of 52 /52
Photographie : Agence Programme Construction d’un foyer de jeunes travailleurs de 37 chambres et d’une résidence service de 10 studios Maîtrise d’œuvre Atelier PELLEGRINO, architectes - Nantes Maîtrise d’ouvrage Atlantique Habitations Atrealis Surface 2 038 m 2 Coût des travaux 2 033 000 HT Réalisation Septembre 2008 © CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010 SEMAINE DE L’ARCHITECTURE de Loire-Atlantique 01 FOYER DE JEUNES TRAVAILLEURS ET RÉSIDENCE SERVICE 85 Boulevard Huchon à ANCENIS

Semaine de l'architecture 2010

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Semaine de l'architecture

Citation preview

  • Phot

    ogra

    phie

    : A

    genc

    e

    Programme Construction

    dun foyer de jeunes travailleurs de 37 chambres et

    dune rsidence service de 10 studios

    Matrise duvre Atelier PELLEGRINO, architectes - Nantes

    Matrise douvrage Atlantique Habitations Atrealis

    Surface 2 038 m2

    Cot des travaux 2 033 000 HT

    Ralisation Septembre 2008

    CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    SEMAINE DELARCHITECTURE

    de Loire-Atlantique

    01FOYER DE JEUNES TRAVAILLEURS ET RSIDENCE SERVICE85 Boulevard Huchon ANCENIS

  • Le projet est implant sur un terrain situ langle du boulevard Joseph Vincent et du boulevard Huchon Ancenis.Son terrain dassiette prsente un dnivel de -5 m, du Sud au Nord. Le terrain est grev dune emprise de zones inondables ne permettant sa constructibilit que sur la partie haute.La morphologie gnrale du projet est induite par les contraintes du site. Bien que le terrain soit encadr par deux boulevards, le point de contact du secteur constructible se situe en haut de la parcelle sur le boulevard Joseph Vincent. La faade Est est le point dancrage avec le domaine public. Tous les accs au btiment se font depuis cette zone damarrage. Le vocabulaire choisi dans le propos prcdent nest pas sans rsonance avec la morphologie du projet qui vient stirer le long dune courbe de niveau pour dvoiler une faade Nord exprimant fortement les caractristiques fonctionnelles du btiment.

    La courbe tendue forme par cette faade joue son rle de couture urbaine du centre-ville dAncenis et en mme temps, elle met en scne les deux fonctions que le projet contient : tout dabord, un rempart repr-sent par ce long linaire de faade en bois au travers duquel vient trans-pirer lexistence dun foyer de jeunes travailleurs de 37 logements ; puis, au-dessus, telles des maisons sur le toit, une dizaine de logements en rsidence service ayant leur auto-nomie de fonctionnement. La faade intrieure oriente Sud fait face au fond de parcelle dun ensemble de maisons individuelles. Elle est redcoupe en squences volumtriques rpondant au gaba-rit du bti en vis--vis.Les rsidents jouissent depuis len-tre dun accs direct aux espaces communs (caftrias, salle danima-tion, espace informatique, zone de formation...). Cest au travers de cette zone que lon accde aux cir-culations privatives menant aux 37 logements.La rsidence service, en accs

    depuis un porche accessible depuis le boulevard Joseph Vincent, se dveloppe sur le 1er tage et le niveau dattique.Lcriture architecturale du projet sappuie sur un choix de matriaux mettant en valeur son parti : bardage en bois Douglas mis en uvre sur maonnerie pour la face Nord, revtement de zinc quartz sur ossature bois pour les maisons sur le toit de la rsidence service, enduit monocouche teint en faade Sud.Les volumes saillants de la faade Nord utilisent du zinc quartz pour la partie commune reprsente par le volume de la salle danimation, et du verre sabl teint sur les botes en porte--faux formes par quatre logements.

    Texte : Atelier PELLEGRINO,

    Coupe

    CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    SEMAINE DE LARCHITECTUREde Loire-Atlantique

    FOYER DE JEUNES TRAVAILLEURS ET RSIDENCE SERVICE 85 Boulevard Huchon ANCENIS01

  • Phot

    ogra

    phie

    : A

    genc

    ePh

    otog

    raph

    ie :

    Age

    nce

    CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    FOYER DE JEUNES TRAVAILLEURS ET RSIDENCE SERVICE 85 Boulevard Huchon ANCENIS

    SEMAINE DE LARCHITECTUREde Loire-Atlantique01

  • Plan du Niveau 2

    Plan du Niveau 1

    Plan du Rez de Chausse

    Boulevard Huchon

    CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    SEMAINE DE LARCHITECTUREde Loire-Atlantique

    FOYER DE JEUNES TRAVAILLEURS ET RSIDENCE SERVICE 85 Boulevard Huchon ANCENIS01

  • Phot

    ogra

    phie

    s : P

    atric

    k M

    IARA

    GROUPE SCOLAIRE

    OSTREA RESTAURANT & ACCUEIL PRI-SCOLAIRE

    NAVIRE DENFANTS Route de Machecoul BOURGNEUF-EN-RETZ

    Programme Construction

    du groupe scolaire ostra , et restaurant & accueil priscolaire

    navire denfants

    Matrise duvre Dominique LOUT,

    IDEA, architectes - Nantes

    Matrise douvrage Commune de

    BOURGNEUF-EN-RETZ

    Surface SHON : 2 388 m2 SHOB : 2 826 m2

    Cot des travaux 2 800 000 HT

    Ralisation Avril 2008

    CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    SEMAINE DELARCHITECTURE

    de Loire-Atlantique

    02

  • CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    SEMAINE DE LARCHITECTUREde Loire-Atlantique 02 GROUPE SCOLAIRE OSTRA RESTAURANT & ACCUEIL PRISCOLAIRE NAVIRE DENFANTS BOURGNEUF-EN-RETZ

  • Lenjeu du projet rsidait dans la capacit recrer un paysage sur ce site en frange de bourg entre bocage et marais, o prexistait un ensemble de terrains de sport plat et nu, balay par les vents.Dans ce contexte gographique et rglementaire qui imposait des toitures de tuiles creuses, le dis-positif architectural adopt est celui de deux btiments en rez-de-chausse formant un peigne dont chacune des trois branches cole maternelle, cole lmentaire et ensemble indpendant du restau-rant et de laccueil priscolaire- se

    prolonge sur son lvation sud-est par la cour de rcration qui lui est affecte, garantissant lensemble une protection des vents et un bon ensoleillement.En rfrence lchelle, la forme et aux matriaux des constructions traditionnelles des marais, larchi-tecture des btiments affirme hori-zontalit et faible hauteur sous une toiture deux pentes, liaisonne par les toitures-terrasses des cir-culations ; les parois des faades blanches sont ponctuellement rev-tues dun clin de bois lasure noir, dcollant les toitures et soulignant

    les faades pignons ; llvation dentre, en bton blanc est sable par des motifs de joncs en harmonie avec la palette vgtale choisie.A lintrieur, la double chelle de ladulte et de lenfant est prise en compte dans la hauteur des chssis sur lextrieur, et dans le dtail du mobilier intgr ; une signalisation ludique accompagne le chemine-ment intrieur par des logos colo-rs, spcifiquement conus pour ltablissement.

    Texte : IDEA, architectes

    Cour lmentaire

    CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    SEMAINE DE LARCHITECTUREde Loire-Atlantique02GROUPE SCOLAIRE OSTRA RESTAURANT & ACCUEIL PRISCOLAIRE NAVIRE DENFANTS BOURGNEUF-EN-RETZ

  • Plan du Rez-de-Chausse

    Plan masse

    Classe 3Classe 1

    Repos

    Repos

    Classe 3

    Motricit

    Repos

    Accueil priscolaire

    Salles!Maternelle

    Dir. Enseig.

    Classe 5

    Classe 4

    BCD

    Classe 1 Classe 2

    Classe 2

    N

    PRAU

    PRAU

    COUR!ELMENTAIRE

    COUR!MATERNELLE

    COUR

    PRAU

    PARVIS

    HALL

    Salle !lementaire

    Ofce

    L.T.

    RESTAURANT SCOLAIRE

    ACCUEIL PRISCOLAIRE

    LIVRAISON!RESTAURANT

    N

    COUR!ELMENTAIRE

    COUR!MATERNELLE

    COUR

    Parvis

    Voie Bus

    LIVRAISON!RESTAURANT

    LIVRAISON

    CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    SEMAINE DE LARCHITECTUREde Loire-Atlantique 02 GROUPE SCOLAIRE OSTRA RESTAURANT & ACCUEIL PRISCOLAIRE NAVIRE DENFANTS BOURGNEUF-EN-RETZ

  • MDIATHQUE FLORESCA GUPIN1 Rue Basse Chnais NANTES

    Programme Construction dune mdiathque

    Matrise duvre FORMA 6, architectes - Nantes

    Matrise douvrage Ville de Nantes

    Nantes Amnagement

    Surface 2 020 m2

    Cot des travaux 3 189 600 TTC

    Ralisation Avril 2007

    Phot

    ogra

    phie

    : Pa

    trick

    Mia

    ra

    CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    SEMAINE DELARCHITECTURE

    de Loire-Atlantique

    03

  • Phot

    ogra

    phie

    : Pa

    trick

    Mia

    raPh

    otog

    raph

    ie :

    Patri

    ck M

    iara

    Consultation Rez de chausse

    CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    SEMAINE DE LARCHITECTUREde Loire-Atlantique

    MDIATHQUE FLORESCA GUPIN 1 Rue Basse Chnais NANTES03

  • Le quartier Bottire - Chesnaie est un morceau de ville en gesta-tion, o cette mdiathque est un des premiers jalons publics. On la dite forteresse , mais sa singu-larit tient plutt de louverture au paysage environnant. Sil sagit dun chteau, ce pourrait alors tre celui dun cargo, aux conteneurs pleins des savoirs du monde, venu schouer dans locan dherbes folles de terrains en jachre.La base de ldifice est un volume sans matire et sans poids, enti-rement vitr sur quatre cts, sans menuiseries ni ossatures visuel-lement prsentes. Les verres for-ment une double peau, crent un espace tampon naturellement ven-

    til, qui protge du chaud et du froid le plateau libre des salles de lecture. Ici tout est transparence et sobrit. Il revient au mobilier, aux livres et leurs lecteurs danimer les lieux.

    Au - dessus, en lvitation appa-rente, un monolithe de bton naturel, aux formes plus comple-xes quil ny parat au premier abord, abrite en son sein des bureaux, des locaux techniques. Deux volumes slvent au - dessus dune terrasse vgtalise. Ils sont marqus, mais peine, par quel-ques interventions architecturales qui semblent autant de rfrences lhritage esthtique du Mouve-

    ment moderne : ici un fin bandeau de fentres, plus loin une faille horizontale tournant autour dun angle, ailleurs une chancrure rouge creuse dans le haut dun volume, et sur une faade le jeu de rythmes variables de quatre niveaux de fines meurtrires.

    Et peut - tre pour que lon soit sr que rien ne vienne troubler la puret des volumes de bton, le let-trage didentification de la mdia-thque est venu discrtement se glisser dans le socle vitr.

    Texte : C. Boucher, CAUE44 pour le Prix darchitecture et damnagement de

    Loire-Atlantique 2008Ph

    otog

    raph

    ie :

    Patri

    ck M

    iara

    Phot

    ogra

    phie

    : Pa

    trick

    Mia

    ra

    Espace enfants

    CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    MDIATHQUE FLORESCA GUPIN 1 Rue Basse Chnais NANTES

    SEMAINE DE LARCHITECTUREde Loire-Atlantique03

  • 100

    Plan du Rez-de-chausse

    Coupe Est

    100

    1

    2

    3

    4

    5

    7

    6

    8

    9

    N

    CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    SEMAINE DE LARCHITECTUREde Loire-Atlantique

    MDIATHQUE FLORESCA GUPIN 1 Rue Basse Chnais NANTES03

  • SEMAINE DELARCHITECTURE

    de Loire-Atlantique

    04

    Phot

    ogra

    phie

    s : A

    genc

    e

    FERME DU BIGNONRue Nobel ORVAULT

    Programme Rhabilitation dune ancienne

    ferme en locaux associatifs

    Matrise duvre LATELIER BELENFANT-DAUBAS

    architectes - Nozay

    Matrise douvrage Ville dORVAULT

    Surface 250 m2

    Cot des travaux 500 000

    Ralisation 2008

    CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

  • Incrustation de graines davoine issues de lancien plancher du grenier

    SEMAINE DE LARCHITECTUREde Loire-Atlantique

    FERME DU BIGNON Rue Nobel ZAC Bignon ORVAULT04

    CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

  • que nous avions sous la main. Il se trouve que lintelligence paysanne rejoint souvent la proccupation environnementale. Par exemple, les murs en pierre (lorsquils sont assembls avec des mortiers res-pirants base de terre ou de chaux) ont la capacit naturelle de diminuer le taux dhumidit dont dpend directement la qualit de lair. Les conserver relevait donc de lvidence. Les autres matriaux ont t choi-sis pour leur qualit sanitaire vis vis des ouvriers du chantier et des futurs usagers. Mais il nous a galement fallu tenir compte des contraintes rglemen-taires lies laccueil du public, comme la tenue au feu par exem-ple.La simplicit des volumes des bti-ments existants est maintenue : toit deux pentes, en ardoises, et mur de moellons enduits la chaux. Les adjonctions contem-poraines ninterviennent que par ncessit, pour rpondre des besoins techniques tels que sanitai-res, chaufferie, auvent, panneaux photovoltaques. Nous les traitons de manire tisser une continuit entre les btiments existants et ces ajouts, notamment par remploi de matriaux, tels des chevrons en bardage ou des solives pour lauvent.Le traitement des espaces ext-rieurs procde de la mme dmar-che. Les terres en surplus sont volontairement gres sur le site, mises profit pour la cration de talus et de haies structurant le par-king.La perception de lespace de la cour sera lie la nature du sol ralis (type pav et sol compact) et celle de la clture (type bois empil). Lobjectif est de faire rappara-tre ces btiments ruraux au cur dun cadre devenu urbain.

    Texte : LAtelier - BELENFANT-DAUBAS

    Le projet sarticule principalement autour de btiments existants, ceux dune ancienne ferme du XIXe sicle destine tre recon-vertie en locaux associatifs.Il tient compte de lidentit rurale, encore lisible, du site, mais nan-moins largement attnue par les amnagements rcents dune ZAC (Zone damnagement concert).Quelques lments permettent tout de mme de se rattacher ce pass rural : la prsence de lancien accs dlimit par un muret en pierre. la persistance de quelques arbres qui constituaient une haie, et des talus sparant les parcelles. la forme des btiments, induite

    par leur usage de stockage : grange crales, garages matriels, aux larges percements, gerbires dans les combles, etc.Ces btiments ont t, pour partie, construits avec des matriaux de remploi et ont connu de multiples transformations au gr des besoins de lactivit. Il nous a sembl intressant de rendre visible la succession de ces interventions, de rendre les bti-ments bavards sur leur histoire, de les rvler sur le site.Nous avons donc travaill dans le sens dune mise en valeur de lexis-tant. Lagencement des pices est rest le mme, nous nous sommes contents de crer un seul perce-ment et dutiliser au maximum ce

    FERME DU BIGNON Rue Nobel ZAC Bignon ORVAULT

    SEMAINE DE LARCHITECTUREde Loire-Atlantique04

    CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

  • SEMAINE DE LARCHITECTUREde Loire-Atlantique

    FERME DU BIGNON Rue Nobel ZAC Bignon ORVAULT04

    CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

  • Phot

    ogra

    phie

    : Pa

    trick

    MIA

    RA

    CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    SEMAINE DELARCHITECTURE

    de Loire-Atlantique

    05MAGASIN SUPER U ET LOGEMENTS66 Bd Dalby NANTES

    Programme Cration dune surface

    commerciale et de logements

    Matrise duvre IDEA (D. PIVETEAU)

    architectes - NANTES

    Matrise douvrage SAS AVENIR DISTRIBUTION

    M. Leroyer

    Surface Surface commerciale

    SHON : 7406 m2 Logements

    SHON : 687 m2

    Cot des travaux 10 012 000 HT

    Ralisation 2006-2009

  • Le projet consistait en la dmolition et la reconstruction sur la mme parcelle dun btiment commercial lenseigne SUPER U associ des logements et un parking silo sur 10 demi-niveaux dans le quartier Dalby Nantes.

    Le magasin dorigine apparaissait cach au fond de son parking, sans rapport avec le boulevard et tour-nant le dos la rue dAllonville, une position correspondant plus celle dun centre commercial de priph-rie qu un magasin de ville.

    La volont principale du projet tait donc de redonner une image plus urbaine au magasin en recom-posant llot dans sa globalit, en retrouvant des faades sur rue. En particulier, le front bti laligne-ment du boulevard Dalby assure une continuit urbaine en comblant une dent creuse existante.

    La surface commerciale stire en RDC sur toute la profondeur de la parcelle. Deux ailes plus hautes, abritant bureaux et logements pour

    lune et un parking silo pour lautre viennent refermer llot en aligne-ment sur rues.

    Aujourdhui, laile sur la rue dAl-lonville abritant le parking silo nest pas ralise, sa construction a t ajourne par le matre douvrage.

    Lide tait de traiter les deux faa-des sur rues de faon similaire malgr la diversit des activits quelles renfermaient pour crer un signal dappel fort, limage du magasin. Cette rptition les rendait identifiables dans un tissu urbain vari. Elles taient un appel sous lequel il faut passer pour pntrer dans lenceinte du parking.

    Sur la faade boulevard Dalby, on lit distinctement les trois fonctions partages :

    Le rez-de-chausse marque le caractre commercial du btiment avec sa faade vitre qui se retourne et accompagne le piton vers lin-trieur de llot. Pied dancrage du btiment, laccs aux logements en RDC est un angle opaque en bton

    gris anthracite qui contraste avec la partie commerciale. Le traitement des logements en attique est simi-laire dans son esthtisme. Un jeu de volumes et de terrasses se superpo-sent, se jouxtent

    Entre les deux, les niveaux occu-ps par des bureaux reoivent une faade en bton recouverte de ven-telles, celles-ci rendent la faade immatrielle, qui se laisse dcouvrir au fur et mesure de la progression sur le boulevard.

    Rue dAllonville, le btiment est prvu construit galement lali-gnement de la voie avec un socle en bton brut gris anthracite.

    lamorce de cette rue aux plans ferms et opaques, sans respiration, le parking silo devient un repre urbain, o se jouent transparences et couleurs.

    Afin dattnuer la vision des voitures, les faades sont traites comme des filtres : elles reprennent le langage des bureaux avec lutilisation de ventelles en polymthy mthacrylate

    Phot

    ogra

    phie

    : Pa

    trick

    MIA

    RA

    Faade rue Dalby

    CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    SEMAINE DE LARCHITECTUREde Loire-Atlantique

    MAGASIN SUPER U ET LOGEMENTS 66 Bd Dalby NANTES05

  • Phot

    ogra

    phie

    : Pa

    trick

    MIA

    RAPh

    otog

    raph

    ie :

    Patri

    ck M

    IARA

    Phot

    ogra

    phie

    : Pa

    trick

    MIA

    RA

    Faade rue Dalby

    Dtail Dtail de faade

    (PMMA) de coloris blanc sabl, qui laisse entrevoir le jeu chromatique des sous-faces des dalles pein-tes dans un dgrad de rouge. La faade en coeur dlot est en terme de fonctionnement la faade prin-cipale du magasin avec ses sas dentre. Totalement vitre, elle est un jeu dalternance entre sas, patio et bureaux.

    Texte agence IDEA

    CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    MAGASIN SUPER U ET LOGEMENTS 66 Bd Dalby NANTES

    SEMAINE DE LARCHITECTUREde Loire-Atlantique05

  • CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    SEMAINE DE LARCHITECTUREde Loire-Atlantique

    MAGASIN SUPER U ET LOGEMENTS 66 Bd Dalby NANTES05

  • Phot

    ogra

    phie

    : C

    AU

    E 44

    CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    SEMAINE DELARCHITECTURE

    de Loire-Atlantique

    06RHABILITATION DE LOGEMENTS EN RSIDENCES13-21 Rue des Bouleaux SAINT-NAZAIRE

    Programme Rhabilitation dun linaire

    et dune tour (80 logements) et leur rsidentialisation.

    Programme ralis par larchitecte et le paysagiste en

    concertation avec les habitants (label Qualirsidence) et le

    Matre douvrage.

    Matrise duvre Architecte mandataire : Atelier du lieu - Nantes

    Paysagiste : Agence 7 Lieux Economie : Ecobati et ECMS

    BET Fluides : Gefi BET Structure : Arest

    BET VRD : GCA

    Matrise douvrage SILENE

    Surfaces SHON : 7145 m

    Espaces extrieurs : 5900m

    Cot des travaux 1 615 140 HT

    Ralisation Etudes : 2006 2007 Chantier : 2008-2009 (livraison mars 2009)

  • Phot

    ogra

    phie

    : A

    telie

    r du

    Lieu

    Phot

    ogra

    phie

    : C

    AU

    E 44

    CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    SEMAINE DE LARCHITECTUREde Loire-Atlantique

    RHABILITATION ET RSIDENSIALISATION 13-21 Rue des Bouleaux SAINT-NAZAIRE06

  • La tour 21 et le petit ensemble 13 19 constituent lentre du quartier, mais se fondaient totalement dans un environnement architectural similaire. Le projet de rhabilitation a donc d requalifier limage de ces rsidences pour quelles rpondent au rle qui leur a t donn. De plus, tant donn que lamlioration du cadre de vie des habitants participe dune meilleure appropriation du site et du logement, les habitants ont t encourags par-ticiper llaboration du projet. La dmarche a consist dialoguer trs tt avec les habitants des bti-ments concerns. Suivant les intentions et problmatiques du site souleves par les habitants, durant la phase de programmation et suite aux runions de concertation, lquipe de la ma-trise duvre a propos diffrents scnarii damnagement des espaces extrieurs et de restructuration du bti. Ces propositions ont t prsentes au groupe de travail dhabitants qui ont opt pour des lments de scnario rpondant le mieux leurs attentes concernant les usages, les ambiances du quartier, les espaces extrieurs de squares ou de stationnements, les halls dentre. Une approche qualitative des faades a t mene paralllement, permettant de revaloriser lenveloppe architecturale du bti. Les phases AVP, PRO, et ensuite le chantier ont dcoul sur des bases dun projet partag: - dissocier lespace public de celui li lhabitat, - apporter un confort dusage aux habitants (accs aux logements, aux caves, promenades pitonnes, isola-tion par lextrieur, des balcons plus intimes, des espaces extrieurs pour le logement nen disposant pas, agrandir certains appartements, reprendre les services communs...), - redonner une identit ces btiments tout en les remettant en scne dans le quartier.

    Phot

    ogra

    phie

    : A

    telie

    r du

    Lieu

    Phot

    ogra

    phie

    : A

    telie

    r du

    Lieu

    CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    RHABILITATION ET RSIDENSIALISATION 13-21 Rue des Bouleaux SAINT-NAZAIRE

    SEMAINE DE LARCHITECTUREde Loire-Atlantique06

  • CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    SEMAINE DE LARCHITECTUREde Loire-Atlantique

    RHABILITATION ET RSIDENSIALISATION 13-21 Rue des Bouleaux SAINT-NAZAIRE06

  • Phot

    ogra

    phie

    : St

    pha

    ne C

    HA

    LMEA

    U

    CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    SEMAINE DELARCHITECTURE

    de Loire-Atlantique

    07PLE SUD-OUEST DE NANTES MTROPOLE2 Rue Galile BOUGUENAIS

    Programme Construction de bureaux, salles

    de runions, et accueil du public.

    Matrise duvre ATHENA

    architectes - Nantes

    Matrise douvrage NANTES METROPOLE

    Surface 1333 m2

    Cot des travaux Btiment : 1 960 000 HT

    VRD : 303 000 HT TOTAL : 2 263 000 HT

    (valeur 06/2007)

    Ralisation 2009

  • Le btiment du Ple Sud Ouest Nantes Mtropole est un quipe-ment public abritant les services dcentraliss (urbanisme, droit des sols, voirie, projets urbains, dveloppement conomique) du secteur sud ouest de Nantes M-tropole, Communaut Urbaine de Nantes.Il sagit donc dun btiment rece-vant les habitants et les lus locaux, cest pourquoi nous avons souhait marquer ce caractre public et ins-titutionnel en implantant le btiment dans la partie haute du site, ce qui

    nous permettait la fois de le ren-dre plus visible dans un environne-ment htroclite de constructions dominante tertiaire ou artisanale et dutiliser la dclivit du site pour d-velopper les locaux sur 2 niveaux accessibles de plain-pied.Le programme sinscrit dans les 4 ailes abritant chacune des services et rayonnant autour du grand hall daccueil sur 2 niveaux. Celui-ci, trs transparent pour bnficier du panorama vers lest jusqu la Cit Radieuse de Rez, est coiff dune toiture en cuivre servant de signal

    dans lenvironnement.A lintrieur, laccent a t mis sur lorganisation des circulations en-tre les services par lajout dune passerelle reliant les ailes, sur lclairage naturel par des baies vitres pourvues de brise-soleil bois ouvrant sur des espaces verts, sur les ambiances par une tude de coloration diffrencie par service pour un meilleur reprage et une appropriation des lieux.Le niveau bas a t utilis pour les salles de runions bnficiant dun

    Phot

    ogra

    phie

    : S.

    CH

    ALM

    EAU

    Phot

    ogra

    phie

    : S.

    CH

    ALM

    EAU

    CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    SEMAINE DE LARCHITECTUREde Loire-Atlantique

    PLE SUD-OUEST DE NANTES MTROPOLE 2 Rue Galile BOUGUENAIS07

  • Phot

    ogra

    phie

    : S.

    CH

    ALM

    EAU

    Phot

    ogra

    phie

    : S.

    CH

    ALM

    EAU

    Phot

    ogra

    phie

    : S.

    CH

    ALM

    EAU

    accs direct depuis le parking et pour les locaux techniques.Ce projet a t conu dans le cadre dune dmarche Haute Qualit Environnementale . Cest pourquoi tous les aspects lis la gestion des nergies ont fait lobjet dune attention particulire : lisolation des parois a t renfor-ce notamment pour les parois en ossature bois. la toiture terrasse est vgtalise ce qui permet outre laspect esth-tique visible depuis laccs Rue

    Galile, daugmenter linertie de la toiture donc les performances ther-miques et de grer lcoulement des eaux en cas de fortes pluies. la ventilation mcanique des bu-reaux utilise le principe du double flux qui permet de rchauffer lair neuf laide des calories de lair extrait. une surventilation nocturne des bureaux pendant les priodes chaudes permet de saffranchir de la climatisation. lensemble du btiment bnfi-

    cie dune gestion centralise (GTB) permettant de grer les nergies en fonction des priodes doccu-pation.Les matriaux ont t choisis pour leurs qualits naturelles : bois Dou-glas dorigine europenne, menui-series aluminium, revtement de sol linolum.

    Texte agence ATHENA

    CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    PLE SUD-OUEST DE NANTES MTROPOLE 2 Rue Galile BOUGUENAIS

    SEMAINE DE LARCHITECTUREde Loire-Atlantique07

  • EPEP

    EP

    EP

    EPEP

    EPEP

    EP

    EP

    EP

    EP

    EP

    EP

    EP

    EP

    EP

    EP

    476 1347

    1202 1246

    562

    739 1258 309

    5892821141

    1036 1769

    589

    1459ACCESPRINCIPAL

    PARKINGVISITEURS30 PLACES

    CRAPAUDINE +GRAVILLON

    CRAPAUDINE +GRAVILLON

    EPEP

    EP

    EPEP

    EP

    EP

    EP

    EP

    EP

    EP

    EP

    EP

    ACCESPARKING

    CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    PLE SUD-OUEST DE NANTES MTROPOLE 2 Rue Galile BOUGUENAIS07

  • Phot

    ogra

    phie

    s : A

    genc

    e

    CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    SEMAINE DELARCHITECTURE

    de Loire-Atlantique

    08HTEL ECO RESPONSABLE DE 30 CHAMBRESZA de Brais 45 route de Fondeline SAINT-NAZAIRE

    Programme Construction dun Htel Eco

    Responsable de 30 chambres

    Matrise duvre ARLAB

    architectes - Saint-Nazaire

    Matrise douvrage SCI ANAIADE

    Surface SHON : 1050 m2

    Cot des travaux 930 000 HT

    Ralisation Livraison Dcembre 2008.

  • A Saint-Nazaire, le projet sinscrit lentre de la ZAC de Brais, en bordure de la voie express N171. La parcelle, dune superficie totale de 2639 m2, prend place au sein de la zone artisanale dans un contexte de btiments industriels. Au nord du site, lentreprise Metro domine la route. Au sud, une zone boise classe longe la parcelle. La faade du btiment simplante au moins 5 m des limites sparatives et plus de 25 m de la route de Fondeline. Lta-blissement est class de type 0, 5me catgorie avec un effectif de 66 personnes. Le projet est sous-tendu par plu-sieurs volonts: la cration dun htel de 30 chambres, chaque chambre devant tre accessible depuis lextrieur, et ceci avec le souci de crer un btiment environ-nemental intgr dans le paysage. Il en rsulte une optimisation des lieux souvrant sur des espaces extrieurs, tout en prservant lin-timit de chaque espace. Lhtel se dveloppe sur trois niveaux autour dun noyau central en bardage bois de type mlze. Aux tages, les coursives de distri-bution enveloppes de garde-corps faisant aussi office de brise-soleil en bois permettent un accs indi-viduel aux chambres depuis les faades Est et Ouest. Ces dernires profitent ainsi dune vue surplom-bant le paysage environnant. Au rez-de-chausse se dploie le hall daccueil prolong par lespace des petits djeuners. La simplicit des volumes, unitaires et sans ajouts, et la luminosit des matriaux offrent une esthtique contemporaine respectueuse de la nature et du contexte avoisinant.

    CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    SEMAINE DE LARCHITECTUREde Loire-Atlantique

    HTEL ECO RESPONSABLE DE 30 CHAMBRES ZA de Brais - 45 route de Fondeline SAINT-NAZAIRE08

  • CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    HTEL ECO RESPONSABLE DE 30 CHAMBRES ZA de Brais - 45 route de Fondeline SAINT-NAZAIRE

    SEMAINE DE LARCHITECTUREde Loire-Atlantique08

  • CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    SEMAINE DE LARCHITECTUREde Loire-Atlantique

    HTEL ECO RESPONSABLE DE 30 CHAMBRES ZA de Brais - 45 route de Fondeline SAINT-NAZAIRE08

  • CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    SEMAINE DELARCHITECTURE

    de Loire-Atlantique

    09COLE IMMACULE, RESTAURANT SCOLAIRE ET COLLEGE ST-JOSEPHAvenue Eiffel SAINT-BRVIN

    Programme Construction dune cole

    et dun collge

    Matrise duvre [mrisserie] PARENT-RACHDI,

    architectes - Nantes AREST (b.e.t. structure),

    AUXITEC (b.e.t. Fluides), ECB (conomiste),

    CEROC (OPC)

    Matrise douvrage OGEC la Providence

    Surface 7150 m SHON

    Cot des travaux 5, 9 M HT

    Ralisation juillet 2008

    Phot

    ogra

    phie

    s : A

    genc

    e

  • La volont dorganisation globale en campus des diffrents btiments scolaires se traduit dans la compo-sition du plan masse, par un accueil principal pour lensemble du site, un usage de toitures pentes varia-bles et une graduation de lchelle des btiments.

    Les volumes sont de gomtries sim-ples et suivent les lignes principales du terrain : alignement sur les voies et dcoupage parcellaire.

    Les percements suivent des trames diffrentes selon les corps de bti-ments, les orientations des faades et la nature des locaux : recherche dune lumire naturelle homogne et rgulire.

    Lusage de couleurs vives sur cer-taines faades ou parties de bti-ments cherche souligner certains lments de construction et crer des appels visuels vers le groupe scolaire.

    La prsence dune pinde au centre de la composition fait cho la pinde du bord de mer Brvinois.

    Texte : PARENT-RACHDI

    CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    SEMAINE DE LARCHITECTUREde Loire-Atlantique

    COLE IMMACULE ET COLLEGE ST-JOSEPH Avenue Eiffel SAINT-BRVIN09

    Phot

    ogra

    phie

    : A

    genc

    e

    Phot

    ogra

    phie

    : A

    genc

    ePh

    otog

    raph

    ie :

    Age

    nce

  • Phot

    ogra

    phie

    : A

    genc

    ePh

    otog

    raph

    ie :

    Age

    nce

    CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    COLE IMMACULE ET COLLEGE ST-JOSEPH Avenue Eiffel SAINT-BRVIN

    SEMAINE DE LARCHITECTUREde Loire-Atlantique09

  • CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    SEMAINE DE LARCHITECTUREde Loire-Atlantique

    COLE IMMACULE ET COLLEGE ST-JOSEPH Avenue Eiffel SAINT-BRVIN09

  • Phot

    ogra

    phie

    : C

    AU

    E 44

    CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    SEMAINE DELARCHITECTURE

    de Loire-Atlantique

    10GROUPE SCOLAIRE ECOLEAURue du Thtre LA CHEVALLERAIS

    Programme cole maternelle et lmentaire

    2 classes maternelles 2 classes lmentaires

    Accueil priscolaire Centre de loisirs

    sans hbergement.

    Matrise duvre LATELIER BELENFANT-DAUBAS

    architectes - Nozay LA TERRE FERME, paysagiste - Vay

    Matrise douvrage Commune de LA CHEVALLERAIS

    Surfaces SHON : 823 m2

    SHOB : 1130 m2 Cours et espaces verts :

    2000 m2

    Cot des travaux travaux : 1 289 047 HT

    Mobilier : valu 30 000 HT Total de lopration : 1 637 000 HC

    Ralisation 1er trimestre 2009

  • La commune de La Chevallerais connat une progression impor-tante de population depuis quel-ques annes, de 662 habitants en 1999 1200 aujourdhui.

    En labsence dcole communale depuis une trentaine dannes, les enfants sont scolariss dans lcole prive dj sature, et dans les communes voisines, qui elles-mmes doivent faire face aux pousses dmographiques. Pour rpondre aux attentes, la com-mune dcide douvrir une cole provisoire la rentre 2006 (une cinquantaine dinscrits) et prend la dcision de construire un groupe scolaire.

    Dans ce contexte durgence, lquipe municipale a cependant souhait aborder ce projet dans une dmarche environnementale qui a pris corps tout au long du projet avec lquipe de concep-teurs.

    On peut noter en particulier :

    - Une conception pdagogique du projet, en associant les usagers au projet, en expliquant les choix et les mises en uvre, en les mettant en vidence dans laspect formel du projet.

    - Limplantation et lorientation du btiment dans son environnement, pour la matrise des aspects thermi-

    ques, et dans le rapport propos aux enfants avec lenvironnement proche.

    - La gestion des terres en surplus sur le site cre un relief dans la cour par le jeu des mouvements de terre.

    - Lutilisation de la terre du site pour la mise en uvre de cloisons en briques de terre crue, fabriques sur place par une entreprise de rinsertion.

    - Ces cloisons rgulent lhygrom-trie, apportent une inertie, et jouent sur le confort acoustique du bti-ment.

    - La gestion des eaux pluviales. Le rseau communal est actuellement satur, les noues et les toitures vg-talises (outre leur apport en inertie pour le confort dt), permettent de limiter le dbit de ces eaux.

    La rcente Loi sur lutilisation des eaux pluviales na pas permis de mettre en uvre lalimentation des sanitaires prvue initialement.

    - La recherche de mise en uvre de matriaux nayant pas un impact ngatif sur la qualit de lair et de lenvironnement. Une ventilation double flux est installe pour favo-riser le renouvellement de lair.

    - Linstallation dune chaudire bois dchiquet, qui sera alimen-te par une filire mise en place

    par la commune : plantation, la-gage, dchiquetage, stockage. Une gestion qui permettra par la suite la commune dalimenter dautres quipements.

    - Des panneaux solaires et des pan-neaux photovoltaques, intgrs en toiture des praux (transparence), indiquent par leur prsence la volont de produire une nergie renouvelable.

    Dans la suite de cet quipement communal sont prvus le traitement des abords de lcole, et le rem-placement du modulaire qui fait office de restaurant scolaire. Une centaine denfants sannoncent pour la rentre 2009.

    Phot

    ogra

    phie

    : A

    genc

    e

    CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    SEMAINE DE LARCHITECTUREde Loire-Atlantique

    GROUPE SCOLAIRE ECOLEAU Rue du Thtre LA CHEVALLERAIS10

  • Phot

    ogra

    phie

    : A

    genc

    ePh

    otog

    raph

    ie :

    CA

    UE

    44Ph

    otog

    raph

    ie :

    Age

    nce

    Phot

    ogra

    phie

    : C

    AU

    E 44

    Phot

    ogra

    phie

    : C

    AU

    E 44

    Phot

    ogra

    phie

    : A

    genc

    e

    CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    GROUPE SCOLAIRE ECOLEAU Rue du Thtre LA CHEVALLERAIS

    SEMAINE DE LARCHITECTUREde Loire-Atlantique10

  • BUREAU

    SALLEDES

    MATRES

    CLASSE

    ATELIER

    BCD

    CLASSE

    SALLEDEREPOS

    MOTRICIT

    PRISCOLAIRE

    CLASSE

    CLASSE

    SANITAIRESAffectation Surf. utileSanitaires 17, 7 mSanitaires adultes 4, 5 mSanitaires adultes + vestiaires atsem

    7, 8 m

    Sanitaires filles 10, 5 mSanitaires filles 7, 4 mSanitaires garons 10, 5 mSanitaires garons 7, 4 m

    CIRCULATIONS & ACCUEILAffectation Surf. utileHall 45, 9 mHall 29 m

    CLASSESAffectation Surf. utileClasse lementaire 1 59, 8 mClasse lementaire 2 60, 2 mClasse maternelle 1 63, 6 mClasse maternelle 2 64, 2 m

    LOCAUX PARTAGSAffectation Surf. utileAtelier partage 35, 5 mBCD 63, 1 mSalle de priscolaire/motricit 135, 4 mSalle de repos 1 Atelier partag

    38 m

    RANGEMENTS ET LOCAUX TECHNIQUES

    Affectation Surf. utileChaufferie 9, 5 mLocal mnage et poubelles 5, 2 mLocal poubelle 2, 2 mLocal technique 11, 1 mRangement matriel de jeux 15, 7 m

    LOCAUX ADULTESAffectation Surf. utileBureau 10, 5 mSalle des matres (compris tisanerie et photocopieurs)

    30, 2 m

    CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    SEMAINE DE LARCHITECTUREde Loire-Atlantique

    GROUPE SCOLAIRE ECOLEAU Rue du Thtre LA CHEVALLERAIS10

  • Phot

    ogra

    phie

    s : A

    genc

    e

    CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    SEMAINE DELARCHITECTURE

    de Loire-Atlantique

    11MAIRIE ET BIBLIOTHQUE10 Rue du Chteau MISSILLAC

    MAIRIE

    Programme Construction dune mairie

    Matrise duvre VIGNAULT-FAURE, architectes - Nantes

    Rousseau - conomiste Serba - BET structure

    Idf - BET fluide

    Matrise douvrage Ville de MISSILLAC

    Surface 935 m2 SHON

    Cot des travaux 1 800 000 TTC

    Ralisation 2008

    BIBLIOTHQUE

    Programme Construction dune bibliothque

    Matrise duvre VIGNAULT-FAURE, architectes - Nantes

    Rousseau - conomiste Serba - BET structure

    Idf - BET fluide

    Matrise douvrage Communaut de Communes

    du PAYS DE PONT-CHTEAU - SAINT-GILDAS-DES-BOIS

    Surface 347 m2 SHON

    Cot des travaux 556 000 HT

    Ralisation 2008

  • LA BIBLIOTHQUEA la lisire dun nouveau dvelop-pement, la Bibliothque simplante sur un terrain en attente dun urba-nisme venir. Le site est encore vierge, plat, bord lEst par une pice deau, lOuest par le Parc de la Maison Saint Charles. Au Nord, on peroit lEglise, son clo-cher, et le centre actuel. Au Sud, la Maison Saint-Charles.La Bibliothque est un btiment annonciateur ; elle amplifie la volont doffrir et douvrir des liens daccueil, de rencontres et dchanges pour les enfants, les parents, la famille et toutes les per-sonnes de la Communaut de com-munes du Pays de Pont-Chteau Saint-Gildas-des-Bois. La maille mtallique est passe du statut dlment de confort archi-tectural presque dcoratif celui dlment structurel. Un traitement raffin des faades [enveloppes dans une grande rsille servant de brise-soleil horizontal] contribue conserver les livres tout en offrant un lieu calme avec des ambiances, propices aux plaisirs de la lecture.Cest un jeu fascinant dombres et de lumire, de jour comme de nuit, qui permet de bien vivre dans les salles de lecture. Chaque salle de lecture reoit la lumire selon trois registres : par la faade ct jardin, travers un large dbord de toit trait comme un auvent qui stire dans lpaisseur du volume et travers le filtre des rsilles et de son jeu dinterstices. Celles-ci sont amnages sur un plateau unique, niveau avec le parvis, de forme douce et naturelle. Ct jardin , le btiment est lar-gement vitr, baign par la lumire naturelle diffuse au travers de larges baies pour permettre aux lecteurs de travailler la lumire naturelle. La forme et la structure du btiment jouent sur une composition hori-zontale lchelle des btiments existants. La Bibliothque se cale sur une plate-forme, facilitant les dplacements, sans tage et sans hirarchie, rez-de-jardin et de plain-pied au niveau du parvis den-tre qui joue le rle de socle.

    CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    SEMAINE DE LARCHITECTUREde Loire-Atlantique

    MAIRIE ET BIBLIOTHQUE 10 Rue du Chteau MISSILLAC11

  • LA MAIRIECest un btiment qui annonce avec simplicit les dialogues avec le centre bourg, avec lexistant, en vue de constituer un espace public continu, accessible, vari et par-tag. La nouvelle mairie de Missillac comme la nouvelle bibliothque vise une proximit avec la commune o le centre bourg vient infiltrer sim-plement les nouveaux lieux. Do leur position et leur emplacement dtermins par les relations de voisi-nages qui encouragent des mixits dusage.Cest donc dans une logique de compacter les btiments plutt que de les taler que nous avons enga-ger ce projet : nous ne sommes pas en expansion, nous sommes en insertion . Une affaire de continuit entre spatiale et historique nourrie notre manire de concevoir le pro-grs sans couper les racines .Un lieu nous regarde cest pourquoi pas de gestes de surexposition mais des gestes de tisserand qui compo-sent un btiment rez-de-chaus-se.

    Texte : Dominique VignaulT et isabelle Faure

    (notice architecturale)

    CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    MAIRIE ET BIBLIOTHQUE 10 Rue du Chteau MISSILLAC

    SEMAINE DE LARCHITECTUREde Loire-Atlantique11

  • Plan du Rez-de-Chausse

    Sas

    Acc

    ueil

    Sani

    tair

    es

    WC

    hand

    WC

    enfa

    ntA

    telie

    rSt

    ocka

    he

    Chau

    er

    ie

    Loca

    l Pou

    belle

    s

    Entr

    etie

    n

    WC

    pers

    onne

    l

    Bure

    au b

    iblio

    thc

    aire

    CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    SEMAINE DE LARCHITECTUREde Loire-Atlantique

    MAIRIE ET BIBLIOTHQUE 10 Rue du Chteau MISSILLAC11

  • Phot

    ogra

    phie

    : A

    ndr

    BO

    CQ

    UEL

    CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    SEMAINE DELARCHITECTURE

    de Loire-Atlantique

    12EXTENSION ET RESTRUCTURATION DU LYCEE NOTRE-DAME 50 Rue Jean Jaurs REZ

    Programme Extension :

    salles de classe, salle manger et restaurant scolaire

    Matrise duvre DLW+ ALDO architectes - Nantes

    ECOBATI conomie AREST bet structure

    TUAL bet fluides

    Matrise douvrage Lyce Notre Dame

    Surface Extension 1200 m2

    Cot des travaux 3M HT

    Ralisation 2009

  • Les locaux du lyce Notre dame, construits en 1991, se sont rv-ls insuffisants, suite une aug-mentation sensible de leffectif. Le dplacement des espaces ddis la restauration a permis de mettre en place une logique dextension - restructuration de lensemble de lquipement.Face la congestion des couloirs existants et la difficult daccs la cour, il a t propos une exten-sion entretenant un lien plus distant avec les circulations actuelles tout en multipliant les accs vers lext-rieur. Ainsi un dispositif de passe-relle, coursive et terrasse organise

    Phot

    ogra

    phie

    : A

    ndr

    BO

    CQ

    UEL

    Phot

    ogra

    phie

    : A

    ndr

    BO

    CQ

    UEL

    Phot

    ogra

    phie

    : A

    ndr

    BO

    CQ

    UEL

    Vue gnrale depuis laccs de service

    Vue sur lintrieur de la caftria

    Vue sur une salle de classe

    CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    SEMAINE DE LARCHITECTUREde Loire-Atlantique

    EXTENSION ET RESTRUCTURATION DU LYCEE NOTRE-DAME 50 rue Jean Jaurs REZ12

  • lextension, en mettant profit les espaces extrieurs comme lieux de vie et de dplacement. Le programme sorganise suivant deux niveaux distincts. En rez-de-chausse est positionne la nouvelle restauration scolaire, en tage les salles de classes et la caftria des lves. Les deux niveaux sont mis en commu-nication par un patio central appor-tant une qualit de lumire naturelle au sein de ce btiment compact. Le patio sassocie avec la terrasse de la caftria en R+1 qui elle-mme est en balcon vers lespace urbain ext-rieur au lyce. Lensemble gnre

    une situation complexe entre une forte intriorit et une chappe visuelle vers la ville.La mixit programmatique est sou-ligne par lexpression de deux couches distinctes superposes. Lune, massive, en rez-de-chausse, ralise en panneaux prfabriqus matrics bton. Lautre, lgre, en r+1, ralise en charpente mtal-lique et bardage panneaux sand-wich.La conception architecturale sest attache montrer la chair du btiment en accentuant ce contraste de matires brutes. La charpente et les appareillages techniques sont

    laisss nus dans les salles de classe. Lutilisation de pavs bton sur la terrasse de la caftria renvoie un statut despace public en rfrence aux traitements des trottoirs de lle de Nantes (A. Chemetoff).Les ambiances intrieures sont caractrises par la systmatisa-tion des baies verticales depuis le sol (portes-fentres coulissantes ou ouvrantes, chssis fixes) qui appor-tent la possibilit de vues basses en position assise ; ainsi que par la prsence de la teinte orange en sol (rsine polyurthane) ou parois (danpalon).

    Texte : agence DLW

    Phot

    ogra

    phie

    : A

    ndr

    BO

    CQ

    UEL

    Phot

    ogra

    phie

    : A

    ndr

    BO

    CQ

    UEL

    Vue sur la terrasse de la caftria

    Vue sur lintrieur de la caftria

    CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    EXTENSION ET RESTRUCTURATION DU LYCEE NOTRE-DAME 50 rue Jean Jaurs REZ

    SEMAINE DE LARCHITECTUREde Loire-Atlantique12

  • CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    SEMAINE DE LARCHITECTUREde Loire-Atlantique

    EXTENSION ET RESTRUCTURATION DU LYCEE NOTRE-DAME 50 rue Jean Jaurs REZ12

  • CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    Imm

    eubl

    e de

    bur

    eaux

    - Ph

    otog

    raph

    ie :

    Phili

    ppe

    RUA

    ULT

    SEMAINE DELARCHITECTURE

    de Loire-Atlantique

    13TRIPODELOT B Rue Andr Tardieu NANTES

    LOGEMENTS

    Programme Logements pour jeunes actifs et

    locaux dactivits

    Matrise duvre BARR-LAMBOT

    architectes mandataires - Nantes BERRANGER-VINCENT

    architectes associs - Nantes Florence MARTY

    architecte-paysagiste - Antibes

    Matrise douvrage LA NANTAISE DHABITATION

    Surface 4 400 m2 SHON

    Cot des travaux 6 984 640 HT

    Ralisation 2009

    BUREAUX

    Programme Bureaux et jardins

    Matrise duvre BARR-LAMBOT

    architectes - Nantes Florence MARTY

    architecte-paysagiste - Antibes

    Matrise douvrage ADIM Ouest - Couron

    Surface 8 310 m2 SHON

    Cot des travaux 11 690 000 HT

    Ralisation 2009

  • Faade Sud/Sud-Est, logements en 1er plan et bureaux dans le prolongement

    CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    Les logementsSitu sur lle de Nantes, proximit de la rive Nord de la Loire, llot B est le premier lot sur le site laiss vacant par la dmolition du Tripode, immeuble de grande hauteur des annes 70. Une attention particulire a t apporte au traitement des eaux de pluie, et plus particulirement leur gestion et leur capacit participer la cration dun jardin deau. Celui-ci a t labor par Florence Marty, architecte-paysa-giste. Le jardin sinstalle sur le socle au premier tage et en partie au deuxime tage sur les halls des bureaux au Sud. Ces btiments ont t penss comme un tout cohrent, tant dans leur implanta-tion quau niveau de leur structure et du traitement des faades. Ils organisent et

    qualifient le site, en sappuyant sur son analyse prcise. Les dispositifs architec-turaux mis en uvre sont de nature inscrire cette ralisation en continuit avec les btiments environnants, tout en proposant une architecture contem-poraine sans ostentation, garante de prennit et didentit visuelle.

    Texte BARRE-LAMBOT

    SEMAINE DE LARCHITECTUREde Loire-Atlantique

    TRIPODE LOT B Rue Andr Tardieu NANTES13

    Phot

    ogra

    phie

    : Ph

    ilipp

    e RU

    AU

    LTPh

    otog

    raph

    ie :

    Phili

    ppe

    RUA

    ULT

    Phot

    ogra

    phie

    : Ph

    ilipp

    e RU

    AU

    LT

  • Mur-rideau Faade Ouest/Sud-Ouest

    Le jardin deau

    CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    Les bureaux Cet ensemble de bureaux occupe 75% de lemprise de llot. Il est caractris par trois corps de btiments homog-nes, disposs en peigne, orients Nord/Sud. Ce dispositif offre une grande compacit lensemble du projet, tout en dgageant des respira-tions entre les constructions, o pren-nent place le jardin deau au Nord et des jardins suspendus au Sud. Il permet en outre de garantir une bonne lisibilit et une forte identit cet ensemble de bureaux qui prsente au Sud une longue ouverture vitre. Cette baie claire, sur une double hauteur, lensemble des trois halls daccs et deux salles de ru-nion. Les faades Nord et Sud en bton matric permettent daccentuer les volu-

    mtries et les percements du btiment, tandis que les faades Est et Ouest sont constitues de murs rideaux au vitrage clair. Ceux-ci sont poss en applique sur la structure porteuse, de mme que pour les logements. Au premier tage, un vaste dambulatoire offre des vues dgages sur les halls en contre-bas, les salles de runion double hauteur, ainsi que sur les jardins auxquels on peut accder. La toiture-terrasse des bureaux, vritable 5me faade, est vgtalise.

    Texte BARRE-LAMBOT

    TRIPODE LOT B Rue Andr Tardieu NANTES

    SEMAINE DE LARCHITECTUREde Loire-Atlantique13

    Phot

    ogra

    phie

    : Ph

    ilipp

    e RU

    AU

    LTPh

    otog

    raph

    ie :

    Phili

    ppe

    RUA

    ULT

  • Bureaux - Plan R+1Logem

    ents - Plan R+2

    CAUE DE LOIRE-ATLANTIQUE - CDDP DE LOIRE-ATLANTIQUE - 2010

    LOGEMENTSBUREAUX

    Acrotere +4,22

    5

    Vide sur

    hall

    Vide sur

    hall

    insufation

    FT FTC f

    insufationextraction

    extractionC F

    C F

    C f FT FT

    C FC F

    C f FT FT

    insufationextraction

    Etage C F Cf - C F plateau

    VH

    Vitrage CF 1H

    V itrage CF 1H

    Vitrage CF 1H

    Vitrage CF 1H

    Vitrage CF 1H

    Vitrage CF 1H

    Vitrage CF 1H

    VB

    G.C. barreaudage vertival galva.

    G.C. barreaudage vertival galva.

    Vide sur

    salle de runionV

    ide sur hallV

    ide sursalle de runion

    + 3,06

    + 3,06+ 3,06

    + 3,06

    HSP

    2,84mH

    SP2,84m

    HSP

    2,21mH

    SP2,84m

    HSP

    2,84mH

    SP2,21m

    HSP

    2,84mH

    SP2,84m

    HSP

    2,21m

    G.C. barreaudage vertival galva.

    + 3,06

    Toiturenon accessiblevgtalis

    + 3,06+ 3,06

    G.C. barreaudage vertival galva.

    Vide sur

    Local professionnel

    DG

    TS: 38,2 m

    2

    Local FS: 7,1 m

    2CafetS: 19,4 m

    2

    BureauxS: 104,1 m

    2

    DG

    TS: 81,4 m

    2

    Accueil

    S: 38,4 m2

    SalonS: 38,4 m

    2

    DG

    TS: 36,7 m

    2

    BureauxS: 107,2 m

    2

    SRS: 2,3 m2

    BureauxS: 1

    18,1 m2

    PalierS: 6,5 m

    2

    PalierS: 6,0 m

    2

    BureauxS: 15,1 m

    2Sanit. HS: 10,3 m

    2

    Dpot

    S: 3,5 m2

    BureauxS: 47,5 m

    2

    RefugePM

    RS: 13,5 m

    2

    RefugePM

    RS: 1

    1,2 m2

    RefugePM

    RS: 13,5 m

    2

    BureauxS: 15,1 m

    2

    BureauxS: 132,9 m

    2

    Sanit. FS: 1

    1,3 m2

    Sanit. HS: 10,3 m

    2

    StockageS: 6,0 m

    2

    Sanit. FS: 1

    1,3 m2

    Sanit. HS: 10,3 m

    2

    BureauxS: 76,2 m

    2

    L Elec.S: 4,7 m

    2

    Cafet. non fumeur

    S: 19,9 m2

    PalierS: 6,0 m

    2

    DG

    TS: 59,5 m

    2

    Sanit. FS: 1

    1,2 m2

    BureauxS: 124,3 m

    2

    DG

    TS: 38,3 m

    2

    BureauxS: 95,0 m

    2

    PalierS: 2,4 m

    2

    LaverieS: 15,5 m

    2

    DG

    TS: 30,8 m

    2

    Bureau responsableS: 10,0 m

    2Coin CafS: 9,7 m

    2

    Jardin 3S: 250,0 m

    2Jardin 4S: 250,0 m

    2

    Jardin 2S: 254,0 m

    2Jardin 1S: 309,0 m

    2

    PalierS: 2,4 m

    2

    BureauxS: 78,2 m

    2

    mezzanine

    Local professionnelS: 158,8 m

    2

    SEMAINE DE LARCHITECTUREde Loire-Atlantique

    TRIPODE LOT B Rue Andr Tardieu NANTES13

    Plan

    pay

    sage

    r : F

    lore

    nce

    MA

    RTY

    arch

    itect

    e-pa

    ysag

    iste

    01-foyerdejeunestravailleurs02-Ostrea-Navire03-FlorescaGuepin04-FermeDuBignon05-SuperU06-LogementResidence07-NantesMetropole08-HotelEcoResponsable09-Immaculee-StJoseph10-EcolEau11-Mairie-Bibliotheque12-NotreDame13-Tripode