Lignes directrices - Plan d'intervention trouble mental jeune réadaptation

  • View
    350

  • Download
    2

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Lignes directrictes - Dterminer un plan d'intervention pour une personne atteinte d'un trouble mental ou prsentant un risqu suicidaire qui est hberge dans une installation d'un tablissement qui exploite un centre de radaptation pour les jeunes en difficult d'adaptation.

Transcript

  • 1. LIGNES DIRECTRICES Dterminer un plan dintervention pour une personne atteinte dun trouble mental ou prsentant un risque suicidaire qui est hberge dans une installation dun tablissement qui exploite un centre de radaptation pour les jeunes en difficult dadaptation AUTEURE: Marie-Lyne ROC, T.S., charge daffaires professionnelles Direction du dveloppement professionnel, OTSTCFQ MEMBRES DU COMIT DE PRATIQUE EN PROTECTION DE LA JEUNESSE: Gustave BOURSIQUOT Sandra FORTIN, T.S. Michelle FRENETTE, T.S. Derrolton JAMES, T.S. Sbastien NADEAU, T.S. Merci tout le personnel de la permanence de lOrdre, particulirement aux professionnels de la direction du dveloppement professionnel pour leur soutien et pour leurs avis clairs. IMPRESSION: Lithographie SB Inc., Laval MISE EN PAGE: Isabelle Tessier, stagiaire-technicienne en bureautique : microdition et hypermdia RVISION ET PRODUCTION: Direction des communications, OTSTCFQ DPT LGAL ISBN-13 978-2-920215-43-6 Bibliothque et Archives nationales du Qubec, 2013 Bibliothque et Archives Canada, 2013 Le document Lignes directrices : Dterminer un plan dintervention pour une personne atteinte dun trouble mental ou prsentant un risque suicidaire qui est hberge dans une installation dun tablissement qui exploite un centre de radaptation pour les jeunes en difficult dadaptation a t adopt par le Conseil dadministration de lOTSTCFQ en dcembre2012. NOTA: dans ce texte, le genre masculin dsigne aussi bien les femmes que les hommes. Lutilisation du pluriel comprend le singulier, le cas chant. La reproduction en tout ou en partie du contenu de ce document est permise la condition den mentionner clairement la source. Ce document est soumis la politique de rduction dempreinte cologique de lOrdre, voulant que tous les documents soient dabord et avant tout accessibles sur notre site Internet (www.otstcfq.org) et quun nombre minimal de copies soit imprim.
  • 2. 1 AVANT-PROPOS linstar de la loi90 (Loi modifiant le Code des professions et dautres dispositions lgislatives dans le domaine de la sant), adopte le 14juin 2002, le projet de loi21 (Loi modifiant le Code des professions et dautres dispositions dans le domaine de la sant mentale et des relations humaines), adopt le 18juin 2009, apporte une nouvelle dfinition des champs dexercice des travailleurs sociaux et des thrapeutes conjugaux et familiaux. Elle accorde galement certains professionnels la rserve (exclusive ou partage) de la pratique dactivits risque de prjudice dans le domaine de la sant mentale et des relations humaines, de mme quelle prvoit lencadrement de la pratique de la psychothrapie. Pour les travailleurs sociaux, le champ dexercice consiste : valuer le fonctionnement social, dterminer un plan dintervention et en assurer la mise en uvre ainsi que soutenir et rtablir le fonctionnement social de la personne en rciprocit avec son milieu dans le but de favoriser le dveloppement optimal de ltre humain en interaction avec son environnement. Pour les thrapeutes conjugaux et familiaux, le champ dexercice consiste : valuer la dynamique des systmes relationnels des couples et des familles, dterminer un plan de traitement et dintervention ainsi que restaurer et amliorer les modes de communication dans le but de favoriser de meilleures relations conjugales et familiales chez ltre humain en interaction avec son environnement. De plus, tous les professionnels viss par le PL21 voient leur champ dexercice bonifi de la phrase suivante: Linformation, la promotion de la sant et la prvention du suicide, de la maladie, des accidents et des problmes sociaux auprs des individus, des familles et des collectivits font galement partie de lexercice de la profession du membre dun ordre dans la mesure o elles sont relies ses activits professionnelles. Ces nouvelles dfinitions des champs dexercice et lattribution dactivits rserves ont des impacts sur la pratique des travailleurs sociaux et des thrapeutes conjugaux et familiaux. Afin de bien tablir la marque distinctive de chacune de ces professions et pour souligner leur apport spcifique, lOrdre des travailleurs sociaux et des thrapeutes conjugaux et familiaux du Qubec a produit plusieurs documents dont celui-ci, Lignes directrices pour dterminer un plan dintervention pour une personne atteinte dun trouble mental ou prsentant un risque suicidaire qui est hberge dans une installation dun tablissement qui exploite un centre de radaptation pour les jeunes en difficult dadaptation, que nous sommes fiers de vous prsenter et que nous vous invitons lire avec attention. Claude Leblond, T.S., M.S.s. Ghislaine Brosseau, T.S. PrsidentSecrtaire et directrice gnrale Ordre des travailleurs sociaux et des thrapeutes conjugaux et familiaux du Qubec
  • 3. 2 Table des matires Avant-propos ............................................................................................................. 1 Introduction .............................................................................................................. 3 1.Mise en contexte.................................................................................................... 5 1.1Les jeunes hbergs ............................................................................................ 6 1.2Jeunes hbergs et troubles mentaux .................................................................... 6 1.3Jeunes hbergs et risque suicidaire ...................................................................... 7 1.4Vulnrabilit, complexit et risque de prjudice ....................................................... 7 2.Le cadre juridique .................................................................................................. 8 2.1Dterminer un plan dintervention selon le champ dexercice de la profession .................................................................................................. 8 3.Les principes qui guident lactivit ......................................................................... 9 3.1Se fonder sur une valuation rigoureuse du jeune et de sa situation .......................... 9 3.2Dterminer le plan dintervention avec la personne dans une vise de pouvoir dagir, de rtablissement et de participation citoyenne ............................ 11 3.3Miser sur les liens ............................................................................................. 11 3.4Privilgier la dmarche en fonction de lunicit du jeune ......................................... 12 3.5Favoriser une approche intgre de concertation et de coordination des services ..................................................................................................... 12 3.6Planifier lintervention en mesurant sa porte ........................................................ 13 3.7Le plan dintervention et les mesures de contention et disolement dans le cadre de lapplication de la LSSSS ............................................................ 14 4.Llaboration du plan dintervention .................................................................... 15 5.Dveloppement et soutien professionnels ........................................................... 16 Conclusion ................................................................................................................ 17 Rfrences ............................................................................................................... 18
  • 4. 3 Introduction Lacte de dterminer un plan dintervention, tel que lentendent les travailleurs sociaux, fait partie intgrante du cadre de leur profession. tape indissociable et incontournable dun processus dintervention sociale, elle se retrouve dans la dfinition mme de leur champ dexercice. Parmi les dix activits rserves aux travailleurs sociaux par le PL21, une consiste dterminer un plan dintervention pour une personne atteinte dun trouble mental ou prsentant un risque suicidaire qui est hberge dans une installation dun tablissement qui exploite un centre de radaptation pour les jeunes en difficult dadaptation. La rserve de lactivit vise les jeunes atteints dun trouble mental attest ou qui prsentent un risque suicidaire et qui sont hbergs dans lun des 51centres de radaptation regroups administrativement dans lun ou lautre des 16centres jeunesse du Qubec en vertu de trois lois distinctes: la Loi sur les services de sant et les services sociaux (LSSSS), la Loi sur la protection de la jeunesse (LPJ) et la Loi sur le systme de justice pnale pour les adolescents (LSJPA) (Lemonde et Desrosiers, 2000). Dans ce contexte prcis, la dtermination du plan dintervention revt une complexit accrue. En effet, outre les difficults lies aux troubles de comportement, aux motifs de compromission ou aux problmes de dlinquance pour lesquels ils sont rfrs, ces jeunes prsentent galement des problmatiques relies au suicide ou manifestent divers troubles mentaux (ACJQ, 2009). Ce document de lOrdre des travailleurs sociaux et des thrapeutes conjugaux et familiaux du Qubec (ci-aprs lOrdre) propose des lignes directrices visant guider la pratique professionnelle des travailleurs sociaux et les soutenir dans lexercice de cette activit. Si elles visent plusieurs travailleurs sociaux qui exercent en centres jeunesse (CJ), elles touchent galement ceux qui uvrent dans les centres de sant et de services sociaux (CSSS) et qui assurent le suivi social dun jeune hberg dans les installations de radaptation dun centre jeunesse dans un contexte de placement en vertu de la LSSSS. 1. Rapport Trudeau, 2005,