> <li> Lactivit industrielle 7 Avril 2014- 3 </li> <li> Page 4 </li> <li> La production industrielle soriente la hausse dans lensemble de la zone euro, mais de manire imperceptible en France. 7 Avril 2014- 4 Indice Var sur un an (%) 103,0 2,5 99,9 1,1 110,6 4,4 </li> <li> Page 5 </li> <li> Lapprciation du climat des affaires dans lindustrie est moins favorable en France que pour toute la zone euro. 7 Avril 2014- 5 </li> <li> Page 6 </li> <li> La demande de produits industriels 7 Avril 2014- 6 </li> <li> Page 7 </li> <li> Petite rechute de la consommation de produits manufacturs dbut 2014. 7 Avril 2014- 7 En fvrier 2014 : 36,3 Mds Var sur un an (%) : 1,2 % Probable effet positif du bonus-malus automobile + TVA fin 2013, compens dbut 2014. </li> <li> Page 8 </li> <li> Redressement circonstanciel de linvestissement en produits industriels au second semestre. 7 Avril 2014- 8 Au T4 2013 : 86,4 Mds lan (en valeur) Var. sur un an du volume (%) : 2,6 % </li> <li> Page 9 </li> <li> Linvestissement soutenu fin 2013 par les achats de matriels de transport, ne lest plus dbut 2014. 7 Avril 2014- 9 </li> <li> Page 10 </li> <li> Redressement de linvestissement industriel marqu en Espagne, la hausse en Allemagne et en Italie. 7 Avril 2014 - 10 </li> <li> Page 11 </li> <li> Les exportations de produits industriels pitinent depuis prs de deux ans. 7 Avril 2014- 11 T4 2013 : 3,5 % sur un an </li> <li> Page 12 </li> <li> Part des exportations franaises de produits manufacturs dans les exportations de la zone : petit effritement fin 2013 7 Avril 2014- 12 12,4 % en dcembre 2013 12,5 % en 2013, 12,7 % en 2012 </li> <li> Page 13 </li> <li> Le lger redressement de la demande interne de produits industriels a bnfici en premier lieu aux importations. 7 Avril 2014- 13 Importations : indice 121,5 (+4,1 % sur un an) Demande intrieure : 103,8 (+1,5 %) Production : 94,7 (+1,3 %) </li> <li> Page 14 </li> <li> Loffre industrielle 7 Avril 2014 - 14 </li> <li> Page 15 </li> <li> Anticipation dune progression de 3 % en 2014 des dpenses dinvestissement dans lindustrie 7 Avril 2014 - 15 </li> <li> Page 16 </li> <li> Le commerce de gros enregistre encore peu de signes tangibles de redressement de linvestissement industriel. 7 Avril 2014- 16 </li> <li> Page 17 </li> <li> La contraction des effectifs industriels a ralenti, mais les anticipations deffectifs restent en lger recul. 7 Avril 2014- 17 Au T4 2013 : 3 395,6 milliers demplois (directs + intrim) Var sur un an (%) : - 1,2 % </li> <li> Page 18 </li> <li> Faible progression du cot de lheure de travail dans lindustrie en France. 7 Avril 2014- 18 Effet de lintgration du CICE dans les indices de cot du travail ds 2013. </li> <li> Page 19 </li> <li> Le financement des entreprises industrielles 7 Avril 2014- 19 </li> <li> Page 20 </li> <li> Dix points dcart de taux de marge dans lindustrie entre la France et lAllemagne. 7 Avril 2014- 20 </li> <li> Page 21 </li> <li> Le crdit bancaire poursuit son recul dans le secteur industriel manufacturier 7 Avril 2014- 21 </li> <li> Page 22 </li> <li> 7 Avril 2014- 22 1.Lactivit industrielle franaise redmarre mollement, contrairement lensemble de la zone euro. 2.Les moteurs internes connaissent des hoquets. Ils nont pas vraiment embray. 3.Les anticipations dinvestissement et demploi restent mdiocres. 4.Stabilisation du taux de marge de lindustrie un point bas. 5.Les signes positifs sur les parts de march lexportation se font attendre. Conclusions </li> </ul>