Le tourisme, une opportunité pour dynamiser les villes moyennes

  • Published on
    05-Jan-2017

  • View
    213

  • Download
    1

Embed Size (px)

Transcript

  • Actes du colloque Le tourisme, une opportunit pour dynamiser les villes moyennes

    FMVM juin 2010

    1

  • Actes du colloque Le tourisme, une opportunit pour dynamiser les villes moyennes

    FMVM juin 2010

    2

    Actes du colloque

    LE TOURISME, UNE OPPORTUNITE POUR DYNAMISER LES VILLES MOYENNES

    Jeudi 10 juin 2010 - Palais du Luxembourg

    Sommaire Discours douverture Bruno Bourg-Broc, dput-maire de Chlons-en-Champagne, prsident de la FMVM 3 Prsentation des grandes tendances du tourisme et des enjeux pour les villes moyennes Luc Deschamps, directeur du cabinet dingnierie touristique MaHoC 4 La ville moyenne dans son territoire touristique 5 Le e-tourisme, opportunit pour le dveloppement touristique des villes moyennes 8 La place de lhabitant dans la stratgie touristique des villes moyennes 12 Discours de clture Renaud Donnedieu de Vabres, ancien ministre, prsident dAtout France 14 Dbats avec la salle 16

    La FMVM Association cre en 1988, prside par Bruno Bourg-Broc, dput-maire de Chlons-en-Champagne, la Fdration des

    Maires des Villes Moyennes (FMVM) regroupe les maires des villes centre dont la population est comprise entre 20 000 et

    100 000 habitants ainsi que les prsidents des intercommunalits fiscalit propre qui intgrent une ville moyenne. La FMVM identifie et tudie les spcificits des villes moyennes et de leurs agglomrations, ples dquilibre entre

    les mtropoles rgionales et les territoires ruraux. Les villes moyennes et leurs intercommunalits sont des lieux de convergences et de mobilisation des nergies urbaines et rurales, o la qualit de vie constitue un facteur fort

    dattractivit.

    Organe de rflexion et de conseil, elle est une force de proposition pour la dfense et la reconnaissance des villes moyennes et de leurs intercommunalits. Paritaire dans ses instances de dcision, la FMVM compte 191 adhrents.

  • Actes du colloque Le tourisme, une opportunit pour dynamiser les villes moyennes

    FMVM juin 2010

    3

    Discours douverture Bruno BOURG-BROC, dput-maire de Chlons-en-Champagne, prsident de la FMVM

    Les villes moyennes sont des villes touristiques, comme le prouve lafflux de visiteurs qui parcourent nos villes chaque anne : touristes franais ou trangers, hommes daffaires et excursionnistes, jeunes visiteurs et familles. Certes, toutes nos villes ne sont pas des destinations touristiques videntes . Mais chacune dentre elles dispose datouts rels qui ne demandent qu tre valoriss : les visiteurs aiment y dambuler pied ; les touristes y dcouvrent des trsors cachs de lart et du patrimoine ; les excursionnistes partent sillonner le territoire alentour. Nos villes moyennes offrent les avantages de la ville (la qualit de ses services, son animation) tout en conservant la douceur de vivre des villes taille humaine. Les lus ont un rle particulier jouer pour valoriser ces atouts. Ce sont les maires et les prsidents dintercommunalit qui peuvent seuls rassembler tous les acteurs travers une stratgie commune, et tisser des liens avec les autres collectivits lchelle du territoire. Cest des lus galement que dpend, pour beaucoup, la qualit de laccueil rserv aux visiteurs. Les politiques municipales et intercommunales ont en effet un impact direct sur lattractivit de la ville, quil sagisse dilluminer les difices, damliorer le rseau de transports ou de rendre les rues plus propres. Cest pourquoi les maires des villes moyennes et les prsidents des intercommunalits doivent collaborer troitement avec les directeurs doffice de tourisme, les commerants et les prestataires privs, et impliquer leurs habitants dans la promotion de la ville. Avant de vous faire dcouvrir les tmoignages des lus et des professionnels du tourisme, je

    voudrais rappeler en quelques mots laction de la FMVM en matire de tourisme. La FMVM travaille depuis plusieurs annes la promotion des atouts touristiques de ses adhrents, en sassociant des publications ou en nouant des partenariats. La FMVM dveloppe galement son expertise en participant des groupes de travail sur le tourisme. Elle a ainsi publi en 2007 une tude sur les pratiques et attentes des visiteurs, en partenariat avec ODIT France et la DATAR. Elle participe actuellement la rdaction dun guide pratique sur le tourisme urbain, pilot par Atout France. Elle vient, enfin, de publier avec la Caisse des dpts une tude sur le e-tourisme. La runion-dbat qui se tient aujourdhui est un autre signe fort de lengagement des villes moyennes dans le champ du tourisme. Au cours des trois tables rondes thmatiques, des lus et des professionnels du tourisme nous prsenteront les projets innovants mens dans des villes moyennes ou une plus vaste chelle pour dvelopper lattractivit touristique des territoires. Certains dentre eux ont mis en rseau les acteurs dun territoire pour laborer des stratgies sur un bassin touristique largi. Dautres ont utilis les TIC pour aller la rencontre des visiteurs sur Internet. Dautres encore ont rflchi la place de lhabitant dans leurs politiques touristiques. Toutes ces initiatives sont riches denseignements pour les villes moyennes et les tables rondes, denses et rythmes, seront suivies dchanges constructifs. Ces changes, jen suis certain, ne manqueront pas de faire natre des ides pour valoriser davantage encore la destination villes moyennes .

  • Actes du colloque Le tourisme, une opportunit pour dynamiser les villes moyennes

    FMVM juin 2010

    4

    Prsentation des grandes tendances du tourisme et des enjeux pour les villes moyennes Luc DESCHAMPS, directeur du cabinet dingnierie touristique MaHoC

    La ville est aujourdhui une destination touristique majeure. Premire destination des clientles trangres, deuxime destination des clientles franaises, elle bnficie dune dpense touristique leve, notamment de la part des trangers. Plusieurs volutions sociodmographiques favorisent le dveloppement actuel du tourisme en ville : la rduction du temps de travail, le fractionnement des sjours, la mobilit personnelle et professionnelle, le dveloppement priurbain. A ces facteurs sajoutent des volutions technologiques : la mise en ligne dune information plus prcise et plus dense, le renouvellement permanent des offres (grce lvnementiel et aux produits thmatiques), les rservations de dernire minute par des visiteurs aguerris aux nouvelles technologies. Enfin, lattractivit des villes sappuie sur un ensemble datouts : laccessibilit de la plupart des grandes et moyennes villes, loffre dhbergement et de restauration varie, les efforts des villes en matire danimations et dvnementiel, les oprations de rnovation urbaine en cours. Au sein de cette offre, les villes moyennes prsentent des spcificits marques. Destination multiforme (selon les caractristiques de la ville et de son environnement), la ville moyenne est le lieu o se rencontrent des motivations varies : tourisme daffaires, dagrment, culturel, sportif... Le march du tourisme dans les villes moyennes, en partie dsaisonnalis, se concentre toutefois sur les courts et trs courts sjours (week-ends et week-ends prolongs). Les villes moyennes attirent, enfin, une vaste palette de clientles : juniors, jeunes adultes et seniors ; visiteurs revenus modestes ou levs ; clientles organises ou improvisatrices ; Franais ou trangers... Face une concurrence accrue en France et en Europe, les villes moyennes peuvent se

    distinguer grce plusieurs atouts, mis en avant dans les tudes de la FMVM (tude de 2006 et 2008 sur les pratiques et attentes des visiteurs franais et trangers , en partenariat avec la DATAR et ODIT France ; tude de 2010 sur le e-tourisme, en partenariat avec la CDC). 1) Le lien fort entre la ville-centre et son

    territoire : prs de la moiti des visiteurs sortent de la ville sils se sont renseigns auparavant sur le territoire. Dans un rayon moyen de 50 km autour de la ville-centre, les touristes visitent les villages et les sites alentour, pratiquent des activits balnaires ou dcouvrent une thmatique spcifique (le vignoble, le patrimoine, le shopping, le tourisme industriel...).

    2) La valorisation des villes moyennes sur

    Internet : 77% des Franais prparent leurs vacances par des recherches approfondies sur le Web. A partir denvies et de projets constitus par le bouche--oreille et les mdia, le visiteur se renseigne en ligne (notamment sur les hbergements disponibles, loffre culturelle et commerciale, les animations proposes) et passe de lenvie lachat concret grce aux centrales de rservation. Internet est ainsi devenu la premire source dinformations pour prparer son voyage, et plus d'un partant sur 3 a rserv ses vacances en ligne en 2008.

    3) Lhabitant, premier agent daccueil et de

    promotion de la ville : bnficiaires directs des retombes conomiques et sociales du tourisme, les habitants sont des consommateurs fidles (50% des clientles franaises interroges lors dun dplacement touristique sont originaires de la rgion) et des hbergeurs (les premiers hbergeurs en termes de nuites). Ils portent galement lidentit de leur territoire et en deviennent les ambassadeurs.

  • Actes du colloque Le tourisme, une opportunit pour dynamiser les villes moyennes

    FMVM juin 2010

    5

    Table ronde 1

    LA VILLE MOYENNE DANS SON TERRITOIRE TOURISTIQUE

    La ville centre est la dynamo du territoire. Elle reste emblmatique et constitue une entre stratgique sur un bassin touristique qui dpasse les limites administratives de la ville et parfois mme des communauts adjacentes. Pour que la destination ville moyenne soit performante et rponde aux attentes de consommation des touristes, les villes moyennes doivent dune part, proposer des temps forts urbains (de loisirs, de culture, de shopping), selon les profils de clientles, la dure des sjours, et les temps de la ville (matine, aprs-midi, soire, nuit) et dautre part, formuler une proposition touristique labore avec des sites majeurs ou secondaires situs hors de la ville, incitant les visiteurs dambuler sur un territoire plus vaste et allonger ainsi leur temps de sjour. Il sagit l de constituer une proposition touristique mettant en avant les plus-values territoriales autour de thmatiques identitaires.

    Le territoire autour de la ville-centre : un atout pour les villes moyennes

    Pierre DARTOUT, dlgu interministriel lAmnagement du territoire et lattractivit rgionale

    En introduction, je voudrais citer une rflexion de Renaud Donnedieu de Vabres lors de linstallation du conseil dadministration dAtout France : le tourisme (et la culture) sont considrs comme des dpenses, alors que la recherche et lducation sont considrs comme des investissements . Beaucoup de progrs restent faire pour raliser combien le tourisme est source de richesses, dactivit et demplois pour nos territoires. Reprsentant 196 000 entreprises et une valeur ajoute de 29 milliards deuros par an, le tourisme reprsente un potentiel considrable pour la France, premire destination touristique au monde. En 2006 et 2008, la FMVM, la DATAR et ODIT France ont men une enqute sur les pratiques et attentes des visiteurs franais et trangers dans les villes franaises. Il en ressort que : - La ville est la deuxime destination des

    touristes (aprs le littoral). - Les visiteurs qui sjournent en ville plus de

    deux nuites pratiquent lexcursionnisme sur le territoire alentour, dans un rayon moyen de 50 km. Ce rayonnement sur lensemble du territoire alentour est une grande chance pour la ville-centre et pour les communes voisines.

    - Le tourisme urbain est fortement consommateur de services, notamment de shopping.

    Ltude conclut ainsi que la ville ne peut pas tre spare de son territoire, ni le territoire, de la ville. Par exemple, les villes situes sur la cte Atlantique capitalisent sur leur positionnement littoral, et le littoral bnficie en retour de loffre culturelle et patrimoniale des villes (telles que Quimper ou Saint-Malo). Chaque ville moyenne peut jouer sur ce cumul dattractivit entre la ville-centre et son territoire, en sappuyant sur ses atouts spcifiques. Ainsi, dans le Grand Est franais, Verdun dveloppe le tourisme de mmoire en valorisant son patrimoine historique ; Saint-Di-des-Vosges renforce sa fonction daccueil en organisant le Festival international de gographie (en lien avec les richesses naturelles des Vosges) ; Charleville-Mzires a un potentiel touristique fort, limage du territoire voisin des Ardennes belges. Il est capital que les territoires prennent au srieux lactivit touristique, cratrice de richesses et demplois au mme titre que lactivit industrielle. Par exemple, en Vende et dans le Pays Basque, cest lactivit touristique et agricole qui a permis de dvelopper le tissu industriel. Loin de concurrencer les autres secteurs dactivit, le tourisme est ainsi venu les renforcer.

  • Actes du colloque Le tourisme, une opportunit pour dynamiser les villes moyennes

    FMVM juin 2010

    6

    Certes, des effets pervers peuvent natre de lactivit touristique. Ainsi, lafflux de retraits dans les territoires renchrit les prix du march foncier et oblige les salaris se loger loin de leur lieu de travail. Ces effets pervers exigent des politiques fortes de la part des lus.

    En somme, le tourisme est un secteur conomique essentiel pour notre pays. Il suppose une vritable confiance des territoires dans leurs atouts propres, et un travail en rseau des collectivits. Les villes moyennes peuvent ainsi bnficier de lexprience dautres villes proches, villes moyennes ou mtropoles.

    Lorganisation en rseau des villes moyennes : le cas de la rgion PACA

    Yannick LE MAGADURE, directeur adjoint du Comit rgional de tourisme de Provence-Alpes-Cte dAzur

    Constitue autour de grandes units urbaines (Marseille, Aix-en-Provence, Toulon et Nice), lactivit touristique de la rgion PACA sappuie galement sur un rseau dense de villes moyennes (parmi lesquelles : Antibes, Frjus, Hyres, Martigues, Arles...). La visite des villes est donc la premire motivation de venue des touristes franais et trangers, quil sagisse de tourisme dagrment (balnaire et nautique), de tourisme daffaires ou dexcursionnisme. Les villes moyennes reprsentent 12% de cette offre de courts sjours urbains dagrment en rgion PACA (une part quasi gale celle des grandes villes). Ce chiffre recouvre cependant des ralits touristiques diverses : les villes moyennes de PACA peuvent ainsi tre rparties selon

    - leur bassin touristique : sur le littoral (Frjus, Saint-Raphal, Hyres, Antibes, Martigues, Arles, La Ciotat), au cur de territoires ruraux (Salon-de-Provence, Gap, Draguignan, Digne-les-Bains), la priphrie de grandes villes (Aubagne, La Valette-du-Var, Cagnes-sur-Mer) ;

    - leur offre touristique : une offre complte (en tourisme culturel, tourisme daffaires, tourisme balnaire et nautique, et shopping) marque

    par un pic estival, Antibes, Frjus, Saint-Raphal et Hyres ; un tourisme plus diffus dans des territoires ruraux (tourisme culturel, tourisme de nature) Salon-de-Provence, Draguignan...

    - leur organisation institutionnel...