Prأ©sence extraterrestre - MUFON ... personnel sur la prأ©sence extraterrestre au cours de notre histoire

  • View
    4

  • Download
    2

Embed Size (px)

Text of Prأ©sence extraterrestre - MUFON ... personnel sur la prأ©sence extraterrestre au cours de notre...

  • MUFON Mutual UFO Network -------- est. 1969 ------

    Québec

    Mars 2018

    No 10

    1

    Présence extraterrestre

    Au sommaire :

    Le mot du directeur : Marc St-Germain...

    DOSSIER – Comparaisons des procédures rapportées par les

    abductés au cours des enlèvements et celles de la médecine actuelle

    La chronique de Céline : Sylvie Lamothe, nouvelle enquêtrice

    Nouvelles ufologiques d’outre-Atlantique : Pascal Fechner

    Les événements à venir : Le Séminaire MUFON Québec 2018

    Les nominations et promotions du trimestre (Québec et France)

  • Le mois de mars est toujours un mois important pour MUFON Québec. Non seulement en raison de l’arrivée du printemps,

    mais aussi en raison des préparatifs pour le séminaire annuel. Cette année, nous en sommes à notre quatrième édition et nous

    avons de plus en plus de participants. Pour ce qui est de l’information partagée durant cet événement, elle aussi évolue avec le

    temps. Nous n’en sommes plus à tenter de prouver qu’un pourcentage des ovnis rapportés sont des vaisseaux utilisant des

    technologies avancées et qu’il y a bel et bien une présence exogène sur Terre. Le MUFON a amassé suffisamment de preuves,

    qu’elles soient factuelles, documentaires, testimoniales ou sous forme d’évidences corroboratives depuis 1969 pour affirmer hors de

    tout doute que notre planète est visitée et habitée par d’autres espèces que la nôtre. Le problème ne se situe donc pas au niveau de

    la preuve, mais plutôt au niveau de l’acceptation sociale. Les gens sont-ils prêts à entendre la vérité ? Sont-ils prêts à entendre que

    notre société est construite sur un mensonge millénaire ? Le Séminaire annuel du MUFON est justement une occasion pour partager

    de l’information obtenue grâce aux recherches et aux enquêtes de terrain. J’avoue moi-même avoir été dépassé au cours de mes

    enquêtes de terrain par des témoignages et devoir attendre un certain temps avant de pouvoir les partager. La raison étant que je

    devais vérifier la crédibilité du témoin, mais aussi, je devais m’assurer que les informations rapportées étaient véridiques.

    Quelquefois, cela peut prendre des semaines, des mois ou des années avant de trouver des évidences supplémentaires qui

    viendront confirmer ou rejeter les informations partagées par un témoin d’observation d’ovni. C’est derniers mois, les circonstances

    ont fait que j’ai obtenu des évidences venant corroborer des cas datant de plusieurs années. Un de ces cas est directement lié à

    l’observation d’ovni de la Place Bonaventure ayant eu lieu à Montréal en novembre 1990. Il y a deux ans déjà, j’avais demandé à

    Philippe-Emmanuel Faure, un de nos enquêteurs de terrain, de rouvrir l’enquête et de tenter de contacter des témoins de l’incident. 2

  • À ma très grande surprise, Philippe-Emmanuel avait non seulement réussi à contacter certains des témoins connus de

    l’époque, mais il avait réussi à interviewer des témoins qui n’avaient jamais partagé leur expérience à quiconque. Toutefois, les

    informations partagées par ceux-ci étaient tellement incroyables que Philippe-Emmanuel avait classé celles-ci comme non crédibles.

    C’est au cours d’un voyage que nous avons effectué ensemble pour aller aux Archives nationales à Ottawa que nous en avons

    profité pour discuter de nos cas les plus incroyables. Philippe-Emmanuel m’avait alors mentionné qu’un de ses témoins lui avait dit

    avoir été à bord d’un immense vaisseau qui se tenait au-dessus de Montréal et qu’il y avait plusieurs autres personnes avec lui. J’ai

    donc demandé à Philippe-Emmanuel si le témoin lui avait mentionné la date de cet événement et j’ai vu un déclic dans ses yeux. Il a

    immédiatement pris son cellulaire et contacté ce témoin pour lui demander. La réponse du témoin fut qu’il ne se souvenait pas de la

    date exacte, mais qu’il se souvenait que c’était dans les années 1990 et qu’il y avait une joute du Canadien cette soirée-là… La

    première chose que Philippe-Emmanuel fit en arrivant aux Archives fut de chercher dans les journaux du 8 novembre 1990 pour voir

    si le Canadien avait joué la veille et, effectivement, il y avait eu une joute cette soirée-là. Même s’il ne s’agissait pas d’une preuve

    absolue que tout ce que témoin disait était vrai, cela signifiait que ce témoignage était lié directement à l’observation de Place

    Bonaventure et que des enlèvements ont eu lieu cette soirée-là. Philippe-Emmanuel a donc poursuivi cette piste en tentant de garder

    l’esprit ouvert et a découvert que non seulement ce cas n’est pas unique, mais que certains enquêteurs de l’époque étaient arrivés à

    la conclusion que cet événement particulier était en fait un enlèvement de masse… Récemment, en passant en revue certaines de

    mes anciennes entrevues, je suis tombé sur un de ces cas que j’avais mis de côté. C’est en écoutant le récit de cette dame que

    j’avais interviewée en 2015 que j’ai réalisé qu’il s’agissait d’un témoignage lié à l’observation de la Place Bonaventure. Ce qu’elle

    racontait toutefois était à la fois fascinant et incroyable… Elle avait vu monter les gens un à un dans un de ces vaisseaux dans un

    faisceau de lumière ! Son témoignage sera diffusé durant le prochain Séminaire à Mont-Tremblant. 3

  • Les informations que nous avons sur le phénomène ovni et les enlèvements extraterrestres proviennent des travaux de

    recherche d’ufologues et de scientifiques de domaines variés. Certains ont même approfondi la recherche grâce à

    l’utilisation d'hypnose de régression sur les cas d’enlèvement où du temps manquant avait été décelé. Avec le temps, ces

    chercheurs ont obtenu suffisamment d’éléments concordants pour réussir à déterminer que la plupart des victimes

    d’enlèvement (les abductés) auraient subi des examens médicaux, lesquels sont semblables d’un témoignage à l’autre.

    C’est sur la base des informations que j’ai obtenues suite à mes propres recherches sur les abductions qu’il m’a été

    possible de faire un parallèle avec nos propres instruments médicaux et ceux décrits par les témoins lors de ces

    procédures involontaires. Il paraît donc évident que les abductions rapportées ici sont bien réelles et ne sont pas une

    nouvelle forme de pathologie psychologique comme certains détracteurs l’affirment depuis des années. Je vais donc

    énumérer quelques-unes des procédures médicales les plus fréquemment rencontrées chez les abductés tout en

    démontrant les similarités possibles avec notre technologie actuelle. Cette comparaison nous aidera à déterminer la nature

    de chacune de ces procédures rapportées par les abductés et pourra améliorer la compréhension du phénomène des

    abductions dans son ensemble. 4

    Chercheur indépendant, Alain Des Roches s'intéresse au phénomène ovni depuis tout son jeune âge. Il a fait des recherches à titre personnel sur la présence extraterrestre au cours de notre histoire et jusqu’aux temps les plus reculés. Il a également développé un intérêt pour les sciences, le paranormal et la parapsychologie, ce qui lui a permis d’établir des correspondances entre ces différents domaines. Membre en règle du MUFON depuis 2016, il partage désormais certaines de ces idées en lien avec le phénomène des abductions sur les réseaux sociaux.

  • Selon ce qui est rapporté par les nombreux témoignages d’abduction, les tests effectués sur ces humains seraient non

    seulement désagréables, mais iraient à l’encontre de l'éthique médicale telle que nous la connaissons. En règle générale,

    il semble que les enlèvements se déroulent dans un contexte des plus pénible et traumatisant. Ceux et celles qui en ont fait

    l’expérience ne veulent pas la revivre et en ressortent avec de profonds symptômes de choc post-traumatique. Les

    différents témoignages d'enlèvements nous apprennent aussi que la majorité des procédures médicales se font par voie

    cervicale, abdominale, vaginale, rectale et parfois même au travers du corps. Les organes génitaux masculins sont

    également ciblés au cours de ces procédures. On peut supposer, en faisant un parallèle avec nos propres procédures

    médicales, que celles-ci servent entre autres choses à prélever des échantillons de toutes sortes et à introduire différents

    éléments dans le corps des abductés contre leur gré. Chez les femmes abductées, des procédures d’insémination

    d’embryon et d’extraction de fœtus ont été rapportées. De même que chez les hommes en âge de procréer, le prélèvement

    de sperme est fréquemment vu durant ces procédures. Des êtres hybrides engendrés par ces méthodes de reproduction

    forcée auraient même été présentés à leurs géniteurs. 5

  • En 1985, j’avais entrepris une recherche personnelle sur le fameux cas d’enlèvement

    de Betty et Barney Hill. Un des premiers cas d’enlèvement rapportés, ayant eu lieu en

    1961. Mes conclusions sur ce cas d’enlèvement bien connu de la communauté

View more >