LA PARENTIFICATION - cftf.be ?· [1] Jean-François Le Goff est psychiatre des hôpitaux, actuellement…

  • Published on
    16-Sep-2018

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • [1]

    Jean-Franois Le Goff est psychiatre des hpitaux, actuellement chef de service l'EPS de Ville-vrard (93) pour le secteur de La Courneuve, Dugny et Stains.I l p r a t i q u e l a t h r a p i e familiale depuis 1974 en y introduisant la notion de dialogue dveloppe par les philosophes Martin Buber et Mikhal Bakhtine. Auteur d'articles et de travaux sur les t h r a p i e s f a m i l i a l e s , l a thrapie contextuelle et la perte de la langue d'origine publis en franais et anglais.

    Membre de l'American Family Therapy Academy (AFTA) et de l'IFTA (International family therapy association).

    LA PARENTIFICATIONConfrence le 2/12/2008 de 9h 15h la Maison des sports 12 Rue des Prmontrs 4000 Lige

    Par Dr Jean-Franois Le Goff

    La notion de parentification, qui est lune des plus anciennes notions en thrapie familiale, a t quelque peu dlaisse au profit dautres notions plus thoriques. Aujourdhui alors que les familles prennent des formes variables et parfois inattendues et que les relations parents enfants ne sont plus bases sur des tradi t ions hirarchiques, la notion de parenti f icat ion trouve une nouvelle actualit dans les familles monoparentales et dans les recompositions familiales. Au cours de cette journe, il sera possible dexaminer au travers dexemples cliniques lactualit de cette notion et les aspects positifs de la parentification. Un autre aspect , ce lu i de la parentification des thrapeutes, eux-mmes souvent anciens

    enfants parentifis attentifs la souffrance de lautre, pourra tre abord. Jean Franois Le G o f f e s t p s y c h i a t r e d e s hpitaux, chef de service, thrapeute familial. Il travaille dans la banlieue parisienne (La Courneuve).

    COT: 30 (25 pour les anciens candidats et les membres de ABIPFS).

    Les inscriptions ne sont valables quaprs paiement du montant ci-dessus sur le compte du C.F.T.F.: 001-0508097-87

    MODALITS DINSCRIPTION:

    PAR INTERNET cliquez ici

    PAR FAX au 04/342 62 53

    Octobre-Novembre-

    Dcembre 2008N91 Format Numrique

    C.F.T.F.CENTRE DE FORMATION A LA THERAPIE DE FAMILLE (A.S.B.L.)Rue Fabry, 11 4000 Lige-BelgiqueTl. 04 253 50 05

    J. Beaujean - Ch. Coulon - H. Schrod - J. Weber

    LETTRE

    CIRCULAIRE

    http://maps.google.be/maps?ie=UTF-8&oe=utf-8&rls=org.mozilla:fr:official&client=firefox-a&um=1&cid=0,0,12979262792356667132&fb=1&dq=Maison+des+sports+Li%2525C3%2525A8ge&daddr=Rue+des+Premontres+12,+4000+Liege&geocode=8190271286446062807,50.637663,5.574463&sa=X&oi=local_result&resnum=1&ct=directions-tohttp://maps.google.be/maps?ie=UTF-8&oe=utf-8&rls=org.mozilla:fr:official&client=firefox-a&um=1&cid=0,0,12979262792356667132&fb=1&dq=Maison+des+sports+Li%2525C3%2525A8ge&daddr=Rue+des+Premontres+12,+4000+Liege&geocode=8190271286446062807,50.637663,5.574463&sa=X&oi=local_result&resnum=1&ct=directions-tohttp://www.systemique.org/Cftf/Conferences.asphttp://www.systemique.org/Cftf/Conferences.asp

  • [2]

    Parentification et atteinte de la confiance Vous trouverez la totalit de cet article ici condition dtre inscrit

    Lenfant qui spuise donner pour soutenir ladulte finit par se considrer comme responsable de la mfiance relationnelle et il en est souvent accus. Cette perte de confiance va fragiliser les gnrations futures. Il est donc important de mettre le souci de prvention au cur de la dynamique thrapeutique.

    1. Lenfant prend des responsabilits crasantes pour le bien tre des parentsEn rapport avec le pass de perte, dabandon, de rejet ou de rupture vcu par les parents (qui les rend anxieux et craintifs), lenfant les protge dun monde extrieur considr comme hostile et perscutant (rle de soignant). La famille donne limpression dtre unie, mais ds que lenfant bauche un mouvement vers lindpendance, souvent au dbut de ladolescence, les craintes de perte et dabandon sont ractives entranant sa mise en accusation. Lenfant se trouve coinc dans une loyaut ne pas grandir .

    2. Le clivage des loyauts filialesLe clivage des loyauts filiales peut avoir des consquences particulirement graves pour lenfant : tentatives de suicides ou dpression. Dans ces situations, lenfant ne peut plus tre loyal lun de ses parents sans tre dloyal lautre, en rapport avec une mfiance tenace entre eux (pas toujours dans les situations de sparation). Lenfant se sacrifie au service dune confiance quil voudrait rtablir entre eux. Echouant, il se considre comme responsable de limpasse et coupable de lchec. La fragmentation de la loyaut filiale entrane une parentification lourde puisque chaque parent exige le soutien de lenfant contre lautre parent, parfois au travers de comportement rgressifs, immatures ou autoritaires alors que la souffrance de lenfant est dnie ou nglige.

    3. Non reconnaissance des parentsLa parentification peut signer lchec des parents reconnatre lattention et le dvouement de lenfant. Au contraire, il est critiqu et trait dgoste. Il ne fait jamais assez bien. Sans la reconnaissance dune personne significative de son entourage, lenfant se considre comme sans place dans la famille. Chacun de ses efforts pour donner est suivi dun refus. Dans ces conditions, lenfant fait lexprience dun monde sans confiance o il est injustement trait au point de gagner une lgitimit destructrice dont lutilisation ultrieure vis--vis dun tiers innocent aggravera la perte de confiance puisquil fera lui-mme lexprience de traiter lautre en objet et non en sujet. Ces enfant finissent par croire quils ne sont pas dignes de confiance et par intrioriser la mfiance comme organisateur des relations.

    4. Parentification et abusLa parentification peut galement signer lchec des parents et autres adultes significatifs reconnatre ce que lenfant a donn. A la place, il est critiqu et sa confiance est abuse. Mme le sacrifice de lenfant pour gagner la confiance choue. Lenfant gagne alors une lgitimit destructrice comme facteur de rparation dans un autre contexte. Cfr. Situations dinceste dveloppes plus tard.

    Le blocage de la reconnaissance

    Ce blocage est associ une perte de confiance et implique plusieurs gnrations. Quand les membres dune famille sont dans limpossibilit de reconnatre la contribution des autres, on peut supposer quil y ait un lien avec une parentification destructrice. En effet, cette impossibilit de gagner du crdit en reconnaissant la contribution de lautre renvoie trs souvent des zones de blocages issus de blessures et dinjustices antrieures.

    Vous trouverez ci-dessous quelques rfrences bibliographiques de Jean-Franois Le Goff: LENFANT, PARENT DE SES PARENTS - Parentification et thrapie familiale par Jean-Franois Le Goff aux ditions LHarmattan.

    Rponse lditorial de Luigi OnnisJean Franois Le GoffN4, 2001, Thrapie Familiale, parue le 15 Dcembre 2001Michel foucault et les thrapies familiales narrativesJean Franois Le Goff, Sad ChebiliN3, 1998, Thrapie Familiale, parue le 15 Septembre 1998THERAPEUTIQUE DE LA PARENTIFICATION :UNE VUE D'ENSEMBLEJean-Franois LE GOFFN3, 2005, Thrapie Familiale, parue le 15 Septembre 2005LES FAMILLES MONOPARENTALES SONT-ELLES LES OUBLIEES DES THERAPIES FAMILIALES ?

    http://systemique.be/spip/ecrire/?exec=articles&id_article=87http://systemique.be/spip/ecrire/?exec=articles&id_article=87http://mhsrvweb.medhyg.ch/revues/r_article.php4?article_id=69830059&num_char=0http://mhsrvweb.medhyg.ch/revues/r_article.php4?article_id=69830059&num_char=0http://mhsrvweb.medhyg.ch/revues/r_article.php4?article_id=99930144&num_char=0http://mhsrvweb.medhyg.ch/revues/r_article.php4?article_id=99930144&num_char=0http://mhsrvweb.medhyg.ch/revues/r_article.php4?article_id=99930144&num_char=0http://mhsrvweb.medhyg.ch/revues/r_article.php4?article_id=99930144&num_char=0http://mhsrvweb.medhyg.ch/revues/r_article.php4?article_id=99930168&num_char=0http://mhsrvweb.medhyg.ch/revues/r_article.php4?article_id=99930168&num_char=0http://mhsrvweb.medhyg.ch/revues/r_article.php4?article_id=99930168&num_char=0http://mhsrvweb.medhyg.ch/revues/r_article.php4?article_id=99930168&num_char=0

  • [3]

    Nous, intervenants de l'aide, du soin, de l'ducation et du contrle, sommes dconcerts par les individus ou les f a m i l l e s e n d t r e s s e s m u l t i p l e s e t l e s c a s complexes. Par dconcerts, nous entendons perplexes, p u i s s , m a i s a u s s i d p r o f e s s i o n n a l i s s , dpersonnaliss, dchirs dmembrs, cartels.Les frontires entre services, institutions, associations s 'es tompent , ce l l es des professions sont mises mal.L e f f r o i l g i t i m e q u e p r ovoquen t l e s p r o j e t s normatifs et ortho ducatifs en sant mentale ne doit pas nous faire renoncer la porte thrapeutique du travai l de rseau. Nous laisserions, dans ce cas, le champ libre ces projets et serions les responsables p a s s i f s d e l e u r dveloppement. Les individus ou les familles en dtresses multiples et les c a s c o m p l e x e s n o u s c o n v o q u e n t d a n s d e s "Champs de recouvrement" pluridisciplinaire et pluri-i n s t i t u t i o n n e l q u i l s frquentent plus souvent et connaissent mieux que nous. Nous nous retrouvons parfois bloqus dans les impasses douloureuses des "Cliniques de Consternation" ou des "Cliniques de Lamentations".La "Clinique de Concertation" propose une alternative ces deux cueils.

    E l le met au travai l une hypothse fragile, mais qui sest rvle productive : ce que nous qualifions parfois de chaos ou de manipulation malveillante, de l a p a r t d e s u s a g e r s e n d t r e s s e s m u l t i p l e s , c o n t i e n t d e s l m e n t s mthodologiques novateurs qui peuvent, si nous en prenons soin, enrichir ou c r e r l e " T r a v a i l Thrapeutique de Rseau".Nous retrouver "dconcerts" peut, au lieu de nous confiner au f ond d ' une impasse douloureuse, stimuler un travail extensif de thrapie, de prvention, de recherche et de formation, dans les conditions runies par les "Cliniques de Concertation".

    COT: 30 (25 pour les anciens candidats et les membres de ABIPFS).

    Les inscript ions ne sont valables quaprs paiement du montant ci-dessus sur le c o m p t e d u C . F . T . F . : 001-0508097-87

    MODALITS DINSCRIPTION:

    PAR INTERNET cliquez ici

    PAR FAX au 04/342 62

    53

    CLINIQUES DE CONCERTATION ET TRAVAIL DE RSEAUPar Dr J.-M. Lemaire le 29/01/2009 de 9h 15h Banque Dexia 7 Av. Destenay

    Attention changement de

    lieu

    Envoyez un collgueAidez vos collgues

    r e s t e r i n f o r m d e s

    c o n f r e n c e s e t d e s

    formations du CFTF en leur

    envoyant cet te Let t re

    Circulaire

    ENVOYER->

    http://www.systemique.org/Cftf/Conferences.asphttp://www.systemique.org/Cftf/Conferences.asphttp://maps.google.be/maps?f=q&hl=fr&q=avenue+Maurice+Destenay++7,+4000+Liegehttp://maps.google.be/maps?f=q&hl=fr&q=avenue+Maurice+Destenay++7,+4000+Liegemailto:cftfasbl@gmail.com?subject=Envoi%20aux%20m%C3%A9ls%20ci-dessous(un%20en-dessous%20de%20l'autre)mailto:cftfasbl@gmail.com?subject=Envoi%20aux%20m%C3%A9ls%20ci-dessous(un%20en-dessous%20de%20l'autre)

  • [4]

    Ladolescence progresse entre en fance e t ge adu l te en imprimant au temps familial de b r u s q u e s m o u v e m e n t s d a c c l r a t i o n e t d e ra lent issement. Parents et adolescents avancent et reculent dans un monde o les routes ne sont plus traces. A ce carrefour de l eu r v i e , en e f f e t , i l s partagent de faon aigu une croyance commune : celle de leur dissemblance. Il y a lutte entre vcus de dissemblance et ralit dappartenance. Parfois, dans cette lutte, lintensit des s y m p t m e s i m p o s e l hosp i ta l i sa t ion en mi l ieu psychiatrique. Elle est, il est vrai, cohrente avec limpuissance parentale et linaccessibilit de ladolescent. Lorsque linstitution a c c e p t e l e t r a n s f e r t d e r e s p o n s a b i l i t q u e s i g n e lhospitalisation-dsignation de ladolescent, elle confirme les parents dans leur incomptence et ladolescent dans sa solitude et sa qualit dtranger au monde familial. Lhospitalisation, quand elle savre indispensable, doit avoir pour object i f la ractivation des liens familiaux dans le sens dune requalification parentale. Des cas cliniques sur Groupes Thrapeutiques des Adolescents et des sances de Thrapie Familiale seront exposs.

    RFRENCES

    Vous trouverez sur le site

    systmique un extrait de louvrage auquel Elida

    Romano a particip et qui porte le

    titre :

    La famille adolescente aux

    ditions RS crit avec la collaboration de

    Bouley JC, Chaltiel P, Destal D,

    Hefez S, Rougeul F. en 2006.

    INSCRIPTIONS

    COT: 30 (25 pour les anciens candidats et les membres de ABIPFS).

    Les inscriptions ne sont valables quaprs paiement du montant ci-dessus sur le compte du C.F.T.F.: 001-0508097-87

    MODALITS DINSCRIPTION:

    PAR INTERNET cliquez ici PAR FAX au 04/342 62 53

    A PROPOS DE CETTRE LETTRE

    Si vous pensez cette lettre

    utile, envoyez-la quelques -unes de vos

    connaissances en leur demandant de sy

    inscrire en cliquant ici

    (ce qui normalement envoi un ml avec comme

    objet inscription).

    Dans le cas contraire si vous

    ne souhaitez plus recevoir cette lettre envoyez un ml en cliquant

    ici

    Dans ce cas vous pouvez

    peut-tre aussi l envoyer quelquun.

    Si vous avez t form au CFTF envoyez-nous ladresse

    suivante:

    cftfasbl@gmail.com vos coordonnes ou de personnes

    susceptibles dtre intresses. Merci

    LA FAMILLE ADOLESCENTE :si loin si prochepar Elida Romano le 16/02/2009 de 9h 15h Dexia 7 Av Destenay Lige

    Attention au lieu de la

    confrence

    http://systemique.be/spip/ecrire/?exec=articles&id_article=208http://systemique.be/spip/ecrire/?exec=articles&id_article=208http://systemique.be/spip/ecrire/?exec=articles&id_article=208http://systemique.be/spip/ecrire/?exec=articles&id_article=208http://www.systemique.org/Cftf/Conferences.asphttp://www.systemique.org/Cftf/Conferences.aspmailto:cftfasbl@gmail.com?subject=Inscriptionmailto:cftfasbl@gmail.com?subject=Inscriptionmailto:cftfasbl@gmail.com?subject=D%C3%A9sinscriptionmailto:cftfasbl@gmail.com?subject=D%C3%A9sinscriptionmailto:cftfasbl@gmail.com?subject=D%C3%A9sinscriptionmailto:cftfasbl@gmail.com?subject=D%C3%A9sinscriptionmailto:cftfasbl@gmail.com?subject=Ancien%20du%20CFTFmailto:cftfasbl@gmail.com?subject=Ancien%20du%20CFTFhttp://maps.google.be/maps?f=q&hl=fr&q=avenue+Maurice+Destenay++7,+4000+Liegehttp://maps.google.be/maps?f=q&hl=fr&q=avenue+Maurice+Destenay++7,+4000+Liege

Recommended

View more >