Histoire de la lexicographie en Europe

  • View
    25

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Histoire de la lexicographie en Europe. François Maniez Centre de Recherche en Terminologie et en Traduction Université Lumière Lyon 2. francois. maniez @univ-lyon2.fr. 1. Introduction. - PowerPoint PPT Presentation

Text of Histoire de la lexicographie en Europe

  • Histoire de la lexicographieen EuropeFranois ManiezCentre de Recherche en Terminologie et en Traduction Universit Lumire Lyon 2. francois.maniez@univ-lyon2.fr

  • *1. Introduction Les premires ralisations lexicographiques europennes sont des glossaires et des nomenclatures bilingues: latin-franais, latin-italien, etc. Les plurilingues rsultent de la fusion de deux ou plusieurs bilingues.Le Trsor franais-italien et espagnol (1609) de Victor a t compil partir de lespagnol-italien de Las Casas (1570) et de lespagnol-franais de Csar Oudin (1604).

  • Jusquau XVIIIe on observe une grande diffusion de bilingues et de plurilingues comprenant presque toujours le latin.

  • Dictionnaires plurilingues : pratiques et doctesPriode de leur plus grande production : de la premire dcennie du XVI jusquau dbut du XVII.La premire dition bilingue flamand/franais du Berlaimont date de 1530. Il connatra 150 ditions sur plus de deux sicles (1759), et un maximum de onze langues. Cest un dictionnaire dit pratique car il contient des dialogues familiers, des prires, et des modles de lettres commerciales et de contrats.

  • Le plus connu des dictionnaires dits doctes est le clbre Calepin du dbut du XVI, uvre d Ambrogio, ou Ambroise Calepin savant et religieux augustin italien (1435-1511).Calepin = dictionnaire agenda, petit carnet.Dabord monolingue en latin (1502), puis bilingue latin -italien, il senrichit au fil de ses rditions dun plus grand nombre de langues cibles pour arriver jusqu onze langues en 1586 (Dictionarium undecim linguarum).Il totalise 211 ditions en un peu plus de 250 ans.On y trouve lordre alphabtique, des dfinitions de mot en latin, des citations littraires, et parfois quelques synonymes.

  • Le Nomenclator omnium rerum propria nomina variis linguis explicata indicans dAdrian de Jong (1567) et le Sylva vocabulorum et phrasium cum solutae tum ligatae orationis et Thesaurus linguarum quibus in universa fere Europa de Heinrich Decimator (1586) utilisent un ordre thmatique.

  • Au XVII, le nombre de dictionnaires plurilingues diminueComenius publie Genve la clbre Janua aurea reserata quatuor linguarum (1638) o sont juxtaposs litalien, le franais, lallemand et le latin.

  • De terra / Von der Erden

  • De la Terre / Della Terra*

  • Au XVII et au XVIII, la situation politique explique la prolifration des dictionnaires trilingues franais-italien-espagnol de Vittori (1609-1671), Csar Oudin (1616-1627), Noviliers/Clavel (1627-1629), et Juliani (1659-1673). Les autres langues ne sont pas exclues et, par exemple, le dictionnaire franais-italien-allemand de Merguin est republi jusquen 1825. Les franais-italien-anglais ont beaucoup moins de succs.

  • Dictionnaire franais-italien-allemand de Merguin

  • *

  • AVIS DE L'EDITEUR (Merguin, 1825)Les Dictionnaires de Deuter et de Cellarius ont servi de base celui -ci; lauteur y a ajout une quantit d'articles, a redress le sens d' un grand nombre d' autres, et leur a donn, dans la traduction, une acception plus convenable, plus propre et plus juste, tire des Dictionnaires de Mozin, de Filippi et dAdelung; Pour plus de commodit, il a rparti les Noms propres et les Nologismes par tout l'ouvrage, chacun sa place; il a eu soin d'accentuer les mots italiens dans le 2 et le 3 volume, ainsi que dans une grande partie du 1. Il a marqu les 'h aspirs, par un ', et a indiqu les verbes franais irrguliers.

  • En un mot, ce Dictionnaire runit tous les avantages qui en font, sous tous les rapports, un ouvrage commode, utile et trs peu dispendieux pour quiconque veut s'instruire dans les trois langues vivantes les plus ncessaires de nos jours, et qui permettent de se passer des autres Dictionnaires qu' on ne peut se procurer qu' un prix presque toujours onreux.

  • Que ce soit pour les plurilingues en gnral, pour les trilingues ou bilingues, le latin sert pendant longtemps de rfrence et de langue de dpart. Prface du Nouveau Dictionnaire franais-italien et italien-franais de Herm. Wiederholt publi Genve en 1677 et imprim au chteau de Duilier (Suisse):On a jug propos de rendre ce Dictionnaire Universel pour toutes les nations de la Chrtient et elles pourront avoir aisment lintelligence de litalien et du franais par la clef dune troisime partie o le latin est en tte.

  • Dictionnaires bilinguesLes dictionnaires bilingues prcdent historiquement en France les dictionnaires monolingues. Cette situation est le reflet dun tat linguistique o :le franais se substitue au latin dans les sciences et le droit. les relations commerciales sintensifient en Europe.la diffusion des connaissances entrane leur vulgarisation.

  • Le premier bilingue avec le franais comme langue dentre est leDictionaire franois-latin contenant les motz et les manires de parler franois tournez en latin de Robert Etienne (1539).http://artfl.atilf.fr/dictionnaires/ESTIENNE/index.htmhttp://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k505878.r=bpt6k505878.langFR

  • http://visualiseur.bnf.fr/CadresFenetre?O=NUMM-50587&M=chemindeferP. 15 : affaire

  • *

  • Dictionarium LatinogallicumRobert Estienne 1522Dictionnaire latin-franaishttp://www.ac-grenoble.fr/lycee/diois/Latin/archives/docs_et_articles/Dicos/Dictionnaire%20latin%20francais%20Robert%20Estienne.pdfDictionnaire latin-franais moderne (compilation Lebaigue 1881 et Gaffiot 1937)http://www.prima-elementa.fr/Dico.htm

    *

  • manus (797)Manus, huius manus, f. g. Main. []Immunis manus. Horat. Qui n'est point participant du faict, Innocente. []Manus niuea. Catul. Blanche comme neige. Oculatae nostrae sunt manus, credunt quod Vident. Plau. Je ne croy point en promesses, Il fault payer comptant. Parca manus. Horat. Chiche. Plena manu. Cic. A pleine main, Abondamment, Amplement, Copieusement. Medicas adhibere manus ad vulnera. Virgil. Mettre la main , etc.

  • La gnralisation de la dfinition et llimination de la traduction amne la rdaction des monolingues. En France, les premiers dictionnaires monolingues (Richelet 1680, Furetire 1690, Acadmie 1694) paraissent la fin du XVII. En Italie, le Vocabolario degli Accademici della Crusca est publi ds 1612.http://vocabolario.signum.sns.it/

  • Vocabolario degli Accademici della CruscaDI BASSA MANO. posto avverbialm. ha forza d' add. e vale, d' umil condizione, di piccolo affare. Lat. humili loco natus. Salust. Catellin. R. Vedevano che alcuni di bassa mano erano Senatori.DI MANO IN MANO. posto avverbialm. di tempo in tempo. Lat. deinceps. Dan. Par. 6. E sotto l' ombra delle sacre penne, Govern il Mondo di mano in mano.FUOR DI MANO. Lontano dall' abitato, ed ha forza d' aggiunto. Lat. devius. Bocc. n. 77. 28. Luogo molto solingo, e fuor di mano.

  • Les monolingues franaishttp://artfl.atilf.fr/dictionnaires/Thresor de la langue francoyse, tant ancienne que Moderne (Jean Nicot, 1606)http://artfl.atilf.fr/dictionnaires/TLF-NICOT/index.htmMain, f. monosyl. Manus. l'Espagnol et l'Italien le disent de mesmes, Mano. La main dextre, Dextera, vel Dextra. La main senestre ou gauche, Laeua, Sinistra. Main charge et pleine de quelque chose, Grauis manus. []

  • Main, page 385 (suite)Changer de main, c'est ores et proprement mettre d'une main en autre quelque chose que ce soit qu'on tienne en la main. Ores et par translation changer de seigneur et possesseur, selon ce on dit un fief changer de main c'est dire, de seigneur et possesseur d'iceluy, par vendition, donation, eschange, mort et autres manieres, Dominum commutare. Cela est prins ainsi, parce que ce mot Main se prent aussi pour pouvoir, possession et tenu, car on dit je l'ay en main, c'est dire, en ma puissance, tenu et possession, tout ainsi que Manus en Latin, dont est fait manumittere, mettre hors de sa puissance, domaine, et possession, un esclave.

  • pi (Page 480)Pi, m. monosyll. (Qu'aucuns escrivent par d, Pied, pour le faire differer de Pie f. dissyll. penac. Mais avec peu de raison, veu que les accens differens, et les ee masculin et feminin font entre les deux assez notoire difference) signifie ores le pi de toute personne, et beste, comme le Pi de Hercules, duquel le stade Olympique de Pises fut mesur.

  • Le Pi d'un cheval, d'un oiseau: et ores la mesure qui est de douze poulces, le poulce estant de douze lignes, laquelle sont mesures les perches au nombre de vingt piez, les toises au nombre de six piez, et les aulnes au nombre de trois piez sept poulces, huit lignes, qui est le pi que le Franois appelle pi de roy, auquel le pi geometrique, qui est de quatre dours ou palmes, le dour de quatre doigts, le doigt de quatre grains d'orge rapporte presques poinct juste, [] aussi ladicte mesure a est au premier estelonne au pi de l'homme.

  • Dictionaire historique et critique de Pierre Bayle, 1740 Etabli Rotterdam, Bayle tait au coeur du dbat intellectuel en Europe.Conu l'origine comme une rplique aux erreurs du Grand dictionnaire historique de Louis Morri, son dictionnaire reprsente un travail exemplaire de mthodologie critique. Il a t rdit tout au long du XVIII sicle (huit ditions publies en cinquante ans).Il a t appel l'"Arsenal des Lumires", a t pill et et traduit en anglais (1709 et 1734-1741) et en allemand (1741-1744).

  • CAPET CAPET (Hugues), Roi de France, le prmier de la troifieme Race. Il y auroit bien des chofes dire fur ce fujet; mais je me contente dobfever que le Pote Dante dbita un menfonge bien ridicule, lors quil dit que le pere de Hugues Capet etoit un Boucher (A). On prtend que Franois I fe mit extrmement en colere, quand il fut que Dante avoit parl de la forte. []

  • *

  • Dissertation sur les libelles diffamatoires (4:578)Je voudrois favoir de quelles raifons lempereur Augufte fe fervit, pour envelopper les libelles d