Le grand livre de la PNL

  • Published on
    28-Nov-2014

  • View
    6.349

  • Download
    1

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Le grand livre de la PNL

Transcript

  • 1. Catherine CudicioLe grand livre de la PNL ditions dOrganisation, 2004 ISBN : 2-7081-3189-3
  • 2. Avant-proposCe livre prsente la PNL, ses principaux modles, ses techniques, ses auteurs dansune perspective pragmatique. Les textes slectionns sont issus de la formation auniveau praticien, matre praticien, et expert en PNL.Des nombreux auteurs et chercheurs ont influenc directement et indirectementles fondateurs de la PNL par leurs prises de position thorique, et leurs travaux.Les courants de pense en vogue dans les annes 70 ne sont pas non plus trangers llaboration de la dmarche. Nous avons donc cit les sources historiques cha-que fois que ctait possible.Les avances des sciences cognitives, quant elles, ne peuvent laisser indiffrentle praticien PNL, dautant quelles semblent parfois sur le point de valider certai-nes intuitions ou hypothses : nous y avons fait rfrence pour aider le lecteur faire la part du scientifique et de lempirique.La PNL, situe dans ces contextes, prend alors un nouveau sens et permet decomprendre aussi son volution actuelle.Ce livre sadresse toute personne dsireuse daccder une comprhensionapprofondie et raliste de la PNL. Formateurs, enseignants, coaches, responsablesdes ressources humaines, consultants, mais aussi tudiants en sciences humaines,trouveront dans ce livre des connaissances thoriques et pratiques.Un CD-rom accompagne le livre, il contient notamment une srie de fiches tech-niques, mais aussi des articles, des tableaux et des biographies.Le signe dans le livre indique quune information complmentaire est dis-ponible sur le CD-rom.
  • 3. La dmarche PNL dun seul coup dil M t Po Comportements extrieurs a si pr tio og ns ra de e ag ns es m pe Pr io n m oc ng ot ter rc e es m ts in co ssu La ep catgories de tri, tio gn s i a omissions, t n fonctions, grralisations, iti nte oprateurs on r n associ au processus, distorsions, l s es permut, r ba mots rfrence sensorielle n ve mta position, o tn position intgre en croyances emMatrices neuro smantiques ort mp gestes, postures, Soi, Co mimique, les autres, le monde, carte Valeu rs micro-dmonstrations, distance inter-individuelle lintention, le pouvoir, de la ralit dure du contact visuel, Identit, cls daccs visuelles le SENS Relation, quivalences complexes Cr Pouvoir reprsentations, Possible, itr sensorielles, es impossible, sociales, Bien/Mal, Cr individuelles Permis/Interdit oy an ce s Toutes les distinctions de la PNL reprsentent des indices qui rvlent les croyances Catherine Cudicio et donnent accs la carte de la ralit Formation de la carte de la ralitChaque lment constitue un indice reprsentatif de la carte de la ralit, lobser-vation du comportement, de schmas tels que les mtaprogrammes, les critresou tout autre distinction identifie est un fil conducteur vers les croyances quistructurent la carte de la ralit. Mais, celles-ci modifient galement perceptionet comprhension des expriences et autres situations.
  • 4. Catherine CudicioLe grand livre de la PNL ditions dOrganisation, 2004 ISBN : 2-7081-3189-3
  • 5. Les savoirs de base 1. Historique de la PNL Lactualit des annes 70 En 1973, la guerre du Vit-Nam sachve et les Amricains font leurs comptes : 58 000 morts de leur ct, 150 milliards de dollars. La contre-culture trouve un terrain favorable dans la perte des illusions, les repres de la morale traditionnelle vacillent, les mouvements contestataires se multiplient, lusage des drogues se rpand, et la libert sexuelle devient une norme. Le Prsident NIXON, mis en cause pour avoir fait espionner ses adversaires politiques, devra dmissionner lanne suivante. Les fministes et les minorits ethniques obtiennent le vote dune loi garantissant lgalit de leurs droits (equal rights amendment), et inter- disant toute discrimination pour des raisons de sexe ou de race. Sur le plan intellectuel, on assiste galement une remise en cause des certitudes, depuis dj une dcennie, lide de vrit scientifique est mise rude preuve par les travaux du philosophe KARL R. POPPER qui publie en 1963 son clbre ouvrage Conjectures et rfutations . Il propose un modle montrant que lerreur est source de connaissance, et souligne le caractre temporaire des certi- tudes, fussent-elles scientifiques Une vague de crativit agite le monde occidental au cours des annes 70, le rejet des valeurs traditionnelles fait merger limagination, les arts plastiques, la musi- que, la mode, le cinma refltent les courants en vogue. Les quilibres socio-conomiques seront bientt bouleverss par les successifs chocs ptroliers. En Europe comme aux tats-Unis la monte du chmage, les difficults des classes moyennes, modifient les critres de la russite indivi- duelle. Bien que le rve amricain continue de hanter les esprits, ce parcours de vie semble vide de sens face des notions telles que lpanouissement person- nel, laccomplissement de soi. Des thories de la communication aux neurosciences En juin 1945, VON NEUMAN, Amricain dorigine hongroise (1905-1957) invente une nouvelle machine qui, selon lui, reprsente le modle du cerveau ditions dOrganisation humain et non un nouveau calculateur . Linventeur de lordinateur veut cons- truire un cerveau artificiel qui soit une rplique du cerveau humain. Ce projet reprsente lune des premires tapes des nouvelles technologies, il occupera la fin des annes 40 et tout le dbut des annes 50. Pourtant, si VON NEUMAN se trompe en cherchant copier le cerveau humain, il russit pourtant concevoir 25
  • 6. Le grand livre de la PNLune machine qui marche, sans tre la copie dun cerveau humain ! Les annes 60et 70, verront apparatre la rvolution informatique. Lordinateur devient omni-prsent, il occupe tous les contextes de la vie quotidienne, au travail dabord, puisdevient domestique et sintgre dans lenvironnement familier. partir de ce quon appelle larchitecture VON NEUMAN (structure du traite-ment des donnes) trois enseignants en psychologie et linguistique de lUniver-sit de Stanford : GEORGE MILLER, KARL PRIBRAM et EDWARD GALANTERvont mettre au point le modle TOTE (test/operation/test/exit) pour rendrecompte des stratgies linguistiques. Leur ouvrage commun1, dj influenc parles travaux du linguiste NOAM CHOMSKY, est considr comme le repre quimarque le passage du bhaviorisme au cognitivisme.Ds les annes 60, NOAM CHOMSKY, mettait lhypothse de lexistence dundispositif mental inn pour le langage, bas la fois sur des stratgies et surlinteraction de diffrents niveaux de codage de lexprience, actuellement, denombreux travaux tentent de valider ses intuitions.Il est vrai que, depuis peu, il est devenu possible dobserver lactivit du cerveauin vivo, notamment grce la technique de lIRM, dont les principes taientdepuis longtemps connus, mais dont les premires applications mdicales remon-tent seulement 1976 (travaux des physiciens PAUL LAUTERBUR en 1971 etRAYMOND DAMADIAN en 1976). Pour visualiser le corps entier et le cerveau, ilfaudra attendre 1979/80.Les techniques dimagerie permettent donc de dvelopper trs rapidement lesconnaissances sur le fonctionnement du cerveau ce qui explique sans aucun doutelengouement actuel et les espoirs fonds sur les neurosciences. Les travaux du groupe de Palo AltoDans le domaine de la communication humaine, lapproche qui consiste comprendre les changes comme de la transmission dinformations entre unmetteur et un rcepteur, montre ses lacunes quand il sagit de dcrire les rela-tions humaines : le modle tlphonique de Wiener mettra longtemps tomberen dsutude au profit de modles plus complexes tels que celui de lorchestre ditions dOrganisationconu notamment par PAUL WATZLAWICK.1. MILLER, G. A., GALANTER, E., & PRIBRAM, K. H. (1960). Plans and the structure of beha- vior. New York: Holt, Rinehart and Winston.26
  • 7. Les savoirs de base Lanthropologue dorigine anglaise, GREGORY BATESON (1904-1980), devien- dra bientt une figure emblmatique de lcole de Palo Alto, et exposera ses ides et observations dans son ouvrage le plus connu Vers une cologie de lesprit (1972). Cest lui en effet quon doit une relecture innovante des troubles psy- chologiques, considrs non pas en tant que phnomnes isols affectant un indi- vidu, mais en tant que rsultats dinteractions entre plusieurs personnes impliques dans un systme. Palo Alto (...