Notions fondamentales en immunologie - afvp. allergo-Franco... · 18 AFVP Monographie – Maladies

  • View
    214

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Notions fondamentales en immunologie - afvp. allergo-Franco... · 18 AFVP Monographie – Maladies

  • 18

    AFVP Monographie Maladies allergiques

    Chapitre 3

    Notions fondamentales en immunologie

    Dr. Joseph de LOYE

    Allergologue

    17 Avenue Gabriel Pri Rsidence Beethoven. 95500 GONESSE

    jdeloye002@sfr.fr

    Dr. Linh PHAM VAN

    Universit de Mdecine de Hai Phong. Service de Pneumologie, Hpital Viet-Tiep

    linh.phamvan@gmail.com

    Dr. Michle RAFFARD

    Allergologue - Centre Mdical de lInstitut Pasteur

    75 rue de lEglise 75015 PARIS

    mraffard@free.fr

    Pr. Anh-Tuan Dinh-Xuan

    Dr. Sy Duong-Quy

    Dr. Thong Hua-Huy

    Dr. Nhat Nam Le-Dong

    Service de Physiologie-Explorations Fonctionnelles

    Universit Paris Descartes,75014, Paris

    anh-tuan.dinh-xuan@cch.aphp.fr

    mailto:jdeloye002@sfr.frmailto:linh.phamvan@gmail.commailto:mraffard@free.frmailto:anh-tuan.dinh-xuan@cch.aphp.fr

  • 19

    AFVP Monographie Maladies allergiques

    Chapitre 3-a

    Nouvelle nomenclature en allergie (Michle RAFFARD)

    Des dfinitions prcises des maladies allergiques et des termes comme hypersensibilit, allergie et atopie ont t proposes ces dernires annes par un groupe international dexperts [1, 2] qui a tabli une nouvelle nomenclature au vu des rcentes donnes immunologiques. Les maladies allergiques communes y sont dtailles : rhinite, conjonctivite, asthme et maladies cutanes. Pour ces dernires il est rappel [3], que contrairement au tractus respiratoire, pour lequel la symptomatologie est plutt uniforme, au niveau de la peau, une grande varit de maladies diffrentes prsentant des mcanismes pathogniques distincts peuvent se manifester.

    Le terme hypersensibilit est utilis comme terme gnral et le terme allergie est rserv aux ractions cliniques dans lesquelles un mcanisme immunologique est avr ou fortement souponn et non toutes sortes de ractions inattendues de la peau et des muqueuses y compris toutes sortes de ractions indsirables controverses aux aliments et aux additifs alimentaires [1] (Tableau 1).

    Hypersensibilit

    Lhypersensibilit provoque des symptmes ou des signes cliniques objectivement reproductibles, initis par une exposition un stimulus dfini, une dose tolre par des sujets normaux.

    Allergie

    Lallergie est une raction dhypersensibilit initie par des mcanismes immunologiques. Elle peut

    tre mdiation humorale ou cellulaire.

    Atopie

    Latopie est une tendance personnelle ou familiale produire des anticorps IgE en rponse de faibles doses dallergnes, gnralement des protines, et dvelopper des symptmes typiques comme lasthme, la rhinoconjonctivite ou leczma.

    Allergnes

    Les allergnes sont des antignes, le plus souvent protiques ragissant avec des anticorps le plus souvent IgG et IgE, stimulant une hypersensibilit par un mcanisme immunologique. De sources naturelles complexes, ils sont gnralement constitus de protines par enchanement linaire dacides amins et en 3 dimensions (conformationnel). Les sites de fixation des IgE sont les pitopes. Leur poids molculaire varie de 3 90 kD. Il existe des allergnes majeurs et mineurs : les allergnes majeurs sont reconnus par plus de 50% des patients.

    Les produits chimiques de faibles poids molculaires sont appels haptnes comme dans certains cas deczma de contact (nickel).

  • 20

    AFVP Monographie Maladies allergiques

    Tableau 1. La rvision de la nomenclature.

  • 21

    AFVP Monographie Maladies allergiques

    Bibliographie

    1. Johansson SGO, Bousquet J, B. Wutrich et al. Rvision de la nomenclature de lallergie. Prise de position de lEAACI par le groupe de lEAACI charg de la nomenclature. Allergy 2001;56:812-24.

    2. Traduction par D Vervloet Rev fr Aller Immunol Clin 2004;44:218-230.

    3. Johansson SGO et al. Revised nomenclature for allergy for global use : report of the Nomenclature Review Committee of the World Allergy Organisation, JACI 2004;113:832-6.

  • 22

    AFVP Monographie Maladies allergiques

    Chapitre 3-b

    Les immunoglobulines E ou IgE (Joseph de LOYE)

    Introduction

    Les Immunoglobulines E reprsentent quelques nanogrammes de glycoprotines par millilitre. Limmunoglobuline G est de 10 000 1 million de fois plus abondante que lIgE. (1). Ltude dun mylome a permis la dcouverte de lIgE en 1967 parce que cette protine tait produite en grande quantit (2).

    LIgE comme toute Immunoglobuline a la silhouette dun Y majuscule. Elle est constitue de deux chanes lourdes epsilon et de deux chanes lgres kappa ou lambda. Cette IgE a deux bras anticorps, les fragments F(ab), spcifiques de lallergne. Le site anticorps a une conformation dans lespace complmentaire dun pitope dallergne. Il agit comme une pince sucre lorsquon saisit un cube de sucre cristallis. Un bras de la pince est une chane lgre, le bras oppos de la pince est lextrmit de la chane lourde epsilon. La chane epsilon de 72 kDa contient environ 550 acides amins, elle a 4 domaines C constants et un domaine V variable. LIgE complte de 190 kDa est particulirement riche en hydrates de carbone.

    Taux normal des IgE

    Le taux est lev partir de 113 kU/l (soit une moyenne gomtrique de 17,4 kU/l + 2 carts type), chez lenfant il convient de se reporter aux tableaux fournis par les fabricants de ractifs, sachant quil y a un petit pic vers lge de 10 ans autour de 22 kU/l (3, 4) (Fig.1 et 2).

  • 23

    AFVP Monographie Maladies allergiques

    Machinerie des IgE

    Une cellule prsentatrice dantigne (CPA) capte un antigne. Par convention cet antigne qui induit des IgE sappelle allergne. La Cellule Prsentatrice dAntigne est la cellule de Langerhans ou bien la cellule dendritique circulante. Elle va prsenter lallergne un lymphocyte T qui va dcouper lallergne en petits peptides : il lapprte pour les lymphocytes B. La scrtion de cytokine IL-4 et IL13 entrane le lymphocyte B se transformer en plasmocyte, cellule scrtrice danticorps. Les IgE sont formes partir des IgM, des IgG et des IgA par commutation de classe dimmunoglobuline. Cette commutation en IgE survient dans les bronches des asthmatiques et les divers tissus des atopiques : peau et muqueuses intestinale, respiratoire et conjonctivale. LIgE circulante a une demi-vie de deux jours et demi mais la fixation cellulaire prolonge son action. LIL-4 promeut la synthse des IgE.

    Les recepteurs a immunoglobuline E

    Il existe sur les cellules comptentes 2 sortes de rcepteurs trans-membranaires pour les IgE appels Fc RI ou RII soit Fc pour le fragment Fc par lequel se fixe lIgE, puisquil sagit dune immunoglobuline de type E, I pour les rcepteurs de forte affinit et II pour ceux de faible affinit.

    - Fc RI sur les cellules suivantes :

  • 24

    AFVP Monographie Maladies allergiques

    o Mastocytes

    o Basophiles

    o Cellules dendritiques : cellules pithliales de la cavit buccales, cellules de Langerhans de la peau

    o Eosinophiles

    - Fc RII ou CD 23 sur les cellules suivantes :

    o Eosinophiles

    o Neutrophiles

    o Plaquettes

    Lexpression du rcepteur FcRI est modulable, elle est augmente par la prsence dIgE qui stabilise le rcepteur la surface. Elle lest aussi par lIL-4 qui promeut sa synthse. Les mastocytes et basophiles ont une densit de rcepteurs accrue quand la production dIgE est augmente.

    La sensibilisation

    Les IgE circulantes vont se fixer sur les basophile du sang et sur les mastocytes des tissus. Les basophiles ont environ 150 000 rcepteurs de forte affinit par cellule et les mastocytes 300 700 000. LIgE (Fig.3) se fixe par le fragment Fc. La fixation se produit au niveau du domaine constant C3 de la chane lourde epsilon. Cette fixation de lIgE sappelle sensibilisation, elle persiste et conduit, en cas de nouvelle prsentation de lallergne, une raction immuno-allergique.

    La raction immuno allergique

    Lallergne, quand il est multivalent, se fixe sur plusieurs sites anticorps Fab dIgE voisines elles-mmes fixes sur des rcepteurs des mastocytes (Fig. 3, 4]. On dit quil y a pontage entre deux IgE (ou plusieurs IgE) [5] accroches par leurs site anticorps Fab lallergne dune part en cl de vote et fixes par leur site pied sur le rcepteur de forte affinit. Les rcepteurs mastocytaires se rapprochent, activent les cellules induisant une cascade de ractions enzymatiques. Cette cascade aboutit une libration de mdiateurs prforms comme lhistamine et de mdiateurs no forms, les leucotrines LTC4, LTD4 bronchoconstricteurs, des cytokines (agents intermdiaires entre les cellules), en particulier lIL-5. Cet IL-5 va attirer les polynuclaires osinophiles sur le lieu de la raction. On voit ici le principal lien entre IgE et osinophilie dans la raction allergique. La prsence dIgE circulante suggre que les basophiles et les mastocytes sont recouverts dIgE, mais cela ne suffit pas pour affirmer : Allergie. On parle de sensibilisation.

    Dans une ambiance Th2 la dfense immunitaire sorienterait vers les IgE.

  • 25

    AFVP Monographie Maladies allergiques

    Rgion C3

    Allergne

    Site de

    fixation

    IgE

    Activit Tyrosine kinase

    Mastocyte

    La rac