Intérêt de l’ablation par radiofréquence endoscopique dans le traitement des tumeurs endobronchiques

  • Published on
    11-Sep-2016

  • View
    217

  • Download
    5

Embed Size (px)

Transcript

  • Afches scientiques 1re partie A81

    public sur la possibilit de survenue de cet incident ainsi que sur sagravit.

    doi:10.1016/j.rmr.2011.10.255

    194Apport duhmopathZ. Berrada ,Z. BouayadService desMaroc

    Le lavage bsif dexplordans le diaglimmunoda intressconrmesdominancedge a tleucmie aiblastique (dt pose det/ou un syndopacits egerme dansDans les autneutrophilespatients taa t par la sfongiques, asauf dans uchoc septiqtic des infecdhmopath

    doi:10.1016

    195Intrt deendoscopendobronS. Aouadi , MService de p

    Introductionutilise danssieurs organpar une voieNous rappornique dans lObservationlaryngectomlome de la trduisant deablation paren deux samois na pasObservationune tumeurde la carnepique en 2 tabsence dede 8mois.Conclusion.une alternat

    inoprables. Lexprience de lendoscopiste est ncessaire ndviter les complications.

    doi:10.1016/j.rmr.2011.10.257

    - p

    latiologiba, Be deAlgr de

    ctionbritutiones dness etar lui c

    ts obeil uIMR1itudiit reladesier 2ts.frqula pluans edgnt rde

    quee, ontoirestes ethmebronc

    1016/

    rie

    ssali ,louade rhd, C

    ctiondue

    ne manams etaire

    patithorlavage bronchoalvolaire dans lesies malignesW. El Khattabi , H. Jabri , H. Af , A. Aichane ,

    maladies respiratoires, hpital 20-Aot, Casablanca,

    ronchoalvolaire (LBA) constitue un moyen peu inva-ation du poumon distal. Son apport est primordialnostic des infections pulmonaires en particulier chezprim. Nous avons men une tude prospective quidix patients hospitaliss pour hmopathies malignesavec atteinte pulmonaire. Il na pas t not de pr-de sexe (cinq hommes et cinq femmes). La moyenne de 37 ans. Les hmopathies taient rparties engu myloblastique (huit cas), leucmie aigu lympho-eux cas). Lindication du lavage bronchoalvolaire aevant lapparition dune symptomatologie respiratoiredrome fbrile associ des images radiologiques faitesxcaves dans tous les cas. Le LBA a permis disoler untrois cas (cryptococcus, aspergillus et bacille de koch).res cas, le LBA tait prdominance de polynuclairessans pouvoir isoler de germe. noter que tous les

    ient pralablement sous antibiothrapie, le traitementuite adapt aux rsultats du LBA (antibiothrapie, anti-ntibacillaires). Lvolution de linfection a t bonnen cas o un dcs est survenu dans un contexte deue. Nous soulignons lapport du LBA dans le diagnos-tions pulmonaires du patient immunodprim porteurie maligne.

    /j.rmr.2011.10.256

    lablation par radiofrquenceique dans le traitement des tumeurschiques. Mjid , G. Be Ali , S. Maalej , A. Mathlouthi , I. Driraneumologie D, hpital A.-Mami, Ariana, Tunisie

    . Lablation par radiofrquence est une procdurele traitement des tumeurs bnignes et malignes de plu-es dont le poumon. Cette technique peut tre utilisepercutane ou endoscopique.

    tons deux observations illustrant lintrt de cette tech-e traitement des tumeurs endobronchiques.no 1. Un patient g de 70 ans aux antcdents deie pour cancer du larynx a t hospitalis pour un papil-rache situ 7 cm de lorice de la trachostomie et80 % la lumire trachale. Le patient a bnci duneradiofrquence par voie endoscopique du papillome

    nces sans incidents. Le contrle endoscopique aprs sixmontr de rcidive.no 2. Une patiente ge de 53 ans, a t admise pourcarcinode typique du tronc souche gauche situe 1 cm. Elle a eu une ablation par radiofrquence endosco-emps sans incidents. Lvolution tait favorable avecrcidive la broscopie bronchique de contrle au bout

    Lablation par radiofrquence endoscopique constitueive thrapeutique des tumeurs endobronchique juges

    PO04

    196CorrpathoA. Talea ServicAbbes,b Facult

    Introdude saluLa pollde fumphnomPatientpoint pcaine qrsultaLappardu typeet longmorbid407ma1er janvRsultaque lasante,31 40tranchemalememaladiela consrantainrespirafrquenpar lascancer

    doi:10.

    197Image20 casN. MouA. AbdeServiceIbn-Roc

    Introduralisesilice.Cest ulementPatientpulmon2011.Tous lesscanneridmiologie

    n entre la pollution atmosphrique et leses respiratoires Sidi Bel Abbs, Algrie. Djahedb

    pneumologie, facult de mdecine, Sidi Sidi Belies sciences, Sidi Sidi Bel Abbes, Algrie

    . La pollution de lair pose un important problmede lenvironnement dans les pays en dveloppement.est gnre par les sources de poussires, de gaz etues aux dactivits anthropiques, mais galement auxnaturels.mthodes. La mthode utilise est celle mise auagence de protection de lenvironnement amri-onsiste mesurer les polluants et de comparer lestenus avec les valeurs toxicologiques de rfrences.tilis pour la mtrologie est un analyseur des gaz400 compact. En parallle des enqutes transversalesnales sont menes pour apprcier la frquence despiratoire. Il sagit dune tude observationnelle dehospitaliss au niveau du service de pneumologie du009 au 31 dcembre 2010.Lanalyse des morbidits selon les classes dge montreence des maladies se prsente dune manire crois-s basse est celle des moins ou gaux 20 ans celle desst la plus expose la pollution extrieure, cest lae la plus active. La tranche des 21 30 ans, est nor-pute la plus saine, or dans ltude la frquence decette classe est relativement importante, sans doutence du tabagisme, stress, oisivet. partir de la qua-remarque une volution importante des pathologies

    . Les exacerbations de lasthme sont beaucoup plusn fvrier. La population est particulirement touche, avec un taux de 37% de lensemble des malades. Lehique et la BPCO occupent une place particulire.

    j.rmr.2011.10.258

    de la silicose. travers une tude de

    H. Tabakh , I. Mimouni , A. Gharbi , N. Elbenna ,adiologie, hpital 20-Aot, centre hospitalierasablanca, Maroc

    . La silicose est une pneumoconiose brosante gn- linhalation de poussires minrales renfermant la

    aladie professionnelle dont le diagnostic est essentiel-nestique et radiologique.

    mthodes. tude rtrospective de 20 cas de silicosecolligs au service de radiologie 20-Aot entre 2006 et

    ents ont bnci dune radiographie standard et dunacique.